produit pour perdre du ventre par


Symptômes et Traitement. Traitements et remèdes. Les maladies du foie Causes. Quelles sont les causes des maladies du foie? Les maladies du foie est due à une variété de maladies, les troubles et les conditions que les dommages du foie. Les maladies du foie commence habituellement par une inflammation et une hypertrophie du foie, qui peut être réversible dans certains cas avec un traitement rapide. Elle n’est pas traitée, une inflammation du foie conduit à la fibrose (cicatrisation) du foie qui remplace éventuellement les tissus sains. Les tissus du foie Scarred ne peut pas fonctionner normalement, mais un traitement rapide peut encore inverser les dommages dans certains cas. Les tissus du foie Scarred qui n’est pas traitée ou inversée progresse vers la cirrhose, une condition dans laquelle le foie est endommagé de façon permanente. Si l’avancement de la cirrhose n’est pas ralentie ou arrêtée, de vastes zones du foie ne fonctionne plus, conduisant à une insuffisance hépatique. Maladies sous-jacentes, les troubles du foie et des conditions qui peuvent conduire à une maladie du foie comprennent: Dépendance à l’alcool ou l’alcoolisme, qui peut conduire à la stéatose hépatique et de cirrhose. Conditions auto-immunes, telles que l’hépatite auto-immune (une forme de l’hépatite dans laquelle le système immunitaire attaque le foie) et la cirrhose biliaire primitive (gonflement et le blocage des voies biliaires) Obstruction des voies biliaires due à des calculs biliaires, une tumeur, ou d’autres causes. Budd-Chiari syndrome (caillots de sang que les veines de blocs dans le foie) Certaines conditions génétiques ou congénitales et de troubles, tels que l’hémochromatose (des niveaux excessifs de fer dans l’organisme que les lésions hépatiques cause), les. La maladie de Wilson (une maladie héréditaire qui provoque une rétention excessive de cuivre dans le foie), et la fibrose kystique (une maladie héréditaire qui provoque une accumulation de mucus dans le foie, les poumons et autres organes) Congestive insuffisance cardiaque (incapacité du cœur à pomper efficacement le sang) Les infections, telles que l’hépatite A, B et C. Le cancer du foie et les tumeurs bénignes du foie. Surdosage de certains médicaments, comme l’acétaminophène (Tylenol) ou l’exposition à certaines toxines. Trauma ou blessure au foie. Quels sont les facteurs de risque de maladie du foie? Un certain nombre de facteurs augmentent le risque de développer une maladie du foie. Les facteurs de risque comprennent: La maladie coronarienne (en raison de l’athérosclérose, également appelée durcissement des artères, ou d’autres causes) Le diabète (maladie chronique qui affecte la capacité du corps à utiliser le sucre pour l’énergie) L’exposition à certaines toxines, tels que l’arsenic. L’exposition à l’hépatite. Les niveaux élevés de triglycérides sanguins. L’usage de drogues par voie intraveineuse. Traitement à long terme avec des corticostéroïdes. Réduire les risques de maladie du foie. Pas tous les gens qui sont à risque de maladie du foie se développera la maladie. Cependant, vous pouvez réduire votre risque de développer une maladie du foie par: Eviter les facteurs de risque pour l’hépatite, comme avoir des relations sexuelles non protégées avec des aiguilles partenaires ou de partage de plus d’un pour le tatouage ou la consommation de drogues. Ne pas boire d’alcool ou de limiter la consommation d’alcool à un verre par jour pour les femmes et de deux verres par jour pour les hommes. Cherche des soins médicaux réguliers et à la suite de votre plan de traitement pour les maladies chroniques et les conditions, comme l’alcoolisme, le diabète, l’obésité, haute de cholestérol, et la maladie coronarienne.

pour maigrir en manges quoi youtube music videos

Les protéines: définition, informations, sources et conseils. Les protéines sont les nutriments les plus important pour la musculation. Ce sont elles qui assurent le fonctionnement de toutes les fonctions de l’organisme. Pour les pratiquants de la musculation, elles vous permettront de réparer les tissus musculaires endommagées pendant l’entraînement. Ce mécanisme de réparation vous permettra d’avoir des muscles plus gros, à condition bien sûr, de suivre un entraînement adapté, d’avoir une alimentation saine et une récupération suffisante. Ce dossier complet comprend les informations et études les plus récentes sur les principales catégories de protéines alimentaires pour les sportifs avec les apports recommandés, le bon timing, les sources de protéines, et bien plus encore. 1 Introduction 2 Les protéines c’est quoi? 3 Quelle quantité de protéines prendre? 4 Quelles protéines choisir? 5 Les protéines aident à prendre du muscle 6 Les protéines aident à perdre du gras 7 Quelles différence entre la whey et la caséine? 8 Les protéines sont-elles dangereuses? 9 Foire aux questions. Introduction. Sur la base de centaines d’études publiées sur la supplémentation en protéines, l’International Society of Sports Nutrition a publiée en juin 2017 1 de nouvelles informations, dont voici un résumé: Un entraînement intensif de musculation ou de CrossFit, associé à la consommation de protéines, stimule la synthèse des protéines musculaires. Pour prendre du muscle ou maintenir sa masse musculaire grâce à une balance positive des protéines musculaires, la consommation totale en protéine entre 1,4 et 2,0 g de protéines par kilo de poids de corps est suffisante pour la plupart des pratiquants. Des prises de protéines plus importantes ( 2,3 à 3,1 g ) peuvent être nécessaires pour maximiser la rétention de masse musculaire chez les sportifs pendant un régime hypocalorique. De récentes études montrent que l’augmentation de l’apport en protéines ( > 3,0 g ) peut avoir des effets positifs sur la composition corporelle chez les pratiquants expérimentés (bodybuiders) qui souhaitent favoriser la perte de masse grasse. Les recommandations concernant l’apport optimal en protéines par portion pour les athlètes qui souhaitent maximiser leur synthèse protéique musculaire sont variables et dépendent de l’âge ainsi que de l’intensité de l’entraînement. Les recommandations générales sont de 0,25 g par kilo de poids de corps de protéines de haute qualité ou une dose absolue de 20 à 40 g. Les grandes doses de protéines devraient contenir entre 700 à 3000 mg de leucine et/ou une quantité importante de leucine et d’acides aminés essentiels (à ne pas confondre avec les BCAA). Ces prises de protéines devraient idéalement être réparties uniformément, toutes les 3 à 4 heures, tout au long de la journée. La période optimale pour la consommation de protéines est probablement une question de tolérance individuelle, puisque les bénéfices notables résultent d’une ingestion avant ou après l’entraînement. À savoir que l’effet anabolique de l’entraînement est durable (au moins 24 h). Bien qu’il soit possible pour les sportifs chevronnés d’obtenir leurs besoins quotidiens en protéines grâce à la consommation d’aliments complets, la supplémentation est un moyen pratique d’assurer une qualité et une quantité suffisante en protéines, tout en minimisant l’apport calorique, en particulier pour les athlètes qui, généralement, ont un volume d’entraînement élevé. Les protéines à digestion rapide (whey) qui contiennent des proportions élevées d’acides aminés essentiels et de leucine, sont les plus efficaces pour stimuler la synthèse protéique musculaire. Les athlètes de force devraient se focaliser sur la consommation de protéines complètes qui contiennent des acides aminés essentiels (nécessaires pour stimuler synthèse musculaire). Les athlètes d’endurance devraient se focaliser sur une consommation adéquate de glucides pour favoriser des performances optimales. L’ajout de protéines peut aider à compenser les dégâts musculaires et favoriser la récupération. La prise avant le coucher de protéines de caséine (30 à 40 g) augmente la prise de muscle (synthèse protéique) et le métabolisme sans influencer la lipolyse. Les protéines c’est quoi? Les protéines, ce sont de grandes structures moléculaires composées de chaînes de molécules de taille plus petites, appelées acides aminés. Il existe en tout 20 acides aminés différents que l’organisme utilise pour fabriquer les protéines. Quel est le rôle des protéines? Les protéines ne jouent pas un, mais de très nombreux rôles cruciaux dans toutes les cellules de l’organisme, et se déclinent sous de nombreuses formes. On les retrouve absolument partout, voici quelques exemples: Les tissus (os, muscles, peau, organes) Le plasma sanguin Les enzymes Les hormones Les anticorps L’hémoglobine. Les protéines sont également responsable de nombreuses fonctions: mouvement des muscles, transport d’autres substances (vitamines et minéraux par exemple) dans l’ensemble de l’organisme. Sans elles, il nous serait impossible de fonctionner. C’est pour cette raison que ceux qui ne consomment pas assez de protéines souffrent de toutes sortes de problèmes, dont le dépérissement, qui voit le corps tenter de détruire les muscles et organes pour se fournir en protéines. La carence protidique est rarement un problème dans notre pays accro à la viande, et jamais chez les personnes qui suivent un bon régime de culturiste. Les nutritionnistes s’inquiètent plutôt du problème inverse: les effets sur la santé d’une consommation excessive de protéines. Types de protéines. Protéines complètes. Elles renferment tous les acides aminés essentiels. Un régime riche en aliments d’origine animale a généralement des protéines complètes en abondance. Protéines incomplètes. Carencées en un ou plusieurs acides aminés essentiels. On peut créer des protéines complètes en associant des protéines incomplètes complémentaires. Les protéines végétales sont généralement incomplètes. Quelle quantité de protéines prendre? Il existe de nombreuse manière de déterminer la quantité de protéines qu’un individu moyen doit consommer pour rester en bonne santé. Comme tout cela se complique très rapidement, faisons simple: l’apport nutritionnel recommandé en protéine est de 0,8 g par kilo de poids de corps et par jour pour les hommes et les femmes entre 19 et 70 ans. Cela semble assez peu? C’est normal. Quiconque s’entraînant régulièrement aura des besoins en protéines plus élevés qu’une personne sédentaire. Les recommandations pour le grand public ne s’appliquent pas aux sportifs qui suivent des régimes spécialisés et dont le mode de vie diffère complètement de celui de monsieur X. D’après les dernières études, les recommandations nutritionnelles des athlètes sont de 2,0 g de protéines par kilo de poids de corps et par jour. Quelles protéines choisir? Les sources alimentaires d’abord! Les poudres de protéines doivent être considérées comme un supplément qui accompagne une alimentaire équilibrée, comme cet exemple de repas équilibré. L’idéal est de manger diverses sources de protéines tout au long de la journée ainsi qu’assez de glucides pour avoir du tonus et éviter que les protéines consommées se soient dégradées en vue de répondre aux besoins énergétiques de base. Consommez ce qu’il faut pour soutenir le développement musculaire sachant que la plupart des athlètes n’ont pas non plus besoin d’avaler des centaines de grammes de protéines par jour. Les protéines aident à prendre du muscle. L’amélioration de la composition corporelle grâce à la perte de graisse et l’augmentation de la masse musculaire est souvent associée à des améliorations des performances physiques. À cet égard, de nombreuses études publiées rapportent que la supplémentation en protéines entraîne des améliorations significatives du ratio masse grasse/masse musculaire 2 3 4 5 6, avec un entraînement intensif adapté (les protéines ne sont pas non plus magiques). Dans une étude publiée en 2005 dans le journal Metabolism, des chercheurs danois ont mis en évidence l’augmentation des fibres musculaires de type I et II chez 22 hommes en bonne santé, ayant suivie 3 entraînements par semaine pendant 14 semaines, avec une supplémentation de 25 g de protéines après l’entraînement. Dans une autre étude hollandaise, les scientifiques ont calculé une augmentation de la masse maigre et de force musculaire à partir de 6 semaines de supplémentation en protéines, associée à un entraînement de type musculation. D’autres études 7 8 montrent que la supplémentation en protéines (15 à 25 g après l’entraînement pendant 4 à 14 semaines) augmente la synthèse des protéines musculaires. Les protéines aident à perdre du gras. Au-delà de l’augmentation de la masse musculaire, l’augmentation de l’apport protéique quotidien via l’alimentation et la supplémentation (jusqu’à 2,4 g / kg / jour) pour des athlètes d’endurance, de force ou de puissance, tout en limitant l’apport énergétique (30 à 40% en moins) a montré une augmentation de la perdre de tissu adipeux avec le maintient de la masse musculaire 9 10 11 12 13. La majorité de ces études ont été menées chez des personnes ayant suivi un régime hypocalorique avec une proportion de protéines plus importante que les glucides. Ils ont mesuré les taux d’acides aminés dans le sang jusqu’à sept heures après la prise du repas protéiné. Comme prévu, le groupe « whey protéines » a manifesté une augmentation plus rapide des taux d’acides aminés dans le sang puis une baisse constante tandis que le groupe « caséine » présentait une augmentation lente s’étalant sur une période de sept heures. La dégradation des protéines dans tout le corps a diminué de 34 % après l’ingestion de caséine mais pas dans le cas des whey protéines. D’un autre côté, la synthèse des protéines a été majorée de 68 % dans le groupe « whey protéines » contre 31 % pour le groupe « caséine ». Pourquoi des différences aussi considérables dans le métabolisme des protéines? Les wheys protéines séjournent peu de temps dans l’estomac tandis que la caséine y coagule, ce qui ralentit grandement son absorption. Bien que la caséine ait stimulé la synthèse des protéines à un degré moindre que le lactosérum (whey), elle s’est avérée plus performante dans l’inhibition de leur dégradation. Cela n’était pas dû à une différence des taux d’insuline (l’insuline est un inhibiteur puissant de la dégradation des protéines), puisque les taux sanguins étaient les mêmes entre les deux repas. Il se peut qu’il soit nécessaire de maintenir un niveau minimum d’acides aminés dans le sang pour provoquer une action anabolisante nette au niveau des protéines musculaires. Quelle est donc la meilleure protéine? Cela dépend des circonstances! Si vous disposez de peu de temps et que vous ne pouvez faire que deux ou trois repas par jour, une association de caséine et de whey sera peut-être efficace. La lactosérum fera vite grimper le taux d’acides aminés tandis que la caséine fournira une augmentation lente mais constante. D’un autre côté, si vous pouvez prendre cinq à six repas dans la journée, il vaut mieux s’en tenir à la whey protéine. Non seulement cela favorisera formidablement la synthèse des protéines mais, si vous consommez des whey protéines fréquemment, cela pourrait maintenir un taux élevé d’acides aminés dans le sang et donc (en théorie) produire une inhibition de la dégradation des protéines. Les protéines sont-elles dangereuses? On entend toute sorte de choses à propos des protéines. La plus grande crainte étant la santé des reins. Pourquoi les recommandations générales (moins de 1 g de protéines par kilo de poids de corps et par jour) sont-elles aussi faibles? Est-il dangereux de consommer 2 g de protéines par kilo de poids de corps et par jour? Voici les réponses à ces questions. Dangers et risques. Malgré les inquiétudes fréquemment exprimées sur les effets négatifs d’un fort apport en protéines, il n’existe aucune preuve que les apports supplémentaires en protéines ont des effets négatifs chez les individus en bonne santé. Pour quelles raisons, les médecins nutritionnistes continus à recommander des quantités de protéines aussi faibles? Nous allons tenter de vous expliquer le pourquoi du comment. Tout d’abord, n’oublions pas qu’ils ne s’adressent pas à vous (sportif), ils s’intéressent à la majorité de la population: ces personnes qui passent la plus grande partie de leur journée assise au travail, pour ensuite s’installer dans un bus ou une voiture et enfin passer le reste de leur temps devant la télévision. Elles sont presque constamment assises! Pour ces personnes, un apport excessif de protéines aurait le même effet qu’une consommation excessive de n’importe quel nutriment. Les protéines contiennent 4 calories par gramme. Si on avale trop de calories, on prend du poids. Un apport soi-disant excessif en protéines inquiète donc les médecins nutritionnistes pour une raison simple: il pourrait favoriser une augmentation importante du poids jusqu’à l’obésité. Pour prendre du muscle, nous vous conseillons de ne pas dépasser 2 g de protéine par kilo de poids de corps par jour. Si vous vous entraînez bien, que vous avez une bonne alimentation et que vous prenez des kilos de graisses, calculez si vous ne consommez pas trop de protéines. En ce qui concerne les reins. Vous avez sans doute entendu dire quelque part que l’excès de protéines pouvait endommager les reins. La dégradation des acides aminés produit de l’ammoniac. Le foie transforme cet ammoniac en urée moins nocive, qui passe par les reins et est évacuée avec l’urine. Vos reins sont là pour évacuer les protéines excédentaires que votre organisme n’utilise pas, et c’est pour cela que les médecins généralistes affirment qu’une consommation de protéines trop importante pourrait fatiguer les reins. Les athlètes qui consomment plus de protéines les utilisent pour réparer et bâtir du muscle ou en guise de carburant contrairement aux personnes sédentaires. Comme nous l’avons expliqué dans le premier paragraphe: un excès de protéine peut également se transformer et se stocker sous forme de graisse. « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». DOSSIER COMPLÉMENTAIRE. Foire aux questions. Qu’est-ce qu’une protéine en poudre? Le bon sens voudrait qu’une poudre de protéines ne contienne quasiment rien d’autre que des protéines. Bon nombre de poudres renferment une petite quantité d’hydrates de carbone et/ou de lipides, mais tout produit contenant plus de 20 % de glucides est déjà plus orienté vers la catégorie substitue de repas. Dans le cadre de cet article, nous n’avons pas retenu les produits ayant un taux de glucides supérieur à 20 %. Pourquoi prendre des protéines en poudre? Les deux raisons essentielles sont la commodité et l’augmentation de l’apport protidique. Les aliments riches en protéines, comme la viande et les oeufs, nécessitent un minimum de préparation alors qu’il suffit d’eau et d’une tasse pour prendre de la protéine en poudre. Pour ceux qui consomment beaucoup de protéines d’origine alimentaire, les calories peuvent être une source de préoccupation; à l’inverse, une poudre peut apporter plusieurs grammes de protéines sans les calories supplémentaires dues aux glucides ou aux graisses. Comment savoir quel type de protéine utiliser? Avant même de s’interroger sur les bienfaits des diverses sources (whey, caséine, soja) traitées dans la question suivante, le choix d’un supplément protéiné est fonction de nombreux facteurs. Voici quelques repères essentiels outre l’origine des protéines d’un produit. Si vous n’aimez pas une poudre, vous n’allez tout simplement pas l’avaler! Vous aurez beau avoir devant vous la poudre de protéines la plus à la pointe de toutes, si le goût vous déplaît, la boîte ne fera qu’accumuler la poussière sur l’étagère. Pour découvrir le goût sans investir dans une boîte entière, pensez à acheter des sachets individuels et faites l’essai de diverses marques de protéines. Le goût oblige souvent à transiger avec les calories et le temps de préparation. L’adjonction de fruits congelés, de lait ou de beurre de cacahuète à un shake peut en rehausser le goût mais également apporter des calories supplémentaires. Problèmes d’estomac. Si un produit vous donne des gazs ou vous oblige à courir aux toilettes, il contient peut-être un ingrédient qu’il vous faut éviter, comme le lactose. Les poudres de protéines ont des effets différents selon les individus. Certaines personnes qui prennent des protéines en poudre de façon régulière pourront ne pas avoir de problème avec une marque, tandis que d’autres provoquent des gaz ou de la diarrhée. On peut avoir 9 individus sur 10 qui tolèrent une bonne poudre de protéines mais il y aura toujours un des 10 à qui elle ne conviendra pas. D’autres facteurs, tel que le stress ou la maladie peuvent également influer sur le degré de tolérance de la protéine par l’organisme: cela peut être le cas lorsqu’une poudre que vous avez utilisée pendant des moins commence tout d’un coup à causer des désagréments. Trouvez une protéine qui soit bien tolérée par votre corps, sans quoi la digestion ou l’assimilation de ce produit ne sera pas optimale. Différentes méthodes de préparation des protéines augmentent les prix. L’hydrolyse, par exemple, est un procédé coûteux qui oblige certains fabricants à ne mettre dans leurs formules que de très faibles quantités de protéines obtenues de cette manière. Facilité de préparation. La protéine rendue « instantanée » a été traitée pour se dissoudre extrêmement bien sans avoir recours au mixer, d’où une nette amélioration du facteur commodité et de la facilité de la prise qui caractérise beaucoup de poudres de protéines. Dans la plupart des cas, rendre une poudre instantanée implique qu’on doit la chauffer davantage lors de sa fabrication, ce qui détruit la qualité des protéines. La source de protéines est-elle vraiment importante? C’est là une question complexe. En premier lieu, trouver une protéine qui vous plaise et que vous tolérez bien importe peut-être davantage que la source particulière des protéines du produit, car ce qui compte, c’est d’apporter assez de protéines à votre organisme. Les protéines végétale sont-elles aussi bonnes que les protéines animale? Les protéines d’origine animale sont généralement supérieures parce qu’elles contiennent les huit acides aminés essentiels dans les proportions requises par vos muscles. Mis à part le soja, les sources végétales de protéines sont carencées en un ou plusieurs acides aminés essentiels. Néanmoins, la consommation d’aliments protidiques complémentaires peut rééquilibrer l’apport en protéines. Le poulet, les laitages, les oeufs et la viande sont de bonnes sources de protéines mais ils peuvent être riches en lipides et très caloriques. Préférez donc le blanc de poulet sans la peau, les blancs d’oeufs, les produits laitiers à 0 % de M.G et les morceaux de viande rouge maigre. Est-il dangereux de prendre beaucoup de protéines tous les jours? Cette question a déjà été traitée plus haut mais voici une réponse plus complète. L’organisme ne peut pas stocker les protéines et les besoins protidiques quotidiens varient énormément selon les individus. Les recommandations approchent le gramme de protéine par kilo de poids de corps. Cela est en contraction avec la dose absorbée par beaucoup de bodybuilders purs et durs (2 g ou plus par kilo de poids de corps), mais pour vous, la bonne quantité pourrait se situer entre ces deux valeurs. Quels que soient vos besoins en protéines, si vous les dépassez sans suivre en même temps un entraînement de musculation, les calories excédentaires ne se transformeront pas en muscle mais en graisse, on en parle dans cet articles sur les calories. De plus, si vous ne consommez pas assez de glucides, vos précieuses protéines seront gaspillées car elles serviront à fournir l’énergie des processus métaboliques et des activités de tous les jours. Peut-on conserver les protéines? La congélation et la mise en conserve ne semblent pas altérer l’utilisation des protéines. En revanche, si vous laissez du lait en poudre, où n’importe quel supplément contenant des protéines et du sucre, dans un endroit chaud et humide, ces deux éléments commenceront à former une liaison chimique. Cette liaison ne peut pas être traitée par les enzymes digestives, ce qui altère la digestion et provoque l’élimination des protéines inutilisées. La cuisson détruit-elle les protéines? La chaleur excessive réduit la biodisponibilité en détruisant certains acides aminés. La cystéine est particulièrement vulnérable à la chaleur; la cuisson excessive provoque la liaison de résidus de lysine et de glutamine dans les protéines, ce qui nuit à leur digestibilité. En outre, la chaleur peut provoquer la liaison de molécule de sucre avec les protéines. Puisque la lysine liée au sucre ne peut pas être absorbée, la digestibilité des protéines est réduite par ce composant doré de l’aliment, parfois savoureux. Une forte chaleur lors de la cuisson à feu vif peut aussi transformer les formes L des acides aminés en forme D, non utilisables par les mécanismes anabolisants du corps. Une certaine cuisson est néanmoins souhaitable pour tuer les agents pathogènes dangereux comme la salmonelle et améliorer effectivement la biodisponibilité des protéines. L’astuce est de ne pas trop cuire les aliments. La cuisson améliore particulièrement l’assimilation des protéines de soja en désactivant une substance chimique connue pour bloquer une enzyme-clé de la digestion des protéines. Pour cette raison, les sportifs végétariens devraient manger le tofu cuit et éviter les produits crus à base de soja.

regime homeopathique perdre du poids avec le

US Search Mobile Web. Welcome to the Yahoo Search forum! We’d love to hear your ideas on how to improve Yahoo Search. The Yahoo product feedback forum now requires a valid Yahoo ID and password to participate. You are now required to sign-in using your Yahoo email account in order to provide us with feedback and to submit votes and comments to existing ideas. If you do not have a Yahoo ID or the password to your Yahoo ID, please sign-up for a new account. If you have a valid Yahoo ID and password, follow these steps if you would like to remove your posts, comments, votes, and/or profile from the Yahoo product feedback forum. Vote for an existing idea ( ) or Post a new idea… Hot ideas Top ideas New ideas Category Status My feedback. Improve your services. Your search engine does not find any satisfactory results for searches. It is too weak. Also, the server of bing is often off. I created a yahoo/email account long ago but I lost access to it; can y'all delete all my yahoo/yahoo account except for my newest YaAccount. I want all my lost access yahoo account 'delete'; Requesting supporter for these old account deletion; 'except' my Newest yahoo account this Account don't delete! Because I don't want it interfering my online 'gamble' /games/business/data/ Activity, because the computer/security program might 'scure' my Information and detect theres other account; then secure online activities/ business securing from my suspicion because of my other account existing will make the security program be 'Suspicious' until I'm 'secure'; and if I'm gambling online 'Depositing' then I need those account 'delete' because the insecurity 'Suspicioun' will program the casino game 'Programs' securities' to be 'secure' then it'll be 'unfair' gaming and I'll lose because of the insecurity can be a 'Excuse'. Hope y'all understand my explanation! I want all my lost access yahoo account 'delete'; Requesting supporter for these old account deletion; 'except' my Newest yahoo account this Account don't delete! Because I don't want it interfering my online 'gamble' /games/business/data/ Activity, because the computer/security program might 'scure' my Information and detect theres other account; then secure online activities/ business securing from my suspicion because of my other account existing will make the security program be 'Suspicious' until I'm 'secure'; and if I'm gambling online 'Depositing' then I need those account 'delete' because the insecurity 'Suspicioun' will program the casino game 'Programs' securities' to be… more.

perdre quelques kilos rapidement synonyme anglais

NASH: quand la malbouffe attaque le foie. Asymptomatique, la NASH est la maladie du soda, également appelé syndrome du foie gras humain. En pleine expansion, cette atteinte trouve son origine dans la malbouffe et la sédentarité. Pour vous en prémunir, pensez – au quotidien – à l’équilibre dans l’assiette et chaussez vos baskets! Souvent, les atteintes hépatiques sont associées à la consommation excessive et chronique d’alcool. Mais la NASH (acronyme anglais pour désigner une stéatose hépatite non alcoolique) provient d’une accumulation de graisses dans le foie due à une mauvaise hygiène de vie alimentaire. La prise alcoolique n’a donc rien à voir dans l’affaire. Ce phénomène est à l’origine d’une l’inflammation qui, pour la moitié des patients, finit par s’aggraver en cirrhose. Et en cancer du foie dans 5% des cas. Grave inconvénient, cette « maladie du foie gras humain » est asymptomatique. Elle peut se développer pendant 10 à 20 ans sans qu’aucune gêne ne survienne. Aujourd’hui son diagnostic repose sur une biopsie du foie. L’ampleur de la NASH est telle qu’elle pourrait concerner plus de la moitié de la population mondiale d’ici à 2030. A ce jour il n’existe aucun traitement médicamenteux, mais des molécules sont en cours de développement. Graisses transformées, sucres en masse… L’obésité*, la sédentarité et les pathologies associées comme le diabète font le lit de la NASH. Car cette atteinte n’est pas le fruit du hasard, mais bien celui d’une hygiène de vie déséquilibrée. Concrètement, l’abus de lipides dans l’assiette est en cause. Mais pas n’importe lesquels: il s’agit en effet des graisses transformées retrouvées dans l’industrie agroalimentaire. Plats préparés, pâtisseries, confiseries, pizzas surgelés… et autres aliments bien loin du fait maison. L’excès de sucre est aussi mis en cause dans la NASH. En effet, on l’oublie mais le glucose se stocke sous forme de graisse dans l’organisme. Notamment lorsque les apports en glucides sont supérieurs aux dépenses énergétiques. Et que les sucres ingérés sont plus rapides (bonbons, gâteaux…) que lents (céréales complètes sous forme de pain, pâtes ou riz…). Le pire étant donc l’association de graisses et de sucres, « savant » mélange propre à la nourriture transformée. La NASH survient progressivement: première étape, la stéatose (lésion du foie en cas d’accumulation des graisses) puis vient l’inflammation. A ce stade, il est encore possible de changer la donne en retrouvant un mode de vie équilibrée. Dernier stade, la cirrhose contre laquelle seule la greffe de foie peut sauver la vie du patient. A noter: le foie « est au centre du fonctionnement de notre corps, sa clé de voûte. Il conditionne notre santé, distribue les nutriments, agit sur la circulation sanguine, nous alimente en énergie, modifie nos humeurs et même notre libido », expliquent le Dr Dominique Lannes dans son livre « NASH: la maladie de la malbouffe ». *La NASH touche en moyenne 12% des patients obèses en France.

cure de vinaigre de cidre pour maigrir en

Alcoolisme. Groupe de discussion Alcoolisme. Définition Alcoolisme. L’alcoolisme aigu se caractérise par une consommation occasionnelle et non dépendante d’alcool. Il s'agit d'une consommation massive, excessive mais non fréquente. On peut parler couramment de " cuite ". Cette ivresse peut conduire au coma que l'on qualifiera d'éthylique, voire au décès. Nous n’aborderons ici que l’alcoolisme chronique. Chiffres / épidémiologie. Au niveau mondial, 140 millions de personnes souffrent de dépendance à l’ alcool. Chaque année, 2,5 millions de décès sont attribuables à l’alcool. En France, 5 millions de personnes sont consommateurs excessifs et 2 millions de personnes sont dépendantes à l’alcool. La consommation d’alcool moyenne est estimée à 15,6 litres d’alcool par an et par personne (soit 173 bouteilles de vin). Les hommes boivent davantage au quotidien (18% des 18-75 ans contre 6% de femmes). Même si la consommation d’alcool a diminué entre 2005 et 2010 dans la population générale, elle a augmenté chez les 18-34 ans, notamment avec le phénomène du binge drinking. L’alcoolisme est responsable de 45 à 50 000 décès par an et constitue la deuxième cause de mortalité évitable derrière le tabac. Les hommes meurent 5 fois plus que les femmes de leur consommation d’alcool. Prévention Alcoolisme. Des moyens de prévention permettent de prévenir une consommation excessive et chronique d’alcool. Ainsi, il est recommandé de ne pas consommer plus de: 2 unités d’alcool par jour pour les femmes 3 unités d’alcool par jour pour les hommes 4 unités d'alcool pour les consommations occasionnelles (1 unité d’alcool correspond à 10 grammes d’alcool pur, soit environ 1 verre). L’alcool est proscrit pendant toute la durée de la grossesse et de l’allaitement. Causes Alcoolisme. L’alcoolisme semble favorisé par plusieurs facteurs: des facteurs familiaux: les personnes dont un des parents souffre d’ alcoolisme ont un risque plus élevé de consommation excessive. Il peut s’agir de facteurs génétiques ou environnementaux. des facteurs socio-économiques: l'alcoolisme peut être vu comme un moyen d’échapper à des difficultés sociales, économiques ou professionnelles, tels que le chômage… Certains milieux professionnels sont aussi favorables à des consommations excessives. des facteurs culturels, avec une tolérance plus ou moins grande vis à vis de la consommation d’alcool. des facteurs psychologiques: anxiété, stress, dépression, troubles de la personnalité, l’alcool étant un excellent anxiolytique. Mécanismes à l’origine de la maladie. L’ alcoolisme se caractérise par une dépendance physique (se manifestant par des symptômes à l’arrêt de la consommation tels que tremblements, sueurs, delirium tremens) et psychologique (qui se traduit par une pulsion à consommer de l’alcool pour en retrouver les effets) ainsi qu’un phénomène de tolérance (la personne alcoolique a besoin de consommer de plus en plus d’alcool pour ressentir les mêmes effets), entraînant une consommation quotidienne et exagérée d’alcool. La dépendance s’installe au terme d’une durée variable selon les individus. L’éthanol contenu dans toutes les boissons alcoolisées est absorbé dans le sang et distribué aux organes tels que le cerveau. C'est le foie par la suite qui prend en charge l'essentiel de l'élimination de l'alcool avec les poumons, les reins et la peau. Symptômes Alcoolisme / manifestations. A très court terme, l’absorption d’alcool provoque l’ ivresse. Les symptômes en sont les suivants: un ralentissement des réflexes une diminution de la vigilance une euphorie ou une tristesse des troubles de l’équilibre une appréciation erronée des situations et des distances des crises d’épilepsie un coma pouvant entraîner le décès. L’alcoolisme chronique se manifeste par: des tremblements matinaux une érythrose faciale (visage rouge) une hypertrophie des glandes parotides (situées sous la mâchoire inférieure) rarement une rétraction tendineuse des auriculaires (maladie de Dupuytren) des nausées, des vomissements, des diarrhées. En cas de complications, d’autres signes peuvent apparaître: une jaunisse, un épanchement liquidien intra-abdominal en cas d’hépatite ou de cirrhose des troubles neurologiques pouvant être périphériques (perte de sensibilité ou de motricité des extrémités) ou centraux (troubles de la mémoire, de l’équilibre, démence…), ou une épilepsie. En cas de sevrage alcoolique, on observe: des tremblements, une agitation, des sueurs avec souvent une anxiété, des cauchemars, une irritabilité à un stade plus avancé une confusion, des hallucinations souvent visuelles des convulsions un delirium tremens (crise de délire associée à une agitation intense).

Ulcères Estomac et Foie malade: quelles huiles essentielles? Bonjour à toute l'Equipe! Alors suite à mes problemes de foie, diagnostique également d'Ulcère Estomac.👷 j'ai fait mes recherches, etc. beaucoup de fausses informations circulent et je demande à la petite équipe et aux erudis en hE de m'éclairer. on dit que l'Ulcere est dit à la bacterie Helicobacter.. ok, jusque la, je suis daccord. maintenant, beaucoup d'huiles essentielles démontrent la plus grande activité sur cette bactérie: l’HE de graine de carotte, le girofle,carottes, le pamplemousse et la lemongrass. dans d'autres sources, il est indiqué" l'huile essentielle d'Origan. Un peu perdu et ne voulant pas faire n'importe quoi avec ce foie malade et cette ulcère, que me conseillez vous? chose certaine, c'est que. Les composants chimiques (contenus dans les huiles essentielles) les plus actifs contre l’H. Pylori sont les alcools phénoliques comme le carvacrol et l’isoeugenol.Donc me faut avec votre aide trouver les Bonnes HE comprenant ceux ci. merci beaucoup. Articles liés à ce sujet: et je viens également de trouver que la chimie qui se rapproche le plus de celle des huiles typiquement inhibitrices de l’hélicobactère: la menthe poivrée, mentha piperita. donc franchement, je suis perdu 👀 merci de vos lumières 💪 - HE de myrrhe amère 2 ml serait elle anti-inflammatoire majeure et cicatrisante de la muqueus) - HE de laurier noble anti-nécrosante et antibiotique. vous voyez, il y a de quoi faire, une vraie potion 🙊 mais faut me faire un choix! au plaisir de lire vos conseils 💪 Il est dit un peu partout que l'huile essentielle d'Origan était excellent pour les Ulcères d'estomac pour ERADIQUER cette bacterie, et d'un coup, je tombe sur ce constat d'un grans site d'aromathérapie, qui fausse toutes mes croyances! - L'Huile essentielle d'Origan est contre indiquée en présence de troubles gastriques (brûlures, ulcères, reflux gastro-oesophagiens). La durée du traitement ne doit pas excéder 5 à 7 jours. Elle est contre-indiquée en cas d’insuffisance hépatique. et moi, qu'est ce que je viens de faire, ce midi, je viens de prendre de l"huile essentielle d'origan! mais mince. franchement, que croire, qui croire, que faire sans mettre en danger deja un organisme affaibli?🙈🙊🙉 Cela fait beaucoup d'informations, et on peut trouver de tout sur internet, donc après quelques recherches, permettez moi de vous éclairer! Quand vous disiez que "les composants chimiques (contenus dans les huiles essentielles) les plus actifs contre l’ H. pylori sont les alcools phénoliques comme le carvacrol et l’isoeugenol", c'est vrai. En effet, ces molécules sont des phénols, et ce sont les phénols qui possèdent l'activité antibactérienne la plus puissante! Des études l'ont pouvé, les phénols agissent large et puissamment, et tuent bon nombre de bactéries. Après, chaque bactérie est sensible différement aux molécules contenues dans les huiles essentielles, et j'ai eu du mal à trouver des références sérieuses concernant les huiles essentielles efficaces sur Helicobacter pylori. Quelques études ont été publiées, mais assez récente et donc l'information est encore peu accessible, d'autant que les recherches sont toujours en cours. Globalement, l'Origan vert revient fréquemment pour son efficacité dans les ulcères gastriques liés à H.pylori (et je vous invite à bien être sûr que le votre est causé par cette bactérie), et il peut s'utiliser en ingestion sur avis médical. Etant riche en carvacrol, il semble très puissant et efficace afin d'éradiquer cette bactérie, mais il est hépatotoxique, et donc comme votre foie est malade, vous ne pouvez pas l'utiliser. Le problème est que ces huiles à phénols sont hépatotoxiques, donc même si ce sont elles les plus effiaces, elles sont à utiliser avec précautions en cas de problème hépatique. Clairement, je vous déconseille de les utiliser pures, mais avec une huile essentielle hépatoprotectrice telle que le Citron, cela peut être envisageable, et je vous invite à demander conseil à un professionnel de santé. Par ailleurs, des études in vitro ont en effet montré que la Menthe Poivrée semble efficace contre H.pylori, mais il y a peu de recul. Elle pourra favoriser votre confort digestif et agir contre la bactérie incriminée, mais veillez à ne pas l'utiliser à des doses trop fortes et sur une trop longue durée. Voilà, j'espère que ces quelques informations complémentaires vous éclaireront, mais, je préfère me répeter en vous conseillant d'en parler à un professionnel de santé qui sera plus apte à vous orienter en connaissance de votre contexte pathologique.