boire du bicarbonate de soude pour maigrir vite du


Maladie foie. Tirés à part: D. A. Vuitton, à l'adresse ci-dessus. Les hépatites virales restent les vedettes des maladies infectieuses hépatiques de ce début du XXI e siècle, tant en terme de santé publique que d'intérêt scientifique. Mais elles ne doivent pas faire oublier que le foie, par sa position anatomique, est interposé comme un filtre entre les agents pathogènes de toute nature provenant des muqueuses digestives et de la circulation systémique. Pour les parasites ingérés, mais aussi pour ceux dont la migration implique un passage dans les vaisseaux drainés par le système porte, le foie est un site anatomique d'élection. Le foie a, de plus, des particularités immunologiques qui l'amènent à combiner l'immunité naturelle, de première ligne, assurée par les cellules de Kupffer et d'étranges propriétés de tolérance immune, encore mal élucidées. Cette situation anatomique et immunologique originale et les fonctions générales de détoxification du foie l'exposent à être le témoin privilégié des interactions entre l'hôte et bien d'autres agents pathogènes que les virus hépatotropes. La nature même de « parasite » impose à la fois une reconnaissance immunologique initiale et une tolérance prolongée, assurant l'équilibre entre protection du parasite, au moins jusqu'à sa maturation vers la fertilité, et protection de l'hôte (qui garantit la survie du parasite lui-même). Ces particularités, et l'équipement du foie en cellules particulièrement adaptées à développer un processus de fibrogenèse, contribuent aussi à la chronicité et aux complications de certaines infections hépatiques parasitaires. Une énumération de toutes les maladies parasitaires qui, à un moment ou un autre de leur évolution, ou en fonction de l'état particulier du malade — ou de sa localisation géographique —peuvent atteindre le foie, serait fastidieuse et de peu d'intérêt pour la pratique. Dans cette mise au point, le choix a été fait de privilégier les pathologies les moins inhabituelles et/ou les plus intéressantes quant à leur apport à la réflexion hépatologique, dans la perspective d'un praticien européen, confronté occasionnellement avec leur diagnostic et leur prise en charge. Le plan adopté suit les circonstances de cette confrontation: maladies parasitaires « opportunistes », dans le contexte d'une immunodépression; maladies parasitaires « exotiques », rencontrées chez des malades originaires des zones connues d'endémie, essentiellement tropicales, ou chez des voyageurs ayant séjourné dans ces zones; abcès et kystes parasitaires « importés », acquis ailleurs et évoluant à bas bruit; et enfin, maladies parasitaires « autochtones », contractées en France ou dans des pays européens voisins, mais dont la relative rareté et les particularités épidémiologiques peuvent déconcerter le clinicien. Le tableau I donne une vue synoptique des principales maladies hépatiques à helminthes, avec leurs caractéristiques épidémiologiques, parasitologiques et thérapeutiques. La clonorchiose et l'opistorchiose, rares, le plus souvent asymptomatiques ou donnant une symptomatologie identique à celle de la distomatose [1 Vuitton DA, Piarroux R, Bresson-Hadni S. Non-viral infectious diseases of the liver. In: Hepatology. Bianchi-Porro G, Cremer M, Krejs G, Ramadori G, Rask-Madsen J, Isselbacher KJ eds. Mc Graw-Hill, NewYork-Milan 1999 a: 644-67. L'atteinte hépatique par les maladies parasitaires se manifeste d'autant plus que les défenses immunitaires sont déprimées, et le foie devient alors le siège d'infections qui ne l'atteignent guère, voire jamais, chez l'individu aux défenses immunitaires intactes. L'épidémie de sida a révélé les localisations hépatiques possibles et parfois préoccupantes d'infections comme la pneumocystose, la leishmaniose, la toxoplasmose, les cryptosporidioses et microsporidioses; leur incidence dans les pays développés a considérablement décru après l'introduction des trithérapies antirétrovirales [2 Kaplan JE, Hanson D, Dworkin MS, Frederick T, Bertolli J, Lindegren ML, et al. Epidemiology of human immunodefiency virus-associated opportunistic infections in the United States in the era of highly active antiretroviral therapy. Clin Infect Dis 2000; 30 Suppl 1: S5-14. Les voyages transcontinentaux, professionnels ou touristiques, les expatriations temporaires apportent au retour en Europe, leur contingent de pathologies « importées » [3 Hochberg N, Ryan ET. Medical problems in the returning expatriate. Clin Occup Environ Med 2004; 4: 205-19. Pour beaucoup de médecins — et de non-médecins —« parasite » rime avec « exotique ». Cependant, les parasitoses ne sont pas intrinsèquement liées au climat sub-tropical ou au sous-développement. Elles font encore partie des maladies infectieuses « autochtones » à garder en mémoire en présence d'un malade quelle que soit son origine géographique et son passé de voyageur, car elles sont pour certaines, comme l'échinococcose alvéolaire et la distomatose, présentes à l'état endémique dans certaines régions françaises. De plus, la mobilité des personnes et des familles amène à rencontrer actuellement de plus en plus souvent dans des régions « non endémiques » ou réputées comme telles, des malades qui ont été contaminés dans leur région d'origine ou qui ont passé des vacances répétées dans des régions « à risque » [4 Kern P, Bardonnet K, Renner E, Auer H, Pawlowski Z, Ammann RW, et al. European Echinococcosis Registry: assessment of human alveolar echinococcosis in Europe from 1982 to 2000. Emerging Inf Dis 2003a; 9: 343-9; on line: click Here.

perdre des graisses transamerica

Troubles hépatiques. (Maladies du foie) Description. Le foie est le plus gros organe interne du corps. Ses fonctions principales consistent à: métaboliser la plupart des nutriments absorbés par les intestins; stocker des nutriments; fabriquer des protéines; nettoyer le sang en le débarrassant des médicaments, de l'alcool et des substances chimiques potentiellement nocives qu'il contient, et en traitant ces substances chimiquement pour qu'elles puissent être excrétées par le système digestif ou l'appareil urinaire. En contact avec de nombreuses substances dangereuses, le foie est protégé des maladies de deux manières. D'une part, il peut se régénérer en réparant ou en remplaçant les tissus qui présentent des lésions. D'autre part, le foie a plusieurs unités cellulaires affectées à la même tâche. Ainsi, si une zone est endommagée, d'autres cellules exécuteront les fonctions de la région lésée, indéfiniment ou jusqu'à ce qu'elle soit réparée. Il existe une large gamme de troubles du foie, entre autres les hépatites, la cirrhose, les tumeurs et les abcès, pour n'en citer que quelques-uns. Nous nous concentrerons ici sur les 2 formes les plus courantes: les hépatites et la cirrhose. Il existe plusieurs types d'hépatites et même si leurs symptômes sont similaires, elles se contractent de différentes manières. L'hépatite A est la plus courante et la plus contagieuse, elle se transmet facilement d'une personne à une autre comme la plupart des virus. Elle touche des millions de personnes dans le monde et est responsable de plus de 2 millions de décès par an. L'hépatite B est généralement contractée par contact avec du sang contaminé, les sécrétions vaginales et le sperme. On estime qu'environ 300 000 personnes au Canada souffrent d'hépatite B. L'hépatite C, selon les estimations, affecte environ 3,5 millions de personnes en Amérique du Nord. Approximativement 15 % des personnes atteintes d'hépatite C ont presque certainement été contaminées par transfusion sanguine avant la généralisation des tests de détection appropriés. L'hépatite D est plutôt exceptionnelle, car elle n'atteint que les personnes qui ont déjà été touchées par l'hépatite B. Le second type de troubles du foie est la cirrhose. Elle constitue le stade final de plusieurs formes différentes de maladies du foie. La cirrhose provoque des cicatrices permanentes dans le foie, lesquelles peuvent avoir des répercussions graves sur le bon fonctionnement de cet organe. Vous ne savez pas par où commencer? Créez un guide de discussion personnalisé pour votre rencontre avec le médecin. Vous désirez être guéri? Alors, parlons-en. Causes. L'hépatite est une inflammation du foie qui peut être provoquée par un virus, des troubles héréditaires et parfois par certains médicaments ou toxines tels que l'alcool et les drogues. Les scientifiques ont identifié 4 types principaux d'hépatite virale: l'hépatite A, l'hépatite B, l'hépatite C et l'hépatite D. Un 5e type, l'hépatite E ne se rencontre pratiquement pas en Amérique du Nord. L' hépatite A est véhiculée par l'eau et se transmet principalement par l'intermédiaire des égouts, de l'eau et des aliments contaminés. L' hépatite B se transmet par contact avec du sperme, du sang ou des sécrétions vaginales contaminés, ainsi que de la mère à l'enfant au cours de la grossesse. Par conséquent, l'hépatite B est le plus souvent transmise lors de relations sexuelles non protégées et par des aiguilles contaminées (y compris celles utilisées pour des tatouages, l'acupuncture et le percement des oreilles). L' hépatite C se propage par contact direct sanguin. L' hépatite D se transmet par l'intermédiaire d'aiguilles et de transfusions sanguines contaminées. Les améliorations qui ont été réalisées en ce qui concerne les tests de dépistage des dons de sang ont considérablement réduit le risque de la transmission de l'hépatite B ou C par des transfusions. Par ailleurs, l'hépatite B et C peuvent toutes deux se propager lors de l'utilisation de rasoirs, de brosses à dents et de coupe-ongles. La cause principale de cirrhose est une infection chronique par le virus de l'hépatite C. Parmi les autres causes on retrouve: une consommation alcoolique prolongée et excessive; une infection chronique par le virus de l'hépatite B; des troubles héréditaires du métabolisme du fer et du cuivre; des réactions graves à certains médicaments; une stéatose hépatique (une accumulation des graisses dans le foie) imputable à l'obésité; des infections causées par des bactéries et des parasites habituellement originaires des tropiques; des crises cardiaques répétées accompagnées de congestion du foie et d'une obstruction des voies biliaires. La cirrhose détruit les tissus du foie progressivement et de manière irréversible, à la suite d'une infection, d'un empoisonnement ou d'une autre affection. Le tissu hépatique sain est remplacé par des cicatrices et les zones de régénération des cellules hépatiques. Parlez de l’hépatite C avec votre médecin à l’aide d’un guide de discussion personnalisé. Obtenez l’info dont vous avez besoin. N’attendez plus pour être guéri. Symptômes et Complications. L'hépatite et la cirrhose présentent peu de signes d'alerte. Dans la phase aiguë de la plupart des hépatites, des symptômes évoquant ceux de la grippe pourraient se manifester sous forme de fatigue, de fièvre, de nausées, d'un manque d'appétit et de douleurs (habituellement sous les côtes du côté droit de la cage thoracique). Une jaunisse (la coloration jaune de la peau et du blanc des yeux) pourrait également se déclarer. Après la phase aiguë, les complications varient en fonction du type d'hépatite. À ce stade, l'hépatite A disparaîtra en conférant une immunité définitive. Dans le cas des hépatites B et C, les particules virales peuvent rester dans l'organisme et provoquer une infection chronique qui durera plusieurs années. Cette atteinte peut dégénérer en cirrhose, et dans certains cas, en cancer du foie. Parmi les signes et les symptômes d'une cirrhose figurent: une douleur abdominale; une fatigue générale; des saignements intestinaux; une démangeaison; une jaunisse (le jaunissement de la peau et du blanc des yeux); une baisse de la libido (le désir sexuel); des nausées et des vomissements; l'apparition de petits vaisseaux sanguins sous-cutanés ou de contusions faciles; le gonflement de l'abdomen et des jambes causé par une accumulation de liquides; de la faiblesse; une perte de poids. Les personnes atteintes de cirrhose doivent consulter un médecin en urgence si elles présentent l'un des symptômes ci-après: une confusion mentale; un saignement rectal; des vomissements de sang. Diagnostic. Les médecins dépistent les hépatites à l'aide d'analyses sanguines et d'un dossier médical complet. Ils vous poseront des questions pour savoir si vous avez effectué: des injections intraveineuses de drogues; la dégustation récente de crustacés provenant d'eaux polluées; des voyages dans des pays où les infections hépatiques sont répandues; un contact direct avec du sang ou une transfusion sanguine; des pratiques sexuelles potentiellement dangereuses; la prise de certains médicaments au cours des derniers mois. Le diagnostic de la cirrhose s'appuie sur les antécédents cliniques ou médicaux, votre aspect physique et les résultats des analyses sanguines. Il est également possible de procéder à une biopsie du foie pour confirmer le diagnostic. Traitement et Prévention. Il n'existe pas de traitement spécifique des hépatites aiguës. Il n'est pas toujours nécessaire de rester au lit, mais vous pourriez vous sentir mieux si vous limitez vos activités physiques. Il est important de maintenir un apport calorique adéquat. Votre médecin peut vous recommander de faire de petits repas fréquents, riches en calories et de boire beaucoup de liquides. Vous devriez éviter l'alcool ou en limiter la consommation afin d'aider le foie à guérir. Si vous êtes incapable de manger ou de boire, vous devrez peut-être séjourner à l'hôpital. Afin de diminuer le taux de virus dans le corps, des personnes atteintes de l'hépatite B ou C pourraient tirer parti de médicaments qui peuvent freiner la réplication (la reproduction) virale. Vous devriez discuter des risques et des bienfaits de ces médicaments avec votre médecin. Dans le cas des hépatites B ou C, votre médecin effectuera probablement une surveillance périodique ciblant les signes d'inflammation du foie. Il n'est généralement pas nécessaire d'isoler les personnes atteintes d'hépatites, mais les proches doivent être prévenus du mode de transmission du virus. Il est très important de se laver les mains après chaque visite aux toilettes. Les gouvernements et les professionnels de la santé luttent contre la propagation des hépatites de diverses façons. Par exemple, il existe un vaccin efficace contre l'hépatite A. Il existe également des programmes mondiaux d'immunisation contre l'hépatite B, et l'analyse des dons de sang est devenue une pratique courante pour la détection de l'hépatite C. Au Canada, la vaccination contre l'hépatite B est recommandée pour l'ensemble de la population et fait partie de la série des premières vaccinations infantiles. Si vous êtes sur le point d'entreprendre un voyage dans les pays où l'hépatite B est répandue, vous devriez vérifier auprès de votre médecin ou d'une clinique pour voyageurs si vous devriez vous faire vacciner contre l'hépatite A ou B. Il n'existe pas encore de vaccin contre l'hépatite C. Pour prévenir la transmission des hépatites virales, il est primordial que le personnel médical qui entre en contact avec des ustensiles, des literies ou des vêtements contaminés se lave soigneusement les mains. Les personnes qui dispensent des soins médicaux devraient se faire vacciner, car elles courent un risque élevé d'infection à cause de leur contact avec des personnes infectées. Il n'existe pas de traitement efficace contre la cirrhose, mais sa progression peut être considérablement freinée par la sobriété. Il faut également se montrer prudent dans l'utilisation de médicaments qui pourraient aggraver une atteinte hépatique. Par exemple, les personnes atteintes de cirrhose devraient discuter avec leur médecin des doses d'acétaminophène* qu'elles peuvent prendre en toute sécurité étant donné que l'acétaminophène est métabolisé par le foie. Il faut parfois éviter la prise d'anti-inflammatoires. Le traitement porte principalement sur les complications et peut comporter un régime à faible teneur en sel pour limiter la rétention d'eau, des médicaments diurétiques, un régime pauvre en protéines et des suppléments de vitamines K, A et D. Il est possible de réduire les démangeaisons avec des médicaments spéciaux. Des laxatifs peuvent être prescrits afin d'accélérer l'élimination des toxines présentes dans le système. Dans certains cas, une greffe du foie est nécessaire. *Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (un nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol ® ). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre base de données sur les médicaments. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.

perdre la graisse abdominale rapidement english

Huile de foie de morue, ses vertus. Publié le mercredi 28 avril 2010 à 22:18. Cela fait des siècles que l'homme a découvert que l'huile de foie de morue avait des effets bénéfiques sur l'organisme. Elle est le plus souvent utilisée en tant que complément nutritif. Elle sert également à prévenir quelques maladies. Cependant, tout excès n’est pas bon pour la santé. Respectez donc la posologie prescrite par votre médecin. Nous verrons ci-après dans quel cas consommer cette huile. Généralement, on extrait l'huile de foie de morue à partir d'une méthode traditionnelle. On commence par cuire les foies de morue à la vapeur. Une fois cuits, ils sont écrasés puis décantés pour en tirer un liquide épais, de couleur jaune pâle. C'est ainsi qu'on obtient la fameuse huile de foie de morue sous son état pur. Cette huile est beaucoup plus riche que les autres huiles de poisson. En fait, pour fabriquer l'huile de foie de morue, on prélève spécialement le foie de la morue. Quant aux huiles de poissons, elles sont extraites des corps entiers de poissons. Cette huile, qui fut autrefois utilisée comme complément nutritionnel, a été recommandée particulièrement aux enfants pour leur croissance. L'huile de foie de morue a été longtemps consommée pure, malgré son odeur et son goût désagréables. Mais aujourd'hui, nous pouvons la prendre sous forme de gélule ou de capsule. Les différentes composantes de l'huile de foie de morue. L'huile de foie de morue est naturellement riche en vitamine A et en vitamine D. Elle contient aussi des acides gras oméga-3. Les actions de la vitamine A concernent le développement de l'ossature. Elle permet, en outre, de soulager les rhumatismes. Vous pourrez également consommer de l'huile de foie de morue pour rendre votre peau encore plus belle mais aussi pour avoir une meilleure acuité visuelle. Par ailleurs, cette huile est également préconisée pour la prévention du rachitisme et de la plupart des maladies infectieuses. La vitamine D qu'elle contient permet de consolider les os. Cette vitamine est ainsi bénéfique pour les femmes post-ménopausées et pour les quinquagénaires, en général, car elle permet de prévenir l'ostéoporose. L'huile de foie de morue est aussi efficace pour éviter des maladies comme l'arthrite rhumatoïde et la sclérose en plaques. En consommer permet également de prévenir certains types de cancers dont celui des seins, du côlon ainsi que celui de la prostate. Enfin, elle est très réputée pour réguler la tension artérielle. Comment doit-on consommer de l'huile de foie de morue? Tout le monde peut consommer de l'huile de fois de morue. C'est un produit naturel qui ne nécessite pas d'ordonnance ou de recommandations particulières de la part d'un médecin. Cependant, il faut respecter une posologie précise. Avant de consommer de l'huile de foie de morue, consultez le médecin ou le pharmacien. Généralement, celle-ci est disponible en gélule. Une gélule présente une dose de 500 milligrammes d'huile de foie de morue. Pour un adulte, il est recommandé d'en prendre 2 grammes soit 4 gélules par jours. Vous pourrez les prendre le matin, avec un verre d'eau. Pour que le produit soit efficace, le médecin recommande habituellement un traitement de 3 mois renouvelable. L'huile de foie de morue est utilisée en tant que supplément nutritionnel, plus particulièrement chez les enfants en bas âge, car elle permet d'assurer une bonne croissance. On préconise d'ailleurs l'huile de foie de morue en cas de retards et de troubles de la croissance. Cette huile est également conseillée aux personnes sous-alimentées. On a observé que des enfants malnutris qui ont eu un traitement d'huile de foie de morue avaient facilement gagné quelques centimètres. Outre les enfants, les adultes pourront également profiter des vertus de cette huile qui aident à prévenir les carences nutritionnelles grâce à sa forte teneur en vitamines A et D. Enfin, les personnes victimes de troubles cardio-vasculaires pourront, grâce à l'huile de foie de morue et l'oméga-3 qu'elle contient, assurer la régularité de la pulsation de leurs cœurs.

produit naturel pour maigrir vite homme d'affaire

La curcumine contre la douleur de l’inflammation de l’arthrose. La curcumine soulage la douleur et l’inflammation de l’arthrose. Une étude montre que la prescription de curcumine peut soulager la douleur et augmenter la mobilité chez des patients souffrant d’arthrose. La curcumine du curcuma peut également réduire une série de marqueurs inflammatoires. Une étude suivie: 100 patients atteints d’arthrose ont été divisés en deux groupes – le premier groupe a reçu le « meilleur traitement disponible » et le second groupe a reçu le même traitement, plus 200 mg de la formulation de la curcumine chaque jour. Selon l’IFT: « Les résultats montrent que le groupe [curcumine] avait une réduction statistiquement significative dans tous les points d’inflammations cliniques primaires … Ces résultats ont été complétées par l’évaluation d’une série de marqueurs de l’inflammation, la molécule d’adhésion cellulaire vasculaire soluble (sVCAM) – 1, et le taux de sédimentation [VS]) … alors qu’aucune variation significative n’a été observée dans le groupe «meilleur traitement classique disponible » Cela pourrait éventuellement conduire à une élimination progressive de l’utilisation des AINS, au moins en tant que traitement de l’arthrose légère à modérée. Si vous n’avez jamais entendu parler de la curcumine – ce pigment qui donne au curry sa couleur jaune-orange – c’est un vrai régal, et un composé naturel qui devrait être sur votre carnet de santé. La curcumine est également l’ingrédient actif du curcuma, qui est un supplément de plus en plus populaire. Les médecines chinoises et indiennes ont reconnu les propriétés bénéfiques de la curcumine depuis des milliers d’années, et maintenant la recherche moderne montre que la curcumine du curcuma peut être l’un des plus puissants guérisseurs potentiels de la nature. Plus particulièrement, la curcumine est connue pour ses propriétés anti-inflammatoires. Le composé a démontré influer plus de 700 gènes, et ses curcuminoïdes peuvent inhiber à la fois l’activité et la synthèse de la cyclooxygénase-2 (COX-2) et de 5-lipoxygénase (5-LOX), ainsi que d’autres enzymes qui sont impliqués dans l’inflammation. L’un des meilleurs suppléments contre de nombreux cancers. Le Dr William LaValley de Austin au Texas, est l’un des médecins du cancer par la médecine naturelle, le meilleurs que je connaisse et il a récemment partagé cette information importante sur la curcumine, des affirmations basée sur des preuves scientifiques des plus solides à long terme contre le cancer. Il y a plus de 100 voies différentes sur lesquelles la curcumine a un effet dès qu’elle pénètre dans la cellule. La curcumine semble être sans danger dans le traitement de tous les cancers. En Inde, où le curcuma est largement utilisé, la prévalence des quatre cancers les plus courants aux États-Unis & en Europe – du côlon, du sein, de la prostate et du poumon – est 10 fois plus faible. En fait, le cancer de la prostate, qui est le cancer le plus fréquemment diagnostiqué chez les hommes aux États-Unis, est très rare en Inde, ce qui est attribué, en partie, à la curcumine dans le curcuma. De nombreuses études se sont penchées sur ce lien potentiel de lutte contre le cancer, avec des résultats prometteurs. Par exemple, la curcumine a été trouvée active pour: Inhiber la prolifération de cellules tumorales Inhiber la transformation de cellules à partir de la tumeur Aidez votre corps à détruire les cellules cancéreuses mutées de sorte qu’elles ne peuvent plus se propager dans tout votre corps Diminuer l’inflammation Améliorer la fonction hépatique Inhibition de la synthèse d’une protéine supposée jouer un rôle dans la formation de tumeurs Empêcher le développement de l’approvisionnement en sang supplémentaire nécessaire à la croissance des cellules cancéreuses. Et selon des chercheurs de l’ Université du Texas MD Anderson Cancer Center, la curcumine est une voie biologique clé nécessaire contre le développement du mélanome et d’autres cancers. La curcumine arrête effectivement les formations souches en laboratoire de mélanomes, stoppant la prolifération et pousse les cellules cancéreuses à se suicider en stoppant le facteur nucléaire kappa B (NF-kB), une protéine puissante connue pour induire une réponse inflammatoire anormale qui mène à un assortiment de troubles tels que l’arthrite et le cancer. Pour obtenir tous les avantages que la curcumine a à offrir, vous aurez tout intérêt à rechercher un extrait de curcuma avec au moins 95% de curcuminoïdes biologiques certifiés. La formule doit être agrémentée de pipérine pour ses avantages santé mais surtout son action sur la biodisponibilité accrue par l’action de la pipérine du poivre noir. Le pouvoir de la curcumine. Pouvoir soulager la douleur est le fait saillant de l’effet de la curcumine, mais ce n’est depuis quelques années beaucoup plus étoffé par des recherches de par le monde médical de la planète. les effets radicaux contre des cancers divers sans distinction, des progrès reconnus contre Alzheimer, des maladie infectieuses chroniques abdominales ou autres, la liste serait longue et ne cesse de s’allonger. Plus de 20 études par mois sont lancées à son sujet, toujours dans la relation anti inflammatoire et cancer. Dans la dernière étude de patients atteints d’arthrose, ceux qui ajoutaient 200 mg de curcumine par jour à leur plan de traitement avait réduit la douleur et augmenté leur mobilité, tandis que le groupe témoin, qui n’a pas reçu de la curcumine, avait aucune amélioration significative. Une étude a également constaté par le passé qu’un un extrait de curcuma composé de curcuminoïdes (nutriments à base de plantes qui contiennent de puissantes propriétés antioxydantes) a bloqué les voies inflammatoires, empêchant le lancement d’une protéine qui déclenche le gonflement et la douleur. Une alternative naturelle aux AINS à n’en pas douter et sans effets secondaires révélés. Effets anti-inflammatoires de la curcumine, c’est aider à réduire l’irritation des tissus caractérisée par une douleur, rougeur, enflure et chaleur inflammatoire, ce qui est particulièrement utile pour les patients souffrant d’arthrose. L’arthrose est une maladie dégénérative des articulations qui provoque une raideur articulaire, douleur, l’inflammation et l’enflure qui peut devenir invalidante. Beaucoup de patients se tournent vers des anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) et des analgésiques, comme le Tylenol, pour soulager la douleur, mais la, l’utilisation chronique régulière de ces types de médicaments sont associés à des effets secondaires importants, et très graves comme des problèmes cardiovasculaires, dommage gastro-intestinal et des reins ou au foie. Si vous prenez un AINS, vous avez à peu près trois fois plus de risque de développer des effets secondaires gastro-intestinaux graves. Environ 1,2 pour cent des patients prenant des AINS sont effectivement hospitalisé pour des problèmes gastro-intestinaux supérieurs, dans l’année d’exposition. Une étude chez des patients prenant des AINS a montré qu’une complication potentiellement mortelle a été le premier signe, puis d’ulcères dans plus de la moitié des cas. Les chercheurs ont découvert que les médicaments suppriment la production de prostacycline, qui est nécessaire pour dilater les vaisseaux sanguins et inhiber la coagulation. Des études antérieures avaient montré que des souris génétiquement modifiées pour être incapable d’utiliser correctement la prostacycline sont sujettes à des troubles de la coagulation. Toute personne qui présente un risque accru de maladies cardio-vasculaires devrait bien s’informer des valeurs de la curcumine. Les complications ulcéreuses sont certainement potentiellement mortelle, mais, les crises cardiaques sont beaucoup plus communes, en particulier chez les personnes âgées. Donc, avoir une alternative naturelle aux AINS pour soulager la douleur est inestimable, surtout pour un état douloureux comme l’arthrose. En passant, la curcumine est non seulement bénéfique pour l’arthrose … la recherche est également en train de montrer qu’il peut jouer un rôle bénéfique dans les maladies suivantes: La fibrose kystique Le diabète de type 2 La maladie de Crohn Psoriasis La polyarthrite rhumatoïde Cataractes Les calculs biliaires La régénération musculaire Les maladies inflammatoires de l’intestin. Conseils plus naturel pour l’arthrose. L’arthrose, la détérioration du cartilage qui amortit les articulations, est la forme la plus courante d’arthrite chez les personnes âgées. Il est normalement associée à «l’usure» sur vos articulations, mais peut aussi être causée par le stress répétitif ou un traumatisme aigu. En plus de la curcumine comme anti-inflammatoire, j’ai longtemps vanté les oméga-3 pour l’arthrite, car les oméga-3 sont également bien connus pour aider à réduire l’inflammation. En outre, l’ajout de la glucosamine à vos oméga-3 semble être un excellent choix pour les personnes souffrant d’arthrose, en particulier. Si vous souffrez d’arthrose, le cartilage dans l’articulation est progressivement endommagé, et le liquide synovial qui maintient vos articulations lubrifiées et rembourrées est généralement réduits. La douleur est le résultat de l’os qui commence à entrer en contact avec l’autre os sans l’amorti du cartilage et le liquide synovial. Votre corps est tout à fait capable de reconstruire le cartilage et le liquide synovial, mais pour le faire efficacement il faut utiliser les suppléments appropriés. Je recommande aussi de l’arthrose: Typage nutritionnel: Votre biochimie et bagage génétique unique, influence le rapport de la graisse, des protéines et des glucides dont votre corps a besoin pour évoluer et s’entretenir. Faire des choix alimentaires appropriés est en fait l’un des moyens les plus sains pour réduire l’inflammation. Optimiser vos taux de vitamine D: une carence en vitamine D est souvent associée à l’inflammation, donc assurez-vous que vos niveaux soient dans la bonne et saine moyenne, en n’omettant pas une exposition au soleil suffisante. La prise d’un supplément de vitamine D de haute qualité est aussi un moyen de combler une carence. Un faible taux de vitamine D a également été liée à l’arthrose directement. Exercices: Même léger, l’exercice a montré aider à prévenir l’apparition de l’arthrose, et il est très important d’exercer une activité physique afin d’augmenter le tonus musculaire de vos articulations portantes. Avec le temps, l’atrophie et la faiblesse musculaire s’installe et l’immobilité peux entraîner des contractures articulaires et la perte d’amplitude des mouvements (ROM), il est donc important de continuer à s’activer. Votre programme devrait inclure une gamme d’activités, de même que je recommande aussi les exerciseurs. Il serait sage de se prévoir un programme de remise en forme de pointe qui soit conçu à votre mesure pour atteindre une santé optimale. Il y a plusieurs autres stratégies naturelles qui peuvent offrir un soulagement de la douleur de l’arthrose ainsi, y compris l’acupuncture, des herbes comme le gingembre, la Boswellia, la bromélaïne d’ananas et l’huile d’onagre. Note de la rédaction: La rédaction soucieuse de vous communiquer le meilleur de la base de connaissance actuelle à propos des bienfaits de la curcumine extraite du curcuma. Nous avons penser aussi juste de vous faire part de nos expériences. Aussi nous vous conseillons de visiter cette enseigne qui diffuse d’excellents produits aux témoignages nombreux (prenez toujours le temps de lire les commentaires d’un site!) cliquez ici: Curcuma & curcumine – produits.

perte de graisse ventresca tuna

La leptospirose du chien. Cette maladie bactérienne qui atteint principalement les chiens, peut se transmettre à l'homme et parfois à d'autres animaux. Elle peut être très grave et il est donc indispensable de prendre des précautions pour la santé de votre chien, mais aussi pour la votre! Elle est due à une bactérie (Leptospira) qui se rencontre dans les eaux stagnantes et dans le sol. Les rongeurs, les rats notamment, constituent un réservoir pour la maladie, car ils sont porteurs la bactérie sans être malades et la libèrent dans leurs urines. Ils contaminent ainsi l'environnement en urinant sur le sol et dans l'eau. La bactérie passe alors chez le chien par voie orale lorsque celui-ci boit dans des flaques d'eau et par voie percutanée lorsqu'il se baigne dans une mare par exemple. Les chiens de chasse ou les chiens vivant en milieu rural sont donc les plus exposés. Attention: cette maladie est une « zoonose », c'est-à-dire qu'elle peut être transmise du chien à l'Homme par un contact cutané entre les deux. Il faut donc prendre des précautions d'hygiène en présence d'un chien atteint de leptospirose. Les symptômes de la maladie. La maladie peut se présenter sous plusieurs formes: une gastro-entérite hémorragique: on observe des vomissements avec du sang ainsi que des selles noires (car elles contiennent du sang digéré). une insuffisance rénale aiguë (avec crise d'urée) peut aussi survenir: l'animal urine très peu ou plus du tout. La mort survient en 48 heures après une phase d'hypothermie (c'est-à-dire un température très basse) et de coma. une forme ictéro-hémorragiqu e: l'animal présente un ictère (muqueuses jaunes), avec des troubles de la coagulation et une insuffisance rénale aiguë. La mort peut survenir en 3 à 6 jours. une néphrite: c'est une insuffisance rénale aiguë qui survient plus ou moins rapidement. On observe d'abord une phase de compensation pendant laquelle l'animal boit beaucoup, puis une phase de décompensation caractérisée par le fait que l'animal urine très peu. La mort survient dans les 15 jours. L'atteinte peut survenir de manière aiguë: l'animal présente alors une fièvre importante (39,5-40° C), un fort abattement, de l'anorexie et des vomissements. Il est de plus très déshydraté. Le diagnostic de la leptospirose. Il peut être réalisé à l'aide d'examens sanguins complémentaires. Une numération formule révèlera un manque de plaquettes sanguines expliquant les problèmes de coagulation, ainsi qu'une augmentation du taux de globules blancs (révélatrice d'une infection). On observe également une atteinte du foie et une augmentation du taux d'urée et de créatinine. Des recherches sérologiques peuvent être effectuées: les anticorps que l'organisme a fabriqué pour lutter contre les leptospires sont mis en évidence grâce à un test (mais seulement lorsque la maladie évolue depuis plus de dix jours). On peut aussi effectuer des recherches bactériologiques, en essayant de mettre en évidence la présence de bactéries dans le sang en début d'évolution puis dans les urines. Le traitement. Pour tenter d'éliminer les leptospires, différents traitements antibiotiques peuvent être mis en place. L'insuffisance rénale nécessite une réanimation par une perfusion qui peut être longue. Un fort taux de mortalité est généralement observé malgré des traitements intensifs. La prévention. Cette maladie est très grave. Le taux de mortalité important ainsi que les risques de séquelles irréversibles, notamment au niveau rénal, rendent la prévention d'autant plus nécessaire. La meilleure prévention est la vaccination. Le vaccin permet à l'animal d'être protégé contre les deux variétés de bactéries les plus fréquentes qui atteignent le chien. La primo-vaccination se fait en deux injections à 3-4 semaines d'intervalle chez les chiots de plus de trois mois. Le rappel est annuel, voire semestriel chez les animaux à risque (chiens de chasse, chiens vivant dans des zones humides).

Quoi prendre pour nettoyer le foie. Le foie est un organe vraiment important pour notre corps et il a beaucoup de fonctions vitales. Il stocke le glucose, certaines vitamines (A, B12, D, E et K) et plusieurs minéraux (comme le cuivre et le fer). Le foie régule également la glycémie dans le plasma, joue un rôle dans la destruction de vieux leucocytes et de vieilles hématies ainsi que dans le métabolisme des protéines. De plus, cet organe détruit bien les toxines des médicaments et transforme l’ammoniac en urée. Mais si votre foie est surchargé, vous pouvez souffrir de douleurs très aiguës à droite du ventre. Vous commencez à vous sentir lourd, vous avez du mal à digérer la nourriture ou vous pouvez même commencer à vomir (dans ce dernier cas, il faut consulter un médecin le plus vite possible). Si vous avez besoin de nettoyer votre foie et de régénérer ses capacités, vous pouvez profiter des conseils suivants: 1. Changez votre alimentation. Pour ne pas surcharger votre foie, essayez de ne pas consommer le café, le chocolat, le sucre et la nourriture grasse. En outre, limitez la consommation d’œufs, de produits laitiers et de protéines animales. Et, bien sûr, ne buvez pas d’alcool. 2. Optez pour les aliments suivants. Contrairement aux produits cités plus haut, les suivants feront du bien à votre foie. Il s’agit de l’artichaut (stimule la production de bile et traite les troubles digestifs), des agrumes, du basilic, du céleri, des choux, du curcuma, des épinards, du gingembre, de la menthe poivrée (facilite le rejet des molécules surabondantes qui fatiguent le foie), de l’oignon, de la patate douce et des pommes. 3. Profitez pleinement du citron. Pour nettoyer le foie, commencez votre journée avec un mélange de jus de citron et d’eau chaude. 4. Buvez des infusions de plantes. Pour profiter de cette recette, vous aurez besoin de 2-3 branches de romarin et d’une rondelle de citron. Mettez-les dans une tasse et versez-y de l’eau chaude. Laissez ensuite infuser pendant dix minutes. Le romarin est très utile pour la digestion et aide le foie à chasser vite les toxines accumulées. Chamille White / Shutterstock.com. 6. Utilisez le chardon-Marie. Utilisé pendant des siècles, le chardon-Marie traite bien les troubles digestifs et purge le foie engorgé en luttant contre les intoxications. Ce remède est disponible en gélules dans les magasins bio et les parapharmacies. 7. Ajoutez des huiles essentielles. Pour soulager le foie, ajoutez 2 gouttes d’huile essentielle de citron, de gingembre ou de menthe poivrée sur une petite portion d’aliment. Mais il est défendu de les utiliser pour les femmes enceintes et les enfants. 8. Sortez votre bouillotte. La chaleur soulage bien le foie et accélère l’élimination des toxines. Pour faire cela, vous pouvez soit placer une bouillotte d’eau chaude au niveau du foie pendant trois jours, soit réaliser un cataplasme d’argile chaude et le placer également sur le ventre. Marcos Mesa Sam Wordley / Shutterstock.com. Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas de prendre soin de votre foie à temps pour ne pas avoir à le traiter après. Il est important de noter que TOUTES les informations contenues dans Parfait ne sont données qu'à titre INFORMATIF. En aucun cas, elles ne doivent être considérées comme des conseils, diagnostics ou comme un traitement médical professionnel. Privilégiez toujours un avis médical, et n'ignorez pas ou ne retardez pas une consultation médicale à cause de ce que vous avez lu sur ce site.