boire du bicarbonate de soude pour maigrir total solar


Les cures dépuratives de printemps & d'automne. Pour que l’organisme puisse fonctionner au mieux, il faut le nettoyer en éliminant les déchets qui l’encombrent et le ralentissent. C’est pourquoi à chaque changement de saison une cure « détox » est nécessaire. Imaginez l'état de votre voiture sans aucune vidange! La dépuration de nos filtres (foie, vésicule, reins et intestins) est importante au changement de saison pour retrouver votre bien-être digestif, favoriser une bonne assimilation des nutriments pour de meilleurs échanges et au final récupérer votre pleine forme et être plus résistant face aux agressions extérieures. ALORS POUR RESTER EN FORME TOUTE L’ ANNÉE, DÉPUREZ VOUS, « TISANEZ VOUS »! Vous aimerez sûrement. Comment rester en forme toute l'année? La solution est très simple: il suffit de vivre en harmonie avec le rythme de la nature, d'écouter son corps et de suivre la cure de saison. Notre corps vit une véritable révolution à chaque changement de saison. Pour négocier le virage au mieux, la cure de saison s'impose: trois petites semaines, deux fois par an, vous assureront santé et tonus pour toute l'année. Les vertus de cette cure sont évidentes, elle doit absolument faire partie de votre hygiène de vie. La cure d'automne et la cure de printemps doivent être dépuratives et il est bon de la débuter sans attendre le changement de saison officiel ou bien de rester à l'écoute de son organisme: je me sens tout "raplapla" avec une baisse de tonus, un manque d'entrain, le teint terne et brouillé, la digestion au ralenti. C'est votre corps qui parle et qui tire le signal d'alarme, alors sans hésiter et sans perdre de temps je vous conseille LA CURE DETOXIFIANTE DE SAISON. Qui n'a pas ressentit une fatigue générale à la fin de l'hiver? C'est le signe que notre organisme est saturé de toxines. A l'approche de l'automne et à l'orée du printemps, nos organes dépuratifs ou émonctoires, que sont le foie, les reins, les voies respiratoires, la peau et les intestins ont besoin d'être nettoyés pour fonctionner au mieux de leur capacité; Les émonctoires remplissent les fonctions d'agents de tri, de nettoyage et de maintien de la constance intérieure; ils filtrent les déchets et les éliminent vers l'intérieur. Si les déchets sont trop importants et les émonctoires paresseux ou déficients, le terrain accumule progressivement les déchets et l'organisme se fatigue et se dégrade. Pour imager, c'est comme votre voiture, elle nécessite de l'entretien et des vidanges après tant de kilomètres. Nos organes d'élimination sont souvent malmenés et débordés par plusieurs facteurs: - la pollution extérieure présente dans notre environnement => l'organisme est exposé à de multiples substances nocives (pollution de l'air, pesticides, herbicides, engrais chimiques, alimentation industrielle qui regorge de sel, d'additifs alimentaires, exhausteurs de goûts, colorants, sucre raffiné, édulcorants. ), qui petit à petit s'accumulent dans notre corps, le dérèglent, le fragilisent. - la pollution intérieure => le jour comme la nuit par son fonctionnement, l'organisme produit des déchets que nos organes d'élimination s'efforcent par leur travail de rejeter jusqu'à un certain seuil. Au delà de ce seuil, les toxines s'accumulent, gênent le fonctionnement normal du corps et l'encrassent. C'est alors que les liquides nourriciers dans lesquels baignent nos cellules deviennent ainsi par la force des choses de plus en plus acides et les cellules seront donc contraintes de subir l'influence néfaste de cet environnement. Les aliments principales sources de toxines. Tant que nos aliments sont adaptés à nos capacités de digestion, d'assimilation et d'élimination, tout se passe bien. Mais si nous mangeons plus que ce que nous brûlons, et si nos organes travaillent au ralenti, notre corps se trouve en présence de déchets toxiques en excédent qu'il ne peut traiter et rejeter. Autre causes de perturbations et d'accumulation de toxines dans l'organisme: l'alimentation industrielle et les produits raffinés qui apportent de moins en moins de vitamines, de minéraux et d'oligo-éléments. Aujourd'hui pour couvrir les besoins quotidiens, des quantités plus importantes d'aliments sont donc nécessaires, entretenant ainsi la surcharge et l'encrassement. Outre l'excès de nourriture, les aliments raffinés entraînent un travail accru des organes d'élimination, une transformation incomplète des aliments qui auront tendance à fermenter provoquant des poisons et toxines dans l'appareil digestif. Ces poisons et toxines s'accumulent au fil du temps et préparent le lit de désordres beaucoup plus importants par la suite. Ajoutons à cela: - le stress de la vie, de la gestion du quotidien et du temps, qui perturbe toutes les fonctions métaboliques et organiques et qui contribue à la production et l'entretien des toxines. - le tabac, les boissons alcoolisées sous toutes leurs formes. C'est pourquoi le nettoyage intensif des toxines organiques est primordial avec une cure de fond à chaque changement de saison. Cette cure doit être: - Dépurative => pour assurer un drainage général de l'organisme grâce à l'utilisation de plantes spécifiques. - Détoxicante => pour permettre d'éliminer les toxiques exogènes c'est - à-dire venant de l'extérieur, telles que gaz d'automobiles, résidus agricoles. - Détoxifiante => pour éliminer les toxines endogènes, c'est-à-dire fabriquées par l'organisme lui-même, les déchets métaboliques. Pour détoxiquer et détoxiner l'organisme, les plantes apparaissent comme le moyen le plus naturel et le plus actif. On choisira toujours des plantes issues de culture sauvage ou biologique et garanties non ionisées (notre site vous offre un large choix de plantes avec garantie de traçabilité, plantes simples, et de tisanes de plantes composées, la tisane détox notamment). Les plantes détox devront agir sur le système hépatique, le système rénal, l'intestin et le sang. Les plantes dépuratives du foie et de la vésicule biliaire: Le foie est un éliminateur de déchets, par la bile notamment, mais aussi un transformateur de déchets. Nos fonctions hépatiques se dérèglent et s'encrassent lorsque nous consommons une alimentation riche en graisses et protéines animales: les produits laitiers de vache et charcuterie occasionnent une surcharge en toxines qui demandent un énorme travail de filtration de ces "substances indésirables" par le système hépatique. Il en va de même pour les excitants tels que alcool, tabac, café, chocolat, épices. Afin d'épurer la sphère hépatique et digestive, vous pourrez choisir des plantes simples en tisane (pissenlit, romarin, aubier de tilleul, ményanthe, gentiane,. ), en gélules de plantes (complexe dépur, artichaut, chardon marie, fumeterre, gentiane, combretum, radis noir..), en extraits, jus de plantes et bourgeons concentrés biologiques (Sève de bouleau dynamisée et potentialisée aux macérats de bourgeons détox, Dépuratif phyto 32 plantes bio, Galexier Artichaut pissenlit, Elixir du Suédois. ), en macérât de bourgeons (gem dép) complexe de bourgeons de romarin, d'artichaut, de pissenlit et de genièvre. Les plantes dépuratives des reins: Le rein est par excellence l'organe qui nettoie le sang de ses toxines. Ce drainage est effectué par les néphrons (environ 1 000 000 pour chaque rein) qui filtrent le sang de ses impuretés, éliminent les déchets et les rejettent sous forme d'urine. Le rein assure la constance du milieu intérieur dans lequel baignent nos cellules: il régule l'équilibre de l'eau, l'équilibre des éléments minéraux, l'équilibre acido-basique et la tension artérielle. Pour cette dernière en effet, le rein intervient en sécrétant une substance, le rénine pour élever la pression artérielle, lorsque l'irrigation artérielle du rein est insuffisante. Les plantes qui permettent de nettoyer et de drainer les reins sont nombreuses (aubier de tilleul, chiendent, genièvre, queues de cerise, bruyère, bouleau, sureau, pissenlit. ) La dépuration de l'intestin et le confort digestif: Pour éliminer complètement toxines,déchets, et métaux lourds, simultanément, il conviendra de stimuler le transit par un débit de bile important qui sera favorisé par les plantes psyllium blond ou ispaghul spécial poudre fine, serpolet, fenouil, romarin, ményanthe, gentiane, radis noir, artichaut). Ajouter à cela, les fibres qui auront un effet "coup de balai" sur l'intestin afin d'éliminer résidus, toxines et déchets. Le psyllium blond en fine poudre peut contribuer occasionnellement aider à réguler le transit. Il convient de mener conjointement une cure qui va drainer le foie, favoriser l'élimination rénale, balayer les résidus stagnants dans les intestins et purifier le sang. Vous aimerez sûrement. Ninahagen Le 08 mars 2017 à 08h34. cure detox dépuration vitalité j'ai l'intention de vous commander le pack, mais comment l'utiliser, à quelle fréquence et que mange-ton au cours de la cure? merci et bonne journée. Maria elena Le 17 septembre 2014 à 20h26. Moi j'ai fait une cure de 30 jours chez mon fournisseur a cannes. Je me suis senti plus legere et plus contente. helene-marie Le 28 avril 2013 à 06h58. que me conseillez-vous pour:acide urique +foie.

regime nutritionniste

Cuisinez pour votre foie. Saviez-vous que les amandes, le citron et le pissenlit aident à éliminer les calculs biliaires? Et que l’artichaut est conseillé aux personnes souffrant d’insuffisance hépatique? Que la carotte et l’ail sont indiqués dans les cas de maladies du foie? Que le curcuma et le gingembre améliorent la digestion en stimulant votre foie et la vésicule biliaire? Que le pamplemousse et la pomme favorisent le drainage hépatique? Que les graines de chardon marie protègent le foie tout en ayant une grande action régénératrice? Tant de questions alimentaires que vous allez mettre à l’honneur grâce à quelques recettes que je vous propose pour soutenir la désintoxication de votre corps et de votre foie. Smoothie au pissenlit et au pamplemousse. Ingrédients: Idéalement, on prend des feuilles de pissenlit jeunes, avant la floraison, fraîchement cueillies sur un terrain non traité aux pesticides et autres cochonneries. un demi pamplemousse épluché une datte moelleuse de type Medjool dénoyautée 1/2 tasse (125 ml) d’eau une poignée de feuilles de pissenlit Quelques feuilles de menthe, de persil, de basilic ou d’achillée millefeuille Un morceau de gingembre frais. Préparation: Passer tous les ingrédients au «blender» et mélanger jusqu’à ce que le smoothie soit bien homogène. Amandes grillées au curcuma et gingembre. Ingrédients: 250 ml (1 tasse) d’amandes entières crues 4 ml (1 c. à thé) d’huile de canola 4 ml (1 c. à thé) de gingembre moulu (Zingiber officinale) 4 ml (1 c. à thé) de curcuma moulu (Curcuma longa) Préparation: Préchauffer le four à 175 °C (350 °F). Placer les amandes dans un bol et y mettre les ingrédients. Bien remuer le mélange. Étaler le mélange sur une grande tôle à biscuits. Cuire 10 minutes. Brasser le mélange après 5 minutes de cuisson. Laisser refroidir avant de déguster. Conserver dans des contenants hermétiques. Salade de carottes au cumin. Ingrédients: 15 ml (1 c. à soupe) de graines de cumin 60g (1/4 de tasse) de raisins secs 45 ml (3 c. à soupe) de vinaigre de cidre de pomme Sel de mer et poivre du moulin 125 ml ( 1/2 tasse) d’huile d’olive 10 carottes, râpées. Préparation: Concasser les graines de cumin à l’aide d’un mortier ou les moudre dans un moulin à café. Dans un petit bol, déposer les raisins, les couvrir d’eau tiède et les laisser tremper. Dans une petite casserole, chauffer légèrement le vinaigre de cidre de pomme et laisser tiédir. Dans un bol à mélanger, verser le vinaigre de cidre de pomme tiède, puis ajouter la poudre de cumin, le sel et le poivre. Verser l’huile d’olive en filet tout en fouettant pour bien émulsionner la vinaigrette. Jeter l’eau de trempage des raisins, puis éliminer l’excédent d’eau en les pressant entre vos mains. Déposer les raisins dans le bol avec les carottes, puis verser la vinaigrette. Mélanger le tout et rectifier l’assaisonnement. Réfrigérer avant de servir. Salade d’épinard et de pomme au jus de citron. Ingrédients: Des jeunes feuilles d’épinard 1 pomme coupée en cubes 60 ml (1/4 de tasse) de noix de grenoble Du citron pelé à vif et coupé en dés De l’huile d’olive extra vierge Fleur de sel et poivre du moulin. Préparation: Laver les jeunes feuilles d’épinard. Mélanger tous les ingrédients, goûter et rectifier l’assaisonnement. Artichauts poêlés. Vous trouverez cette recette et bien d’autres sur SOS cuisine: www.soscuisine.com. Donne 4 portions. Ingrédients: 4 artichauts (Cynara scolymus) 15 ml (1 c. à soupe) d’huile d’olive 60 ml (¼ tasse) base d’ail et persil (recette) 60 ml (¼ tasse) d’eau Sel et poivre au goût. Préparation: Préparer les artichauts: éliminer plusieurs couches de feuilles externes, dures et filandreuses (appelées bractées), jusqu’à découvrir les feuilles internes, plus claires, compactes et fermes. À l’aide d’un couteau, éliminer 2-3 cm de la pointe de l’artichaut. Gratter le foin à l’aide d’une cuillère. Si la tige est encore présente, la couper et l’éplucher avec un couteau bien aiguisé, car elle est très bonne à manger. N.B. Presser du citron sur les parties coupées en réduira le noircissement. Ne pas s’étonner si, à la fin du nettoyage, il ne reste que la moitié en poids de l’artichaut tel qu’acheté. Trucs. Ensuite, couper les artichauts en quartiers, puis les blanchir 4 min. Dans une grande marmite d’eau bouillante salée, sortir les artichauts de la marmite à l’aide d’une cuillère trouée et les plonger dans un bol d’eau froide pour arrêter la cuisson et en préserver la couleur verte. Égoutter. Entre-temps, chauffer l’huile dans un poêlon à feu moyen. Y ajouter les artichauts, la base d’ail et persil (voir recette) et l’eau. Saler et poivrer. Couvrir et cuire à feu doux jusqu’à ce que les artichauts soient tendres, environ 30 minutes. Vérifier l’assaisonnement et servir. Base d’ail et persil. Vous trouverez cette recette et bien d’autres sur SOS cuisine: www.soscuisine.com. Ingrédients: 1 bouquet de persil italien frais 3 gousses d’ail (Allium sativum) 135 ml (9 c. à soupe) d’huile d’olive (assez pour couvrir) Matériel: Un petit robot culinaire vous sera très utile pour hacher les ingrédients. Préparation: Utiliser que les feuilles du persil, et non leurs tiges, elles trop dures. Bien laver et essorer ces feuilles et les hacher finement avec les gousses d’ail. Mettre ce mélange dans un bocal. Couvrir d’huile, empêchant ainsi le contact avec l’air (la quantité d’huile indiquée ici-bas est donnée comme référence). Fermer avec un couvercle et mettre au réfrigérateur immédiatement. Important: Ne jamais laisser le bocal à la température ambiante, afin d’éviter tout risque d’intoxication alimentaire. Observations: Le mélange se conserve 1 mois au frigo, 3 mois au congélateur. Avant de refermer le bocal, après chaque utilisation, assurez-vous que le mélange soit recouvert d’huile pour empêcher tout risque de moisissure. Gravlax de saumon de l’herboriste. Je vous suggère fortement cette recette. Habituellement, je sers le gravlax en entrée. Je mets une ou deux tranche de cette spécialité d’origine scandinave sur un blini aux fleurs de sureau (petite crêpe), que j’ai préalablement tartiné de crème sûre à la stellaire (Stellaria media). Un pur délice! Ingrédients: 1 filet de saumon de 1 kg (2,2 lb) avec la peau, coupé en deux dans le sens de la longueur 60 ml (4 c. à soupe) de sucre de canne brut 60 ml (4 c. à soupe) de gros sel de mer 30 ml (2 c. à soupe) de graines de chardon marie broyées (Silybum marianum) La partie verte (les branches) d’un bulbe de fenouil frais, hachée 30 ml (2 c. à soupe) d’extrait liquide dans l’alcool 40% ou de vodka (soit de racine de gingembre et/ou de graines de fenouil) Préparation: Dans un bol, mélanger le sucre de canne brut, le feuillage du bulbe de fenouil haché, le sel, les graines de chardon marie broyées au moulin à café et la teinture-mère faite dans l’alcool 40% ou dans la vodka. Déposer la première moitié du filet de saumon dans un plat, côté peau en dessous; y répartir la préparation et recouvrir de la deuxième moitié, côté peau dessus. Couvrir d’une pellicule plastique et mettre un poids dessus (une brique, une boîte de conserve). Réfrigérer 2 jours en prenant soin de retourner le poisson à quelques reprises afin de s’assurer qu’il marine également. Après ces 2 jours de macération, bien rincer les filets sous l’eau courante pour retirer la marinade. Éponger soigneusement. Trancher finement. Se conserve bien au congélateur. Sauté de racines sauvages à l’orientale. Cette recette est tirée du très beau livre de J. Marc Grollimund et Moïra Louise O’Reilly, « L’almanach des fleurs sauvages, 4 saisons de découvertes végétales. » Avec son goût chaleureux, ce sauté accompagnera bien vos plats de gibier ou de légumineuses. Ingrédients: 1 oignon finement haché (Allium cepa) 1 gousse d’ail émincée (Allium sativum) 15 ml (1 c. à soupe) de gingembre râpé (Zingiber officinale) 15 ml (1 c. à soupe) d’huile d’olive 1 racine de bardane (Arctium lappa) 2 racines de carottes sauvages (Daucus carotta) 1 racine de salsifis 15 ml (1 c. à soupe) d’huile de sésame grillé 15 ml (1 c. à soupe) de miso 30 ml (2 c. à soupe) de tamari 45 ml d’eau 15 ml (1 c. à soupe) de graines de sésame Persil frais haché Pincée de poivre de Cayenne. Préparation: Faites revenir à la poêle l’oignon, la gousse d’ail et le gingembre râpé dans 15 ml d’huile d’olive. Râpez la racine de bardane, les carottes sauvages et la racine de salsifis. Ajoutez-les dans la poêle lorsque l’oignon aura pris une légère coloration et laissez cuire environ 5 à 7 minutes. Entre-temps, dans un petit bol, mélangez l’huile de sésame, le miso, le tamari et suffisamment d’eau pour faire une sauce épaisse (environ 45 ml). Incorporez-la aux légumes, puis éteignez le feu et saupoudrez de graines de sésame, de persil frais et de 1 ou 2 pincées de poivre de Cayenne. Savourez! Le nettoyage du foie et de la vésicule biliaire. Votre foie contient un grand nombre de conduits biliaires. Entre autres, la bile enlève les toxines du sang pour les jeter dans les intestins. Tous les cancéreux souffrent d’insuffisance du foie. Le foie n’arrive plus à désintoxiquer le corps. En plus de l’obstruction des conduits biliaires par les pierres, le foie est submergé par le processus de transformation de l’acide lactique des cellules cancéreuses en glucose. En situation normale, le foie est abîmé par l’infestation des parasites et des chimiques, tel l’alcool. De plus, il faut éliminer les pierres du foie afin de débloquer les conduits biliaires. Les pierres sont irrégulières, mais de forme allongée et leur taille varie. Au centre de chacune on trouve une masse de bactéries qui sont nocives pour le corps. Il est démontré que les pierres provoquent des douleurs dans le haut du dos et aux épaules, et peuvent engendrer des bursites. De plus, elles empêchent la désintoxication normale du corps. Le livre du docteur Hulda Clark, The Cure for All Diseases (Guérison de toutes les maladies) explique en détails comment éliminer les pierres du foie. Le traitement à suivre est résumé sur le site Internet d’ Éric Hamel. (Traduit de l’anglais par: Sylvie Chartrand) Articles et trucs intéressants au sujet de la désintoxication du foie: Miser sur le foie, à la base de tout traitement!: www.letreapotion.blogspot.com Les vertus de la chlorophylle liquide: www.pensersante.blogspot.com Document Nettoyage du foie: www.erichamel.com. 3 commentaires: J’ai un problème de foie grave. On m’a traité avec les plantes médicinales pendant 20 jours, je dois retourner là maintenant chez mon médecin. On a diagnostiquer au scanner, il y avait un certain solide sur mon foie. J’ai l’intention d’aller en Inde pour m’y faire soigner. Je vais à la selle très fréquemment, en particulier après les repas. Qu’allez-vous me conseiller. Merci. mon fils soufre d’une problème de foie et de bile que faire SVP?

aliments pour maigrir vite en 1

Colopathie et sommeil. "Dix fois dans la journée il te faut rire et être joyeux: autrement tu seras dérangé la nuit par ton estomac, ce père de l’affliction." Friedrich Nietzsche (1844 - 1900); "Ainsi parlait Zarathoustra". La colopathie ( mieux connus sous le terme de « colopathie fonctionnelle » ou « syndrome du côlon irritable ») est le plus fréquent des troubles fonctionnels neurodystoniques. Ils représentent la première cause de consultation du gastroentérologue. Ces troubles fonctionnels intestinaux (TFI), sont attribués à un trouble de la sensibilité et de la motricité du côlon et touchent 15 à 20% de la population en France. De la "crise de foie" à l’indigestion, en passant par la poussée hémorroïdaire, la constipation ou la diarrhée, la symptomatologie fonctionnelle digestive qui survient dans les contextes de surmenage, de "stress" ou d’événements de vie est très riche. ("ras le bol; ça me gonfle; ça fait ch.; j’en ai plein le. ") Ces symptômes sont largement repris par le langage courant (souvent ordurier. ) pour exprimer un sentiment de grande "FATIGUE" (en majuscules). Le tube digestif arrive en tête de la liste des systèmes automatiques perturbés par un sommeil inefficace. Selon nous, les troubles fonctionnels intestinaux sont symptomatiques du syndrome d’hyposommeil (Cf.). Gonflé. "comme une femme enceinte" Le fonctionnement automatique (silencieux) de l’intestin met en jeu un système mécanique et enzymatique extrêmement complexe. Ces muscles et ces glandes sont commandés par un circuit de neurones in situs si important que les Anglo-Saxons ont baptisé l’intestin: "little brain" le petit cerveau. Ce système automatique est très influencé par l’équilibre veille-sommeil et (donc) le niveau de "tension nerveuse" du sujet: en privation aiguë, une seule "nuit blanche" chez un bon dormeur (comme à l’occasion d’une garde dans un service d’urgences) suffit à perturber le transit intestinal pendant deux ou trois jours. en situation de privation chronique de sommeil ou en cas de syndrome d’hyposommeil (parfois masqué par une augmentation de la durée du sommeil), les troubles du transit et les douleurs intestinales sont parmi les premiers symptômes à se manifester. Les décalages chronobiologiques (comme le jetlag ou le travail de nuit) produisent exactement les mêmes symptômes. la plupart des voyageurs trans-méridiens (plus de 3000 km; soit 3 h de décalage) souffre de troubles digestifs. On impute bien souvent à tort ce trouble au changement alimentaire, quand ce n’est pas l’eau ou une hypothétique "tourista". L’inconscient collectif a bien compris le phénomène et a pris l’habitude d’exprimer (a travers des gallicismes comme "raz le bol") les états de fatigue par des termes désignant les troubles fonctionnels intestinaux (entre autres) qui ont valeur de "signaux d’alarme". Selon notre expérience, l’immense majorité des sujets qui se disent "de nature constipée" sont des mauvais dormeurs mais qui, bien souvent, s’ignorent comme tels. br>De même, l’immense majorité des patients atteints de fibromyalgie, spasmophilie (ou tétanie) ou fatigue chronique présente des antécédents importants de constipation, coliques, gastrites ou hémorroïdes. Tous ces symptômes présentent les quatre caractéristiques communes aux troubles fonctionnels: ils sont inquiétants, handicapants et capricieux mais évoluent favorablement (avec le temps et sauf complication médico-chirurgicale). Un sujet "bien réglé" obéira à un réflexe de défécation peu de temps après son lever matinal (réflexe favorisé par le remplissage gastrique lors du petit déjeuner). Une privation de sommeil perturbe la régularité de ce rythme car le sujet se déshydrate (par l’effondrement d’une hormone antidiurétique fabriquée normalement au cours du sommeil paradoxal). Les selles seront plus sèches le premier jour, ce qui risque de provoquer une petite fausse diarrhée le deuxième et à nouveau de la constipation le troisième. Le Jet lag post-anesthésique une cause de fatigue persistante. Un sujet qui se dit de "nature constipée" ou qui a "l’intestin fragile" est le plus souvent un mauvais dormeur qui risque de subir beaucoup d’explorations médicales à visée diagnostique sans grand résultat car le syndrome d’hyposommeil ne se dépiste pas à partir des analyses ou des fibroscopies. NB On vient de mettre en évidence qu’une anesthésie générale de brève durée (comme celle que l’on pratique pour coloscopie) peut induire une fatigue analogue à un jetlag prolongé. (C’est le serpent qui se mord la queue. ). "Bien que les produits utilisés soient aujourd’hui éliminés très rapidement, de nombreux patients se plaignent de troubles du sommeil et d’une grande fatigue pouvant persister jusqu’à cinq jours. " Communiqué de presse du Cnrs, 8 juin 2006, Dr Laure Pain. "Vrai Faux malade"? En l’absence d’anomalie décelable, le malade sera considéré comme atteint de "colopathie fonctionnelle". C’est un diagnostic d’élimination qui se veut rassurant pour le malade mais qui ne débouche sur aucun traitement satisfaisant. C’est un "Vrai Faux malade" (Cf.)., il n’aura pas d’autre choix que de continuer à consulter (ce qui est très coûteux pour le système de protection sociale). "Pseudo vrai malade"? Malheureusement, chez ce type de patients, il arrive que l’on choisisse d’évoquer une explication "ad hoc" qui vise à donner un sens aux symptômes: L’intestin serait trop long et paresseux; l’estomac est déformé (hernie hiatale. ) il y a quelques polypes ou diverticules, le pancréas ou le foie est "fatigué". On recherche ainsi à potentialiser l’effet placebo du traitement (sans cesse renouvelé) ou du régime ( sans gluten, macrobiotique, naturopathique. ) très astreignant, mais selon nous, ce "Pseudo vrai malade" (Cf.) reste malade. Il présentera, tôt ou tard, d’autres symptômes du syndrome d’hyposommeil et reste d’objet de complications iatrogènes potentielles (complication médicale induite par des soins). Conclusion? un seul bilan. Toute symptomatologie digestive récente nécessite un avis spécialisé et une exploration complémentaire (imagerie et fibroscopie) dans le but d’éliminer une pathologie organique traduisant une lésion (ulcère, infection, tumeur). La normalité de ce bilan devrait conduire à une approche somnologique visant à restaurer les conditions d’un sommeil court et efficace. De nombreux malades souffrent de troubles fonctionnels intestinaux mais ne sont pas orienté vers un trouble du sommeil, dès lors qu’ils pensent plutôt beaucoup dormir (Nb Tout du moins dans un premier temps, parce que ce schéma conduit systématiquement à l’’insomnie). En cas d’aggravation de la fatigue (à l’occasion d’un événement somnotoxique) le tableau intestinal peut se compliquer de douleurs multifocales et évoluer ainsi jusqu’à un tableau de type fibromyalgique. La majorité des patients déclarés fibromyalgiques présentent durant des années de tels antécédent mais ce n’est qu’à ce stade qu’ils se considèrent comme mauvais dormeurs. Nous pensons qu’une prise de conscience plus précoce des interactions entre le sommeil et la digestion permettrait d’éviter de perdre du temps à faire des exploration intestinales inutilement répétées. L’insomniaque et son cousin germain, le constipé, sont les damnés de la terre. (Frédéric DARD / Les pensées de San-Antonio / Le cherche midi éditeur 1996). Voir les articles connexes sur le site:

infusion pomme cannelle pour maigrir en mange

US Search Mobile Web. Welcome to the Yahoo Search forum! We’d love to hear your ideas on how to improve Yahoo Search. The Yahoo product feedback forum now requires a valid Yahoo ID and password to participate. You are now required to sign-in using your Yahoo email account in order to provide us with feedback and to submit votes and comments to existing ideas. If you do not have a Yahoo ID or the password to your Yahoo ID, please sign-up for a new account. If you have a valid Yahoo ID and password, follow these steps if you would like to remove your posts, comments, votes, and/or profile from the Yahoo product feedback forum. Vote for an existing idea ( ) or Post a new idea… Hot ideas Top ideas New ideas Category Status My feedback. Improve your services. Your search engine does not find any satisfactory results for searches. It is too weak. Also, the server of bing is often off. I created a yahoo/email account long ago but I lost access to it; can y'all delete all my yahoo/yahoo account except for my newest YaAccount. I want all my lost access yahoo account 'delete'; Requesting supporter for these old account deletion; 'except' my Newest yahoo account this Account don't delete! Because I don't want it interfering my online 'gamble' /games/business/data/ Activity, because the computer/security program might 'scure' my Information and detect theres other account; then secure online activities/ business securing from my suspicion because of my other account existing will make the security program be 'Suspicious' until I'm 'secure'; and if I'm gambling online 'Depositing' then I need those account 'delete' because the insecurity 'Suspicioun' will program the casino game 'Programs' securities' to be 'secure' then it'll be 'unfair' gaming and I'll lose because of the insecurity can be a 'Excuse'. Hope y'all understand my explanation! I want all my lost access yahoo account 'delete'; Requesting supporter for these old account deletion; 'except' my Newest yahoo account this Account don't delete! Because I don't want it interfering my online 'gamble' /games/business/data/ Activity, because the computer/security program might 'scure' my Information and detect theres other account; then secure online activities/ business securing from my suspicion because of my other account existing will make the security program be 'Suspicious' until I'm 'secure'; and if I'm gambling online 'Depositing' then I need those account 'delete' because the insecurity 'Suspicioun' will program the casino game 'Programs' securities' to be… more.

la boisson qui fait maigrir du haut

Le foie et les hépatites. [title size= »2″]Le foie[/title] Le mot grec pour foie est « hepar » — c’est pourquoi les mots médicaux associés au foie commencent souvent par « hépato » ou « hépatique ». Les Grecs considéraient que le foie était le siège des émotions. Ils pratiquaient « l’hépatoscopie » au cours de laquelle on sacrifiait des bœufs ou des chèvres pour examiner leur foie afin de déterminer la réussite ou l’échec de leurs campagnes militaires. Les Grecs considéraient le foie comme l’organe le plus étroitement en contact avec les divinités. Histoire des hépatites virales. Des sumériens à la découverte du virus de l’hépatite C 5000 ans d’histoire. En savoir plus >> Le foie est l’organe le plus volumineux du corps humain. Il pèse entre 1400 et 1600 grammes et est constitué pour 90 à 95 % de cellules spécifiques, appelées hépatocytes, au nombre d’environ 500 milliards. À tout moment le foie contient environ 10% du sang de votre organisme et il y pompe environ 2016 litres par jour soit 1,4 litre à la minute. C’est un centre de transformation, une station d’épuration, une usine de fabrication et un centre de régulation. [title size= »2″]Hépatite A[/title] VHA est présent dans le monde entier mais les niveaux d’incidence et de prévalence sont liés au niveau de développement économique des régions. Schématiquement, plus les conditions socio-économiques sont mauvaises, plus le taux de personnes ayant rencontré le virus est grand (jusqu’à 100% dans certaines zones d’Afrique) et plus la contamination se fait tôt dans l’enfance. En France, en 1970, 50% des personnes âgées d’au moins 20 ans avaient rencontré le virus. Ils ne sont plus que 10 à 20% aujourd’hui grâce à l’amélioration des conditions d’hygiène; d’où un risque important d’infection lors de voyages en pays de forte prévalence. Comment contracte-t-on l’hépatite A? Le virus de l’hépatite A est présent dans les selles des personnes infectées. l’hépatite A se transmet donc par voie fécale-orale, soit de personne à personne, soit par des aliments ou de l’eau contaminée. Par exemple, on peut contracter le virus en omettant de se laver les mains après avoir changé les couches d’un bébé ou après être allé aux toilettes. On peut aussi l’attraper en consommant de l’eau contaminée ou des aliments qui ont été en contact avec de l’eau contaminée, comme des mollusques et des crustacés crus ou insuffisamment cuits, des légumes, des salades et des fruits non pelés. La contamination peut aussi se produire lorsqu’une personne infectée manipule des aliments. Le virus peut également être transmis au cours de rapports sexuels oraux ou anaux. Le virus peut se transmettre partout où les conditions sanitaires et l’hygiène personnelle sont déficientes. La période de contagion commence 15 jours avant l’apparition des symptômes et se termine 15 jours après leur disparition. [checklist] Délai d’incubation: 15 à 45 jours. Signes et symptômes: La plupart des gens qui font une hépatite A, qu’elle soit légère ou grave, récupèrent de façon naturelle. Les symptômes disparaissent habituellement au bout de 4 à 6 semaines. Il existe un vaccin contre le VHA. Il existe aussi un vaccin combiné contre l’hépatite A et l’hépatite B. [separator top= »50″] [title size= »2″]Hépatite B[/title] L’hépatite B est la maladie sexuellement transmissible la plus répandue sur la planète et la plus meurtrière. 2 milliards d’individus, soit une personne sur trois dans le monde, ont déjà été en contact avec le virus. Actuellement, 350 millions de personnes sont atteintes d’hépatite B chronique. L’hépatite B provoque 2 millions de décès par an: c’est la deuxième cause de cancer dans le monde après le tabac. En France 280 000 personnes sont atteintes d’hépatite B chronique. Elle est à l’origine de 1 500 décès par an. Plus de la moitié des personnes contaminées par le virus de l’hépatite B ignorent qu’elles sont porteuses du virus. Comment contracte-t-on l’hépatite B? Le virus de l’hépatite B est extrêmement contagieux: dix fois plus que le virus de l’hépatite C, cent fois plus que le virus du sida. Il est aussi plus résistant et n’est pas détruit par l’alcool et l’éther. Le virus contenu dans du sang séché peut demeurer stable jusqu’à sept jours à une température de 25 °C. Le VHB se transmet par contact avec le sang et d’autres liquides biologiques (le sperme, les sécrétions vaginales, le lait maternel). Si l’on n’est pas vacciné, on peut être contaminé par: Un rapport sexuel (vaginal, anal ou buccogénital) avec une personne infectée. Le partage ou la manipulation de seringues et de matériel d’injection ou de sniff (cuillère, coton, paille, etc). Le contact direct du sang d’une personne non contaminée avec le sang d’une personne infectée. La grossesse et/ou l’accouchement (transmission du VHB d’une mère contaminée à son nouveau-né). Le partage de rasoirs, brosses à dents, ciseaux, coupe-ongles, pinces à épiler, bijoux de piercing, boucles d’oreille, etc. Le tatouage, l’acupuncture et le piercing réalisés sans les règles d’hygiène nécessaires (le matériel doit être à usage unique ou stérilisé à l’autoclave). On ne peut pas être contaminé par la nourriture, l’eau, l’utilisation commune de toilette. Dans 90 % des cas, l’organisme élimine naturellement le virus. [checklist] Délai d’incubation: 50 à 100 jours. Signes et symptômes: Jaunisse (jaunissement de la peau et desyeux).Autres symptômes généraux, comme de la fatigue, une perte d’appétit, des douleurs aux articulations, des douleurs à l’estomac et une sensation de malaise. Il existe un traitement qui permet de stopper l’évolution dans plus de 50% des cas. Il existe un vaccin efficace contre le VHB. Il existe aussi un vaccin combiné contre l’hépatite B et l’hépatite A. En savoir plus en consultant la brochure: « être hépatant » no 9. [separator top= »50″] [title size= »2″]Hépatite C[/title] L’hépatite C est une maladie relativement fréquente. On estime que 170 millions de personnes, soit 3 % de la population mondiale, ont une infection chronique par le VHC dans le monde et que 3 à 4 millions de personnes sont nouvellement infectées chaque année. On considère que le VHC est responsable d’environ 20 % des cas d’hépatites aiguës et de 70 % des cas d’hépatites chroniques. L’hépatite chronique C est une cause majeure de cirrhose et de cancer primitif du foie (carcinome hépato-cellulaire). L’évolution silencieuse de la maladie et la fréquence élevée de passage à la chronicité expliquent l’existence d’un grand réservoir de sujets infectés. En France 220 000 personnes sont atteintes d’hépatite C chronique dont 1/3 encore non dépistés. Elle est à l’origine de 2600 décès par an. Environ un tiers des personnes contaminées par le virus de l’hépatite C ignorent qu’elles sont porteuses du virus. Comment contracte-t-on l’hépatite C? Le virus de l’hépatite C se transmet principalement par le contact direct avec du sang ou des produits sanguins contaminés. On a répertorié plusieurs cas d’infection par des produits sanguins avant qu’ils soient soumis à des tests pour détecter la présence du virus de l’hépatite C. Toutefois, les techniques de détection actuelles ont virtuellement éliminé le risque de transmission de l’hépatite C aux utilisateurs du système Francais de collecte et de distribution de sang. A l’heure actuelle, la principale voie de transmission du virus de l’hépatite C réside dans l’usage, par les utilisateurs de drogues injectables, de seringues et d’autres instruments contaminés ( 70% des 5000 nouveaux cas par an). Le risque d’infection est également présent lors de l’utilisation de matériel contaminé servant au tatouage, au perçage corporel, à l’acupuncture et à l’inhalation de cocaïne par voie nasale (sniffer). Le risque d’infection par contact sexuel (pratiques traumatiques) ou durant la grossesse reste faible (moins de 5 % plus si la mère présente une double infection hépatite C et VIH) L’hépatite C peut aussi être propagée par le partage, avec une personne infectée, d’articles personnels comme un rasoir ou une brosse à dents. La maladie risque aussi de faire son apparition chez les personnes qui ont reçu des transfusions sanguines avant 1992. L’hépatite C ne se propage pas par contact occasionnel comme le fait de serrer quelqu’un dans ses bras, de l’embrasser, de baiser profond ou de lui serrer la main ou encore à cause de la proximité d’une personne qui éternue ou tousse. Le virus n’est pas présent non plus dans les aliments ou dans l’eau. [checklist] Durée incubation: 15 à 45 jours. Signes et symptômes: De 20 % à 30 % des personnes infectées peuvent faire de la jaunisse (jaunissement de la peau et des yeux). D’autres symptômes de nature générale (malaises, perte d’appétit, douleurs à l’estomac, urine foncée et fatigue) sont observés chez 10 % à 20 % des personnes infectées. De 70 % à 80 % des personnes infectées ne présentent aucun signe ou symptôme d’infection. De 20 % à 30 % des personnes atteintes d’hépatite C aiguë guérissent sans traitement. Il existe un traitement qui permet de guérir dans plus de 50 % des cas (50 à 80 % selon le genotype du virus). Il n’existe pas de vaccin. [tabs tab1= »Hépatite C » tab2= »Traitements »] [tab id=1] [/tab] [tab id=2] [/tab] [/tabs] [separator top= »50″] [title size= »2″]Hépatite D[/title] Les plus forts taux de prévalence sont observés en Italie, au Moyen-Orient, en Afrique et en Amérique du Sud; dans les pays méditerranéens, les infections à VHD sévissent à l’état endémique chez les personnes infectées par le VHB et la transmission du VHD est généralement favorisée par les contacts intimes; dans les régions de non-endémicité. Ce virus n’infecte donc que les personnes déjà infectées par le VHB, soit que l’infection soit simultanée par le VHB et le VHD, soit que le VHD surinfecte une hépatite B chronique. Comment contracte-t-on l’hépatite D? Le virus de l’hépatite D se transmet par l’intermédiaire du sang ou de ses dérivés et touche principalement les utilisateurs de drogues injectables et les hémophiles. [checklist] Signes et symptômes: Les symptômes de l’hépatite D sont identiques à ceux de l’hépatite B. Ces symptômes sont notamment les suivants: jaunisse (jaunissement de la peau et des yeux), fatigue, perte d’appétit, douleurs aux articulations, douleurs à l’estomac et malaises. Il existe un traitement. [separator top= »50″] [title size= »2″]Hépatite E[/title] L’hépatite E n’est pas limitée aux pays les plus pauvres du tiers monde. Elle se rencontre aussi dans les pays développés. En dehors des épidémies, le maintien de la maladie se fait soit par l’existence continuelle de quelques cas sporadiques et une persistance très longue du virus chez certains sujets, soit par le biais d’un réservoir animal. L’homme semble être le principal réservoir de virus et l’existence d’un réservoir animal reste à démontrer. Les pays industrialisés constituent la zone non endémique, dans laquelle seulement quelques cas d’hépatite E sont observés et ne représentent que 0,1 à 1 % des hépatites aiguës. Comment contracte-t-on l’hépatite E? Le virus de l’hépatite E se transmet par voie fécale-orale, ingestion d’eau contaminée (véhicule de transmission le plus fréquent). La transmission de personne à personne semble peu fréquente; lors d’une épidémie, les cas d’infection secondaire dans l’entourage familial sont rares (possibilité de transmission par les aliments). [checklist] Durée incubation: 26-42 jours en moyenne. Signes et symptômes: Jaunisse (jaunissement de la peau et des yeux); autres symptômes généraux, comme des malaises, une perte d’appétit, des douleurs à l’estomac et une inflammation du foie. Le VHE se retrouve dans les matières fécales à partir d’environ 1 semaine avant le début de la maladie et jusqu’à 2 semaines par la suite. Environ 90 % des enfants de moins de 10 ans infectés par le VHE qui vivent dans les régions où le virus est présent ne manifestent aucun symptôme. Le VHE est une maladie que l’organisme est habituellement en mesure de combattre naturellement. Il n’existe pas de thérapie ni de restriction concernant le régime alimentaire ou les activités. Edition d’une Fiche spéciale Hépatite E par le Ministère de la Santé. En France, l’hépatite E circule de façon sporadique. En 2009, plus de 250 cas ont été recensés, dont la moitié dans le sud de la France. Un groupe de travail interministériel et inter-agences a eu pour objectif de rédiger un document d’information à destination des professionnels de santé pour leur permettre de conseiller au mieux leurs patients les plus à risque de développer des formes graves, et répondre à leurs questions. Les autorités sanitaires recommandent aux patients à risque (femmes enceintes, personnes immunodéprimées, personnes présentant une hépatopathie chronique sous jacente…) de ne pas consommer, même cuits, les produits les plus à risques et dont la transmission alimentaire a été démontrée (produits à base de foie cru de porc et produits à base de sanglier ou de cerf). [separator top= »50″] [title size= »2″]Hépatite G[/title] Également connu sous le nom de virus GB-C (VGB-C) La proportion de personnes porteuses se situe entre 2 % et 5 %. Les personnes infectées par le VHG/VGB-C sont souvent coinfectées par d’autres virus, comme le virus de l’hépatite C (VHC), le virus de l’hépatite B (VHB) et le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Comment contracte-t-on l’hépatite G? Le virus se transmet par le sang ou les produits sanguins infectés. Le VHG/VGB-C peut se transmettre par le partage d’articles personnels contaminés et par d’autres comportements analogues (transmission parentérale). Il peut aussi être transmis par une mère à son nouveau-né lors de l’accouchement (transmission verticale) ou par diverses activités sexuelles. [checklist] Signes et symptômes: Contrairement aux autres virus de l’hépatite, le VHG/VGB-C ne cause de symptômes dans pratiquement aucun cas. Il n’existe pas de traitement recommandé contre l’hépatite G. [/checklist] SOS hépatites Fédération déménage le 20 octobre au 14 rue de la Beaune, bâtiment C, 5ème étage, à MONTREUIL.

Maladie foie. MALADIES DES CANARDS ET OIES.