graisse abdominale enfants


Maladie foie. Dans ce chapitre, les principales maladies des oies sont décrites, et des traitements appropriés à chacune d'elles sont proposés. Dans un élevage bien conduit, la prévention qui intègre à la fois la propreté, le savoir-faire et la prophylaxie peut réduire considérablement l'apparition de maladies. Une liste de recommandations est délivrée, et peut contribuer à garder les oies en bonne santé. RECOMMANDATIONS POUR LE CONTRôLE ET LA PRéVENTION DES MALADIES. 1) Examiner les oies avant l'achat. Lorsque c'est possible, n'acheter que chez un fournisseur fiable. 2) Avant l'arrivée des oies, s'assurer qu'il y a suffisamment d'eau et d'aliment de bonne qualité. 3) Maintenir propres les mangeoires, les abreuvoirs, ainsi que leurs abords. 4) Dans la mesure du possible, installer les oies dans un environnement exempt de stress (bruit, ou autres éléments perturbateurs). 5) Ne pas mélanger des animaux d'une nouvelle provenance aux autres troupeaux. Il est préférable de constituer un second troupeau avec les nouveaux venus. 6) Garder les reproducteurs éloignés des oies en croissance. 7) Plus les oies sont jeunes et plus elles sont sensibles aux maladies. Ne pas mélanger des oies d'âges différents. 8) Effectuer en temps et en heure les vaccinations et les prescriptions médicales, respecter les doses prescrites. 9) Lors d'une tournée d'inspection des oies, cheminer toujours des plus jeunes vers les plus âgées. 10) Isoler immédiatement toute oie malade, ce qui peut éviter la propagation des agents infectieux à l'ensemble du parquet. 11) Eliminer les cadavres par incinération ou par enfouissement. Ne pas hésiter à faire analyser un cadavre récent par un cabinet vétérinaire qui établira un diagnostic. 12) Décourager les visiteurs qui n'ont pas de raison directe de pénétrer dans l'élevage. Ne pas accepter de visiteurs sans vêtement de protection et s'assurer qu'ils n'ont pas été en contact avec d'autres oies dans les 14 derniers jours. 13) Lors des ventes d'oies, ne pas laisser l'acheteur entrer avec des cages et des containers de propreté douteuse dans l'élevage. 14) Nettoyer et désinfecter sérieusement les bâtiments d'élevage et le matériel entre deux bandes successives. Cela ne rendra pas les locaux stériles, mais cela limitera le nombre d'agents infectieux à un niveau tel que l'infection du troupeau sera peu probable. 15) Interdire l'accès des parquets aux oiseaux sauvages dans la mesure du possible. 16) Noter tous les éléments qui semblent utiles. Dans les pages suivantes est dressée une liste des principales maladies des oies, classées par ordre alphabétique. Un choix différent aurait pu prendre en compte le type d'agent infectieux, puisque les virus, les bactéries, les parasites et les champignons sont tous susceptibles d'affecter les oies. L'adenovirus aviaire du groupe I a été isolé chez les oies, toutefois le rôle de cet agent pathogène n'est pas clair. Il ne pose généralement pas de problème dans cette espèce et comme cela ne se justifie pas, aucun vaccin n'a été développé. L'aspergillose fait partie des maladies causées par un champignon du genre Aspergillus. Chez l'oie, comme chez les autres espèces aviaires, l'organe le plus couramment affecté est le poumon, d'où le nom d'aspergillose pulmonaire. La maladie peut être sévère chez les jeunes oisons qui sont contaminés à l'état embryonnaire pendant la période d'incubation. Les sources d'infections proviennent des incubateurs et des équipements mal nettoyés, ou d'œufs sales qui renferment l'organisme. Les œufs sales peuvent contaminer à la fois l'incubateur et l'éclosoir. Les Aspergillus sont capables de pénétrer dans l'œuf et c'est ainsi qu'ils contaminent les embryons. Les jeunes oisons sont également susceptibles d'être contaminés à partir d'une litière sale, mais sous cette forme, la maladie est moins sévère. Les symptômes sont des difficultés respiratoires et une accélération de la respiration (halètement). On note quelques bruits associés et des gargouillements. Les oisons apparaissent très déprimés. La mortalité est parfois importante et des symptômes nerveux peuvent apparaître chez certains sujets. Ces symptômes peuvent aussi être associés à une augmentation de la soif et à des diarrhées. Il faut avant tout miser sur la prévention, en respectant une propreté rigoureuse des équipements d'incubation et en appliquant un programme sanitaire efficace, qui implique le nettoyage et la fumigation des œufs immédiatement après la ponte. L'aliment moisi et la litière doivent être retirés et détruits, et les bâtiments nettoyés et désinfectés avec une solution de sulfate de cuivre au 1/2000. Le traitement de l'aspergillose n'est pas toujours efficace; la Nystatine, le Sorbate de Tetracycline et l'Amphotécirine B sont apparus comme les médicaments les plus efficaces pour traiter les oies. Lorsque ces produits ne sont pas disponibles, on peut essayer un traitement qui présente l'avantage d'être peu coûteux. Il consiste à utiliser une solution de iodure de potassium à 5 pour cent pendant deux fois trois jours, avec un arrêt de deux jours entre les deux traitements. La chlamydiose est un terme général qui fait référence aux infections causées par les bactéries du genre Chlamyophyliia. Chez les oiseaux, la maladie est causée par Chlamyophyliia psittaci. Bien que déjà mentionnée chez les oies, elle est rarement rencontrée. Cette maladie est toutefois à prendre en compte pour la santé publique, puisque c'est une zoonose qui peut contaminer d'autres espèces animales, y compris l'homme. Cette maladie a été décrite comme pouvant affecter de nombreux organes, en association avec des symptômes tels que des conjonctivites, l'inflammation des sinus, des difficultés respiratoires, des diarrhées et l'atrophie des muscles pectoraux. L'antibiotique le plus efficace pour cette maladie est la chlorotétracycline. Parfois, une contamination bactérienne par les salmonelles peut être associée à l'infection; dans ce cas, il faut utiliser une combinaison de plusieurs antibiotiques pour le traitement. LE CHOLERA AVIAIRE. Le choléra aviaire (ou Pasteurellose) est une maladie contagieuse qui peut affecter aussi bien les volailles que les oiseaux sauvages. L'agent causal est Pasteurella multocida. Les oies sont très sensibles à ce germe, une infection peut se traduire par une mortalité élevée. Le choléra aviaire apparaît généralement sous forme de septicémie associée à une mortalité et à une morbidité importante. Dans la forme aiguë de la maladie, l'aspect le plus caractéristique réside dans la soudaineté de la mort avec des troubles qui n'apparaissent que quelques heures auparavant. La forme chronique, qui peut se développer après la forme aiguë, se traduit généralement par des infections localisées. Les lésions associées à cette maladie peuvent prendre des formes différentes, mais la plupart du temps le cœur, le péricarde et les sacs aériens sont atteints. Le choléra aviaire n'est pas une maladie de couvoir, pas plus qu'il n'est transmis par les œufs. Les infections surviennent plutôt lorsque les oies sont en élevage dans la ferme. Aussi, la première précaution pour prévenir la maladie consiste à maintenir une bonne hygiène dans l'élevage et à éloigner les oies des autres volailles. Dans les secteurs où la maladie est couramment rencontrée (chez les oies ou les autres espèces aviaires), il est recommandé de pratiquer la vaccination. Lorsque la maladie est déclarée, on peut limiter sa propagation à condition d'intervenir rapidement. De nombreux sulfonamides comme: la sulfaméthazine, la sulfamérazine, la sulfaquinoxaline et la sulfathoxypyridazine se sont avérés efficaces lorsqu'ils sont ajoutés à l'eau de boisson ou aux aliments. On peut aussi traiter les oiseaux par injection intramusculaire d'antibiotiques. La chlorotétracycline, l'oxytétracycline, le chloramphénicol et la pénicilline sont efficaces. L'érythromycine soluble en eau de boisson, l'oxytétracycline et la chlorotétracycline dans les aliments peuvent aussi êtres utilisés avec succès. Les oies sont principalement sensibles à deux types de coccidioses. La plus fréquente est une coccidiose rénale causée par Eimeria truncata. On rencontre par ailleurs une forme intestinale dont l'agent le plus courant est Eimeria anseris, cependant, on a pu isoler cinq différents types d' Eimeria dans l'intestin des oies. Le niveau d'infection et les conséquences en terme de pertes économiques provoquées par la coccidiose sont en général assez faibles, aussi, cette maladie n'est pas considérée comme un problème majeur chez l'oie. La coccidiose rénale peut affecter les oies âgées de 3 à 12 semaines, avec une sensibilité d'autant plus importante que les oisons sont jeunes. Exceptionnellement dans des cas de forme aiguë, on a pu enregistrer des mortalités atteignant les 80 pour cent. Les autres indicateurs montrent des animaux prostrés, des ailes pendantes, une faiblesse générale, des yeux creux et tristes, des diarrhées souvent sanguinolentes ou des fèces blanchâtres et un manque d'appétit. Le diagnostic de la coccidiose rénale est validé par la présence d'oocystes dans les reins et dans le cloaque près des uretères. Les oies mettent en place rapidement une immunité qui prévient de nouvelles infestations par Eimeria truncata. La coccidiose intestinale affecte également les jeunes oisons, mais en général, elle ne provoque pas de mortalité. On observe plutôt une anorexie, une démarche chancelante, des diarrhées, une faiblesse extrême et des cas de morbidité. L'intestin est hypertrophié et son contenu est d'une coloration anormale variant du rougeâtre au brun. Les lésions sont plutôt localisées dans le milieu ou dans la partie aval de l'intestin. Divers coccidiostatiques ou des sulfonamides ont été employés pour le traitement des coccidioses rénales des oies. Contrairement à une opinion répandue, il faut noter que des oies nourries avec des régimes destinés aux autres volailles tolèrent tout à fait les anticoccidiens qu'ils contiennent. Les molécules prévues pour les poulets sont donc efficaces. L'Université vétérinaire de Hanovre (Allemagne) rapporte que les substances suivantes sont tolérées par les oies: amprolium, amprolium-éthopabate, clopidol, clopidol-méthylbenzoquate, DOT (zoalène), lasalocide monensine-sodium, narasine, nicarbazine, robénidine, salinomycine et sulfaquinoxaline. Ils indiquent également que l'halofuginone et l'arprinocide ne sont par contre pas tolérés par les palmipèdes, tandis qu'aucune information n'est disponible au sujet de molécules comme le décoquinate ou la maduramicine ammonium. C'est une maladie parasitaire causée par un protozoaire du genre Cryptosporidium qui infeste à la fois les poumons et les intestins de l'oie. On rencontre cette maladie partout sur le globe où les élevages de volailles sont présents. Dans la mesure où les spécialistes de la santé animale développent des outils spécifiques pour mettre en évidence cette maladie, on peut s'attendre à trouver de nouveaux cas. Cela explique probablement pourquoi l'observation de tels cas dans les élevages d'oies est de plus en plus fréquente. Un état de dépression est associé à l'affection de l'appareil respiratoire, on note des reniflements et des détresses respiratoires qui causent une mortalité qui reste malgré tout modérée. Une forme différente affecte le tractus digestif, les symptômes majeurs sont une diarrhée associée à une mortalité parfois élevée chez les jeunes. Ces symptômes ne sont pas très spécifiques, aussi, la maladie n'est reconnue qu'après isolement d'oocystes dans les voies respiratoires ou intestinales. Il n'existe pas de produit réellement efficace contre les Cryptosporidium, que ce soit pour la prévention ou le traitement. Il apparaît clairement que les oies qui réchappent à la maladie deviennent protégées, mais à ce jour, aucun vaccin n'a été développé. Il faut donc essayer de prévenir la maladie en respectant scrupuleusement les normes d'hygiène et de prophylaxie. En cas de suspicion de contamination, un nettoyage et une désinfection avec un générateur de vapeur sont les plus efficaces car les oocystes des cryptosporidies sont très résistants. LA MALADIE DE DERSZY. La maladie de Derszy est aussi appelée parvovirose en référence à son agent causal. On note aussi de nombreuses autres dénominations comme: peste, hépatite, entérite, grippe, myocardite et hépatonéphrite/ascite. C'est une maladie très contagieuse qui affecte les jeunes oisons. On la rencontre partout où des oies ou des canards de Barbarie sont élevés, puisque ces derniers sont sensibles à la maladie et peuvent même la transmettre aux oies. La maladie peut apparaître sous forme aiguë, qui entraîne jusqu'à 100 pour cent de mortalité, ou sous une forme chronique. Lorsque l'infection apparaît chez des jeunes sujets âgés de moins d'une semaine, la mortalité est élevée. Après l'âge de 4 ou 5 semaines, elle devient négligeable. Les signes cliniques sont une morbidité et une mortalité: la maladie touche les oisons avant l'âge d'une semaine, ils sont prostrés et souffrent d'anorexie. La mort survient dans les deux à cinq jours suivants. En fonction de leur résistance naturelle liée aux anticorps maternels, les oiseaux plus âgés présentent anorexie, polydipsie, faiblesse et difficultés de déplacement, des suintements nasaux ou oculaires, les paupières et les glandes uropygiennes rouges et enflées et enfin, une abondante diarrhée blanchâtre. Il n'existe pas de traitement contre la maladie de Derszy. Les reproducteurs qui ont été en contact et infectés par le parvovirus acquièrent une immunité qu'ils peuvent transférer passivement à leur descendance. C'est la transmission possible de l'immunité des oies à leurs progénitures qui a conduit à un programme de vaccination. La plupart du temps, on vaccine les oisons à l'âge de 15 jours. Cela suppose que les parents ont également été vaccinés et ont ainsi pu transmettre une immunité aux oisons qui les protège pendant deux ou trois semaines. Cette vaccination est suffisante pour des oies qui ne sont pas destinées à la reproduction. Les reproducteurs, par contre, doivent être à nouveau vaccinés trois semaines avant chaque période de ponte. Certains praticiens recommandent en plus une injection d'appoint pratiquée au pic de ponte, pour renforcer le taux d'anticorps. Lorsque les oisons sont issus d'un troupeau de reproducteurs non vaccinés, on peut leur transmettre passagèrement une immunité passive, en injectant un sérum à la naissance et à 10 jours. Il faut ensuite les vacciner à l'âge de 3 semaines. Les douves (trématodes) sont des parasites en forme de vers plats. On dénombre plus de 500 espèces appartenant à 125 genres et 27 familles qui peuvent intéresser les oiseaux. En général, les douves ne posent pas de problème aux oies, toutefois, celles qui ont accès à un lac ou aux pièces d'eau peuvent être infestées. La raison repose sur le fait que la plupart des douves ont un hôte intermédiaire, qui est un escargot aquatique de genre Limnée et la libellule comme second hôte intermédiaire dans bien des cas. FIGURE 50. Cycle de transmission de la douve. (1) Une oie infestée évacue des œufs de douves en déféquant. (2) Lorsque les conditions sont favorables, les œufs éclosent et produisent une larve primaire. (3) La larve se développe chez un hôte intermédiaire (un escargot du genre Limnée). (4) L'escargot dissémine les larves matures sur la prairie. (5) Les oies qui ingèrent ces larves lors du pacage deviennent elles aussi infestées. Les douves peuvent envahir pratiquement toutes les cavités et tous les tissus de l'oiseau et ainsi peuvent se rencontrer à peu près partout après la mort. Il existe une espèce de douve qui se localise dans l'oviducte (Prosthogonimus ovatus), l'infestation se traduit par une apparition des douves dans les œufs. La seule solution dont on dispose est l'interdiction aux oiseaux de séjourner près de la source d'infection où la présence de l'hôte est avérée ou supposée. L'ENTÉRITE VIRALE DU CANARD. L'entérite virale du canard est une maladie aiguë très contagieuse causée par un herpès virus qui peut affecter les canards, les cygnes et les oies, ces dernières étant les moins sensibles à la maladie. La maladie peut être transmise par contact direct avec des animaux infectés, ou indirectement dans un environnement contaminé. Les animaux qui réchappent à la maladie ne peuvent plus être réinfectés par le virus herpès. Cependant, un herpès virus génétiquement différent de celui de l'entérite du caneton a été isolé à partir d'un troupeau d'oies australien où il avait causé 97 pour cent de mortalité. Les symptômes dépendent de l'âge et du sexe des oies, du stade infectieux et de la virulence du virus en cause. Les lésions s'accompagnent de dommages vasculaires (tissus hémorragiques et sang résiduel à l'intérieur du corps), des éruptions vasculaires dans des sites différents à la surface des muqueuses du tractus digestif, des lésions des organes lymphoïdes et d'autres tissus. Il n'existe pas de traitement spécifique pour l'entérite virale du caneton. Des vaccins efficaces ont été développés. L'entérite nécrotique est causée par Clostridium perfringens. On a signalé cette maladie chez l'oie, bien que son incidence ne soit pas très prononcée pour cette espèce. On trouve le Clostridium perfringens dans le sol, les fèces, la poussière, la litière ou les aliments contaminés. Les signes cliniques sont: une sévère dépression, un manque d'appétit, des difficultés de déplacement, des diarrhées et des plumes hérissées. Les animaux atteints meurent rapidement par entérotoxémie ou nécroses intestinales. La prévention est la règle de base; de nombreux oiseaux hébergent Clostridium Perfringens dans leurs caeca, mais rarement dans l'intestin. Le stress et les substances qui irritent le tractus digestif sont souvent les facteurs qui vont déclencher l'apparition et la multiplication du germe dans l'intestin; il faut donc le prévenir. Lorsque la maladie est déclarée, bon nombre d'antibiotiques ayant démontré leur efficacité peuvent être employés: la lincomycine, la bacitracine, l'oxytétracycline, la pénicilline, la tylosine, la virginiamycine, l'avoparcine et la nitrovine. C'est une maladie parasitaire des oiseaux qui affecte les cellules sanguines (en particulier les globules blancs) et les cellules des tissus des organes internes (le parasite se multiplie dans les macrophages du cerveau, du foie, du cœur, des poumons et de la rate). C'est une maladie très peu rencontrée chez les oies, mais quelques cas ont été rapportés comme pouvant engendrer des pertes économiques importantes. L'agent causal chez les palmipèdes est: Leucocytozoon simondi et on en a répertorié 27 espèces différentes chez les oies et les canards d'Amérique du Nord, d'Europe ou du Vietnam. Les infections à Leucocytozoon sont diagnostiquées par observation microscopique directe et identification des gamétocytes (stade sexuel de reproduction du parasite) dans le sang ou des schizontes (stade de multiplication intense) dans les coupes de tissus. Les traitements médicamenteux des leucocytozoonoses sont en général peu efficaces et aucun traitement réellement approprié n'est connu pour lutter contre Leucocytozoon simondi. La méthode la plus efficace reste la prévention par le contrôle des insectes vecteurs comme de nombreuses diptères, mouches ou moucherons qui vivent près des cours d'eau. La listériose n'est pas une maladie courante de l'oie, mais elle peut se rencontrer dans les zones tempérées du globe. C'est probablement lié au fait que c'est dans ces zones que l'on rencontre l'agent causal Listeria monocytogenes dans les fèces et le sol. C'est aussi là que l'on trouve le plus d'oies élevées sur pâture et qui, de ce fait, sont exposées aux contaminations. Les symptômes révèlent une septicémie associée à des zones de nécroses dans le foie et dans le cœur. Des cas d'encéphalite ont été observés chez les jeunes animaux, mais la plupart du temps, on note des diarrhées et un amaigrissement des sujets infectés. La seule prévention possible réside dans l'élimination des sources d'infections. L'organisme est résistant à tous les antibiotiques connus; on peut toutefois proposer un traitement à base de tétracycline utilisée à haute dose. Les infections à mycoplasmes peuvent provoquer de sérieux problèmes chez les oies. Ces germes sont particuliers puisqu'ils possèdent une structure intermédiaire entre les virus et les bactéries. Trois types de mycoplasmes différents ont été isolés chez les oies: Mycoplasma anseris, Mycoplasma claucale et la souche 1220. Il est important de noter que ces dernières années, les cas de mycoplasmoses chez les oies ont augmenté un peu partout, perceptibles surtout dans les élevages en système intensif. Le problème majeur des infections à mycoplasmes intéresse les troupeaux de reproducteurs où le germe provoque une réduction de la ponte et de la fertilité. La nécrose des pénis (voir maladies vénériennes) résulte des infections à mycoplasmes et peuvent provoquer des chutes de fertilité très sévères. Chez les jeunes, l'infection se traduit par une croissance ralentie et une infection du système respiratoire. Pour les jeunes, les risques les plus importants de contamination vont de la naissance aux premières semaines d'âge. L'aspect primordial pour contrôler les infections à mycoplasmes est de s'assurer que le troupeau d'où les oisons sont issus est exempt de ce germe, ainsi, les oisons qui naîtront ne seront pas infectés. Le traitement des œufs issus d'un troupeau infecté se fait par immersion dans une solution de tylosine avant de les mettre à incuber. On peut traiter les oisons infectés par addition de tétracycline ou de tylosine dans l'eau de boisson. MYCOSES DU TRACTUS DIGESTIF. Les mycoses du tractus digestif sont causées par une levure: Candida albicans; elles sont assez courantes chez de nombreuses volailles, mais pas chez l'oie. Une exception concerne les oies qui sont gavées, l'inflammation de l'œsophage causée par les embucages et l'abrasion des grains représente une porte d'entrée favorable au développement du germe. Les signes ne sont pas particulièrement caractéristiques, mais les oiseaux infectés extériorisent des croissances ralenties; ils sont parfois prostrés et présentent des plumes ébouriffées et rèches. Les lésions apparaissent la plupart du temps dans le jabot et se caractérisent par des dépôts blanchâtres ou grisâtres. L'absence d'hygiène et la surpopulation conduisent aux infections par Candida albicans; la meilleure parade est la prévention. L'ajout de sulfate de cuivre à l'eau de boisson est partiellement efficace pour les oies et les poulets. Par ailleurs, le bicarbonate de soude augmente la valeur du pH dans le jabot, ce qui crée des conditions défavorables au développement du champignon qui aime les milieux acides. L'addition de Nystatine ou d'Amphotéricine dans l'aliment s'est avérée également efficace. Les mycotoxicoses sont des maladies causées par contact avec les mycotoxines, dont les principales sources de contamination pour les oies sont les aliments moisis. Le diagnostic des mycotoxicoses peut s'avérer très complexe, puisque plusieurs centaines de mycotoxines ayant des effets divers ont déjà été identifiées. Toutefois, connaissant le régime alimentaire des oies et sa provenance, la reconnaissance des symptômes présentés permet généralement de porter un diagnostic et d'identifier la mycotoxine responsable. Dans les pays tropicaux, les aflatoxines sont très courantes, leur apparition est en général liée au développement des genres Aspergillus flavus et Aspergillus parasiticus principalement sur l'arachide, mais aussi sur le soja, le coprah, le riz et le maïs. Selon la littérature (Vuillaume, 1988), les aflatoxines peuvent provoquer des retards de croissance, des chutes de ponte, des pertes de plumes chez toutes les espèces aviaires. Les oies sont cependant parmi les espèces les moins sensibles. Le genre Fusarium produit de nombreuses toxines préjudiciables à la santé des oies. On le rencontre dans le maïs, le sorgho, l'orge, les graines de tournesol, l'avoine et les aliments composés. La production des mycotoxines est optimale en milieu fortement humide pour une température comprise entre 6 et 24°C. Aussi, sous les climats tempérés est-il important de récolter les graines très tôt avant la période de pluies car l'humidité conduira au développement des mycotoxines. La toxine T-2 est une des toxines issue des fusariums, la plus répandue. Selon le niveau de contamination, elle peut provoquer des refus de consommation d'aliment, réduire l'activité, augmenter la consommation d'eau, réduire la ponte et l'éclosabilité des œufs (figures 51 et 52). Certains auteurs rapportent que des oisons exposés à de forts taux de toxine T-2 peuvent mourir en deux jours. La zéralénone est une autre toxine issue des fusariums à laquelle les oies sont particulièrement sensibles. Cette toxine provoque des chutes immédiates de fertilité et des lésions testiculaires irréversibles chez les jars. FIGURE 51. Effet du niveau d'ingestion de toxine T-2. Pénalisation de la production d'œufs (base 100 = ponte normale). FIGURE 52. Effet du niveau d'ingestion de toxine T-2. Pénalisation de l'éclosabilité des œufs fertiles (base 100 = éclosion normale). Le traitement consiste à supprimer immédiatement les aliments contaminés et à procurer aux oies un aliment sain. La meilleure des préventions est de s'assurer que les aliments que l'on achète sont exempts de mycotoxines. Les nématodes, ou vers ronds, sont considérés comme le groupe d'helminthes le plus important chez les oiseaux. Chez les oies, les Ascaris ne posent en général pas de problème, au contraire de plusieurs espèces de Capillaires et d' Heterakis. Le nématode le plus répandu chez les oies est Amidostomum anseris. Les symptômes d'une infection par les vers se traduisent en général par un comportement léthargique des oies. L'infestation peut être confirmée par la présence d'œufs dans les fèces ou dans certains organes après autopsie. L' Amidostomum anseris se développe sur la partie cornée interne du gésier et remonte parfois dans le proventricule. Il provoque une coloration sombre du gésier, associée à des dommages visibles sur la pellicule interne du gésier. La priorité pour prévenir les infestations de nématodes est de pratiquer une bonne hygiène dans l'élevage. Pour les oies élevées sur parcours, il est essentiel de pratiquer des rotations au cours de la saison ou même des repos complets d'une année, afin de rompre le cycle des nématodes. La litière des oies élevées en confinement doit être changée régulièrement, le bâtiment lavé, désinsectisé et désinfecté entre chaque bande. Il est important de ne pas mélanger les jeunes oies avec des animaux plus âgés, ou de les installer dans des locaux ayant hébergé de vieilles oies, car les jeunes sujets sont beaucoup plus sensibles aux infestations par nématodes. De nombreux vermifuges sont efficaces pour lutter contre les infestations de nématodes. Amidostomum anseris chez les oies peut être prévenu grâce au cambendazole, au pyrantel, au mebendazole ou au fenbendazole qui sont tous efficaces. L'hygromycine et le coumaphos sont également efficaces pour combattre les Ascaris, les Capillaires et les Heterakis. La phénothiazine est efficace contre les Heterakis et le thiabendazol s'emploie contre les Syngamus. Tous les nématodes cités ci-dessous ont été isolés des intestins de l'oie: Echinura uncinata, Epomidiostomum unicinatum, Ascaridia galli, Capillaria anatis, Capillaria bursata, Capillaria annulata, Capillaria anseris, Capillaria caundinflata, Capillaria obsignata, Heterakis dispar, Heterakis gallinarum, Strongyloides avium et Trichostronglus tenuis. Le nématode Syngamus trachea a pour sa part été trouvé dans le tractus respiratoire des oies. LA NÉPHRITE ENTÉRITE HÉMORRAGIQUE DE L'OISON. Plus couramment dénommée par ses seules initiales, la NEHO est une maladie très courante dans le Sud-Ouest de la France. Elle touche des sujets âgés de 4 à 20 semaines et peut provoquer des cas de mortalité qui fluctuent de 30 à 100 pour cent de l'effectif. L'origine de cette maladie n'est pas bien connue, toutefois, il semble que des mauvaises pratiques d'élevage soient des facteurs favorables à son apparition. Ainsi les excès d'azote dans l'aliment ou des modifications brutales du régime alimentaire peuvent la déclencher. Il semble qu'une mauvaise qualité de l'eau de boisson et un développement parasitaire puissent contribuer à l'établissement de la NEHO. On observe souvent des boiteries, les oies ont du mal à se lever et leurs articulations sont enflées. Elles sont accompagnées de diarrhées et de tremblements, la mort survient rapidement. Les lésions se caractérisent par des entérites, des néphrites (reins chargés d'urates ou hémorragiques), des œdèmes sous-cutanés, une rate hypertrophiée et une présence abondante d'ascite autour des viscères. Une fois encore, il faut miser en premier lieu sur la prévention, avec des pratiques d'élevage maîtrisées, le contrôle du parasitisme et une alimentation équilibrée. Lorsque la maladie est déclarée, on obtient parfois de bons résultats en injectant une forte quantité d'un sérum homologue. On peut aussi proposer des traitements sous forme de toniques rénaux ou de détoxifiants hépatiques qui améliorent la situation. Compte tenu de la relative méconnaissance de la maladie, aucun vaccin n'a été développé à ce jour. MALADIE DE NEWCASTLE. Le virus de la maladie de Newcastle est du genre Paramyxovirus qui a pu être isolé chez l'oie. Les signes cliniques sont exceptionnels, mais quand ils existent, ils consistent en une diarrhée verdâtre et occasionnellement un désordre du système nerveux central. Dans bien des cas, les oies peuvent être infectées sans montrer de signes cliniques, elles peuvent ainsi être de simples porteurs pendant une période prolongée. Habituellement, on ne vaccine pas les oies dans la mesure où la maladie de Newcastle n'est pas un problème majeur chez ces animaux. La paratyphoïde ou salmonellose est une maladie importante chez les jeunes oies; les animaux de moins de 6 semaines sont en général les plus sensibles à la maladie. Le fait que les salmonelles puissent affecter l'homme a entrainé une demande de produits alimentaires exempts de ce germe. Il y a donc eu une prise de conscience collective de l'importance de cette maladie, qui s'est traduite par la mise en place de nombreux systèmes de prévention dans plusieurs pays. On a pu isoler plus de 2000 types différents de salmonelles chez les volailles un peu partout dans le monde. En général, les sérotypes de salmonelles sont plus caractéristiques d'une région géographique que d'une espèce aviaire. La paratyphoïde peut être facilement disséminée par le contact avec des oiseaux infectés, leurs fèces ou le matériel contaminé (en particulier les équipements de couvoir ou les éleveuses). On a remarqué que la paratyphoïde peut se propager très facilement à cause des salmonelles qui pénètrent dans l'œuf in vivo avant la ponte. L'organisme peut cependant fort bien pénétrer dans l'œuf après la ponte et s'y développer. C'est pourquoi on n'insistera jamais assez sur la nécessité de collecter régulièrement les œufs avant qu'ils ne se salissent trop, de les laver et les fumiger le plus rapidement possible. Les oies atteintes par la paratyphoïde sont en général âgées de moins de 6 semaines, elles ne bougent que très peu, ont la tête et les ailes pendantes, les yeux fermés et les plumes ébouriffées. Les animaux malades présentent une anorexie prononcée, ils boivent beaucoup, ont des diarrhées très liquides, le cloaque sale et se tiennent serrés près des sources de chaleur. La première chose à faire pour éviter les salmonelloses, c'est de faire preuve d'une bonne technicité en élevage et de respecter les normes d'hygiène ou de prophylaxie. Encore une fois, le nettoyage et la désinfection immédiate des œufs après la collecte sont probablement les conditions les plus efficaces pour prévenir la maladie. Le contrôle des rongeurs est également efficace. Une palette de sulfonamides, d'antibiotiques et de nitrofuranes est recommandée pour le traitement des salmonelloses. On peut aussi ajouter au traitement la furazolidone ou des solutions injectables de gentamicine ou de spectinomycine. Le diagnostic final doit être porté après isolement et identification de la bactérie. C'est seulement après que l'on sera en mesure de préciser quelle molécule sera la plus efficace pour éradiquer le foyer infectieux. INFECTION À REIMERELLA ANATIPESTIFER. Reimerella anatipestifer provoque une infection contagieuse qui affecte les oies domestiques, les canards et d'autres volailles. Cette maladie peut donc se propager à partir de troupeaux de diverses espèces aviaires. Les symptômes courants sont des suintements nasaux et oculaires, une toux bénigne et des reniflements, une diarrhée verdâtre, un manque de coordination des mouvements, une raideur du cou et de la tête, puis enfin le coma. Les oies qui réchappent à la maladie deviennent résistantes envers une nouvelle infection. Généralement, les sulfonamides et les antibiotiques qui sont employés dans le traitement du choléra aviaire contre Reimerella multocida sont considérés également efficaces contre Reimerella anatipestifer. Des vaccins ont pu être développés, mais ils sont plutôt utilisés chez les canards, bien qu'ils puissent également prévenir la maladie chez les oies. La pseudotuberculose est provoquée par Yersinia pseudotuberculosis. Elle est rencontrée chez de nombreuses espèces aviaires, y compris les oies. Toutefois, elle ne peut être considérée comme une maladie sérieuse dans cette espèce où sa fréquence d'apparition est faible. La maladie se caractérise par une septicémie aiguë, les animaux infectés apparaissent tristes et très affaiblis, ils ont les plumes ébouriffées, des difficultés respiratoires et la diarrhée. Un diagnostic définitif ne peut être porté qu'après isolement et identification de l'agent responsable. A cause de la faible incidence de la maladie, il n'y a que peu d'information disponible sur ce sujet, mais le chloramphénicol, la streptomycine et la tétracycline ont été utilisés avec succès chez certaines espèces. La réticuloendothéliose correspond à un ensemble de syndromes causés par des rétrovirus. La maladie existe chez une grande variété de volailles, mais elle est peu fréquente chez l'oie. Elle se caractérise par une croissance très ralentie et un emplumement anormal. Chez l'oie, le virus a été isolé dans les tumeurs de la rate, le foie, le pancréas et les intestins. Aucun vaccin n'a été développé contre cette maladie, car son incidence économique est très faible. Le rouget se traduit généralement par une infection aiguë et soudaine qui touche quelques individus du parquet. Il est causé par une bactérie de genre streptococcus: Erysipelothrix rhusiopathiae qui peut affecter plus de 50 espèces. Il provoque le rouget chez les oiseaux (jeunes ou adultes) et l'érysipèle chez l'homme, où une antibiothérapie est efficace. Les éruptions ayant des conséquences économiques significatives sont rares chez les volailles, sauf chez les dindes. On a cependant rapporté quelques cas chez les oies. Les oies atteintes par le rouget apparaissent déprimées, elles présentent des diarrhées et meurent soudainement. Les lésions sont caractéristiques d'une septicémie généralisée. L'antibiotique à privilégier est une forme de pénicilline à action rapide, qui peut être administrée conjointement avec des bétalactamines. Dans la mesure où cette maladie n'est pas très courante chez les oies, une immunisation systématique des oiseaux npas nécessaire. Toutefois, un vaccin existe, et là où la maladie est fréquente, la prévention est recommandée, principalement pour les reproducteurs. Les oiseaux qui ont survécu à une infection aiguë ont un fort degré de résistance à la réinfection. La spirochetose des espèces aviaires est provoquée par Borrelia anserina. Cette bactérie est transmise par les tiques. La spirochetose a été décrite pour la première fois en 1891 en Russie, où elle causait des septicémies graves sur les troupeaux d'oies. La maladie se rencontre partout dans le monde, avec une prédominance en régions tropicales ou subtropicales, là où l'insecte vecteur, une tique aviaire du genre Argas existe. Toutefois, même dans ces zones, l'incidence de la maladie est faible. La morbidité et la mortalité sont très variables, elles oscillent entre 1 à 2 pour cent jusqu'à 100 pour cent. Les taux les plus bas sont observés chez des animaux ayant eu un contact préalable avec Borrelia anserina, ce qui leur a permis de développer une immunité. La présence de tiques fixées sur l'oie, de blessures caractéristiques d'une morsure de tique ou la simple découverte de tiques dans l'environnement de l'animal font soupçonner la présence de la maladie. Dans les régions où la spirochétose présente un risque élevé, la vaccination est la méthode la plus efficace. Les femelles qui ont acquis une immunité, soit naturelle après contamination, soit après vaccination, sont capables de la transmettre passivement à leur descendance, les jeunes sont ainsi protégés les cinq ou six premières semaines de leur vie. En cas d'explosion de la maladie, on a recours aux traitements antibiotiques. Borrelia anserina est sensible à la plupart des antibiotiques, la pénicilline, le chloramphénicol, la kanamycine, la streptomycine, la tylosine et les tétracyclines. Toutes les espèces aviaires sont sensibles aux infections à staphylocoques, bien que les oies le soient moins. Quand celles-ci sont infectées, c'est en général une infection secondaire, mais cela reste très rare. Il y a approximativement 70 types de staphylocoques, le Staphylococcus aureus est celui qui infecte le plus couramment les oiseaux. Le principal problème de cette maladie est que les infections à staphylocoques peuvent être contractées par l'homme. On a ainsi pu constater des cas de transmissions dans certains abattoirs ou chez des personnes qui pratiquent des autopsies. Les sites les plus fréquents de l'infection chez les volailles sont les os, les gaines des tendons et les articulations, mais une infection est possible partout ailleurs. Les infections à staphylocoques peuvent être traitées aux antibiotiques. La pénicilline, la streptomycine, la tétracycline, l'érythromycine, la novobiocine, les sulfonamides, la linomycine et la spectinomycine ont été utilisés avec succès. Il existe de nombreux streptocoques qui peuvent affecter les oiseaux. Le Streptococcus mutans, qui est une bactérie courante des voies orales humaines, a entraîné des cas de septicémies mortels chez l'oie. Dans la forme aiguë, les signes cliniques sont une septicémie, une dépression, des oies léthargiques, de la diarrhée et des tremblements de la tête. Cependant, dans bien des cas, on relève des morts alors qu'aucun signe précurseur n'a été observé. Dans la forme chronique, on note une dépression, une perte de poids, des boiteries et des tremblements de la tête. La prévention et le contrôle de la maladie requièrent la limitation du stress et des conditions d'hygiène rigoureuses. Le traitement fait appel aux antibiotiques tels que la pénicilline, l'érythromycine, la tétracycline ou les nitrofuranes. C'est une maladie causée par un protozoaire qui se développe en priorité chez les oies adultes (troupeaux de reproducteurs). L'agent responsable chez les oies est le Trichomonas anseris alors que chez les autres volailles c'est le Trichomonas gallinae. Le mode de transmission de l'organisme d'un oiseau à l'autre se fait par l'eau et dans une moindre mesure par les aliments. L'infection des oies se produit principalement dans la partie aval de l'intestin. Les premiers symptômes sont une perte de poids et une réduction des performances. Les excréta peuvent être contrôlés pour rechercher le protozoaire. Par contre, on le retrouve rarement après autopsies (même en cas d'infection sévère et de forte mortalité) car il disparaît rapidement après la mort. Il est recommandé d'intervenir rapidement, avant que la maladie ait affecté tout le troupeau. Lorsqu'on est en mesure d'identifier les individus malades, il convient de les isoler des oies qui sont indemnes. Le nitrofurazone, le métronidazole et le dimétridazole sont efficaces pour traiter cette maladie. Les bactéries, et particulièrement celles du genre Neisseria, Mycoplasma et les Candida albicans, sont fréquemment associées aux maladies vénériennes des jars. Il semble cependant que les mycoplasmes soient les agents infectieux primaires. L'infection débute habituellement par une inflammation et un gonflement de la base du phallus, puis l'infection s'étend jusqu'au cloaque. Ensuite, on note des nécroses du pénis, des ulcérations à l'aspect très repoussant, ce qui rend la reproduction totalement impossible. La maladie se propage à l'ensemble du troupeau très rapidement. L'apparition de la maladie est souvent associée à une forte densité de mâles, ce qui entraîne des combats. Cela se traduit par des phallus qui sont blessés et qui vont s'infecter. L'infection est alors transmise à l'ensemble du troupeau par l'intermédiaire des femelles. Ces dernières présentent alors des infections des sacs aériens, des péritonites et des salpingites (Stipkovits, 1975, 1984). La meilleure protection réside dans de bonnes pratiques d'élevage et la surveillance du troupeau de reproducteurs. Il est certain que les mycoplasmes sont les agents principalement impliqués dans cette maladie. Certains vétérinaires jugent la maladie comme une pathologie à part entière et d'autres pensent qu'il s'agit d'une surinfection. Ainsi, on propose en général des traitements antibiotiques adaptés aux mycoplasmes comme la tylosine, la tétracycline, la chlorotétracycline, la linomycine, l'oxytétracycline, la spectinomycine, la spinomycine et la tiamuline. La mise en œuvre d'un antibiogramme permet de choisir la molécule la plus adaptée. On a identifié plus de 1 400 espèces de cestodes, ou vers plats, chez les oiseaux domestiques et sauvages. Dans de nombreux cas, ces vers nécessitent la présence d'un hôte intermédiaire. L'élimination de cet hôte est dans bien des cas le meilleur moyen de prévenir l'infestation de vers plats. Bien qu'on ait rapporté de nombreux cas de parasitoses transmises aux oies par des palmipèdes sauvages infestés, les vers plats ne posent habituellement pas de gros problèmes dans les élevages. Le mode de transmission se produit en général lorsque les oies ont accès à des pièces d'eau naturelles et qu'elles ingèrent accidentellement l'hôte intermédiaire (souvent un crustacé aquatique). Quatre types de vers plats ont été isolés depuis la paroi intestinale des oies: Fimbriara fasciolaris, Hymenolepis megalops, Hymenolepis compressa, Hymenolepis lanceolata. Une réduction des performances des oies doit faire envisager une infestation parasitaire. Cependant, l'isolement et l'identification des vers est la méthode la plus sûre pour établir un diagnostic. De nos jours, les vers plats n'infestent plus guère les oies ni les autres volailles, parce que les conditions d'élevage moderne en confinement limitent considérablement les contacts entre les volailles et l'hôte intermédiaire. On comprend donc que le meilleur moyen de prévenir les vers plats est de séparer les oies des hôtes intermédiaires. Cela signifie de les élever en confinement, ou tout du moins effectuer des rotations de pâtures régulières. Un autre point capital consiste à interdire aux oies l'accès aux plans d'eau. On peut traiter les oies avec des drogues qui expulsent les vers, cette solution n'est pas durable si l'hôte intermédiaire n'est pas contrôlé. Les molécules reconnues efficaces chez les poulets sont le butynorate employé seul ou en association avec la pipérazine et la phénothiazine. Expérimentalement, on a démontré l'efficacité de l'hexachlorophane et de la niclosamine. Pour conclure ce chapitre, on doit signaler que pour assurer une production d'oies viables, il faut absolument veiller à la santé du troupeau. Certaines maladies peuvent s'avérer très graves; la maladie de Derszy, par exemple, peut provoquer jusqu'à 100 pour cent de mortalité. L'oie reste cependant un animal peu exigeant et finalement assez rustique, aussi, les maladies qu'elle contracte ne sont pas aussi sérieuses que chez d'autres espèces aviaires plus sensibles. Il vaut mieux toutefois garder les animaux en bonne santé, la prévention ainsi que de bonnes pratiques d'élevage contribuent largement à éviter les maladies. Dans les lignes qui vont suivre, un plan de prophylaxie et quelques mesures simples qui visent à remplir ces conditions sont proposés. Installer les oisons dans des locaux propres et désinfectés, s'assurer que la température et le renouvellement de l'air sont suffisants. Fournir de l'eau fraîche et une alimentation saine en quantité suffisante. Pratiquer la rotation des parcours (un traitement du parcours avec 5-6 g de sulfate ferrique par mètre carré permet d'assainir le sol). Respecter une densité d'élevage correcte. Contrôler régulièrement le comportement et l'aspect général du troupeau. Maladie de Derszy. Les oisons issus de reproducteurs protégés doivent être vaccinés avant la quatrième semaine. Dans le cas contraire, prodiguer un sérum aux oisons aux âges de 1 et 18 jours, vacciner ensuite. Choléra. Il faut prévoir une injection et deux rappels aux âges de 6, 10 et 20 semaines. Parasites. Les animaux placés sur parcours ou sur litière profonde doivent recevoir un vermifuge à l'âge de 6 semaines. De plus, il est prudent d'effectuer une recherche dans les fèces chaque mois. Lorsque l'on dispose de compléments en vitamines et en oligominéraux, il est recommandé d'en fournir aux oies tous les 15 jours jusqu'à l'âge de 10 semaines ou en cas de source de stress. LES OIES REPRODUCTRICES. Il est nécessaire d'effectuer tous les traitements médicaux appropriés avant le démarrage de la ponte. Cela comprend: les parasites (vers, coccidies, trichomonas), les mycoplasmes, les salmonelles, les rappels du choléra et de la maladie de Derszy. Pendant la période de production, il est important de comptabiliser chaque semaine les œufs pondus, de suivre la fertilité et l'éclosabilité de ces œufs. Toute chute d'un de ces paramètres doit faire penser à une pathologie qui s'installe, même si les oies ne paraissent pas malades. Il faut alors identifier rapidement la maladie et traiter les reproducteurs pour maintenir la production d'oisons à un niveau convenable.

repas pour perdre du poids rapidement sur

Maladie foie. Les maladies hépatiques sont classées selon la cause et l'effet qu'elles ont sur le foie. Les causes peuvent comprendre une infection, une lésion, l'exposition à des médicaments ou à des composés toxiques, une affection autoimmune, ou une atteinte héréditaire (comme l'hémochromatose). Ces causes peuvent provoquer une hépatite, une cirrhose, la formation de calculs susceptibles de bloquer des voies d'excrétion biliaire (cholestase), une stéatose (accumulation de graisses dans le foie), et plus rarement un cancer du foie. Des maladies héréditaires peuvent empêcher que le foie assure des fonctions vitales et conduire à des dépôts ou à l'accumulation de substances nuisibles telles que le fer ou le cuivre. * Les hépatites L'hépatite A est transmise par l'eau ou par un aliment contaminé par le virus, elle est particulièrement fréquente chez les enfants. Les adultes peuvent présenter un ictère (jaunisse), des nausées, de la diarrhée et de la fatigue, alors que les enfants n'ont souvent montré aucun de ces signes bien qu'ils aient été exposés au virus. L'hépatite B est retrouvée sur l'ensemble du globe et est spécialement fréquente en Asie du Sud-Est et en Afrique. C'est toujours la cause la plus fréquente d'hépatite virale aiguë en Amérique du Nord et en Europe. Selon le Centre national pour les maladies infectieuses (USA), à peu près une personne sur vingt aux USA sera infectée par le virus de l'hépatite B à un moment de sa vie. L'hépatite B peut être transmise par contact avec le sang, lors de relations sexuelles, ou de la mère au nouveau-né. Les symptômes de l'hépatite B peuvent être absents, peu sévères, ressembler à un syndrome grippal, ou être aigus (voir Signes et Symptômes). L'état de la plupart des personnes contaminées s'améliorera sans traitement, mais 1 à 3% seront infectés chroniquement, capables de continuer à infecter d'autres personnes, et présenteront souvent des altérations progressives de leur foie. Les immunodéprimés ont un risque augmenté de devenir des infectés chroniques (environ 10%). Les nouveau-nés sont particulièrement sensibles avec plus de 90% qui deviendront des infectés chroniques. L'hépatite C est essentiellement transmise par exposition au sang contaminé. Quelques mécanismes font intervenir l'utilisation en commun de seringues ou d'autres 'dispositifs' utilisés lors de la consommation de drogues telles que la cocaïne ou l'héroine, l'emploi de dispositifs contaminés au cours d'activité telle que le piercing et le tatouage, l'exposition de travaillleurs des secteurs médicaux et paramédicaux utilisant des aiguilles ou d'autres objets tranchants, lors d'actes sexuels provoquant des microdéchirures tissulaires, lors d'un accouchement avec transmission de la mère au nouveau-né, ou encore par des coupures provoquées lors d'une activité sportive ou autre. L'hépatite C est moins fréquemment à l'origine d'une hépatite aiguë que l'hépatite B, mais la majorité des personnes contaminées deviennent des personnes chroniquement infectées, susceptibles d'infecter d'autres personnes, et elles souffrent de dommages chroniques du foie. Les hépatites D et E sont rares aux U.S.A et en Europe. Puisque le foie est responsable du métabolisme de l'alcool, de médicaments et de toxines de notre environnement, une exposition prolongée à un de ces composés peut aussi provoquer une hépatite et/ou une cirrhose. La prise concomitante de certains médicaments (par exemple de l'acétaminophène) et d'alcool potentialise le risque de défaillance aiguë du foie avec mise en jeu du pronostic vital. * La stéatose (« foie gras ») La stéatose provoque une augmentation de la taille du foie, une fragilité, et des anomalies dans sa capacité fonctionnelle. La cause la plus fréquente est la consommation excessive d'alcool. La stéatose est habituellement réversible, disparaissant avec la suppression d'alcool. Une autre cause de stéatose est la stéato-hépatite non alcoolique (NASH), l'hépatite chronique la plus commune d'origine non virale. Bien que les symptômes soient généralement très modérés, elle peut provoquer une cirrhose. Ceci est le plus souvent observé chez les personnes diabétiques avec surpoids. * La cirrhose Toute cause d'agression grave du foie peut entraîner l'apparition d'une cirrhose. Celle-ci est caractérisée par la mort cellulaire et par la formation de fibrose. C'est une maladie progressive qui provoque des atteintes irréversibles. Le traitement de la cirrhose consiste à essayer d'éviter d'autres dommages; si la lésion hépatique est causée par un virus ou un autre mécanisme traitable, le traitement de la cause peut stabiliser la maladie et prévenir d'une détérioration supplémentaire du fonctionnement hépatique. La cirrhose aux premiers stades ne s'accompagne pas de signes ou de symptômes, mais lorsqu'elle progresse, elle peut entraîner l'apparition de liquide dans l'abdomen (appelée liquide d'ascite), une perte musculaire, des saignements intestinaux, une tendance à faire des ecchymoses, un développement de la poitrine chez les hommes (appelée gynécomastie) et de nombreux autres problèmes. L'état hépatique est évalué et suivi par différents tests comme l'albumine, le taux de prothrombine, la bilirubine, et ce que l'on dénomme de manière globale un bilan hépatique. Dans les cas extrêmes, une transplantation du foie peut être nécessaire. * L'obstruction Les calculs, des tumeurs, un traumatisme, et une inflammation peuvent causer des blocages ou des obstructions des canaux drainant la bile dans le foie (canaux biliaires). Lorsqu'une obstruction se produit, la bile et les déchets qu'elle contient s'accumulent dans le foie et la peau du patient; leblanc de leurs yeux devient souvent jaune (jaunisse); la bilirubine dans l'urine lui donne une couleur brun foncé, alors que le manque de bilirubine dans les intestins entraîne une décoloration des selles (des symptômes similaires peuvent apparaître en cas d'hépatite aiguë et, occasionellement de cirrhose). Les tests sanguins peuvent montrer des concentrations augmentées de bilirubine, de phosphatases alcalines (PAL), et d'autres enzymes du foie. Le cholestérol et les pigments biliaires (bilirubine) peuvent former des calculs dans la vésicule biliaire où la bile est stockée. Ces calculs peuvent ou non provoquer des symptômes et divers problèmes, selon leur taille et leur localisation. Lorsqu'ils sont présents depuis longtemps, ils peuvent endommager la vésicule biliaire et empêcher son fonctionnement normal; ceci cause souvent une sensation de ballonnement et d'inconfort de la partie abdominale supérieure après les repas, spécialement lorsqu'ils sont riches en graisses. Les calculs peuvent bloquer le canal qui draine la bile depuis la vésicule, provoquant une douleur soudaine et très prononcée dans la partie supérieure droite de l'abdomen et, dans de nombreux cas, conduisent à une infection de la vésicule biliaire avec fièvre. Une obstruction de la veine hépatique, la veine qui sort du foie, peut aussi intervenir, réduisant le drainage sanguin depuis le foie. Cette obstruction peut être due à des tumeurs qui compriment la veine ou à une thrombose veineuse (formation d'un caillot dans la veine). Ces obstructions peuvent être chroniques et ne provoquer que peu de symptômes, mais elles peuvent aussi être aiguës et mettre en jeu le pronostic vital. Certaines peuvent être traitées avec des médicaments; d'autres nécessitent un traitement chirurgical. * Le cancer du foie Une hépatite et une cirrhose peuvent provoquer un cancer du foie dans certains cas; le plus souvent le cancer débute dans d'autres parties du corps puis métastase (diffuse) dans le foie. Lorsque le cancer concerne d'abord le foie, il est appelé cancer primitif du foie. La forme la plus fréquente est le carcinome hépatocellulaire, un cancer qui se développe dans les hépatocytes. Selon la Société Américaine de Cancérologie, ce type représente à peu près les trois quarts des cas des cancers primitifs du foie. A côté de ceci, 10 à 20% sont des cancers qui débutent dans les canaux biliaires (cholangiocarcinomes). Les personnes qui souffrent d'une hépatite chronique ou d'une cirrhose peuvent être testées régulièrement vis-à-vis du cancer, souvent par un dosage d'alpha-foetoprotéine (AFP) ou par échographie. * Les maladies génétiques L'hémochromatose est la maladie génétique la plus fréquente du foie. Elle fait intervenir un excès de stockage de fer et est habituellement diagnostiquée chez l'adulte. Il y a de nombreuses maladies génétiques du foie qui touchent les enfants. La plus commune est le déficit en alpha 1-antitrypsine. La plupart des maladies génétiques résultent du manque d'une enzyme ou d'une protéine ce qui conduit à des dépôts endommageant le foie (telle que la galactosémie, provoquée par l'absence d'une enzyme nécessaire au métabolisme du sucre du lait, avec accumulation de galactose; ou la maladie de Wilson, avec accumulation de cuivre dans le foie). Bien que de nature non génétique, un élément déficient du foie (tel que l'atrésie biliaire, avec absence des voies biliaires ou diminution de la taille de celles-ci) peut aussi provoquer des troubles fonctionnels du foie chez les nouveau-nés. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

comment maigrir avec le vinaigre de cidre fabrication meaning

Curcuma. CURCUMA: Bienfaits et Vertus du Curcuma Longa? Propriétés médicinales? Posologie du Curcuma? Effets secondaires? Où Acheter du Curcuma BIO? Origine, Composition, Avis des experts, Association avec d’autres plantes médicinales et Informations complémentaires sur le Curcuma Longa. Le Curcuma est une plante médicinale des plus puissantes et des plus connues. Son usage remonte à plus de 4000 ans, le Curcuma était grandement utilisé dans la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) et la Médecine Ayurvédique (Indienne), qui sont considérées comme les plus anciennes médecines au Monde. Le Curcuma Longa est une épice aux très grands pouvoirs antioxydants, ceci au même titre que le fameux Gingembre (excellente association de ces deux épices) pour leurs vertus thérapeutiques, et revitalisantes. Depuis quelques années, de nombreux études scientifiques sortent sur les bienfaits du Curcuma et de ses vertus préventives anti-cancers et il soignerait plus de 600 maladies connues. En effet, la “Curcumine”, principe actif contenue dans le Curcuma, est un très puissant antioxydant et son action est exceptionnelle pour supprimer les toxines, drainer et cicatriser le foie, les intestins et l’estomac, améliorer toute la digestion et la flore intestinale, Le Curcuma est aussi un puissant dépuratif sanguin, très efficace pour les excès de cholestérol, le diabète et les régimes sains.. C’est un très puissant anti-inflammatoire et il se révèle très efficace pour prévenir toutes formes de maladies inflammatoires et pour soigner l’Arthrose, les tendinites, les blessures… Ainsi le Curcuma est une très puissante plante purificatrice et régénérante, a usage très large. Curcuma: Propriétés Médicinales. Digestion – Foie. – hépatoprotecteur puissant: protège le foie, la vésicule biliaire (usage traditionnel) (association Ganoderma, Fenugrec) – inflammations et crises de foie, hépatites, jaunisse (usage traditionnel) – augmente la sécrétion de bile, calculs biliaires – constipation, douleurs digestives importantes – intoxication alimentaire et médicamenteuse (association Ganoderma, Gingembre) – acidité gastrique, brûlures d’estomac, remontées acides – Syndrome de l’intestin irritable, Syndrome de l’intestin perméable, inflammations intestinales importantes – accélère la guérison des ulcères gastro-intestinaux (3g/j) (usage traditionnel) – participe à la prévention du cancer du côlon, pancréas, prostate, peau, oesophage, foie, poumon (association Goji) – troubles digestifs graves, douleurs chroniques, constipation – améliore la qualité de la flore intestinale, augmente la production de probiotiques – supprime radicalement les Candida-albicans, les vers et parasites intestinaux (sous forme de cure) (association Ail) – supprime radicalement l’Helicobacter-pilori (sous forme de cure) – maladie de Crohn (association Goji) – diminue l’excès de cholestérol, combat le diabète (association Ginseng) – faiblesse du pancréas (association Fenugrec) – brûleur de graisses naturel, favorise les régimes sains (association Garcinia cambogia) – faiblesse des reins – hémorroïdes – colite ulcéreuse. Anti-Cancers – Anti-Maladies – Anti-Inflammatoire. – anti-inflammatoire général puissant (association Harpagophytum, Gingembre) – détoxifie l’organisme (association Chlorella et Spiruline) – purifie le sang des toxines – supprime les drogues et produits chimiques de l’organisme (alcool, tabac, cannabis, thc, morphine, médicaments) – participe à la prévention du cancer du côlon (association Gingembre, Chlorella, Cannelle) – participe à la prévention du cancer de l’estomac (association Gingembre, Chlorella, Cannelle) – participe à la prévention du cancer du foie – participe à la prévention du cancer du pancréas (association Fenugrec, Gingembre) – participe à la prévention du cancer du poumon (association Fenugrec, Ganoderma, Ail) – participe à la prévention du cancer de la prostate – participe à la prévention du cancer de la peau (association Aloe vera) – participe à la prévention du cancer de l’oesophage – participe à la prévention du cancer du sein – participe à la prévention du cancer des testicules et des ovaires – participe à prévenir la croissance de lymphomes et tumeurs cancéreuses – combat la maladie d’Alzheimer (association Ashwagandha) – combat les maladies chroniques, infections respiratoires (bronchites, asthme, coqueluche…) (association Goji) – otite, grippe, rhume – maux de gorge, toux, angine. Douleurs Articulaires et Musculaires – Inflammations. – inflammations articulaires (association Harpagophytum, Boswellia et Gingembre) – rhumatismes, arthrose, arthrite (association Harpagophytum) – douleurs musculaires, articulaires, tendinites, névralgies, sciatiques…Le curcuma serait même plus efficace que l’hydrocortisone (théorie) – inflammations cardio-vasculaires – réductions des inflammations et lésions de la peau et au cours des radiothérapies (association Aloe vera et Ginkgo Biloba) – réductions des inflammations du poumon, asthme – régénération des cellules hépatiques (alcool, polluants hépatiques…) – certains oedèmes. Peau – Dépuratif Sanguin. – purifie le sang et la lymphe, supprime les toxines de l’organisme (usage traditionnel) – problèmes de peaux (usage traditionnel) (association Aloe vera) – combat l’eczéma (usage traditionnel) – peaux sèches – permet de soigner les dartres, la teigne (usage externe) – maladies de peau liées à l’alimentation. Curcuma: Origines. Le Curcuma Longa est originaire de l’Inde, du Sri Lanka, mais aussi du Bangladesh et du Myanmar. Le Curcuma fait souvent parti d’un mélange d’épices en Asie et plus particulièrement en Inde. C’est une plante médicinale majeure pour purifier les organismes, et est grandement utilisée par la Médecine Traditionnelle Chinoise et la Médecine Ayurvédiques depuis plus de 4000 ans, pour stimuler la digestion et protéger l’ensemble des organes digestifs, les intestins, le foie, l’estomac, les reins et le pancréas. Depuis quelques années, de nombreuses études sur le Curcuma ont vu le jour car ses importantes propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires, qui lui donnent de très puissantes vertus préventives anti-cancers. Ces études scientifiques ont été plusieurs populations prenant ou non régulièrement du Curcuma. Il a ainsi été mis en avant la comparaison une nette augmentation des cancers de l’estomac et des poumons, ces dix dernières années, que ce soit autant aux États-Unis, qu’en Europe (où ils sont nettement plus élevés) contrairement en Inde (où ils sont beaucoup faibles). On pourrait ainsi donc croire que le mode de vie influence sur le développement des cancers, cependant certaines zones en Inde restent extrèmement polluées. En effet dans certaines villes d’Inde, il est presque impossible de voir le soleil, tant il y a de pollution et l’air est asphyxiée par les produits chimiques et polluants, pourtant on remarque que les cancers du poumon restent particulièrement faibles. L’explication des études scientifiques est ces populations consomment très régulièrement du Curcuma Longa dans leurs plats et cuisines, en l’association avec d’autres épices hautement antioxydantes. dans leurs plats et cuisines comme le Fenugrec. Curcuma: Composition. La richesse en antioxydants du Curcuma est simplement exceptionnel. C’est l’une des 5 plantes les plus antioxydantes au Monde, très loin devant la plupart des épices, fruits, plantes et légumes. Le principal composé actif dans le Curcuma est la Curcumine qui est un très puissant antioxydant, et qui lui confère ses propriétés médicinales dépuratives du sang, protectrices du foie, cicatrisantes des intestins, anti-inflammatoires générales, et préventives du cancers. A savoir également, que plus le Curcuma est riche en Curcumine Biodisponible, plus son effet anti-inflammatoire sera régénérant et puissant dans tout l’organisme. Le Curcuma est transformé en une épice riche en amidon (de 45 à 55%) et possède aussi des Curcuminoïdes qui sont des colorants naturels très puissants; voilà pourquoi le Curcuma a tendance à tâcher très facilement les vêtements. Enfin, le Curcuma renferme des huiles essentielles (de 2 à 4%). La Curcumine reste l’élément principal de la plante qui en contient de 50 à 60 % pour une racine de Curcuma (rhizome) de bonne qualité et de 60 à 95% pour une racine d’excellente qualité. Mais attention car beaucoup de Curcuma présents dans le commerce sont bien trop pauvres en Curcumine et principes actifs antioxydants, ce qui ne leur confèrent pas de vertus médicinales importantes. Curcuma: Dosage, Posologie. Pour obtenir des vertus inflammatoires efficaces, prendre 1000mg/jour de curcumine, hors des repas. En effet, lorsque le Curcuma est consommé en dehors des repas, ses vertus anti-inflammatoires sont plus puissantes. Il est vivement conseillé de prendre le Curcuma avec du Fenugrec ou du Gingembre, ce qui augmente considérablement son pouvoir d’absorption par l’intestin. Une étude a permis de constater que la consommation journalière de 2 à 3 g de Curcuma pendant 2 mois, avec un Curcuma riche à plus de 80% de Curcumine biodisponible, a permis une guérison quasi-complète des ulcères d’estomac et des inflammations intestinales chroniques chez 75 % des personnes traitées. Curcuma: Effets Ultimes, Bienfaits, Vertus. Actuellement de nombreuses études mettent en évidence les puissants bienfaits anti-cancer et anti-inflammatoire générales du Curcuma Longa sur le corps, ainsi que ses vertus dépuratives incroyables. On notera également que dans les pays où ils consomment du Curcuma quotidiennement, les cancers sont beaucoup plus faibles que dans les pays occidentaux (en particulier les cancers du côlon, des poumons, de l’estomac et du sein, en Inde). C’est donc une plante de plus en plus étudiée pour ses effets anti-cancers et anti-inflammatoires, et le Curcuma est utilisé à très haute dose dans certains hôpitaux en inde, mais aussi dans plusieurs centres de soin au Canada et aux États-Unis, pour soigner les cancers, ulcères et inflammations chroniques, en association avec d’autres épices et plantes médicinales. Le Curcuma renforce en profondeur tout le système immunitaire, et participe à prévenir les maladies, virus et bactéries. Le Curcuma est une excellent anti-inflammatoire, diminuant ainsi les douleurs inflammatoires chroniques comme l’Arthrite, l’Arthrose, les tendinites, les sciatiques, les lumbagos et les rhumatismes. Il renforce l’action régénérante du corps après une fracture sportive, une tendinite, une rupture des ligaments ou encore un accident de voiture. Le Curcuma augmente ainsi la vitesse de rémission suite à un choc violent au niveau des os, des muscles ou des tendons. La force du Curcuma est qu’il agit dans la purification de tout l’organisme, ceci en purifiant les zones acidifiées de leurs toxines et acides, tout en apportant des antioxydants puissants permettant au sang de mieux circuler et d’apporter l’ensemble des vitamines, minéraux pour cicatriser et désenflammer les zones sensibles. D’autre part, le Curcuma est très efficace pour protéger les organes digestifs, le foie, l’estomac, les intestins mais aussi pour purifier très efficacement le sang, la lymphe, le foie et la vésicule biliaire. Traditionnellement en Médecine Ayurvédique, le Curcuma est utilisé pour traiter les affections hépatiques et les problèmes causés par une sécrétion de bile excessive et pour supprimer les calculs biliaires. Il est également une plante majeure pour toutes les maladies du foie telles que les hépatites B et C, la cirrhose et la jaunisse. Remarquable plante du foie, puissamment hépato-protectrice, le Curcuma augmente la sécrétion de bile de 100% et diminue ainsi les calculs biliaires. Son action dépuratif puissante aura pour conséquence d’éliminer un bon nombre de problèmes de peau et de diminuer efficacement le taux de cholestérol et le diabète. Il agit comme un formidable brûleur de mauvaises graisses naturel, et est donc favorable pour les régimes sains. Enfin, le Curcuma est utilisé traditionnellement pour soigner avec succès les inflammations de l’intestin, le Syndrome de l’intestin irritable, l’hyperméabilité intestinale, traiter les ulcères ainsi que toutes les maladies inflammatoires comme la maladie de Crohn. Le Curcuma possède une excellente action sur la constipation chronique, les douleurs digestives, les faiblesse du foie, les intoxications hépatiques, alimentaires ou médicamenteuses, les diarrhées infectieuses, la gastro-entérite. Son action pour purifier les intestins, l’estomac et le côlon est particulièrement marqué, il chasse très efficacement les parasites et vers intestinaux, comme le Candida-albicans et l’Helicobacter-pilori qui sont en lien direct avec les addictions et crises alimentaires, boulimies et inflammations chroniques. Curcuma: Effets Secondaires, Dangers, Contre-Indications. Le Curcuma est une plante sécuritaire (en Inde elle est consommée quotidiennement par des millions d’habitants), mais il est conseillé ne pas l’utiliser à trop haute dose en cas d’obstruction des voies biliaires. Le Curcuma pourrait également augmenter les effets des médicaments anti-inflammatoires, mais doit être utilisé avec précaution en association avec des médicaments. En revanche, contrairement à certains médicaments anti-inflammatoires, le Curcuma ne provoque pas d’ulcères ou de risques d’hémorragies internes, au contraire il protège efficacement les organes digestifs. Curcuma: Avis des Experts. La force incroyable du Curcuma est qu’il décongestionne en profondeur les organes digestifs. Or en agissant sur la digestion il permet une amélioration profonde du fonctionnement de tous les organes du corps, du sang, du métabolisme et donc de la santé globale. Le Curcuma est une très bonne plante pour les intestins, l’estomac et le foie, et protège efficacement le corps de nombreuses maladies et pathologies chroniques, quelles soient inflammatoires, digestives ou cancéreuses. Un panel d’études a prouvé son action préventive et guérisseuse dans plus de 600 maladies importantes connues, et de nombreuses études sont en cours pour confirmer les vertus du Curcuma sur le cancer et les maladies auto-immunes et dégénératives. Le Curcuma améliore la reproduction cellulaire, la croissance des globules rouges et blancs sains et résistants, et est d’une grande aide pour lutter contre les anomalies et dégénérescences cellulaires. Le Curcuma est aussi utilisé par les éleveurs de chevaux de courses pour soigner les inflammations ou les blessures sportives de ceux-ci. Grâce à ses vertus anti-inflammatoire puissantes, le Curcuma est très efficace lors de tendinites ou chocs violents. Le Curcuma pourrait aussi être une plante d’avenir pour prévenir et peut-être soigner de nombreux cancers, le sida, la sclérose en plaques, la leucémie, mais il faut encore attendre les résultats d’études scientifiques supplémentaires, qui devraient bientôt voir le jour pour déterminer la puissance de cette plante pour protéger l’organisme face aux différents cancers et maladies. C’est l’une des 5 plantes les plus antioxydantes au Monde. Curcuma: Infos Complémentaires. C’est d’abord en Inde que les vertus préventives anti-cancer du Curcuma ont été reconnues. Les pays comme l’Inde ou le Sri Lanka, qui consomment quotidiennement du Curcuma de bonne qualité, ont un nombre de cancers du côlon, du sein, de la prostate mais aussi du poumon, beaucoup moins important que dans les pays occidentaux, malgré une pollution atmosphérique nettement plus importante que dans les pays Européens et Américains. On notera toutefois que si le Curcuma est pauvre en Curcumine et principes actifs, alors ses vertus anti-inflammatoires pourraient être bien moins puissantes que les effets des plantes comme l’Harpagophytum (Griffe du Diable), sauf si le Curcuma est associé avec d’autres épices comme le Fenugrec et Gingembre qui démultiplient considérablement son action anti-inflammatoire, antioxydante, cicatrisante et régénérante. Curcuma: Où en Acheter de Très Bonne Qualité. Voici un magasin où acheter => Curcuma d’Excellente Qualité, exceptionnellement titré à 95% de Curcumine Biodisponible (entièrement assimilable par l’organisme), pour avoir une très puissante action anti-inflammatoire, cicatrisante des intestins, régénérante du foie et du sang, combattre les digestions difficiles, et purifier les toxines en profondeur. Note de Mr Ginseng: Attention, le Curcuma présent dans un très grand nombre de commerces est pauvre en Curcumine, et il est de plus souvent irradié, c’est à dire que la plante est passée aux rayons gamma pour détruire les germes et bactéries. En utilisant ce procédé ont détruit aussi une très grande partie des principes actifs, la plante perd d’ailleurs son odeur pourtant si caractéristique. Curcuma: Association avec d’autres Plantes Médicinales. Le Curcuma Longa s’associe souvent avec le: Gingembre, le Poivre noir et/ou le Fenugrec (ceux-ci augmentent par X1000 le pouvoir d’absorption du Curcuma par l’intestin (les gélules sont souvent associées à du Gingembre). Mais ceci n’est pas nécessaire si le Curcuma est riche en Curcumine biodisponible, qui sera alors très facilement assimilée par l’organisme. Le Curcuma s’associe également très bien avec la Boswellia Serrata et l’Harpagophytum (l’association Curcuma et Harpagophytum est particulièrement recommandée pour les inflammations et douleurs articulaires), le Chardon marie et le Ganoderma (protéger le foie, renforcer l’immunité), la Spiruline et la Chlorella (détoxifier l’organisme en profondeur, reminéraliser l’organisme, redonner de la vitalité). le cannabis et l’huile de chanvre (digestion, douleurs), la Griffe du chat (inflammations et douleurs articulaires), la baie de Goji (immunité, protection des organes, vitamine C naturelle) le Ginseng et l’Ashwagandha (force, vitalité, sexualité, Alzheimer), le Guarana (énergie et force) et le Charbon végétal (diarrhées, ballonnements).

methode de grand mere pour maigrir avec

rusty james news. Le plus grand remède contre le cancer: Graviola la plante qui fait trembler big pharma. en regardant sa forme elle m'a fait penser que cette plante semblait nous dire je suis le remede contre le vih. à faire circuler pour tous merci de partager beaucoup d'hommes et d'animaux sont en souffrance. Vaincre le cancer - graviola et les pouvoirs de guérison de forêt tropicale. Graviola - GUANABAN - corossol - Partie I Une plante miracle de la région de l'Amazone Nom latin: Annona Muriaca. LA SOLUTION DE GUÉRISON SANE et guérir le cancer - Scientifiquement prouvé!! "Le temps est venu" - combien de fois nous entendons cette phrase, néanmoins il est vrai, parce que nous vivons dans une époque de grands défis, les changements et les changements où les secrets de différents aspects de la vie de nombreux sont révélées se d'être connu par le public - les gens sont aussi plus courageuse de prendre la parole ce que tous doivent connaître et OUI, si des millions connaître un fait, ceux qui se cachent solutions, devront se rendre. Le plus grand mensonge au sujet de traitements contre le cancer et la chimiothérapie. Les puissances de Graviola (Guanabana au Brésil - Corossol États-Unis) 1) Beats 12 sortes de types de cancer tels que le cancer du sein, cancer de l'abdomen, cancer de l'ovaire, cancer de l'utérus, le cancer du poumon, cancer de la prostate, cancer Boon, le cancer du pancréas, cancer de la peau, cancer du sang (leucémie), cancer de la vessie, cancer du foie. NO EFFETS SECONDAIRES, CURE naturel des nutriments! Manière salubre retour à un état sain. 2) Le fruit contient une substance appelée acétogénine qui a été prouvé que 10.000 (dix mille fois) plus forte que acétogénine, le médicament utilisé pour le traitement de chimio dans le monde entier avec le résultat de 90% à 10% seuls survivants - un jeu de Bingo avec la vie des gens dans toutes les nations, car la guérison est déjà connu. 3) Comme il est un nutriment cela fonctionne Inside Out - manger les cellules cancéreuses, tout type de virus, bactéries éléments nutritifs, etc n'ont pas d'effets secondaires sur notre corps! - Incroyable, miraculeuse, mais c'est vrai (j'ai eu l'honneur de faire l'expérience de nombreuses personnes avec le cancer, même dans un état très avancé qui recevaient bien avec un jus d'alimentation contenant Graviola et il ya 1000 en Amérique latine qui a eu la chance de connaître à ce sujet depuis 9 ans d'applications. Solution, Cure réel et de façon permanente guérir sans chimio. Dans le cas où les médecins ordonnent Chemo ce jus spécial préparé a les pouvoirs pour protéger les cellules saines provenant de la combustion et permet seulement les cellules cancéreuses à être détruits, pas de nausées, pas de la perte de cheveux, ni d'autres effets secondaires communs prenant cette centrale électrique de la guérison en même temps. Ma mère ne serait pas en vie sans Graviola. Il est temps de partager et de secouer le monde du cancer et à faire passer de 90% à 10% dans 10% à 90% de survivants! voici la chance d'apprendre au sujet d'un fait qu'il ya quelque chose qui a le pouvoir de guérir le cancer, qu'il a été prouvé scientifiquement et qu'il a été caché loin des gens parce qu'il vient de Mère Nature et ne peuvent pas être brevetées en aucune façon. Informations générales: A propos de l'usine: Graviola est un arbre toujours vert de plus en plus dans la région amazonienne du Brésil et dans d'autres pays qui sont touchés par la forêt amazonienne. Il pousse aussi dans la forêt tropicale de l'Amérique du Nord. Il grandit à 15 mètre de haut recouverte de feuilles vertes, longues et brillantes. Son fruit divin est vert, parfois un peu jaune brillant, a la forme d'un cœur humain avec une sorte peau ressemblant à un grand cactus. Sa chair blanche est comestible fruits et les gens peuvent l'acheter sur les marchés locaux. Le diamètre du fruit est de 20 à 40 cm et les populations locales sont en manger de la main, la pâte est utilisée pour produire une rafraîchissante aigre-acide boire ou de sorbet. Tribus indiennes utilisent Graviola que la médecine depuis des siècles. Graviola compte avec une très longue histoire dans la médecine tribale naturelle à base de plantes. Il ya guérison substances dans toutes les parties de la plante: une partie des effets puissants du fruit nous trouvons haute substances efficaces dans les feuilles, les racines, le tronc, l'écorce et les graines. Tribus indiennes connaître la valeur de cet arbre miraculeux et ils utilisent les différentes parties de Tor maladies multiples et variées et les déséquilibres de santé. Quelques exemples: Dans Racines du Brésil, du tronc et les feuilles sont utilisées comme sédatif et tee contre la nervosité, dans d'autres pays d'Amérique latine comme sédatif et comme tonique cardiaque moyenne, également pour le diabète. Le tee congé est également utilisé pour des problèmes de levier et mélangé avec de l'huile d'olive, il est utilisé pour les rhumatismes, l'arthrite et la douleur arthrose au Pérou. Au Brésil ils préparent un mélange à partir d'un fruit immature mélangés avec de l'huile d'olive en tant que traitement contre extern Arthritis and Rheumatism. Les feuilles sont également utilisées contre les parasites au Brésil et au Pérou contre le catarrhe. Fruits, graines et les feuilles sont appliquées contre la fièvre, toutes sortes de parasites, des vers, la diarrhée, au Brésil aussi pour aider à augmenter le lait des femmes après l'accouchement. Dans d'autres pays comme Haïti, les Antilles et la Jamaïque sont Graviola utilisant comme anti spasmodique, sédatif, la toux et la grippe, comme té renforcement du nerf, de l'asthme, l'hypertension et toutes sortes de parasites, de la diarrhée et des problèmes lors de l'accouchement. Graviola et de la Science - Recherche sur le cancer - des résultats scientifiques sur Graviola. Le fruit Graviola est déjà l'objet de recherches depuis la fin de la 19 siècle dernier - A cette époque, la science a découvert que la plante a des composants, les principes naturels et propriétés appelées "acétogénines Annonacaeous", les produits chimiques naturels qui sont confirmées être très efficace contre de nombreux types des cellules tumorales avec des composants que l'on trouve que les toxines qui tue les cellules cancéreuses d'une manière très spécifique. Il suffit de parler Graviola comporte des éléments qui sont en mesure d'isoler chaque cellule cancéreuse, de construire une sorte de bulle autour de lui d'éviter que la cellule cancéreuse peut obtenir tous les nutriments plus loin, il meurt. Les cellules cancéreuses mortes sont éliminées par le système propre corps sans effets secondaires. Ces composants sont cachés dans toutes les parties de l'arbre et dans différentes combinaisons, ils sont utilisés pour différents types de nombreux de la maladie. Elles sont documentées comme anti-microbus, anti-parasitaire, antitumorales, anti-cancéreux, anti-dépressive et anti-spasmodique. Plusieurs résultats de l'étude ont été publiés, mais peu de gens ont réagi. Depuis 1976, de profondes recherches de l'Institut national du cancer des États-Unis a entraîné la guérison d'une "adénocarcinome" du gros intestin après un court moment. L'effet thérapeutique a confirmé le pouvoir de Graviola et ses composants. Ce composant puissant a été découvert par le chercheur allemand et oncologue Helmut Keller et avec plus de trois scientifiques ils ont réalisé de nombreuses études sur Graviola. Comme l'usine ne permet pas de procédé chimique sans perdre les pouvoirs de guérison jamais personne ne fait la connaissance de ce traitement efficace contre le cancer. POURQUOI. - Parce qu'il ne fonctionne que sous sa forme naturelle et d'une usine ne peut pas être breveté, sous quelque forme, de sorte que le monde pharmaceutique et les monopoles pourraient pas obtenir aucun profit et qui est la raison pour laquelle ils hided l'information. Graviola contient très actifs, les effets cytotoxiques contre les cellules cancéreuses avec une puissance chimio thérapeutique qui est de 10.000 x plus fort que Adriamicin, le médicament qui est utilisé pour la chimiothérapie traditionnelle, - sans aucune sorte d'effets secondaires! (Depuis un moment, le HSI offre maintenant des copies des résultats qui peuvent être achetés pour 25,00 USD) Après la confirmation que Graviola peut guérir naturellement du cancer du National Health Institute a indiqué 20 Labs à des études de l'usine pendant 20 ans sans aucun résultat de transformer les principes actifs dans un recours valable. A la fin ils ont abandonné et laisser les résultats miraculeux dans le tiroir de leurs instituts. Depuis 1996, d'autres groupes de scientifiques ont fait des recherches sur Graviola et a découvert que le fruit possède des caractéristiques contre la formation de tumeurs et qu'il produit des toxines sélectives contre différents types de cellules cancéreuses, sans attaquer les cellules saines. Ils ont confirmé les conclusions de leurs résultats ont été publiés 8 différentes études cliniques. Les différentes études de laboratoires différents conduit à des conclusions incroyables que les Acetogenines de Graviola ont une composante imbattable en matière de prévention des formations enzyme, qui ne se trouvent dans le diaphragme par les tumeurs et les cellules cancéreuses. C'est la raison pour laquelle, pourquoi ils sont toxiques que pour les cellules cancéreuses sans attaquer les cellules saines. Les Acetonines reconnaître les cellules malades isole les cellules cancéreuses individuelles et pour les nutriments manquants de la cellule cancéreuse meurt. Dans l'année 1997, un petit groupe de scientifiques a découvert que Graviola contient également des alcaloïdes qui ont un effet anti-dépressif. Dans la même année l'UNIVERSITÉ Pardu publié l'information qu'ils ont découvert encore plus de pouvoirs au sein de Graviola. Leurs études cliniques ont confirmé que le "acétonine Annonacae" dans Graviola sont si efficaces, qu'ils ne tuent pas seulement les cellules cancéreuses normales, mais qu'ils sont également très efficace pour tuer les cellules cancéreuses qui sont résistantes sur la chimiothérapie. Cette enquête a expliqué comment cela est possible: les cellules cancéreuses qui survivent à la chimiothérapie ont développé une résistance contre de nombreux autres types de médicaments, appelé Multi-Drug-Resistant (MDR) ce qui les rend immunisé contre tout traitement et conduit le patient à 100% à la mort. Après 20 ans de recherche de l'industrie Pharma pris conscience de l'usine et a commencé à la recherche de leur propre recherche d'une forme et la manière de transformer les principes actifs et des composants dans un remède contre le cancer. Ils ont également échoué. Graviola ne permet pas de n'importe quel type de reproduction chimique. Il est confirmé que Graviola ne fonctionne que comme il grandit dans la nature et il bat le cancer mieux que n'importe quelle drogue de synthèse ou les rayons poison lourds. Jusqu'à aujourd'hui, de nombreux différents groupes de scientifiques sont toujours à la recherche pour créer un produit similaire à celle Annonacins et il fonctionne toujours comme il ne grandi dans la nature. Tout ce que l'information a été maintenu au secret parce Pharmacies ne pouvait pas le transformer en quelque chose qui leur donnerait un profit énorme. Donc, ils ont donné la preuve qu'ils ne sont pas vraiment intéressés à guérir les gens, mais en faisant d'énormes profits de ceux qui sont déjà suffisamment caché par la maladie elle-même. Pourquoi quelqu'un de créer un si grand nombre douleur inutile quand il ya quelque chose de beaucoup plus fort et sans aucun effet secondaire la vie en danger. A la fin des années nonante l'un des scientifiques qui faisait partie de l'une des équipes de recherche a rompu le silence pour des raisons de conscience et quelques-uns des rapports étaient accessibles pour le monde la médecine. Simultanément certaines personnes en provenance du Brésil se sorte de la direction divine pour aller à l'Amazonie et d'étudier les plantes de la forêt tropicale. Ils ont été l'intégration des peuples autochtones à apprendre d'eux que leurs connaissances sur la guérison des plantes de la forêt tropicale est remontant dans le temps depuis de nombreux siècles. La bonne chose est que, pour une fois dans ce monde de la science n'est pas de trouver un moyen de manipulation - le pouvoir de guérison du cancer réside dans Graviola et plusieurs autres usines que Dieu a préservé pour être utilisé comme le Tout-Puissant laisse pousser. Il est une bénédiction pour l'humanité et un don de la Terre-Mère - Un appel au réveil pour prendre conscience et de commencer à honorer les dons que nous avons oubliés qu'ils existent. Lorsque nous détruisons les forêts tropicales nous détruisons les poumons de notre planète et sans oxygène de toute vie va mourir. Nous devons ouvrir nos cœurs à comprendre que tout ce que nous vivons a une solution et tout ce que nous souffrons de différents types de la maladie a une façon naturelle de guérison dans la nature. Graviola nous montre le chemin. Valeurs nutritives de Graviola. Minéraux Fer à repasser, de potassium, de calcium, le cuivre, le magnésium, le manganèse, le sodium, le phosphore, le soufre, le sélénium, le zinc, Vitamines La vitamine A, vitamine B1, vitamine B2, vitamine B3, vitamine C. En outre Les fibres alimentaires, des tannins, protéines, Lipides. Ethno-médecine utilise des Graviola dans différents pays tropicaux et Etats-Unis. Brésil: Abcès, tumeurs, oedèmes, Worms, toutes sortes de parasites, la bronchite, difficultés respiratoires, toux, du diabète, des déséquilibres digestifs, la dysenterie, les parasites intestin, les attaques intestinales / coliques, fièvre, troubles hépatiques, névralgies, la nervosité, la douleur du corps en général, les rhumatismes, le tétanos. Pérou Les tumeurs de toutes sortes, ulcères stagiaire, parasites, poux, le diabète Hypertension, la dysenterie, indigestion, inflammation, la grippe, les troubles du foie, des spasmes, la fièvre et comme sédatif. Panama: Tumeurs, des ulcères, des parasites, des vers, des troubles digestifs (dyspepsie), des problèmes de diarrhée et de rein: Insuffisance rénale - insuffisance rénale. Mexique: Ténia, indigestion, diarrhée, dysenterie, la fièvre, les rhumes, la teigne, le scorbut, styptique (saignement) Les Caraïbes: Les rhumes, les frissons, fièvre, grippe, diarrhée, indigestion, nervosité, palpitations, éruption cutanée, des spasmes, des maladies de la peau, et comme un agent sédatif et calmant. Curaçao: Problèmes de vésicule biliaire, la nervosité, comme un agent sédatif et calmant, accouchement. Haïti: Les parasites, les poux, la grippe, la lenteur digestive, diarrhée, fièvre, toux, douleur, faiblesse, Blessures, la pellagre, la nervosité, cardiopathie, spasmes, sédatifs aide à la lactation, après l'accouchement, les. Jamaïque: Parasites, Worms, l'asthme, les fièvres, les maladies cardiaques, hypertension, aide à l'allaitement après l'accouchement, la nervosité, sédatif, spasmes, le tétanos, rétention d'eau et une faiblesse générale, Trinité: Ringworms, agent de nettoyage du sang, hypertension, palpitations, syncope, l'insomnie, aide à la lactation après l'accouchement, la grippe, les. États-Unis: Cancer, tumeurs, des ulcères, les infections fongiques, les parasites Intestin hypertension, la dépression. Asie - Malaisie Furoncles, toux, rhume, la diarrhée, les dermatoses, l'hypertension, les rhumatismes et pour réduire le saignement. Antilles britanniques: Tumeurs, de parasites intestin, l'asthme, l'accouchement, aide à la lactation, l'hypertension. Autres pays: Cancer, des problèmes rénaux, Insuffisance de la vessie, troubles hépatiques, la dysenterie, le paludisme, problèmes d'estomac, teigne, poux, parasites, de l'accouchement, l'asthme, hypertension, maladies cardiaques, l'arthrite, le scorbut et comme sédatif. Après avoir appris la médecine ethnologique et leurs connaissances de haut évolué, nous devons nous demander qui est plus avancé. Ils n'ont pas d'hôpitaux et ils n'ont pas CANCER ou avez-vous jamais vu un autochtone dans un département d'un hôpital du cancer? Ils n'ont pas les laboratoires, ils ne transforment pas une plante dans une pilule, et ils sont guérir. Les indigènes nous montrent encore aujourd'hui comment vivre avec la nature et comment la nature offre tout ce dont nous avons besoin pour une vie saine. Que faisons-nous que le monde soi-disant civilisée avec la nature et avec soi-même? Nous permettons à l'exploitation destructrice, l'épuisement, la culture exhaustive, l'économie voleur, non seulement avec la Mère Nature, mais aussi avec nos propres vies. Nous brûlons la chandelle par les deux extrémités manque de respect envers la sainteté de notre corps. Nous abusons de maximum et la fin est une maladie mortelle. Est-ce une merveille? Non, ce n'est que la conséquence de nos questions, nos habitudes, notre crois que les systèmes et nos actions, des pensées, des mots sur la capacité et de détourner le regard quand les choses ne sont pas en harmonie avec l'ordre cosmique. Nous ne s'en soucient pas quand il ne nous a frappé personnellement. Pour guérir, nous avons vraiment de guérir tous les royaumes que nous vivons dans sinon nous ne obtenir une guérison dynamique. Pouvez-vous sentir cela? Ce n'est pas une question de compréhension, mais de sentiment!! Nous avons tourné nos sentiments bas. Vous aller à l'encontre de vos sentiments et vous tombez malade! Combien de fois par jour, nous faisons cela. Nous devons revenir au cœur et se tenir debout à la sécurité des ressources naturelles qui sont encore intactes comme la forêt tropicale comme la plus grande source de plantes médicinales qui existent dans notre monde. Un docteur allemand a fait des vacances dans la région amazonienne et il se demandait combien de remèdes naturels sont présents sur le marché. Il a pris une partie de la tenter et que j'ai commencé à enseigner en Allemagne sur Graviola et la forêt tropicale, il est apparu et a dit: Je suis directeur d'un hôpital et je cherchais un moyen de rendre les gens les pouvoirs de guérison amazoniennes disponibles. I notre hôpital, nous avons un nouveau système et sont ouverts pour les méthodes de guérison alternatives. Nous offrons séminaires ouverts et vous pouvez venir quand vous voulez parler du cancer et d'autres maladies. Je l'ai fait pour le diabète. c'était incroyable. Ainsi, les pays occidentaux sont l'apprentissage de Graviola et les pouvoirs de guérison de Graviola, le fruit miraculeux qui apporte sans fin surprises aux personnes atteintes de cancer et d'autres graves maladies. Graviola est une chance pour tous ceux qui sont cachés par le cancer ou l'un des autres maladies de la civilisation. Ce bulletin est à nouveau un appel au réveil et une chance de survivre à un cancer. Je. Graviola n'est pas seulement un miracle contre les cellules cancéreuses, mais a également des composants (résultats de recherches) qui permettent d'éliminer d'autres substances chimiques comme la cortisone, les médicaments et tous les poisons genre dans notre corps. Ceci est unique comme la cortisone reste dans le corps des gens pour toujours avec l'effet secondaire terrible que les gens prennent du poids vient rien. Graviola est la puissance de vie qui est capable de nettoyer tous les poisons auxquels nous sommes exposés aujourd'hui dans notre vie quotidienne dans l'air, l'eau et les nutriments. Il a la puissance incroyable naturel pour nettoyer et régénérer nos cellules du corps. Rappelez-vous que notre corps est le temple sacré de la vie qui mérite tout notre respect parce que le corps nous fait le don d'être en vie et faire l'expérience de ce merveilleux voyage personnel sur cette belle planète, de s'amuser et de se développer dans tous les sens quand nous nous maintenir dans un état sain. Cette plante et beaucoup d'autres sont un don de la source divine et de la Terre Mère préservé pour notre temps de se rappeler l'amour que nous devons avoir pour notre véhicule divine, pour nous et pour toute la vie. Source Divine et de la Terre Mère ont le moyen pour les gens qui ont perdu la foi dans la bataille quotidienne pour la survie. Ce fruit a la forme d'un coeur énorme pour vous montrer, même par sa forme que seul le cœur peut guérir sans aucune forme de manipulation humaine, pure et naturelle, comme il est donné. Un petit aperçu de mes propres expériences: Comme Multi-Dimensional Free Way Healer j'ai appris à aller directement à la cause d'une maladie qui est créé par des sentiments, des chocs psychiques niant et les expériences lourdes sur le cœur et niveau de l'âme ainsi que l'utilisation abusive du corps d'aucune sorte. Il peut être karmique origine ou même de vivre sur un endroit qui est plus empoisonnés par de l'électricité ou l'environnement. Néanmoins, nous pouvons ne jamais tomber malade quand notre défense de l'organisme fonctionne correctement et qui ouvre la porte à tous ce que nous vivons. La voie de cause à effet ne manque jamais, et même maladie incurable est curable par la loi cosmique. J'ai toujours été conduit à la forêt et je savais au plus profond de ce que une sorte de remède pour le corps physique devrait exister dans cette pharmacie naturelle vaste de la Terre Mère. J'ai demandé à Dieu pour obtenir quelque chose dans mes mains qui aide les gens à comprendre plus vite et plus rapide à guérir afin qu'ils puissent apprendre sur grande échelle et non pas seulement un par un. Il ya 7 ans - j'étais à environ à se rendre à l'Allemagne et la veille d'un ami de mon groupe spirituel il ya des années plus traversa subitement mon chemin et elle m'a demandé quand je vais voyager à nouveau à l'Allemagne et si je pouvais aider la prochaine fois que je vais ouvrir une entreprise qui vend des éléments nutritifs Amazon naturelles qui sont une maison d'alimentation de la guérison et il n'y a personne qui parle bien l'allemand. Eh bien, l'Amazone mot a été de me frapper comme un choc électrique et je voulais juste le lendemain. Est-ce la réponse de mes prières que je pensais. Après une semaine, quelque chose qui m'a poussé à entrer en contact et je me suis senti l'obligation de faire appel. Le représentant est venu présenter les produits, 7 à ce moment-là. Il a commencé à expliquer chacun d'eux et que je tenais la bouteille d'un mélange de Graviola et 6 autres anti-cancéreuses des composants dans mes mains instantanément tout mon corps était en augmentation des vagues de chaleur et d'énormes sources qui sont transmises: c'est ce que vous avez demandé. Bien sûr, j'ai étudié tout ce que j'avais à et se en Allemagne pour 9 mois pour obtenir l'information sur la lutte contre les significations et les croyances de guérir le cancer traditionnelle. Il ya tellement de cas j'étais témoignage de ce que ce serait remplir des livres et il serait vous a fait pleurer comme il le fait avec 100s de personnes quand ils entendent les gens rassemblement annuel qui racontent leurs histoires de survie dans le dernier moment - leur désespoir face à la mort et leurs familles, sans un sou, car aucune assurance prendrait les factures plus - tout de vente de la famille qu'ils ont à la sécurité d'un bien-aimée. Un de mes amis spécialiste de la chirurgie plastique brésilienne a obtenu la leucémie myéloïde et le besoin urgent d'une greffe de cellules - elle était sur une liste de numéro 989 - je passé 4 mois avec son travail sur elle et finalement nous avons pu accéder à des produits et le médecin de l'entreprise a déclaré pour elle: Vous savez que vous êtes dans les mains de Dieu? Oui - mais néanmoins nous allons lui donner un essai - vous avez obtenu de prendre 5 produits différents et nous avons trouvé un sponsor - aujourd'hui, elle a un fondement pour les animaux abandonnés - elle a quitté son fauteuil roulant derrière et elle est très bien!! Toutes ces expériences sont une divine par un, mais je pense que plus les gens ont besoin de savoir à ce sujet - de bouche en bouche il est juste de ralentir - il ya tellement de gens qui souffrent pour rien. La Dame qui est devenu directeur de l'entreprise allemande avait 5 types de cancer - 5 enfants - son meilleur ami un directeur d'une Hispital - il lui dit de rentrer à la maison et de passer la dernière fois avec ses enfants - que son art est venu à une fin et qu'il est vraiment désolé. Au domicile d'un ami est passé et lui a dit au sujet de ces produits - elle aime la vie et elle a pris un seul produit - après une semaine, elle se sentait plus forte - ses pouvoirs de vie est revenue, elle sentait qu'elle pouvait faire et elle a dit qu'elle ne ferait que rendre et montrer à l'avant de son médecin et ami, quand elle était très bien. Après 6 mois, elle lui a rendu visite à l'hôpital - il a pleuré et demandé ce qu'elle faisait - elle a parlé des produits et alléluia le médecin d'aujourd'hui est de travailler dans son hôpital avec ces produits aussi. Il est non seulement l'espoir il ya une guérison et que les gens doivent être informés! Voici un peu plus de preuves que j'ai trouvé dans les différents rapports de la plus grande fermeté 100 Cures souterrains: "Balle magique" cancer découvert - mais il se tait géant pharmaceutique up! 10.000 fois plus forte que la chimiothérapie, sans effets secondaires indésirables. DARYL S. avait 12 tumeurs DANS SON DE LA PROSTATE. Mais il a reçu un traitement de pointe qui ont aidé à sauver sa vie. Et. En 3 mois, sa PSA a chuté et les tumeurs DISPARU. COMMENT? Le secret de Daryl était l'aide d'un arbre étonnant qui pousse au fond de la forêt amazonienne. Appelé Graviola, il se pourrait bien s'avérer l'ultime combat le cancer. Des études menées par l'Institut national du cancer montrent déjà que l'extrait Graviola est 10.000 fois plus forte que les médicaments de chimiothérapie top. Pourtant, c'est une précision incroyable traque les cellules cancéreuses tout en épargnant les cellules saines complètement seul! Graviola semble juste de «connaître» les cellules de tuer et de celles à éviter. Il n'y a pas de nausées, pas de perte de cheveux, pas de perte de poids, pas d'affaiblissement du système immunitaire. Les nouvelles sur Graviola envoyé une onde de choc à travers le réseau HSI médicale approfondie. Mais l'histoire derrière Graviola est tout aussi choquant. Comme nous l'avons appris, cette découverte a été à peu près de sauvetage a nié à l'humanité. Et je suis désolé de dire la raison, c'est que quelqu'un était assis sur la recherche. Le sentier de la preuve montre clairement. Pour 7 longues années, une société pharmaceutique milliards de dollars il couvrait jusqu'à! Qui plus est, ce n'est sans doute pas la première fois que quelque chose comme ce qui s'est passé. Voici un exemple typique de la façon dont la recherche pharmaceutique moderne fonctionne, et comment votre état de santé est victime de la poursuite de l'argent et le pouvoir: Tout a commencé dans les années 1990, lorsque ce géant pharmaceutique bien connu ont commencé à affluer de l'argent dans la recherche d'une guérison du cancer. Ce qui a donné le pouvoir de Jacqueline CONQUÊTE DU CANCER DU SEIN? JACQUELINE cancer du sein, mais elle avait aussi un énorme avantage dans son combat. Le meilleur de tous, il fonctionne en utilisant l'armée de votre propre corps naturels "cellules tueuses". Donc, il fait réellement vous sentir plus énergique, plutôt que de saper votre force. Comme beaucoup de ces entreprises, ils ont été intrigués par les pouvoirs de guérison de plantes de la forêt. Ils ont découvert que Graviola était utilisée par les Indiens d'Amazonie pour traiter une vaste gamme de maladies. Et quand ils ont testé ses pouvoirs contre le cancer, le bingo, ils ont découvert une révolution. Mais vous ne pouvez pas faire Megabucks de toute cure, sauf si vous brevet. Et personne ne peut breveter un arbre qui a été autour pendant des millions d'années. Ainsi, la compagnie pharmaceutique a essayé pendant sept ans à venir avec l'homme-mesure doublons. Mais ils ont frappé un mur de briques. Essayez comme ils pourraient, ils pourraient ne pas correspondre Mère Nature. Enfin, ils ont lancé la serviette. D'accord, ils sont en affaires pour gagner de l'argent. Très bien. Mais laissez-moi vous demander. Si les fichiers de recherche pour cette percée étaient assis sur votre bureau, que feriez-vous avec eux? Appelez une conférence de nouvelles? Envoyez des communiqués de presse? À tout le moins, ne serait pas vous publiez tous dans un journal de premier plan médical? Après tout, plus de 6 millions d'Américains sont morts d'un cancer dans les dernières décennies. Pensez à combien de auraient pu être sauvées si une découverte comme celui-ci avait été disponible. Mais, au lieu de s'en remettre à des chercheurs indépendants. - Ils enfermée, le mettre sur le plateau - ET éteint la lumière. Heureusement, un chercheur courageux ne pouvaient tout simplement pas vivre avec cette décision. Il a craché le morceau. et le résultat peut se révéler plus la vie-épargne substance sur la terre. Davantage d'essais cliniques sont nécessaires, mais plus de 20 études à ce jour ont déjà établi que. Graviola peut effacer 12 types de cellules cancéreuses, notamment du sein, la prostate, du côlon, du poumon et les tumeurs du pancréas. Pourtant, contrairement à tout médicament de chimiothérapie, il laisse les cellules saines. Un miracle? Peut-être. Pourtant, aujourd'hui encore, pas une compagnie pharmaceutique que nous connaissons a ramassé et courir avec lui. POURQUOI? Pour la même raison. Personne ne peut légalement le faire breveter. Commencez-vous à voir? AMAZON TREE MIRACLE se bat beaucoup plus que le cancer. Bien que la recherche scientifique sur Graviola s'est concentré sur ses pouvoirs contre le cancer, l'arbre a été utilisé pendant des siècles par les guérisseurs tribaux pour traiter un nombre impressionnant de maladies: * L'hypertension * La grippe * La teigne * Rhumatismes Spasme musculaire * Névralgie diarrhée * * Le scorbut * Le paludisme * L'insomnie * Les éruptions * La dysenterie * L'arthrite. Mon rapport se poursuit ici: Guérisons des Cures - et mensonges au sujet des traitements conventionnels. Véritable exemple: En Allemagne, un des patients du Dr Hamer D. (travail sur les chocs psychiques pour guérir le cancer) a souffert du cancer du sein et on lui a demandé trois fois à l'hôpital si elle est juive et elle a nié - elle avait des membres de la famille qui étaient, mais elle n'était pas. Elle se demandait d'abord pourquoi ils ont demandé que. Le lendemain, un autre médecin est apparu dans sa chambre d'hôpital en lui offrant un traitement lourd en dehors de la chimiothérapie et il lui a dit que les gens atteints de cancer ont des chances 10% seulement pour survivre mais elle pourrait être l'une des 10% quand elle serait accepter cette incroyable proposition coûteuse. Le pris conscience des raisons pour lesquelles on lui a demandé si elle est juive et que ce n'était pas le même médecin, elle a répondu, désolé je ne peux pas faire cela car je suis juive - le médecin a répondu: oh, je ne connaissais pas et de quitter la salle, il fait remarquer: vous serez de toute façon fines. pouvez-vous croire cela? Mais c'est la vérité au sujet des traitements lourds et coûteux et les gens croient la chimio (90% ne sont pas ce qui en fait) et de souffrir pour rien. La Dame rapporté les médecins et a quitté l'hôpital. Une chose est le grand mensonge sur le cancer - de l'autre côté a la solution et n'est pas suffisamment connue encore pour aider les gens et d'enfants en évitant autant douleurs inutiles. Vous deviendrez portier du secret - au mois de mai je vais envoyer un rapport sur la plante et la façon d'obtenir le produit le jus qui permet de sauver des vies 1000s depuis 9 ans en Amérique latine et dans 5 autres pays - pas aux Etats-Unis encore en dehors de certains de mes amis, j'ai envoyé le produit pour les aider à aller mieux. (Elle est allemande et le rapport est de trouver sur le site Web allemand du Dr Hamer) Que puis-je dire maintenant que ce que j'ai de vivre des expériences avec Graviola depuis 7 ans - Comme je l'ai appris par des conseils comment les cas sont mis en mouvement qui se termine dans la maladie lourde ou d'une maladie chronique, même le sida est l'un des plus grands mensonges, au cours de cette année Je vais publier plus de rapports sur les produits et les pouvoirs naturels pour un grand nombre de maladies qui sont utilisés par la science comme un bon revenu, au lieu d'informer sur remèdes simples à partir de l'intérieur. Graviola aide reproduisant les cellules tueuses sans notre corps qui est l'auto-défense raison pour laquelle il se développe rapidement comme le corps propre aide les nutriments pour lutter contre les cellules malades dans la structure-tout organe d'entre eux. Les dernières études menées au Brésil ont confirmé que la combinaison de produits avec Graviola a une composante qui tue le virus de l'hôpital, même - il s'agit d'un virus tueur sans remède jusqu'à aujourd'hui qui est de 1000% mortelle - nous avons obtenu des résultats qui sont étonnantes. En attendant, le composant qui ne que ce été trouvé. Nous travaillons pour obtenir des informations aux médecins et guérisseurs alternatifs. Il ya tellement de choses à apprendre et à faire parce que le plus grand changement qui doit être fait dans l'éducation. Il n'est pas facile d'enseigner aux gens qui ont été chassés dans une seule direction à croire nier tous les autres moyens, même si leur propre vie en dépend. La raison du cancer est un choc psychique et il n'est pas si difficile à apprendre à ce sujet - de recréer votre vie à l'intérieur et d'utiliser les fruits, les plantes et les éléments naturels que la Terre Mère pousse pour que nous puissions bien. Ouvrons nos cœurs et les esprits de la forêt amazonienne et de rejoindre les gens travaillent en arrière de la protection de cette dernière merveille d'un écosystème intact et arrêter le feu à 5000 miles carrés chaque jour pour certaines personnes peuvent faire leur profit. Ils tuent la vie elle-même et nous sommes la couronne de la création et doit honorer tous les VIE en premier lieu comme sacré!! Et n'oubliez pas: Les miracles de la vie sont là pour tout le monde. Bénédictions et le temps de la réflexion. sauvez vos animaux aussi merci a karine pour son témoignage. Salutttttt. je suis ravie de découvrir cette page et tes informations. J'ai déjeuné avec une amie à 12 h qui m'a parlé de ton blog. Son chat était condamné par le vih félin soit disant foudroyant. mon amie s'est informée, et a trouvé l existence de la plante GRAVIOLA en poudre sur ton blog. Son chat est guéri, a repris du poids. le vétérinaire le condamnait. sa maitresse n'a pas baissé les bras. Ton blog a bien été utile. Sacré boulot. Je suis admirative. Merci beaucoup. KARINE de NICE à faire circuler pour tous merci de partager beaucoup d'hommes et d'animaux sont en souffrance.

boisson anti graisse abdominale homme

Recherche. une masse abdominale est un gonflement d'une partie de la région du ventre (abdomen). - de sentir la masse. les autres termes utilisés pour trouver l'emplacement de la douleur ou masse abdominale comprennent: l'emplacement de la masse et sa fermeté, sa texture, et d'autres qualités peuvent fournir des indices à sa cause. l'anévrisme de l'aorte abdominale peut causer une masse pulsatile autour du nombril. la distension de la vessie (vessie trop remplie de liquide) peut provoquer une masse ferme dans le centre du bas-ventre au-dessus des os du bassin. dans les cas extrêmes, il peut atteindre jusqu'à la hauteur du nombril. la cholécystite peut causer une masse très tendre qui se fait sentir sous le foie dans le quadrant droit supérieur (occasionnellement). le cancer du colon peut provoquer une masse presque partout dans l'abdomen. la maladie de crohn ou d'occlusion intestinale peut causer des masses en forme de saucisse n'importe où dans l'abdomen. la diverticulite peut causer une masse qui est généralement situé dans le quadrant inférieur gauche. une tumeur vésicule biliaire peut provoquer une masse dans le quadrant droit supérieur. l'hydronéphrose (rein remplies de liquide) peut provoquer une surface lisse, masse spongieuse-sensibilité dans un ou deux côtés ou vers l'arrière (zone de flanc). le cancer du rein peut parfois causer une masse dans l'abdomen. le cancer du foie peut provoquer une masse grumeleuse dans le quadrant supérieur droit. une hypertrophie du foie (hépatomégalie) peut provoquer une masse sous la cage thoracique droite, ou sur le côté gauche dans la région de l'estomac. neuroblastome, une tumeur cancéreuse, on retrouve souvent dans le bas-ventre, qui se produit principalement chez les enfants et les nourrissons. kyste ovarien peut provoquer une surface lisse, arrondie masse caoutchouteuse, au-dessus du bassin dans le bas-ventre. l'abcès pancréatique peut provoquer une masse dans l'abdomen supérieur dans la région épigastrique. le pseudokyste pancréatique peut provoquer une masse grumeleuse dans l'abdomen supérieur dans la région épigastrique. le carcinome rénal peut provoquer une lisse, ferme, mais pas de masse près du rein (en général touche un seul rein). l'élargissement de la rate (splénomégalie) peut parfois être ressentie dans le quadrant supérieur gauche. le cancer de l'estomac peut causer une masse dans l'abdomen gauche supérieur de la région de l'estomac (épigastrique) si le cancer est grand. le fibrome utérin (fibromes) peut causer une masse grumeleuse audessus du bassin dans le bas ventre (peut parfois se faire sentir si les fibromes sont de grande taille). l'obstruction de la jonction pyélo-urétérale peut causer une masse dans le bas ventre. soins à domicile. toutes les masses abdominales doivent être examinés dès que possible par le fournisseur de soins de santé. demandez immédiatement une assistance médicale si vous avez une bosse dans l'abdomen ainsi que des douleurs abdominales sévères. cela pourrait être le signe d'une rupture d'anévrisme de l'aorte, qui est une situation d'urgence. à quoi s'attendre lors de votre visite du médecin. dans les situations non urgentes, votre médecin effectuera un examen physique et posera des questions sur vos symptômes et les antécédents médicaux.

Les Maladies du Foie et des Voies Biliaires. Le foie est l'organe le plus volumineux de l'organisme humain. Il assure des fonctions nombreuses, vitales à l'organisme. Ses atteintes sont multiples et perturbent parfois gravement la santé du corps humain. Le pancréas est un organe voisin du foie: leurs maladies sont parfois liées, et il est parfois nécessaire d'opérer les deux organes si le pancréas est malade. Cette rubrique présente: - les notions de base sur l'anatomie du foie et celle du pancréas, et les principales fonctions de ces organes, - les troubles (ou "symptômes") les plus courants en cas de dysfonctionnement du foie (jaunisse, prurit, ascite, encéphalopathie. ) - de nombreuses pathologies du foie et des voies biliaires prises en charge au Centre Hépato-Biliaire.