concombre regime minceur gratuitous meaning


Et si on changeait le monde? "Il n'y a pas de petits gestes lorsque nous sommes des millions à les faire" mardi 30 novembre 2010. Les effets secondaires de l'oméprazole / Mopral / Inexium. 97 commentaires: Bonjour, Merci pour ce message. J'étais justement entrain de m'informer sur ce médoc pour aller en acheter. Pas étonnant mais à ce point ça fait peur. Je cherche un médicament ou plante ou astuce pour calmer des reflux acides. si vous avez des idées. bonne journée. Pour l'instant, je n'ai pas encore étudié le sujet par contre la premier chose que je peux vous recommander est de prendre rendez-vous avec un ostéopathe car je sais que bien souvent les reflux ont une cause "mécanique" comme ce fut le cas de mon fils qui en était arrivé à cracher du sang et qui fut guérit en une seule séance! BOn pour les adultes, ce ne sera peut etre pas aussi rapide puisque le problème est "installé" mais je suis sûre qu'il y a quelque chose creuser de ce coté. Un grand merci pour cette info. Victime de remontées acides (dues a la grossesse. j'espère que ça disparait après!! je n'en avais jamais eu avant! ), j'ai eu du gaviscon en filoutube! J'en prends peu parce que je trouve pas que l'effet soit renversant! Et justement je me posais la question du mopral. que je ne me pose plus Alors merci pour ces infos Aurélie. J'ai 53 ans et je prends quotidiennement du mopral 20 mg depuis plusieurs années et ainsi j'ai ingurgité au moins 2000 gélules. Je vous assure n'avoir connu, jusqu'à ce jour, aucun effet indésirable et n'ai aucune contrainte liée à la prise de ce médicament. Je fais pas mal de jogging et j'ai un coeur qui fonctionne très bien, de sportif dixit mon toubib. Bonjour, je prends du mopral depuis plusieurs années, et cela sans probleme décelable. par contre je n'ai plus de brulures oesophagiennes. seul truc: veiller à ne pas se goinfrer, la digestion est un peu moins rapide me semble t-il. ah mince, je suis censée en prendre tous les soirs et même si je ne fais pas lorsque je suis en " crise" de reflux et bien j'en prends. En même temps, tous les médicaments ont des effets secondaires plus ou moins dangereux non? Oui c'est vrai pour les effets secondaires. Pour moi la question est de savoir si il n'y en a pas d'autres qui soignent les mêmes symptômes mais qui auraient moins d'effet secondaires. Pour autant c'est une question que je pose car nous ne sommes "pas clients" et ne soufrons pas de reflux. Je tenais juste à souligner les risques, d'autant que notre expérience nous a appris que si gagner au loto n'arrive (pour l'instant) qu'aux autres. Les effets secondaires eux peuvent vraiment frapper tout le monde et parfois c'est violent! Aujourd'hui trop de personnes prennent des médicaments sans même prendre le temps de vérifier le fascicule à l'intérieur. Ce n'est pourtant pas anodin. C'est ce que je voulais souligner par cet écrit. bonjour, le site canadien tempère ce qu'il avait écrit, il me semble utile de le préciser: J'ai 72 ans je prends journellement de l'oméprazole 20 mg (commercialisé auparavant sous le nom de mopral) depuis de très nombreuses années sur prescription médicale sans aucun effet secondaire. J'ai une activité physique soutenue et n'ai aucun problème cardiaque. En revanche je peux vous dire que les brulures d'estomac reviennent en dinterruption du traitement. lorsque je prends mopral 20, tout est ok, plus de remontées acides gastriques, par contre j'ai remarqué qu'une boîte sur trois lorsque je prends le générique oméprazole 20 les brûlures reviennent. J'en arrive à me demander si le générique est bien "sérieux" dans sa composition, sinon, pourquoi une boîte sur trois, ne me fait pas d'effet? je suis obligée de faire noter sur l'ordonnance Mopral 20 afin que le pharmacien ne me donne pas systématiquement le générique. je fais l'avance car pas de tiers payant si on achète Mopral 20? et oui, c'est ainsi. Avez-vous remarqué cela aussi parfois avec le "générique" de mopral 20? Bonjour, Je ne peux pas vous répondre pour ce qui est de l'usage du médicament générique car nous avons stoppé toute prise de ce médicament. Par contre peut-être l'un des autres lecteurs saura vous répondre à l'avenir. Bonne journée et je l'espère à bientôt sur le blog. Fofie. Je prends de l'Oméprazole mais cela me rend vraiment pa bien (problème de sommeil). Je confirme en ce qui concerne le générique du Mopral, vraiment inéficace.Mais c'est vrai pour beaucoup de génériques, car les excipients ne sont souvent pas les mêmes et le dosage du principe actif n'est pas celui marqué sur la boite. Bonjour,moi j'utilise le lansoprazol depuis un ans,es-ce le même genre? Et depuis maintenant deux mois j' ai des troubles de la vue,comme des nuages noirâtres devant les deux yeux avec quelques points et traits brillants.Quels étaient les symptômes de ton mari pour ses troubles visuels? Bonsoir, un peu stupéfait par cette lecture, j'ai décidé de vous donner mon avis, travaillant dans le milieu médical, et donnant quotidiennement des IPP que ce soit mopral ou autres a mes patients (ce qui fait un sacré paquets de gélules depuis que j'exerce), il n'y a jamais, et je dis bien jamais eu d'effets secondaires significatifs à la prise de ce traitement. la plupart, voire la majorité des effets secondaires vraiment gênant voire dangereux sont dit rare, donc supérieur a à 1/10.000 patients ayant ingurgité une gélule, et au vu de mon expérience, largement supérieur. Chauqe organisme est différent, et réagit différement a tel ou tel traitement, il faut croire que votre mari était la personne sur 1.000.000 qui ne l'a pas supporté (pas de chance) ce n'est pas une raison pour crier au loup, et affoler tout le monde, c'est un traitement qui reste "soft". Bonjour, sous Mopral 20mg depuis 3 ans que je supporte très bien, le générique n'a pas les mêmes bienfaits (normal selon notre pharmacien car excipients différents!) Par contre le Mopral Pro que je prends accidentellement en déplacement par exemple, m'a provoqué des violents maux de ventre suivis d'une débacle. Ce sont des dosages identiques et pourtant quelles differences! je suis revenu au médoc d'origine. je suis sous mopral depuis 6 mois et je peux vous dire que ce medoc n' aucun effet secondaire sur moi!a l instant ou j arrete les bobos recommencent!je crains ainsi donc une utilisation a vie. Incroyable, le nombre de commentaires positif venant de personnes fraîchement inscrites ou d'anonymes! Et attention ça n'est pas le Mopralpro qui ne va pas. c'est le générique! Moi-même j'en prends depuis 75 ans, je cours 225km par jour sans le moindre problème! (Remarquez que je suis moi aussi un anonyme, j’ai le droit dire à mon tour n’importe quoi) Bien-sur, ce sont des foutaises, comme visiblement à peu prés tous les commentaires qui me précédent. La machine à évangéliser des labos est vraiment incroyable et sans complexe. Soyez vigilent et informez vous un maximum, c'est le seul moyen pour nous d'atteindre l'âge de nos ainés en bonne santé. Incroyable, le nombre de commentaires positif venant de personnes fraîchement inscrites ou d'anonymes! Et attention ça n'est pas le Mopralpro qui ne va pas. c'est le générique! Moi-même j'en prends depuis 75 ans, je cours 225km par jour sans le moindre problème! (Remarquez que je suis moi aussi un anonyme, j’ai le droit dire à mon tour n’importe quoi) Bien-sur, ce sont des foutaises, comme visiblement à peu prés tous les commentaires qui me précédent. La machine à évangéliser des labos est vraiment incroyable et sans complexe. Soyez vigilent et informez vous un maximum, c'est le seul moyen pour nous d'atteindre l'âge de nos ainés en bonne santé. j'ai pris du mopral 20 mg pendant une annee vus les progres le medecin a prescrit le mopral 10 mg des que j'arrete, les reflux reprennent maintenant et apres quatre ans, je passe au generique. j'ai le probleme des visions troubles que j'impute a ma sedentarité et au diabete. Bonjour à tous C’est la première fois que je mets un commentaire sur un forum, et ma première remarque est un étonnement en lisant les commentaires: Chacun possède sa vérité, ce qui est normal, mais que chacun veuille en faire une généralité me stupéfait, et ce sur tous les sujets (politique, religieux, économique, sécurité, médicaments …). BONSOIR MOI JAI PRIS MOPRAL PLUSIEURS ANNEES JE VIENT D'ARRETER J'AI DETRUIT MA SANTEE REIN MUSCLES GROSSE FATIGUE J'AVAIS DES MAUX DE TETE ET VERTIGES ATTENTION A CE MEDICAMENT. Bonjour actuellement enceinte de 7 mois j'ai des nausées et des brûlures d'estomac, ce qui n'est pas agréable du tout. De ce fait le médecin m'a prescrit aujourd'hui même de l'Oméprazole 20mg et après le repas de midi j'ai tout régurgité alors que depuis un mois que j'ai des nausées je n'ai pas vomi. A ce compte-la je ne préfère pas continuer à prendre ce médicament. bonjour, la liste des effets indésirables est classique, les effets que vous soulignez sont "rares" il faut considérer le rapport bénéfice risque pour un patient les médicaments sans effets secondaires n'existent pas vous pouvez d'ailleurs retirer tous les medicaments du marché si vous lisezleurs effets secondaires quant au lien vers le site canadien il n'indique pas du tout un lien entre omeprazole et problème cardiovasculaire "À ce stade-ci, d'après l'examen préliminaire réalisé par Santé Canada, les preuves recueillies ne confirment pas l'existence d'un risque cardiovasculaire possible"(relisez le) mais une étude en cours ce qui est d'ailleurs souligné dans un commentaire. Victime de pharyngites et de laryngites, l 'ORL m'a diagnostiqué un RGO. Il m'a prescrit MOPRAL pour 3 mois. Cephalées, vertiges, angoisses, sont apparus au bout de deux mois. J'ai arrêté la prise de ce médicament, ces effets secondaires ont disparu, mais le mal de gorge est à nouveau présent, et se répercute dans les oreilles. Que faire? bonjour, moi je prends inexium 20 mg depuis 5 ans, ma question est la suivante: par quoi est remplacé l'ésoméprazole au canada! Bien sûr je ne suis pas médecin, mais on obtient de très bon résultats en travaillant sur l'acidité générale du corps (équilibre acido-basique). Réduire fortement tous les aliments qui acidifient le corps. Super tableau au lien suivant: http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Regimes/Fiche.aspx?doc=equilibre_acido_basique_regime. >soldat: Je n'en ai pas la moindre idée. Il doit y avoir d'autres molécules. cela mériterait une recherche tiens! bonjour, moi cela fait 6 ans que je prends chaque soir 1 comprimé d'inexium 20 mg ma question est simple: au canada que donne les médecin en remplacement. Bonsoir, je suis tombé sur votre blog et donc votre article (eloquent!!)suite a une recherche sur oméprazole,ayant moi meme pris ce medicament cet ete pendant 5 semaines.. >Sébastien et Cathy: Mon mari a pris ce médicament une seule semaine et s'est retrouvé au trente sixième dessous psychologique dès le deuxième ou troisième jour. Mais nous n'avons pas fait le lien immédiatement, ce n'est qu'après son malaise cardiaque (J+7) que nous avons tout stoppé. Pour calmer brûlure estomac est ulcère rien de mieux que aloevera contenant minimum 98% aloevera bonne chance. Un petit coucou, Bon je crois que le mopral est bien ou mal supporté par les uns ou les autres selon leur métabolisme. on a tous un corps différent. ce qu'il faut c'est bien lire la notice avant de prendre le médoc pour bien lire les effets secondaires possibles et les identifier pendant la prise en étant à l'écoute de son corps. Dès qu'un symptome certain relatif au mopral est identifié pendant plus de 48h stopper la prise et retourner voir son médecin pour avis professionnel. Il y a aussi un truc tout bête qui est d'essayer le bicarbonate de soude à faible dose dans son repas. C'est peu onéreux et peut être bon. bonjour à tous, j'ai aussi été traité au mopral et ce n'est pas un médicament sans effets secondaires, jugez plutot:problème cérébelleux( vertiges) avec atrophie de cervelet( irréversible) de 40%!bien enetendu,ce médicament au demeurant trés cher est trés coté par les médecins:cadeaux/labos? attention donc au mopral qui m'empêche aujourd'hui de conduire vu mes vertiges. ce que je fais maintenant? du miel et des tisanes et n'en déplaise aux labos! Bonjour et merci pour ce blog qui me réconforte. Je prends de ésomeprazole depuis 2 semaines pour une toux chronique,au bout d'une semaine diarrhée je me suis dit que j'avais une gastro puis ensuite j'ai commencé à avoir du mal à uriner;j'ai donc relu la notice et je me suis aperçu que c'était un des effets indésirables. j'ai donc contacté mon ORL aujourd'hui qui m'affirme que le médicament n'est pas du tout en cause alors que c'est noté sur la notice et qui me dit d'aller voir mon médecin traitant pour voir d'où cela vient mais de ne pas arrêter le médicament, que cela fait 15 ans qu'elle traite avec ce médicament et qu'il y a aucun problème.Tellement énervé je suis allé voir sur internet et je suis tombée sur vos conversations. Une chose est sûre je l'arrête dès ce soir.Cordialement. Bonjour, mon médecin ma prescrit du mopral avec du des anti-inflamatoires AINS. Je l'ait pris pendant 3 - 4 jours je me suis senti tout de suite bizare. L'impréssion que mon estomac, mes bras, mes jambes tremble alors que rien ne bouge. Plus grosse constipation. Hier j'en ait repris sans ibuprophéne même effet de tremblement bizarre. Au petit matin matin je me reveil et la grosse diarrhée. Bref pas top, donc j’arrête. Les effets secondaires sont souvent ignorés malheureusement. Toutefois, tous les traitements en ont, même (et surtout) les plantes. À l'extreme, rappelez-vous que Socrate est mort à la suite de l'ingestion de cigue. Enfin, il faut garder à l'esprit les effets placebo et nocebo vis à vis desquels nous sommes tous égaux. Il est prouvé qu'un médicament cher, injectable ou avec un mauvais gout, prescrit par un médecin,. est plus efficace! Raison pour laquelle de nombreuses personnes rejettent les génériques de manière inconsciente. Conclusion: on évite les médicaments et autres plantes pour soigner les petits bobos. Et si besoin, on achète des génériques (meme si notre cerveau nous joue des tours pour nous faire croire que c'est moins efficace) Personne ici ne parle d'opération de l'estomac (en l'occurence by-pass avec ressection d'une partie de l'intestin). J'ai eu cette opération il y a 6 ans et je prends depuis de l'inexium 40 mg chaque jour, sans effets secondaires notables. La semaine dernière, mon pharmacien a refusé de me donner ce médicament et l'a remplacé par un générique(Esoméprazole) malgré l'annotation du médecin sur l'ordonnance de ne pas donner de générique. Le pharmacien prétend que le médecin doit l'écrire à la main et non avec son ordinateur. Depuis que je prends le générique, je souffre terriblement (douleurs intenses de l'estomac et diarrhées). Je suis désemparée et en ce moment je souffre abominablement. Les pharmaciens prétendent que les génériques sont identiques aux médicaments d'origine. J'atteste que c'est absolument faux. Mon cas est peut-être psychosomatique mais pourquoi me refuser un médicament qui m'est efficace pour le remplacer par un autre qui me rend la vie impossible! Attention aux interactions de mopral et du seropram. Merci pour vos témoignages ça aidera énormément ma mère qui prends de l'omeprazole depuis des années d'ailleurs moi aussi. Mais le plus stupéfiant c'est que je vois pourquoi elle a des douleurs au coeur et des tachycardies sans causes. Même si son cardiologue lui a fait faire un écho-doppler et une scintigraphie qui n'ont rien révélés. Je viens de lire tous les témoignages.. et c'est tres intéressant. mon médecin me la prescrit pour un mois. des que je l’arrête les brûlures d'estomac reviennent.. il est magique ce médicament. Bonjour, je suis ravie de vous trouver. Mon mari répond à tous les effets indésirables de l'oméprazole et notamment au niveau dépressif, agressivité, insomnies. Fofie, si vous lisez toujours ce site, j'aimerais vraiment prendre contact avec vous et évoquer l'expérience de votre mari. avec vous aussi Ireflexz. A très vite, Mélanie. Je lis toujours, vous pouvez me contacter via le mail du blog: etsionchangeaitlemonde@laposte.net. Bonjour je tenais a dire et confirmer que omeprazol m'ai fais les meme symptomes crampes et douleur atroce sueurs et diarhee je le stop aujourdhui. Bonjour j'ai des reflux gastrique depuis plus de 20 ans (j'en ai 37) et pendant longtemps j'utilisai différents anti-acide type Gaviscon et Pepsiduo afin d'atténuer ces douleurs mais depuis 3 années sont apparues des douleurs pseudo-angineuse (faisant évoquer une angine de poitrine), d'abord légères et passagères puis au file du temps de plus en plus insupportables et régulières. J'ai donc consulté mon médecin traitant qui à vite diagnostiqué une inflammation sévère de l'oesophage et m'as préscrit alors un cours traitement d'oméprazole pendant 14 jours en me conseillant aussi de faire attention à mon régime alimentaire trop sucré et trop gras afin d'y remédier plus durablement. Le traitement à été efficace sur le moment bien que j'ai eu à subir de fort mots de tête quasiment chaque soirs ainsi que des nausés (pour info je prenais l'oméprazole le soir justement). Je n'y ai pas vraiment prêté attention trop content du résultat rapide quand à mon problème de RGO chronique. À l'arrêt de ce premier traitement ces effets secondaire on disparus dans les jours suivant, puis 1 a 2 mois après mes douleurs oesophagienne sont revenues donc à nouveau traitement oméprazole mais pendant 2 mois cette fois et là pareil maux de tête et nausées mais moins récurantes et aiguës, par contre modification prononcée du gout et léger état dépressif en plus, encore cette fois je n'y avais pas fait de corrélation avec l'oméprazole le traitement ayant à nouveau été efficace pour mes RGO et douleurs à la poitrine. Passe deux bons mois à nouveau et retour de mes douleurs plus violentes et fréquentes cette fois donc retour chez mon médecin qui me prescrit encore de l'oméprazole mais pour trois mois plus une fibroscopie et éxamen sanguin complet à faire, suite à la fibro pratiquée après 3 semaines sous oméprazole, ma gastro-entérologue diagnostique une gastrite antrale érosive + hernie hiatale sur 3cm mais oesophage normale, elle part en vacances en me disant on fait le point en Septembre restez sous oméprazole en attendant. Hors depuis ce dernier traitement commencé il y à presque deux mois maintenant j'ai développé un état dépressif de plus en plus présent avec en plus une première crise d'angoisse assez violente il y à 3 semaines suivies de plusieurs autres plus légères au cours de la semaine suivante puis encore une grosse crise suivies d'autres moins violentes mais plus forte et plus longues chaque jours depuis, avec cela des idées noirs et des pleurs sans raisons réelles, plus une sensation d'indigestion perpétuel et de plus en plus présente ainsi que des douleurs à l'estomac m'enlevant l'envie de manger, je me force mais j'ai perdu déjà 4Kg en 2 semaines (je me suis pesé ce soir), à cela s'ajoute des myalgies dans le bras gauche et sous l'aisselle qui viennent et repartent, de cours spasmes douloureux derrière les yeux, des douleurs type intercostal mais dans toute la cage thoracique (par 3 fois en 3 jours), flatulence et j'en passe. J'ai donc pris rendez-vous ce Mardi pour voir avec mon médecin mais j'ai déjà stoppé mon traitement depuis ce soir et pris du bicarbonate (une cuillère à café dans un verre d'eau) pour mon indigestion qui à disparue dans les heures qui ont suivies alors que cela fait plusieurs semaines que j'en souffre. J'attend maintenant de voir si tous les effets secondaire cité plus haut disparaissent ou s'atténues aussi, mais apparemment cela est déjà le cas pour les douleurs à l'estomac. Je vous tiendrait au courant de la suite bientôt et encore merci pour ce blog. Je prends l'omeprazole pour plus de trois mois 40 MSG les acides disparaissent en prenant ce médicament,alors j'ai développé des éruptions cutanées et des démangeaisons au niveau des fesses et du bassin avec des grands tâches rouges,ce qui m'a poussé de stopper ce médicament. Sous omeprazole depuis 3 ans, après une ablation de la thyroïde, je m'aperçois que bien des effets secondaires que je pensais liés au dérèglement hormonal sont en fait liés à la prise d'oméprazole. j'ai arrêté depuis une semaine suite à un taux élevé de bilirubine. Examens à suivre, je crains le pire! je prends omeprazole 20 mg de temps en temps je me demande est ce qu il y a de qoi changer avec autre medicament salhi med oujda maroc. Bonjour, J'ai constaté la même chose que vous, il y a certaines boites qui n fonctionnent pas sur moi, je l'ai remarqué pendant ma grossesse ou j'étais sous mopral du 6eme mois jusqu'à la fin. Bonjour, Sujet à des reflux gastro oesophagiens (RGO), j'ai été traité par mon médecin avec de l'Inexium (Oméprazole). Après 3 ans, ce praticien m'a informé qu'après un traitement prolongé (5 ans), des cancers de l'estomac avaient été constatés. Ce spécialiste de médecine interne étant inconditionnellement un allopathe (il n'avait pas d'autre solution que le Gaviscon), je me suis tourné vers un généraliste. Après un traitement homéopathique de 6 mois et quelques séances d'acupuncture, j'ai récupéré une digestion quasi normale: plus de reflux dans 90% de mes repas, brûlures moins fortes pour les 10% autres. Lorsque je fais des excès (aliments, boissons particulièrement gras ou acides), je me soulage en quelques minutes avec du bicarbonate de soude alimentaire: 1 cuillerée à café diluée dans un verre d'eau. Dans quelques semaines, si je n'ai pas retrouvé la totale tranquillité, je consulterai un ostéopathe. Non, non et non! la prise de Mopral prolongée ne peut en aucun cas déclencher un cancer de l'estomac, bien au contraire, quelqu'un qui souffre de reflux permanent s'il ne se soigne pas peut voir ses ulcérations diverses se transformer en quelque chose de bien pire. Je prend du Mopral depuis 18 ans et ça à changé ma vie, je peux vivre à nouveau normalement et cela sans aucun effet secondaire. essayez donc l'argile verte délayée le soir dans un grand verre d'eau de source de préférence le gobelet en grès ou plastic a boire au réveil un quart d'heure avant le petit déjeuné pendant 10 jours, ne boire que l'eau les 5 premiers jours ensuite avaler l'argile ne vous fera que le plus grand bien. Bonsoir, je souffre de laryngite chronique qui serait dû à un RGO.Mon ORL m'a prescrit un IPP que je n'ai pris que 3 jours car ayant lu sur le net qu'il était ototoxique ce que m'a confirmé mon généraliste.Je tiens à préciser que cet effet secondaire qui n'est pas négligeable n'est pas inscrit sur la notice.C'est proprement scandaleux car les patients ont le droit d'être informé de tous les risques qu'ils encourent en prenant ce traitement. Pour ma part,il n'est pas question que je risque la surdité pour des petits problèmes gastriques.Surtout que pour la surdité,il n'y a aucun traitement.Je suis de celle qui pense qu'il vaut mieux prévenir que guérir.J'ai opté pour des options plus homéopatique. Bonjour, j'ai 57 ans et je prends de l'omerazole 20 mg depuis l'age de 35 ans donc 22 ans. Je crois même que j'ai été un des premiers patients, en Amérique Latine en tous cas, à prendre ce médicament. Je peux vous dire aujourd'hui que ma vie ce coupe en deux étapes l'avant Oméprezole et l'après Oméprazole, dès l'age de 25 ans on m'a diagnostiqué une hernie hiatale assez grande qui était à la base de mon reflux gastrique constan; à cette époque là on m'a prescrit toute sorte de traitements anti-acidité, 'Ranitidines et compagnie. ) je vivais avec un flacon de Milanta dans la poche, je ne pouvais rien manger, ni rien boire, le vin était mortel, les jus de fruit encore pire,même l'eau me dinnait du reflux, je dormais assis, avec deux parpaings sous les pieds de tête du lit, mais rien ne marchait. Un jour en parlant avec un ami médecin il m'a conseillé d’essayer un nouveau produit arrivé sur le marché, l'Oméprazole et depuis tout à changé, je mange bien, de tout et sans crainte, j'adore le bon vin et il ne me fait plus aucun mal,et je dors, oui, je dors couché!! depuis 22 ans. Il y a 5 ans j'ai fait une thrombose d'une artère vertébrale, mais personne ne peut ni pourra inculper l'Oméprazole, je prends aujourd'hui de l'aspirine et de l'atorvastatine pour diminuer le risque d'un caillot, mais surtout je continue avec mon Oméprazole de 20 mg tous les jours, si non impossible de vivre, je crois qu'on fait des amalgames trop facilement, et que tant que les méfaits d'un médicament, qui porte un réel bénéfice aux patients qui souffrent,n'ont pas été scientifiquement prouvés, il faut rester prudent avec les commentaires négatifs, mais enfin chacun sa petite vie, la mienne remercie 22 ans d'Oméprazole qui auraient été infernales sans cette découverte, merci beaucoup. Bonjour, Je tiens a apporter ma participation. J'ai des problèmes depuis des années, une hernie hiatale et tout ce qui va avec. Les reflux gastriques, je vis avec depuis des années. Depuis quelques temps ça a dégénéré, cela a fini par me brûler l’œsophage. J'ai donc consulté un ORL qui a constaté les dégâts et m'a prescrit de l'omeprazole 20 en traitement intensif pendant 1 mois. Ne connaissant pas ce médicament j'ai fait une petite recherche sur internet. et après avoir lu les risques possibles, j'ai décidé de ne pas le prendre. J'ai cherché un traitement "naturel" et j'ai trouvé un produit BIO, le LITHOTHAMNE. Effet quasi immédiat! Voila, après si l'omeprazole fonctionne pour certains sans effets secondaires, tant mieux, mais personnellement, si il y a un risque identifié, je préfère trouver autre chose. Bonjour, Comme beaucoup d'autre, je prend de l'Omeprazole depuis des années et je ne peux que constater un confort incroyable par rapport à l'époque où je brûlais de l'intérieur, avec toux sèche permanente, asthme etc.. Que certains aient des effets indésirables, peut-être, mais ce n'est pas pour cela qu'il faut généraliser à tout le monde vos propres problèmes. Il y a eu pour moi un avant et un après Omeprazol (ou équivalent) et je ne peux pas laisser les gens dire autant de choses négatives juste à cause de leur soucis personnels. Bonjour depuis mon accident (déchirement des ligaments du pied)on m'a prescrit du Irfen 6oo mg pour mes douleurs ce qui a un effet sur l'estomac et on m'a donné de l'Oméprazol 40 mg 3 semaines après. Environ 1 mois et demi après j'ai développé des éruptions cutanées terriblement invalidantes (démangeaisons boutons purulents et je vous passe d'autres commentaires) en lisant les effets secondaires et en discutant avec ma pharmacienne j'ai remarqué qu'il y avait beaucoup de personnes atteintes de prurit ou éruptions cutanées suite à la prise ce médicament de merde. Depuis le 17.10.14 je me gratte comme une malade, ma peau est parsemée de petites plaies les boutons commencent comme des vésicules pleines d'eau qui démangent et quand je gratte elles éclatent. D'après les médecins, suite à une biopsie c'est une médicament et ils penchent pour l'Omeprazol parce que je l'ai pris durant 2 mois et l'Irfen pendant 2 semaines je vais avoir les résultats demain si tout va bien sinon vendredi mais personnellement je suis sûre que ce médicament est une merde pas possible et pourtant j'ai plusieurs amis qui en prenne depuis des années. Mais chaque personne réagit différemment à certains médicaments. Je prend pantomed mais je transpire boucquou je voudrais une solution car j'ai bq de reflux. bonjour, je suis étonné que les commentaires cessent en fin d'année 2014.Enfin je laisse quand même mon témoignage: Personnellement j'ai été opéré à deux reprises pour l'hernie hiatale avant la mise sur le marché du moral en 1990. Après avoir perdu la motricité œsophagienne, je suis un traitement au long terme au moral 20, 3/4 de lexomyl, efferalgant si besoin. Je visite ce forum parceque les maux de tête au réveil son récurrents et que les gastrites aussi, mais que chaque fois que j'essaye d'arrêter soit le mopral soit le lexomyl je ne tient pas trois jours. Impossible de sevrer et celà ne figure pas dans la notice. Les symptômes sont similaires pour chacun des deux médicaments. Alors effectivement pour ceux qui peuvent s'en passer je leur conseille d'éviter une trop longue utilisation et je confirme pour les maux de tête, fatigues,et (dépression peut-être ). Les progrès de la science évoluent certes, mais il faut bien des années pour connaître les avantages et les inconvénients d'un médicament,tout n'est qu'affaire de compromis car un médicament sans effet secondaire n'existe pas. Et pourtant ils sont bien utiles encore faut-il bien les prescrire. Donc attention au sevrage. pas facile. Je pense que je vais abandonner le générique à la lecture de tous vos commentaires,et surveiller le magnésium et réfléchir à la prévention de l'AVC. Bonjour Moi aussi j'ai fait une intoxication médicamenteuse à l' omeprazole Dépression, trouble visuel important, vertige, nausée et vomissement, perte de 3kg, insomnie, faiblesse musculaire et grosse fatigue. J'ai cru faire un burnout ou une grosse dépression. J'ai pris le traitement 8 jours. J'ai recommencé à manger 5 jours après l'arrêt, j'ai retrouvé la vue identique 1 mois après arrêt. Je le sens à nouveau "normal" 3 mois après! J'ai soignée mon estomac avec de l'argile et je ne bois plus de café alcool jus de fruit et évite les graisses cuites et anti inflammatoires. J'espère avoir pu vous aider. Bonjour, je vis au Canada et je prend du Nexium 40mg 1 fois par jour depuis plus de 10 ans. Je n'ai aucun effets secondaires à la prise de ce médicament mis-à-part de la fatigue chronique que je met plutôt sur ma sédentarité des 5 dernières années. J'ai déjà essayé de l'arrêter avec sevrage progressif (1 dose au 2 jours pour 1 mois puis 1 dose au 3 jours pour un mois et ainsi de suite jusqu'à l'arrêt). C'est le seul moyen de le faire car il y a automatiquement un rebond d'acidité à l'arrêt du traitement qui peut durer de 2 semaines à 2 mois. Bonjour, je suis étudiant en pharmacie (je suis donc potentiellement un de ceux qui vous vendra un de ces " poisons ") Salut, Je tombe sur ce blog et je laisse mon témoignage! J'ai 52 ans, une hernie hiatale et des RGO depuis de nombreuses années. Je suis sous Inexium générique depuis deux ans. Au bout d'un mois, j'ai commencé à avoir des symptômes bizarres pas habituels: Palpitations, vertiges, suées, vue trouble, tendinites, énorme fatigue, perte de muscle et de force, fourmis dans les mains et perte de sensibilité, perte de libido, urticaire et allergies cutanées, et même perte de cheveux avec démangeaisons du cuir chevelu, acouphènes et céphalées. j'en oublie peut-être tellement la liste est longue! A l'époque je ne pensais pas que ça venait des effets secondaires d'Inexium je n'avais pas fait le rapprochement. Deux ans après et suite à de nombreux examens (cardiaques, ORL, Scanners, prises de sang. RAS!) Puis j'ai pensé à chercher sur internet les effets secondaires d'Inexium, et ça m'a fait peur!! Du coup arrêt brutal: j'ai subi un "rebond" d'acidité a partir du 3ème jour. J'ai lu que des décoctions de citrons bio pouvaient améliorer la situation. Et bien ça marche! Lorsque ça brule, un verre de décoction de citron, au bout de 10 minutes et 15, l'acidité et les RGO diminuent, et facilitent la digestion et le transit estomac/intestin. Aujourd'hui et après 15 jours d'arrêt, j'arrive à stabiliser mes RGO en buvant ma décoction au citron et en faisant attention à ce que je mange surtout le soir. La sensibilité des mains s'améliore, ainsi que la libido, le moral, la vue, et je retrouve progressivement la mobilité de mon épaule droite la tendinite diminue. Je n'ai plus eu non plus depuis 15 jours de vertige. Donc ça va déjà beaucoup mieux. J'espère retrouver ma force et mon moral totalement dans les mois qui viennent, je vous tiendrais au courant.. Bernard. Je ne suis absolument pas étonnée par votre témoignage. Le citron a le même effet acide que le vinaigre proposé dans le lien suivant: http://et-si-on-changeait-le-monde.blogspot.fr/2016/03/soigner-les-remontees-acides-brulures.html Je ne doute pas que votre santé ne tardera pas à se rétablir. Mais il faut de la patience pour éliminer du corps toute trace de cette cochonnerie. Bonjour,j'ai laissé un message il y a environ 1 semaine expliquant qu'il existait des effets secondaires pour chaque médicament. Pierre, Je ne publie pas chaque jour les commentaires, mais tous sont publiés sous la quinzaine, comme vous pourrez le lire plus haut, il y en a également qui ne vont pas dans le sens de ce que je publie et le vôtre n'est pas le premier. Pour votre information, mon mari ne prenait absolument aucun autre traitement en parallèle et était en parfaite santé auparavant. Nous sommes au moins entièrement d'accord sur le fait que TOUS Les médicaments ont des effets secondaires et ni médecins ni pharmaciens ne mettent en garde les malades. On est malade de lire les avis des uns et des autres. Il faut faire confiance à la science et la médecine. Surtout faire tout dans la vie au juste milieu. Tout exces se retourne cnotre vous. خير الأمور أوسته. Ca veut dire que le meilleur est dans le moyen. Bonjour, alors moi je suis très sensible et le mopral ainsi que d'autres ipp me donnent dès la première prise diarrhée, maux de tête, troubles sensitifs, faiblesse musculaire, et si je continuais le traitement au long cours comme prescrit je suis persuadée que la liste s'allongerait. Pourtant mes maux d'estomacs sont vraiment tenaces. Je veux bien tenter le vinaigre de cidre et si ça ne m'aide pas au moins ça ne m'empoisonnera pas et m'évitera tant d'effets néfastes mais il y a quelques années déjà j'ai fait une gastroscopie révélant une gastrite. Si c'est ça à nouveau le vinaigre est-il indiqué. Bonjour J'ai pris oméprazole pendant 6 jours!j'ai eue les pires douleurs à l'estomac! en plus une de pression, c’était affolant!La le médecin va sans doute me prescrire un autre IPP Je ne sait pas si je vais oser le prendre. M. Je n'ai pas tout lu. ça m'a bien contrarié! Laissons aux médecins la travail des médecins! l'oméprazole n'est pas le nom générique du MOPRAL, mais c'est le nom de la molécule, MOPRAL étant le nom commercial. Innexium quant à lui fait partie de la même classe de produits, mais n'est pas la même molécule que le MOPRAL. Ensuite, je dis, que donner à un enfant sans avis médical une telle molécule relève de l'inconscience et s'appelle de l'automédication. La mère qui se donne à de tels actes n'a qu'à assumer son geste et il est inconcevable qu'elle se retourne contre des laboratoires, médecins ou autre corporation. Enfin il faut savoir que TOUT médicament a un principe actif, sinon ce serait un placebo. Qui dit principe actif, dit effet, et parfois effet secondaire. C'est pourquoi chaque médecin évalue le rapport bénéfice-risque. Par exemple tout le monde sait que la chimiothérapie entraîne de gros effets secondaires. C'est le prix à payer pour guérir! Demandez à un cancéreux s'il veut arrêter son traitement. Pour ma part je prends du MOPRAL et parfois son générique depuis plus de 10 ans et sans ce médicament ma vie serait très compliquée. Grâce à cette molécule je ne souffre pas, je ne saigne pas, et j'ai évité des hémorragies internes. Alors excusez-moi, mais être médecin est un travail difficile avec une réglementation qui bride la profession, et pourtant ces personnes qui travaillent plus de 72 heures par semaine, restent toujours à votre service. Un peu de respect s'impose et l'auto médication n'est pas recommandée. Bonjour..Tout dabord tous ces commentaires m'ont un peu rassuré. En effet on m'a prescrit lesomeprazole suite à des régurgitations elles memes survenues suite à un virus que j'ai chopé il y a 5 semaines de cela et qui m'a tout déglingué...J'ai d'abord pris ce médicament pendant 11 jours je ne voyais pas d'améliorations bien au contraire tout d'un coup je faisais des grosses crises d'angoisse souffle coupé palpitations jambes lourdes idées noires toujours plus fatiguée et intestin à nouveau en vrac alors que je prend des probiotiques...Je suis allée voir mon médecin traitant.il m'a dit que c'est parce que j'étais trop stressée angoissée que mon virus mavait trop fatigué que je ne supportais pas de ne plus être à 100%.il me prescrit des anxiolitiques mais même ça ne me calmait pas. J'ai arrêté lesomeprazole...Mais malheureusement mon estomac toujours en vrac mon médecin me certifie que ce n'est pas ce médicament qui m'a causé ces effets que c'est dans ma tête qu'il faut que je me donne du mal..Je retente reprise sur 2 jours et rebelote j'ai à nouveau arrêté jai l'impression que je suis au bout de ma vie rien ne va moral à zéro régurgitations crise d'angoisse comme avant à devenir folle intestins en vrac.j'espère que ça va vite setomper.jai pris un rdv chez un gastro pour examens complémentaires.Depuis hier j'alterne Homéopathie entre les repas et gaviscon après...Je sais que certains vont certaines personnes vont certifier que tout ça n'est pas vrai mais on est tous différent et les effets secondaires peuvent être terribles pour ceux qui en ont.Je vous tiendrai au courant de l'avis du gastro. Bonsoir, suite à une coloscopie + gastroscopie, verdict: gastrite très inflammatoire dans l’estomac. Ordonnance du fameux esoméprazole et voila ce qui m’arrive au bout de quelques jours de traitements: palpitations et tachycardie, vertiges, migraines, faiblesses musculaires, état dépressif, crises d’angoisses, insomnies, fièvre, tête qui chauffe et qui tourne, spasmophilie, etc… Suite à tout cela, j’étais vraiment dans état d’esprit lamentable, j’ai été consulté un médecin qui m’a tenu la main, tapoté l’épaule, en me disant « allons allons… vous allez bien, ne vous inquiétez pas, vous angoissez trop… » Et hop, une belle ordonnance pour des anxiolytiques! J’ai stoppé esoméprazole, je me sens déjà mieux au bout de quelques jours, je suis écœuré de cette industrie médicale… La seule et vraie solution: manger mieux, pratiquer une activité physique (même la plus simple, marcher..), et éventuellement la phytothérapie ainsi que les bonnes vieilles recettes de grand mère. Bonne et longue vie à vous tous. après prise innexium, beaucoup de problèmes dejà décrits, impossible de manger normalememt, inflammation permanente, problemes veineux. bonjour, Suite à la prise de l'Esoméprazole, j'ai les jambes qui me grattent la nuit et la journée plus ou moins fort en fonction des moments avec l'apparition de pigmentation rouge à certain endroits ainsi le le bas de la jambe légèrement gonflé juste au dessus des Chevilles. Le temps d'analyser le pourquoi du problème, j'ai toutefois fini la boite. J'espère que ca va s'arranger! Bjr. En effet, tous les médocs peuvent avoir des effets secondaires, mais ce n'est pas obligatoire. Bjr oui moi aussi donc le médecin note non subdtituable. Bonjour Je souhaite savoir si il y a une période de sevrage pour l'omeprazole j'ai arrête il y a dix jours je prenais une gélule 20 chaque jour depuis une opération suite à une achalasie (oesophage) les reflux j'en ai jamais eu ni avant ni après! Opérée fin avril 2015 j'ai donc stoppé il y a dix jours tout simplement car c'etait le seul médicament que je prenais.. Je vais déjà un peu mieux.. Le début des malaises a commencé début décembre 2017:fourmillements tremblement spasmes nerveux tachycardie crises d'angoisse vision trouble vertiges,. Le médecin veut te prescrire des anti dépresseurs ouf j'ai refusé! Il me reste à ce jour des crises de tachycardie impressionnantes j ai quand même pris RV chez un cardiologue et un bilan sanguin note juste un déficit énorme de vitamine D je pense quand même que cet omeprazole à eu un bel effet nocif à retardement car jusqu'à décembre 2017tout allait bien. Je pense que les réactions sont différentes à chaque personne mais moi fini je me soignerai par les plantes.

perdre les graisses du ventrella spruce

Guérir par les plantes. Anne Vastel – Herboriste thérapeute accréditée. À propos. Retrouver santé et vitalité naturellement! Herboriste thérapeute accréditée – prendre rendez vous. Pour retrouver énergie et vitalité Pour vous soigner avec des plantes médicinales. J’offre des consultation privées à Rimouski ou à distance (par Skype, par Face Time ou par téléphone) pour faire le tour de votre santé et vous faire des recommandations sur mesure incluant des plantes médicinales, des suggestions alimentaires, des changements d’habitudes de vie ou des références vers d’autres thérapeutes au besoin. Je me spécialise dans l’accompagnement de personnes atteintes de cancer ou de la maladie de Lyme. Mes champs d’expertise englobent aussi la transition de la péri-ménopause, la fatigue et le surmenage/burn-out, l’anxiété, le diabète et les maladies cardio-vasculaires. Formations en herboristerie et médecine traditionnelle chinoise. Enseignante passionnée depuis toujours, j’offre des formations à Bromont et à Rimouski et par internet sur les plantes médicinales et la médecine traditionnelle chinoise.

quel sport faire pour maigrir total gym

Le nettoyage Ayurvédique du foie: les bienfaits et les précautions à prendre. L’ Ayurveda est une médecine douce indienne qui utilise les plantes et les huiles pour soigner le corps et l’esprit. Ancienne tradition thérapeutique, elle a traversé les âges et les pays pour s’implanter un peu partout dans le Monde. Malgré les médecines traditionnelle et moderne, de nombreuses personnes se tournent, à raison, vers des solutions alternatives plus naturelles pour guérir leurs maux ou purifier leur organisme de la pollution extérieure. J’ai précédemment évoqué le massage ayurvédique et son utilité pour notre santé. Aujourd’hui, je tiens à vous présenter une méthode unique pour nettoyer le foie et la vésicule biliaire. L’ayurveda, une médecine douce séculaire venue de l’Inde. Les bienfaits du nettoyage ayurvédique du foie. L’élimination des calculs de votre corps permet à votre organisme de retrouver sa santé. En effet, les troubles et symptômes courants d’un foie et d’une vésicule engorgés sont: Une peau tâchée et un teint terne Des ongles cassants Une fatigue chronique Des douleurs articulaires et musculaires Des céphalées Des problèmes digestifs (diarrhée, constipation) Des difficultés respiratoires Des troubles cardiaques Hépatite, pancréatite, goutte, hémorroïdes. Vésicule biliaire remplie de calculs biliaires. En mettant en place un processus de nettoyage, vous allez détoxifier le corps, ces symptômes vont disparaître et vous allez: Retrouver l’énergie Avoir une meilleure digestion Diminuer votre taux de cholestérol Réduire vos allergies et votre urticaire Observer une peau détendue et un teint lumineux Renforcer vos ongles et vos cheveux Réduire les inflammations Retrouver votre concentration et votre créativité. La fréquence du nettoyage. Lors de votre premier nettoyage ayurvédique, il y a de fortes chances que tous les calculs ne soient pas expulsés. Il est alors recommandé de refaire un nettoyage, 3 semaines plus tard. Ensuite, pour éviter de trop encrasser vos organes, vous pouvez reproduire cette cure détox deux fois par an. L’idéal reste de se programmer ce protocole environ 10 jours avant le changement de saison. Par exemple, chaque année, faites le vers le 10 juin et le 10 décembre. Important: Il est recommandé de respectez le cycle lunaire. La période la plus favorable pour réaliser cette cure détox est entre la nouvelle lune et la pleine lune. Car on se fortifie avec la lune croissante et on se nettoie avec la lune décroissante. Il convient d’éviter de commencer un jour de pleine lune. Pour retrouver concentration et créativité. Les contre-indications de cette détox. Les femmes enceintes doivent éviter de faire ce nettoyage du foie et attendre au moins 6 semaines après l’accouchement pour effectuer une cure. Il est également déconseillé de le faire durant ses menstruations. En effet, les règles sont une sorte de nettoyage du corps et en effectuer deux en même temps peut vous fatiguer davantage. Dans les faits, il n’y a aucun risque pour la santé, ce sont plus des questions de commodités. Si vous êtes malade, attendez de vous rétablir pour commencer une cure. En revanche, si vous souffrez de la vésicule biliaire, vous pouvez tout de même faire le nettoyage, mais il faut absolument remplacer le jus de pomme par du jus de cranberry. En cas de doute, je vous recommande de vous tourner vers votre médecin traitant. Quels sont les risques? Le nettoyage ayurvédique du foie et de la vésicule biliaire ne présente vraiment aucun danger pour l’adulte en bonne santé. Les personnes qui l’ont pratiqué n’ont jamais dû être hospitalisées, et n’ont jamais ressenti de douleurs. Que faire pour éviter les calculs biliaires? Pour que le nettoyage du foie soit efficace et qu’il dure le plus longtemps possible, je vous conseille de prendre quelques mesures d’hygiène pour limiter la réapparition des calculs: Manger de manière saine et équilibrée. Pourquoi ne pas opter pour le régime crétois? Boire au moins 1.5 litre d’eau chaque jour Avoir un cycle de sommeil et d’éveil régulier Apprendre à gérer son stress Eviter d’être inactif et faire au moins 30 minutes de sport par jour (même au bureau!) Dans le prochain article à paraître vendredi, je vous détaillerai la méthode exacte pour purger vos calculs biliaires. Elle s’étale sur une semaine entière, du lundi au dimanche. Vous pourrez ainsi acheter vos ingrédients pendant votre week-end et démarrer votre cure le lundi suivant. Témoignage d’une amie. Marie-Claire MIYAGUCHI à Bouthan. « Il y a quelques années, j’ai rendu visite à ma radiesthésiste après avoir souffert d’une hépatite. Pour celles et ceux de Tahiti qui la connaissent, il s’agit de madame Ode LETIZIA. Cette dernière m’a prescrit le nettoyage du foie ayurvédique et indiqué le protocole à suivre. Selon elle, de nombreuses personnes ont trouvé cette pratique trop difficile, sans doute parce qu’elles ne peuvent pas se passer de viande, ou peut-être à cause de l’émulsion d’huile d’olive et de jus de pamplemousse désagréable à avaler, ou tout simplement à cause du goût particulier du sulfate de magnésium. Nonobstant ces petits désagréments, je me suis lancée. Lors de ma première expérience, j’ai eu du mal à rester immobile après avoir avalé le mélange huile/jus. Il m’a fallu beaucoup de courage pour ne pas bouger. J’ai tout de même vomi au bout de quelques heures. Je m’étais dit que le nettoyage n’allait pas fonctionner, qu’il ne se passerait rien. Que nenni, l’expérience s’est révélée efficace. De nombreux calculs, pas très gros au demeurant, ont été expulsés. La deuxième fois, j’ai pu trouver des pamplemousses roses fraiches. Pendant cette seconde expérience, j’ai soigneusement évité de manger des matières grasses. En effet, la première fois, j’avais oublié ce point de détail et mangé des germes de soja sautés à l’ail! Par ailleurs, j’ai trouvé l’astuce pour faire passer le goût du sulfate de magnésium: j’ai pris le jus du citron confit dans le sel et j’en ai passé un peu sur la langue. Ce deuxième essai a vraiment bien fonctionné. J’ai expulsé de très gros calculs. C’était une bonne récolte. 2 calculs biliaires de belle taille. Madame LETIZIA m’a dit que la troisième fois, elle-même avait eu les plus gros calculs. J’ai ainsi recommencé une dernière fois, mais la récolte était moins bonne. J’étais quand même contente car je me suis dit que mes calculs ont tous été expulsés. Très important: si vous voulez faire ce nettoyage vous aussi, respectez bien le cycle lunaire. Car on se fortifie avec la lune croissante et on se nettoie avec la lune décroissante. Et respectez bien les recommandations sur les aliments à éviter et le timing. Après avoir purgé votre vésicule de tous vos calculs, vous vous sentirez plus léger. Les calculs sont de gros amalgames de gras de couleur bleu vert. Je pense que notre organisme enferme dans de la graisse tous les corps étrangers dont il ne sait quoi faire ou qu’il n’arrive pas à utiliser. A moins que ce ne soit la cristallisation de conflits et/ou de soucis que nous n’avons pas réussi à évacuer? Foie, foi, fric… » Vous connaissez cette méthode détox? Parlez-nous de votre expérience en commentaire. Partagez cet article sur Facebook et Twitter! Belle journée et à bientôt. Partager la publication "Le nettoyage Ayurvédique du foie: les bienfaits et les précautions à prendre"

graisse du ventre apres 50 ans

La mononucléose infectieuse. Fiche sur la MNI. La mononucléose infectieuse ou MNI est une maladie causée par le virus d'Epstein-Barr (EBV), relativement fréquente, parfois bénigne mais souvent très affaiblissante. Elle est caractérisée par l'association d'une angine, d'une poly-adénopathie et d'un syndrome mononucléosique. Synonymes: adenolymphoidite aiguë bénigne; angine monocytaire; lymphoblastose bénigne; monocytose aiguë; maladie du baiser; maladie des amoureux. Le virus d'Epstein-Barr (E.B.V.): Virus à ADN appartenant à la famille des Herpesviridae, à fort pouvoir transformant, qui induit une réponse immune T cytotoxique restreinte par le complexe majeur d'histocompatibilité (CMH ) de classe I. Présent dans la mononucléose infectieuse et dans la maladie de Hodgkin, son implication est reconnue dans un nombre croissant de maladies lymphoïdes de nature B et de nature T. Il y aurait en France entre 70 000 et 100 000 cas par an. (Quid) La maladie est plus fréquente chez les jeunes de 15 à 25 ans bien qu'elle survienne aussi durant l'enfance et passe parfois inaperçue. Mode de transmission. Il s'écoule environ 4 à 6 semaines entre le début de l'infection et l'apparition des premiers symptômes. La maladie débute progressivement et les premières manifestations sont généralement vagues: fièvre, mal de gorge, fatigue, douleurs musculaires, maux de tête et perte d'appétit. La forme classique associe de façon variable: - angine pseudo membraneuse - inflammation souvent douloureuse des ganglions lymphatiques occipitaux et cervicaux - dysphagie intense - adénopathie généralisée - fièvre d'importance variabe - asthénie intense - augmentation des globules blancs - anomalies typiques de la formule leucocytaire Les autres symptômes, moins constants, de l'affection sont: une éruption fugace, une hépatosplénomégalie, une conjonctivite, un purpura du voile du palais, splénomégalie. Durée des symptômes de 2 à plusieurs semaines. Le diagnostic est affirmé par la positivité de la réaction de Paul-Bunnel-Davidsohn plus spécifique mais moins rapide que le "MNI test" qui utilise des globules rouges de bSuf formolés. Traitement. Il n'existe pas de traitement spécifique pour la mononucléose. La MNI se guérit spontanément, mais il subsiste une fatigabilité assez longtemps (au moins plusieurs semaines, parfois plusieurs mois) après la disparition des signes (angine, etc. ). Il faut traiter les symptômes et accorder énormément d'importance au repos. La MNI, d'évolution bénigne chez l'immunocompétent, ne nécessite en général pas de traitement spécifique. En revanche des thérapeutiques ont été envisagées dans certaines lympho-proliférations graves de l'immunodéprimé. Un vaccin en cours d'étude ne devrait concerner que les populations à risque de cancer associé à l'EBV. Complications possibles. Articles généraux. Mononucléose infectieuse et syndromes mononucléosiques Plusieurs agents infectieux notamment des virus sont responsables de syndromes mononucléosiques. Parmi ceux-ci, la mononucléose infectieuse (MI) représente la maladie la mieux individualisée et la plus fréquente. Clinique de la mononucléose infectieuse, traitement et contrôle. Par J-M. Seigneurin - 1995. Infection à virus dEpstein–Barr/ mononucléose infectieuse Evolution sérologique dune infection à EBV/mononucléose infectieuse, agent causal, transmission, clinique, diagnostic, immunité, vaccination, grossesse. Site de Viomecum. L'infirmière en ligne - La mononucléose La mononucléose est une infection virale aiguë causée par le virus d'Epstein-Barr décelable dans le sang. Signes et symptômes, le traitement, le rétablissement. Fiche plutôt destinée au patients. Sur le site de Service Vie, Canada - Juin 2000. Voir le document. Diagnostic. Syndromes mononucléosiques Augmentation des cellules monuclées normales avec inversion de la formule sanguine. Apparition de grandes cellules mononucléaires hyperbasophiles ou lymphocytes atypiques. Etiologie (virales, bactériennes, parasitaires, d'hypersensibilités). Source Esculape. Voir le document. Mononucléose infectieuse - Aide au diagnostic Epidémiologie, symptômes, examens complémentaires, thérapeutique. Site du Centre hospitalier Jean Coulon. Mononucléose chez l'enfant. Mononucléose chez l'enfant La mononucléose infectieuse est une infection virale dont les débuts ressemblent beaucoup à la grippe. Des conseils donnés par un pédiatre. Source documentaire: Association des Pédiatres Libéraux du Nord Pas-de-Calais. Voir le document. Pour en savoir plus. Transformation in vitro des lymphocytes T par le virus d'Epstein-Barr: incidence sur les leucémies et les lymphomes L'infection par le virus d'Epstein-Barr agit normalement au niveau des lymphocytes de type B, par le biais de récepteurs membranaires, ce qui entraîne l'activation de ces cellules et leur prolifération. Celle-ci est contrôlée par les cellules cytotoxiques de l'hôte qui détruisent spécifiquement les lymphocytes B infectés, réponse immune à l'origine de certains signes cliniques de la mononucléose infectieuse. 1997. Anémie aplasique Certaines infections virales, notamment les hépatites de types A, B, C et G ainsi que la mononucléose infectieuse peuvent également provoquer une anémie aplasique. Description médicale, symptômes, facteurs de risque, prévention, solutions médicales. Sur le site du réseau Protéus - Août 2000. La fatigue: de la biologie à la pharmacologie Terminologie, conditions d'apparition, les formes et les causes, la fatigue musculaire, la fatigue nerveuse, la fatigue écologique, la fatigue organique, la fatigue subjective, médicaments et fatigue, les cibles, les médicaments inducteurs de fatigue, les médicaments anti-fatigue. Par le Pr. Hervé Allain Laboratoire de Pharmacologie Expérimentale et Clinique, Rennes - Février 1999.

manger et maigrir facilement inflammable

Foie paresseux. LA PLACE DE L'HOMEOPATHIE DANS LE TRAITEMENT DES NEVRALGIES FACIALES. LA PLACE DE L’HOMEOPATHIE DANS LE TRAITEMENT DE LA NEVRALGIE FACIALE. 1. La ou les sensations ressenties par le malade. 2. La localisation. 4. Les signes concomitants (quels qu’ils soient). · Abus de mercure (amalgame?) = Aurum muriaticum, Carbo vegetabilis, China, HEPAR SULFUR, KALI IODATUM, Nitri acid., Sulfur. · Abus de quinine = Hepar sulfur, NATRUM MURIATICUM, Nux vomica, Pulsatilla, Stannum. MATIERE MEDICALE ET CLINIQUE. CALCAREA CARBONICA (le carbonate de chaux) NUX VOMICA 7 ou 15 CH toutes les heures. AGARICUS MUSCARIUS (amanite tue-mouche ou fausse oronge) UNE OBSERVATION CLINIQUE AVEC REPERTORISATION PAR LE PROGRAMME KENT+ ASSISTANT PROFESSIONNEL. 7. Sensible aux malheurs d’autrui.

Les hépatites virales chroniques et la nutrition (L’alimentation au secours du foie) Le foie est essentiel à la vie. Il intervient dans un grand nombre d’activités de l’organisme directement liées à la nutrition. Une alimentation adaptée peut aider le foie à mieux fonctionner et lui éviter un surcroît de travail. Le foie transforme les aliments en substances nécessaires à la vie, à la croissance et à leur utilisation par les autres organes. Il fabrique les éléments essentiels à une bonne coagulation du sang, ce qui permet d’éviter les hémorragies. Il stocke de l’énergie sous forme de glycogène et est capable de la mettre à la disposition de l’individu en quelques minutes, en cas d’effort intense et prolongé. Il capture, transforme et rend inoffensifs, avant de les éliminer, les toxiques contenus dans les aliments, l’eau, les boissons ou dans l’air respiré. C’est ce qui se passe en particulier pour l’alcool: quand le foie n’est pas malade et dans une certaine limite, il est capable de métaboliser et d’éliminer l’alcool. De même, les médicaments absorbés, après avoir produit leur effet thérapeutique, sont neutralisés par le foie, ce qui évite une accumulation dangereuse. Mais cette fonction diminue considérablement lorsqu’une hépatite chronique est active. Le foie joue aussi ce rôle d’épuration pour des toxiques fabriqués par l’organisme à partir de protéines, évitant ainsi une sorte d’auto-intoxication.Le foie et la nutrition Le foie a une forte influence sur l’état nutritionnel grâce à son rôle dans le métabolisme intermédiaire des nutriments et des sels biliaires. Un foie malade perturbe la digestion, l’absorption, le stockage et le métabolisme des nutriments, ce qui peut être la cause de carences en vitamines et minéraux ainsi que d’une malnutrition au niveau des protéines et des calories. La mesure dans laquelle les facteurs nutritionnels contribuent à la progression d’une maladie du foie n’a pas encore été entièrement élucidée. On ne sait toujours pas si une piètre nutrition a pour effet de stimuler l’activité virale du VHC ou d’accélérer la progression des lésions dues au VHC. Quoi qu’il en soit, le foie étant un organe des plus importants pour le métabolisme, toute lésion du foie aura des répercussions sur l’apport nutritif et l’état nutritionnel général des malades. Les besoins en énergie mesurés chez les patients infectés par le VHC, même en l’absence de cirrhose, sont en moyenne plus élevés par unité de masse maigre que chez les individus en bonne santé (1). Ces besoins accrus en énergie augmentent de pair avec la charge virale du VHC. Les patients souffrant d’hépatite aiguë pourraient avoir des besoins en énergie supérieurs, comparés à ceux souffrant de cirrhose compensée, et ce, pour favoriser la régénération du foie (2). Il est essentiel de considérer les sujets de la nutrition et du mode de vie le plus tôt possible pour favoriser le bien-être et la qualité de vie. Le régime alimentaire est une composante importante de la gestion globale du VHC; il peut renforcer la réponse aux traitements et aux effets indésirables de ces derniers. Il est important pour les personnes infectées d’obtenir un état nutritionnel optimal en équilibrant l’apport alimentaire, l’activité physique et les médicaments en vue de renforcer le système immunitaire et de favoriser la régénération du foie. Les personnes infectées par le VHC doivent connaître les bienfaits pour la santé et le plaisir qu’apportent une bonne alimentation, l’activité physique ainsi que la détente et le repos adéquats. Le régime alimentaire santé. Pour les personnes infectées par le VHC, ce régime comprend: une variété d’aliments parmi les quatre groupes suivants: légumes et fruits, produits céréaliers, lait et ses dérivés, viandes et poissons ou œufs; un apport calorique adapté au poids, à la taille, à l’activité, sans excès d’énergie, réparti sur l’ensemble de la journée; un apport adéquat de protéines pour combattre l’infection, régénérer le foie et ne pas perdre de muscles; beaucoup de fruits et de légumes pour les anti-oxydants qui combattent les radicaux libres; des aliments riches en vitamine A (foie de volaille et d’agneau, pissenlit, épinard, carotte) et en vitamine C (goyave, persil, kiwis, poivrons, agrumes); l’abstinence d’alcool pour protéger le foie et lui permettre de se régénérer; la limitation des aliments à forte teneur en gras et en sucres. L’apport alimentaire doit être conjugué de manière équilibrée au niveau d’activité, dans les limites de la capacité physique. Fatigue and co. Quand la forme est au rendez-vous, il est possible de préparer à l’avance des plats sains et équilibrés, et d’en congeler une partie. Une réserve de boissons nutritives (compléments alimentaires hyperprotéinés) peut être constituée et servira en cas de baisse d’appétit. Ces compléments sont délivrables avec une ordonnance et remboursés par la sécurité sociale. La famille et les amis peuvent cuisiner et inviter. Nausées ou vomissements: pour les éviter, il est recommandé de manger sans se forcer, au moment de la faim, quelle que soit l’heure. Les aliments secs, froids et fades (blanc de volaille, crackers, edam) sont faciles à avaler alors que les aliments épicés et chauds peuvent rendre nauséeux. Il importe de boire beaucoup de liquides (chauds ou froids) et séparément des repas. Les boissons nutritives gardées au réfrigérateur déclenchent moins de nausées (Clinutren®, Resource®, Nutrigil®). Les aliments déclencheurs de nausées (le goût, l’odeur ou même la pensée de certains aliments) seront identifiés et évités. Diarrhées: les bananes, le riz au lait, la semoule au lait, la purée peuvent la réguler, ainsi que des gélules d’ultra-levure. Il faut également boire beaucoup de liquides, dont de l’eau de riz (à faire soi-même ou à acheter) et prendre le temps de se détendre en mangeant est toujours bénéfique. Manque d’appétit: pour pallier au manque d’appétit, les solutions sont de manger de plus petites portions et plus fréquemment, de varier les goûts (amer, sûr, salé, sucré), ce qui aiguise l’appétit, de boire du lait, des jus de fruits ou des boissons au soja enrichies plutôt que des liquides à faible teneur en calories (thé, bouillon, café) ainsi que d’utiliser au besoin des boissons nutritives. Goût altéré: si la viande a un goût amer, le poulet, le poisson et les autres aliments protéiques tels les haricots avec des viandes cuisinées (cassoulet) peuvent être essayés, ainsi que le fromage, le yogourt, les œufs. La viande, le poulet, le poisson peuvent être mangés froids ou à la température de la pièce. Consulter un diététicien. L’hôpital ou centre de soin offre souvent une consultation de diététique. Un diététicien peut préparer un plan personnel de repas qui répond aux besoins nutritionnels. Ces consultations de diététique sont encore plus utiles en cas de complications de la cirrhose ou d’une autre maladie tel que diabète ou VIH, ainsi qu’en cas de perte de poids, de diarrhée durant depuis plus de 3 jours, de perte d’appétit, de rétention d’eau et de nécessité d’un régime à faible teneur en sel. Pendant le traitement. Les effets indésirables des médicaments prescrits tels que fatigue, nausées, vomissements, diarrhée, manque d’appétit, goût altéré, peuvent être une cause de malaise. Une personne qui ne mange pas beaucoup choisira des aliments à teneur élevée en protéines et calories. Quand l’appétit manque, la perte de poids est augmentée. Le poids doit être vérifié régulièrement. Les nausées sont souvent aggravées par un estomac vide, les odeurs de cuisine, les aliments frits, forts, épicés, la fatigue ou le stress, le fait d’être déshydraté ou de sentir la fumée de tabac. Les personnes ayant de graves nausées et des vomissements sont à risque de déshydratation, de déséquilibre des électrolytes, de ralentissement du métabolisme et de perte de poids. Recettes nutri-stimulantes. Ajoutez 1/4 de tasse (60 ml) de lait écrémé en poudre à un verre de lait entier. Adoptez les Milkshakes (mixer des fruits divers, du lait, de la glace). Le Milkshake Exotique: du lait, kiwi, ananas, litchi, un zeste de citron vert, quelques boules de glace à la vanille, mixez le tout et le tour est joué! Le Milkshake Multivitaminé: du lait, pommes, bananes, abricots, pêches, glace à la vanille. Pour la plupart des personnes, le besoin en liquides est de 1,5 à 2 litres par jour, sauf si le médecin a prescrit de limiter la quantité de liquides à boire. Les besoins en liquides sont couverts en buvant de l’eau, du thé vert, du lait, du jus de fruits, des bouillons chauds, des boissons nutritives, au soja, des soupes de légumes. Collations et repas. Légumes et fruits: au moins un légume vert foncé et un légume orangé chaque jour. Choisir des légumes vert foncé comme le brocoli, les courgettes, les épinards et la laitue romaine, des légumes orangés comme les carottes, les courges d’hiver et les patates douces. Ils peuvent être préparés en soupe, en papillotes, en gratin, ou crus et râpés. Céréales: les flocons d’avoine sont faciles à préparer (micro-ondes) et à digérer, ainsi que l’orge, le blé, le quinoa, le millet, le riz brun et le riz sauvage. Les pains à grains entiers, complets et les pâtes alimentaires de blé entier ou de sarrasin sont plus nutritifs que le pain blanc. Laitages: il est important de consommer 500 ml (2 tasses) de lait chaque jour pour absorber suffisamment de vitamine D. Si le lait ne passe pas, prendre du lait de soja enrichi en calcium et en vitamine D. Choisir des yaourts ou du fromage blanc à 10 ou 20 % ou moins de matières grasses (M.G.). Rechercher des fromages à faible teneur en gras qui contiennent moins de 15 % à 20 % de M.G. Limiter la consommation de fromage à la crème, crème glacée et crème fouettée, trop riches en lipides et calories. Les viandes: consommer souvent des substituts de la viande comme des légumineuses ou du tofu. Il suffit de manger 75 g de viande, poisson ou volaille, ou une tasse de légumineuses cuites ou 2 œufs pour consommer une portion de protéines. Il est possible de consommer des demi-portions de façon à pouvoir inclure une petite quantité de viandes ou substituts à chaque repas. Il est conseillé de consommer au moins deux portions de poisson chaque semaine, en privilégiant le hareng, le maquereau, les sardines, le saumon et la truite (riches en oméga 3). Les viandes et substituts fournissent des protéines, des lipides et d’autres éléments nutritifs dont le fer, le zinc, le magnésium et des vitamines B. Les viandes maigres (bœuf, veau) sont à privilégier, (rôtis, biftecks, filet, escalopes, côtelettes) ainsi que les volailles maigres, sans la peau. Les charcuteries et viandes cuisinées sont habituellement riches en lipides, et en sel (sodium), il est préférable d’acheter des viandes, poissons ou volailles frais ou surgelés non panés et sans sauces. Les matières grasses. Il existe différents types de matières grasses, les lipides saturés, insaturés. Il faut consommer chaque jour une petite quantité de lipides insaturés, c’est-à-dire 2 à 3 cuillérées à soupe. Cela inclut les huiles utilisées pour la cuisson, les vinaigrettes, la margarine et la mayonnaise. Les huiles végétales riches en acides gras insaturés oméga 3 sont les huiles de colza, noix et soja, tandis que les oméga 6 sont majoritaires dans les huiles de maïs, olive, arachide, et tournesol. Il est recommandé de varier les huiles, ou de les mélanger pour avoir les deux variétés d’oméga. Vitamines et minéraux. Les aliments doivent toujours être le premier choix pour répondre aux besoins nutritionnels. Un apport de multivitamines et de minéraux peut être utile pour prévenir des carences associées à un faible apport, aux perturbations métaboliques dues à la maladie du foie ou aux effets des médicaments. Les suppléments de vitamines ou de minéraux devraient être déterminés par un médecin ou un diététicien après une évaluation diététique et nutritionnelle individuelle. Un excès de certains nutriments peut être nocif ou une source supplémentaire de stress pour le foie (exemple de la vitamine A). Cirrhose. L’amélioration de l’état nutritionnel des personnes cirrhotiques améliore la fonction hépatique (3). Les malades souffrant de cirrhose doivent adopter un rythme de repas différent, soit de fréquents petits repas, 4 à 7 fois par jour, incluant une collation en soirée. Ceci favorise l’utilisation de l’azote et des substrats, diminue l’oxydation des graisses et des protéines et prévient l’épuisement des réserves de glycogène. Les besoins en nutriments des patients souffrant de cirrhose compensée sont similaires à ceux des patients qui ont une infection aiguë du VHC ou une pré-cirrhose, mais ils sont différents pour la cirrhose décompensée. Cirrhose décompensée. Des modifications diététiques spécifiques doivent être envisagées, en vue des complications de la décompensation (l’ascite, l’encéphalopathie hépatique et les maladies osseuses hépatiques). La malnutrition a un effet négatif sur les résultats cliniques des cirrhoses décompensées. Certaines études cliniques laissent entendre que la malnutrition est un facteur prédictif indépendant de la survie des patients cirrhotiques (4). Chez les patients en attente d’une greffe, une thérapie nutritionnelle peut avoir des effets bénéfiques sur les résultats de l’intervention chirurgicale et sur leur bien-être. Encéphalopathie hépatique. Chez un petit nombre de patients cirrhotiques, il peut survenir une complication appelée encéphalopathie hépatique, une détérioration de la fonction mentale. Les personnes atteintes peuvent présenter des signes de désorientation et de confusion. La cause précise de l’encéphalopathie hépatique peut être le résultat de l’accumulation de produits issus de la décomposition des protéines que le foie défaillant a du mal à traiter. Le sang, qui contient des toxines, est « court-circuité » ou redirigé vers la circulation centrale et vers le cerveau sans passer par le foie. Des médicaments peuvent aider à maximiser la tolérance aux protéines. La prescription de lactulose aux patients accroît la tolérance aux protéines alimentaires. Ascite. La cirrhose perturbe la régulation du sodium et de l’eau dans le corps. La rétention excessive de sodium est la principale cause d’accumulation de liquide dans la cavité abdominale. C’est la plus commune des complications majeures de la cirrhose. Le traitement de l’ascite peut exiger la restriction du sodium alimentaire et souvent l’administration de diurétiques. Des mesures de restriction de l’apport de liquides ou d’enlèvement des liquides sont prises lorsque le sodium sérique est inférieur à 120 mmoles/l. De petits repas fréquents semblent mieux tolérés. Les mesures prises pour diminuer l’ascite favorisent l’apport alimentaire. Poids et stéatose. Certains malades en surpoids doivent réduire leur alimentation pour diminuer la stéatose. La stéatose du foie est présente chez plus de 50 % des patients VHC. Chez un grand nombre d’entre eux, la maladie semble reliée à l’obésité et surtout à l’adiposité viscérale. La stéatose hépatique, lorsqu’elle va de pair avec l’obésité, est un important précurseur du développement de la fibrose et des autres maladies du foie. La stéatose est aussi un obstacle au succès du traitement du VHC. Chez les patients avec de l’embonpoint et de la stéatose, la perte de poids amène une amélioration de l’état du foie. Il est démontré que la perte de poids occasionne une baisse de la graisse viscérale. Néanmoins, une perte rapide peut aggraver les lésions du foie, causer une inflammation portale et augmenter de la fibrose (5,6). Le but devrait donc être une perte graduelle de 10 % du poids corporel, par une alimentation saine et par de l’activité physique régulière, et non par l’adoption d’un régime-choc amaigrissant. Mieux manger pour vivre mieux. Le foie étant au cœur des processus nutritionnels, il a un effet considérable sur l’état nutritionnel global des personnes infectées par le VHC. La progression de la maladie est fréquemment une cause de malnutrition, qui contribue à la morbidité et à la mortalité. Une amélioration individualisée de l’alimentation peut aider les personnes infectées par le VHC à mieux respecter leur foie, contribuer au succès du traitement et améliorer leur qualité de vie. Bien se nourrir et y trouver du plaisir doit devenir un acte thérapeutique aussi important que de prendre des médicaments. Michel Bonjour. (1) Piche T., Schneider S.-M., Tran A. et al: Resting energy expenditure in chronic hepatitis C. J Hepatol 2000; 33(4):623.627. (2) Wong K., Visocan B.-J., Fish J.: Nutrition management of the adult with liver disease. Dans Skipper A. (éd ): Dietitian’s Handbook of Enteral and Parenteral Nutrition. Rockville, MD: ASPEN Publishers Inc., 1998. (3) Lochs H., Plauth M.: Liver cirrhosis: rationale and modalities for nutritional support: the European Society for Parenteral and Enteral Nutrition consensus and beyond. Curr Opin Clin Nutr Metab Care 1999; 2(4):345.349. (4) 116. Alberino F., Gatta A., Amodio P. et al: Nutrition and survival in patients with liver cirrhosis. Nutrition 2001; 17(6):445.450. (5) Scolapio J.-S., Bowen J., Stoner G. et al: Substrate oxidation in patients with cirrhosis: comparison with other nutritional markers. J Parenter Enteral Nutr. (6) Shronts E., Fish J.: Hepatic failure. Dans Nutrition Support Dietetics: Core Curriculum. Silver Springs, MD: American Society for Parenteral and Enteral Nutrition Publishing, 1993:311.325.