sport pour maigrir vite et gratuitement o


US Search Mobile Web. Welcome to the Yahoo Search forum! We’d love to hear your ideas on how to improve Yahoo Search. The Yahoo product feedback forum now requires a valid Yahoo ID and password to participate. You are now required to sign-in using your Yahoo email account in order to provide us with feedback and to submit votes and comments to existing ideas. If you do not have a Yahoo ID or the password to your Yahoo ID, please sign-up for a new account. If you have a valid Yahoo ID and password, follow these steps if you would like to remove your posts, comments, votes, and/or profile from the Yahoo product feedback forum. Vote for an existing idea ( ) or Post a new idea… Hot ideas Top ideas New ideas Category Status My feedback. Improve your services. Your search engine does not find any satisfactory results for searches. It is too weak. Also, the server of bing is often off. I created a yahoo/email account long ago but I lost access to it; can y'all delete all my yahoo/yahoo account except for my newest YaAccount. I want all my lost access yahoo account 'delete'; Requesting supporter for these old account deletion; 'except' my Newest yahoo account this Account don't delete! Because I don't want it interfering my online 'gamble' /games/business/data/ Activity, because the computer/security program might 'scure' my Information and detect theres other account; then secure online activities/ business securing from my suspicion because of my other account existing will make the security program be 'Suspicious' until I'm 'secure'; and if I'm gambling online 'Depositing' then I need those account 'delete' because the insecurity 'Suspicioun' will program the casino game 'Programs' securities' to be 'secure' then it'll be 'unfair' gaming and I'll lose because of the insecurity can be a 'Excuse'. Hope y'all understand my explanation! I want all my lost access yahoo account 'delete'; Requesting supporter for these old account deletion; 'except' my Newest yahoo account this Account don't delete! Because I don't want it interfering my online 'gamble' /games/business/data/ Activity, because the computer/security program might 'scure' my Information and detect theres other account; then secure online activities/ business securing from my suspicion because of my other account existing will make the security program be 'Suspicious' until I'm 'secure'; and if I'm gambling online 'Depositing' then I need those account 'delete' because the insecurity 'Suspicioun' will program the casino game 'Programs' securities' to be… more.

recettes naturelles pour maigrir vite et gratuitement antivirus

Syndrome du côlon irritable. On parle en médecine de syndrome du côlon irritable pour désigner un trouble intestinal caractérisé par des douleurs abdominales et un trouble chronique du transit intestinal. Ce trouble, très fréquent, peut être aussi désigné sous les termes de colopathie fonctionnelle ou de syndrome de l'intestin irritable. Articles recommandés. Causes. Le mécanisme exact de l'apparition de la maladie demeure mal connu. Cependant, plusieurs causes possibles ont été mises en évidence. Le syndrome du côlon irritable pourrait ainsi avoir, selon les individus, une origine psychologique ou infectieuse: Lire la suite, voir: causes de du syndrome du colon irritable. Symptômes. Les douleurs abdominales ou intestinales ainsi que les troubles du transit sont les manifestations les plus caractéristiques du syndrome du côlon irritable. C'est essentiellement la vitesse de transit intestinale qui se trouve affectée par la maladie. La paroi de l'intestin ne subit pas de changement ou d'anomalie. L'une des fonctions normales du côlon étant la réabsorption partielle de l'eau contenue dans les selles, un transit trop rapide réduit anormalement la réabsorption et provoque l’apparition de diarrhées. A l'inverse, un transit trop lent entraîne une réabsorption excessive et provoque une constipation. Chez certains patients, le syndrome de l'intestin irritable se manifestera donc par des épisodes de diarrhée, chez d'autres par des épisodes de constipation. Pour une partie des patients, les épisodes de diarrhée et de constipation surviennent en alternance. Les douleurs abdominales sont soulagées temporairement à l'évacuation des selles. Les patients sont touchés par des flatulences et des ballonnements. Les symptômes caractéristiques de la pathologie sont définis et standardisés afin de permettre le diagnostic clinique de la maladie. ( critères Rome II, critère Rome III). L'intensité des symptômes varie d'un individu à l'autre. Épidémiologie. La prévalence du syndrome du côlon irritable est plus forte parmi les pays en voie de développement ( de 30 à 40% de la population) que parmi les pays développés ( de 6 à 20% selon les pays). Ceci s’expliquant par une exposition plus forte à certains pathogènes présents dans la l'alimentation. 5 Parmi les pays développés les femmes sont 2 à 3 fois plus touchées que les hommes. Contrairement à une idée répandue, l'âge n'est pas un facteur décisif et la maladie ne frappe pas particulièrement les sujets âgés. Le trouble apparaît généralement dès la fin de l'adolescence. Diagnostic. Contrairement à d'autres pathologies plus graves de l'intestin comme la maladie de crohn, le syndrome du côlon irritable ne se traduit pas par une modification biologique visible ( comme une modification de la paroi intestinale par exemple). Il n'existe pas d'examen qui permette de diagnostiquer de façon systématique et non ambiguë le syndrome du colon irritable. Les analyses et examens éventuels ( comme une coloscopie ou une analyse des selles par exemple) auront pour objectif d'évacuer la possibilité d'une autre pathologie. Le diagnostic va donc reposer essentiellement sur un questionnaire médical. Le médecin va interroger le patient sur ses symptômes ressentis ( diarrhée et/ou constipation, douleurs abdominales) selon une grille d'interprétation standard. ( voir critère Rome III) Lire la suite: côlon irritable: traitement.

éliminer graisses abdominales

Parmi la longue liste de ces cancers, il en est quatre qui sont particulièrement répandus et qui figurent dans la liste des cancers les plus mortels. De plus ces cancers ne sont pas toujours diagnostiqués à un stade précoce, les symptômes étant plutôt atypiques. 1 - Cancer du pancréas. Un des cancer les plus dangereux et difficile à diagnostiquer. Selon la société canadienne du cancer, le cancer du pancréas est souvent asymptomatique durant ses premiers stades de développement. Le pancréas étant logé au creux de l'abdomen et dépourvu de terminaisons nerveuses capables d'envoyer des signaux de douleur au cerveau, une tumeur peut s'y développer jusqu'à devenir relativement grosse sans causer de symptômes. Symptômes: - Douleur dans le bas du dos, région lombaire, qui est persistante, les antidouleurs classiques ne calment pas la douleur. - Perte d'appétit - Diarrhée, selles de couleur grise - Taches jaunes dans le blanc de l'œil - Couleur de la peau tirant vers le jaune. Ces différents symptômes peuvent être reliés à un cancer du pancréas. Du fait de sa localisation dans l'organisme, il s'agit d'un cancer qui est difficile à diagnostiquer au début et lorsqu'il est diagnostiqué c'est généralement à un stade avancé. C'est un cancer très difficile à traiter dont les taux de survie sont très faibles. 2- Le lymphome. Selon la société canadienne du cancer, le lymphome non hodgkinien est un cancer qui prend naissance dans les lymphocytes, c'est-à-dire les cellules du système lymphatique. Ce système agit de concert avec d'autres parties du système immunitaire pour aider l'organisme à se défendre contre les infections et les maladies. Il est constitué d'un réseau de vaisseaux lymphatiques (qu'on pourrait comparer au réseau veineux), de ganglions lymphatiques et d'organes lymphatiques (comme la rate, le thymus, les amygdales et la moelle osseuse). Symptômes. - Douleur dans la poitrine - Sensation d'avoir la grippe, épisodes de fièvre - Grande fatigue - Perte de poids anormale - Transpiration anormale, notamment la nuit durant le sommeil - Démangeaisons de la peau. 3- Cancer du poumon. Il s'agit du cancer le plus fréquent et il ne touche pas seulement les fumeurs! Selon l'Association pulmonaire canadienne, le cancer du poumon est un cancer qui commence dans les poumons. Le cancer est une maladie qui cause le développement de cellules anormales, qui se multiplient et prennent le contrôle des tissus et organes sains du corps humain. Il existe deux principaux types de cancer du poumon, qui se forment et progressent différemment. Symptômes: Certains symptômes, particulièrement atypiques, peuvent apparaître, notamment à un stade précoce: - Douleur irradiant dans les bras. - Épaules sensibles. Les symptômes classiques de ce cancer sont particulièrement: - Toux persistante - Infections respiratoires fréquentes - Expectorations contenant du sang. - Perte de poids non désirée - Fatigue anormale. 4- Cancer du côlon. Durant ses premiers stades de développement, le cancer colorectal peut être totalement asymptomatique. La plupart des cancers colorectaux se forment dans les cellules qui tapissent l'intérieur du côlon ou du rectum. Le côlon et le rectum constituent ce qu'on appelle le gros intestin, c'est-à-dire la dernière partie de l'appareil digestif. Symptômes: - Douleur au niveau de l'estomac - Constipation ou diarrhée - Ballonnements douloureux, flatulences, de manière fréquente - Présence de sang dans les selles - Vomissements - Grande fatigue. Le fait de présenter un ou des symptômes mentionnés dans la description de ces quatre cancers ne signifient pas automatiquement que l'on soit atteint d'un de ces cancers. Ces symptômes peuvent également correspondre à d'autres problèmes de santé. Il est bien entendu très important de consulter rapidement un professionnel lorsque ces symptômes sont présents de façon persistante. Ne manquez pas la suite de cette chronique: Les 7 meilleurs suppléments pour se protéger du cancer, dont 3 sont très peu connus, encore controversés mais utilisés avec succès par quelques naturopathes et médecins américains. Découvrez pourquoi 90% des oncologistes d'un des meilleurs centre au monde de traitement du cancer, refuseraient les traitements conventionnels pour eux ou leur famille. Dans la section des Amis, cliquez ici.

comment maigrir vite et facilement フランス語 自己紹介

Pasteur. Une hépatite est une inflammation du foie causée par des substances toxiques, ou par des virus (majorité des cas). A ce jour, 5 virus provoquant une infection ciblée et une inflammation du foie ont été identifiés. Ces virus, désignés par les lettres A, B, C, D, et E, diffèrent par leur mode de transmission (féco-orale pour les virus A et E; parentérale pour les virus B et C) et leur agressivité. Hépatite B: plus de 370 millions de porteurs chroniques (pouvant transmettre le virus), et plus de 600 000 décès annuels. Hépatite C: de 130 à 170 millions de porteurs chroniques dans le monde, et près de 350 000 décès annuels. Aidez-nous à faire avancer la recherche. Cause. Dès que les virus atteignent le foie, ils pénètrent dans ses cellules, les hépatocytes, et s’y multiplient. Le système immunitaire qui assure les défenses de l’organisme détruit alors les cellules infectées, ce qui provoque l’inflammation du foie. Des symptômes caractéristiques de l’inflammation aiguë du foie sont éventuellement observés lors de la contamination par ces virus et peuvent durer plusieurs semaines: jaunissement de la peau et des yeux (jaunisse ou ictère), urines foncées, selles décolorées, fatigue extrême, nausées, vomissements et douleurs abdominales. Il est impossible de distinguer les différentes formes d’hépatites sur la base des symptômes de la phase aiguë de la maladie. Au contraire des virus de l’hépatite A et de l’hépatite E, les virus de l’hépatite B et de l’hépatite C peuvent conduire à un état de portage chronique, signifiant que le sujet ne se débarrasse pas du virus et peut développer de nombreuses années plus tard les complications graves d’une hépatite chronique: cirrhose et cancer du foie. Alors que les virus des hépatites A et B ont été identifiés dans les années 1960-1970, les virus des hépatites C et E, antérieurement désignés sous le nom d’hépatites « non A- non B » ont été identifiés plus récemment, en 1989-1990. Hépatite B. L’hépatite B est l’une des principales maladies humaines: on estime à 2 milliards le nombre de personnes ayant été infectées par le virus, dont plus de 370 millions sont des porteurs chroniques et peuvent transmettre le virus pendant des années. Les porteurs chroniques sont exposés à un risque élevé de décès par cirrhose du foie ou cancer du foie, maladies qui font environ un million de morts chaque année. Symptômes. L’hépatite B aiguë est souvent asymptomatique, ou provoque des symptômes évoquant une grippe (perte d’appétit et troubles digestifs, nausées, vomissements, fatigue, fièvre). Une personne infectée sur trois présente les symptômes caractéristiques d’une inflammation aiguë du foie (jaunisse ou ictère, urines foncées, selles décolorées). La période d’incubation de l’hépatite B varie de 45 à 180 jours, avec une moyenne située entre 60 et 90 jours. Il est important de souligner que chez près 1 personne sur 10, et encore plus fréquemment chez le nourrisson et l’enfant en bas âge, l’hépatite B aiguë ne guérit pas et devient une infection chronique. La plupart de ces porteurs chroniques n’ont pas de symptômes apparents bien que leur foie présente des signes d’inflammation et qu’ils restent susceptibles de contaminer leur entourage. Epidémiologie. Dans la plupart des pays en développement (en Afrique subsaharienne, dans une grande partie de l’Asie et dans le Pacifique), les porteurs chroniques représentent 8% à 15 % de la population. Dans ces régions, le cancer du foie causé par l’hépatite B figure parmi les trois premières causes de décès par cancer chez l’homme. L’Amazonie et le sud de l’Europe orientale et centrale sont également très touchés. Au Moyen-Orient et dans le sous-continent indien, les porteurs chroniques représentent 5% environ de la population. L’infection est moins courante en Europe occidentale et en Amérique du Nord, où les porteurs chroniques représentent moins de 1% de la population. En France, on estime qu’environ 300 000 personnes seraient des porteurs chroniques du virus de l’hépatite B (VHB), dont 9% seraient également co-infectées par le VIH. Transmission. Le virus de l’hépatite B se transmet par tous les liquides et sécrétions biologiques, le plus souvent par contact sexuel et par le sang. L’hépatite B est considérée comme une maladie infectieuse extrêmement contagieuse: le virus de l’hépatite B est 50 à 100 fois plus infectieux que celui du SIDA. Les principales voies de transmission sont les contacts sexuels, les injections (toxicomanie) et transfusions à risques, la transmission de la mère à l’enfant à l’accouchement et le contact étroit avec une personne infectée. Statistiquement dans le monde, les modes de transmission les plus fréquents sont de la mère à l’enfant, entre enfants d’une même famille et par réutilisation de seringues et d’aiguilles non stérilisées. Dans de nombreux pays en développement, la quasi totalité des enfants sont infectés par le virus. Le virus ne peut être transmis ni par l’eau ou les aliments contaminés, ni par simple contact sur les lieux de travail. Traitement. Il n’existe pas de médicament permettant de traiter une hépatite aiguë pour améliorer les chances de guérison. L’efficacité des produits dits hépatoprotecteurs (protégeant le foie) n’est pas démontrée. La personne infectée doit attendre que le système de défense de son organisme vienne naturellement à bout des virus. Aussi longtemps que la guérison n’est pas intervenue, les liquides et sécrétions naturelles du corps - sang, sperme, sécrétions vaginales, salive - restent contagieux. Une fois l’hépatite guérie, le foie retrouve un état normal et le patient est alors protégé toute sa vie contre cette maladie. L’hépatite B chronique est traitée chez certains par l’Interféron-alpha et par des médicaments anti-viraux spécifiques comme la Lamivudine, l’Adefovir ou l’Entecavir, mais il s’agit de traitements dont le coût se chiffre en milliers d’Euros auxquels l es malades des pays en développement ne peuvent accéder. De plus, des virus résistants se développent fréquemment lors de ces traitements. En cas de cirrhose, une greffe du foie peut être pratiquée. Le vaccin. En raison de la faible efficacité des traitements, la vaccination contre l’hépatite B est la principale mesure fiable et importante pour se protéger de cette maladie. Depuis 1981, on dispose de vaccins anti-hépatite B très efficace, dont un mis au point à l’Institut Pasteur (GenHevac B). Trois injections de ce vaccin confèrent à 98% des personnes vaccinées une protection contre une infection par le virus de l’hépatite B. Chez 90% des personnes vaccinées, cette protection dure au moins 10 ans, probablement même toute la vie. Ce vaccin de surcroît prévient la survenue des graves complications que sont les hépatites aiguës fulminantes, les cirrhoses, et les cancers du foie. A l’Institut Pasteur. Le laboratoire de Pathogenèse des virus de l’hépatite B (Institut Pasteur/Inserm 845), dirigé par Marie-Louise Michel, étudie la réponse immunitaire aux différentes protéines du virus chez des sujets infectés. Les chercheurs ont conçu un candidat-vaccin thérapeutique pour les porteurs chroniques du virus, actuellement en cours d’essai clinique sous l’égide de l’ANRS (phase II, vaccin ADN combiné aux anti-viraux). Un autre axe de recherche de l’équipe porte sur les mécanismes d’inflammation et de régénération du foie dans des modèles animaux. Muriel Vray, au sein de l’ unité d’Epidémiologie des maladies émergentes, coordonne une étude sur la couverture vaccinale des enfants de moins de 5 ans au Sénégal et en République Centrafricaine. Christine Neuveut, au sein de l’ unité Hépacivirus et immunité innée, établit l’identification des effecteurs cellulaires impliqués dans la réplication et la pathogenèse du VHB. Hépatite C. Le virus de l’hépatite C (VHC) a été identifié en 1989 comme l’ agent majeur des hépatites post-transfusionnelles antérieurement désignées sous le nom « d’hépatites non-A, non-B ». Le VHC est classé dans un genre à part (hepacivirus) au sein de la grande famille des Flaviviridae, qui comprend également de nombreux autres virus importants sur le plan médical ou vétérinaire, comme par exemple le virus de la fièvre jaune, celui de la dengue, du Nil occidental (genre flavivirus), ou encore le virus de la diarrhée bovine (genre pestivirus). L’homme et le chimpanzé sont apparemment les seules espèces sensibles à l’infection par le virus de l’hépatite C. Lors de la réplication du génome viral, des erreurs sont fréquentes et conduisent à la circulation d’un grand nombre d’espèces moléculaires virales dans la population humaine. On regroupe les variants viraux identifiés à ce jour en 7 génotypes qui présentent des susceptibilités variables aux traitements. Symptômes. L’hépatite C aiguë survient après une période d’incubation moyenne de 6 à 10 semaines. Elle est majoritairement asymptomatique. Lorsqu’elle est symptomatique, les symptômes sont semblables à ceux observés au cours d’autres hépatites virales (fatigue, nausées, douleurs suivies par l’apparition d’urines foncées et d’un ictère). A ce stade, l’état général du foie, que l’on peut estimer en mesurant la concentration des transaminases dans le sang, est peu affecté. Dans de rares cas, l’infection par le VHC peut déclencher un dysfonctionnement grave du foie (hépatite fulminante). La guérison est affirmée par l’absence de détection du virus dans le sang au-delà de 6 mois après l’infection aiguë et la présence d’anticorps anti-VHC. Il est admis que seuls 15 à 35% des hépatites C aiguës, symptomatiques ou non, vont évoluer vers une guérison, alors que 65 à 85% des patients infectés vont développer une infection chronique. Celle-ci peut conduire à une dégradation progressive du foie, conduisant à une cirrhose. En Europe et en Amérique du Nord, le risque d’une telle évolution est évalué à 20%, 10 à 20 ans après l’infection, et serait plus élevé au Japon. Trois facteurs principaux participent au risque de cirrhose: la durée de l’infection virale chronique, l’âge au moment de la contamination, et l’association d’une consommation importante d’alcool. A partir du stade de cirrhose du foie, il existe un risque important de progression vers un carcinome hépatocellulaire, avec un taux de 1 à 4% par an. L’état de cirrhose liée à l’hépatite C représente une indication majeure de transplantation hépatique. Le développement de thérapies efficaces anti-VHC, actuellement en cours, permettra d’inhiber la réinfection du greffon sain par le VHC du patient, et donc d’augmenter la survie globale des transplantés pour cirrhose C (actuellement de l’ordre de 70% à 5 ans post-transplantation). Epidémiologie. Les données épidémiologiques actuelles permettent d’évaluer à environ 130 à 170 millions le nombre de porteurs chroniques du virus de l’hépatite C dans le monde, avec une séroprévalence moyenne d’environ 2,2 %. Cette prévalence est variable selon les pays: très faible en Europe du Nord, plus élevée en Asie du Sud-est et en Afrique, atteignant plus de 20% en Egypte. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) évalue à près de 350 000 le nombre des décès annuels consécutifs aux infections par le virus de l’hépatite C. En France, on estime à environ 400 000 le nombre de personnes séropositives pour le VHC dont 65% en infection chronique, et à 4 000 le nombre de nouveaux cas d’infection par an. On estime que 24% des patients infectés par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) sont également infectés par le VHC. L’évolution silencieuse de la maladie et la fréquence élevée d’établissement d’infections chroniques expliquent l’existence d’un grand réservoir de sujets infectés. Transmission. Le virus de l’hépatite C se transmet principalement par voie sanguine (transfusion, utilisation de drogues par voie intraveineuse, transplantation d’organes). La transmission par voie transfusionnelle a été la plus répandue avant l ’introduction du dépistage systématique des dons du sang en 1991 dans les pays développés, où elle est désormais maîtrisée. On estime que les injections à risque (notamment de drogues), pratiquées avec du matériel non stérile, ou la transfusion de produits sanguins contaminés sont chaque année à l’origine de 2 millions de nouvelles infections par le virus de l’hépatite C dans le monde. Le risque de transmission materno-fœtal du VHC est de l’ordre de 5% si le VHC est détectable dans le sang de la mère au moment de la naissance. Bien que la transmission par voie sexuelle soit controversée, elle n’a jamais été exclue. Les co-infections VHC / VIH sont un problème croissant dans les pays où l’épidémie d’infection par le VIH est concentrée et chez les consommateurs de drogues injectables. Il est à noter que dans environ 10% des cas d’hépatite C, aucun facteur de risque n’est retrouvé et on regroupe ces cas sous le terme d’« hépatites sporadiques ». Le traitement. Le traitement actuel associe l’administration d’interféron-alpha pégylé et de ribavirine. Ce traitement, dont les effets secondaires peuvent être importants, n’est pas préconisé dans la phase aiguë de la maladie, qui aboutit généralement à une guérison spontanée, mais seulement dans 15 à 30 % des cas. Le traitement est administré dans le cas d’infections chroniques lorsque la fibrose hépatique devient importante. La durée du traitement (6 à 12 mois) dépend de plusieurs facteurs, dont la nature du génotype viral. Le succès du traitement est déclaré quand la virémie (dosage du virus dans le sang) reste indétectable et les transaminases durablement normalisées pendant au moins 6 mois après l’arrêt du traitement (réponse virologique soutenue). L’efficacité globale du traitement atteint 80% dans les cas d’infection par les génotypes 2 ou 3, mais est d’environ 45% dans les cas d’infection par les virus les plus résistants au traitement (génotype 1). De nouvelles approches thérapeutiques ciblant spécifiquement le virus ont été développées au cours des dernières années, grâce à une meilleure connaissance de la structure et de la fonction des protéines virales. Ainsi, des essais cliniques récents associant l’interféron-alpha et la ribavirine à différentes petites molécules synthétisées chimiquement et destinées à bloquer spécifiquement une des enzymes du virus (notamment la protéase majeure) ont montré une augmentation très nette (20%) du taux de guérison chez des patients infectés avec le VHC de génotype 1, soit une réponse virologique soutenue d’environ 60-70%. Une tri-thérapie anti-VHC associant l’interféron-alpha, la ribavirine, et un inhibiteur chimique de la protéase majeure du VHC est maintenant disponible. Cependant le coût de cette trithérapie est très élévé (environ 40,000 €) et les malades des pays en voie en développement ne peuvent facilement en bénéficier.Par ailleurs, Différentes autres molécules anti-VHC (ciblant la polymérase ou d’autres protéines non structurales du virus) sont continuellement passées au crible des essais cliniques afin d’augmenter l’arsenal thérapeutique contre cette infection. Par ailleurs, on cherche également à developper la production de certains produits naturels qui se sont montrés efficaces contre le VHC et la recherche de vaccins thérapeutiques et préventifs est toujours en cours. Vaccin. Il n’existe aucun vaccin à l’heure actuelle contre l’hépatite C. Ainsi, le moyen le plus efficace de lutter contre l’hépatite C réside en la maîtrise du risque de transmission nosocomiale du VHC (transfusions sanguines, injections à risque, etc) et la politique de réduction des risques chez les usagers de drogues injectables. Le dépistage des personnes à risque, notamment des personnes ayant reçu des produits sanguins avant 1992, constitue également un élément important de la lutte contre cette infection. A l’Institut Pasteur. L’ unité Hépacivirus et immunité innée, dirigée par Eliane Meurs, étudie les modes d’interaction du virus de l’hépatite C et du virus de l’hépatite B avec leur hôte commun (hépatocytes), dans le but de développer de nouvelles approches pour inhiber leur réplication, propagation et maintien dans l’hôte. Les projets principaux incluent la caractérisation des interactions du virus de l’hépatite C avec des composants de la voie d’induction de la réponse immune innée des cellules (groupe Eliane Meurs), la caractérisation des mécanismes impliquées dans l’entrée du VHC et dans son transport intracellulaire (groupe de Agata Budkowska) et la caractérisation des effecteurs cellulaires impliqués dans la réplication et la pathogenèse du VHB (groupe de Christine Neuveut). L’ unité Epidémiologie des maladies émergentes dirigée par Arnaud Fontanet effectue une étude sur l’épidémiologie et le traitement des infections par le VHC en Égypte, pays où la prévalence de l’infection par le VHC est la plus élevée au monde, atteignant 45% chez les plus de 40 ans en zone rurale. Cette équipe coordonne le site de recherche de l’ANRS sur les hépatites virales en Egypte. L’ unité d’Immunobiologie des cellules dendritiques, dirigée par Matthew Albert, est associée à ce projet, et s’intéresse notamment aux biomarqueurs associés à la guérison spontanée de l’hépatite C en phase aiguë (projet SPHINX financé par la Communauté Européenne). Par ailleurs, un programme international de recherches sur le VHC, initié par la Direction du Réseau international des instituts Pasteur, est coordonné à l’Institut Pasteur par Pascal Pineau, de l’ unité de recherche Organisation nucléaire et oncogenèse, par Vincenzo Barnaba, Angela Santoni (Université de Rome), Pénélope Mavromara (Institut Pasteur Hellénique, Athènes, Grèce) et Sergei Mukomolov (Institut Pasteur de Saint Petersbourg). Un consortium intitulé DHEVIRT ( Decoding HEpatitis VIruses-Related Tumors ) regroupe ces différents groupes et certains des groupes de l’Institut Pasteur, nommés ci-dessus. Ce consortium étudie les interactions entre le VHB ou le VHC et leur micro-environnement tissulaire (foie, tissu lymphoide) afin de caractériser les éléments déclenchant le processus de tumorigenèse et d’identifier des outils utilisables en clinique.

comment diminuer la graisse du ventre apres

LE MERIDIEN DU FOIE. par Theo · Publié 11/01/2016 · Mis à jour 06/02/2017. Il implique la gestion du débit sanguin et la libre circulation de l’Énergie. Responsable de l’Âme psychique, il est donc en relation avec la force de caractère et avec la capacité de vision et d’affirmation des désirs et des projets. Trajet du méridien du Foie. Le méridien du foie débute derrière l’ongle du gros orteil (F1), remonte entre les 1er et 2e orteils à un demi pouce du bord de la palme (F2). On remonte un pouce et demi au dessus à la réunion des 1er et 2e métatarsiens, dans l’espace interosseux (F3), puis en avant de la malléole interne, dans le creux du jambier antérieur (F4). Puis, 5 pouces au dessus du sommet de la malléole interne, sur le bord postérieur du tibia (F5). 2 pouces au dessus, sur le bord du tibia (F6), là ou on constate une légère dépression au toucher. Toujours en remontant, sur la face postérieure et inférieure de la tubérosité du tibia, à savoir 3 cm au dessous du pli interne du genou ou 1 pouce en arrière du point 9 de la rate/pancréas on arrive au (F7). Ensuite, à l’extrémité du pli du genou, dans le creux en avant des tendons des muscles demi-tendineux et demi-membraneux se trouve le (F8). On localise le (F9) à environ 4 cm au dessus du condyle interne du fémur (légère dépression sur la face interne de la cuisse). Puis toujours en remontant au niveau de l’artère fémorale, le (F10), à 1 cm au dessous du pli de l’aine. 1 cm plus haut le (F11). En remontant toujours un peu vers l’intérieur, à 1 cm au dessous de la symphyse pubienne, le (F12). Puis, juste au dessous de l’extrémité de la 11e côte le (F13). Le méridien se termine en (F14) situé sous le mamelon entre la 6e et 7e côte. Il permet le stockage des éléments nutritifs et régule aussi l’énergie nécessaire à l’activité générale. Il détermine aussi la capacité de résistance à la maladie en débloquant l’énergie nécessaire aux mécanismes de défense en cas d’agression de la maladie. Il joue un rôle important dans l’alimentation, la décomposition et la désintoxication du sang. C’est ici que s’inscrit son rôle par rapport aux sentiments, aux affects. En effet le sang qui dépend du Cœur, transporte les émotions. Si ce sang est « vicié », la qualité des émotions est mauvaise et les sentiments qu’elle nourrit seront à leur tour de mauvaise qualité. Par sa relation étroite avec le sang, il joue un rôle important dans le processus immunitaire. Il draine les toxines, règle la coagulation et régularise le métabolisme. Il détermine la qualité générale de l’énergie. Il gère notre rapport à l’affect comme le méridien de la Vésicule Biliaire mais cette fois-ci au niveau Yin, c’est-à-dire de « l’intérieur », en transformant, par épuration, filtrage, les émotions en sentiments. Le méridien du Foie maintient l’ordre à l’intérieur du corps et de l’âme d’un regard clair et nous permet de faire des projets et de voir nettement où nous voulons aller. Il est associé aux yeux, aux muscles, aux tendons, aux ligaments et aux organes génitaux. Pouvant se traduire par des problèmes de vue, la jaunisse, de tendinites, des crampes musculaires. Associé à la Colère. Peut apparaître un tempérament impatient, prompt à la colère, à la rigidité mentale et physique. En raison de ses caractéristiques, on dit aussi que le Foie exerce une influence sur la capacité que nous avons à organiser notre vie. Le Foie Stocke le sang. Il régularise le volume du Sang en fonction de l’activité physique. Le Foie régularise le volume du Sang en fonction de l’activité physique. Lorsque le corps est au repos, le Sang retourne au Foie, lorsque le corps est en activité, le Sang va aux muscles. Il s’agit d’un processus d’autorégulation, coordonné avec l’activité physique. Wang Ping, de la dynastie des Tang, écrivait: « Le Foie stocke le Sang… Lorsqu’une personne bouge, le Sang va dans les vaisseaux…Lorsqu’une personne est au repos, il va au Foie ». Lorsque l’individu est au repos et que le Sang retourne au Foie, il contribue à reconstituer l’énergie du corps. Lorsqu’il va aux muscles, au cours d’exercices divers, il les nourrit et les humidifie pendant tout le temps où ils sont en action. Le fait que le Foie exerce une fonction de régularisation sur le volume du Sang a une influence importante sur le niveau énergétique de l’individu. Lorsque le Sang se dirige au bon moment aux endroits adéquats du corps, il nourrit les tissus appropriés et nous donne donc de l’énergie. Il contribue à la résistance du corps aux facteurs pathogènes externes. Si les fonctions du Foie sont normales, le Sang nourrit bien la peau et les muscles qui sont alors capables de bien résister aux attaques des facteurs pathogènes externes. Si cette fonction est perturbée, le Sang irrigue mal et nourrit mal la peau et les muscles au moment nécessaire, pendant l’activité physique, et le corps est alors plus facilement envahi par les facteurs pathogènes externes. Le Foie est souvent comparé à un général de l’armée, car c’est à lui que l’on doit l’organisation générale de toutes les fonctions du corps dans la mesure où il assure à l’Énergie une circulation libre et correctement orientée. D’autres facteurs, plus importants, interviennent pour déterminer la résistance aux facteurs pathogènes, et notamment la force du Ki (Énergie) Protecteur et celle du Ki du Poumon. Toutefois, il est important de ne pas négliger l’importance du Foie dans ce domaine. Il règle les menstruations. La fonction de stockage du Sang par le Foie est extrêmement importante dans la physiologie et la pathologie de la femme. Nombre de problèmes gynécologiques sont dus à un dysfonctionnement du Ki ou du Sang du Foie. Si le Ki du Foie est bloqué, cela peut entraîner une stagnation du Sang du Foie avec tension prémenstruelle, règles douloureuses, et caillots noirs dans le sang menstruel. Le stockage du Sang par le Foie a également des répercussions sur le Ren Mai (Vaisseau Concepteur) et le Chong Mai (Vaisseau Gouverneur), car ces deux Vaisseaux Extraordinaires sont très intimement liés à l’utérus. Tout dysfonctionnement du Foie induit un déséquilibre de ces deux Vaisseaux et affecte les menstruations. Le Sang du Foie humidifie aussi les yeux et les tendons. Si le Sang du Foie est insuffisant, la vision est trouble, les muscles souffrent de crampes et les tendons se contractent. Enfin, il existe une relation d’influence réciproque entre le Sang et le Foie: si le Sang n’est pas normal, s’il est insuffisant ou atteint par la Chaleur, il peut affecter les fonctions du Foie. Inversement, si les fonctions du Foie ne sont pas normales, cela peut affecter la qualité du Sang et entraîner certaines maladies de la peau, comme l’eczéma ou le psoriasis. Cette idée a été avancée par le Dr. J. Shen qui prétend que, tout comme entreposer de la nourriture dans un endroit inapproprié peut la gâter (par exemple dans un récipient sale, ce qui va favoriser la prolifération des bactéries), de même, un dérèglement des fonctions du Foie, qui représente l’endroit où est stocké le Sang, peut « gâter le Sang et engendrer des maladies de la peau ». Il assure la libre circulation du Ki (Énergie) De toutes les fonctions du Foie, c’est celle qui est la plus importante et elle est pratiquement toujours au centre des déséquilibres du Foie. Dans la théorie des Cinq Éléments, le mouvement du Ki du Foie peut être associé au caractère Bois et à son mouvement expansif dans toutes les directions. Cette fonction a trois aspects principaux: Elle est en relation avec l’état émotionnel. Elle est en relation avec la digestion. Elle est également en relation avec la sécrétion de bile. – La fonction du Foie d’assurer une libre circulation au Ki a une influence très profonde sur l’état émotionnel. Si cette fonction est normale, le Ki circule normalement et la vie émotionnelle est harmonieuse. Si cette fonction est altérée, la circulation du Ki est obstruée, le Ki est bloqué et on voit apparaître un sentiment de frustration, de la dépression, de la colère refoulée, ainsi que des symptômes physiques comme des douleurs au niveau des hypocondres, une sensation de nœud dans la gorge, ou une distension abdominale. Chez les femmes, on peut trouver des symptômes de tension prémenstruelle avec dépression, irritabilité et distension des seins. Cette relation est réciproque: un Ki du Foie bloqué entraîne des tensions émotionnelles et des frustrations, et inversement une vie émotionnelle caractérisée par la frustration ou la colère refoulée, perturbe la fonction du Foie et altère la libre circulation du Ki. – Lorsque le Foie est en bonne santé, il assure la libre circulation du Ki et aide ainsi l’Estomac et la Rate à assurer leur fonction digestive. Si le Ki du Foie circule librement, l’Estomac peut faire mûrir et pourrir la nourriture, et la Rate peut extraire le ki des Aliments. Si le Foie est perturbé, le Ki du Foie stagne, il peut envahir l’Estomac et empêcher la descente du Ki de l’Estomac avec, pour conséquence, des éructations, des régurgitations acides, des nausées et des vomissements. S’il envahit la Rate, il perturbe la fonction de transformation et de transport de la nourriture, empêche la montée du Ki de la Rate et provoque des diarrhées. C’est ce que l’on nomme « le Bois agresse la Terre » dans la théorie des Cinq Eléments. C’est un des aspects pathologiques de ce qu’est la perturbation d’une fonction physiologique normale du Ki du Foie, et qui consiste à assister l’Estomac et la Rate. Une circulation sans obstacle du Ki du Foie est de première importance pour assurer une circulation du Ki harmonieuse dans tout le Réchauffeur Moyen. Comme le Ki de l’Estomac doit descendre et celui de la Rate monter, le Réchauffeur Moyen se situe à un carrefour du Ki qui circule dans des directions diverses. Le rôle du Foie est alors de s’assurer que le Ki de l’Estomac et celui de la Rate circulent dans le bon sens et sans entrave. – Si le Foie n’assure pas la libre circulation du Ki, ceci a des répercussions sur l’écoulement de la bile. Si le Ki du Foie stagne, l’écoulement de la bile peut se trouver bloqué avec, pour conséquence, un goût amer dans la bouche, des éructations ou une jaunisse. Il gouverne les tendons ligaments et muscles. L’état des tendons a une influence sur notre capacité de mouvement et d’activité physique. C’est la contraction ou le relâchement des tendons qui assure le mouvement des articulations. La faculté de contraction ou de relâchement des tendons dépend de la façon dont ils sont nourris et humidifiés par le Sang du Foie. Si le Sang du Foie est abondant, les Tendons sont bien nourris et bien humidifiés, les articulations bougent correctement et librement, les muscles fonctionnent bien. Si le Sang du Foie est insuffisant, les Tendons ne sont pas suffisamment nourris et humidifiés, et il en résulte des contractions, des spasmes, des problèmes d’extension et de flexion, des engourdissements des membres, des crampes musculaires, des tremblements, de la tétanie ou de la faiblesse des membres. C’est pourquoi: « Lorsque le Ki du Foie décline, les Tendons ne peuvent plus bouger ». L’influence du Foie sur les Tendons a également une autre signification qui correspond à certains états neurologiques dans la perspective de la médecine occidentale. Par exemple, un enfant qui a contracté une maladie infectieuse comme la méningite, avec température élevée et convulsions, souffre, en termes de médecine chinoise, d’une attaque Chaleur qui a provoqué un Vent du Foie. Le Vent Interne du Foie entraîne des contractions et des tremblements musculaires qui engendrent des convulsions. Il se manifeste dans les ongles. Si le Sang du Foie est abondant, les ongles sont sains et bien humidifiés. Si le Sang du Foie est insuffisant, les ongles ne sont pas suffisamment nourris, ils deviennent sombres, cassants, secs et rainurés. On lit: « Le Foie contrôle les Tendons et son état de santé se reflète dans les ongles ». Il s’ouvre aux yeux. L’œil est l’organe des sens qui est associé au Foie. C’est parce que les yeux sont nourris et humidifiés par le Sang du Foie qu’ils peuvent voir. le Sang du Foie est abondant, les yeux sont humidifiés correctement et la vision est bonne. Si le Sang du Foie est insuffisant cela peut entraîner une vision trouble, de la myopie, des mouches volantes, du daltonisme, ou une impression de sable dans les yeux qui sont secs, vision brouillée, yeux rouges, douloureux, irrités, tremblements du globe oculaire. Outre le Foie, d’autres viscères Yin et Yang ont une influence sur les yeux, et plus particulièrement le Cœur, le Rein, le Poumon, la Vésicule Biliaire, la Vessie et l’Intestin Grêle. « L’Essence des cinq viscères Yin et des six viscères Yang monte irriguer les yeux ». En particulier, l’Essence du Rein nourrit les yeux, de sorte que bon nombre de pathologies chroniques des yeux sont dues à l’épuisement de l’Essence du Rein. Le Cœur est également en relation étroite avec les yeux. » L’œil reflète l’état du Cœur, qui abrite l’Esprit ». « Le Cœur concentre l’Essence des 5 viscères Yin, ce qui se voit dans l’œil ». Ainsi, l’œil reflète également l’état de l’Esprit et du Cœur. En conclusion, le Rein et le Cœur sont les deux viscères Yin qui, en plus du Foie, sont le plus étroitement liés aux yeux. Traditionnellement, le Ki du Foie est associé à la capacité des yeux de distinguer les Cinq Couleurs, et le Sang du Foie est associé à une bonne vision. Le Foie est lié a l’esprit de décision. Tout comme en cas de maladie, le Ki du Foie peut facilement stagner, devenir excessif, et le Yang du Foie monter et engendrer de l’irritabilité et de la colère, cette même énergie produite par le Foie peut, en cas de bonne santé, engendrer une grande force créatrice et un esprit de décision affirmé. C’est pour cela que l’on dit, en médecine chinoise, qu’un Foie en bonne santé donne à l’individu fermeté et résolution, ainsi qu’un allant et un dynamisme sans pareil. Le Foie influence la montée et la croissance. Lorsque l’individu est en bonne santé, le Ki du Foie monte et se propage dans toutes les directions pour assurer au Ki une circulation sans obstacle dans la totalité du corps. Le terme de « croissance » est à comprendre ici dans un sens symbolique, car le Foie est associé au Bois, qui est lui-même comparé à la montée de la sève qui permet la croissance de l’arbre. Dans les cas pathologiques, le mouvement de montée du Ki du Foie peut devenir incontrôlable et entraîner une séparation du Yin et du Yang, ainsi qu’une montée excessive du Yang du Foie et du Feu du Foie. Cet état se traduit par de l’irritabilité, des accès de colère, un visage rouge, des étourdissements, des acouphènes et des céphalées. Le Foie contrôle l’organisation. On dit que c’est le Foie qui nous donne la capacité d’organiser notre vie de façon sage et harmonieuse. Dans les cas pathologiques, les déséquilibres du Foie peuvent se traduire par une incapacité à organiser notre vie et à lui trouver un sens. Le Foie déteste le Vent. Les climats venteux affectent souvent le Foie. On voit ainsi que la relation entre le Foie et le « Vent » concerne non seulement le Vent Interne mais aussi le Vent Externe. Il n’est pas rare de voir des patients qui souffrent de déséquilibre du Foie se plaindre de céphalées et de raideurs de la nuque qui apparaissent après une période de temps venteux. Le Foie peut provoquer des convulsions. Les convulsions sont la manifestation d’un Vent Interne qui provient toujours du Foie. Le Foie est associe au coté gauche. Bien que situé du côté droit, le Foie est associé au côté gauche du corps pour plusieurs raisons. On dit que les céphalées localisées du côté gauche de la tête proviennent du Foie, et plus précisément d’un Vide de Sang du Foie, alors que les céphalées localisées du côté droit proviennent de la Vésicule Biliaire. Bien entendu, ceci n’est pas toujours vérifié en pratique. Le côté gauche de la langue reflète plus particulièrement l’état du Foie, alors que le côté droit reflète celui de la Vésicule Biliaire. Pour ce qui est du diagnostic par les pouls, on sent, bien entendu, l’énergie du Foie du côté gauche.

US Search Mobile Web. Welcome to the Yahoo Search forum! We’d love to hear your ideas on how to improve Yahoo Search. The Yahoo product feedback forum now requires a valid Yahoo ID and password to participate. You are now required to sign-in using your Yahoo email account in order to provide us with feedback and to submit votes and comments to existing ideas. If you do not have a Yahoo ID or the password to your Yahoo ID, please sign-up for a new account. If you have a valid Yahoo ID and password, follow these steps if you would like to remove your posts, comments, votes, and/or profile from the Yahoo product feedback forum. Vote for an existing idea ( ) or Post a new idea… Hot ideas Top ideas New ideas Category Status My feedback. Improve your services. Your search engine does not find any satisfactory results for searches. It is too weak. Also, the server of bing is often off. I created a yahoo/email account long ago but I lost access to it; can y'all delete all my yahoo/yahoo account except for my newest YaAccount. I want all my lost access yahoo account 'delete'; Requesting supporter for these old account deletion; 'except' my Newest yahoo account this Account don't delete! Because I don't want it interfering my online 'gamble' /games/business/data/ Activity, because the computer/security program might 'scure' my Information and detect theres other account; then secure online activities/ business securing from my suspicion because of my other account existing will make the security program be 'Suspicious' until I'm 'secure'; and if I'm gambling online 'Depositing' then I need those account 'delete' because the insecurity 'Suspicioun' will program the casino game 'Programs' securities' to be 'secure' then it'll be 'unfair' gaming and I'll lose because of the insecurity can be a 'Excuse'. Hope y'all understand my explanation! I want all my lost access yahoo account 'delete'; Requesting supporter for these old account deletion; 'except' my Newest yahoo account this Account don't delete! Because I don't want it interfering my online 'gamble' /games/business/data/ Activity, because the computer/security program might 'scure' my Information and detect theres other account; then secure online activities/ business securing from my suspicion because of my other account existing will make the security program be 'Suspicious' until I'm 'secure'; and if I'm gambling online 'Depositing' then I need those account 'delete' because the insecurity 'Suspicioun' will program the casino game 'Programs' securities' to be… more.