comment perdre du poids vitec group


Quand on a une sensation de poids sous les côtes associée à des douleurs au foie, il est préférable de consulter son médecin pour établir le diagnostic, car,si le plus souvent il n'y a rien de grave, cela n'exclut pas la possibilité qu'une tumeur soit en train de se développer au niveau du foie. La douleur donne parfois l'impression que le foie prend trop de place et on a aussi mal dans le dos.Mais en fait quand la douleur est causée par une tumeur, elle n'est pas nécessairement forte et nombre de patients qui n'éprouvaient qu'une douleur sourde ont finalement appris qu'ils avaient une tumeur. Il est donc difficile d'assimiler une douleur au foie à la présence d'une tumeur; il peut n'y avoir qu'une simple douleur sous la cage thoracique ou des crampes, ou bien encore des douleurs à l'épaule droite qui sont accentuées par la respiration ou la toux.La présence de tels symptômes doit tout de suite vous inciter à consulter votre médecin car un traitement pris à temps peut vous sauver la vie. La douleur hépatique se produit lorsque les cellules du foie et les intervalles entre elles sont engorgés de mauvaise graisse qui gonflent le foie et l'alourdissent.Le foie est situé dans l'abdomen donc souvent on confond douleurs hépatiques e douleurs abdominales.Seul le médecin peut faire la différence entre les deux et identifier la douleur hépatique. Causes des douleurs au foie. Une grande variété d'affections hépatiques provoque des douleurs au foie: tumeur donc mais aussi intoxication, cyrrhose, hépatite et autres.Ceratins symptômes supplémentaires accompagnent la douleur comme la fatigue, les difficultés respiratoires, des maux de tête, des démangeaisons, des nausées, des troubles de l'appétit, le gonflement des testicules et enfin des douleurs au dos ou à l'épaule.tous ces symptômes doivent donc être pris très au sérieux. Les tumeurs au foie sont bien entendu le pire des dysfonctionnements: les cellules, quand elles se multiplient avec une vitesse exagérée, sont généralement cancéreuses! Le terme "hépatique" vient du grec "hépato" désignant le foie.Cet organe est vital pour le corps et sans lui nous ne pouvons survivre car c'est lui qui traite les graisses, l'alcool, les produits chimiques toxiques etc et donc protège le corps en éliminant toutes les toxines qui lui sont nuisibles. Quand il y a une trop grande absorption de polluants et de substances toxiques, ce qui est le cas dans notre environnement actuel, et donc trop de toxines à éliminer,le foie est en surcharge et cette surcharge peut le détruire. Traitement. Les tumeurs au foie sont habituellement traitées par chimiothérapie, radiothérapie, chirurgie ou transplantation. Au quotidien vous garderez votre foie en bonne santé en consommant régulièrement: brocolis, choux-fleurs, choux, petits fruits frais, pruneaux, raisins secs, pommes, poires, riz,et céréales; Vous éviterez les aliments trop riches en graisses et cholestérol.Vous modifierez avantageusement votre style de vie en réduisant alcool et tabac. La modification de vos habitudes alimentaires peut vous aider à prolonger votre vie en protégeant votre foie.

perdre du poids recette tiramisu

Douleur abdominale. Analyser une douleur abdominale. Causes possibles de la douleur abdominale selon la localisation. Chez le nourrisson avant 2 ans.

le meilleur sport pour maigrir de deux lux

Maladies: 15 symptômes à ne pas négliger. Santé. Maladies: 15 symptômes à ne pas négliger. Cet article fait aussi partie des dossiers: On a toutes de petits bobos à l'occasion. Mais comment reconnaître ceux qui méritent qu'on s'y attarde? Voici 15 cas en apparence bénins où il vaut mieux consulter un médecin. 1. Mal de tête. Causes probables: Si la douleur est localisée ou «en casque» (impression de porter un bandeau trop serré), on souffre d'une céphalée de tension, un mal de tête bénin qui peut être causé par le stress, la fatigue, la pollution, le parfum, la cigarette et les soucis. La migraine, qui touche environ 15 % des femmes, se caractérise pour sa part par des pulsations dans une tempe en particulier et peut s'accompagner de nausées, de larmoiements, de vomissements ou d'intolérance à la lumière et au bruit. Elle peut être déclenchée par certains aliments et boissons, les fluctuations hormonales, le stress, un sommeil irrégulier et un effort physique ou intellectuel, entre autres. Quand consulter? Si la douleur est différente de celle qu'on ressent habituellement, on appelle Info-Santé pour savoir si notre état nécessite une visite immédiate chez le médecin. «On doit consulter lorsque le mal de tête est nouvellement apparu, pulsatile (on sent son coeur battre dans sa tête) et qu'il s'accompagne d'une altération de la parole et de l'engourdissement d'un membre», ajoute la Dre Christiane Laberge, omnipraticienne. Ces symptômes neurologiques pourraient être ceux d'un cancer du cerveau. Si on souffre de migraines, on consulte notre médecin de famille pour recevoir le traitement approprié. 2. Étourdissement ou vertige. Causes probables: Selon la Dre Anne Bruneau, omnipraticienne, 99 % des étourdissements (sensation de marcher sur un plancher instable) sont bénins et peuvent être causés par la fatigue ou, tout simplement, par un repas manqué (ce qui entraîne une baisse du taux de glucose sanguin). Les chutes de pression entraînent aussi des étourdissements; c'est le cas, par exemple, lorsqu'on se lève trop vite de son lit le matin. «Les gens qui font une crise d'hyperventilation se sentent aussi très étourdis», ajoute la Dre Claude-Élène Paquin, une omnipraticienne qui travaille à l'urgence. L'anémie peut aussi provoquer des étourdissements. Le vertige (sensation de se trouver dans un manège), quant à lui, peut survenir quand on tourne rapidement la tête. Il est souvent causé par la labyrinthite, une inflammation des canaux de l'oreille. Cette infection virale peut durer plusieurs semaines. Quand consulter? On consulte immédiatement quand l'étourdissement ou le vertige s'accompagne d'un symptôme neurologique (mal de tête intense, vision double, perte d'audition, difficulté à marcher et à parler), car il peut s'agir d'un ACV. On conseille évidemment de voir un médecin lorsque ces symptômes sont répétitifs et très incommodants. Si les symptômes sont ceux d'une labyrinthite, on consulte si les vertiges persistent et s'intensifient après plus de 24 heures. 3. Changement de couleur de la peau. Causes probables: Si le vieillissement et le soleil sont souvent responsables de l'apparition de taches brunâtres ou de grains de beauté, des changements hormonaux (associés à la grossesse, aux contraceptifs oraux et à l'hormonothérapie) peuvent aussi en être la cause. Quand consulter? On le fait rapidement si la lésion est asymétrique, devient plus foncée, s'agrandit, si sa bordure est irrégulière ou si elle saigne. Il s'agit de signes d'un cancer de la peau. Même si ce n'est pas le cas, il est bon de mentionner l'apparition de ces taches à notre médecin de famille à l'occasion de notre examen annuel. 4. Soif constante. Causes probables: La déshydratation peut être attribuable à la chaleur, la diarrhée, la fièvre, les médicaments et les diurétiques, comme le café, le thé et les produits naturels (ex.: la glucosamine). Avoir toujours soif est cependant un des principaux symptômes du diabète. Quand consulter? Quand on se réveille la nuit pour boire un verre d'eau. «Le ronflement peut aussi entraîner la soif, précise la Dre Christiane Laberge, mais une gorgée d'eau nous satisfait alors, ce qui n'est pas le cas si on souffre de diabète.» Causes probables: Si on boit beaucoup d'eau, on urine évidemment souvent, encore plus quand on consomme des diurétiques. Le besoin d'uriner devient aussi plus fréquent avec l'âge et après plusieurs accouchements. En revanche, un besoin fréquent d'uriner est aussi lié au diabète. Quand consulter? On urine plus de huit fois dans la journée et plus de deux fois la nuit, sans raison apparente et cela affecte notre qualité de vie. On consulte aussi lorsque une fréquente envie d'uriner s'accompagne des symptômes suivants: brûlement lorsqu'on fait pipi, urine mal odorante et présence de sang. «Ce sont les signes d'une infection urinaire, dit la Dre Claude-Élène Paquin. Si elle n'est pas traitée, elle peut affecter le rein.» 6. Toux persistante. Causes probables: «Une toux due à rhume peut durer un bon deux semaines», dit la Dre Claude-Élène Paquin. Si la toux persiste, elle peut témoigner d'une bronchite. La cigarette, certains médicaments contre l'hypertension et la rhinite (une congestion nasale causée par un virus) peuvent entraîner une toux chronique. «Chez les jeunes, la toux est un des premiers signes de l'asthme», poursuit le Dr André-H. Dandavino, qui a dirigé l'ouvrage Guide familial des symptômes. Quand consulter? «Quand la toux dure depuis plus de deux semaines», dit la Dre Claude-Élène Paquin. Causes probables: La perte de poids peut notamment être due à un stress important, à la déprime, à l'hyperthyroïdie, au diabète, à la maladie d'Alzheimer chez les personnes âgées ou même à un cancer. Quant au gain de poids, il peut notamment s'expliquer par l'hypothyroïdie. Quand consulter? Lorsque la perte ou le gain de poids est notable. Certains médecins parlent de 5 % du poids initial, d'autres de 10 %. Causes probables: La constipation est souvent causée par une consommation pauvre en fibres alimentaires et trop riche en fer ainsi qu'un manque d'hydratation et d'exercice. Le stress, l'anxiété, les médicaments et suppléments (comme le calcium) ou la présence d'hémorroïdes peuvent aussi en être responsables. La diarrhée, pour sa part, peut tout simplement être due à l'ingestion de fruits comme l'ananas ou la noix de coco. Mais «la plupart du temps, elle est d'origine virale», note la Dre Claude-Élène Paquin. Dans ce cas, elle dure de 7 à 10 jours. Une alternance de constipation et de diarrhée peut être causée par le syndrome du côlon irritable. Quand consulter? Quand on observe, sans raison apparente, un changement dans la fréquence ou la consistance de nos selles depuis environ deux semaines. La constipation accompagnée de douleurs abdominales ou de sang et de mucus dans les selles mérite qu'on consulte rapidement. Ultimement, ces symptômes peuvent être liés à un cancer du côlon. Quant à la diarrhée, on consulte si elle dure depuis environ 10 jours ou si elle s'accompagne de fièvre. 9. Mal de dos. Causes probables: Les maux de dos sont souvent dus au stress, à une mauvaise posture au travail (on est toujours penchée en avant) et à un manque de conditionnement physique. Un faux mouvement ou un effort physique mal effectué peuvent aussi en être la cause. «Chez les femmes âgées, le mal de dos peut être dû à l'arthrose, ajoute le Dr André-H. Dandavino. Comme elles prennent souvent du poids en vieillissant, la pression est plus importante sur la colonne.» Quand consulter? Selon la Dre Anne Bruneau, si on est dans l'une de ces situations: le mal de dos survient après un traumatisme important, si on est âgée de 50 ans et plus (le risque de cancer des os est plus important), si on a un antécédent personnel de cancer, si on a perdu du poids et on fait de la fièvre, si la douleur au dos est associée à un problème urinaire (un nerf est peut-être coincé) et si on ressent une douleur et un engourdissement dans les jambes. Causes probables: Un nouveau savon pour le corps ou la lessive, le port du jean ou du string peuvent provoquer une irritation de la vulve. Une vaginite à campignons peut aussi causer des démangeaisons. Quand consulter? Les démangeaisons s'accompagnent d'une sensation de brûlure, on note l'apparition de lésions, des pertes vaginales et une douleur à la pénétration. «On pense alors aux MTS, surtout lorsque ce problème correspond à un changement de partenaire», dit la Dre Anne Bruneau. 1 1. Acouphène. Causes probables: L'acouphène, caractérisé par des bourdonnements, craquements ou tintements dans les oreilles, peut survenir après une exposition à des bruits très forts ou avec le vieillissement. La cire accumulée et différents troubles de l'oreille peuvent également en être la source. Quand consulter? Quand on entend souvent des bruits qui ne proviennent pas de notre environnement ou quand les bourdonnements s'accompagnent de vertiges et de surdité, des symptômes de la maladie de Ménière, une maladie chronique dont on ne connaît pas la cause. 12. Changement dans les menstruations. Causes probables: Il s'agit souvent de simples fluctuations hormonales. «Les menstruations varient en fonction de l'âge et même du décalage horaire», observe la Dre Anne Bruneau. Le stress et la fatigue peuvent aussi causer ce changement. Quand consulter? On voit rapidement un médecin si nos saignements sont hémorragiques (on doit changer notre serviette aux heures). Si on observe une augmentation notable des saignements, on attend deux ou trois cycles avant de consulter (pour vérifier si les symptômes se maintiennent ou s'ils rentrent dans l'ordre naturellement). Ces saignements abondants peuvent être dus à un fibrome utérin, d'après la Dre Claude-Élène Paquin. Lorsque nos règles sont irrégulières ou douloureuses, on attend aussi quelques cycles avant de consulter. Chez les femmes ménopausées, les saignements qui apparaissent un an après l'arrêt des règles doivent être pris au sérieux. «Le saignement post-ménopausique est le symptôme principal d'un cancer interne de l'utérus», note la Dre Christiane Laberge. 13. Douleurs articulaires. Causes probables: L'arthrite. L'arthrose, une forme d'arthrite causée par la détérioration du cartilage, touche surtout les hanches, les genoux, les mains et la colonne vertébrale. La polyarthrite rhumatoïde, communément appelée arthrite rhumatoïde, est une maladie chronique qui se manifeste par la rougeur, la douleur, l'enflure et une sensation de chaleur aux articulations. Affectant généralement les mains et les pieds, elle peut provoquer des raideurs matinales qui durent parfois plus de 30 minutes. Quand consulter? Lorsqu'on présente les signes de l'arthrite rhumatoïde. En consultant rapidement, on peut empêcher la déformation de l'articulation, souligne la Dre Christiane Laberge. Si on soupçonne une arthrose, on tente de se soulager à l'aide d'acétaminophène. En cas de douleur intense et persistante, on consulte. 14. Essoufflement. Causes probables: C'est souvent dû à une mauvaise forme physique. Fréquent chez les fumeurs, l'essoufflement est aussi un symptôme de l'asthme. Quand consulter? Quand on est essoufflée en prenant notre douche ou en s'habillant, répond la Dre Claude-Élène Paquin. «On consulte aussi si l'essoufflement survient subitement et est accompagné de douleur à la poitrine.» Il peut s'agir d'angine ou d'une embolie pulmonaire. 15. Douleur à la poitrine. Causes probables: Si la douleur dure une minute ou deux, il s'agit d'un spasme musculaire. Quand consulter? Intense, la douleur (crampe, serrement ou sensation de recevoir un coup de poignard) s'étend au cou et aux épaules et s'accompagne d'un essoufflement anormal à l'effort. Diagnostic: crise d'angine de poitrine.

comment faire pour vite maigrir facilement adverbe

Maladie foie. producteur ou co-producteur. Edition Française Cinématographique. Jean Benoit Lévy. Sur le même thème. Quelques interventions sur les animaux domestiques. Maladies d'alcool: le dernier verre. Algérie pastorale. La malaria vaincue. Off carte /moutons Pyrénées. La France au désert. La médecine devant l'épidémie: stratégies contre l'inconnu. Les malades passent à l'acte. restez connecté. Vous pouvez accéder actuellement aux: - journaux radio de 1961 à 1974 (1972: année incomplète), - journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014. Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève. Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience. L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

menu equilibre pour maigrir piment

le manger. Takenoko gohan, riz aux pousses de bambou. Pour changer du riz blanc, voici une recette japonaise de riz mélangé: takenoko gohan, le riz aux pousses de bambou, un plat printanier par excellence. Articles les plus récents. Préparer les pousses de bambou. Dans certaines épiceries spécialisées et dans les jardins, on peut tomber sur des pousses de bambou fraîches. Vous trouverez dans cet article tous les conseils nécessaires pour apprendre à les préparer. Mangez votre glycine. Si une partie de la glycine est toxique, ses fleurs sont traditionnellement mangées dans le Sud France, en Chine et au Japon, et elles sont très bonnes. Voici de quoi en faire des beignets et des salades. Sakuramochi de Tokyo, la recette. Pour fêter le printemps, voici deux recettes: les feuilles de cerisier fermentées, et les sakuramochi de Tokyo, pâtisseries aux feuilles de cerisier que l’on mange traditionnellement pour Hinamatsuri, la fête des filles au Japon. L’art de la fermentation. L’art de la fermentation, livre que j’ai écrit avec Luna Kyung, sera publié aux éditions La Plage le 17 mars 2016. 150 recettes fermentées du monde entier à découvrir. Hinamatsuri, la fête des filles. Au Japon, c’est la fête des filles le 3 mars, appelée Hinamatsuri. On y mange de jolis sushi éparpillés (chirashisushi) et de jolis mochi aux feuilles de cerisier (sakuramochi). Attention, repas rose bonbon. Porc braisé facile et râmen express. Faire des rāmen complètes à la maison, c’est long et compliqué. Pour tous les paresseux du monde, voici une recette simplifiée de nouilles au bouillon garnies d’un fabuleux porc braisé et d’oeufs marinés. La courgette trompette. La courgette trompette est une merveille culinaire rare, hyper-locale et donc méconnue. Sa chair est si tendre qu’on dirait du beurre, sa peau très fine est d’un joli vert pâle et acidulé, et son petit goût de noisette en fait une véritable gourmandise. Minato Shokudo, la cantine du port. Minato Shokudō, c’est la cantine du port d’Hachinohe, au nord du Japon. Le sashimi y est frais, beau et délicieux, servi au juste prix et sans chichi. Tesagan Gin Je, le festival végétarien. Tesagan Gin Je, c’est le festival végétarien annuel en Thaïlande. Autour des temples, les stands de street food regorgent de plats et en-cas végétariens. Gros plan sur le manger et les rituels de cette fête extraordinaire. Tempura de fleurs de courgette (vegan et pas vegan) Quand les produits niçois rencontrent la cuisine japonaise, ça fait des étincelles. Ou de la tempura de fleurs de courgette: une friture délicate et savoureuse, qui croustille juste comme il faut et ne manque pas de moelleux. Mariage franco-japonais réussi.

Douleur au flanc droit. La douleur dans le flanc droit est l’un des maux les plus observés aux urgences. Les douleurs abdominales de ce côté sont souvent fortes et peuvent être spontanées, chroniques, sourdes, avec des coups lancinantes, localisées ou diffuse. Les symptômes associés peuvent être la nausée, vomir, un engourdissement, de la constipation, de la diarrhée, une perte d’appétit, le ventre gonflé, un météorisme et de la fièvre. Causes de la douleur dans le flanc droit. Appendicite La cause la plus commune de douleur dans la partie inférieure droite de l’abdomen est l’appendicite, ou une inflammation de l’appendice. Cela se produit dans environ 10 % de la population et est plus fréquente entre 10 et 30 ans, même si cela peut survenir à tout âge. La cause de l’appendicite peut être une infection ou un blocage qui conduit à l’inflammation et au gonflement. Les symptômes commencent généralement comme une mal au ventre autour du nombril ou dans le centre de la partie supérieure de l’abdomen, puis se déplace vers le côté droit en bas. Cette douleur devient plus nette après plusieurs heures et s’aggrave avec la pression. Lorsqu’une pression profonde est faite, puis relâchée, on ressent une douleur aiguë par ricochet. Les symptômes associés sont: fièvre, nausées, vomissements, perte d’appétit, constipation ou diarrhée. Si on ressent ces symptômes, il faut se rendre immédiatement aux urgences. Pancréatite Le pancréas est situé sous le foie et derrière l’estomac, il libère des enzymes qui aident la digestion et produisent également de l’insuline qui est nécessaire pour absorber le glucose dans les cellules et les tissus. Les maladies du pancréas peuvent causer des douleurs dans le quadrant supérieur droit, parmi celles-ci, il y a le cancer du pancréas et la pancréatite. Hernie abdominale Les opérations de hernies abdominales sont fréquentes, même si la hernie en elle-même n’est pas douloureuse. Principalement, cela sert à éviter une situation d’urgence appelée une hernie étranglée. Selon l’emplacement, la hernie peut causer des douleurs abdominales dans le flanc droit. Avec cela, la douleur augmente constamment, la zone est douloureuse au toucher et cela provoque souvent des nausées et/ou des vomissements. Douleur au foie: position et nature. Le foie est situé dans le quadrant supérieur droit de la cavité abdominale. La douleur au foie se ressent dans la partie supérieure droite de l’abdomen, sous les côtes inférieures. La nature de la douleur provoquée par les maladies du foie est souvent décrite comme une douleur sourde et gênante. Certaines personnes décrivent la gêne comme de la lourdeur ou des crampes sous la cage thoracique dans la partie supérieure droite de l’abdomen. Le foie est recouvert d’une épaisse capsule où se trouvent de nombreux récepteurs de la douleur. La pression contre cette capsule est ressenti comme une douleur au foie et cela peut se produire lorsque le foie est gonflé ou agrandie, lorsqu’il y a une inflammation aiguë de l’organe ou d’éventuelles blessures qui provoquent une augmentation de la pression sur la capsule du foie. Quelles sont les causes de la douleur au foie? Comme déjà mentionné, les maladies du foie sont les causes les plus fréquentes de la douleur au foie. La plupart de ces causes sont graves et dangereuses si elles ne sont pas diagnostiquées et traitées à temps. Toutes les formes d’hépatite provoquent la jaunisse (itère) et une douleur au foie. D’autres symptômes sont la perte d’appétit, une perte de poids, de la fièvre et de la fatigue. La douleur hépatique peut être ressentie également au niveau de l’épaule. Sans traitement, la maladie peut s’aggraver et peut donner une insuffisance hépatique. Le cancer du foie Une autre maladie qui provoque des douleurs au foie est le cancer qui se découvre généralement dans les derniers stades. La douleur est généralement ressentie dans le quadrant supérieur droit. D’autres symptômes sont de la raideur et des gonflements abdominaux, de la fatigue, une perte d’appétit et de poids. Stéatose hépatique Il s’agit d’une maladie dans laquelle le foie grossit en raison de l’accumulation de graisse. Cela peut également provoquer un dysfonctionnement hépatique et des douleurs. D’autres symptômes incluent de la fatigue, une perte d’appétit et une perte de poids. Que faut-il faire? La première chose à faire est de changer son alimentation et de manger des aliments moins gras. Cirrhose Les symptômes les plus courants sont des douleurs abdominales, de la raideur, de la fatigue, des nausées, des démangeaisons et une perte d’appétit. La personne concernée peut également développer une jaunisse et un gonflement de l’abdomen. Surcharge toxique Ce pourrait être une cause possible de douleur au foie. D’autres symptômes de la maladie sont des douleurs musculaires et des articulations, de la fatigue constante, une dépression, des réactions allergiques, etc. D’autres causes de la douleur dans le foie sont: 1. thrombose de la veine hépatique, 2. abcès du foie, 3. tumeur dans le foie, 4. fibrose du foie, 5. consommation d’alcool, 6. hypertrophie de la rate. Maladies de la vésicule biliaire Outre les maladies décrites ci-dessus, les problèmes de vésicule biliaire peuvent provoquer des douleurs dans la partie supérieure droite de l’abdomen. Il est dit que la douleur au foie est beaucoup plus répandue dans la nature que celle causée par les problèmes de vésicule biliaire ou du pancréas. Les calculs biliaires peuvent être asymptomatiques ou peuvent provoquer des coliques biliaires après les repas. La douleur est localisée dans la partie supérieure de l’abdomen ou dans le flanc droit. Calculs dans le rein droit Certaines petites accumulations de cristaux peuvent se former à l’intérieur des reins, en particulier lorsque l’urine est trop concentrée. Les calculs rénaux peuvent passer le long de l’appareil urinaire, du rein à la vessie. Le transit peut être très douloureux, même si les calculs ne causent pas de dommages permanents. Les symptômes sont des douleurs sous les côtes à droite, dans le flanc droit et derrière le dos. La douleur peut irradier vers la région abdominale inférieure droite et dans l’aine. La douleur peut se produire par vagues et peut varier en intensité. Les symptômes associés sont des douleurs au moment d’uriner, des nausées, des vomissements, de la fièvre accompagnée de frissons et des mictions fréquentes. L’urine peut devenir rosée, rougeâtre ou brunâtre, elle peut également être trouble et malodorante. Parfois, la douleur peut être soulagée en buvant beaucoup d’eau et en prenant des analgésiques. Toutefois, si la douleur est sévère, il peut être alors nécessaire de consulter un médecin pour l’élimination des calculs. L’infection du rein droit L’infection de la vessie ou des autres parties du tractus urinaire peut se propager vers les reins, ce qui provoque une inflammation et des douleurs. Elle est caractérisée par des douleurs abdominales basses, un mal de dos, une douleur au flanc ou à l’aine. Il y a une envie persistante d’uriner et des mictions peuvent être douloureuses. On peut voir du pus ou de sang dans les urines. Souvent, il y a également de la fièvre. L’infection du rein peut donner d’importants dégâts diffus par infection au rein si elle n’est pas traitée. Le traitement comprend des antibiotiques pour prévenir les complications. Les kystes ovariens à droite L’ovaire peut produire des kystes remplis de liquide qui peuvent se développer et causer de l’inconfort. En général, les kystes ovariens sont inoffensifs et peuvent disparaître d’eux-mêmes, mais ils peuvent s’élargir et tourner, produisant une douleur dans le bas de l’abdomen. Ils peuvent donner des douleurs pelviennes sourdes, persistantes ou intermittentes ou persistantes qui peuvent irradier dans le dos et dans la cuisse. Les douleurs pelviennes peuvent être ressenties vers le début ou la fin d’un cycle menstruel. Les règles peuvent être irrégulières. La douleur abdominale basse peut également être associée à la sensation de lourdeur ou de ventre gonflé, à des nausées, à des vomissements et à une pression sur la vessie ou du rectum. Constipation Une autre cause fréquente de douleurs abdominales en bas à droite (ou à gauche) est causée par la constipation. Cela se produit lorsque l’on est dans l’impossibilité d’aller régulièrement à la selle et les selles deviennent durs parce qu’on va aux toilettes moins de 3 fois par semaine. La distension de la paroi, le ballonnement et la sensation de pression dans le rectum accompagnent la douleur. La douleur disparaît généralement lorsque l’on va à la selle et ne s’accompagne pas d’autres symptômes. Elle est souvent soulagée par la modification de l’alimentation ou par la prise de laxatifs. Lambliase (giardase) La lambliase est moins fréquente, mais elle est parfois négligée. Il s’agit d’une infection parasitaire qui attaque l’intestin grêle. Les crampes peuvent causer des douleurs abdominales légères à modérées sur le côté droit et elle est accompagné de diarrhée et parfois de fatigue. Se laver les mains de manière adéquate permet d’éviter de nombreux cas d’infection qui touchent principalement les personnes ayant un système immunitaire affaibli. La lambliase a une fréquence plus élevée chez les enfants qui vont à l’école maternelle et chez les amateurs de sports en plein air exposés à l’eau contaminée. Causes moins fréquentes Il y a des causes plus rares de douleurs au côté droit dans la partie inférieure: Cancer du côlon – il se produit chez les patients âgés et se manifeste comme de la constipation ou un changement dans les habitudes intestinales, des douleurs abdominales chroniques et perte de poids importante. Maladie inflammatoire pelvienne – une infection des organes reproducteurs féminins causées par des bactéries sexuellement transmissibles La douleur abdominale est accompagnée par de fortes pertes vaginales nauséabondes, des irrégularités dans le cycle menstruel, de la fièvre, des maux de dos et des douleurs lors des rapports sexuels. Endométriose – Une maladie dans laquelle le tissu de l’utérus se développe en dehors de l’utérus, comme sur l’ovaire droit, les trompes de Fallope ou dans l’intestin, causant de fortes douleurs pendant les règles. Maladie inflammatoire intestinale – une inflammation chronique de la totalité ou d’une partie du tube digestif, parmi lesquelles la rectocolite hémorragique (colite ulcéreuse) et la maladie de Crohn. Ces maladies sont douloureuses et très affaiblissantes et se manifestent avec une diarrhée chronique, une perte de poids et parfois, elles peuvent entraîner des complications potentiellement mortelles. La douleur pendant la course. La douleur dans le côté droit peut être causée par le running ou par la marche rapide, généralement, elle est ressentie à gauche au niveau de la rate mais dans certains cas, elle est ressentie également à la hauteur du foie. Douleur dans le flanc droit en respirant. Si on ressent une douleur tout en respirant profondément, la cause peut être une névralgie intercostale. Dans ce cas, le nerf intercostal est enflammé et donne des douleurs le long du parcours de la côte. Les symptômes peuvent être ressentis pendant la rotation du tronc d’un côté et en se penchant en avant. Que faut-il faire? Après avoir exclu toutes les possibilités de causes organiques de la douleur, le chirurgien orthopédiste peut prescrire des thérapies anti- inflammatoires et des exercices McKenzie. La douleur pendant l’ovulation. La douleur liée à l’ovulation peut se produire dans le côté droit ou gauche de l’abdomen. Pour ce trouble, i n’y a généralement pas besoin de l’intervention d’un médecin. Cependant, elle est parfois confondue avec les symptômes de l’appendicite en raison de la localisation de la douleur. La douleur pendant l’ovulation se produit environ deux semaines avant les prochaines règles lorsque l’ovaire libère un ovule. Cela peut provoquer une douleur sourde similaire à des crampes ou bien une douleur soudaine et aiguë. Cette douleur n’est généralement pas grave, mais elle peut être accompagnée par des saignements vaginaux. Elle est généralement soulagée par des analgésiques ou par des anti- inflammatoires non stéroïdiens et par le repos, mais si elle est accompagnée de fièvre et de nausées, il faut prendre en compte des infections telles que l’appendicite. Femmes et douleurs abdominales du côté droit. Grossesse extra-utérine Quand un ovule fécondé s’est implanté en dehors de l’utérus, la conséquence est une grossesse extra-utérine L’ovule fécondé peut se produire dans l’ovaire droit, dans la trompe de Fallope ou dans la cavité abdominale en provoquant de fortes douleurs. Si cela se produit sur le côté droit de l’abdomen, elle peut être confondue avec l’appendicite. Cependant, elle est souvent reconnue car elle est associée à une période de symptômes précoces de grossesse et de saignements vaginaux. Il faut aller immédiatement aux urgences car une trompe de Fallope peut se briser et provoquer des hémorragies très graves et dangereuses. Rupture de kystes ovariens: alors que de nombreux kystes ovariens ne sont pas graves, certains grandissent et deviennent assez grands S’ils se brisent, il peut y avoir une infection dangereuse appelée péritonite. La douleur d’un kyste ovarien intact peut être très intense et dans certains cas l’ablation chirurgicale est nécessaire. Un médecin des urgences peut découvrir la maladie, même si il faut souvent une consultation gynécologique. Douleur au flanc droit pendant la grossesse Au cours de la grossesse, les ligaments qui relient les os s’allongent et deviennent plus souples. Lorsqu’on effectue des mouvements, ceux-ci peuvent causer une douleur légère sur l’un ou sur les deux côtés du corps. On peut remarquer que la douleur est plus fréquente sur le côté droit. Cela arrive parce que quand le bébé grandit l’utérus a tendance à s’incliner vers la droite. Les ligaments s’étirent pour soutenir la croissance de l’utérus. Essayer de s’asseoir si cela aide ou bien s’allonger sur le côté opposé à la douleur. Pour soulager les crampes, il faut rester au repos. On peut prendre un bain chaud ou utiliser les graines cuites sur les zones douloureuses. Parfois, faire l’amour et atteindre l’orgasme peuvent donner des crampes et un peu de douleur lombaire. Les relations sexuelles pendant la grossesse peuvent causer des crampes de type contractions, en particulier pendant le troisième trimestre. On peut soulager les crampes en ayant des relations sexuelles lentement. Un massage délicat du dos après l’orgasme peut être très utile.