tisane qui fait maigrir du gras


Faut-il nettoyer notre système? Selon certaines publicités, les cures et autres produits dépuratifs nous promettent de nous sentir en meilleure forme, plus mince, d’avoir plus de vitalité et même de nous sentir plus jeune! Après le joyeux temps des fêtes, où chacun a fait bombance, est-il nécessaire ou même utile de faire une cure dépurative? Y a-t-il des risques? Existe-t-il des règles de base pour s’y retrouver et ne pas y laisser sa santé? Un peu d’histoire… Le principe des cures et des dépurations est aussi vieux que le monde. Déjà, Hippocrate (grand-père de la médecine) en parlait. À son époque, selon le système des humeurs (liquides élaborées par l’organisme), il fallait drainer et éliminer les mauvaises humeurs pour favoriser la santé. Toutes les médecines traditionnelles comportent différents types de cures pour nous permettre de retrouver et de maintenir la santé. Pensons aux cures thermales, à la thalassothérapie, aux grandes stations qui se sont développées en Europe de tout temps (depuis Baden Baden en Allemagne à Vichy ou Évian en France, en passant par Bath en Angleterre, puis Banff en Alberta et, plus près d’ici, le SPA Eastman dans les cantons de l’Est). Une petite parenthèse aqueuse. En passant, le mot SPA vient de Salus per aquam ou la santé par l’eau. L’eau est le premier dépuratif à utiliser! En diluant les toxines, elle favorise leur élimination par les reins et peut même encourager la perte de poids. Pensez à boire 1,5 à 2 litres d’eau par jour.(1) Dépuratif, ça sonne vieux… La science moderne est un peu frileuse à propos du principe même de l’effet dépuratif. Le mot est vieillot et ne veut presque plus rien dire pour le monde médical. Il rappelle plutôt les charlatans. Pourtant… La notion de capacité de dépuration ne se retrouve plus que dans des ouvrages qui traitent de la dialyse (méthode qui sert à remplacer la fonction du rein devenu déficient)(2), ou pour qualifier la capacité de filtration des mollusques en écologie.(3) C’est quoi, la dépuration? La dépuration, c’est l’élimination des toxines par les différents organes nommés émonctoires. Ces organes sont: · le système respiratoire. Effets de l’accumulation des toxines. Certaines toxines sont plus difficiles à éliminer que d’autres: · Acide urique et urée (impliqués dans la goutte) · Acide lactique (impliqué dans les douleurs musculaires) · Lipofuschine (les fameuses taches de vieillissement) · Lipides oxydés (impliqués dans les maladies cardiaques, mais aussi dans les dégénérescences neurologiques) · Résidus de pesticides et autres substances modernes comme les agents plastifiants et ignifuges (voir Perturbateurs hormonaux… présents!) · Mauvais cholestérol (maladie cardiaque) · Métaux lourds (mercure, plomb, cadmium, aluminium – voir Métaux, neurotoxicité et allergies) Outre les problèmes de santé mentionnés ci-haut, l’accumulation de différentes toxines peut entraîner des symptômes bénins comme de la fatigue et des lourdeurs. D’ailleurs, la gueule de bois est due principalement à une toxine du métabolisme de l’alcool: l’acétaldéhyde. L’alcool et ses métabolites causent aussi une déshydratation (qui nuit entre autres à l’élimination des toxines), une baisse de la glycémie et une atteinte de l’intégrité des cellules hépatiques (via une augmentation des radicaux libres, autrement dit une réduction des défenses antioxydantes). Un petit truc pour prévenir la gueule de bois: alternez chaque gorgée de breuvage alcoolisé avec une gorgée d’eau. Vous préviendrez ainsi la déshydratation, faciliterez l’élimination des toxines, et réduirez fort probablement la quantité totale d’alcool ingérée. Et les produits? Plusieurs plantes (4) sont intéressantes pour leurs propriétés connues de soutien au bon fonctionnement des organes d’élimination. Plantes et ingrédients qui ont un effet sur le système digestif. Uva ursi (raisin d’ours) Fibres et mucilages. Une règle importante. Attention au contenu en laxatifs stimulants: ils peuvent causer des crampes et des douleurs abdominales. Ils entrainent aussi des pertes de minéraux (électrolytes) et peuvent causer, à long terme, le syndrome de l’intestin paresseux (constipation rebond). · Racine de Rhubarbe. Les laxatifs de masse comme les fibres (légumes, fruits, céréales entières, son de blé, etc.) et les mucilages (psyllium), ou les laxatifs émollients (docusate sodique, connu sous le nom de Colace®) n’entrent pas dans cette catégorie. Ils sont doux, sans danger, et tout à fait recommandables. Les produits autres que les laxatifs stimulants sont généralement sécuritaires aux dosages recommandés. Par contre, si vous prenez des médicaments d’ordonnance, la prudence est de rigueur! Vérifiez auprès d’un professionnel compétent si ces produits peuvent entrer en interaction avec votre médication. Autres nutriments retrouvés dans les produits détox. N-acétyle cystéine (NAC) Acide alpha lipoïque. Minéraux (magnésium, manganèse, zinc, sélénium) Enzymes digestifs (broméline, papaïne, lipase, lactase, amylase, cellulase, etc.) Les différents produits et protocoles ont pour but de favoriser l’élimination d’un ou de plusieurs types de toxines par un ou plusieurs émonctoires (organes d’élimination). Par exemple: · Le sauna provoque l’élimination par la peau. · Les cures de fruits (quelques fois un seul fruit comme le raisin) et/ou légumes crus entrainent une élimination par les reins et les intestins. · Les plantes diurétiques forcent une élimination par les reins. · Les plantes cholagogues et hépatoprotectrices font travailler le foie. · Les plantes apéritives augmentent les sécrétions digestives et favorisent la dégradation des toxines et leur élimination par l’intestin. · Les laxatifs accélèrent la vidange intestinale et, par conséquent, réduisent la réabsorption des toxines. Les fibres solubles comme la graine de lin ont l’avantage additionnel de se lier aux toxines et de réduire leur absorption. · La méthionine et le NAC augmentent l’excrétion des métaux lourds. · Les enzymes digestives aident à dégrader certaines toxines comme les lectines (voir Alimentation selon les groupes sanguins). · L’indol-3 carbinol est un inducteur enzymatique qui désactive les toxines. · Les minéraux nommés dans le tableau sont des cofacteurs pour de nombreuses enzymes. · La glutamine, la glycine et le NAC sont des précurseurs du glutathion, un antioxydant majeur, et aident au métabolisme des toxines. · La vitamine C, le thé vert, l’acide alpha lipoïque et les autres antioxydants réduisent les dommages des radicaux libres qui peuvent être associés aux toxines ainsi qu’à la libération des toxines (comme lors d’une cure ou d’un jeûne). · Les probiotiques aident à réduire la charge toxique de l’intestin et à produire des métabolites bénéfiques. · Le calcium D-glutarate est un inhibiteur sélectif d’une enzyme intestinale (la glucuronidase) qui joue un rôle dans la réabsorption des toxines par l’intestin. Conclusion. Plusieurs plantes et protocoles sont utiles pour aider le corps à éliminer les toxines. Par contre, il faut s’assurer de le faire dans le respect de notre corps et non de façon brutale. Il est possible d’éliminer les toxines sans les désagréments des diarrhées. Mieux vaut procéder en douceur, en commençant par l’alimentation (fibres) et une hydratation abondante, que de causer des effets secondaires désagréables et potentiellement dangereux. Primum non nocere … d’abord, ne pas nuire. Références. 2. Gong D, Cruz D, Ronco C. Depurative capacity of molecular adsorbent recycling system (MARS): A focus on bilirubin removal. Int J Artif Organs. 2008Oct;31(10):875-81. Review. PubMed PMID: 19009505. 3. Maffei M, Vernocchi P, Lanciotti R, Guerzoni ME, Belletti N, Gardini F. Depuration of triped venus clam (Chamelea gallina L.): effects on microorganisms, sand content, and mortality. J Food Sci. 2009 Jan-Feb;74(1):M1-7. PubMed PMID: 19200100.

remede de grand mere pour maigrir plus

Les Intoxications alimentaires. Qu'est-ce qu'une intoxication alimentaire? Nous sommes plusieurs milliers de personnes à souffrir chaque année en France d'intoxications alimentaires. L'alimentation est devenue un véritable sujet de préoccupation pour les citoyens. Les intoxications alimentaires résultent de l'ingestion d'aliments contaminés par un microorganisme nocif ou un agent pathogène. Les microorganismes pouvant causer des toxi-infections alimentaires sont les virus, les parasites et les bactéries. Les bactéries sont le plus souvent mises en cause dans les cas d'intoxications alimentaires. La plupart du temps, l'intoxication alimentaire est provoquée par la consommation de produits contenant des toxines libérées par la croissance des bactéries. Causes des toxi-infections alimentaires et symptômes. Les principaux agents pathogènes responsables de toxi-infections alimentaires sont les suivants: - Clostridium botulinum. - Clostridium perfringens. - Campylobacter. Les symptômes de l'infection sont les suivants: diarrhées, nausées, crampes abdomidales, douleurs musculaires, migraines et fièvres. Certaines complications peuvent avoir lieu comme une méningite, infection de l'appareil urinaire et arthrites. - Escherichia coli 0157:H7. Les symptômes se développent en trois à cinq jours après ingestion des aliments contaminés: fièvre, nausées, vomissements. Les complications ont souvent lieu chez les plus jeunes, les personnes âgées et les individus ayant un système immunitaire affaibli. L'hospitalisation est alors infectieuse est grave puisque mortelle dans 20 à 30 % des cas. En fait, la listériose est une anthropozoonose c'est à dire très répandue chez les animaux et transmissible à l'homme. La bactérie Listeria est retrouvée partout dans l'environnement. Les aliments le plus souvent contaminés sont le lait non pasteurisé, les fromages, volailles, viandes, charcuterie, crudités, poissons ou fruits de mer. Des symptômes gastro-intestinaux peuvent apparaître comme des diarrhées, des vomissements. La bactérie Listeria a une prédilection particulière pour le système nerveux et le placenta (septicémies ou atteintes cérébrales sévères notamment chez les nouveaux-nés, les vieillards, les femmes enceintes et les sujets immunodéprimés). - Salmonella. Les symptômes de la sont les migraines, diarrhées, douleurs abdomidales, nausées, frissons, fièvre et vomissements. Symptômes: crampes abdomidales, vomissements et sévères diarrhées. Conseils de Prévention. La prévention nécessite des mesures à tous les stades de la chaîne alimentaire, depuis la production jusqu'à la transformation, la fabrication et la préparation des aliments. Diverses précautions sont à prendre pour éviter toute contamination des aliments et donc assurer leur salubrité: Les Toxi-infections alimentaires collectives (TIAC) Les TIAC sont définies par l'apparition d'au moins deux cas groupés d'une symptomatologie similaire, en général digestive, dont on peut rapporter la cause à une même origine alimentaire. La déclaration des TIAC à l'autorité sanitaire en France est obligatoire ainsi que des pathologies comme le botulisme et la brucellose. Les agents infectieux les plus souvent en cause sont les bactéries (Salmonella, Staphylococcus, Clostridium, Camphylobacter) et certains virus commes les rotavirus. Ces déclarations obligatoires permettent aux médecins inspecteurs de Santé Publique et aux vétérinaires inspecteurs des Services Vétérinaires de réaliser une enquête épidémiologique et vétérinaire destinée à identifier les aliments responsables et les facteurs favorisants et prendre ainsi des mesures spécifiques pour prévenir les récidives. Parmis les TIAC déclarées, ce sont les salmonelles qui sont le plus souvent identifiées (80 % des cas). Bibliographie. Dictionnaire de Médecine Flammarion / sous la direction de Serge Kernbaum, préface de Jean-Pierre Grünfeld.- Paris: Flammarion, 1998.-1030p.- (collection Médecine-Sciences).- ISBN 2-257-16399-0. Les causes de Toxi-infections Qu'est-ce qu'une toxi-infection alimentaire?, Quels agents pathogènes sont le plus souvent à l'origine des toxi-infections alimentaires? De la diversité des intoxications alimentaires et des sources de contamination Vol 4 / No 6 d'Eurosurveillance (juin 1999) consacré aux intoxications alimentaires. Voir le document. épidémiologie des infections et toxi-infections collectives d'origine alimentaire Principales TIAC à symptomatologie digestive (pays développés), Principales TIAC à symptomatologie extra-digestive. intoxication alimentaire: un danger bien réel Article paru dans Le Temps du Maroc, du 18 au 24 Juin 1999, N° 190. Par Mustapha MOULAY. Les toxi-infections alimentaires peut-être 350 fois plus fréquentes qu'on ne le croit Communiqué de l'OMS du 13 août 1997 qui s'appuie sur le dernier numéro du Rapport trimestriel de Statistiques sanitaires mondiales. étude de 1998 sur la manipulation sans risque des aliments Rapport pour lAgence canadienne dinspection des aliments. Rapport de la firme Environic Research Group Limited, Juin 1997 Pn 4242. Rapport sur la surveillance canadienne intégrée de Salmonella, Campylobacter et Escherichia coli pathogène pour l'année 1995 Préparé par la Division des infections entériques et des toxi-infections alimentaires, Bureau des maladies infectieuses, Laboratoire de lutte contre la maladie, Direction générale de la protection de la santé. Dossier réalisé par Elisabeth Faure décembre 1999.

regime sportif 4 jours à

Detox Alcool – Comment Se Sentir En Forme Rapidement. Un bon détox alcool après les fêtes ou après une soirée arrosée peut nous remettre en forme rapidement quand on se sent fatigué, ralenti et on a du mal à se concentrer. On n’est pas obligé d’avoir un problème pour vouloir faire un détox alcool. Ca peut arriver à tous ceux qui boivent en modération d’avoir envie de se détoxifier pour se sentir plus frais et plus léger. On le sent qu’on n’a plus envie de continuer de supporter la fatigue, les douleurs, la digestion lente et les transpirations alors qu’avec un simple détox alcool, on peut retrouver la forme et l’énergie rapidement. Détoxifier le foie. Le foie est critique au santé de notre corps et au bien être. Cet organe est vitale à notre survie et a un rôle dans le métabolisme ainsi qu’une fonctionne antitoxique. Les toxines se trouvent dans les boissons alcoolisées comme vous le savez certainement. L’alcool est une toxine pour le corps. Attention les bons vivants! Si vous avez l’habitude de boire de l’alcool et vous buvez regulièrement, votre foie peut souffrir et peut même être légèrement endommagé. Par conséquent votre digestion, votre niveau d’énergie, votre peau, votre libido et même votre haleine peuvent également être souffrants. Vous aurez du mal à vous y remettre le lendemain après avoir bu. Le foie peut se regénerer. La bonne nouvelle c’est que le foie est capable de se regénerer. Comment alors faire un détox alcool et se sentir bien rapidement? Le détox alcool efficace. Il y a plusieurs étapes à respecter. Logiquement, il faudrait s’abstenir de l’alcool. Ensuite, il faudrait boire non seulement beaucoup d’eau et des jus de fruits, mais il faut aussi être très actif physiquement, manger la nourriture adéquate que aide à détoxifier et prendre des compléments alimentaires qui nettoient le foie. De l’eau, du thé et des jus de fruits. C’est conseillé de boire environ 4 litres d’eau filtré pendant la journée, et de prendre quelques jus de fruits tels que le jus de tomate, le jus de cranberry et le jus de pamplemousse aussi. Vos toxines seront éliminés plus rapidement si vous prenez des fruits frais et si vous utilisez un bon blendeur pour faire le jus. De cette façon, vous pouvez vous faire un smoothie très bénéfique pour votre santé à chaque fois que vous le souhaitez. Le Thé. Le thé vert est également très bon pour drainer les toxines, y compris l’alcool. Vous vous senterez mieux déjà après 2 tasses d’un très bon thé vert. Boire au moins 5 tasses de thé vert vous fera encore plus du bien. Des compléments alimentaires. Afin d’acclérer le processus, des compléments alimentaires des plantes et herbes connues pour leur capacités de protéger et nettoyer le foie sont nécessaires. Souvent en forme de capsule, ces compléments sont entièrement naturels et ne portent aucun risque. En effet, ceux sont des plantes qui viennent de la terre en forme concentrée. Le plus connu en France c’est l’extrait d’artichaut qui est excellent pour aider le foie dans ses fonctions et qui stimule la libido aussi. Une autre plante connue pour son efficacité et sa rapidité c’est le Chardon Marie. Des aliments pour un détox. Evitez le fast food et le café. Evitez aussi les produits laitiers, les produits contenant du blé et du sucre. Il faut consommer de préférence les aliments qui accélerent l’évacuation d’alcool. A savoir, les légumes crus comme le brocoli, les carottes, le chou-fleur, les asperges, l’artichaut, les poivrons et des fruits comme les pommes, les bananes, les kiwis et les tomates. Essayez de manger des noix crus et des amandes. Vous pouvez aussi manger du riz complet et du poisson. Transpirer regulièrement. Assurez-vous de boire assez d’eau à tout moment pendant votre détox tout en faisant du sport ou en vous promenant regulièrement. C’est très important de bouger votre corps afin de faire circuler le sang. Ceci vous aidera à mieux métaboliser et à évacuer tout l’alcool vers l’extérieur en transpirant. Si vous ne pouvez pas être physiquement actif, un bain chaud peut accelérer l’évacuation des toxines en vous faisant transpirer. Dormir Bien. Quand on arrive à bien dormir, le corps prend le temps de récuperer. Notre corps se met à eliminer les toxines pendant les périodes de sommeil les plus profondes. C’est donc très important de bien dormir pour mieux détoxifier. De l’activité physique dans la journée vous permettra de dormir plus profondement et aisément.

comment maigrir le plus vite possible meaning in urdu

Maladie foie. Les principaux symptômes des maladies mentales Les symptômes peuvent varier, mais les personnes affligées de maladie mentale souffrent généralement de troubles de la pensée, de comportement ou des émotions qui les empêchent de faire face aux exigences de la vie quotidienne. Leur niveau d’incapacité varie. Les symptômes qui suivent peuvent être les signes avant-coureurs de ces maladies mais ne signifient pas d’emblée à eux seuls l’existence d’une maladie mentale. Cependant s’ils persistent ou s’aggravent, on recommande de consulter un professionnel. Comportement asocial Violation grave de règles établies. Fraude, vol et délits divers. Bagarre, intimidation, destruction des biens d’autrui. Brutalité et cruauté physique envers des personnes et les animaux. Dépression Variation de l’appétit, perte ou gain de poids sans raison apparente. Manque d’intérêt envers des activités autrefois agréables. Expression de tristesse, de désespoir, d’impuissance, d’incapacité Fatigue extrême et troubles du sommeil. Abandonner ses activités sportives ou culturelles Pessimisme; perception morbide du monde. Paroles ou pensées suicidaires. Troubles de la pensée Incapacité de se concentrer, ou de faire face à des problèmes minimes. Propos absurdes. Diminution du raisonnement, de la mémoire et du jugement. Usage de mots étranges ou d’un langage mal structuré. Réponses à côté parfois incompréehensibles. Peur et méfiance exagérées. Troubles des émotions Hostilité inhabituelle. Indifférence. Incapacité de pleurer ou pleurs continuels. Impossibilité d’exprimer de la joie. Rire incongru. Changement de comportement Hyperactivité ou inactivité, ou passage de l’une à l’autre. Détérioration de l’hygiène personnelle et négligence de l’apparence. Commettre des actes dangereux, agir avec imprudence. Abus de stupéfiants, ou d’alcool. Négligence en général. Tentative de fuite par le déplacement physique: déménagements fréquents ou voyages en auto-stop. Comportement étrange (regard fixe, posture anormale). Susceptibilité inhabituelle aux bruits, lumières, couleurs ou vêtements. Changement dans ses habitudes de sommeil et d’alimentation. Troubles cognitifs et perceptuels Désorientation dans le temps, l’espace, ou vis-à-vis la personne. Incapacité de retrouver son chemin dans son environnement habituel. Impossibilité de résoudre des problèmes courants. Perte de mémoire relative à des évènements récents. Incapacité de se laver et de se nourrir, incontinence urinaire et fécale. Conclusions Lorsqu’on soupçonne l’existence d’une maladie mentale, il est toujours préférable de se soumettre à un examen médical d’abord, afin d’éliminer la possibilité d’un trouble physiologique latent (hypo ou hyper-thyroïdie, sclérose en plaques, tumeur cérébrale, trouble métabolique), par exemple. Les symptômes de la maladie mentale sont parfois cycliques, variant d’intensité d’une fois à l’autre. Un épisode peut varier de quelques semaines à quelques mois pour certaines personnes et durer plusieurs années ou toute une vie pour d’autres. L’AQPAMM peut vous aider Nous sommes heureux si vous avez pu trouver dans cet article de l’information pertinente. Nous sommes là pour vous aider, n’hésitez pas à nous contacter! Nous vous proposons: -De l’écoute téléphonique -Des suivis individuels, de couple ou familiaux -Des groupes de soutien -Et beaucoup d’autres services!

guarana maigrir vite homme

Foie du bébé: le surveiller grâce à la couleur des selles. L’Association Maladies Foie Enfants (AMFE) vient de lancer une campagne pour inciter les parents à surveiller les selles de leur bébé afin de dépister une éventuelle maladie du foie du nourrisson. Explications. Selles très pâles: attention danger! Selon un communiqué publié par l’Association Maladies Foie Enfants (AMFE), la décoloration des selles du nouveau-né est le signe d’une choléstase néonatale. C'est-à-dire une maladie grave du foie à l’origine de la plus grande partie des incitations de transplantation du foie chez l’enfant. C’est pourquoi l’association AMFE a récemment lancé la deuxième phase de sa campagne de dépistage afin d’inciter les parents à surveiller les couches de bébé et ainsi dépister une éventuelle maladie du foie du nourrisson. Selon le Dr Pierre Emmanuel Jacquemin, hépatologue et pédiatre au CHU Bicètre de Paris, " c’est une maladie qu’il faut prendre très au sérieux, elle toucherait 300 nouveaux nés par an ", rapporte le Figaro.fr. "La bile engorge le foie, qui s'abîme très vite" La choléstase néonatale est le signe d’un blocage de la bile, le liquide jaunâtre ou verdâtre sécrété par le foie. Même si le lait maternel ne modifie en rien la couleur de la bile, cela est un message qui montre qu'elle ne parvient pas à l’intestin. Ainsi " la bile engorge le foie qui s’abime très vite", révèle le Dr Jacquemin. Comme cette dernière passe dans le sang, elle donne une couleur jaune à la peau du bébé. Dans ce cas, c’est un signe, il faut absolument consulter le médecin. Toujours surveiller les couches de son bébé. Lorsqu’un nourrisson a une choléstase néonatale, cela signifie qu’il manque de vitamine K. (une substance qui permet une bonne coagulation du sang) il y a donc un risque d’hémorragie. Toujours selon Dr Jacquemin, " la moitié des choléstases sont dues à une atrésie des voies biliaires, et une intervention chirurgicale dans le premier mois de vie permet d’éviter ou de retarder la transplantation hépatique". Ainsi, plus on opère tôt, mieux c’est. Il conclut qu’il est primordial de faire un diagnostic du nouveau né pendant ses quinze premiers jours, En l’absence d’un dépistage précoce de la maladie (durant le premier mois du nourrisson), le foie peut se dégrader et conduire à la greffe, voire au décès de l’enfant. Il faut donc surveiller les couches de son bébé très souvent. Un geste très simple pour les sauver, expliqué avec humour par la marraine de l'association Frédérique Bel dans "La minute blonde pour l'alerte jaune", la campagne nationale de dépistage des maladies du foie chez son bébé.

Les 8 symptômes d’un problème de foie. Il est inutile de préciser à quel point le foie est un organe essentiel de notre corps! C’est l’élément le plus grand et celui qui renferme de nombreuses opérations importantes liées directement au bon fonctionnement de notre organisme. C’est pour cela qu’il est impératif de connaître les symptômes qui peuvent causer une détérioration de son état. Il faut savoir que notre foie possède trois fonctions: épurer notre sang en éliminant les toxines et les cellules qui ne sont plus utiles, aider à synthétiser les glucides et les lipides, ce qui nous permet d’éviter les hémorragies, et une fonction de stockage, puisqu’il nous permet de stocker de la vitamine A, D, K et E, essentielles pour avoir de l’énergie. Les indicateurs d’un problème de foie. 1. Les nausées. Il s’agit du premier symptôme le plus fréquent d’un problème de foie. Il se peut donc qu’on se sente mal après avoir mangé, ou que l’on ressente une lourdeur au niveau du ventre et des intestins, des nausées, des vertiges, etc. Ces vertiges peuvent entraîner des vomissements. Mais pas de panique: en cas de vomissements à répétition, consultez un médecin. 2. Des douleurs dans la partie supérieure de l’abdomen. La douleur au foie se situe généralement au niveau de la partie supérieure de l’abdomen, juste en-dessous des côtes, et elle peut atteindre le dos, et même provoquer des inflammations abdominales. Il est possible que vous ayez une sensation de brûlure ou de fièvre: vous devez donc consulter un médecin au plus vite, car il pourrait s’agir d’une inflammation ou d’une colique biliaire. 3. La jaunisse. La jaunisse est une décoloration de la peau vers une couleur jaune au niveau du corps et du visage. Elle est due à un excès de bilirubine (bile) dans le sang et dans l’organisme. C’est un problème de foie qui peut être associé la plupart du temps à une hépatite contagieuse. 4. La fatigue et la faiblesse. La fatigue et le manque d’appétit sont des symptômes très fréquents si vous souffrez d’un problème de foie. Cela peut parfois nous sembler normal, et on peut même souffrir de cette faiblesse pendant plusieurs jours, mais vous devez tout de même consulter un médecin au cas où les symptômes persistent. 5. La fièvre. Une simple douleur au niveau de l’abdomen peut nous donner une sensation d’inflammation, de fatigue et de faiblesse. On doit donc prendre notre température et vérifier si on a de la fièvre, car il pourrait s’agir d’une inflammation ou d’une infection. Attention donc, ne négligez pas ce détail! 6. Des selles de couleur claire. Contrôlez vos selles lorsque vous allez aux toilettes. Si elles sont de couleur claire, cela veut dire que vous présentez un problème de foie. Il est également possible que vous souffriez d’un côlon irritable, associé à de possibles problèmes hépatiques. 7. Des démangeaisons. Elles sont principalement dues à l’accumulation de bile sous la peau. Notre corps nous démange et nous procure une sensation d’inconfort vu que le sang réagit à cette accumulation de toxines. 8. Des saignements et des bleus. Ce symptôme très fréquent est également associé à un problème hépatique: des saignements répétés au niveau des narines, ou des hématomes qui apparaissent sans que l’on puisse leur trouver une explication. Ce symptôme est causé par une déficience en protéines provoquée par un dysfonctionnement au niveau du foie. Remarque: tous les symptômes que l’on vient de citer sont relatifs à un problème de foie, mais il incombe uniquement à votre médecin de déterminer si vous souffrez réellement d’un problème de foie ou d’une hépatite, car seuls les tests médicaux peuvent déterminer avec exactitude de quelle maladie on souffre réellement! Comment prendre soin de son foie? Avoir des habitudes alimentaires saines est la première condition afin d’avoir un foie en bonne santé. Vous devez également suivre ces conseils ci-dessous qui peuvent vous être de grande utilité: Consommez des fruits et des légumes quotidiennement, spécialement ceux qui nous aident à nettoyer notre foie comme par exemple les pommes, le kiwi, le raisin, les cerises, les épinards, les artichauts, les asperges et les radis. Évitez les aliments froids et congelés, et une consommation trop élevée en protéines et en glucides. Évitez l’alcool, les boissons sucrées et les boissons gazeuses. Consommez des antioxydants: oranges, citrons, canneberges, tomates… Faites attention aux médicaments, les pires ennemis du foie! 140 Partager. Le vinaigre et son utilisation comme produit d’entretien. Des recettes maison pour éliminer la mauvaise haleine.