comment perdre 8 kilos


Sujets de bac: le roman. Sujet ecrit roman es et ssujet d’ecrit pour l’epreuve anticipee de francais. series es-s. objet d’etude: le roman et ses personnages: visions de l’homme et du monde. textes: 2010. Objet d’étude: Le roman et ses personnages: visions de l’homme et du monde. Texte A: Honoré de Balzac, Illusions perdues, 1843. Texte B: Emile Zola, L’Œuvre, 1886. Texte C: Marguerite Duras, Un barrage contre le Pacifique, 1950. Texte D: Isabelle Jarry, Le Jardin Yamata, 1999. Texte A: Honoré de Balzac, Illusions perdues, « Un grand homme de province à Paris », 1843. [Lucien de Rubempré. un jeune poète, a quitté Angoulême, sa ville natale, pour tenter sa chance à Paris. Il y rencontre un journaliste, Etienne Lousteau, qui lui fait découvrir la vie nocturne parisienne. Dans cet extrait, ils sont au « Panorama Dramatique », une salle de spectacle de médiocre qualité.] Etienne et Lucien perdirent un certain temps à errer dans les corridors et à parlementer avec les ouvreuses 1. – Allons dans la salle, nous parlerons au directeur qui nous prendra dans sa loge. D’ailleurs je vous présenterai à l’héroïne de la soirée, à Florine. Sur un signe de Lousteau, le portier de l’Orchestre prit une petite clef et ouvrit une porte perdue dans un gros mur. Lucien suivit son ami, et passa soudain du corridor illuminé au trou noir qui, dans presque tous les théâtres, sert de communication entre la salle et les coulisses. Puis, en montant quelques marches humides, le poète de province aborda la coulisse, où l’attendait le spectacle le plus étrange. L’étroitesse des portants 2, la hauteur du théâtre, les échelles à quinquets 3, les décorations si horribles vues de près, les acteurs plâtrés 4, leurs costumes si bizarres et faits d’étoffes si grossières, les garçons à vestes huileuses, les cordes qui pendent, le régisseur qui se promène son chapeau sur la tête, les comparses 5 assises, les toiles de fond suspendues, les pompiers, cet ensemble de choses bouffonnes, tristes, sales, affreuses, éclatantes ressemblait si peu à ce que Lucien avait vu de sa place au théâtre que son étonnement fut sans bornes. On achevait un bon gros mélodrame 6 intitulé Bertram, pièce imitée d’une tragédie de Maturin qu’estimaient infiniment Nodier, lord Byron et Walter Scott 7, mais qui n’obtint aucun succès à Paris. – Ne quittez pas mon bras si vous ne voulez pas tomber dans une trappe, recevoir une forêt sur la tête, renverser un palais ou accrocher une chaumière, dit Etienne à Lucien. Florine est-elle dans sa loge, mon bijou? dit-il à une actrice qui se préparait à son entrée en scène en écoutant les acteurs. – Oui, mon amour. Je te remercie de ce que tu as dit de moi. Tu es d’autant plus gentil que Florine entrait ici. – Allons, ne manque pas ton effet, ma petite, lui dit Lousteau. Précipite-toi haut la patte! dis-moi bien: Arrête, malheureux! car il y a deux mille francs de recette. Lucien stupéfait vit l’actrice se composant en s’écriant: Arrête, malheureux! de manière à le glacer d’effroi. Ce n’était plus la même femme. – Voilà donc le théâtre, dit-il à Lousteau. – C’est comme la boutique de la Galerie de Bois 8 et comme un journal pour la littérature, une vraie cuisine 9, lui répondit son nouvel ami. 1. ouvreuses: femmes dont le rôle est de placer les spectateurs dans une salle de spectacle. 2. portants: montants qui soutiennent un élément du décor, un appareil d’éclairage au théâtre. 3. échelles à quinquets: échelles munies de lampes formant des rampes d’éclairage. 4. acteurs plâtrés: acteurs dont le visage est excessivement maquillé. 5. comparses: acteurs qui remplissent un rôle muet, personnages dont le rôle est insignifiant. 6. mélodrame: œuvre dramatique accompagnée de musique. 7. Maturin (1782-1824): romancier irlandais; Nodier (1780-1844): écrivain français; Lord Byron (1788-1824): artiste, écrivain, poète anglais; Walter Scott (1771-1832): poète et écrivain écossais. 8. la Galerie de Bois: est dépeinte ensuite par Balzac comme « un bazar ignoble »; « la boutique » est une librairie à côté d’autres commerces plus ou moins recommandables. 9. une vraie cuisine: un mélange de genres invraisemblable. Texte B: Emile Zola, L’Œuvre, 1886. [Claude Lantier est un peintre sans succès qui cherche à imposer une nouvelle forme d’art pictural. Il évolue dans le milieu des artistes parisiens, qui tous connaissent des fortunes diverses. Il rencontre Christine avec qui il s’installe à la campagne pour un bonheur de courte durée Elle lui donne un fils, Jacques, et le couple retrouve Paris.] Après le refus de son troisième tableau, l’été fut si miraculeux, cette année-là, que Claude sembla y puiser une nouvelle force. Pas un nuage, des journées limpides sur l’activité géante de Paris. Il s’était remis à courir la ville, avec la volonté de chercher un coup, comme il disait: quelque chose d’énorme, de décisif, il ne savait pas au juste. Et, jusqu’à septembre, il ne trouva rien, se passionnant pendant une semaine pour un sujet, puis déclarant que ce n’était pas encore ça. Il vivait dans un continuel frémissement, aux aguets, toujours à la minute de mettre la main sur cette réalisation de son rêve, qui fuyait toujours. Au fond, son intransigeance de réaliste cachait des superstitions de femme nerveuse, il croyait à des influences compliquées et secrètes: tout allait dépendre de l’horizon choisi, néfaste ou heureux. Une après-midi, par un des derniers beaux jours de la saison, Claude avait emmené Christine, laissant le petit Jacques à la garde de la concierge, une vieille brave femme, comme ils faisaient d’ordinaire, quand ils sortaient ensemble. C’était une envie soudaine de promenade, un besoin de revoir avec elle des coins chéris autrefois, derrière lequel se cachait le vague espoir qu’elle lui porterait chance. Et ils descendirent ainsi jusqu’au pont Louis-Philippe, restèrent un quart d’heure sur le quai aux Ormes, silencieux, debout contre le parapet 1, à regarder en face, de l’autre côté de la Seine, le vieil hôtel du Martoy, où ils s’étaient aimés. Puis, toujours sans une parole, ils refirent leur ancienne course, faite tant de fois; ils filèrent le long des quais, sous les platanes, voyant à chaque pas se lever le passé; et tout se déroulait, les ponts avec la découpure de leurs arches sur le satin de l’eau, la Cité 2 dans l’ombre que dominaient les tours jaunissantes de Notre-Dame, la courbe immense de la rive droite, noyée de soleil, terminée par la silhouette perdue du pavillon de Flore, et les larges avenues, les monuments des deux rives, et la vie de la rivière, les lavoirs, les bains, les péniches. Comme jadis, l’astre à son déclin les suivait, roulant sur les toits des maisons lointaines, s’écornant 3 derrière la coupole de l’Institut: un coucher éblouissant, tel qu’ils n’en avaient pas eu de plus beau, une lente descente au milieu de petits nuages, qui se changèrent en un treillis de pourpre 4, dont toutes les mailles lâchaient des flots d’or. Mais, de ce passé qui s’évoquait, rien ne venait qu’une mélancolie invincible, la sensation de l’éternelle fuite, l’impossibilité de remonter et de revivre. Ces antiques pierres demeuraient froides, ce continuel courant sous les ponts, cette eau qui avait coulé, leur semblait avoir emporté un peu d’eux-mêmes, le charme du premier désir, la joie de l’espoir. Maintenant qu’ils s’appartenaient, ils ne goûtaient plus ce simple bonheur de sentir la pression tiède de leurs bras, pendant qu’ils marchaient doucement, comme enveloppés dans la vie énorme de Paris. 1. parapet: balustrade, rambarde à hauteur de poitrine qui borde les ponts. 2. la Cité: île de la Cité, sur laquelle est implantée la cathédrale Notre-Dame. 3. s’écornant: ici, diminuant. 4. le treillis de pourpre: les nuages se présentent de façon enchevêtrée, comme un maillage qui se défait en jouant avec la lumière du couchant. Texte C: Marguerite Duras, Un barrage contre le Pacifique, 1950. [Dans Un barrage contre le Pacifique, roman inspiré de son enfance, Marguerite Duras raconte l’histoire d’une famille. Une mère, son fils (Joseph) et sa fille (Suzanne), colons en Indochine française, sont confrontés à la misère; en cause, les terres impropres à la culture qui leur ont été attribuées par l’administration française L’extrait qui suit ouvre la seconde partie de l’œuvre. Il s’agit de montrer la grande ville coloniale, ses rues, son quartier blanc, ses trafics, ses lieux de loisirs.] Les quartiers blancs de toutes les villes coloniales du monde étaient toujours, dans ces années-là, d’une impeccable propreté. Il n’y avait pas que les villes. Les blancs aussi étaient très propres. Dès qu’ils arrivaient, ils apprenaient à se baigner tous les jours, comme on fait des petits enfants, et à s’habiller de l’uniforme colonial, du costume blanc, couleur d’immunité 1 et d’innocence. Dès lors, le premier pas était fait. La distance augmentait d’autant, la différence première était multipliée, blanc sur blanc, entre eux et les autres, qui se nettoyaient avec la pluie du ciel et les eaux limoneuses 1 des fleuves et des rivières. Le blanc est en effet extrêmement salissant. Aussi les blancs se découvraient-ils du jour au lendemain plus blancs que jamais, baignés, neufs, siestant à l’ombre de leurs villas, grands fauves à la robe fragile. Dans le haut quartier n’habitaient que les blancs qui avaient fait fortune. Pour marquer la mesure surhumaine de la démarche blanche, les rues et les trottoirs du haut du quartier étaient immenses. Un espace orgiaque 3, inutile était offert aux pas négligents des puissants au repos. Et dans les avenues glissaient leurs autos caoutchoutées 4, suspendues, dans un demi-silence impressionnant. Tout cela était asphalté 5, large, bordé de trottoirs plantés d’arbres rares et séparés en deux par des gazons et des parterres de fleurs le long desquels stationnaient les files rutilantes des taxis torpédos 6. Arrosées plusieurs fois par jour, vertes, fleuries, ces rues étaient aussi bien entretenues que les allées d’un immense jardin zoologique où les espèces rares des blancs veillaient sur elles-mêmes. Le centre du haut quartier était leur vrai sanctuaire. C’était au centre seulement qu’à l’ombre des tamariniers 7 s’étalaient les immenses terrasses de leurs cafés. Là, le soir, ils se retrouvaient entre eux. Seuls les garçons de café étaient encore indigènes, mais déguisés en blancs, ils avaient été mis dans des smokings, de même qu’auprès d’eux les palmiers des terrasses étaient en pots. Jusque tard dans la nuit, installés dans des fauteuils en rotin derrière les palmiers et les garçons en pots et en smokings 8, on pouvait voir les blancs, suçant pernod 9, whisky-soda, ou martel-perrier 10, se faire, en harmonie avec le reste, un foie bien colonial. 1. immunité: privilège dont bénéficient les diplomates étrangers, leur famille, le personnel étranger des ambassades et certains membres d’organismes internationaux, les soustrayant à la législation du pays où ils résident. 2. limoneuses: boueuses. 3. orgiaque: l’adjectif est à prendre ici dans le sens de « excessif ». 4. caoutchoutées: garnies de caoutchouc. On fait ici référence aux pneus des voitures qui leur permettent de se déplacer silencieusement et confortablement. 5. asphalté: recouvert de bitume. 6. torpédos: automobiles anciennes décapotables. 7. tamariniers: grands arbres pouvant atteindre vingt mètres de hauteur, poussant dans les régions tropicales. 8. « les palmiers et les garçons en pots et en smokings »: la phrase précédente éclaire le sens. Les indigènes ont été « déguisés » et « mis dans des smokings » comme les palmiers avaient « été mis en pots ». 9. pernod: boisson alcoolisée à base d’anis. 10. martel-perrier: cocktail à base de cognac et d’eau minérale gazeuse. Texte D: Isabelle Jarry, Le Jardin Yamata, 1999. [Agathe, la narratrice, va au Japon pour tenter d’éclaircir le mystère de ses origines familiales. Dans les années 1930-1940, son grand-père a vécu à Kyoto et aurait participé à la création d’un jardin japonais, le jardin Yamata.] J’arrivai à la ville en milieu de matinée. La journée était si radieuse que l’air même paraissait s’être allégé, je respirai à fond et cela me faisait à chaque inspiration l’effet d’une légère ivresse. La dame de la billetterie refusa d’un geste mes pièces de cent yens et me fit signe d’entrer. Elle continuait de parler comme si je la comprenais, je ne saisis dans ses paroles que le nom de Miyazawa, j’entrai dans le jardin et le cherchai des yeux. La vive clarté du jour donnait à l’ensemble du jardin une beauté particulière, un relief que seules soulignent les lumières de demi-saison, quand quelque changement se prépare et que brusquement entrent en résonance les qualités concentrées de ces périodes de l’année où le climat bascule. Je parcourais une fois encore l’allée que j’avais suivie des dizaines de fois déjà, et la vision que j’avais de ce que je connaissais pourtant si bien se trouvait comme renouvelée, rehaussée par l’éclat flatteur du soleil printanier. Je clignais des yeux devant l’étang aux facettes brillantes, sous la surface glissaient les carpes aux couleurs mélangées, orange, jaune d’or, noir mat, blanc nacré, bleu ardoise, jaune pâle vermillon. Leurs corps fuselés se croisaient dans l’eau, parfois un dos rouge affleurait, frôlant un flanc d’un blanc rosé, les couleurs de pigmentation se brouillaient dans le miroitement de l’onde et l’on finissait par oublier les poissons, pour ne plus distinguer qu’un ballet de couleurs furtives, langues de pinceaux agités par quelque main invisible. Je fis le tour complet du jardin et ce n’est qu’en revenant vers la maison que je vis le jardinier, assis sur les tatamis 1 de la grande pièce, face au paysage qu’il contemplait, les yeux perdus vers les hauteurs des collines. Je m’approchai en silence, ôtai mes chaussures sur la pierre plate du seuil et m’assis sur le bord de la galerie. Alors seulement je remarquai que le vieil homme ne portait pas ses vêtements de travail. Je ne distinguais pas bien le bas du corps – il était agenouillé sur ses talons -, mais en haut il portait une veste de kimono d’un ocre foncé, dont le grain de tissu laissait apparaître une trame plus sombre. Sous l’encolure de sa veste, la bordure de son kimono de dessous dépassait, d’un bleu soutenu à fines rayures noires. Il me fit signe de le rejoindre sur le tatami et je vins m’asseoir à côté de lui. – En ce moment, dit-il, c’est à cette place qu’on a la plus belle vue du jardin. C’était sans doute celle qui offrait le rapport le plus harmonieux entre le jardin lui-même et l’arrière-plan. La forêt était alors constellée d’érables dont les jeunes feuilles venaient émailler le vert profond des camphriers 2 de leurs pousses vert tendre. Ce fond contrasté faisait ressortir l’agencement parfait du jardin. De cette place, on aurait pu croire que l’eau qui alimentait la cascade venait du sous-bois voisin, partie plus en amont encore d’une source de montagne. L’œil se perdait et à sa suite entraînait l’esprit qui se prenait à divaguer par-delà l’infinité. On ne pensait plus, on abandonnait tout raisonnement pour se laisser aller à la sensation pure. 1. tatamis: tapis de sol. 2. camphriers: arbustes d’Extrême Orient (lauriers du Japon). I- Après avoir lu tous les textes du corpus, vous répondrez â la question suivante (4 points): Les textes du corpus, à travers la description des lieux, mettent-ils en lumière la même vision du monde? Votre réponse n’excédera pas une vingtaine de lignes. II. Vous traiterez ensuite, au choix, l’un des sujets suivants (16 points): Vous commenterez le texte d’Honoré de Balzac, extrait des Illusions perdues (texte A). Balzac, dans son roman Le père Goriot, alors qu’il décrit le personnage de Madame Vauquer et la pension qu’elle dirige, écrit: « Toute sa personne explique la pension, comme la pension implique sa personne. » En vous appuyant sur les textes du corpus et sur vos lectures personnelles, vous direz comment la description contribue à la construction des personnages et de l’univers romanesque. « Toute sa personne explique la pension, comme la pension implique sa personne. » Vous rédigerez une page de roman dans laquelle les lieux laissent deviner la psychologie d’un personnage. 2010. Objet d’étude: Le roman et ses personnages: visions de l’homme et du monde. Texte A: François Mauriac, Le Baiser au lépreux (1922). Texte B: Marguerite Duras, Le Ravissement de Lol V. Stein (1964). Texte C: Olivier Adam, Falaises (2005). Texte A: François Mauriac, Le Baiser au lépreux (1922). [Il s’agit du début du roman. Le décor est celui d’un petit village des Landes écrasé par la chaleur estivale. Jean Péloueyre souffre de sa laideur, qui l’isole des autres et dont il est douloureusement complexé, jusqu’à l’obsession torturante.] Jean Péloueyre, étendu sur son lit, ouvrit les yeux. Les cigales autour de la maison crépitaient. Comme un liquide métal, la lumière coulait à travers les persiennes. Jean Péloueyre, la bouche amère, se leva. Il était si petit que la glace du trumeau 1 refléta sa pauvre mine, ses joues creuses, un nez long, au bout pointu, rouge et comme usé, pareil à ces sucres d’orge qu’amincissent, en les suçant, de patients petits garçons. Les cheveux ras s’avançaient en angle aigu sur son front déjà ridé: une grimace découvrit ses gencives, des dents mauvaises. Bien que jamais il ne se fût tant haï, il s’adressa à lui-même de pitoyables paroles: « Sors, promène-toi, pauvre Jean Péloueyre! » et il caressait de la main une mâchoire mal rasée. Mais comment sortir sans éveiller son père? Entre une heure et quatre heures, M. Jérôme Péloueyre exigeait un silence solennel: ce temps sacré de son repos l’aidait à ne pas mourir de nocturnes insomnies. Sa sieste engourdissait la maison: pas une porte ne devait se fermer ni s’ouvrir, pas une parole ni un éternuement troubler le prodigieux silence à quoi, après dix ans de supplications et de plaintes, il avait dressé Jean, les domestiques, les passants eux-mêmes accoutumés, sous ses fenêtres, à baisser la voix. Les carrioles évitaient, par un détour, de rouler devant sa porte. En dépit de cette complicité autour de son sommeil, à peine éveillé, M, Jérôme en accusait un choc d’assiettes, un aboi, une toux. Etait-il persuadé qu’un absolu silence lui eût assuré un repos sans fin relié à la mort comme à l’Océan un fleuve? Toujours mal réveillé et grelottant même durant la canicule, il s’asseyait avec un livre près du feu de la cuisine. Son crâne chauve reflétait la flamme. Cadette vaquait à ses sauces sans prêter au maître plus d’attention qu’aux jambons des solives 2. Lui, au contraire, observait la vieille paysanne, admirant que, née sous Louis-Philippe, des révolutions, des guerres, de tant d’histoire, elle n’eût rien connu, hors le cochon qu’elle nourrissait et dont la mort, à chaque Noël, humectait de chiches 3 larmes ses yeux chassieux 4. En dépit de la sieste paternelle, la fournaise extérieure attira Jean Péloueyre; d’abord elle l’assurait d’une solitude: au long de la mince ligne d’ombre des maisons, il glisserait sans qu’aucun rire fusât des seuils où les filles cousent. Sa fuite misérable suscitait la moquerie des femmes; mais elles dorment encore environ la deuxième heure après midi, suantes et geignantes à cause des mouches. Il ouvrit, sans qu’elle grinçât, la porte huilée, traversa le vestibule où les placards déversent leur odeur de confitures et de moisissure, la cuisine ses relents de graisse. Ses espadrilles, on eût dit qu’elles ajoutaient au silence. Il décrocha sous une tête de sanglier son calibre connu de toutes les pies 5 du canton: Jean Péloueyre était un ennemi juré des pies. 1. trumeau: miroir encadré et surmonté d’un panneau décoratif. 2. solives: poutres. 3. chiche: peu abondant. 4. chassieux: humide d’une matière gluante. 5. pie: oiseau voleur, à plumage noir et blanc. Texte B: Marguerite Duras, Le Ravissement de Lol V. Stein (1964). [Nous sommes ici à l’ouverture du roman.] Lol V. Stein est née ici, à S.Tahla, et elle y a vécu une grande partie de sa jeunesse. Son père était professeur à l’Université. Elle a un frère plus âgé qu’elle de neuf ans – je ne l’ai jamais vu – on dit qu’il vit à Paris. Ses parents sont morts. Je n’ai rien entendu dire sur l’enfance de Lol V.Stein qui m’ait frappé, même par Tatiana Karl, sa meilleure amie durant leurs années de collège. Elles dansaient toutes les deux, le jeudi, dans le préau vide. Elles ne voulaient pas sortir en rang avec les autres, elles préféraient rester au collège. Elles, on les laissait faire, dit Tatiana, elles étaient charmantes, elles savaient mieux que les autres demander cette faveur, on la leur accordait. On danse, Tatiana? Une radio dans un immeuble voisin jouait des danses démodées, une émission-souvenir, dont elles se contentaient. Les surveillantes envolées, seules dans le grand préau où ce jour-là, entre les danses, on entendait le bruit des rues, allez Tatiana, allez viens, on danse Tatiana, viens. C’est ce que je sais. Cela aussi: Lol a rencontré Michael Richardson à dix-neuf ans pendant des vacances scolaires, un matin, au tennis. Il avait vingt-cinq ans. Il était le fils unique de grands propriétaires terriens des environs de T. Beach. I! ne faisait rien. Les parents consentirent au mariage. Lol devait être fiancée depuis six mots,!e mariage devait avoir lieu à l’automne, Lol venait de quitter définitivement le collège, elle était en vacances à T. Beach lorsque le grand bal de la saison eut lieu au Casino municipal. Tatiana ne croit pas au rôle prépondérant de ce fameux bal de T. Beach dans!a maladie de Lol V. Stein. Tatiana Karl, elle, fait remonter plus avant, plus avant même leur amitié, les origines de cette maladie. Elles étaient là, en Lol V. Stein, couvées, mais retenues d’éclore par la grande affection qui l’avait toujours entourée dans sa famille et puis au collège ensuite. Au collège, dit-elle, et elle n’était pas la seule à le penser, il manquait déjà quelque chose à Lol pour être – elle dit: là. Elle donnait l’impression d’endurer dans un ennui tranquille une personne qu’elle se devait de paraître mais dont elle perdait la mémoire à la moindre occasion. Gloire de douceur mais aussi d’indifférence, découvrait-on très vite, jamais elle n’avait paru souffrir ou être peinée, jamais on ne lui avait vu une larme de jeune fille. Tatiana dit encore que Lol V. Stein était jolie, qu’au collège on se la disputait bien qu’elle fût dans les mains comme l’eau parce que le peu que vous reteniez d’elle valait la peine de l’effort. Lol était drôle, moqueuse, impénitente 1 et très fine bien qu’une part d’elle- même eût été toujours en allée loin de vous et de l’instant. Où? Dans le rêve adolescent? Non, répond Tatiana, non, on aurait dit dans rien encore, justement, rien. Etait-ce le cœur qui n’était pas là? Tatiana aurait tendance à croire que c’était peut-être en effet le cœur de Lol V, Stein qui n’était pas – elle dit: là – il allait venir sans doute, mais elle, elle ne l’avait pas connu. Oui, il semblait que c’était cette région du sentiment qui, chez Lol, n’était pas pareille. Lorsque le bruit avait couru des fiançailles de Lol V. Stein, Tatiana, elle, n’avait cru qu’à moitié à cette nouvelle: qui Lol aurait-elle bien pu découvrir, qui aurait retenu son attention entière? Quand elle connut Michael Richardson et qu’elle fut témoin de la folle passion que Lol lui portait, elle en fut ébranlée mais il lui resta néanmoins encore un doute: Lol ne faisait-elle pas une fin de son cœur inachevé? Je lui ai demandé si la crise de Lol, plus tard, ne lui avait pas apporté la preuve qu’elle se trompait. Elle m’a répété que non, qu’elle croyait que cette crise et Lol ne faisaient qu’un depuis toujours. Je ne crois plus rien de ce que dit Tatiana, je ne suis convaincu de rien. 1. impénitente: incorrigible. Texte C: Olivier Adam, Falaises (2005). [Dans ce roman autobiographique, Olivier Adam présente un personnage qui revient sur son passé traumatisant: la disparition d’êtres chers et en particulier la mort prématurée de sa mère qui s’est jetée du haut d’une falaise. Il s’agit du début du roman.] Ici la nuit est profonde et noire comme le monde. De l’autre côté des baies vitrées, séparée du dehors et des falaises, protégée du bruit de la mer et de la compagnie des oiseaux, Claire dort et qui sait où nous allons. Chloé est dans ses bras, paisible et légère contre sa poitrine. J’allume des bougies dans la nuit. Ma main plonge dans le plastique transparent, j’en sors de petits ronds d’aluminium remplis de cire blanche. Je craque une allumette. Il y a vingt ans que ma mère est morte. Vingt ans jour pour jour. Les falaises se découpent dans le tissu du ciel. Je contemple des fantômes, des corps chutant dans la lumière. Je me retourne et sur la vitre se reflètent mon visage usé, mes traits tirés prématurément vieillis. Claire ouvre un instant les yeux, Chloé fourre son pouce dans sa bouche, et se colle à son dos. J’allume une cigarette et le bout incandescent fait un rond, un point lumineux au milieu du noir et du blanc. Sur le balcon où je veille en surplomb de la plage, deux transats se font face. Je m’allonge sur l’un d’eux. Une couverture me protège du froid qui descend et s’amplifie. Mon regard se perd à l’ouest. J’ai trente et un ans et ma vie commence. Je n’ai pas d’enfance et, désormais, n’importe laquelle me conviendra. Ma mère est morte et tous les miens s’en sont allés. La vie m’a fait une table rase où Claire et moi nous nous asseyons, où Chloé s’est invitée, un sourire très doux au coin des lèvres. J’ai trente et un ans et ma vie commence ainsi, perdue dans la nuit maritime. Derrière moi, à peine plus concrètes que des ombres, moins denses qu’un peu de fumée, Claire et Chloé me regardent, la plus petite au creux de la plus grande, toutes deux figées dans le silence de!a chambre d’hôtel. Claire me sourit puis se rendort, et leurs respirations se confondent. Ici la nuit est profonde et noire de monde. Ma mère marche sur la lande, comme une fée somnambule. Antoine et Nicolas, Lorette et les autres dansent autour des flammes, les yeux clos et le visage tendu vers le ciel. Léa se tient tout au bord, sur la pointe des pieds comme sur un fil, à deux doigts du vide, funambule, équilibriste. I- Après avoir lu tous les textes du corpus, vous répondrez â la question suivante (4 points): Dans ces débuts de romans, comment le lecteur découvre-t-il le personnage principal? Vous justifierez votre réponse en étudiant certains procédés mis en œuvre par les auteurs. II. Vous traiterez ensuite, au choix, l’un des sujets suivants (16 points): Vous commenterez le texte d’Olivier Adam (texte C). Le roman peut-i! intéresser son lecteur à des personnages ordinaires et malheureux? Vous fonderez: votre réflexion sur les textes du corpus, sur les œuvres que vous avez étudiées et sur votre culture personnelle. A son réveil, Monsieur Jérôme, le père de Jean Péloueyre, se rend dans la chambre de son fils et découvre le journal que Jean tient depuis son enfance. Un passage retient son attention: Jean, être exclu par sa laideur, raconte et analyse un épisode douloureux de sa vie. Vous rédigerez cet extrait de journal et ferez part des réactions du père à cette lecture (minimum 70 lignes). N.B.: vous ne signerez pas votre lettre. 2011. Objet d’étude: Le roman et ses personnages: visions de l’homme et du monde. TEXTE A: Stendhal (1783-1842), La Charlreuse de Parme, livre l, chapitre 1 (1839). TEXTE B: Honoré de Balzac (1799-1850), Une Ténébreuse Affaire, troisième partie, chapitre XXI « Le bivouac de l’Ernpereur » (1843). TEXTE C: Victor Hugo (1802-1885), Les Misérables, deuxième partie, chapitre XIII « La catastrophe » (1862). TEXTE D: Patrick Rambaud (1946-), La Bataille (1997). Annexe: tableau de Jacques-Louis David (1748-1825), « Le Premier consul franchissant les Alpes au col du Grand Saint-Bernard » (1800). Texte A – Stendhal (1783-1842), La Chartreuse de Parme, livre l, chapitre 1 (1839). [L’extrait suivant se situe au début du roman. Celui-ci évoque l’entrée de Napoléon Bonaparte à Milan en mai 1796, mettant fin à la domination de l’Autriche sur l’Italie. Des officiers français sont logés chez de riches Milanais, et notamment chez le marquis deI Dongo, partisan des Autrichiens. Les Français ne seront chassés qu’en 1799.] Nous avouerons que, suivant l’exemple de beaucoup de graves auteurs, nous avons commencé l’histoire de notre héros une année avant sa naissance. Ce personnage essentiel n’est autre, en effet, que Fabrice Valserra, marchesino 1 Del Dongo, comme on dit à Milan. Il venait justement de se donner la peine de naître lorsque les Français furent chassés, et se trouvait, par le hasard de la naissance, le second fils de ce marquis Del Dongo si grand seigneur, et dont vous connaissez déjà le gros visage blême, le sourire faux et la haine sans bornes pour les idées nouvelles. Toute la fortune de la maison était substituée au fils aîné Ascagnio Del Dongo, le digne portrait de son père. Il avait huit ans, et Fabrice deux, lorsque, tout à coup, ce général Bonaparte, que tous les gens bien nés croyaient pendu depuis longtemps, descendit du mont Saint-Bernard. Il entra dans Milan: ce moment est encore unique dans l’histoire; figurez-vous tout un peuple amoureux fou. Peu de jours après, Napoléon gagna la bataille de Marengo. Le reste est inutile à dire. [ … ] Peu de jours après la victoire, le général français, chargé de maintenir la tranquillité dans la Lombardie, s’aperçut que tous les fermiers des nobles, que toutes les vieilles femmes de la campagne, bien loin de songer encore à cette étonnante victoire de Marengo qui avait changé les destinées de l’Italie et reconquis treize places fortes en un jour, n’avaient l’âme occupée que d’une prophétie de saint Giovita, le premier patron de Brescia. Suivant cette parole sacrée, les prospérités des Français et de Napoléon devaient cesser treize semaines juste après Marengo. Ce qui excuse un peu le marquis Del Dongo et tous les nobles boudeurs des campagnes, c’est que réellement et sans comédie, ils croyaient à la prophétie. Tous ces gens-là n’avaient pas lu quatre volumes en leur vie; ils faisaient ouvertement leurs préparatifs pour rentrer à Milan au bout des treize semaines; mais le temps, en s’écoulant, marquait de nouveaux succès pour la cause de la France. De retour à Paris, Napoléon, par de sages décrets, sauvait la révolution à l’intérieur comme il l’avait sauvée à Marengo contre les étrangers. Alors les nobles lombards, réfugiés dans leurs châteaux, découvrirent que d’abord ils avaient mal compris la prédiction du saint patron de Brescia: il ne s’agissait pas de treize semaines mais bien de treize mois. Les treize mois s’écoulèrent, et la prospérité de la France semblait s’augmenter tous les jours. 1. Marchesino: titre donné, en Italie, à tous les fils de marquis. Texte B – Honoré de Balzac (1799-1850), Une Ténébreuse Affaire, troisième partie, chapitre XXI « Le bivouac de l’Empereur » (1843). [Le roman s’inspire de faits historiques. Riche en péripéties, il débute avec l’évocation d’un complot de monarchistes contre Bonaparte, alors Premier consul (1799-1804), qui aboutit à un procès suivi de condamnations. Laurence de Saint­Cygne, une royaliste impliquée dans la conspiration, vient avec un de ses proches, le marquis de Chargeboeuf, demander la grâce de ses cousins sur le champ de bataille où se trouve Napoléon, devenu entre temps empereur (1804). On est à la veille de la bataille de Iéna (1806).] L’Empereur descendit. Au premier mouvement qu’il fit, Roustan son fameux rnameluck 1 s’empressa de venir tenir le cheval. Laurence était stupide d’étonnement: elle ne croyait pas à tant de simplicité. – Je passerai la nuit sur ce plateau, dit l’Empereur. En ce moment le grand-maréchal Duroc, que le gendarme avait enfin trouvé, vint au marquis de Chargeboeuf et lui demanda la raison de son arrivée; le marquis lui répondit qu’une lettre écrite paf son ministre des affaires extérieures lui dirait combien il était urgent qu’ils obtinssent, mademoiselle de Saint-Cygne et lui, une audience de l’Empereur. – Sa majesté va dîner sans doute à son bivouac, dit Duroc en prenant la lettre, et quand j’aurai vu ce dont il s’agit, je vous ferai savoir si cela se peut. – Brigadier, dit-il au gendarme, accompagnez cette voiture et menez-la près de la cabane en arrière. Monsieur de Chargeboeuf suivit le gendarme, et arrêta sa voiture derrière une misérable chaudière bâtie en bois et en terre, entourée de quelques arbres fruitiers, et gardée par des piquets d’infanterie et de cavalerie. On peut dire que la majesté de la guerre éclatait là dans toute sa splendeur. De ce sommet, les lignes des deux armées se voyaient éclairées par la lune. Après une heure d’attente, remplie par le mouvement perpétuel d’aides de camp partant et revenant, Duroc, qui vint chercher mademoiselle de Saint-Cygne et le marquis de Chargeboeuf, les fit entrer dans la chaumière, dont le plancher était en terre battue comme celui de nos aires de grange. Devant une table desservie et devant un feu de bois vert qui fumait, Napoléon était assis sur une chaise grossière. Ses bottes, pleines de boue, attestaient ses courses à travers champs. Il avait ôté sa fameuse redingote, et alors son célèbre uniforme vert, traversé par son grand cordon rouge, rehaussé par le dessous blanc de sa culotte de casimir 2 et de son gilet, faisait admirablement bien valoir sa pâle et terrible figure césarienne. Il avait la main sur une carte dépliée, placée sur ses genoux. Berthier se tenait debout dans son brillant costume de vice-connétable de l’Empire. Constant, le valet de chambre, présentait à l’Empereur son café sur un plateau. – Que voulez-vous? dit-il avec une feinte brusquerie en traversant par le rayon de son regard la tête de Laurence. Vous ne craignez donc plus de me parler avant la bataille? De quoi s’agit-il? – Sire, dit-elle en le regardant d’un œil non moins fixe, je suis mademoiselle de Saint-Cygne. – Eh bien? répondit-il d’une voix colère en se croyant bravé par ce regard. – Ne comprenez-vous donc pas? Je suis la comtesse de Saint-Cygne, et je vous demande grâce, dit-elle en tombant à genoux et en lui tendant le placet 3 rédigé par Talleyrand, apostlllé 4 par l’Impératrice, par Cambacérès et par Malin. L’Empereur releva gracieusement la suppliante en lui jetant un regard fin et lui dit: – Serez-vous sage enfin? Comprenez-vous ce que doit être l’Empire français? – Ah! je ne comprends en ce moment que l’Empereur, dit-elle vaincue par la bonhomie avec laquelle l’homme du destin avait dit ces paroles qui faisaient pressentir la grâce. – Sont-ils innocents? demanda l’Empereur. – Tous, dit-elle avec enthousiasme. 1. Mameluck: soldat d’origine orientale formant la garde personnelle de l’Empereur. 2. Le casimir est un tissu léger. 3. Placet: lettre sollicitant une grâce. 4. Apostillé: annoté. Texte C – Victor Hugo (1802-1885), Les Misérables, deuxième partie, chapitre XIII « La catastrophe » (1862). [Le narrateur évoque longuement, au début de la seconde parlie du roman, un événement historique: la bataille de Waterloo du 18 juin 1815. L’armée française emmenée par Napoléon fut vaincue par l’armée alliée commandée par Wellington – composée principalement de Britanniques et de Hollandais – et par l’armée prussienne dirigée par le général Blücher.] La victoire s’acheva par l’assassinat des vaincus. Punissons, puisque nous sommes l’histoire: le vieux Blücher se déshonora. Cette férocité mit le comble au désastre. La déroute désespérée traversa Genappe, traversa les Quatre-Bras, traversa Gosselies, traversa Fresnes, traversa Charleroi, traversa Thuin, et ne s’arrêta qu’à la frontière. Hélas! et qui donc fuyait de la sorte la grande armée? Ce vertige, cette terreur, cette chute en ruine de la plus haute bravoure qui ait jamais étonné l’histoire, est-ce que cela est sans cause? Non, l’ombre d’une droite 1 énorme se projette sur Waterloo. C’est la journée du destin. La force au dessus de [‘homme a donné ce jour-là. De là le pli épouvanté des têtes; de là toutes ces grandes âmes rendant leur épée. Ceux qui avaient vaincu l’Europe sont tombés terrassés, n’ayant plus rien à dire ni à faire, sentant dans l’ombre une présence terrible. Hoc erat in fatis 2, Ce jour-là, la perspective du genre humain a changé. Waterloo, c’est le gond du dix-neuvième siècle. La disparition du grand homme était nécessaire à l’avènement du grand siècle. Quelqu’un à qui on ne réplique pas s’en est chargé. La panique des héros s’explique. Dans la bataille de Waterloo, il y a plus que du nuage, il y a du météore. Dieu a passé. A la nuit tombante, dans un champ près de Genappe, Bernard et Bertrand saisirent par un pan de sa redingote et arrêtèrent un homme hagard, pensif, sinistre, qui, entraîné jusque là par le courant de la déroute, venait de mettre pied à terre, avait passé sous son bras la bride de son cheval, et, l’œil égaré, s’en retournait seul vers Waterloo. C’était Napoléon essayant encore d’aller en avant, immense somnambule de ce rêve éveillé. 1. Droite: main divine. 2.Hoc erat in fatis: locution latine signifiant « cela était formulé par les Dieux », « c’était fatal ». Texte D – Patrick Rambaud (1946-), La Bataille (1997). [Ce texte constitue t’ouverture du roman, lequel évoque la campagne d’Allemagne et d’Autriche, marquée par la défaite d’Essling, en mai 1809.] Le mardi 6 mai 1809, dans la matinée, une berline entourée de cavaliers sortit de Schönbrunn pour longer à petit train la rive droite du Danube. C’était une voiture ordinaire, de couleur olive, sans écussons. A son passage des paysans autrichiens ôtaient leur chapeaux noirs à large bord, par prudence mais sans respect, car ils connaissaient les officiers, qui trottaient sur leurs chevaux arabes à crinière longue, une peau de panthère sous les fesses, avec des uniformes à la hongroise, blancs, écarlates, chargés d’or, une plume de héron au shako 1: ces jeunes messieurs accompagnaient partout Berthier, le major général de l’armée d’occupation. Par la vitre abaissée, une main s’agita au bout d’une manche. Aussitôt, le grand écuyer Caulaincourt, qui maintenait son cheval contre la portière, serra sa monture des genoux, enleva son bicorne et ses gants avec des gestes d’acrobate, puis il détacha d’un bouton de sa veste une carte pliée des environs de Vienne qu’il tendit en saluant. La voiture s’arrêta peu après devant le fleuve jaune et rapide. Un mameluk en turban sauta du siège des laquais, déplia le marchepied, ouvrit la porte et exagéra des courbettes. L’Empereur descendit de la voiture en mettant son chapeau de castor au poil roussi par les repassages. Il avait Jeté comme une cape, sur son habit de grenadier, sa redingote en drap gris de Louviers. Sa culotte était tachée d’encre parce qu’il avait la manie d’y essuyer ses plumes: avant la parade quotidienne il avait dû signer une brassée de décrets, puisqu’il voulait tout décider, depuis la distribution de souliers neufs à la Garde jusqu’à l’approvisionnement des fontaines parisiennes, mille détails qui souvent ne relevaient pas de cette guerre qu’il menait en Autriche. Napoléon commençait à s’empâter. Son gilet de casimir serrait un ventre déjà rond, il n’avait plus de cou, presque pas d’épaules. Son regard détaché ne s’enflammait que sous la colère. Ce jour-là il était maussade, la bouche pincée. Quand il avait eu la certitude que l’Autriche s’armait contre lui, il était rentré en cinq jours de Valladolid à Saint-Cloud, crevant au galop on ne sait combien de chevaux. Lui qui dormait alors dix heures par nuit et deux heures dans son bain, grâce à ses revers en Espagne et à cette nouvelle équipée, il retrouvait d’un coup son endurance et sa force. 1. Shako: couvre-chef militaire. Annexe: tableau de Jacques-Louis David (1748-1825), Le Premier consul franchissant les Alpes au col du Grand Saint-Bernard (1800). I- Après avoir lu tous les textes du corpus, vous répondrez d’abord â la question suivante (4 points): Confrontez les images de Napoléon qui se dégagent de ces quatre textes. II. Vous traiterez ensuite, au choix, l’un des sujets suivants (16 points): Vous ferez le commentaire du texte de Victor Hugo (texte C). De nombreux romans sont nourris d’événements et de personnages historiques. En tant que lecteur, trouvez-vous que ces matériaux donnent de l’intérêt au roman? Vous répondrez dans un développement organisé, en vous appuyant sur les textes du corpus, les œuvres étudiées en classe et vos lectures personnelles. Un jeune milanais, « amoureux fou » de Napoléon Bonaparte, a assisté à son entrée dans Milan. Le soir même, il évoque l’événement dans son journal intime. Vous rédigerez un passage de ce journal où il exprime son enthousiasme et son émotion. Vous pouvez vous aider du tableau de David reproduit en annexe. 2011. Objet d’étude: Le roman et ses personnages: visions de l’homme et du monde. Texte A: Victor Hugo, Les Misérables, 4ème partie, livre 12 (1862). Texte B: Gustave Flaubert, L’Education sentimentale, 3ème partie, I (1869). Texte C: Emile Zola, La Fortune des Rougon, I, (1871). Texte A: Victor Hugo, Les Misérables, 4ème partie, livre 12 (1862). [Gavroche, un gamin de Paris, aide les insurgés qui construisent une barricade, au cours de l’émeute parisienne de juin 1832. ] Gavroche, complètement envolé et radieux, s’était chargé de la mise en train. Il allait, venait, montait, descendait, remontait, bruissait, étincelait. Il semblait être là pour l’encouragement de tous. Avait-il un aiguillon? oui certes, sa misère; avait-il des ailes? oui certes, sa joie. Gavroche était un tourbillonnement. On le voyait sans cesse, on l’entendait toujours. Il remplissait l’air, étant partout à la fois. C’était une espèce d’ubiquité 1 presque irritante; pas d’arrêt possible avec lui. L’énorme barricade le sentait sur sa croupe. Il gênait les flâneurs, il excitait les paresseux, il ranimait les fatigués, il impatientait les pensifs, mettait les uns en gaieté, les autres en haleine, les autres en colère, tous en mouvement, piquait un étudiant, mordait un ouvrier; se posait, s’arrêtait, repartait, volait au-dessus du tumulte et de l’effort, sautait de ceux-ci à ceux-là, murmurait, bourdonnait, et harcelait tout l’attelage; mouche de l’immense Coche révolutionnaire. Le mouvement perpétuel était dans ses petits bras et la clameur perpétuelle dans ses petits poumons: – Hardi! encore des pavés! encore des tonneaux! encore des machins! où y en a-t-il? Une hottée 2 de plâtras pour me boucher ce trou-là. C’est tout petit votre barricade. Il faut que ça monte. Mettez-y tout, flanquez-y tout, fichez-y tout. Cassez la maison. Une barricade, c’est le thé de la mère Gibou 3. Tenez, voilà une porte vitrée. Ceci fit exclamer les travailleurs. – Une porte vitrée! Qu’est-ce que tu veux qu’on fasse d’une porte vitrée, tubercule 4? – Hercules vous-mêmes! riposta Gavroche. Une porte vitrée dans une barricade, c’est excellent. Ça n’empêche pas de l’attaquer, mais ça gêne pour la prendre. Vous n’avez donc jamais chipé des pommes par-dessus un mur où il y avait des culs de bouteilles? Une porte vitrée, ça coupe les cors aux pieds de la garde nationale 5 quand elle veut monter sur une barricade. Pardi! le verre est traître. Ah ça, vous n’avez pas une imagination effrénée, mes camarades! 1. Capacité d’être dans plusieurs lieux à la fois. 2. Contenu d’une hotte pleine. 3. Boisson faite de beaucoup de mélanges. 4. Racine qui est une réserve nutritive pour une plante; ici, allusion à la petite taille de Gavroche. 5. Soldats envoyés pour mater la révolte. Texte B: Gustave Flaubert, L’Education sentimentale, 3ème partie, I (1869). [Frédéric, le héros de l’Education sentimentale, assiste avec son ami Hussonnet au saccage du Palais des Tuileries, au cours de la Révolution de 1848.] Tout à coup la Marseillaise retentit. Hussonnet et Frédéric se penchèrent sur la rampe. C’était le peuple. Il se précipita dans l’escalier, en secouant à flots vertigineux des têtes nues, des casques, des bonnets rouges, des baïonnettes et des épaules, si impétueusement, que des gens disparaissaient dans cette masse grouillante qui montait toujours, comme un fleuve refoulé par une marée d’équinoxe, avec un long mugissement, sous une impulsion irrésistible. En haut, elle se répandit, et le chant tomba. On n’entendait plus que les piétinements de tous les souliers, avec le clapotement des voix. La foule inoffensive se contentait de regarder. Mais, de temps à autre, un coude trop à l’étroit enfonçait une vitre; ou bien un vase, une statuette déroulait d’une console, par terre. Les boiseries pressées craquaient. Tous les visages étaient rouges; la sueur en coulait à larges gouttes; Hussonnet fit cette remarque: – « Les héros ne sentent pas bon! » – « Ah! vous êtes agaçant », reprit Frédéric. Et poussés malgré eux, ils entrèrent dans un appartement où s’étendait, au plafond, un dais de velours rouge. Sur le trône, en dessous, était assis un prolétaire à barbe noire, la chemise entr’ouverte, l’air hilare et stupide comme un magot 1. D’autres gravissaient l’estrade pour s’asseoir à sa place. – « Quel mythe! » dit Hussonnet. « Voilà le peuple souverain! » Le fauteuil fut enlevé à bout de bras, et traversa toute la salle en se balançant. – « Saprelotte! comme il chaloupe! Le vaisseau de l’Etat est ballotté sur une mer orageuse! Cancane-t-il 2! Cancane-t-il! » On l’avait approché d’une fenêtre, et, au milieu des sifflets, on le lança. – « Pauvre vieux! » dit Hussonnet en le voyant tomber dans le jardin, où il fut repris vivement pour être promené ensuite jusqu’à la Bastille, et brûlé. Alors, une joie frénétique éclata, comme si, à la place du trône, un avenir de bonheur illimité avait paru; et le peuple, moins par vengeance que pour affirmer sa possession, brisa, lacéra les glaces et les rideaux, les lustres, les flambeaux, les tables, les chaises, les tabourets, tous les meubles, jusqu’à des albums de dessins, jusqu’à des corbeilles de tapisserie. Puisqu’on était victorieux, ne fallait-il pas s’amuser! La canaille s’affubla ironiquement de dentelles et de cachemires. Des crépines 3 d’or s’enroulèrent aux manches des blouses, des chapeaux à plumes d’autruche ornaient la tête des forgerons, des rubans de la Légion d’honneur firent des ceintures aux prostituées. Chacun satisfaisait son caprice; les uns dansaient, d’autres buvaient. Dans la chambre de la reine, une femme lustrait ses bandeaux avec de la pommade; derrière un paravent, deux amateurs jouaient aux cartes; Hussonnet montra à Frédéric un individu qui fumait son brûle-gueule 4 accoudé sur un balcon; et le délire redoublait au tintamarre continu des porcelaines brisées et des morceaux de cristal qui sonnaient, en rebondissant, comme des lames d’harmonica. 1. Singe; figurine chinoise grotesque en porcelaine. Au sens figuré: homme très laid. 2. Danse le cancan, une danse excentrique. 3. Franges de tissu à fonction décorative. 4. Pipe à tuyau très court. Texte C: Emile Zola, La Fortune des Rougon, I, (1871). [Le coup d’Etat du 2 décembre 1851, organisé par Louis-Napoléon Bonaparte, a suscité en Provence des insurrections républicaines, notamment dans le département du Var. C’est cette révolte que décrit Zola au début de La Fortune des Rougon.] La bande descendait avec un élan superbe, irrésistible. Rien de plus terriblement grandiose que l’irruption de ces quelques milliers d’hommes dans la paix morte et glacée de l’horizon. La route, devenue torrent, roulait des flots vivants qui semblaient ne pas devoir s’épuiser; toujours, au coude du chemin, se montraient de nouvelles masses noires, dont les chants enflaient de plus en plus la grande voix de cette tempête humaine. Quand les derniers bataillons apparurent, il y eut un éclat assourdissant. La Marseillaise emplit le ciel, comme soufflée par des bouches géantes dans de monstrueuses trompettes qui la jetaient, vibrante, avec des sécheresses de cuivre, à tous les coins de la vallée. Et la campagne endormie s’éveilla en sursaut; elle frissonna tout entière, ainsi qu’un tambour que frappent les baguettes; elle retentit jusqu’aux entrailles, répétant par tous ses échos les notes ardentes du chant national. Alors ce ne fut plus seulement la bande qui chanta; des bouts de l’horizon, des rochers lointains, des pièces de terre labourées, des prairies, des bouquets d’arbres, des moindres broussailles, semblèrent sortir des voix humaines; le large amphithéâtre qui monte de la rivière à Plassans, la cascade gigantesque sur laquelle coulaient les bleuâtres clartés de la lune, étaient comme couverts par un peuple invisible et innombrable acclamant les insurgés; et, au fond des creux de la Viorne 1, le long des eaux rayées de mystérieux reflets d’étain fondu, il n’y avait pas un trou de ténèbres où des hommes cachés ne parussent reprendre chaque refrain avec une colère plus haute. La campagne, dans l’ébranlement de l’air et du sol, criait vengeance et liberté. Tant que la petite armée descendit la côte, le rugissement populaire roula ainsi par ondes sonores traversées de brusques éclats, secouant jusqu’aux pierres du chemin. 1. Rivière qui coule près de la ville de Plassans. I- Après avoir lu tous les textes du corpus, vous répondrez â la question suivante (4 points): Quelles visions du peuple les trois extraits du corpus donnent-ils? II. Vous traiterez ensuite, au choix, l’un des sujets suivants (16 points): Vous commenterez le texte C: La Fortune des Rougon d’Emile Zola. Un philosophe a déclaré qu’il avait beaucoup plus appris sur l’économie et la politique dans les romans de Balzac qu’en lisant les économistes et les historiens. Dans quelle mesure la lecture des romans permet-elle de connaître une période historique et une société? Vous rédigerez un développement structuré, qui s’appuiera sur les textes du corpus, les romans que vous avez étudiés en classe et vos lectures personnelles. Rentrée chez elle, la femme aux bandeaux (texte B, dernier paragraphe) raconte à sa famille la prise des Tuileries à laquelle elle a participé. Vous exprimerez ses émotions et ses sentiments. Vous veillerez à mêler description et narration. 2012 SERIE L. Objet d’étude: Le personnage de roman du XVlII ème siècle à nos jours. Texte A: Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1857. Texte B: Guy de Maupassant, Bel Ami, 1885. Texte C: Alain Robbe-Grillet, La Jalousie, 1957. Texte D: Georges Perec, Les Choses, Une histoire des années soixante, 1965. Texte A: Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1857. [Emma, jeune fille romanesque a épousé un médiocre officier de santé et elle s’ennuie. Un événement vient rompre la monotonie de son existence: les deux époux sont invités à un bal, chez le marquis d’Andervilliers.] Emma se sentit, en entrant, enveloppée par un air chaud, mélange du parfum des fleurs et du beau linge, du fumet des viandes et de l’odeur des truffes. Les bougies des candélabres allongeaient des flammes sur les cloches d’argent; les cristaux à facettes, couverts d’une buée mate, se renvoyaient des rayons pâles; des bouquets étaient en ligne sur toute la longueur de la table, et dans les assiettes à larges bordures, les serviettes, arrangées en manière de bonnet d’évêque, tenaient entre le bâillement de leurs deux plis chacune un petit pain de forme ovale. [ … ] Madame Savary remarqua que plusieurs dames n’avaient pas mis leurs gants dans leurs verres. Cependant, au bout de la table, seul parmi toutes ces femmes, courbé sur son assiette remplie et la serviette nouée dans le dos comme un enfant, un vieillard mangeait, laissant tomber de sa bouche des gouttes de sauce. Il avait les yeux éraillés et portait une petite queue enroulée d’un ruban noir. C’était le beau-père du marquis, le vieux duc de Laverdiére, l’ancien favori du comte d’Artois, dans le temps des parties de chasse au Vaudreuil, chez le marquis de Conflans, et qui avait été disait-on, l’amant de la reine Marie-Antoinette entre MM. De Coigny et de Lauzun. Il avait mené une vie bruyante de débauches, plei ne de duels, de paris, de femmes enlevées, avait dévoré sa fortune et effrayé toute sa famille. Un domestique derrière sa chaise, lui nommait tout haut, dans l’oreille, les plats qu’il désignait du doigt en bégayant; et sans cesse les yeux d’Emma revenaient d’eux-mêmes sur ce vieil homme à lèvres pendantes, comme sur quelque chose d’extraordinaire et d’auguste. Il avait vécu à la cour et couché dans le lit des reines! On versa du vin de Champagne à la glace. Emma frissonna de toute sa peau en sentant ce froid dans sa bouche. Elle n’avait jamais vu de grenades ni mangé d’ananas. Le sucre en poudre lui parut plus blanc et plus fin qu’ailleurs. Les dames, ensuite, montèrent dans leurs chambres s’apprêter pour le bal. Texte B: Guy de Maupassant, Bel Ami, livre 1. [Georges Duroy, jeune officier désargenté de retour d’Algéne, à la recherche d’un emploi, a rencontré à Paris son ami Forestier, journaliste à La Vie Française. Ce dernier, lors d’un repas à son domicile, lui permet de rencontrer M. Walter, directeur du journal: il compte lui présenter Georges et le faire embaucher en tant que journaliste.] Le dîner était fort bon; chacun s’extasiait. M. Walter mangeait comme un ogre, ne parlait presque pas, et considérait d’un regard oblique, glissé sous ses lunettes, les mets qu’on lui présentait. Norbert de Varenne lui tenait tête et laissait tomber pariais des gouttes de sauce sur son plastron de chemise. Forestier, souriant et sérieux, surveillait, échangeait avec sa femme des regards d’intelligence, à la façon de compères accomplissant ensemble une besogne difficile et qui marche à souhait. Les visages devenaient rouges, les voix s’enflaient. De moment en moment, le domestique murmurait à l’oreille des convives: « Corton-Château-Laroze? » Duroy avait trouvé le corton de son goût et il laissait chaque fois emplir son verre. Une gaieté délicieuse entrait en lui, une gaieté chaude, qui lui montait du ventre à la tête, lui courait dans les membres, le pénétrait tout entier. Il se sentait envahi par un bien-être complet, un bien-être de vie et de pensée, de corps et d’âme. Et une envie de parler lui venait, de se faire remarquer, d’être écouté, apprécié comme ces hommes dont on savourait les moindres expressions. Mais la causerie qui allait sans cesse, accrochant les idées les unes aux autres, sautant d’un sujet à l’autre sur un mot, un rien, après avoir fait le tour des événements du jour et avoir effleuré, en passant, mille questions, revint à la grande interpellation de Monsieur Morel sur la colonisation de l’Algérie. M. Walter, entre deux services, fit quelques plaisanteries car il avait l’esprit sceptique et gras. Forestier raconta son article du lendemain. Jacques Rival réclama un gouvernement militaire avec des concessions de terres accordées à tous les officiers après trente années de service colonial. [… ] Un léger silence suivit, on souriait. Georges Duroy ouvrit la bouche et prononça, surpris par le son de sa propre voix, comme s’il ne s’était jamais entendu parler: « Ce qui manque le plus là-bas, c’est la bonne terre. Les propriétés vraiment fertiles coûtent aussi cher qu’en France et sont achetées, comme placements de fonds, par des Parisiens très riches. Les vrais colons, les pauvres, ceux qui s’exilent faute de pain, sont rejetés dans le désert, où il ne pousse rien, par manque d’eau. » Tout le monde le regardait. Il se sentit rougir, M. Walter demanda: « Vous connaissez l’Algérie, Monsieur? » Texte C: Alain Robbe-Grillet, La Jalousie 1, 1957. [Dans une plantation, quelque part en Afrique, deux couples se retrouvent chaque soir sur une terrasse: A… et son mari que l’on ne voit jamais, y reçoivent Franck et son épouse Christiane.] Pour le dîner, Franck est encore là, souriant, loquace, affable. Christiane, cette fois ne l’a pas accompagné; elle est restée chez eux avec l’enfant, qui avait un peu de fièvre. Il n’est pas rare, à présent, que son mari vienne sans elle: à cause de l’enfant, à cause aussi des propres troubles de Christiane, dont la santé s’accommode mal de ce climat humide et chaud, à cause des ennuis domestiques qu’elle doit à ses serviteurs trop nombreux et mal dirigés. Ce soir, pourtant, A… paraissait l’attendre. Du moins avait-elle fait mettre quatre couverts. Elle donne l’ordre d’enlever tout de suite celui qui ne doit pas servir. Sur la terrasse, Franck se laisse tomber dans un des fauteuils bas et prononce son exclamation – désormais coutumière -au sujet de leur confort. Ce sont des fauteuils très simples, en bois et sangles de cuir, exécutés sur les indications de A… par un artisan indigène. Elle se penche vers Franck pour lui tendre son verre. Bien qu’il fasse tout à fait nuit maintenant, elle a demandé de ne pas emporter les lampes, qui -dit-elle -attirent les moustiques. Les verres sont emplis, presque jusqu’au bord, d’un mélange de cognac et d’eau gazeuse où flotte un petit cube de glace. Pour ne pas risquer d’en renverser le contenu par un faux mouvement, dans l’obscurité complète, elle s’est approchée le plus possible du fauteuil où est assis Franck, tenant avec précaution dans la main droite le verre qu’elle lui destine. Elle s’appuie de l’autre main au bras du fauteuil et se penche vers lui, si près que leurs têtes sont l’une contre l’autre. Il murmure quelques mots: un remerciement sans doute. Elle se redresse d’un mouvement souple, s’empare du troisième verre – qu’elle ne craint pas de renverser, car il est beaucoup moins plein – et va s’asseoir à côté de Franck, tandis que celui-ci continue l’histoire du camion en panne commencée dès son arrivée. C’est elle-même qui a disposé les fauteuils ce soir, quand elle les a fait apporter sur la terrasse. Celui qu’elle a désigné à Franck et le sien se trouvent côte à côte, contre le mur,de la maison -le dos au mur évidemment -sous la fenêtre du bureau. Elle a ainsi le fauteuil de Franck à sa gauche, et sur sa droite -mais plus en avant -la petite table où sont les bouteilles. 1. Le titre La Jalousie, évoque dans le roman les fenêtres à lames de la maison coloniale, mais aussi la jalousie du mari, le narrateur. Texte D: Georges Perec, Les Choses, Une histoire des années soixante, 1965. [Georges Perec décrit la vie quotidienne d’un jeune couple du 20e siècle, issu des classes moyennes, l’idée que ces jeunes gens se font du bonheur, les raisons pour lesquelles ce bonheur leur reste inaccessible… Dans le texte suivant, l’écrivain évoque leurs soirées entre amis.] Leur plus grand plaisir était d’oublier ensemble, c’est-à-dire de se distraire. Ils adoraient boire, d’abord, et ils buvaient beaucoup, souvent, ensemble. Ils fréquentaient le Harry’s New York Bar, rue Daunou, les cafés du Palais-Royal, le Balzar, Lipp, et quelques autres. Ils aimaient la bière de Munich, la Guiness, le gin, les punch bouillants ou glacés, les alcools de fruits. Ils consacraient parfois des soirées entières à boire, resserrés autour de deux tables rapprochées pour la circonstance, et ils parlaient interminablement, de la vie qu’ils auraient aimé mener, des livres qu’ils écriraient un jour, des travaux qu’ils aimeraient entreprendre, des films qu’ils avaient vus ou qu’ils allaient voir, de l’humanité, de la situation politique, de leurs vacances prochaines, de leurs vacances passées, d’une sortie à la campagne, d’un petit voyage à Bruges, à Anvers ou à Bâle. Et parfois se plongeant de plus en plus dans ces rêves collectifs, sans chercher à s’en éveiller, mais les relançant sans cesse avec une complicité tacite, ils finissaient par perdre tout contact avec la réalité. Alors, de temps en temps, une main simplement émergeait du groupe: le garçon arrivait, emportait les grès vides et en rapportait d’autres et bientôt la conversation, s’épaississant de plus en plus, ne roulait plus que sur ce qu’ils venaient de boire, sur leur ivresse, sur leur soif, sur leur bonheur. Ils étaient épris de liberté! Il leur semblait que le monde entier était à leur mesure; ils vivaient au rythme exact de leur soif, et leur exubérance était inextinguible; leur enthousiasme ne connaissait plus de bornes. Ils auraient pu marcher, courir, danser, chanter toute la nuit. Le lendemain, ils ne se voyaient pas. Les couples restaient enfermés chez eux, à la diète, écœurés, abusant de cafés noirs et de cachets effervescents. Ils ne sortaient qu’à la nuit tombée, allaient manger dans un snack-bar cher un steak nature. Ils prenaient des décisions draconiennes: ils ne fumeraient plus, ne boiraient plus, ne gaspilleraient plus leur argent. I- Après avoir lu tous les textes du corpus, vous répondrez â la question suivante (4 points): Ces quatre extraits mettent en scène des personnages au cours de repas ou de soirées. Montrez comment ces textes proposent différents modes de représentation des personnages principaux. II. Vous traiterez ensuite, au choix, l’un des sujets suivants (16 points): Vous commenterez le texte d’Alain Robbe-Grillet, extrait de La Jalousie (texte C). Dissertation. Attendez-vous d’un personnage de roman qu’il soit proche de vous? Vous répondrez à cette question en vous appuyant sur les romans que vous avez lus et étudiés ainsi que sur les textes du corpus. Invention. L’extrait de Madame Bovary (texte A) se clôt sur cette phrase: « Les dames, ensuite, montèrent dans leurs chambres s’apprêter pour le bal ». Imaginez le récit de l’épisode du bal vu à travers le regard émerveillé d’Emma. Question. B– Guy de Maupassant, Pierre et Jean, 1888. C– Albert Camus, L’Étranger, 1942. Comme Mlle de Chartres avait le cœur très noble et très bien fait, elle fut véritablement touchée de reconnaissance du procédé du prince de Clèves. Cette reconnaissance donna à ses réponses et à ses paroles un certain air de douceur qui suffisait pour donner de l’espérance à un homme aussi éperdument amoureux que l’était ce prince; de sorte qu’il se flatta d’une partie de ce qu’il souhaitait. Elle rendit compte à sa mère de cette conversation, et Mme de Chartres lui dit qu’il y avait tant de grandeur et de bonnes qualités dans M. de Clèves et qu’il faisait paraître tant de sagesse pour son âge que, si elle sentait son inclination portée à l’épouser, elle y consentirait avec joie. Mlle de Chartres répondit qu’elle lui remarquait les mêmes bonnes qualités; qu’elle l’épouserait même avec moins de répugnance qu’un autre, mais qu’elle n’avait aucune inclination particulière pour sa personne. Dès le lendemain, ce prince fit parler à Mme de Chartres; elle reçut la proposition qu’on lui faisait et elle ne craignit point de donner à sa fille un mari qu’elle ne pût aimer en lui donnant le prince de Clèves. Les articles4 furent conclus; on parla au roi, et ce mariage fut su de tout le monde. 1. Inclination: penchant, désir 2. De Guise est tombé amoureux de Mlle de Chartres peu après son ami de Clèves, dont il est ainsi devenu un rival 3. Il s’agit de la femme du roi (Catherine de Médicis), de la favorite du roi (Diane de Poitiers), de la sœur du roi et de l’épouse du fils du roi 4. Articles: écrits officiels faisant office de contrat. Puis, comme leurs deux visages se reflétaient, l’un contre l’autre, dans l’eau si claire dont les plantes noires du fond faisaient une glace limpide, Jean souriait à cette tête voisine qui le regardait d’en bas, et parfois, du bout des doigts, lui jetait un baiser qui semblait tomber dessus. – Ah! que vous êtes ennuyeux, disait la jeune femme; mon cher, il ne faut jamais faire deux choses à la fois. – Je n’en fais qu’une. Je vous aime. Elle se redressa, et d’un ton sérieux: – Voyons, qu’est-ce qui vous prend depuis dix minutes, avez-vous perdu la tête? – Non je n’ai pas perdu la tête. Je vous aime, et j’ose, enfin, vous le dire. Ils étaient debout maintenant dans la mare salée qui les mouillait jusqu’aux mollets, et les mains ruisselantes appuyées sur leurs filets, ils se regardaient au fond des yeux. Elle reprit, d’un ton plaisant et contrarié: – Que vous êtes malavisé de me parler de ça en ce moment! Ne pouviez-vous attendre un autre jour et ne pas me gâter ma pêche? – Pardon, mais je ne pouvais plus me taire. Je vous aime depuis longtemps. Aujourd’hui, vous m’avez grisé à me faire perdre la raison. Alors, tout à coup, elle sembla en prendre son parti, se résigner à parler d’affaires et à renoncer aux plaisirs. – Asseyons-nous sur ce rocher, dit-elle, nous pourrons causer tranquillement. Ils grimpèrent sur un roc un peu haut, et lorsqu’ils y furent installés côte à côte, les pieds pendants, en plein soleil, elle reprit: – Mon cher ami, vous n’êtes plus un enfant et je ne suis pas une jeune fille. Nous savons fort bien l’un et l’autre de quoi il s’agit, et nous pouvons peser toutes les conséquences de nos actes. Si vous vous décidez aujourd’hui à me déclarer votre amour, je suppose naturellement que vous désirez m’épouser. ll ne s’attendait guère à cet exposé net de la situation, et il répondit niaisement: – En avez-vous parlé à votre père et à votre mère? – Non, je voulais savoir si vous m’accepteriez. Elle lui tendit sa main encore mouillée, et comme il y mettait la sienne avec élan: – Moi, je veux bien, dit-elle. Je vous crois bon et loyal. Mais n’oubliez point que je ne voudrais pas déplaire à vos parents. – Oh! pensez-vous que ma mère n’a rien prévu et qu’elle vous aimerait comme elle vous aime si elle ne désirait pas un mariage entre nous? – C’est vrai, je suis un peu troublée. Ils se turent. Et il s’étonnait, lui, au contraire, qu’elle fût si peu troublée, si raisonnable. Il s’attendait à des gentillesses galantes, à des refus qui disent oui, à toute une coquette comédie d’amour mêlée à la pêche, dans le clapotement de l’eau! Et c’était fini, il se sentait lié, marié, en vingt paroles. Ils n’avaient plus rien à se dire puisqu’ils étaient d’accord et ils demeuraient maintenant un peu embarrassés tous deux de ce qui s’était passé, si vite, entre eux, un peu confus même, n’osant plus parler, n’osant plus pêcher, ne sachant que faire. Puis nous avons marché et traversé la ville par ses grandes rues. Les femmes étaient belles et j’ai demandé à Marie si elle le remarquait. Elle m’a dit que oui et qu’elle me comprenait. Pendant un moment, nous n’avons plus parlé. Je voulais cependant qu’elle reste avec moi et je lui ai dit que nous pouvions dîner ensemble chez Céleste430. Elle en avait bien envie, mais elle avait à faire. Nous étions près de chez moi et je lui ai dit au revoir. Elle m’a regardé: « Tu ne veux pas savoir ce que j’ai à faire? » Je voulais bien le savoir, mais je n’y avais pas pensé et c’est ce qu’elle avait l’air de me reprocher. Alors, devant mon air empêtré, elle a encore ri et elle a eu vers moi un mouvement de tout le corps pour me tendre sa bouche. 1. Marie est venue chercher Meursault sur son lieu de travail 2. Elle lui a posé la même question le samedi précédent, après une journée à la plage 3. Son patron lui a proposé le matin même un poste à Paris 430. Il s’agit d’un restaurant où se rend souvent Meursault. Introduction. Le cœur et le corps. Jean est un jeune homme sans expérience amoureuse, qui semble sincèrement épris de la jeune veuve. Il se dit « grisé » par elle et prend plaisir à la « frôl[er] », à lui envoyer des baisers du bout des doigts: sa manière de déclarer son amour est passablement maladroite. Il n’a pas compris qu’il a devant lui une femme de tête qui n’a plus le cœur au marivaudage, mais sait reconnaître en lui les qualités pour faire, à cette époque, un bon mari: il est « bon et loyal ». Meursault est encore jeune. Manifestement, il n’est pas dépourvu de séduction et Marie éprouve une attirance physique pour lui (« un mouvement de tout le corps pour [lui] tendre sa bouche »). Lui-même n’est pas indifférent à la beauté des femmes et il veut que Marie reste auprès de lui. Par sa froideur, son indifférence, il pourrait passer pour un goujat. Mais Marie, qui le connaît bien et l’aime, ne se choque pas de ses réponses déconcertantes (elle en « ri[t] »). Trois jeunes femmes très différentes. Mme Rosémilly rappelle qu’elle n’est plus une « jeune fille », sous-entendant qu’elle n’attend plus du mariage la révélation du plaisir des sens (la pêche aux crustacés lui apporte ses « plaisirs »). Pour cette femme de tête, le mariage s’apparente à un contrat avec ses arrangements plus qu’à l’union de deux cœurs. Marie est sensuelle, gaie, libre, sans préjugés. C’est l’impossibilité de communiquer avec Meursault qui détermine son attitude. Elle le prend tel qu’il est, même si elle ne le comprend pas. Comme Mme Rosémilly, c’est elle qui prend l’initiative de la demande en mariage parce qu’elle aime Meursault. Lucide, elle reconnaît qu’il pourrait un jour « la dégoûter ». Le respect des conventions? Mme Rosémilly dispose de sa main mais elle sait qu’une union réussie ne doit pas « déplaire » aux parents. Marie, elle, est affranchie de ces conventions et dispose librement de son cœur et de son corps. Elle garde son libre arbitre. Conclusion. Commentaire. Introduction. I. Le récit inhabituel d’une demande en mariage. 1. Une scène un peu ridicule. Un marivaudage un peu mièvre:Maupassant décrit avec ironie cette mise en abyme amoureuse. Jean se comporte comme un adolescent timide quand, devant leur reflet dans l’eau, « du bout des doigts, [il] lui [jette] un baiser », alors qu’il a en face de lui une femme, jeune mais déjà veuve et qui, par son expérience, ne doit plus être sensible à ces gamineries. La scène est rendue presque ridicule par les attentions naïves de Jean et sa comédie « du grand désespoir », triviale quand Maupassant décrit le couple « debout […] dans la mare salée qui les mouill[e] jusqu’aux mollets » alors qu’« ils se regard[ent] au fond des yeux ». Maupassant, en faisant remonter son regard sur le couple de leurs « mollets » jusqu’à leur visage, évoqué seulement par un cliché banal (« au fond des yeux »), souligne le vide affectif de cet échange muet. Paradoxalement, cette jeune pêcheuse est la proie espérée de Jean qui la « sui[t] pas à pas ». Mais cette proie est plus expérimentée que lui. 2. Une déclaration et une demande inhabituelles. Contrairement aux clichés de l’époque, selon lesquels dans ce genre de situation l’homme agit avec raison et la femme avec frivolité, ici, les rôles sontégalement inversés. C’est elle qui est « si peu troublée, si raisonnable » alors que Jean a d’abord minaudé, puis regrette qu’on ne joue pas à la « coquette comédie d’amour » qu’il escomptait. II. Deux personnages opposés aux motivations bien différentes. 1. Mme Rosémilly, une maîtresse femme. Mais elle sait s’adapter avec rapidité (« alors, tout à coup, elle sembla en prendre son parti »), et, la tête froide, elle interrompt les effusions de Jean par le rappel lucide de leur âge et de leur situation (« vous n’êtes plus un enfant », « je ne suis plus une jeune fille »). C’est elle qui pose les questions, dirige les réponses, parle pour elle et pour Jean, en alternant les « vous » et le « je » ou en les réunissant par « l’un et l’autre » ou « nous ». On ne sent pas vraiment d’enthousiasme dans sa décision: l’amour ne semble pas être sa motivation mais plutôt une estime raisonnable pour les qualités de Jean qu’elle croit « bon et loyal ». Ce n’est qu’après son exposé ferme et décidé qu’elle reconnaît qu’elle est « un peu troublée »… 2. Jean, un amoureux maladroit et naïf. Maupassant commente d’abord cette attitude en narrateur externe, ironiquement: « il répondit niaisement ». À la fin du passage, il franchit le pas et restitue en narrateur omniscient, au style indirect libre, les réflexions médiocres de son personnage sur l’accueil de sa déclaration et la tournure des événements, et sa déception de ne pouvoir déguster un peu plus longtemps ce mélange mièvre de « clapotement de l’eau » et de « coquette comédie d’amour ». Maupassant, amateur de femmes, n’a manifestement guère de sympathie pour cet apprenti séducteur sans envergure. Mais peut-être est-il un peu trop sévère envers son personnage? Après tout, ce dernier a de l’enthousiasme et il répond « avec élan » à la main offerte de Mme Rosémilly. Il est manifestement amoureux d’elle et ne sait pas dissimuler ses sentiments. Sa déclaration est sans doute maladroite, mais elle est directe et sincère quand il affirme à trois reprises « je vous aime ». Il y a chez lui un côté juvénile et naïf– c’est un jeune homme encore très lié à sa mère, comme le montre sa remarque « Oh! pensez-vous […] entre nous? » – et il est déçu de la rapidité et de la facilité avec laquelle Mme Rosémilly lui accorde sa main, comme le souligne l’intrusion que se permet Maupassant, au style indirect libre, dans l’intimité de ses réflexions. III. Une vision pessimiste et satirique. 1. Le mariage comme un contrat. Le temps des effusions où l’on se regarde « au fond des yeux » est réduit au minimum et le face-à-face amoureux devient un « côte à côte » où chacun doit garder la tête froide et les idées claires, comme le rappelle la jeune veuve qui se livre à « un exposé net » de la situation, avec un vocabulaire très rationnel: « Nous savons […] peser les conséquences de nos actes », « si vous vous décidez aujourd’hui ». Le contrat est validé par une poignée de main, comme pour un marché (« Elle lui tendit sa main […] il y mettait la sienne »). Il nécessite le consentement des « parents » (sur lequel portent la plupart des répliques de la fin du texte), même si, pour Jean, l’accord de sa mère suffit. Il n’y a pas d’enthousiasme dans ce projet matrimonial. Mme Rosémilly répond d’abord à Jean sur un « ton plaisant et contrarié » puis se « résign[e] à parler affaires ». Les modalisateurs« un peu » etle champ lexical de la gêne montrent cette tiédeur (« moi, je veux bien », « un peu troublée », « un peu embarrassés », « un peu confus »). La demande en mariage débouche sur le silence (« ils se turent », « n’osant plus parler », « ils n’avaient plus rien à se dire »), sur le vide (« c’était fini »), encore souligné par la multiplication des négations (« n’osant plus parler, n’osant plus pêcher, ne sachant que faire »). 2. Un piège dans lequel les plaisirs et l’amour n’ont pas de place. Après un instant d’effusion, les personnages sont de nouveau très distants, presque étrangers l’un pour l’autre (« côte à côte, les pieds pendants »), dans une attitude peu affectueuse. « Mon cher ami » est le seul terme affectif dont se sert Mme Rosémilly. Son jugement sur Jean (« bon et loyal ») implique qu’il fera un bon mari mais révèle une conception très conventionnelle et peu tendre du mariage et de l’amour. Jean a l’impression d’être pris dans les filets de cette pêcheuse à la tête froide. Ce mariagen’est pas le début d’une aventure, c’est une impasse. Il marque aussi la perte de la liberté pour Jean qui « se sen[t] lié ». Quelle autre échappatoire à ce genre de mariage que l’adultère? Conclusion. Dissertation. Introduction. I. Créer des ressemblances et des connivences pour proposer une vision du monde. 1. Des individus en phase qui révèlent une même vision du monde. C’est parfois par leurs paroles que les personnages romanesques se ressemblent et véhiculent une même conception du monde. Dans Le Père Goriot, Vautrin et Mme de Beauséant sont certes bien différents, aux deux extrêmes de la hiérarchie sociale (l’aristocrate et le forçat), mais leur discours sur la société parisienne se ressemble fort: ils partagent et exposent à Rastignac la même vision de ce monde où, pour « parvenir », il faut abdiquer toute morale, tout scrupule et accepter d’utiliser, de piétiner autrui. 2. Initiateur et disciple. Dans un cas de figure plus complexe, le héros reçoit l’enseignement – parfois divergent – de plusieurs initiateurs, qui multiplient alors les perspectives sur le monde. Ainsi, Julien Sorel dans Le Rouge et le Noir reçoit les conseils de l’abbé Chélan, de l’abbé Pirard, du marquis de La Mole, mais aussi des femmes: Mme de Rênal et Mathilde; tous lui offrent une vision du monde qu’il adopte un temps dans son parcours (voir aussi Rastignac, Vautrin, Goriot, Mme de Beauséant; Bel-Ami de Maupassant). Dans l’optique du schéma actantiel, ces personnages se situent généralement du côté des « adjuvants ». 3. Un personnage en phase avec un groupe qu’il représente. Le personnage, d’abord vecteur et porte-parole d’une vision du monde collective, devient le symbole d’une cause qu’il faut défendre par l’action mais aussi par la parole. Dans Germinal, Étienne Lantier, meneur et théoricien actif de la grève dans les mines du Nord, fait un discours pour dénoncer les abus et les injustices de la bourgeoisie capitaliste propriétaire des mines: tous les mineurs l’écoutent, subjugués, et son ascendant sur eux leur fait partager cette image d’un monde injuste et, par conséquent, la nécessité de se révolter pour rendre ce monde meilleur. II. Créer des antagonismes pour multiplier les perspectives. 1. Personnage contre personnage: le jeu des contrastes. Les relations entre deux individus établissent parfois des contrastes très violents qui se matérialisent souvent par des conflits et marquent encore plus évidemment l’opposition entre deux conceptions du monde, dont le narrateur, explicitement ou implicitement, privilégie l’une au détriment de l’autre (Jean Valjean et Javert ou Jean Valjean et les Thénardier dans les Misérables de Hugo) [ou exemple personnel ]. Dans ce cas de figure, le personnage de victime est éclairant: en mettant en valeur la puissance, l’ascendant néfaste ou la cruauté de son « ennemi », il indique clairement laquelle, entre deux conceptions du monde, a la faveur du narrateur et, au-delà, de l’auteur (Cosette, victime des Thénardier dans Les Misérables de Hugo) [ou exemple personnel ]. 2. L’individu contre un groupe ou contre la société. Le conflit peut ne pas être violemment déclaré, rester latent, mais il n’en est pas moins révélateur: ainsi, Meursault, l’Étranger de Camus, oppose à la société son indifférence et son absence de réaction et, par là même, rend manifestes l’injustice de la justice, le poids absurde des conventions. Mais le conflit peut aussi être plus dur et cruel. Les menées de Vautrin pour « parvenir » révèlent l’immoralité, la cruauté, la corruption et l’égoïsme de la société mondaine parisienne: tous sont prêts à vendre leur âme, à s’avilir pour de l’argent. Dans ce contexte, le combat – d’un tout autre ordre – du père Goriot pour garder l’amour de ses filles dévoile la même vision de ce monde décadent. Les relations complexes et conflictuelles que chaque personnage entretient avec cette société où tous luttent férocement, nouent des liens factices ou excluent sans pitié, permettent au lecteur de déchiffrer ce monde d’apparence et mettent en lumière la « comédie humaine ». 3. Des groupes en conflit. Les Liaisons dangereuses, de Laclos, opposent deux ensembles de personnages: les libertins, qui ne voient le monde qu’à travers la satisfaction de leur propre plaisir et de leur liberté, quitte à mener une vraie guerre morale; et ceux qui respectent la vertu et les principes religieux. Valmont, au fil du roman, passe d’un ensemble à l’autre, changeant de vision du monde. La fin du roman consacre certes la punition des « méchants » (lettre 173) et le rejet de leur conception de la vie, mais le dénouement n’offre « aucune consolation pour les malheureuses victimes ». Au total, Laclos, à travers cette guerre sans merci entre deux visions du monde, donne une image pessimiste de la vie. III. Des scènes clés qui construisent une vision du monde. 1. Scènes capitales de la vie. Mariage (exemples du corpus). Mort (mort de M. de Clèves; mort et enterrement du Père Goriot; mort de l’enfant vue par différents personnages dans La Peste ). 2. Scènes de rencontre, d’initiation et de rupture. Scènes d’initiation (à l’amour, à une activité…): Rastignac avec Mme de Beauséant puis avec Vautrin. Scènes de rupture [ exemple personnel ]. 3. Scènes d’action, scènes de délibération. Scènes de choix précédées d’une discussion: le révolutionnaire Tchen qui vient consulter son mentor Gisors dans La Condition humaine de Malraux [ + exemple personnel ]. Scènes de crise (sentimentale, existentielle…) [ exemple personnel ]. Conclusion. Écriture d’invention. Cette semaine, c’est moi qui suis allée le chercher: j’étais en avance. J’appréhendais de le revoir, j’étais tendue… J’ai relu hier ce que j’ai écrit samedi dernier sur notre promenade, et je me suis demandé ce qui m’avait pris de lui demander de m’épouser. Mais cela ne m’a pas empêchée de le faire à nouveau aujourd’hui… Il me déroute profondément: je ne sais pas pourquoi, avec lui, je fais toujours ce que par la suite j’estime être des sottises. Mais ce qui est plus déroutant encore, c’est qu’en sa présence j’oscille toujours entre le rire et l’inquiétude. Même après plusieurs heures de réflexion, je ne comprends pas pourquoi je me comporte de façon aussi étrange, presque lunatique, avec lui. Enfin bref: revenons à aujourd’hui. J’étais si confuse et troublée que la première chose que j’ai faite a été de lui redemander s’il voulait se marier avec moi. Je me suis immédiatement maudite intérieurement, mais je n’y pouvais rien, c’était fait. Et le pire, c’est qu’il m’a répondu « qu’il le voulait bien, si je le voulais »… « Si je le voulais »? Et lui, alors? Je n’ai pas pu me retenir de lui demander s’il m’aimait, lui: il m’a répliqué, sans ciller, que « cela ne signifiait rien, mais que sans doute, il ne m’aimait pas »… Au moins, je ne pouvais pas l’accuser d’hypocrisie! Mais pourquoi acceptait-il de m’épouser, alors? J’ai à peine écouté sa réponse: c’était moi qui décidais, quelque chose dans ce goût-là… Cela me blesse un peu, maintenant que j’y réfléchis. Je tiens à lui, je le lui dis, et qu’est-ce que j’obtiens en échange?… Mais le plus étrange, c’est que, sur le coup, je n’arrivais même pas à lui en vouloir. J’étais juste complètement décontenancée, à tel point que j’ai répété ce que ma mère m’a dit et redit pendant des années: « Le mariage est une chose grave ». Quel cliché! Et dire que je m’étais juré de ne jamais le dire moi-même… Enfin, passons… Là encore, il m’a surprise: il m’a tout simplement répondu non. Je ne sais pas combien de temps nous sommes restés muets. Il avait l’air distant: j’aurais tout aussi bien pu être une inconnue. Je me suis donc prise à penser: si j’avais été une autre femme, cela aurait-il changé quelque chose? Je lui ai posé brutalement la question: forcément, il m’a dit non. Comment puis-je l’aimer, après tant de vérités si difficiles à entendre? Il est si compliqué à cerner… Bien sûr, cela le rend assez fascinant. Mais est-ce de l’amour? Je n’en suis pas plus sûre maintenant que je ne l’étais alors. Cette fascination peut se transformer par la suite en aversion. On ne supporte pas forcément longtemps ce genre d’attitude, cette indifférence… Cela ne me dégoûterait-il pas, au bout d’un moment? Peut-être ai-je parlé tout haut à ce moment-là. Je ne sais plus vraiment ce que j’ai dit ou non. Toujours est-il qu’il n’a rien dit: nous nous sommes regardés quelques instants en chiens de faïence. Je ne savais toujours pas quoi penser, mais, quoi qu’il arrivât par la suite, je me disais que je voulais vraiment l’épouser. Il me subjuguait. Je le lui ai dit, il n’a fait qu’acquiescer. Mais il est vite passé à autre chose, comme si cela ne le concernait pas. Étrangement, cela ne me dérangeait pas: je commençais à m’habituer à sa façon de passer du coq-à-l’âne. Il me parlait d’un changement de poste: on lui proposait d’aller à Paris. L’idée de quitter Alger ne me rebutait pas, et cela faisait longtemps que je voulais aller voir la capitale… J’ai ri quand il m’a dit que Paris était sale, à cause des pigeons, et que les gens y avaient la peau blanche … C’est sûr qu’à Alger, les gens ont meilleure mine! Nous avons continué à arpenter les rues au hasard. J’aime beaucoup ce quartier d’Alger, très plaisant. Tout d’un coup, il m’a demandé si j’avais remarqué que les femmes que nous croisions étaient belles. La question m’a prise de court, j’ai dit oui sans réfléchir. J’ai ajouté que je comprenais, sans trop le penser, en fait. Comprendre quoi? Pourquoi me disait-il cela? Surtout, pourquoi me le disait-il après avoir accepté de m’épouser? Pourquoi me parlait-il d’autres femmes, alors que nous étions si bien ensemble? Là encore, nous nous sommes tus pendant je ne sais combien de temps. Je crois que j’ai ressenti un peu de jalousie, confusément. Mais je crois qu’il n’avait en fait aucune malice… Je pensais qu’il ne pouvait pas me surprendre davantage quand il m’a demandé de dîner avec lui chez Céleste. Toujours le coq-à-l’âne! Cela m’a fait sourire. J’étais sur le point d’accepter lorsque je me suis rappelé le dossier que je devais finir. Pour une fois que je n’avais pas terminé un travail dans la journée, il fallait que cela tombe le jour où j’aurais aimé passer la soirée dehors! Je lui ai donc dit à contrecœur que j’avais quelque chose à faire. Je m’attendais à ce qu’il me demande quoi, mais bien sûr, il ne l’a pas fait. Je me suis demandé si je m’habituerais jamais à la façon qu’il avait de toujours me surprendre. Furieuse contre moi, j’ai voulu détourner son attention et le faire culpabiliser: ne voulait-il pas savoir ce que j’avais à faire? Mais j’ai ri juste après: mon attitude était vraiment puérile! Quant à lui, il avait l’air d’un enfant pris en faute… Pour me faire pardonner, je l’ai embrassé. Puis je suis partie… Je ne sais toujours pas quoi penser de lui. Pas plus que la semaine dernière. Cela ne me dérange pas pour le moment. Peut-être que plus tard, cela m’ennuiera… Peut-être. Nous verrons bien.

produit miracle pour maigrir plus

10 conseils pour nettoyer et détoxifier l’organisme et le foie avec l’Aloe vera. Faites une cure detox d’Aloe vera pour le printemps! Boire de l’Aloe vera est une excellente cure de nettoyage pour le foie, les reins et l’organisme. Une cure d’Aloe vera pour le changement de saison vous aidera à retrouver le tonus pour terminer l’hiver en beauté, pour avoir un organisme sain et léger, une bonne mine et de beaux cheveux. En effet, l’Aloe vera possède de nombreuses propriétés, mais saviez-vous que l’Aloe vera active l’irrigation sanguine, la circulation lymphatique, les fonctions rénales, hépatiques et biliaires? En effet, l’Aloe vera est un aliment « detox », c’est-à-dire détoxifiant pour l’organisme, et c’est ce que nous allons voir aujourd’hui… C’est bientôt le printemps! Notre thématique aujourd’hui est consacrée à la detox de notre organisme pour vous aider à nettoyer votre corps -toujours- de façon naturelle, sans avoir recours à des molécules chimiques. Pourquoi détoxifier votre organisme des toxines et faire une cure de nettoyage pour le foie? Sans aucun doute, si l’on veut maintenir une bonne santé globale ainsi qu’une bonne digestion, les toxines sont nuisibles à la santé. Il faut donc éliminer les toxines de notre organisme en faisant une cure de detox! Il y a actuellement une prise de conscience des risques liés à notre environnement et à notre alimentation. Dans le livre « Staying Healthy with Nutrition » de Elson Haas, une toxine est définit comme étant une substance qui crée des effets irritants et/ou nocifs dans le corps, et par conséquent mine notre santé ou crée un stress au niveau des fonctions biochimiques de notre corps. Un excès de toxines peut produire certains symptômes comme: la constipation, les gonflements gastriques, la mauvaise digestion, la flatulence, la fatigue, la prise de poids, l’excès de mucus, le manque de concentration, les maux de tête, les problèmes de peau, des troubles de mémoire, la dépression, les odeurs corporelles, la mauvaise haleine… Comment nettoyer son corps des toxines? La pulpe d'Aloe vera pour nettoyer votre organisme. Le foie et les reins sont des organes très sophistiqués de notre corps. Ils sont confrontés de nos jours à une surabondance de toxines auxquelles ils sont souvent incapables de faire face. La solution pour notre organisme est de profiter du printemps pour suivre une cure detox: on appelle cela une « cure de détoxication ». Il s’agit de nettoyer le sang et se débarrasser de toutes les substances toxiques accumulées. Les autres voies d’élimination sont les intestins, la peau, les poumons et le système lymphatique. Lorsque le corps fonctionne bien et n’est pas surchargé de toxines, le sang arrive à les transporter vers le foie qui les dégrade à l’aide d’enzymes, les rendant ainsi inoffensives ou hydrosolubles (soluble dans l’eau) afin de les éliminer via l’urine ou les selles. Néanmoins, ce système a une capacité limitée car il a été conçu pour les toxines « naturelles », et notre corps ne sait pas comment éliminer les toxines modernes. Elles peuvent s’accumuler dans l’organisme jusqu’à des niveaux nocifs ou se transformer en substances inconnues qui peuvent gêner le métabolisme normal. Cure detox: offrez à votre organisme un bon nettoyage de printemps! Une alimentation trop riche, un mode de vie sédentaire et la pollution sont autant de facteurs qui produisent des toxines, et s’accumulent dans votre corps et le fragilise. Si vous vous sentez fatigué, si vous manquez d’entrain et de concentration, si vous avez parfois du mal à dormir, si vous avez des petits boutons ou des poches sous les yeux, c’est que vous devriez détoxifier votre organisme. Le foie est surement l’organe qui travaille le plus durement, car l’une de ses tâches consiste à détoxifier et éliminer toutes ces toxines, alors donnez lui l’attention qui mérite! Pulpe d'Aloès (réf.15) 1- Stimuler le foie. Le foie constitue un organe prioritaire dans le processus de détoxication. Car si ses fonctions sont multiples, il est surtout chargé d’éliminer les déchets et de neutraliser les toxines en circulation dans l’organisme. L’Aloe vera, un aliment detox, vous aidera à éliminer les toxines du corps. 2- Soulager les reins. Les reins filtrent le sang à raison de sept litres par heure, éliminant ainsi les substances inutiles ou nuisibles par les urines. L’Aloe vera, un aliment detox, vous aidera à drainer les déchets dans les reins. 3- Expulser les toxines. S’il est nécessaire de nettoyer le foie et les reins, il est aussi important de leur accorder un peu de repos en évitant l’absorption de nouvelles toxines. Évitez pendant quelques jours de consommer de la viande, du fromage (excepté celui de chèvre ou de brebis qui est plus digeste), du café, du chocolat, de l’alcool, du pain, du lait… Ces aliments demandent au corps davantage d’effort pour être digérés. Mangez des fruits et des légumes, crus ou cuits, associés à du poisson, des céréales, des noix… De même que l’Aloe vera, un aliment detox, vous aidera par sa richesse nutritive (vitamines, minéraux, enzymes, acides aminés… Aroma Spa (ref 285) 4- Transpirer. Faites des bains chauds pour activer le processus de détoxication du corps et éliminer les toxines! Forever a associé les sels de la Mer Morte et la lavande pour créer l’un des élixirs de bain les plus relaxants disponible sur le marché actuellement. Profitez des bienfaits des produits à base d’Aloe vera et les sels de bain dans le Coffret Aroma Spa Collection. 5- Illuminer la peau. Aloe Srub (réf.60) Lorsque le foie et les reins sont trop sollicités, les déchets s’accumulent dans le sang et c’est la peau qui trinque! Ces toxines produisent des radicaux libres qui accélèrent le vieillissement de la peau, et empêchent une bonne circulation sanguine, garante d’une peau douce, ferme et lumineuse. L’Aloe vera vous aidera à éliminer les cellules mortes et les toxines de votre peau. Procédez à un gommage tous les trois jours avec une crème adaptée. 6- Se protéger de la pollution. Exposée à la pollution, notre peau s’échauffe, tiraille, rougit, et les traits sont tirés… Il faut offrir à votre peau les moyens de se défendre grâce à l’apport de s ubstances antioxydantes qui l’aideront à lutter contre les radicaux libres. Sérum Nourrissant Sonya (réf.281) Privilégiez aussi les actifs capables de capter et neutraliser les molécules polluantes sur la peau, comme l’Aloe vera et le thé blanc contenus dans le Sérum Nourrissant Sonya [ref 281]! 7- Une bonne circulation lymphatique pour éliminer. Comme je l’ai annoncé au début de l’article, l’Aloe vera active la l’irrigation sanguine et la circulation lymphatique. Les Grecs appelaient la lymphe le « sang blanc ». La lymphe contient en effet les globules blancs qui sont chargés d’absorber cellules mortes et les toxines pour les éliminer. Aliment detox, l’Aloe vera peut donner un coup de fouet à votre système lymphatique paresseux en le stimulant. 8- Stimuler les intestins pour se régénérer. Il faut éliminer tous les déchets accumulés dans les intestins et le côlon, sans pour autant le nettoyer comme avec un puissant détergeant! Comme je l’ai déjà précisé dans un ancien article, les intestins sont un organe dont l’équilibre est fragile… Ne vous amusez pas à prendre des produits qui « lavent » vos intestins, ceci fragiliserait votre organisme. La Pulpe d’Aloe vera est une bonne source de prébiotiques, fibres douces qui alimentent les bonnes bactéries de l’intestin pour renforcer votre organisme. Elle stimulera vos défenses naturelles sans « agresser » vos intestins. Infusion Fleur d'Aloès (réf.200) 9- Des tisanes pour épurer. Buvez de l’eau en priorité (un litre et demi par jour) mais également des infusions (une tasse par jour). L’Aloe vera, un aliment detox, vous aidera à éliminer et drainer votre organisme des toxines. 10- Du mouvement pour activer la circulation. L’activité physique, et donc le mouvement, constitue le meilleur moyen d’activer la circulation sanguine. Il contribue à l’élimination des toxines via les poumons (respiration) et la transpiration, et cet exercice profite au système lymphatique.Bougez trente minutes par jour! L’Aloe vera: un aliment detox! L’Aloe vera est bien un aliment detox pour le foie. Si on connaît bien les actions hydratante et cicatrisante de l’Aloe vera contre les brûlures, on connaît moins son pouvoir « nettoyeur » de l’organisme. Mais grâce à cet article, vous voilà désormais informés! 😀 L’Aloe vera aide à nettoyer, drainer et détoxifier le foie: Le foie est l’acteur principal du métabolisme. Son mauvais fonctionnement se manifeste toujours de manière indirecte: troubles digestifs, fatigue chronique, manque d’énergie. En prévention, il est bon de faire une cure de 3 mois d’Aloe vera au printemps et à l’automne pour une detox durable. Ensuite, la peau prend le relais d’un foie paresseux. Essayez l’Aloe vera EN INTERNE (boisson) et EN EXTERNE (crèmes) pour faciliter l’élimination des toxines. Votre peau sera plus pure et plus lumineuse. A essayer en cas d’acné, souvent lié à une paresse intestinale. Aloe vera aliment detox. L’Aloe vera est un jus naturel aux vertus détoxifiantes: La Pulpe d’Aloe vera stabilisée de Forever est reconnue pour ses propriétés stimulantes, détoxifiantes et purifiantes, et pourra ainsi dynamiser les foies encombrés. Elle participe ainsi à une sensation de bien-être général et aide la peau à retrouver son éclat. L’aloe vera de Forever provient du Mexique où elle est issue de culture biologique, sans herbicides ni insecticides chimiques. Ses feuilles sont ramassées, lavées, triées et pelées manuellement pour en extraire la pulpe transparente et fraîche. La « pulpe » obtenue par première pression à froid vous garantit une préservation optimale de ses principes actifs. Pour commander les pulpes d’Aloès de Forever ou tout autre produit, contactez-moi. Profitez des bienfaits de l’aloe vera Ayez le réflexe Aloe! Vous avez aimé cet article? Merci de partager cet article sur les réseaux sociaux, et réagissez en laissant un commentaire!

les aliments qui font maigrir du ventre perdre

Nettoyage foie: artichaut et radis noir. Nettoyage du foie: artichaut et radis noir. Nettoyage foie: Artichaut. Le foie, qui joue un rôle primordial dans la désintoxication, filtre le sang pour en éliminer les toxines. Il élimine également, par processus enzymatique certaines substances chimiques indésirables. Lorsque le foie a transformé une toxine il doit l’éliminer de l’organisme le plus rapidement possible. Tout comme il est possible de polluer l’environnement, notre corps peut aussi subir le même sort. Si on y introduit une trop grande quantité de substances toxiques ou si on limite sa capacité de se débarrasser de ses déchets, on le pollue. Les vertus de l’artichaut sont connues. Ses feuilles sont utilisées pour traiter les maladies du foie et de la vésicule biliaire. La feuille est constituée en majorité de cynarine, qui est amphocholorétique c’est à dire régulateur de la quantité de bile admise dans l’intestin par contrôle du sphincter d’Oddi. La feuille d’artichaut traite ainsi avec succès les troubles du foie et de la vésicule biliaire. Les feuilles d’artichaut contribuent à régénerer la cellule hépatique, elles constituent un excellent remède contre la cirrhose et stimulent le renouvellement du foie. Excellent draineur du foie et de la vésicule biliaire, le radis noir est connu pour favoriser l’élimination des déchets et toxines, rétablissant ainsi un fonctionnement harmonieux de ces organes (drainage foie). Il soigne les troubles hépatiques et biliaires (coliques hépatiques, migraines d’origine hépatique, allergies digestives…). Il existe des compléments alimentaires qui aident à nettoyer le foie, et par là tout l’organisme, grâce à ces ingrédients naturels. Il existe ainsi le Détox Foie pour femme et le Détox Foie pour homme de D-Lab, qui vous aident à détoxifier votre organisme.

meilleur traitement pour maigrir plus

Santé du foie: comment faire baisser les gamma GT. Les gamma GT sont des enzymes produites par le foie et qui participent à la digestion. Elles peuvent être augmentées pour des raisons diverses et cette augmentation est souvent découverte fortuitement lors d'un bilan hépatique de routine. © Istock Quelles sont les principales causes d'augmentation des gamma GT? L'augmentation des gamma GT se produit lorsque l'on absorbe des produits toxiques pour le foie. Les principales causes de cette élévation sont la consommation excessive d'alcool, une alimentation déséquilib. SUR LE MEME SUJET. Etats-Unis: Donald Trump veut faire baisser le prix des médicaments. Les Etats-Unis sont le pays du monde où les médicaments coûtent le plus cher, et Donald Trump avait donc promis de faire baisser ces prix. Il vient donc d’annoncer une série de mesures pour favoriser la concurrence, notamment en court-circuitant en partie les intermédiaires, mais aussi la transparence dans les pharmacies ou même les publicités. Toutefois, ce plan d’action qui n’attaque pas frontalement l’industrie pharmaceutique est loin de répondre aux attentes qu’il avait suscitées pendant sa campagne.. Méditation de pleine conscience: efficace contre l’anxiété. La méditation permet de faire baisser le stress et l’anxiété. Une méthode en particulier, la méditation de pleine conscience, serait à ce point bénéfique qu’une seule séance permettrait de réduire les tensions individuelles. Et ce pour au moins une semaine. Et par conséquent, protéger le cœur. Une simple séance d’introduction à la méthode de méditation […] L’article Méditation de pleine conscience: efficace contre l’anxiété est apparu en premier sur Destination Santé.. Les hospitalisations liées à l’asthme ont diminué de moitié en 10 ans. Les progrès dans la prise en charge de l'asthme depuis 2006 au Canada ont permis de faire baisser les taux d'hospitalisation dus à cette maladie de moitié, selon une étude de l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS). L'asthme demeure toutefois l'une des premières causes d'hospitalisation chez les Canadiens de moins de 20 ans.. Comment faire baisser naturellement la fièvre à la maison? La fièvre est un symptôme qui déclenche les signaux d’alerte. Bien qu’elle ne se produise pas toujours en raison d’un grave problème de santé, son apparition peut être la manifestation de la complication de certaines maladies. Il est important de comprendre que ce n’est pas une maladie. En effet, la raison pour laquelle elle se […] The post Comment faire baisser naturellement la fièvre à la maison? appeared first on Améliore ta Santé.. 9 propriétés de l’absinthe pour la santé de notre foie. L’absinthe est une plante médicinale peu connue. Cependant, elle est indispensable si vous cherchez un remède pour la santé de votre foie. Il est essentiel de prendre soin de cet organe pour assurer une bonne qualité de vie et prévenir les maladies. Dans cet article, nous partageons avec vous les 9 propriétés de l’absinthe pour […] The post 9 propriétés de l’absinthe pour la santé de notre foie appeared first on Améliore ta Santé.. Une autre bonne raison de faire du vélo: les femmes cyclistes ont une meilleure fonction sexuelle! En plus de vous aider à rester en forme et en bonne santé, saviez-vous que faire du vélo peut aider à améliorer la fonction sexuelle des femmes? Selon une étude, si les femmes cyclistes ont plus de risques de souffrir d'engourdissements génitaux, de plaies de selle et d'infections des voies urinaires, elles sont moins susceptibles d'avoir de graves symptômes sexuels et urinaires que les non-cyclistes. L’étude de l’université de Californie: L'étude, menée par des experts de l'Université de Californie à San Francisco.. 4 départements testent le remboursement total des psychothérapies. Pour faire baisser la consommation d’antidépresseurs, élevée en France, la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) teste le remboursement intégral des consultations chez les psychologues dans quatre départements: Haute-Garonne, Morbihan, Bouches-du-Rhône et les Landes. En novembre dernier, la Haute autorité de santé (HAS) a publié de nouvelles recommandations sur le traitement de la dépression. Limiter le recours aux antidépresseurs à certains cas, au profit de la psychothérapie est une des propositions de la HAS.. 5 boissons à boire avant de dormir pour nettoyer le foie et brûler les graisses. Le poids joue aussi un rôle très important sur la santé du foie car le surplus de graisse dans le corps peut exercer une pression sur le foie et entrainer donc un dysfonctionnement. Voilà pourquoi il est important de prendre soin du foie en le nettoyant. Retrouvez dans cet article, cinq boissons qui vont vous aider à détoxifier cet organe nettoyeur tout en veillant sur votre poids. Cinq boissons à double effet: nettoyer votre foie et brûler les graisses Selon la médecine chinoise, le foie fonctionne convenablement tr.. Obésité infantile: des risques pour le foie dès l'âge de huit ans? Pour la première fois, une étude menée aux Etats-Unis montre que le surpoids pourrait avoir des conséquences néfastes sur la santé du foie chez les enfants, dès l'âge de huit ans.L'étude, menée par des chercheurs de l'université de Columbia, a suivi 635 enfants entre l'âge de trois et huit ans pour pour voir s'ils présentaient des facteurs de risques de développer une maladie du foie appelée stéatose hépatique non alcoolique. Cette maladie se.. France - L’universitarisation des formations en santé. Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, ont lancé le 14 mars dernier le comité de suivi du processus d’« universitarisation » des formations en santé. Il s’agit de faire en sorte que les étudiants en santé puissent apprendre à coopérer dès les bancs de l’université et bénéficient des mêmes droits et des mêmes services que les étudiants inscrits dans un cursus LMD..

meilleur régime pour perdre du poids

COLOPATHIE. Colopathie fonctionnelle, Organique, Chronique, Aigüe Constipation, Diarrhée, Régime, Ventre gonflé. Colopathie: Définition. Une colopathie est un trouble fréquent qui affecte le gros intestin (côlon). La colopathie provoque souvent des crampes, des douleurs abdominales, des ballonnements gazeux, de la diarrhée ainsi que de la constipation. En dépit de ces signes et symptômes inconfortables, la colopathie ne cause pas de dommages permanents au côlon. La plupart des personnes atteintes de colopathie constatent que les symptômes s'améliorent à mesure qu'ils apprennent à contrôler leur affection. Seul un petit nombre de personnes atteintes de colopathie voient leurs signes et symptômes disparaître. Heureusement, à l'inverse des maladies intestinales plus graves comme la colite ulcéreuse ou la maladie de Crohn, la colopathie ne provoque pas d’inflammation ou de changements des tissus intestinaux, ni augmente le risque de cancer colorectal. Dans de nombreux cas, on peut contrôler la colopathie par une bonne gestion de l’alimentation, du mode de vie et du stress. Symptômes d'une colopathie. Les signes et symptômes de la colopathie peuvent varier considérablement d'une personne à une autre et ressemblent souvent à ceux d'autres maladies. Les signes et symptômes les plus courants sont les suivants: Des douleurs abdominales ou des crampes Une sensation de ballonnement Des gaz (flatulence) Diarrhée ou constipation - parfois même alternance des épisodes de constipation et de diarrhée Mucus dans les selles. Comme pour la majeure partie des personnes atteintes de colopathie, vous pouvez n’avoir que de légers signes et symptômes de la maladie. Cependant, ces problèmes peuvent parfois être plus conséquents. Dans certains cas, il se peut qu’il y ait des signes et des symptômes qui ne réagissent pas bien au traitement médical. Il est conseillé de consulter un médecin, parce que les symptômes de la colopathie peuvent se manifester avec d'autres maladies plus graves. À noter que chez la plupart des gens, la colopathie est une maladie chronique. Il y aura probablement des moments où les signes et les symptômes empireront et dans d’autres où ils s’amélioreront ou même disparaîtront complètement. Moment approprié pour consulter un médecin. Il est important de consulter un médecin lorsqu’on constate un changement persistant dans les habitudes de défécation ou quand on constate d'autres signes ou symptômes de la colopathie. Ceux-ci peuvent indiquer un problème plus grave, comme une infection ou même un cancer du côlon. Votre médecin peut être en mesure de vous aider à trouver les moyens afin de soulager les symptômes, mais aussi éliminer les autres affections qui pourront aggraver l’état du côlon, telles que la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn, qui sont des formes de maladies inflammatoires de l'intestin. Causes d'une colopathie. Actuellement on ne sait pas exactement ce qui cause une colopathie. Les parois de l'intestin sont associées avec des couches de muscles qui se contractent et se relâchent dans un rythme coordonné, dans le but de transférer les aliments de l’estomac à travers le tractus intestinal vers le rectum. Quand on est atteint de colopathie, les contractions peuvent être plus fortes et durent plus longtemps que la normale. Les aliments traversent les intestins plus rapidement, provoquant ainsi des gaz, des ballonnements et même de la diarrhée. Il y a un certain nombre d'autres facteurs qui peuvent jouer un rôle dans la colopathie. Par exemple, les personnes atteintes de la colopathie peuvent avoir un niveau de sérotonine anormal. La sérotonine est un messager chimique qui est normalement associé à la fonction cérébrale. Elle joue également un rôle dans le bon fonctionnement du système digestif. Il est également possible que les personnes atteintes de colopathie n'aient pas le juste équilibre des bonnes bactéries dans l'intestin. Déclencheurs d'une colopathie. Pour des raisons qui ne sont pas toujours claires, on constate qu’une personne atteinte de colopathie réagit plus fortement aux stimuli, à l'inverse d’autres personnes. Les déclencheurs de la colopathie peuvent varier la pression du gaz à l’intérieur des intestins par certains aliments, médicaments ou des émotions. Par exemple: Les aliments: Certaines personnes peuvent constater que leurs signes et symptômes d'une colopathie s'aggravent quand ils mangent certains aliments. Par exemple, le chocolat, le lait et l'alcool peuvent causer de la constipation ou de la diarrhée. Les boissons gazeuses et certains fruits et légumes peuvent conduire à des ballonnements et provoquer de l'inconfort chez certaines personnes atteintes de colopathie. Jusqu’à maintenant, on ne comprend pas encore quel rôle joue l’allergie ou l’intolérance alimentaire dans la colopathie. Le stress: Pour la plupart des personnes atteintes de colopathie, il est fort probable que les signes et les symptômes s’empirent ou deviennent de plus en plus fréquents lors d'événements stressants, comme un changement conséquent dans la routine quotidienne. Mais même si le stress peut aggraver les symptômes, il ne les provoque pas. Les hormones: Généralement, les femmes sont plus susceptibles d'avoir une colopathie. Les chercheurs pensent que les changements hormonaux jouent un rôle dans cet état. Beaucoup de femmes trouvent que les signes et les symptômes de la colopathie s’accentuent pendant ou autour de leurs périodes menstruelles. Facteurs de risque d'une colopathie. De nombreuses personnes peuvent constater des signes occasionnels et des symptômes de colopathie. Cependant, les personnes mentionnées ci-dessous sont plus susceptibles d’avoir la maladie: Les jeunes: Les premiers symptômes de la colopathie apparaissent avant l'âge de 35 ans pour environ la moitié des personnes présentant ce trouble. Les femmes: On constate que les personnes diagnostiquées avec cette maladie sont majoritairement des femmes. Les personnes qui ont des antécédents familiaux de colopathie: Des études ont montré que les personnes qui ont un membre proche de sa famille atteint de colopathie, comme un parent ou un frère, présentent un risque accru de développer la maladie. Il n'est pas clair si l'influence des antécédents familiaux sur le risque de colopathie est liée aux gènes, à des facteurs communs dans l'environnement d'une famille voire les deux. Complications liées à une colopathie. La colopathie n'est pas associée à de graves maladies, comme le cancer du côlon. Mais la diarrhée et la constipation, les deux principaux signes de présence de la colopathie, peuvent aggraver ou même causer des hémorroïdes. L'impact de la colopathie sur la qualité de vie en général peut être sa complication la plus importante. La colopathie peut limiter votre capacité à: Assurer ou garder des programmes sociaux avec les amis et la famille: Si vous avez une colopathie, la difficulté de faire face aux symptômes peut amener à éviter les engagements sociaux. Profiter d'une vie sexuelle saine: L'inconfort physique provoqué par la colopathie peut rendre l'activité sexuelle désagréable, voire douloureuse. Les effets de la colopathie peuvent faire sentir que l’on ne vit pas la vie au maximum, ce qui conduit au découragement, voire la dépression. Diagnostic d'une colopathie. Le diagnostic de la colopathie dépend en grande partie des antécédents médicaux complets et d’un examen physique. Parce qu'il n'existe généralement pas de signes physiques pour diagnostiquer définitivement une colopathie, le diagnostic est souvent un processus d'élimination. Pour vous aider dans ce processus, les chercheurs ont élaboré des critères de diagnostic, appelés « critères de Rome » pour la colopathie et d'autres troubles gastro-intestinaux. Les troubles intestinaux peuvent être définis comme des infections dans lesquelles l'intestin est en apparence normal, mais ne fonctionne pas normalement. En fonction de ces critères, il doit y avoir certains signes et symptômes visibles avant que le médecin diagnostique une colopathie. Le symptôme le plus important est: Les douleurs abdominales et la sensation d'inconfort qui dure au moins 12 semaines, même si les semaines ne sont pas consécutives. Vous devez également avoir au moins deux des symptômes suivants: Un changement dans la fréquence ou la consistance de vos selles: Par exemple, alors vous déféquez normalement une fois par jour, vous allez désormais à la selle plusieurs fois par jour. Une sensation d’urgence comme si vous n’avez pas complètement vidé vos intestins Du mucus dans les selles Des ballonnements ou une distension abdominale. Votre médecin va probablement chercher à évaluer la façon dont vous répondez à ces critères. Il va également tenter de diagnostiquer d'autres signes ou symptômes qui pourraient suggérer une autre affection plus grave. Certains signes et symptômes peuvent inciter votre médecin à faire réaliser des tests complémentaires, notamment dans les cas suivants: Des apparitions de symptômes après 50 ans Une perte de poids Un saignement rectal De la fièvre Des nausées ou des vomissements récurrents Des douleurs abdominales, surtout si elles ne sont pas complètement soulagées par un mouvement d'intestin. Une diarrhée qui persiste et vous réveille de votre sommeil. Colopathie: Examens supplémentaires. Votre médecin peut vous recommander plusieurs examens complémentaires, y compris les examens de selles afin de vérifier les infections ou les problèmes de malabsorption. Voici les examens que vous pouvez effectuer pour pouvoir exclure les autres causes de vos symptômes: La sigmoïdoscopie flexible: Ce test examine la partie inférieure du côlon (sigmoïde) avec un tube flexible éclairé (rectoscopie) La coloscopie: Dans certains cas, votre médecin peut effectuer ce test de diagnostic, dans lequel un petit tube flexible est utilisé pour examiner toute la longueur du côlon. La tomodensitométrie: La tomodensitométrie produit des images radiographiques transversales des organes internes. La tomodensitométrie de l'abdomen et du pelvis peut aider votre médecin à détecter les autres causes de vos symptômes. Les tests d’intolérance au lactose: La lactase est une enzyme dont vous avez besoin pour digérer le sucre appelé lactose, présent dans les produits laitiers. Si votre corps ne produit pas cette enzyme, vous pouvez avoir des problèmes similaires à ceux causés par une colopathie, y compris les douleurs abdominales, le gaz et la diarrhée. Pour savoir si cela est la cause de vos symptômes, votre médecin peut vous prescrire un test d'haleine ou de vous demander d'exclure le lait et les produits laitiers de votre alimentation pendant plusieurs semaines. Des tests sanguins: La maladie cœliaque est une sensibilité à la protéine de blé qui peut aussi provoquer des signes et des symptômes semblables à ceux de la colopathie. Des analyses de sang peuvent aider à éliminer ce trouble. Colopathie: Traitements et médicaments. On ne connaît pas encore la cause exacte d'une colopathie, le traitement visant seulement à soulager les symptômes afin que les personnes atteintes puissent vivre aussi normalement que possible. Dans la plupart des cas, vous pouvez contrôler avec succès les signes et symptômes légers d'une colopathie en apprenant à gérer le stress et en apportant des changements dans votre régime alimentaire ainsi que dans votre mode de vie. Mais si vos problèmes sont modérés ou graves, il est préférable que vous en fassiez plus. Votre médecin peut vous suggérer les différents traitements suivants: Des apports supplémentaires en fibres: La prise de suppléments de fibres avec des liquides peut aider à contrôler la constipation. Les médicaments antidiarrhéiques: Des médicaments en vente libre peuvent aider à contrôler la diarrhée. Élimination des aliments à fort taux de gaz: Il est conseillé d’éliminer les aliments ayant un niveau élevé en gaz. Si vous avez des ballonnements désagréables ou absorbiez des quantités considérables de gaz, votre médecin peut vous suggérer d'éviter les boissons gazeuses, les salades, les fruits et les légumes crus, en particulier le chou, le brocoli et le chou-fleur. Les médicaments anti cholinergiques: Certaines personnes ont besoin de médicaments qui affectent l’autonomie de certaines activités du système nerveux (anti cholinergiques) afin de soulager les spasmes intestinaux douloureux. Ceux-ci peuvent être utiles pour les personnes qui ont eu de diarrhée, mais peuvent faire aggraver la constipation. Les antidépresseurs: Si vos symptômes comprennent de la douleur ou de la dépression, votre médecin peut recommander un antidépresseur tricyclique ou un inhibiteur sélectif de recaptage de la sérotonine. Ces médicaments aident à soulager la dépression ainsi qu’à l’inhibition de l'activité des neurones qui contrôlent les intestins. Si vous avez de la diarrhée et des douleurs abdominales sans dépression, votre médecin pourra vous suggérer une dose plus faible d’antidépresseurs tricycliques. Les effets secondaires de ces médicaments sont la somnolence et la constipation. L es antibiotiques: On ne sait pas vraiment quel rôle les antibiotiques pourraient jouer dans le traitement de la colopathie. Certaines personnes dont les symptômes sont dus à une prolifération de bactéries dans leurs intestins peuvent bénéficier d'un traitement aux antibiotiques. Mais d'autres recherches peuvent être nécessaires. Colopathie: Changement de mode de vie. Dans de nombreux cas, de simples changements dans votre régime alimentaire et de style de vie peuvent apporter un soulagement de la colopathie. Bien que votre corps ne puisse pas répondre immédiatement à ces changements, votre but est de trouver des solutions à long terme et non temporaires. L’intégration des fibres dans votre alimentation. Eviter certains aliments. Consommer des repas plus légers. Faire très attention aux produits laitiers. Boire beaucoup de liquides tous les jours, surtout de l’eau. Faire des exercices physiques réguliers. Utiliser les médicaments antidiarrhéiques et des laxatifs avec prudence. Colopathie: Médecine alternative. Les thérapies non traditionnelles suivantes peuvent aider à soulager les symptômes de la colopathie. Colopathie et acupuncture. Bien que les résultats de l'étude sur les effets de l'acupuncture sur les symptômes de la colopathie aient été mitigés, certaines personnes utilisent l'acupuncture pour aider à détendre les spasmes musculaires et améliorer la fonction intestinale. Colopathie et les herbes. La menthe poivrée est un antispasmodique naturel qui détend les muscles lisses dans les intestins. La menthe poivrée peut fournir un soulagement à court terme des symptômes de la colopathie, mais les résultats des études sur ont été contradictoires. Si vous souhaitez essayer la menthe poivrée, assurez-vous d'utiliser des capsules à enrobage entérique. La menthe poivrée peut causer des brûlures d'estomac. Avant de prendre des herbes, veuillez prendre conseil auprès de votre médecin pour être sûr qu'ils n’interfèrent pas avec d'autres médicaments que vous prenez. Colopathie et l'hypnose. L'hypnose peut réduire les douleurs abdominales et les ballonnements. Un professionnel qualifié vous enseigne comment entrer dans un état de relaxation et vous guide à détendre vos muscles abdominaux. Colopathie et probiotiques. Les probiotiques sont des bactéries ou levures qui vivent normalement dans les intestins et se retrouvent dans certains aliments, comme le yaourt et les compléments alimentaires. Il a été suggéré que les personnes atteintes de colopathie peuvent ne pas avoir assez de bonnes bactéries et que l'ajout de probiotiques dans l'alimentation peut aider à soulager les symptômes. Certaines études ont montré que les probiotiques peuvent soulager les symptômes de la colopathie, tels que les douleurs abdominales et les ballonnements, mais il s’avère que des recherches supplémentaires sont nécessaires. L'exercice régulier, le yoga, le massage ou la méditation. Ils peuvent tous être des moyens efficaces pour soulager le stress. Vous pouvez prendre des cours de yoga, de méditation ou les pratiquer à la maison en utilisant des livres ou des vidéos. Colopathie: Conseil pour la gestion de la vie quotidienne. Vivre avec une colopathie présente des défis quotidiens. La colopathie peut être douloureuse ou embarrassante et peut sérieusement affecter la qualité de votre vie. Ces suggestions peuvent vous aider à faire face plus facilement à la maladie: Il est préférable de collecter toutes les informations sur la colopathie en discutant avec votre médecin ou en cherchant des informations sur Internet à partir de sources fiables telles que les instituts nationaux de santé et lire des livres et des brochures. Être informé sur votre état peut vous aider à mieux vous prendre en charge. Vous pourriez essayer d’identifier les facteurs qui déclenchent la colopathie. Il s'agit d'une étape clé à la fois dans la gestion de votre état de santé, mais pourra aussi vous aider à prendre en main votre vie Faire des recherches sur les autres personnes atteintes de la colopathie et en parler avec eux de ce que vous vivez peut-être rassurant. La meilleure façon de gérer votre maladie serait aussi d’essayer d’intégrer les groupes de soutien via Internet ou bien dans votre communauté. Stress et colopathie. À noter que toutes personnes peuvent éprouver des troubles digestifs ou d'anxiété. Mais si vous souffrez de colopathie, les problèmes liés au stress tels que les douleurs abdominales et la diarrhée ont tendance à se produire avec une plus grande fréquence et une plus grande intensité. Le fait de trouver des façons de gérer votre stress peut être utile pour prévenir ou soulager les symptômes: Réduire le stress: Dans certains cas, un psychologue ou un psychiatre peut vous aider à apprendre à réduire le stress en regardant comment vous réagissez face à des événements et en vous accompagnant afin de pouvoir changer votre réaction. Le biofeedback: Cette technique de réduction du stress vous aide à réduire la tension musculaire et ralentir votre rythme cardiaque à l'aide d'une machine à rétroaction. On vous enseigne alors à produire ces changements vous-même. Le but est de vous aider à entrer dans un état de relaxation afin que vous puissiez faire face plus facilement au stress. Effectuer des exercices de relaxation progressive: Cette technique aide à détendre les muscles de votre corps, un par un. Premièrement, vous commencez par serrer les muscles de vos pieds, puis vous vous concentrez lentement en laissant toutes les tensions s’en aller. Ensuite, vous serrez et détendez vos mollets. Vous continuez jusqu'à ce que les muscles de votre corps, y compris ceux de votre visage et le cuir chevelu, soient détendus. La respiration profonde: La plupart des personnes respirent par leurs poitrines. On est plus calme lorsqu’on respire par le diaphragme, le muscle qui sépare la poitrine de l'abdomen. Lorsque vous inspirez, laissez votre ventre se développer. Lorsque vous expirez, votre ventre se contracte naturellement. La respiration profonde peut aussi aider à détendre vos muscles abdominaux, ce qui peut conduire à une activité intestinale normale. Les informations données sur ce site ne sauraient engager l’auteur et ne sont données qu’à titre informatif. Aussi, consultez un professionnel de la santé pour toute question concernant la colopathie. Colopathie: Forum et témoignages. Votre expérience sur la colopathie peut être intéressante pour les autres. Pensez-y! Nous vous proposons de laisser vos commentaires dans le forum ci-dessous.

Le nettoyage du foie. Ayant testé le nettoyage du foie, je me dois de partager avec vous cette technique excellente pour la santé, pas chère et souvent méconnue. Vous avez du mal à digérer? Vous vous sentez fatigué? Vous avez des tendinites chroniques, ou bien des douleurs à l’épaule ou au dos? Vous avez des allergies ou de l’urticaire? Vous avez trop de cholestérol? Vous avez une maladie chronique? Ben figurez-vous que le nettoyage du foie peu aider voire résoudre tous ces problèmes. Il est même préconisé pour les personnes atteintes d’un cancer. Car le foie joue un rôle essentiel pour notre corps. C’est l’un des cinq moyens pour le corps humain d’évacuer les toxines. Les quatre autres moyens sont; les reins, la peau (via la transpiration), le colon (via les selles) et les poumons (via la respiration). Le foie est un peu comme le filtre du moteur de nos voitures. Il peut être encombré ou bloqué. Et un foie qui fonctionne bien c’est la base d’une bonne santé. C’est la première défense du corps contre les empoisonnements. Et la vésicule biliaire? Nettoyer le foie c’est aussi nettoyer la vésicule biliaire. La vésicule biliaire peut s’engorger de véritables pierres (calculs) qui peuvent atteindre des tailles impressionnantes et se retrouver en très grand nombre. Ces calculs sont visibles aux radios. Dans le cas où les calculs provoquent de fortes douleurs, certains médecins peuvent procéder à l’ablation de la vésicule biliaire. Dommage lorsque l’on sait que la bile joue un rôle essentiel de détoxification. La vésicule biliaire joue donc un rôle important pour notre santé. Lorsque celle-ci s’encrasse, la nettoyer améliore donc aussi notre santé. Le nettoyage du foie c’est quoi? Le nettoyage du foie, aussi appelé curetage du foie, permet d’éliminer les calculs qui s’entassent naturellement dans le foie et la vésicule biliaire à l’aide d’aliments naturels (huile d’olive et jus de pamplemousse), et du sulfate de magnésium. D’après les scientifiques, un calcul se crée à partir de parasites morts. Étant poreux, les calculs amassent toutes les bactéries, les virus et parasites qui passent dans le foie, véritable nid à bactéries. Il permet aussi d’éliminer les traces d’alcool, de médicaments et autres parasites. Il existe environ une demi-douzaine de type de calculs différents. Leurs couleurs peuvent varier entre le noir, le vert, le rouge ou le brun. La technique du nettoyage du foie permet d’évacuer ces calculs qui peuvent se retrouver en quantité impressionnante (de plusieurs centaines à quelques milliers). 95% des plus de trente cinq ans ont des calculs dans le foie et dans la vésicule biliaire. Votre foie est certainement plein de ce genre de calculs. Comment ça fonctionne? Nettoyer le foie c’est donc boire un mélange d’huile d’olive, de jus de pamplemousse et du sulfate de magnésium pour éliminer les calculs logés dans le foie et la vésicule biliaire. Le rôle du sulfate de magnésium est de dilater les différents vaisseaux du foie et de la vésicule, et d’agrandir ainsi le passage pour les calculs. Le rôle de l’huile est de donner au foie le signal pour envoyer de la bile en grande quantité (et effectuer le travail de digestion), ce qui expulse par la même occasion les calculs dans le duodénum (première partie de l’intestin grêle) puis vers le gros intestin. Le sulfate de magnésium étant aussi un puissant laxatif, vous imaginez la suite J. Vous vous retrouvez avec une quantité impressionnante de calculs dans les toilettes. A noter qu’il est aussi possible de boire du jus de pomme organique (bio de préférence) 6 jours avant de boire la potion magique. Cela va permettre de ramollir les calculs qui sortiront alors plus facilement. Les bénéfices d’un nettoyage du foie. L’élimination des calculs permet de: Redonner beaucoup d’énergie Supprimer certaines douleurs au dos ou à l’épaule. Supprimer les tendinites chroniques Faciliter la digestion Réduire son taux de cholestérol Réduire voire supprimer les allergies et l’urticaire Réduire les problèmes d’insuffisance du foie pour les personnes atteintes d’un cancer Eviter l’ablation de la vésicule biliaire et donc l’opération. C’est une technique très efficace qui peut s’avérer très utile pour les personnes atteintes d’une maladie chronique. Non, ce n’est pas une arnaque. Pour preuve, le coût très faible des ingrédients nécessaires pour réaliser ce nettoyage. Pour une fois, il n’y a pas de lobbying derrière tout ça. Pour moins de dix euros vous pourrez acheter tous les ingrédients nécessaires et résoudre des problèmes que même les médicaments traditionnels n’arrivent pas à résoudre. Attention, je ne dis pas qu’il faut arrêter votre traitement. Toutes les personnes qui ont réalisé un nettoyage de leur foie vous confirmeront que cette technique fonctionne. Toutes ces personnes ont regardé stupéfiés le résultat de ce nettoyage dans la cuvette des WC le lendemain matin. Certains vous diront que les calculs biliaires que l’on retrouve dans les toilettes ne sont que de l’huile d’olive précipitée. C’est totalement faux. D’ailleurs il suffit de faire l’expérience de ce nettoyage du foie soi-même pour s’en apercevoir. Le curetage du foie n’est donc pas une arnaque et fonctionne très bien. Seuls ceux qui n’ont pas essayé vous diront le contraire par peur et surtout par méconnaissance. Les risques du nettoyage du foie pour la santé. Même s’ils sont très faibles, les risques du nettoyage du foie existent. Le principal risque est qu’un gros calcul reste bloqué dans le colédoque lors de son évacuation. C’est un phénomène très rare mais possible. Pour s’en prémunir, le meilleur moyen est de réaliser une échographie du foie afin de vérifier qu’il n’y a pas des calculs de plus de 3 cm. Un autre risque relativement faible mais existant, est l’intoxication des intestins. Pour s’en protéger il est préconisé de prendre de la teinture-mère de noix. Cela va permettre de tuer les parasites qui ont été libérés par la cure et qui sont passés par l’intestin. Une autre solution pour nettoyer les intestins consiste à effectuer un lavement au café. A noter aussi qu’il ne faut pas effectuer ce nettoyage si vous êtes déjà malade ou dans une période ou vous vous sentez faible et fragile. Dans le doute parlez-en à votre médecin. En tous les cas, la méthode du Dr. Clark décrite ci-dessous a été testée sur 500 personnes (dont des personnes âgées), et aucun ne s’est retrouvé à l’hôpital. La méthode du Dr. Clark. Maintenant que vous connaissez tous les tenants et aboutissants du nettoyage du foie, passons à la méthode. Vous trouverez ici la méthode du Dr. Hulda Regehr Clark, chercheur américain ayant même écrit un livre intitulé « Avant d’utiliser cette méthode il est fortement recommandé d’effectuer un rinçage des parasites et des reins. Cela évitera de se sentir mal après le nettoyage. Ingrédients nécessaires. Sulfate de magnésium (sels d’Epsom): 3 sachets de 20g ou 6 sachets de 8g Env. 3/4 de litre d’eau 2 pamplemousses, ou du jus de pamplemousse rose (environ 170ml) Huile d’Olive vierge première pression à froid (environ 125 ml) 10 à 20 gouttes de brou de noix noire (ou teinture-mère de noix) afin de tuer les parasites. Il est difficile de se procurer certains ingrédients dans les commerces traditionnels. Personnellement j’ai acheté la teinture mère de noix sur le site de vivre au naturel. Le site est pas très moderne, mais la société est sérieuse. Les délais de livraison ont été respecté. Ustensiles nécessaires. 1 bouteille de 1 litre 1 pot ou 1 bouteille d’un demi-litre 1 presse-agrume. Programme. Un curetage du foie ça s’anticipe. Il faut choisir un jour comme le samedi par exemple afin de pouvoir se reposer le jour suivant et filer aux toilettes dès que c’est nécessaire. Les consignes données ci-dessous sont à respecter scrupuleusement sinon vous pourriez vous rendre malade par la suite. Donc respectez impérativement les horaires. Ne dépassez jamais les 10 minutes de retard ou d’avance. Pendant les 2 jours il ne faut prendre aucun vitamine, ni médicament qui ne soit pas nécessaire. Le premier jour, il faut prendre un petit déjeuner et un déjeuner sans graisse (pas de beurre et de lait). Au déjeuner, préférez du riz, des pommes de terre ou des légumes. Mangez chaud à midi, et surtout ne mangez plus rien et ne buvez plus rien à partir de 14h. Vous pouvez déjà sortir du réfrigérateur l’huile d’olive et les pamplemousses afin qu’ils prennent la température ambiante. A 18h, boire le premier verre de sulfate de magnésium. Le goût n’étant pas agréable, rincez-vous la bouche abondamment. Vous pouvez aussi boire un peu d’eau. A 20h, boire le deuxième verre de sulfate de magnésium. Oui il ne faut rien manger le soir du premier jour, mais vous verrez que vous n’aurez pas trop faim. A 21h45, mélanger 120ml d’huile d’olive et le jus de pamplemousse (sans les peaux) dans un récipient. Fermer ce récipient et mélanger jusqu’à obtention d’un liquide homogène. Vous pouvez ajouter dans ce mélange 20 gouttes de brou de noix (ou teinture-mère de noix) dans le cas où des parasites seraient présents dans le foie. A 22h00, boire ce mélange en restant debout. Il doit être bu en moins de 5 minutes. Si nécessaire prendre des comprimés d’ornithine afin de mieux dormir. Dès le mélange bu, se coucher tout de suite. Plus vous vous coucherez tôt et plus vous arriverez à évacuer des calculs. La meilleure position est sur le dos avec la tête surélevée. Rester comme ça au moins 20minutes sans bouger puis dormir. Entre 6h et 6h30, prendre le troisième verre de sulfate de magnésium (sel d’Epsom). En cas de nausée ou d’indigestion (ce qui est normal), vous pouvez attendre un peu avant de boire ce verre. Entre 8h et 8h30, prendre le quatrième verre de sulfate de magnésium. Vous pouvez vous recoucher si vous le souhaitez. Courage, vous pouvez vous sentir malade pendant 1 ou 2 jours mais ça passera et ça en vaut la peine. Vers les 10h30 vous pouvez commencer à boire du jus de fruit frais et vers 11h00 des fruits frais. A midi vous pourrez prendre votre repas mais celui-ci doit être léger. Vous verrez que le soir vous serez déjà plein d’énergie. A noter que toute la matinée vous aurez des diarrhées. Vous pourrez constater les calculs qui flotteront à la surface des toilettes. C’est juste impressionnant. Et vous vous étonnerez que ces sortes de cailloux aient été dans votre corps. Avant et après, pensez à boire beaucoup de jus de pommes ou du café si vous préférez. Pour les personnes atteintes d’un cancer, le Dr. Max Gerson préconise un lavement au café toutes les 3 heures jour et nuit et 13 verres de jus de légumes et de fruits fraîchement pressés. Il arriverait ainsi à guérir 40% de ses patients. Ci-dessous le livre d’Andreas Moritz qui décrit la méthode du Dr. Clark, si vous voulez l’acheter et en savoir plus: Fréquence des nettoyages. La fréquence est variable selon les individus et les besoins. Un premier nettoyage du foie ne suffit souvent pas à évacuer la totalité des calculs. La seule solution pour le savoir est d’en refaire un. A noter qu’il faut laisser au moins deux à trois semaines d’écart entre deux lavages. Certains font une cure tous les 2 mois pendant 1 an, puis comme le foie est totalement nettoyé 1 fois par an. Conclusion. Comme je vous le disais, je l’ai testé. Et le résultat est sincèrement impressionnant voire choquant. Il est surprenant que les médecins ne préconisent pas systématiquement cette méthode avant de prescrire des médicaments (anti-inflammatoire, antidouleur, etc.). Pourtant le nettoyage du foie n’est pas cher et ne comporte quasiment aucun risque. Ok le gout des ingrédients est écœurant, et personnellement je l’ai gardé en bouche pendant 4 jours. Mais le résultat en vaut la chandelle. Le nettoyage du foie fait des miracles. Alors testez-le et donnez-moi de vos nouvelles en me laissant un commentaire ci-dessous. Rien ne vaut les témoignages. Je hais les spams, votre email ne sera jamais revendu ou donné à un tiers. Cet article n'a pas de mots-clés. 157 commentaires. Denis. 16 décembre 2012 à 18 h 04 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour, Sur agirsante.fr je retrace l’intégralité de mes 20 nettoyages du foie. Outre tout le process bien détaillé vous y trouverez de nombreux témoignages des résultats obtenus grâce à cette méthode. Cordialement, Denis. christophe. 4 janvier 2013 à 16 h 40 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. bonjour Denis, j’ai visité ce jour votre très intéressant site. Comme le demande marie-france ci-dessous et comme cela est mon cas aussi, la cure fonctionne t’elle aussi sur les personnes ayant subit une ablation de la vésicule? merci 😉 Denis. 3 mars 2013 à 17 h 52 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour Christophe, La vésicule biliaire n’est pas sur le trajet foie/duodénum, son absence n’est donc pas en soi un obstacle aux nettoyages du foie. J’ai publié en ce sens sur agirsante.fr le témoignage de Claudine en date du 28 février 2012. Cordialement, Patricia. 14 septembre 2013 à 23 h 11 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Effectivement votre site est très bien fait – malgré de nombreux conseils/encouragements à faire cette « cure » je n’ai pas encore osé franchir le cap… peut-être à présent, grasse à votre témoignage.. bavencoffe. 3 janvier 2013 à 8 h 26 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. j e n’ai plus de vésicule puis je faire ce lavage cordialement marie france. Olivier. 3 janvier 2013 à 11 h 02 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. C’est une question qu’il faut poser à votre médecin car c’est un cas particulier. Peut-être qu’un lecteur pourra aussi vous répondre. christophe. 4 janvier 2013 à 16 h 50 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. bonjour Olivier, vous indiquez: « Ci-dessous le livre du Dr. Clark », mais l’image de la couverture du livre indique comme auteur Andréas Moritz. Ont-ils un lien tous les deux? Olivier. 14 janvier 2013 à 12 h 12 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. En fait le docteur Clark n’a jamais écrit de livre à ma connaissance. Ce sont donc d’autres auteurs qui décrivent sa méthodologie de nettoyage du foie. Merci pour ce commentaire, je corrige le texte. Wladislas. 26 janvier 2013 à 19 h 29 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Feu Dr Clarck a écrit de nombreux ouvrages. Certains ont été traduits en français: La Cure de toutes les Maladies, La Guérison est possible, La Cure de tous les Cancers, etc. On peu se les procurer sur le sites: http://drclark-france.com/2.html. Monsieur MORITZ, lui, n’a que détaillé un peu cette cure. Il y a relate sa propre expérience (il en a faite 12 en tout pour se débarrasser de migraines) et expose ses recherches sur le plan physiologique. Son livre est beaucoup plus accessible que celui du Dr Clark qui est un peu redondant et très alarmiste. Pour elle, l’origine de la majeure partie de nos maladies sont dues aux parasitoses essentiellement. D’autres auteurs en parlent également: Bernard RAQUIN dans TOTAL DETOX et Michel Dogna dans son 3ème tome de PRENEZ EN MAIN VOTRE SANTE, par exemple. Quant à faire la cure alors qu’on n’a plus de vésicule biliaire, oui, c’est tout à fait possible. Parce qu’il semblerait qu’il s’agisse de calcul à type de grumeau situé dans les conduits hépatiques et pancréatiques. Choses que je tends à confirmer. Olivier. 28 janvier 2013 à 22 h 04 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Merci Wlad pour ces précisions. J’invite d’ailleurs tous mes lecteurs à visiter ton excellent site complémentaire au mien. nephtis. 16 janvier 2013 à 10 h 20 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. ma soeur est à son 4 nettoyage, elle a subi une ablation de la vésicule il y a plusieurs années et le déroulement du nettoyage s’est très bien passé. Par contre comme elle a des problèmes de transit, je lui ai conseillée de prendre du chlorure de magnésium dans la semaine pour que ses intestins soient vide le jour J, ce qui ne l’empêche pas de déjeuner et de manger le midi. Olivier. 22 janvier 2013 à 18 h 59 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Merci Nephtis pour ce témoignage de nettoyage du foie réussi malgres une ablation de la vésicule. Il servira à d’autres j’en suis certain. Guillaume. 2 octobre 2013 à 12 h 14 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour et merci pour vos témoignages. Agé de 18 ans lorsque je me suis fait retirer la vésicule biliaire (ça allait dans le sens de tous les avis que j’avais pu recueillir, et m’a tout de même permis de retirer un calcul gros de 2.5 centimètres et une infinité de petit), je pensais mettre un terme à ces abominable douleurs (pancréatite?) qui revenaient à intervalle d’environ 3/4 mois depuis l’âge de mes 10 ans (ça n’a jamais éveillé mon entourage, et j’avais moi même décidé de laisser filer). Depuis l’opération, bien que l’on m’avait dit que les probabilités que les douleurs reviennent étaient inférieurs à 1% (en ingurgitant quotidiennement et ce 3 fois/jour, des médicaments qui agissaient d’une manière que les médecins étaient incapable d’expliquer, et que j’ai décidé de ne jamais prendre), celles-ci ont rapidement refait leur apparition (après 5 ou 6 mois). J’ai eu vent, un petit mois après l’ablation, de ce nettoyage, que je n’ai jusqu’alors jamais effectué. Sachant qu’ils ne s’agit pas de cholestérol, me conseillez-vous tout de même de l’effectuer? J’ai cru comprendre que oui.. Cela nécessite-t-il un nombre de nettoyage aussi important; il y a-t-il des mesures spécifiques à prendre? Connaissez-vous les répercussions à court, moyen et long terme d’une ablation de la vésicule (qui est jugé comme étant un organe inutile de la part des médecins/chirurgien français)? Olivier. 16 février 2014 à 22 h 12 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour, désolé pour cette réponse tardive, je viens de prendre connaissance de votre message. Votre cas est tellement spécifique, que seul un médecin pourrait vous conseiller. Peut-être qu’un spécialiste pourra vous aider grâce à ce blog. Bon courage. nephtis. 16 janvier 2013 à 9 h 39 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. bonjour je suis à mon 19 nettoyage du foie! cela est toujours étonnant; j’ai lu qu’il fallait faire le nettoyage tant qu’il y a des « pierres » Qu’en pensez vous? Olivier. 22 janvier 2013 à 18 h 56 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour Nephtis, Certains conseillent effectivement de continuer les nettoyages du foie jusqu’à disparition totale des pierres. Personnellement je ne vois pas l’intérêt de rentrer dans une telle psychose. Les cailloux se forment naturellement dans le foie depuis toujours et de nouveaux se formeront donc encore et encore. C’est leur présence en trop grand nombre qui est mauvaise pour la santé. Je pense même que faire trop de nettoyages du foie peut réduire leurs efficacités. nephtis. 24 janvier 2013 à 21 h 27 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. bonsoir OLIVIER Merci de m’avoir répondue je n’ai pas compris votre dernière phrase « réduire efficacités » de quoi …………. si c’est du « protocole du nettoyage », pour moi c’est non car le résultat est toujours étonnant je dirai même que je ressens le besoin d’en faire cela n’est pas une obsession (ahahhaha) mais une curiosité! c’est vrai que le foie produira toujours des « pierres » mais avec un nettoyage ensuite par an peut être que cela suffirait! Mon foie a des années. il a peut être un reg à bientôt de vous lire. Olivier. 28 janvier 2013 à 22 h 19 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. En fait, la question que je pose est la suivante: Le sulfate de magnésium peut-il être dangereux à haute dose? D’après mes recherches, la réponse et oui. Étant donné son action d’inhibiteur du calcium, il peut: ralentir le rythme cardiaque. Le sulfate de magnésium est parfois utilisé en cas de crises cardiaques mais peut aussi provoquer un arrêt cardiaque. augmenter les risques d’hémorragie. Donc à consommer avec modération… MARTIN. 13 juin 2013 à 21 h 37 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. OK avec votre commentaire et analyse. J’ai fait plusieurs nettoyage du foie, mais un (x par 2) tous les ans ou tous les deux ans est largement suffisant. Les résultats sont spectaculaires. J’ai fait des apthoses récidivantes pendant des années … depuis mon premier nettoyage plus rien, et aucun spécialistes consultés ne pouvaient me dire l’origine de mes aphtes géants. Guérison d’une stéatose du foie qui d’après la médecine vous accompagne toute votre vie. Plus de douleurs aux cervicales, douleurs dues pour les toubibs à mes 250 sauts en parachute. Plus de douleurs musculaires. Tonus et énergie retrouvés. Alain 72 ans. Jean-Marie. 26 septembre 2013 à 11 h 55 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. bonjour à tous, j’envisage de faire cette cure de nettoyage du foie. Quelles sont les sensations lorsque le sulfate fait son effet. A t on des résultats surprenants et la fatigue lié au contre coups? Olivier. 16 février 2014 à 22 h 15 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Personnellement j’ai eu l’impression d’avoir injecté dans le foie une bouteille d’eau pétillante. Rien de désagréable en tout cas. Les résultats au deuxième jours sont généralement impressionnant. Les témoignages dans cet article en sont la preuve. Colette. 8 octobre 2013 à 7 h 45 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. je réponds à votre commentaire ayant attendu plus de 6 mois pour faire mon 4 èm nettoyage. en effet, j’avais un caillou de 2 cm dans la vésicule, prêt à être opéré et j’ai annulé l’opération car j’ai trouvé ce fabuleux nettoyage. je l’ai fait 3 fois et ensuite j’ai attendu, la flemme de le faire. j’ai eu divers maux que je ne comprenait pas; très mal au dos, au cervicale, divers tendinites, ménopause qui se passe pas comme je le voudrais ( bouffées de chaleurs etc…),mauvaises digestion, morale en baisse et j’en passe. j’ai donc réalisé qu’il fallait que je continue mes nettoyages. J’en suis donc à mon 4 èm et je me sens revivre. je vais donc continuer et pas laisser 6 mois se passer sans rien faire. J’ai déjà évacuer des cailloux d’au moins 2 cm mais ramollit par le jus de pomme, ça passe comme une lettre à la poste. Il faut lire le livre d’Andréas Moritz, il nous apprend beaucoup sur les nombreuses fonctions du foie. Olivier. 16 février 2014 à 22 h 07 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Génial, j’adore ces témoignages qui confirme que des solutions naturelles évitent même de se faire charcuter sur un bloc opératoire. Bravo et merci. Olivier. 16 février 2014 à 22 h 08 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Génial, j’adore ce témoignage qui confirme que des solutions naturelles évitent même de se faire charcuter sur un bloc opératoire. Bravo et merci. Romane. 13 mars 2014 à 14 h 46 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Je suis moi aussi à mon 16ième nettoyage. Pourant le livre de Morritz indique qu’il n’y devrait y avoir plus rien à partir de 10-12 lavages. Il dit aussi de continuer jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de calculs, mais à ce rythme j’ai l’impression que ça ne s’arrêtera jamais. Ok pour que des calculs se re-produisent, mais à distances de 3 semaines entre 2 lavages, ça commence à paraître bizarre. Maintenant je vois dans les réponses qu’il y aurait un risque à trop utiliser le sulfate, je me pose des questions si continuer ou pas, d’autant que je suis en état de grossesse? Olivier. 14 mars 2014 à 22 h 47 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour Romane, sincèrement, je pense que les excès ne sont jamais bons. Dis-toi que la plupart des gens n’ont jamais fait de nettoyage, et il n’en meurt pas pour autant. C’est en effet traumatisant de voir ces calculs sortir de son corps, mais c’est normal. C’est juste leurs trop grand nombre qui peut entrainer des problèmes. Il ne faut donc pas tomber dans l’excès. Espérant avoir pu t’aider. Olivier. 22 juillet 2014 à 12 h 47 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. c’est normal que tu trouves toujours autant de boulettes, c’est tout simplement parce-que ce ne sont pas des calculs. En effet, la grande majorité des boules qui ressortent se sont formées dans ton système digestif par saponification de l’huile ingérée, avec les sucs gastriques. De l’avis général, cette cure produit un bien-être. Cela dit, la grande majorité de ce qu’on observe dans les toilettes ne vient pas du foie, mais simplement de ce qu’on a avalé la veille 😉 veronika. 7 février 2013 à 18 h 58 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour, je découvre cette méthode et j’ai très envie de le faire mais j’ai une question: vous dites « il est recommandé de faire le rinçage des parasites et des reins avant le nettoyage du foie » quelle est la méthode pour nettoyer les reins? Wladislas. 11 février 2013 à 13 h 09 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Vous trouverez tout ce qu’il faut faire pour un nettoyage des reins ici: C’est coûteux (une cinquantaine d’euros), contraignant, mais indispensable. Pour les parasites. Commencez par vous vermifuger (regardez sur la toile les solutions à base d’ail, à faire chez soi). Le zapper contre les parasites que préconise Dr Clark marche bien. C’est un appareil vendu entre 50 et 400 euros. Avant de se lancer là-dedans, commencez simplement par vermifuger toute la famille et à nettoyer soigneusement les toilettes avec de l’eau de Javel. Olivier. 11 février 2013 à 13 h 16 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. pour se débarrasser des parasites dans le foie: L’absinthe L’enveloppe verte (le brou) de la noix du noyer noir, sous forme de teinture Le clou de girofle fraîchement moulu Le radin noir. et pour se débarrasser des toxines et nettoyer les reins: Boire du thé vert 2 à 4 fois par jour. L’argile verte, à condition de ne pas prendre de médicaments, d’être enceinte ou d’avoir de l’hypertension Le citron Le persil en tisane, très efficace pour les reins. A noter que le Doc Clark préconise de réaliser dans l’ordre une nettoyage antiparasitaire avant un nettoyage des reins. espérant avoir répondu à votre question… Martine. 10 février 2013 à 9 h 31 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour, je suis au matin du jour post « potion magique » avalée la veille…. J’ai passé une nuit affreuse (dormi moins de 4h + nausées qui persistent) et a part de gros gargouillements dans mon ventre aucune envie d’aller aux toilettes, suis je une exception? Est ce anormal? Olivier. 11 février 2013 à 12 h 42 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour Martine, C’est effectivement très bizarre. Surtout que le sulfate de magnésium est un laxatif. Avez-vous bien mangé léger? Êtes-vous bien restée couchée? Tenez-nous informé des suites de votre expérience. Wladislas. 11 février 2013 à 13 h 03 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Je vous suggère de mettre une bouillotte sur le foie dans un premier temps, histoire de dilater les canaux excréteurs du foie et de la vésicule biliaire. La vidange peut encore s’amorcer dans les heures qui viennent. Personnellement, je l’ai faites 5 fois cette cure. A chaque fois je me vidange vers 10h30 le lendemain, et je reste collé aux toilettes un p’tit moment. Si la vidange ne s’amorce pas, utilisez un suppo. de glycérine ou mieux, procédez à un lavement si vous savez comment faire. Restez vigilante aux signes cliniques. N’hésitez pas à masser également la zone à coté du nombril, un peu en haut et votre droite du nombril. MARTINE. 13 février 2013 à 16 h 31 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour, désolé d’avoir mis autant de temps a donner des nouvelles. Merci beaucoup pour vos messages de soutien et conseils. J’ai passé de mauvais moments comme vous l’avez compris sur mon premier message. Le dimanche au soir j’ai été très légèrement aux toilettes (une selle diarrhéique ridicule!) Toujours très fatiguée, vaseuse.Le lundi je n’ai pu aller travailler toujours aussi faible, j’ai repris l’alimentation le dimanche par une soupe. Oui le samedi, joue J, j’avais mangé plus que light: une petite portion de riz demi complet de rien du tout et nature en plus. Rien avant et absolument rien après! Le lundi j’ai été deux fois a la selles suite a un lavement préconisé au tel par la naturopathe, j’ai seulement évacué le lavement avec des résidus de matières et la seconde fois un gaz plus un peu de matières. MAIS ABSOLUMENT pas cette fameuse diarrhée que j’entends parler, que je vois écris etc…. Je me sentai toujours fatiguée et pas « nette ». Je n’avais pas de bouillotte, alors j’en ai commandé une le soir du message de Wladislas, je l’ai reçu d’ailleurs ce jour. Bon c’est un peu tard mais depuis le temps que je devais le faire. J’ai repris le travail mardi et depuis toujours fatiguée, et douleurs de dos qui se sont réveillées depuis ce week end étrange…. Je vais vois mon ostéopathe que je connais, demain « en urgence ». La naturopathe me dit qu’elle a fait l’expérience de la cure du dr clarck a trois reprises et que la 1ère et 3eme fois ce fut impeccable et sans soucis mais la seconde fois cela s’est passé comme moi. Elle m’a aussi dit que ce n’étais pas certainement le moment idéal pour faire la cure au vue de la période hivernale et du froid actuel….Elle me l’avais dit pourtant lors de notre première consultation mais je ressentai le besoin de le faire MAINTENANT. Volà depuis je suis allé a la selle normalement sans aucun indice d’avoir fait une cure de foie…. Déçue et échaudéede prime abord par cette mauvaise expérience mais il est certain que je la recommencerai et ne veux pas rester sur un échec. Ha, pour le lavement ce fut mon premier c’est tout bête et ce que je vais dire aussi mais est ce normal si il y avait autant d’eau (je l’ai mis vraiment tout doucement, goutte a goutte) dans mon rectum et qui perlait a l’extérieur. Ca coulait tout seul pourtant je l’ai mis correctement j’en suis sûre! Sur 1L je n’en ai passé que la moitié et ca m’a pris déjà bien 30 minutes….. Voilà, mille merci….. MARTINE. nephtis. 14 février 2013 à 12 h 35 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. bonjour martine je viens de m’apercevoir que je n’avais pas répondu directement à votre message. voilà, c’est fait. bonne journée à vous. si vous voulez me téléphoner 02 90 913 508 je suis à mon 20 nettoyage. je vous expliquerai de vive voix. nephtis. 14 février 2013 à 12 h 42 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. comme vous pouvez le voir, je ne suis pas douée dans les tchaches. je n’ai pas compris pourquoi il y en a tant de moi, mauvaise manipulation désolée. Marlene. 23 février 2013 à 13 h 45 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour, Quelqu’un a t il essayer de prendre les sels d epsom en gelules? Si oui, cela est il aussi efficace qu en poudre? Merci M. cchristine06antibes. 24 février 2013 à 14 h 51 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. c’est impressionnant de voir les calculs qui sortent ainsi de notre organisme…Je compte faire ma première expérience fin de semaine prochaine afin de savoir si mon problème de santé vient de là. Merci pour vos témoignages. Bruno. 21 mars 2013 à 15 h 28 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour, j’apporte mon témoignage. Je viens de faire mon premier nettoyage avec mon épouse. Pas de probleme pour boire le jus de pomme+ le psyllium ( ce produit est tres bien aussi = dans mon cas diarréhique chronique). Au jour J (6em): je realise un lavement, c’est une premiere pour moi, je me mets dans un bain avec du sel d’epsom (suite à lecture Blog de Wladislas). Je ne vais pas garder tres longtemps l’eau du lavement dans les intestin,moins de 5 minutes je pense, mais l’évacuation est impressionnante. Je vais sortir et revenir dans le bain plusieurs fois et je crois que l’effet du bain au sels d’epsom est addictif. Par la suite Je sens une détente vraiment tres benefique, et je trouve que c’est interessant d’aasocier bain+lavement, voir, +nettoyage. Je bois le mélange sulfate de magnesium avec un peu de citron, c’est amer, je n’aime pas l’amer mais ça passe. Puis vient le moment de prendre le melange Huile +jus pressé. Et là, je bois d’une traite,mais que la moitié, je me sens mal, et pas le temps de me poser de question, j’ai tout gerbé! Evidement à ce stade ça compromet le nettoyage du foie. Je ne peux pas absorber le reste, et mon corps à vraiment rejeter cette étape. Dommage je pensais recommencer plus tard, ce nettoyagemais ce breuvage est infecte pour moi. Et vu le rejet ça va être difficle de se réengager dans tous le processus. Je me suis coucher puis le matin j’ai continuer avec le sulfate de magnesium. Puis je me vide en mode « courante », c’est de l’eau coloré et pas vu de calculs priori. Il est 15 h et j’ai encore regulierement le besoin d’aller au WC. Voilà pour moi en dehors d’avoir été jusqu’au bout,compte tenu du rejet avec l’emulsion,je ne sais pas si je recomencerais. J’ai un probleme chronique de reflux gastro oesophagien, donc l’acidité+l’huile, c’est difficile. Enfin je verrais si amélioration, (oedeme+reflux+diarrhé en mode chronique… et humeurs, fatigue /déprime, un peu de surpoids: 46 ans pour 1m70/80kg. Sinon je ne remets pas en cause ce type de soin, car je suis preneur de simplicité et cette fois j’étais motivé 🙂 ps: mon epouse ( a fait le nettoyage,mais sans lavement, et est allé au bout de l’emulsion et pense avoir vu des calculs) se demande s’il faut prendre probiotique ou autre chose,pour la flore intestinale apres ce nettoyage. Olivier. 25 mars 2013 à 9 h 35 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Retour d’expérience très intéressant effectivement. J’ai jamais essayé le bain au sel d’epsom, mais si mon ami Wlad vous l’a conseillé, je peux vous assurer que c’est bon. Il est vrai que le breuvage a un goût ignoble et peut provoquer un vomissement. Votre problème chronique de reflux ne dois certainement pas arranger les choses. Il faut effectivement faire le nettoyage du foie lorsque l’on a la forme et que l’on est reposé. Le jus était-il à température ambiante? Concernant votre épouse, je conseillerai une tisane au persil pour nettoyer les reins et effectivement des probiotiques (bacilles lactiques, lactobacilles et bifidobactéries vivants). Et pour supprimer d’éventuels parasites, le brou de noix est le plus efficace, mais il y a aussi l’extrait de pépins de pamplemousse ou des huilles essentielles d’ORIGAN ou de THYM. Bruno. 25 mars 2013 à 11 h 28 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Merci Olivier. L’emulsion a un gout ignoble pour moi, alors que d’autres peuvent meme aimer! Et oui! Sinon l’émulsion était à température ambiante. Ma douce a du abuser du citron,ajouté à l’acidité del’orange, …bon je réessayerais 😉 Je suis motivé pour recommencer dans quelques semaines. Ma compagne a pas mal de petits calculs. Nous témoignons aussi d’un eclaircicement de « l’esprit », et pour ma part de retrouver une energie qui me permet de dissocier un certain mal être general. Et ça c’est précieux. Nous reprenons un peu de psyllium pour aider le systeme digestif à se reguler ( 3 jours apres). 25 janvier 2014 à 1 h 47 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. SAlut j’arrive pour repondre un peu tard, mais moi aussi la premiere fois je n’ai pas pu boire l’huile et pamplemousse car je sentais que ca allait directement ressortir. Ce que j’ai fait la seconde fois, a la place de l’huile d’olive j’ai utilisé de l’huile de macadamia. C’est mieux passé et je l’ai bu en pincant le nez et avec une paille. Je n’ai pas pu boire la totalisté car j’ai senti que ca allait ressortir a nouveau. Mais j’ai pu en boire la moitie quand meme. Le nettoyage suivant j’ai melangé l’huile d’olive et l’huile de macadamia en metant plus d’huile de macadamia et j’ai pu boire la totalité. La prochaine fois je mettrai plus d’huile d’olive. Je pense que tu devrais essayer de faire pareil d’y aller petit a petit. Et si tu sens que tu vas vomir mieux vaut s’arreter. Ce que tu as avaler est deja mieux que rien. J’espere que ca pourra t’aider. Bruno. 25 mars 2013 à 11 h 28 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Merci Olivier. L’emulsion a un gout ignoble pour moi, alors que d’autres peuvent meme aimer! Et oui! Sinon l’émulsion était à température ambiante. Ma douce a du abuser du citron,ajouté à l’acidité del’orange, …bon je réessayerais 😉 Je suis motivé pour recommencer dans quelques semaines. Ma compagne a pas mal de petits calculs. Nous témoignons aussi d’un eclaircicement de « l’esprit », et pour ma part de retrouver une energie qui me permet de dissocier un certain mal être general. Et ça c’est précieux. Nous reprenons un peu de psyllium pour aider le systeme digestif à se reguler ( 3 jours apres). 18 mai 2013 à 8 h 13 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Tu dis que l’extrait de pamplemousse a un effet similaire au brou de noix? En quelle quantité faudrait il l’utiliser dans le cadre du nettoyage de foie? 28 janvier 2014 à 14 h 58 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. La premiere fois que je l’ai fait je n’ai pas pu non plus avalé l’huile d’olive car je sentais que ca allait directement ressortir. rien que l’odeur me derangeait. La fois suivante j’ai mis de l’huile de macadamia a la place d el’huile d’olive. J’ai pu en avaler une bonne quantité aussi sans allé jusqu’au bout. La 3 eme fois j’ai mélénagé moitié huile d’olive et moitié macadamia et j’ai pu avaler la totalité. La prochaine je mettrai plus d’huile d’olive que de macadami et la fois suiante j’essayerai uniquement huile d’olive. Voila si cela peut t’aider. van hee sylviane. 23 mars 2013 à 12 h 58 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour. Aujourd’hui 2eme nettoyage. Le premier pas de pierres. Beaucoup de « choses » beiges qui flottaient. Mais je refais tout de meme ce we. Pouvez vous me dire ce que vous en pensez merci. Olivier. 25 mars 2013 à 9 h 14 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour, je pense que vous devriez boire au moins 1 litre de jus de pomme par jour jusqu’au prochain nettoyage du foie. Le jus de pomme permettra de ramollir les caillots que vous avez dans le foie. Autre détail, il est conseillé d’attendre 2 semaines avant le prochain nettoyage. Lorraine. 24 mars 2013 à 11 h 10 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour, J’étais très entousiaste par cette cure… Jusqu’à ce que je l’ai faite. J’ai suivi à la lettre vos recommandations en allant me couchant vers 22h10. Me suis tout de suite endormie, jusqu’à 5 heures du matin, ou réveillée par une nausée épouvantable je me suis précipitée ds ma salle de bain pour m’évanouir de douleurs aussitôt! Résultat: une lèvre éclatée et un énorme ématome sur la tempe! Par contre, je me suis totalement vidée et me sens en effet bien!! Dc vraiment faire attention si on est une personne très réactive a des méthodes aussi violentes! Lorraine. Olivier. 25 mars 2013 à 9 h 20 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. He ben, je n’avais jamais imaginé que c’était possible. Les nausées sont effectivement fréquentes, mais elles entrainent rarement des vomissements ou une chute. Merci pour votre retour d’expérience précieux. J’espère que ça va mieux aujourd’hui. Ingrid. 23 avril 2013 à 19 h 53 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour. J’ai sorti une grande quantité de ‘billes’ de couleur verte. Etaient-ce des calculs? Ingrid. Olivier. 24 avril 2013 à 8 h 59 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Oui c’est bien celà 🙂 22 juillet 2014 à 12 h 52 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Olivier, un peu de rigueur intellectuelle ne ferait pas de mal. Rien de rien, ne permet d’affirmer à distance qu’il s’agît de calculs et non de produits de digestion moulés tout simplement. Regardez le volume de ces billes, faites la somme sur une dizaine de cures: vous imaginez vraiment qu’il y avait la place dans le foie et dans la vésicule biliaire pour contenir tout ça? 🙂 Olivier. 19 octobre 2014 à 16 h 59 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour Polo, si c’est des calculs de la photo dont vous parlez, ce ne sont pas mes calculs mais certainement ceux de plusieurs personnes. Dans mon cas, il y en a eu beaucoup lors de mon premier nettoyage, mais dès le deuxième les quantités étaient beaucoup plus faible. CHESNEAU. 27 avril 2013 à 13 h 20 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour je souhaiterai faire ce nettoyage et j’aimerai avoir une petite précision sur le dosage du Sulfate de magnésium: 3 sachets de 20g ou 6 sachets de 8g. Comme le programme prévoit 4 verres (18h – 20h – 6h et 8h), il faut répartir les 48g ou 60g en 4X 12g ou 15g qui sont dilués dans un verre d’eau. Le mélange à boire étant constitué de 120ml d’huile d’olive + 2 jus de pamplemousse + 1à à 20 gouttes de TM de brou de noix. Est-ce bien cela? A quoi sert dans les ingrédients nécessaires les 3/4 L d’eau? Merci. Olivier. 27 avril 2013 à 21 h 37 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. En fait, pour le nettoyage du foie, les 3/4 de litre d’eau sont à mélanger avec toute la dose de sulfate de magnésium, et uniquement cela. Il faut juste bien doser les verres pour que les 750ml puisse faire 4 verres. Soit environ 187ml. C’est surtout nécessaire lorsque l’on a pas réussi à se procurer les 4 sachets séparés. Car en poudre, c’est juste plus difficile de bien doser si l’on a pas une balance assez précise. Bon nettoyage et n’hésitez pas à revenir nous faire part de votre expérience. Olivier. JOANA. 19 mai 2013 à 22 h 11 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Une question SVP. Moi j’ai acheté SULFATE DE MAGNÉSIUM SACHETS DE 30g Alors que vous parlez plus tôt de ( 20g ) … Commentaires un peut?! … Quel est exactement la dose de (SEL D’EPSOM?) … Moi j’ai une amie qui ma conseillée …. Boire pendant 7 jours, le jus de trois pommes frais … Pressez maison … Et après pendant 15 jours, faire la cure avec le SEL D’epsom ) = Sulfate de magnésium … Elle à oublié de me dire la posologie, je dois lui demander avant ma cure … sandrine. 3 mai 2013 à 16 h 23 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour, je veux faire le nettoyage mais seulement avec la moitié de la dose de sel d’epsom, je suis hypocondriaque et puis je suis faible en ce moment du a des reflux gastriques et puis je ne digère plus rien sans une grande fatigue et j’ai lu qu’il pouvait être dangereux d’en prendre trop. Cela vas-t-il fonctionner la est ma question. Merci! Olivier. 13 mai 2013 à 11 h 41 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Personnellement je déconseille de faire ce type de nettoyage du foie si vous êtes faible. Il faut être en forme pour que ça se passe bien. Une autre solution consiste à prendre des ampoules contenant un mélange pour le foie. C’est beaucoup moins violent pour le corps, même si certainement un peu moins efficace. Ces ampoules sont disponibles dans de nombreuses pharmacies. Portez-vous bien. Gayde. 11 mai 2013 à 11 h 13 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Je viens d’effectuer le nettoyage du foie, en effet ça a très bien fonctionné. J’avais auparavant testé le nettoyage des intestins selon la méthode de mon maître de yoga. C’etait tres boen, mais je n’avais pas éliminé de calculs. Merci pour vos conseils. 18 mai 2013 à 8 h 11 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Peux-tu nous dire quelle est cette méthode de nettoyage des intestins? Ca m’intéresse! Bien à toi! pialot. 14 mai 2013 à 9 h 43 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. bonjour,j’ai 48 ans,je pense être en bonne santé,le seul petit soucis qui me gène au quotidien est une tendinite au tendon d’achille persistance.Pensez vous que ma tendinite est lié au mauvais fonctionnement du foie?Dois je effectuer ce nettoyage?Merci pour vos réponses. Olivier. 21 mai 2013 à 9 h 49 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Les tendinites font effectivement partie de la liste. Je ne peux que conseiller de faire le nettoyage du foie. C’est pas chère et ça ne peut faire que du bien. Au pire ça évitera les problèmes à venir. C’est bon aussi la prévention. christine. 15 mai 2013 à 19 h 42 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Je m’apprête à faire mon deuxième nettoyage;j’étais enthousiasmée par le premier! j’avais évacué une vingtaine de calculs!Cette fois, j’ai fait la préparation avec du vinaigre de cidre:une cuillère à soupe dans un verre d’eau quatre fois par jour pendant six jours.le mois dernier j’ai fait une cure de citron:un demi citron pressé dans un verre d’eau avant chaque repas.Cette méthode donne une pêche d’enfer!Finies les douleurs au coté droit!Bien à vous. Olivier. 21 mai 2013 à 9 h 51 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Ca fait plaisir d’avoir des témoignages comme le votre. Comme quoi les effets positifs peuvent se sentir immédiatement. Frany. 19 mai 2013 à 12 h 25 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour, J’ai effectué mon premier nettoyage ce week-end. Je suis une peu déçue dans le sens où j’ai évacué des calculs de cholestérol mais en petite quantité. J’ai pourtant suivi le protocole à la lettre après avoir lu le livre d’Andreas Moritz. À la prochaine préparation des 6 jours, en plus du jus de pomme, je prendrai 3 c. à soupe de jus de citron en plus. Ceci étant dit, j’ai déjà le second nettoyage en vue. Afin de pouvoir boire le sulfate de magnésium et la mixture huile d’olive+jus de fruits, personnellement je me suis bouchée le nez et ai bu d’une traite pour en finir au plus vite. Se ménager des temps d’attente pour l’ingurgitation ouvre la porte au découragement je pense… Au plaisir de vous lire! Olivier. 21 mai 2013 à 9 h 53 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. J’avoue faire pareil. Je bois la mixture d’une traite 🙂 Tenez-nous informé pour votre deuxième nettoyage. Il est probable qu’il ait autant de calculs que la première fois. karine. 27 juin 2013 à 14 h 18 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour, j’ai effectué mon deuxième nettoyage avec succès car le premier n’avait rien donné. Succès relatif car j’ai évacué disons une cinquantaine de petits cailloux vert assez petits, loin des descriptions et photos vues sur de nombreux sites traitant du sujet. Je l’ai fini hier et depuis j’ai mal au niveau de la vésicule. Je pense et je sens qu’il y aurait un calcul qui se serait bloqué mais je ne sais quoi faire. ça me donne un peu mal à la tête, des ballonnements et me fait surtout peur. auriez vous une solution? merci. Olivier. 16 février 2014 à 22 h 27 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour, désolé pour cette réponse tardive, je viens de prendre connaissance de votre message. Comment avez-vous réglé votre problème? sarah baudin. 27 juillet 2013 à 8 h 56 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Je viens de faire mon premier nettoyage et j’ ai été sidérée de ce que j’ai sortie. Que des calculs de cholestérol de la taille de petits pois ou de haricot en grains type coco. Quelques calculs de la taille de noix mais peu. la mixture j’ai travaillé sur la visualisation pour la boire en me disant que je dégustais un bon cocktail sur le bord d’une piscine et c’est passé. Pour me permettre de boire beaucoup je l’ai fait là en plus la chaleur n’incitant pas à manger cela m’a été plus facile. je recommande vivement cette cure aux personnes qui comme moi veulent se sentir mieux. la prochaine sera fin septembre et la 3° avant noël. Karin. 15 août 2013 à 15 h 33 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour, J’ai fait mon deuxieme nettoyage de foie et cela m’a ete tres penible Le sel d’epsom a eu beaucoup de mal a passe au point d’en avoir des sueurs froides mais il est vrai que je ne supporte aucun medicament chimique et suis incapable de prendre un medicament diluer dans de l’eau. Beaucoup de difficultes pour recuperer, je meurs de faim, migraine, les yeux gonfles et douloureux d’ailleurs ils coulent tout seuls, et tres difficile emotionnellement. J’ai pleure toute la journee et bien souvent sans savoir pourquoi Nous sommes jeudi,cela date de lundi et je n’ai toujours pas recuperer Je pense que cela sera la derniere fois pour moi, il me faut trouver une autre methode. Personne n’a l’air de se plaindre d’effets secondaires!? Olivier. 16 février 2014 à 22 h 23 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour Karin, il existe en effet des breuvages tout prêts à prendre pendant plus de 15 jours à base de radis noir et autres. C’est beaucoup plus agréable que ce nettoyage du foie, mais peut-être un peu moins efficace. A tester donc. duboisart. 28 août 2013 à 16 h 06 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour « Denis » je voudrais savoir, j ai 28 et 5 mois, j ai eu l a la fin de ma 26e année, une cirrhose bien avancée, jusque varices œsophagiennes, d ou aujourd’hui, encore une exogénose chronique, hypertension portale. j ai plus eu de saignements depuis la fois ou j ai était hospitalisé, fin 2011. enfin je me suis quand même fait religaturer (six points) a ma demande a paris, car en province, ils vous laissent mourir s en foutent totalement puisque l on boit, et certes ils n ont pas tort. enfin moi depuis5 mois je suis sevré, hourra! ça m’as mis un an,,pourtant y as un an j ai presque réussi, mais on m’a dit que le baclofène c était bien, et j ai fini en dépression hallucination, psychotique, ets ets, et je me suis mis a boire doublement comme jamais ça m était arrivé. j étais vraiment mal, donc j ai arrêter tout doucement ce traitement de choc,(qui est pour les raideurs musculaires, pour la sclérose en plaques) enfin j ai arrêté garce a un ami belge, qui fait des études de médecine et qui m’as appris que le baclofène que prescrivent les psychologues. en faite les labos peuvent mettre ce qu’ils veulent, mais c’est contrôler, mais il m’a explique qu’en faite en mélangent les doses ets, on peut faire un placebo (nul) et aussi le contraire il m’a dit qu’il pouvait agir sur le système nerveux ou je ne sais pas trop, comme du prozac, ou lexomil, ou tranxen etss ets,Enfin c est pour que les labos s’ emparent d’ une grande clientèle d’ un coup (la parti des gens alcooliques) ce qui leur fait un grand chiffre d’ affaires, et celui qui a fait le livre (le dernier verre) a touché le jackpot à ce qui paraît..Un grand copain des psy et de labo (usine pharmaceutique ets…. enfin je voudrais savoir moi qui est maintenant sevré depuis 6 mois et sans aucun caché. et sans avoir arrêter brutalement, et même parfois un samedi de temps en temps je fais la fête avec la famille j’ bois mon coup, c tout enfin je suis comme monsieur tout le monde,,bon, donc je disais est-ce que votre traitement ne me fera pas de mal?,enfin j’ veux dire je ne risque rien. Vu mes veines déjà abîmées, varice veine portale ets. et l on m’a dit qu’ il me manqué un morceau de foie. enfin a paris ils ont rigolé quant je leur est dit ce a, merci. Olivier. 16 février 2014 à 22 h 18 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Il y aura toujours un risque de ne pas supporter le breuvage à avaler, de tomber dans les pommes à cause des nausées, etc. Il existe des solutions moins violentes mais certainement moins efficaces. C’est donc à vous de voir si vous voulez le faire. florence. 10 octobre 2013 à 15 h 28 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. bonjour le nettoyage avec le vinaigre de cidre ou le jus de citron est il quand même efficace? je ne suis pas en grande forme et j’avoue ne pas avoir le courage d’avaler cette fameuse mixture dans un premier temps,cette méthode plus « simple »me semble la mieux adaptée qu’en pensez-vous? Bien à vous. Olivier. 16 février 2014 à 22 h 00 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. C’est toujours mieux que rien. Effectivement c’est assez violent donc il faut être quand même en forme pour le faire. Olivier. 16 février 2014 à 22 h 04 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Sinon ya une autre solution c’est les solutions toutes prêtes que l’on trouve dans les magasins de produits naturels. Kamel. 16 octobre 2013 à 8 h 08 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. C’est incroyable les résultats que cela procurent..un regain d’énergie mais surtout une digestion mieux régulée.. Je vois assure, comme cela est cité plus haut, « le résultat est étonnant «. pascale. 18 octobre 2013 à 20 h 08 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. bonsoir!!je voulais savoir si je pouvais acheter le sel epsom qui se vend en 1kg (que je peux peser moi même )ou est ce obligatoire de prendre les sachets en pharmacie. …… aussi auriez -vous autre chose que le brou de noix qui peut être remplacé qui serait moins chère et en quelle quantitée dois-je l’utiliser. merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii scale 🙂 😉 😉 Denis. 26 octobre 2013 à 20 h 57 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour, J’ai un calcul dans la vésicule biliaire d’environ 3 cm puis je effectuer le nettoyage du foie. Pouvez vous m’indiquer quelles précautions je dois prendre par rapport a mon calcul biliaire. Merci. Denis. 26 octobre 2013 à 21 h 02 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour, J’ai un calcul de 3 cm dans la vésicule biliaire. Puis je faire le nettoyage du foie et quelles sont les précautions à prendre. Mon épouse en est à son cinquième et elle trouve cela extraordinaire car elle a retrouvé une forme olympique et une clarté d’esprit plus efficace qu’avant, plus de courbature plus de mal de dos. Merci pour votre réponse. 21 novembre 2013 à 17 h 09 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour! J’ai pratiqué un nettoyage du foie ce week end, absolument comme indiqué dans votre site. Je n’ai rejeté aucun calcul, rien… Est-ce possible? Est-il possible que mon foie soit nickel, au point de ne rien rejeter? Je ne l’avais jamais fait avant… Pour boire les mixtures, je suis comme le témoignage au-dessus, je me suis bouché le nez et ai avalé sans y penser. Ce n’est pas si horrible, et pourtant, je suis très sensible aux goûts. Pour le sulfate, c’est franchement très supportable! Olivier. 16 février 2014 à 21 h 28 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. C’est possible oui, mais d’après les autres témoignages reçu, il est fort probable que les calculs sortent au deuxième nettoyage. Un foie nickel est impossible, à moins que vous soyez très très jeune. 26 novembre 2013 à 6 h 49 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour, J’ai fait 2 fois le nettoyage du foie Voilà mes impressions le premier pendant une semaine avant le jour J j’ai pris 1l de jus de pomme bio par jour mais je n’ai pas rincé les reins ni pris de brou de noix Le jour J,j’étais déjà nauséeuse mais je m’y suis réellement attaquée Déjà je suis une couche tard donc j’ai tout décalé de 2h pour que le coucher final soit à minuit Dans la nuit j’ai un peu vomi l’huile d’olive et ne voyant rien venir sur le matin vers 10h(il faut dire que je suis hyper constipée et suis suivie à vie pour ce pb)j’ai mis 2 suppos glycerine. 10mn après j’ai commencé à courir au toilette et à la troisième fois j’ai fait des minuscules caillous pas plus gros que des lentilles! un peu déçue j’ai renouvelé l’expérience 3 semaines plus tard en zappant meme le jus de pomme la cure s’est très bien passée sans vomissement et toujours avec mes 2 suppos là quelle surprise!!j’ai fait une centaine de calculs de différentes grosseurs et couleurs!je suis meme allée à la peche pour mesurer les plus gros qui faisaient 2,5cm. incroyable mon mari n’en revenait pas lui tellement sceptique(photos à l’appui!!) Du coup il a aussi fait la cure et a fait sur 2 jours une très grosse quantité de calculs gros comme des petits pois!impressionnant Nous avons l’intention de recommencer la cure une avant les fetes et l’autre après Il est vrai qu’après on a un tonus d’enfer et on se sent super bien et je suis une personne de 59 ans qui fait 3 à 4h de sport par jour;je n’ai eu aucun malaise meme l’après midi de la fameuse expulsion C’est vraiment génial et l’ai conseillé à tout mon entourage qui commence à le faire et j’ai de très bons retours A DIFFUSER CE NETTOYAGE SANS MODERATION. Olivier. 16 février 2014 à 21 h 24 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Merci Dudu pour ce magnifique témoignage 🙂 27 novembre 2013 à 13 h 11 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour les amis, A la place du jus de pomme, peut on utiliser du vinaigre de pomme bio, qui contient aussi de l acide malique? et à quelle dosage? Merci pour vos réponses. Le jus de pomme m a fait grossir… Belle journée à tous. Dora. Olivier. 16 février 2014 à 21 h 22 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour et désolé pour la réponse tardive. Je ne vois pas de contrindication à cela. Avez-vous essayé? N’hésitez pas à partager votre expérience. Sarah. 4 décembre 2013 à 16 h 38 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. j’ai 42 ans et…trois macros calculs dans la vésicule (ils font tous 2cm de diamètres environ). Je refuse de me faire opérer et pense me lancer dans un premier essai de lavage du foie. Mon médecin me dit que ce n’est pas possible d’évacuer des calculs aussi gros car les « tuyaux » ne font que 5mm de diamètre. Que pouvez-vous me dire pour me rassurer? 🙂 En effet, un calcul si gros ne peut-il pas se coincer? Olivier. 16 février 2014 à 13 h 44 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. C’est justement le rôle du sulfate de magnésium. Il dilate les « tuyaux » pour permettre de les évacuer. Après je n’ai jamais entendu parlé de la possibilité qu’un calcul reste coincé. Hétier. 8 décembre 2013 à 12 h 27 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour, J’en suis au 7ème jour de mon nettoyage du foie. Hier soir j’ai donc pris ma dose d’huile d’olive et pamplemousse. Aucune difficulté à boire la mixture. Cette nuit j’ai été prise de nausée et au bout d’une heure j’ai du me précipiter au toilettes… Alors un conseil, prévoyez un seau à côté de WC… Bah oui pour ma part, c’est sorti des deux côtés! Peu de vomissements en fait, mais j’étais tellement mal que j’ai tiré la chasse sans contempler mes calculs biliaires: sueurs froids, sensation de faiblesse extrême. J’ai du m’accrocher à la cuvette quelques minutes. Puis je suis retournée au lit, bien mieux dans mon corps. Ce matin je me sens bien, j’ai pris les deux dernières doses de sulfate de magnésium et pour l’instant RAS. Même pas faim. Je ne fais pas encore le bilan final mais une chose est sûre: ça fait du bien de manger moins gras, de jeûner un peu et de se nettoyer de l’intérieur. Je suis souvent constipée et je ressentais ce besoin de me « purifier ». Ce matin je me sens légère 🙂 Justin. 8 décembre 2013 à 21 h 49 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour, avant merci pour ce partage,je voudrais savoir combien de grammes de sulfate de magnésium faut il par verre? Merci pour votre réponse cordialement José. Olivier. 16 février 2014 à 17 h 02 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Ca dépend de la taille du verre, c’est pourquoi il est indiqué 60gr pour 3/4 de litres d’eau. fanny. 12 décembre 2013 à 19 h 56 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. bonjour, Je suis très intéressée par cette cure! par contre j’ai une petite question: est-il possible de faire ce nettoyage du foie même pendant l’allaitement? merci! Olivier. 16 février 2014 à 17 h 03 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Je ne suis pas médecin, mais je pense que c’est déconseillé. 14 décembre 2013 à 6 h 41 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour, Dans le processus, les horaires semblent déterminant aussi j’aimerais connaître l’importance du changement d’heure sur le processus. Plus spécifiquement j’aimerais profiter des prochaines fêtes / vacances pour faire un premier nettoyage, dois-je me référer à l’heure actuelle ou à l’heure d’été? Olivier. 16 février 2014 à 17 h 05 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Le mieux c’est alors de compter le nombre d’heure nécessaire entre chaque prise. Darde. 16 décembre 2013 à 14 h 34 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. J’ai été traité pour une epathite C il y a maintenant deux ans, a ce jour je n’ai aucune médication, je vis tout à fait normalement, je dirais même que je profite très bien de la vie, mes dernières analyses étaient correctes avec une foie de taille normale.mon foie est néanmoins, « fragile » j’aimerai avoir votre retour sur les rIsques éventuelles à me lancer dans cette aventure s’il y a. Merci d’avance Bien cordialement. 11 mars 2014 à 16 h 29 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. En parcourant le site je constate être le seul à ne pas avoir eu de réponse de votre part. Pour information, j’ai fait une première approche en prenant le matin un verre de sulfate de sodium pendant quelques jours et tout va pour le mieux. Je pense faire la cure totale la semaine prochaine. Olivier. 14 mars 2014 à 22 h 39 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour Arno, désolé pour cet oubli. Le problème est que je ne suis pas médecin donc il m’est impossible de te donner un avis concernant ton épathite C. Si tu as un foie fragile, je te conseille dans ce cas de faire une cure de 15 jours à base de radis noir et autres. Tu trouves cela sous forme d’ampoules liquides dans les boutiques de produits bio et naturels. Ça vaudrait peut être le coup d’essayer de combiner avec du jus de pomme bio histoire de ramollir les caillots. 31 décembre 2013 à 0 h 22 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. bonsoir a partir de quel age, est il préconisé de faire le premier nettoyage? Olivier. 16 février 2014 à 17 h 11 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Inutile avant l’âge de 20 ans car le foie contient peu voire aucun calculs avant cet age. Je pense qu’il faudrait commencer à le faire lorsque l’on souffres de douleurs chroniques au dos ou à l’épaule, lors des signes de fatigue chronique, etc. C’est les problèmes qui donneront la volonté de faire le premier nettoyage du foie. Delphine. 12 janvier 2014 à 11 h 38 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour, J’ai l’intention de me faire un nettoyage du foie. En pharmacie je n’ai trouvé que du chlorure de sodium et non du sulfate de sodium. Vais-je avoir les mêmes effets en remplaçant le sulfate par du chlorure? Merci de m’éclairer, Delphine. Olivier. 16 février 2014 à 21 h 18 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Perso je ne prendrais pas le risque car les effets désirés (dilatation des tuyaux entre autre) seront absent et compromettront l’évacuation des calculs. 14 janvier 2014 à 10 h 56 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour, Je viens de faire un premier nettoyage du foie avec un très bon résultat mais dans la nuit j’ai eu des aigreurs d’estomac très fortes avec reflux gastriques dans la bouche et à 6 h du matin j’ai tout vomi. Pour la prochaine fois y a-t-il un rtemède pour éviter ces reflux gastriques? Merci. Olivier. 16 février 2014 à 21 h 14 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Peut-être mélanger avec de l’huile de macadamia évoqué dans l’un des autres commentaires. A tester. Après il est vrai que c’est assez violent comme méthode de nettoyage. Donc si ça ne fonctionne pas, il faut creuser d’autres pistes. 18 février 2014 à 13 h 14 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Souffrant depuis plusieurs semaines du cote droit, j ai fini par passe une échographie de la vésicule biliaire. Et la stupeur des calculs étaient présent dont le plus gros était de 2 centimètres. Mon médecin ma dit que la seule façon de régler le problème était l’ablation de la vésicule. Dont il ma pris rdv le 13 février dernier avec un chirurgien. Le chirurgien ma dit que l ablation ne serait pas une solution a mon problème. Que les calculs étaient trop petits, que l on pouvez vivre avec et que mes douleurs étaient plutôt une colite hépatique. Comme ma mère est décédé de ce problème (elle avait des calcul comme du sable et le chirurgien lui avait dit d attendre et cela est passe dans le pancréas et elle est morte sur la table.) ne voulant pas avoir le même problème j ai suivi la recette plus haut mais sans résultat. A la première prise du sulfate de magnésium j ai eut une douleur puis suivi d une selle dure. Puis les suivante juste liquide avec des résidus de carotte(repas de midi.) Quand j ai pris le mélange huile plus jus de pamplemousse dans la nuit j ai expulse juste de l eau avec cette fois ci des petite fibre couleur moutarde. Ce matin j ai pris la dernière part de sulfate et toujours identique aux première, juste morceau de carotte,carotte et encore carotte. Je précise que l anus me brule énormément, avec un peu de sang sur le dernier essuyage mais pas de calcul vert. J ai des doutes sur votre méthode. En plus la pharmacienne ma dit qu’ il ne fallait pas utilise souvent le sulfate de magnésium car cela neutralise le calcium, aussi qu on peut avoir des problèmes cardiaque, et même un arrêt du coeur. Ont reste pensif avec des propos comme cela surtout quand ont c’est juste vider. Si votre recette est juste pour ce vider y a t il une méthode moins agressive et dangereuse? Olivier. 23 février 2014 à 9 h 10 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour Fred, ton cas est effectivement particulier. J’espère que le pharmacien t’as pas donné du chlorure de magnésium au lieu du sulfate. Sinon il existe en effet des solutions moins agressives. C’est des traitements sur 2 à 3 semaines à base de plantes (radis noir, etc.) que l’on trouve dans les magasins diététiques. Sinon tu peux te renseigner sur l’argile verte, qui a des très bonnes propriétés détoxifiantes. Renseigne-toi bien avant sur les éventuelles contre-indications. Bon courage. Gaston. 25 février 2014 à 13 h 08 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Je souffrais de migraines et j’ai fais le traitement et c’est fini. Quel bonheur d’être libéré de cette douleur. Pour le peu d’effort requis les résultats sont surprenants. Sabrina. 27 février 2014 à 8 h 59 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Je viens de voir cette méthode miracle. Ce we pas mal de douleurs au niveau foie/vésicule, j’ai tout de suite pense à des calculs. D’autre part, jai des tendinites chroniques (coudes ey epaules notamment ) et des problèmes de cervicales. Mon mode d’alimentation vient de changer, prise de conscience de mon poids ….. Légumes à volonté et aussi une éviction des PLV et œufs car j’allaite mon ptit bonhomme de 4 mois qui est allergique. Tout ça pour dire que je suis en bonne santé ( rif´ de bien grave au final ces tendinites ) et que j’aimerais tester ce nettoyage. Ma question, est ce compatible avec l’allaitement? Sinon je le ferais plus tard mais je sens que mon corps en a besoin. Merci pour vos réponses:-), je vais aussi consulter mon homéopathe 🙂 Olivier. 1 mars 2014 à 11 h 02 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour Sabrina, par rapport à ton allaitement, il faudrait absolument vérifier cela avec un médecin. Car je ne sais pas quels sont les impacts sur le sang. L’idéal serait à mon avis de trouver un moyen de pouvoir le nourrir autrement pendant 24h. En tirant le lait avant par exemple. Tiens nous au courant des résultats si tu le fais. PASCALE. 4 mars 2014 à 18 h 19 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour J’ai commencé la cure hier et l’ai donc fini ce matin. Je m’attendais à pire au niveau des douleurs mais ça n’a rien à voir avec des quelconques coliques. J’attends de voir les améliorations car j’ai des cernes foncées qui se sont amplifiées ces derniers mois et l’on m’a dit que cela venait sans doute du foie! En mélangeant bien la mixture citron-huile ça passe. Par contre j’ai eu très souvent soif, et j’ai bu de l’eau raisonnablement, jour et nuit. La vidange m’a fait perdre 3 kg en 24 h. Par contre, grosse fatigue vers 11 h du matin. Peut être que la faim commencait à se faire sentir? Que peut on manger à ce moment là sans que cela soit trop agressif pour notre « intérieur » nettoyé? C »était ma 1ere cure, je pense donc en faire 1 par an. Olivier. 6 mars 2014 à 22 h 51 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour Pascale, la fatigue n’a rien a voir avec la faim. La reprises de l’alimentation doit se faire doucement. Il faut éviter de solliciter trop l’intestin. Pour cela, privilégiez les fruits et légumes en jus. Sinon une soupe sera parfait. L’essentiel est d’éviter ce qui est gras, sucré, la viande et les laitages. 9 mars 2014 à 14 h 47 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Je viens vous apporter mon témoignage. Pour ma part, on ma desceler des calculs a la vésicule y’a 2 mois. 11 mm visible a l’écho. Mon médecin, pourtant très ouvert et homéopathe ma conseiller l’ablation de celle ci. J’ai catégoriquement refusé sous prétexte quelle m’appartenait et que je ne voulais pas m’en débarrassée. Les yeux ronds, étonné de ma réponse, il ma laisse 1 mois pour réfléchir. Je ne suis pas allé au Rdv suivant et j’ai commencer le protocole de Andreas moritz ( donne par un Guerrisseur). Aujourd’hui je vais attaque mon 3 eme nettoyage et je peux dire que mes douleurs de dos se sont estompés, ds mon bras aussi, ne parlons pas des douleurs a la vésicules. Qui elle, ne sont qu’un mauvais souvenir!! Sauf exception quand je mange du choux, j’ai une légère pression au niveau de celle ci. Mais cela passe. J’ai évacuer des petits calculs blancs( récents) la première fois avec nausée et grosse fatigue, mais la 2 eme fois s’est très bien passe, sans nausée ni fatigue, et mes calculs étaient gros et verts ( anciens), comme un petit boulard!!. Je sais qu’il me faut encore du courage pour avaler tous ces brevages mais je préfère cela sur 2 jours que passer sur le billard. Surtout que j’ai eu pas mal de témoignages qui disaient que sans vésicule c une vrai galère. J’espère que mon témoignage pourra aider ou motiver quelqu’un, si je n’avais qu’on mot a dire: ce serait lancez vous, vous risquez juste de vous sentir mieux!! Bonne journée a tous Au plaisir de vous lire. Olivier. 14 mars 2014 à 22 h 20 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Merci Aude, ça c’est du témoignage convaincant! Dire que la plupart des médecins ne savent faire que des opérations lorsque les médicaments ne fonctionnent plus. C’est inadmissible. Et 1 miracle de plus! Bravo. sandrine. 9 mars 2014 à 15 h 48 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. UNE CURE AU JUS DE CITRON DEVRAIS TOUS VOUS ENLEVER VOS MAUX DE FOIE. 11 mars 2014 à 10 h 06 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Du citron! Oui très bon pour le foie surtout avec du miel, je suis d’accord avec toi mais cela n’enlève pas les calculs a ma connaissance! A moins que tu connaisses une recette je veux bien que tu nous en fasse part, ce serait sympas de partager ton expérience! Non? sandrine. 14 mars 2014 à 23 h 38 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Pour les calculs il y a une recette sur internet très précise au sel d’Epson et si tu vas voir dans citron tu trouvera aussi une autre recette pour ton foie! PERRIER. 13 mars 2014 à 11 h 25 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. BONJOUR chaque matin depuis 15 jours je prends du SmG à jeun dans un verre d ‘eau tiede J attaque les 6 jours le 23 MARS PROCHAIN; puis je boire le cafe le matinr je ne peux m en passe………., et dois je continuer chaq matin pendant ces 6 jous le SmG chaq à JEUN COMME STIPULER CI DESSUS avant le Jour J merci à vous Ambre. Optimiste. 13 mars 2014 à 16 h 56 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Je souffre des crises dues a la vesicule biliaire en continue depuis maintenant 2 mois et demi! J’ai des douleurs! J’ai ete hospitalise fin janvier debut fevrier pendant 12 jrs (antibiotiques et calmants)! Car on m’a diagnostique des calculs. J’attends le rdv pour l’operation. S’ils vous plait j’ai besoin de aide pr eviter le bistouri!! Est ce que je peux entreprendre ce nettoyage malgre des douleurs que j’ai tjrs, disant inflammation apres des repas un peu copieux?Est ce qu’il ya moyen urgent de calmer l’inflammation de facon naturelle pour commencer ensuite cette methode? Olivier. 14 mars 2014 à 22 h 53 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Encore une fois je suis pas médecin donc ce que je vais dire est à prendre avec la plus grande précaution. Je pense qu’une façon naturelle de réduire l’inflammation est simplement de manger plus sainement. A ta place j’arrêterai la viande, les laitages, le sucre et les graisses. Ensuite tu peux envisager ce nettoyage du foie qui a marché pour d’autres dans le même cas que toi. Tient nous au courant. Olivier. 15 mars 2014 à 0 h 10 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Chère Sandrine, je crois a ma connaissance, si je ne me trompe pas que le sel d’ Epson c’est du sulfate de magnésium!! Donc je pense que nous parlons de la même chose! Qu’en penses tu? Par curiosité, cherches donc le protocole de Andreas moritz et peut être que tu pourras mieux comprendre de quoi nous sommes nombreux a parler sur ce site! Si toutefois je me trompais, que quelqu’un m’en fasse part, histoire de ne pas rester bête. Sur ce, je vous souhaite a tous une bonne soirée! optimiste. 15 mars 2014 à 12 h 53 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour Olivier, Merci pour la réponse! j’espère recevoir des réponses concernant le jour où il faut faire le nettoyage ou l’irrigation de l’intestin, est ce le jour de la cure le matin ou n’importe quel jour de la semaine où on prend le jus de pomme? c’est urgent svp!! Je vous remercie d’avance!! Elina. 19 mars 2014 à 21 h 01 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour, Je voudrais savoir si il est possible d’effectuer cette cure tous les samedi,dimanche pendant 1 mois par exemple? Je voudrais aussi me renseigner sur cette phrases Que signifie t’elle? Si pendant les 20 minutes on a envies d’aller au toilette on peux? Je n’ai pas très bien compris le dosage du Sulfate de magnésium: 3 sachets de 20g ou 6 sachets de 8g? Qu’elle est le dosage a faire pour un verre? Merci a l’avance. Olivier. 28 mars 2014 à 21 h 59 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour Elina, Une cure par semaine me semble un rythme trop important. Il est préconisé d’attendre au minimum 2 semaines entre chaque nettoyage du foie. Il faut arriver à 4 verres de 0.19 cl d’eau et 15gr de sulfate de magnésium chacun. C’est pourquoi la recette indique de prendre 3/4 de litre d’eau et d’y mélanger 60 gr. puis de se faire 4 verres. Chantal. 21 mars 2014 à 16 h 49 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour Olivier, Merci pour tout ce que vous partagez avec nous. Je commence le nettoyage ce jour donc tout à l’heure. Mais je me rend compte que la quantité donnée est trop importante (20g x 3 = 600 g donc plus du demi kg de sulfate de magnésium). J’ai trouvé les sachets de 300mg. Et je pensais utiliser deux sachets. Mais en relisant les ingrédients je me rends compte qu’il m’en faut 200. C’est extrêmement urgent pour moi car je doit prendre le premier verre à 18 heure.Merci. Olivier. 28 mars 2014 à 22 h 02 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour Chantal, je viens seulement de prendre connaissance de ton message. 20gr x 3 = 60 gr en tout et non 600 😉 Raquela. 22 mars 2014 à 0 h 20 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour Je suis tentée de faire le nettoyage,mais j ai eu une pancreatite cet été,et une steatose du pancreas, y a t il un risque de recidive si un calcul reste bloqué? Est ce bon pou nettoyer le pancreas? Merci de vos réponses. Olivier. 28 mars 2014 à 22 h 06 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour Raquela, dans le doute, il vaut mieux ne pas le faire et faire des cures de 15 à 30 jours plus douces. Chantal. 22 mars 2014 à 12 h 24 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour Olivier, Je m’excuse pour mon message d’hier. Je me suis rendu après compte que je me suis trompée doublement (c’était des sachets de 30g et non 300mg et 60g = 0,06kg et non 0,6kg). Donc à 18h j’ai commencé le processus. Et ça a marché. J’ai éliminé les cailloux de différentes tailles. Merci! C’est à cause des douleurs au dos et à l’épaule que j’ai fait le nettoyage du foie. Les douleurs au dos s’accentuent lorsque j’ai faim et que je ne mange pas aussitôt. Est ce que c’est lié aux calculs? Merci J’ai besoin de votre réponse pour savoir s’il faut renouveler le nettoyage. Olivier. 28 mars 2014 à 22 h 09 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Difficile à dire Chantal. Le mieux est toujours d’attendre quelques jours pour faire un point sur le succès ou non du premier nettoyage du foie. Ensuite un deuxième nettoyage est conseillé pour être sûr d’évacuer la majorité des caillots. blezeau. 23 mars 2014 à 12 h 04 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. bonjour olivier, je viens de faire la cure.et je suis trés surprise car je n’ai évacué aucun calculs alors que j’ai du colestérol.dois en refaire une dans un mois.?cela veut il dire que cette première cure n’a servi a rien pour moi? merci de votre réponse; virginie. Olivier. 28 mars 2014 à 22 h 11 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. J’ai déjà eu le témoignage d’une personne chez qui ça n’a pas marché la première fois mais très bien à la deuxième tentative. laurence. 26 mars 2014 à 7 h 15 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour, Je suis très intéressée par cette cure car ma vésicule est douloureuse, mais j’ai peur de faire une pancréatite, sur un autre site j’ai lu que c’était risqué. Je suis donc perplexe, qu’en pensez-vous? J’ai également des calculs reinaux existe-t-il une cure pour les faire passer? Très cordialement. Laurence. Olivier. 28 mars 2014 à 22 h 15 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Dans le doute, il vaut mieux éviter. D’autres solutions plus douces existent (voir messages plus haut) Je ne connais pas de solution équivalente pour les reins désolé. 27 mars 2014 à 11 h 42 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Je souhaite apporter mon témoignage sur cette fameuse cure du foie et également poser une question. J’ai 23 ans et je souffre depuis plusieurs années maintenant de problèmes de digestion (encore plus maintenant car je fais beaucoup de musculation et un régime pour une prisse de musculaire). Rien que boire un verre d’alcool ou manger une raclette me provoquait des ballonnements et gaz atroces. Je découvre cette cure par le biais de mon père. J’ai fait à ce jour 3 nettoyages. Comparé à beaucoup de commentaires, je n’ai aucun souci à avaler les breuvages ni de m’endormir le soir. Le 1er nettoyage s’est mal passé, après avoir bu le 4ème et dernier sulfate (alors que jusqu’ici aucun problème), je suis allé directement au toilette pour vomir un liquide jaune (peut-être de la bile?). Résultat aucuns calculs. Ne me laissant pas abattre, je décide de retenter la cure 4 semaines plus tard. Cette fois-ci, la 2ème cure s’est bien mieux déroulée, j’ai commencé à évacuer quelques petits calculs verts entre 6h et 8h du matin. Sauf qu’après le repas de midi, j’ai senti une grosse fatigue. Je me suis endormi comme une masse de 13h jusqu’à 17h. En me réveillant, j’ai éprouvé le besoin d’évacuer encore une fois. Mais cette fois-ci, ce n’était pas une poignée de calculs comme ceux du matin. J’ai vraiment eu l’impression de gros calculs traverser mon ventre pour tomber dans la cuvette, c’était vraiment la fête du slip! J’ai du en faire dégager plus de 200, à en voir la quantité qui flottaient dans l’eau. Certains d’entre eux étaient énormes. Les jours qui ont suivi étaient magique, plus de mal de ventre, plus de renvoi gastrique, je pouvais faire mon sport sans gaz ni l’envie de roter à chaque contraction des muscles. Je n’avais plus non plus ma douleur dans le dos. Malheureusement ça ne dure que quelques jours (mon foie doit vraiment être engorgé). Alors je décide de continuer, Le troisième se passe comme les précédents, pas de soucis particulier. Sauf que là, rebelote, comme avec le 1er nettoyage, je revomis ce liquide jaune et donc, bien sûr, du coup aucun calculs. Je souhaitais apporter mon témoignage pour ceux qui hésitent, car ça marche vraiment. Mais aussi poser une question: Y-a-t-il des personnes qui, comme moi, ont vomis après avoir bu le sulfate de magnésium? Je me demande pourquoi ça a marché une fois et les autres fois non? J’ai réalisé la même préparation pour les 3 cures et une seule a marché. Si ce liquide jaune est comme je le pense de la bile, et que je le vomisse, je comprends pourquoi je n’ai rien expulsé durant ma 1ère et 3ère cure, vu que ce doit être grâce à la bile que les calculs descendent et sont évacués. Ça ne risque pas de fonctionner si je la vomis. A quoi cela peut être dû? Qu’en pensez-vous? Désolé pour ce long texte, en espérant que quelqu’un pourra m’apporter un élément de réponse. Merci beaucoup. laurence. 3 avril 2014 à 5 h 10 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour, Je n’ai pas trouve de jus de pommes bio j’en ai donc acheté du 100% pur jus sans sucre ajouté est ce que c’est bon? Je n’ai pas trouvé de brou de noix puis je m’en passer? Merci et Bonn journée. Frédéric. 18 juillet 2014 à 20 h 35 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour à tous, Je viens de terminer mon second nettoyage du foie et j’ai sorti un calcul de cholestérol de forme générale triangulaire de presque 30 mm de côté et de 13 mm d’épaisseur plus une multitude d’autres calculs allant de 10 mm à 3 mm. Je me demande encore comment cela est possible j’ai même fait des photos! J’ai coupé en deux ce gros calcul qui était vers profond (anglais)et surtout très gras. Par contre, les deux jours qui suivent, je suis ko sans force et somnolent. Mais après quelle forme. Je compte en faire un autre dans 3 ou 4 semaines pour bien me nettoyer et en ferai ensuite chaque trimestre à concurrence de une dizaine. Je pense en effet que cela aura un impact sur ma santé. D’ores et déjà, je sens mes jambes plus légères et ma peau est plus belle et psychologiquement je me sens plus calme plus « assis »en moi. Je vous le conseille, cependant il semblerai que les bienfaits les plus marquants s’opèrent après 4 nettoyages en moyenne! Celles et ceux qui veulent me contacter peuvent le faire afin que je transmette mes photos et mon expérience. Pour ce qui est du nettoyage, personnellement je ne prends pas d’ornithine et je passe des nuits très calmes. N’ayez aucune crainte à le faire car c’est très facile,et ça se vit très bien même si la description peut entraîner quelques appréhensions! Bonnes cures à tous. Hélène. 22 juillet 2014 à 11 h 42 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. J’aimerai faire cette cure de nettoyage, mais je ne comprends pas dans quel proportion d’eau dilue le sel d’epsom ( sulfate de magnésium) Quelqu’un peut -il me répondre à ça? Olivier. 19 octobre 2014 à 17 h 01 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Mettre tout le sel dans 3/4 de litre d’eau, puis diviser en 4 prises. valerie. 27 juillet 2014 à 10 h 10 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. J’aimerais tester le nettoyage du foie car je prends depuis de nombreuses années un traitement d’anticoagulant et par moment d’antidépresseur et l’état de mon foie s’en ressent. J’ai lu dans les effets secondaires que cela pouvait provoquer une hémorragie, étant sous anticoagulant pour maintenir mon INR à 3,5 est ce que je peux quant même faire ce nettoyage? Je ne peux bien sur pas arrêter mon traitement, les risques de thrombose serait trop important. Merci d’avance pour vos réponses. Olivier. 19 octobre 2014 à 16 h 52 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Je ne savais pas que le nettoyage du foie pouvait provoquer une hémorragie. Dans ce cas vaut mieux éviter. Il existe d’autres solutions plus douces, même si moins radicales. 28 juillet 2014 à 0 h 02 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Je suis allergique à l’huile d’olive et aux noix, par quoi puis je remplacer cette huile et la teinture mère? Olivier. 19 octobre 2014 à 16 h 50 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Dans ce cas ne pas en mettre. Par contre tout les matins il faut boire un jus de citron dans un peu d’eau tiède. Ça détoxifie aussi le foie. 3 août 2014 à 13 h 00 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Je souhaite vous faire partager mon expérience sur la cure du foie car je suis un peu perplexe. Mon témoignage fera écho à celui de Dim. Pour ma part, j’ai vomi le liquide pamplemousse/olive. Je détaille le tout ci-dessous, peut-etre que quelqu’un aura une clé pour m’expliquer ce qui s’est passé… Comme décrit dans le protocole, j’ai démarré la cure avec 6 jours à boire 1L de jus de pomme, manger peu voir quasiment pas de matières animales (oeuf, lait, viandes, fromages). Mon régime alimentaire habituel se compose principalement de fruits et légumes puis de protéines végétales. Donc pas de changement drastique de ce côté-là. Bref, le 6e jour, je suis le protocole à la lettre. Vers 22h je me couche donc après avoir ingéré le verre d’huile olive au pamplemousse. C’est assez doux au début puis j’ai le sentiment que le pamplemousse est particulièrement acide. Je bois avec une paille histoire de ne pas trop faire durer le plaisir. Je me couche immédiatement et ne bouge pas d’un centimètre pendant 30 mn. Ensuite, j’effectue une méditation par le souffle: car impossible de dormir avec tout ce qui se trame dans mon corps. Je suis à la fois curieuse, excitée par ce qu’il se produit (je sens des choses se déplacer dans mon corps mais plutôt du côté des reins… bref, je ne suis pas une experte en anatomie). Vers 11h45-minuit je dois me relever car une envie pressante d’aller à la selle m’y pousse. Je me recouche immédiatement sur le dos et alors que je n’avais pas bougé en position allongée jusqu’alors, je tente de m’installer sur le côté dans la position de l’enfant (ma position habituelle pour l’endormissement) et là, je sens comme une vague se déplacer dans mon estomac (est-ce que le reflux olive/pamplemousse décrit dans certains articles sur le web?) et une nausée me submerge. Me voici de retour dans les WC, une forte nausée me prend alors, puis des sueurs puis plus rien. Je me réveille quelques minutes/secondes(?) plus tard et là, je réalise que j’ai vomi olive et pamplemousse alors que j’étais inconsciente. Désillusion totale, je réalise combien je me suis mise en danger… Nettoyage, puis je me recouche environ 20 mn plus tard. Je passe une bonne nuit. J’échange avec une amie spécialiste de la médecine chinoise qui me conseille de prendre de nouveau du pamplemousse, mais seul cette fois-ci. Je m’exécute au petit matin. Déterminée à observer les effets de la cure, je prends ensuite les verres de solution d’epsom à 6h puis à 8h du matin le 7e jour. J’ai observé un certain nombre de choses dans la cuvette sans pour autant être certaine qu’il s’agit bien de calculs… Il est encore trop tôt pour décider du succès de la cure sur mon foie mais je peux déjà affirmer que je suis éreintée par une nuit de très mauvais sommeil et les vomissements. Ce qui me fait le plus peur c’est que je me suis lancée dans ces pratiques car j’y voyais une solution naturelle et sans danger à des problèmes de foie. J’ai consulté nombre de sites internet et lu beaucoup de témoignages, sans pour autant y trouver d’indications ou de mises en garde sur les dangers d’une telle pratique pour quelqu’un de lambda comme moi (pas d’affection particulière ni de maladie). Peut-être pourrez-vous m’éclairer à la lumière de mon témoignage, sur les probables raisons des vomissements et malaise. En tous cas, je conseille vivement aux personnes qui souhaitent faire cette cure de ne pas s’embarquer seul(e)s dans l’aventure et de se faire accompagner par un naturopathe. Ce que je n’ai pas fait et je le regrette aujourd’hui. Mon mari qui était présent hier et cette nuit, n’a de cesse de me répéter les conséquences terribles qu’aurait pu avoir ma pratique si jamais je m’étais ouvert la tête lors de mon malaise. Je crois que j’aimerais effectuer d’autres cures dans le futur car ma démarche est profonde, néanmoins, je réfléchirai à deux fois avant de recommencer et tâcherai de comprendre ce qui s’est passé cette nuit. Bonne continuation à tous, Olivier. 19 octobre 2014 à 15 h 57 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Merci pour ton témoignage. Effectivement, l’aide d’un naturopathe est très utile. Peut-être que votre alimentation juste avant la cure était trop importante ou trop riche. Le vomissement est alors une réaction de rejet d’un trop plein. 4 août 2014 à 5 h 52 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Bonjour à tous, après avoir visité plusieurs sites concernant le nettoyage du foie, j’ai décidé de me lancer pour le réaliser. Je souffrais de violentes douleurs au niveau de l’abdomen et du dos. Suite à plusieurs analyses le verdict est tombé: de nombreux calculs se logeaient au niveau de la vésicule biliaire. De jour en jour mon état empirait et mon médecin envisageait l’ablation de la vésicule si mon état ne s’améliorait pas. Évidemment je ne voulais pas passer par la chirurgie étant donné que la vésicule joue un rôle important dans la digestion des aliments. J’ai décidé de me tourner vers cette méthode qui s’est avéré payante. J’ai évacué des calculs par centaine. Le résultat est juste impressionnant. Je recommande à toutes les personnes qui hésitent de réaliser cette méthode. Très peu coûteuse et vous sauve un organe. Mes résultats se sont améliorés aussitôt. Mon médecin était surpris du résultat pensant que je m’étais fait opéré. Mon état de santé s’est amélioré et moi qui me plaignait de douleurs lombaires, je vais beaucoup mieux. Par la suite il est évident qu’il faut adapter une bonne hygiène alimentaire. Bonne continuation à tous. Olivier. 19 octobre 2014 à 15 h 54 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Super, j’adore ces témoignages 🙂 Anthony. 20 août 2014 à 15 h 26 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Je souffre d’une candidose et suis un régime sans lactose/gluten depuis maintenant 3 mois. Je sais que la plupart de mes problèmes viennent du foie, mais pour ma part le problème n’est pas un manque de bile mais un excès de bile. Ce lavement est-il aussi préconisé pour les personnes produisant trop de bile? Olivier. 19 octobre 2014 à 15 h 49 min (UTC 1) Lier vers ce commentaire. Je ne sais pas désolé. Peut être qu’un lecteur pourra y répondre.