un régime alimentaire pour perdre du poids rapidement femme algerienne


Les 8 symptômes d’un problème de foie. Il est inutile de préciser à quel point le foie est un organe essentiel de notre corps! C’est l’élément le plus grand et celui qui renferme de nombreuses opérations importantes liées directement au bon fonctionnement de notre organisme. C’est pour cela qu’il est impératif de connaître les symptômes qui peuvent causer une détérioration de son état. Il faut savoir que notre foie possède trois fonctions: épurer notre sang en éliminant les toxines et les cellules qui ne sont plus utiles, aider à synthétiser les glucides et les lipides, ce qui nous permet d’éviter les hémorragies, et une fonction de stockage, puisqu’il nous permet de stocker de la vitamine A, D, K et E, essentielles pour avoir de l’énergie. Les indicateurs d’un problème de foie. 1. Les nausées. Il s’agit du premier symptôme le plus fréquent d’un problème de foie. Il se peut donc qu’on se sente mal après avoir mangé, ou que l’on ressente une lourdeur au niveau du ventre et des intestins, des nausées, des vertiges, etc. Ces vertiges peuvent entraîner des vomissements. Mais pas de panique: en cas de vomissements à répétition, consultez un médecin. 2. Des douleurs dans la partie supérieure de l’abdomen. La douleur au foie se situe généralement au niveau de la partie supérieure de l’abdomen, juste en-dessous des côtes, et elle peut atteindre le dos, et même provoquer des inflammations abdominales. Il est possible que vous ayez une sensation de brûlure ou de fièvre: vous devez donc consulter un médecin au plus vite, car il pourrait s’agir d’une inflammation ou d’une colique biliaire. 3. La jaunisse. La jaunisse est une décoloration de la peau vers une couleur jaune au niveau du corps et du visage. Elle est due à un excès de bilirubine (bile) dans le sang et dans l’organisme. C’est un problème de foie qui peut être associé la plupart du temps à une hépatite contagieuse. 4. La fatigue et la faiblesse. La fatigue et le manque d’appétit sont des symptômes très fréquents si vous souffrez d’un problème de foie. Cela peut parfois nous sembler normal, et on peut même souffrir de cette faiblesse pendant plusieurs jours, mais vous devez tout de même consulter un médecin au cas où les symptômes persistent. 5. La fièvre. Une simple douleur au niveau de l’abdomen peut nous donner une sensation d’inflammation, de fatigue et de faiblesse. On doit donc prendre notre température et vérifier si on a de la fièvre, car il pourrait s’agir d’une inflammation ou d’une infection. Attention donc, ne négligez pas ce détail! 6. Des selles de couleur claire. Contrôlez vos selles lorsque vous allez aux toilettes. Si elles sont de couleur claire, cela veut dire que vous présentez un problème de foie. Il est également possible que vous souffriez d’un côlon irritable, associé à de possibles problèmes hépatiques. 7. Des démangeaisons. Elles sont principalement dues à l’accumulation de bile sous la peau. Notre corps nous démange et nous procure une sensation d’inconfort vu que le sang réagit à cette accumulation de toxines. 8. Des saignements et des bleus. Ce symptôme très fréquent est également associé à un problème hépatique: des saignements répétés au niveau des narines, ou des hématomes qui apparaissent sans que l’on puisse leur trouver une explication. Ce symptôme est causé par une déficience en protéines provoquée par un dysfonctionnement au niveau du foie. Remarque: tous les symptômes que l’on vient de citer sont relatifs à un problème de foie, mais il incombe uniquement à votre médecin de déterminer si vous souffrez réellement d’un problème de foie ou d’une hépatite, car seuls les tests médicaux peuvent déterminer avec exactitude de quelle maladie on souffre réellement! Comment prendre soin de son foie? Avoir des habitudes alimentaires saines est la première condition afin d’avoir un foie en bonne santé. Vous devez également suivre ces conseils ci-dessous qui peuvent vous être de grande utilité: Consommez des fruits et des légumes quotidiennement, spécialement ceux qui nous aident à nettoyer notre foie comme par exemple les pommes, le kiwi, le raisin, les cerises, les épinards, les artichauts, les asperges et les radis. Évitez les aliments froids et congelés, et une consommation trop élevée en protéines et en glucides. Évitez l’alcool, les boissons sucrées et les boissons gazeuses. Consommez des antioxydants: oranges, citrons, canneberges, tomates… Faites attention aux médicaments, les pires ennemis du foie! 140 Partager. Le vinaigre et son utilisation comme produit d’entretien. Des recettes maison pour éliminer la mauvaise haleine.

comment maigrir tres vite naturellement lyla

Douleur foie. On entend par mal de dos une douleur qui peut s’étendre de la partie dorsale à la région lombaire. Sa localisation est un premier élément, les antécédents, les circonstances de sa survenue, son intensité, qui varient d’un mal de dos à l’autre, complètent l’information. Consulter cet article également sur: www.osteo-annuaire.fr. Les examens iconographiques (radiographie, IRM) qui isolent les lésions anatomiques, sa capacité à être soulagé, sa résistance au médicaments. confirment son degré de gravité. Tous ces éléments sont à prendre en considération pour apprécier le type de mal de dos, mais celui qui est le plus commun est la lombalgie commune. La lombalgie commune. Localisée dans la région lombaire basse, elle est aigüe ou chronique, lorsqu’elle est installée depuis plus d’un mois. Le problème réside dans le fait qu’aucune cause spécifique ne peut être mise en évidence, la douleur est fondée sur une plainte mais pas sur une véritable maladie. La lombalgie commune représente 85 % des maux de dos, sa dénomination est devenu un diagnostic de commodité pour les patients invalidés pour raisons socio-économiques, professionnelles ou psychologiques. D’ou vient la douleur? Le mal de dos est généralement la conséquence de tensions, ligamentaire ou tendineuse, consécutives à des efforts musculaires dont l’intensité et/ou la répétition perturbent l'équilibre articulaire vertébral. Elle peut être d’origine musculaire, ligamentaire ou nerveuse. Lorsqu’un effort soutenu est demandé à la colonne vertébrale lombaire et que les muscles de soutien ne peuvent supporter, la douleur est ressentie sous forme d’une forte contracture. Mais il existe aussi des douleurs musculaires qui surviennent sans aucun effort et si ces douleurs musculaires s’installent, alors les vertèbres subissent des forces de contraintes qui occasionnent alors des douleurs ligamentaires. Les ligaments assurent la stabilité des articulations vertébrales. Si les forces de contrainte musculaires sont plus importantes, le déséquilibre vertébral occasionne une compression du disque inter-vertébral. Ce disque fait saillie contre le nerf qui émerge de la colonne vertébrale et déclenche la douleur. Selon l’étage vertébral, le nerf crural ou le nerf sciatique sont atteints expliquant la douleur le long du trajet du nerf correspondant. La douleur du nerf crural se projette sur l’intérieur de le dessus se la cuisse, celle du nerf sciatique passe derrière la fesse et descend jusqu’au pied par la face externe de la jambe. Mais quand la douleur survient sans effort, en l’absence de traumatisme direct et qu’il résiste aux médicaments, il faut alors chercher l'origine des forces de tension qui déséquilibrent l'articulation. L’arthrose, un faux prétexte. L’arthrose est en effet évoquée lorsque l’origine de la douleur en peut être identifiée or, comme c’est souvent le cas, l’arthrose passé un certain âge est courante. L’arthrose a ainsi bon dos et les médicaments anti-algiques voire des inflammatoires sont prescrits. Sauf qu’il existe des personnes qui présentent des signes d’arthrose et qui n’en souffrent pas. On peut donc considérer que l’arthrose peut être un facteur dans certains cas sans être pour autant la cause de la douleur. Le stress, un autre faux prétexte. Pas d’arthrose, pas de signes cliniques, le stress est alors évoqué comme la cause de la lombalgie. Même si le stress est parfois un facteur déclenchant, comment peut il être seul responsable de la douleur? Il n’existe pas de relation physiologique directe entre le stress et les vertèbres. L’action est donc indirecte, mais alors quel est donc le processus. Les muscles, une véritable explication. Les muscles s’attachent sur la colonne vertébrale comme deux haubans sur un mât de bateau. Le mécanisme d’installation de la douleur pourrait s’expliquer de la façon suivante: ces haubans musculaires relient les deux hanches à la colonne vertébrale, ainsi si un des deux haubans est plus tendu que l’autre, la hanche correspondante bascule, la colonne vertébrale se cintre, et le sacrum qui est maintenu entre les deux hanches s’incline et s’horizontalise. Or le sacrum est justement l’os sur lequel sont empilées les vertèbres, de fait, les vertèbres suivent l’inclinaison du sacrum et basculent. Cette bascule crée un pincement entre les vertèbres à l’origine de la douleur. Mais pourquoi un muscle et pas l’autre? C’est là la vrai question. Quand un muscle devient hypertonique, c’est précisément parce qu’il est trop sollicité et qu’il ne peut assurer l’effort qui lui est demandé, mais dans le cas d’une douleur au réveil, l’explication ne tient pas. Alors, peut-être est-ce du fait qu’il en parvient pas à éliminer l’acide lactique auquel cas il s’agirait d’une mauvaise irrigation. Un réseau de tuyauterie. Vous avez décidé d’arroser vos plantes et il existe un noeud dans le tuyau d’arrosage qui freine l’écoulement de l’eau. Le phénomène pourrait être le même dans le corps. La circulation serait ralentie du fait de l’existence d’une compression sur le trajet du système vasculaire en rapport avec e le muscle en question. Il resterait maintenant à déterminer ce qui peut occasionner cette compression or que trouve t-on entre la pompe cardiaque et le bassin où se logent ces muscles? Tous les organes digestifs. Autrement dit, un trouble digestif qui se manifesterait pas des ballonnements donc une distension de l’intestin serait à l’origine de la compression vasculaire qui a laissé s’installer une hypertonie du hypertonie du muscle qui déstabilise la colonne vertébrale? Le mal de dos est dans l’assiette. Tous les troubles digestifs sont la conséquence d’excès ou d’une mauvaise. alimentation. A terme, ils épuisent le pancréas et le foie. Les excès de toxiques (alcool, café, thé, chocolat, tabac, cola) altèrent le foie. La bile qui est le produit de dégradation des fonctions hépatiques est moins alcaline et ne parvient plus à neutraliser l’acidité gastrique. Ainsi le PH du tube digestif où sont digérés les aliments n’est plus adapté à l’action des enzymes pancréatiques. La digestion des aliments est perturbée et l’intestin grêle est appelé à supporte des aliments mal digérés. Sa muqueuse se fragilise, devient irritable et hyper-perméable ne parvenant plus à filtrer les déchets digestifs. De même, certaines associations alimentaires telles que la présence de yaourt ou de fromage blanc aux repas qui comprennent des céréales ou des féculents, crée des fermentations lactiques à l’origine de ballonnements. Un autre poison encore plus virulent est l’association de tanin que l’on retrouve dans la café ou le thé avec des produits lactés non fermentés - ce qui exclut le formage - est un puissant inhibiteur de digestion. Le café au lait a été de tous temps considéré comme un véritable poison. Oui mais, pourquoi ma lombalgie est elle à droite et non à gauche? Une question d’aiguillage. L’artère qui part du coeur bifurque une première fois pour donner deux branches, une gauche et une droite, puis chacune d’elle se divise à nouveau en deux autre branches, une interne et une externe. Selon l’emplacement anatomique de l’organe ou du viscère en cause, la branche artérielle droit ou gauche est comprimée. Ainsi, le foie est en rapport avec la sciatique droite et le colon avec la sciatique gauche. Des mesures de précaution. Une lombalgie chronique lorsqu’elle est associée à une fragilité du cartilage peut installer une faiblesse lombaire qui peut être accentuée par des déviations de la colonne vertébrale de type scoliose. Même après le soulagement, Il est donc utile selon l’âge et les antécédents, d’apporter deux constituants majeurs du cartilage: la chondroitine et la glucosamine et d’y associer la silice organique à partir de laquelle sont élaborés les fibres de collagène et d’élastine qui assurent l’élasticité des ligaments. L’acidité en cause. La fonction hépatique est souvent en cause et toujours silencieuse et c’est le foie qui métabolise les sucres et les graisses. L’excès de sucres favorise la transformation des sucres en graisse et libère des acides et du gaz carbonique. Pour neutraliser l’acidité, l’organise puise dans les bases tel que le calcium qui constitue notre charpente osseuse et le magnésium qui participent à la détente musculaire. Toutefois, l’existence d’une compétition entre l’absorption de calcium et de magnésium impose le reste d’un rapport de 2,5 mg de magnésium pour 1 mg de calcium. Les gestes de prudence. Dans tous les mouvements, le tronc doit rester droit, faute de quoi il s’exerce un bras de levier dont la force se concentre sur la charnière lombo-sacrée. Prendre appui sur le lavabo en se lavant les dents, ne pas rester en suspension au dessus d’un plan de travail (repassage, bricolage) ni penché en avant (passage de l’aspirateur). Ne jamais mettre simultanément les deux genoux au sol pour soulever une charge, conserver un des deux pied au sol. Ne jamais se relever brutalement d’un lit par un coup de reins, se coucher sur le côté, basculer le tronc puis pousser avec les mains pour se relever. Pour se lever d’un fauteuil rapprocher les fesses au bord, poser vos deux mains sur les genoux et pousser sur vos bras pour vous aider à vous relever. En conclusion. En Asie, toute thérapie commence par le ventre et ceci est d’autant plus vrai pour les douleurs articulaires. Selon les principes d’embryologie, c’est-à-dire le développement de l’embryon dans l’utérus, toutes les forces mécaniques qui se projètent dans le corps sont issues du nombril, point d’encrage de l‘artère nourricière et rayonnent à l’instar d’une toile d’araignée. Il n’est ainsi par rare pour une ostéopathe de soulager un torticolis en travaillant uniquement l’intestin ou le foie. Ainsi, le mal de dos doit être interprété comme un signal d’alarme qui renseigne sur l’existence d’un déséquilibre fonctionnel qui fait le lit de la maladie mais qui, à ce stade, est encore silencieux. Son analyse sert de filtre de santé et ouvre la voie vers un nouveau système de santé qui répond à un décalage entre les besoins de certaines personnes pour lesquelles les médicaments, toujours toxiques, ne sont pas utiles. Si vous respectez ces conseils et les mesures de prudence, votre mal de dos ne sera plus une fatalité et Mère Sécu que nous payons tous se portera mieux.

perdre du poids en 1 mois

Cure détox bio. Une évidence, mais qu’il est néanmoins, toujours bon de rappeler, la plupart des déséquilibres de santé, sont dus à l’engorgement de notre organisme par des toxiques et toxines. Détoxiquer et Drainer: Le foie, les intestins, les reins. Introduction. Les toxiques et les toxines. Quand agir, que faire? Lorsque le drainage fonctionne, çela se voit très vite. Pour savoir de quoi on parle. Afficher la suite. Les toxiques et les toxines. Quand agir? Que faire? Opter pour une alimentation légère et équilibrée, issue de l’agriculture biologique c’est encore mieux. Fruits et légumes à volonté, éviter un maximum les aliments trop riches en graisses et sucres simples. Privilégier les bonnes huiles crues, les poissons gras et les herbes aromatiques aux vertus détoxifiantes. Boire de l’eau, des tisanes Faire de l’exercice physique Oxygéner l’organisme, respirer profondément Faire une CURE. Lorsque le drainage fonctionne, çela se voit très vite. Comment faire et que prendre pour détoxifier et drainer. Et pourquoi ne pas prendre exemple sur nos amis les animaux, regardez les chats, ils mangent de l’herbe pour un effet dépuratif… On ne vous suggère pas, ici, de manger de l’herbe mais de choisir les bonnes plantes qui nettoieront pour les organes. Une cure à la triple action. DEPURATIVE pour assurer un bon drainage c'est-à-dire « la stimulation du travail de filtration du sang et l’élimination accrue des déchets par les différents émonctoires. DETOXICANTE pour aider à éliminer les toxiques exogènes (venant de l’extérieur). DETOXIFIANTE pour éliminer les toxines endogènes (fabriqués par l’organisme lui-même). La sève de bouleau est une eau " biologique " vivante dynamisée par son passage dans l’arbre et riche en oligo-éléments. Dépurasève bio 250 ml. Le Dépurasève bio, sève de bouleau enrichie en bourgeons de cassis et de bouleau, maintient les organes d'élimination (foie, reins, peau, poumons, intestins) en bon état.Elle, élimine les toxiques (DETOXICANTE), inhibe l'auto-intoxication (DETOXIFIANTE), a une action DEPURATIVE. Tonique, elle lutte contre la fatigue. Traitement: On l’utilisera en cure « triple action » de 3 semaines, à raison d’une cuillère à soupe par jour, dans une bouteille d’eau à boire tout au long de la journée. Ou mieux encore pour démarrer un nettoyage profond de l’organisme, après 1 semaine de pose, associer le Dépurasève à une autre plante qui ciblera plus particulièrement l’organe encrassé. Détoxiquer, drainer le foie. Le foie, l’émonctoire principal, est l’usine de notre organisme. Associez au Dépurasève un ou plusieurs bourgeons: Genévrier bio. Le bourgeon de Genévrier bio purifie, élimine les toxines et régénère le foie. GENÉVRIER BIO. 15 ml - Herbalgem - 11,95 > 10,80 € Romarin bio. Le bourgeon de Romarin Bio draine, désintoxique le foie (en préventif ou curatif), stimule de la sécrétion de la bile. ROMARIN BIO. 15 ml - Herbalgem - 11,95 > 10,80 € Dépuragem bio. Ce complexe comprend ces 2 bourgeons ainsi que 2 teintures mères (pissenlit et artichaut) qui par leurs actifs draineurs vont intensifier l’effet des bourgeons en stimulant le foie. DÉPURAGEM BIO. 15 ml - Herbalgem - 11,95 > 10,80 € Détoxiquer, drainer les intestins. Après avoir fait le nettoyage du foie, ces sont les intestins qui viennent en seconde position selon les naturopathes… Les intestins ont pour rôle l’assimilation des nutriments mais aussi l’élimination des déchets hors du corps. Il est important d’avoir des intestins en bonne santé! d’ajouter quelques plantes pour intensifier le nettoyage. Citron bio. Au quotidien, 2 gouttes de citron le matin avant le repas sur ¼ de sucre de canne à sucer ou une cuillerée de miel, activera toutes les fonctions digestives et hépato pancréatiques d'où une véritable détoxification. CITRON BIO. 10 ml - Bioflore - 3,79 > 3,40 € Cologem bio. Le complexe Cologem bio pour restaurer un confort intestinal. COLOGEM BIO. 15 ml - Herbalgem - 11,95 > 10,80 € Transigem bio. Le complexe Transigem pour retrouver un transit intestinal régulier. TRANSIGEM BIO. 15 ml - Herbalgem - 11,95 > 10,80 € Détoxiquer, drainer les reins. Les reins évacuent, par l’urine, les déchets filtrés hors de sang. En bonne santé, les reins éliminent environ 1.5 litre d’urine par jour. Une diminution de quantité d’urine ou de la concentration en déchets indique une accumulation dans l’organisme. La première chose à faire, reste de boire de 1.5 l à 2 l d’eau par jour afin de faire fonctionner au mieux ces organes. A faire en plus: Carotte bio. L'huile essentielle de Carotte agit comme régénératrice, dépuratif du foie et draineur des reins. Appliquer l'huile essentielle de carotte diluée dans de l'huile végétale et masser les organes concernés (rein, foie). CAROTTE SAUVAGE BIO. 5 ml - Bioflore - 10,30 > 9,60 € Phytodrène. Le complément alimentaire Phytodrene favorise l'élimination des toxines, purifie l'organisme et stimule la digestion. PHYTODRÈNE. 90 gél. - Be-Life - 18,50 € Bouleau bio. Le bourgeon de Bouleau, agit au niveau rénal comme un puissant draineur du rein, il stimule la sécrétion de l'urine dans son ensemble et favorise élimination de l’acide urique. BOULEAU BIO. 15 ml - Herbalgem - 11,95 > 10,80 €

tisane amincissante fait maison salami attack

Douleur foie. Le foie est le plus gros organe interne du corps. Ses fonctions principales consistent à: métaboliser la plupart des nutriments absorbés par les intestins; stocker des nutriments; fabriquer des protéines; nettoyer le sang en le débarrassant des médicaments, de l'alcool et des substances chimiques potentiellement nocives qu'il contient, et en traitant ces substances chimiquement pour qu'elles puissent être excrétées par le système digestif ou l'appareil urinaire. En contact avec de nombreuses substances dangereuses, le foie est protégé des maladies de deux manières. D'une part, il peut se régénérer en réparant ou en remplaçant les tissus qui présentent des lésions. D'autre part, le foie a plusieurs unités cellulaires affectées à la même tâche. Ainsi, si une zone est endommagée, d'autres cellules exécuteront les fonctions de la région lésée, indéfiniment ou jusqu'à ce qu'elle soit réparée. Il existe une large gamme de troubles du foie, entre autres les hépatites, la cirrhose, les tumeurs et les abcès, pour n'en citer que quelques-uns. Nous nous concentrerons ici sur les 2 formes les plus courantes: les hépatites et la cirrhose. Il existe plusieurs types d'hépatites et même si leurs symptômes sont similaires, elles se contractent de différentes manières. L'hépatite A est la plus courante et la plus contagieuse, elle se transmet facilement d'une personne à une autre comme la plupart des virus. Elle touche des millions de personnes dans le monde et est responsable de plus de 2 millions de décès par an. L'hépatite B est généralement contractée par contact avec du sang contaminé, les sécrétions vaginales et le sperme. On estime qu'environ 300 000 personnes au Canada souffrent d'hépatite B. L'hépatite C, selon les estimations, affecte environ 3,5 millions de personnes en Amérique du Nord. Approximativement 15 % des personnes atteintes d'hépatite C ont presque certainement été contaminées par transfusion sanguine avant la généralisation des tests de détection appropriés. L'hépatite D est plutôt exceptionnelle, car elle n'atteint que les personnes qui ont déjà été touchées par l'hépatite B. Le second type de troubles du foie est la cirrhose. Elle constitue le stade final de plusieurs formes différentes de maladies du foie. La cirrhose provoque des cicatrices permanentes dans le foie, lesquelles peuvent avoir des répercussions graves sur le bon fonctionnement de cet organe. Vous ne savez pas par où commencer? Créez un guide de discussion personnalisé pour votre rencontre avec le médecin. Vous désirez être guéri? Alors, parlons-en. Causes. L'hépatite est une inflammation du foie qui peut être provoquée par un virus, des troubles héréditaires et parfois par certains médicaments ou toxines tels que l'alcool et les drogues. Les scientifiques ont identifié 4 types principaux d'hépatite virale: l'hépatite A, l'hépatite B, l'hépatite C et l'hépatite D. Un 5e type, l'hépatite E ne se rencontre pratiquement pas en Amérique du Nord. L' hépatite A est véhiculée par l'eau et se transmet principalement par l'intermédiaire des égouts, de l'eau et des aliments contaminés. L' hépatite B se transmet par contact avec du sperme, du sang ou des sécrétions vaginales contaminés, ainsi que de la mère à l'enfant au cours de la grossesse. Par conséquent, l'hépatite B est le plus souvent transmise lors de relations sexuelles non protégées et par des aiguilles contaminées (y compris celles utilisées pour des tatouages, l'acupuncture et le percement des oreilles). L' hépatite C se propage par contact direct sanguin. L' hépatite D se transmet par l'intermédiaire d'aiguilles et de transfusions sanguines contaminées. Les améliorations qui ont été réalisées en ce qui concerne les tests de dépistage des dons de sang ont considérablement réduit le risque de la transmission de l'hépatite B ou C par des transfusions. Par ailleurs, l'hépatite B et C peuvent toutes deux se propager lors de l'utilisation de rasoirs, de brosses à dents et de coupe-ongles. La cause principale de cirrhose est une infection chronique par le virus de l'hépatite C. Parmi les autres causes on retrouve: une consommation alcoolique prolongée et excessive; une infection chronique par le virus de l'hépatite B; des troubles héréditaires du métabolisme du fer et du cuivre; des réactions graves à certains médicaments; une stéatose hépatique (une accumulation des graisses dans le foie) imputable à l'obésité; des infections causées par des bactéries et des parasites habituellement originaires des tropiques; des crises cardiaques répétées accompagnées de congestion du foie et d'une obstruction des voies biliaires. La cirrhose détruit les tissus du foie progressivement et de manière irréversible, à la suite d'une infection, d'un empoisonnement ou d'une autre affection. Le tissu hépatique sain est remplacé par des cicatrices et les zones de régénération des cellules hépatiques. Parlez de l’hépatite C avec votre médecin à l’aide d’un guide de discussion personnalisé. Obtenez l’info dont vous avez besoin. N’attendez plus pour être guéri. Symptômes et Complications. L'hépatite et la cirrhose présentent peu de signes d'alerte. Dans la phase aiguë de la plupart des hépatites, des symptômes évoquant ceux de la grippe pourraient se manifester sous forme de fatigue, de fièvre, de nausées, d'un manque d'appétit et de douleurs (habituellement sous les côtes du côté droit de la cage thoracique). Une jaunisse (la coloration jaune de la peau et du blanc des yeux) pourrait également se déclarer. Après la phase aiguë, les complications varient en fonction du type d'hépatite. À ce stade, l'hépatite A disparaîtra en conférant une immunité définitive. Dans le cas des hépatites B et C, les particules virales peuvent rester dans l'organisme et provoquer une infection chronique qui durera plusieurs années. Cette atteinte peut dégénérer en cirrhose, et dans certains cas, en cancer du foie. Parmi les signes et les symptômes d'une cirrhose figurent: une douleur abdominale; une fatigue générale; des saignements intestinaux; une démangeaison; une jaunisse (le jaunissement de la peau et du blanc des yeux); une baisse de la libido (le désir sexuel); des nausées et des vomissements; l'apparition de petits vaisseaux sanguins sous-cutanés ou de contusions faciles; le gonflement de l'abdomen et des jambes causé par une accumulation de liquides; de la faiblesse; une perte de poids. Les personnes atteintes de cirrhose doivent consulter un médecin en urgence si elles présentent l'un des symptômes ci-après: une confusion mentale; un saignement rectal; des vomissements de sang. Diagnostic. Les médecins dépistent les hépatites à l'aide d'analyses sanguines et d'un dossier médical complet. Ils vous poseront des questions pour savoir si vous avez effectué: des injections intraveineuses de drogues; la dégustation récente de crustacés provenant d'eaux polluées; des voyages dans des pays où les infections hépatiques sont répandues; un contact direct avec du sang ou une transfusion sanguine; des pratiques sexuelles potentiellement dangereuses; la prise de certains médicaments au cours des derniers mois. Le diagnostic de la cirrhose s'appuie sur les antécédents cliniques ou médicaux, votre aspect physique et les résultats des analyses sanguines. Il est également possible de procéder à une biopsie du foie pour confirmer le diagnostic. Traitement et Prévention. Il n'existe pas de traitement spécifique des hépatites aiguës. Il n'est pas toujours nécessaire de rester au lit, mais vous pourriez vous sentir mieux si vous limitez vos activités physiques. Il est important de maintenir un apport calorique adéquat. Votre médecin peut vous recommander de faire de petits repas fréquents, riches en calories et de boire beaucoup de liquides. Vous devriez éviter l'alcool ou en limiter la consommation afin d'aider le foie à guérir. Si vous êtes incapable de manger ou de boire, vous devrez peut-être séjourner à l'hôpital. Afin de diminuer le taux de virus dans le corps, des personnes atteintes de l'hépatite B ou C pourraient tirer parti de médicaments qui peuvent freiner la réplication (la reproduction) virale. Vous devriez discuter des risques et des bienfaits de ces médicaments avec votre médecin. Dans le cas des hépatites B ou C, votre médecin effectuera probablement une surveillance périodique ciblant les signes d'inflammation du foie. Il n'est généralement pas nécessaire d'isoler les personnes atteintes d'hépatites, mais les proches doivent être prévenus du mode de transmission du virus. Il est très important de se laver les mains après chaque visite aux toilettes. Les gouvernements et les professionnels de la santé luttent contre la propagation des hépatites de diverses façons. Par exemple, il existe un vaccin efficace contre l'hépatite A. Il existe également des programmes mondiaux d'immunisation contre l'hépatite B, et l'analyse des dons de sang est devenue une pratique courante pour la détection de l'hépatite C. Au Canada, la vaccination contre l'hépatite B est recommandée pour l'ensemble de la population et fait partie de la série des premières vaccinations infantiles. Si vous êtes sur le point d'entreprendre un voyage dans les pays où l'hépatite B est répandue, vous devriez vérifier auprès de votre médecin ou d'une clinique pour voyageurs si vous devriez vous faire vacciner contre l'hépatite A ou B. Il n'existe pas encore de vaccin contre l'hépatite C. Pour prévenir la transmission des hépatites virales, il est primordial que le personnel médical qui entre en contact avec des ustensiles, des literies ou des vêtements contaminés se lave soigneusement les mains. Les personnes qui dispensent des soins médicaux devraient se faire vacciner, car elles courent un risque élevé d'infection à cause de leur contact avec des personnes infectées. Il n'existe pas de traitement efficace contre la cirrhose, mais sa progression peut être considérablement freinée par la sobriété. Il faut également se montrer prudent dans l'utilisation de médicaments qui pourraient aggraver une atteinte hépatique. Par exemple, les personnes atteintes de cirrhose devraient discuter avec leur médecin des doses d'acétaminophène* qu'elles peuvent prendre en toute sécurité étant donné que l'acétaminophène est métabolisé par le foie. Il faut parfois éviter la prise d'anti-inflammatoires. Le traitement porte principalement sur les complications et peut comporter un régime à faible teneur en sel pour limiter la rétention d'eau, des médicaments diurétiques, un régime pauvre en protéines et des suppléments de vitamines K, A et D. Il est possible de réduire les démangeaisons avec des médicaments spéciaux. Des laxatifs peuvent être prescrits afin d'accélérer l'élimination des toxines présentes dans le système. Dans certains cas, une greffe du foie est nécessaire. *Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (un nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol ® ). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre base de données sur les médicaments. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.

maigrir astuce deco

Douleur foie.

Trop de sucre nuit gravement à la santé. Dans "Nature", trois chercheurs américains recommandent de taxer les aliments sucrés comme le tabac et l'alcool. Le Monde | 02.02.2012 à 16h39 • Mis à jour le 01.11.2012 à 13h08 | Par Paul Benkimoun et Gilles van Kote. C'est ce qui s'appelle ne pas y aller avec le dos de la cuillère. Dans un article publié, jeudi 2 février, par la revue Nature, trois scientifiques de l'université de Californie, à San Francisco, affirment que la menace sur la santé publique constituée par la consommation excessive de sucre, en particulier de fructose, est telle qu'elle justifie la mise en place de mesures comparables à celles prises afin de limiter la consommation de tabac et d'alcool. Le lien établi entre consommation de sucre et augmentation des maladies non transmissibles - diabète, obésité, maladies cardio-vasculaires, cancers, etc. - ainsi que la similitude entre certains effets du fructose sur l'organisme et ceux de l'alcool plaident, selon Robert Lustig, Laura Schmidt et Claire Brindis, en faveur d'un encadrement strict de la vente des produits sucrés et de leur taxation. Les troubles métaboliques liés à la sédentarité et à une alimentation trop riche en graisses et en sucres ont un énorme impact sanitaire et favorisent les maladies non transmissibles, qui provoquent plus de 35 millions de morts par an dans le monde, soit davantage que les maladies infectieuses. Ces pathologies sont loin d'être l'apanage des riches: elles pèsent pour 80 % sur les pays à revenu faible ou intermédiaire. Dans les pays occidentaux, elles frappent surtout les couches les plus défavorisées. "Il y a 366 millions de diabétiques identifiés dans le monde, et leur nombre devrait atteindre les 500 millions en 2030", indique le professeur Serge Halimi, le chef du service de diabétologie, endocrinologie et nutrition du CHU de Grenoble. La planète compte à présent 30 % de plus de personnes obèses que d'individus sous-alimentés. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'ONU ont pris conscience du problème, qui ont adopté, en septembre 2011, une résolution appelant à promouvoir l'activité physique et une alimentation ne présentant pas d'excès en graisses, en sel et en sucre. Une prise de position que les auteurs de l'article de Nature jugent insuffisante, estimant que le sucre, "l'un des principaux coupables de cette crise sanitaire mondiale, demeure non surveillé". Le sucre serait-il aussi dangereux pour la santé que le tabac ou l'alcool? Ce n'est pas ainsi qu'il est perçu en tout cas et, contrairement aux deux autres substances, il est indispensable à notre alimentation. En 2003, Jim Mann (université d'Otago, Nouvelle-Zélande) affirmait, dans le Bulletin de l'OMS, qu'il "existe énormément de preuves que le saccharose et les sucres ajoutés aux aliments contribuent à l'épidémie mondiale d'obésité". Sur le plan qualitatif, la nature du sucre a son importance. Le fructose, qui entre - avec le glucose - dans la composition du sucre courant, fait figure de principal accusé. Pas tant celui que contiennent naturellement les fruits que le fructose utilisé comme additif pour renforcer la saveur sucrée. Les Américains l'utilisent abondamment sous forme de "sirop de maïs à haute teneur en fructose" dans les entremets et les gâteaux. "Les fruits ne nous fournissent pas plus de 20 à 30 grammes de fructose par jour. Mais les sirops utilisés dans l'industrie peuvent en apporter jusqu'à 150 grammes au quotidien, explique M. Halimi. Cet apport massif provoque le syndrome métabolique qui associe stockage de graisse dans le foie, hypertension artérielle, diabète et risque cardio-vasculaire, surtout chez des individus prédisposés." Ce n'est pas tout: Robert Lustig et ses collègues affirment que "le fructose exerce sur le foie des effets toxiques similaires à ceux de l'alcool", ce qui "n'est pas surprenant puisque l'alcool est dérivé de la fermentation du sucre". Surtout, ils insistent sur le fait que de "nombreuses études se sont intéressées aux propriétés du sucre induisant une dépendance chez l'homme". Au rang des effets, ils mentionnent notamment l'atténuation du signal de la faim, l'interférence sur le sentiment de satiété et la diminution du plaisir procuré par les aliments, qui pousserait l'individu à consommer davantage. Pour les trois universitaires californiens, les actions de prévention sont inefficaces face à la gravité de la situation. Ils recommandent plutôt de taxer fortement tous les aliments et boissons contenant des sucres ajoutés, précisant qu'il serait nécessaire de faire doubler le prix des sodas pour "en diminuer significativement la consommation". En France, la taxe sur les boissons sucrées, entrée en vigueur le 1 er janvier, est de 7,16 euros par hectolitre. Ils suggèrent de limiter le nombre des points de vente de sucreries et d'en réduire les heures d'ouverture, voire de fixer un âge minimal pour pouvoir acheter des boissons sucrées. Et de réduire également le nombre de distributeurs automatiques dans les écoles et les lieux de travail. En France, ces distributeurs sont interdits dans les écoles depuis 2005. Pourtant, il semble difficilement imaginable d'appliquer dans l'Hexagone la politique préconisée par les experts américains. "Il faudrait une évolution considérable des mentalités", estime le député (UMP) Yves Bur. Promoteur de l'interdiction de fumer dans les lieux publics et sur les lieux de travail, il souligne le poids des groupes de pression, rappelant qu'une manifestation comme la Semaine du goût est financée par la filière du sucre. En juin 2011, le PS avait déposé une proposition de loi afin d'obliger les industriels à revoir leur politique de vente de produits alimentaires plus sucrés outre-mer, qui favorise l'obésité. Sans suite, pour le moment. Selon l'Association nationale des industries alimentaires (ANIA), la vision des auteurs de l'article de Nature est déformée par leur prisme américain. "Les comportements alimentaires sont différents aux Etats-Unis et en Europe, affirme Cécile Rauzy, la directrice qualité-nutrition de l'ANIA. En France, la démarche adoptée est, plutôt que d'interdire, de proposer des alternatives et d'améliorer les produits existants." Dans l'Union européenne, un règlement publié en novembre 2011 rend obligatoire, pour tous les produits alimentaires, d'ici à 2016, un étiquetage mentionnant la valeur énergétique, ainsi que la quantité de graisses, d'acides gras saturés, de glucides, de sucres, de protéines et de sel.