boisson maison brule-graisse sans materiel de musculation


Maladie foie. Vous êtes salarié dans le secteur privé ou chef d'entreprise: vous pouvez nous aider! Les entreprises sont redevables chaque année de la taxe d'apprentissage. L'AMFE travaille avec des chercheurs habilités à la recevoir. Nous invitons les entreprises à dédier leur taxe d'apprentissage pour la formation des pédiatres impliqués dans la prise en charge d'enfants atteints de maladies rares du foie. La journée jaune devient le Mois Jaune en 2018. Forte de son succès, nous avons décidé de faire évoluer la Journée Jaune en mois Jaune pour l'année 2018. Un mois entier dédié aux maladies du foie des enfants et de solidarité. Bonne Année 2018. Toute l'équipe de l'AMFE vous présente ses meilleurs voeux pour cette nouvelle année. Le Noël de l'amfe. Merci à Mattel, Moulin Roty et Les Jouets français! Et merci à vous! Les dépanneurs au grand cœur: record battu! Des centaines de camions de dépannage mobilisés pour l'amfe.

perdre très rapidement du poids volumique de l'eau

Maladie foie. producteur ou co-producteur. Edition Française Cinématographique. Jean Benoit Lévy. Sur le même thème. Quelques interventions sur les animaux domestiques. Maladies d'alcool: le dernier verre. Algérie pastorale. La malaria vaincue. Off carte /moutons Pyrénées. La France au désert. La médecine devant l'épidémie: stratégies contre l'inconnu. Les malades passent à l'acte. restez connecté. Vous pouvez accéder actuellement aux: - journaux radio de 1961 à 1974 (1972: année incomplète), - journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014. Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève. Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience. L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

perdre bouee abdominale femme cherche marriage

Foie paresseux. Vous pouvez en faire autant pour les sujets sur La Capitale blogue?:))) Sérieusement, c'est du beau travail:-) Tiens! Ça me donne le goût d'en faire autant pour les mots-clés regroupant les billets de Québec sur La Capitale blogue;-) Beau travail! @lacapitaleblogue: hihihi je ne suis pas sure que je me relancerais à faire cela! Ca m'a pris plusieurs jours;) Mon blog à presque 4 ans alors il y en avait du stock! Merci pour votre gentil commentaire! Et si vous tentez votre chance, je vous souhaite bon courage hihih;) Ouf que du travail dans cet index. Moi j'ai fais la même chose, mais dans ma catégorie Desserts, car les autres catégories, sont placées en ordre. J'ai ajouté tous les tags sur une page http://lacapitaleblogue.com/?page_id=1879;-) Diigo est vraiment bien pour classer toutes sortes de contenus. Wow c'est tout un travail, tu as beaucoup de recettes!

quoi faire pour perdre du ventre naturellement

Cancer du foie: les signes d'alerte. Plus de 8000 nouveaux cas de cancer du foie sont découverts chaque année en France, dont près de 80 % concernent des hommes. C'est un cancer difficile à diagnostiquer car il évolue souvent en silence. Or le foie un est organe vital qui possède de nombreuses fonctions. Voici les signes qui doivent alerter. Des douleurs abdominales. Le foie est un organe vital qui possède de nombreuses fonctions. Il fabrique la bile, filtre le sang, stocke le glucose et produit des substances indispensables au maintien de l’équilibre dans l’organisme. Les manifestations: Les premiers symptômes du cancer du foie sont très discrets et passent même inaperçus. C'est bien souvent quand le cancer a déjà évolué que des douleurs répétées dans la partie droite supérieure de l'abdomen (qui peuvent rayonner vers l'arrière de l'épaule droite) commencent à se faire sentir. A un stade plus avancé, ces douleurs s'accompagnent d'une masse palpable juste sous la cage thoracique*. Le foie grossit, et peut être douloureux. Pourquoi: Le foie est un organe très complexe qui assure notamment 3 fonctions principales: il a un rôle d'épuration (élimination des toxines et de certaines substances), un rôle de synthèse (cholestérol. ), un rôle de stockage (en particulier le glucose) et assure une partie de la digestion. * il s'agit d'une augmentation de la taille du foie que l'on appelle une hépatomégalie.

maigrir avec des produits naturels pour a voir

MALADIE DE HORTON. La maladie de Horton est une inflammation de la muqueuse des artères, les vaisseaux sanguins qui transportent le sang riche en oxygène à partir du cœur vers le reste du corps. Le plus souvent, la maladie de Horton affecte les artères de la tête, surtout au niveau des tempes. C'est d'ailleurs pour cette raison que la maladie de Horton est parfois appelée artérite temporale ou encore artérite crânienne. La maladie de Horton provoque souvent des maux de tête, des douleurs à la mâchoire ainsi qu’une vision floue. La cécité ainsi que les accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont les complications les plus graves de la maladie de Horton. Un traitement rapide de la maladie de Horton est indispensable afin d'éviter des dommages permanents aux tissus et à la vision. Les corticostéroïdes soulagent habituellement les symptômes de la maladie de Horton et peuvent prévenir la perte de vision. Le malade commence à se sentir mieux quelques jours après le début du traitement. Maladie de Horton: Symptômes. Les symptômes les plus courants de la maladie de Horton sont les maux de tête qui, souvent, peuvent s’aggraver et se situent généralement au niveau des deux tempes.Toutefois, certaines personnes ressentent des douleurs au niveau d’une seule tempe ou à l'avant de la tête. En général, les signes et symptômes de la maladie de Horton comprennent: Des maux de tête persistants généralement dans la zone de la tempe ou des deux tempes Une diminution de la vision pouvant évoluer vers un perte soudaine et permanente de la vue (cécité) Une tendreté du cuir chevelu pouvant provoquer des douleurs au niveau des cheveux quand on se peigne ou même quand on pose la tête sur un oreiller Des douleurs à la mâchoire lorsqu’on mâche ou lorsqu’on ouvre grand la bouche De la fièvre Une perte de poids inexpliquée. Pour certaines personnes, les signes et symptômes de la maladie de Horton peuvent varier et ressembler à la grippe avec l'apparition d'une rigidité musculaire ainsi que des douleurs (myalgies) autour des épaules et des hanches, de la fièvre, de la fatigue ainsi que des maux de tête. Consultation médicale. Si vous développez des maux de tête persistants ou ressentez un des symptômes mentionnés ci-dessus, consultez votre médecin sans tarder. Si vous êtes diagnostiqué avec la maladie de Horton, le fait de commencer rapidement le traitement peut généralement prévenir la cécité. Maladie de Horton: Causes. Les artères sont comme des tubes souples avec des parois épaisses et élastiques. Le sang oxygéné quitte le cœur et passe à travers l'artère principale du corps puis vers l'aorte. L'aorte se subdivise ensuite en petites artères qui fournissent le sang à toutes les parties du corps, y compris le cerveau et les organes internes. Avec la maladie de Horton, certaines de ces artères enflent et provoquent une diminution du flux sanguin. Les causes de cette inflammation des artères ne sont pas connues pas connu. Bien que presque toutes les artères de grande ou moyenne taille puissent être infectées, les gonflements surviennent le plus souvent au niveau des artères temporelles de la tête qui sont situées juste en face des oreilles et continuent jusqu'au cuir chevelu. Dans certains cas, le gonflement affecte seulement une partie de l’artère. Facteurs de risque de la maladie de Horton. Bien que la cause exacte de la maladie de Horton ne soit pas connue, plusieurs facteurs peuvent augmenter le risque et parmi eux: La maladie de Horton affecte plutôt les personnes âgées. L'âge moyen d'apparition de la maladie de Horton étant de 70 ans, elle survient rarement chez les personnes de moins de 50 ans. Le sexe. Les femmes sont davantage susceptibles de développer la maladie de Horton. Les personnes originaires d'Europe du Nord et en particulier les pays scandinaves. Bien que tout le monde puisse être atteint par la maladie de Horton, les personnes nées dans les pays du Nord semblent être des personnes plus à risque avec les personnes d'origine scandinave particulièrement à risque de développer la maladie de Horton. Le syndrome de Forestier-Certonciny. Les personnes atteintes du syndrome de Forestier-Certonciny ressentent une rigidité et des douleurs dans le cou, les épaules et les hanches. Environ 15 % des personnes atteintes du syndrome de Forestier-Certonciny ont également la maladie de Horton. Maladie de Horton: Complications. La maladie de Horton peut causer les complications suivantes. La cécité. Il s'agit de la complication la plus grave de la maladie de Horton. Le gonflement qui se produit avec la maladie de Horton rétrécit les vaisseaux sanguins, ce qui réduit la quantité de sang et par conséquent celle de l'oxygène et des nutriments essentiels qui devraient atteindre les tissus du corps. La diminution du débit sanguin aux yeux peut provoquer une brusque perte de la vue qui peut être indolore dans certains cas. Malheureusement, la cécité est généralement permanente. L’anévrisme de l'aorte. Le risque d’anévrisme augmente dans le cas où l’on est atteint de la maladie de Horton. Un anévrisme est une bosse qui se forme dans un vaisseau sanguin affaibli, le plus souvent dans l'aorte, la grande artère qui descend au centre de la poitrine et l'abdomen. Un anévrisme aortique est une maladie grave, car il pourrait exploser, causant potentiellement une hémorragie interne mortelle. L’anévrisme peut se produire même des années après le diagnostic initial de la maladie de Horton, le médecin pouvant surveiller annuellement l’état de l’aorte thoracique par le biais des rayons X ou d'autres tests d'imagerie, comme l' échographie, le scanner ou l' IRM. Dans certains cas, un caillot peut se former dans une artère, obstruant complètement la circulation sanguine, ce qui prive une partie du cerveau de l'oxygène et des nutriments nécessaires, provoquant alors un AVC. Cette maladie grave est une complication rare de la maladie de Horton. Maladie de Horton: Diagnostic. La maladie de Horton peut être difficile à diagnostiquer car ses symptômes ressemblent à ceux de début de nombreuses affections courantes. Pour cette raison, votre médecin va essayer d'éliminer d'autres causes possibles de votre problème. Pour aider à diagnostiquer la maladie de Horton, vous pouvez avoir une partie ou la totalité des tests suivants: Un examen physique. En plus de poser des questions sur vos symptômes et vos antécédents médicaux, votre médecin est susceptible d'effectuer un examen physique complet, en accordant une attention particulière à vos artères temporales. Souvent, l'une ou l'autre de ces artères est plus fragile. Des analyses de sang. Si votre médecin soupçonne une maladie de Horton, il est susceptible de vous faire prescrire une analyse de sang qui vérifiera votre vitesse de sédimentation, communément appelé le "taux de Sed". Vous pouvez également effectuer un test qui mesure la protéine C réactive (PCR), une substance produite par votre foie lorsqu’une inflammation est présente. Les mêmes tests peuvent être effectués afin de suivre votre progression pendant le traitement. Une biopsie. La meilleure façon de confirmer un diagnostic de maladie de Horton consiste à prélever un petit échantillon (biopsie) de l' artère temporale. Parce que l’inflammation ne peut pas se produire dans toutes les parties de l'artère, il est nécessaire de prélever plusieurs échantillons. La biopsie est effectuée sur une base ambulatoire avec anesthésie locale, généralement avec peu d'inconfort ou de cicatrisation et l'échantillon est examiné sous un microscope dans un laboratoire. Si vous êtes atteint de la maladie de Horton, l'artère montre souvent une inflammation avec des cellules anormalement grandes, appelées "cellules géantes". Malheureusement, une biopsie n'est pas infaillible. Il est possible d'avoir la maladie de Horton même si la biopsie donne un résultat négatif. Si les résultats ne sont pas clairs, votre médecin peut recommander une autre biopsie temporale. Même si la biopsie d'artère temporale est le test standard pour le diagnostic de la maladie de Horton, des tests d'imagerie peuvent également être utilisés pour diagnostiquer la maladie de Horton ainsi que pour la surveillance lors du traitement. Maladie de Horton: Examens. L’ angiographie par résonance magnétique (ARM) est un test qui combine l'utilisation d'imagerie par résonance magnétique (IRM) avec l'utilisation d'un produit de contraste qui produit des images détaillées de vos vaisseaux sanguins. L’ échographie Doppler est un examen qui utilise des ondes sonores pour produire les images du sang circulant dans les vaisseaux sanguins. La tomographie par émission de positons (TEP) est un exament qui, en utilisant une solution de traceur par voie intraveineuse contenant une petite quantité de matière radioactive, parvient à produire des images détaillées des vaisseaux sanguins et des zones d'inflammation. Maladie de Horton: Traitements et médicaments. Le traitement de la maladie de Horton consiste à prescrire une haute dose de médicament corticostéroïde comme la Prednisone. Un traitement immédiat s’avère nécessaire pour prévenir la perte de vision. Il est alors fort probable que votre médecin vous prescrive des médicaments avant même la confirmation du diagnostic de la maladie de Horton par une biopsie. Vous devriez commencer à vous sentir mieux après quelques jours le début du traitement. Après le premier mois de traitement, votre médecin pourra commencer à réduire progressivement la dose jusqu'à ce que vous atteigniez la plus faible dose de corticoïdes nécessaires pour contrôler l'inflammation. Maladie de Horton et corticoïdes. Les corticostéroïdes sont de puissants anti-inflammatoires stéroïdiens dont les effets ressemblent à ceux des hormones produites par les glandes surrénales. Les corticostéroïdes peuvent soulager efficacement la douleur mais une utilisation prolongée, en particulier à des doses élevées, peut conduire à un certain nombre d' effets secondaires graves. Les personnes âgées, qui sont les plus susceptibles d'être traitées pour la maladie de Horton, sont particulièrement à risque d'effets secondaires. Il s'agit notamment de: L’ ostéoporose L' hypertension artérielle La faiblesse musculaire Le glaucome La cataracte. D'autres effets secondaires possibles du traitement par corticostéroïdes: Gain de poids Augmentation des niveaux de sucre dans le sang, entraînant parfois du diabète Amincissement de la peau et des ecchymoses Affaiblissement du système immunitaire, conduisant à une susceptibilité aux infections et une cicatrisation retardée. Pour contrer les effets secondaires potentiels du traitement par corticoïdes, votre médecin surveillera votre densité osseuse et pourra prescrire la prise de calcium et de vitamine D ou d'autres médicaments pour aider à prévenir la perte osseuse. Votre médecin est également susceptible de surveiller votre tension artérielle et pourra vous recommander de faire des exercices sportifs, des changements de régime ou encore vous prescrire des médicaments afin de maintenir la pression artérielle à un niveau normal. La plupart des effets secondaires disparaissent lorsque le traitement par corticoïdes est arrêté. Maladie de Horton: Recommandations. Lorsque la maladie de Horton est diagnostiquée et traitée tôt, le pronostic est généralement excellent. Vos symptômes devraient s'améliorer rapidement après le début du traitement par corticoïdes et votre vision ne sera pas affectée. Votre plus grand défi dans ce cas sera de gérer les effets secondaires de vos médicaments. Les informations données sur ce site ne sauraient engager l’auteur et ne sont données qu’à titre informatif. Aussi, consultez un professionnel de la santé pour toute question concernant la maladie de Horton. Maladie de Horton: Forum et témoignages. Votre expérience sur la maladie de Horton peut être intéressante pour les autres. Pensez-y! Nous vous proposons de laisser vos commentaires dans le forum ci-dessous.

Prise en charge des GIST métastatiques et/ou inopérables. I/ TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DES GIST METASTATIQUES ET/OU INOPERABLES. Dans un contexte de maladie métastatique (atteinte abdominale, métastases hépatiques ou les deux) et/ou d'inopérabilité (tumeur trop volumineuse et/ou mauvaise localisation), le traitement de référence devient alors médicamenteux. GIST et prescription d'imatinib. Dans la plupart des cas, l’oncologue ou le gastro-entérologue prescrira de l’imatinib pour tenter: D'arrêter la croissance des métastases et de stopper la progression de la maladie. ou. De diminuer le volume de la tumeur, lorsque celle-ci est localisée, afin de rendre le patient opérable. Plus connu sous le nom commercial de « Glivec®», l'imatinib est un traitement anti-cancéreux appartenant à la famille des thérapies dites « ciblées » dont l'action consiste à bloquer l'activité des cellules responsables du développement tumoral, tout en épargnant les cellules saines de l'organisme, ce qui explique leur faible niveau de toxicité. La prescription de ce médicament ne nécessite pas d'hospitalisation. Administré par voie orale, l'imatinib se présente sous la forme d'un comprimé orange, à prendre au cours d'un repas, avec un grand verre d'eau. Le dosage préconisé est de 400mg/jour (sauf pour les patients présentant une mutation de l'exon 9 qui doivent d'emblée recevoir un dosage quotidien de 800mg). Pour limiter les risques d'évolution de la maladie, ce traitement doit être pris 7 jours sur 7, sans plage d' interruption (sauf avis contraire du médecin en charge de la prescription) ce, pour une durée indéterminée. N'entreprenez aucune modification de dosage ou association avec un autre médicament sans avoir obtenu l'accord préalable du médecin en charge de la prescription car certains médicaments peuvent diminuer l'efficacité de l'imatinib. Les effets secondaires occasionnés par cette molécule sont généralement moindres que ceux observés dans les chimiothérapies classiques. Toutefois, en cas de gène importante et/ou persistante, discutez-en avec le médecin prescripteur afin qu'il vous prescrive des traitements compatibles avec votre thérapie. La prescription de ce traitement doit impérativement être combinée à un suivi médical rigoureux incluant: des bilans sanguins pour mesurer la tolérance de l'organisme au médicament (Toxicité) des examens d'imagerie pour évaluer l'efficacité du traitement, autrement appelée « réponse tumorale ». En situation métastatique, la question de la chirurgie, quand elle peut être posée, ne doit pas être soulevée avant 6 à 9 mois après le démarrage du traitement par imatinib ce, même lorsque le patient ne présente qu'une seule lésion métastatique, même lorsque celle-ci est de très petite taille. Ce temps d'attente est indispensable car il permet de s'assurer que d'autre métastases encore microscopiques ne sont pas présentes dans l'organisme, mais aussi de mesurer l'impact réel de la thérapie sur les tumeurs, cette période de 6 à 9 mois correspondant au pic d'efficacité de l'imatinib. II/ TRAITEMENT CHIRURGICAL DES GIST METASTATIQUES. Les métastases sont principalement intra-abdominales, péritonéales, hépatiques. Les thérapies ciblées constituent le traitement standard, en première comme en seconde ligne: Chez les patients métastatiques qui ne répondent pas à une première ligne de traitement, la chirurgie donne de mauvais résultats et n'est donc pas recommandée. Le recours à un autre médicament doit être privilégié. Chez les patients répondeurs, la place de la chirurgie reste débattue car le traitement médical devra malgré tout être poursuivi après l'intervention et il n'est pas certain que la chirurgie apporte un réel bénéfice car si elle permet de retirer les lésions visibles, les lésions non visibles (microscopiques) restent en place. En outre, elle peut générer des complications. Il est néanmoins probable que certains patients longs répondeurs puissent bénéficier de cette chirurgie secondaire. La chirurgie des lésions métastatiques n'est donc pas indiquée pour tous les patients et doit systématiquement être discutée au cas par cas dans le cadre d'une Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP). III/TRAITEMENT CHIRURGICAL DES METASTASES HEPATIQUES. La place de la chirurgie des métastases hépatiques autour des traitements systémiques n’est toujours pas clairement établie. Comme pour les autres sites métastatiques, aucune étude n'a encore permis de démontrer que la chirurgie des lésions visibles, même complète, se révélait être plus bénéfique qu’un traitement médicamenteux sur le long terme. La chirurgie des métastases hépatiques garde donc ses indications préférentielles lorsque: les lésions sont peu nombreuses, accessibles sur le plan chirurgical, et plus ou moins bien contrôlées par les traitements généraux. Elle doit impérativement être discutée au cas par cas avec une équipe pluridisciplinaire. La particularité du foie réside dans sa faculté de régénération. De ce fait, le chirurgien a la possibilité de retirer entre 50 et 60% de l’organe, lequel se reconstituera naturellement en quelques semaines ou quelques mois. Toutefois, certains cas de figure ne permettent pas aux malades de pouvoir bénéficier de cette intervention déjà lourde et rendent, de fait, l’intervention impraticable: Présence de métastases sur les différentes parties du foie, impliquant une ablation de l’organe supérieure à 60 ou 70%. Apparition de nouvelles lésions hépatiques à la suite d’une première intervention. Métastases localisées sur certaines parties vitales du foie. Patient atteint d’une autre affection grave. Patient présentant des problèmes cardiaques. Mauvais état général du patient. Pour certains patients cependant, la destruction focalisée d'une partie ou de toutes les lésions hépatiques par voie radiologique per-cutanée (Radio-Fréquence) peut se révéler être une alternative à la chirurgie. IV/ TRAITEMENT LOCALISE DES METASTASES HEPATIQUES. L’ablation par radiofréquence (ARF) L’ablation percutanée par radiofréquence est une technique de destruction par la chaleur. C'est une option thérapeutique possible pour: les patients inopérables, réfractaires aux traitements médicamenteux, récidivant à la suite d’une intervention chirurgicale. L'Ablation par Radio-Fréquence est une technique efficace avec un faible taux de complications qui permet au médecin d’exercer un contrôle local de la tumeur sans avoir à opérer. Le plus souvent réalisée sous anesthésie générale, c’est une intervention peu douloureuse pour le patient, qui ne nécessite qu’une brève hospitalisation de 24 ou 48 heures. Cette méthode se montre particulièrement efficace sur les tumeurs de petites tailles. C’est pourquoi elle est validée pour traiter: Une métastase hépatique dont le diamètre ne doit pas dépasser 3 cm. jusqu'à 3 métastases ne mesurant pas plus de 3 cm chacune. Il est possible de traiter plusieurs tumeurs en une seule séance. 10 à 30 minutes sont souvent nécessaires pour le traitement d’une lésion. La durée totale de la séance d’ARF dépend donc du nombre de nodules à traiter. Une technique selon le même principe de destruction par la chaleur: "le micro-onde", utilisant des puissances plus élevée et permettant de détruire en un temps plus court des zones plus importantes, est actuellement en cours d'étude. La démarche consiste à placer une aiguille électrode produisant un courant électrique alternatif à haute fréquence au sein de la tumeur. Des techniques d’imagerie telles que l’échographie ou la tomodensitométrie sont généralement employées pour guider l’aiguille. Une fois l’électrode placée au centre de la tumeur, le courant alternatif délivré par le générateur au bout de l’aiguille produit une agitation ionique. Cette dernier entraine une chaleur qui va se diffuser, provoquant un échauffement des tissus de voisinage et détruisant ainsi la lésion tumorale. Les tissus sains situés aux abords proches de la tumeur sont également détruits par précaution, mais la majeure partie du tissu hépatique normal est préservé. Les risques de complications sont faibles et sont nettement inférieurs à ceux encourus dans le cadre d’une chirurgie hépatique traditionnelle. Ils sont essentiellement d'ordre hémorragiques et infectieux. Le risque de récidive dépend de la taille des tumeurs. Néanmoins, si malgré tout des lésions devaient réapparaître, de nouvelles séances de traitement par radiofréquence pourront éventuellement être envisagées en fonction de la faisabilité du geste liée à la taille des tumeurs, à leur localisation, et à leur bonne visibilité sous échographie ou scanner sans injection de produit de contraste. V/ SUIVI POST-OPERATOIRE. Le potentiel élevé de récidive est l’une des principales caractéristiques des tumeurs stromales gastro-intestinales, surtout pour les GIST à haut risque de rechute (Tumeurs supérieures à 10 cm et/ou plus de 5 à 10 mitoses par 50 grands champs). Les patients sous traitement avant la chirurgie doivent absolument poursuivre leur thérapie médicamenteuse car la non réintroduction des traitements expose le malade à un risque de rechute ou de reprise évolutive plus élevé. Un suivi post-opératoire rigoureux et régulier doit être mis en place. Lorsque la résection ou la destruction par ARF de la ou des tumeur(s) a pu être complète, ce suivi s’opère généralement par scanners réalisés à intervalles réguliers: Tous les 3 mois les deux premières années Tous les 6 mois, les trois années suivantes Puis tous les ans durant toute la vie du patient. Remerciements: Dr. S. BONVALOT, Dr P. MEEUS, Dr. M. CUINET, Dr Th. De BAERE, Dr O. COLLARD. Dernière mise à jour: le 15 janvier 2013.