boisson pour maigrir pharmacie centrale sousse


La chimio pour guérir du cancer? Trois médecins sur quatre refuseraient la chimio pour eux-mêmes! C’est ce que révèle une enquête récente: 75% des médecins refuseraient toute chimio en cas de cancer en raison de son inefficacité sur la maladie et de ses effets dévastateurs sur la totalité de l’organisme humain. Ce chiffre est assez consternant! Il me fait penser dans un autre registre à Bayrou qui incite à acheter Français mais roule en Audi! Dressons un état des lieux sur la chimio et sa faculté de guérir du cancer. Déclarations chocs sur la chimio. Michel Dogna publie dans la newsletter d’Alternative Santé, relayée par Jacques que je remercie pour ce partage, quelques unes des déclarations (parues dans des ouvrages ou revues scientifiques) les plus frappantes, sur la chimio et sa capacité à guérir du cancer. Ils meurent à cause de la chimio pas du cancer: On se porte mieux sans chimio: Le Dr Hardin Jones, conférencier à l’université de Californie, après avoir analysé pendant plusieurs décennies les statistiques de survie au cancer, est parvenu à cette conclusion qui n’a jamais été réfutée: La chimio est souvent en échec pour guérir du cancer: La chimio ne prolonge pas la vie: La chimio est généralement inefficace: Le docteur Ulrich Abel, un épidémiologiste allemand, a étudié et analysé de manière exhaustive les principales études et expérimentations cliniques effectuées sur la chimiothérapie. Il maintient qu’au moins 80% des chimiothérapies administrées dans le monde sont sans valeur. Une nouvelle ère pour la chimio? M.Dogna: « L’institution médicale n’ignore pas les critiques que l’on peut faire à la chimiothérapie, alors, un plan B a été mis en œuvre depuis 2010: » La cancérologie personnalisée «. Un nouveau grand espoir! De quoi s’agit-il? On va étudier les cancers selon des caractéristiques biomoléculaires, et l’on va procéder à des classifications – comme pour les groupes sanguins – et puis l’on va concocter des groupes de médicaments dits « personnalisés », en génie génétique, qui seront ensuite utilisés en fonction de chaque type de cancer. » Les nouvelles chimios: un leurre? Selon le professeur Jacques Lacaze, éminent cancérologue, nous sommes repartis pour 100 ans dans ce nouveau mirage avec à la clé une nouvelle manne financière pour l’industrie pharmaceutique, aux dépens des malades (et des contribuables).Le professeur Jacques Lacaze préconise plutôt la priorité absolue de la prévention… Le professeur Lacaze déclare en particulier: La chimio, des enjeux financiers énormes: La chimio, mon avis totalement impartial: Vous qui me lisez peut-être régulièrement, vous savez ce que j’en pense. La chimio soigne mais seul le patient guérit. Quand on poursuit la pensée unique, on arrive à ce genre de résultats. Je pense aussi que la chimio diminue considérablement la force du sytème immunitaire. Or, c’est lui qui peut vous sauver. Donc, si on en prend, il ne faut pas en abuser et rebooster parallèlement son immunité. Je ne suis pas persuadé que tous les traitements sont aussi inefficaces que ces médecins veulent bien le dire. N’est inefficace qu’un traitement pris sans avoir cherché à comprendre pourquoi on est tombé malade. Dans cet article, j’explique pourquoi j’ai accepté un protocole de chimiothérapie, et vous verrez même que je l’espérais tellement je souffrais! On parle d’enjeux financiers. je ne les nie pas. Mais quand on est médecin reconnu, affirmer à coups de grandes déclarations que la chimio ne sert à rien, ça fait vendre du papier aussi! De la mesure, de l’ouverture, de la prudence en toute chose, voilà mon opinion. Qu’en pensez-vous? Si vous aviez le cancer (imaginez pas trop longtemps, vous connaissez la loi de l’attraction!) est-ce que vous accepteriez de la chimio? Téléchargez gratuitement l’introduction du livre "Merci, mon cancer!" et recevez en cadeau 3 e-books! Mots-clés recherchés: Merci d'avoir lu cet article d'un chercheur free-lance sur le cancer. Au plaisir de lire vos commentaires, Daniel. 58 commentaires pour La chimio pour guérir du cancer? comme tu dis, j’aime pas trop imaginer ce genre de choses … Je penche plutôt pour ton avis sur les médecins, souvent un avis polémique leur permet de vendre du papier, de se faire connaître, etc… j’avais entendu parler des nanotechnologies qui permettraient de véhiculer le combiné chimio en très petite quantité directement sur les cellules atteintes.? Tu sais où ça en est? Le plus efficace, j’en suis intimement convaincu, est la volonté de la personne de guérir, en recherchant l’origine et en acceptant, puis en supprimant le problème à la source profonde du mal. Bien sûr, plus facile à dire qu’à faire. C’est génial de témoigner comme tu le fais car je suis certain que cela redonne espoir à beaucoup de gens. Brille de Lumière mon frère Phil Philippe a écrit récemment…Gagnez du temps quand vous en perdez! Salut mon frère Phil, tu me donnes une idée d’article! On en est encore au stade de l’expérimentation sur ces pauvres souris! Pour l’instant, seule une vingtaine de patients atteints de cancer généralisé ont bénéficié des nanotechnologies et une majorité d’entre eux ont vu leur cancer se stabiliser ou régresser. Bonsoir Daniel qui brille! Eh bien cette question, si j’avais le cancer (et même c’est possible que j’en aie un? sans le savoir encore?), je me dirigerais avec passion et espoir vers toutes sortes de thérapies alternatives, mais la chimio…hors de question! C’est comme si tout mon être refusait ça! Mais c’est vraiment une question de dialogue avec l’âme ça je trouve. Je ferais sans doute confiance à sa réponse, son avis…l’efficacité de la chimio, je n’y ai jamais cru, pas plus que je ne crois aux vaccins aujourd’hui… mais la peur peut faire tenter l’aventure sans doute, et le fait de croiser des médecins qui y croient, ça peut sans doute influencer la décision… J’ai connu trop de témoignages de guérison sans chimio, pour oser même essayer un jour! Comme je n’ai aucune foi dans ces traitements, et que la foi compte… Cathy de Poulettesurlenet a écrit récemment…Poulette plante un arbre…l’Arbre de vie. Chère Cathy, on est tous potentiellement porteur du cancer, le but étant qu’il ne se déclare pas! Moi aussi j’étais comme toi, mais j’avais de telles douleurs au début, que quand on m’a dit, qu’après juste un traitement, je ne sentirai plus rien, j’ai fini par accepter. Donc la peur, et la douleur, peuvent clairement influencer son avis sur la question. J’aurais aimé, à l’époque avoir plus foi en moi et en mon médecin intérieur. Cela ne m’interdit pas pour autant de conseiller aux autres de l’avoir. Bonsoir Daniel, Et bien moi, je ne voudrais pas de chimio, je ne sais pas au juste ce qu’elle fait, ce que je vois c’est qu’elle met complètement à plat les personnes qui la subissent. Je pense que de voir sa vie autrement, chercher la cause de son cancer me semble être plus bénéfique sur le long terme. Valérie Valérie a écrit récemment…Atteindre ses objectifs sans mettre sa vie en jeu: Est-ce possible? Bonjour Valérie, tu as entièrement raison, il faut viser le long terme sinon, même si la chimio a marché une fois, on n’est pas à l’abri d’une rechute. Bonjour Daniel Encore une fois je constate ton implication et ton sérieux dans ce blog, car après avoir reçu ces longues et terrifiantes informations de ma part, tu as pris le temps de les digérer avant de les proposer. Je pense que tu as pris le temps d’aller vérifier tout cela? choses que je n’avais pas fait. Pour ma part je ne crois pas en la médecine allopathique et ne l’ai pratiquement jamais subie. Je suis prêt à expérimenter la plupart des thérapies qui s’offre sur mon chemin (si mon intuition me le dicte) et qui se rejoignent toutes à mon sens…Retrouver les causes et les libérer….Cela peu prendre un certain temps. Il y a 4 jours exactement, soit 7 ans après que l’urologue m’ait condamné à mort, condamnation qui à été plus difficile à évacuer que la « mal a dit » elle même, j’ai entendu au réveil la cause de cette condamnation qui appartenait au passé elle aussi. Cela clôt définitivement cette histoire et je peu comprendre pourquoi je n’ai jamais pu en vouloir à cet urologue malgré les grandes colères éprouvée à son encontre. La vie est un enseignement continuel, à chacun d’en trouver le sens. Amitié Jacques. Salut Jacques, oui sept ans c’est un cap! Je rappelle, pour ceux qui n’étaient pas là, que tu as guéri d’un cancer de la vessie sans chimiothérapie, et que ton exemple conforte les propos des médecins cités dans cet article. A ta santé Daniel. Bonjour, Tout va très vite depuis cette prise de conscience. Pendant ces 7 années, je n’avais plus initié personne au Reiki (je suis maitre Reiki),je ne pratiquais que l’auto-traitement sur moi-même. Donc 2 jours après avoir compris que cette condamnation faisait partie du passé et me libérait de cette entrave, le matin au réveil je reçus l’information que je devais reprendre le Reiki. L’après midi une dame m’a téléphoné pour me demander de l’initier à la maîtrise. La vie suit son cours, il suffit d’entendre. Ni bourreaux, ni victimes, tout peu avoir un sens, même dans le plus mauvais des traitements. J’ai retrouvé cette phrase qui n’est pas de moi mais à laquelle j’adhère totalement » On ne soigne pas les gens, on les aide à prendre conscience de leur propre vitalité » Amitié Jacques. Moi aussi cela m’arrive souvent d’entendre le message pendant la nuit, ou à mon réveil. Entièrement d’accord avec cette phrase, aucune personne ne peut nous soigner, mais des personnes peuvent enclencher notre processus d’auto-guérison. Mais ça, peu de médecins peuvent l’entendre. Amitiés. Que c’est sympa ces fleurs que tu mets sur tes messages, je ne sais pas non plus mettre le dernier article d’un blog à la fin d’un message, il va falloir que j’apprenne tout cela. Que penses-tu de mon interprétation de la vie en jeu, mon dernier article. C’est ton titre et la mission que j’ai actuellement qui l’ont inspiré, c’est un mixte des deux, mais pour moi, mettre sa vie en jeu, ce n’est pas jouer avec la vie, car elle devient l’enjeu et pas la copine de jeu. Amitiés Valérie Valérie a écrit récemment…Atteindre ses objectifs sans mettre sa vie en jeu: Est-ce possible? Bonjour Valérie, pour mettre le dernier article d’un blog à la fin d’un message, il faut installer le plug-in « similar posts ». Je n’ai pas eu le temps d’aller lire ton article, car je suis en pleines dernières retouches de mon livre! J’en profite pour vous demander à tous de m’excuser si je ne vous lis pas trop ces derniers jours, je n’ai plus le temps. Je ne sais pas… je ne sais vraiment pas ce que je ferai car, comme tu l’as si bien dit entre la douleur et la peur, il est peut-être difficile de « renoncer » à la chimio… d’autant plus lorsqu’une majorité du corps médical vous laisse entendre que c’est peut-être votre seule et unique planche de salut? Mon père entre en convalescence demain et la chimio doit démarrer en avril. Cela ne m’inspire rien de bon… je n’ai pas envie de voir mon papa perdre ses cheveux (il est un accroc du peigne!), je n’ai pas envie de le voir très affaibli, de le voir vomir… bref, j’ai tous les « clichés » des dommages de la chimio en tête et j’appréhende mais je ne pourrai pas prendre la responsabilité de dire à mon père de ne pas le faire… si j’étais certaine qu’il avait la même sensibilité que moi, la même approche de la vie, de ses miracles mais de ses épreuves aussi… je crois que j’aborderai ce sujet avec lui mais là, cela me paraît trop compliqué de miser sur d’autres approches auxquelles il n’a pas la foi… En tout cas, ton article m’a faite frissonner… Bonjour Méline, résister à la pression de certains médecins, et de son entourage, qui n’a pas toujours les mêmes opinions que soit, est le plus difficile! Pour ton père, les chimios se sont quand même bien améliorées ces dernières années, on les supporte mieux. Si tu arrives à convaincre ton père de prendre parallèlement des produits en phytothérapie pour mieux les tolérer, voir ici, je ne peux que t’encourager à le faire. Je ne comprends que trop bien ton sentiment d’impuissance par rapport à ton père, le mien était pareil, et je n’ai pas réussi à lui inculquer mes idées, à mon grand désespoir. Ne te laisse pas impressionner par les déclarations des médecins dans l’article, je pense sincèrement que si on n’a pas un degré d’ouverture suffisant pour traiter psychologiquement sa maladie ou avec d’autres thérapies naturelles, la chimiothérapie est nécessaire. Garde la foi, et insuffle la à ton père, ça c’est le meilleur des médicaments. Daniel. Merci pour ton retour qui me rassure et qui va me permettre de me rendre dans une bonne pharmacie ou mieux herboristerie. J’ai la foi et je tente effectivement de l’insuffler du mieux possible, ma belle mère aussi, et ça c’est vraiment chouette pour mon Pa! Bonne journée Daniel et encore bravo pour ton blog qui, à mon avis, fait du bien à beaucoup et en instruit tout autant. Merci Méline pour tes encouragements qui me touchent. De quel cancer souffre ton père? Ça pourra me permettre de te conseiller mieux sur les plantes à prendre. Bonsoir Daniel, C’est un cancer du colon. Mon père est monté au bloc ce matin pour placer son cathéter… ils ne nous ont toujours pas dits quand ils comptaient démarrer la chimio. Merci pour ton retour Daniel et tes précisions, je compte aller à la pharmacie ce week-end. Bonne soirée;-) Bonjour Méline, j’ai écrit un article sur le cancer du colon rien que pour toi! A l’usage de nombreuses personnes sûrement aussi. Bientôt, j’en ferai un sur les plantes conseillées de prendre pour soigner les cancers du sytème digestif. Daniel. Et cette vidéo d’Anita Moorjani interviewée par Lilou Macé, qui après 4 ans de traitements se retrouve à l’article de la mort, entre dans le coma, et opère une guérison par l’Esprit, revient à la conscience, réintègre son corps…et guérit quasi instantanément d’un cancer généralisé…en comprenant la cause de son cancer… Les médecins n’en reviennent pas, elle en fait un livre, des conférences et transmet un message d’amour inconditionnel si touchant… Au-delà de la maladie, il y a ce message de vie si fort, je suis happée, inspirée chaque fois par ces messages…c’est un changement de paradigme comme dirait Lysiane sur son blog. On ne parle plus de traitements chimio, et du travail des médecins, on ne parle plus que de l’âme, d’amour, de changement de sa vision de la vie, de vibrations… Anita dit: « le guru c’est vous, il est en vous… »…dialogue avec son médecin intérieur… Bizzzz Cathy de Poulettesurlenet a écrit récemment…Poulette plante un arbre…l’Arbre de vie. Waow, j’ai le droit à des coeurs maintenant? Tu veux que j’ai des problèmes Ho la la, le paradigme de Lysiane, ton arbre de vie, les articles de Philippe, la vidéo de Lilou Macé… Je suis trop à la bourre! L’Ame, l’Amour, l’Amitié, c’est le tiercé gagnant, que dis-je la trinité gagnante, non la Sainte Trinité gagnante! Daniel. et bravo.. comme toujours tu es épatant avec tes articles tu fais de beaux d’efforts. ce qu’il ne faut pas ignorer c’est que les cellules sont des êtres vivants doués d’intelligence et de sens, qui comprennent,qui entendent et qui se parlent et communiquent entre elles, et avec les autres organes du corps via les tissus sanguins et le système nerveux, sont parfaitement aptes à entendre, à comprendre et à déchifrer les sons, les vibrations et les langages et sont douées de mémoire, exactement comme l’eau et ses cristaux. De ce fait leur réanimation ou leur programmation est un processus qui passe plus nettement par la communication que par la médication. Car la médication agit de façon non conforme sur l’organisme, ses organes et ses systèmes en créant des déséquilibres et en les affectant en entîer et sans distinction entre les parties saines et les parties à traiter. De meme que la chimiotherapie qui affecte tout le corps du patient et qui en prétendant detruire les cellules malades finit par déteriorer tout le corps en entier. une autre vérité c’est que Les cellules reçoivent les signaux des flux nerveux et en sont inprégnées, comme elles reçoivent les chocs emotionnels, les montées d’adrenaline, les traumatismes et les états psychiques que nous vivons. Les cellules sont autant sensibles et fragiles dans leur constitution que rapides dans leur developpement et leur prolifération. voilà quelques unes de mes observations contenues dans la recherche que je suis en train de finir. bien à toi Daniel et salut à tous. Bonjour Abdelali, merci pour ton message chaleureux et passionnant. Il rejoint complètement le livre que je suis en train de lire « la guérison quantique » de Deepak Chopra, qui dit que la chimio anéantit l’intelligence de l’organisme, et ne saurait remplacer les signaux nerveux du cerveau ainsi que le marquage des cellules par les neurotransmetteurs (ça fait encore un article à écrire là!) C’est très intéressant comme article Daniel et le chiffre de 75 % des médecins qui ne feraient pas de chimio en cas de cancer est éloquent sur leur foi en leur médecine. Je pense que moi même je ne crois pas que je ferais ce type de traitement. Je me tournerais vers les médecines dites alternatives. J’accompagne souvent des personnes atteintes de cancer et je constate à quel point le psychisme est beaucoup plus important dans la guérison que le traitement chimique. Cependant, parfois le traitement chimio ou rayons peut aussi apporter quelque chose. Je pense qu’on ne peut tout rejeter en vrac sans discernement, en fonction des cas. Bonjour Frédéric, sois le bienvenu ici! Moi aussi, je pensais que je me tournerais uniquement vers les médecines alternatives, mais je n’ai pas réussi à aller jusqu’au bout de mon idée. En tout cas pour cela. Finalement on se rejoint, il faut être ouvert à tout. D’ailleurs « le cancer correspond à un état de fermeture », dixit Guy Corneau. Bonsoir Daniel, Ces chiffres sont édifiants et je ne pensais pas qu autant de médecins refuseraient la chimiothérapie. Si je devais choisir, mon cœur me dirait de faire sans et de me tourner uniquement vers les médecines alternatives mais ma peur pourrait me faire croire que la chimio est une chance supplémentaire de guérison. La peur prendrait elle le dessus sur le reste? Difficile de répondre …. Pascale a écrit récemment…Le secret de la gestion du temps. Bonjour Pascale, désolé de te répondre si tardivement. Oui, c’est au pied du mur qu’on voit le maçon dit-on… Difficile de savoir ce qu’on ferait si on se retrouvait au pied du mur. Je me posais la question, j’ai su! Daniel. Salut Daniel, Bon alors, si j’avais le cancer? Tu n’imagines même pas comme cette pensée m’habite. Mon grand-père paternel est décédé d’un cancer de la gorge, son fils, mon oncle également. Il y a 10 ans j’ai perdu un proche, Regis du même cancer et il y a 2 ans c’est un de mes employés qui est partie du même mal. Quand Régis nous a quittés, je n’ai pas pu aller le voir à l’hôpital, j’y suis allé pour lui dire au revoir. Suite à ça j’ai senti un mal dans ma gorge, cela a duré des longs mois avant que je décide de consulter. Après une série d’examen le verdict tombe, c’est une hernie hiatale (l’estomac reste ouvert à l’entrée, d’où remonté gastrique acide), voila ce qui me brûlait la gorge, ouf! Alors oui j’y ai pensé, je n’accepterai pas la chimio, je voudrai vivre ce moment en profitant du temps qui me reste et j’essaierai par la prière de comprendre. Et si c’est l’heure, je rencontrerai l’autre coté apaisé et reconnaissant. Les médecins et les curés sont des charlatans sauf quelques exceptions, c’est fait ce que je dis mais ne dis pas ce que je fais. Aller un peu d’humour je suis du signe du cancer @ + Daniel Enzo Ventura a écrit récemment…La loi d’attraction, le secret du secret, les 3 moi 2/10. Salut Enzo, désolé de te répondre si tardivement. Tiens c’est marrant que tu dises ça, dans mon livre, je compare aussi les curés et les médecins en disant que l’habit ne fait pas le moine! Arrête de te poser la question stp! Ce sur quoi on se concentre augmente, tu sais ça. Tu es un être éveillé, spirituel, qui se remet en question, donc le cancer ne te « tombera jamais dessus », tu peux en être certain. Cancer, on a tout pour s’entendre, je suis scorpion! Daniel. Bonsoir Daniel, Je voulais t’encourager encore une fois à continuer ainsi à inspirer et aider les personnes qui malheureusement « connaissent » le cancer. Mes beaux parents ont eu un cancer tous les deux à quelques mois d’intervalle. Ils ont été traités par chimio uniquement. Ils vont mieux. Et tant mieux! Pour l’instant, ils sont encore sur surveillance étroite. Même en leur parlant de médecine alternative, de la force de la pensée etc… Ils restent très hermétiques à cette philosophie de la vie. Ils se sont accrochés à la croyance de la chimio comme seul remède. Carine a écrit récemment…Comment atteindre un objectif? (deuxième partie) Bonjour Carine, désolé aussi de te répondre si tard. T’inquiète, je continue, plus que jamais, c’est ma mission! Oui,je sais ce que c’est de ne pas arriver à convaincre des gens qui ont des croyances indéboulonnables… Qu’importe, l’important c’est de tendre des perches, de faire germer des graines de doute. Daniel. Cet article est passionnant: j’avais lu ces statistiques concernant le % de médecins qui refuseraient une chimio et ne me souvenait plus de la source. L’aurais-tu garder en mémoire? Personnellement, je refuserais la chimio mais je demande si pour les patients qui sont convaincus de son utilité et s’impliquent dans la démarche, l’effet placebo (le fait d’être persuadé que cela va marcher) pourrait compenser les effets délétères de cette thérapie… jusqu’à la guérison même peut-être? Aussi face à ce type de personne, il peut être « contre-productif » d’essayer de les en dissuader, non? Elisabeth a écrit récemment……Et si la MALADIE n’était pas un HASARD… Bonjour Elisabeth, Tous les liens sont dans l’article (suis ceux de Michel Dogna et Pr Lacaze). Entièrement d’accord avec toi, je l’écris ici et dans le livre, avoir la foi en quoi que ce soit peut être très salvateur, que ce soit en du jus d’épinards, un guru ou une chimio. Perso, je ne dissuaderai jamais personne ici de faire quoi que ce soit en lequel il croit dur comme fer (surtout pour les épinards dans ce cas ), mais je peux le mettre en garde de ne pas négliger le reste: pas de pensée unique reste mon leitmotiv! Je regardais avant-hier un reportage sur Bob Marley qui avait une foi en « Jah » inébranlable, mais ça ne l’a pas empêché de décéder d’un cancer à 36 ans (avec une hygiène de vie déplorable certainement, entre autres). A méditer… Daniel. Mon petit neveu a une tumeur au cerveau, hospitalisé depuis 15 jours à Nancy. Une tumeur très agressive, peu de chance de survie d’après les médecins. Mais la dernière chance ( après une opération), c’est la chimio. Alors quand c’est un bébé de 8 mois qui doit subir tout ça, c’est pas facile mais on accepte la chimio pour lui. Et donc je crois au miracle que fait la médecine de nos jours. Et je dis pourquoi pas la chimio? ON l’aime et on lui donne toutes les forces dont il a besoin. Bonjour Nadège, Sois la bienvenue ici! C’est assez difficile de comprendre ce qui se passe quand on est confronté à une épreuve aussi terrible. Tout ce que je raconte ici ou dans mon livre n’a plus de sens quand il s’agit d’un bébé de 8 mois. Il faut essayer de le comprendre d’une autre manière. J’ai ma perception de la chose, à lire ici mais est-ce juste? Je n’en sais rien. Il faudrait demander à Dieu pour avoir la vraie réponse. Lis aussi le commentaire de Marie-Th qui apporte des réponses. En tout cas, je pense que dans ce cas, il n’y a pas d’autres solutions que la chimio, de faire confiance à la médecine, même si c’est dur à avaler qu’un petit bout de chou doive recevoir des produits aussi toxiques. Mais peut-être son âme a besoin de passer par là pour évoluer? Franchement je suis dans le flou total sur ces questions, et je préfère jouer franc-jeu plutôt que de te raconter des salades. Tous mes vœux vous accompagnent, le petit, leurs parents et toi. Daniel. Bonjour, Je viens de lire cet article pour la première fois, la chimio, la radiothérapie etc… rien que ces mots font peur. Mais, parfois, il faut bien le reconnaitre, nous n’avons pas d’autres possibilités que de passer par là. Alors, si vous devez faire une chimio, une radiothérapie, n’ayez pas peur, les personnes qui pense fortement se soigner avec ces méthodes arrivent à de bons résultats. Je connais deux personnes, l’une vient de décéder, l’autre un cancer du sein, refus de chimio, pas de traitement, résultats, à 63 ans soit deux années après, cancer du poumon et des os… Les traitements lourds sont une chance pour nous, celle de revivre notre vie de nous donner le temps de rectifier nos erreurs alimentaires, spirituelles, psychologiques… N’ayez pas peur choisissez ce qui est bon pour vous, mais revoyez tout votre façon de vivre. 100% d’accord (pour une fois ) Tiens tu parles de psychologie? c’est nouveau ça! Bonjour, Les travaux encourageants de Valter Longo tendraient à prouver qu’un jeûne juste avant une chimio (2 à 3 jours) et un jour après,présente un double intérêt appréciable: - protection des cellules saines par le mécanisme naturel du jeûne; - destruction plus importante des cellules cancéreuses qui ont perdu cette capacité de protection induite par le jeûne. Avez-vous des infos sur cette pratique? Il serait intéressant d’avoir des témoignages de ces expériences qui commencent à se multiplier en France. Merci de votre réponse Pascale. Bonjour Pascale, sois la bienvenue ici! Oui je commence à m’intéresser de près à la question mais je n’ai pas de retour de personnes ayant pratiqué le jeûne. Je vais certainement faire un article sur ce sujet, comme ça elles pourront se manifester! Daniel. moi je pense que tu est un escroc qui vieux vendre des livre, d’ailleurs je vais y voir de suite a cause de toi ma femme veux arrêter sa chimio, je te le dit, si jamais ça s’aggrave tu aura de mes nouvelles, je sais que tu ne va pas mettre mon commentaire, mais si il arrive quoi que se soit a ma femme, je te considère comme fautif et je reporterai plainte pour mensonge-rie fait moi confiance, je suis équipé en avocat. Bonjour, c’est dommage de cacher jusqu’à ton prénom. Quelle souffrance doit parcourir ton cœur. Je te comprends entièrement et ton message me semble plus un cri de désespoir de ne pas trouver la thérapie qui convient à ton épouse. J’ai subit 2 autogreffes, et par la suite plusieurs chimios. Cela m’a « SAUVE » la vie. Coté alternatif, je pense avoir tout fait pour en venir à bout. Total, récidive et proposition d’une allogreffe, et avant d’une chimio durée 3 mois. Moi, j’ai commencé un traitement alternatif pour 6 mois cela doit supprimer mon cancer et aider ma chimio, car OUI, je signe pour une autre chimio. Ce traitement alternatif me coûte 8000€ oui, dans l’alternatif ils ne font rien de gratuit et en profitent. Demain, j’ai un myélogramme, (pas douloureux ) Aussi bien dans l’officiel que l’alternatif, pas beaucoup de solutions bonnes. Mon ami, ce n’est pas facile de voir un proche souffrir, et peut être prendre des risques. Diseuses et diseurs de conseils ne sont pas passé par ces maladies, elles ne peuvent savoir j’ai trop vu de personnes revenir quelques années après le diagnostic avec de multiples cancers.. Moi, je vois tellement mes proches souffrir pour moi, à pleurer, à ne plus dormir. Car la maladie ne touche pas que le malade…Et en plus, moi, je suis malade des les voir dans cet état. Vas voir un médecin avec ton épouse et fais toi bien expliquer la chimio, je pense qu’avec un bon conseil médical, vous serez rassurés tous les deux. Je t’adresse à toi et ton épouse beaucoup. Merci Yves de me rappeler de ne pas réagir avec mon cerveau et mon égo mais avec mon coeur, tu as écrit la réponse que j’aurais dû faire. J’ai encore du chemin à effectuer… Les médecins me donnent très peu de temps à vivre sans allogreffe et un peu plus avec, 6 ans… Si vous êtes passé par l’allogreffe, racontez nous comment cela se passe, pas la technique, mais ce qui se passe en vous nausées, immunologie, médocs….et depuis combien de temps a eu lieu cette allogreffe. Merci. Salut Yves, Tu dis que les médecins à la Timone sont super, permets-moi d’en douter! Ils donnent dans la divination maintenant? Ils ont vu ça dans les cartes ou dans le marc de café? Quelle prétention! Tout ce qu’ils ont entre les mains ce sont des statistiques de survie, qui ne sont que des moyennes. Il y a des gens qui meurent au bout de six mois après un myélome d’autres qui vivent avec toute leur vie. 30 % des gens qui subissent une allogreffe en décèdent par rejet, d’autres seront définitivement sauvés. Donc te dire que tu n’as que six mois, six ans, ou six jours à vivre, c’est complètement débile, et on sait les effets nocébos de ce genre de prédictions à l’emporte-pièce. Sinon, merci de me demander l’autorisation avant de lancer un sondage ou un appel à témoignages sur mon blog. Je te la donne, mais je préfère que tu m’informes avant de parler en « nous » Je comprends que tu sois perturbé après des propos assassins pareils, et tu as tout mon soutien. Je ne sais pas si tu me liras car au moment ou j’écris je crois que tu es hospitalisé pour 4 jours. Je suis choquée par ce que tu dis: 8000€ pour un traitement alternatif! Je crois que c’est le Dr David Servan Schreiber qui disait que si on nous propose une méthode de guérison chère, c’est sûrement une arnaque! Qu’en penses-tu toi Daniel! Et les autres membres du blog! La chimio, elle aussi est chère et ne nous assure pas la guérison, alors le reste surement régi par aucune législation, doit aussi être la porte ouverte à tous les abus! En tous cas, que ce soit traitement alternatif, chimio ou allo-greffe, j’espère que quelque chose va fonctionner pour toi! Courage, tiens bon! Dominique. Monsieur, Exceptionnellement, je n’adopterai pas le tutoiement pour vous répondre, car je n’ai aucunement l’envie de sympathiser avec vous, et votre « tu » est plus menaçant qu’autre chose. Contrairement à ce que vous pensez, je vais mettre votre commentaire dont je ne sais si le ton agressif, l’orthographe, ou le caractère diffamatoire m’ont le plus choqué. J’y réponds en tout cas pour que cela serve à d’autres lecteurs qui tireraient des conclusions hâtives de mes propos ici. Car pour se faire une opinion sur ce que je raconte, il faut d’abord savoir lire…et je ne parle pas de savoir lire entre les lignes mais bien de savoir lire ce qui est écrit noir sur blanc dans les lignes! Où ai-je écrit que je déconseillais la chimio? Nulle part! Même dans cet article, ou je fais état de certains propos tenus par des médecins (je n’invente rien), je conclus en donnant mon propre avis et j’écris même ceci « Je ne suis pas persuadé que tous les traitements sont aussi inefficaces que ces médecins veulent bien le dire » et aussi « De la mesure, de l’ouverture, de la prudence en toute chose, voilà mon opinion » Je renvoie également à cet article http://www.lavienje.com/chimio-guerir-myelome-cancer/ Que j’annonce dès l’intro comme un « plaidoyer pour la chimiothérapie ». J’y écris que « la chimio m’a fait beaucoup de bien » ou « merci, la chimio » ou « Je les comprends (les médecins), parce qu’il doit y en avoir des hurluberlus qui se croient plus forts et plus malins que tout le monde, qui pensent qu’ils vont s’en sortir tous seuls comme des grands ». Je reçois tous les jours des demandes de conseils de personnes qui sont contre la chimio (par mail et par tél même!) et à chaque fois je réponds à peu près ce que j’écris ici: http://www.lavienje.com/soigner-le-cancer-du-sein-sans-chimio/ J’invite votre femme à lire ces deux derniers articles avant de prendre sa décision. Faire croire qu’on peut s’en sortir sans chimio n’est pas du tout mon « fond de commerce »comme vous le prétendez, je veux juste partager mon expérience pour inciter les gens à avoir une approche holistique de la maladie et ne pas se défaire de leur propre pouvoir qui est illimité. Sachez pour finir que j’écris dans les mentions légales: http://www.lavienje.com/mentions-legales/ « Les exemples de thérapies ou moyens de guérison étudiés ne sont donnés qu’à titre indicatif. Chaque situation, ainsi que les réponses que l’on peut y apporter sont spécifiques à une personne donnée et à son environnement. En aucun cas, l’administrateur ne suggère que ces propositions devraient se substituer aux traitements que pourraient proposer des médecins à la personne. » Tous mes vœux accompagnent votre épouse. Bonjour, suite à de nombreux commentaires et temoignages que j’ai pu entendre sur le cancer en lui même je vous félicite d’affirmer des propos qui contredisent la majorité du tout médecin qui affirme effectivement a tord et à travers que la chimio fonctionne …. J’ai eu un carcinome embryonnaire à 26 ans et j’ai eu une chimio BEP Intensive en hopital dans le but de le soigner ce qui m’a le plus effrayé c’est la considération qu’a le corps médical pour les malades comme « Ah ba c’est bien avec votre pronostic vous allez faire remonter le taux de survie de notre service » et j’en passe…. Bref dans cet soupe à la langue de bois qui régie le cancer, j’ai constater surtout la dégradation physique qu’a engendré la chimio sur mon corps depuis maintenant 2 ans (Douleurs chroniques genérales intenses, convulsions,….) bref les effets secondaires ont brisé ma vie et j’ai du mal a avoir un rythme de vie normale depuis. Je suis toujours arretté et je pense ne plus pouvoir avoir une vie aussi active qu’avant du fait de ses douleurs sans explications…. essayer d’en parler à vos toubib habituels et bien sur ils nient tout en bloc … Leur parole très approximative me fait douter sérieusement comme vous de la réelle fiabilité de ses traitements (ou placebo?) et de la balance réelle entre guérison du cancer et destruction des organes des suites de la chimio…. Maintenant je suis en rémission et pour longtemps je l’espère…. mais si demain on me renvoyais en traitement, je refuserai ce traitement meurtrier car je me dit qu’il vaut mieux une vie pas trop longue et agréable qu’une vie très longue et maintenu artificiellement….. Perso je préfère pratiquer la pensée positive car je pense qu’elle est le seul véritable traitement efficace dans notre monde actuel contre se maudit cancer… Bonne Soirée Jean………… Bonjour Jean, sois le bienvenu ici! Je ne serai pas aussi radical que toi. Peut-être que cette chimio t’as gardé en vie? S’il y avait le choix que tu proposes, ça serait bien, mais hélas le choix c’est souvent la mort ou la vie avec des inconvénients. Pour ma part, j’ai déjà dit aux médecins que gagner 3 ans de vie en étant un légume, j’étais pas partant. Mais une chimio light, ça passe. D’où l’intérêt de négocier serré… Salute. Hmph … J’aurais tendance à être d’accord avec ces chercheurs. Tous les gens que j’ai connu, atteint d’un cancer et qui ont fait de la chimio y sont passés à moyen ou long terme. Il y a parfois une « rémission » mais très souvent une rechute qui est fatale. Opérer pour enlever la tumeur, puis faire le traitement ensuite, pour moi, ça n’est pas soigner par la chimio. Le cancer a été ôté par l’opération, la chimio qui suit n’est pour rien dans la guérison selon moi. Lorsqu’il y a des métastases, je ne connais AUCUNE personne (et j’en ai perdu des proches …) que la chimio ai sauvé. Mais ils sont devenus l’ombre d’eux-mêmes, petit à petit et se sont vu partir. Ils ont été malades comme des chiens avec la chimio etc… La chimio orale qui semble mieux supportée, d’accord. Mais par perf, je ne suis pas sûre de l’accepter. Si je suis opérable, je tenterai l’opération. Si je suis métastasée, je crois que je préfèrerais profiter un max du temps qu’il me reste et non pas me voir amoindrie par un traitement qui me fait perdre du temps, de l’énergie alors que l’issue sera la même de toute façon. Bonjour Sidonie, sois la bienvenue ici! Détrompe-toi, des gens s’en sortent avec de la chimio aussi. Il ne faut pas généraliser, chaque cas est particulier. Je te renvoie à cet article, et celui-ci qui précisent ma position. Au plaisir. Toujours le même thème qui revient entre les partisans et les opposants. Chimio, pas de chimio, moi je fais tout ce qui semble bon en prenant tous les traitements venant du monde entier (vitamines, produits divers….). en ce qui concerne le MM, si vous avez un traitement efficace et sur, je suis preneur. Perso, je dois de rester en vie grâce aux traitements officiels…. Salut Yves, content de voir que tu es toujours dans les parages. Apparemment pas trop de propositions concernant le myélome multiple (MM)… Bonsoir Yves, Daniel, moi même et tous les MM sont contents de te voir revenir sur le blog. Le pb avec le MM c’est que avec la crise économique mondiale, (ont-ils dit à une réunion de grands Pontes) il va y avoir moins d’argent pour la recherche et que les nouvelles thérapies prometteuses qu’ils ont découvertes, risquent de ne pas être remboursées par la sécu. En attendant, portes toi bien! Bonjour Daniel, Dans Principes de santé de Déc 2013, Michel Dogna, dans sa rubrique d’Aigle Moqueur intitulée ‘Massacre à la chimio’ nous informe que des chercheurs de l’Etat de Washington ont découvert par hasard que ‘la chimio active plutôt la croissance et l’étendue des cellules cancéreuses, les rendant beaucoup plus difficiles à éliminer après une chimio.’ Découverte publiée dans Nature Medecine… ‘La chimio oblige les cellules saines à libérer une protéine (WNT16B) qui alimente les cellules cancéreuses, les faisant prospérer. Peter Nelson du Centre de Recherche FRED Hutchinson sur le cancer à Seattle. Bonne recherche. Jacqueline. Bonjour Jacqueline, merci pour cette info. Je lis souvent Michel Dogna quand la chimio m’exaspère, et on y trouve ce que l’on souhaite! Mais si on est incliné vers la médecine classique, mieux vaut ne pas le lire, on perdrait la foi en son traitement. Merci Dominique et Daniel pour vos messages. Michel Dogna est contre la chimio, c’est son droit, mais il ne doit pas faire peur aux malades, car lui, il ne propose rien et en plus se fait soigner à l’osto comme tout le monde…. Restez prudent … BON NOEL A TOUTES ET A TOUS… Je suis arrivée à la conclusion qu’il est devenu plus dangereux d’aller chez un médecin que de ne pas y aller! D’ailleurs je me porte mieux depuis que je ne me soigne que par médecines douces et par les plantes. Les opérations chirurgicales deviennent elles aussi plus dangereuses, bref, j’ai envie de dire aux médecins, comme autrefois: laissez-moi, je mourrai bien sans vous. Mon corps m’appartient, et comme disait un sage de l’antiquité: que votre nourriture soit votre médecine… Il faudra y revenir, aux anciens! bonjour, ma femme a une méningite carcinomateuse depuis presque 11 mois, ce qui est plutôt long pour ce type de métastase, au début la chimio faisait vraiment des prouesses au niveau de contenir la maladie, aujourd’hui, elle est sourde, ne marche plus et a des problèmes de mémoire, depuis 3 chimio elle réagit aux ponction lombaires par de grosses crises d’épilepsie, dernièrement elle a passé 1 semaine en réa à cause d’une forte crise. je suis persuadé que aujourd’hui le fait de stopper la chimio lui ferait le plus grand bien, cela redonnerait du boost à son organisme, arrêterait de détruire son cerveau. je pense en fait que l’oncologue veut simplement repousser la mort au maximum quelqu’en soit le prix à payer pour ma femme, je suis persuader que la seule chance pour ma femme aujourd’hui c’est ma femme et sa volonté et qu’il faut savoir accepter la vérité et le risquer de sortir du confort moral que représente la chimio. si c’est pour gagner 1 moi de vie et vivre comme un légume, et bien en avant, si le soldat ne sort pas un jour de sa tronchée pour affronté le soldat cancer, et bien il finira tué dans le confort de sa propre tronché, voila comment je vois les choses aujourd’hui. Bonjour Daniel, Je connaissais déjà un peu les affirmations de cet article…je suis d’accord de toute façon…La chimio se révèle être une imposture de jour en jour… Une chose: je trouve que votre site est bien structuré Daniel et respecte sa thématique. Cordialement,

je veux perdre du poids comment faire pousser la

le manger. Takenoko gohan, riz aux pousses de bambou. Pour changer du riz blanc, voici une recette japonaise de riz mélangé: takenoko gohan, le riz aux pousses de bambou, un plat printanier par excellence. Articles les plus récents. Préparer les pousses de bambou. Dans certaines épiceries spécialisées et dans les jardins, on peut tomber sur des pousses de bambou fraîches. Vous trouverez dans cet article tous les conseils nécessaires pour apprendre à les préparer. Mangez votre glycine. Si une partie de la glycine est toxique, ses fleurs sont traditionnellement mangées dans le Sud France, en Chine et au Japon, et elles sont très bonnes. Voici de quoi en faire des beignets et des salades. Sakuramochi de Tokyo, la recette. Pour fêter le printemps, voici deux recettes: les feuilles de cerisier fermentées, et les sakuramochi de Tokyo, pâtisseries aux feuilles de cerisier que l’on mange traditionnellement pour Hinamatsuri, la fête des filles au Japon. L’art de la fermentation. L’art de la fermentation, livre que j’ai écrit avec Luna Kyung, sera publié aux éditions La Plage le 17 mars 2016. 150 recettes fermentées du monde entier à découvrir. Hinamatsuri, la fête des filles. Au Japon, c’est la fête des filles le 3 mars, appelée Hinamatsuri. On y mange de jolis sushi éparpillés (chirashisushi) et de jolis mochi aux feuilles de cerisier (sakuramochi). Attention, repas rose bonbon. Porc braisé facile et râmen express. Faire des rāmen complètes à la maison, c’est long et compliqué. Pour tous les paresseux du monde, voici une recette simplifiée de nouilles au bouillon garnies d’un fabuleux porc braisé et d’oeufs marinés. La courgette trompette. La courgette trompette est une merveille culinaire rare, hyper-locale et donc méconnue. Sa chair est si tendre qu’on dirait du beurre, sa peau très fine est d’un joli vert pâle et acidulé, et son petit goût de noisette en fait une véritable gourmandise. Minato Shokudo, la cantine du port. Minato Shokudō, c’est la cantine du port d’Hachinohe, au nord du Japon. Le sashimi y est frais, beau et délicieux, servi au juste prix et sans chichi. Tesagan Gin Je, le festival végétarien. Tesagan Gin Je, c’est le festival végétarien annuel en Thaïlande. Autour des temples, les stands de street food regorgent de plats et en-cas végétariens. Gros plan sur le manger et les rituels de cette fête extraordinaire. Tempura de fleurs de courgette (vegan et pas vegan) Quand les produits niçois rencontrent la cuisine japonaise, ça fait des étincelles. Ou de la tempura de fleurs de courgette: une friture délicate et savoureuse, qui croustille juste comme il faut et ne manque pas de moelleux. Mariage franco-japonais réussi.

boisson pour maigrir pharmacie centrale sousse

Tumeur du foie. Causes de la tumeur du foie. Examens. Traitement du cancer du foie.

boisson pour maigrir pharmacie centrale sousse

Le foie: symbolique. Le foie est un des plus gros organe du corps. C’est aussi un de ceux qui a le plus grand nombre de fonctions: environ 900 sont recensées à ce jour! Il est considéré comme l’usine de transformation de notre corps. Le foie sert, entre autre, à réguler le stockage des nutriments (sucres, acides aminés, protéines, fer….). Il détoxifie le sang en dégradant les toxines, recycle les globules rouges, produit la bile pour aider à la digestion… La liste est longue… Symbolique des problèmes du foie. Le foie représente notre capacité d’adaptation face aux événements de la vie. Un problème au foie peut être la conséquence de soucis qui provoquent en nous de la colère, de la frustration, de la révolte. Conflit de manque profond: Avoir peur de manquer du nécessaire pour vivre/survivre: argent, nourriture, profession… Peur profonde de manquer à cause de telle ou telle raison (perte du travail, maladie grave…etc). Ne pas avoir confiance en sa capacité de survivre seul. Conflit de transformation: Être en phase de transformation dans sa vie. Devoir éliminer/transformer des éléments de sa vie pour passer à autre chose, pour digérer un événement. (ex: Devoir vendre sa maison pour pouvoir se séparer de sa femme/son mari) Conflit d’intoxication: Se sentir empoisonné, pollué par une situation, une personne, un événement. > Pour cibler au mieux le décodage d’un problème au foie, il est nécessaire d’ identifier la fonction lésée. Un problème au niveau de la détoxification du sang n’aura pas la même symbolique qu’un souci au niveau de la production de bile, par exemple. Retrouvez tous les articles de biodécodage dans le SOMMAIRE.

formule magique pour maigrir vite et bien

Les vitamines. Les vitamines sont des substances qui n'apportent pas d'énergie mais qui sont indispensables au bon fonctionnement de l'organisme. Elles interviennent en faible concentration dans de nombreux processus vitaux. Dans la plupart des cas, notre organisme est incapable de les synthétiser. Elles sont apportées par l'alimentation. Elles sont au nombre de treize et se répartissent en deux catégories: - les vitamines liposolubles qui sont absorbées en même temps que les graisses et stockées. Elles sont solubles dans les solvants organiques. Ce sont les vitamines A, D, E et K. - les vitamines hydrosolubles qui ne sont pas stockées de manière prolongée et qui sont excrétées dans les urines quand leur apport est excédentaire. Elles sont solubles dans l'eau. Il s'agit des vitamines C, B1, B2, PP, B5, B6, B8, B9, B12. Les vitamines liposolubles. La vitamine A ou rétinol. - Les besoins minimum en vitamine A sont de 0,75 à 0,90 mg par jour. - On la trouve essentiellement dans les huiles de foie de poisson, les végétaux, le foie, le beurre, le lait, les oeufs (le jaune), les poissons et la viande. - C'est une vitamine antifatigue, antiinfectieuse. Elle permet la vision crépusculaire (synthèse de la rhodopsine) ainsi que la croissance des épithéliums. - Sa carence peut entraîner une cécité, une xérophtalmie. Dans les pays industrialisés, la carence en vitamine A est plutôt rare: l'organisme a en effet des réserves assez importantes notamment au niveau du foie. La vitamine D ou vitamine antirachitique ou calciférol. - Il existe une dizaine de variantes de la vitamine D. Seules les vitamines D2 (ergocalciférol) et D3 (cholécalciférol) nous intéressent. - Les besoins minimum en vitamine D sont de 0,0025 mg par jour soit 100 UI (Unité Internationale). - On la trouve dans les poissons, les huiles de poisson (vitamine D3), les champignons, le beurre, les céréales (vitamine D2). - Mais l'essentiel de la vitamine D est synthétisée par la peau sous l'effet de l'exposition au soleil. - La vitamine D est nécessaire à l'assimilation du calcium et du phosphore. - Sa carence peut-être à l'origine de rachitisme mais aussi d'ostéoporose et d'ostéomalacie. En général, ce sont des carences d'ensoleillement. La vitamine E ou tocophérol. - Les besoins en vitamine E sont de 10 à 15 mg par jour. - On la trouve dans les céréales, les huiles végétales, le beurre, le jaune d'oeuf, les légumes à feuilles vertes. - La vitamine E est stockée dans de nombreux tissus de l'organisme et il en existe de réserves importantes au niveau du foie. - La vitamine E est un excellent antioxydant qui aurait un effet préventif sur les maladies cardiovasculaires. C'est aussi la vitamine de la fertilité et en plus, elle a un rôle dans la trophicité de la peau et des muscles. - Sa carence peut entrainer un durcissement des gaines tendineuses (maladie de Dupuytren), une stérilité, une anémie hémolytique du prématuré, une neuropathie avec ataxie (malabsorption majeure). La vitamine K ou phytoménadione ou phylloquinone ou vitamine anti-hémorragique. - Les besoins sont de 4 mg par jour. - On trouve la vitamine K dans les légumes comme les épinards, les choux mais aussi les céréales, le foie de porc et le jaune d'oeuf. - La vitamine K est une vitamine antihémorragique qui a un rôle dans la formation des facteurs indispensables à la coagulation du sang. - Les causes de carence en vitamine K sont des carences d'absorption au cours de maladies sévères. Elle peut provoquer une maladie hémorragique. Un traitement médicamenteux est alors nécessaire. Les vitamines hydrosolubles. La vitamine B1 ou thiamine. - Les besoins sont de 0,6 à 2,3 mg par jour. - On la trouve dans les céréales, les légumineuses et les levures. - La vitamine B1 a un rôle essentiel dans le métabolisme des glucides, dans le fonctionnement du système nerveux (transmission de l'influx nerveux) - En cas de carence, les conséquences cliniques peuvent être graves: le Béri-Béri, l'encéphalopathie alcoolique. La vitamine B2 ou riboflavine. La vitamine B5 ou acide pantothénique. - Ses besoins sont de 2 à 10 mg par jour. - La vitamine B5 est présente dans tous les aliments qu'ils soient d'origine animale ou végétale. La levure de bière est l'aliment où la vitamine B5 est la plus représentée (15 à 20 mg pour 100 g d'aliments). - C'est l'un des constituants essentiels du coenzyme A qui intervient dans le métabolisme des nutriments (glucides - lipides - protides). La vitamine B6 ou pyridoxine. - Les besoins sont de 2 à 4 mg par jour. - Cette vitamine se trouve sous trois formes: pyridoxine, pyridoxal, pyridoxamine. - Elle a un rôle important dans le métabolisme des protéines et des acides aminés. - Elle est très répandue dans les aliments, l'organisme en fabrique un peu sous l'influence des bactéries intestinales. Les aliments les plus riches en vitamine B6 sont les levures. - Les carences en vitamine B6 sont rares puisque l'organisme en produit un peu en plus de l'apport journalier par l'alimentation. - Les états de déficience en vitamines B6 résultent en général de plusieurs facteurs associés. Les conséquences cliniques sont alors: arrêt de croissance, troubles nerveux, artériosclérose, baisse de l'immunité. La vitamine B8 ou vitamine H ou biotine. - Les besoins sont de 50 à 150 microgrammes par jour. - La biotine provient surtout de l'alimentation, la flore intestinale en synthétise aussi en petites quantités - On la trouve dans le foie, le jaune d'oeuf, le soja, les lentilles, les céréales, les poissons, noix, quelques légumes et fruits. - La biotine est l'activateur d'une classe d'enzymes: les carboxylases. Elle intervient dans la synthèse des acides gras, la production d'énergie à partir du glucose et des acides aminés branchés, l'action de la testostérone sur la synthèse des protéines dans les testicules. - Les carences réelles sont très rares. Les symptômes en cas de carence sont: fatigue, nausée,anorexie, douleurs musculaires, paresthésies, dermites, eczémas, altération des muqueuses, somnolence. La vitamine B9 ou acide folique. - Les besoins en vitamine B9 sont de 0,1 à 0,3 mg par jour. - L'acide folique et les folates n'existent pas à l'état naturel et l'homme est incapable d'en réaliser la synthèse. Les rations de vitamine B9 sont donc totalement dépendantes de son alimentation. - On la trouve dans les légumes verts, les graines, le germe de blé, les levures, le foie, le jaune d'oeuf. Pour la majorité, ils sont liés aux protéines. - La vitamine B9 est nécessaire à la reproduction cellulaire et à la formation des globules rouges. - Sa carence engendre une insuffisance de globules rouges et de plaquettes dans le sang. La vitamine B12 ou cobalamine. - Les besoins sont de 0,003 mg par jour. - On la trouve dans la viande, le lait, les céréales, le jaune d'oeuf, les légumes et les fruits. - Elle a un rôle important dans le métabolisme des glucides, lipides, phosphore. Elle favorise la synthèse des protéines et leur intégration dans les tissus. Elle intervient également dans la maturation des globules rouges. - Sa carence peut provoquer une anémie pernicieuse. La vitamine B3 ou niacine ou vitamine PP. - Les besoins en vitamine PP sont de 10 à 20 mg par jour. - On la trouve dans le coeur, les rognons, le foie, les levures, les champignons, les légumineuses. - L'alimentation fournit l'essentiel de la niacine sous une forme prête à être utilisée même si une partie des apports est couverte par la transformation du tryptophane présent dans certaines protéines. - Elle a un rôle important dans le métabolisme hormonal et la respiration cellulaire. - Sa carence est à l'origine de pellagre, intolérance solaire, inflammation des muqueuses digestives. Cette carence existe dans la pays où l'alimentation comprend peu de protéines animales. La vitamine C ou acide ascorbique. - Les besoins en vitamine C sont difficiles à quantifier, les experts ne sont eux-mêmes pas d'accord. On estime que 10 mg par jour protègent contre le scorbut, 60 mg contre l'hypovitaminose. - On la trouve essentiellement dans les végétaux frais - C'est la vitamine antiscorbutique. Elle intervient dans le métabolisme des glucides, du fer, au niveau du tissu conjonctif, des glandes corticosurrénales, dans le fonctionnement ovarien. - La liste des effets dans le corps est très longue: défenses immunitaires, réduction du processus de cataracte. 1 réaction(s) au document Les vitamines.

Foie paresseux. Si vous naviguez dans les fluides de votre corps. Et il y en a 80% dans votre chair apparemment si ferme et solide…. N’écoutez pas les mauvaises langues qui voudraient réduire cette précieuse fluidité aquatique à de vulgaires besoins corporels. Avoir soif ou envie de faire pipi ne sont pas les uniques ou les meilleures raisons de rêver d’eau. Toutefois, une bonbonne d’eau remplie qui coule d’un récipient à l’autre, qui déborde, qui glougloute, vous invite peut-être tout de même, à satisfaire vos besoins corporels en eau, en entrée ou en sortie. Vous lever, histoire d'être sûr(e) ou tout simplement boire un peu plus pour nourrir le yin de vos reins et apaiser votre feu intérieur. On ne sait jamais et ça ne coûte rien. Il faut tout de même admettre que la classique envie de faire pipi peut se révèler très créative en termes de métaphores corporelles diverses et toutes plus originales les unes que les autres. Un rêve de fuite d'eau peut vous conduire vers de telles pistes. Toutefois, inutile, à la première fuite en rêve d'un tuyau, de hurler à l'énurésie, au problème de prostate ou à l'incontinence. Votre fuite peut aussi se révéler métaphore d'une fuite psychique auquel cas, c'est à un plombier psychique (alias psychanalyste) qu'il faudrait songer à recourir, pour vérifier la bonne imperméabilité de votre tuyauterie interne. Autrement dit, vous laissez échapper des éléments psychiques à mauvais escient, mal contenus, au mauvais endroit. *Par exemple, vous laissez aller (fluidité) les choses dans une situation qui nécessiterait un gros jet de nettoyage (une action ferme et intense) et pas une petite rigole (y'a plus de pression au bout). Mettez la pression à bon escient. *Un autre exemple: une fuite peut vous indiquer que vous laissez échapper quelque chose, un oubli, une situation sur laquelle vous n'avez pas de controle et qui vous énerve donc, vous donne un sentiment de perte, accentué par la dimension de l'eau qui ne peut être contenue que difficilement et s'échappe entre vos doigts. La qualité de l'écoulement peut vous en dire long sur vous-même: *En vous, l’eau s’écoule t’elle harmonieusement? Y a t’il des barrages? Des retenues? Un torrent de montagne frais balaie t’il vos orteils? Une immense mer, source de trésors cachés et inconnus vous berce t’elle? Une rivière se révèle t’elle sale, polluée, infranchissable, houleuse, débordante? Une merveilleuse source bondissante et pleine d’énergie vient t’elle baigner votre dos, votre ventre, vos mains? *La qualité de cette eau vous offre un enseignement sur votre dimension fluide. En résumé, êtes-vous souple ou rigide? Humide ou sec? Malléable ou raide? Influençable ou têtu, ondulant ou chemin de fer, passe partout ou voie fléchée, infiltrant ou rentre dedans? En excès ou en déficit? Le paysage alentour peut vous renseigner sur le lieu d’écoulement de cette eau et surtout sur les manoeuvres à effectuer pour ré-équilibrer les zones terrestres, aquatiques, aériennes ou de feu: *Si d’aventure, un marécage se signale à vous, avec ses eaux stagnantes, cherchez où votre énergie aquatique peut bien s’accumuler en vain dans des tissus un peu gonflés. D’autres pistes existent en-corps: vos reins filtrent de l’eau….Votre vessie la stocke…etc.….Un médecin de médecine classique rira….Un médecin de médecine chinoise ou énergétique vous guidera… *Inversement si vous voyez une minuscule petite flaque dans un désert aride, vous voilà en perte, en attente. Quelle zone de votre corps a perdu sa fluidité? Une articulation un peu sèche? Une peau légèrement flétrie? Une gorge enflammée? *Il y a aussi l'eau pour éteindre les incendies. (Voir feu ) Et là, il faut mettre la pression! Votre incendie sera d'origine variée: digestive, libidinale, colérique, violence, haine, nervosité, biliaire, etc. La manière de l'éteindre sera unique: votre eau intérieure. Observez le nombre de pompiers que vous mobilisez (sans jeu de mot. ), leur efficacité, la qualité de leurs lances à incendie qui giclent et éclaboussent, la rapidité de leur intervention, leur fougue, etc. *Pour que tout puisse baigner, écoutez votre corps, fermez vos yeux, visualisez de l’eau, voyez la couler partout en vous….Écoutez les lieux où elle ne circule plus. Que pourriez-vous donc bien faire???Inventez…Juste avant de dormir, bien sûr, pour vous créer des paysages aquatiques reposants. L'image et la sonorité de l'eau sont très employés en relaxation, pour favoriser le lâcher prise, la fluidité psychique, l'image de la portance maternelle, etc.. Si vous devez traverser une zone aquatique, cela vous rappelle qu'il serait judicieux de faire circuler votre énergie de façon plus fluide, dans certaines zones de votre corps et donc aussi votre psychisme. Le sens symbolique du rêve, va varier selon l’heure de ce dernier (certes difficile à noter. ) et suivant l'heure de passage de votre esprit nocturne dans les méridiens d'énergie chinois. Ces derniers circulent vaillement dans votre corps, selon une horloge et un trajet relativement immuable. Voici les heures de passage de votre marée énergétique. (évidemment, si il y a décalage horaire en raison de voyage ou heure d'été, ca flanque tout par terre..) De 1 à 3 h: Foie De 3 à 5 h: Poumons De 5 à 7 h: Gros intestin De 7 à 9 h: Estomac De 9 à 11 h: Rate De 11 à 13 h: Cœur De 13 à 15 h: Intestin grêle De 15 à 17 h: Vessie De 17 à 19 h: Reins De 19 à 21 h: Maître Cœur – Sexualité De 21 à 23 h: Triple foyer – Réchauffeur De 23 h à 1 h: Vésicule biliaire. -De 5 h à 7h du matin, un rêve d'eau vous indique un passage initiatique à vivre, version boyau et autres tunnels à traverser, surtout si des monstres s’y trouvent, le gardien des enfers Cerbère ou votre chef, vous rappelant l'heure du lever. normal avec le passage dns le méridin du gros intestin, ca fait Ch. -De 15h à 17h, d’une frontière intérieure à traverser s’il vous faut à tout prix atteindre l’autre côté pour y découvrir un trésor, des sculptures magnifiques ou un temple mystérieux. C'est l'heure du gouter qui s'annonce, le petit coup de barre du jour qui réclame une petite consolation sucrée, u trésor de goût, porteur de toute la nostalgie des goûters de votre enfance. -De 11h à 13h, votre fluidité corporelle vient de vous faire un jeu de mot. c'est l'heure de passage de l'énergie dans le méridine du coeur et son premeir point, situé dans l'aisselle, la mare d’à côté si vous êtes en février, que c’est carnaval, que vous êtes jaune avec des plumes et qu’il y a des croassements de grenouilles (Heure de passage dans le méridien du cњur qui débute dans le creux de l’aisselle au point dénommé " le fond de l’étang ".) -à OH3O chez les Chinois et à 5H3O en France avec le décalage horaie: il peut s'agir d’une larme. Votre esprit de rêve s’est égaré dans votre canal lacrymal (e) et essaie vainement d’en sortir. Cela peut donc vous signaler un problème oculaire latent. Une tentative de pèche (voir pèche, poisson ), vous invite à extirper quelque chose de cette dilution béate et inconsciente, de ce qui dort sous la surface apparemment calme des eaux de votre psychisme. ÉCHAFAUDAGE: Empilement régulier ou non, de planches, caisses, tiges métalliques ou autres, permettant d’aller plus haut, toujours plus haut. (Voir colonne vertébrale, sac à dos). Dans votre corps, ce qui est empilé de façon plus ou moins régulière et qui se répète rythmiquement et qui permet d’aller vers le haut, la verticale, c’est votre colonne vertébrale. Toute une gamme s’étale entre les superbes escaliers blancs, de marbre ou de pierres, solides et réguliers, magnifiquement taillés, d’une belle facture et d’une belle largeur, favorisant un passage en toute sécurité entre les différents étages, et les échelles et les échafaudages sales et branlants, suintant d’humidité arthrosique, menaçants à tous instants de basculer en avant ou en arrière, décalés, asymétriques, en bois plus ou moins pourris ou en métaux rouillés. L'échafaudage souligne que vous avez déjà besoin de réparations. Un ravalement de façade musculaire ou yogique peut suffire à votre bonheur, mais il est parfois nécessaire d'aller au-delà. Si les personnages juchés sur l'échafaudage commencent à jouer du marteau et de la truelle, veuillez consulter. ECHEC: Retard, impossibilité, erreur, faute, examen raté, difficulté, A moins d'avoir joué aux échecs avant de dormir, ce type de rêve est très désagréable. Rien ne marche. tout va veau l'eau, c'est vache. Vous ratez votre train, vous ne pouvez pas partir d'un endroit, vous refaites sans cesse vos valises, vous tombez tout le temps, vous rampez au lieu de courir, vous tournez en rond, vous repassez votre examen pour la cent unième fois, vous courez très lentement, vous ramez au propre et au figuré, vous plongez et vous vous noyez ou presque, vous êtes attaqué(e), agressé(e), vous faites pipi à côté des WC, vous ne trouvez pas vos vétements, vous sautez par la fenètre, vous poussez quelqu'un au suicide, etc. En résumé, il y a un os quelque part, qui vous pose un problème. Ce sentiment d'échec peut rapidement devenir contagieux et envahir tout votre psychisme. Vous pouvez demeurer ainsi, vous dire qu'il n'y a aucune solution, et que votre vie est un long échec tranquille. Vous pouvez aussi vous dire qu'il ne s'agit que d'une mauvaise digestion. Entre ces deux extrèmes se glisse tout un pannel de possibilités, à aborder d'un oeil résoluement serein grâce à quelques petites questions: -Que peut m'enseigner cet échec? -Qu'y a t'il de positif dans cette situation? PS: Si vraiment vous n'avez aucune réponse à ces questions, vous êtes gravement myope sur le plan psychique. Si l'échec vous poursuit dans la réalité, cherchez dans votre karma personnel ou familial ce qui pourrait bien se jouer là. ECHELLE: Verticalité, droiture, montée énergétique. Un seul mot d'ordre, grimpez! Oui, mais. Plus raide qu'un escalier, il est possible qu'elle vous indique la voie de quelques raideurs et tensions musculaires. Si des bouts de chiffons noirâtres et tissulaires pendouillent un peu partout, ou des morceaux de caoutchouc tendineux et écornés sont accrochés de ci de là et gênent votre progression ou bien encore des morceaux de barreaux qui ont poussés de façon anarchique, votre colonne vertébrale ne va pas bien, mais alors là, pas bien du tout. Vous n'en êtes pas encore au stade délabré de l' échafaudag e et de ses réparations impératives, mais cela ne saurait tarder. Et si des barreaux manquent carrément ou que vous ne puissiez même pas atteindre le début de cette fichue échelle pour grimper, vous n'êtes pas au bout de vos peines..L'énergie aura bien du mal à monter dans votre corps. Regardez autour de vous ce qui se trouve, il y aura sûrement une autre voie qui vous permettra de réveiller cette énergie bloquée: un cours d'eau pour la fluidifier, un tunnel pour la canaliser dans une voie plus adaptée que ce forcing épuisant vers le haut, un chemin pour lui permettre de se remettre en mouvement, un arbre pour favoriser son enracinnement avant de vouloir monter trop vite, un jardin à cultiver pour donner forme, feuilles et fruits à votre énergie, un hamac pour vous reposer et l'économiser, etc. Il y a aussi, soyons juste, le sens de la descente. Si ça monte, ça doit aussi redescendre. Sinon, vous risquez de provoquer une surcharge dans votre machoire, votre coeur, votre cerveau, vos fusibles neuronaux. Souvenez-vous toutefois, qu'il ne faut pas trop se charger lorsque l'on descend d'une échelle. La matérialité, la possession d'objets, n'est guère à encourager dans ce cas. Allégez-vous! Songez aussi, qu'il vous faudra descendre à reculons en faisant confiance à vos sensations plutôt qu'à votre regard. Ce n'est pas aussi facile que dans un escalier. C'est à l'intérieur de vous qu'il vous faudra chercher l'équilibre, d'une nouvelle façon. Une invitation à écouter vos sens, à rebours de ce que vous faites à l'accoutumée, où vous avez plutôt tendance, peut-être à faire monter vos préoccupations dans votre cervelle enfiévrée. Seule l'échelle de Jacob sur la quelle circulaient des anges entre le haut et le bas, symbolisant un passage aisé et fertile entre le charnel et le spirituel, peut vous offrir des barreaux plus spirituels. Comparez votre échelle à la sienne et vous saurez le travail qu'il vous reste à faire, pour transformer l'énergie qui circule le long de votre propre échelle. Y rester: Si vous y êtes encore, vous êtes indécrottable. Vous souffrez du syndrome de Peter Pan et vous refusez de grandir. Y retourner: Retourner à l'école maternelle ou primaire, vous indique à quel degré vous allez devoir plonger pour mobiliser vos énergies enfantines, enfouies depuis bien trop longtemps. Pourriez-vous vous lancer dans du découpage, du gribouillage, du bricolage avec une boite de camembert ou un rouleau de papier WC, sans jugement, ni contrariété? Si oui, tant mieux pour votre zone imaginaire, si non, tant pis pour vous. Votre pauvre petit moi enfant est encore dans l'illusion que c'est votre moi adulte qui devrait tout diriger. Il a gobé les aneries des adultes qui l'ont persuadé qu'il ou elle ne savait rien. Votre moi adulte a "éduqué" votre moi enfant et cet adulte a perdu sa capacité d'écoute de son côté enfantin, persuadé que l'éducateur(trice) c'est uniquement lui ou elle. Inutile de vous étonner, après ça, que votre esprit tente d'améliorer les choses en vous renvoyant sur les bancs de l'école pour faire sauter vos dernières illusions et vous remettre en mémoire combien il est humiliant de ne pas être écouté(e), d'être considéré comme infantile. Y envoyer quelqu'un: Si vous essayez d'y envoyer votre femme ou votre mari, peut-être devriez vous réviser vos relations. Vou êtes peut-être un peu trop scolaire dans cette affaire, non? Si vous y conduisez votre enfant (réel ou imaginaire), la nuit, inquiétez-vous. Votre excès de zèle devient inquiétant. Vous en faites plus que beaucoup trop. Cherchez dans quelle dimension de vous-même cela se passe: Apprentissage, organisation, compréhension, calcul (ateur ou atrice), socialisation, structuration, récréation, etc. Il y a un investissement énergétique en décalage horaire. Votre horloge interne s'est déréglée. A moins que, tout simplement, il ne s'agisse du changement d'horaire bi-annuel et que votre inconscient ait du mal à s'y faire. (Il est à noter que si vous essayez de le faire dans la réalité, le bon sens de votre enfant vous aidera tout de suite à recadrer le choses de la vie. Non mais. ) Refuser d'y aller: Inversement, vous pouvez refuser d'amener votre enfant à l'école ou d'y aller vous-même. Vous tentez de lutter contre une normalisation et une discipline qui veulent organiser, limiter cette énergie jeune en vous-même. Quelle est cette partie de vous-même que vous refusez de laisser éduquer? Une sauvagerie toute naturelle? Une impolitesse créative? Une impatience active? Une agressivité battante? Une énergie vigoureuse? Une violence primordiale? Une tendance au jeu? Et si votre enfant se trouve soudain exclu(e) de l'école, ne criez pas tout de suite au scandale. Peut-être pourriez-vous envisager d'être un peu moins sérieux(se), un peu moins scolaire dans vos relations. Jouez vous avec votre enfant réel ou vous autorisez-vous, vous même à jouer? (Voir jeu ) Les enseignants ont aussi leur importance. Sont-ils agréables, joyeux, libertaires et créatifs? Si oui, profitez en votre surmoi est sûrement parti en vacances et c’est très rare. Si non, vous venez de croiser encore, de pauvres figures hagardes et vidées de leur substance énergétique, soumises à la tyrannie institutionnelle du Grand Surmoi de l’Education Nationale. Ils seront gris, tristes, porteurs de la loi du programme, inquiets, exigeants, stressés. L’image même de votre imaginaire enfantin correctement structuré par un code éducationnel. Voyez si vous pouvez les éviter, après tout vous pouvez tout à fait devenir maître (esse) de votre rêve et aller divaguer ailleurs…. L'un(e) des enseignants(es) tire les cheveux à un enfant de sa classe. Insurgez-vous et ne laissez pas vos vieux souvenirs traumatiques de classe vous envahir et vous pourrir la vie. Les cheveux sont une des expressions de votre énergie vitale. Il est fondamental de les défendre et de ne pas se laisser dévitaliser ainsi. De plus, il n'est jamais trop tard pour régler vos comptes en rêve, cela aura un effet tout aussi bénéfique que la réalité. (au moins pour votre inconscient. ) Y enseigner: Si vous êtes en souci de l'éducation, des notes, des examens, de la compréhension de vos élèves intérieurs, vous avez changé de position! Vous voilà capable d'enseigner et de transmettre quelques miettes de savoir, (plus rarement de sagesse, ce qui est une chose tout a fait différente. ). Votre savoir intérieur sur vous-même commence à diffuser, ou vous essayez de vous comprendre vous-même, ou vous essayez d'organiser votre espace intérieur. Quoi que ce soit, essayez de le faire en douceur. Si vous venez rechercher vos affaires pour quitter ce haut lieu du giron institutionnel et maternel, vous avez franchi un grand pas! Car certains y entrent à la maternelle et n'en resortent qu'à la retraite. vous avez au moins, fait un léger progrés par rapport à ces derniers(ères). Si votre problème se situe dans votre relation au directeur, vous voilà encore aux prises avec votre surmoi. Observez bien ses qualité (ou défauts. ): Impérieux et autoritaire, laxique, cool, sachant cadrer sans violence, comprenant le sens de la limite, respectueux de l'être et du coeur de la personne, etc. De là à glisser vers l'allure que prend votre surmoi et censeur intérieur, il n'y a qu'un pas de danse, que vous pourrez faire avec mure méditation. Observez bien aussi ce qui se passe: avez-vous envie de lui résister ou de lui obéir? De l'aider ou de le consoler? De lui crever les pneus ou de lui faire un croche pied? Avez-vous envie de le soigner avec une aspirine pour les maux de tête que vous lui avez infligés? Avez-vous envie de le renvoyer sur les bancs de l'école? De barricader sa porte? De le prendre en otage? Votre directeur intérieur n'est jamais très loin de votre chef ultérieur, mais il demeure dans des modes relationnels beaucoup plus liés à l'enfance et donc à l'infantilité de votre rapport à la loi. Vous ne traitez pas d'égal à égal avec lui, d'adulte à adulte. Cela souligne peut-être, que vous êtes dans des zones psychologiques anciennes et donc plus mal élaborées. Qui donc vous a fait ressentir ces jours derniers, une position de soumission ou de rebellion enfantine. Et si l'on vous dit que votre travail n'est pas suffisant, n'y croyez pas. C'est encore une manoeuvre de votre Surmoi! ECRITURE: Signes, paroles, langage, verbe, symboles, structure, organisation, sens, signification, transmission, message, relation. (Voir langue étrangère, pont, livre) Toute une page d'écriture vous est incompréhensible. Décidemment, votre langage intérieur vous échappe. Vous avez perdu le contact avec vos sources langagières. Il est urgent de reprendre l'écoute de vous-même. Rapidement. Quelle que soit la méthode, pensez un peu plus à vous, écoutez-vous, vivez vos rêves, jouez un peu avec votre imaginaire. Pour rétablir un pont entre votre conscient et votre inconscient, tous les moyens sont bons. Et si l'écriture est devenue hiéroglyphes. Votre psychisme fait une régression. Vous êtes passé de la représentation mentale de mots à celle des formes, ce qui est beaucoup plus ancien. Un peu d'archéologie de votre esprit, ca dépoussière de temps en temps. Toutefois, évitez, tant que vous le pouvez, les signes préhistoriques et autres grognements. Quelqu'un efface toute une page d'écriture faite sur un mur: -S'il s'agit d'un peintre en batiment, votre psychisme aurait bien besoin d'un petit coup de remise à neuf. Un peu moins de pensées, et un peu plus de blanc ou de couleur. -S'il s'agit d'une personne chargée du nettoyage, votre psychisme nécessite un bon lavage car vos pensées sont sales. -S'il s'agit d'un instituteur ou d'une institutrice et que le mur soit un tableau, tout est normal (voir école ). Votre psychisme apprend progressivement, page après page, le langage de votre inconscient. -S'il s'agit d'un prêtre, ca se complique. La parole de Dieu ne s'efface pas mais se proclame. Votre spiritualité intérieure, votre dimension sacrée sont en passe de disparaître. Vous vous trompez de voie. Face à des créations, faites d'images et d'écrits, tout à coup, vous trouvez des liens signifiants. Des lettres se dessinent, se relient, se répétent. Vous comprenez une séquence, découvrez un sens avec joie et plaisir, profitez en bien pour essayer de décrypter un peu les mystères de votre inconscient. Si vous recevez en plus de l'aide, essayez de contacter cette personne, dans la réalité, et voyez sur quelle voie cela vous met. ECURIE: Lieu d'intégration des énergies animales équines. (Voir cheval, poney, etc…) Evidemment, si à la place d'une écurie flanquée de splendides représentants de la gent équine, fins, racés, animaux de feu et de liberté, vous avez quelques ânes, il y a visiblement un problème. Le lieu de votre écurie interne, se situe à la base de votre colonne vertébrale, là où vos nerfs se nouent en queue de cheval. (C'est le nom anatomique). Si donc vous y avez trouvé des ânes, votre esprit de rêve tente probablement de vous signaler un nњud énergétique dans cette zone. L'animal est têtu, le blocage aussi. Souvenez vous aussi du mythe d'Hercule qui doit nettoyer les écuries d'Augias et demandez vous ce que vous auriez intéret à nettoyer en vous-même. Petites saletés, grosses cochonneries, tas de merde. De façon à pouvoir faire venir et soigner vos énergies de feu et de libido. EFFONDREMENT: glissade, écroulement, perte de sens et d'équilibre, perte des appuis solides (Voir terre, chute, sol ) Si d'aventure la route ou le chemin s'effondre sous vos pieds, vous voilà atteint dans vos profondeurs. Le sentiment de sécurité qui peut vous soutenir habituellement, (vos repères, habitudes, etc. )ne vous servent plus à rien. Votre sol a perdu sa consistance. Dans le meilleur des cas, c'est pour pouvoir aller explorer votre sous-so l, dans le pire des cas, c'est pour vous saper le moral et le reste. L'effondrement peut mettre à nu de nombreuses choses. Ce décapage peut-être salutaire pour les révélations nécessaires des secrets obscurs, ou la découverte de trésors mettant en évidence votre valeur. Mais un effondrement de type décapage violent, (glissement de terrain, inondation subite, coulée de boue, etc. ) peut aussi signaler un grave déficit d'énergie. Est-elle zen, épurée? Centrée sur l'essentiel du vide situé au creux de l'être, elle sera Orientale. Est-elle habitée par des bruits en excès, des paroles en trop, des images d’émotions ou d’apparat, des rituels parfois vidés de leur sens? elle sera traversée par vos angoisses de vide d'occidental actif. Est-elle blanche, pure, éthérée, au delà des matérialités terrestres et des lourdeurs quotidiennes? Ou bien sale des boues de l’existence, des fumées de la pollution mentale, des grisailles des oublis d’amour, des brumes de la torpeur du sacré? Est-elle sculptée, travaillée, pétrie de chair, d'amour, de sang et de lait? Est-elle fondée sur le sens moral et du devoir accompli, sur l'obligatoire et sur l'ordre, sur l'obéissance et sur l'abnégation? Ou peut-elle exister dans la beauté de l’écoute intérieure qui ne masque pas la voix du petit être humain? Est-elle habitée d'humains bien en chair, chantant, mangeant et buvant au nom de Dieu? Ou est-elle vide et froide? Est-elle sur une montagne, encore plus élevée, encore plus haute ou plus inaccessible? Est-elle lieu d'acceuil chaleureux ou lieu de méditation solitaire? Est-elle grande ou petite? Démesurément immense et écrasante ou insignifiante? Est-elle présente ou absente? Un gouffre s’ouvre sous vos pieds, creusé par l’absence ou la disparition de cette sainte église. Ce manque à être religieux s’inscrit-il dans votre histoire comme une perte fondamentale, une faille dans le rapport au sacré ou comme une nécessaire table rase pour une construction nouvelle? Est-elle fermée ou ouverte? Bras et portes tendus, pierres et corps accueillants ou trop froids? Et si votre mère est dedans, vous n'êtes pas près d'en sortir…. EGOUT: manque de D ou faute de goût. (Voir refoulement). Un fluide agréable vous emporte seul(e) ou avec quelques ami(e)s. Mais hélas, mille fois hélas, vous passez au-dessus d'une bouche d'égout et vous flairez qu'il y a là quelque danger, olfactif: c'est le refoulé qui refoule. Le refoulé est une énergie qui aurait dû rester bien cachée au fin fond de votre inconscient le plus lointain. Il peut être un vieux souvenir, un traumatisme, une situation fort désagréable, une parole destructrice, un geste déplacé, et peut prend moult autres déguisements. Si: -Le retour du refoulé est incohercible et il vous faudra avoir recours à un éboueur pour vous en débarrasser, un artiste pour le transformer, un ferrailleur pour le récupérer. -Le retour du refoulé est effrayant, vous aurez du mal à respirer et cela risque d'envahir vos poumons. Il vous reste le pince nez. -Le retour du refoulé est angoissant, vous risquez la noyade. -Le retour du refoulé est acceptable, vous pouvez flotter, vous laisser aller, ça flotte agréablement pour vous. -Le retour du refoulé est jouissif, vous y plongez avec délectation, vous en remplissez les poumons, vous retournez vous y abreuver. -Le retour du refoulé est invisible, utilisez votre intuition pour écouter ce qu'il peut vous dire. -Le retour du refoulé est visible, fuyez ça craint abominablement. Et puis, d'égout et des couleurs...cela dépend des personnes. ELECTRICITE: Energie vigoureuse qui ne se manifeste pas uniquement à l’utilisation d’un petit bouton.(voir feu,, lumière, courant). L’observation de cette énergie vous enseignera beaucoup de choses sur la vôtre. Est-elle excessive? Illumine t’elle tout?(Voir ampoule). Votre compteur a t’il disjoncté? Pire, avez-vous pété les plombs? Si vous vous mettez à rouler, sans contrôle, dans un véritable champ de cable électriques, croisez les doigts et priez. vous êtes dans votre cerveau et ca va mal. Pour tenter d'améliorer la situation de votre centre de contrôle qui a perdu les pédales, il va vous falloir étudier soigneusement votre anatomie et surtout vérifier votre cablage neuronal. Selon l'allure de vos cables, vous aurez peut-être une chance de détecter le lieu de la panne. Par exemple, si les cables grossissent et deviennent comme de larges courgettes vertes, vous pouvez être sûr(e) que vous avez un souci du côté de l'estomac ou du foie. Votre cablage vous indique en même temps la solution: mangez des légumes verts. Bien sûr, cette métaphore corporelle des cables bourrés d'énergie peut s'appliquer à de nombreux organes, si c'est l'un de vos organes qui est mis(e) à l'épreuve. Cet organe est engorgé(e), saturé, chaotique, mal cablé ou il y a même carrément une panne de secteur. Mais cela peut-être tout aussi bien, une veine (cablage plutôt de tendance bleutée), une artère (cablage rouge de diverses nuances), un muscle (cablages en faisceaux), une oreille (cablage audio), une zone cérébrale (cablage d'ordinateur), un oeil (cablage vidéo) ou le sexe (cablage sexy). Une ligne à haute tension passe de chaque côté de vous, et vous êtes piégé(e). Malgré l’épaisseur des gaines, vous sentez bien que vous rapprocher de cela va se révéler plus que néfaste à votre santé. Cet entre deux, ce no man’s land, cette frontière vous indique un passage difficile. Qui où quoi se trouve là, présente pour vous un excès énergétique impossible à employer pour le moment. Vous êtes dans l'entre deux. Le lendemain ou les jours qui suivent, veiller à ne pas exagérer dans vos capacités à supporter des conflits entre deux personnes et évitez de vous mettre entre les deux. Sinon, gare aux étincelles. Evidemment, si le conflit demeure strictement psychique, cela se corse. Il vous reste à travailler sur cette dimension du conflit entre deux et de l'excès énergétique. A moins que votre sang malmené, compressé, sur pressurisé, ne proteste à sa façon, en vous rappelant que fluidifier un peu les choses serait judicieux, que vos relations à autrui sont peut-être un peu (hyper)tendues, ou que vos actions survoltées vous conduisent tout droit à un surcroît de stress. Un réparateur pour votre électricité inconsciente, se nomme, sachez-le, un ou une psychanalyste. Et c’est plus cher que chez Darty. Alors n’attendez pas trop pour vous écouter d’un peu plus près. L'électricité peut devenir aussi une thérapie. L'électrothérapie, la stimulation antalgique, l'électro-acupuncture, l' électro-choc (risqué…) etc….Consultez votre médecin si dans l'un de vos rêves, une personne tente de vous soigner de cette manière. C'est tout de même moins risqué que d'aller mettre les doigts dans la prise pour accomplir votre désir inconscient d'etre sévérement secoué(e). S'il ne s'agit que de votre propre électricité statique vous faisant dresser tous les poils du dos, des jambes (ou d'ailleurs), la solution n'est pas médicale. Vous êtes tout électrique. Soyez donc plus coulant. Cela consistera à mettre du Yin dans votre Yang survolté. Passez, par exemple plus de temps dans votre baignoire, dans votre lit à condition qu'il soit bien orienté, (c'est à dire tête vers le nord si vous voulez vraiment vous reposer), près d'une fontaine ou d'un aquarium. Enfin, vérifiez que, à la tête de votre lit ne soit pas bardée de passage de fils électriques mal isolés, mal installés ou tout simplement en ecxès. Et si c'est votre zone génitale qui est concernée, il vous reste à trouver une solution rapide, efficace et agréable. Piles pour vibromasseur, prise TV pour films coquins, etc. A moins que vous n'optiez pour une solution plus naturelle qu'électrique, auquel cas votre énergie sexuelle peut tout à fait faire l'affaire pour être une métaphore "du tonnerre". Votre inconscient en a assez. Vous ne l'écoutez pas. Il vous menace donc de vous expédier des douleurs de nature électrique, des tensions crépitantes, des décharges musculaires, des orages neuronaux et des révolutions hormonales. A moins d'être profondément masochiste, vous ne confondrez pas cela avec le fait de vous envoyez en l'air pour de fulgurantes envolées extatiques. Si c'est une femme qui, en vous, subit ce genre de traitement de cheval, votre Yin est actuellement en pleine crise existentielle. Il a désobéi aux ordres du Grand Surmoi et voilà qu'il risque d'en payer le prix. Le discours de votre Surmoi est, généralement, profondément marqué par le machisme ambiant. Le voici: "Etre Yin ne veut pas dire ne rien faire, cré bon sang. Le laisser aller féminin et bien connu depuis la nuit des temps, aussi est-il judicieux, de temps à autre, de secouer le cocotier pour voir un peu ce qui peut en sortir." Aussi, dès le lendemain, laissez-vous aller à ne rien faire, justement, pour laisser votre Yin se la couler douce et se réparer. Laissez donc de côté votre Grand Surmoi. Ignorez-le car si vous l'écoutez après cette menace, il ne vous lachera plus. Sachez résister au chantage énergétique. Votre survoltage peut tout à fait se résoudre autrement qu'en action / réaction: empathie, sentiments, tendresse, caresses, etc. Si c'es t un homme en vous qui subit un électro-choc, vous avez regardé terminator avant de dormir. tant pis. Votre énergie Yang est en surchauffe et vous vous prenez pour superman, bourré de Yang jusqu'aux yeux. Vous aussi, vous auriez tout intéret à laisser se développer votre Yin, il est sûrement en manque. Votre énergie psychique se promène actuellement dans votre cerveau. Elle y fait l'expérience des transmissions neuronales. Ca vous fait un drôle de choc de découvrir que, oui, vous pensez. et peut-être ce petit choc va t'il favoriser un peu plus de pensées nouvelles. (Voir électricité) Vous venez de voir votre véritable visage intérieur et ça vous a fait un choc. Vous êtes, vous avez été, vous allez être choqué. Vous avez un peu chaud, OK? Vous avez vu quelque chose que vous n'auriez pas du. (Voir devinez quoi. ) ELEPHANT: pesanteur, poids, trompe, souris, gris.(Voir animal, hybride) Nonobstant le fait que ça trompe énormément, si vous ne vous apprêtez pas à vendre une voiture à un prix exorbitant ou à tromper, honteusement, votre conjoint(e), vous voilà nanti d’un lourd symbole. À moins que vous ne vous trompiez vous-même…. Combien pesez-vous? Non…pas dans la réalité!!! Votre pesanteur intérieure devient flagrante. Vous êtes lourd! Qu’ayez-vous dit ou fait la veille de ce rêve??? Les plus infimes cellules de votre corps vous l’indiquent et la pesanteur terrestre s’inscrit dans votre chair avec plus ou moins de bonheur… À moins que la lourdeur ne pèse sur vos épaules et que cet éléphant ne vienne signifier l’énormité d’une situation, d’une relation, d’une personne. Pourtant, n’allez pas croire que c’est de l’autre dont il s’agit…. C’est tout de même votre propre inconscient qui rend les choses pesantes. Votre animalité se présente sous une forme incontournable. Depuis combien de temps ignorez-vous les messages de votre instinct, de vos animaux intérieurs??? Si votre rêve ne trouve plus rien d’autre à faire que de vous expédier la cavalerie lourde pour se faire entendre, ouvrez grandes vos oreilles… Et si vous essayiez de barrir un peu??? Ou de le peindre en rose??? Si vous modelez un éléphant d'argile, voilà une piste imaginaire à développer. La terre vient vous offrir une piste de concrétisation. Mais, comme le colosse aux pieds d'argile, il y a tout de même une certaine faiblesse par rapport à ce symbole puissant, indéracinnable et lourd qu'est l'éléphant. Surtout s'il perd une oreille ou une patte et que vous ne puissiez pas les recoller. Une patte perdue, pas dix de retrouvées. gare aux entorses, aux faiblesses de cheville, aux tendons fragiles, aux glissades impromptues. Vous n'avez pas la patte solide sur terre. S'il vous poursuit, non pas de ses assiduités, mais de ses défenses, ce sont peut-être les vôtres qui devraient s'agiter un peu plus. Il y a du gros gibier à chasser: complexes psychiques mastodontes, méga grippe, agressions internes ou externes incontournables. A moins que les coups sourds que vous entendiez ne soit pas une course poursuite dirigée contre vous, mais les battements de votre coeur qui s'accélèrent un peu. Peut-être votre inconscient a t'il décidé d'en vérifier le bon fonctionnement. Ou encore que votre inconscient vous trouve paresseux(se) et a décidé de vous mettre au sport rapidement, à la course par exemple. Lorsque l'on sait qu'une bonne visualisation mentale d'un mouvement mobilise déjà une contraction musculaire. pourquoi ne pas envisager le sport nocturne lorsque c'est nécessaire? ELEVATION: montée énergétique, verticalité, sens du sacré, ouverture au divin. (Voir vague, hauteur ) Moins musculaire que la montée, l'élévation peut se faire plus en passivité, en ouverture, en réceptivité. L'esprit peut se dégager de la pesanteur de la chair de mille et une manières: papillon, oiseau, ange, souffle de vent, montgolfière, envol, et bien d'autres encore. La méthode que vous allez employer vous révélera quelle est votre aptitude à aspirer à une dimension aérienne, divine et spirituelle. Si vous y allez en ascenseur, en avion ou en fusée, vous n'avez pas encore renonçé à l'utilisation d'erzatz mécaniques manquant un peu de subtilité et de douceur. Quand à l'utilisation d'un bus, vous avez vraiment l'esprit très retord. Lors de cette tentative d'élévation de votre pauvre chair humaine, votre ange gardien personnel est à même de vous aider et de vous accorder les mérites correspondant à l'effort déployé. Le mérite sera proportionnel à: -L’énergie dépensée si vous tombez sur un ange stakhanoviste. -L’ingéniosité déployée, si vous avez affaire à un ange créatif. -L’utilité d’une technique innovante et efficace pour la communauté humaine, si vous êtes face à un ange syndiqué. -L'efficacité psychique et/ou somatique d'une telle mobilisation énergétique vers le haut, si vous avez affaire à un ange médical. -La transformation de l’énergie respiratoire en énergie spirituelle si vous avez affaire avec un ange Bouddhiste. (Rare). Mais encore faut-il savoir comment l'appeler cet ange gardien. Chercher son nom peut vous prendre un certain temps. Aussi, parfois, il vous faudra entamer l'escalade seul(e), sans aide spirituelle et utiliser vos seules pauvres forces physiques irrémédiablement humaines et limitées.(Voir monter). Et là, ca va être bien plus dur. En effet, mobiliser vos muscles alors qu'ils sont en pleine béatitude nocturne ne sera pas une mince affaire. Vous apprécierez d'autant plus l'intervention angélique qui ne saurait tarder. Ne désespérez surtout pas. Il arrive, il n'est pas loin, il vient! ELEVE: Apprenti, enfant, receveur de leçons, position asymétrique, désir d'apprendre, soif de savoir, retour en arrière. (Voir compétition, école). Si vous retournez pour la trois cent cinquante et unième fois sur les bancs de l'école qu'elle soit primaire, primitive, bachelière ou universitaire, votre obstination force l'admiration. Votre inconscient vous signale votre identification massive à la position d'élève. Plusieurs sortes peuvent hanter vos rêves et vos bancs: -Le "fond de la classe" vous entraînera dans des rêveries solitaires ou groupales, d'une rare qualité. -Le "premier rang" vous entraînera dans des discussions ou des fayotages avec le professeur d'une rare qualité. -Les rangs intermédiaires vous entraîneront dans des discussions et des élucubrations, diverses et variées de qualités diverses elles aussi. Peut-être serait-il temps, pour vous, de changer de position. Dans votre lit, par exemple, pour commencer. Puis dans votre vie. Vous avez sûrement, vous aussi, des choses à enseigner. ENCEINTE: Vibration, rondeur, résonance, son.(voir pilule, accouchement) Vous rêvez que vos enceintes hi-fi ont bien besoin d'un bon nettoyage. Elles sont poussiéreuses, sales, pleine de toiles d'araignées. Obtempérez. Un bon ménage est nécessaire. -De votre chaîne hi-fi. -de vos oreilles. -de vos cordes vocales. Si la veille, vous avez rêvé de femmes enceintes, de leur deuxième ou troisième enfant, n'y voyez aucun lien. Vous pouvez, toutefois, tenter un ménage, pour accueillir un ou une visiteuse dans de bonnes conditions: -de votre utérus. -de votre nombril. Si c'est la vibration qui vous est la plus sensible, il serait peut-être judicieux de vous pencher sur les émanations sonores du côté de l'oreiller voisin. Si vous avez un gros, gros ventre et que vous rêvez que vous êtes enceinte, pas d'affolement. Vous êtes peut-être juste un peu ballonnée et votre inconscient est taquin. Ou enclin à la publicité. Il faut bien que tout le monde vive. Les pharmacies l'ont fait, vous en avez rêvé. Le monde à l'envers! Sinon, pourquoi aurait-on inventé les pilules de minceur et autres ventres plats, si ce n'était pas pour vous faire oublier votre fécondité première et vous faire croire que l'anorexie est un modèle enviable? Qui donc a si peur de cette fécondité pleine d'énergie. Vous ou d'autres. ENFANT: Si ce sont le ou les vôtres, vous retournez vous occuper de vous-même dans des dimensions anciennes, enfantines ou carrément infantiles, de votre moi. (voir bébé, accouchement) Si ce ne sont pas le ou les vôtres, vous retournez-vous occuper de dimensions de vous-même dans des dimensions anciennes, enfantines ou carrément infantiles de votre moi. Et, en plus, vous y ajoutez la mauvaise foi extrême, de ne pas vouloir reconnaître qu’il s’agit de vous. Cet enfant c'est votre dimension enfantine ou même carrément infantile. Mais finalement c'est vous, vous, vous et vous. Votre moi, votre ego, votre nombril, exigent son quota d’attention à l’instar de l’enfant qui exige tout, tout de suite. Que fait donc cet enfant de rêve???? Il vous ennuie? Peut-être êtes-vous un tantinet trop sérieux dans votre vie bien rangée. Il hurle??? Aie aie aie…prenez une feuille de papier pour faire quelques gribouillages avant de tomber malade. Il souffre???Massez-vous, coconnez-vous, achetez-vous une sucette ou une tétine, allez voir vos parents, criez, faites n’importe quoi, y compris sucer votre pouce, mais vite, il y a urgence. Il tombe à l’eau dans un canal sombre, s’obstine à marcher dans des eaux putrides et dégoûtantes, menace de se noyer, là ça craint vraiment. De belles et jeunes énergies vont se dévoyer, se salir, disparaître à tout jamais dans les eaux de l’inconscience. Agissez!!! Et si c'est vous qui l'avez poussé(e), vous devriez vous interroger sur vos pulsions agressives intérieures, car profiter de la faiblesse d'un(e) enfant, c'est làche. Souvent, d'ailleurs, ce(tte) pauvre enfant fait les frais d'une agressivité que vous n'osez pas diriger vers un adulte qui, lui(elle) pourrait se défendre. A méditer. Voir plongeon. Vous le jetez à la poubelle??? Alors là, plus personne ne peut rien pour vous!!! S’il ou elle vous espionne pendant l’acte réservé aux grands….Vous n’étiez pas à l’école le jour de l’éducation sexuelle et vous faites les travaux pratiques un peu en retard.(Voir Coït). S’il vous appelle papa ou maman, vous voici interpellé dans votre rôle de parentalité (réelle ou imaginaire). Quelle est votre façon à vous d’être parent? Est-ce relié à votre façon d’aimer, de donner, de prendre soin, de protéger, de porter, de transmettre, de structurer, et bien d’autres choses encore? Si l’enfant est un nouveau-né, magnifique, doux, splendide, tout auréolé de lumière, restez modeste, vous n’êtes pas la future mère, ou le futur père, d’un nouveau prophète. Vous avez, enfin, daigné reconnaître votre nature divine et la dimension sacrée de la vie en vous. Une autre question se pose: comment prenez vous soin de cette dimension de l'enfant en vous? Cette façon de faire vous donnera des pistes sur vos capacités à prendre soin de l'être ou pas: Si vous l’emmenez à la pêche, surveillez bien vos faits et gestes. On en connaît qui s’en sont débarrassé de bien vilaines manières. Si quelqu’un tente de vous le ou la voler, et en particulier votre belle-mère ou votre beau-père, dites non à la prochaine phrase que celle-ci ou celui-ci vous dira. Surtout si c’est: " Alors ça va??? ". Il y a, de toute façon, un reproche contenu dans la phrase, alors…. Si quelqu'un le ou la refuse, essaie de vous empêcher d'être en contact avec votre enfant, et surtout s'il s'agit d'une personne de votre famille, vous voici face à l'origine de ce qui bloque votre spontanéité enfantine. Jouez, jouez, jouez!! Si vous ne savez pas vous en occuper, si vous vous sentez froid(e), énervé(e), excédé(e), c'est votre méridien du cњur qui est bloqué. Il y a un point, juste au creux de votre aisselle, c'est le début. Vous feriez bien de vous en souvenir, la prochaine fois qu'un enfant vous énerve. Massez-vous sous le bras avec amour et vous verrez bien le résultat… Il est nécessaire d'assurer la protection de l'enfant. Quelle que soit la personne qui s'en vient agresser ou déranger à peine votre enfant intérieur, il est fondamental que vous puissiez mobiliser en vous, l'énergie nécessaire pour le défendre. Par le cri, la parole ou même la lutte. Si lors d'un rêve, cette énergie vous fait défaut, n'hésitez pas, le lendemain, à prendre la défense d'un(e) enfant, à jouer, à perdre du temps et à ne pas vous laisser ennuyer par des détails sans importance. Si elle ne vous fait pas défaut, youpi, vous pouvez écouter et respecter votre enfant intérieur! Si votre enfant intérieur casse des objets précieux et que vous deviez en payer le prix, notez bien de quoi il s'agit, du nombre des objets, de la manière dont cela a été brisé: -Quelque chose de votre enfance vient de vous être enlevé. -Vous avez enfin déchiqueté votre vieux doudou. -Vous ne savez plus apprécier, à leur juste valeur, la saveur des choses. Remerciez votre enfant intérieur, (et aussi dans la réalité), de vous priver de ces objets que vous aviez cru de valeur et qui n'étaient que du matériel!! Ah mais! -S'il y en a deux, vous venez, une fois de plus, de re-visiter votre lien avec votre double enfant et d'essayer d'en faire le deuil d'une manière pour le moins définitive. Vous faites du cheval et vous essayez de prendre votre enfant avec vous, sur un poney, en tenant une corde, un lien reliant les deux: -Soit vous avez quelque chose à enseigner à votre enfant intérieur en ce qui concerne le fait de prendre les rênes en main. -Soit vous devriez écouter le message de cette énergie enfantine, certes, mais parfois plus intense et ludique que la vôtre. Et surtout vous y relier. -Soit vous devriez décidément, lui faire un peu plus confiance. Déliez le et laisser le aller. Si votre enfant porte un vêtement tâché, au lieu de vous lamenter sur la honte, la catastrophe et l'impossibilité de le laisser aller ainsi, pas propre sur lui, trouvez des moyens plus créatifs de vous sortir de ce fantasme culpabilisant au possible: Par exemple, faites encore plus de tâches de couleur tout partout autour, comme une peinture abstraite et pleine d'énergie. Cela vous permettra de laisser aller votre créativité naturelle et de ne plus vous obnibuler sur cette fichue tââââââche. (Mais non, vous n'en êtes pas une!). Et ne laissez personne vous faire croire au péché originel pour une toute petite tâche de chocolat. Votre enfant a disparu et vous le cherchez toute la nuit. Votre inconséquence a permis que vous puissiez perdre cet être précieux et irremplaçable. Vout vous sentez un mauvais père ou une mauvaise mère et vous battez votre coulpe en cauchemardant sans discontinuer. Vous êtes trop sérieux. Votre enfant intérieur vous a fait une blague pour vous faire entendre quelque chose. Une fugue, c'est toujours pour vous rappeler la présence à travers l'absence. Une telle demande d'amour ne peut être ignorée sans danger pour vous-même, votre coeur, votre âme d'enfant et votre enfant réel s'il ou elle s'est déjà incarné sur cette bonne vieille terre où vous vivez. Votre enfant extérieur, s'il ou elle existe dans la réalité, peut venir faire écho à votre enfant intérieur. Mais il est important de ne pas les confondre! Si vous essayez de réformer, de transformer, d'éduquer, de contraindre, voir de dresser votre enfant, souvenez vous qu'il y aura de la rebellion. Aussi bien dedans que dehors. Les deux peuvent se révéler très douloureux. ENNEMI: Contraire d'ami, opposé(e), maître à penser bouddhique pas très catholique. Humain. Porteur de poutre. Elagueur. Vous. (Voir lutte, agresseur, guerre, menace, réconciliation) S'il ou elle vous embrasse sur la joue gauche, vous vous êtes trompé(e) de symbole. (Voir ami ). Ou vous dormez sur votre joue gauche et le doux contact de votre oreiller vient vous suggérer des rêves caressants. S'il ou elle vous gifle à toute volée sur la joue droite, révisez votre évangile selon Saint Thomas. Quelques comparatifs avec la loi du Talion, (nettement moins économique sur le plan énergétique), devraient vous éviter une rude bataille intérieure. À moins qu'un repli désagréable de votre oreiller se signale ainsi à vous pour vous faire changer de côté et tendre l'autre joue à votre oreiller pour un sommeil divin. Un ou une ennemi(e) se présente, en chair et en os. Quelle dimension de vous-même peut bien vous en vouloir à ce point là? -Votre estomac après un repas bien lourd à digérer. -votre foie après de rudes libations alcoolisées. -votre cerveau après quelques heures d'études. -vos muscles après 3 heures de course effrénée. -votre rate qui en a assez de se dilater. -votre cage thoracique qui proteste, étouffée par vos tensions musculaires de stress. -(Et il en reste bien d'autres encore que votre imagination trouvera aisément). Il y a aussi l'ennemi psychique …. Celui ou celle qui vous fait douter de vous jusqu'à la nausée, vous suggère de rester endormi(e) même en plein jour, vous fait des croche-pied, vous cache vos clefs et vous broie les nerfs à développer une stratégie sonore des plus déplaisante: " T'es moche, t'es stupide, t'es laid(e), t'es bon(ne) à rien, t'endors tout le monde, tu pues, t'es sale, etc….." -Vous pouvez toujours tenter de vous persuader que vous êtes fou ou folle et que vous avez des hallucinations auditives. -Vous pouvez aussi croire qu'il y a juste de l'écho et que ça vient de votre voisin, votre collègue, votre parent ou conjoint (et autres).Ce qui n'est pas non plus très économique en termes relationnels et peut conduire à certains quiproquos. -Vous pouvez aussi décider qu'il fait bien bon dormir sur vos deux oreilles et vous les boucher….car l'ennemi, c'est finalement toujours un petit bout de vous. Il ne vous reste plus qu'à l'aimer comme vous-même.. Alors, un jour, votre ennemi(e) vous dira en face, droit dans les yeux: "Tu as de la valeur et je la reconnais". Vous tomberez dans les bras l'un de l'autre. Réconciliés(e). Et vous vous réveillerez.Car ce n'était qu'un (mauvais) rêve… L'ennemi peut, toutefois, se transformer, non pas dans sa réalité (ce serait trop beau), mais dans le regard que vous portez sur lui ou sur elle: -Si, par exemple, il(elle) devient flou (et non pas fou, quoique. ) votre vue perd de la précision. Deux options, parmi d'autres, peuvent vous guider dans l'explication de cette mauvaise vision et donc appréciation des choses: *Votre inconscient vous signale une myopie psychique navrante, qui ne vous permet pas de voir votre ennemi tel qu'il(elle) est et vous risquez de vous fourvoyer dans votre relation avec cette personne. Ouvrez les yeux sur lui ou elle. Il (elle) est peut-être pire encore que vous ne le pensiez. *Votre esprit vous signale que vous n'avez jamais vu très clairement la situation et qu'il vous faut changer de regard. Finalement, il (elle) est peut-être bien mieux que vous ne l'imaginiez et c'est votre interprétation qui le (la) diabolise. -Si votre ennemi prend un air désolé, qu'il vous semble faible, larmoyant, à prendre en pitié, bref que vous puissiez enfin prendre votre revanche sur lui, observez bien votre réaction. Revancharde ou chrétienne?? Méditez bien la question, car votre pire ennemi peut-être vous-même, et vous risquez de vous renvoyer la balle avec ardeur. -La compréhension de votre ennemi peut être source d'apaisement. Si vous prenez conscience des difficultés qu'il ou elle a pu rencontrer, si vous pouvez voir plus objectivement, les aspects positifs de ses accomplissements, vous êtes en bonne voie. Pour le pardon, ou tout au moins la compréhension et donc la mise à distance de vos émotions violentes et négatives. Car pour finir, c'est tout de même votre propre bile qui risque de vous nuire à l'estomac. -La place qu'il ou elle occupe vous semble soudain, beaucoup plus petite. Réjouissez-vous, l'énergie dévorée par une telle situation diminue. Vous relativisez les événements, vous ne vous laissez plus envahir par un excès de colère, de haine, de revendication, d'émotion forte et sans distance. -Et s'il ou elle vous offre une fleur, ne cherchez pas tout de suite de quelles arrières pensées il s'agit, ou si c'est un poison. Appréciez sa vision, son odeur, sa présence. Toute personne peut évoluer positivement, surtout si vous vous souvenez que ce fameux (se) ennemi(e) est, encore et toujours, une partie de vous-même. La délicate situation de l’entre-deux peut se décliner de maintes façons, positives ou négatives Hésitante, double, enrichie, catastrophique, etc….Vous pouvez devenir peseur d'idées, coupeur de cheveux en deux ou en quatre, comptable, commissaire priseur (c'est l'autre qui choisit et décide, vous n'avez plus qu'à adjuger), ou Samson, écartelé entre ses deux colonnes, privé de sa force. Entre deux feux ou entre deux eaux, voilà une situation bien inconfortable dont les Orientaux, avec leur Yin et leur Yang, se tirent bien mieux que les Occidentaux et leur écartèlement incessant. Un peu de ceci dans un peu de cela et la torture moyenâgeuse cesse aussitôt. Une version négative peut être parfaitement illustrée par le déchirement ressenti par un enfant, lorsque les deux figures parentales ne sont guère compatibles ou accordées. Des rêves mettant en jeu des enfants et des choix impossible peuvent venir fleurir dans votre inconscient si tel a été le cas pour vous. En effet, si vos parents vous ont fait subir, durant votre enfance, ce sentiment de devoir choisir, préférer, soutenir, valoriser l'un des parents au détriment de l'autre, vous risquez fort de passer votre temps, ensuite à faire joujou avec des balances. Entre les deux mon coeur balance et la pesée des coeurs devient ensuite, une façon d'être dans le quotidien qui pose bien des problèmes: de choix de partenaire, de doute sur sa validité, de valses d'hésitations et de pulsions adultérines. Et si vous passez la tête entre deux barreaux, c’est carrément un sentiment d’étouffement ou d’emprisonnement qui aura été le fruit d’une telle situation d'écartelement entre-deux. Le doute, l'impossibilité de choisir, de trancher, de décider en seront les rejetons possibles. (Voir grille ) A moins que vous ne soyez resté(e) coinçé(e) dans le passage intial lors de votre naissance. Interrogez votre mère si ce genre de rêve insiste, ça vous évitera de vous arracher les oreilles et/ou les cheveux lors de ce genre de rêve qui peut insister salement. Une solution possible à cette situation est d'établir des liens. Des liens entre deux. Entre deux personnes et vous devenez marieur(se). Des liens entre deux idées et vous devenez professeur,chercheur, écrivain ou homme politique. Des liens entre des personnes de culture, religion ou pays différents et vous devenez diplomate, ambassadeur ou spiritualiste. Des liens entre vous-même et vous devenez psychanalyste. Des liens entre haut et bas, et vous devenez mystique. Des liens entre dedans et dehors et vous devenez ésotérique. Des liens entre votre inconscient personnel et celui des autres, et vous devenez Jungien. Des liens entre vous et votre voisin(ne) de lit et vous devenez plus chaleureux(se).(voir pont) L'entre deux peut être aussi, ce no man's land entre deux frontières. Y demeurer souligne une difficulté à sortir de vos limites corporelles (vous n'êtes pas prète(e) pour la sortie extra-corporelle. ) ou psychiques. Vous ne pouvez pas encore aller explorer vos zones étrangères et vous découvrir plus en profondeur. ENVOL: Acte totalement inconscient consistant à vouloir s’élever au-dessus de la triste réalité des choses. Pratiqué régulièrement par un certain Icare, avec les conséquences que l’on sait. (voir, hauteur, sauter, liberté,élévation, ange ) L'envol présage deux choses le vol et l'élévation. La première peut demeurer un moment agréable et planant, la seconde peut devenir extatique et conduire au nirvana. Pour pouvoir voler, il faut pouvoir s'envoler, décoller, quitter le sol et les amarres terrestres. En résumé, il faut oser. Et ce n'est pas toujours si facile que cela! De nombreuses méthodes sont possibles: sauter à pieds joints (et ne pas le fumer), sauter à cloche pied, sauter d'une falaise, d'une tour ou de tout autre lieu élevé, devenir léger, vous métamorphoser en papillon ou en chouette, prendre un avion, votre pied, etc. Mais, si vous vous accrochez désespérément à tout ce qui vous tombe sous la main pour ne pas décoller, votre matérialisme navrant vous prive d’envolées lyriques, mystiques ou tantriques. Observez bien ce qui vous retient: une ancre, un boulet (personne ou objet. ), une idée, une situation, un enfant, une responsabilité, un sentiment de culpabilité, un souvenir, une racine ancestrale, du lierre, etc. Le lâcher prise, ça vous dit quelque chose??? Il y a le lâcher prise psychique et physique. Un excellent signe pour savoir si vous connaissez le lâcher prise physique, ce sont les soubressauts avant de dormir. En effet, si vous avez l'impression de chuter, tomber dans un trou, perdre pied, il y a fort peu de chances que votre sécurité intérieure vous permette de vous laisser-aller. Cela signifie, entre autre, que quelques tensions musculaires peuvent subsister. Et si c'est, en particulier au niveau de votre bassin, là où se trouvent vos ailes iliaques,(si si, c'est leur nom, vous avez des ailes au bassin. ), inutile, alors d'espérer vous envoler. C'est encore votre libido qui bloque. Après l'envol, le retour est nécessaire. Il est possible que ce soit l’atterrissage qui vous pose problème. ( Voir parachute ) Réintégrer votre dimension charnelle après vos divagations aériennes peut vous poser moults problèmes. Depuis la glissade jusqu’à la jambe cassée, en passant par l’écrasement pur et simple, vous allez pouvoir décliner diversement votre retour dans votre peau. Etre bien dans sa peau n’est pas toujours si aisé à vivre quand on a pris des libertés nuageuses. A moins que vous ne trouviez votre peau légèrement plissée à votre réveil, ce qui s’explique par votre mauvais atterrissage. Vous l’avez mal ré-enfilée, secouez vous un peu et çà ira mieux. La question est, avant tout, de savoir pourquoi vous vous envolez, quelle est votre véritable intention: fuite de la dure réalité, aspiration mystiques et spirituelles, nostalgie d'une ancienne incarnation en oiseau, circulation d'énergie dans le méridien du poumon, plongée imaginaire dans une bulle d'air pulmonaire, métamorphose en ange, etc. (Voir vol ). EPAULES: Lieu du corps où viennent se concentrer toutes les gaffes enfantines. Vous rentrez la tête dans les épaules, comme une tort-tue.(voir sac à dos, double, cou). Des épaules de footballeur américain, à moins qu’elles ne correspondent à une réalité certaine, peuvent vous guider sur le chemin de tensions musculaires excessives. Vos fibres musculaires, malmenées par une mauvaise position, protestent. Si vous cessiez de les laisser monter jusqu’à vos oreilles par un réflexe de protection, vos épaules vous en seraient reconnaissantes. Il est certes, moins satisfaisant sur le plan narcissique, d’avoir la sensation (à l’instar de nos amis les chimpanzés) de posséder de longs bras qui tombent, mais c’est meilleur pour la détente. Si vous rêvez que vous massez quelqu’un ou que vous êtes vous-même massé(e), prenez le message au pied de la lettre. Essayez…. Devinette: Un bout qui pique et l'autre pas. Sur lequel allez-vous poser votre doigt. Si vous êtes tiré(e) à quatre épingles pour paraître à votre avantage ou bardé(e) d'épingles comme un hérisson tout droit sorti de chez l'acupuncteur le plus proche, vous n'en tirerez pas les mêmes signifiants symboliques possibles. Quel que soit le cas dans lequel vous vous trouvez, il est toujours bien plus judicieux de retirer votre épingle du jeu et de refuser de jouer à ces jeux de sadiques. EPONGE: Passez la. Vous hésitez à la donner à quelqu’un qui vous a récemment nuit ou ennuyé(e), vous n’êtes pas en train de lui pardonner: -Si vous êtes chez lui ou chez elle, cette situation vous a donc bien mis(e) hors de vous. -Si vous ruisselez de colère, l’éponge vous servira, de toute façon à vous. -Si vous transpirez de peur, une douche serait plus judicieuse. Garder une éponge pour vous souligne que vous souhaitez garder cette énergie de purification, de nettoyage, pour votre propre psychisme. Neuve, vous entrez dans une possibilité de rénovation psychique. Évitez l’eau de javel si vous ne voulez pas que votre refoulement soit définitif. En effet, cela risque, de toute façon de resurgir ailleurs. ERECTION: Tension énergétique intense. Mise à la verticale. (Voir bander ) S’ériger telle la colonne de la place Vendôme vous est proposé. Levez-vous donc, monument historique, au lieu de régresser dans cette horizontale nocturne. Votre libido vient de retrouver sa voie naturelle, normale, classique, génitale et donc psychologiquement évoluée, si vous êtes un homme. Cela dépend, bien sûr, de ce que vous en faites ensuite…. Femme, si vous constatez une telle émergence dans l'un de vos rêves et sur un partenaire masculin attirant, souvenez -vous que vous pouvez retirer beaucoup d'énergie lors de la consommation d'un acte sexuel, source d'une énergie Yang, dans ce cas là. Si cela vous est possible, ne vous privez surtout pas de cet apport énergétique, toujours le bienvenu pour recharger vos batteries, en particulier en fin d’hiver. Si la saison ne correspond pas, vous pourrez toujours patienter. Si vous ne pouvez assouvir votre soif énergétique avec un partenaire réel, il vous reste à crier " Yang, Yang, Yang " par la fenêtre, le lendemain, on ne sait jamais…. Blancs, purs, larges et de marbre précieux, vous voici en route pour l’élévation spirituelle. A l’image de Jacob escaladant son échelle aux côtés des anges qui y montent et y descendent, vous voilà parti(e) à l’assaut des cimes du ciel. Vos vertèbres, blanches, pures, larges et de minéralité précieuse, vous y invitent avec joie. Et si vous êtes en train de monter en dansant, votre esprit accompagne la lente remontée de l’énergie le long de votre colonne. Bien sûr, si c’est sale, sombre, étroit, racorni et cassé, et si en plus vous les descendez à toute vitesse, en tombant ou en trébuchant sans cesse, un bon ostéopathe pourrait peut-être vous redresser tout cela. À moins que cela ne soit votre position dans la vie, qui ne soit pas tout à fait source de circulation harmonieuse entre les différents étages. Et s'il y a de l'eau qui coule, ouh la la, bonjour l'humidité intérieure totalement néfaste à vos vieux os! A moins que de l'énergie Yin, aquatique, féminine, ne se signale comme nécessaire à vos raideurs internes. Là encore, c'est une question de discernement. Etes-vous emporté(e) par le flot ou délicatement berçé(e)? Etes-vous purifié(e) par une eau claire, ou submergé(e) jusqu'aux narines telle une antilope aquatique effrayée? Tout de même, de l'eau dans les escaliers, ça sent le dégât des eaux. Vous avez oublié de fermer un robinet quelque part, narines, yeux, vessie, etc. S'ils sont de plus, fort encombrés d'objets divers et variés, appartenant à vous, à d'autres, à vos voisins, à votre famille, vous voilà nanti d'une belle série de tensions musculaires excessives. Comment voulez-vous monter et descendre dans un tel embrouillamini. Il vous reste le tri et l'évacuation. Rendez à César ce qui est à césar, que diable….(Voir appartement ). Un escalier extérieur pose le problème différemment. Fait de bois, le voilà qui vous signale qu'une énergie terrestre, naturelle, ferait bien de se frayer un chemin en vous-même. Pour le moment, elle est trop à l'extérieur. Traduisez: inclure l'énergie bois dans votre colonne: Sortez plus souvent vous ressourcer dans la nature, vous gratter le dos contre un arbre pour détendre les muscles de votre colonne ou investissez dans un escalier d'intérieur en bois.(Moins métaphorique). Vous descendez laborieusement, une énorme valise dans un escalier fort étroit. Une énergie est en train de descendre en vous-même, lourde pesante et avec bien du mal à traverser le lieu dans lequel elle était bloquée. Si cet escalier est de plus, en spirale si serrée qu'il en devient annelé, vous errez (encore) dans vos intestins. Trois conseils: -Cessez de vous identifier à une merde. Ou de laisser d'autres personnes le faire à votre place. -Méditez sur la transformation de la merde, de la boue, de la fange, de la vermine, de ce qui est bassesse, saleté, basse fosse en pierres précieuses. (Le reste de votre rêve vous indiquera dans quelle situation ou dans quel rapport humain il conviendrait de modifier votre vision des choses). -Evacuez. Fuyez. Sortez. Respirez. Marchez. Large et ample, vaste et royal, votre esprit se déploie avec aise dans vos allers et retours énergétiques entre haut et bas. Cela bien sûr, s'il n'y a pas de cage à cet escalier. Assis(e) sur une marche, vous vous laissez descendre en douceur, marche après marche, comme sur un toboggan ou un escalier roulant. Plus d'effort à faire, tout baigne. Vous laissez un peu aller les choses et vous pouvez vous reposer. Ce qui, lié à l'image de l'escalier est d'autant plus remarquable, car il serait plutôt synonyme d'effort à faire, de monter, de difficulté. Vous avez su les contourner et laisser circuler librement l'énergie. Les tensions et les efforts redescendent vers la terre, le bas, le lacher prise. Laissez glisser, en plus, vous êtes bien assis. En spirale, une belle image symbolique de votre énergie se déploie devant vous. Monter ou descendre devient alors, enivrant, osez…Selon les hindous, deux nadis, deux canaux énergétiques se déroulent ainsi de chaque côté de la colonne vertébrale. Si deux escaliers se croisent, vous revisitez le caducée médical. Cette double spirale vient s'inscrire comme une image thérapeutique en soi. Profitez-en. Et si un petit malin vous demande " est ce qu’elle y est? ", ignorez donc ce trouble fête. Surtout s'il s'agit de votre belle-mère, car elle y est sûrement. ESCLAVE: Quota énergétique bloqué par un(e) esclavagiste psychique. Si l'esclavage a été aboli depuis belle lurette, votre inconscient n'a pas forcément pris lecture du texte. C'est historique, dépassé et du passé. Un élément de votre psychisme n'a pas évolué et a tressé une cage autour de cette belle énergie qui ne demandait qu'à se déployer avec plaisir, à s'envoler, à se libérer. Enfant, vous avez cru que l'utilisation d'une telle méthode, chantage, extorsion de fonds énergétiques, fausses paroles, rapt de votre espace psychique, était le lot du commun des mortels. Adulte, vous pouvez contribuer à libérer ces énergies bloquées dans des schémas de fonctionnement infantiles. De nombreuses solutions sont possibles entre la découverte de la bonne clef jusqu'à la démolition radicale de la cage. ESSENCE: Energie motrice préhistorique et pour le moins polluante, mais parfois nécessaire.(Voir pétrole, voiture) Vous avez trop d'essence dans votre voiture. Vous en faites beaucoup trop. Votre énergie est débordante, certes, mais votre moteur va t'il pouvoir intégrer toute cette énergie motrice? Votre inconscient est joueur. Il vous signale, par une inversion, que vous allez tomber en panne d'essence. C'est très Yin et Yang. Forcément, après un trop, il y aura un manque compensatoire. Vérifiez-votre niveau énergétique! ESSUIE GLACE: Balayage, va et vient, éclaircissement, gauche-droite, hésitation, entre deux, nettoyage, etc…(voir voiture, entre deux) Votre obsession du ménage vous poursuit même la nuit. Votre front présente de nombreuses rides et votre esprit de rêve s’emploie à vous les améliorer à sa façon. Vous froncez les sourcils, crispé(e) et vous feriez mieux de balayer tous vos soucis d’un geste ample et délié. Vos lunettes sont bonnes à nettoyer, à moins qu’elles ne soient cassées et vous voyez vraiment très flou. Votre inconscient aura beau faire, cela le restera. Il vous faudrait éclaircir une situation. Si votre ça, armé d’un essuie glace s’en va pourfendre un(e) ennemi(e), vous risquez une punition exemplaire de votre petit policier intérieur préféré. Votre énergie Yin et votre énergie Yang tirent la couverture chacun de leur côté. Un coup c’est Yin, un coup c’est Yang. Patience, à force de balayage votre énergie finira par mieux circuler. Vous hésitez entre deux. Vous vous répétez souvent. Vous avez regardé un match de tennis avant d’aller vous coucher. Vous devriez balayer sous votre lit. Vous dormez en agitant votre tête de gauche à droite. Vos paupières, lassées de leur classique mouvement de haut en bas, s’essaient, en douce, à une autre possibilité latérale. Vos muscles palpébraux envoient, par conséquent, des messages incohérents à vos neurones engourdis. Quelqu’un essaie de vous hypnotiser et c’est vraiment un amateur. Il ou elle a confondu pendule et essuie glace. Vous devriez changer vos essuies glaces, ils sont fatigués. Les Indiens disent qu’il faut toujours balayer entre soi et l’autre, c’est à dire exprimer ses sentiments, pour que la relation soit bonne. Enfin, si une personne semble plus préoccupée du fonctionnement des petits balais que de la route à suivre et qu’elle perd le contrôle du véhicule, ne suivez pas ses conseils. Il y a d’autres moyens de se conduire dans la vie que de balayer. ESTHETIQUE: Façade à ravaler, extérieur, surface de la peau, etc… Vous avez fort envie de vous rendre dans un lieu voué à la rénovation cellulaire de surface, une officine d'esthéticienne. Vous venez, en effet, de découvrir avec horreur trois ou quatre comédons pleins à craquer d'une substance blanchâtre et toute prête à aller s'esbaudir avec joie hors de ses limites conventionnelles. Votre narcissisme a perdu trois points. Votre esprit de rêve vient de faire la désagréable expérience de s'échouer dans un ravissant bouton d'acné situé sur votre tempe gauche, à deux doigts au-dessus de l'њil. Il était tranquillement en train de suivre son petit bonhomme de chemin, tout prêt à achever sa course commencée le long du méridien du triple réchauffeur, lorsque qu'un dérapage a eu lieu. Glissant sur une surface peaucière de type mixte ou grasse, il est allé s'échouer lamentablement, dans votre comédon temp(l)ier. Furieux de ne pouvoir accomplir sa randonnée habituelle de décrassage énergétique, il vous le fait savoir. Une solution apte à consoler votre énergie, serait, dès le lendemain, de masser votre méridien du triple réchauffeur. Du moins, la fin de ce dernier. Il s'achève en passant derrière votre oreille, remonte le long du pavillon, surfe sur votre tempe et vient se déposer au pied de la pointe de votre sourcil. A masser en cas de fraîcheur excessive de votre corps ou de boutons d'acné perturbateur de l'harmonie du flux. (PS: Si le bouton d'acné se trouve ailleurs, veuillez vous reporter à la carte des méridiens pour connaître le lieu de la perturbation énergétique et les points de massage à débloquer. Une autre solution, plus radicale peut s'offrir à vous: Vous rêvez vous vous le percez. Sur le plan narcissique, toutefois, vous n'avez aucune chance, mais alors vraiment aucune que votre miroir, qui vient de se prendre une giclée dans l'њil, s'extasie sur vos qualités esthétiques, d'une voix vibrante d'un humide trémolo. Votre inconscient, parfois, manque du plus élémentaire tact et vous met face à des dimensions de vous-même inavouables. C'est bien pour cela qu'il vous conseille d'aller cacher tout cela sous une couche de crème. Hélas, mille fois hélas, les crèmes psychiques n'existent pas. Cette manњuvre de ravalement de façade est donc vouée à l'échec. ETAGE: Passage supérieur ou inférieur. Circulation d'énergie entre deux niveaux psychiques. Grosse fatigue suivant le nombre et la présence ou non d'ascenseur.(Voir maison, escalier, ascenseur, appartement). Votre méthode de passage de l'un à l'autre est important. Est-il aisé ou non? C'est à dire, y a t'il une bonne communication ou non, entre différents contenants psychiques collectifs (si vous êtes en immeuble) qui peuvent vous habiter? L'escalier est-il vaste et large? L'ascenseur présent et en marche? Les étages clairement indiqués, sans confusion possible entre parking et lieux d'habitations? Il y a aussi la présence d'un étage dans votre maison personnelle, s'adressant d'encore plus près à l'interaction entre telle et telle dimension de vous-même, rangée de haut en bas ou de bas en haut, avec un soin hiérarchique scrupuleux. En clair, votre dimension culinaire et maternelle (maman est en bas), fait-elle bon ménage avec votre dimension gustative et paternelle (papa est en haut)? A moins que cela ne soit l'inverse? Une autre question est de savoir si les choses sont au bon étage ou non? -Ainsi, si votre chambre à coucher est à l'étage et que vous vous en refusiez l'accès, votre énergie libidinale ne s'écoule sûrement pas par la bonne porte. Qui donc se trouve en haut et vous en bloque le passage? Quelle marche d'escalier se dérobe sous vos pas? Quelle situation conflictuelle vous freine à ce point. Quel fantôme vous effraie sous votre lit? Qui vous tire par les pieds? Quels cauchemars vous empèchent de jouir pleinement de votre lit? -De même, si votre cuisine est au sous-sol ou que le sol en soit une immense patinoire, votre énergie nourricière ne se répand pas au bon endroit ou de la bonne façon. Même si le sol est une immense nappe verte de plastique, il y a un os dans votre façon d'investir votre énergie qui se répand, s'étend et prend trop d'ampleur. Vous avez peut-être un problème de digestion des événements, de macération psychique ou de cuisson psychologique à bonne température. Vous touillez trop ou pas assez vos préoccupations mentales et ça va finir par attacher un tantinet. Si une personne étrangère se mêle de vous faire découvrir votre propre espace intérieur et ses différents étages, inquiétez-vous de vos oreilles ou de votre capacité d'écoute de vous-même. vous vous perdez de vue totalement. Bien sûr, un guide est toujours le bienvenu dans des endroits étranges et insolites, dans des jungles inconscientes et inconnues. Mais, tout de même, s'il se trouve chez-vous, c'est un peu inquiétant. Vous ignorez comment votre énergie passe d'un complexe psychique à l'autre, or cela est fondamental. Un guide de montagne, oui, un groom d'étage chez vous, non. Il va vous falloir réviser sérieusement vos capacités d'introspection. EXAMEN: passage initiatique, école, collège et compagnie, directeur et directrice. (voir compétition, valeur, échec) Vous devez le repassser, encore, encore, encore et encore. Décidément, vous doutez toujours de votre valeur. Vous êtes tout le temps en train d'essayer de prouver quelque chose à vous-même, mais surtout à d'autres qu'il s'agirait d'identifer rapidement. Pour changer un peu, si cela se répète un peu trop à votre goût, proposez un examen de pâte à modeler, de peinture au doigts ou de plongeon dans la boue. Peut-être cela découragera t'il votre surmoi exigeant. EX: Personnage souvent idéal après coup. Trop tard…(Voir jalousie) Vous rêvez de votre ex petit ami(e)? Surtout, n’en soufflez mot à personne et, en particulier à votre gentil(le)mari (femme) en titre….Car si vous avez vous-même déjà bien du mal à vous persuader que toutes les personnes qui sont de passages dans vos rêves sont de potentielles facettes de vous-même ( y compris le dernier monstre hideux en date), inutile de vous dire que lui ou elle n’y croira pas un seul instant. Si vous avez déjà commis l’erreur de révéler la teneur de votre rêve nocturne, essayez d’expliquer qu’il s’agit de votre féminité ou masculin intérieurs. Ainsi votre ex devient celui ou celle qui vous suggère de jeter un coup d’њil en arrière sur un détail ou l’autre que vous n’avez pas bien intégré dans votre façon d’être. Arguez du fait que comprendre enfin ce détail vous permettrait d'éviter de reproduire ad vitam éternam, vos égarements du passé. L’hypothèse vous permettra de souffler. Bien sûr, s’il ou elle a lu Freud et cette fichue idée qu’un rêve est l’expression d’un désir, vous aurez peut-être, quelques discussions fructueuses en perspective. Relisez Jung, son anima (partie féminine de l'homme) et son animus (dimension masculine de la femme), cela alimentera vos arguments. Il est possible que vous ayez besoin de faire quelque tableaux comparatifs de votre ex et de votre actuel(le), mais ca, c'est toujours à vos risques et périls pour les quelques jours à venir. Les scènes de jalousie liées à des éléments de réalité sont suffisantes, vous ne croyez pas??? Inutile donc, de vous étendre sur les détails, ni sur quoi que ce soit d’autre, d’ailleurs. Si en plus, vous constatez que, finalement, il était beau ou elle était belle, taisez-vous, mordez-vous la langue ou pratiquez l'exercice chinois suivant: Le matin, en vous levant, tournez votre langue neuf fois dans votre bouche vers la droite, puis vers la gauche, tout d'abord à l'extérieur des dents, puis à l'intérieur. Vous vous débrouillez ensuite, pour avaler votre salive en trois fois et pour suivre son trajet à l'intérieur de votre corps, mentalement, le plus longtemps possible. Relaxez-vous quelques instants. C'est idéal. Après cela, vous aurez peut-être, par chance, oublié votre rêve. De toute façon, votre conjoint(e) aura quitté votre lit conjugal depuis un petit moment et cela vous évitera le partage de rêve, inopportun ce matin. Finalement, même si votre ex a grossi, est devenu(e) obèse, laid(e), difforme et plein(e) de boutons, n’en parlez surtout pas. Sauf si, par chance, vous vous décidez enfin à ne plus reconnaître sa famille, ses frères et sњurs, à assister à son mariage ou à vous expliquer une bonne fois pour toutes, mettant à plat les torts respectifs de chacun. Là, peut-être pouvez-vous envisager d'exprimer votre rêve, sans trop de dommage. Une séance de pardon mutuelle peut également faire partie des rêves acceptables par la bonne société des rêveurs pénitents. Seule sa réelle absence, vous indiquera que l'énergie que vous aviez déposée dans cette relation, a cessé de chercher des voies nostalgiques de regret, remords ou autre retour en arrière. La présence de votre ex vous ouvre la perspective d'une énergie non dégagée d'une situation pourtant achevée. Quand donc allez-vous faire le deuil et récupérer ce quota énergétique? Donc, la seule dimension positive des rêves d'ex, c'est quand vous ne les faites pas. EXHIBITION: Coucou, qui est là. Fantasme infantile qui peut se révéler central et déterminant chez certains.(Nudité, verre,tache, piscine, regard, cacher) Vous êtes nu(e) et hors de chez vous, caché(e) sous une vague couverture (vous avez pris ce qui vous tombait sous la main). Et bien sachez que c'est interdit. Et que vous alliez donc payer, traîné(e) dans un commissariat quelconque ou devant un jury qui, lui aussi, traînait par là. Faites-vous confiance, il y en a toujours un susceptible de vaquer à quelque obscure occupation pas loin de vous. Vous avez votre juge et censeur intégrés, plus ou moins vigoureux. Selon l'amende, vous connaîtrez votre degré d'auto-punition: -De 500 à 5000 francs, votre Sur Moi peut être qualifié de raisonnable, voir laxiste. -De 10 000 à 80 000 francs,votre Sur Moi est plutôt réaliste, après tout, c'est un attentat à la pudeur, même si c'est la vôtre. -De 100 000 à 900 000 francs, votre Sur Moi est tyrannique et vous en fera baver de toutes les couleurs. Vous êtes sûrement masochiste en diable. -De 1 à quelques millions, votre Sur Moi est mégalomaniaque, mais pas plus que vous. C'est vrai, quoi, qu'espériez-vous à vous exhiber ainsi? Une statue? Une acclamation? Un bis? Femme: Un homme vous exhibe ses organes sexuels poilus. Votre réaction est fondamentale. Il serait judicieux d'étriper soigneusement cette émanation directe de zones tout a fait déplacées et tordues issues des bas-fonds de l'inconscient. Il est à noter que, dans ce cas, il s'agit certainement de l'inconscient collectif et non pas du vôtre. Homme: une femme vous exhibe ses profondeurs sombres et attirantes. Méfiance, vous allez sombrer. dans le sommeil ou le priapisme matinal, selon l'heure. Femme ou homme: vous vous promenez, sans vergogne, en porte jaretelles et/short court et sexy (ehibant vos cuisses poilues pour les hommes). Mais surtout, vous vous promenez ainsi, à votre travail. Certes il ne s'agit plus de nudité franche, mais tout de même, c'est déplaçé. -Vous investissez trop d'énergie dans votre travail au détriment d'autres plaisirs. -vous y déposez votre libido au lieu de la conserver dans la cadre strict de vos deux mètres carrés de lit (demandez vous pourquoi vous venez de faire exploser les limites casanières de votre libido bourgeoise) -vous risquez de dévoiler des parties intimes de vous-même dans le cadre de votre travail, surveillez vos paroles et mesurez en bien l'impact, ne pas tout mélanger à bien des avantages. Vous risquez: un accident de voiture, une poussée de psoriasis, une rupture de pneu, une appendicite, un infarctus, un accident vasculaire cérébral, une rupture de durite, la folie douce, le retour du refoulé. Une seule solution, le lit durant quelques jours avec des compresses fraîches sur vos yeux. Cela vous évitera peut-être, de constater l'étendue du désastre ou tout au moins, cela devrait permettre à votre corps et à votre esprit, de prévenir/réparer les dégâts. EXTERIEUR: Dire que vous êtes hors de vous, est un euphémisme.(Voir dehors, intérieur ) Vous vous voyez du dehors. Expérience troublante s'il en est, surtout si vous ne vous servez pas d'un miroir. Ne paniquez pas trop vite. C'est tout simplement une invitation à aller vous ballader un peu hors de votre corps durant quelques instants. La sortie extra-corporelle ne se fait pas sans risque, aussi faites vous accompagner d'un bon guide spirituel. Mais cela vous permettra, au moins, d'avoir le nez un peu moins collé sur vous, vous et encore vous, dans vos moindres cellules corporelles, dans vos moindres détails intestinaux ou méandres stomacaux. Parfois ca soulage un petit peu de se voir de loin et pas uniquement dans un miroir. EXTRA TERRESTRE: Venu(e) d'ailleurs du fin fond de l'espace psychique de vos constellations inconscientes. Les envahisseurs sont là… Votre esprit rode actuellement dans votre doigt tendu, signalant votre appartenance à une espèce non humaine. À moins que quelqu'un ne vous ait taillé les oreilles en pointe au cours de votre journée et que vous vous preniez pour Spok. Peut être votre esprit stagne t'il dans votre cerveau reptilien, le plus archaïque, et tente t'il de vous signaler sa position par des messages subliminaux, à type d'extra terrestre déguisé en humain ou de dinosaures. (Voir dinosaure). Vous êtes dans une dimension psychique de votre être, si lointaine qu'elle vous semble au-delà du réel. Revenez vite.