comment maigrir tres vite naturellement lyla lyrics


MALADIE DE CHARCOT. Causes, Symptômes Traitement, Diagnostic de vie. Maladie de Charcot: Définition. La maladie de Charcot, parfois appelée maladie de Lou Gehrig, est une maladie neurologique à évolution rapide presque toujours mortelle et qui attaque directement les cellules nerveuses (neurones) responsables du contrôle des muscles volontaires. La maladie de Charcot appartient au groupe des maladies connues comme étant des maladies des neurones moteurs qui sont caractérisées par la dégénérescence progressive et la mort de ces neurones moteurs. Définition d’un neurone moteur. Les neurones moteurs sont des cellules nerveuses situées dans le cerveau, le tronc cérébral et la moelle épinière et qui servent d'unités de contrôle et de liens de communication vitaux qui existent entre le système nerveux et les muscles volontaires du corps. Les messages transmis par les neurones moteurs situés dans le cerveau (appelés neurones moteurs supérieurs) sont transmis aux neurones moteurs de la moelle épinière (appelées neurones moteurs inférieurs) ainsi qu’à leurs muscles particuliers. Dans la maladie de Charcot, les neurones moteurs supérieurs et les neurones moteurs inférieurs se dégénèrent ou meurent, cessant d'envoyer des messages aux muscles. Étant incapables de fonctionner, les muscles s'affaiblissent graduellement et dépérissent (atrophie). Finalement, la capacité du cerveau à commander et à contrôler les mouvements volontaires disparaît. Maladie de Charcot: Personnes affectées. La maladie de Charcot est une maladie pouvant toucher n’importe quelle personne et de n'importe quelle ethnie. La maladie de Charcot frappe le plus souvent les personnes âgées entre 40 et 60 ans, ce qui n’empêche pas que des individus plus jeunes ou plus âgés puissent développer cette maladie. A noter que les hommes sont plus souvent touchés que les femmes. Dans 90 à 95% des cas, la maladie de Charcot se manifeste tout à fait par hasard, sans qu’il n’y ait des facteurs de risque clairement associés. Les patients n'ont pas d'antécédents familiaux de la maladie et les membres de leur famille ne sont pas considérés comme étant à risque accru pour développer cette maladie. Maladie de Charcot: Hérédité. Environ 5 à 10% des cas de patients atteints par le maladie de Charcot, sont héréditaires. La forme héréditaire de la maladie de Charcot résulte généralement d'un mode de transmission qui ne nécessite qu'un seul parent porteur du gène responsable de la maladie. Environ 20% des cas résultant d’une transmission génétique résultent d’un défaut spécifique qui conduit à une mutation de l'enzyme connu sous le nom de « Superoxyde dismutase 1 » (SOD1). Les recherches effectuées sur cette mutation fournissent des indices sur les causes probables de la mort des neurones moteurs. Les formes héréditaires de la maladie de Charcot ne sont pas toutes dues à la mutation de la SOD, ce qui implique l’existence d’autres causes génétiques non encore identifiées à ce jour! Maladie de Charcot: Symptômes. La maladie de Charcot entraîne une faiblesse musculaire avec un large éventail de handicaps. Au final, tous les muscles sous contrôle volontaire sont touchés et les patients perdent leur force et leur capacité à bouger les bras, les jambes et tout le corps. Lorsque les muscles du diaphragme et de la paroi thoracique perdent leur motricité, les patients perdent leur capacité à respirer et sont contraints d'être mis sous assistance respiratoire. La plupart des personnes atteintes de la maladie de Charcot meurent d'une insuffisance respiratoire, généralement dans les 3 à 5 ans après l'apparition des symptômes. Toutefois, environ 10% des patients atteints de la maladie de Charcot survivent tout au plus une dizaine d’années. Bien que la maladie de Charcot ne nuise généralement pas aux facultés mentales d’une personne, plusieurs études récentes affirment que certains patients atteints de la maladie de Charcot peuvent avoir des altérations des fonctions cognitives telles qu’une dépression ainsi que des problèmes de prise de décision et de mémoire. La maladie de Charcot n'affecte pas la capacité d'une personne à voir, sentir, goûter, entendre, toucher ou à reconnaître. Habituellement, les patients maintiennent le contrôle des muscles oculaires ainsi que les fonctions de la vessie et de l' intestin, bien que dans les derniers stades de la maladie, la plupart des patients auront besoin d'assistance pour effectuer leurs toilettes. Maladie de Charcot: Conséquences. L'apparition de la maladie de Charcot peut être si subtile que les symptômes sont souvent négligés. Les premiers symptômes peuvent inclure: Des contractions musculaires Des crampes Des raideurs musculaires Une faiblesse musculaire affectant un bras ou une jambe Des troubles de l'élocution Des problèmes au niveau du nez Des difficultés à mastiquer ou à avaler. Ces affections se transforment peu à peu en des accès de faiblesse qui deviennent de plus en plus évidents, pouvant aller jusqu’à l’ atrophie, ce qui amène le médecin à soupçonner la maladie de Charcot. Maladie de Charcot: Main, bras, problèmes d'élocution. Les parties du corps touchées par les premiers symptômes de la maladie de Charcot dépendent des muscles du corps qui sont endommagés en premier. Dans certains cas, les symptômes affectent d'abord l'une des jambes, ce que les patients remarquent lorsqu’ils marchent ou lorsqu’ils courent, en trébuchant de plus en plus fréquemment. Certains patients constatent les effets de la maladie au niveau de la main ou du bras en éprouvant des difficultés à effectuer les tâches simples de la vie quotidienne nécessitant une dextérité manuelle comme boutonner une chemise, écrire, ou encore tourner une clé dans une serrure. D'autres patients remarquent qu’ils sont sujets à des problèmes d'élocution. Propagation de la maladie de Charcot. Quelle que soit la partie du corps que la maladie de Charcot atteint en premier, la faiblesse musculaire et l' atrophie se propagent à d'autres parties du corps au fil de la progression de la maladie. Les patients ont de plus en plus du mal à se déplacer, à avaler (dysphagie), à parler ou à former des mots (dysarthrie). Symptômes impliquant les neurones moteurs. Les symptômes de la maladie de Charcot impliquant les neurones moteurs supérieurs sont: Des muscles tendus et rigides (spasticité) et Des réflexes exagérés (hyperréflexie) comprenant un réflexe nauséeux hyperactif. Un réflexe anormal communément appelé signe de Babinski (le gros orteil s'étend vers le haut lorsque la plante du pied est stimulée d'une certaine manière) indique également l’endommagement de neurones moteurs supérieurs. Symptômes de dégénérescence de la maladie de Charcot. Les symptômes de la dégénérescence des neurones moteurs inférieurs incluent une faiblesse musculaire et une atrophie, des crampes musculaires, des spasmes musculaires qui peuvent être visibles sous la peau (fasciculations). Pour être diagnostiqués comme étant atteints par la maladie de Charcot, les patients doivent montrer des signes et des symptômes de dommages à la fois des neurones moteurs supérieurs et des neurones moteurs inférieurs qui ne peuvent être attribués à d'autres causes. Bien que la séquence des symptômes émergents ainsi que le taux de progression de la maladie de Charcot varient d'une personne à l'autre, les patients ne sont en général pas en mesure de se tenir debout ou de marcher, ni de se mettre au lit ou en sortir par eux-mêmes voire encore d'utiliser leurs mains et leurs bras. La difficulté à avaler et à mâcher nuit à la capacité du patient à manger normalement et augmente le risque d'étouffement. Maintenir un poids deviendra alors un problème. Étant donné que la maladie n'affecte généralement pas les capacités cognitives, les patients sont conscients de leur perte progressive d’une fonction donnée et peuvent par la suite devenir anxieux et déprimés. Un faible pourcentage de patients peut être atteint par des problèmes de mémoire ou de prise de décision, et il est même de plus en plus attesté qu’une forme de démence pourrait se développer. Le personnel médical se doit d’informer sur les différentes phases de la progression de la maladie et avancer les options de traitement disponibles pour que les patients puissent prendre des décisions éclairées à l'avance. Dans les stades avancés de la maladie, les patients ont des difficultés à respirer du fait de l’affaiblissement des muscles du système respiratoire. Les patients finissent par perdre leur capacité à respirer par eux-mêmes et doivent faire appel à une assistance respiratoire pour pouvoir survivre. Les patients sont également exposés à un risque accru de pneumonie au cours des étapes ultérieures de la maladie de Charcot. Maladie de Charcot: Diagnostic. Aucun test ne peut fournir un diagnostic définitif de la maladie de Charcot, bien que la présence de neurones moteurs supérieurs et inférieurs affectés dans un seul membre soit fortement évocatrice. Au lieu de cela, le diagnostic de la maladie de Charcot repose principalement sur les symptômes et les signes que le médecin observe chez le patient ainsi que d’une série de tests pour exclure d'autres maladies. Les médecins obtiennent les antécédents médicaux complets du patient et procèdent généralement à un examen neurologique à intervalles réguliers pour évaluer si des symptômes tels que la faiblesse musculaire, l' atrophie des muscles, l’ hyperréflexie et la spasticité s'aggravent progressivement. Vu que les symptômes de la maladie de Charcot peuvent être semblables à ceux d'une grande variété d'autres maladies plus faciles à traiter ou à des troubles, des tests appropriés doivent être effectués afin d'exclure la possibilité d'autres affections. L'un de ces tests est l’ électromyographie (EMG), une technique d'enregistrement spécial qui détecte l'activité électrique dans les muscles. Certains résultats d’une EMG peuvent prendre en charge le diagnostic de la maladie de Charcot. Un autre test mesure la vitesse de conduction nerveuse (VCN). Certaines anomalies détectées à l’issue des résultats de la VCN peuvent laisser à penser, par exemple, que le patient contracte une forme de neuropathie périphérique (lésions des nerfs périphériques) ou de myopathie (maladie musculaire) plutôt que de la maladie de Charcot. Le médecin peut demander à ce que l’on procède à une imagerie par résonance magnétique (IRM), une procédure non invasive qui utilise un champ magnétique et des ondes radio pour prendre des images détaillées du cerveau et de la moelle épinière. Bien que ces examens par IRM aillent souvent de soi chez les patients atteints de maladie de Charcot, ils peuvent révéler des facteurs d'autres problèmes qui peuvent être à l'origine des symptômes, comme une tumeur de la moelle épinière, une hernie discale dans le cou, une syringomyélie ou une arthrose cervicale. En se fondant sur les symptômes du patient et les résultats de l'examen et de ces tests, le médecin peut demander des tests sur des échantillons de sang et d'urine afin d’éliminer la possibilité d'autres maladies ainsi que des analyses routinières. Dans certains cas, par exemple, si un médecin soupçonne le patient d’être atteint d’une myopathie plutôt que de la maladie de Charcot, une biopsie musculaire peut être effectuée. Les maladies infectieuses comme le virus de l'immunodéficience humaine (VIH), le virus de la leucémie à cellules T (HTLV) et la maladie de Lyme peuvent dans certains cas provoquer des symptômes semblables à ceux de la maladie de Charcot. Des troubles neurologiques tels que la sclérose en plaques, le syndrome post-polio, la neuropathie motrice multifocale et l' amyotrophie spinale peuvent aussi imiter certains aspects de la maladie et devraient être examinés par les médecins qui tenteront de faire un diagnostic. En raison du pronostic porté par ce diagnostic ainsi que de la variété des maladies ou troubles qui peuvent ressembler à la maladie de Charcot dans les premiers stades de la maladie, les patients peuvent vouloir obtenir un deuxième avis neurologique. Causes de la maladie de Charcot. La cause de la maladie de Charcot n'est pas connue et les scientifiques ne savent pas encore pourquoi la maladie de Charcot frappe certaines personnes et pas d'autres. Une étape importante vers la réponse à cette question est venue en 1993 lorsque les scientifiques de l'Institut national des troubles neurologiques et des maladies ont découvert que des mutations dans le gène qui produit l'enzyme SOD1 ont été associées à des cas de maladie de Charcot héréditaires. Des études ont également porté sur le rôle du glutamate dans la dégénérescence des motoneurones. Le glutamate est l'un des messagers chimiques ou neurotransmetteurs du cerveau. Les scientifiques ont constaté que, en comparaison avec des sujets sains, les patients atteints de maladie de Charcot ont des taux plus élevés de glutamate dans le sérum et dans le liquide rachidien. Des études en laboratoire ont démontré que les neurones commencent à mourir quand ils sont exposés pendant de longues périodes à des quantités excessives de glutamate. Aujourd'hui, les scientifiques tentent de comprendre quels sont les mécanismes conduisant à une accumulation de glutamates inutiles dans le liquide céphalo-rachidien et comment ce déséquilibre pourrait contribuer au développement de la maladie de Charcot. Les réponses auto-immunes qui surviennent lorsque le système immunitaire du corps attaque les cellules normales ont été proposées comme l'une des causes possibles de la dégénérescence des motoneurones dans la maladie de Charcot. Certains scientifiques émettent la théorie selon laquelle des anticorps peuvent directement ou indirectement porter atteinte à la fonction des neurones moteurs, interférant avec la transmission de signaux entre le cerveau et les muscles. Dans la recherche de la cause de la maladie de Charcot, les chercheurs ont également étudié les facteurs environnementaux tels que l'exposition à des agents toxiques ou infectieux. D'autres recherches ont examiné le rôle éventuel de la carence alimentaire ou d'un traumatisme. Cependant, pour le moment, il n'y a pas suffisamment de preuves pour impliquer ces facteurs comme causes de la maladie de Charcot. Maladie de Charcot: Traitement. Aucun remède n'a encore été trouvé pour traiter la maladie de Charcot. Cependant, le Riluzole est censé réduire les dommages aux neurones moteurs en diminuant la libération de glutamate. Les essais cliniques avec des patients atteints de la maladie de Charcot ont montré que le Riluzole prolonge la survie de plusieurs mois, principalement pour ceux qui ont des difficultés à avaler. Ce médicament prolonge également le temps avant que le patient n'ait besoin d'assistance respiratoire. Le Riluzole n’inverse pas les dommages déjà causés aux neurones moteurs et les patients prenant le médicament doivent être surveillés d’éventuels dommages au foie et d'autres effets secondaires possibles. Toutefois, cette première offre de thérapie des maladies spécifiques est un espoir quant au ralentissement de la progression de la maladie de Charcot par de nouveaux médicaments ou combinaisons de médicaments. Maladie de Charcot: Espérance de vie. D'autres traitements pour la maladie de Charcot sont conçus pour soulager les symptômes et améliorer la qualité de vie des patients. Ce traitement symptomatique est mieux assuré par des équipes pluridisciplinaires de professionnels de la santé tels que des médecins, des pharmaciens, des kinésithérapeutes, des professionnels de la parole, des nutritionnistes, des travailleurs sociaux ainsi que les soins à domicile et les infirmières de soins palliatifs. En travaillant de pair avec les patients et les soignants, ces équipes peuvent concevoir un plan individualisé de thérapie médicale, matérielle et équipements spéciaux visant à maintenir les patients en tant que mobiles et ayant un maximum de confort possible. Réduction de la fatigue. Les médecins peuvent prescrire des médicaments pour aider à réduire la fatigue, soulager les crampes musculaires, la spasticité de contrôle et de réduire les excès de salive et de mucosités. Les médicaments sont également disponibles pour aider les patients souffrant de douleur, la dépression, des troubles du sommeil et de constipation. Les pharmaciens peuvent donner des conseils sur le bon usage des médicaments et suivre les prescriptions octroyées à un patient pour éviter les risques d'interactions médicamenteuses. Physiothérapie. La physiothérapie et un équipement spécial peuvent améliorer l'autonomie des patients et la sécurité tout au long de la maladie de Charcot. À faibles impacts, les exercices tels que la marche, la natation et la bicyclette stationnaire peuvent renforcer les muscles non affectés, améliorer la santé cardio-vasculaire et aider les patients à lutter contre la fatigue et la dépression. L'amplitude des mouvements et des exercices d'étirement peuvent aider à prévenir la spasticité douloureuse et le shortening (contracture) des muscles. Les physiothérapeutes peuvent recommander des exercices qui fournissent ces avantages sans que les muscles travaillent trop. Les ergothérapeutes peuvent proposer des dispositifs tels que des rampes, des déambulateurs, des fauteuils roulants et qui aident les patients à économiser de l'énergie et de rester mobile. Orthophoniste. Les patients atteints de la maladie de Charcot qui ont du mal à s'exprimer peuvent bénéficier d’une rééducation avec un orthophoniste. Ces professionnels de la santé peuvent enseigner aux patients des moyens d'adaptation, tels que les techniques pour les aider à parler plus fort et plus clairement. Comme la maladie de Charcot progresse, les orthophonistes peuvent aider les patients à développer des moyens pour répondre par oui ou par non aux questions avec leurs yeux ou par d'autres moyens non verbaux et peuvent recommander des aides comme des synthétiseurs vocaux et des systèmes de communication informatisés. Ces procédés et dispositifs pourraient aider les patients à communiquer quand ils ne peuvent plus parler ou produire des sons vocaux. Assistance respiratoire. Lorsque les muscles qui aident à respirer s’affaiblissent, l'utilisation de l'assistance respiratoire nocturne ( ventilation à pression positive intermittente ou à deux niveaux de pression positive ) peut être utilisée pour faciliter la respiration pendant le sommeil. Ces dispositifs gonflent artificiellement les poumons du patient à partir de diverses sources externes qui sont appliqués directement sur le visage ou le corps. Lorsque les muscles ne sont plus en mesure de maintenir les niveaux d'oxygène et de dioxyde de carbone, ces dispositifs peuvent être utilisés à plein temps. Les patients peuvent éventuellement envisager des formes de ventilation mécanique (respirateurs) dans lequel une machine gonfle et dégonfle les poumons. Pour être efficace, ce qui peut nécessiter un tube qui passe par le nez ou la bouche de la trachée et pour utilisation à long terme, une opération comme une trachéotomie peut être envisagée, une opération durant laquelle un tube de respiration en plastique est inséré directement dans la trachée du patient par une ouverture dans le col. Soins palliatifs. Les travailleurs sociaux et les soins à domicile ainsi que les infirmières de soins palliatifs aident les patients, les familles aux défis médicaux, émotionnels et financiers pour faire face à la maladie de Charcot, en particulier pendant les derniers stades de la maladie. Les travailleurs sociaux fournissent un soutien comme l'aide à l'obtention d'une aide financière, l'organisation d’une procuration durable, la préparation d'un testament et de trouver des groupes de soutien pour les patients et les soignants. Les inhalothérapeutes peuvent aider les aidants pour certaines tâches telles que l'exploitation et l'entretien des respirateurs et les infirmières de soins à domicile sont disponibles non seulement pour fournir des soins médicaux, mais aussi pour enseigner le personnel soignant à donner une alimentation par sonde et déplacer des patients afin d'éviter les problèmes de peau et des contractures douloureuses. Les infirmières de soins palliatifs à domicile travaillent de concert avec les médecins pour assurer des médicaments appropriés, le contrôle de la douleur et d'autres soins qui affectent la qualité de vie des patients qui souhaitent rester à la maison. L'équipe de soins palliatifs à domicile peut également conseiller les patients et les soignants sur les questions se rapportant à la fin de vie. Les informations données sur ce site ne sauraient engager l’auteur et ne sont données qu’à titre informatif. Aussi, consultez un professionnel de la santé pour toute question concernant la maladie de Charcot. Maladie de Charcot: Forum et témoignages. Votre expérience sur la maladie de Charcot peut être intéressante pour les autres. Pensez-y! Nous vous proposons de laisser vos commentaires dans le forum ci-dessous.

truc pour maigrir vite et gratuitement antivirus

Maladies digestives. Le rapport de l’Inserm* sur l’hypnose a offert ses lettres de noblesse à cette pratique encore confidentielle pour le syndrome l’intestin irritable. Quels sont les arguments en faveur de l’hypnose pour soulager ces troubles digestifs? La flore intestinale, également dénommée microbiote, se compose de millions de microorganismes, dont des bactéries, qui, quand tout va bien, vivent en parfaite harmonie. Quant à la maladie de Crohn, elle implique une inflammation de la muqueuse intestinale. Peut-on faire le lien entre. Le syndrome de l’intestin irritable (SII) est aussi appelé syndrome du côlon irritable ou encore colopathie fonctionnelle: trois noms différents pour une seule maladie finalement mal connue, mal expliquée encore à l’heure actuelle, et qui touche pourtant 10 à 15% de. Certaines autres maladies partagent les symptômes typiques du syndrome de l’intestin irritable. En effet, les manifestations abdominales telles que les douleurs et les ballonnements peuvent aussi évoquer une maladie inflammatoire, une maladie cœliaque, voire un cancer colique. Alors, comment.

graisse abdominale femmes images of happy

Enfin! Je vais comprendre pourquoi j’ai des bouffées de chaleur. On me demande depuis longtemps d’écrire sur les bouffées de chaleur, mais je n’arrivais pas à me décider à le faire puisqu’il y a tellement de causes possibles et en plus, ces causes varient d’une femme à l’autre. Alors je ne savais pas trop par quel bout commencer. Ce qui m’a fait changer d’idée, c’est que je suis passée par là. Je suis en ménopause depuis plus de 4 ans. Pendant 5 mois, j’ai eu des bouffées de chaleur qui ont commencé sournoisement, jusqu’à m’empêcher de bien dormir. J’ai pris la décision à ce moment-là, de ne pas vivre avec ça et c’est ce qui m’est arrivé. Après avoir équilibré mon corps, je n’ai plus jamais eu de bouffées de chaleur. La ménopause est un grand changement dans la vie d’une femme, et cela signifie aussi un grand changement hormonal et ceci affecte le corps dans son ensemble. Si vous êtes déjà très fatiguée ou si votre alimentation laisse un peu à désirer ou encore si vous être vraiment très stressée et bien la table est mise pour avoir des bouffées de chaleur, sans compter tous les autres symptômes désagréables que l’on peut avoir en ménopause, comme la fatigue, dépression, irritabilité, insomnie, sécheresse de la peau, prise de poids, sécheresse vaginale, baisse de libido et j’en passe. En général les bouffées de chaleur arrivent beaucoup plus souvent à la ménopause et elles touchent environ 50 à 70 % des femmes. Mais il peut y avoir d’autres raisons que la ménopause aux bouffées de chaleur et c’est ce dont je veux discuter dans ce premier volet. Je vais tenter de convertir un sujet très complexe en quelque chose de simple. Je vous le présenterai en deux volets. Premier volet: La médecine chinoise Deuxième volet: Le déséquilibre hormonal. Pour le volet de la médecine chinoise, j’ai fait un enregistrement audio pour m’aider, puisqu’il y a beaucoup de choses à dire sur les bouffées de chaleur. Je vais aborder ce sujet avec la médecine chinoise, qui à mon avis, vous aidera à mieux comprendre les bouffées de chaleur. Je vous suggère fortement d’écouter l’enregistrement audio que j’ai enregistré en cliquant sur le triangle dans le lien. Je vous explique le fonctionnement de base de la médecine chinoise au niveau de la loi des cinq éléments. Vous aurez besoin aussi du schéma ci-dessous pour bien comprendre. Pourquoi avez-vous des bouffées de chaleur? Tout simplement parce qu’il y a un déséquilibre dans votre corps! Les bouffées de chaleur sont comme un signal d’alarme, qui vous indique que quelque chose ne va pas dans votre corps. Ce qui veut dire que vous ne devriez jamais prendre à la légère ce symptôme. Normalement, votre organisme maintient sa température corporelle autour de 37°C. Ce chiffre doit être constant; il est indispensable à la vie. Ce chiffre de 37°C est maintenu en partie grâce aux variations du débit sanguin au niveau de la peau: si votre corps se réchauffe (chaleur extérieure, exercice musculaire, fièvre), les vaisseaux sous-cutanés vont se dilater pour que plus de sang circule sous la peau et permette un refroidissement. Il se produit alors une transpiration, car l’évaporation de l’eau (sueur) à la surface de la peau va faire baisser la température corporelle. C’est le même principe pour les bouffées de chaleur. À cause d’un déséquilibre d’un organe ou de vos hormones, la température interne varie et provoque celles-ci. Volet médecine chinoise. Le mécanisme des bouffées de chaleur. Les œstrogènes sont des hormones ovariennes qui interviennent dans la régulation de la température du corps. Au moment de la ménopause, l’équilibre entre les taux des différentes hormones sexuelles sécrétées par les ovaires est modifié. La sécrétion d’œstrogènes diminue et en principe, si les glandes surrénales sont suffisamment fortes, elles sont capables de prendre la relève des ovaires et garder l’équilibre hormonal. Cependant l’énergie des glandes surrénales est directement reliée à l’énergie des reins, qui elle, est très affectée par le stress, le manque de sommeil, les peurs et par beaucoup d’autres choses en plus de baisser de façon naturelle vers l’âge de 45 ans. On peut donc en conclure que, si les reins n’ont pas suffisamment d’énergie pour soutenir ce changement hormonal, il y aura apparition de bouffées de chaleur, puisque les glandes surrénales ne peuvent pas prendre la relève des ovaires. Les causes des bouffées de chaleur peuvent varier. En voici quelques-unes! Vous devez avoir écouté l’enregistrement audio pour bien comprendre ce qui suit. L’énergie du méridien du foie qui est en excès ou le bois en médecine chinoise (Type#1) C’est-à-dire que le foie a beaucoup d’énergie, beaucoup trop même et fait monter l’énergie au niveau du feu. Lorsqu’il y a trop d’énergie, la chaleur monte au niveau du haut du corps et c’est souvent entre 23 h et 3 h le matin que ça se passe. C’est ce qu’on appelle en médecine chinoise le feu du cœur qui monte. La cause n’est pas le cœur mais bien le foie. Afin de bien comprendre quel type de bouffées de chaleur vous avez, voici d’autres symptômes qui peuvent accompagner un foie en excès: agressivité, être prompte, colère, maux de tête au niveau du front ou serrement des tempes, migraine, rougeurs sur la peau, nausées, avoir chaud en général. L’énergie du méridien du coeur qui est en excès ou du feu en médecine chinoise (type#2) C’est-à-dire qu’il y a trop d’énergie qui monte à la tête. Ce genre de bouffées de chaleur se passe beaucoup pendant la nuit ou avant le dîner. C’est ce qu’on appelle en médecine chinoise le feu du cœur qui monte. Cette fois la cause est l’énergie du cœur. Voici d’autres symptômes qui peuvent accompagner ce genre de bouffées de chaleur: irritabilité, anxiété, excitabilité à l’intérieur du corps, troubles nerveux, douleurs aux gencives, maux de tête de tension, diverses peurs ou de l’inflammation. Comme vous le constatez sans doute, ce qu’il faut avoir pour confirmer que vous êtes de ce type ce sont des symptômes reliés au système nerveux surtout. L’énergie du méridien du coeur qui est faible ou du feu en médecine chinoise (type#3) Une autre cause possible est un manque d’énergie du méridien au niveau du cœur. En médecine chinoise le manque ou l’excès d’énergie est considéré comme un déséquilibre. Ce genre de bouffées de chaleur se passe en soirée et pendant la nuit. Voici d’autres symptômes possibles: fatigue mentale ou physique, épuisement du système nerveux, fatigue chronique, déprime ou même dépression, manque de joie de vivre. L’énergie du méridien des reins qui est faible ou de l’eau en médecine chinoise (type#4) Ça peut aussi être dû à une faiblesse d’énergie au niveau des reins. Voici d’autres causes: fatigue, douleurs articulaires, baisse de libido, faiblesse au niveau des genoux et des chevilles, excès d’acidité, différentes peurs, maux de tête fréquents surtout au-dessus de la tête, urines fréquentes, infections urinaires. Je tiens à préciser ici que lorsque je parle d’énergie je ne parle jamais de pathologie ou de maladie, donc je ne parle pas de l’organe en soi, mais bien de l’énergie de celui-ci. Autre précision: vous pouvez avoir plus d’un déséquilibre, donc ne vous fiez pas uniquement aux heures où vous avez vos bouffées de chaleur. Il peut y avoir d’autres causes aux bouffées de chaleur. Cependant je vous ai inscrit les principales. Pour le volet hormonal voir plus bas. À éviter puisqu’ils peuvent provoquer des bouffées de chaleur: Les repas trop copieux, les excitants, les aliments épicés, l’alcool, le thé et le café, le sucre, les douches chaudes et le stress. Recommandations. Manger du soya et des graines de lin. Ils demeurent de très bons aliments qui peuvent faire partie d’une alimentation équilibrée. Suppléments. Il y a plusieurs suppléments; cela dépend vraiment de votre type de bouffées de chaleur. Écoutez l’enregistrement audio pour détails sur les produits. LIV-C (pour type 1) Pour décongestionner ou diminuer l’énergie du méridien du foie. STR-C (pour type 2) Pour diminuer l’énergie du méridien du cœur. HS-C (pour type 3) Pour augmenter l’énergie du méridien du cœur. KB-C (pour nourrir l’énergie des reins) (pour type 4) Régularise les hormones, normalise la fonction rénale et celle de la vessie. Il est excellent pour les douleurs articulaires, les infections urinaires à répétition, la fatigue, le manque de libido, les bouffées de chaleur, la peau sèche. Après l’âge de 50 ans, toutes les femmes ont besoin de prendre ce produit à l’occasion pour vivre une belle ménopause. Les autres produits sont des produits généraux. Produits contenant des phytohormones. Formule F.E. C’est une version concentrée, à libération lente, de la plante Actée à grappes noires. C’est une plante à phytohormones œstrogènes. Huile d’onagre Cette huile est riche en acides gras précurseurs d’ œstrogènes. Elle est très utile comme complément pour soulager les symptômes de la ménopause. Les isoflavones de soja Des études ont montré que les femmes asiatiques ont beaucoup moins de bouffées de chaleur que les femmes occidentales ainsi que les femmes asiatiques qui vivent dans un pays occidental. Les phytoestrogènes sont des molécules proches des œstrogènes humains. Elles ont une action oestrogénique sur l’organisme humain et sur les bouffées de chaleur en particulier. Igname velue et Gattilier Formule de plantes phytohormones progestérone. Vitamine B complète ou Formule Stress (vitamine B et plantes pour glande surrénale) Les vitamines B sont indispensables au bon fonctionnement de nos hormones. P rendre 1 500 mg Oméga-3 par jour Surtout si vous vous reconnaissez dans les symptômes du #2 et #3. Je suis très consciente qu’il y a beaucoup d’informations et qu’il se peut que vous soyez un peu perdue. Les bouffées de chaleur c’est le sujet le plus complexe que j’ai eu à explique r. N’hésitez pas à poser vos questions en bas de cet article dans les commentaires. Je vous répondrai aussi dans les commentaires. Je vous demande d’être patiente pour le retour des réponses. Vous comprendrez que ma priorité est de prendre soin de ma clientèle. Il se peut que ça prenne quelques jours avant de pouvoir vous répondre. Merci de votre compréhension. Si vous posez une question assurez-vous de revenir voir les réponses ou vous pouvez cocher la case à la fin de votre commentaire. De cette façon, vous aurez un suivi des commentaires. Si vous avez besoin de produits, visitez ma boutique en ligne. Vous avez aimez cet article? Vous a-t-il aidé à comprendre les bouffées de chaleur? Si oui, partagez le en cliquant dans vos réseaux sociaux en bas de l’article. Vous aiderez ainsi d’autres femmes qui ont besoin de comprendre. Merci. SUITE DE CET ARTICLE, DEUXIÈME VOLET: LE DÉSÉQUILIBRE HORMONAL. Navigation des articles. 62 réflexions au sujet de « Enfin! Je vais comprendre pourquoi j’ai des bouffées de chaleur » bonjour je me suis fait opérer en novembre 2015 sub total tout allait bien mais depuis janvier 2017 énorme bouffée de chaleur la journée pratiquement toute les heures voir demi heures la nuit mal au articulation des genoux douleur dans la nuque car le soir je suis obligé de mettre un ventilateur a ma tête tèllemement je bous de l’intèrieur et depuis juillet je ne dors que 2 heures par nuit de 21h30 au grand maxi 23.00 ensuite je me réveille toute les heures pour aller au toilette. Madeleine Lamarre Auteur de l’article 30 août 2017 à 14 h 11 min. Bonjour Mireille, avec le peu d’information que j’ai, je ne peux pas vous aider. Les bouffées de chaleur peuvent avoir tellement d’origines différentes que je ne veux pas m’aventurer à vous dire n’importe quoi. La meilleure chose à faire serait de prendre une consultation avec moi via Skype puisque vous me sembler être en France. Bonjour Madeleine, Le 31 mars 2017. Je vais avoir 61 ans, arrêt menstruations 49 ans: bouffées de chaleur, déprime, stress, agressivité …la totale. Suite à ce « mal-être », j’ai opté pour le Traitement Substitutif Hormonal: oh miracle! je n’étais plus la même personne, je ne me suis jamais sentie aussi bien moralement et physiquement (durant le traitement, je consultais 2 fois dans l’année ma gynécologue + contrôles sanguins, mammographies, frottis …). Sous cette surveillance, j’ai suivi ce traitement durant 10ans (traitement normalement recommandé au maximum 5 ans). Il y a 3 ans ma gynécologue est partie en retraite. Médecin traitant et nouvelle gynécologue ne veulent plus me prescrire ce traitement. De nouveau la galère avec tout ces maux! … Il y a un mois 1/2, hospitalisée 4 jours, alimentée sous perf’: AUCUNE BOUFFÉE DE CHALEUR. Retour au domicile, après quelques jours de régime alimentaire:de nouveau bouffées de chaleur, elles apparaissent souvent aux mêmes heures: peu avant les repas, dans les 1 ou 2 heures qui suivent et la nuit. J’ai tout le temps froid ou trop chaud, je ne sais pas comment me vêtir ne supporterais que le coton ou le lin. Tout dernièrement suite à une gastro, régime sec, pas de bouffée de chaleur! Qu’en pensez-vous? Problèmes DIGESTIF ou HORMONAL? J’attends votre réponse avec impatience. Merci. Madeleine Lamarre Auteur de l’article 31 mars 2017 à 8 h 56 min. Bonjour Martine, vous avez en effet toute une ménopause! J’aimerais vraiment beaucoup vous dire c’est ceci ou cela, mais ce n’est pas aussi simple. Il y a probablement un lien à faire avec votre foie, mais il me manque des détails pour le confirmer. Il y a peut-être un problème glandulaire, mais pour la même raison, je ne peux pas plus le confirmer. Ce n’est pas que je ne veux pas, mais ça ne serait pas professionnel de vous dire que c’est telle ou telle chose et vous donner espoir sans vraiment avoir compris la source de ces symptômes. La meilleure chose à faire serait de prendre rendez-vous avec moi en personne ou via Skype pour un bilan pour partager tous les détails. Si cela vous intéresse, vous pouvez communiquer avec moi par courriel à info@madeleinelamarre.com Au plaisir de vous aider. Bonjour madeleine Lamarre, je viens de lire tous vos articles, serait-ce enfin la réponse à mes problèmes ou l’explication!! en résumé depuis trois ans je souffre de maux de tête et surtout d’une tête bouillante surtout au niveau du front et l’ensemble du visage! dès que je m’allonge cela me soulage et cette chaleur s’en va!! tout à commencé avec des problèmes d’hypertension, ensuite de la tachycardie, des acouphènes et j’en passe!! après avoir vue tous les spécialistes, neurologues, cardiologue, ORL, étiopathes, acupuncteurs, Ostéo, scanner, IRM etc…. une opération des sinus. un traitement pour hypertension (bisoprolol EG, 2.5 mg)!! mes maux de tête se sont atténués voir disparue depuis 2 mois!! mais cette chaleur me fatigue et je ne suis pas dans mon état normal!! j’ai eu des moments irritable en pleur pour un rien, problème urinaire, peau sèche, bouffées de chaleur, j’ai fait une cure huile d’onagre et cela a stoppé mes bouffées, depuis après prise de sang il semblerai que la préménaupause me guette, donc, mon médecin m’a prescrit nomégestrol 5mg, super! plus de sueur!! mais toujours front bouillant et cela 2 heures après le levé jusqu’au soir!! personnes ne m’a prise au sérieux et on a mis ça, sur le stress et le travail j’ai eu un commerce pendant 10 ans et j’étais très fatigué!! sauf que j’ai vendu en 2014 et depuis pas d’amélioration!! je vous écris de Tahiti ou je suis chez des amis, je me suis dis que la chaleur et l’humidité me ferai du bien!! même pas!! le seule point positif c’est que depuis que j’ai testé la bouillotte sur l’estomac en effet je n’ai plus de migraine et mes acouphènes ont disparu. est-ce en rapport je ne sais pas!! qu’en pensé vous?? à l’heure ou je vous parle il est 19h30 j’ai la tête bouillante (front et joue )!! en fait je suis bien qu’en position allongée!! merci de me donner votre avis, bien à vous, cordialement, Patricia. Madeleine Lamarre Auteur de l’article 18 janvier 2017 à 9 h 10 min. Bonjour Patricia, comme je suis heureuse de lire votre message. Vive la bouillotte! Vous avez probablement un estomac en manque de yin et un foie congestionné et la bouillotte fait un très bon travail de réchauffer l’estomac et de décongestion du foie. Placez-la sur votre foie et vous aurez encore de l’amélioration. Voici une vidéo que j’ai fait sur la bouillotte. https://youtu.be/sJgLq9NZp3Y Bonne chance. Enfin je vous retrouve, je n’avais pas vue votre réponse, si rapide! merci pour la vidéo Madeleine, je la connais et l’ai transmise à beaucoup de personnes! de mon côté toujours cette tête bouillante en permanence, voir tout le visage!! le soleil polynésien ne semble pas suffisant, quand à la bouillotte c’est mon rituel tous les soirs!! qu’en pensez vous? dois -je associer des suppléments?? je vous envoie de la chaleur et du soleil!! cordialement nana (au revoir en tahitien) Patricia. Madeleine Lamarre Auteur de l’article 3 février 2017 à 11 h 15 min. Certainement que des suppléments pourraient vous aider davantage, mais je ne peux pas vous en dire plus sans bilan de santé. Je ne vous connais pas et ne connais pas votre santé. Si vous voulez une rencontre via Skype avec moi, il me fera plaisir de vous aider. Vous comprendrez que je dois être prudente avec la santé des gens. nous avons 4 heures de décalage, moi, il est 11h30 du matin et vous 15h30!! Donc à vous de voir si on peux se joindre par skype aujourd’hui ou demain!! suivant vos disponibilités!! Mon skype (patriciaESNAUX)!! merci, Patricia. Bonjour, j’ai beaucoup aimé votre explication audio ainsi que vos articles sur les bouffées de chaleur: depuis le mois d’avril je vis un calvaire avec fatigue généralisée, insomnie vers 1h du matin ou vers 11 h depuis ça va mieux mais j’ai des bouffées de chaleur et j’ai froid après, ma tête devient comme un étau, se bloque j’ai l’impression de devenir folle avec une fatigue nerveuse je suis énervée dans ma tête je n’ai plus de joie de vivre parfois je ne peux plus travailler car je suis épuisée sans pouvoir réfléchir comme avant j’ai réalise plusieurs test j’ai un petit fibrome et je suis très stressée suite à des problèmes familiaux je n’arrive plus à supporter tout ça j’ai fait des crises de spasmophilie avec dès serrements au cœur et à l’estomac et une tension à 17 j’ai tout essayé je ne sais plus merci de m’aider. C’est toujours moi j’ai oublié de vous préciser que je suis en ménopause après test j’ai beaucoup de troubles de la vue malgré mes nouvelles lunettes, aussi de l’audition je ne supporte plus le bruit et j’ai de l’acné continuellement malgré dès traitement sans effet et j’ai aussi des malaises au niveau du cœur merci de m’aider. Bonjour Patricia, vos hormones vous ont attaqué de plein fouet! Selon vos symptômes vous avez probablement les glandes surrénales soit trop stimulées soit trop épuisées. Vous êtes probablement aussi en prédominance d’œstrogènes. Désolée mais je ne peux malheureusement pas vous conseiller un traitement étant donné que vous avez beaucoup de symptômes intenses et que j’ai besoin d’un bilan de santé pour vous aider davantage. Je peux vous rencontrer via Skype si jamais cela vous intéresse. Bonjour,je suis en pleine menopause.bcp de bouffees de chaleur et tres fatiguée, souvent des nausées.parfois tres chaud ou très froid…est ce du a la fluctuation des hormones. Parfois impression d etre folle… Madeleine Lamarre Auteur de l’article 27 novembre 2016 à 11 h 02 min. Bonjour, je compatise avec vous. Avoir ce genre de symptômes n’est pas facile à vivre. Oui c’est sans doute dû à la fluctuation des hormones, mais je crois que c’est surtout dû à la mauvaise gestion des hormones par votre foie. C’est le foie qui doit activer, désactiver et éliminer vos hormones et lorsqu’il y a une bonne fluctuations des hormones, il a plus de difficulté à fournir à la tâche. Il faut aider votre foie. Idéalement ça serait de prendre une consultation à mon bureau ou via Skype avec moi pour tenter de trouver la cause, mais une chose est certaine, vous devez aider votre foie dans la gestion des hormones. je ne sais pas si vous êtes au Canada, si oui, voici un bon produit pour vous. Vous trouverez ce produit sur ma boutique. Bonjour madeleine Votre poste on dirais que vous parlez de moi 4h30 du matin reveillee par bouffée migraine et ma gencive qui gratte jai arrêtée du xanax depuis 7 mois apres 4 « mois de gros symptôme c était fini JE me retrouve au chômage et la les bouffées sont démultipliés j ai l impression d avoir régresser j ai aussi pris 2 ans de cortisone y a 20 ans mes glandes surrénale sont peut être affectée CEs insupportable merci votre message et tomber du ciel pendant MON insomnie??

astuce pour maigrir plus vite translation spanish to english

Douleur foie. Parfois notre corps nous fait ressentir des douleurs qui nous inquiètent c’est le cas lorsqu’on ressent que l’on a mal au foie et au dos… Mal au foie et au dos… Quel rapport? Le mal de dos n’est souvent qu’un symptôme de causes plus profondes. Le fonctionnement du dos est étroitement lié à celui des organes internes. Il arrive souvent qu’une lombalgie soit associée à un dysfonctionnement du foie. Le foie est un organe très sensible et étroitement lié à nos émotions (colère, anxiété). Observez les moments où vous avez mal au foie et au dos: la fatigue, le stress peuvent en être à l’origine. Une soirée arrosée, ou encore une alimentation riche en lipides saturées (frites-mayo) vont à coup sûr solliciter votre foie, lui même relié à la zone dorso-lombaire. Si vous avez une petite faiblesse à ce niveau, la suractivité du foie due à une surcharge hépatique peut être à l’origine de tensions musculaires et d’inflammation dans le dos. Soyez attentif à ces symptômes et vous pourrez agir efficacement pour les prévenir. Sans parler de vous priver des plaisirs culinaires, préparez votre organisme à les recevoir: manger un agrume (type pamplemousse) en entrée aide à la bonne digestion des graisses. Buvez suffisamment d’eau et évitez d’associer alcool et repas trop gras. Clôturez le festin par une infusion dépurative peut être une excellente solution. Le lendemain offrez-vous un bon radis noir qui vous aidera à éliminer la surcharge hépatique. Enfin, un traitement de fond à base de plantes prescrit par un herboriste digne de ce nom s’avérera efficace pour traiter votre mal au foie et au dos par ce fait si vous en souffrez régulièrement. N’oubliez pas aussi, comme dit précédemment, que le mal au foie et au dos sont intimement liés à nos émotions. Surveillez votre niveau de stress, allez même jusqu’à le prévoir et le tester, ce peut être très instructif et préventif. Digérez vos contrariétés en les exprimant. Soyez conscients de l’influence de votre moral sur votre santé physique. Une bonne hygiène de vie contribue à votre bien-être général. Agissez dans le sens de ce bien être tout en vous faisant plaisir. L’artichaut, la sève de bouleau, le radis noir, le pissenlit et bien d’autres délicieux aliments peuvent être de précieux alliés qui vous aideront à éloigner le mal au foie et au dos de votre quotidien! Vous avez aimé cet article? cliquez sur « j’aime » et retrouvez-moi sur Facebook!

comment se motiver pour maigrir vite

Prendre soin de son estomac avec les huiles essentielles. L’expert: Aude Maillard, Docteur en Pharmacie, Aromathérapeute et Réflexologue. Praticienne et diplômée en aromathérapie scientifique, réflexologie plantaire et olfactothérapie, Aude Maillard a une approche très complète des huiles essentielles, à la fois scientifique et énergétique.C’est aussi et avant tout une passionnée des huiles essentielles avide de transmettre son savoir.Aude Maillard anime aujourd’hui des ateliers d’Aromathérapie Aroma-Zone et est également à votre disposition pour des consultations personnalisées: pour davantage d’informations, connectez-vous sur www.aude-maillard.fr. Si la digestion commence dans le cerveau, avec la sensation d’eau à la bouche et de salivation entamées dès que les bonnes odeurs de cuisine flottent sous les narines, l’estomac est le premier réceptacle du bol alimentaire. Il a en charge un lourd travail digestif et enzymatique. Il a pour fonction de digérer toute matière qui lui arrive en la malaxant, la lysant pour la transformer en ce qui est appelé le « chyme ». Bien au-delà de sa fonction de « bétonnière », il digère et transforme également le côté subtil de la vie. Au travers de l’expression « cela me reste sur l’estomac », l’impact des évènements contrariants est très bien retranscrit et l’on comprend qu’ils se somatisent à cet endroit précis, restant bloqués, prêt à être « rendus ». L’estomac est donc aussi le centre de la digestion émotionnelle, il sert à « digérer » nos idées, nos sentiments et nos émotions. Ces maux sont en rapport avec les contraintes matérielles (argent, temps, procédures…) parfois trop lourdes à « assimiler ». Digérer, une étape nécessaire à la vie. L’estomac – étymologiquement « stoma » qui signifie « la bouche », « l’ouverture » – doit recevoir et accueillir les aliments. Il hache menu ce que la mastication n’a pas eu le temps de faire puis il finit de lyser le repas grâce à trois types d’enzymes: l’acide chlorhydrique, la pepsine (qui casse les protéines) et la lipase qui dissout les graisses. Il faut environ deux heures pour que l’estomac se vide de la totalité de son contenu. Le bol alimentaire inutilisable tel quel par l’organisme et est alors valorisé en une matière qui devient plus assimilable par l’organisme, le « chyme ». Ensuite, les enzymes du foie et du pancréas prennent le relais pour parfaire le travail. Selon les principes de médecine traditionnelle chinoise, l’estomac appartient au principe de la terre. Il a bien pour mission de réceptionner directement l’énergie de la terre par le biais des aliments. Se rappeler les critères philosophiques de la médecine traditionnelle chinoise permet de bien comprendre les fonctionnalités et les subtilités du corps humain. L’énergie de la terre, dans le sens de l’humus, du terreau et du support fécond, est à la fois yin et yang. Elle reçoit, cultive et fait pousser pour récolter. On comprend donc que l’estomac et tous ses maux sont en rapport direct avec notre capacité à intégrer le monde qui nous entoure pour vivre, se construire, grandir et s’épanouir tout au long du chemin de vie. L’équilibre de l’estomac peut donc être perturbé par de multiples facteurs, tant alimentaires, mécaniques qu’émotionnels ou psychiques. Lui donner des petits coups de pouce de temps en temps peut contribuer non seulement à faire pétiller la digestion mais aussi à éviter « de ruminer » ou « tourner en rond ». Ecouter et réagir face aux signaux d’alarme. Les pathologies de l’esto mac résonnent souvent avec le déséquilibre de plusieurs systèmes, nerveux, digestifs, circulatoires. Leur retentissement est parfois sournois et différent d’un individu à un autre. Il peut être utile de connaître les différentes manières dont le déséquilibre gastrique peut s’exprimer: brûlure gastro-œsophagienne, irritation de la gorge, voix cassée, sensation de remontées liquides acides dans la bouche, mauvaise haleine, présence de grain de caséum coincé dans les amygdales, douleurs ou crampes au niveau du diaphragme et du plexus solaire, nausées voire vomissements, parfois troubles intestinaux. D’une manière moins évidente, d’autres symptômes comme les ronflements, les apnées du sommeil, les aphtes, la toux sèche chronique peuvent être aussi des manifestations de l’hyperacidité gastrique. Si l’équilibre semble rompu, un certain nombre de mesures s’imposent. Les premières sont alimentaires. Des aliments sont à supprimer impérativement: piments, poivre, café, crudités, orange (surtout au petit-déjeuner), alcools forts. D’autres sont à diminuer: aliments gras, fritures, vin, charcuterie. Les aliments favorables au rafraîchissement de l’estomac sont: banane, carotte, citrouille, fraise, épinard, miel, melon, pomme, pomme de terre. Le repas doit être frugal et pris assis, chaque bouchée devra être mastiquée au moins une vingtaine de fois. L’eau doit être limitée pendant la prise alimentaire car elle dilue les sucs gastriques, l’ambiance doit être au calme et à l’apaisement. Dans un intérêt énergétique, faire « les cent pas digestifs » stimule le méridien de l’estomac qui se termine sur le deuxième orteil et participe à faire redescendre la tension diaphragmatique liée à la digestion. Sur un registre aromatique, pour soutenir les estomacs fragiles, l’ HE de basilic tropical et celle de menthe poivrée sont particulièrement recommandées. Toutes les deux puissantes antispasmodiques, elles soulagent instantanément les muscles spasmés. En geste simple, prendre à la fin de chaque repas (5 jours sur 7 sur quelques semaines si besoin), 1 goutte de chaque dans une cuillère d’huile végétale de colza ou de lin permet d’ alléger la digestion, de seconder le travail stomachique, de chasser la fatigue post-prandiale et de dégager l’haleine ainsi que toute la sphère digestive haute. Attention la menthe poivrée est déconseillée au quotidien chez les sujets cardiaques ou hypertendus ainsi que les femmes enceintes et allaitantes. Si cela ne suffisait pas, ce geste simple peut être renforcé par la prise d’un peu de miel de Manuka ou d’ argile verte. En suivant les recommandations données plus bas dans le protocole aromatique spécial brûlure d’estomac. Ces deux derniers sont particulièrement cicatrisants et anti-inflammatoires voire même antibiotiques (pour le miel). Pour mieux digérer le subtil. Lorsque les inconforts gastriques sont en rapport direct avec les sphères émotionnelle et psychique, que les brûlures et les remontées acides se font remarquer les jours de stress pendant lesquels la course après le temps crée oppressions et nœuds diaphragmatiques, la solution la plus efficace pour remettre de l’ordre au niveau de l’estomac est la gestion du stress. Des exercices respiratoires privilégiant des inspirations courtes et des expirations plus longues en lâcher prise, procure une dynamisation du système nerveux parasympathique, celui qui met au repos l’organisme. Il s’en suit en quelques secondes une augmentation des sécrétions enzymatiques digestives et une augmentation du péristaltisme, favorable au confort digestif et à la détente musculaire. Les huiles essentielles à choisir spécifiquement sont celles d’ angélique, de camomille noble et de basilic tropical. A mélanger dans un flacon de 10 ml à raison de 30 gouttes chacune, puis compléter jusqu’en haut du flacon avec HV de noyau d’abricot. Cette synergie est à utiliser par 3 voies d’administration différentes: voie olfactive, 2 gouttes à respirer à l’intérieur des poignets, aussi souvent que nécessaire pour faire descendre la tension nerveuse. Voie cutanée, appliquer 10 gouttes sur l’estomac en remontant vers la gorge si besoin, 3 à 6 fois par jour, et enfin voie sublinguale: 3 à 5 gouttes en bouche 4 fois par jour. Cette fragrance aromatique a une touche rafraîchissante et procure instantanément une sensation calmante et relaxante musculaire. Les estomacs tendus ne sauront pas lui résister. Elle peut être associée à la formule proposée dans le miel de Manuka. Indications: brûlure d’estomac, inconfort gastrique, remontées acides, échauffement de l’œsophage et de la gorge.A réaliser dans un flacon de 10 ml, en verre teinté, muni d’un compte-gouttes.

Cuisinez pour votre foie. Saviez-vous que les amandes, le citron et le pissenlit aident à éliminer les calculs biliaires? Et que l’artichaut est conseillé aux personnes souffrant d’insuffisance hépatique? Que la carotte et l’ail sont indiqués dans les cas de maladies du foie? Que le curcuma et le gingembre améliorent la digestion en stimulant votre foie et la vésicule biliaire? Que le pamplemousse et la pomme favorisent le drainage hépatique? Que les graines de chardon marie protègent le foie tout en ayant une grande action régénératrice? Tant de questions alimentaires que vous allez mettre à l’honneur grâce à quelques recettes que je vous propose pour soutenir la désintoxication de votre corps et de votre foie. Smoothie au pissenlit et au pamplemousse. Ingrédients: Idéalement, on prend des feuilles de pissenlit jeunes, avant la floraison, fraîchement cueillies sur un terrain non traité aux pesticides et autres cochonneries. un demi pamplemousse épluché une datte moelleuse de type Medjool dénoyautée 1/2 tasse (125 ml) d’eau une poignée de feuilles de pissenlit Quelques feuilles de menthe, de persil, de basilic ou d’achillée millefeuille Un morceau de gingembre frais. Préparation: Passer tous les ingrédients au «blender» et mélanger jusqu’à ce que le smoothie soit bien homogène. Amandes grillées au curcuma et gingembre. Ingrédients: 250 ml (1 tasse) d’amandes entières crues 4 ml (1 c. à thé) d’huile de canola 4 ml (1 c. à thé) de gingembre moulu (Zingiber officinale) 4 ml (1 c. à thé) de curcuma moulu (Curcuma longa) Préparation: Préchauffer le four à 175 °C (350 °F). Placer les amandes dans un bol et y mettre les ingrédients. Bien remuer le mélange. Étaler le mélange sur une grande tôle à biscuits. Cuire 10 minutes. Brasser le mélange après 5 minutes de cuisson. Laisser refroidir avant de déguster. Conserver dans des contenants hermétiques. Salade de carottes au cumin. Ingrédients: 15 ml (1 c. à soupe) de graines de cumin 60g (1/4 de tasse) de raisins secs 45 ml (3 c. à soupe) de vinaigre de cidre de pomme Sel de mer et poivre du moulin 125 ml ( 1/2 tasse) d’huile d’olive 10 carottes, râpées. Préparation: Concasser les graines de cumin à l’aide d’un mortier ou les moudre dans un moulin à café. Dans un petit bol, déposer les raisins, les couvrir d’eau tiède et les laisser tremper. Dans une petite casserole, chauffer légèrement le vinaigre de cidre de pomme et laisser tiédir. Dans un bol à mélanger, verser le vinaigre de cidre de pomme tiède, puis ajouter la poudre de cumin, le sel et le poivre. Verser l’huile d’olive en filet tout en fouettant pour bien émulsionner la vinaigrette. Jeter l’eau de trempage des raisins, puis éliminer l’excédent d’eau en les pressant entre vos mains. Déposer les raisins dans le bol avec les carottes, puis verser la vinaigrette. Mélanger le tout et rectifier l’assaisonnement. Réfrigérer avant de servir. Salade d’épinard et de pomme au jus de citron. Ingrédients: Des jeunes feuilles d’épinard 1 pomme coupée en cubes 60 ml (1/4 de tasse) de noix de grenoble Du citron pelé à vif et coupé en dés De l’huile d’olive extra vierge Fleur de sel et poivre du moulin. Préparation: Laver les jeunes feuilles d’épinard. Mélanger tous les ingrédients, goûter et rectifier l’assaisonnement. Artichauts poêlés. Vous trouverez cette recette et bien d’autres sur SOS cuisine: www.soscuisine.com. Donne 4 portions. Ingrédients: 4 artichauts (Cynara scolymus) 15 ml (1 c. à soupe) d’huile d’olive 60 ml (¼ tasse) base d’ail et persil (recette) 60 ml (¼ tasse) d’eau Sel et poivre au goût. Préparation: Préparer les artichauts: éliminer plusieurs couches de feuilles externes, dures et filandreuses (appelées bractées), jusqu’à découvrir les feuilles internes, plus claires, compactes et fermes. À l’aide d’un couteau, éliminer 2-3 cm de la pointe de l’artichaut. Gratter le foin à l’aide d’une cuillère. Si la tige est encore présente, la couper et l’éplucher avec un couteau bien aiguisé, car elle est très bonne à manger. N.B. Presser du citron sur les parties coupées en réduira le noircissement. Ne pas s’étonner si, à la fin du nettoyage, il ne reste que la moitié en poids de l’artichaut tel qu’acheté. Trucs. Ensuite, couper les artichauts en quartiers, puis les blanchir 4 min. Dans une grande marmite d’eau bouillante salée, sortir les artichauts de la marmite à l’aide d’une cuillère trouée et les plonger dans un bol d’eau froide pour arrêter la cuisson et en préserver la couleur verte. Égoutter. Entre-temps, chauffer l’huile dans un poêlon à feu moyen. Y ajouter les artichauts, la base d’ail et persil (voir recette) et l’eau. Saler et poivrer. Couvrir et cuire à feu doux jusqu’à ce que les artichauts soient tendres, environ 30 minutes. Vérifier l’assaisonnement et servir. Base d’ail et persil. Vous trouverez cette recette et bien d’autres sur SOS cuisine: www.soscuisine.com. Ingrédients: 1 bouquet de persil italien frais 3 gousses d’ail (Allium sativum) 135 ml (9 c. à soupe) d’huile d’olive (assez pour couvrir) Matériel: Un petit robot culinaire vous sera très utile pour hacher les ingrédients. Préparation: Utiliser que les feuilles du persil, et non leurs tiges, elles trop dures. Bien laver et essorer ces feuilles et les hacher finement avec les gousses d’ail. Mettre ce mélange dans un bocal. Couvrir d’huile, empêchant ainsi le contact avec l’air (la quantité d’huile indiquée ici-bas est donnée comme référence). Fermer avec un couvercle et mettre au réfrigérateur immédiatement. Important: Ne jamais laisser le bocal à la température ambiante, afin d’éviter tout risque d’intoxication alimentaire. Observations: Le mélange se conserve 1 mois au frigo, 3 mois au congélateur. Avant de refermer le bocal, après chaque utilisation, assurez-vous que le mélange soit recouvert d’huile pour empêcher tout risque de moisissure. Gravlax de saumon de l’herboriste. Je vous suggère fortement cette recette. Habituellement, je sers le gravlax en entrée. Je mets une ou deux tranche de cette spécialité d’origine scandinave sur un blini aux fleurs de sureau (petite crêpe), que j’ai préalablement tartiné de crème sûre à la stellaire (Stellaria media). Un pur délice! Ingrédients: 1 filet de saumon de 1 kg (2,2 lb) avec la peau, coupé en deux dans le sens de la longueur 60 ml (4 c. à soupe) de sucre de canne brut 60 ml (4 c. à soupe) de gros sel de mer 30 ml (2 c. à soupe) de graines de chardon marie broyées (Silybum marianum) La partie verte (les branches) d’un bulbe de fenouil frais, hachée 30 ml (2 c. à soupe) d’extrait liquide dans l’alcool 40% ou de vodka (soit de racine de gingembre et/ou de graines de fenouil) Préparation: Dans un bol, mélanger le sucre de canne brut, le feuillage du bulbe de fenouil haché, le sel, les graines de chardon marie broyées au moulin à café et la teinture-mère faite dans l’alcool 40% ou dans la vodka. Déposer la première moitié du filet de saumon dans un plat, côté peau en dessous; y répartir la préparation et recouvrir de la deuxième moitié, côté peau dessus. Couvrir d’une pellicule plastique et mettre un poids dessus (une brique, une boîte de conserve). Réfrigérer 2 jours en prenant soin de retourner le poisson à quelques reprises afin de s’assurer qu’il marine également. Après ces 2 jours de macération, bien rincer les filets sous l’eau courante pour retirer la marinade. Éponger soigneusement. Trancher finement. Se conserve bien au congélateur. Sauté de racines sauvages à l’orientale. Cette recette est tirée du très beau livre de J. Marc Grollimund et Moïra Louise O’Reilly, « L’almanach des fleurs sauvages, 4 saisons de découvertes végétales. » Avec son goût chaleureux, ce sauté accompagnera bien vos plats de gibier ou de légumineuses. Ingrédients: 1 oignon finement haché (Allium cepa) 1 gousse d’ail émincée (Allium sativum) 15 ml (1 c. à soupe) de gingembre râpé (Zingiber officinale) 15 ml (1 c. à soupe) d’huile d’olive 1 racine de bardane (Arctium lappa) 2 racines de carottes sauvages (Daucus carotta) 1 racine de salsifis 15 ml (1 c. à soupe) d’huile de sésame grillé 15 ml (1 c. à soupe) de miso 30 ml (2 c. à soupe) de tamari 45 ml d’eau 15 ml (1 c. à soupe) de graines de sésame Persil frais haché Pincée de poivre de Cayenne. Préparation: Faites revenir à la poêle l’oignon, la gousse d’ail et le gingembre râpé dans 15 ml d’huile d’olive. Râpez la racine de bardane, les carottes sauvages et la racine de salsifis. Ajoutez-les dans la poêle lorsque l’oignon aura pris une légère coloration et laissez cuire environ 5 à 7 minutes. Entre-temps, dans un petit bol, mélangez l’huile de sésame, le miso, le tamari et suffisamment d’eau pour faire une sauce épaisse (environ 45 ml). Incorporez-la aux légumes, puis éteignez le feu et saupoudrez de graines de sésame, de persil frais et de 1 ou 2 pincées de poivre de Cayenne. Savourez! Le nettoyage du foie et de la vésicule biliaire. Votre foie contient un grand nombre de conduits biliaires. Entre autres, la bile enlève les toxines du sang pour les jeter dans les intestins. Tous les cancéreux souffrent d’insuffisance du foie. Le foie n’arrive plus à désintoxiquer le corps. En plus de l’obstruction des conduits biliaires par les pierres, le foie est submergé par le processus de transformation de l’acide lactique des cellules cancéreuses en glucose. En situation normale, le foie est abîmé par l’infestation des parasites et des chimiques, tel l’alcool. De plus, il faut éliminer les pierres du foie afin de débloquer les conduits biliaires. Les pierres sont irrégulières, mais de forme allongée et leur taille varie. Au centre de chacune on trouve une masse de bactéries qui sont nocives pour le corps. Il est démontré que les pierres provoquent des douleurs dans le haut du dos et aux épaules, et peuvent engendrer des bursites. De plus, elles empêchent la désintoxication normale du corps. Le livre du docteur Hulda Clark, The Cure for All Diseases (Guérison de toutes les maladies) explique en détails comment éliminer les pierres du foie. Le traitement à suivre est résumé sur le site Internet d’ Éric Hamel. (Traduit de l’anglais par: Sylvie Chartrand) Articles et trucs intéressants au sujet de la désintoxication du foie: Miser sur le foie, à la base de tout traitement!: www.letreapotion.blogspot.com Les vertus de la chlorophylle liquide: www.pensersante.blogspot.com Document Nettoyage du foie: www.erichamel.com. 3 commentaires: J’ai un problème de foie grave. On m’a traité avec les plantes médicinales pendant 20 jours, je dois retourner là maintenant chez mon médecin. On a diagnostiquer au scanner, il y avait un certain solide sur mon foie. J’ai l’intention d’aller en Inde pour m’y faire soigner. Je vais à la selle très fréquemment, en particulier après les repas. Qu’allez-vous me conseiller. Merci. mon fils soufre d’une problème de foie et de bile que faire SVP?