comment perdre vite des kilos to stones and ounces


US Search Mobile Web. Welcome to the Yahoo Search forum! We’d love to hear your ideas on how to improve Yahoo Search. The Yahoo product feedback forum now requires a valid Yahoo ID and password to participate. You are now required to sign-in using your Yahoo email account in order to provide us with feedback and to submit votes and comments to existing ideas. If you do not have a Yahoo ID or the password to your Yahoo ID, please sign-up for a new account. If you have a valid Yahoo ID and password, follow these steps if you would like to remove your posts, comments, votes, and/or profile from the Yahoo product feedback forum. Vote for an existing idea ( ) or Post a new idea… Hot ideas Top ideas New ideas Category Status My feedback. Improve your services. Your search engine does not find any satisfactory results for searches. It is too weak. Also, the server of bing is often off. I created a yahoo/email account long ago but I lost access to it; can y'all delete all my yahoo/yahoo account except for my newest YaAccount. I want all my lost access yahoo account 'delete'; Requesting supporter for these old account deletion; 'except' my Newest yahoo account this Account don't delete! Because I don't want it interfering my online 'gamble' /games/business/data/ Activity, because the computer/security program might 'scure' my Information and detect theres other account; then secure online activities/ business securing from my suspicion because of my other account existing will make the security program be 'Suspicious' until I'm 'secure'; and if I'm gambling online 'Depositing' then I need those account 'delete' because the insecurity 'Suspicioun' will program the casino game 'Programs' securities' to be 'secure' then it'll be 'unfair' gaming and I'll lose because of the insecurity can be a 'Excuse'. Hope y'all understand my explanation! I want all my lost access yahoo account 'delete'; Requesting supporter for these old account deletion; 'except' my Newest yahoo account this Account don't delete! Because I don't want it interfering my online 'gamble' /games/business/data/ Activity, because the computer/security program might 'scure' my Information and detect theres other account; then secure online activities/ business securing from my suspicion because of my other account existing will make the security program be 'Suspicious' until I'm 'secure'; and if I'm gambling online 'Depositing' then I need those account 'delete' because the insecurity 'Suspicioun' will program the casino game 'Programs' securities' to be… more.

eliminer les graisses abdominales homme et femme lourdes

Les maladies - PowerPoint PPT Presentation. To view this presentation, you'll need to enable Flash. After you enable Flash, refresh this webpage and the presentation should play. PPT – Les maladies PowerPoint presentation | free to download - id: 2a9a61-ZDc1Z. The Adobe Flash plugin is needed to view this content.

aspiration graisse ventrentale my little pony

Pasteur. Une hépatite est une inflammation du foie causée par des substances toxiques, ou par des virus (majorité des cas). A ce jour, 5 virus provoquant une infection ciblée et une inflammation du foie ont été identifiés. Ces virus, désignés par les lettres A, B, C, D, et E, diffèrent par leur mode de transmission (féco-orale pour les virus A et E; parentérale pour les virus B et C) et leur agressivité. Hépatite B: plus de 370 millions de porteurs chroniques (pouvant transmettre le virus), et plus de 600 000 décès annuels. Hépatite C: de 130 à 170 millions de porteurs chroniques dans le monde, et près de 350 000 décès annuels. Aidez-nous à faire avancer la recherche. Cause. Dès que les virus atteignent le foie, ils pénètrent dans ses cellules, les hépatocytes, et s’y multiplient. Le système immunitaire qui assure les défenses de l’organisme détruit alors les cellules infectées, ce qui provoque l’inflammation du foie. Des symptômes caractéristiques de l’inflammation aiguë du foie sont éventuellement observés lors de la contamination par ces virus et peuvent durer plusieurs semaines: jaunissement de la peau et des yeux (jaunisse ou ictère), urines foncées, selles décolorées, fatigue extrême, nausées, vomissements et douleurs abdominales. Il est impossible de distinguer les différentes formes d’hépatites sur la base des symptômes de la phase aiguë de la maladie. Au contraire des virus de l’hépatite A et de l’hépatite E, les virus de l’hépatite B et de l’hépatite C peuvent conduire à un état de portage chronique, signifiant que le sujet ne se débarrasse pas du virus et peut développer de nombreuses années plus tard les complications graves d’une hépatite chronique: cirrhose et cancer du foie. Alors que les virus des hépatites A et B ont été identifiés dans les années 1960-1970, les virus des hépatites C et E, antérieurement désignés sous le nom d’hépatites « non A- non B » ont été identifiés plus récemment, en 1989-1990. Hépatite B. L’hépatite B est l’une des principales maladies humaines: on estime à 2 milliards le nombre de personnes ayant été infectées par le virus, dont plus de 370 millions sont des porteurs chroniques et peuvent transmettre le virus pendant des années. Les porteurs chroniques sont exposés à un risque élevé de décès par cirrhose du foie ou cancer du foie, maladies qui font environ un million de morts chaque année. Symptômes. L’hépatite B aiguë est souvent asymptomatique, ou provoque des symptômes évoquant une grippe (perte d’appétit et troubles digestifs, nausées, vomissements, fatigue, fièvre). Une personne infectée sur trois présente les symptômes caractéristiques d’une inflammation aiguë du foie (jaunisse ou ictère, urines foncées, selles décolorées). La période d’incubation de l’hépatite B varie de 45 à 180 jours, avec une moyenne située entre 60 et 90 jours. Il est important de souligner que chez près 1 personne sur 10, et encore plus fréquemment chez le nourrisson et l’enfant en bas âge, l’hépatite B aiguë ne guérit pas et devient une infection chronique. La plupart de ces porteurs chroniques n’ont pas de symptômes apparents bien que leur foie présente des signes d’inflammation et qu’ils restent susceptibles de contaminer leur entourage. Epidémiologie. Dans la plupart des pays en développement (en Afrique subsaharienne, dans une grande partie de l’Asie et dans le Pacifique), les porteurs chroniques représentent 8% à 15 % de la population. Dans ces régions, le cancer du foie causé par l’hépatite B figure parmi les trois premières causes de décès par cancer chez l’homme. L’Amazonie et le sud de l’Europe orientale et centrale sont également très touchés. Au Moyen-Orient et dans le sous-continent indien, les porteurs chroniques représentent 5% environ de la population. L’infection est moins courante en Europe occidentale et en Amérique du Nord, où les porteurs chroniques représentent moins de 1% de la population. En France, on estime qu’environ 300 000 personnes seraient des porteurs chroniques du virus de l’hépatite B (VHB), dont 9% seraient également co-infectées par le VIH. Transmission. Le virus de l’hépatite B se transmet par tous les liquides et sécrétions biologiques, le plus souvent par contact sexuel et par le sang. L’hépatite B est considérée comme une maladie infectieuse extrêmement contagieuse: le virus de l’hépatite B est 50 à 100 fois plus infectieux que celui du SIDA. Les principales voies de transmission sont les contacts sexuels, les injections (toxicomanie) et transfusions à risques, la transmission de la mère à l’enfant à l’accouchement et le contact étroit avec une personne infectée. Statistiquement dans le monde, les modes de transmission les plus fréquents sont de la mère à l’enfant, entre enfants d’une même famille et par réutilisation de seringues et d’aiguilles non stérilisées. Dans de nombreux pays en développement, la quasi totalité des enfants sont infectés par le virus. Le virus ne peut être transmis ni par l’eau ou les aliments contaminés, ni par simple contact sur les lieux de travail. Traitement. Il n’existe pas de médicament permettant de traiter une hépatite aiguë pour améliorer les chances de guérison. L’efficacité des produits dits hépatoprotecteurs (protégeant le foie) n’est pas démontrée. La personne infectée doit attendre que le système de défense de son organisme vienne naturellement à bout des virus. Aussi longtemps que la guérison n’est pas intervenue, les liquides et sécrétions naturelles du corps - sang, sperme, sécrétions vaginales, salive - restent contagieux. Une fois l’hépatite guérie, le foie retrouve un état normal et le patient est alors protégé toute sa vie contre cette maladie. L’hépatite B chronique est traitée chez certains par l’Interféron-alpha et par des médicaments anti-viraux spécifiques comme la Lamivudine, l’Adefovir ou l’Entecavir, mais il s’agit de traitements dont le coût se chiffre en milliers d’Euros auxquels l es malades des pays en développement ne peuvent accéder. De plus, des virus résistants se développent fréquemment lors de ces traitements. En cas de cirrhose, une greffe du foie peut être pratiquée. Le vaccin. En raison de la faible efficacité des traitements, la vaccination contre l’hépatite B est la principale mesure fiable et importante pour se protéger de cette maladie. Depuis 1981, on dispose de vaccins anti-hépatite B très efficace, dont un mis au point à l’Institut Pasteur (GenHevac B). Trois injections de ce vaccin confèrent à 98% des personnes vaccinées une protection contre une infection par le virus de l’hépatite B. Chez 90% des personnes vaccinées, cette protection dure au moins 10 ans, probablement même toute la vie. Ce vaccin de surcroît prévient la survenue des graves complications que sont les hépatites aiguës fulminantes, les cirrhoses, et les cancers du foie. A l’Institut Pasteur. Le laboratoire de Pathogenèse des virus de l’hépatite B (Institut Pasteur/Inserm 845), dirigé par Marie-Louise Michel, étudie la réponse immunitaire aux différentes protéines du virus chez des sujets infectés. Les chercheurs ont conçu un candidat-vaccin thérapeutique pour les porteurs chroniques du virus, actuellement en cours d’essai clinique sous l’égide de l’ANRS (phase II, vaccin ADN combiné aux anti-viraux). Un autre axe de recherche de l’équipe porte sur les mécanismes d’inflammation et de régénération du foie dans des modèles animaux. Muriel Vray, au sein de l’ unité d’Epidémiologie des maladies émergentes, coordonne une étude sur la couverture vaccinale des enfants de moins de 5 ans au Sénégal et en République Centrafricaine. Christine Neuveut, au sein de l’ unité Hépacivirus et immunité innée, établit l’identification des effecteurs cellulaires impliqués dans la réplication et la pathogenèse du VHB. Hépatite C. Le virus de l’hépatite C (VHC) a été identifié en 1989 comme l’ agent majeur des hépatites post-transfusionnelles antérieurement désignées sous le nom « d’hépatites non-A, non-B ». Le VHC est classé dans un genre à part (hepacivirus) au sein de la grande famille des Flaviviridae, qui comprend également de nombreux autres virus importants sur le plan médical ou vétérinaire, comme par exemple le virus de la fièvre jaune, celui de la dengue, du Nil occidental (genre flavivirus), ou encore le virus de la diarrhée bovine (genre pestivirus). L’homme et le chimpanzé sont apparemment les seules espèces sensibles à l’infection par le virus de l’hépatite C. Lors de la réplication du génome viral, des erreurs sont fréquentes et conduisent à la circulation d’un grand nombre d’espèces moléculaires virales dans la population humaine. On regroupe les variants viraux identifiés à ce jour en 7 génotypes qui présentent des susceptibilités variables aux traitements. Symptômes. L’hépatite C aiguë survient après une période d’incubation moyenne de 6 à 10 semaines. Elle est majoritairement asymptomatique. Lorsqu’elle est symptomatique, les symptômes sont semblables à ceux observés au cours d’autres hépatites virales (fatigue, nausées, douleurs suivies par l’apparition d’urines foncées et d’un ictère). A ce stade, l’état général du foie, que l’on peut estimer en mesurant la concentration des transaminases dans le sang, est peu affecté. Dans de rares cas, l’infection par le VHC peut déclencher un dysfonctionnement grave du foie (hépatite fulminante). La guérison est affirmée par l’absence de détection du virus dans le sang au-delà de 6 mois après l’infection aiguë et la présence d’anticorps anti-VHC. Il est admis que seuls 15 à 35% des hépatites C aiguës, symptomatiques ou non, vont évoluer vers une guérison, alors que 65 à 85% des patients infectés vont développer une infection chronique. Celle-ci peut conduire à une dégradation progressive du foie, conduisant à une cirrhose. En Europe et en Amérique du Nord, le risque d’une telle évolution est évalué à 20%, 10 à 20 ans après l’infection, et serait plus élevé au Japon. Trois facteurs principaux participent au risque de cirrhose: la durée de l’infection virale chronique, l’âge au moment de la contamination, et l’association d’une consommation importante d’alcool. A partir du stade de cirrhose du foie, il existe un risque important de progression vers un carcinome hépatocellulaire, avec un taux de 1 à 4% par an. L’état de cirrhose liée à l’hépatite C représente une indication majeure de transplantation hépatique. Le développement de thérapies efficaces anti-VHC, actuellement en cours, permettra d’inhiber la réinfection du greffon sain par le VHC du patient, et donc d’augmenter la survie globale des transplantés pour cirrhose C (actuellement de l’ordre de 70% à 5 ans post-transplantation). Epidémiologie. Les données épidémiologiques actuelles permettent d’évaluer à environ 130 à 170 millions le nombre de porteurs chroniques du virus de l’hépatite C dans le monde, avec une séroprévalence moyenne d’environ 2,2 %. Cette prévalence est variable selon les pays: très faible en Europe du Nord, plus élevée en Asie du Sud-est et en Afrique, atteignant plus de 20% en Egypte. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) évalue à près de 350 000 le nombre des décès annuels consécutifs aux infections par le virus de l’hépatite C. En France, on estime à environ 400 000 le nombre de personnes séropositives pour le VHC dont 65% en infection chronique, et à 4 000 le nombre de nouveaux cas d’infection par an. On estime que 24% des patients infectés par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) sont également infectés par le VHC. L’évolution silencieuse de la maladie et la fréquence élevée d’établissement d’infections chroniques expliquent l’existence d’un grand réservoir de sujets infectés. Transmission. Le virus de l’hépatite C se transmet principalement par voie sanguine (transfusion, utilisation de drogues par voie intraveineuse, transplantation d’organes). La transmission par voie transfusionnelle a été la plus répandue avant l ’introduction du dépistage systématique des dons du sang en 1991 dans les pays développés, où elle est désormais maîtrisée. On estime que les injections à risque (notamment de drogues), pratiquées avec du matériel non stérile, ou la transfusion de produits sanguins contaminés sont chaque année à l’origine de 2 millions de nouvelles infections par le virus de l’hépatite C dans le monde. Le risque de transmission materno-fœtal du VHC est de l’ordre de 5% si le VHC est détectable dans le sang de la mère au moment de la naissance. Bien que la transmission par voie sexuelle soit controversée, elle n’a jamais été exclue. Les co-infections VHC / VIH sont un problème croissant dans les pays où l’épidémie d’infection par le VIH est concentrée et chez les consommateurs de drogues injectables. Il est à noter que dans environ 10% des cas d’hépatite C, aucun facteur de risque n’est retrouvé et on regroupe ces cas sous le terme d’« hépatites sporadiques ». Le traitement. Le traitement actuel associe l’administration d’interféron-alpha pégylé et de ribavirine. Ce traitement, dont les effets secondaires peuvent être importants, n’est pas préconisé dans la phase aiguë de la maladie, qui aboutit généralement à une guérison spontanée, mais seulement dans 15 à 30 % des cas. Le traitement est administré dans le cas d’infections chroniques lorsque la fibrose hépatique devient importante. La durée du traitement (6 à 12 mois) dépend de plusieurs facteurs, dont la nature du génotype viral. Le succès du traitement est déclaré quand la virémie (dosage du virus dans le sang) reste indétectable et les transaminases durablement normalisées pendant au moins 6 mois après l’arrêt du traitement (réponse virologique soutenue). L’efficacité globale du traitement atteint 80% dans les cas d’infection par les génotypes 2 ou 3, mais est d’environ 45% dans les cas d’infection par les virus les plus résistants au traitement (génotype 1). De nouvelles approches thérapeutiques ciblant spécifiquement le virus ont été développées au cours des dernières années, grâce à une meilleure connaissance de la structure et de la fonction des protéines virales. Ainsi, des essais cliniques récents associant l’interféron-alpha et la ribavirine à différentes petites molécules synthétisées chimiquement et destinées à bloquer spécifiquement une des enzymes du virus (notamment la protéase majeure) ont montré une augmentation très nette (20%) du taux de guérison chez des patients infectés avec le VHC de génotype 1, soit une réponse virologique soutenue d’environ 60-70%. Une tri-thérapie anti-VHC associant l’interféron-alpha, la ribavirine, et un inhibiteur chimique de la protéase majeure du VHC est maintenant disponible. Cependant le coût de cette trithérapie est très élévé (environ 40,000 €) et les malades des pays en voie en développement ne peuvent facilement en bénéficier.Par ailleurs, Différentes autres molécules anti-VHC (ciblant la polymérase ou d’autres protéines non structurales du virus) sont continuellement passées au crible des essais cliniques afin d’augmenter l’arsenal thérapeutique contre cette infection. Par ailleurs, on cherche également à developper la production de certains produits naturels qui se sont montrés efficaces contre le VHC et la recherche de vaccins thérapeutiques et préventifs est toujours en cours. Vaccin. Il n’existe aucun vaccin à l’heure actuelle contre l’hépatite C. Ainsi, le moyen le plus efficace de lutter contre l’hépatite C réside en la maîtrise du risque de transmission nosocomiale du VHC (transfusions sanguines, injections à risque, etc) et la politique de réduction des risques chez les usagers de drogues injectables. Le dépistage des personnes à risque, notamment des personnes ayant reçu des produits sanguins avant 1992, constitue également un élément important de la lutte contre cette infection. A l’Institut Pasteur. L’ unité Hépacivirus et immunité innée, dirigée par Eliane Meurs, étudie les modes d’interaction du virus de l’hépatite C et du virus de l’hépatite B avec leur hôte commun (hépatocytes), dans le but de développer de nouvelles approches pour inhiber leur réplication, propagation et maintien dans l’hôte. Les projets principaux incluent la caractérisation des interactions du virus de l’hépatite C avec des composants de la voie d’induction de la réponse immune innée des cellules (groupe Eliane Meurs), la caractérisation des mécanismes impliquées dans l’entrée du VHC et dans son transport intracellulaire (groupe de Agata Budkowska) et la caractérisation des effecteurs cellulaires impliqués dans la réplication et la pathogenèse du VHB (groupe de Christine Neuveut). L’ unité Epidémiologie des maladies émergentes dirigée par Arnaud Fontanet effectue une étude sur l’épidémiologie et le traitement des infections par le VHC en Égypte, pays où la prévalence de l’infection par le VHC est la plus élevée au monde, atteignant 45% chez les plus de 40 ans en zone rurale. Cette équipe coordonne le site de recherche de l’ANRS sur les hépatites virales en Egypte. L’ unité d’Immunobiologie des cellules dendritiques, dirigée par Matthew Albert, est associée à ce projet, et s’intéresse notamment aux biomarqueurs associés à la guérison spontanée de l’hépatite C en phase aiguë (projet SPHINX financé par la Communauté Européenne). Par ailleurs, un programme international de recherches sur le VHC, initié par la Direction du Réseau international des instituts Pasteur, est coordonné à l’Institut Pasteur par Pascal Pineau, de l’ unité de recherche Organisation nucléaire et oncogenèse, par Vincenzo Barnaba, Angela Santoni (Université de Rome), Pénélope Mavromara (Institut Pasteur Hellénique, Athènes, Grèce) et Sergei Mukomolov (Institut Pasteur de Saint Petersbourg). Un consortium intitulé DHEVIRT ( Decoding HEpatitis VIruses-Related Tumors ) regroupe ces différents groupes et certains des groupes de l’Institut Pasteur, nommés ci-dessus. Ce consortium étudie les interactions entre le VHB ou le VHC et leur micro-environnement tissulaire (foie, tissu lymphoide) afin de caractériser les éléments déclenchant le processus de tumorigenèse et d’identifier des outils utilisables en clinique.

boisson brule graisse maison du whisky

Abcès: remèdes naturels. Abcès: Amas de pus pouvant être localisé n’importe où dans ou sur le corps, généralement symptomatique de la nécrose d’un tissu. Symptômes: l’abcès se manifeste en général par un gonflement, une rougeur et des douleurs sourdes. Exemples: furoncles, clous, anthrax, abcès dentaires, panaris, etc. Comme soigner les abcès par des remèdes de grand-mère? Cas particuliers: Les abcès dits "chauds" se forment suite à une inflammation d’origine bactérienne ou fongique, et sont accompagnés de douleurs, de gonflements, de rougeurs de la peau, et éventuellement de fièvre; les causes en sont généralement purement locales. Les abcès "froids" ne s’accompagnent généralement pas d’inflammation, la douleur et la fièvre sont absentes. Les abcès de la bouche sont presque toujours causés par un problème de dents (dent de sagesse, carie. ); ils peuvent être proches ou non de la dent malade, ou siéger dans un ganglion de la mâchoire inférieure; ils peuvent apparaître même quand la dent n’est elle-même pas douloureuse. Traitements et soins naturels. Remèdes de grand-mère: cataplasme de pétales de lys blanc mariné 2 à 4 semaines dans de l’alcool à 90 °; garder 15 minutes, renouveler l’opération jusqu’à percement de l’abcès; cataplasme tiède d’oignons cuits, plusieurs fois par jour, pour faire mûrir l’abcès; le poireau a le même usage, mais est un peu moins efficace; cataplasme tiède de feuilles de chou cru écrasées; un cataplasme de foie de veau cru fait mûrir et crever l’abcès; pour un abcès dans la bouche, stériliser un clou rouillé, et l’appliquer contre l’abcès, qui crèvera rapidement. Remèdes amérindiens: cataplasme tiède de rhizome de Sceau de Salomon, cuit dans un corps gras et écrasé. Médecine traditionnelle chinoise: Bardane (graines)

comment perdre de la graisse au ventresca canned

Cuisinez pour votre foie. Saviez-vous que les amandes, le citron et le pissenlit aident à éliminer les calculs biliaires? Et que l’artichaut est conseillé aux personnes souffrant d’insuffisance hépatique? Que la carotte et l’ail sont indiqués dans les cas de maladies du foie? Que le curcuma et le gingembre améliorent la digestion en stimulant votre foie et la vésicule biliaire? Que le pamplemousse et la pomme favorisent le drainage hépatique? Que les graines de chardon marie protègent le foie tout en ayant une grande action régénératrice? Tant de questions alimentaires que vous allez mettre à l’honneur grâce à quelques recettes que je vous propose pour soutenir la désintoxication de votre corps et de votre foie. Smoothie au pissenlit et au pamplemousse. Ingrédients: Idéalement, on prend des feuilles de pissenlit jeunes, avant la floraison, fraîchement cueillies sur un terrain non traité aux pesticides et autres cochonneries. un demi pamplemousse épluché une datte moelleuse de type Medjool dénoyautée 1/2 tasse (125 ml) d’eau une poignée de feuilles de pissenlit Quelques feuilles de menthe, de persil, de basilic ou d’achillée millefeuille Un morceau de gingembre frais. Préparation: Passer tous les ingrédients au «blender» et mélanger jusqu’à ce que le smoothie soit bien homogène. Amandes grillées au curcuma et gingembre. Ingrédients: 250 ml (1 tasse) d’amandes entières crues 4 ml (1 c. à thé) d’huile de canola 4 ml (1 c. à thé) de gingembre moulu (Zingiber officinale) 4 ml (1 c. à thé) de curcuma moulu (Curcuma longa) Préparation: Préchauffer le four à 175 °C (350 °F). Placer les amandes dans un bol et y mettre les ingrédients. Bien remuer le mélange. Étaler le mélange sur une grande tôle à biscuits. Cuire 10 minutes. Brasser le mélange après 5 minutes de cuisson. Laisser refroidir avant de déguster. Conserver dans des contenants hermétiques. Salade de carottes au cumin. Ingrédients: 15 ml (1 c. à soupe) de graines de cumin 60g (1/4 de tasse) de raisins secs 45 ml (3 c. à soupe) de vinaigre de cidre de pomme Sel de mer et poivre du moulin 125 ml ( 1/2 tasse) d’huile d’olive 10 carottes, râpées. Préparation: Concasser les graines de cumin à l’aide d’un mortier ou les moudre dans un moulin à café. Dans un petit bol, déposer les raisins, les couvrir d’eau tiède et les laisser tremper. Dans une petite casserole, chauffer légèrement le vinaigre de cidre de pomme et laisser tiédir. Dans un bol à mélanger, verser le vinaigre de cidre de pomme tiède, puis ajouter la poudre de cumin, le sel et le poivre. Verser l’huile d’olive en filet tout en fouettant pour bien émulsionner la vinaigrette. Jeter l’eau de trempage des raisins, puis éliminer l’excédent d’eau en les pressant entre vos mains. Déposer les raisins dans le bol avec les carottes, puis verser la vinaigrette. Mélanger le tout et rectifier l’assaisonnement. Réfrigérer avant de servir. Salade d’épinard et de pomme au jus de citron. Ingrédients: Des jeunes feuilles d’épinard 1 pomme coupée en cubes 60 ml (1/4 de tasse) de noix de grenoble Du citron pelé à vif et coupé en dés De l’huile d’olive extra vierge Fleur de sel et poivre du moulin. Préparation: Laver les jeunes feuilles d’épinard. Mélanger tous les ingrédients, goûter et rectifier l’assaisonnement. Artichauts poêlés. Vous trouverez cette recette et bien d’autres sur SOS cuisine: www.soscuisine.com. Donne 4 portions. Ingrédients: 4 artichauts (Cynara scolymus) 15 ml (1 c. à soupe) d’huile d’olive 60 ml (¼ tasse) base d’ail et persil (recette) 60 ml (¼ tasse) d’eau Sel et poivre au goût. Préparation: Préparer les artichauts: éliminer plusieurs couches de feuilles externes, dures et filandreuses (appelées bractées), jusqu’à découvrir les feuilles internes, plus claires, compactes et fermes. À l’aide d’un couteau, éliminer 2-3 cm de la pointe de l’artichaut. Gratter le foin à l’aide d’une cuillère. Si la tige est encore présente, la couper et l’éplucher avec un couteau bien aiguisé, car elle est très bonne à manger. N.B. Presser du citron sur les parties coupées en réduira le noircissement. Ne pas s’étonner si, à la fin du nettoyage, il ne reste que la moitié en poids de l’artichaut tel qu’acheté. Trucs. Ensuite, couper les artichauts en quartiers, puis les blanchir 4 min. Dans une grande marmite d’eau bouillante salée, sortir les artichauts de la marmite à l’aide d’une cuillère trouée et les plonger dans un bol d’eau froide pour arrêter la cuisson et en préserver la couleur verte. Égoutter. Entre-temps, chauffer l’huile dans un poêlon à feu moyen. Y ajouter les artichauts, la base d’ail et persil (voir recette) et l’eau. Saler et poivrer. Couvrir et cuire à feu doux jusqu’à ce que les artichauts soient tendres, environ 30 minutes. Vérifier l’assaisonnement et servir. Base d’ail et persil. Vous trouverez cette recette et bien d’autres sur SOS cuisine: www.soscuisine.com. Ingrédients: 1 bouquet de persil italien frais 3 gousses d’ail (Allium sativum) 135 ml (9 c. à soupe) d’huile d’olive (assez pour couvrir) Matériel: Un petit robot culinaire vous sera très utile pour hacher les ingrédients. Préparation: Utiliser que les feuilles du persil, et non leurs tiges, elles trop dures. Bien laver et essorer ces feuilles et les hacher finement avec les gousses d’ail. Mettre ce mélange dans un bocal. Couvrir d’huile, empêchant ainsi le contact avec l’air (la quantité d’huile indiquée ici-bas est donnée comme référence). Fermer avec un couvercle et mettre au réfrigérateur immédiatement. Important: Ne jamais laisser le bocal à la température ambiante, afin d’éviter tout risque d’intoxication alimentaire. Observations: Le mélange se conserve 1 mois au frigo, 3 mois au congélateur. Avant de refermer le bocal, après chaque utilisation, assurez-vous que le mélange soit recouvert d’huile pour empêcher tout risque de moisissure. Gravlax de saumon de l’herboriste. Je vous suggère fortement cette recette. Habituellement, je sers le gravlax en entrée. Je mets une ou deux tranche de cette spécialité d’origine scandinave sur un blini aux fleurs de sureau (petite crêpe), que j’ai préalablement tartiné de crème sûre à la stellaire (Stellaria media). Un pur délice! Ingrédients: 1 filet de saumon de 1 kg (2,2 lb) avec la peau, coupé en deux dans le sens de la longueur 60 ml (4 c. à soupe) de sucre de canne brut 60 ml (4 c. à soupe) de gros sel de mer 30 ml (2 c. à soupe) de graines de chardon marie broyées (Silybum marianum) La partie verte (les branches) d’un bulbe de fenouil frais, hachée 30 ml (2 c. à soupe) d’extrait liquide dans l’alcool 40% ou de vodka (soit de racine de gingembre et/ou de graines de fenouil) Préparation: Dans un bol, mélanger le sucre de canne brut, le feuillage du bulbe de fenouil haché, le sel, les graines de chardon marie broyées au moulin à café et la teinture-mère faite dans l’alcool 40% ou dans la vodka. Déposer la première moitié du filet de saumon dans un plat, côté peau en dessous; y répartir la préparation et recouvrir de la deuxième moitié, côté peau dessus. Couvrir d’une pellicule plastique et mettre un poids dessus (une brique, une boîte de conserve). Réfrigérer 2 jours en prenant soin de retourner le poisson à quelques reprises afin de s’assurer qu’il marine également. Après ces 2 jours de macération, bien rincer les filets sous l’eau courante pour retirer la marinade. Éponger soigneusement. Trancher finement. Se conserve bien au congélateur. Sauté de racines sauvages à l’orientale. Cette recette est tirée du très beau livre de J. Marc Grollimund et Moïra Louise O’Reilly, « L’almanach des fleurs sauvages, 4 saisons de découvertes végétales. » Avec son goût chaleureux, ce sauté accompagnera bien vos plats de gibier ou de légumineuses. Ingrédients: 1 oignon finement haché (Allium cepa) 1 gousse d’ail émincée (Allium sativum) 15 ml (1 c. à soupe) de gingembre râpé (Zingiber officinale) 15 ml (1 c. à soupe) d’huile d’olive 1 racine de bardane (Arctium lappa) 2 racines de carottes sauvages (Daucus carotta) 1 racine de salsifis 15 ml (1 c. à soupe) d’huile de sésame grillé 15 ml (1 c. à soupe) de miso 30 ml (2 c. à soupe) de tamari 45 ml d’eau 15 ml (1 c. à soupe) de graines de sésame Persil frais haché Pincée de poivre de Cayenne. Préparation: Faites revenir à la poêle l’oignon, la gousse d’ail et le gingembre râpé dans 15 ml d’huile d’olive. Râpez la racine de bardane, les carottes sauvages et la racine de salsifis. Ajoutez-les dans la poêle lorsque l’oignon aura pris une légère coloration et laissez cuire environ 5 à 7 minutes. Entre-temps, dans un petit bol, mélangez l’huile de sésame, le miso, le tamari et suffisamment d’eau pour faire une sauce épaisse (environ 45 ml). Incorporez-la aux légumes, puis éteignez le feu et saupoudrez de graines de sésame, de persil frais et de 1 ou 2 pincées de poivre de Cayenne. Savourez! Le nettoyage du foie et de la vésicule biliaire. Votre foie contient un grand nombre de conduits biliaires. Entre autres, la bile enlève les toxines du sang pour les jeter dans les intestins. Tous les cancéreux souffrent d’insuffisance du foie. Le foie n’arrive plus à désintoxiquer le corps. En plus de l’obstruction des conduits biliaires par les pierres, le foie est submergé par le processus de transformation de l’acide lactique des cellules cancéreuses en glucose. En situation normale, le foie est abîmé par l’infestation des parasites et des chimiques, tel l’alcool. De plus, il faut éliminer les pierres du foie afin de débloquer les conduits biliaires. Les pierres sont irrégulières, mais de forme allongée et leur taille varie. Au centre de chacune on trouve une masse de bactéries qui sont nocives pour le corps. Il est démontré que les pierres provoquent des douleurs dans le haut du dos et aux épaules, et peuvent engendrer des bursites. De plus, elles empêchent la désintoxication normale du corps. Le livre du docteur Hulda Clark, The Cure for All Diseases (Guérison de toutes les maladies) explique en détails comment éliminer les pierres du foie. Le traitement à suivre est résumé sur le site Internet d’ Éric Hamel. (Traduit de l’anglais par: Sylvie Chartrand) Articles et trucs intéressants au sujet de la désintoxication du foie: Miser sur le foie, à la base de tout traitement!: www.letreapotion.blogspot.com Les vertus de la chlorophylle liquide: www.pensersante.blogspot.com Document Nettoyage du foie: www.erichamel.com. 3 commentaires: J’ai un problème de foie grave. On m’a traité avec les plantes médicinales pendant 20 jours, je dois retourner là maintenant chez mon médecin. On a diagnostiquer au scanner, il y avait un certain solide sur mon foie. J’ai l’intention d’aller en Inde pour m’y faire soigner. Je vais à la selle très fréquemment, en particulier après les repas. Qu’allez-vous me conseiller. Merci. mon fils soufre d’une problème de foie et de bile que faire SVP?

Nettoyage de foie avec des herbes naturelles pour la santé. Le plus grand de nos organes internes. Le foie est un organe vital de détoxification. Parmi les centaines de fonctions qui lui incombent, le foie est responsable: Du métabolisme des nutriments, De la production de la bile pour accompagner la digestion, De la filtration du sang, De la dégradation de substances potentiellement toxiques en substances inoffensives que l’organisme utilise ou excrète. Le foie est en fait l’organe interne le plus volumineux du corps humain. Il occupe pratiquement l’intégralité de la partie supérieure droite de l’abdomen. En dépit du fait que le foie joue un rôle majeur dans le maintien de notre santé générale et de notre bien-être, peu de gens réfléchissent à la fonction de cet organe lorsqu’ils font quotidiennement le choix de leurs aliments, de leurs boissons ou encore de leur mode de vie. Malheureusement, mettre notre foie en péril est beaucoup plus facile que nous ne pourrions le penser. La plupart des personnes ingèrent involontairement un grand nombre de toxines par le biais de l’air, de la nourriture et de l’eau sans parler des produits que nous appliquons sur notre peau. Le Stress hépatique. Acteur crucial et prépondérant de détoxification de l’organisme, le foie effectue donc un travail exceptionnel dans ce domaine. A ce titre, le foie peut se retrouver débordé par cette tâche et progressivement se retrouver engorgé par des toxines. Quand ceci survient, la capacité du foie à mener ses fonctions vitales diminue et il se fragilise. Pour des informations supplémentaires veuillez cliquer sur le mot clé: DésintoxicationDésintoxication | Nettoyage intestinalNettoyage intestinal. Pratiquer un nettoyage du foie ou une détoxification? Les tests sanguins sont l’un des moyens de savoir si le foie n’est pas en bonne santé. Comme le foie contient des milliers d’enzymes, si l’on constate une élévation du niveau de ces enzymes qui lui sont propres en passant un examen de sang cela peut vouloir dire que le foie dysfonctionne ou qu’il a subi des dommages. La mesure d’enzymes hépatiques telles que les phosphatases alcalines, l’alanine, les transaminases, les transaminases aspartates (ALT), les gamma glutamines transpeptidases (Gamma GT),les lactates déhydrogénases permettent de déterminer l’état de santé du foie. Détoxication du foie ou nettoyage du foie? Il est heureusement possible de nettoyer le foie et il existe différentes manières d’y remédier. L’une des méthodes les plus connues est celle de « l’expulsion hépatique » qui consiste à faire boire au gens une importante quantité d’huile d’olive et de sels d’Epsom (sels de magnésium). Cette approche est néanmoins passablement agressive pour l’organisme. Une autre approche plus naturelle et plus respectueuse de l’organisme est celle qui consiste à solliciter notre système inné de détoxication propre à notre corps en le dynamisant grâce aux propriétés de différentes vitamines, plantes médicinales et compléments nutritionnels. Cette méthode est considérée comme un nettoyage du foie. Les acides gras oméga 3, l’extrait de chardon Marie (qui contient de la silymarine, principe actif protecteur du foie), des vitamines B6, C et E ont tous des effets bénéfiques reconnus pour le fonctionnement du foie. Un foie en bonne santé pour un organisme sain. Pratiquer un nettoyage du foie ou un nettoyage du colon peut être une expérience de rajeunissement très intéressante et très positive. En améliorant et en soutenant votre foie dans sa régénération, vous permettrez à votre organisme de se détoxifier et vous augmenterez ainsi votre mieux être. Le Docteur Bruce Fife spécialiste des médecines naturelles et auteur du best-seller « The Detox Book » souligne qu’effectuer un nettoyage du foie peut s’avérer très positif pour divers aspects de la santé. En résumé, parce que nous évoluons dans un monde toxique et parce que notre foie est le principal responsable de la détoxication, prendre le temps de trouver les composants efficaces d’un nettoyage du foie est une étape incontournable pour atteindre, retrouver ou maintenir une santé optimale. Lors de votre recherche de produits qui vous aideront à nettoyer votre foie, assurez vous de n’utiliser que ceux qui sont naturels et respectueux de votre organisme et ceux qui optimisent les fonctions de nettoyage et de détoxication naturelle de votre corps. Nettoyage du foie à l’aide de ToxiClean. Le complément alimentaire ToxiClean a été conçu pour un nettoyage parfait du foie ainsi que pour obtenir une détoxination exhaustive du sang et des autres organes. ToxiClean contient les acides aminés les plus adaptés à fixer et à éliminer les métaux lourds de l’organisme. Ce sont les métaux lourds qui sont les plus dangereux pour le foie, et justement ce sont des matières toxiques qu’il est impossible d éviter au quotidien. ToxiClean contient également des antioxydants qui contribuent au rétablissement du fonctionnement hépatique après le nettoyage du foie. Ce rétablissement est très important, puisque la régénération de cet organe vital lui permet d’exercer ses fonctions de manière adéquate par la suite. ToxiClean a été conçu pour favoriser idéalement et totalement la détoxination et la régénération. Nos produits recommandés. Bouteille blender. Grâce à leur façonnage compact et mince, les bouteilles GStack assurent juste autant de place à vos compléments alimentaires que nécessaire et – ce qui est au moins aussi important – grâce à leurs lignes arrondies les bouteilles GStack. Swiss Probiotix. Par le biais de 8 milliards de bactéries, il assure la flore intestinale saine, donne la base du système immunitaire fort et protège en même temps notre système intestinal. Parasic Junior. Parfaite solution pour débarrasser nos enfants des parasites. En outre d'être très efficace, le Parasic Jr. est une liquide extrêmement délicieuse, populaire parmi les enfants.