quel sport pour maigrir vite gratuitous arp


8 astuces pour nettoyer son foie. Digestion difficile, ballonnements, nausées… Engorgé, votre foie ne parvient plus à éliminer les déchets et votre organisme dit "stop"! Découvrez nos astuces simples et sans risque qui permettent de nettoyer le foie et de redevenir léger. 3 citrons! Il vaut mieux nettoyer son foie régulièrement pour éviter qu’un excès de toxines ne crée des problèmes de digestion. Le citron peut stimuler la sécrétion de bile pour drainer le foie de tous des déchets accumulés pendant l’hiver. En pratique: Mettre 3 citrons dans une casserole d’eau froide, sans les couper, et porter à ébullition durant 3 minutes. Laisser refroidir, sortir les citrons et presser les jus. Ajouter le jus à l’eau de cuisson et boire à jeun le matin et entre les repas.

produit pour maigrir vite et bien

Enfin! Je vais comprendre pourquoi j’ai des bouffées de chaleur. On me demande depuis longtemps d’écrire sur les bouffées de chaleur, mais je n’arrivais pas à me décider à le faire puisqu’il y a tellement de causes possibles et en plus, ces causes varient d’une femme à l’autre. Alors je ne savais pas trop par quel bout commencer. Ce qui m’a fait changer d’idée, c’est que je suis passée par là. Je suis en ménopause depuis plus de 4 ans. Pendant 5 mois, j’ai eu des bouffées de chaleur qui ont commencé sournoisement, jusqu’à m’empêcher de bien dormir. J’ai pris la décision à ce moment-là, de ne pas vivre avec ça et c’est ce qui m’est arrivé. Après avoir équilibré mon corps, je n’ai plus jamais eu de bouffées de chaleur. La ménopause est un grand changement dans la vie d’une femme, et cela signifie aussi un grand changement hormonal et ceci affecte le corps dans son ensemble. Si vous êtes déjà très fatiguée ou si votre alimentation laisse un peu à désirer ou encore si vous être vraiment très stressée et bien la table est mise pour avoir des bouffées de chaleur, sans compter tous les autres symptômes désagréables que l’on peut avoir en ménopause, comme la fatigue, dépression, irritabilité, insomnie, sécheresse de la peau, prise de poids, sécheresse vaginale, baisse de libido et j’en passe. En général les bouffées de chaleur arrivent beaucoup plus souvent à la ménopause et elles touchent environ 50 à 70 % des femmes. Mais il peut y avoir d’autres raisons que la ménopause aux bouffées de chaleur et c’est ce dont je veux discuter dans ce premier volet. Je vais tenter de convertir un sujet très complexe en quelque chose de simple. Je vous le présenterai en deux volets. Premier volet: La médecine chinoise Deuxième volet: Le déséquilibre hormonal. Pour le volet de la médecine chinoise, j’ai fait un enregistrement audio pour m’aider, puisqu’il y a beaucoup de choses à dire sur les bouffées de chaleur. Je vais aborder ce sujet avec la médecine chinoise, qui à mon avis, vous aidera à mieux comprendre les bouffées de chaleur. Je vous suggère fortement d’écouter l’enregistrement audio que j’ai enregistré en cliquant sur le triangle dans le lien. Je vous explique le fonctionnement de base de la médecine chinoise au niveau de la loi des cinq éléments. Vous aurez besoin aussi du schéma ci-dessous pour bien comprendre. Pourquoi avez-vous des bouffées de chaleur? Tout simplement parce qu’il y a un déséquilibre dans votre corps! Les bouffées de chaleur sont comme un signal d’alarme, qui vous indique que quelque chose ne va pas dans votre corps. Ce qui veut dire que vous ne devriez jamais prendre à la légère ce symptôme. Normalement, votre organisme maintient sa température corporelle autour de 37°C. Ce chiffre doit être constant; il est indispensable à la vie. Ce chiffre de 37°C est maintenu en partie grâce aux variations du débit sanguin au niveau de la peau: si votre corps se réchauffe (chaleur extérieure, exercice musculaire, fièvre), les vaisseaux sous-cutanés vont se dilater pour que plus de sang circule sous la peau et permette un refroidissement. Il se produit alors une transpiration, car l’évaporation de l’eau (sueur) à la surface de la peau va faire baisser la température corporelle. C’est le même principe pour les bouffées de chaleur. À cause d’un déséquilibre d’un organe ou de vos hormones, la température interne varie et provoque celles-ci. Volet médecine chinoise. Le mécanisme des bouffées de chaleur. Les œstrogènes sont des hormones ovariennes qui interviennent dans la régulation de la température du corps. Au moment de la ménopause, l’équilibre entre les taux des différentes hormones sexuelles sécrétées par les ovaires est modifié. La sécrétion d’œstrogènes diminue et en principe, si les glandes surrénales sont suffisamment fortes, elles sont capables de prendre la relève des ovaires et garder l’équilibre hormonal. Cependant l’énergie des glandes surrénales est directement reliée à l’énergie des reins, qui elle, est très affectée par le stress, le manque de sommeil, les peurs et par beaucoup d’autres choses en plus de baisser de façon naturelle vers l’âge de 45 ans. On peut donc en conclure que, si les reins n’ont pas suffisamment d’énergie pour soutenir ce changement hormonal, il y aura apparition de bouffées de chaleur, puisque les glandes surrénales ne peuvent pas prendre la relève des ovaires. Les causes des bouffées de chaleur peuvent varier. En voici quelques-unes! Vous devez avoir écouté l’enregistrement audio pour bien comprendre ce qui suit. L’énergie du méridien du foie qui est en excès ou le bois en médecine chinoise (Type#1) C’est-à-dire que le foie a beaucoup d’énergie, beaucoup trop même et fait monter l’énergie au niveau du feu. Lorsqu’il y a trop d’énergie, la chaleur monte au niveau du haut du corps et c’est souvent entre 23 h et 3 h le matin que ça se passe. C’est ce qu’on appelle en médecine chinoise le feu du cœur qui monte. La cause n’est pas le cœur mais bien le foie. Afin de bien comprendre quel type de bouffées de chaleur vous avez, voici d’autres symptômes qui peuvent accompagner un foie en excès: agressivité, être prompte, colère, maux de tête au niveau du front ou serrement des tempes, migraine, rougeurs sur la peau, nausées, avoir chaud en général. L’énergie du méridien du coeur qui est en excès ou du feu en médecine chinoise (type#2) C’est-à-dire qu’il y a trop d’énergie qui monte à la tête. Ce genre de bouffées de chaleur se passe beaucoup pendant la nuit ou avant le dîner. C’est ce qu’on appelle en médecine chinoise le feu du cœur qui monte. Cette fois la cause est l’énergie du cœur. Voici d’autres symptômes qui peuvent accompagner ce genre de bouffées de chaleur: irritabilité, anxiété, excitabilité à l’intérieur du corps, troubles nerveux, douleurs aux gencives, maux de tête de tension, diverses peurs ou de l’inflammation. Comme vous le constatez sans doute, ce qu’il faut avoir pour confirmer que vous êtes de ce type ce sont des symptômes reliés au système nerveux surtout. L’énergie du méridien du coeur qui est faible ou du feu en médecine chinoise (type#3) Une autre cause possible est un manque d’énergie du méridien au niveau du cœur. En médecine chinoise le manque ou l’excès d’énergie est considéré comme un déséquilibre. Ce genre de bouffées de chaleur se passe en soirée et pendant la nuit. Voici d’autres symptômes possibles: fatigue mentale ou physique, épuisement du système nerveux, fatigue chronique, déprime ou même dépression, manque de joie de vivre. L’énergie du méridien des reins qui est faible ou de l’eau en médecine chinoise (type#4) Ça peut aussi être dû à une faiblesse d’énergie au niveau des reins. Voici d’autres causes: fatigue, douleurs articulaires, baisse de libido, faiblesse au niveau des genoux et des chevilles, excès d’acidité, différentes peurs, maux de tête fréquents surtout au-dessus de la tête, urines fréquentes, infections urinaires. Je tiens à préciser ici que lorsque je parle d’énergie je ne parle jamais de pathologie ou de maladie, donc je ne parle pas de l’organe en soi, mais bien de l’énergie de celui-ci. Autre précision: vous pouvez avoir plus d’un déséquilibre, donc ne vous fiez pas uniquement aux heures où vous avez vos bouffées de chaleur. Il peut y avoir d’autres causes aux bouffées de chaleur. Cependant je vous ai inscrit les principales. Pour le volet hormonal voir plus bas. À éviter puisqu’ils peuvent provoquer des bouffées de chaleur: Les repas trop copieux, les excitants, les aliments épicés, l’alcool, le thé et le café, le sucre, les douches chaudes et le stress. Recommandations. Manger du soya et des graines de lin. Ils demeurent de très bons aliments qui peuvent faire partie d’une alimentation équilibrée. Suppléments. Il y a plusieurs suppléments; cela dépend vraiment de votre type de bouffées de chaleur. Écoutez l’enregistrement audio pour détails sur les produits. LIV-C (pour type 1) Pour décongestionner ou diminuer l’énergie du méridien du foie. STR-C (pour type 2) Pour diminuer l’énergie du méridien du cœur. HS-C (pour type 3) Pour augmenter l’énergie du méridien du cœur. KB-C (pour nourrir l’énergie des reins) (pour type 4) Régularise les hormones, normalise la fonction rénale et celle de la vessie. Il est excellent pour les douleurs articulaires, les infections urinaires à répétition, la fatigue, le manque de libido, les bouffées de chaleur, la peau sèche. Après l’âge de 50 ans, toutes les femmes ont besoin de prendre ce produit à l’occasion pour vivre une belle ménopause. Les autres produits sont des produits généraux. Produits contenant des phytohormones. Formule F.E. C’est une version concentrée, à libération lente, de la plante Actée à grappes noires. C’est une plante à phytohormones œstrogènes. Huile d’onagre Cette huile est riche en acides gras précurseurs d’ œstrogènes. Elle est très utile comme complément pour soulager les symptômes de la ménopause. Les isoflavones de soja Des études ont montré que les femmes asiatiques ont beaucoup moins de bouffées de chaleur que les femmes occidentales ainsi que les femmes asiatiques qui vivent dans un pays occidental. Les phytoestrogènes sont des molécules proches des œstrogènes humains. Elles ont une action oestrogénique sur l’organisme humain et sur les bouffées de chaleur en particulier. Igname velue et Gattilier Formule de plantes phytohormones progestérone. Vitamine B complète ou Formule Stress (vitamine B et plantes pour glande surrénale) Les vitamines B sont indispensables au bon fonctionnement de nos hormones. P rendre 1 500 mg Oméga-3 par jour Surtout si vous vous reconnaissez dans les symptômes du #2 et #3. Je suis très consciente qu’il y a beaucoup d’informations et qu’il se peut que vous soyez un peu perdue. Les bouffées de chaleur c’est le sujet le plus complexe que j’ai eu à explique r. N’hésitez pas à poser vos questions en bas de cet article dans les commentaires. Je vous répondrai aussi dans les commentaires. Je vous demande d’être patiente pour le retour des réponses. Vous comprendrez que ma priorité est de prendre soin de ma clientèle. Il se peut que ça prenne quelques jours avant de pouvoir vous répondre. Merci de votre compréhension. Si vous posez une question assurez-vous de revenir voir les réponses ou vous pouvez cocher la case à la fin de votre commentaire. De cette façon, vous aurez un suivi des commentaires. Si vous avez besoin de produits, visitez ma boutique en ligne. Vous avez aimez cet article? Vous a-t-il aidé à comprendre les bouffées de chaleur? Si oui, partagez le en cliquant dans vos réseaux sociaux en bas de l’article. Vous aiderez ainsi d’autres femmes qui ont besoin de comprendre. Merci. SUITE DE CET ARTICLE, DEUXIÈME VOLET: LE DÉSÉQUILIBRE HORMONAL. Navigation des articles. 62 réflexions au sujet de « Enfin! Je vais comprendre pourquoi j’ai des bouffées de chaleur » bonjour je me suis fait opérer en novembre 2015 sub total tout allait bien mais depuis janvier 2017 énorme bouffée de chaleur la journée pratiquement toute les heures voir demi heures la nuit mal au articulation des genoux douleur dans la nuque car le soir je suis obligé de mettre un ventilateur a ma tête tèllemement je bous de l’intèrieur et depuis juillet je ne dors que 2 heures par nuit de 21h30 au grand maxi 23.00 ensuite je me réveille toute les heures pour aller au toilette. Madeleine Lamarre Auteur de l’article 30 août 2017 à 14 h 11 min. Bonjour Mireille, avec le peu d’information que j’ai, je ne peux pas vous aider. Les bouffées de chaleur peuvent avoir tellement d’origines différentes que je ne veux pas m’aventurer à vous dire n’importe quoi. La meilleure chose à faire serait de prendre une consultation avec moi via Skype puisque vous me sembler être en France. Bonjour Madeleine, Le 31 mars 2017. Je vais avoir 61 ans, arrêt menstruations 49 ans: bouffées de chaleur, déprime, stress, agressivité …la totale. Suite à ce « mal-être », j’ai opté pour le Traitement Substitutif Hormonal: oh miracle! je n’étais plus la même personne, je ne me suis jamais sentie aussi bien moralement et physiquement (durant le traitement, je consultais 2 fois dans l’année ma gynécologue + contrôles sanguins, mammographies, frottis …). Sous cette surveillance, j’ai suivi ce traitement durant 10ans (traitement normalement recommandé au maximum 5 ans). Il y a 3 ans ma gynécologue est partie en retraite. Médecin traitant et nouvelle gynécologue ne veulent plus me prescrire ce traitement. De nouveau la galère avec tout ces maux! … Il y a un mois 1/2, hospitalisée 4 jours, alimentée sous perf’: AUCUNE BOUFFÉE DE CHALEUR. Retour au domicile, après quelques jours de régime alimentaire:de nouveau bouffées de chaleur, elles apparaissent souvent aux mêmes heures: peu avant les repas, dans les 1 ou 2 heures qui suivent et la nuit. J’ai tout le temps froid ou trop chaud, je ne sais pas comment me vêtir ne supporterais que le coton ou le lin. Tout dernièrement suite à une gastro, régime sec, pas de bouffée de chaleur! Qu’en pensez-vous? Problèmes DIGESTIF ou HORMONAL? J’attends votre réponse avec impatience. Merci. Madeleine Lamarre Auteur de l’article 31 mars 2017 à 8 h 56 min. Bonjour Martine, vous avez en effet toute une ménopause! J’aimerais vraiment beaucoup vous dire c’est ceci ou cela, mais ce n’est pas aussi simple. Il y a probablement un lien à faire avec votre foie, mais il me manque des détails pour le confirmer. Il y a peut-être un problème glandulaire, mais pour la même raison, je ne peux pas plus le confirmer. Ce n’est pas que je ne veux pas, mais ça ne serait pas professionnel de vous dire que c’est telle ou telle chose et vous donner espoir sans vraiment avoir compris la source de ces symptômes. La meilleure chose à faire serait de prendre rendez-vous avec moi en personne ou via Skype pour un bilan pour partager tous les détails. Si cela vous intéresse, vous pouvez communiquer avec moi par courriel à info@madeleinelamarre.com Au plaisir de vous aider. Bonjour madeleine Lamarre, je viens de lire tous vos articles, serait-ce enfin la réponse à mes problèmes ou l’explication!! en résumé depuis trois ans je souffre de maux de tête et surtout d’une tête bouillante surtout au niveau du front et l’ensemble du visage! dès que je m’allonge cela me soulage et cette chaleur s’en va!! tout à commencé avec des problèmes d’hypertension, ensuite de la tachycardie, des acouphènes et j’en passe!! après avoir vue tous les spécialistes, neurologues, cardiologue, ORL, étiopathes, acupuncteurs, Ostéo, scanner, IRM etc…. une opération des sinus. un traitement pour hypertension (bisoprolol EG, 2.5 mg)!! mes maux de tête se sont atténués voir disparue depuis 2 mois!! mais cette chaleur me fatigue et je ne suis pas dans mon état normal!! j’ai eu des moments irritable en pleur pour un rien, problème urinaire, peau sèche, bouffées de chaleur, j’ai fait une cure huile d’onagre et cela a stoppé mes bouffées, depuis après prise de sang il semblerai que la préménaupause me guette, donc, mon médecin m’a prescrit nomégestrol 5mg, super! plus de sueur!! mais toujours front bouillant et cela 2 heures après le levé jusqu’au soir!! personnes ne m’a prise au sérieux et on a mis ça, sur le stress et le travail j’ai eu un commerce pendant 10 ans et j’étais très fatigué!! sauf que j’ai vendu en 2014 et depuis pas d’amélioration!! je vous écris de Tahiti ou je suis chez des amis, je me suis dis que la chaleur et l’humidité me ferai du bien!! même pas!! le seule point positif c’est que depuis que j’ai testé la bouillotte sur l’estomac en effet je n’ai plus de migraine et mes acouphènes ont disparu. est-ce en rapport je ne sais pas!! qu’en pensé vous?? à l’heure ou je vous parle il est 19h30 j’ai la tête bouillante (front et joue )!! en fait je suis bien qu’en position allongée!! merci de me donner votre avis, bien à vous, cordialement, Patricia. Madeleine Lamarre Auteur de l’article 18 janvier 2017 à 9 h 10 min. Bonjour Patricia, comme je suis heureuse de lire votre message. Vive la bouillotte! Vous avez probablement un estomac en manque de yin et un foie congestionné et la bouillotte fait un très bon travail de réchauffer l’estomac et de décongestion du foie. Placez-la sur votre foie et vous aurez encore de l’amélioration. Voici une vidéo que j’ai fait sur la bouillotte. https://youtu.be/sJgLq9NZp3Y Bonne chance. Enfin je vous retrouve, je n’avais pas vue votre réponse, si rapide! merci pour la vidéo Madeleine, je la connais et l’ai transmise à beaucoup de personnes! de mon côté toujours cette tête bouillante en permanence, voir tout le visage!! le soleil polynésien ne semble pas suffisant, quand à la bouillotte c’est mon rituel tous les soirs!! qu’en pensez vous? dois -je associer des suppléments?? je vous envoie de la chaleur et du soleil!! cordialement nana (au revoir en tahitien) Patricia. Madeleine Lamarre Auteur de l’article 3 février 2017 à 11 h 15 min. Certainement que des suppléments pourraient vous aider davantage, mais je ne peux pas vous en dire plus sans bilan de santé. Je ne vous connais pas et ne connais pas votre santé. Si vous voulez une rencontre via Skype avec moi, il me fera plaisir de vous aider. Vous comprendrez que je dois être prudente avec la santé des gens. nous avons 4 heures de décalage, moi, il est 11h30 du matin et vous 15h30!! Donc à vous de voir si on peux se joindre par skype aujourd’hui ou demain!! suivant vos disponibilités!! Mon skype (patriciaESNAUX)!! merci, Patricia. Bonjour, j’ai beaucoup aimé votre explication audio ainsi que vos articles sur les bouffées de chaleur: depuis le mois d’avril je vis un calvaire avec fatigue généralisée, insomnie vers 1h du matin ou vers 11 h depuis ça va mieux mais j’ai des bouffées de chaleur et j’ai froid après, ma tête devient comme un étau, se bloque j’ai l’impression de devenir folle avec une fatigue nerveuse je suis énervée dans ma tête je n’ai plus de joie de vivre parfois je ne peux plus travailler car je suis épuisée sans pouvoir réfléchir comme avant j’ai réalise plusieurs test j’ai un petit fibrome et je suis très stressée suite à des problèmes familiaux je n’arrive plus à supporter tout ça j’ai fait des crises de spasmophilie avec dès serrements au cœur et à l’estomac et une tension à 17 j’ai tout essayé je ne sais plus merci de m’aider. C’est toujours moi j’ai oublié de vous préciser que je suis en ménopause après test j’ai beaucoup de troubles de la vue malgré mes nouvelles lunettes, aussi de l’audition je ne supporte plus le bruit et j’ai de l’acné continuellement malgré dès traitement sans effet et j’ai aussi des malaises au niveau du cœur merci de m’aider. Bonjour Patricia, vos hormones vous ont attaqué de plein fouet! Selon vos symptômes vous avez probablement les glandes surrénales soit trop stimulées soit trop épuisées. Vous êtes probablement aussi en prédominance d’œstrogènes. Désolée mais je ne peux malheureusement pas vous conseiller un traitement étant donné que vous avez beaucoup de symptômes intenses et que j’ai besoin d’un bilan de santé pour vous aider davantage. Je peux vous rencontrer via Skype si jamais cela vous intéresse. Bonjour,je suis en pleine menopause.bcp de bouffees de chaleur et tres fatiguée, souvent des nausées.parfois tres chaud ou très froid…est ce du a la fluctuation des hormones. Parfois impression d etre folle… Madeleine Lamarre Auteur de l’article 27 novembre 2016 à 11 h 02 min. Bonjour, je compatise avec vous. Avoir ce genre de symptômes n’est pas facile à vivre. Oui c’est sans doute dû à la fluctuation des hormones, mais je crois que c’est surtout dû à la mauvaise gestion des hormones par votre foie. C’est le foie qui doit activer, désactiver et éliminer vos hormones et lorsqu’il y a une bonne fluctuations des hormones, il a plus de difficulté à fournir à la tâche. Il faut aider votre foie. Idéalement ça serait de prendre une consultation à mon bureau ou via Skype avec moi pour tenter de trouver la cause, mais une chose est certaine, vous devez aider votre foie dans la gestion des hormones. je ne sais pas si vous êtes au Canada, si oui, voici un bon produit pour vous. Vous trouverez ce produit sur ma boutique. Bonjour madeleine Votre poste on dirais que vous parlez de moi 4h30 du matin reveillee par bouffée migraine et ma gencive qui gratte jai arrêtée du xanax depuis 7 mois apres 4 « mois de gros symptôme c était fini JE me retrouve au chômage et la les bouffées sont démultipliés j ai l impression d avoir régresser j ai aussi pris 2 ans de cortisone y a 20 ans mes glandes surrénale sont peut être affectée CEs insupportable merci votre message et tomber du ciel pendant MON insomnie??

perdre très rapidement du poids volumique du

Le foie et les hépatites. [title size= »2″]Le foie[/title] Le mot grec pour foie est « hepar » — c’est pourquoi les mots médicaux associés au foie commencent souvent par « hépato » ou « hépatique ». Les Grecs considéraient que le foie était le siège des émotions. Ils pratiquaient « l’hépatoscopie » au cours de laquelle on sacrifiait des bœufs ou des chèvres pour examiner leur foie afin de déterminer la réussite ou l’échec de leurs campagnes militaires. Les Grecs considéraient le foie comme l’organe le plus étroitement en contact avec les divinités. Histoire des hépatites virales. Des sumériens à la découverte du virus de l’hépatite C 5000 ans d’histoire. En savoir plus >> Le foie est l’organe le plus volumineux du corps humain. Il pèse entre 1400 et 1600 grammes et est constitué pour 90 à 95 % de cellules spécifiques, appelées hépatocytes, au nombre d’environ 500 milliards. À tout moment le foie contient environ 10% du sang de votre organisme et il y pompe environ 2016 litres par jour soit 1,4 litre à la minute. C’est un centre de transformation, une station d’épuration, une usine de fabrication et un centre de régulation. [title size= »2″]Hépatite A[/title] VHA est présent dans le monde entier mais les niveaux d’incidence et de prévalence sont liés au niveau de développement économique des régions. Schématiquement, plus les conditions socio-économiques sont mauvaises, plus le taux de personnes ayant rencontré le virus est grand (jusqu’à 100% dans certaines zones d’Afrique) et plus la contamination se fait tôt dans l’enfance. En France, en 1970, 50% des personnes âgées d’au moins 20 ans avaient rencontré le virus. Ils ne sont plus que 10 à 20% aujourd’hui grâce à l’amélioration des conditions d’hygiène; d’où un risque important d’infection lors de voyages en pays de forte prévalence. Comment contracte-t-on l’hépatite A? Le virus de l’hépatite A est présent dans les selles des personnes infectées. l’hépatite A se transmet donc par voie fécale-orale, soit de personne à personne, soit par des aliments ou de l’eau contaminée. Par exemple, on peut contracter le virus en omettant de se laver les mains après avoir changé les couches d’un bébé ou après être allé aux toilettes. On peut aussi l’attraper en consommant de l’eau contaminée ou des aliments qui ont été en contact avec de l’eau contaminée, comme des mollusques et des crustacés crus ou insuffisamment cuits, des légumes, des salades et des fruits non pelés. La contamination peut aussi se produire lorsqu’une personne infectée manipule des aliments. Le virus peut également être transmis au cours de rapports sexuels oraux ou anaux. Le virus peut se transmettre partout où les conditions sanitaires et l’hygiène personnelle sont déficientes. La période de contagion commence 15 jours avant l’apparition des symptômes et se termine 15 jours après leur disparition. [checklist] Délai d’incubation: 15 à 45 jours. Signes et symptômes: La plupart des gens qui font une hépatite A, qu’elle soit légère ou grave, récupèrent de façon naturelle. Les symptômes disparaissent habituellement au bout de 4 à 6 semaines. Il existe un vaccin contre le VHA. Il existe aussi un vaccin combiné contre l’hépatite A et l’hépatite B. [separator top= »50″] [title size= »2″]Hépatite B[/title] L’hépatite B est la maladie sexuellement transmissible la plus répandue sur la planète et la plus meurtrière. 2 milliards d’individus, soit une personne sur trois dans le monde, ont déjà été en contact avec le virus. Actuellement, 350 millions de personnes sont atteintes d’hépatite B chronique. L’hépatite B provoque 2 millions de décès par an: c’est la deuxième cause de cancer dans le monde après le tabac. En France 280 000 personnes sont atteintes d’hépatite B chronique. Elle est à l’origine de 1 500 décès par an. Plus de la moitié des personnes contaminées par le virus de l’hépatite B ignorent qu’elles sont porteuses du virus. Comment contracte-t-on l’hépatite B? Le virus de l’hépatite B est extrêmement contagieux: dix fois plus que le virus de l’hépatite C, cent fois plus que le virus du sida. Il est aussi plus résistant et n’est pas détruit par l’alcool et l’éther. Le virus contenu dans du sang séché peut demeurer stable jusqu’à sept jours à une température de 25 °C. Le VHB se transmet par contact avec le sang et d’autres liquides biologiques (le sperme, les sécrétions vaginales, le lait maternel). Si l’on n’est pas vacciné, on peut être contaminé par: Un rapport sexuel (vaginal, anal ou buccogénital) avec une personne infectée. Le partage ou la manipulation de seringues et de matériel d’injection ou de sniff (cuillère, coton, paille, etc). Le contact direct du sang d’une personne non contaminée avec le sang d’une personne infectée. La grossesse et/ou l’accouchement (transmission du VHB d’une mère contaminée à son nouveau-né). Le partage de rasoirs, brosses à dents, ciseaux, coupe-ongles, pinces à épiler, bijoux de piercing, boucles d’oreille, etc. Le tatouage, l’acupuncture et le piercing réalisés sans les règles d’hygiène nécessaires (le matériel doit être à usage unique ou stérilisé à l’autoclave). On ne peut pas être contaminé par la nourriture, l’eau, l’utilisation commune de toilette. Dans 90 % des cas, l’organisme élimine naturellement le virus. [checklist] Délai d’incubation: 50 à 100 jours. Signes et symptômes: Jaunisse (jaunissement de la peau et desyeux).Autres symptômes généraux, comme de la fatigue, une perte d’appétit, des douleurs aux articulations, des douleurs à l’estomac et une sensation de malaise. Il existe un traitement qui permet de stopper l’évolution dans plus de 50% des cas. Il existe un vaccin efficace contre le VHB. Il existe aussi un vaccin combiné contre l’hépatite B et l’hépatite A. En savoir plus en consultant la brochure: « être hépatant » no 9. [separator top= »50″] [title size= »2″]Hépatite C[/title] L’hépatite C est une maladie relativement fréquente. On estime que 170 millions de personnes, soit 3 % de la population mondiale, ont une infection chronique par le VHC dans le monde et que 3 à 4 millions de personnes sont nouvellement infectées chaque année. On considère que le VHC est responsable d’environ 20 % des cas d’hépatites aiguës et de 70 % des cas d’hépatites chroniques. L’hépatite chronique C est une cause majeure de cirrhose et de cancer primitif du foie (carcinome hépato-cellulaire). L’évolution silencieuse de la maladie et la fréquence élevée de passage à la chronicité expliquent l’existence d’un grand réservoir de sujets infectés. En France 220 000 personnes sont atteintes d’hépatite C chronique dont 1/3 encore non dépistés. Elle est à l’origine de 2600 décès par an. Environ un tiers des personnes contaminées par le virus de l’hépatite C ignorent qu’elles sont porteuses du virus. Comment contracte-t-on l’hépatite C? Le virus de l’hépatite C se transmet principalement par le contact direct avec du sang ou des produits sanguins contaminés. On a répertorié plusieurs cas d’infection par des produits sanguins avant qu’ils soient soumis à des tests pour détecter la présence du virus de l’hépatite C. Toutefois, les techniques de détection actuelles ont virtuellement éliminé le risque de transmission de l’hépatite C aux utilisateurs du système Francais de collecte et de distribution de sang. A l’heure actuelle, la principale voie de transmission du virus de l’hépatite C réside dans l’usage, par les utilisateurs de drogues injectables, de seringues et d’autres instruments contaminés ( 70% des 5000 nouveaux cas par an). Le risque d’infection est également présent lors de l’utilisation de matériel contaminé servant au tatouage, au perçage corporel, à l’acupuncture et à l’inhalation de cocaïne par voie nasale (sniffer). Le risque d’infection par contact sexuel (pratiques traumatiques) ou durant la grossesse reste faible (moins de 5 % plus si la mère présente une double infection hépatite C et VIH) L’hépatite C peut aussi être propagée par le partage, avec une personne infectée, d’articles personnels comme un rasoir ou une brosse à dents. La maladie risque aussi de faire son apparition chez les personnes qui ont reçu des transfusions sanguines avant 1992. L’hépatite C ne se propage pas par contact occasionnel comme le fait de serrer quelqu’un dans ses bras, de l’embrasser, de baiser profond ou de lui serrer la main ou encore à cause de la proximité d’une personne qui éternue ou tousse. Le virus n’est pas présent non plus dans les aliments ou dans l’eau. [checklist] Durée incubation: 15 à 45 jours. Signes et symptômes: De 20 % à 30 % des personnes infectées peuvent faire de la jaunisse (jaunissement de la peau et des yeux). D’autres symptômes de nature générale (malaises, perte d’appétit, douleurs à l’estomac, urine foncée et fatigue) sont observés chez 10 % à 20 % des personnes infectées. De 70 % à 80 % des personnes infectées ne présentent aucun signe ou symptôme d’infection. De 20 % à 30 % des personnes atteintes d’hépatite C aiguë guérissent sans traitement. Il existe un traitement qui permet de guérir dans plus de 50 % des cas (50 à 80 % selon le genotype du virus). Il n’existe pas de vaccin. [tabs tab1= »Hépatite C » tab2= »Traitements »] [tab id=1] [/tab] [tab id=2] [/tab] [/tabs] [separator top= »50″] [title size= »2″]Hépatite D[/title] Les plus forts taux de prévalence sont observés en Italie, au Moyen-Orient, en Afrique et en Amérique du Sud; dans les pays méditerranéens, les infections à VHD sévissent à l’état endémique chez les personnes infectées par le VHB et la transmission du VHD est généralement favorisée par les contacts intimes; dans les régions de non-endémicité. Ce virus n’infecte donc que les personnes déjà infectées par le VHB, soit que l’infection soit simultanée par le VHB et le VHD, soit que le VHD surinfecte une hépatite B chronique. Comment contracte-t-on l’hépatite D? Le virus de l’hépatite D se transmet par l’intermédiaire du sang ou de ses dérivés et touche principalement les utilisateurs de drogues injectables et les hémophiles. [checklist] Signes et symptômes: Les symptômes de l’hépatite D sont identiques à ceux de l’hépatite B. Ces symptômes sont notamment les suivants: jaunisse (jaunissement de la peau et des yeux), fatigue, perte d’appétit, douleurs aux articulations, douleurs à l’estomac et malaises. Il existe un traitement. [separator top= »50″] [title size= »2″]Hépatite E[/title] L’hépatite E n’est pas limitée aux pays les plus pauvres du tiers monde. Elle se rencontre aussi dans les pays développés. En dehors des épidémies, le maintien de la maladie se fait soit par l’existence continuelle de quelques cas sporadiques et une persistance très longue du virus chez certains sujets, soit par le biais d’un réservoir animal. L’homme semble être le principal réservoir de virus et l’existence d’un réservoir animal reste à démontrer. Les pays industrialisés constituent la zone non endémique, dans laquelle seulement quelques cas d’hépatite E sont observés et ne représentent que 0,1 à 1 % des hépatites aiguës. Comment contracte-t-on l’hépatite E? Le virus de l’hépatite E se transmet par voie fécale-orale, ingestion d’eau contaminée (véhicule de transmission le plus fréquent). La transmission de personne à personne semble peu fréquente; lors d’une épidémie, les cas d’infection secondaire dans l’entourage familial sont rares (possibilité de transmission par les aliments). [checklist] Durée incubation: 26-42 jours en moyenne. Signes et symptômes: Jaunisse (jaunissement de la peau et des yeux); autres symptômes généraux, comme des malaises, une perte d’appétit, des douleurs à l’estomac et une inflammation du foie. Le VHE se retrouve dans les matières fécales à partir d’environ 1 semaine avant le début de la maladie et jusqu’à 2 semaines par la suite. Environ 90 % des enfants de moins de 10 ans infectés par le VHE qui vivent dans les régions où le virus est présent ne manifestent aucun symptôme. Le VHE est une maladie que l’organisme est habituellement en mesure de combattre naturellement. Il n’existe pas de thérapie ni de restriction concernant le régime alimentaire ou les activités. Edition d’une Fiche spéciale Hépatite E par le Ministère de la Santé. En France, l’hépatite E circule de façon sporadique. En 2009, plus de 250 cas ont été recensés, dont la moitié dans le sud de la France. Un groupe de travail interministériel et inter-agences a eu pour objectif de rédiger un document d’information à destination des professionnels de santé pour leur permettre de conseiller au mieux leurs patients les plus à risque de développer des formes graves, et répondre à leurs questions. Les autorités sanitaires recommandent aux patients à risque (femmes enceintes, personnes immunodéprimées, personnes présentant une hépatopathie chronique sous jacente…) de ne pas consommer, même cuits, les produits les plus à risques et dont la transmission alimentaire a été démontrée (produits à base de foie cru de porc et produits à base de sanglier ou de cerf). [separator top= »50″] [title size= »2″]Hépatite G[/title] Également connu sous le nom de virus GB-C (VGB-C) La proportion de personnes porteuses se situe entre 2 % et 5 %. Les personnes infectées par le VHG/VGB-C sont souvent coinfectées par d’autres virus, comme le virus de l’hépatite C (VHC), le virus de l’hépatite B (VHB) et le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Comment contracte-t-on l’hépatite G? Le virus se transmet par le sang ou les produits sanguins infectés. Le VHG/VGB-C peut se transmettre par le partage d’articles personnels contaminés et par d’autres comportements analogues (transmission parentérale). Il peut aussi être transmis par une mère à son nouveau-né lors de l’accouchement (transmission verticale) ou par diverses activités sexuelles. [checklist] Signes et symptômes: Contrairement aux autres virus de l’hépatite, le VHG/VGB-C ne cause de symptômes dans pratiquement aucun cas. Il n’existe pas de traitement recommandé contre l’hépatite G. [/checklist] SOS hépatites Fédération déménage le 20 octobre au 14 rue de la Beaune, bâtiment C, 5ème étage, à MONTREUIL.

quoi boire pour maigrir vite et gratuitement voir

Maladies-Orphelines.fr. Le site d'informations dédié aux maladies rares. La maladie de Wegener. La maladie de Wegener appelée également la granulomatose de Wegener est une maladie auto-immune. Les premiers symptômes furent décrits par Friedrich Wegener scientifique allemand en 1939. Qu’est ce que la maladie de Wegener. La maladie de Wegener est une vascularite c’est-à-dire une inflammation des vaisseaux sanguins. Dans la maladie de Wegener ceux sont les petits et moyens vaisseaux qui sont atteints et parallèlement il y a une granulomatose c’est-à-dire un amas de cellules sous la peau qui forme comme des petites bosses. C’est une maladie qui peut toucher tout le monde mais qui est très rare, son incidence est de l’ordre de 2 personnes sur 100 000, touchant plus particulièrement les hommes entre 40 à 50 ans dans les pays du nord. Plus rare chez les enfants elle peut néanmoins atteindre les personnes de tous âges. Elle peut toucher toutes les parties du corps mais ceux sont les reins et les voies respiratoires qui sont les plus touchés. C’est une maladie dont on ne connait pas la cause, elle est auto-immune c’est un disfonctionnement du système immunitaire qui attaque ses propres cellules. Diagnostics et symptômes de la maladie de Wegener. C’est une maladie dite systémique, c’est-à-dire qui peut atteindre de nombreux organes, d’où une grande variété de symptômes, qui pourront différer d’un patient à l’autre. Pour les symptômes plus généraux: – Douleurs musculaires – Douleurs articulaires – Fièvre légère – Fatigue générale – Perte d’appétit – Perte de poids. Selon les organes qui sont atteints on aura des symptômes différents Symptômes ORL. – Saignement du nez – Surdité – Rhinite – Ecoulement nasal incessant – Sinusite – Etc… Symptômes rénaux. – Urine de couleur anormale – Inflammation des pieds – Urine mousseuse – Insuffisance rénale – Hypertension artérielle. Symptômes pulmonaires. – Inflammation des poumons – Douleurs dans la poitrine – Toux – Essoufflement – Crachats de sang – Etc.. Symptômes neurologiques. – Fourmillements dans les membres – Baisse de sensation au toucher – Baisse de force musculaire – Etc… Il est évident que devant le nombre de symptômes possibles, le diagnostic n’est pas toujours simple à établir on aura souvent recours à un scanner, une biopsie, une radiographie des poumons et bien évidemment des analyses biologiques notamment pour rechercher un certain type d’anticorps les ANCA. Evolution et complications éventuelles de la maladie de Wegener. Compte tenu du fait qu’elle touche des organes vitaux tels que reins, cœur, poumons, si la maladie n’est pas soignée elle peut avoir de très graves conséquences et le décès est probable. Mais les nouveaux traitements s’avèrent efficaces dans plus de quatre vingt pourcents des cas. Traitement de la maladie de Wegener ou de la granulomatose de Wegener. C’est essentiellement une corticothérapie associée à un traitement à base d’immunosuppresseur qui permet d’obtenir la rémission de la maladie dans la plupart des cas. Il y aura d’abord un traitement d’attaque à plus forte dose, suivi ensuite d’un traitement d’entretien. La plupart du temps les patients réagissent bien au traitement et ont donc un bon pronostic. En parler c'est aussi aider les malades. Faîtes découvrir cette maladie à votre entourage en partageant cette page:

comment on fait pour maigrir vite et bien

Articles. AccueilArticles Nettoyage du foie et de la vésicule biliaire par la méthode du Dr Clark. Nettoyage du foie et de la vésicule biliaire par la méthode du Dr Clark. La cure du Docteur Hulda Clark (USA) permet de faire un nettoyage en profondeur du foie, l’organe majeure de la détoxification. Le nettoyage du foie et de la vésicule biliaire peut considérablement améliorer la qualité de la digestion, l’assimilation des nutriments et l’élimination des toxines indispensable à une bonne santé. Cette cure est similaire à la cure du foie de d’Andréas Moritz. Ce nettoyage améliorerait aussi les allergies, les douleurs chroniques, les migraines et les nausée, le teint terne et la fatigue chronique. En cas d’intoxication aux métaux lourds, le foie est l’organe de la détoxification naturelle, il doit donc être le moins encombré pour faire son travail correctement. La bile à une double fonction, à la fois de permettre la dissolution des graisses présentes dans le bol alimentaire, mais aussi d’éliminer certaines toxines dans les selles. L’objectif principal de cette cure est de permettre l’élimination des boues et calculs biliaires qui encombrent la vésicule biliaire et ralentissent le travail d’élimination du foie en réduisant le volume de ce qui peut être envoyé dans les intestins. Selon de Dr Clark, de nombreuses personnes, même des enfants, ont le tube biliaire « étouffé » par les calculs. Ce qui explique la grande importance qu’elle accorde à cette cure. On trouve de plus en plus de personnes qui ont subit une ablation de la vésicule biliaire. Cette cure permettrait d’éviter un certain nombre de ces interventions. En cas de suspicion de parasitose, il est recommandé au préalable de faire une cure de déparasitage. La cure du foie du Dr Clark peut se faire une à quatre fois par an en préventif. En cure curatives, on peut la répéter plusieurs mois de suite. Préparation. Selon de Dr Clark, ces calculs seraient le nid à parasites et à microbes. Cela expliquerait les infections du système digestif à répétition. Elle recommande d’utiliser un appareil électrique de son invention le « zapper » afin d’éliminer les parasites du foie. Cet appareil est assez coûteux (300 €). En alternative, il est possible de faire une cure antiparasites à base de brou de noix (sous forme liquide ou en gélule) ou tout autre préparation prévue à cet effet (notamment chez le laboratoire Xantis). Il est aussi possible d’« ozoner » l’huile d’olive utilisée à la fin de ce protocole afin de tuer les parasites, bactéries ou virus qui pourraient être libérés lors du nettoyage. Mais cela nécessite une machine particulière coûtant également environ 300 €, qui charge en ozone (3 molécules d’oxygènes ensemble) l’huile d’olive. Pour une utilisation ponctuelle, il est plus simple et plus économique d’utiliser quelques goûtes d’acide chlorhydrique (sans danger, car l’estomac en fabrique lui-même). En cas de faiblesse des reins, il est recommandé de les nettoyer avant de commencer la cure du foie. En effet, la majorité des toxines seront éliminées par les selles, mais une partie peut se remettre à circuler et sollicitent les reins. Les tisanes classiques de drainage sont parfaitement adaptée la plupart du temps. Des reins en bon état réduirons les effets indésirables, comme les migraines, nausées et insomnies. Les éléments de la cure Clark sont: Du sel d’Epsom ou epsomite, autre nom du sulfate de magnésium. Il a pour fonction de rendre plus élastique les canaux biliaires afin de faciliter l’éjection des calculs et d’accélérer le transit. La diarrhée qu’il provoque permet d’éliminer plus facilement les calculs des intestins, puisqu’ils seront les seuls matériaux non liquide au moment de la cure. Le sel d’Epsom est infecte, il est proposé en gélules, ce que je recommande. 5 litres de jus de pomme, bio si possible, ou de l’acide malique pour ceux qui ne peuvent en boire de sucre, notamment en cas de candidose. L’acide malique contenu dans le jus de pomme, ont pour fonction de ramollir les calculs, facilitant ainsi leur expulsion. 125 ml d’huile d’olive afin de provoquer la chasse biliaire. Le Dr Clark recommande de l’ozoner pendant 20 mn ou d’ajouter 2 gouttes d’acide chlorhydrique, appelé aussi HCL, pour éliminer les éventuels parasites qui seraient chassés du foie et de la vésicule biliaire. C’est nécessaire en cas de parasitose. Le jus d’un pamplemousse rose frais, soit environ 125 ml, qui sera mélangé avec l’huile d’olive pour provoquer la chasse biliaire en améliorant de goût. Le mélange doit être homogène. Le plus pratique et de faire le mélange dans un bocal bien hermétique. De l’Ornithine, 4 à 8 comprimés. Cet acide aminé favorise l’élimination de l’ammoniaque éventuellement dégagée pendant l’élimination et qui pourrait empêcher de dormir la nuit de la détoxification. Du brou vert de noix noire, clou de girofle et absinthe afin de lutter contre les éventuels parasites en cure de 3 semaines avant la cure du foie. Le brou de noix vert appelé aussi teinture de noix noire, est pris à raison de 10 ou 20 gouttes, trois fois par jour (30 à 60 par jour). Le produit « Clark Fx » de Mountain Meadows Herbs est un mélange de ces trois plantes du programme antiparasitaire plus du thé vert rooibos, qui renforce l’effet de l’absinthe. Ce produit peut réguler aussi certains problèmes de ballonnement. Toutefois ce produit tout-en-un est coûteux (plus de 50 €). (Optionnel si l’on est certain de ne pas avoir de parasite intestinal, chaudement recommandé en cas de doute) 2 gouttes d’acide chlorhydrique dans l’huile d’olive comme antiparasitaire si il n’a pas été possible de faire la cure de brou de noix ou d’utiliser d’ozoniser l’huile d’olive. (Optionnel si l’on est certain de ne pas avoir de parasite intestinal) La cure: Il est recommandé de choisir un jour comme un samedi pour le nettoyage. En effet, il y a de fort risque d’être fatigué le lendemain en plus de la diarrhée. L’exemple donné ici est donc pour une cure le samedi. Du lundi au vendredi boire un litre de jus de pomme par jour ou prendre quotidiennement 3000 à 6000 mg d’acide malique, pour ramollir les calculs. Les comprimés de malate de magnésium contiennent 70% d’acide malique et 12% de magnésium. Il faut alors prendre un peu plus de 4000 mg de malate de mg pour avoir 3000 mg d’acide malique. Cela correspond à 3 – 4 comprimés de malate de magnésium – 1250 mg. Prendre 1 à chaque repas. Le vendredi soir, manger léger, voir liquide (purées, soupe, jus de légumes). Éviter les viandes et les graisses. La vésicule biliaire n’étant plus sollicitée, elle va commencer à accumuler de la bile. Le samedi matin, ne prendre aucun complément alimentaire à part les éventuels médicaments indispensables, continuer jusqu’à midi de manger léger, voir liquide. Strictement sans viande, ni graisses: ni beurre, ni huile, ni noix ou amandes, ni lait animal ou végétal… Prendre par exemple des céréales à l’eau, des fruits, du pain et confiture, du miel, de la soupe, du jus de fruits ou de légumes. Cela permet à la bile de s’accumuler et d’augmenter sa pression dans le foie. Plus elle sera élevée, plus elle pourra pousser les calculs. Samedi après midi, respecter scrupuleusement le protocole suivant: S’écarter de ce protocole augmente le risque de désagréments lors de la cure. Ne plus boire, même de l’eau, ni manger à partir de 14h. Préparation si vous n’avez pas de gélules de sel d’Epsom: Mélanger 4 cuillères à soupe de sel d’Epsom en poudre (4 x 8 grammes) dans une bouteille, puis la remplir de 800 ml d’eau, soit 4 verres de 200 ml. Cela fait 4 doses d’un verre chacune. Pour améliorer le goût particulièrement amer il est possible d’ajouter le jus d’un citron; voir de remplacer l’eau par du jus d’orange, de pamplemousse ou de pomme; de rajouter une demi cuillère à café de vitamine C; ou de mettre la préparation au réfrigérateur. 18h: Prendre le premier verre d’eau avec 8 gélules de 1000 mg de sel d’Epsom (ou 8000 mg de sel d’epsom dans un verre d’eau), ou le premier verre de 200 ml de préparation de sel d’Esom (voir ci-dessus). Si la préparation n’est pas faite, il suffit de mélanger un cuillère à soupe de sel d’epsom dans un verre d’eau pour obtenir une dose. Se rincer la bouche avec de l’eau tiède pour enlever le goût. 20h: Prendre 8 gélules et un verre d’eau ou le deuxième verre de la préparation. En général on ne ressent pas la faim à ce moment. 21h45: Verser dans un bocal 125 ml d’huile d’olive au jus d’un pamplemousse fraîchement pressé (pas de jus en bouteille, retirer les pépins avec une fourchette), si nécessaire, rajouter 2 gouttes d’acide chlorhydrique OU 10 à 20 gouttes de brou de noix (les 2 sont facultatifs, surtout si vous avez fait la cure anti-parasite avant). Fermer le couvercle et mélanger vigoureusement jusqu’à obtenir un mélange homogène. En absence de pamplemousse, il est possible d’utiliser le jus par celui d’un autre agrume ou de pomme. De même pour l’huile, où toute huile pressée à froid non raffinée peut faire l’affaire. Le pamplemousse et l’huile d’olive restent l’idéal. 22h: Boire le plus rapidement possible le mélange à base d’huile d’olive et se coucher immédiatement après. Prendre 4 comprimés d’ornithine avec les premières gorgées pour favoriser le sommeil, 8 en cas d’insomnie. Certains utilisent une paille pour avaler le mélange. Se rincer la bouche à l’eau si nécessaire. Ne pas se coucher rapidement réduit l’efficacité de la cure. Se coucher sur le dos et attendre immobile pendant 20 minutes. La chasse biliaire se fait habituellement dans les 20 minutes à partir de l’ingestion de graisses (ou de viande). Une bouillotte chaude sur le foie peut aider l’élimination des calculs. Il est possible de sentir le mouvement de la bille et des calculs. Le lendemain matin, au réveil, après 6h (pas plus tôt): prendre 8 gélules et un verre d’eau ou le troisième verre de sel d’epsom. Il est possible de rester au lit. 2 heures plus tard (8h ou plus), prendre 8 gélules et un verre d’eau ou le dernier verre… Rester au lit si le besoin se fait sentir. Après 2 nouvelles heures (10h ou plus), commencer par consommer du liquide (jus). Ne pas se forcer, attendre la faim. Puis 30 minutes plus tard manger des fruits, puis 1 heure plus tard toute alimentation normale, bien qu’il soit conseillé de commencer par des aliments très digestes. Dans la matinée, le sel d’Epsom provoque une diarrhée très liquide. Les calculs surnageront dans les toilettes. En plaçant une passoire, il est possible de récupérer les calculs pour les compter (voir photo). Selon le Docteur Clark il faut 2 000 calculs sur plusieurs cures pour nettoyer correctement son foie. Certaines personnes en ont compté 5 000. Les calculs verts seraient de vrais calculs, pas de résidus de nourriture ou d’huile agrégé par la bile. Il est possible de renouveler la cure à intervalle d’un mois. Conclusion. Ce protocole est fastidieux, mais il à l’avantage de nettoyer en profondeur le foie sur une période très courte. Pour finaliser le nettoyage des intestins, il est très intéressant de pratiquer une purge yogique, appelé aussi Shank Prakshalana, qui prends 2 heures dans ce cas (Voir Purge yogique, le grand nettoyage de l’intestin pour plus de détails). Les intestins sont vides après la cure Clark, la purge yogique va terminer rapidement d’enlever les derniers résidus de la paroi intestinale. Pour les foies très fatigués. Si le foie a besoin d’être régénéré, il peut être envisagé de faire une cure de 3 semaine en prenant par exemple chaque jours à jeun si possible en 3 fois: 200 mg d’acide alpha lipoïque 500 mg de chardon-Marie standardisé à 85% 200 mcg de sélénium. Ces produits peuvent être trouvés sur le site notamment: www.vivrenaturellement.com/ Les délais de livraison son de l’ordre de la quinzaine de jours. Pour en savoir plus, se référer au livre « La guérison est possible – Une thérapie révolutionnaire pour la guérison des maladies chroniques » par Hulda Clark. Avertissement: Même si cette cure a été crée par un médecin, elle ne doit être utilisée seule qu’à des fins préventives, pour nettoyer le foie avant d’avoir des problèmes de santé. Si vous souhaitez la pratiquer dans le cadre d’une pathologie particulière, il est important de prendre l’avis de votre médecin. À propos de l'auteur: Naturopathe, auteur de plusieurs livres sur la santé et le bien être, dont « Stop à la fatigue » J'aide depuis plus de 10 ans mes clients à retrouver leur plein potentiel physique et mentale, ayant vécu moi-même une dépression et un burnout. Je permet ainsi à mes clients d'éviter ces accidents de vie, mais surtout de vivre pleinement leur vie sans pour autant hypothéquer leur futur santé. A la fois grâce aux habitudes de vie en général, alimentaires en particulier, mais aussi grâce à certains compléments qui permettent d'avoir une énergie et un cerveau au top malgré l’age, le stress ET un très haut niveau d'activité. Je ne suis pas un biohacker qui bidouille dans son coin 2-3 substances découvertes aux états unis, mais un naturopathe pragmatique qui utilise à la fois les méthodes traditionnelle pleines de bon sens, puissantes, très puissantes, mais souvent oubliées aujourd'hui (détox, alimentation, relaxation, plantes entre autres) et des compléments plus modernes mais ayant fait preuve que leur utilisation et vraiment sécuritaire. On peut dire que je suis un biohacker. Bio;-)

Mes Elixirs - Produits de beauté naturels. Les 1001 vertus du vinaigre de cidre. " Pomme du matin éloigne le médecin. " À lire la littérature sur le sujet, le vinaigre de cidre serait une bénédiction des dieux, permettant de guérir et soulager à peu près tous les maux de la terre. Vous percevez déjà mon sarcasme n'est-ce pas. Et bien selon des études réalisées sur le sujet, le vinaigre de cidre obtient la première place dans les remèdes maison pour traitement une foule de maux, de l'arthrite à la peau sèche. Voici quelques-unes des propriétés qu'on lui confèrent: combat la fatigue et l'insomnie regénère l'énergie aide au traitement de l'arthrite combat l'obésité ( l e journal scientifique " The Medical World " a publié un rapport signalant son efficacité dans l'amaigrissement à raison de 1 kilo par mois selon les tests en consommant 40 gr/jour de vinaigre. ), le Parkinson et l'hypertension aide à la digestion soulage le mal de gorge et la laryngite apaise les symptômes de l'asthme ou de la grippe aide à conserver une peau saine et réduire les signes du vieillissement. Étant biologiste de formation, ma première réaction a bien sûr été le scepticisme. Non mais quel est le lien entre tous ces maux, qui font que physiologiquement, le vinaigre de cidre ait une action si variée? Le vinaigre de cidre est très riche en minéraux (notamment le potassium, chlore, calcium, soufre, fer fluor, silicone), en vitamines, en acides aminés et oligoéléments. Plusieurs des maux susmentionnés peuvent en effet être créés par une déficience en minéraux. Voilà une piste de solution. Quant au sujet qui nous intéresse ici (mais votre beauté mes chères!), le vinaigre de cidre est tout-à-fait indiqué à plusieurs usages sur la peau. On peut ajouter à ses propriétés en y faisant macérer des plantes (attention aux impatientes, il faut cependant attendre 6 semaines avant de filtrer le tout et de l'utiliser): d'une part cela crée un vinaigre tout-à-fait délicieux pour les salades, mais aussi un liquide précieux à utiliser dans la confection de toniques, masques, en rince capillaire (surtout si vous utilisez du savon artisanal, qui a tendance à ternir les cheveux en laissant des résidus). Évidemment, le cidre de pomme est très acide, il faut donc y aller parcimonieusement si vous avez une tendance à réagir aux fruits acides par exemple. J'ai eu la désagréable expérience d'avoir le visage tout bouffi le lendemain d'un traitement choc au vinaigre de cidre: soyez donc plus sages et diluez-le dans de l'eau ou encore faites un "patch text" avant d'y aller en grande. Ici bas suit un excellent texte que j'ai trouvé sur le sujet: avant même d'avoir lu son site, j'avais déjà composé quelque chose de semblable! Incroyable! Texte qui suit tiré du site de Claudine Marichal ( http://claudinemarichal.be ), qu'elle a elle-même repris de la revue BioInfo, un magazine distribué gratuitement dans toutes les boutiques nature en Belgique (merci à Claudine pour la précision). Il y a plusieurs façons d'utiliser le vinaigre de cidre. La plus utilisée est de le boire sous forme d'une boisson qui est très rafraîchissante: deux cuillères à soupe de vinaigre de cidre pour un grand verre d'eau éventuellement additionné de une ou deux cuillères à soupe de miel (au début on peut commencer avec une seule cuillère à soupe de vinaigre et miel). Il existe également des capsules de vinaigre de cidre, vendues en pharmacie ou dans les magasins d'aliments naturels. Les personnes qui adoptent ce choix devraient cependant être conscientes qu'il est important de boire au minimum un grand verre d'eau avec la prise des gellules. Pour les problèmes de sinus, rhumes et migraines, on peut faire des inhalations de vinaigre de cidre. De deux à trois cuillères à soupe de vinaigre de cidre pour un grand bol d'eau bouillante. Se couvrir la tête au-dessus du bol et respirer les vapeurs. On peut également utiliser le vinaigre de cidre pour un bain relaxant. Un grand verre de vinaigre de cidre dans l'eau du bain. 20 g de romarin 20 g de lavande 20 g de sauge 30 g de cannelle moulue 20 g de thym 20 g de menthe 30 g de girofle 20 g d'absinthe 30 g d'ail 5 g de camphre 20 g de rue 20 g d'acide citrique 1 L de vinaigre de cidre. Laisser macérer au moins 15 jours. Ensuite filtrer et garder à l'abri de la lumière.