conseil pour perdre du ventre


Maladie foie. Il y a une deuxième phase dont nous allons parler maintenant. Elle apparaît quand la surcharge de fer commence à devenir toxique pour tous les organes. C’est à ce stade qu’il faut faire le diagnostic, et surtout traiter le malade, car la surcharge n’est pas très élevée. Ce traitement par saignées sera très court. Malheureusement, le diagnostic est fait trop tard le plus souvent, lorsqu’il y a diabète, insuffisance cardiaque, mélanodermie. C’est la troisième phase que l’on ne doit plus voir. Nous en parlerons dans le prochain bulletin. Les premiers signes de l’HG sont à 25-30 ans chez l’homme, à 30-35 ans chez la femme: une fatigue permanente des ennuis sexuels des douleurs des doigts surtout, puis d’autres articulations des troubles cardiaques une augmentation modérée et isolée du volume du foie l’élévation des transaminases. Sur un ou plusieurs de ces signes cliniques, vous devez faire une prise de sang pour rechercher le taux de saturation de la transferrine. Cela coûte 7€, c’est remboursé par la Sécurité Sociale sur prescription de votre médecin. Cette prise de sang vous sauve la vie et vous évite le parcours du combattant que beaucoup d’entre vous connaissent! Reprenons l’un après l’autre ces signes du début. 1°) La fatigue: D’abord elle est physique (50% des malades). Elle est le plus souvent ancienne (au moins un an). Elle est progressive, c’est-à-dire qu’elle augmente très lentement. « Vous allez être obligé de faire la sieste ». Elle est permanente, elle ne vous quitte pas. « A la fin tout vous fatigue, même donner un coup de téléphone ». Elle résiste à tous les médicaments que l’on donne, dit-on, pour la fatigue: vitamine B12, vitamine C (fortement déconseillée), « fortifiants » (encore plus déconseillés) et même le fer! (un comble). Quoi qu’il en soit à 25-30 ans, on est rarement fatigué, on a du « tonus »; être fatigué, c’est anormal. Cette fatigue devient morale. On évoque une « dépression ». Vous dites « broyer du noir », « n’être bon à rien », « avoir peu de goût de la vie », « des crises d’angoisses aiguës », « des idées grises plein la tête et une tristesse qui recouvrait toute ma vie d’un grand manteau terne » disait un malade de Montpellier, dont la détresse du frère était telle, qu’atteint de cette maladie, il s’était laissé mourir. Un malade en dépression nerveuse doit contrôler le taux de saturation de la transferrine. Plus grave, sans diagnostic certains malades ont dû abandonner leur profession par force. Plus la fatigue physique ou psychique est ancienne, plus vous devez penser à une hémochromatose. L’autre problème est le retentissement familial de l’état d’incapacité du père ou de la mère devant les enfants de plus en plus soucieux. On n’aime pas voir ses parents malades et en arrêt de travail parfois, ou plus grave, déclarées invalides! Pour certains, « on ne vous croit pas, vous faites partie des malades imaginaires », au pire on vous traite d’alcooliques. 2°) Les ennuis sexuels: Ils sont très fréquents et devraient donner l’alerte, mais souvent non avoués par dignité, car c’est la période la plus propice où l’homme ou la femme ne doivent pas avoir de « panne sexuelle », c’est-à-dire perte du désir, impuissance. Mais il est évident qu’une fatigue permanente sans diagnostic, un état dépressif considéré comme des troubles psychiques et traité par des médicaments anti-dépresseurs vont aggraver la perte de la libido. A l’âge de 30-35 ans, l’explication est l’HG. « Fatigué, mon travail étant menacé, je n’avais plus envie de poursuivre des relations sexuelles: ma femme a divorcé » nous a dit ce malade de Lille. La baisse du taux de testostérone (hormone mâle) entraîne aussi une dépilation (chute des poils), une sécheresse de la peau, une chute des cheveux qui vont dans le même sens. Le traitement n’est pas au début de faire des injections de testostérone, mais de traiter l’hémochromatose. Les faits sont les mêmes chez la femme: « Le déclin du désir sexuel peut l’atteindre jusqu’à disparition complète et Madame pensera que c’est normal, passé l’âge de la maternité, qu’il lui faut s’occuper maintenant et uniquement de ses petits-enfants! » Plus rarement l’aménorrhée fait évoquer à tort une ménopause précoce. 3°) Les douleurs rhumatismales localisées d’abord aux doigts, aux mains, puis aux poignets, coudes, genoux., épaules, hanches… Elles surviennent surtout chez la femme mais ne sont pas rares chez l’homme. Caractéristiques sont les douleurs aux doigts, plus particulièrement aux articulations métacarpo-phalangiennes et interphalangiennes des 2 ème et 3 ème doigts! Surtout au serrement de mains. « La poignée de main (coutume bien française) fait mal ». Cela peut être le premier signe isolé. On pense à des rhumatismes surtout lorsque les douleurs deviennent diffuses, vous réveillent la nuit, atteignent les poignets, les chevilles, les coudes, les épaules et évoluent par poussées inflammatoires, parfois elles rappellent des crises de goutte. Il n’y a pas de rhumatisme localisé à 20-30 ans! Si vous hésitez, demandez à votre médecin une radiographie des mains, une fois sur deux vous verrez au niveau des articulations métacarpo-phalangiennes et inter-phalangiennes, aux genoux, une opacité appelée « chondrocalcinose » qui est la précipitation du Ca dans les cartilages, parfois un pincement de l’articulation et des géodes (trous dans l’os). A 30 ans, c’est une HG ou une maladie de Wilson (surcharge en cuivre). Voyez votre médecin pour prendre des anti-inflammatoires ou faire des infiltrations. Un diagnostic précoce évite des destructions articulaires qui obligent à mettre des prothèses de hanche, de genou.. L’ostéoporose est un signe plus tardif en général de l’HG. L’os devient transparent et cassant. Il peut survenir des fractures. On doit, sur ces images radiologiques d’ostéoporose, rechercher une HG. 4°) Des troubles cardiaques: Ils sont très sournois. C’est le plus souvent un essoufflement à l’effort. Vous êtes obligé maintenant de prendre l’ascenseur ou saisir la rampe d’escalier pour monter deux étages! Ce sont des faux pas du cœur, c’est-à-dire des extrasystoles, en fait le début des troubles du rythme. Au début peuvent survenir une accélération du rythme cardiaque, plus rarement des épisodes de fibrillation auriculaire, rarement des signes d’insuffisance cardiaque, car au début le ventricule gauche du cœur s’épaissit pour augmenter sa force afin de compenser le dépôt de fer qui gène son fonctionnement. 5°) L’atteinte du foie: Elle est rare au début bien que le foie soit le premier organe sur la route du fer. Sa masse énorme (c’est le plus gros organe du corps) capte le fer qui vient directement de l’intestin pendant longtemps sans donner de signe de souffrance. Sachez quand même qu’une augmentation modérée et isolée du volume du foie, sans aucun autre symptôme, c’est-à-dire bien tolérée, doit faire évoquer une HG. Mais attention, l’atteinte du foie évoque à tort souvent, une intoxication alcoolique (plus fréquente que l’HG!) et pour ce malade il est difficile de dissuader les quelques médecins qui se trompent. L’alcool donne rarement un gros foie isolé; il y a en même temps un tremblement des mains, du sulictère (jaunisse), des troubles caractériels et une plainte des familles. De plus les tests hépatiques (gamma GT, transaminases OT, cholestérol) sont perturbés. Il est facile, dans le doute, de demander la saturation de la transferrine et la ferritine. 6°) L’élévation des transaminases vue sur une prise de sang: Ces substances contenues dans les cellules du foie et qui servent aux échanges s’échappent lorsque ces cellules du foie souffrent de la surcharge en fer. Elles passent dans le sang, leur taux s’élèvent. Normalement aux environs de 20 à 40 ui/l, leur taux peut s’élever jusqu’à 80-10 ui. Si elles sont isolées sans autres causes: alcoolisme, hépatite C plus souvent, il faut penser toujours à une HG. Enfin, comme il s’agit d’une maladie héréditaire récessive, (c’est-à-dire heureusement intermittente) pensez toujours à regarder l’état de santé de vos parents ou grands-parents maternels ou paternels. Ils sont plus âgés donc vous allez trouver des signes évidents de l’HG dont je vous ai parlé: ceux de la troisième phase: mélanodermie, diabète, insuffisance cardiaque. L’existence d’un diabète sucré insulinodépendant, de douleurs rhumatismales ayant nécessité parfois une prothèse (genou, hanche), une insuffisance cardiaque grave avec œdèmes des membres inférieurs et gros cœur, un gros foie avec même cirrhose et cancer du foie. Malheureusement vous pouvez aussi apprendre qu’il y a eu des décès précoces à 50 ans dans votre famille ou chez vos oncles, tantes, par exemple, dus à un diabète, un cancer du foie ou une maladie du cœur. En conclusion: à 20-30 ans chez l’homme, 30-35 ans chez la femme, il est anormal que vous vous plaignez: § de fatigue physique, psychique, sexuelle. § de rhumatismes isolés aux mains ou diffus, inflammatoires ou « goutteux » § d’atteinte cardiaque avec essoufflement, troubles du rythme. § d’un petit gros foie isolé. § d’une élévation des transaminases. Allez consulter votre médecin pour faire rapidement un test de saturation de la transferrine ou sidérophiline, faites une enquête dans votre famille. Vous pouvez alors guérir avec quelques saignées par an (mais à vie). Vous ne verrez pas apparaître les grandes complications de cette maladie génétique. Et si vous faites une enquête dans votre famille et en particulier chez vos enfants, vous allez voir « disparaître » cette maladie qui reste un scandale de santé publique. Pr Henri MICHEL. Bulletin bimestriel n° 68 - Mars-Avril 2003.

comment perdre graisse adducteurs machine

Foie paresseux. Vous pouvez accéder à la liste des mots, ci-dessous, la télécharger au format texte délimité (compressée au format ZIP: 20 Ko) ou sous forme de base de données (compressée au format ZIP: 71 Ko) utilisables sous Vocabulary Worksheet Factory version 2.0 (Je vous conseille vivement de le télécharger à l'adresse suivante http://www.worksheetfactory.com/. ) Ce programme permet d'écrire des fiches de travail spécifiques et adaptées (mots croisés, mots codés, mots mêlés, silhouettes, associations, anagrammes, copie), vous créez vos propres listes de mots, à partir de la base, avec vos propres définitions. Ainsi, pour un travail sur les accents, il est possible d'extraire tous les mots contenant " ê " par exemple, ou tous les mots contenant " mp, mb, mm", pour travailler la règle " mbp ".>> Exemples.

boisson amaigrissante efficace maison scotch

Cirrhose. La cirrhose, que l’on appelle aussi cirrhose hépatique est une maladie du foie. Même si on ne pense pas souvent à notre foie, c’est un organe qui joue un grand rôle dans le bien-être global. Le foie est un organe qui assure un grand nombre de fonctions vitales pour l’organisme, dont voici une liste non exhaustive: Il métabolise les produits chimiques, les médicaments et l’alcool. Il élimine les toxines. Il fabrique plusieurs protéines essentielles. Il joue un rôle dans l’équilibre hormonal. Il régularise la distribution d’énergie dans tout l’organisme. Il aide à la digestion. Il régularise l’apport de cholestérol, sels minéraux et vitamines. Etc. La cirrhose est une maladie chronique et irréversible qui atteint les cellules du foie, causant ainsi de graves lésions qui sont parfois fatales. En bref, la cirrhose consiste en un rétrécissement des cellules hépatiques, qui survient sur une longue période à cause d’inflammations répétées. Ceci va amener la création de tissu cicatriciel, de nodosité et « durcir » le foie, ce qui empêche le sang de circuler. Causes de la cirrhose. Plusieurs causes peuvent expliquer la cirrhose: L’alcoolisme chronique Les infections causées par les différents virus des hépatites A, B, C et D Certaines maladies héréditaires Certains polluants Une réaction extrême à certains médicaments Une accumulation de graisse dans le foie Des crises cardiaques répétées. Qui est touché par la cirrhose? Quels sont les facteurs de risque? Dans 90 % des cas, la cirrhose a pour origine une infection virale (hépatite) ou une consommation d’alcool excessive pendant de longues années. Environ 50 % des cas de cirrhose sont dus à l’alcoolisme. La cirrhose se développe 10 fois plus fréquemment chez les hommes que chez les femmes. La cirrhose est habituellement détectée entre 40 et 60 ans. L’obésité morbide peut aussi être à l’origine de certaines cirrhoses, lorsque le foie est engorgé de graisse. Bien que très rares, l’hérédité et la prise de certains médicaments jouent parfois un rôle. Contagion. La cirrhose n’est pas contagieuse. Les principaux symptômes de la cirrhose. Il peut y avoir plusieurs années entre le début de la cirrhose et l’apparition des premiers symptômes. Ceux-ci consistent généralement en: Nausée et vomissements Perte de poids Perte d’appétit Fatigue Épuisement Faiblesse Douleur abdominale Jaunisse légère Baisse de libido Saignements intestinaux Abdomen et jambes gonflés Contusions fréquentes. Diagnostic de la cirrhose. Lorsque plusieurs des symptômes sont observés, le médecin tâchera de valider ou infirmer le diagnostic de cirrhose en procédant à plusieurs examens complémentaires: Ultrasons Biopsie du foie Analyses sanguines IRM Échographie du foie. Possibles risques de complications. La cirrhose peut être très dangereuse lorsqu’elle est à son stade le plus avancé. Elle peut causer ce que l’on appelle l’ascite, qui est l’épanchement d’un liquide clair dans la cavité péritonéale. Elle peut aussi causer ce que l’on appelle des varices œsophagiennes, mener au coma ou même à la mort. Il est impératif de se rendre aux urgences si l’un des symptômes survient: Saignements dans les selles Vomissements de sang Confusion mentale. Traitement de la cirrhose. Dans le cas d’une cirrhose d’origine alcoolique, la première chose à faire consiste évidemment à cesser immédiatement et définitivement toute consommation d’alcool. Si la cirrhose est causée par une maladie virale, le médecin prescrira des médicaments antiviraux. Toutefois, la cirrhose elle-même ne peut pas être traitée. Les médicaments ne servent qu’à freiner ou arrêter la progression de la maladie. Selon les cas et les complications observées, ce pourrait être: Des diurétiques pour faire évacuer le liquide causé par l’ascite. Des antihypertenseurs pour éviter le risque de rupture dans les varices œsophagiennes. Des stimulants cérébraux pour soigner la confusion. De plus, il peut arriver que la chirurgie soit nécessaire, par exemple si les varices ont rompu. Enfin, le dernier recours consiste à effectuer une transplantation complète du foie, lorsque celui-ci n’est plus du tout fonctionnel. Prévention de la cirrhose. Pour les cas de cirrhose causés par l’alcoolisme et les hépatites, il existe quelques mesures de prévention efficaces: Consommer l’alcool avec modération. Se faire vacciner contre les hépatites. Manger équilibré. Ne pas consommer trop de sel. Pour les cirrhoses causées par un autre facteur, il n’existe pas à ce jour de moyen de prévention reconnu, si ce n’est de suivre le traitement adéquat pour les maladies en question. Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

boisson vinaigre de cidre maigrir pour ne

Les Maladies du Foie et des Voies Biliaires. Le foie est l'organe le plus volumineux de l'organisme humain. Il assure des fonctions nombreuses, vitales à l'organisme. Ses atteintes sont multiples et perturbent parfois gravement la santé du corps humain. Le pancréas est un organe voisin du foie: leurs maladies sont parfois liées, et il est parfois nécessaire d'opérer les deux organes si le pancréas est malade. Cette rubrique présente: - les notions de base sur l'anatomie du foie et celle du pancréas, et les principales fonctions de ces organes, - les troubles (ou "symptômes") les plus courants en cas de dysfonctionnement du foie (jaunisse, prurit, ascite, encéphalopathie. ) - de nombreuses pathologies du foie et des voies biliaires prises en charge au Centre Hépato-Biliaire.

boisson citron persil pour maigrir vite du

Maladies: 15 symptômes à ne pas négliger. Santé. Maladies: 15 symptômes à ne pas négliger. Cet article fait aussi partie des dossiers: On a toutes de petits bobos à l'occasion. Mais comment reconnaître ceux qui méritent qu'on s'y attarde? Voici 15 cas en apparence bénins où il vaut mieux consulter un médecin. 1. Mal de tête. Causes probables: Si la douleur est localisée ou «en casque» (impression de porter un bandeau trop serré), on souffre d'une céphalée de tension, un mal de tête bénin qui peut être causé par le stress, la fatigue, la pollution, le parfum, la cigarette et les soucis. La migraine, qui touche environ 15 % des femmes, se caractérise pour sa part par des pulsations dans une tempe en particulier et peut s'accompagner de nausées, de larmoiements, de vomissements ou d'intolérance à la lumière et au bruit. Elle peut être déclenchée par certains aliments et boissons, les fluctuations hormonales, le stress, un sommeil irrégulier et un effort physique ou intellectuel, entre autres. Quand consulter? Si la douleur est différente de celle qu'on ressent habituellement, on appelle Info-Santé pour savoir si notre état nécessite une visite immédiate chez le médecin. «On doit consulter lorsque le mal de tête est nouvellement apparu, pulsatile (on sent son coeur battre dans sa tête) et qu'il s'accompagne d'une altération de la parole et de l'engourdissement d'un membre», ajoute la Dre Christiane Laberge, omnipraticienne. Ces symptômes neurologiques pourraient être ceux d'un cancer du cerveau. Si on souffre de migraines, on consulte notre médecin de famille pour recevoir le traitement approprié. 2. Étourdissement ou vertige. Causes probables: Selon la Dre Anne Bruneau, omnipraticienne, 99 % des étourdissements (sensation de marcher sur un plancher instable) sont bénins et peuvent être causés par la fatigue ou, tout simplement, par un repas manqué (ce qui entraîne une baisse du taux de glucose sanguin). Les chutes de pression entraînent aussi des étourdissements; c'est le cas, par exemple, lorsqu'on se lève trop vite de son lit le matin. «Les gens qui font une crise d'hyperventilation se sentent aussi très étourdis», ajoute la Dre Claude-Élène Paquin, une omnipraticienne qui travaille à l'urgence. L'anémie peut aussi provoquer des étourdissements. Le vertige (sensation de se trouver dans un manège), quant à lui, peut survenir quand on tourne rapidement la tête. Il est souvent causé par la labyrinthite, une inflammation des canaux de l'oreille. Cette infection virale peut durer plusieurs semaines. Quand consulter? On consulte immédiatement quand l'étourdissement ou le vertige s'accompagne d'un symptôme neurologique (mal de tête intense, vision double, perte d'audition, difficulté à marcher et à parler), car il peut s'agir d'un ACV. On conseille évidemment de voir un médecin lorsque ces symptômes sont répétitifs et très incommodants. Si les symptômes sont ceux d'une labyrinthite, on consulte si les vertiges persistent et s'intensifient après plus de 24 heures. 3. Changement de couleur de la peau. Causes probables: Si le vieillissement et le soleil sont souvent responsables de l'apparition de taches brunâtres ou de grains de beauté, des changements hormonaux (associés à la grossesse, aux contraceptifs oraux et à l'hormonothérapie) peuvent aussi en être la cause. Quand consulter? On le fait rapidement si la lésion est asymétrique, devient plus foncée, s'agrandit, si sa bordure est irrégulière ou si elle saigne. Il s'agit de signes d'un cancer de la peau. Même si ce n'est pas le cas, il est bon de mentionner l'apparition de ces taches à notre médecin de famille à l'occasion de notre examen annuel. 4. Soif constante. Causes probables: La déshydratation peut être attribuable à la chaleur, la diarrhée, la fièvre, les médicaments et les diurétiques, comme le café, le thé et les produits naturels (ex.: la glucosamine). Avoir toujours soif est cependant un des principaux symptômes du diabète. Quand consulter? Quand on se réveille la nuit pour boire un verre d'eau. «Le ronflement peut aussi entraîner la soif, précise la Dre Christiane Laberge, mais une gorgée d'eau nous satisfait alors, ce qui n'est pas le cas si on souffre de diabète.» Causes probables: Si on boit beaucoup d'eau, on urine évidemment souvent, encore plus quand on consomme des diurétiques. Le besoin d'uriner devient aussi plus fréquent avec l'âge et après plusieurs accouchements. En revanche, un besoin fréquent d'uriner est aussi lié au diabète. Quand consulter? On urine plus de huit fois dans la journée et plus de deux fois la nuit, sans raison apparente et cela affecte notre qualité de vie. On consulte aussi lorsque une fréquente envie d'uriner s'accompagne des symptômes suivants: brûlement lorsqu'on fait pipi, urine mal odorante et présence de sang. «Ce sont les signes d'une infection urinaire, dit la Dre Claude-Élène Paquin. Si elle n'est pas traitée, elle peut affecter le rein.» 6. Toux persistante. Causes probables: «Une toux due à rhume peut durer un bon deux semaines», dit la Dre Claude-Élène Paquin. Si la toux persiste, elle peut témoigner d'une bronchite. La cigarette, certains médicaments contre l'hypertension et la rhinite (une congestion nasale causée par un virus) peuvent entraîner une toux chronique. «Chez les jeunes, la toux est un des premiers signes de l'asthme», poursuit le Dr André-H. Dandavino, qui a dirigé l'ouvrage Guide familial des symptômes. Quand consulter? «Quand la toux dure depuis plus de deux semaines», dit la Dre Claude-Élène Paquin. Causes probables: La perte de poids peut notamment être due à un stress important, à la déprime, à l'hyperthyroïdie, au diabète, à la maladie d'Alzheimer chez les personnes âgées ou même à un cancer. Quant au gain de poids, il peut notamment s'expliquer par l'hypothyroïdie. Quand consulter? Lorsque la perte ou le gain de poids est notable. Certains médecins parlent de 5 % du poids initial, d'autres de 10 %. Causes probables: La constipation est souvent causée par une consommation pauvre en fibres alimentaires et trop riche en fer ainsi qu'un manque d'hydratation et d'exercice. Le stress, l'anxiété, les médicaments et suppléments (comme le calcium) ou la présence d'hémorroïdes peuvent aussi en être responsables. La diarrhée, pour sa part, peut tout simplement être due à l'ingestion de fruits comme l'ananas ou la noix de coco. Mais «la plupart du temps, elle est d'origine virale», note la Dre Claude-Élène Paquin. Dans ce cas, elle dure de 7 à 10 jours. Une alternance de constipation et de diarrhée peut être causée par le syndrome du côlon irritable. Quand consulter? Quand on observe, sans raison apparente, un changement dans la fréquence ou la consistance de nos selles depuis environ deux semaines. La constipation accompagnée de douleurs abdominales ou de sang et de mucus dans les selles mérite qu'on consulte rapidement. Ultimement, ces symptômes peuvent être liés à un cancer du côlon. Quant à la diarrhée, on consulte si elle dure depuis environ 10 jours ou si elle s'accompagne de fièvre. 9. Mal de dos. Causes probables: Les maux de dos sont souvent dus au stress, à une mauvaise posture au travail (on est toujours penchée en avant) et à un manque de conditionnement physique. Un faux mouvement ou un effort physique mal effectué peuvent aussi en être la cause. «Chez les femmes âgées, le mal de dos peut être dû à l'arthrose, ajoute le Dr André-H. Dandavino. Comme elles prennent souvent du poids en vieillissant, la pression est plus importante sur la colonne.» Quand consulter? Selon la Dre Anne Bruneau, si on est dans l'une de ces situations: le mal de dos survient après un traumatisme important, si on est âgée de 50 ans et plus (le risque de cancer des os est plus important), si on a un antécédent personnel de cancer, si on a perdu du poids et on fait de la fièvre, si la douleur au dos est associée à un problème urinaire (un nerf est peut-être coincé) et si on ressent une douleur et un engourdissement dans les jambes. Causes probables: Un nouveau savon pour le corps ou la lessive, le port du jean ou du string peuvent provoquer une irritation de la vulve. Une vaginite à campignons peut aussi causer des démangeaisons. Quand consulter? Les démangeaisons s'accompagnent d'une sensation de brûlure, on note l'apparition de lésions, des pertes vaginales et une douleur à la pénétration. «On pense alors aux MTS, surtout lorsque ce problème correspond à un changement de partenaire», dit la Dre Anne Bruneau. 1 1. Acouphène. Causes probables: L'acouphène, caractérisé par des bourdonnements, craquements ou tintements dans les oreilles, peut survenir après une exposition à des bruits très forts ou avec le vieillissement. La cire accumulée et différents troubles de l'oreille peuvent également en être la source. Quand consulter? Quand on entend souvent des bruits qui ne proviennent pas de notre environnement ou quand les bourdonnements s'accompagnent de vertiges et de surdité, des symptômes de la maladie de Ménière, une maladie chronique dont on ne connaît pas la cause. 12. Changement dans les menstruations. Causes probables: Il s'agit souvent de simples fluctuations hormonales. «Les menstruations varient en fonction de l'âge et même du décalage horaire», observe la Dre Anne Bruneau. Le stress et la fatigue peuvent aussi causer ce changement. Quand consulter? On voit rapidement un médecin si nos saignements sont hémorragiques (on doit changer notre serviette aux heures). Si on observe une augmentation notable des saignements, on attend deux ou trois cycles avant de consulter (pour vérifier si les symptômes se maintiennent ou s'ils rentrent dans l'ordre naturellement). Ces saignements abondants peuvent être dus à un fibrome utérin, d'après la Dre Claude-Élène Paquin. Lorsque nos règles sont irrégulières ou douloureuses, on attend aussi quelques cycles avant de consulter. Chez les femmes ménopausées, les saignements qui apparaissent un an après l'arrêt des règles doivent être pris au sérieux. «Le saignement post-ménopausique est le symptôme principal d'un cancer interne de l'utérus», note la Dre Christiane Laberge. 13. Douleurs articulaires. Causes probables: L'arthrite. L'arthrose, une forme d'arthrite causée par la détérioration du cartilage, touche surtout les hanches, les genoux, les mains et la colonne vertébrale. La polyarthrite rhumatoïde, communément appelée arthrite rhumatoïde, est une maladie chronique qui se manifeste par la rougeur, la douleur, l'enflure et une sensation de chaleur aux articulations. Affectant généralement les mains et les pieds, elle peut provoquer des raideurs matinales qui durent parfois plus de 30 minutes. Quand consulter? Lorsqu'on présente les signes de l'arthrite rhumatoïde. En consultant rapidement, on peut empêcher la déformation de l'articulation, souligne la Dre Christiane Laberge. Si on soupçonne une arthrose, on tente de se soulager à l'aide d'acétaminophène. En cas de douleur intense et persistante, on consulte. 14. Essoufflement. Causes probables: C'est souvent dû à une mauvaise forme physique. Fréquent chez les fumeurs, l'essoufflement est aussi un symptôme de l'asthme. Quand consulter? Quand on est essoufflée en prenant notre douche ou en s'habillant, répond la Dre Claude-Élène Paquin. «On consulte aussi si l'essoufflement survient subitement et est accompagné de douleur à la poitrine.» Il peut s'agir d'angine ou d'une embolie pulmonaire. 15. Douleur à la poitrine. Causes probables: Si la douleur dure une minute ou deux, il s'agit d'un spasme musculaire. Quand consulter? Intense, la douleur (crampe, serrement ou sensation de recevoir un coup de poignard) s'étend au cou et aux épaules et s'accompagne d'un essoufflement anormal à l'effort. Diagnostic: crise d'angine de poitrine.

Articles. AccueilArticles Nettoyage du foie et de la vésicule biliaire par la méthode du Dr Clark. Nettoyage du foie et de la vésicule biliaire par la méthode du Dr Clark. La cure du Docteur Hulda Clark (USA) permet de faire un nettoyage en profondeur du foie, l’organe majeure de la détoxification. Le nettoyage du foie et de la vésicule biliaire peut considérablement améliorer la qualité de la digestion, l’assimilation des nutriments et l’élimination des toxines indispensable à une bonne santé. Cette cure est similaire à la cure du foie de d’Andréas Moritz. Ce nettoyage améliorerait aussi les allergies, les douleurs chroniques, les migraines et les nausée, le teint terne et la fatigue chronique. En cas d’intoxication aux métaux lourds, le foie est l’organe de la détoxification naturelle, il doit donc être le moins encombré pour faire son travail correctement. La bile à une double fonction, à la fois de permettre la dissolution des graisses présentes dans le bol alimentaire, mais aussi d’éliminer certaines toxines dans les selles. L’objectif principal de cette cure est de permettre l’élimination des boues et calculs biliaires qui encombrent la vésicule biliaire et ralentissent le travail d’élimination du foie en réduisant le volume de ce qui peut être envoyé dans les intestins. Selon de Dr Clark, de nombreuses personnes, même des enfants, ont le tube biliaire « étouffé » par les calculs. Ce qui explique la grande importance qu’elle accorde à cette cure. On trouve de plus en plus de personnes qui ont subit une ablation de la vésicule biliaire. Cette cure permettrait d’éviter un certain nombre de ces interventions. En cas de suspicion de parasitose, il est recommandé au préalable de faire une cure de déparasitage. La cure du foie du Dr Clark peut se faire une à quatre fois par an en préventif. En cure curatives, on peut la répéter plusieurs mois de suite. Préparation. Selon de Dr Clark, ces calculs seraient le nid à parasites et à microbes. Cela expliquerait les infections du système digestif à répétition. Elle recommande d’utiliser un appareil électrique de son invention le « zapper » afin d’éliminer les parasites du foie. Cet appareil est assez coûteux (300 €). En alternative, il est possible de faire une cure antiparasites à base de brou de noix (sous forme liquide ou en gélule) ou tout autre préparation prévue à cet effet (notamment chez le laboratoire Xantis). Il est aussi possible d’« ozoner » l’huile d’olive utilisée à la fin de ce protocole afin de tuer les parasites, bactéries ou virus qui pourraient être libérés lors du nettoyage. Mais cela nécessite une machine particulière coûtant également environ 300 €, qui charge en ozone (3 molécules d’oxygènes ensemble) l’huile d’olive. Pour une utilisation ponctuelle, il est plus simple et plus économique d’utiliser quelques goûtes d’acide chlorhydrique (sans danger, car l’estomac en fabrique lui-même). En cas de faiblesse des reins, il est recommandé de les nettoyer avant de commencer la cure du foie. En effet, la majorité des toxines seront éliminées par les selles, mais une partie peut se remettre à circuler et sollicitent les reins. Les tisanes classiques de drainage sont parfaitement adaptée la plupart du temps. Des reins en bon état réduirons les effets indésirables, comme les migraines, nausées et insomnies. Les éléments de la cure Clark sont: Du sel d’Epsom ou epsomite, autre nom du sulfate de magnésium. Il a pour fonction de rendre plus élastique les canaux biliaires afin de faciliter l’éjection des calculs et d’accélérer le transit. La diarrhée qu’il provoque permet d’éliminer plus facilement les calculs des intestins, puisqu’ils seront les seuls matériaux non liquide au moment de la cure. Le sel d’Epsom est infecte, il est proposé en gélules, ce que je recommande. 5 litres de jus de pomme, bio si possible, ou de l’acide malique pour ceux qui ne peuvent en boire de sucre, notamment en cas de candidose. L’acide malique contenu dans le jus de pomme, ont pour fonction de ramollir les calculs, facilitant ainsi leur expulsion. 125 ml d’huile d’olive afin de provoquer la chasse biliaire. Le Dr Clark recommande de l’ozoner pendant 20 mn ou d’ajouter 2 gouttes d’acide chlorhydrique, appelé aussi HCL, pour éliminer les éventuels parasites qui seraient chassés du foie et de la vésicule biliaire. C’est nécessaire en cas de parasitose. Le jus d’un pamplemousse rose frais, soit environ 125 ml, qui sera mélangé avec l’huile d’olive pour provoquer la chasse biliaire en améliorant de goût. Le mélange doit être homogène. Le plus pratique et de faire le mélange dans un bocal bien hermétique. De l’Ornithine, 4 à 8 comprimés. Cet acide aminé favorise l’élimination de l’ammoniaque éventuellement dégagée pendant l’élimination et qui pourrait empêcher de dormir la nuit de la détoxification. Du brou vert de noix noire, clou de girofle et absinthe afin de lutter contre les éventuels parasites en cure de 3 semaines avant la cure du foie. Le brou de noix vert appelé aussi teinture de noix noire, est pris à raison de 10 ou 20 gouttes, trois fois par jour (30 à 60 par jour). Le produit « Clark Fx » de Mountain Meadows Herbs est un mélange de ces trois plantes du programme antiparasitaire plus du thé vert rooibos, qui renforce l’effet de l’absinthe. Ce produit peut réguler aussi certains problèmes de ballonnement. Toutefois ce produit tout-en-un est coûteux (plus de 50 €). (Optionnel si l’on est certain de ne pas avoir de parasite intestinal, chaudement recommandé en cas de doute) 2 gouttes d’acide chlorhydrique dans l’huile d’olive comme antiparasitaire si il n’a pas été possible de faire la cure de brou de noix ou d’utiliser d’ozoniser l’huile d’olive. (Optionnel si l’on est certain de ne pas avoir de parasite intestinal) La cure: Il est recommandé de choisir un jour comme un samedi pour le nettoyage. En effet, il y a de fort risque d’être fatigué le lendemain en plus de la diarrhée. L’exemple donné ici est donc pour une cure le samedi. Du lundi au vendredi boire un litre de jus de pomme par jour ou prendre quotidiennement 3000 à 6000 mg d’acide malique, pour ramollir les calculs. Les comprimés de malate de magnésium contiennent 70% d’acide malique et 12% de magnésium. Il faut alors prendre un peu plus de 4000 mg de malate de mg pour avoir 3000 mg d’acide malique. Cela correspond à 3 – 4 comprimés de malate de magnésium – 1250 mg. Prendre 1 à chaque repas. Le vendredi soir, manger léger, voir liquide (purées, soupe, jus de légumes). Éviter les viandes et les graisses. La vésicule biliaire n’étant plus sollicitée, elle va commencer à accumuler de la bile. Le samedi matin, ne prendre aucun complément alimentaire à part les éventuels médicaments indispensables, continuer jusqu’à midi de manger léger, voir liquide. Strictement sans viande, ni graisses: ni beurre, ni huile, ni noix ou amandes, ni lait animal ou végétal… Prendre par exemple des céréales à l’eau, des fruits, du pain et confiture, du miel, de la soupe, du jus de fruits ou de légumes. Cela permet à la bile de s’accumuler et d’augmenter sa pression dans le foie. Plus elle sera élevée, plus elle pourra pousser les calculs. Samedi après midi, respecter scrupuleusement le protocole suivant: S’écarter de ce protocole augmente le risque de désagréments lors de la cure. Ne plus boire, même de l’eau, ni manger à partir de 14h. Préparation si vous n’avez pas de gélules de sel d’Epsom: Mélanger 4 cuillères à soupe de sel d’Epsom en poudre (4 x 8 grammes) dans une bouteille, puis la remplir de 800 ml d’eau, soit 4 verres de 200 ml. Cela fait 4 doses d’un verre chacune. Pour améliorer le goût particulièrement amer il est possible d’ajouter le jus d’un citron; voir de remplacer l’eau par du jus d’orange, de pamplemousse ou de pomme; de rajouter une demi cuillère à café de vitamine C; ou de mettre la préparation au réfrigérateur. 18h: Prendre le premier verre d’eau avec 8 gélules de 1000 mg de sel d’Epsom (ou 8000 mg de sel d’epsom dans un verre d’eau), ou le premier verre de 200 ml de préparation de sel d’Esom (voir ci-dessus). Si la préparation n’est pas faite, il suffit de mélanger un cuillère à soupe de sel d’epsom dans un verre d’eau pour obtenir une dose. Se rincer la bouche avec de l’eau tiède pour enlever le goût. 20h: Prendre 8 gélules et un verre d’eau ou le deuxième verre de la préparation. En général on ne ressent pas la faim à ce moment. 21h45: Verser dans un bocal 125 ml d’huile d’olive au jus d’un pamplemousse fraîchement pressé (pas de jus en bouteille, retirer les pépins avec une fourchette), si nécessaire, rajouter 2 gouttes d’acide chlorhydrique OU 10 à 20 gouttes de brou de noix (les 2 sont facultatifs, surtout si vous avez fait la cure anti-parasite avant). Fermer le couvercle et mélanger vigoureusement jusqu’à obtenir un mélange homogène. En absence de pamplemousse, il est possible d’utiliser le jus par celui d’un autre agrume ou de pomme. De même pour l’huile, où toute huile pressée à froid non raffinée peut faire l’affaire. Le pamplemousse et l’huile d’olive restent l’idéal. 22h: Boire le plus rapidement possible le mélange à base d’huile d’olive et se coucher immédiatement après. Prendre 4 comprimés d’ornithine avec les premières gorgées pour favoriser le sommeil, 8 en cas d’insomnie. Certains utilisent une paille pour avaler le mélange. Se rincer la bouche à l’eau si nécessaire. Ne pas se coucher rapidement réduit l’efficacité de la cure. Se coucher sur le dos et attendre immobile pendant 20 minutes. La chasse biliaire se fait habituellement dans les 20 minutes à partir de l’ingestion de graisses (ou de viande). Une bouillotte chaude sur le foie peut aider l’élimination des calculs. Il est possible de sentir le mouvement de la bille et des calculs. Le lendemain matin, au réveil, après 6h (pas plus tôt): prendre 8 gélules et un verre d’eau ou le troisième verre de sel d’epsom. Il est possible de rester au lit. 2 heures plus tard (8h ou plus), prendre 8 gélules et un verre d’eau ou le dernier verre… Rester au lit si le besoin se fait sentir. Après 2 nouvelles heures (10h ou plus), commencer par consommer du liquide (jus). Ne pas se forcer, attendre la faim. Puis 30 minutes plus tard manger des fruits, puis 1 heure plus tard toute alimentation normale, bien qu’il soit conseillé de commencer par des aliments très digestes. Dans la matinée, le sel d’Epsom provoque une diarrhée très liquide. Les calculs surnageront dans les toilettes. En plaçant une passoire, il est possible de récupérer les calculs pour les compter (voir photo). Selon le Docteur Clark il faut 2 000 calculs sur plusieurs cures pour nettoyer correctement son foie. Certaines personnes en ont compté 5 000. Les calculs verts seraient de vrais calculs, pas de résidus de nourriture ou d’huile agrégé par la bile. Il est possible de renouveler la cure à intervalle d’un mois. Conclusion. Ce protocole est fastidieux, mais il à l’avantage de nettoyer en profondeur le foie sur une période très courte. Pour finaliser le nettoyage des intestins, il est très intéressant de pratiquer une purge yogique, appelé aussi Shank Prakshalana, qui prends 2 heures dans ce cas (Voir Purge yogique, le grand nettoyage de l’intestin pour plus de détails). Les intestins sont vides après la cure Clark, la purge yogique va terminer rapidement d’enlever les derniers résidus de la paroi intestinale. Pour les foies très fatigués. Si le foie a besoin d’être régénéré, il peut être envisagé de faire une cure de 3 semaine en prenant par exemple chaque jours à jeun si possible en 3 fois: 200 mg d’acide alpha lipoïque 500 mg de chardon-Marie standardisé à 85% 200 mcg de sélénium. Ces produits peuvent être trouvés sur le site notamment: www.vivrenaturellement.com/ Les délais de livraison son de l’ordre de la quinzaine de jours. Pour en savoir plus, se référer au livre « La guérison est possible – Une thérapie révolutionnaire pour la guérison des maladies chroniques » par Hulda Clark. Avertissement: Même si cette cure a été crée par un médecin, elle ne doit être utilisée seule qu’à des fins préventives, pour nettoyer le foie avant d’avoir des problèmes de santé. Si vous souhaitez la pratiquer dans le cadre d’une pathologie particulière, il est important de prendre l’avis de votre médecin. À propos de l'auteur: Naturopathe, auteur de plusieurs livres sur la santé et le bien être, dont « Stop à la fatigue » J'aide depuis plus de 10 ans mes clients à retrouver leur plein potentiel physique et mentale, ayant vécu moi-même une dépression et un burnout. Je permet ainsi à mes clients d'éviter ces accidents de vie, mais surtout de vivre pleinement leur vie sans pour autant hypothéquer leur futur santé. A la fois grâce aux habitudes de vie en général, alimentaires en particulier, mais aussi grâce à certains compléments qui permettent d'avoir une énergie et un cerveau au top malgré l’age, le stress ET un très haut niveau d'activité. Je ne suis pas un biohacker qui bidouille dans son coin 2-3 substances découvertes aux états unis, mais un naturopathe pragmatique qui utilise à la fois les méthodes traditionnelle pleines de bon sens, puissantes, très puissantes, mais souvent oubliées aujourd'hui (détox, alimentation, relaxation, plantes entre autres) et des compléments plus modernes mais ayant fait preuve que leur utilisation et vraiment sécuritaire. On peut dire que je suis un biohacker. Bio;-)