comment maigrir rapidement et naturellement bruxelles bruxelles


Foie paresseux. accapareur, euse: n. Personne qui accapare. accaparer: v. tr. 1. ECON Acquérir ou conserver en grande quantité (une marchandise) pour faire monter son prix. Les négociants qui accaparaient le blé faisaient monter le prix du pain. - Accaparer un marché, en détenir le monopole. 2. Prendre, conserver pour son usage exclusif. Accaparer les bons morceaux. Accaparer l'attention. - Accaparer qqn, l'occuper, le retenir exclusivement. Amiral de bateau-lavoir. amiral, aux: n. m. Officier général de la marine militaire. adj. m. Bâtiment amiral, sur lequel se trouve l'amiral, le chef d'escadre. bateau-lavoir: n. m. Anc. Ponton installé au bord d'un cours d'eau pour laver le linge. Des bateaux-lavoirs. Amphitryon: roi de Tirynthe, fils d'Alcée. Uni à Alcmène sans être autorisé à consommer le mariage, il sera trompé par Zeus qui séduisit celle-ci en prenant ses traits. LITT Comédie de Plaute (IIIe-IIe s. av. J.-C.) sur ce mythe latinisé: Jupiter (et non Zeus) a pour serviteur Mercure, qui prend les traits du serviteur d'Amphitryon, Sosie. Cette comédie inspira à Molière une comédie en vers libres et en 3 actes (1668): Jupiter revêt la forme d'Amphitryon pour séduire son épouse Alcmène, mais ne parvient qu'à faire aimer davantage le véritable Amphitryon; J. Dryden (Amphitryon ou les Deux Sosies, 1690, mus. de Purcell); H. von Kleist (Amphitryon, 1807); Giraudoux (Amphitryon 38, 1929). MUS Opéras de Gasparini (1707) et de Grétry (1768). amphitryon: n. m. Plaisant maître d'une maison où l'on dîne, celui qui donne à dîner. Litt. HÔTE, MAÎTRE DE MAISON. anacoluthe: n. f. RHET Rupture dans la construction d'une phrase. «Vous, ministre de paix [. ], Le sang, à votre gré, coule trop lentement» (Racine). analphabète: adj. (et n.) Qui ne sait ni lire ni écrire. Syn. illettré. IGNARE, IGNORANT, ILLETTRÉ, INCULTE. anthropophage: adj. et n. Se dit d'une personne qui mange de la chair humaine. Peuplade anthropophage. CANNIBALE. anthropopithèque: n. m. Animal hypothétique dont on faisait autrefois un intermédiaire entre le singe et l'homme. Exemple d'anthropopithèque: Apaches, Indiens de l'Amérique du Nord. Autrefois chasseurs et nomades, ils vivent auj. dans des réserves du S.-O. des É.-U. (princ. au Nouveau-Mexique). Apprenti dictateur à la noix de coco. dictateur: n. m. 1. ANTIQ ROM Magistrat extraordinaire investi pour une brève durée de pouvoirs illimités. 2. Homme politique qui exerce un pouvoir absolu, sans contrôle. Arlequin: personnage de la commedia dell'arte: pantalon collant et jaquette faits de morceaux différents, un masque, un bonnet à queue de lapin, un bâton (la batte) à la ceinture. Insolent et balourd au XVIe s., il s'humanisera progressivement: la Descente d'Arlequin aux enfers (1689) de Regnard; Arlequin poli par l'amour (1720), la Double Inconstance (1723), le Jeu de l'amour et du hasard (1730) de Marivaux; Arlequin valet de deux maîtres (1748) de Goldoni. astronaute ou spationaute: n. ESP Voyageur de l'espace. Celui-ci n'est pas un astronaute d'eau douce!! athlète: n. 1. ANTIQ Celui qui concourait dans les jeux gymniques solennels de la Grèce et de Rome. 2. Personne qui s'adonne à l'athlétisme. Entraînement d'un athlète. Les athlètes françaises. Par ext. Un athlète: un homme fort, bien bâti. complet, ète: adj. 1. Auquel rien ne manque, qui comporte tous les éléments nécessaires. Les uvres complètes d'un écrivain.. Pain complet, fabriqué avec de la farine brute et du son. 2. Qui ne peut contenir davantage. Le théâtre affiche complet. 3. Entier, avec toutes ses parties; achevé. Le premier chapitre est complet. Loc. Au complet, au grand complet: dans son intégralité. La troupe au grand complet est venue saluer. 4. À qui aucune qualité ne manque, dont les aptitudes sont très diversifiées. Un artiste complet. Qui réunit toutes les caractéristiques de sa catégorie. Un abruti complet. autocrate: n. m. 1. Souverain dont le pouvoir n'est limité par aucun contrôle. 2. HIST Titre officiel des tsars à partir de Pierre le Grand. 3. Par anal. Personne autoritaire, tyrannique. DESPOTE, DICTATEUR, POTENTAT, TYRAN. autodidacte: adj. et n. Qui s'est instruit seul, sans maître. Subst. Un, une autodidacte. Aztèques: peuple amérindien qui formait à l'origine une tribu appartenant à un groupe d'Indiens des zones septent. du Mexique précolombien: les Chichimèques. Ils s'installèrent vers 1325 en territoire toltèque, dans la région du lac Texcoco, où ils fondèrent Tenochtitlán (cité bâtie sur l'eau et site actuel de Mexico), avant de s'imposer par la force, en 200 ans, à tous les peuples d'Amérique centrale. Leur civilisation reposait sur une culture en partie héritée des Toltèques (architecture, motifs de la sculpture), une organisation politico-économique très évoluée et une religion polythéiste complexe impliquant des sacrifices humains. Mais l'Empire aztèque n'assura jamais son homogénéité, et Cortés, qui parvint à rallier les Indiens sous domination aztèque, le renversa facilement. Il fit mettre à mort Cuauhtémoc, le dernier de ses souverains, en 1525. babouin: n. m. Singe cercopithécidé africain (diverses espèces du genre Papio: babouin vrai, hamadryas, mandrill, etc.). V. cynocéphale. cynocéphale: n. m. Singe dont la tête ressemble à celle d'un chien (ex.: babouin). bachi-bouzouk: [baibuzuk] n. m. HIST Soldat irrégulier enrôlé autref. en Turquie, en temps de guerre, comme volontaire. Des bachi-bouzouks. Bande de Ku-Klux-Klans. Ku Klux Klan: société secrète américaine fondée vers 1865 dans le S. des É.-U. pour entraver l'exercice, par les Noirs, de leurs droits nouvellement acquis. Dissoute en 1877, elle se reconstitua en 1915. Ultra-réactionnaire, antisémite, hostile à l'intégration des Noirs et au communisme, elle fut interdite en 1928 par la Cour suprême, mais continua ses activités, le plus souvent terroristes. bandit: n. m. 1. Vieilli Malfaiteur dangereux; hors-la-loi. Mandrin, Cartouche, célèbres bandits. Syn. brigand. 2. Par ext., péjor. Homme sans scrupules. APACHE (vx.), ARSOUILLE (vx et fam.), BRIGAND, CANAILLE, CHENAPAN, COQUIN, CRAPULE, CRIMINEL, FILOU, FORBAN, FRIPON (vx.), FRIPOUILLE, GANGSTER, GREDIN, MAFIOSO (fam.), MALANDRIN (vx.), MALFAITEUR, MALFRAT (fam.), SCÉLÉRAT, TRUAND, VOLEUR, VOYOU. Barbares (les): nom donné aux peuples d'origine slave, germanique ou asiatique qui envahirent l'Empire romain aux IVe et Ve siècles. - De tout temps, Grecs et Romains ont été confrontés aux Barbares mais, parmi les assauts que le monde antique eut à subir de la part de ceux-ci, les plus graves furent les grandes invasions des IVe et Ve s., qui entraînèrent la chute de l'Empire romain d'Occident. La poussée des Huns, peuple nomade venu d'Asie centrale, provoqua chez les Goths, à la fin du IVe s., une véritable fuite vers l'Empire romain qui apparut comme un refuge avant de devenir une proie. En 376, autorisés à pénétrer dans l'Empire, une partie des Goths, les Wisigoths, se ruèrent vers Constantinople et la mer. En 378, ils écrasèrent l'armée romaine à Andrinople. Après quelques années de répit, ils repartirent vers l'ouest et, sous la conduite d'Alaric, s'emparèrent de Rome en 410. Vandales et Suèves passèrent le Rhin en 406 sans rencontrer de résistance et ravagèrent la Gaule puis l'Espagne, où les Wisigoths les rejoignirent. À leur suite d'autres peuples se précipitèrent dans l'Empire. L'invasion des Huns (pourtant battus en 452 aux champs Catalauniques) et la chute de l'Empire romain d'Occident mirent un terme à cette phase tumultueuse des invasions barbares. Au VIe s. on assista à une pénétration plus lente, plus méthodique. À l'image de la progression des Francs, une véritable entreprise de peuplement se poursuivit. Par la suite, des mouvements plus restreints eurent lieu: Lombards en Italie au VIe s., Bavarois au VIIe s. Puis le mouvement des peuples barbares s'apaisa avant de reprendre au IXe s. avec les invasions normandes. Après la chute de l'Empire romain et l'implantation des Barbares, on vit se dessiner un monde gothique, lombard et mérovingien qui prit le relais de l'Espagne, de l'Italie romaine et de la Gaule. (Ils se sont conduits comme des barbares au milieu de ces merveilles) BÉOTIEN, BRUTE, IGNARE, RUSTRE, SAUVAGE. Bayadère de carnaval. bayadère: [bajad&R] n. f. Danseuse indienne. (En appos.) Étoffe bayadère, à raies multicolores. carnaval, als: n. m. 1. Période de divertissements précédant le carême, qui commence à l'Épiphanie. Le carnaval se termine par le Mardi gras. 2. Réjouissances (défilés de chars, bals, etc.) se déroulant pendant cette période. Le carnaval de Rio. 3. Mannequin grotesque personnifiant le carnaval dans les mascarades. Fig. Personne grotesque, ridiculement accoutrée. (Qu'est-ce que c'est que ce carnaval?) MASCARADE. bibendum Michelin. fam. personnage bouffi. Obélix par exemple.. heuu..est juste un peu enveloppé. Bougre de. (sauvage, malappris, crème d'emplâtre à la graisse de hérisson, faux jetons à la sauce tartare, jets d'eau ambulants, etc. ) bougre, esse: n. 1. Fam. Individu, gaillard. Un bon bougre: un brave homme. Ah! le bougre! La petite bougresse! 2. (Pour renforcer une injure.) Bougre d'âne. Interj. Bougre!: diable! brontosaure: n. m. PALEONT Reptile fossile (genre Brontosaurus), le plus grand (40 m de long) des dinosauriens (Crétacé), herbivore semi-aquatique. Nab n'est pas un brontosaure. brute: n. f. 1. Litt. Animal, envisagé sous l'aspect de sa bestialité. 2. Personne grossière, violente. Cet homme est une brute. (Se conduire comme une vraie brute) BUTOR, GOUJAT, MALOTRU, MUFLE, RUSTRE, SAUVAGE. Bulldozer à réaction. bulldozer: [byldz&R] n. m. Engin de terrassement. Syn. (off. recommandé) bouteur. réaction. canaille n. f. et adj. 1. Ramassis de gens méprisables. Être insulté par la canaille. Syn. racaille. 2. Individu malhonnête, méprisable. Cette canaille a réussi à lui extorquer de l'argent. Syn. fripouille, escroc, scélérat. 3. adj. Débraillé et polisson. Une allure canaille. 1. (Ce commerçant est une canaille) BANDIT, COQUIN (litt.), CRAPULE, FRIPON (litt.), FRIPOUILLE, GREDIN (litt.), POLISSON (litt.), SCÉLÉRAT, VAURIEN, VOYOU. 2. Litt. (Frayer avec la canaille) CRAPULE (litt.), MILIEU, PÈGRE, RACAILLE (litt.). Canaques ou Kanaks: groupe ethnique autochtone de la Nouvelle-Calédonie, regroupé en majorité dans la partie centrale et septentrionale de l'île. cannibale: n. m. et adj. Qui pratique le cannibalisme. Fig. Homme cruel, féroce. 1. (Des populations cannibales) ANTHROPOPHAGE. 2. Fig. et litt. (Une loi cannibale) BARBARE, CRUEL, SAUVAGE. emplumé, ée: adj. Garni de plumes. casse-pieds: adj. inv. (et n. inv.) Fam. Qui ennuie, dérange. Un voisin casse-pieds. Syn. importun, raseur. - Une affaire casse-pieds. Subst. Des casse-pieds. catachrèse: [katakR&z] n. f. RHET Figure de rhétorique qui consiste à étendre la signification d'un mot au-delà de son sens propre (ex. les bras d'un fauteuil). cataplasme: n. m. 1. Bouillie médicinale que l'on applique, entre deux linges, sur une partie du corps enflammée ou indurée. Cataplasme à la farine de lin, de moutarde. 2. Fig., fam. Aliment épais et indigeste. Cette crème est un vrai cataplasme. cercopithèque: n. m. ZOOL Singe catarhinien d'Afrique à longue queue grêle et au pelage souvent coloré. chauffard: n. m. Automobiliste maladroit, imprudent, ou qui ne respecte pas les règles de la conduite. - Par extens. Chauffard des mers. ÉCRASEUR. Véhicule du chauffard. chenapan: n. m. Vaurien, garnement (en parlant d'un enfant). Bande de chenapans! Syn. galopin. (Petit chanapan!) BANDIT, COQUIN, GALOPIN, GARNEMENT, GREDIN, VAURIEN, VOYOU. choléra: [kleRa] n. m. Infection intestinale aiguë, très contagieuse, due au vibrion cholérique (Koch, 1883). La dernière pandémie, liée à une variété dénommée «El Tor» de ce vibrion, était partie des Célèbes vers 1970 et, après avoir gagné le golfe Persique en 1965, puis l'Afrique de l'Est en 1970, avait finalement atteint l'Europe (Espagne, sud de l'Italie et Portugal) entre 1971 et 1975. Le choléra se traduit par des vomissements abondants et une diarrhée profuse, responsables d'une déshydratation intense et rapide qui en fait la gravité. La thérapeutique repose essentiellement sur la réhydratation et, accessoirement, sur le traitement antibiotique. La prévention repose sur l'hygiène et la chimioprophylaxie en région d'endémie. Il existe une vaccination, dont l'efficacité transitoire est discutée. Chouette mal empaillée. chouette: n. f. Nom donné à tous les oiseaux strigiformes (rapaces nocturnes) dont la tête est dépourvue d'aigrettes, comme la hulotte, l'effraie, la chevêche, etc. empailler: v. tr. 1. Emplir avec de la paille la peau d'un animal mort de manière à en conserver les formes naturelles. Syn. naturaliser. Pp. adj. Un renard empaillé. - Fig., fam. Avoir l'air empaillé, peu énergique, emprunté. 2. Empailler un siège, le garnir de paille. V. rempailler. 3. Envelopper, protéger avec de la paille. Empailler un arbre. - Pp. adj. Des semis empaillés. Exemple de chouette mal empaillée: cloporte: n. m. Crustacé isopode terrestre vivant dans les lieux humides et sombres. coléoptères: n. m. pl. ENTOM Ordre d'insectes ptérygotes néoptères, le plus important de tous (plus de 300000 espèces, dont: hanneton, carabe, cétoine, doryphore, coccinelle, etc.). (La première paire d'ailes est transformée en étuis chitineux rigides, les élytres, qui ne servent qu'à protéger la seconde paire, membraneuse, seule utilisée lors du vol; les pièces buccales sont broyeuses; carnivores à l'état larvaire ou adulte, les coléoptères ont conquis tous les biotopes.) - Sing. Un coléoptère. coloquinte: n. f. Cucurbitacée grimpante méditerranéenne et indienne qui donne un gros fruit, jaune à maturité, à péricarpe dur, à la pulpe amère et purgative; ce fruit lui-même. coquin, ine: n. et adj. 1. n. Vx Personne sans honneur ni probité; fripon, misérable. C'est un coquin de la pire espèce. 2. Mod. Personne espiègle, malicieuse (surtout en parlant d'un enfant). Petit coquin, où es-tu caché? - adj. Un air, des yeux coquins. 3. adj. Leste, grivois. Raconter des histoires coquines. 1. (Cet enfant est bien coquin) ESPIÈGLE, MALICIEUX, POLISSON, TAQUIN. 2. (Une chanson coquine) ÉGRILLARD, FRIPON, GAILLARD, GRIVOIS, LESTE, LIBERTIN, POLISSON. cornemuse: n. f. Instrument de musique à vent, composé d'une série de tuyaux à anches et d'un sac en peau de mouton ou de chèvre que l'on gonfle en soufflant par un tuyau porte-vent. Un gaffophone n'est pas une cornemuse. cornichon: n. m. 1. Cucurbitacée cultivée pour son fruit vert, allongé et arqué, que l'on confit dans le vinaigre pour l'utiliser comme condiment. 2. Fig., fam. Personne sotte, niaise. Exemple: une noix de coco n'est pas un cornichon. corsaire: n. m. 1. HIST Navire armé en course par des particuliers avec l'autorisation du gouvernement (lettre de marque), pour faire la chasse aux navires marchands d'un pays ennemi. - Commandant d'un tel navire. Les plus célèbres corsaires français furent Jean Bart, Duguay-Trouin et Surcouf. 2. Abusiv. Navire monté par des pirates. 3. Pantalon moulant s'arrêtant au-dessous du genou. couper v. I. v. tr. 1. Diviser avec un instrument tranchant. Couper du papier avec des ciseaux. Couper du bois. Loc. fig. Couper l'herbe sous le pied de qqn, le supplanter dans une affaire, un projet. - Fam. Couper les cheveux en quatre: compliquer les choses à plaisir, être inutilement subtil. - Fig. Donner sa tête à couper que. affirmer absolument que. - Fig. Un brouillard à couper au couteau, très épais. jarret: n. m. 1. Partie du membre inférieur située derrière le genou. - Loc. fig. Avoir du jarret, des jarrets d'acier: être bon marcheur; avoir la jambe souple et musclée. 2. ZOOL Articulation du milieu de la jambe chez le cheval, de la patte chez la vache, etc.. En boucherie, morceau correspondant à la partie supérieure des membres. Du jarret de veau. syn. boucher, assassin. cow-boy: [kobj; kawbj] n. m. Gardien de bétail ou de chevaux dans les ranches du Far West. Des cow-boys. cow-boy de la rédaction!! Crétin des Alpes (de l'Himalaya ou des Balcans) crétin, ine: adj. et n. 1. MED Se dit d'une personne atteinte de crétinisme. 2. Fam. Se dit d'une personne stupide, ignorante. Fam. ABRUTI, ANDOUILLE (fam.), BÊTE, DÉBILE, IDIOT, IMBÉCILE, INEPTE, NUL (fam.), SOT, STUPIDE. Crétin des Alpes. sous la neige. Cro-Magnon: abri-sous-roche de la com. des Eyzies-de-Tayac (Dordogne) où furent découverts, en 1868, plusieurs squelettes fossilisés appartenant à un type humain de culture aurignacienne (paléolithique supérieur, vers 30 000 av. J.-C.) appelé homme de Cro-Magnon. homme de Cro-Magnon de la rédaction. cyanure: n. m. CHIM Sel ou ester de l'acide cyanhydrique. (Les cyanures de métaux lourds forment des complexes très stables; le ferrocyanure ferrique, ou bleu de Prusse, est utilisé comme pigment.) - Groupe cyanure: le groupe - CN. cyclone: n. m. 1. Mouvement giratoire rapide de l'air autour d'une dépression de faible étendue. (La partie centrale est appelée il du cyclone.) Région dévastée par un cyclone. 2. TECH Appareil servant à séparer un gaz de ses poussières, sous l'effet de la force centrifuge. Le cyclone tropical est une dépression de faible diamètre (quelques centaines de kilomètres); la pression minimale au centre peut s'abaisser jusqu'à 900 hectopascals. L'air qui afflue constitue des vents très violents, pouvant dépasser 200 km/h. La vitesse de déplacement du phénomène est relativement faible, de 20 à 50 km/h; on enregistre à son passage des pluies torrentielles. Au centre, le cyclone possède un il ayant quelques kilomètres de diamètre où le vent est affaibli et le ciel plus ou moins dégagé. La durée de vie du cyclone est en moyenne d'une huitaine de jours, après quoi la dépression s'étale et les phénomènes qui l'accompagnent perdent rapidement de leur violence. cyclotron: n. m. PHYS NUCL Accélérateur de particules constitué de deux électrodes creuses en forme de demi-cylindre entre lesquelles on établit un champ électrique alternatif. (Les particules y décrivent des demi-cercles dont le rayon augmente à chacun de leur passage entre les électrodes.) Cyrano à quatre pattes. Cyrano de Bergerac (Savinien de) (Paris, 1619 – id., 1655), écrivain français. Représentant le plus original du libertinage érudit au XVIIe s., il est l'auteur d'une tragédie (la Mort d'Agrippine, 1653), de comédies (le Pédant joué, 1654) et, surtout, de 2 romans utopiques (Histoire comique des États et Empires de la Lune, posth., 1657; Histoire comique des États et Empires du Soleil, posth., 1662). LITT Cyrano de Bergerac, comédie héroïque en 5 actes et en vers d'E. Rostand (1897), où Cyrano, poète bretteur au nez trop long, secrètement amoureux de sa cousine Roxane, prête ses talents d'écrivain à son ami et rival Christian de Neuvillette, qui veut se faire aimer d'elle. Le premier acte renferme la fameuse «tirade des nez». CINÉ Films de: Fernand Rivers (1879 – 1960), en 1945, avec Claude Dauphin (1903 – 1978); l'Américain Michaël Gordon (1909 – 1993), en 1950, avec José Ferrer (1912 – 1992); Jean-Paul Rappeneau (né en 1932), en 1990, avec Gérard Depardieu. Milou dans le rôle de Cyrano.. à quatre pattes. démon: n. m. 1. MYTH Génie bon ou mauvais. Le démon de Socrate: le génie, la voix intérieure (personnification de la conscience morale) qui, aux dires de Socrate, lui inspirait sa conduite. (On dit aussi le daïmôn [dajmn] socratique.) 2. Ange déchu, chez les chrétiens et les juifs. - Spécial. Le démon: le diable, Satan. 3. Fig. Personne méchante, mauvaise. Méfiez-vous d'elle, c'est un démon. C'est un petit démon, un enfant turbulent, bruyant. 4. Le démon de. l'instinct mauvais qui pousse vers. Le démon du jeu. Avoir (ou être possédé par) le démon de midi: se dit d'une personne qui, au milieu («midi») de sa vie, éprouve le désir violent d'avoir à nouveau des aventures amoureuses. 1. Litt. (Les démons qui président à notre destinée) ESPRIT, GÉNIE, PUISSANCE. 2. (Vendre son âme au démon) DIABLE, SATAN. 3. Fig. (Méfiez-vous d'elle, c'est un démon) DIABLE, FURIE, HARPIE, TEIGNE (fam.). diablesse: n. f. 1. Rare Diable femelle. 2. Fig., vx Femme méchante, rusée, intrigante. - Mod. Femme remuante, fillette turbulente. diplodocus: [dipldkys] n. m. PALEONT Dinosaure herbivore des terrains marécageux du Jurassique des montagnes Rocheuses, qui atteignait parfois 32 m de long. Comme Nab, sauf pour les 32 mètres.. ce n'est donc pas un diplodocus! doryphore: n. m. Coléoptère (Leptinotarsa decemlineata), long de 10 mm, aux élytres jaunes rayés longitudinalement de noir. (L'adulte et la larve, très voraces, dévastent les champs de pommes de terre.) dynamiteur, euse: n. 1. Personne qui effectue un dynamitage. 2. Fig. Un dynamiteur de la morale bourgeoise. dynamiter: v. tr. 1. Faire sauter à la dynamite. Dynamiter une voie ferrée. 2. Fig. Détruire violemment (en général des règles établies). écornifleur, euse: n. Fam., vieilli Parasite, pique-assiette. Ectoplasme (à roulettes) ectoplasme: n. m. 1. Forme visible qui serait produite par émanation psychique de certains médiums en état de transe. 2. BIOL Zone périphérique hyaline du cytoplasme de certains protozoaires, où se produisent des courants et des changements de viscosité, responsables de l'émission des pseudopodes. roulette: n. f. 1. Chacune des petites roues qui permettent de faire rouler l'objet auquel elles sont fixées. Fauteuil à roulettes. Fig., fam. Cela marche comme sur des roulettes, sans aucune difficulté. 2. Instrument de relieur, de cordonnier, de pâtissier, etc., muni d'une petite roue dentée et qui sert à faire des marques, des empreintes, à découper, etc. Fam. Fraise de dentiste. (V. fraise 4.) 3. Jeu de hasard dans lequel une petite boule, lancée dans un plateau tournant comportant trente-sept cases numérotées rouges ou noires, détermine, en retombant, les pertes et les gains des joueurs. - Roulette russe: duel (ou jeu suicidaire) dans lequel on tire une fois ou plus sur l'adversaire (ou sur soi-même) avec un revolver dont on fait tourner le barillet chargé d'une seule balle qui vient (ou non) se placer à l'entrée du canon. égoïste: adj. et n. Qui manifeste de l'égoïsme. Des enfants égoïstes. Des sentiments égoïstes. Subst. Un(e) égoïste. INDIFFÉRENT, INDIVIDUALISTE, INSENSIBLE, SANS-COEUR. égoïsme: n. m. Amour exclusif de soi; disposition à rechercher exclusivement son plaisir et son intérêt personnels. «L'égoïsme est un poison de l'amitié» (Balzac). Ant. altruisme, générosité. Emplâtre (à la crème de hérisson ou crème d'emplâtre) emplâtre: n. m. 1. MED Médicament à usage externe, pâteux, qui adhère bien à l'endroit où on l'applique. 2. Fig., fam. Personne sans énergie, incapable. Fig et fam. (Cet emplâtre est incapable du moindre effort) EMPAILLÉ (fam.), EMPOTÉ (fam.), MOLLASSON. empoisonneur, euse: n. 1. Personne coupable d'empoisonnement. 2. Fig. Personne qui corrompt moralement. 3. Fam. Importun. enragé, ée: adj. et n. 1. Furieux. La jalousie le rend enragé. 2. Passionné, acharné. Un joueur enragé. Subst. Un enragé de la marche à pied. 3. Atteint de la rage. Un chien enragé. Loc. fam. Manger de la vache enragée: mener une vie de privations. 1. (Un enragé de la plongée sous-marine) FAN (fam.), FANATIQUE, FOU, MORDU (fam.), PASSIONNÉ. 2. (Avoir affaire à une bande d'enragés) ÉNERGUMÈNE, EXALTÉ, EXCITÉ, FANATIQUE, FORCENÉ. épouvantail: n. m. 1. Objet destiné à effrayer les oiseaux dans un champ, un verger, un jardin. Placer un épouvantail dans un cerisier. Un mannequin grossier, des haillons sur une perche peuvent servir d'épouvantail. 2. Fig. Personne très laide, très mal habillée. 3. Fig. Objet, personne qui effraie sans cause réelle. énergumène: n. 1. Vx Possédé du démon. Exorciser un énergumène. 2. Mod. Personne exaltée qui s'agite, qui crie. EXALTÉ, EXCITÉ, FANATIQUE, FORCENÉ. esclavagiste: adj. et n. Partisan de l'esclavage. Les États esclavagistes du sud des États-Unis, avant la guerre de Sécession. esclavage: n. m. 1. Condition, état d'esclave. 2. Par ext. État de dépendance, de soumission (à un pouvoir autoritaire). Fig. État d'une personne entièrement dominée (par une passion, un besoin). 3. Ce qui rend esclave (sens 2). La toxicomanie est un véritable esclavage. escogriffe: n. m. Fam. Un grand escogriffe: un homme grand et dégingandé. Fam. ÉCHALAS, GRANDE PERCHE (fam.). escroc: [&skRo] n. m. Filou, personne qui commet des escroqueries. AIGREFIN (litt.), ARNAQUEUR (fam.), CHEVALIER D'INDUSTRIE (litt.), FILOU. escroquerie: n. f. Action d'escroquer; son résultat.. DR Délit consistant à faire usage d'un faux nom, d'une fausse qualité ou à employer toute manuvre frauduleuse pour se faire remettre indûment des valeurs, de l'argent, des objets mobiliers. - Par ext. Escroquerie morale: abus de confiance. Espèce de. ( projectile guidé, zouave, bayadère de carnaval, etc. ) espèce: n. f. I. 1. BIOL Ensemble des individus offrant des caractères communs qui les différencient d'individus voisins classés dans le même genre, la même famille, etc. Espèces d'oiseaux en voie de disparition. L'espèce humaine. L'orme est une espèce menacée. 2. Cour. Sorte, qualité, catégorie. Marchandises de toute(s) espèce(s). - Il ne connaît que des gens de son espèce, comme lui. De même espèce, proche, comparable. Une espèce de. une personne, une chose difficile à décrire et que l'on assimile à une autre qui lui est comparable. Ce n'est pas de la prose, mais une espèce de poème libre. - Péjor., fam. (Précédant un terme d'injure ou marquant le mépris.) Espèce d'imbécile! Elle a épousé une espèce d'artiste méconnu. 3. DR Cas particulier sur lequel il s'agit de statuer. Cas d'espèce, qui rend nécessaire une interprétation de la loi. - Cour. Cas spécial, à examiner à part. En l'espèce: en la circonstance, dans ce cas particulier. II. Plur. 1. PHILO Dans les philosophies scolastiques, représentations intelligibles abstraites des images reçues par les sens. 2. RELIG CATHOL Apparences du pain et du vin après la transsubstantiation. Les saintes espèces. 3. Anc. Monnaies d'or et d'argent. Payer en espèces sonnantes et trébuchantes, avec de la monnaie métallique ayant le poids légal. Mod. Payer en espèces, en argent liquide (par oppos. à par chèque, etc.). Biol. – Pour définir l'espèce, on considère généralement comme critère la fécondité des hybrides: des individus de la même espèce mais appartenant à des variétés différentes donnent des hybrides qui sont féconds entre eux, alors qu'un croisement entre individus d'espèces différentes donne des hybrides stériles; par ex., le mulet, hybride issu d'un âne et d'une jument, est stérile. On désigne l'espèce par deux noms (nomenclature binominale); par ex., Panthera leo, le lion, appartient au genre Panthera, à l'intérieur duquel leo désigne l'espèce par rapport à Panthera tigris, le tigre. Une espèce est caractérisée par un nombre constant de chromosomes, aux formes également constantes, qui constituent le matériel génétique de l'espèce, ou génome. Fatma de prisunic. fatma: femme arabe. prisunic: magasin de pacotilles, de marchandises de mauvaise qualité, de peu de valeurs. syn. femme arabe de pacotille. Est-ce une vraie fatma. jeton: n. m. 1. Pièce plate, le plus souvent ronde, symbolisant une valeur quelconque (points au jeu, rang dans une série, etc.) ou servant à faire fonctionner une machine automatique. Jetons en matière plastique des joueurs de dés. Jeton de téléphone.. Loc. Jeton de présence: indemnisation qui rémunère la présence effective des administrateurs d'une société aux séances du conseil d'administration (et qui était autrefois versée en échange d'un jeton témoin). Fig., fam. Un faux jeton: une personne fourbe, hypocrite. 2. Pop. Coup. Il a reçu quelques bons jetons dans la bagarre. Fam. Avoir les jetons: avoir peur. Flibustier (de carnaval) flibustier: n. m. 1. Anc. Pirate des mers américaines, aux XVIIe et XVIIIe s. Les flibustiers étaient principalement établis dans l'île de la Tortue, au N.-O. d'Haïti, et dévastaient les possessions espagnoles. 2. Par ext. Voleur, filou audacieux. 1. (Les flibustiers de l'île de la Tortue) BOUCANIER, CORSAIRE, ÉCUMEUR DES MERS, PIRATE. 2. Fig. et litt. (Avoir affaire à un véritable flibustier) BANDIT, ESCROC, FILOU. forban: n. m. 1. MAR Aventurier qui, naviguant sans lettre de marque, était assimilé à un pirate. 2. Par ext. Individu sans scrupules, bandit. 1. (Les forbans qui couraient les océans) ÉCUMEUR DE MER, FLIBUSTIER, PIRATE. 2. (Ce commerçant est un véritable forban) BANDIT, BRIGAND, VOLEUR. Frères de la côte. froussard, arde: adj. Fam. Qui a la frousse. Subst. Un(e) froussard(e). Fam. COUARD (litt.), CRAINTIF, DÉGONFLÉ (fam.), LÂCHE, PÉTEUX (fam.), PÉTOCHARD (fam.), PEUREUX, PLEUTRE (litt.), POLTRON (litt.), PUSILLANIME (litt.), TROUILLARD (fam.). frousse: n. f. Fam. Peur. Avoir la frousse. galopin: n. m. Fam. Garnement, jeune garçon turbulent et effronté. CHENAPAN, GARNEMENT, POLISSON, VAURIEN. gangster: [ggst&R] n. m. Membre d'un gang, malfaiteur. Fig. Individu malhonnête, escroc. 1. (Les gangsters ont pris la fuite) BANDIT, MALFAITEUR, TRUAND. 2. Fig. (Ce gangster me réclame une somme indue) CANAILLE, CRAPULE, FILOU, FORBAN, FRIPOUILLE, GREDIN, PIRATE. Garde-côte à la mie de pain. garde-côte: n. m. 1. Anc. Soldat qui était chargé de surveiller le littoral. Des gardes-côtes. 2. Petit navire affecté à la surveillance des côtes. Des garde-côtes. mie: n. f. Partie intérieure du pain, qui est molle. La mie et la croûte. gargarisme: n. m. Action de se rincer l'arrière-bouche et la gorge avec un liquide médicamenteux; ce liquide lui-même. garnement: n. m. 1. Vx Libertin, vaurien. 2. Enfant turbulent, galopin, polisson. CHENAPAN, COQUIN, DIABLE, FRIPON, GALOPIN, GREDIN, POLISSON, VAURIEN, VOYOU. Gibier de potence. gibier: n. m. 1. Ensemble des animaux susceptibles d'être chassés. Région où le gibier abonde. Gibier à plume, à poil. gros gibier: sangliers, cerfs, etc. 2. Viande d'animal tué à la chasse. Il y a du gibier au menu. 3. Loc. fig. Gibier de potence: individu malhonnête, digne de la potence. 1. (Manger du gibier) VENAISON.n. m. 2. Fig. et litt. gibier de potence CRIMINEL, MALFAITEUR. grenouille: n. f. 1. Nom courant de nombreux amphibiens anoures du genre Rana (fam. ranidés), animaux sauteurs et nageurs, à peau lisse, tous insectivores. La grenouille coasse. 2. Fig., fam. Tirelire; fonds communs. Loc. fam. Manger la grenouille: s'approprier les fonds qui vous ont été confiés. Animaux sauteurs, à la peau lisse, les grenouilles vivent dans un milieu lié plus ou moins étroitement à la présence d'eau douce. Les principales espèces, toutes insectivores, sont: la grenouille verte, très aquatique (fleuves, étangs), la grenouille rousse des bois et la grenouille agile des buissons. Les grenouilles et leurs têtards ont joué un grand rôle dans l'histoire de la biologie: étude de la fécondation, de l'embryologie, des réflexes et des propriétés des nerfs, tests de grossesse, action de la thyroïde et de l'hypophyse dans la croissance et les métamorphoses, etc. QUI EST GROS.. Non non! Personne. Bon, passons. grotesque: n. et adj. 1. n. f. pl. Motifs ornementaux comprenant des figures bizarres, découverts aux XVe et XVIe s. dans les ruines romaines, appelées grottes. Par ext. Figures bizarres, fantastiques. Les grotesques de Callot. 2. adj. Ridicule, bizarre, extravagant. Costume grotesque. n. m. Genre grotesque, burlesque. Mêler le grotesque au sublime. BOUFFON, BURLESQUE, CARICATURAL, EXTRAVAGANT, RIDICULE, RISIBLE. Polichinelle: personnage du théâtre de marionnettes aux origines très lointaines, introduit dans le répertoire de la commedia dell'arte sous le nom de Pulcinella. Son apparition en France remonterait à l'époque d'Henri IV. Bossu par devant et par derrière, muni d'un gros nez crochu, il se montre querelleur, fanfaron, narquois. gyroscope: n. m. TECH Appareil constitué essentiellement d'un volant monté dans une armature, dont l'axe de rotation, placé dans une direction quelconque, s'y maintient indéfiniment si aucune force supplémentaire ne lui est appliquée. Le gyroscope, qui permet de conserver une direction invariable par rapport à un repère absolu, est notamment utilisé en navigation aérienne et spatiale. Gyroscope à laser: appareil utilisant les phénomènes d'interférence de faisceaux laser pour mesurer des angles et des vitesses de rotation. hérétique: adj. et n. 1. Entaché d'hérésie. Doctrine hérétique. 2. Qui professe, qui soutient une hérésie. Secte hérétique. - Subst. Les hérétiques luthériens. Par ext. Qui soutient une opinion qui va contre les idées communément admises. Cet auteur, hérétique aux yeux des autorités, fut contraint à s'exiler. hors-la-loi: n. m. inv. Individu que ses actions ont mis en dehors de la loi, qui enfreint la loi. Loc. adj. ou adv. (Sans trait d'union.) Être hors la loi. DESPERADO, OUTLAW. hurluberlu: n. m. Personne étourdie, au comportement fantasque et quelque peu extravagant. ÉCERVELÉ, ÉTOURDI, FARFELU, FOUFOU (fam.), LOUFOQUE. hydrocarbure: n. m. CHIM Corps composé exclusivement de carbone et d'hydrogène. (On distingue: les hydrocarbures saturés, ou paraffines [méthane, par ex.]; les hydrocarbures éthyléniques, ou oléfines; les hydrocarbures acétyléniques; les hydrocarbures aromatiques [benzène, par ex.]. Fort abondants dans la nature [notam. dans les pétroles], ils servent à fabriquer de nombreux produits chimiques.) Les hydrocarbures peuvent subir trois catégories de réactions: destruction de la molécule; substitution des atomes d'hydrogène fixés sur le carbone; addition. 1. La destruction se produit facilement, le plus souvent au contact d'une flamme. L'énergie dégagée pendant la combustion est utilisée pour alimenter certains moteurs (essences, alcanes, benzols) et dans le chalumeau oxyacétylénique, dont la flamme peut atteindre des températures de 3000 °C. La combustion complète entraîne la formation de dioxyde de carbone et d'eau. Une combustion peut être rendue incomplète par défaut d'oxygène: il se forme alors une abondante fumée noire de carbone ou bien une quantité importante d'oxyde de carbone, toxique. 2. Sur les alcanes et les aromatiques, le remplacement d'un atome d'hydrogène par un élément ou un groupe d'éléments se fait facilement avec les halogènes et les groupements nitrés ou sulfonés. 3. Les réactions d'addition ne peuvent se produire que sur des hydrocarbures qui possèdent des liaisons non saturées: corps aromatiques et surtout alcènes et alcynes. Très importantes, elles constituent les principales propriétés de ces hydrocarbures. La chaleur permet le craquage des alcanes et polymérise les alcènes et les alcynes. iconoclaste: n. et adj. 1. HIST Sectaire chrétien de Constantinople (VIIIe-IXe s.) qui condamnait comme idolâtre le culte des images. adj. Les empereurs iconoclastes déclenchèrent la querelle des images. 2. Briseur d'images saintes. - Vandale destructeur d'uvres d'art. 3. Fig. Personne qui cherche à détruire les opinions reçues, les idées établies. BARBARE, DESTRUCTEUR, DÉVASTATEUR, VANDALE. invertébré, ée: adj. et n. m. ZOOL Qui n'a pas de vertèbres.. n. m. pl. Les invertébrés: l'ensemble des animaux dépourvus de vertèbres. - Sing. Un invertébré. Gaston n'est pas un invertébré.. quoi que. ivrogne: adj. et n. Péjor. Qui a l'habitude de boire avec excès, de s'enivrer. - Subst. Fam. Serment d'ivrogne, que l'on fait à la légère et qui ne sera pas tenu. ALCOOLIQUE, BUVEUR, ÉTHYLIQUE, POIVROT (fam.). Jet d'eau ambulant. jet: [&] n. m. 1. Action de jeter, de lancer. Jet d'une balle. Armes de jet, servant à lancer (arc, fronde, etc.) ou qu'on lance (javelot, flèche). 2. Émission d'un fluide sous pression. Jet de vapeur, d'eau, de gaz. Par anal. Jet de lumière d'un projecteur. 3. TECH Action de couler dans le moule le métal en fusion. Loc. D'un (seul) jet, d'une seule coulée du métal en fusion dans le moule; fig., cour., d'une seule traite, sans arrêt. Écrit composé d'un seul jet. - Fig., cour. Premier jet: essai, ébauche. 4. SYLVIC Pousse droite et vigoureuse. 5. Jet d'eau: gerbe d'eau projetée verticalement par une fontaine. - CONSTR Traverse inférieure d'un vantail de fenêtre, façonnée de manière à rejeter l'eau de pluie vers l'extérieur. ambulant, ante: adj. (et n. m.) Qui se déplace, va de lieu en lieu. Marchand, hôpital ambulant. n. m. Un ambulant: un marchand ambulant. Bureau ambulant: wagon aménagé en bureau postal pour le tri, le transport des lettres et leur distribution par sacs postaux aux différentes stations. jocrisse: n. m. Vx ou litt. Benêt qui se laisse gouverner. Judas Iscariote: apôtre qui trahit Jésus en le vendant aux prêtres juifs pour trente deniers (V. Iscariote). Pris de remords, il jeta ensuite l'argent et se pendit. judas: [yda] n. m. 1. Traître. 2. Fig. Petite ouverture dans une porte pour voir sans être vu. 1. (Ce judas nous a dénoncés) FOURBE, TRAÎTRE. 2. (Regarder à travers le judas) GUICHET, OEIL, OUVERTURE. Jus de réglisse. jus: [y] n. m. 1. Suc d'une substance végétale, généralement extrait par pression. Jus d'orange. 2. Suc de viande. Jus d'un rôti. 3. Pop. Café. 4. Fam. Tomber au jus, dans l'eau. 5. Fam. Courant électrique. Il a pris le jus en bricolant. réglisse: n. 1. n. f. Plante dicotylédone (fam. papilionacées) dont on utilise la racine (rhizome) pour ses propriétés médicinales. Réglisse officinale. 2. n. m. >(ou, rare, n. f. Racine de cette plante (bois de réglisse); suc qu'on en extrait. Mâcher du (bois de) réglisse. Pâtes pectorales au réglisse. khroumirs, kroumirs ou khoumirs: confédération de tribus mélangés d'Arabe et de Berbères, qui vivent dans la contrée montagneuse située au nord-ouest de la Tunisie. Les Kroumirs habitent dans des huttes en branchages, en pierres et en terre, recouvertes de plaques de liège. Ils exploitent à outrance leurs forêts et exportent du bois, du charbon et du tan. Leurs ressources consistent surtout dans les produits de la chasse et dans leurs troupeaux. Turbulents, grands amateurs de vol et de pillage, ils sont toujours restés indépendants du bey de Tunis. En 1878, ils ont pillé les naufragés de l'"Auvergne", et, leurs méfaits sur la frontière de la province de Constantine s'étant renouvelés avec fréquence, la France se décida en 1881, à y mettre fin en entreprenant l'expédition qui se termina par l'établissement du protectorat français sur la Tunisie.(Nouveau Larousse illustré de 1901) lâche: adj. et n. I. adj. 1. Qui n'est pas tendu, qui n'est pas serré. Nud trop lâche. 2. Fig. Qui manque de vigueur. Style lâche. II. adj. et n. 1. Qui est sans courage. Être lâche face au danger. Subst. Un(e) lâche. 2. Qui dénote la lâcheté; vil, méprisable. Lâches provocations. 1. (Un noeud lâche) DESSERRÉ, DÉTENDU. 2. (Un vêtement lâche) FLOTTANT, FLOU, LARGE, VAGUE. 3. (Un style lâche) FLASQUE, FLOU, MOU, VAGUE. 4. (Etre lâche devant le danger) COUARD (litt.), CRAINTIF, DÉGONFLÉ (fam.), FAIBLE, FROUSSARD (fam.), PEUREUX, PLEUTRE (litt.), POLTRON, PUSILLANIME, TROUILLARD (fam.), VEULE. 5. (Un lâche attentat) ABJECT, HONTEUX, IGNOBLE, MÉPRISABLE, VIL. lascar: n. m. Fam. 1. Homme malin, débrouillard. 2. Individu allant et décidé. logarithme: n. m. MATH Logarithme d'un nombre: exposant dont il faut, pour obtenir ce nombre, affecter un autre nombre appelé base. 2 est le logarithme de 100 dans le système à base 10 (102 = 100). - Logarithme népérien. (En appos.) Fonction logarithme, telle que, pour tout couple (x, y) de nombres réels strictement positifs, f(xy) = f(x) + f(y). Pour toute fonction logarithme f, il existe un nombre réel et un seul, noté a, strictement positif et différent de zéro, tel que f(a) = 1. Le nombre a est appelé la base de la fonction logarithme, notée loga. Si y = loga(x), on a également x = ay. Dans le cas particulier où la base a est égale à 10, on obtient les logarithmes décimaux, qui se notent log. Le logarithme décimal d'un nombre se compose d'une partie entière, positive ou négative, appelée caractéristique, et d'une partie fractionnaire, appelée mantisse. Si nous prenons log 120 = 2,07918, 2 est la caractéristique (c'est aussi le log de 100) et 07918 est la mantisse (0,07918 est aussi le log de 1,2). Les logarithmes népériens ont pour base le nombre e (e = 2,71828) et se notent Log ou ln. Loup-garou à la graisse de renoncule de mille tonnerres de Brest. loup-garou: n. m. Personnage légendaire, malfaisant qui se métamorphose la nuit en loup. Des loups-garous. renoncule: n. f. Plante herbacée (fam. renonculacées) dont l'espèce la plus commune est le bouton-d'or, aux fleurs jaune d'or. Renoncule aquatique ou grenouillette, aux fleurs blanches, qui flotte à la surface des eaux calmes. macaque: n. m. 1. Singe d'Afrique et d'Eurasie (genre Macaca), de la famille des cercopithèques, trapu, haut de 50 à 75cm, à queue réduite ou absente (magot). (Les travaux sur Macaca rhesus permirent la découverte du facteur rhésus.) 2. Fig., fam. Personne très laide. macrocéphale: adj. (et n.) MED, ZOOL Dont le crâne et l'encéphale sont d'une taille anormalement importante. - Subst. Un(e) macrocéphale. malappris, ise: adj. et n. Vieilli Mal élevé, impertinent. malotru, ue: n. Personne qui a des manières grossières. BUTOR, GOUGNAFIER (fam.), GOUJAT, GROSSIER PERSONNAGE, MALAPPRIS (vx.), MAL ÉLEVÉ, MALPOLI, MUFLE, RUSTRE. mamelouk ou mameluk: [mamluk] n. m. HIST 1. Soldat turco-égyptien faisant partie d'une milice destinée à la garde du sultan. 2. Soldat d'une compagnie formée pendant la campagne d'Égypte et que Napoléon Ier intégra partiellement dans la garde impériale en 1804. Le corps des mamelouks, constitué de jeunes esclaves, fut créé v. 1230 par le sultan d'Égypte Malik al Salih. Devenus rapidement très puissants, ils portèrent leurs chefs au pouvoir (1250) et ceux-ci s'y maintinrent malgré la conquête turque (1517). L'expédition française d'Égypte (1798) affaiblit les mamelouks. Méhémet-Ali, pacha d'Égypte, fit massacrer leurs chefs en 1811. Marchand de tapis ou de guano. marchand, ande: n. et adj. 1. n. Personne qui fait profession d'acheter et de revendre avec bénéfice. Marchand en gros, au détail.. Marchand de biens, qui achète des terres, des immeubles, pour les revendre, ou qui sert d'intermédiaire entre vendeurs et acheteurs de ces biens. Péjor. Marchand de soupe: propriétaire d'un mauvais restaurant; fig. personne peu scrupuleuse, qui ne considère son métier que comme une source de profits, qui est animée par le seul esprit de lucre. 2. adj. Relatif au commerce. Valeur, denrée marchande. Prix marchand, auquel les marchands se vendent les produits entre eux. Qualité marchande, courante (par oppos. à supérieure, extra, etc.). Rue marchande, où il y a beaucoup de magasins, de commerces.. Marine marchande (par oppos. à marine militaire). tapis: [tapi] n. m. I. 1. Pièce d'étoffe épaisse, de forme régulière, destinée à être étendue sur le sol d'un local pour le décorer ou le rendre plus confortable. Tapis de Turquie. Toute pièce de matière souple destinée à être posée sur le sol (notam. pour constituer une protection). Tapis de bain. - Spécial. Natte épaisse utilisée dans certains sports pour amortir les chutes. Tapis d'une salle de judo (V. tatami), d'un ring. Boxeur qui va au tapis, qui est envoyé au sol par un coup violent. - Par anal. Rester au tapis: être hors d'état de réagir (face aux événements, à la concurrence, etc.) Tapis-brosse, placé sur un seuil, pour s'essuyer les pieds. Des tapis-brosses. Syn. paillasson. Tapis de selle: petite couverture que l'on interpose entre la selle et le dos du cheval. 2. Pièce de tissu épais qui recouvre un meuble, une table (partic., une table de jeu ou la table d'une salle de réunion). Mettre une grosse mise sur le tapis. Le conseil d'administration réuni autour du tapis vert. Loc. fig. Amuser le tapis: jouer de petites mises; par ext., éviter d'aborder un sujet épineux en entretenant ses interlocuteurs de choses sans grand intérêt. - Mettre une affaire sur le tapis: parler d'une affaire, amener une discussion à ce sujet. 3. Par anal. TECH Tapis roulant. II. Par comp. Ce qui recouvre une surface à la manière d'un tapis. Un tapis de fleurs. guano [gwano] n. m. Engrais constitué par les excréments d'oiseaux marins très riches en phosphates et en azote. - Par ext. Engrais d'origine animale. Guano de poisson, de viande. Exemple de producteur de guano. Marin d'eau douce. marin: n. m. 1. Personne dont la profession est de naviguer en mer. Spécial. Homme d'équipage. Les officiers et les marins. - Col marin: grand col carré dans le dos, en pointe devant. Costume marin: costume bleu rappelant l'uniforme des marins, à col marin. 2. Spécial. Vent du littoral méditerranéen français, venu du Sud et chargé de pluie. eau: [o] n. f. I. 1. Substance liquide, transparente, inodore et sans saveur, de formule H2O. 2. Ce liquide, abondant sur la Terre à l'état plus ou moins pur. Eau de source, de pluie. Eau claire, trouble. Eau douce: eau non salée (par oppos. à eau de mer). - Fam. Marin d'eau douce, inexpérimenté. - Eau gazeuse, qui contient du dioxyde de carbone (par oppos. à eau plate). - Eaux usées: eaux salies, impures, rejetées après usage. - Eau de vaisselle, qui a servi à laver la vaisselle; fig., fam. soupe, sauce insipide, trop allongée. - Vert d'eau: vert pâle. Loc. fig. et prov. C'est une goutte d'eau dans la mer, peu de chose. C'est une tempête dans un verre d'eau, beaucoup de bruit pour rien. Un coup d'épée dans l'eau: une démarche inutile, sans résultat. Il faut se méfier de l'eau qui dort, des apparences doucereuses ou pacifiques. Mettre de l'eau dans son vin: devenir plus modéré, moins intransigeant. Se noyer dans un verre d'eau: être arrêté par la moindre difficulté. - Fig., fam. Tourner en eau de boudin: tourner court, échouer.. CONSTR Mettre hors d'eau un bâtiment, en terminer la couverture, l'étanchéité. LITURG Eau baptismale, bénite, consacrée. 3. Toute masse plus ou moins considérable de ce liquide (mer, rivière, lac, etc.). Le niveau des eaux. Hautes, basses eaux. Le bord de l'eau. Loc. et prov. À fleur d'eau: à la surface de l'eau. Au fil de l'eau: en suivant le courant. D'ici là, il passera de l'eau sous les ponts: cela n'arrivera pas de sitôt. Être comme un poisson dans l'eau: être dans son élément. Grandes eaux: aménagements des bassins avec des jets d'eau; les eaux jaillissantes elles-mêmes. Nager entre deux eaux, en restant recouvert par l'eau; fig., louvoyer entre deux partis. - Fig. L'eau va à la rivière: les richesses, les honneurs vont à ceux qui en sont déjà bien pourvus. Pêcher en eau trouble: se procurer un profit à la faveur du désordre. Se jeter à l'eau: se lancer avec courage dans une entreprise. Tomber à l'eau: échouer. Son projet est tombé à l'eau. 4. (Plur., en loc.) Eaux qui possèdent des vertus curatives ou bienfaisantes et dont on fait usage soit en s'y baignant, soit en les absorbant comme boisson. Ville d'eaux. Aller aux eaux. Prendre les eaux. - Sing. Eau minérale, thermale. 5. Préparation aqueuse usitée en médecine, en parfumerie, dans l'industrie. Eau oxygénée: peroxyde d'hydrogène (H2O2), employé comme antiseptique. Eau de Cologne. Eau de toilette: lotion alcoolique utilisée pour se parfumer, préparée par distillation ou infusion de plantes et mouillée d'eau, moins concentrée en essence que le parfum. Eau de Javel: hypochlorite de sodium. - Eau lourde. II. Liquide produit par un organisme. 1. (En loc.) Sueur, salive. Suer sang et eau. Être en eau. L'eau en vient à la bouche. 2. (Plur.) Liquide amniotique. Poche des eaux. Perdre les eaux. 3. Suc de certains fruits. Cette poire a beaucoup d'eau. 4. (Canada) Sève de l'érable à sucre. Eau d'érable. III. Transparence, éclat d'une pierre précieuse. Des perles d'une belle eau. Fig. De la plus belle eau: parfait dans son genre. - Iron. Un paresseux de la plus belle eau. Le volume d'eau contenu dans les océans (1 milliard de km3 ) constitue 97 % de nos ressources en eau. L'eau naturelle est un mélange d'eau, d'eau lourde D2O et d'eau mixte DHO (ces deux dernières en proportions très faibles). Elle se solidifie à 0 °C et bout à 100 °C sous la pression atmosphérique normale. À partir de 1200 °C, l'eau se dissocie en hydrogène et en oxygène. Elle intervient dans de très nombreuses réactions chimiques (oxydation, réduction, hydrolyse). Elle se fixe sur certains corps en donnant des hydrates. La purification de l'eau s'effectue dans des échangeurs d'ions ou en utilisant des produits qui détruisent les matières organiques et les bactéries (ozone, chlore, eau de Javel). mégacycle: n. m. TELECOM Mégacycle par seconde: syn. abusif de mégahertz. mégalomane: adj. et n. Atteint de mégalomanie. Subst. Un(e) mégalomane. mégalomanie: n. f. Désir immodéré de puissance, goût des réalisations grandioses.. PSYCHOPATHOL Délire des grandeurs. mercenaire: adj. et n. I. adj. 1. Vx ou litt. Qui se fait seulement en vue d'un salaire. Travail mercenaire. 2. Qui ne travaille, n'agit, ne combat que moyennant une rémunération. Troupe mercenaire. II. n. 1. Soldat étranger à la solde d'un État. 2. Fig. Personne qui accomplit, contre de l'argent, une mission, un travail que d'autres feraient par conviction. Mérinos (mal peigné) mérinos: [meRinos] n. m. 1. Race de mouton très estimée pour sa laine longue et fine. Loc. fam. Laisser pisser le mérinos: laisser les choses suivre leur cours. 2. Laine de mérinos, étoffe faite avec cette laine. peigné, ée: adj. et n. 1. adj. TEXT Dont les fibres parallèles et allongées présentent un aspect lisse. Laine peignée. n. m. Étoffe tissée de longues fibres de laine peignée. 2. n. f. Fam. Correction, volée. Flanquer une peignée à qqn. mille: adj. et n. m. inv. I. adj. 1. adj. num. cardinal. Qui vaut dix fois cent (1000). Mille kilomètres. N.B. Mille peut s'écrire mil dans une date inférieure à deux mille: mil neuf cent trente. 2. Un grand nombre de. Je vous remercie mille fois. 3. Loc. fam. Je vous le donne en mille: je parie, à mille contre un, que vous ne devinerez pas la chose en question. 4. adj. num. ordinal. Millième. Le numéro mille d'un journal. L'an mille ou l'an mil. II. n. m. inv. 1. Le nombre mille. Multiplier par mille. 2. Millier. Le prix au mille. - Loc. fam. Des mille et des cents: beaucoup d'argent. 3. Centre d'une cible, qui fait gagner mille points quand on le touche. - Loc. fig. Mettre, taper, toucher dans le mille: tomber juste; réussir pleinement. 4. Groupe de mille exemplaires d'un ouvrage. Vingtième mille. marmotte: n. f. 1. Mammifère rongeur (genre Marmota, fam. sciuridés) à fourrure épaisse gris cendré et jaunâtre, d'env. 50 cm de long, dont certaines espèces vivent dans les Alpes entre 1500 et 3000 m, hibernant dans de profonds terriers, d'autres espèces en Amérique du N. et dans l'Himalaya. Loc. fig. Dormir comme une marmotte, profondément. 2. Marmotte de voyage ou, absol., marmotte: mallette formée de deux parties emboîtables. - Valise à échantillons des voyageurs de commerce. Exemple: Milou n'est pas une marmotte. million: [milj] n. m. Nombre qui vaut mille fois mille. Quatre millions d'habitants. - Absol. Un million: mille fois mille francs. - Par ext. Nombre indéterminé et très considérable. sabord: n. m. MAR Ouverture quadrangulaire dans la muraille d'un navire pour donner passage à la volée d'un canon. - Sabord de charge, pour embarquer des marchandises, etc. - Sabord de décharge, pour l'évacuation de l'eau embarquée sur le pont. Fam. Mille sabords!: juron prêté aux marins. tonnerre: n. m. 1. Grondement qui accompagne la foudre. Un roulement de tonnerre. 2. Fig. Bruit très violent et prolongé. Le tonnerre des canons. Un tonnerre d'applaudissements. 3. Fig. De tonnerre: qui produit un effet semblable au tonnerre. Un fracas, une voix de tonnerre. 4. Loc. adj. Fam. Du tonnerre: extraordinaire, étonnant; qui suscite l'enthousiasme. C'est une idée du tonnerre. 1. (Avoir peur du tonnerre) ORAGE. 2. Fig. (Le tonnerre de l'artillerie) FRACAS, GRONDEMENT, ROULEMENT. 3. Fig. (Un tonnerre d'applaudissements) TEMPÊTE. misérable: adj. et n. 1. Qui est dans la misère, le dénuement. - Subst. «Les Misérables», roman de Victor Hugo (1862). Syn. pauvre, nécessiteux. (Choses) Une cabane misérable. 2. Qui est malheureux, digne de pitié. Se sentir misérable. 3. Qui est sans valeur. Des vers misérables. Syn. méchant, piètre. - Insignifiant. Ils se battent pour quelques misérables sous. Syn. malheureux. 4. Vieilli n. Vil individu. Misérable! Vous avez trahi! (Ce misérable ne mérite aucune pitié) COQUIN (vx et litt.), FRIPON (vx et litt.), SCÉLÉRAT. Mitrailleur à bavette. mitrailleur, euse: adj. et n. 1. adj. Pistolet mitrailleur. Fusil-mitrailleur. Canon mitrailleur. 2. n. f. Arme automatique à tir rapide d'un calibre de 7,5 à 20 mm, montée sur affût, sur tourelle ou à poste fixe. - Mitrailleuse légère, d'un calibre inférieur à 8 mm, utilisée dans le combat rapproché. - Mitrailleuse lourde, d'un calibre de 8 à 20 mm, utilisée à poste fixe pour la protection antiaérienne ou pour les tirs à longue distance. bavette: n. f. 1. Partie supérieure d'un tablier de femme. 2. En boucherie, morceau situé au-dessous de l'aloyau. 3. Loc. fam. Tailler une bavette: bavarder. mouchard, arde: n. 1. Péjor. Indicateur, espion. - Par ext. Fam. Dénonciateur. 2. n. m. Nom de certains appareils de contrôle et de surveillance. BALANCE (fam.), CAFARD (fam.), DÉLATEUR, DÉNONCIATEUR, INDICATEUR, RAPPORTEUR, SYCOPHANTE (litt.). moule n. m. 1. Corps solide creux et façonné, destiné à recevoir une matière pâteuse plus ou moins fluide pour lui donner une forme qu’elle conservera en se solidifiant. Verser, couler du plâtre, du métal en fusion, dans un moule. - CUIS Moule à gaufre, à tarte. 2. Pièce pleine sur laquelle on applique une matière malléable pour lui donner une forme. 3. Fig. Type, modèle qui imprime sa marque (sur le caractère, le comportement, etc.). Homme d’affaires formé au moule (ou dans le moule) des écoles américaines. 4. Loc. Être fait au moule, parfaitement fait. moussaillon: n. m. Fam. Petit mousse. mufle: n. m. et adj. 1. Extrémité nue du museau de certains mammifères. Mufle d'un taureau, d'un lion. 2. Fig. Individu mal élevé, grossier, spécial. envers les femmes. Vous êtes un mufle, monsieur! adj. Il est assez mufle. 1. (Le mufle d'un sanglier) MUSEAU. 2. Fig. (Elle a giflé ce mufle) BUTOR, GOUJAT, MALOTRU, RUSTRE. Mussolini (Benito) (près de Dovia di Predappio, Romagne, 1883 – Giulino di Mezzegra, Côme, 1945): homme politique italien. Militant socialiste, il fut rédacteur en chef d'Avanti! (1912-1914), qu'il quitta pour fonder son propre journal, Il Popolo d'Italia, où il faisait campagne pour l'entrée en guerre de l'Italie aux côtés de l'Entente. En 1919, il fonda les premiers faisceaux italiens de combat dont il était le Duce (le «chef»). Face à la menace de l'extrême gauche, dans un pays en proie à une grave crise économique, sociale et politique, le parti fasciste, soutenu par la bourgeoisie, prit très vite une ampleur considérable. En 1922, le succès de sa marche sur Rome amena le roi à entériner le coup de force en lui confiant le pouvoir; celui-ci devint dictatorial dès 1924. En 1936, après la conquête de l'Éthiopie, Mussolini fit de son pays, jusqu'alors allié à la France et à la G.-B., le partenaire du IIIe Reich (axe Rome-Berlin) et, en juin 1940, le lança dans la guerre. Les désastres subis par l'Italie valurent au Duce l'hostilité des principaux dirigeants fascistes et son arrestation (juil. 1943). Délivré par les Allemands (sept.), il tenta d'instaurer en Italie du N. (Salo) une «République sociale italienne». Pris par les partisans antifascistes (27 avril 1945), il fut fusillé le lendemain. naufrageur, euse: n. 1. Pilleur d'épaves qui, par de faux signaux (feux allumés sur les côtes, par ex.), provoquait le naufrage des navires. 2. Fig. Personne qui cause la perte, l'effondrement de qqch. Les naufrageurs de l'équilibre monétaire. Fig. (Les naufrageurs de l'équilibre monétaire) DÉMOLISSEUR, FOSSOYEUR. négrier, ère: adj. et n. m. I. adj. Qui a rapport à la traite des Noirs; qui se livre, qui sert à la traite des Noirs. Capitaine négrier. Navire négrier. II. n. m. 1. Celui qui faisait la traite des Noirs. - Navire qui servait à faire la traite des Noirs. 2. Fig. Chef d'entreprise dur et âpre comme un marchand d'esclaves. MARCHAND D'ESCLAVES. noix: [nw] n. f. 1. Fruit (drupe) du noyer commun, constitué d'un péricarpe charnu extérieurement (brou), ligneux intérieurement, renfermant une graine oléagineuse à gros cotylédons, de forme irrégulière. La noix est un fruit sec très apprécié. Huile de noix. 2. Fruit de divers arbres. Noix de cajou. Noix de coco. Noix de cola ou de kola. Noix muscade. Noix vomique. 3. Par ext. Morceau de la grosseur d'une noix. Noix de margarine. 4. CUIS Noix de veau, morceau de choix placé dans le cuisseau. 5. TECH Partie renflée de certains axes. - Rainure à fond semi-cylindrique solidaire du châssis d'une fenêtre et à l'intérieur de laquelle vient s'encastrer la languette de rive (ou de noix) du battant. 6. Fig., fam. Une noix: un imbécile. Pop. À la noix, à la noix de coco: sans valeur, défectueux, mauvais. Qui est-ce qui m'a fichu ce système à la noix? Exemple d'utilisation de noix de coco.. en uniforme de gardien de la paix! nyctalope: adj. et n. Didac. Doué (ou affecté) de nyctalopie. nyctalopie: n. f. Didac. Faculté de voir dans l'obscurité, propre à certains animaux (hibou, chat). La nyctalopie constitue une anomalie chez l'être humain. Exemple: la mouette n'est pas nyctalope.. mais rieuse. olibrius: [libRiys] n. m. 1. (Avec une majuscule) Dans les mystères du Moyen Âge, personnage bravache et fanfaron. 2. Fam., péjor. Personnage ridicule, pédant et importun. Fam et péj. EXCENTRIQUE, FANTAISISTE, ORIGINAL, PHÉNOMÈNE. ophicléide (du grec ophis,serpent, et kleis,clef): Instrument de musique à vent, en cuivre, de la famille des bugles. L'ophicléide fut inventé en Allemagne, au commencement du XIXe s., et remplaça bientôt le serpent dans les églises et dans les musiques militaires. Il avait l'avantage de produire des basses puissantes, mais le son était lourd, rude, épais, et son mécanisme défectueux exigeait de l'exécutant une oreille délicate et une remarquable souplesse de lèvres. Il est presque partout abandonné maintenant (1902) et remplacé par les tubas et contrebasses en cuivre. L'ophicléide pouvait être considéré comme l'alto, le ténor ou la basse du bugle, selon ses dimensions, car il y en avait de plusieurs sortes. L'étendue de l'instrument était de 3 octaves. (Larousse 1897-1904) ornithorynque: n. m. Mammifère ovipare d'Australie (ordre des monotrèmes), au bec corné aplati, aux pattes palmées, à la fourrure brune. L'ornithorynque est un animal nageur, de la taille d'un lapin. Il vit en famille au bord des rivières de Tasmanie et d'Australie orientale. Le couple se creuse un terrier dans la berge, mais la femelle va pondre deux ou trois ufs dans un nid spécial qu'elle aménage au fond d'un couloir de 5 à 6 m de long. Elle s'enferme pendant plusieurs semaines pour couver ses ufs (moins de 2 cm de diamètre) et commencer l'allaitement de ses jeunes. Ceux-ci naissent avec un bec plat comme celui de l'adulte, puis il leur pousse une dentition de lait qui tombera rapidement sans être remplacée. Adultes, ils se nourriront de plantes et d'invertébrés aquatiques. oryctérope: n. m. ZOOL Mammifère des savanes africaines (seul représentant de l'ordre des tubulidentés), long d'un mètre, muni d'un museau en forme de groin et de griffes puissantes, qui vit dans des terriers et se nourrit de termites et de fourmis. Syn. cochon de terre. ostrogoth, gothe ou ostrogot, gote: [stRgo, got] adj. et n. 1. adj. Relatif aux Ostrogoths. 2. n. Fam., péjor. Rustaud, malappris. - Par ext. Individu bizarre, singulier. Un drôle d'ostrogoth. Ostrogoths: nom donné aux Goths orientaux. Asservis par les Huns en 370, ils combattirent à leurs côtés dans l'expédition qu'Attila conduisit en Gaule et en Italie. Après la désintégration de l'empire des Huns, leur roi Théodoric se rendit maître de l'Italie. À la fin du règne de Théodoric (526), l'empereur romain d'Orient, Justinien, entreprit la conquête de l'Occident et détruisit le royaume des Ostrogoths (535-555). ours, ourse: n. (et adj. inv.) I. 1. Grand mammifère carnivore, au corps massif couvert d'une épaisse toison, au museau pointu, à la démarche plantigrade, dont les diverses espèces habitent l'Arctique et les régions froides d'Eurasie et d'Amérique. Ours blanc, brun. Jouet d'enfant figurant un ours. Ours en peluche. - Loc. fig. Vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué: spéculer sur ce qui n'est qu'une espérance. 2. Fig. Personne peu sociable, renfermée, et d'allures bourrues. - adj. inv. Ce qu'elle peut être ours! - Ours mal léché: personne mal élevée, aux manières grossières. II. Ours de mer: otarie à fourrure. III. PRESSE, EDITION Liste des collaborateurs (directeur, imprimeur, journalistes, etc.) qui figure dans un journal, un ouvrage, etc. Le sous-genre Ursus arctos comprend plusieurs espèces: l'ours géant d'Alaska ou kodiak, qui peut atteindre 3 m de long pour 700 kg; l'ours gris, ou grizzly, qui vit en Amérique du N.; l'ours brun d'Europe (Ursus arctos arctos), qui subsiste encore dans les Pyrénées (où, rarissime, il est totalement protégé) et en Europe de l'E.; ces ours sont plus omnivores que carnassiers. L'ours blanc (Ursus thalarctos), très bon nageur, vit dans l'Arctique; redoutable carnassier, il se nourrit de poissons, et même de phoques. Dérangé ou blessé, il peut attaquer l'homme. L'ours noir est l'ours familier des parcs nationaux des É.-U. Les ours malais ou ours à collier (Helarctos), de petite taille, possèdent une tache jaune sur la poitrine. pacte: n. m. Convention solennelle entre deux ou plusieurs États, partis, individus. Conclure, rompre un pacte. Pacte de non-agression. HIST Pacte de Famille. Pacte de Famine. Fig. Faire, signer un pacte avec le diable, lui livrer son âme pour obtenir la puissance, la richesse, la jeunesse, etc. quatre: adj. numéral inv. et n. m. inv. I. adj. numéral inv. 1. (Cardinal) Trois plus un (4). Les quatre éléments. Un trèfle à quatre feuilles. Loc. Monter un escalier quatre à quatre, en enjambant plusieurs marches à la fois, précipitamment. - Par exag. Comme quatre: comme quatre personnes, beaucoup. Manger comme quatre. Fig. Ne pas y aller par quatre chemins: aller droit au but. - Dire à qqn ses quatre vérités, lui dire, avec une franchise brutale, les choses désobligeantes que l'on pense de lui. - Fam. Entre quat'z'yeux: face à face, sans témoin. Loc. fig., fam. Couper les cheveux en quatre: faire des raisonnements exagérément subtils. - Se mettre en quatre: s'employer de tout son pouvoir à rendre service. 2. (Ordinal) Quatrième. Henri IV. - Ellipt. Le quatre juin. II. n. m. inv. 1. Le nombre quatre. - Loc. Aussi vrai que deux et deux font quatre. Chiffre représentant le nombre quatre (4). Numéro quatre. Habiter au quatre. Le quatre: le quatrième jour du mois. 2. Carte, face de dé ou côté de domino portant quatre marques. Le quatre de trèfle. 3. SPORT Embarcation manuvrée par quatre rameurs. Exemple: Nab ne peut pas faire un pacte à quatre, car il est tout seul..."C'est malin. " pantoufle: n. f. Chaussure d'intérieur sans talon, légère et confortable. Fam., vieilli Niais, maladroit. (Mettre des pantoufles pour être plus à l'aise) BABOUCHE, CHARENTAISE, CHAUSSON, MULE, SAVATE. Pantoufle de Gaston. Papou (des Carpathes) papou, oue: adj. et n. 1. adj. Relatif aux Papous. Subst. Un(e) Papou(e). 2. n. m. LING Famille linguistique formée par les langues non austronésiennes parlées en Océanie. Papous ou Papoua: population à l'origine incertaine, divisée en de nombr. tribus, habitant la Nouvelle-Guinée et les îles avoisinantes. - Habitants de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Carpates, carpathes ou Karpates: chaîne de montagnes d'Europe centr., formant un arc de cercle orienté du N.-O. au S.-E. (plus de 1500 km de long), s'étendant sur la Tchécoslovaquie, la Pologne, l'Ukraine, la Roumanie, et culminant à 2663 m dans les Tatras. Un plissement tertiaire souleva des terrains sédimentaires (nappes de charriage) et cristallins, qui constituent l'ossature de la chaîne: Tatras, massif de Maramures, Alpes de Transylvanie. La vie se concentre dans les vallées (nombr. riv.) et dans les bassins. L'exploitation forestière est très import. Le tourisme se développe. Le sous-sol recèle de la bauxite, du charbon et, en Roumanie, du pétrole et du gaz naturel (grands gisements). paranoïaque: adj. et n. PSYCHIAT 1. Relatif à la paranoïa. Délire paranoïaque. 2. Atteint de paranoïa. Subst. Un(e) paranoïaque. 3. Cour. Se dit d'un comportement révélant une méfiance ou une prétention exagérées. - Subst. Personne qui a ce type de comportement. (Abrév. fam.: parano). parasite: n. m. et adj. I. n. m. Personne qui vit aux dépens d'autrui. Vivre en parasite. II. n. m. et adj. BIOL Être vivant qui puise les substances qui lui sont nécessaires dans l'organisme d'un autre (hôte), auquel il cause un dommage plus ou moins grave. Le ténia est un parasite du tube digestif des vertébrés. - adj. Un animal parasite. III. 1. n. m. Perturbation dans la réception des signaux radioélectriques. 2. adj. Fig. Inutile et superflu, qui alourdit. Mots parasites. Fig. (Un élément parasite) INUTILE, SUPERFLU. Les espèces parasites se caractérisent (si on les compare aux formes voisines non parasites) par une exagération de la fonction de reproduction, qui palliera les fortes pertes en individus au cours du cycle (changement d'hôte, ou changement de région), et par le développement de diverses adaptations: organes de fixation à l'hôte, réduction du tube digestif (les parasites baignant généralement dans un milieu nutritif), résistance aux sucs digestifs de l'hôte, etc., cela en fonction des diverses régions où le parasite séjourne, au cours du cycle de reproduction. On distingue les endoparasites (qui vivent à l'intérieur de l'hôte) et les ectoparasites (à la surface de l'hôte); on distingue, sur un autre plan, les monoxènes, qui effectuent leur cycle complet sur un seul hôte, et les hétéroxènes, qui l'effectuent sur plusieurs hôtes. patagon: lat. Patagonia gigas, colibri géant des Andes. C'est le plus grand des Colibris géant, pesant 20 grammes, et mesurant 21 cm. colibri: n. m. Nom cour. de tous les oiseaux de l'ordre des apodiformes. (De très petite taille, parfois celle d'un bourdon, à plumage très coloré, ils ont un long bec qui leur permet d'aspirer le nectar. Ils vivent dans les régions tropicales.) Syn. oiseau-mouche. Une mouette rieuse n'est pas un patagon. patapouf: interj. et n. m. 1. interj. Exprime le bruit d'un corps qui tombe. 2. n. m. Fam. Un gros patapouf: un enfant, un homme gros et lourd. patate: n. f. 1. Plante (fam. convolvulacées) cultivée dans les pays chauds pour ses tubercules au goût sucré et pour son feuillage, utilisé comme fourrage vert. - Le tubercule lui-même, appelé aussi patate douce. 2. Fam. Pomme de terre. (Canada) Loc. Patates frites: frites. Patates chips: chips. Syn. croustilles. 3. Loc. fig., fam. En avoir gros sur la patate: en avoir gros sur le cur. (Canada) Être dans les patates, dans l'erreur. - Faire patate: échouer, manquer son coup. - Patate chaude (dans les mains d'un politicien, d'un administrateur): question délicate, embarrassante. Peaux-Rouges: nom autref. donné aux Indiens de l'Amérique du Nord, parce qu'ils se teignaient le corps en rouge. Exemple: Nab n'est pas un Peau-Rouge car sa peau est verte. "Je fais juste de la figuration ou quoi?!" péronnelle: n. f. Fam., vieilli Femme sotte, bavarde et impertinente. Litt. BÊCHEUSE (fam.), CHICHITEUSE (fam.), MIJAURÉE (litt.), PIMBÊCHE, PRÉTENTIEUSE. perroquet: n. m. I. 1. Grand oiseau percheur (fam. psittacidés) au plumage généralement orné de couleurs éclatantes, au fort bec arqué, capable d'imiter la parole humaine. Fig. Personne qui répète sans comprendre ce qu'elle a entendu. 2. Pastis additionné de sirop de menthe. II. MAR ANC Voile carrée qui surmonte le hunier. Perroquet de fougue: hunier du mât d'artimon. bavard, arde: adj. et n. 1. Qui parle beaucoup, qui aime parler. Subst. Un bavard impénitent. 2. Qui commet des indiscrétions. 1. (Il est tellement bavard que personne n'a pu placer un mot) CAUSANT (fam.), DISCOUREUR, JACASSEUR (fam.), LOQUACE, PHRASEUR, PROLIXE, VERBEUX, VOLUBILE. 2. (Il est trop bavard pour garder cette histoire pour lui) BABILLARD (litt.), CANCANIER, COMMÈRE, CONCIERGE (fam.), INDISCRET, JASEUR, POTINIER. 3. (Un exposé bavard) DIFFUS, LONG. phénomène: n. m. 1. Tout fait extérieur qui se manifeste à la conscience par l'intermédiaire des sens; toute expérience intérieure qui se manifeste à la conscience. Phénomène sensible, affectif. Phénomène d'hystérie collective.. PHILO Chez Kant, tout ce qui est l'objet d'une expérience sensible, appréhendé dans l'espace et dans le temps et, donc, se manifestant à la conscience (par oppos. à noumène). 2. Tout ce qui apparaît comme remarquable, nouveau, extraordinaire. Le succès de ce livre est un phénomène inattendu. 3. Être vivant (animal ou humain) qui présente quelque particularité rare, et qu'on exhibe en public. Phénomène de foire. 4. Fam. Personne originale, bizarre, excentrique. Ah! celui-là, quel phénomène! 1. (La compréhension des phénomènes économiques) ÉVÉNEMENT, FAIT, RÉALITÉ. 2. (Un phénomène de foire) MERVEILLE, PRODIGE. 3. Fam. (Ah! celui-là, quel phénomène!) EXCENTRIQUE, FARFELU, ORIGINAL. Exemple d'un phénomène de chat. phlébotome: n. m. 1. CHIR Anc. Lancette utilisée autrefois pour les saignées. 2. ZOOL Petit moustique (genre Phlebotomus) des régions méditerranéennes et tropicales, vecteur de la leishmaniose. phylloxéra: n. m. Insecte hétéroptère dont une espèce (Phylloxera vastatrix) parasite la vigne.. Maladie de la vigne provoquée par cet insecte. Le phylloxéra, petit insecte au corps aplati, voisin des pucerons, se nourrit de sève, qu'il se procure en piquant les racines de la vigne, provoquant le rabougrissement des sarments et une coloration jaunâtre ou rougeâtre des feuilles. Introduit en Europe vers 1865 avec des ceps d'Amérique du Nord, il détruisit en quelques années la majeure partie des vignes françaises, produisant une grave crise économique, que doubla une crise sociale. Le meilleur moyen de lutte consiste à greffer des vignes françaises sur des pieds américains résistant à la maladie. Actuellement le phylloxéra ne constitue plus un fléau. pignouf: n. m. Pop. Individu sans éducation. pirate: n. m. 1. Aventurier qui court les mers pour piller les navires dont il parvient à se rendre maître. Pirates barbaresques. Navire monté par des pirates. Couler un pirate. 2. Par ext. Pirate de l'air: personne qui détourne par la menace un avion de sa destination. 3. Fig. Individu sans scrupules qui s'enrichit aux dépens des autres. Ce commerçant est un vrai pirate. 4. (Adj. ou comme second élément de noms composés.) Qui ne respecte pas les lois, les règlements; illicite, clandestin. Enregistrement pirate. Radio-pirate. 1. (Un navire attaqué par des pirates) ÉCUMEUR DE MER, FLIBUSTIER, FRÈRE DE LA CÔTE. 2. Fig. (Ce commerçant est un vrai pirate) AIGREFIN, BANDIT, ESCROC, FILOU, FORBAN, FRIPOUILLE, REQUIN, VOLEUR. polygraphe: n. (Souvent péjor.) Didac. Auteur qui écrit sur des sujets et dans des genres variés sans en être un spécialiste. Porc-épic mal embouché. porc-épic: [pRkepik] n. m. Mammifère rongeur dont le corps est couvert de longs piquants. Des porcs-épics. La super-famille des hystricoïdes se divise en deux familles qui n'ont en commun que la présence de piquants: 1. les porcs-épics du Nouveau Monde, arboricoles, ont des poils très proches de ceux des cobayes, qui se sont transformés en piquants courts et pointus souvent barbelés; 2. les porcs-épics de l'Ancien Monde (Asie, Afrique, Europe) constituent la famille des hystricidés. Le porc-épic d'Europe (Hystrix cristata), aux murs nocturnes, long de 65 centimètres, possède sur les flancs et l'arrière du corps de longs piquants ronds érectiles et, comme chez tous les porcs-épics de l'Ancien Monde, la queue présente des formations particulières: des capsules cornées, que l'animal agite comme une sonnette. embouché, ée: adj. (et n.) Loc. fig., fam. Être mal embouché: se conduire avec grossièreté; n'avoir à la bouche que des paroles grossières. - Subst. Un(e) mal embouché(e). poussière: n. f. I. 1. Terre réduite en poudre très fine; mélange de matières pulvérulentes entraîné par l'air en mouvement et qui se dépose sur les objets. - Fig. Mordre la poussière: être jeté à terre dans un combat; fig. subir un échec, une défaite. Grain de poussière. Avoir une poussière dans l'il. - Loc. fig., fam. Et des poussières. et une quantité, une somme négligeable. Trois millions et des poussières. 2. Matière réduite en particules fines et légères. Poussière d'or. Poussière de charbon (V. poussier). II. Emplois fig. 1. Restes mortels, cendres. «Nous y trouverons leur poussière. » (Marseillaise). 2. Ce qui est en nombre infini, comme les grains de poussière. La Voie lactée est une poussière d'étoiles. profiteur, euse: n. Péjor. Personne qui tire profit de tout, de façon peu scrupuleuse. ACCAPAREUR (litt.), EXPLOITEUR. projectile: n. m. 1. Corps projeté en direction d'une cible, d'un objectif avec la main ou avec une arme. 2. Toute chose lancée avec force.. PHYS NUCL Particule utilisée pour produire une réaction nucléaire. protozoaire: n. m. ZOOL Animal unicellulaire. Les protozoaires sont des cellules très différenciées, remplissant les nombreuses fonctions nécessaires à la vie et comportant des organites complexes: vacuoles pulsatiles, cils, flagelles, etc.; elles sont donc fort différentes de celles qui constituent les tissus des métazoaires. On distingue cinq sous-embranchements: les rhizoflagellés (flagellés et rhizopodes, lesquels comprennent les foraminifères); les actinopodes (radiolaires, notam.); les sporozoaires (coccidies, notam.); les cnidosporidies; les infusoires (ciliés, notam.). pyromane: n. Personne atteinte de pyromanie. INCENDIAIRE. pyromanie: n. f. Didac. Impulsion pathologique qui pousse à allumer des incendies. pyrophore (du grec pyr,feu, et phoros,porteur): 1. Prêtre d'Arès qui accompagnait les armées spartiates et qui portait devant l'armée le feu sacré allumé lors de l'entrée en campagne. 2. Genre d'insectes coléoptères serricornes, de la famille des élatéridés, comprenant près de 100 espèces (100 espèces et donc des millions d'individus serricornus) répandues dans le nouveau monde. Les pyrophores sont de grands taupins gris ou roussâtres, pouvant émettre une forte lueur phosphorescente (d'où le nom de pyrophore, tiré du grec). Dans l'Amérique du Sud, où on leur donne le nom vulgaire de cucuyos, on les emploie pour se diriger la nuit, en guise de lanterne, et les dames en fixent dans leur coiffure comme ornements. 3. Substance qui s'enflamme spontanément à l'air. On peut obtenir des matières pyrophoriques par divers procédés, par exemple par décomposition du sulfate de potasse, par un excès de charbon divisé, par réduction du péroxyde de fer par l'hydrogène, ou encore par précipitation d'un sel de fer mêlé d'alun par un excès d'ammoniaque. (Larousse 1897-1904) Que le grand cric me croque. Exclamation du chevalier de Haddock, qui vécut sous le règne de Louis XIV. cric: n. m. Appareil comportant une crémaillère ou une vis entraînée par une manivelle, qui sert à soulever des corps lourds sur une faible hauteur. Cric à manivelle. Cric hydraulique. Cric losange. croquer: v. I. v. intr. Faire un bruit sec sous la dent. Chocolat qui croque. II. v. tr. 1. Manger (qqch qui produit un bruit sec) en broyant avec les dents. Croquer une pomme. Croquer du sucre. v. intr. Croquer dans un fruit. 2. Fig. Faire disparaître rapidement. Croquer un héritage, le dilapider. MUS Croquer des notes, ne pas les jouer, les escamoter. 3. Loc. fig., pop. Croquer le marmot: se morfondre à attendre. 4. PEINT Esquisser rapidement, sur le vif, les traits essentiels de. Croquer un paysage, un visage. Personne jolie à croquer, très jolie. Par anal. Décrire, présenter les caractères essentiels de. Il nous a croqué en quelques phrases le portrait de sa future femme. 5. Au jeu de croquet, atteindre et projeter loin du but (la boule de l'adversaire). rapace: adj. et n. I. adj. 1. Ardent à poursuivre sa proie (en parlant d'un oiseau). L'aigle rapace. 2. Fig. Avide de gain, cupide. Usurier rapace. II. n. m. pl. Ancien ordre d'oiseaux carnivores divisé auj. en falconiformes (diurnes) et strigiformes (nocturnes). Sing. Un rapace. Fig. (Un usurier rapace) ÂPRE, AVIDE, CUPIDE, VORACE. rat: n. m. (et adj. inv.) 1. Rongeur (fam. muridés) au pelage sombre, à la queue écailleuse, très prolifique, qui vit le plus souvent en commensal de l'homme. Le rat d'égout ou surmulot joue un rôle dans la transmission de certaines maladies. - Loc. Être fait comme un rat: être pris, attrapé (comme un rat dans un piège); être dans une situation fâcheuse et sans issue. 2. Rat araignée: musaraigne. Rat des bois: mulot. Rat des champs: campagnol. Rat musqué: ondatra. Rat à crête (genre Lophiomys): rat d'Afrique orientale, long d'une quarantaine de centimètres, qui porte une crinière dorsale. 3. (Personnes comparées à des rats.) Rat de bibliothèque: personne qui fréquente assidûment les bibliothèques, qui y passe sa vie. - Rat d'hôtel: voleur qui opère dans les chambres d'hôtel. - Petit rat de l'Opéra: jeune élève de la classe de danse de l'Opéra. (Objets) Rat de cave: mince bougie enroulée sur elle-même, que l'on tient à la main. - Queue-de-rat. 4. Fig. Personne avare. Un vieux rat. adj. inv. Elle est drôlement rat! Fig et fam. (Etre rat avec ses employés) AVARE, CHICHE (litt.), CHIEN (fam.), LADRE (vx.), PINGRE, RADIN (fam.), RAPIAT (fam.), REGARDANT. Il existe de très nombreuses espèces de rats (ou muridés), répandues dans le monde entier et adaptées à tous les milieux. Les rats de l'Ancien Monde sont les mammifères les plus féconds et les plus capables de s'adapter à toutes les conditions de vie sur la Terre; leur vie communautaire est très développée. Le rat noir (Rattus rattus), long de 22 cm au maximum, muni d'une queue plus longue que le corps et de grandes oreilles, excellent grimpeur, habite les greniers et les granges d'Europe. Le rat d'égout, ou surmulot (Rattus norvegicus), à queue plus courte que le corps (28 cm de long, environ) et aux oreilles courtes, originaire des steppes asiatiques, a envahi toute l'Europe au XVIIIe s.; il s'adapte à tous les milieux. De grandes campagnes de dératisation sont menées contre les surmulots, car ils jouent un rôle important dans la transmission des maladies; les puces qui les parasitent peuvent transmettre la peste. Les rats sont des sujets de choix pour certaines expériences de psychologie et de physiologie. Ravachol (François Claudius Knigstein, dit) (Saint-Chamond, 1859 – Montbrison, 1892): anarchiste français qui commit plusieurs attentats. Après sa mort sur la guillotine, il devint une figure symbolique de l'anarchisme. renégat, ate: n. 1. Celui, celle qui a renié sa religion. 2. Personne qui a abjuré ses opinions, trahi son parti ou sa patrie, etc. 1. (Un renégat condamné par l'Inquisition) APOSTAT. 2. Fig. (Dénoncer comme renégats ceux qui quittent un parti) DÉSERTEUR, FÉLON (litt.), PARJURE (litt.), TRAÎTRE. rhizopodes: n. m. pl. ZOOL Super-classe de protozoaires caractérisés par leur aptitude à émettre des pseudopodes locomoteurs et préhensiles (amibes, radiolaires et foraminifères). - Sing. Un rhizopode. Rocambole: personnage de nombr. romans-feuilletons (plus de 20) de Ponson du Terrail, mystérieux redresseur de torts dont les aventures extravagantes (rocambolesques), situées dans le Paris du Second Empire, ont passionné des milliers de lecteurs entre 1859 et 1884. rocambole: n. f. Ail doux (Allium schorodoprasum), appelé aussi échalote d'Espagne. sajou: n. m. Petit singe des forêts vierges d'Amérique du S., à longue queue préhensile. Syn. sapajou, capucin. saltimbanque: n. m. Jongleur, bateleur qui fait des tours d'adresse, des acrobaties en public. Par ext. Péjor. Artiste. ARTISTE FORAIN, BALADIN (vx.), BATELEUR (vx.). sapristi! interj. Fam. Juron exprimant l'irritation, l'étonnement. satrape: n. m. 1. ANTIQ Gouverneur d'une satrapie. 2. Fig., litt. Homme puissant et despotique vivant dans les plaisirs et le faste. satrapie: n. f. ANTIQ Chacune des divisions administratives de l'Empire perse, gouvernée par un satrape. sauvage: adj. et n. I. 1. (Animaux) Qui vit dans la nature, loin des hommes; qui n'est pas domestiqué. 2. (Plantes) Qui croît naturellement, sans intervention humaine. 3. GENET Se dit de la souche, du caractère, du gène pris conventionnellement comme référence pour une étude. Ant. mutant. 4. Inculte, inhabité et peu accueillant. Des montagnes sauvages. 5. (Emploi critiqué.) Qui se fait indépendamment de toute organisation officielle, sans plan, spontanément. Grève sauvage. II. 1. Vieilli ou péjor. Qui vit en dehors de la civilisation. Des tribus sauvages. - Subst. Les sauvages. Relatif aux autochtones d'Amérique du Nord (V. indien, amérindien). - (Canada) Traîne sauvage. - Subst. Les Sauvages: V. amérindien. 2. Qui évite les contacts humains, recherche la solitude. Ant. sociable. Subst. Vivre en sauvage. 3. Très rude, brutal, féroce. Une cruauté sauvage. Subst. Agir en sauvage. Fig. (Quelle bande de sauvages!) BRUTE, BUTOR, GOUJAT, GROSSIER PERSONNAGE, MALOTRU (litt.), MUFLE, RUSTRE. aérolithe: n. f. Météorite pierreuse. exemple d'une chute sauvage d'aérolithe!! schizophrène: n. et adj. PSYCHIAT Malade atteint de schizophrénie. - adj. Comportement schizophrène. schizophrénie: [skizfReni] n. f. PSYCHIAT Psychose caractérisée par une dissociation des différentes fonctions psychiques et mentales, accompagnée d'une perte de contact avec la réalité et d'un repli sur soi (autisme). Le concept clinique central cerné par Bleuler (1911), qui a créé le mot (à partir du grec schizein, fendre, et phrênos, esprit), est la dislocation de la vie psychique. En outre, le sujet cesse de faire communiquer son monde propre avec autrui pour se perdre dans une vie exclusivement intérieure (pensée autistique). La psychopathologie procède autant des données génétiques (chez les jumeaux monozygotes la concordance morbide est de 80 %) que de l'environnement. Dans la plupart des cas, préexistent chez le sujet divers traits d'une personnalité schizoïde (repli sur soi, tendance à la rêverie, à l'inhibition, à l'impulsivité). Vers la puberté, ces signes se radicalisent et on constate des troubles graves du comportement (fugues, suicides, conduites de destruction, etc.) et un délire hallucinatoire, non cohérent, non systématisé, illogique (délire paranoïde), avec parfois un automatisme mental; ce trouble est vécu comme l'intrusion en soi d'une force étrangère, intrusion qui crée angoisse et sentiment de dépersonnalisation. scolopendre: n. f. ENTOM Mille-pattes carnassier (genre Scolopendra) à la morsure venimeuse, courant dans le midi de la France et dans les régions tropicales. scolopendre: n. f. BOT Fougère de grande taille aux frondes entières, commune sur les vieux murs, sur les rochers humides et ombragés. scorpion: n. m. 1. ZOOL Arachnide dont l'abdomen est terminé par un aiguillon venimeux recourbé vers le haut et dont (pour certaines espèces) la piqûre peut être mortelle. 2. Scorpion d'eau: V. nèpe. Constituant, au sein de la classe des arachnides, l'ordre des scorpionides, les scorpions sont les plus primitifs des arthropodes; leur céphalothorax est protégé par une carapace dorsale; les six derniers segments abdominaux, apodes, forment une queue très souple que termine un dard venimeux uniquement défensif. La première paire d'appendices est modifiée en de puissantes pinces. Les scorpions vivent surtout dans les régions tropicales et subtropicales sèches. Nocturnes, ils se cachent le jour sous les pierres, dans des crevasses, des fentes, etc. Certains sont cavernicoles. Les scorpions se nourrissent surtout d'insectes. Les petites espèces ne sont généralement pas dangereuses pour l'homme: scorpion jaune languedocien (Buthus occitanis), scorpion noir (Euscorpius flavicaudis). En revanche, les grandes espèces (Afrique du Nord: Androctonus australis, et Amérique) peuvent infliger des piqûres mortelles. serpent: n. m. 1. Reptile au corps allongé, dépourvu de membres, et qui se déplace par reptation. Serpent à lunettes: naja. Serpent à sonnette(s): crotale. Serpent d'eau: couleuvre aquatique. Serpent de verre (saurien): orvet. Fig. Réchauffer un serpent dans son sein: favoriser les débuts dans la vie d'une personne qui plus tard nuira à son bienfaiteur. Serpent de mer: monstre marin hypothétique dont les apparitions, signalées par des témoins plus ou moins dignes de foi, fournissent périodiquement des sujets d'articles; fig. sujet à sensation repris périodiquement par des journalistes en mal de copie. Le Serpent: le démon tentateur, dans les Écritures. 2. Fig. Personne perfide, mauvaise. Une langue de serpent: une personne médisante. 3. MUS Ancien instrument à vent, en forme de S. Au sein de l'ordre des reptiles squamates, qui comprend aussi les lézards, ou sauriens, les serpents forment le sous-ordre des ophidiens. Le squelette se caractérise par: des vertèbres très nombreuses (422 chez le python améthyste); un grand nombre de côtes dilatables dont l'extrémité forme un appui pour la locomotion; des os du crâne dont la fosse temporale est découverte; deux branches de la mandibule réunies par un ligament élastique qui leur permet de se mouvoir séparément; des os carrés très mobiles qui permettent un jeu important de la mandibule. Les serpents sont également caractérisés par: l'atrophie du poumon gauche; l'absence de vessie urinaire; la langue bifide, protractile, inoffensive, appelée dard, qui rentre dans une gaine située sous la gorge. L'estomac est un simple élargissement du tube digestif; le foie n'a qu'un lobe; le cur se compose de deux oreillettes et d'un seul ventricule; la respiration est lente. Les femelles sont ovipares ou ovovivipares ou même vivipares. Certains ophidiens sont dépourvus de dents à venin (couleuvre, boa); d'autres ont des crochets supérieurs à venin, placés au fond de la bouche; d'autres encore ont, à l'avant de la bouche, des crochets antérieurs où par un sillon le venin s'écoule; d'autres enfin, n'ont que deux dents à venin, placées sur le devant de la mâchoire supérieure. On distingue deux groupes de venin. 1. Le venin des vipéridés produit des accidents locaux graves (douleur aiguë, crampes, dème, taches livides) et des accidents généraux à évolution assez lente (18 à 24 heures): d'abord soif ardente, congestion des muqueuses, hémorragies, vertiges, délire, puis collapsus, prostration et mort par asphyxie. 2. Le venin des cobras produit des accidents locaux insignifiants et des accidents généraux beaucoup plus intenses et à évolution rapide (2 à 6 heures): engourdissement, lassitude écrasante, syncopes, anxiété respiratoire, puis coma et enfin la mort par paralysie des mouvements respiratoires. Le cur bat souvent 1 heure ou 2 après que la respiration a cessé. Simili-Martien à la graisse de cabestan. simili: n. 1. n. m. Imitation (d'une matière). Ce n'est pas de l'argent, c'est du simili. 2. n. f. Abrév. de similigravure. martien, enne: [maRsj&, &n] adj. et n. 1. Relatif à la planète Mars. Subst. Habitant fictif de cette planète. Un(e) martien(ne). 2. ASTROL Qui est sous l'influence astrale supposée de Mars. graisse: n. f. 1. Substance onctueuse d'origine animale, végétale ou minérale, fondant entre 25 et 50°C. La vaseline est une graisse minérale. 2. PHYSIOL Tissu adipeux. - Cour. Embonpoint. Il prend de la graisse. 3. Altération de certaines boissons alcoolisées, qui deviennent huileuses et filantes. Graisse du cidre. 4. IMPRIM Épaisseur des pleins de la lettre d'un caractère d'imprimerie. cabestan: n. m. TECH Treuil à tambour vertical. sinapisme: n. m. MED Médication externe à base de farine de moutarde, appliquée sous forme de cataplasme et destinée à produire une révulsion. - Par ext. Ce cataplasme. technocrate: n. (Souvent péjor.) Haut fonctionnaire ou homme politique qui privilégie les aspects techniques des problèmes au détriment des aspects humains. nougat: n. m. 1. Confiserie à base d'amandes, de sucre et de miel. Nougat de Montélimar. 2. (Plur.) Arg. Les nougats: les pieds. terroriste: n. et adj. 1. n. HIST Nom donné aux partisans de la Terreur, après la chute de Robespierre. 2. n. Cour. Personne qui pratique le terrorisme (sens 2). 3. adj. Qui relève du terrorisme (sens 2). Pratiques terroristes. lard: [laR] n. m. 1. Couche épaisse, constituée de tissu conjonctif chargé de graisse, qui est située sous la peau des mammifères à poil rare (porc, cétacés). Le lard de baleine. Spécial. Lard du porc, utilisé pour la cuisine. Pissenlits au lard. 2. Loc. fam. Un homme gras à lard, un gros lard: un homme gras et lourdaud. Fam. Se faire du lard: mener une vie inactive (qui fait prendre de l'embonpoint). Fam. Tête de lard: personne entêtée et d'humeur peu accommodante. Exemple d'humeur peu accommodante. mule n. f. Hybride femelle de l'âne et de la jument. Loc. fig., fam. Être têtu comme une mule. C'est une vraie tête de mule, un(e) entêté(e). tigre, esse: n. 1. n. m. Félin (Panthera tigris, fam. félidés) le plus grand et le plus puissant, au pelage jaune rayé transversalement de noir. Feulement du tigre. n. f. La tigresse est la femelle du tigre. 2. n. m. Fig., litt. Homme cruel, sanguinaire. n. f. Fig. Femme très jalouse, au comportement agressif. 3. n. m. ENTOM Tigre du poirier: hétéroptère nuisible. La célèbre expression a pour origine le bruit des canons chargés à blanc qui tonnaient jadis à Brest, à 7 heure du matin et 7 heure du soir. Brest: ch.-l. d'arr. du Finistère, au fond de la rade de Brest, qui communique avec l'océan Atlantique par le goulet de Brest; 153099 hab. (env. 199600 hab. dans l'aggl.). Port milit. et comm. import. Aéroport (Guipavas). Arsenal. Réparations navales. Constr. électr., électron. et méca. Siège de l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer et de l'Institut d'études marines. Écoles de la marine. L'île Longue abrite les sous-marins nucléaires de la marine nationale. - La v. fut presque entièrement rasée par les bombardements en 1944. - Tour de la Motte-Tanguy (XIVe s.); remparts de Vauban (1683). topinambour: n. m. 1. Plante vivace, herbacée de grande taille (fam. composées), cultivée pour ses tubercules, dans les pays chauds et tempérés. 2. Ce tubercule comestible, riche en inuline (sucre). tortionnaire: n. m. Personne qui torture qqn. BOURREAU. torturer: v. I. v. tr. 1. Soumettre (qqn) à la torture. Torturer un prisonnier. 2. Causer une vive souffrance à (qqn). Cette obsession le torturait. - Fig. Torturer un texte, le remanier, le modifier d'une façon forcée. II. v. pron. Fig. Se torturer l'esprit. Trafiquant de chair humaine. voir esclavagiste. trafiquant, ante: n. Personne qui fait un trafic. Trafiquant de drogue. trafic: n. m. Commerce illicite. Trafic d'armes, de drogue.. DR Trafic d'influence: fait d'obtenir de l'autorité publique des avantages pour qqn, en échange d'une récompense. traîne: n. f. 1. Action de traîner, fait d'être traîné. Bateau à la traîne, remorqué. Fam. Être à la traîne: ne pas suivre les autres, avoir du retard sur eux. 2. Partie qui traîne, queue. Robe à traîne. - METEO Partie postérieure d'un système nuageux. Ciel de traîne. 3. PECHE Syn. de senne. 4. (Canada) Traîne sauvage: traîneau sans patins, long et étroit, fait de planches minces recourbées à l'avant. potence: n. f. 1. Assemblage de pièces en équerre, servant de support. Lanterne suspendue à une potence. 2. Instrument servant au supplice de la pendaison. Le supplice lui-même. - Gibier de potence: personne qui mériterait la potence, individu patibulaire. traître, traîtresse: adj. et n. 1. Qui commet une trahison. Être traître à sa patrie. (Rem.: le féminin traîtresse est litt.) n. m. Les traîtres seront fusillés. Loc. adv. En traître: traîtreusement. Prendre qqn en traître. 2. Qui est plus dangereux, plus fort qu'il ne le paraît. Ces vins sucrés sont traîtres. 3. Loc. fam. Il ne m'en a pas dit un traître mot, pas un seul mot. (Ce traître mérite la mort) FÉLON (litt.), JUDAS (litt.), PARJURE (litt.), RENÉGAT (litt.). troglodyte: n. m. 1. Personne qui vit dans une caverne, une grotte ou une excavation artificielle. Les troglodytes du Sud tunisien. 2. ORNITH Petit oiseau passériforme brun (genre Troglodytes), aux ailes et à la queue courtes, marchant la queue relevée et construisant, à l'aide de mousse et de brindilles, un nid volumineux à ouverture latérale. tromper: v. I. v. tr. 1. Induire volontairement (qqn) en erreur. On nous a trompés sur la qualité de la marchandise. Syn. abuser, berner, duper. 2. Être infidèle à (qqn) en amour. Louis XIV trompait la reine avec Mme de Montespan. 3. Mettre en défaut. Tromper la vigilance de ses gardes. Syn. déjouer. 4. (Choses) Donner lieu à une erreur. La ressemblance l'a trompé. C'est ce qui vous trompe: c'est là que vous vous méprenez. 5. Litt. Ne pas répondre à (une attente), décevoir. L'événement a trompé leurs calculs. 6. Faire diversion à. Tromper sa faim. - Par ext. (Abstrait) Tromper son ennui. II. v. pron. Faire une erreur. Tout le monde peut se tromper. Syn. se méprendre. Se tromper de: prendre (une chose) pour une autre. Vous vous trompez de numéro. Loc. Si je ne me trompe: sauf erreur de ma part. mort: [mR] n. f. 1. Fin de la vie, cessation définitive de toutes les fonctions corporelles. Le critère médico-légal de la mort est la cessation complète de l'activité cérébrale, attestée par deux électro-encéphalogrammes à vingt-quatre heures d'intervalle. - Se donner la mort: se tuer, se suicider. Être à la mort, à l'article de la mort, sur le point de mourir. - Arrêt, sentence de mort. - Loc. adv. À mort: de telle sorte que la mort survient. Être frappé à mort. Combat à mort, qui doit se terminer par la mort de l'un des combattants. - Fig. En vouloir à mort à qqn, lui en vouloir tellement que l'on souhaite sa mort (par exag., lui garder une rancune extrêmement vive). Par ext., fam. Beaucoup, extrêmement, très fort, à fond. Serrer un écrou à mort. - Interj. À mort! Mort à. cris par lesquels on réclame la mort de qqn (ou par lesquels on proclame son hostilité à qqn, à qqch). À mort les traîtres! Mort aux vaches! - À la vie (et) à la mort: pour toujours.. BIOL Cessation définitive des fonctions biologiques. Mort d'une cellule. 2. Ensemble des circonstances qui accompagnent la fin de la vie; ensemble des causes qui déterminent cette fin, manière de mourir. Mourir de mort naturelle, violente. Mourir de sa belle mort, de vieillesse et sans souffrance. 3. Fig. Souffrance physique ou morale extrêmement vive; désarroi, désespoir. Souffrir mille morts. Avoir la mort dans l'âme.. THEOL Mort de l'âme: état où l'âme tombe par le péché. - Mort éternelle: état des pécheurs condamnés aux peines de l'enfer. 4. Extinction, destruction, disparition (de qqch). C'est la mort de toutes nos espérances. L'avènement des grandes minoteries à vapeur a entraîné la mort de la meunerie traditionnelle. 5. DR ANC Mort civile: situation de certains condamnés, dont la condamnation (peine capitale, travaux forcés à perpétuité, déportation) produisait les mêmes effets juridiques que la mort physique effective (ouverture de la succession, liens de parenté, y compris le mariage, rompus, etc.). La mort civile a été supprimée en 1854. 6. La Mort: personnification de la mort, souvent représentée sous l'aspect d'un squelette armé d'une faux. va-nu-pieds: n. inv. Personne qui vit misérablement. Syn. gueux, vagabond. CLOCHARD, GUEUX (litt.), INDIGENT, MALHEUREUX, MENDIANT, MISÉREUX, VAGABOND. vampire: n. m. 1. Mort (notam. mort impénitent et excommunié) qui, selon certaines croyances populaires, sort de son tombeau pour aller aspirer le sang des vivants. 2. Fig. Assassin coupable de crimes mystérieux et sadiques. 3. Chauve-souris des régions tropicales d'Amérique du S. qui se repaît souvent du sang des mammifères. vandale: adj. et n. 1. adj. HIST Des Vandales. 2. n. Personne qui détruit, qui détériore par ignorance, bêtise ou malveillance. Cabine téléphonique mise hors d'usage par des vandales. BARBARE, DESTRUCTEUR, DÉVASTATEUR, ICONOCLASTE. Vandales: groupement de peuples germaniques qui se fixèrent entre la Vistule et l'Oder au IIIe s. et que des migrations entraînèrent sur les bords du Danube à la fin du IVe s. Mêlés à d'autres peuples, ils participèrent au passage du Rhin (406) et à l'invasion de la Gaule, et, dès 409, pénétrèrent en Espagne, où ils s'initièrent à la navigation. Conduits par leur roi Geiséric, ils franchirent le détroit de Gibraltar (429) et, progressant le long des côtes, s'installèrent en Numidie, puis conquirent une partie de la Tunisie actuelle (439), la Corse, la Sardaigne, les Baléares, la Sicile et pillèrent Rome en 455. Mais le roy. d'Afrique qu'ils fondèrent fut éphémère; les Vandales s'affaiblirent face aux Byzantins et furent finalement vaincus par Bélisaire (en 534). Astérix n'est pas un Vandale. vaurien, enne: n. 1. Vieilli Personne sans scrupules; mauvais sujet. Par exag. Enfant qui joue de vilains tours. Syn. garnement. 2. n. m. (Avec une majuscule, nom déposé.) Voilier gréé en sloop. CHENAPAN, COQUIN, FRIPON (litt.), GALAPIAT (fam.), GALOPIN, GARNEMENT, GREDIN, POLISSON, SACRIPANT. végétarien, enne: adj. et n. 1. Propre au végétarisme. Régime végétarien. 2. Partisan du végétarisme. Subst. Un végétarien. végétarisme: n. m. Didac. Régime alimentaire excluant la consommation de viande mais autorisant certains aliments d'origine animale (lait, beurre, ufs, notam.). Vercingétorix: (pays des Arvernes, v. 72 – Rome, 46 av. J.-C.), chef gaulois. Choisi en 52 av. J.-C. comme chef suprême (vercingetorix) des tribus gauloises révoltées contre les Romains, il préféra pratiquer l'embuscade et l'incendie des récoltes pour les affamer, plutôt que de les attaquer de front. Il parvint à contraindre César à lever le siège de Gergovie (mai-juin 52), mais perdit sa cavalerie près de Dijon (août 52) et se laissa enfermer dans Alésia. Des troupes affluèrent de toute la Gaule pour le délivrer, mais César résista, et Vercingétorix dut se rendre (fin sept. 52). Emprisonné à Rome, il fut exhibé (après six années de captivité) lors du triomphe de son vainqueur et mis à mort. Vercingétorix est un Gaulois. Comme Astérix. Vous suivez. vermicelle: n. m. Pâte à potage façonnée en fils très minces. Potage au(x) vermicelle(s). vermine: n. f. (Sing. collectif.) 1. Insectes nuisibles, parasites de l'homme et des animaux, tels que poux, puces, punaises, etc. Des cheveux grouillants de vermine. 2. Fig. Gens vils et nuisibles. Syn. lie, racaille. 1. (Une charogne dévorée par la vermine) VERS. 2. (Des cheveux pleins de vermine) PARASITES. 3. Fig. et litt. (Hors d'ici, vermine!) CANAILLE, CRAPULE, FRIPOUILLE (fam.), GREDIN, SCÉLÉRAT. ver: n. m. 1. Petit animal invertébré, de forme allongée, au corps mou dépourvu de pattes. (Les vers ne représentent pas un groupe systématique, mais plusieurs embranchements dont certains sont constitués d'aclomates et les autres de clomates.) Chercher des vers de vase pour la pêche. Ver de terre absol., ver: lombric. Ver solitaire: ténia. - Vers plats (plathelminthes), ronds (némathelminthes). 2. Larve de certains insectes. Ver blanc: larve du hanneton. Ver à soie: chenille du bombyx du mûrier, dont le cocon fournit la soie (V. ce mot). Bois rongé par les vers. Loc. N'être pas piqué des vers. 3. Ver luisant: femelle aptère et luminescente du lampyre. 4. Loc. fig., fam. Tirer les vers du nez à qqn, l'amener par des questions habiles à parler, à faire des révélations. Vieille perruche bavarde. vieux ou vieil (devant une voyelle ou un h muet), vieille, plur. vieux, vieilles: adj. et n. I. adj. 1. Âgé. Il est plus vieux que sa femme. Une vieille dame. - Par ext. (Toujours avec un possessif.) Vieux jours: vieillesse. Faire des économies pour ses vieux jours. Vieux garçon, vieille fille: célibataire qui n'est plus de la première jeunesse. Fam. Mon vieux, se dit entre copains. - (Avec un mot péjoratif.) Vieille baderne. - (Avec un mot péjoratif employé par plaisant., dans une intention amicale.) Comment vas-tu, vieille noix? 2. Ancien, qui existe de longue date. Une vieille maison de famille. Le bon vieux temps. LING (Pour désigner un mot, une locution.) Qui n'est plus clairement compris et jamais produit spontanément dans la communication, sauf dans une intention d'archaïsme ou dans un emploi dialectal. 3. Qui est tel depuis longtemps. Un vieil ami. Une vieille habitude. 4. (Choses) Détérioré par le temps; usagé. Une vieille paire de chaussures. Se dit de certaines couleurs auxquelles on a donné une nuance passée, une patine imitant l'ancien. Vieil or. Vieux rose. II. n. 1. Personne âgée (comporte une nuance quelque peu péjorative ou condescendante). Un vieux, une vieille, les vieux. S'occuper des petits vieux. Loc. Un vieux de la vieille: un vieux soldat de la Vieille Garde, un vétéran de la garde impériale, sous le Premier Empire; mod. une personne expérimentée, un vieux routier. 2. Pop. (En général avec un possessif.) Père, mère; parents. Mon vieux, ma vieille. Ses vieux. 3. Fam. (Employé comme terme d'amitié.) Comment ça va, ma vieille? Bonjour, vieux! III. n. m. 1. Ce qui est vieux. Faire du neuf avec du vieux. 2. Loc. fam. Coup de vieux: vieillissement subit. Il a pris un drôle de coup de vieux. 1. (Une vieille dame) ÂGÉ. 2. (Avoir l'air vieux avant l'âge) DÉCATI, FANÉ, FLÉTRI, USÉ. 3. (Avoir une passion pour les vieilles voitures) ANCIEN. 4. (Tout est vieux dans cette installation) DÉFRAÎCHI, DÉLABRÉ, FATIGUÉ, USAGÉ, USÉ, VÉTUSTE. 5. (Une vieille habitude) ANCRÉ, ENRACINÉ, INVÉTÉRÉ, VIVACE. 6. vieux garçon (Il est resté vieux garçon) CÉLIBATAIRE. 7. vieux jeu (Son père est resté très vieux jeu) CONVENTIONNEL. perruche: n. f. 1. Oiseau grimpeur des pays chauds, semblable à un petit perroquet. Fig. Femme bavarde, évaporée et sans cervelle. 2. MAR Voile qui surmonte le hunier du mât d'artimon (V. perroquet de fougue). bavard, arde: adj. et n. 1. Qui parle beaucoup, qui aime parler. Subst. Un bavard impénitent. 2. Qui commet des indiscrétions. 1. (Il est tellement bavard que personne n'a pu placer un mot) CAUSANT (fam.), DISCOUREUR, JACASSEUR (fam.), LOQUACE, PHRASEUR, PROLIXE, VERBEUX, VOLUBILE. 2. (Il est trop bavard pour garder cette histoire pour lui) BABILLARD (litt.), CANCANIER, COMMÈRE, CONCIERGE (fam.), INDISCRET, JASEUR, POTINIER. 3. (Un exposé bavard) DIFFUS, LONG. cachalot: n. m. Mammifère marin (sous-ordre des odontocètes) à la mâchoire inférieure pourvue de dents. (Physeter macrocephalus, le grand cachalot, atteint 25 m de long et peut peser plus de 50 t; sa tête énorme contient le blanc de baleine, et ses intestins l'ambre gris; c'est un carnassier vorace des mers chaudes. Kogia breviceps, le cachalot pygmée, très rare, ne dépasse pas 3 m.) vipère: n. f. 1. Serpent venimeux (30 cm à 1,80 m de long) au corps épais, à la tête triangulaire, dont deux espèces, la vipère aspic (Vipera aspis) et la vipère péliade (Vipera berus), vivent en France. 2. Fig. Personne malfaisante, d'une méchanceté sournoise. Un nid de vipères. Loc. Langue de vipère: personne très médisante. (Sa femme est une vipère) CHAMEAU (fam.), POISON. Les vipères ont une taille variable (de 30 cm à 1,80 m de long). Elles possèdent de longs crochets venimeux, repliés en arrière lorsque la gueule est fermée. Vivipares, elles mettent au monde des vipereaux venimeux dès leur naissance. Généralement sombre, la coloration des vipères varie selon le milieu où elles évoluent: jaune chez les espèces des déserts, bariolée chez les espèces forestières, etc. La nourriture des vipères est constituée principalement de petits vertébrés (rats, souris, lézards, etc.), plus rarement d'amphibiens et d'oiseaux. Ces serpents chassent à l'affût et sont de bons nageurs. Il en existe de très nombreux genres, répandus dans le monde entier: vipère des pyramides (genre Echis), vipère heurtante (genre Bitis), etc. wisigoth ou visigoth, othe: [vizigo, t] n. et adj. ou wisigothique [vizigtik] adj. HIST Des Wisigoths, qui a rapport aux Wisigoths. - Écriture wisigothique: écriture en usage en Espagne du VIIIe au XIIe s. Wisigoths ou Visigoths («Goths sages»): anc. peuple germanique faisant partie du groupe des Goths. Lorsqu'ils apparurent dans l'histoire (déb. du IVe s.), les Wisigoths occupaient une région située entre le Dniepr et le Danube. Partiellement convertis à l'arianisme par Ulfilas, ils obtinrent des Romains l'autorisation de s'installer en Thrace (376), mais, mécontents du sort qu'on leur réservait sur ce territoire, ils se révoltèrent et écrasèrent l'armée romaine de l'empereur Valens à Andrinople (378). De 396 à 410, leur chef, Alaric, les entraîna en Italie, où ils prirent Rome (410), puis Athaulf les lança à la conquête de l'Aquitaine (410-415). Installés en fédérés dans le S.-O. de la Gaule (v. 418), ils conquirent la plus grande partie de l'Espagne (v. 476). Mais le puissant royaume wisigothique succomba sous les coups de Clovis en Gaule (défaite d'Alaric II à Vouillé en 507) et, plus tard, sous ceux des Arabes en Espagne (victoire de Tariq ibn Ziyad sur Rodrigue à la bataille du Guadalete, en 711). Comme vous l'avez sans doute remarqué, Astérix n'est pas un Visigoth. vivisectionniste: n. m. qui pratique des vivisections. vivisection: n. f. Dissection, opération pratiquée sur un animal vivant. Ligue contre la vivisection. voleur, euse: n. et adj. Personne qui a commis un vol ou qui vole habituellement. Arrêter un voleur. adj. Il est voleur et menteur. 1. (Arrêter un voleur la main dans le sac) PICKPOCKET. 2. (Le voleur s'est contenté de prendre la chaîne stéréo) CAMBRIOLEUR. 3. Fig. (Ce banquier est un voleur) AIGREFIN (litt.), BANDIT, BRIGAND, CRAPULE, ESCROC, FILOU, FORBAN (litt.), FRIPOUILLE (fam.), GANGSTER, MALFAITEUR, TRUAND. enfant: n. (et adj.) 1. Être humain, de la naissance jusqu'à l'âge de la puberté. Un enfant sage, bruyant. Aménager une chambre d'enfant. Un spectacle pour enfants. Fig. Adulte qui se comporte de façon puérile. Ce sont de grands enfants. Elle fait l'enfant. adj. Vous êtes bien enfant de croire à ces balivernes. Rester très enfant. 2. Enfant de chur: enfant qui sert la messe; fig. naïf. Un malin qui veut se faire passer pour un enfant de chur. 3. Fils ou fille, quel que soit son âge; personne, par rapport à ses parents. Être l'aîné de six enfants. Attendre un enfant: être enceinte. Enfant naturel, plaisant, enfant de l'amour, né hors mariage. 4. Descendant. D'après la Bible, nous sommes tous enfants d'Adam et Ève.. HIST Les enfants de France: les princes, enfants légitimes des rois de France, et ceux qui en descendent. Personne originaire d'un pays, d'une région, d'un milieu. Un enfant de la Bretagne. Lui aussi est un enfant de la bourgeoisie. Enfant prodigue, qui, ayant quitté la maison paternelle, revient au foyer où il est bien accueilli, selon une parabole de l'Évangile. Enfant de Marie: jeune fille appartenant à une congrégation catholique vouée à la Vierge; fig. (le plus souvent iron.) jeune fille vertueuse et naïve. Enfant de troupe: fils de militaire élevé aux frais de l'État, autref. dans une caserne, auj. dans une école militaire préparatoire. 5. Terme de familiarité, d'affection. Mon (cher) enfant, en parlant à qqn de plus jeune que soi. Il ne faut pas vous décourager, mon enfant. 6. Fig. Production, effet, résultat. «Ressentiments jaloux, noirs enfants du dépit» (Corneille). 1. (Des enfants qui jouent) BAMBIN (fam.), CHIARD (fam.), DRÔLE (vx.), GAMIN (fam.), GONE (fam.), LARDON (fam.), LOUPIOT (fam.), MARMOT (fam.), MINOT (fam.), MIOCHE (fam.), MÔME (fam.), MORVEUX (fam.), MOUTARD (fam.). 2. (Un couple resté sans enfant) DESCENDANT, HÉRITIER, PROGÉNITURE, REJETON. 3. Fig. et litt. (Les romans sont les enfants de leur auteur) FRUIT, PRODUIT. Zapotèques: peuple de l'Amérique précolombienne (650 av. J.-C. – 1521 apr. J.-C.) qui s'établit au IVe s. apr. J.-C. dans la région de l'actuel État d'Oaxaca, dans le S. du Mexique. La culture des Zapotèques, apparentée à celles des Mayas (hiéroglyphes, calendrier, système de numérotation) et de Teotihuacán, est surtout représentée à Monte Albán et à Mitla (urnes funéraires). Ils subirent l'invasion des Mixtèques aux env. du XIIIe s. zèbre: n. m. 1. Mammifère africain proche du cheval (genre Equus, fam. équidés), à robe claire rayée de noir ou de brun. Les zèbres vivent en troupeaux dans les steppes et les montagnes d'Afrique méridionale et orientale. Loc. fam. Courir comme un zèbre, très vite. 2. Fig., fam. Individu, type. Qui est ce zèbre? Les zèbres, proches des chevaux, peuvent atteindre 1,50 m au garrot. Le zèbre des montagnes (Equus zebra) ne subsiste que dans des réserves d'Afrique du Sud. Le zèbre des steppes africaines (Equus quagga) est le seul équidé sauvage encore abondant. Le zèbre de Grévy, ou d'Éthiopie, diffère totalement des précédents par ses rayures plus serrées, sa taille plus élevée, ses oreilles plus grandes et son braiement d'âne. zigomar: synonyme vieilli de zigoto(tiré de zigou zigue,un type (cf.Un bon zigue)), qui signifie comme chacun sait: Individu inquiétant, bizarre, extraordinaire, ou qui cherche à épater. Faire le zigoto = faire le malin. (Grand Dictionnaire Encyclopédique Larousse, 1982-1985) zouave: n. m. 1. Anc. Soldat d'un corps d'infanterie coloniale créé en Algérie en 1830. 2. Fam. Faire le zouave: faire le malin. zoulou, oue: adj. et n. m. Des Zoulous.. n. m. Le zoulou: la langue bantoue parlée en Afrique australe. Zoulous: peuple noir du groupe bantou qui vit en Afrique australe, notam. en Afrique du Sud et au Zimbabwe. L'empire des Zoulous, qui fut considérable au XIXe s., fut détruit, malgré leur résistance opiniâtre, par les Boers et les Anglais. Auj., les Zoulous (env. 6000000 d'individus) vivent en partie dans les bantoustans de la république d'Afrique du Sud. Ils constituent également une partie de la main-d'uvre dans les plantations du Natal et le prolétariat des grandes villes (Durban, notam.).

quoi boire pour maigrir vite naturellement fleurs

Maladie foie. Le foie est responsable de plusieurs fonctions importantes. Il convertit les sucres en glycogène et il entrepose celui-ci jusqu'à ce que le corps en ait besoin. Le foie produit également certaines substances chimiques nécessaires à la dégradation de la nourriture et de l'alcool, au retrait des toxines nuisibles du sang et il produit des protéines qui aident le sang à coaguler convenablement. La stéatose hépatique non alcoolique se déclare lorsque des personnes qui ne boivent que peu d'alcool ou pas du tout contractent certaines affections du foie. Elle tend à se produire chez les personnes qui ont une surcharge pondérale et qui sont atteintes de diabète ou qui ont un taux de cholestérol et de triglycérides élevés. La stéatose hépatique non alcoolique peut se présenter comme une simple accumulation de graisse dans le foie, affection bénigne également connue sous le nom de stéatose simple. Dans la stéatose simple, les graisses s'accumulent à l'intérieur du foie, habituellement sans causer de dommage aux cellules hépatiques. Une forme plus sérieuse de stéatose hépatique non alcoolique est connue sous le nom de stéatohépatite non alcoolique. La stéatohépatite non alcoolique est une affection plus grave, car l'inflammation et la croissance des tissus à l'intérieur du foie peuvent mener à une cirrhose ou à des cicatrices hépatiques. Causes. Plusieurs facteurs de risque augmentent la probabilité d'une stéatose hépatique non alcoolique. Parmi les facteurs de risque, on retrouve: le diabète; l'excès pondéral et l'obésité; un taux élevé de gras dans le sang (aussi désigné hyperlipidémie). Il semble que les personnes atteintes du syndrome métabolique, une affection liée à l'élévation de la pression artérielle, à un taux élevé de cholestérol, ou de gras dans le sang, à l'obésité ou à une incapacité de réguler les concentrations de sucre (résistance à l'insuline) courent un plus grand risque de contracter une forme de stéatose hépatique non alcoolique. Les personnes non atteintes du syndrome métabolique, ou qui n'en possèdent pas les facteurs de risque peuvent toutefois également développer la stéatose hépatique non alcoolique. La prise de certains médicaments comme les corticostéroïdes, les antirétroviraux et les médicaments inhibant le système immunitaire est également susceptible d'augmenter le risque de contracter la stéatose hépatique non alcoolique. Symptômes et Complications. La stéatose hépatique non alcoolique n'est habituellement associée à aucun symptôme et on la découvre lors d'analyses de sang de routine. Si la forme bénigne de l'affection évolue en stéatohépatite non alcoolique, ou en cirrhose, il se peut qu'une personne remarque d'autres symptômes comme une perte d'appétit et de poids, un inconfort à la partie supérieure droite de l'abdomen, une jaunisse (peau ou yeux jaunes), une urine foncée, une enflure des jambes et des pieds, l'apparition d'ecchymoses aux moindres traumatismes et des problèmes d'ordre mental (par ex. des pertes de mémoire). Diagnostic. Il se peut que plusieurs analyses différentes soient nécessaires à l'identification de la stéatose hépatique non alcoolique, notamment des analyses de sang, une échographie, une biopsie, une tomodensitométrie (TDM) ou un examen par IRM: les analyses de sang: une inflammation ou des lésions au foie provoquent une élévation du taux d'enzymes hépatiques qui peut être détectée au moyen d'une simple analyse de sang; une échographie: en utilisant une sonde à ultra-sons, un technicien obtient des images du foie. Un médecin utilise ces images pour identifier des lésions possibles au foie ou une augmentation de ses dimensions, ce qui pourrait indiquer de l'enflure ou de l'inflammation; une biopsie: utilisée seule ou conjointement avec une des autres épreuves, une biopsie est le meilleur moyen de confirmer la stéatose hépatique non alcoolique, mais on ne l'utilise pas systématiquement. Il est nécessaire pour cette intervention de pratiquer une incision pour atteindre le foie et retirer un petit échantillon de tissu hépatique. L'analyse du tissu montre si les cellules sont normales; une tomodensitométrie (TDM): ce type d'examen utilise des radiographies pour visualiser le foie. Les illustrations représentent des sections transversales du foie; une IRM: une autre technique d'examen par imagerie qui utilise une onde électromagnétique du type onde radio pour produire une image tridimensionnelle du foie. Il se peut également que votre médecin vous pose des questions sur vos antécédents médicaux, votre régime alimentaire et votre consommation d'alcool. Il est également important d'éliminer la présence d'autres affections comme les hépatites B et C (qui provoquent également des lésions hépatiques) avant de poser le diagnostic de stéatose hépatique non alcoolique. Traitement et Prévention. Comme la stéatose hépatique non alcoolique est associée à d'autres facteurs de risque comme l'obésité, le diabète et un taux élevé de cholestérol, la prise en charge de certains d'entre eux est susceptible d'aider à maîtriser cette affection. Le traitement d'une personne atteinte d'une stéatose hépatique non alcoolique peut comprendre: de l'activité physique régulière; un régime alimentaire comportant moins de toxines (par ex. l'alcool); la substitution de certains médicaments qui sont moins susceptibles de provoquer la stéatose hépatique non alcoolique que ceux que vous prenez déjà; la maîtrise du taux élevé de cholestérol; l'équilibre du diabète. La prévention de cette affection nécessite que vous preniez soin de votre santé au quotidien. Il est important d'atteindre et de conserver un poids santé en choisissant des aliments sains et en faisant régulièrement de l'exercice. La prise en charge de certaines affections comme le diabète et l'hypercholestérolémie peut également réduire votre risque de stéatose hépatique non alcoolique. Pour de plus amples renseignements sur la nutrition et l'exercice physique, consultez ces publications: le Guide alimentaire canadien; le Guide d'activité physique canadien pour une vie active saine.

comment maigrir rapidement et facilement youtube music

Gisèle Frenette - Virage Santé. Un blog convivial où on discute de santé - intolérance au gluten, endométriose, stress, fibromyalgie, ménopause, hypothyroïdie, prévention -, de produits naturels, de livres, de journal créatif, de recettes et plus encore. Rechercher dans ce blogue. Signaux du corps: la couleur de votre urine. 59 commentaires: Bonjour, Moi j'urine jaune tres foncé sans odeur. Par contre je ressens des malaise dans le bas du ventre ( pincements ) ou la sensation d'une corde de mon nombri jusqu'en bas. J'ai crue que je pouvais faire une infection de vessi mais jai aucune odeur. Je crois boire suffisament mais je vais essayer de boir d'avantage pour constater la différence! Je ne ressens aucune douleur lorsque que j'ai des relation sexuel et que j'urine. Et tout ses s'ymptomes, je les ressent depuis minimum 5 jours! Que dois-je faire. Je pense que la meilleure solution serait de passer une analyse d'urine au médecin pour commencer. Le médecin suggèrera peut-être d'autres examens si le problème persiste. C'est certain que de boire beaucoup d'eau peut seulement aider. Bonne chance. jeune paille c'est une infection urinaire ou pas? Impossible de dire s'il y a infection juste par la couleur de l'urine. il y a habituellement de la douleur dans le bas du ventre, des difficultés à uriner, ou avoir envie tout le temps, mais peu à la fois. Il faut faire une analyse d'urine pour le savoir. J'urine jaune foncer, je bois facile 1L5 par jour voir plus. Jai des douleur dans le bas du ventre et quel que malaise par moment, Que doit je faire. Anonyme du 20 juin. avec ces symptômes, il faut faire faire une analyse d'urine pour s'assurer qu'il n'y a pas une infection quelconque. cela fait quelques jours que j'ai mal aux reins j'ai eu la tête qui tourne tout à l'heure. J'ai remarqué que j'allais souvent au toilette que sa me brule quand j'urine et que c'est foncé et que sa sent très fort. si j’entends de l'eau coulé je fonce au toilette, et j'ai aussi remarqué que sa m’a fait extrêmement mal à l'ovaire gauche pendant un moment après être allé faire pipi. Anonyme du 20 juillet, Avec ces symptômes, il faut consulter un médecin pour une analyse d'urine pour commencer. J ai eu l urine trouble plusieurs jours, je vais rarement uriner en general 2 a 4 fois par jour mais la j avais plus envie des fois meme 10 ou 15 minutes seulement apres y etre allé. L urine avait une forte odeur qui m etait inconnue jusque la. J ai bu plus et apparemment ce n est plus trouble ni malodorant mais que dois je faire sachant que que le probleme d y retourner pas longtemps apres y etre allé persiste? En general si j y vais avant de le coucher, pas besoin d y retourner avant le matin et le matin ce n est pas pressant or samedi j y suis allé une fous puis 15 min apres rebelote et le matin tres forte encie comme si je n y etais pas allé la veille mais j avais bu 3 veres de vin rosé, 1 rhum coca et 1 whisky coca dans la soiree. Cistite? Medecin obligatoire? Si ca va de mieux en mieux? Merci. Ah et j oubliais je n ai pas de douleur. Anonyme du 6 août. Chose certaine, s'il y a infection ou inflammation de la vessie, l'alcool n'aide pas du tout. Assurez-vous de boire de 8 à 10 verres d'eau pas jour, essayez aussi quelques verres de jus de canneberges sans sucre chaque jour. Il y a aussi des tisanes qui peuvent aider à combattre un début d'infection (vu que vous dites ne pas avoir de douleur). demandez à votre magasin de produits naturels. Mais si la situation persiste plus que quelques jours, il faudrait mieux faire faire une analyse d'urine afin de savoir vraiment à quoi vous avez affaire. Une infection d'urine négligée peut causer des problèmes aux reins, surtout si douleur, sang dans l'urine,fièvre. Il faut écouter son corps. Bonne chance! Et a part l analyse d' urine il y a quoi comme remède? Anomyne du 17 août. Il convient de s'assurer qu'il y ait vraiment une infection avant de prendre des produits, même naturels, surtout s'il s'agit de produits antibactériens. Certains produits tels que l'argent colloïdal, l'échinachée et l'Hydraste du Canada peuvent s'avérer très utiles s'ils sont bien utilisés. Le jus de canneberge sans sucre pris à chaque jour peut aider à prévenir la récidive. La busserole, l'uva ursi, la prêle des champs peuvent aussi être des produits très intéressant à prendre. Ne pas oubliez de boire beaucoup d'eau et d'utiliser une bonne hygiène. Chez la femme, le seul fait d'aller uriner après la relation sexuelle peut prévenir l'infection urinaire (cela peut d'ailleurs aider les hommes aussi. Bonne chance. Bonjour, je suis alle a la toilette 7 fois pour uriner, mais il n'y a qu'une petite quantite. cela fait 30 minutes et sa continue. J'ai aussi remarque que la couleur est d'un rose tres tres pale, on le voit que sur le papier hygenique. est-ce que cela est normal? Bonjour anonyme du 26 août. Vous avec plusieurs symptômes d'une infection urinaire. Il faut consulter afin d'assurer la prise en charge médicale pour éviter que les reins soient affectés. La couleur rose très pâle pourrait être un léger saignement qui n'est pas nécessairement perceptible à l'oeil nu dans l'urine diluée dans la toilette. Assurez-vous de boire beaucoup d'eau. Lire la réponse au message précédent qui indique les produits naturels pouvant vous aider. Guérissez vite! Bonjour, Voila depuis se matin toute les 10 voir 15 min meme pas je vais faire pipi la couleur et tres claire de l'eau quoi, j'ai des douleur au ventre sa me travaille et par moment j'ai l'impression d'avoir envi de vomir mais rien. Cependant j'ai pas mal de bouffé de chaleure et de plus j'ai des frissons. Je voudrais savoir si c normal. Bien cordialement. Anonyme du 29 août. Si cela était normal, vous ne chercheriez pas de réponses à vos questions. Il faut définitivement boire plus, 8 verres par jour et consulter rapidement un médecin, car les bouffées de chaleur et les frissons peuvent indiquer de la fièvre. S'il y a une infection, il faut éviter qu'elle ne se propage aux reins (état très sérieux). Plusieurs des réponses ci-haut pourraient aussi vous être utiles. Anonyme. Bonjour, j'ai des anomalies au niveau urinaire. J'ai de l'albumine dans les urines, une créatininurie à 5g/L, au niveau du sang ils m'ont mis un "+" je n'ai pas compris,pour les leucocytes également. Ensuite, Ma protéinurie est à 0.23g/L (je sais pas si c'est très elevé ou non. Et puis, aspect de mon urine est orange trouble, evaluation de culot est modéré, mes hématies sont à 6000/mL, mes leucocytes à 9000/mL, de nombreuses céllules épithéliales, des albumine et ainsi que du mucus abondant. Bonjour Adrianna, Je ne suis pas médecin et donc, je ne lis pas les résultats d'examens, et de toute façon, votre docteur voudra vous rencontrer pour vous expliquer et vous recommander un traitement ou d'autres examens. Par contre, vous pouvez vous aider en suivant les mesures que j'ai recommandées dans un message précédent (17 août). Surtout, buvez beaucoup d'eau en attendant d'en savoir plus. Bonne chance. Bonjour. J'ai passé la visite médicale hier. Le médecin du travail (pas celui que j'ai vu en 2008 et 2010) m'a indiqué la présence de sang dans mes urines alors que la couleur de celles ci est jaune. Le médecin du travail que j'ai vu à la dernière visite il y a deux ans (le meme que j'avais vu en 2008) m'avait indiqué des risques de calculs renaux mais que comme j'avais une infection à une dent ça pouvait être lié. Mais hier, pas d'infection, rien. Elle m'a indiqué (pour la première fois) que sur les trois visites médicales faites entre 2008 et 2012 c'était à chaque fois le cas et qu'il se pourrait que mes reins filtrent mal. Elle n'a pas l'air inquiète et me dit que chez certaines personnes c'est comme ça. Quelles peuvent être les origines et les conséquences? Pourquoi parle t'elle de sang dans les urines alors qu'elles sont jaunes? Merci! Cindy. Bonjour Cindy. Il arrive très souvent qu'il y ait du sang dans l'urine, mais en si petite quantité qu'il n'est pas visible à l'oeil nu. Sans s'en inquiéter trop, il faut quand même faire attention de boire plus d'eau, au moins 8 verres d'eau par jour. Le café, thé et boissons gazeuses, bien qu'ils soient liquides, n'hydratent pas le corps, tout au contraire, par exemple, la caféine agit comme diurétique. Tu peux aussi ajouter un verre de jus de canneberge par jour à tes habitudes. Ton médecin t'auras probablement suggéré de refaire l'analyse d'urine d'ici quelques mois. salut!! moi aujourd'hui j'ai uriné mais la couleur etait quasiment jaune fluo autant dans la toilette que sur mon papier mais la fois d'apres c'etait beaucoup plus pale disons que je ne comprend pas trop. est a cause de mon vaccin pour allergie?? ca fait plus de 1 ans et demi que je recoit ce vaccin mais je n'avais jamais remarqué cela merci d'avance pour votre reponse. Anonyme du 18 octobre. Après un an, je doute que le vaccin te fasse cette réaction. Peut-être avais-tu oublié de boire ce jour-là, ou encore avais-tu bu une boisson de cette couleur. Certains médicaments et même les vitamines B peuvent changer la couleur de l'urine. Ça ne semble pas bien inquiétant à moins que cela ne se reproduise plusieurs fois. Bonne route! Salut ça fait quelque jour que je vais souvent au toilette. Je vais au moins 7 à 9 fois par jour au toilette. Je me demandait si c'est nor Marle. Ma couleur d'urine est normale et pas de douleur S.v.p rèpondez! Je suis inquiète! Bonjour Marle, Rien d'inquiétant s'il n'y a pas de douleur, de pression dans le bas ventre, de fièvre, de sang ou de filaments dans l'urine. Par contre, si le problème persiste, allez faire une analyse d'urine pour en être certaine. Bonjour ouplutot bonsoir Voilà j'ai eu il y a un mois de ca une infection uribaire cystite que j'ai pour commencer soigner seul avec du norfloxacine mais je me suis tt de même rendu chez le medecin au bout d'une semaine tant la douleur persistée. je suis passé a un autre antibiotique qui necessité 10 jour de prise et que j'ai pris 10 jr c'est seulement au 9eme jour que la douleur avait totalement disparu. Depuis maintenant deux semaine mon urine a une audeur trop forte même pour moi pourtant elle n'est pas concentré et je ne bois pas moin que 'habite même si il est vrai que je ne bois pas des litres. Ayant des antecedant de pyélonéphrite, cystite remontant a une 15aine d'année devrais je m'inquietais?. Bonjour Nancy, Seule une analyse d'urine pourra vous dire si l'infection est partie ou non. C'est très important aussi de boire beaucoup d'eau afin d'aider les reins à excréter les toxines. Bonne chance. bonjour cela fait quelques mois que j'urine jaune clair. au debut je me suis fait consulter et le medecin ma recommendé de faire l'uroculture.cet examen c'est averé negatif, alor le medecin ma di de boire suffisament d'eau.effectivement quand je bois beaucoup l'urine devient normal mais il suffit que je relache un peu et sa revient. je me demande si je vais continuer a boire toujours suffisament d'eau alors j'avais pas ce probleme avant.je me demande bien ce que je dois faire,est ce que cela ne me causera pas de probleme a long terme? c'est vrai que je ne ressent aucune douleur mais je m'inquiète des repercussions futures.merci! Anonyme du 3 novembre. Voyez la réponse donnée le 17 août. Bonne chance. Bonjour je voudrais savoir car cela fait plusieurs mois que j'ai ce probleme ‚ des fois sa me brules a la miction et des fois non. Couleur du transparent au jaune foncer avec petite odeur. Barre qui s'étend du nombril au bas du ventres. Le plus important et que des fois au début de la miction c'est comme du lait puis sa redeviens normal. Et quand sa m'arrive a la fin de la miction ( d'uriner blanc) la fois d'après sa me brule et sa ma déjà arriver que ce soit limite insupportable. J'ai fait voulut savoir a quoi vous penser? Déjà fait analyse d'urine et échographie négatif. Cordialement. Bonjour Anonyme du 27 novembre. Je ne suis pas médecin, je ne peux donc pas vous dire ce que vous avez, mais chose certaine, ce n'est pas normal. Même si vous avez déjà consulté, n'hésitez pas à le refaire. A-t-on vérifié au niveau d'une maladie transmise sexuellement ou de la candidose? Y a-t-il un lien entre un aliment, breuvage ou suppléments que vous prenez les jours où les symptômes apparaissent. Parfois, il faut jouer au détective afin de trouver la source du problème. Je serais d'ailleurs bien intéressée à en savoir la cause quand vous l'aurez trouvée. Bonne chance dans vos démarches. bonjour je suis opsede par la surveillance de mes urines que je trive parfois trouble en plus de la presence de filaments.je prend une bandelette urinaire que je trompe dans l'urine et ou bout d'une minute je la retire du liquide et je la laisse 2 minutes et trouve pas d'anomalie pas de leucocytes pas sang pas de nitrite.alors cest quoi ses filaments et a quoi est du cet aspect trouble. Anonyme du 5 février. Des filaments dans l'urine peuvent indiquer une infection. Le mieux est de consulter un médecin qui vous fera passer une analyse d'urine afin de détecter toute anomalie. MESSAGE À TOUS MES LECTEURS. Je reçois beaucoup de demandes concernant des inquiétudes par rapport à l'urine. Si vous avez des symptômes qui vous inquiètent, consulter rapidement un médecin, car une infection urinaire mal soignée peut eventuellement atteindre les reins. Ceci est sérieux et les symptômes doivent être pris en charge le plus tôt possible. Certaines maladies transmissibles sexuellement se manifestent aussi de façon semblable. Pour prévenir d'autres infections urinaires, vous pouvez mettre en pratique les conseils datés du 17 août 2012 (voir plus haut dans les messages). Bonjour Anonyme du 5 mars. une visite au médecin pour une analyse d'urine s'impose. Mieux vaut prévenir que guérir. Bonjour, Je me permets de vous contacter car j'évacue de l'urine jaune fluo. Je prends certes un médicament contenant de la vitamine B. Je suppose qu'il n'y a rien de mal à cela, mais j'ai quand même quelques picotements. je suis un peu inquiète. Donc, j'aimerais savoir ce que ça veut dire! Que se passe-t-il dans mon corps pour comprendre ces symptômes? Merci beaucoup! Bonjour Anonyme du 27 mars. En effet, la vitamine B pourrait en être responsable. Si les picotements continuent ou vous inquiète, voir le médecin pour une analyse d'urine. Assurez-vous de boire beaucoup d'eau aussi. 8 verres d'eau chaque jour! Bonjour, je m'apelle Julie, j'ai 19 ans, et en se moment, depuis 3 4 jours, j'ai des envie incontrolable de faire pipi, et quand j'i vais, sa me fait vraiment mal et je fais seulement 2 3 gouttes. Je bois environs 2L d'eau par jour et je mange des canneberges (baies), mais cela n'empêche pas que j'ai remarqué tout à l'heure que mon urine était vraiment trouble, tres odorante, et surtout tres tres foncée. Sa devient très alarmant, je ne sais pas trop quoi faire, j'ai discuter de mon problème sur plusieurs forum, on me dit que je suis peu etre enceinte, d'autre me disent que c'est une cystite ou encore meme une inflammation d'un nerf. J'espère sincèrement que ce n'est pas trop grave, car je n'est pas le temps d'avoir des soucis de santé. Le BAC arrive. Bonjour Julie, Ce n'est pas les forums que vous devriez consulter, mais plutôt un médecin. Vous avez des symptômes de cystite. Une simple analyse d'urine (pipi dans un contenant) saura détecter s'il y a une infection. Si c'est le cas, le médecin vous prescrira des antibiotiques. Bonne chance avec vos études! Bonsoir, J'urine normalement c'est à dire sans aucune douleur 4 à 5 fois par jour par contre j'ai les urines couleur vertes claires limites fluo depuis déjà deux semaines, j'ai pourtant augmenter mon apport en eau (1 à 2 litres), je n'est pas manger d'asperges durant ses deux semaines, je n'ai pas pris de vitamines ou de médicaments, et j'ai une alimentation plutôt saine. Je ne peux pas aller voir mon docteur pour une analyse cette semaine étant en déplacement mais je commence à m’inquiéter. En vous remerciant de vos conseils. Bonjour Aurélie, À part une analyse d'urine pour exclure l'infection, je peux difficilement vous conseiller autre chose. Comme vous ne semblez pas avoir d'autres symptômes, allez-y quand même dès que possible. Bonne chance! Bonjour, J'ai 15 ans et ça fait environ 4 mois que mon urine sent très mauvais mais jusqu'à maintenant elle etait normale, étant donne que je bois beaucoup d'eau. Ces derniers temps, je ressens de temps en temps des douleurs au niveau du bas du ventre, mais c'est rare. Une fois c'est a gauche, une autre a droite, et dernièrement j'ai eu mal vraiment intensément en bas du ventre au milieu.. Et surtout quand je m'assayait. Mais comme ça ne m'arrive que de temps en temps le soir, je ne sais pas si c'est problématique. Enfin bon, mais le pire, c'est que depuis 2 semaines, mon urine a une couleur jaune rouge en plus de l'odeur. Je ne sais pas si c'est lié, mais je ressent a long terme une sorte de jalonnement aussi. Pensez vous qu'il y a un problème? Ah oui et aussi, aujourd'hui j'ai bu plus de 2 litres d'eau dans la journée et mon urine etait exceptionnellement normale! Bonjour Anonyme du 18 avril, Tout changement de couleur ou d'odeur de l'urine doit être rapporté à un médecin qui fera faire une analyse d'urine. Certaines maladies transmissibles sexuellement peuvent aussi avoir des symptômes semblables. De plus, une infection non traitée peut causer des complications à long terme, alors n'attend pas et va au médecin immédiatement. Bonne chance.

perdre la bouee du ventresca clothing

Association des Malades des Vaisseaux du Foie. Navigation. Téléchargements. Le TIPS. De nombreux patients atteints de maladie des vaisseaux du foie nécessitent la pose d'un TIPS. Nous sommes également nombreux à nous interroger sur ce que recouvre cette intervention. L'AMVF a donc décidé de porter à votre connaissance les informations indispensables pour comprendre ce traitement. A notre demande, notre Conseil Scientifique, présidé par le PR. Dominique VALLA a adapté, au syndrome de Budd-Chiari, le document d'information générale sur le TIPS élaboré par le Dr J.M. Perarnau (CHRU de TOURS). L'équipe de l'AMVF. Le TIPS. SHUNT PORTO-CAVE INTRA-HEPATIQUE INFORMATION AUX PATIENTS atteints d'une maladie vasculaire du foie. Pour comprendre le traitement que nous allons vous proposer, il est nécessaire de connaître les mécanismes qui produisent les complications de votre maladie. Que se passe-t-il? - Le sang issu du gros intestin, de l'intestin grêle, de l'estomac et de la rate est acheminé jusqu'au foie par un ensemble de veines appelé système porte. Ce système finit en une grosse veine appelée veine porte. - La veine porte pénètre dans le foie, en se divisant en deux branches droite et gauche, puis en de multiples ramifications qui permettent de véhiculer le sang vers les cellules du foie afin qu'il y soit remanié. - En aval de ces cellules, de multiples ramifications récupèrent le sang pour le conduire à d'autres veines appelées veines hépatiques qui ramènent le sang vers la veine cave, le coeur et la circulation générale. Du fait de l'obstruction des veines hépatiques, le sang a beaucoup de difficultés à traverser le foie. Le sang reste propulsé par le coeur et les artères dans les veines abdominales. De ce fait, la pression dans la veine porte et ses branches augmente. Cette augmentation de pression est appelée hypertension portale. C'est cette augmentation de pression qui est responsable de complications dont vous avez pu souffrir. Pour aller plus loin sur la vascularisation de notre foie. Quelles sont les complications? - D'hémorragies digestives: Du fait de l'augmentation de la pression dans le système porte des connexions se forment avec les autres systèmes veineux restés à pression normale: celui de la veine cave supérieure ramenant le sang de la partie supérieure du corps, et celui de la veine cave inférieure, ramenant le sang de la partie inférieure du corps. Ces connexions se forment particulièrement au niveau des veines de l'estomac et de l'œsophage. Ces veines se dilatent et forment des varices semblables à celles des veines des jambes dont souffrent banalement de nombreuses personnes. Ces varices de l'estomac ou de l'oesophage peuvent se fissurer lorsque la pression est importante, et être responsables d'hémorragies digestives parfois graves. Les traitements habituels des varices de l'œsophage sont de deux types: les médicaments béta bloquants qui diminuent la pression dans les varices et la ligature des varices grâce à une endoscopie. Toutefois l'échec des médicaments béta bloquants et/ou des ligatures peuvent conduire à proposer un TIPS. - D'ascite: Les veines ne sont pas comme des tuyaux d'arrosage mais elles sont poreuses. Lorsque la pression augmente dans les veines du foie ou de l'abdomen, les globules sanguins restent emprisonnés dans les veines; en revanche, le liquide du sang peut transpirer au travers des parois des petits vaisseaux sanguins et se collecter dans l'abdomen qui va alors se gonfler d'eau: il s'agit de l'ascite. Comme nous venons de le voir, la cause de ces deux complications est en majeure partie la trop grande pression qui règne dans le système porte et le foie. Nous vous proposons de traiter radicalement cette augmentation de la pression portale par la réalisation d'une dérivation qui mettra en communication directe la veine porte qui entre dans le foie, et la veine cave inférieure qui draine le sang du foie. Cette dérivation permettra au sang de contourner librement l'obstacle que représente l'obstruction des veines hépatiques. Pour cela, une intervention radiologique (non chirurgicale) a été mise au point. On la nomme shunt porto-cave intra-hépatique, ou TIPS, acronyme de son appellation anglaise (Transjugular Intrahepatic Portosystemic Shunt) Cette technique a été mise au point en Europe grâce à la collaboration de deux centres, l'Hôpital Universitaire de Fribourg (Professeur RÖSSLE) et le C.H.R. de Metz (Docteur PERARNAU actuellement au CHRU de Tours). La technique: comment cela se passe? La pose d'un TIPS s'effectue sous anesthésie générale en salle de radiologie vasculaire. Un tube d'environ trois millimètres de diamètre est inséré dans votre veine jugulaire droite au niveau du cou. - A l'intérieur de ce tube muni d'une valve un autre tube plus long est glissé jusqu'à la veine cave inférieure, au niveau de l'abouchement des veines hépatiques (qui sont obstruées dans le syndrome de Budd-Chiari). - Au travers de ce tube, une longue aiguille est introduite. Aidé par un examen échographique, l'opérateur peut piquer dans la veine porte, au niveau de l'une de ces branches à l'intérieur du foie. - Une fois la ponction de cette branche de la veine porte réussie, un fil métallique est inséré dans la veine porte. Il va servir de guide. - Une radiographie avec injection d'iode permet de voir la veine porte. Des mesures de pression dans la veine porte et dans la veine cave sont effectuées. - Ensuite un ballonnet de 7mm est utilisé pour dilater le trajet de l'aiguille dans le foie entre la veine cave et la branche de la veine porte qui a été ponctionnée. Ce trajet est ensuite appareillé par des prothèses tubulaires en grillage métallique habillé ou non de Téflon appelées STENT qui permettent d'éviter que le tunnel créé par le ballon dans le foie ne s'effondre à la longue. Ce nouveau conduit sanguin permet de corriger l'excès de pression portale. Cette correction est vérifiée par une nouvelle mesure de pression. - Le diamètre du STENT est adapté de manière à ce que la pression dans la veine porte dépasse de moins de 10mm de mercure la pression dans la veine cave. Pendant la procédure un antibiotique est administré pour éviter tout risque d'infection. Un médicament inhibant la coagulation du sang (de l'HEPARINE) est également injecté au cours de la procédure pour éviter tout risque de formation d'un caillot dans le STENT qui vient d'être inséré dans le foie. - Enfin, un médicament pour uriner (LASILIX) est fréquemment utilisé pour diminuer dans les veines et dans le cœur la pression qui peut s'élever une fois le TIPS ouvert: en effet l'ouverture du TIPS va ramener dans la circulation générale tout le sang qui était coincé sous le foie. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle lors des examens préparatoires nous examinons attentivement votre cœur (échographie cardiaque, électrocardiogramme) vos capacités de coagulation (prises de sang) et la situation locale (échographie-doppler: c'est à dire mesure des flux de sang dans les vaisseaux par une méthode d'échographie). Toutes ces mesures nécessitent environ 48 heures d'hospitalisation avant le geste. Pendant ces 48 heures vous rencontrez également un médecin anesthésiste qui va s'assurer qu'une anesthésie est possible. Après l'intervention vous serez peut être conduit en unité de soins intensifs pour la surveillance. Un appareil mesurera régulièrement votre pouls, votre tension, l'oxygène dans votre sang ainsi que la quantité d'urine émise. Vous recevrez de l'eau et des médicaments (anticoagulants, antibiotiques) par perfusion d'une veine du bras. Un examen par échographie-doppler sera effectué dans les jours qui suivent le TIPS afin d'évaluer son fonctionnement. Votre sortie sera possible si, après quelques jours, les résultats sont satisfaisants. Un suivi sera effectué tous les trois mois pendant les deux premières années, puis ensuite tous les six mois. En cas de mauvais fonctionnement du TIPS constaté lors de l'un de ces contrôle une procédure de dilatation peut-être décidée. Ce geste simple n'a jamais occasionné de complication. Il nécessite une anesthésie d'un quart d'heure à une demi-heure pendant laquelle on réalise soit une simple redilatation au ballon de votre TIPS soit la pose d'une nouvelle prothèse. Dans ce cas, la surveillance à l'hôpital est beaucoup plus courte que lors de la procédure initiale. Quelles sont les possibles complications de ce geste? Il faut distinguer les complications pouvant survenir au cours du geste ou dans ses suites immédiates, des complications à long terme. COMPLICATIONS AU COURS DU GESTE: Les complications de la méthode sont rares dans une équipe ayant une grande expérience. Toutefois il peut se produire: -Comme vous le savez nous passons par la veine jugulaire droite pour atteindre les veines du foie. La ponction de cette veine peut être source de complications telles qu’hématome plus ou moins important ou la ponction accidentelle de l’artère carotide qui se trouve être à côté et dans ce cas l’hématome peut être plus important ou justifier d’un geste chirurgical visant à fermer le point d’entrée. - L'impossibilité à atteindre une branche de la veine porte ou à la pénétrer avec l'aiguille conduisant à l’échec de la procédure. - Une obstruction par caillotage immédiat ou rapide du trajet (tunnel) créé dans le foie. Elle est en général reconnue dès le contrôle du lendemain, et traitée immédiatement par une manœuvre de dilatation ou par une dissolution du caillot au moyen d'un médicament appelé thrombolytique. - Un hématome dans le foie lorsque la ponction par l'aiguille lors de la création du trajet rencontre une petite artère. - Enfin, au cours de l'intervention, un conduit biliaire peut-être touché ou être mis en communication avec un vaisseau sanguin ce qui a pour effet de créer ce que l'on appelle une hémobilie (sang dans la bile). Cette hémobilie est en général sans conséquence toutefois elle peut expliquer un épisode de jaunisse, de douleurs du côté droit. Elle s'arrange en général toute seule après l'arrêt des médicaments visant à fluidifier le sang. Parfois une désobstruction des voies biliaires au moyen d’une endoscopie de l’estomac et du duodénum (où s’abouche le conduit biliaire principal) est nécessaire, mais quelque fois cette complication peut conduire à une reprise radiologique ou une opération chirurgicale. - Une autre complication peut-être la survenue dans les suites immédiates d’une insuffisance hépatique aiguë heureusement rare (0,5%) qui peut nous obliger à refermer le shunt.(source Centre de Réference ) Dans tous les cas de complication vous serez informé de la nature de la complication, de ses conséquences, et de la réalisation éventuelle de gestes complémentaires. COMPLICATIONS A PLUS LONG TERME. Elles peuvent être: - L'obstruction du TIPS: pour des raisons qui nous échappent souvent, un rétrécissement peut se produire à n'importe quel niveau du TIPS. Son fonctionnement en est évidemment perturbé mais l'échographie ou la mesure des pressions sanguines dans le TIPS permettent habituellement de s'en apercevoir avant que ne reviennent des symptômes. Cette anomalie est dépistée par les échographies régulières et peut conduire en cas de rétrécissement suffisamment important à la décision d'une procédure de dilatation (cf. ci-dessus). - L'encéphalopathie hépatique. Elle résulte de la non absorption immédiate par le foie des substances produites par l'intestin (en particulier l'ammoniaque) en raison de la présence du TIPS. De ce fait des substances, qui ne parviennent normalement qu'en quantités infimes au cerveau, y arrivent en quantités conséquentes. Pour des raisons qui nous échappent, et de façon imprévisible, certaines personnes ne supportent pas la quantité accrue de ces substances. Des troubles peuvent alors apparaître. Ce sont au début de simples trous de mémoire, des difficultés à s'endormir accompagnées d'une somnolence le jour, d'une inversion du rythme du sommeil, ainsi que des tremblements. Lorsque ces troubles sont plus sévères, ils consistent en une difficulté à reconnaître la date ou le lieu. Lorsque ces troubles sont encore plus graves, un endormissement excessif, voire un sommeil profond anormal (coma) peuvent survenir. A la fin de ces épisodes, le fonctionnement du cerveau, redevient complètement normal car le cerveau n'est pas lésé. Des épisodes aigus, c'est à dire d'une durée de 24 à 48 heures, peuvent se voir principalement pendant la première année après la pose du TIPS. Ce n'est que chez environ 8 % des patients que ce type de manifestation peut devenir chronique et nous conduire à proposer soit de rétrécir le TIPS soit de l'obstruer définitivement. Source: Centre de réference des Maladies des Vaisseaux du foie.

regime dukan 1 semaine à

Symptômes du cancer du foie. Il est possible que le cancer du foie ne cause aucun signe ni symptôme aux premiers stades de la maladie. Le foie est un organe volumineux qui peut fonctionner normalement même s’il renferme une grosse tumeur. Les signes et les symptômes apparaissent lorsque la tumeur croît et provoque des changements dans le corps, par exemple si elle obstrue les canaux biliaires. D’autres affections médicales dont la cirrhose (cicatrisation du foie) peuvent causer les mêmes symptômes que le cancer du foie. Consultez votre médecin si vous éprouvez ces signes et symptômes: douleur à l’abdomen, laquelle peut irradier jusqu’à l’épaule droite bosse ou masse sous les côtes nausées vomissements perte d’appétit sensation de plénitude après un repas léger (appelée satiété précoce) diarrhée constipation perte de poids enflure de l’abdomen causée par une accumulation de liquide (appelée ascite maligne) enflure des pieds et des jambes causée par une accumulation de liquide (appelée œdème) fatigue faiblesse sensation générale d’inconfort ou de maladie (appelée malaise) L’ encéphalopathie hépatique survient lorsque le foie ne fonctionne pas correctement et que des déchets s’accumulent dans le sang. Cela peut occasionner les symptômes suivants: haleine ayant une odeur sucrée ou de moisi confusion perte de mémoire somnolence changement de la personnalité ou de l’humeur nervosité et anxiété troubles de l’élocution (difficulté à articuler) changement des habitudes de sommeil tremblements ou difficulté à maîtriser le mouvement des mains et des bras coma. L’ hypertension portale désigne une augmentation de la pression sanguine dans la veine porte (la veine principale qui achemine le sang au foie). Cela peut se produire lorsqu’une tumeur hépatique bloque la circulation du sang dans cette veine, ou encore en présence de cirrhose (cicatrisation du foie). L’augmentation de la pression sanguine entraîne la formation de grosses veines (appelées varices) dans l’estomac et l’œsophage afin de permettre au sang de contourner le blocage. Les varices sont très fragiles et peuvent facilement saigner. Les symptômes de l’hypertension portale comprennent: bosse du côté gauche de l’abdomen (causée par une enflure de la rate) accumulation de liquide dans l’abdomen (appelée ascite) essoufflement (causé par une accumulation de liquide autour des poumons, appelée épanchement pleural) sang dans les selles, leur donnant une apparence noire et goudronneuse vomissements de sang.

Maladie foie. Vous êtes salarié dans le secteur privé ou chef d'entreprise: vous pouvez nous aider! Les entreprises sont redevables chaque année de la taxe d'apprentissage. L'AMFE travaille avec des chercheurs habilités à la recevoir. Nous invitons les entreprises à dédier leur taxe d'apprentissage pour la formation des pédiatres impliqués dans la prise en charge d'enfants atteints de maladies rares du foie. La journée jaune devient le Mois Jaune en 2018. Forte de son succès, nous avons décidé de faire évoluer la Journée Jaune en mois Jaune pour l'année 2018. Un mois entier dédié aux maladies du foie des enfants et de solidarité. Bonne Année 2018. Toute l'équipe de l'AMFE vous présente ses meilleurs voeux pour cette nouvelle année. Le Noël de l'amfe. Merci à Mattel, Moulin Roty et Les Jouets français! Et merci à vous! Les dépanneurs au grand cœur: record battu! Des centaines de camions de dépannage mobilisés pour l'amfe.