cmt perdre du poids en dormant


Douleur foie. Comment poser un patch? Notre conseil.

la meilleure plante pour maigrir toto

Le spectaculaire nettoyage du foie! Le foie, l’organe essentiel de la désintoxication! Le foie est la glande la plus importante et la plus volumineuse de l’organisme. Il est situé dans la partie supérieure droite de l’abdomen. Impliqué dans les actions et réactions qui se succèdent dans les cellules et les tissus, il assure trois fonctions vitales: Une fonction d’ épuration en assurant la dégradation de nombreuses substances toxiques (azote), y compris les médicaments, les drogues, l’alcool. Une fonction de synthèse en fabriquant des protéines (albumine et facteurs de coagulation). Une fonction de stockage en stockant la bile et les nutriments apportés par le sang (il les transforme ensuite en molécules plus complexes). De plus, il fait des réserves de vitamines et de sucre pour apporter au corps l’énergie nécessaire en cas de besoin. C’est le principal organe dans le corps qui traite les toxines. Son action directe se traduit par une diminution du taux de transaminases (enzymes en concentration anormalement élevée lors de l’inflammation ou de lésions du foie). L’importance du cancer du foie dans un cancer du sein. Vos traitements pour le cancer du sein affectent généralement le fonctionnement de votre foie. Que ça soit la chimiothérapie, le tamoxifène (une thérapie hormonale), ou encore l’Ado-trastuzumab emtansine, (un conjugué anticorps – médicament), un grand nombre de toxines se retrouvent dans le foie. Il faut IMPERATIVEMENT le détoxiner et le purifier. Par ailleurs, les tumeurs malignes peuvent envahir les tissus voisins. Des cellules cancéreuses s’échappent alors de la tumeur primaire et partent coloniser une autre région du corps, pour y former une nouvelle tumeur appelée tumeur secondaire ou métastase. Les organes les plus communs où se développent des métastases sont les os, le foie, les poumons et le cerveau. La méthode de nettoyage du foie. La préparation. Il faut se prévoir un temps de parfaite disponibilité pour cela, week-end ou vacances de préférence. De plus, il est bon d’avoir bien vidangé ses intestins durant les jours précédents la cure. La prise de chlorure de magnésium vous y aidera. Les 4 à 5 jours précédant le grand nettoyage, boire quotidiennement un litre de jus de pommes (bio) tout au long de la journée. Il faut boire beaucoup d’eau et manger le plus légèrement possible, et le moins de protéines animales si vous y arrivez. L’idéal durant la semaine précédant ce nettoyage est un régime végétarien pour commencer à mettre le corps au repos. Le jour du nettoyage il convient de complètement cesser de s’alimenter à partir de 14 heures. Le déroulement de la cure – (Chaque étape doit être bien respectée). 4 cuillerées à soupe de Sels d’Epsom 1 à 2 pamplemousses frais et biologiques (équivalent à 150-200 ml de jus de fruit) 125 ml d’huile d’olive Teinture de brou de noix (20 à 30 gouttes) 8 à 10 gélules d’ornithine (somnifère naturel) 1 grande passoire. Étant donné que la cure provoque une forte diarrhée, un accès « inconditionnel » aux toilettes est à prévoir… A partir de 14 heures, après un petit-déjeuner léger et un déjeuner très léger sans AUCUNE matière grasse, il convient de ne plus absorber de nourriture solide ou liquide. Mettre 4 cuillères à soupe de Sels d’Epsom* dans 75 cl d’eau (correspond à ½ bouteille de 1,5 litre). * Les Sels d’Epsom (aussi appelés Sulfate de Magnésium ) sont en vente en pharmacie, chez Aroma Zone ou sur internet. Répartir cette préparation en 4 portions égales. Si l’on craint le goût on peut les mettre au réfrigérateur, car le froid endort les papilles gustatives…, mais, à dire vrai, cela n’est pas non plus indispensable, car il y a des mixtures bien plus difficiles à avaler que cela! Les Sels d’Epsom ont pour effet de provoquer l’ouverture des différents sphincters des canaux biliaires, ce qui prévient toute douleur lors de l’expulsion des calculs. C’est presque comme une opération chirurgicale mais sans anesthésie, ni bistouri, ni plaie, ni sang, ni cicatrice et avec en bonus un état général restauré et revivifié. Bref que du bénéfice! À 18 heures. Boire la première des 4 portions de cette préparation. Éventuellement, si l’on a trouvé cela particulièrement désagréable, se rincer la bouche après, mais cela n’est pas indispensable. Le cas échéant, sortir les pamplemousses du réfrigérateur. À 20 heures. Boire la deuxième portion de Sels d’Epsom. La réaction de chacun est, bien sûr, différente, mais il est déjà possible d’avoir besoin d’évacuer dans les deux heures qui suivent… À 21h45. Verser les 125 ml d’huile d’olive dans un pot. Rincer les pamplemousses à l’eau chaude et les presser pour en extraire le jus. Il faut entre 125 ml et 200 ml de jus. Ajouter le jus fraîchement pressé à l’huile d’olive. Ajouter aussi la teinture de brou de noix. Fermer le couvercle du pot et secouer vigoureusement pour tout mélanger. À 22 heures. Avaler le mélange huile d’olive + jus de pamplemousse + teinture de brou de noix. Avaler en même temps les gélules d’ornithine (somnifère naturel) pour tuer les parasites venant du foie. L’avalement doit impérativement se faire DEBOUT. Ce mélange s’avale très bien. Le jus de pamplemousse a pour effet de scinder les molécules grasses de l’huile d’olive, ce qui donne une texture très liquide au mélange. Le goût du pamplemousse prime sur celui de l’huile d’olive. Plus vite c’est bu, mieux c’est! Moins de cinq minutes est bien; pour un résultat optimum ne pas dépasser le quart d’heure. Ensuite, se coucher tout de suite pour une bonne nuit de sommeil, sur le côté droit (où est situé le foie), ou bien sur le dos, la tête sur l’oreiller, complètement immobile pendant au moins vingt minutes, dans le silence. Il est bon de se représenter son foie en train de se nettoyer, tandis que l’on se laisse agréablement aller à un bienfaisant sommeil. Les calculs ou pierres – les «petits pois verts» – vont se dégager des canaux biliaires pour ensuite s’acheminer vers les intestins. Le lendemain matin, au réveil, mais pas avant 6 heures, prendre la troisième dose de Sels d’Epsom. En cas de besoin d’aller « vidanger », il convient d’utiliser la grande passoire comme filtre, afin d’y récupérer les fameux «petits pois verts», car ce sont eux qui seront la preuve, le signe tangible, de l’utilité et de l’efficacité de la cure. Deux heures après la première prise matinale, prendre la quatrième et dernière dose de Sels d’Epsom, ce, après quoi, si l’on en ressent le besoin, il peut être bienvenu de se recoucher… Encore deux heures plus tard, il est possible de recommencer à manger. Il est bon de commencer par un jus de fruit, de préférence frais. Une demi-heure plus tard, il est possible de reprendre son alimentation régulière normale, mais après cela, il convient naturellement de manger légèrement. Déjà, il est possible de se sentir nettement mieux. Les calculs évacués, du fait de leur haute teneur en cholestérol, flottent souvent. Leur couleur varie de l’ocre au vert pois. Plus ils contiennent de bile et plus ils tirent sur le vert pois. Leur texture est variable: plus ils sont anciens plus ils sont durs; plus ils sont récents plus ils sont mous. Il arrive aussi que les canaux biliaires contiennent des cristaux de cholestérol pas encore transformés en pierres et qui flottent à la surface de l’eau sous l’aspect de paillettes de couleur ocre. Les calculs sont poreux et remplis de toxines accumulées. Bien conduite en fonction des recommandations des spécialistes, cette cure est quasi-totalement dépourvue de risques (attention, toutefois, bien que rarissime, à une éventuelle allergie aux Sels d’Epsom! Faire le test du creux du bras). Pour un nettoyage plus en profondeur, il est bon de répéter la cure encore deux ou trois semaines ou même quelques mois plus tard… Il est fréquent que de nouveaux calculs se trouvent ainsi libérés… environ 200 à 500, voire des milliers, peuvent être ainsi expulsés! Ceci confirme vraisemblablement les effets déjà positifs de la première cure. Il est probable qu’un troisième nettoyage confirmera la tendance… Naturellement, pour que le bien-être associé à la cure perdure, il est souhaitable de manger moins et mieux, d’opter le plus possible pour une nourriture végétale, de bien mâcher («Buvez vos aliments!», disait Gandhi) et de boire beaucoup entre les repas… Pensez-y: toute détoxification du corps entraîne inévitablement une désintoxication psychologique!

cmt perdre du poids en dormant

Paracétamol. Molécule (médicament) analgésique et fébrifuge, utilisée en cas de douleur et/ou de fièvre, se présente souvent sous forme de comprimé ou comprimé effervescent. Noms de la molécule Paracétamol, paracetamolum (PhEur), acétaminophène (nom en général donné au Canada), acetaminophen (nom anglais utilisé aux Etats-Unis). Formule chimique. Formule chimique du principe actif paracétamol. Dosage et posologie. Dosage: Pour adulte les dosages utilisés en vente libre, c’est-à-dire sans ordonnance (OTC), sont en général au dosage de 500 mg. Sur ordonnance, en tout cas en Suisse, il existe des dosages de 1’000 mg (1gr) prescrit par exemple lors de douleurs aiguës (arthrose, arthrite) ou chroniques (arthrose). La dose maximale quotidienne pour un adulte (sans contre-indication) est de 4’000 mg (4gr). Attention à ne pas dépasser cette dose (lire sous intoxication en bas de page). Posologie: En général le paracétamol se prend pour un adulte chaque 4 heures au dosage de 500 mg (en prescription sans ordonnance). En fonction de chaque personne et de l’indication, la posologie peut varier. Demandez conseil à votre spécialiste. Effets – indications. Effets: – Analgésique (contre la douleur) et fébrifuge grâce à un blocage des COX (cyclooxygénase), plus particulièrement de la COX 3. L’effet anti-inflammatoire du paracétamol est très faible voire inexistant. Le paracétamol agit en général pendant 4 heures, certaines sources parlent de 4 à 6 heures. Le temps de demi-vie du paracétamol est compris entre 2 et 3 heures, soit un temps court. Le paracétamol est en très grande partie métabolisé dans le foie (lire aussi ci-dessous sous Remarques et Effets secondaires à propos du lien entre le foie et le paracétamol). Indications: – Douleurs: *mal de dos et lombalgie, °arthrose, grippe, refroidissement, dysménorrhée, otite, mal de dent, affections rhumatismales diverses. – Fièvre *Selon une étude australienne publiée en juillet 2014 dans la revue scientifique de référence The Lancet, la prise de paracétamol contre une lombalgie aiguë ne serait pas plus efficace qu’un placebo. °Selon une vaste méta-analyse (étude d’études) publiée en mars 2016 dans la revue médicale britannique The Lancet portant sur l’analyse des données de plus de 58’000 patients souffrant d’arthrose, le paracétamol s’est montré inefficace au sens clinique du terme pour réduire les douleurs ou augmenter les fonctions physiques chez des patients souffrant d’arthrose du genou ou de la hanche. Effets secondaires – contre-indication – interactions. Information ci-dessous à titre purement indicatif et en résumé, pour les indications complètes veuillez lire la notice d’emballage lors de l’achat d’un médicament à base de paracétamol. Effets secondaires: hypersensibilité au paracétamol ou allergie au paracétamol (par ex. une allergie au niveau de la peau ou de l’asthme (rare)), nécrolyse, problèmes au niveau sanguin, complications gastro-intestinales, nécrose hépatique (surtout lors de surdosage), nécrose tubulaire, complications rénales. Une prise de 500 mg de paracétamol chaque jour chez la femme et sur plusieurs mois pourrait faire augmenter la tension, c’est-à-dire mener à de l’hypertension (voir ci-dessous) Pour plus d’informations veuillez lire la notice d’emballage du médicament. Lire aussi la rubrique sur la Grossesse ci-dessous. Contre-indication: problème au niveau du foie (maladie héréditaire du foie, consommation trop importante d’alcool), hépatite, problème rénal, asthme (rare), etc. Pour plus d’informations veuillez lire la notice d’emballage du médicament. Interactions: alcool, isoniazide, fluidifiants sanguins (le paracétamol peut augmenter leur efficacité), etc. Pour plus d’informations veuillez lire la notice d’emballage du médicament. Prise de paracétamol lors de grossesse et d’allaitement. Grossesse: c omme pour tous les médicaments, lors de grossesse il n’est pas conseillé de prendre des médicaments sauf autorisation de votre médecin ou pharmacien. Dans ce cas demandez conseil à un spécialiste et lisez la notice d’emballage. Des études ont montré que la prise de paracétamol pendant la grossesse menait à une diminution du QI et des problèmes de communication accrus chez les enfants nés de mères qui ont utilisé du paracétamol, surtout en quantité importante, pendant la grossesse. Une étude publiée début 2018 dans le journal scientifique European Psychiatry (DOI: 10.1016/j.eurpsy.2017.10.007) a montré que la prise de paracétamol pendant la grossesse était associée à un retard du langage chez les filles. Dans le détail, cette étude réalisée par l’Ecole de Médecine Icahn de l’hôpital Mount Sinai à New York a montré que les filles nées de mères plus exposées – celles qui ont pris du paracétamol plus de six fois en début de grossesse – étaient près de 6 fois plus à risque d’avoir un retard de langage que les filles de mères qui ne prenaient pas du paracétamol. Lire davantage sur cette étude. Allaitement: le paracétamol passerait, selon des études, en très petites quantités dans le lait maternel. Toutefois, il est permis d’allaiter. Demandez conseil à votre pharmacien ou médecin. Noms de marque originale et génériques. A. En Suisse: En préparation simple (notre photo) Médicament original paracétamol: *Panadol®, en comprimé et autres formes galéniques [dosage en vente libre pour adulte en pharmacie: 500 mg et autres dosages] En Suisse, le Panadol® était le premier médicament enregistré à base de paracétamol. L’enregistrement date de l’année 1959 (selon le site suisse de référence sur les médicaments pharmawiki.ch). Médicaments génériques (ordre alphabétique) du paracétamol: *Acetalgin® en comprimé et autres formes galéniques [dosage en vente libre pour adulte en pharmacie: 500 mg et autres dosages] *Becetamol®, en comprimé à sucer [dosage en vente libre pour adulte en pharmacie: 500 mg en dosage enfant à 250 mg] *Dafalgan® en comprimé, comprimé effervescent, suppositoire et autres formes galéniques [dosage en vente libre pour adulte en pharmacie: 500 mg et autres dosages] * Paracétamol Mepha® en comprimé, dosages de 500 mg et 1000 mg. * Paracétamol Sandoz® en comprimé, dosages de 500 mg et 1000 mg. En préparation composée (avec d’autres molécules) On peut trouver du paracétamol dans de nombreuses autres préparations dites composées, par exemple en association avec de la caféine, des molécules antitussives (dextrométorphane, codéine), médicaments contre le rhume, grippe ou refroidissement (décongestionnant, vitamine C) ou encore contre la douleur avec du tramadol. Demandez conseil à votre pharmacien qui vous recommandera volontiers un de ces médicaments. * Attention: les médicaments mentionnés ci-dessus ne se veulent pas représentatifs de l’ensemble des remèdes existants, il s’agit d’un listing en aucun cas exhaustif et à titre purement indicatif. Pour les médicaments, veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à votre spécialiste. B. En France: En préparation simple (sans autres molécules) Doliprane® 500 mg, Efferlgan®, Dafalgan®, etc. C. Aux Etats-Unis, Brésil, etc. En préparation simple vendu sous le nom de marque Tylenol®, c’est la marque la plus célèbre à base de paracétamol aux Etats-Unis. Il existe bien sûr aussi des génériques du paracétamol (le brevet étant tombé dans le domaine publique depuis des années). Sous quelle forme (formes galéniques)? En vente en pharmacie (OTC) ou sur prescription médical (Rx) sous forme de comprimé, gélule (capsule), comprimé effervescent, gouttes, comprimé à sucer, suppositoire, sirop, solution pour injection, etc. Remarques. – Les femmes prenant la pilule ont tendance à présenter une durée d’action plus courte du paracétamol que d’autres femmes ne prenant pas la pilule, en effet la pilule favorise la dégradation (catabolisme) du paracétamol. C’est pourquoi chez les femmes prenant la pilule le paracétamol peut se montrer moins efficace (en tout cas sur la durée). – Les médicaments à base de paracétamol sont les plus vendus de Suisse dans les préparations OTC (en vente sans ordonnance). Il s’agit d’une molécule très efficace pour les indications mentionnées. – Le paracétamol est le médicament anti-douleur le plus vendu dans le monde, rien qu’en France près de 500 millions de boîtes de ce médicament ont été vendues en 2012. – Une étude britannique publiée début 2015 par des chercheurs dirigés par le Pr Philip Conaghan de l’hôpital de Leeds ont montré un taux de mortalité accru pouvant atteindre jusqu’à 63% chez les patients consommant de manière répétée des doses importantes de paracétamol (3 g par jour). L’étude montre que quand on dépasse 3 grammes par jour pendant deux semaines ou plus on commence à rentrer dans une zone à risque plus élevé. La prise régulière de paracétamol augmente également le risque de maladies cardiovasculaires, d’hémorragies digestives et de problèmes rénaux, selon les résultats de l’étude. Cette étude a été publiée dans la revue britannique Annals of The Rheumatic Diseases qui dépend du groupe British Medical Journal (BMJ). Toutefois, selon les chercheurs l’étude ne remet pas en cause les qualités du paracétamol qui reste un médicament très utile pour la douleur et la fièvre et qui présente moins d’effets secondaires que l’aspirine ou les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l’ibuprofène. – Attention à ne pas prendre de paracétamol lors de problèmes hépatiques (foie) et lors d’alcoolisme. – En novembre 2011 une étude parue à Edinburgh (Ecosse) a montré que la prise sur plusieurs mois ou années d’une dose de paracétamol supérieure à 4 gr par jour pouvait mener à de très sérieux problèmes hépatiques (destruction du foie qui nécessite ensuite souvent une transplantation du foie). Il faut donc veiller à toujours respecter le dosage maximal quotidien de paracétamol. – Surdosage de paracétamol – Intoxication au paracétamol: Eviter tout surdosage avec le paracétamol, dans ce dernier cas il faut immédiatement consulter un médecin qui, le cas échéant, prescrira entre autres l’antidote du paracétamol, soit la N-actéylcystéine (un principe actif utilisé habituellement contre la toux grasse) par voie parentérale. Des chercheurs anglais du King’s College Hospital de Londres recommandent de toujours interner en milieux hospitalier pendant quelques jours tout patient avec une suspicion d’intoxication au paracétamol, selon un communiqué lors d’un congrès à Londres en avril 2014. On estime qu’une consommation de 3 gr par jour de paracétamol chez un adulte sans contre-indication est sûr. En Suisse certains médecins prescrivent jusqu’à 4 gr de paracétamol par 24 heures, par ex. en cas d’arthrose. A 4 gr par jour la plupart des scientifiques pensent qu’il n’y aurait pas de risques pour la santé et notamment hépatiques, mais attention à ne pas dépasser la dose de 4 gr par jour. – Selon l’ONG Pro Publica, aux Etats-Unis le paracétamol provoque environ 150 morts par an (selon des données de 2001 à 2010) suite à une intoxication à cette substance, la plupart du temps à cause d’un surdosage. Une étude parue en 2014 dans la version online de la revue spécialisée Expert Review of Clinical Pharmacology a montré que l’intoxication (surdosage) au paracétamol menait à environ 80’000 personnes aux urgences par année et 30’000 devaient être hospitalisées. – Le chardon-Marie est une plante qui peut permettre de prévenir (dans une certaine mesure) une intoxication du foie lors d’un traitement prolongé à base de paracétamol. – Remise en question de l’efficacité du paracétamol contre l’arthrose Selon une vaste méta-analyse (étude d’études) publiée en mars 2016 dans la revue médicale britannique The Lancet portant sur l’analyse des données de plus de 58’000 patients souffrant d’arthrose, le paracétamol s’est montré inefficace au sens clinique du terme pour réduire les douleurs ou augmenter les fonctions physiques chez des patients souffrant d’arthrose du genou ou de la hanche. Dans un communiqué de presse, les scientifiques déconseillent l’utilisation du paracétamol pour lutter contre la douleur en cas d’arthrose. Sur une courte période, ce travail de recherche a montré que le médicament le plus efficace pour soulager la douleur était le diclofénac avec une prise de 150mg/jour. Une utilisation à long terme du diclofénac et d’autres anti-inflammatoires non stéroïdien est en général déconseillée par les médecins, à cause du risque plus élevé de souffrir de troubles cardiaques (infarctus du myocarde par ex.), d’AVC ou d’ulcères. Signes d’une intoxication au paracétamol. – Douleurs abdominales, saignements, nausées, hypoglycémie (chute du taux de sucre dans le sang), acidité sanguine.

comment perdre efficacement du poids chiche in english

La chimio pour guérir du cancer? Trois médecins sur quatre refuseraient la chimio pour eux-mêmes! C’est ce que révèle une enquête récente: 75% des médecins refuseraient toute chimio en cas de cancer en raison de son inefficacité sur la maladie et de ses effets dévastateurs sur la totalité de l’organisme humain. Ce chiffre est assez consternant! Il me fait penser dans un autre registre à Bayrou qui incite à acheter Français mais roule en Audi! Dressons un état des lieux sur la chimio et sa faculté de guérir du cancer. Déclarations chocs sur la chimio. Michel Dogna publie dans la newsletter d’Alternative Santé, relayée par Jacques que je remercie pour ce partage, quelques unes des déclarations (parues dans des ouvrages ou revues scientifiques) les plus frappantes, sur la chimio et sa capacité à guérir du cancer. Ils meurent à cause de la chimio pas du cancer: On se porte mieux sans chimio: Le Dr Hardin Jones, conférencier à l’université de Californie, après avoir analysé pendant plusieurs décennies les statistiques de survie au cancer, est parvenu à cette conclusion qui n’a jamais été réfutée: La chimio est souvent en échec pour guérir du cancer: La chimio ne prolonge pas la vie: La chimio est généralement inefficace: Le docteur Ulrich Abel, un épidémiologiste allemand, a étudié et analysé de manière exhaustive les principales études et expérimentations cliniques effectuées sur la chimiothérapie. Il maintient qu’au moins 80% des chimiothérapies administrées dans le monde sont sans valeur. Une nouvelle ère pour la chimio? M.Dogna: « L’institution médicale n’ignore pas les critiques que l’on peut faire à la chimiothérapie, alors, un plan B a été mis en œuvre depuis 2010: » La cancérologie personnalisée «. Un nouveau grand espoir! De quoi s’agit-il? On va étudier les cancers selon des caractéristiques biomoléculaires, et l’on va procéder à des classifications – comme pour les groupes sanguins – et puis l’on va concocter des groupes de médicaments dits « personnalisés », en génie génétique, qui seront ensuite utilisés en fonction de chaque type de cancer. » Les nouvelles chimios: un leurre? Selon le professeur Jacques Lacaze, éminent cancérologue, nous sommes repartis pour 100 ans dans ce nouveau mirage avec à la clé une nouvelle manne financière pour l’industrie pharmaceutique, aux dépens des malades (et des contribuables).Le professeur Jacques Lacaze préconise plutôt la priorité absolue de la prévention… Le professeur Lacaze déclare en particulier: La chimio, des enjeux financiers énormes: La chimio, mon avis totalement impartial: Vous qui me lisez peut-être régulièrement, vous savez ce que j’en pense. La chimio soigne mais seul le patient guérit. Quand on poursuit la pensée unique, on arrive à ce genre de résultats. Je pense aussi que la chimio diminue considérablement la force du sytème immunitaire. Or, c’est lui qui peut vous sauver. Donc, si on en prend, il ne faut pas en abuser et rebooster parallèlement son immunité. Je ne suis pas persuadé que tous les traitements sont aussi inefficaces que ces médecins veulent bien le dire. N’est inefficace qu’un traitement pris sans avoir cherché à comprendre pourquoi on est tombé malade. Dans cet article, j’explique pourquoi j’ai accepté un protocole de chimiothérapie, et vous verrez même que je l’espérais tellement je souffrais! On parle d’enjeux financiers. je ne les nie pas. Mais quand on est médecin reconnu, affirmer à coups de grandes déclarations que la chimio ne sert à rien, ça fait vendre du papier aussi! De la mesure, de l’ouverture, de la prudence en toute chose, voilà mon opinion. Qu’en pensez-vous? Si vous aviez le cancer (imaginez pas trop longtemps, vous connaissez la loi de l’attraction!) est-ce que vous accepteriez de la chimio? Téléchargez gratuitement l’introduction du livre "Merci, mon cancer!" et recevez en cadeau 3 e-books! Mots-clés recherchés: Merci d'avoir lu cet article d'un chercheur free-lance sur le cancer. Au plaisir de lire vos commentaires, Daniel. 58 commentaires pour La chimio pour guérir du cancer? comme tu dis, j’aime pas trop imaginer ce genre de choses … Je penche plutôt pour ton avis sur les médecins, souvent un avis polémique leur permet de vendre du papier, de se faire connaître, etc… j’avais entendu parler des nanotechnologies qui permettraient de véhiculer le combiné chimio en très petite quantité directement sur les cellules atteintes.? Tu sais où ça en est? Le plus efficace, j’en suis intimement convaincu, est la volonté de la personne de guérir, en recherchant l’origine et en acceptant, puis en supprimant le problème à la source profonde du mal. Bien sûr, plus facile à dire qu’à faire. C’est génial de témoigner comme tu le fais car je suis certain que cela redonne espoir à beaucoup de gens. Brille de Lumière mon frère Phil Philippe a écrit récemment…Gagnez du temps quand vous en perdez! Salut mon frère Phil, tu me donnes une idée d’article! On en est encore au stade de l’expérimentation sur ces pauvres souris! Pour l’instant, seule une vingtaine de patients atteints de cancer généralisé ont bénéficié des nanotechnologies et une majorité d’entre eux ont vu leur cancer se stabiliser ou régresser. Bonsoir Daniel qui brille! Eh bien cette question, si j’avais le cancer (et même c’est possible que j’en aie un? sans le savoir encore?), je me dirigerais avec passion et espoir vers toutes sortes de thérapies alternatives, mais la chimio…hors de question! C’est comme si tout mon être refusait ça! Mais c’est vraiment une question de dialogue avec l’âme ça je trouve. Je ferais sans doute confiance à sa réponse, son avis…l’efficacité de la chimio, je n’y ai jamais cru, pas plus que je ne crois aux vaccins aujourd’hui… mais la peur peut faire tenter l’aventure sans doute, et le fait de croiser des médecins qui y croient, ça peut sans doute influencer la décision… J’ai connu trop de témoignages de guérison sans chimio, pour oser même essayer un jour! Comme je n’ai aucune foi dans ces traitements, et que la foi compte… Cathy de Poulettesurlenet a écrit récemment…Poulette plante un arbre…l’Arbre de vie. Chère Cathy, on est tous potentiellement porteur du cancer, le but étant qu’il ne se déclare pas! Moi aussi j’étais comme toi, mais j’avais de telles douleurs au début, que quand on m’a dit, qu’après juste un traitement, je ne sentirai plus rien, j’ai fini par accepter. Donc la peur, et la douleur, peuvent clairement influencer son avis sur la question. J’aurais aimé, à l’époque avoir plus foi en moi et en mon médecin intérieur. Cela ne m’interdit pas pour autant de conseiller aux autres de l’avoir. Bonsoir Daniel, Et bien moi, je ne voudrais pas de chimio, je ne sais pas au juste ce qu’elle fait, ce que je vois c’est qu’elle met complètement à plat les personnes qui la subissent. Je pense que de voir sa vie autrement, chercher la cause de son cancer me semble être plus bénéfique sur le long terme. Valérie Valérie a écrit récemment…Atteindre ses objectifs sans mettre sa vie en jeu: Est-ce possible? Bonjour Valérie, tu as entièrement raison, il faut viser le long terme sinon, même si la chimio a marché une fois, on n’est pas à l’abri d’une rechute. Bonjour Daniel Encore une fois je constate ton implication et ton sérieux dans ce blog, car après avoir reçu ces longues et terrifiantes informations de ma part, tu as pris le temps de les digérer avant de les proposer. Je pense que tu as pris le temps d’aller vérifier tout cela? choses que je n’avais pas fait. Pour ma part je ne crois pas en la médecine allopathique et ne l’ai pratiquement jamais subie. Je suis prêt à expérimenter la plupart des thérapies qui s’offre sur mon chemin (si mon intuition me le dicte) et qui se rejoignent toutes à mon sens…Retrouver les causes et les libérer….Cela peu prendre un certain temps. Il y a 4 jours exactement, soit 7 ans après que l’urologue m’ait condamné à mort, condamnation qui à été plus difficile à évacuer que la « mal a dit » elle même, j’ai entendu au réveil la cause de cette condamnation qui appartenait au passé elle aussi. Cela clôt définitivement cette histoire et je peu comprendre pourquoi je n’ai jamais pu en vouloir à cet urologue malgré les grandes colères éprouvée à son encontre. La vie est un enseignement continuel, à chacun d’en trouver le sens. Amitié Jacques. Salut Jacques, oui sept ans c’est un cap! Je rappelle, pour ceux qui n’étaient pas là, que tu as guéri d’un cancer de la vessie sans chimiothérapie, et que ton exemple conforte les propos des médecins cités dans cet article. A ta santé Daniel. Bonjour, Tout va très vite depuis cette prise de conscience. Pendant ces 7 années, je n’avais plus initié personne au Reiki (je suis maitre Reiki),je ne pratiquais que l’auto-traitement sur moi-même. Donc 2 jours après avoir compris que cette condamnation faisait partie du passé et me libérait de cette entrave, le matin au réveil je reçus l’information que je devais reprendre le Reiki. L’après midi une dame m’a téléphoné pour me demander de l’initier à la maîtrise. La vie suit son cours, il suffit d’entendre. Ni bourreaux, ni victimes, tout peu avoir un sens, même dans le plus mauvais des traitements. J’ai retrouvé cette phrase qui n’est pas de moi mais à laquelle j’adhère totalement » On ne soigne pas les gens, on les aide à prendre conscience de leur propre vitalité » Amitié Jacques. Moi aussi cela m’arrive souvent d’entendre le message pendant la nuit, ou à mon réveil. Entièrement d’accord avec cette phrase, aucune personne ne peut nous soigner, mais des personnes peuvent enclencher notre processus d’auto-guérison. Mais ça, peu de médecins peuvent l’entendre. Amitiés. Que c’est sympa ces fleurs que tu mets sur tes messages, je ne sais pas non plus mettre le dernier article d’un blog à la fin d’un message, il va falloir que j’apprenne tout cela. Que penses-tu de mon interprétation de la vie en jeu, mon dernier article. C’est ton titre et la mission que j’ai actuellement qui l’ont inspiré, c’est un mixte des deux, mais pour moi, mettre sa vie en jeu, ce n’est pas jouer avec la vie, car elle devient l’enjeu et pas la copine de jeu. Amitiés Valérie Valérie a écrit récemment…Atteindre ses objectifs sans mettre sa vie en jeu: Est-ce possible? Bonjour Valérie, pour mettre le dernier article d’un blog à la fin d’un message, il faut installer le plug-in « similar posts ». Je n’ai pas eu le temps d’aller lire ton article, car je suis en pleines dernières retouches de mon livre! J’en profite pour vous demander à tous de m’excuser si je ne vous lis pas trop ces derniers jours, je n’ai plus le temps. Je ne sais pas… je ne sais vraiment pas ce que je ferai car, comme tu l’as si bien dit entre la douleur et la peur, il est peut-être difficile de « renoncer » à la chimio… d’autant plus lorsqu’une majorité du corps médical vous laisse entendre que c’est peut-être votre seule et unique planche de salut? Mon père entre en convalescence demain et la chimio doit démarrer en avril. Cela ne m’inspire rien de bon… je n’ai pas envie de voir mon papa perdre ses cheveux (il est un accroc du peigne!), je n’ai pas envie de le voir très affaibli, de le voir vomir… bref, j’ai tous les « clichés » des dommages de la chimio en tête et j’appréhende mais je ne pourrai pas prendre la responsabilité de dire à mon père de ne pas le faire… si j’étais certaine qu’il avait la même sensibilité que moi, la même approche de la vie, de ses miracles mais de ses épreuves aussi… je crois que j’aborderai ce sujet avec lui mais là, cela me paraît trop compliqué de miser sur d’autres approches auxquelles il n’a pas la foi… En tout cas, ton article m’a faite frissonner… Bonjour Méline, résister à la pression de certains médecins, et de son entourage, qui n’a pas toujours les mêmes opinions que soit, est le plus difficile! Pour ton père, les chimios se sont quand même bien améliorées ces dernières années, on les supporte mieux. Si tu arrives à convaincre ton père de prendre parallèlement des produits en phytothérapie pour mieux les tolérer, voir ici, je ne peux que t’encourager à le faire. Je ne comprends que trop bien ton sentiment d’impuissance par rapport à ton père, le mien était pareil, et je n’ai pas réussi à lui inculquer mes idées, à mon grand désespoir. Ne te laisse pas impressionner par les déclarations des médecins dans l’article, je pense sincèrement que si on n’a pas un degré d’ouverture suffisant pour traiter psychologiquement sa maladie ou avec d’autres thérapies naturelles, la chimiothérapie est nécessaire. Garde la foi, et insuffle la à ton père, ça c’est le meilleur des médicaments. Daniel. Merci pour ton retour qui me rassure et qui va me permettre de me rendre dans une bonne pharmacie ou mieux herboristerie. J’ai la foi et je tente effectivement de l’insuffler du mieux possible, ma belle mère aussi, et ça c’est vraiment chouette pour mon Pa! Bonne journée Daniel et encore bravo pour ton blog qui, à mon avis, fait du bien à beaucoup et en instruit tout autant. Merci Méline pour tes encouragements qui me touchent. De quel cancer souffre ton père? Ça pourra me permettre de te conseiller mieux sur les plantes à prendre. Bonsoir Daniel, C’est un cancer du colon. Mon père est monté au bloc ce matin pour placer son cathéter… ils ne nous ont toujours pas dits quand ils comptaient démarrer la chimio. Merci pour ton retour Daniel et tes précisions, je compte aller à la pharmacie ce week-end. Bonne soirée;-) Bonjour Méline, j’ai écrit un article sur le cancer du colon rien que pour toi! A l’usage de nombreuses personnes sûrement aussi. Bientôt, j’en ferai un sur les plantes conseillées de prendre pour soigner les cancers du sytème digestif. Daniel. Et cette vidéo d’Anita Moorjani interviewée par Lilou Macé, qui après 4 ans de traitements se retrouve à l’article de la mort, entre dans le coma, et opère une guérison par l’Esprit, revient à la conscience, réintègre son corps…et guérit quasi instantanément d’un cancer généralisé…en comprenant la cause de son cancer… Les médecins n’en reviennent pas, elle en fait un livre, des conférences et transmet un message d’amour inconditionnel si touchant… Au-delà de la maladie, il y a ce message de vie si fort, je suis happée, inspirée chaque fois par ces messages…c’est un changement de paradigme comme dirait Lysiane sur son blog. On ne parle plus de traitements chimio, et du travail des médecins, on ne parle plus que de l’âme, d’amour, de changement de sa vision de la vie, de vibrations… Anita dit: « le guru c’est vous, il est en vous… »…dialogue avec son médecin intérieur… Bizzzz Cathy de Poulettesurlenet a écrit récemment…Poulette plante un arbre…l’Arbre de vie. Waow, j’ai le droit à des coeurs maintenant? Tu veux que j’ai des problèmes Ho la la, le paradigme de Lysiane, ton arbre de vie, les articles de Philippe, la vidéo de Lilou Macé… Je suis trop à la bourre! L’Ame, l’Amour, l’Amitié, c’est le tiercé gagnant, que dis-je la trinité gagnante, non la Sainte Trinité gagnante! Daniel. et bravo.. comme toujours tu es épatant avec tes articles tu fais de beaux d’efforts. ce qu’il ne faut pas ignorer c’est que les cellules sont des êtres vivants doués d’intelligence et de sens, qui comprennent,qui entendent et qui se parlent et communiquent entre elles, et avec les autres organes du corps via les tissus sanguins et le système nerveux, sont parfaitement aptes à entendre, à comprendre et à déchifrer les sons, les vibrations et les langages et sont douées de mémoire, exactement comme l’eau et ses cristaux. De ce fait leur réanimation ou leur programmation est un processus qui passe plus nettement par la communication que par la médication. Car la médication agit de façon non conforme sur l’organisme, ses organes et ses systèmes en créant des déséquilibres et en les affectant en entîer et sans distinction entre les parties saines et les parties à traiter. De meme que la chimiotherapie qui affecte tout le corps du patient et qui en prétendant detruire les cellules malades finit par déteriorer tout le corps en entier. une autre vérité c’est que Les cellules reçoivent les signaux des flux nerveux et en sont inprégnées, comme elles reçoivent les chocs emotionnels, les montées d’adrenaline, les traumatismes et les états psychiques que nous vivons. Les cellules sont autant sensibles et fragiles dans leur constitution que rapides dans leur developpement et leur prolifération. voilà quelques unes de mes observations contenues dans la recherche que je suis en train de finir. bien à toi Daniel et salut à tous. Bonjour Abdelali, merci pour ton message chaleureux et passionnant. Il rejoint complètement le livre que je suis en train de lire « la guérison quantique » de Deepak Chopra, qui dit que la chimio anéantit l’intelligence de l’organisme, et ne saurait remplacer les signaux nerveux du cerveau ainsi que le marquage des cellules par les neurotransmetteurs (ça fait encore un article à écrire là!) C’est très intéressant comme article Daniel et le chiffre de 75 % des médecins qui ne feraient pas de chimio en cas de cancer est éloquent sur leur foi en leur médecine. Je pense que moi même je ne crois pas que je ferais ce type de traitement. Je me tournerais vers les médecines dites alternatives. J’accompagne souvent des personnes atteintes de cancer et je constate à quel point le psychisme est beaucoup plus important dans la guérison que le traitement chimique. Cependant, parfois le traitement chimio ou rayons peut aussi apporter quelque chose. Je pense qu’on ne peut tout rejeter en vrac sans discernement, en fonction des cas. Bonjour Frédéric, sois le bienvenu ici! Moi aussi, je pensais que je me tournerais uniquement vers les médecines alternatives, mais je n’ai pas réussi à aller jusqu’au bout de mon idée. En tout cas pour cela. Finalement on se rejoint, il faut être ouvert à tout. D’ailleurs « le cancer correspond à un état de fermeture », dixit Guy Corneau. Bonsoir Daniel, Ces chiffres sont édifiants et je ne pensais pas qu autant de médecins refuseraient la chimiothérapie. Si je devais choisir, mon cœur me dirait de faire sans et de me tourner uniquement vers les médecines alternatives mais ma peur pourrait me faire croire que la chimio est une chance supplémentaire de guérison. La peur prendrait elle le dessus sur le reste? Difficile de répondre …. Pascale a écrit récemment…Le secret de la gestion du temps. Bonjour Pascale, désolé de te répondre si tardivement. Oui, c’est au pied du mur qu’on voit le maçon dit-on… Difficile de savoir ce qu’on ferait si on se retrouvait au pied du mur. Je me posais la question, j’ai su! Daniel. Salut Daniel, Bon alors, si j’avais le cancer? Tu n’imagines même pas comme cette pensée m’habite. Mon grand-père paternel est décédé d’un cancer de la gorge, son fils, mon oncle également. Il y a 10 ans j’ai perdu un proche, Regis du même cancer et il y a 2 ans c’est un de mes employés qui est partie du même mal. Quand Régis nous a quittés, je n’ai pas pu aller le voir à l’hôpital, j’y suis allé pour lui dire au revoir. Suite à ça j’ai senti un mal dans ma gorge, cela a duré des longs mois avant que je décide de consulter. Après une série d’examen le verdict tombe, c’est une hernie hiatale (l’estomac reste ouvert à l’entrée, d’où remonté gastrique acide), voila ce qui me brûlait la gorge, ouf! Alors oui j’y ai pensé, je n’accepterai pas la chimio, je voudrai vivre ce moment en profitant du temps qui me reste et j’essaierai par la prière de comprendre. Et si c’est l’heure, je rencontrerai l’autre coté apaisé et reconnaissant. Les médecins et les curés sont des charlatans sauf quelques exceptions, c’est fait ce que je dis mais ne dis pas ce que je fais. Aller un peu d’humour je suis du signe du cancer @ + Daniel Enzo Ventura a écrit récemment…La loi d’attraction, le secret du secret, les 3 moi 2/10. Salut Enzo, désolé de te répondre si tardivement. Tiens c’est marrant que tu dises ça, dans mon livre, je compare aussi les curés et les médecins en disant que l’habit ne fait pas le moine! Arrête de te poser la question stp! Ce sur quoi on se concentre augmente, tu sais ça. Tu es un être éveillé, spirituel, qui se remet en question, donc le cancer ne te « tombera jamais dessus », tu peux en être certain. Cancer, on a tout pour s’entendre, je suis scorpion! Daniel. Bonsoir Daniel, Je voulais t’encourager encore une fois à continuer ainsi à inspirer et aider les personnes qui malheureusement « connaissent » le cancer. Mes beaux parents ont eu un cancer tous les deux à quelques mois d’intervalle. Ils ont été traités par chimio uniquement. Ils vont mieux. Et tant mieux! Pour l’instant, ils sont encore sur surveillance étroite. Même en leur parlant de médecine alternative, de la force de la pensée etc… Ils restent très hermétiques à cette philosophie de la vie. Ils se sont accrochés à la croyance de la chimio comme seul remède. Carine a écrit récemment…Comment atteindre un objectif? (deuxième partie) Bonjour Carine, désolé aussi de te répondre si tard. T’inquiète, je continue, plus que jamais, c’est ma mission! Oui,je sais ce que c’est de ne pas arriver à convaincre des gens qui ont des croyances indéboulonnables… Qu’importe, l’important c’est de tendre des perches, de faire germer des graines de doute. Daniel. Cet article est passionnant: j’avais lu ces statistiques concernant le % de médecins qui refuseraient une chimio et ne me souvenait plus de la source. L’aurais-tu garder en mémoire? Personnellement, je refuserais la chimio mais je demande si pour les patients qui sont convaincus de son utilité et s’impliquent dans la démarche, l’effet placebo (le fait d’être persuadé que cela va marcher) pourrait compenser les effets délétères de cette thérapie… jusqu’à la guérison même peut-être? Aussi face à ce type de personne, il peut être « contre-productif » d’essayer de les en dissuader, non? Elisabeth a écrit récemment……Et si la MALADIE n’était pas un HASARD… Bonjour Elisabeth, Tous les liens sont dans l’article (suis ceux de Michel Dogna et Pr Lacaze). Entièrement d’accord avec toi, je l’écris ici et dans le livre, avoir la foi en quoi que ce soit peut être très salvateur, que ce soit en du jus d’épinards, un guru ou une chimio. Perso, je ne dissuaderai jamais personne ici de faire quoi que ce soit en lequel il croit dur comme fer (surtout pour les épinards dans ce cas ), mais je peux le mettre en garde de ne pas négliger le reste: pas de pensée unique reste mon leitmotiv! Je regardais avant-hier un reportage sur Bob Marley qui avait une foi en « Jah » inébranlable, mais ça ne l’a pas empêché de décéder d’un cancer à 36 ans (avec une hygiène de vie déplorable certainement, entre autres). A méditer… Daniel. Mon petit neveu a une tumeur au cerveau, hospitalisé depuis 15 jours à Nancy. Une tumeur très agressive, peu de chance de survie d’après les médecins. Mais la dernière chance ( après une opération), c’est la chimio. Alors quand c’est un bébé de 8 mois qui doit subir tout ça, c’est pas facile mais on accepte la chimio pour lui. Et donc je crois au miracle que fait la médecine de nos jours. Et je dis pourquoi pas la chimio? ON l’aime et on lui donne toutes les forces dont il a besoin. Bonjour Nadège, Sois la bienvenue ici! C’est assez difficile de comprendre ce qui se passe quand on est confronté à une épreuve aussi terrible. Tout ce que je raconte ici ou dans mon livre n’a plus de sens quand il s’agit d’un bébé de 8 mois. Il faut essayer de le comprendre d’une autre manière. J’ai ma perception de la chose, à lire ici mais est-ce juste? Je n’en sais rien. Il faudrait demander à Dieu pour avoir la vraie réponse. Lis aussi le commentaire de Marie-Th qui apporte des réponses. En tout cas, je pense que dans ce cas, il n’y a pas d’autres solutions que la chimio, de faire confiance à la médecine, même si c’est dur à avaler qu’un petit bout de chou doive recevoir des produits aussi toxiques. Mais peut-être son âme a besoin de passer par là pour évoluer? Franchement je suis dans le flou total sur ces questions, et je préfère jouer franc-jeu plutôt que de te raconter des salades. Tous mes vœux vous accompagnent, le petit, leurs parents et toi. Daniel. Bonjour, Je viens de lire cet article pour la première fois, la chimio, la radiothérapie etc… rien que ces mots font peur. Mais, parfois, il faut bien le reconnaitre, nous n’avons pas d’autres possibilités que de passer par là. Alors, si vous devez faire une chimio, une radiothérapie, n’ayez pas peur, les personnes qui pense fortement se soigner avec ces méthodes arrivent à de bons résultats. Je connais deux personnes, l’une vient de décéder, l’autre un cancer du sein, refus de chimio, pas de traitement, résultats, à 63 ans soit deux années après, cancer du poumon et des os… Les traitements lourds sont une chance pour nous, celle de revivre notre vie de nous donner le temps de rectifier nos erreurs alimentaires, spirituelles, psychologiques… N’ayez pas peur choisissez ce qui est bon pour vous, mais revoyez tout votre façon de vivre. 100% d’accord (pour une fois ) Tiens tu parles de psychologie? c’est nouveau ça! Bonjour, Les travaux encourageants de Valter Longo tendraient à prouver qu’un jeûne juste avant une chimio (2 à 3 jours) et un jour après,présente un double intérêt appréciable: - protection des cellules saines par le mécanisme naturel du jeûne; - destruction plus importante des cellules cancéreuses qui ont perdu cette capacité de protection induite par le jeûne. Avez-vous des infos sur cette pratique? Il serait intéressant d’avoir des témoignages de ces expériences qui commencent à se multiplier en France. Merci de votre réponse Pascale. Bonjour Pascale, sois la bienvenue ici! Oui je commence à m’intéresser de près à la question mais je n’ai pas de retour de personnes ayant pratiqué le jeûne. Je vais certainement faire un article sur ce sujet, comme ça elles pourront se manifester! Daniel. moi je pense que tu est un escroc qui vieux vendre des livre, d’ailleurs je vais y voir de suite a cause de toi ma femme veux arrêter sa chimio, je te le dit, si jamais ça s’aggrave tu aura de mes nouvelles, je sais que tu ne va pas mettre mon commentaire, mais si il arrive quoi que se soit a ma femme, je te considère comme fautif et je reporterai plainte pour mensonge-rie fait moi confiance, je suis équipé en avocat. Bonjour, c’est dommage de cacher jusqu’à ton prénom. Quelle souffrance doit parcourir ton cœur. Je te comprends entièrement et ton message me semble plus un cri de désespoir de ne pas trouver la thérapie qui convient à ton épouse. J’ai subit 2 autogreffes, et par la suite plusieurs chimios. Cela m’a « SAUVE » la vie. Coté alternatif, je pense avoir tout fait pour en venir à bout. Total, récidive et proposition d’une allogreffe, et avant d’une chimio durée 3 mois. Moi, j’ai commencé un traitement alternatif pour 6 mois cela doit supprimer mon cancer et aider ma chimio, car OUI, je signe pour une autre chimio. Ce traitement alternatif me coûte 8000€ oui, dans l’alternatif ils ne font rien de gratuit et en profitent. Demain, j’ai un myélogramme, (pas douloureux ) Aussi bien dans l’officiel que l’alternatif, pas beaucoup de solutions bonnes. Mon ami, ce n’est pas facile de voir un proche souffrir, et peut être prendre des risques. Diseuses et diseurs de conseils ne sont pas passé par ces maladies, elles ne peuvent savoir j’ai trop vu de personnes revenir quelques années après le diagnostic avec de multiples cancers.. Moi, je vois tellement mes proches souffrir pour moi, à pleurer, à ne plus dormir. Car la maladie ne touche pas que le malade…Et en plus, moi, je suis malade des les voir dans cet état. Vas voir un médecin avec ton épouse et fais toi bien expliquer la chimio, je pense qu’avec un bon conseil médical, vous serez rassurés tous les deux. Je t’adresse à toi et ton épouse beaucoup. Merci Yves de me rappeler de ne pas réagir avec mon cerveau et mon égo mais avec mon coeur, tu as écrit la réponse que j’aurais dû faire. J’ai encore du chemin à effectuer… Les médecins me donnent très peu de temps à vivre sans allogreffe et un peu plus avec, 6 ans… Si vous êtes passé par l’allogreffe, racontez nous comment cela se passe, pas la technique, mais ce qui se passe en vous nausées, immunologie, médocs….et depuis combien de temps a eu lieu cette allogreffe. Merci. Salut Yves, Tu dis que les médecins à la Timone sont super, permets-moi d’en douter! Ils donnent dans la divination maintenant? Ils ont vu ça dans les cartes ou dans le marc de café? Quelle prétention! Tout ce qu’ils ont entre les mains ce sont des statistiques de survie, qui ne sont que des moyennes. Il y a des gens qui meurent au bout de six mois après un myélome d’autres qui vivent avec toute leur vie. 30 % des gens qui subissent une allogreffe en décèdent par rejet, d’autres seront définitivement sauvés. Donc te dire que tu n’as que six mois, six ans, ou six jours à vivre, c’est complètement débile, et on sait les effets nocébos de ce genre de prédictions à l’emporte-pièce. Sinon, merci de me demander l’autorisation avant de lancer un sondage ou un appel à témoignages sur mon blog. Je te la donne, mais je préfère que tu m’informes avant de parler en « nous » Je comprends que tu sois perturbé après des propos assassins pareils, et tu as tout mon soutien. Je ne sais pas si tu me liras car au moment ou j’écris je crois que tu es hospitalisé pour 4 jours. Je suis choquée par ce que tu dis: 8000€ pour un traitement alternatif! Je crois que c’est le Dr David Servan Schreiber qui disait que si on nous propose une méthode de guérison chère, c’est sûrement une arnaque! Qu’en penses-tu toi Daniel! Et les autres membres du blog! La chimio, elle aussi est chère et ne nous assure pas la guérison, alors le reste surement régi par aucune législation, doit aussi être la porte ouverte à tous les abus! En tous cas, que ce soit traitement alternatif, chimio ou allo-greffe, j’espère que quelque chose va fonctionner pour toi! Courage, tiens bon! Dominique. Monsieur, Exceptionnellement, je n’adopterai pas le tutoiement pour vous répondre, car je n’ai aucunement l’envie de sympathiser avec vous, et votre « tu » est plus menaçant qu’autre chose. Contrairement à ce que vous pensez, je vais mettre votre commentaire dont je ne sais si le ton agressif, l’orthographe, ou le caractère diffamatoire m’ont le plus choqué. J’y réponds en tout cas pour que cela serve à d’autres lecteurs qui tireraient des conclusions hâtives de mes propos ici. Car pour se faire une opinion sur ce que je raconte, il faut d’abord savoir lire…et je ne parle pas de savoir lire entre les lignes mais bien de savoir lire ce qui est écrit noir sur blanc dans les lignes! Où ai-je écrit que je déconseillais la chimio? Nulle part! Même dans cet article, ou je fais état de certains propos tenus par des médecins (je n’invente rien), je conclus en donnant mon propre avis et j’écris même ceci « Je ne suis pas persuadé que tous les traitements sont aussi inefficaces que ces médecins veulent bien le dire » et aussi « De la mesure, de l’ouverture, de la prudence en toute chose, voilà mon opinion » Je renvoie également à cet article http://www.lavienje.com/chimio-guerir-myelome-cancer/ Que j’annonce dès l’intro comme un « plaidoyer pour la chimiothérapie ». J’y écris que « la chimio m’a fait beaucoup de bien » ou « merci, la chimio » ou « Je les comprends (les médecins), parce qu’il doit y en avoir des hurluberlus qui se croient plus forts et plus malins que tout le monde, qui pensent qu’ils vont s’en sortir tous seuls comme des grands ». Je reçois tous les jours des demandes de conseils de personnes qui sont contre la chimio (par mail et par tél même!) et à chaque fois je réponds à peu près ce que j’écris ici: http://www.lavienje.com/soigner-le-cancer-du-sein-sans-chimio/ J’invite votre femme à lire ces deux derniers articles avant de prendre sa décision. Faire croire qu’on peut s’en sortir sans chimio n’est pas du tout mon « fond de commerce »comme vous le prétendez, je veux juste partager mon expérience pour inciter les gens à avoir une approche holistique de la maladie et ne pas se défaire de leur propre pouvoir qui est illimité. Sachez pour finir que j’écris dans les mentions légales: http://www.lavienje.com/mentions-legales/ « Les exemples de thérapies ou moyens de guérison étudiés ne sont donnés qu’à titre indicatif. Chaque situation, ainsi que les réponses que l’on peut y apporter sont spécifiques à une personne donnée et à son environnement. En aucun cas, l’administrateur ne suggère que ces propositions devraient se substituer aux traitements que pourraient proposer des médecins à la personne. » Tous mes vœux accompagnent votre épouse. Bonjour, suite à de nombreux commentaires et temoignages que j’ai pu entendre sur le cancer en lui même je vous félicite d’affirmer des propos qui contredisent la majorité du tout médecin qui affirme effectivement a tord et à travers que la chimio fonctionne …. J’ai eu un carcinome embryonnaire à 26 ans et j’ai eu une chimio BEP Intensive en hopital dans le but de le soigner ce qui m’a le plus effrayé c’est la considération qu’a le corps médical pour les malades comme « Ah ba c’est bien avec votre pronostic vous allez faire remonter le taux de survie de notre service » et j’en passe…. Bref dans cet soupe à la langue de bois qui régie le cancer, j’ai constater surtout la dégradation physique qu’a engendré la chimio sur mon corps depuis maintenant 2 ans (Douleurs chroniques genérales intenses, convulsions,….) bref les effets secondaires ont brisé ma vie et j’ai du mal a avoir un rythme de vie normale depuis. Je suis toujours arretté et je pense ne plus pouvoir avoir une vie aussi active qu’avant du fait de ses douleurs sans explications…. essayer d’en parler à vos toubib habituels et bien sur ils nient tout en bloc … Leur parole très approximative me fait douter sérieusement comme vous de la réelle fiabilité de ses traitements (ou placebo?) et de la balance réelle entre guérison du cancer et destruction des organes des suites de la chimio…. Maintenant je suis en rémission et pour longtemps je l’espère…. mais si demain on me renvoyais en traitement, je refuserai ce traitement meurtrier car je me dit qu’il vaut mieux une vie pas trop longue et agréable qu’une vie très longue et maintenu artificiellement….. Perso je préfère pratiquer la pensée positive car je pense qu’elle est le seul véritable traitement efficace dans notre monde actuel contre se maudit cancer… Bonne Soirée Jean………… Bonjour Jean, sois le bienvenu ici! Je ne serai pas aussi radical que toi. Peut-être que cette chimio t’as gardé en vie? S’il y avait le choix que tu proposes, ça serait bien, mais hélas le choix c’est souvent la mort ou la vie avec des inconvénients. Pour ma part, j’ai déjà dit aux médecins que gagner 3 ans de vie en étant un légume, j’étais pas partant. Mais une chimio light, ça passe. D’où l’intérêt de négocier serré… Salute. Hmph … J’aurais tendance à être d’accord avec ces chercheurs. Tous les gens que j’ai connu, atteint d’un cancer et qui ont fait de la chimio y sont passés à moyen ou long terme. Il y a parfois une « rémission » mais très souvent une rechute qui est fatale. Opérer pour enlever la tumeur, puis faire le traitement ensuite, pour moi, ça n’est pas soigner par la chimio. Le cancer a été ôté par l’opération, la chimio qui suit n’est pour rien dans la guérison selon moi. Lorsqu’il y a des métastases, je ne connais AUCUNE personne (et j’en ai perdu des proches …) que la chimio ai sauvé. Mais ils sont devenus l’ombre d’eux-mêmes, petit à petit et se sont vu partir. Ils ont été malades comme des chiens avec la chimio etc… La chimio orale qui semble mieux supportée, d’accord. Mais par perf, je ne suis pas sûre de l’accepter. Si je suis opérable, je tenterai l’opération. Si je suis métastasée, je crois que je préfèrerais profiter un max du temps qu’il me reste et non pas me voir amoindrie par un traitement qui me fait perdre du temps, de l’énergie alors que l’issue sera la même de toute façon. Bonjour Sidonie, sois la bienvenue ici! Détrompe-toi, des gens s’en sortent avec de la chimio aussi. Il ne faut pas généraliser, chaque cas est particulier. Je te renvoie à cet article, et celui-ci qui précisent ma position. Au plaisir. Toujours le même thème qui revient entre les partisans et les opposants. Chimio, pas de chimio, moi je fais tout ce qui semble bon en prenant tous les traitements venant du monde entier (vitamines, produits divers….). en ce qui concerne le MM, si vous avez un traitement efficace et sur, je suis preneur. Perso, je dois de rester en vie grâce aux traitements officiels…. Salut Yves, content de voir que tu es toujours dans les parages. Apparemment pas trop de propositions concernant le myélome multiple (MM)… Bonsoir Yves, Daniel, moi même et tous les MM sont contents de te voir revenir sur le blog. Le pb avec le MM c’est que avec la crise économique mondiale, (ont-ils dit à une réunion de grands Pontes) il va y avoir moins d’argent pour la recherche et que les nouvelles thérapies prometteuses qu’ils ont découvertes, risquent de ne pas être remboursées par la sécu. En attendant, portes toi bien! Bonjour Daniel, Dans Principes de santé de Déc 2013, Michel Dogna, dans sa rubrique d’Aigle Moqueur intitulée ‘Massacre à la chimio’ nous informe que des chercheurs de l’Etat de Washington ont découvert par hasard que ‘la chimio active plutôt la croissance et l’étendue des cellules cancéreuses, les rendant beaucoup plus difficiles à éliminer après une chimio.’ Découverte publiée dans Nature Medecine… ‘La chimio oblige les cellules saines à libérer une protéine (WNT16B) qui alimente les cellules cancéreuses, les faisant prospérer. Peter Nelson du Centre de Recherche FRED Hutchinson sur le cancer à Seattle. Bonne recherche. Jacqueline. Bonjour Jacqueline, merci pour cette info. Je lis souvent Michel Dogna quand la chimio m’exaspère, et on y trouve ce que l’on souhaite! Mais si on est incliné vers la médecine classique, mieux vaut ne pas le lire, on perdrait la foi en son traitement. Merci Dominique et Daniel pour vos messages. Michel Dogna est contre la chimio, c’est son droit, mais il ne doit pas faire peur aux malades, car lui, il ne propose rien et en plus se fait soigner à l’osto comme tout le monde…. Restez prudent … BON NOEL A TOUTES ET A TOUS… Je suis arrivée à la conclusion qu’il est devenu plus dangereux d’aller chez un médecin que de ne pas y aller! D’ailleurs je me porte mieux depuis que je ne me soigne que par médecines douces et par les plantes. Les opérations chirurgicales deviennent elles aussi plus dangereuses, bref, j’ai envie de dire aux médecins, comme autrefois: laissez-moi, je mourrai bien sans vous. Mon corps m’appartient, et comme disait un sage de l’antiquité: que votre nourriture soit votre médecine… Il faudra y revenir, aux anciens! bonjour, ma femme a une méningite carcinomateuse depuis presque 11 mois, ce qui est plutôt long pour ce type de métastase, au début la chimio faisait vraiment des prouesses au niveau de contenir la maladie, aujourd’hui, elle est sourde, ne marche plus et a des problèmes de mémoire, depuis 3 chimio elle réagit aux ponction lombaires par de grosses crises d’épilepsie, dernièrement elle a passé 1 semaine en réa à cause d’une forte crise. je suis persuadé que aujourd’hui le fait de stopper la chimio lui ferait le plus grand bien, cela redonnerait du boost à son organisme, arrêterait de détruire son cerveau. je pense en fait que l’oncologue veut simplement repousser la mort au maximum quelqu’en soit le prix à payer pour ma femme, je suis persuader que la seule chance pour ma femme aujourd’hui c’est ma femme et sa volonté et qu’il faut savoir accepter la vérité et le risquer de sortir du confort moral que représente la chimio. si c’est pour gagner 1 moi de vie et vivre comme un légume, et bien en avant, si le soldat ne sort pas un jour de sa tronchée pour affronté le soldat cancer, et bien il finira tué dans le confort de sa propre tronché, voila comment je vois les choses aujourd’hui. Bonjour Daniel, Je connaissais déjà un peu les affirmations de cet article…je suis d’accord de toute façon…La chimio se révèle être une imposture de jour en jour… Une chose: je trouve que votre site est bien structuré Daniel et respecte sa thématique. Cordialement,

comment perdre du poids en un mois d'anniversaire et saint

US Search Mobile Web. Welcome to the Yahoo Search forum! We’d love to hear your ideas on how to improve Yahoo Search. The Yahoo product feedback forum now requires a valid Yahoo ID and password to participate. You are now required to sign-in using your Yahoo email account in order to provide us with feedback and to submit votes and comments to existing ideas. If you do not have a Yahoo ID or the password to your Yahoo ID, please sign-up for a new account. If you have a valid Yahoo ID and password, follow these steps if you would like to remove your posts, comments, votes, and/or profile from the Yahoo product feedback forum. Vote for an existing idea ( ) or Post a new idea… Hot ideas Top ideas New ideas Category Status My feedback. Improve your services. Your search engine does not find any satisfactory results for searches. It is too weak. Also, the server of bing is often off. I created a yahoo/email account long ago but I lost access to it; can y'all delete all my yahoo/yahoo account except for my newest YaAccount. I want all my lost access yahoo account 'delete'; Requesting supporter for these old account deletion; 'except' my Newest yahoo account this Account don't delete! Because I don't want it interfering my online 'gamble' /games/business/data/ Activity, because the computer/security program might 'scure' my Information and detect theres other account; then secure online activities/ business securing from my suspicion because of my other account existing will make the security program be 'Suspicious' until I'm 'secure'; and if I'm gambling online 'Depositing' then I need those account 'delete' because the insecurity 'Suspicioun' will program the casino game 'Programs' securities' to be 'secure' then it'll be 'unfair' gaming and I'll lose because of the insecurity can be a 'Excuse'. Hope y'all understand my explanation! I want all my lost access yahoo account 'delete'; Requesting supporter for these old account deletion; 'except' my Newest yahoo account this Account don't delete! Because I don't want it interfering my online 'gamble' /games/business/data/ Activity, because the computer/security program might 'scure' my Information and detect theres other account; then secure online activities/ business securing from my suspicion because of my other account existing will make the security program be 'Suspicious' until I'm 'secure'; and if I'm gambling online 'Depositing' then I need those account 'delete' because the insecurity 'Suspicioun' will program the casino game 'Programs' securities' to be… more.

ACUPUNCTURE TRADITIONNELLE. Le site de Jean-Paul Guignette, Acupuncteur Traditionnel. Les affections traitées par l’Acupuncture traditionnelle. troubles pulmonaires et ORL: asthme, dyspnée, insuffisance respiratoire, bronchite, rhinite allergique, toux. troubles digestifs: diarrhée, constipation, ulcères, colopathie fonctionnelle, vomissements, douleur épigastrique, hémorroïdes… troubles de la circulation sanguine: hypertension et hypotension artérielle, insuffisance cardiaque, maladie de Raynaud, palpitations… troubles psychiques: insomnie, stress, fatigue, surmenage, anxiété, angoisse… affections gynécologiques et hormonales: règles douloureuses, irrégulières, excessives, insuffisantes, abcès des seins, ménopause, hyperthyroïdie, hypothyroïdie. affections uro-génitales: impuissance, spermatorrhée, colique néphrétique, urines abondantes ou rares, douleurs génitales… affections neurologiques: spasmophilie, crampes, tics, tremblements, migraine, douleurs dentaires, syndrome des jambes sans repos, névralgies faciales, cervicales, lombo-sciatiques, syndrome du canal carpien, vertiges… affections rhumatismales: arthrose cervicale, lombaire, péri-arthrite de l’épaule, tennis-elbow, tendinites, enflure du genou, fibromyalgie, polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante. affections dermatologiques: eczéma, allergies, urticaire, zona, prurit généralisé, démangeaisons. Il faut néanmoins comprendre que les troubles cités ci-dessus ne sont que des symptômes dont la cause se trouve dans le terrain du patient. L’acupuncteur traditionnel devra, avant toute intervention, établir un bilan énergétique chinois pour déterminer l’origine de l'affection et la traiter à la racine, par un rééquilibrage énergétique. Si nous prenons l'exemple d'une personne souffrant d'hypothyroïdie (qui aura donc été préalablement diagnostiquée par son médecin traitant), les symptômes concernés révèlent souvent un Vide d'Energie de la Rate (Pi Qi Xu) associé à un Vide de Yang du Rein (Shen Yang Xu). L'action de l'acupuncture consistera donc à tonifier ces deux fonctions en utilisant les points qui ont un effet direct sur ces organes. Ce n'est donc pas l'hypothyroïdie en tant que telle qui sera traitée par acupuncture (car cette affection relève de la médecine conventionnelle) mais un modèle propre à la Médecine Traditionnelle Chinoise. Prenons un autre exemple: l'hypertension. Il s'agit là d'un symptôme à prendre très au sérieux puisqu'il peut avoir des conséquences graves comme un accident vasculaire cérébral d'où l'importance d'être suivi par son médecin traitant. L'hypertension artérielle relève donc de la médecine conventionnelle et n'a pas sa contrepartie en Médecine Traditionnelle Chinoise. En effet, une personne souffrant de cette affection pourrait appartenir à l'un des modèles de dysharmonies énergétiques suivants: - Montée du Yang du Foie. - Stagnation du Qi du Foie. - Vide de Yin du Foie et du Rein. - Vide de Yang de la Rate et du Rein. - Vide de Qi et de Yin. Comme on peut le constater, le Foie est souvent concerné dans cette affection mais attention, il ne s'agit pas là du Foie en tant que structure anatomique mais d'une grande fonction énergétique qu'il serait plus juste d'appeler le mouvement Bois. La Médecine Traditionnelle Chinoise a sa propre physiologie et, pour tout dire, sa propre vision des choses et il est fondamental de ne pas mélanger cette approche avec la vision scientifique matérialiste occidentale. C'est en rapport avec l'un des modèles ci-dessus que l'Acupuncture Traditionnelle pourra agir sur l'hypertension mais en aucun cas cette action pourra se substituer au traitement médical conventionnel. L’Acupuncture Traditionnelle est également reconnue pour préserver la santé par une harmonisation aux rythmes saisonniers. Elle joue donc un rôle fondamental dans la prévention thérapeutique, si d’actualité de nos jours.