comment maigrir durablement et bien ou


Pourquoi nettoyer le foie? Nettoyer votre foie peut être la clé manquante à un état de santé optimal! Votre corps possède un filtre étonnant: le foie. Combien de fois avez-vous changé l'huile dans votre voiture? Tous les 5000 kms. Combien de fois avez-vous changé le filtre dans votre foie? Jamais. Fonctionnement du foie. Le foie est le deuxième plus grand organe de notre corps. Le foie adulte pèse 1200-1500 grammes (1,2-1,5 kg) et comprend 1/5 du poids total du corps. Il filtre 1,4 litres de sang par minute. Le foie est le seul organe qui peut se régénérer. Il prend beaucoup d'espace, mais est responsable de plus de 300 choses différentes qui peuvent être classées en trois principales fonctions: stockage; épuration; il filtre notamment le sang synthèse. Exemples de fonctions du foie. Organe suprême du métabolisme qui coordonne différents processus contribuant à la bonne santé générale Organe de désintoxication grâce à ses divers systèmes enzymatiques Partie de l'appareil digestif responsable du métabolisme des graisses, des protéines et des glucides Crée la bile A une réserve de sang et d'énergie sous forme de glycogène A une réserve de vitamines liposolubles Aide à maintenir l'électrolyte et le bilan hydrique Réduit l'excès d'hormones comme l’œstrogène Régule certaines émotions non résolues, pour la plupart colère, la rage et le ressentiment Purifie le sang Transforme graisses et toxines en substances solubles dans l'eau afin qu'elles soient plus facilement éliminées Lorsque le foie est en panne, il est la cause sous-jacente de pratiquement tout ce qui va mal dans notre corps. Circuit du sang. Le sang arrive dans le foie. Le foie a deux réserves de sang, dans l'une le sang vient des poumons et du cœur et dans l'autre de l'estomac et des intestins. Le sang entre et sort par l'intermédiaire du processus de filtrage qui lui retire toutes les impuretés. Il prend de l'oxygène des poumons, des nutriments dans l'intestin grêle et l'estomac; lors de son passage dans le foie les globules rouges et blancs vieillis sont éliminés et le sang sort tout propre et fort et continue son trajet vers le bas pour nourrir le corps. En arrivant au foie toutes les toxines que le sang contient n'ont pas disparu: les colorants alimentaires, les conservateurs, les nitrates, le dioxyde de carbone etc tout cela est collé sur le globule rouge. Quand il vient irriguer les cellules, comme celles-ci respirent, le sang doit se débarrasser du dioxyde de carbone et apporter de l'oxygène, approvisionner la cellule en éléments nutritifs et éliminer les toxines pour donner l'énergie nécessaire à la vie de la cellule. Un colorant alimentaire est une toxine pour la cellule, il est étranger à votre corps. cette toxine s'installe dans la cellule et au fil du temps accapare toute la place. Lorsque cela se produit, la cellule envoie un message chimique au cerveau qui en retour déclenche le processus de nettoyage. Il envoie des cellules qui tuent les objets étrangers à votre corps. Malheureusement ces "agents" détruisent en même temps des cellules dont vous avez besoin ce qui peut causer la naissance d'une maladie auto-immune (ex: cancer, le lupus, la fibromyalgie, les rhumatismes, l'arthrite, l'asthme, les allergies, etc). Importance du foie pour le sang. Le foie sécrète des sucs digestifs vitaux qui contribuent à bien digérer les aliments et nettoyer le sang. Pesticides, pollution de l'air, l'eau et le sol sont inhalé ou absorbés quotidiennement. Cette exposition aux toxines est aggravée par l'utilisation de stéroïdes, les médicaments, le tabagisme, trop de gout pour l'alcool, de mauvais choix alimentaires et une consommation d'eau insuffisante. Plus de 3000 produits chimiques de synthèse ont été identifiés dans notre chaîne alimentaire et bon nombre d'entre eux sont cancérigènes! Avec la prévalence des aliments de synthèse, des aliments pauvres en nutriments essentiels et la pollution de l'environnement de notre air et l'eau, notre foie travaille plus fort que jamais pour détoxifier notre corps et réguler l'activité métabolique. Le foie a également la charge de réguler et équilibrer les hormones, d'assurer le bon fonctionnement de notre système neurologique et de se débarrasser des sous-produits normaux et des toxines qui résultent du fonctionnement régulier du corps: les toxines qui nous viennent de notre environnement pollué s' y ajoutent! Signes de dysfonctionnement du foie. Les symptômes d'une dysfonction hépatique légère peut se produire même si les tests sanguins montrent que le foie est normal. Des tests sanguins ne peuvent montrer un dysfonctionnement que lorsque c'est vraiment grave. Les symptômes de mauvais fonctionnement du foie sont nombreux en raison de ses multiples rôles: Allergies (en particulier soudaine ou tardive)/Sensibilité chimique et environnementale Anxiété, frustration, incapacité à fonctionner en harmonie avec ceux qui vous entourent Asthme Cellulite Fatigue chronique, sensation de fatigue et somnolence après les repas Rhumes récurrents (le foie est responsable de la fonction immunitaire) Problèmes de concentration et de mémoire / Cerveau embrumé Constipation/Syndrome du côlon irritable (où les actions de l'intestin irrégulière varient de la diarrhée à la constipation pendant une période de 24 heures) Sautes d'humeur/Irritabilité/Dépression/ Manque de flux harmonieux des énergies vitales de votre corps - une minute, vous êtes excité, la minute suivante, vous êtes déprimé et léthargique Difficulté à perdre du poids/Obésité/ Gain de poids en particulier autour de l'abdomen Problèmes digestifs/Flatulence/Incapacité à gérer les graisses sans nausée ou éructations/Nausées (surtout après avoir mangé des aliments gras)/Mauvaise haleine le matin et langue chargée/Ballonnement abdominal et gonflement Taux élevé de cholestérol Calculs biliaires/Maladie de la vésicule Maux de tête Palpitations cardiaques/Pouls rapide Hypertension Urticaire, éruption cutanée Déséquilibres hormonaux Hyperglycémie (taux de sucre dans le sang), indique également un problème de levure ou de Candida Augmentation de la température corporelle. Dysfonctionnement ou troubles du système immunitaire Jaunisse Calculs rénaux Sueurs nocturnes Flux menstruel excessif contenant des caillots de sang Tendons, ligaments et muscles fragiles. Améliorations constatées après un nettoyage. Disparition de nombreuses envies Plus de calme et moins d'oscillations émotives. Plus d'énergie. Meilleur métabolisme. Meilleur système immunitaire. Assurez-vous d'avoir beaucoup de jus de citron et de menthe poivrée et de citron sous la main parce que votre famille voudra faire comme vous! Cela deviendra un rituel comme le fait de se brosser les dents. Il est passionnant de voir comme les gens se sentent bien après un nettoyage du foie! Nettoyage du foie. Est-ce difficile à réaliser? La plupart des gens pensent qu'ils préféreraient mourir que de refaire un nettoyage du traditionnel qui est très dur. Le Nettoyage du Foie que je vous propose est simple, facile et indolore. Vous n'aurez ni sensation de faim ni maux de tête, ni fatigue, ennui ou envies. En fait, c'est presque trop facile. Beaucoup de gens ne le feront pas parce qu'ils penseront que ce n'est pas assez difficile. Recette Assurez-vous toujours que vos huiles essentielles sont 100% pures et à usage thérapeutique. Autrement il peut survenir des problèmes allant de la gorge brûlée à un saut obligatoire aux urgences. Tous les matins à jeun 20 minutes avant de manger buvez: 1 goutte essentielle d'huile de citron 1 goutte d'huile essentielle de menthe poivrée 1 cuillère à café à 1 cuillère à soupe (ou plus) de jus de citron. Vous pouvez utiliser plus d'une goutte d'huile, mais la première fois ne prenez qu'une seule goutte de chaque. Certaines personnes le font deux fois par jour, selon la gravité de leur défi mais normalement une fois suffit. Selon la gravité de votre état cela peut prendre jusqu'à un an pour voir de résultats satisfaisants. Les résultats du nettoyage seront optimisés si dans le même temps vous diminuez la quantité de toxines que vous absorbez. Cas particuliers. 1- Si vous avez des problèmes de santé graves, nous vous recommandons de consulter un médecin ou de commencer lentement. (Appliquer par exemple au départ les huiles essentielles à la plante de vos pieds et diluez le jus de citron dans un verre d'eau). Certaines personnes peuvent avoir mal au ventre lors du démarrage: dans ce cas boire beaucoup d'eau. 2- Si vous souffrez d'hypertension artérielle l'huile essentielle de menthe poivrée peut l'augmenter donc modifiez le nettoyage de cette façon: - Appliquez de la lavande sur le cœur et sur des points d'impulsion avant de commencer le nettoyage du foie. (point d'impulsion: endroit où vous prenez votre pouls sur vos poignets) - Vous pouvez également choisir d'utiliser l'huile essentielle de menthe verte, qui a des vertus similaires à celles de la menthe poivrée, mais n'élève pas la pression artérielle (pendant le nettoyage du foie, vous devriez voir la pression artérielle diminuer, n'oubliez pas de la surveiller si vous prenez des médicaments et n'arrêtez pas vos médicaments sans consulter votre médecin) Durée du traitement Pratiquer au lever pendant 28 jours, puis arrêter 7 jours. Après le 3ème jour de pause les allergies peuvent revenir, les niveaux d'énergie baisser. Rôle du jus de citron. Le jus de citron est phénoménal pour purifier de12 façons différentes votre sang: Agit comme un stimulant du moteur Alcalinise le niveau de pH de votre sang Anti-scorbutique (prévient la maladie et aide à éliminer les impuretés) Antiseptique (empêche la septicémie et la putréfaction des tissus de l'organisme) Aide la formation de la bile ce qui est essentiel pour le métabolisme des graisses Chélation naturelle du sang Contient des produits chimiques qui aident à prévenir le développement de calculs rénaux Dissout l'acide urique et d'autres poisons Régule l'oxygène et le calcium dans le foie et réglemente la teneur en glucides sanguins et les niveaux d'oxygène Aide à dissoudre et éliminer la plaque mucoïde du système digestif Construit les globules rouges, nettoie le plasma sanguin, régule la thyroïde pour une respiration plus profonde Son calcium renforce et développe les poumons et les os (belles dnets) Son sodium renforce les tissus Son oxygène renforce la vitalité Son phosphore renforce les os et stimule le cerveau pour une pensée plus claire Son potassium nourrit les cellules du cerveau et des nerfs, stimule et renforce le cœur, les reins et les glandes surrénales Empêche le durcissement des artères en contrôlant l'utilisation du calcium Favorise le péristaltisme (élimine les déchets du corps par l'intermédiaire du tube digestif) Soulage les symptômes de l'indigestion (brûlure d'estomac, ballonnements, éructations) Stimule le foie qui peut faire plus d'enzymes Source la plus riche en vitamines et minéraux connue de l'homme. Si vous avez des ulcères de l'estomac, prendre le jus de citron en petites quantités et dilué dans l'eau pour empêcher la brûlure. Le jus de citron fournira à l'organisme les nutriments dont il a besoin pour faire face à l'ulcère. Vous pouvez également prendre 1-2 cuillères à soupe de gel d'Aloe Vera avant de prendre l'eau citronnée. Prendre 500 mg de broméline (une enzyme digestive) peut également s'avérer utile. Rôle de l'huile essentielle de menthe poivrée. L'huile de menthe poivrée libère les médicaments naturels qui sont stockés dans votre foie. Stockés dans vos enzymes hépatiques ils assurent le bon fonctionnement du foie. Lorsque ces enzymes sont bloquées beaucoup de gens connaissent un gain de poids ou des allergies. Vous pouvez avoir des maux d'estomac ou des brûlures d'estomac, surtout si vous avez pris des antiacides pendant une longue période. La libération des enzymes peut aider à lutter contre les allergies, le rhume des foins, la gastrite, flatulences, nausées, vomissements, rhume, bronchite, sinusite, de la fièvre, et les nausées matinales. Cela redynamise le corps et favorise l'acuité mentale. Rôle de l'huile essentielle de citron. L'huile de citron facilite le fonctionnement du foie et de la vésicule biliaire permettant aux sels biliaires d'entrer dans vos intestins pour briser les protéines que vous allez manger. Elle aide à véhiculer les hormones sexuelles. (Avoir un problème de vésicule biliaire généralement abaisse la libido.) Elle stimule le métabolisme, réduit l'accumulation des toxines dans les cellules adipeuses. Questions habituelles à propos du nettoyage. Puis-je faire le nettoyage du foie, même pendant que je fais ma chimio? Absolument! En fait, il est recommandé! Il suffit de laisser un intervalle de 2 heures entre les traitements contre le cancer et le nettoyage. Dois-je prendre une semaine de congé? C' est préférable si vous le pouvez. Certaines personnes se sentent si mal quand elles le font qu'elles refusent de prendre en plus un congé. Si vous êtes une de ces personnes, gardez votre rythme de travail en essayant de prendre un jour de congé ici et là ( six jours de nettoyage et prendre un jour de congé). Finalement, votre santé s'améliorera assez pour que vous n'ayez plus besoin de prendre un congé. Existe-t-il une marque d'huile essentielle conseillée? En france la marque "Les essentielles" a reçu une certification biologique par l'organisme officiel "Nature et Progrès". Une huile essentielle dont le flacon est estampillé H.E.B.B.D. c'est-à-dire Huile Essentielle Botaniquement et Biochimiquement Définie signifie que chaque lot d'huile essentielle bénéficie d'un bulletin d'analyse établi avec le CNRS. Attention par contre aux huiles obtenues avec de l'hexane, distillées avec de la vapeur contenant des produits chimiques pour augmenter la quantité d'extrait, étendues avec des huiles synthétiques, des diluants synthétiques et autres ingrédients potentiellement nocifs et/ou mélangées à d'autres huiles(amande, tournesol etc) qui vont en diluer la valeur thérapeutique.

produit miracle pour maigrir des stars connu

Yeux jaunes. Les yeux jaunes, le jaunissement de la partie normalement blanche de l’œil entourant l'iris, est lié à un excès de bilirubine dans le sang. La bilirubine est normalement recyclée au niveau du foie. Le jaunissement des yeux est ainsi lié dans la majorité des cas à une pathologie ou à un trouble affectant le foie. La cause peut être bénigne ou sérieuse. Dans tous les cas, le jaunissement des yeux justifie une consultation médicale rapide. Anatomie. Le jaunissement affecte la sclérotique (partie normalement blanche de l’œil entourant l'iris). Causes possibles. Les causes possible d'un jaunissement du blanc de l’œil vous sont données à titre informatif. Seul un examen médical pourra vous donner un diagnostic fiable. Cirrhose: la cirrhose est une destruction du foie provoquée par l'alcool ou la prise de certains médicaments. Symptômes associés: problèmes d'érection, fatigue, selles pâles, parfois saignement du rectum et gonflement des seins chez l'homme. Hépatite: les hépatites sont des maladies du foie provoquées par un virus. Il existe plusieurs formes d'hépatites bénignes ou graves. Symptômes associés: fatigue générale, nausées, douleurs musculaires. Drépanocytose: la drépanocytose est une pathologie affectant les globules rouges. La drépanocytose est une maladie génétique héréditaire qui touche essentiellement des individus d'ascendance africaine et nord africaine. Symptômes associés: démangeaisons, douleurs thoraciques, souffle court, douleurs musculaires et articulaires, fatigue générale. Lithiase biliaire: la lithiase biliaire est la formation d'un calcul obstruant le canal d'excrétion de la bile. Symptômes associés: démangeaisons, fatigue, perte d'appétit, vomissements. Causes malignes: dans certains cas rares, le jaunissement des yeux est provoqué par un cancer affectant le foie ou le pancréas. Diagnostic. Le diagnostic vise à identifier la cause sous-jacente du jaunissement des yeux. Traitement. Le traitement dépendra entièrement de la cause sous-jacente.

comment bien perdre du poids medicamento

Douleur foie. Le cerveau humain est constitué d'environ 100 milliards de neurones capables d'établir chacun jusqu'à 10.000 connexions. Le nombre de connexions potentielles est donc astronomique: 1 million de milliards (10 puissance 15). Le cerveau compte également des cellules gliales, en nombre 10 à 50 fois plus important que les neurones. Longtemps, on a cru qu'elles ne jouaient qu'un role subalterne en facilitant les échanges entre les neurones. Mais on a découvert récemment que ces cellules gliales établissent elles aussi des connexions, à la fois entre elles et avec les neurones. Leur rôle exact est encore méconnu mais on sait que le cerveau d'Einstein contenait un nombre très important de ces cellules gliales. Le cerveau est donc un système incroyablement complexe avec 2 réseaux complets qui travaillent en paralèlle et en interaction. Par ailleurs, le cerveau est à la fois un système électrique, chimique, et probablement magnétique et quantique. Au niveau physiologique, le cerveau est divisé en 2 hémisphères reliés au centre par un faisceau de fibres nerveuses par lesquelles transitent les échanges d'informations entre les 2 hémisphères. L'hémisphère gauche commande la partie droite du corps. Il contrôle la parole, l'écriture, le calcul, et pense de façon logique et sérielle. C'est le cerveau rationnel. L'hémisphère droit a une perception du monde plus spatiale, globale et intuitive. Il reconnait les formes et les visages, il pense de façon associative et holistique, et c'est aussi lui qui nous fait comprendre et apprécier l'art, la musique, ou la beauté de la nature. C'est le cerveau intuitif. On a cru longtemps que chaque fonction était assurée par une zone précise du cerveau, dans l'un des 2 hémisphères. Nous savons maintenant que la plupart des fonctions activent plusieurs zones du cerveau réparties dans les 2 hémisphères (même si il y a souvent une dominante d'un coté ou de l'autre). Le cerveau est également constitué de 3 couches qui se sont formées successivement au cours de l'évolution des vertébrés. La premier cerveau, le plus proche de la moelle épinière, est le cerveau reptilien. Il gère le métabolisme, les réflexes et les besoins primaires (manger, se reproduire, fuir ou combattre). La 2è couche est le cerveau limbique, ou cerveau émotionnel, que nous avons an commun avec les autres mammifères. La 3è couche, la plus périphérique, est le cortex. Il apparait chez les mammifères évolués et permet le raisonnement, les capacités d'abstraction et de conceptualisation, et l'aptitude au langage. Chez le chat ou le chien, le cortex est à peine présent. Son épaisseur est inférieure à 1 millimètre. Chez l'homme, l'épaisseur du cortex est comprise entre 1 et 4,5 millimètres. La couche extérieure du cerveau humain est plissée de circonvolutions, ce qui permet d'accroitre la surface du cortex, et donc l'intelligence. La surface du cortex humain atteint ainsi 2 mètres carrés. Le cerveau du chat ou du chien a peu de circonvolutions. Elles sont plus nombreuses chez le singe, nettement plus chez l'homme, et encore plus chez. le dauphin, dont le cerveau est également plus volumineux que le cerveau humain, et avec une structure plus performante (détails dans le topic sur "l'intelligence animale"). Le neurone est une cellule dont la structure rappelle celle d'un arbre. A partir du noyau et du corps cellulaire, le neurone étend un long prolongement appelé "axone" avec de multiples ramifications à son extrémité qui sont autant de connexions vers d'autres neurones. Le tronc de l'axone est entouré d'une gaine constituée de cellules gliales. C'est par l'axone que le neurone envoie une impulsion électrique vers d'autres neurones. A l'opposé de l'axone, le neurone étend d'autres ramifications encore plus nombreuses et "fractalisées" à partir du corps cellulaire; ce sont les "dentrites". C'est par elles que le neurone reçoit les impulsions en provenance d'autres neurones. La chimie des émotions. Lorsque les impulsions électriques en provenance des autres neurones atteint un certain seuil d'excitation, le neurone envoie alors une impulsion vers tous les autres neurones auxquels il est connecté en "sortie" (c'est à dire les neurones auxquels son axone est connecté). Lorsqu'un neurone étend une connexion vers un autre, une ramification pousse jusqu'au neurone cible, se frayant parfois un long chemin entre des zones cérébrales éloignées. Cette ramification se termine par une sorte de bouton qui contient des messagers chimiques, les neuromédiateurs. 2. Vésicule synaptique avec des neurotransmetteurs. 4. Fente synaptique avec neurotransmetteur libéré (ex: sérotonine ou dopamine) 5. Récepteurs postsynaptiques activés par neurotransmetteur (induction d'un potentiel postsynaptique) 6. Canal calcium. 7. Exocytose d'une vésicule. 8. Neurotransmetteur recapturé. L'influx nerveux envoyé par le neurone émetteur provoque un lâcher de ces neuromédiateurs dans la synapse, une mince fente de 2 nanomicrons entre la terminaison de l'axone et un récepteur présent à la surface du neurone cible. Chaque récepteur est comme une serrure dont la forme correspond à la molécule d'un neuromédiateur spécifique. Si la forme du récepteur correspond à celle de la molécule, celle-ci active le récepteur, ce qui augmente le niveau d'excitation du neurone cible. Si une molécule étrangère à l'organisme a une forme similaire à celle d'un récepteur, elle activera le neurone correspondant de la même façon qu'un neuromédiateur. C'est le principe de certaines drogues. Les neuromédiateurs sont "nettoyés" au bout d'un certain temps, car sinon, chaque stimuli, chaque sensation ou chaque pensée durerait une éternité. Les médiateurs sont soit dégradés par une enzyme, soit "recapturés" par le neurone émetteur ou bien par les cellules gliales. C'est là que certaines drogues comme l'extacy agissent également, en bloquant la recapture d'un neuromédiateur, en l'occurence la sérotonine, ce qui démultiplie la durée et l'intensité de son effet. Il existe des neuromédiateurs qui excitent les neurones, et d'autres qui les inhibent. Il y a donc un jeu d'équilibre permanent entre l'accélérateur et le frein. Chaque neurone n'émet qu'une seule sorte de neuromédiateur. Il existe ainsi des neurones à adrenaline, des neurones à dopamine, à sérotonine, etc. Mais chaque neurone est excité par tous les neuromédiateurs pour lesquels il a développé des récepteurs. Les principaux neuromédiateurs. La sérotonine "Molécule du bonheur", elle a un effet essentiel sur l'humeur et l'anxiété: à concentration élevée, elle rend optimiste et serein. Elle aurait également très positifs des effets sur le sommeil, l'atténuation de la douleur, l'appétit et la pression artérielle. L'Ecstasy et le LSD accroissent fortement le taux de sérotonine. (mais attention à l'ecstacy, elle a aussi un effet toxique sur les neurones à sérotonine qu'elle finit par détruire) Les endorphines Les endorphines ont une forme moléculaire et un effet proche de la morphine. C'est la morphine naturelle du corps. Elles atténuent la douleur, diminuent la nervosité et donnent une sensation de bien-être. L'opium, tiré des graines de pavot avec lesquelles on produit aussi la morphine et l'héroine, a pour effet de se faire passer pour des endorphines auprès des récepteurs neuronaux. La dopamine Elle contrôle la stimulation de plusieurs zones du cerveau, et joue un rôle primordial dans la motivation. La cocaïne empêche la recapture de la dopamine et accentue donc son action. La nicotine provoque aussi une augmentation de la transmission dopaminergique. L'acétylcholine C'est le premier neurotransmetteur qui a été découvert. Elle entre en jeu dans les aires du cerveau associées à la mémoire, l'attention, l'apprentissage. On note d'ailleurs une carence en acétylcholine chez les patients atteints de la maladie d'Alzheimer. L'adrénaline Elle agit comme un stimulant physique et mental. Elle accélère la vitesse de la respiration, dilate les pupilles et accroît le rythme cardiaque. Mais en excès, elle rend nerveux et peut entraîner la paranoïa. Le glutamate C'est le neurotransmetteur le plus courant (1/3 des transmissions synaptiques). Une carence en glutamate entraîne donc des difficultés d'apprentissage et de mémorisation à long terme. Le cortisol Cette neuro-hormone liée au stress mobilise les ressources énergétiques de l'organisme, augmente la tension, réduit l'appétit et le sommeil. L'excès de cortisol a des effets désastreux aussi bien sur l'organisme que sur l'humeur, le cortisol étant antagoniste de la sérotonine dont il altère les récepteurs. GABA (gamma-amino butyric acid) Le principal neurotransmetteur inhibiteur. Comme on vient de le voir, le neurone a la même structure qu'un arbre. Si nous n'avions pas un cerveau entre les deux oreilles et que nous trouvions par hasard des neurones. En les observant, même au microscope, nous douterions-nous que ces cellules minuscules, mêmes connectées à d'autres, puissent produire de la pensée. Dans une forêt, il y a des échanges de molécules entre les arbres, à la fois au niveau des racines et du feuillage. Et si les forêts "pensaient". L'activité électrique du cerveau produit une oscillation électromagnétique mesurable grâce à l'électro-encéphalogramme (EEG). Ces ondes ont une très faible amplitude, une fréquence très courte (quelques hertz), et une faible puissance (quelques microvolts) Il existe 4 types d'ondes cérébrales, selon notre état intérieur et notre activité: - Les ondes gamma (entre 20 et 40 Hz) sont produites pendant les moments d'intense concentration. - Les ondes beta (entre 12 et 20 Hz) sont produites pendant la plupart de nos tâches ordinaires, lorsqu'on s'agite ou qu'on est occupé par des activités matérielles. - Les ondes alpha (entre 8.5 et 12 Hz) sont produites dans état de conscience apaisé, lorsque nous sommes relaxés, contemplatifs, laissant aller notre imagination. Elles sont produites également lorsqu'on se détend en fermant les yeux, notamment avant de s'endormir. - Les ondes theta (entre 4.5 et 8 Hz) sont produites pendant le sommeil, ou bien dans des états modifiés de la conscience, par exemple sous l'effet de certaines drogues ou de l'hypnose. - Les ondes delta (jusqu'à 4 Hz) sont produites pendant la phase de sommeil paradoxal, c'est à dire quand nous rêvons. Elles peuvent être produites à l'état éveillé chez les très jeunes enfants, ou bien dans des états modifiés de la conscience. Le cerveau magnétique. L'activité des neurones produits des champs magnétiques que l'on peut mesurer grâce à un magnéto-encéphalogramme (MEG). On sait aussi que le cerveau est réceptif aux champs magnétiques extérieurs. Comme dans le cerveau des oiseaux migrateurs, certains neurones du cerveau humain contiennent des cristaux de magnétite, un composé utilisé pour l'aiguille des boussoles. Le cerveau serait donc un système ouvert, avec une fonction d'émetteur et de récepteur. On a découvert récemment des cristaux de magnétite à l'avant du crâne des pigeons. 10 millions de petits cristaux sont concentrés dans une petite zone de 2 milimètres. On ignore encore comment les informations sur le champ magnétique sont transmises au cerveau, mais les expériences montrent que les pigeons utilisent leur perception du champ magnétique pour s'orienter dans leur migration. Ainsi, si on les relache à un endroit où on modifie artificiellement le champs magnétique, les pigeons deviennent incapables de retrouver leur chemin. Le cerveau quantique. Le mathématicien anglais Roger Penrose a formulé une hypothèse selon laquelle la conscience résulterait d'une superposition d'états quantiques, plus précisément de la "réduction du paquet d'ondes" d'états quantiques superposées dans les molécules de tubuline présentes dans les neurones. L'hypothèse du cerveau quantique se heurte néanmoins à la fragilité des états quantiques supposés, et au temps de réponse infimes qu'ils imposeraient aux neurones, dont les cycles de décharge sont beaucoup plus lents. Par ailleurs, l'hypothèse n'a pas encore pu être vérifiée expérimentalement. La synchronisation neuronale. Un autre type de stimulation cérébrale est celle qui vise à renforcer la synchronisation neuronale qui est une clé essentielle du bonheur, des états d'inspiration et de la créativité. "Le déclic créatif s'expliquerait par la capacité de notre esprit à reconnaitre des formes très rapidement. Soudainement, tous les neurones synchronisent leur transmission d'impulsions et font feu au même moment. Si les spécialistes parviennent à expliquer ce processus simultané, nous aurons accompli un grand pas dans la compréhension de l'énigme de la création." (Dr Michel Bourgignon du service de médecine nucléaire de la faculté d'Orsay) De même, les états d'extase ou "d'illumination" se produisent lorsque la synchronisation est totale, lorsque tout notre cerveau est accordé sur un même rythme. La cacophonie devient alors de la musique. Dans la mémoire, l'association d'informations s'effectue lorsque les neurones dont proviennent les informations pulsent à la même fréquence, c'est à dire lorsque les impulsions de ces neurones sont synchronisées, ce qui établit une résonnance. Et c'est également par résonnance que nous rappelons les souvenirs en mémoire. Nous pensons à un événement passé, et par résonnance, les souvenirs associés vont revenir eux aussi. La synchronicité joue donc un rôle essentiel dans les fonctions mentales de traitement et d'organisation de l'information. Les performances d'un cerveau dans le traitement de l'information seront d'autant plus grandes que les neurones de ce cerveau seront bien synchronisés. L'une des fonctions du sommeil pourrait être de rétablir cette synchronisation. Une pensée unifiée permet aussi aux neurones de mieux se synchroniser. Lorsque nous sommes "un", lorsque toutes les parties de nous-mêmes vibrent à l'unisson, nous renforçons la synchronisation neuronale. C'est ce qui se produit lorsque nous sommes "unifiés" par la beauté d'une musique. Pour favoriser "artificiellement" la synchronisation neuronale, il existe plusieurs pistes. L'une d'elle est la synchronisation des perceptions sensorielles. Nous en faisons l'expérience lorsque nous regardons un film ou un feu d'artifice musical, ou lorsque nous sommes à un concert où la musique est accompagnée par des effets visuels. C'est aussi ce qui se passe quand nous dansons, ou quand nous regardons quelqu'un qui bouge vraiment bien sur la musique, ou encore dans les sports de glisse comme le surf. Une autre piste pour induire la synchronisation neuronale est celle explorée par Robert Monroe qui utilise la propension du cerveau à s'ajuster sur les fréquences reçues de l'extérieur. L'idée de Monroe était de synchroniser les 2 hémisphères, le rationnel et l'intuitif, en se basant sur la découverte d'un professeur de médecine américain Gerald Oster en 1973, et expliquée par cet article.

diete pour maigrir vite sans

Cirrhose. Cirrhose: quelles sont la définition et les causes de la cirrhose? La cirrhose est une maladie hépatique relativement grave dans la mesure où elle peut endommager le foie de façon irréversible. La principale cause de la cirrhose du foie est la consommation excessive d'alcool pendant une longue période (près de 75 % des cas). Toutefois, elle peut également apparaitre suite à d'autres pathologies telles qu'une hépatite virale (une hépatite C dans 20 % des cas ou B dans 5 % des cas) ou une maladie rare (hémochromatose ou maladie auto-immune). La cirrhose se traduit par des lésions définitives au niveau du foie. Celui-ci ne peut plus fonctionner normalement, ce qui entraine divers troubles: des difficultés à filtrer le sang et à produire la bile, une augmentation de la pression artérielle au niveau des veines qui ramènent le sang vers le foie (hypertension portale) et, à terme (15 à 20 ans plus tard), des cancers du foie. Quels sont les symptômes d'une cirrhose? La cirrhose est une pathologie qui progresse à bas bruit pendant de longues années. Elle n'entraine ni symptôme ni douleur: on parle de cirrhose compensée. Lorsqu'elle commence à atteindre un stade particulièrement avancé, elle se traduit par des symptômes généraux peu significatifs: fatigue, crampes musculaires, nausées et vomissements, mais aussi perte d'appétit entrainant une perte de poids. Ces éléments constituent des indices, mais ne permettent pas, à eux seuls, de déterminer quelle est la maladie responsable. À terme, en cas de décompensation, la cirrhose du foie va se traduire par une ascite (accumulation de liquide dans l'abdomen) avec des risques infectieux augmentés, des œdèmes des membres inférieurs, un ictère (jaunisse) et des démangeaisons. L'apparition de varices œsophagiennes (dont l'importance dépend du stade de la cirrhose) va entrainer des hémorragies digestives avec une anémie et la présence de sang dans les selles, voire des vomissements sanglants. En cas de cirrhose de plus de 15 ans, un cancer du foie peut survenir. Cirrhose: quelles personnes sont à risque? La cirrhose est une pathologie qui touche essentiellement les hommes âgés de plus de 50 ans, lesquels sont plus concernés par l'hépatite C et la cirrhose alcoolique. Les autres personnes à risque de cirrhose sont celles qui présentent un syndrome métabolique: surpoids (ou obésité), résistance à l'insuline (ou diabète de type 2), hypertension artérielle et hyperlipidémie. Comment pose-t-on le diagnostic de cirrhose? Le diagnostic de cirrhose est souvent posé par hasard, à l'occasion d'un examen clinique, alors que le patient consulte pour un autre motif. Au cours de l'examen, le médecin peut palper le foie sous les côtes, celui-ci présentant un bord inférieur anormalement dur. De plus, il est possible que la rate soit augmentée de volume (splénomégalie). Il arrive également que les mains soient rouges (érythrose palmaire) et que de petits capillaires sanguins soient dilatés, ce qui entraine l'apparition de petites étoiles rouge sur la peau (angiomes stellaires). Le diagnostic de cirrhose est ensuite confirmé à l'aide d'analyses sanguines et d'examens d'imagerie médicale (échographie abdominale avec doppler du foie et éventuellement fibroscopie si on suspecte la présence de varices œsophagiennes). Une biopsie vient poser le diagnostic de façon définitive et elle permet, si besoin, d'en déterminer l'origine. Quels sont les traitements de la cirrhose? Lorsqu'une cirrhose est diagnostiquée, la première chose à faire est de mettre en place le plus rapidement possible un changement dans ses habitudes de vie. Il est en effet essentiel de combiner la prise en charge avec l'arrêt de la consommation d'alcool afin de retarder le plus possible l'évolution de la cirrhose et d'éviter la décompensation. Pour prévenir les surinfections, adopter une bonne hygiène bucco-dentaire est également essentiel. Le traitement consiste ensuite à traiter la cause de la maladie: des antiviraux en cas d'hépatite ou un traitement spécifique en fonction de la maladie responsable.

comment maigrir durablement et bien ou

Maladie foie. 30 Aliments Bons pour le Foie. Ail. Banane. Betterave. Brocoli. Carambole. Carotte. Goyave. Melon. Papaye. Poivron. Tomate. Ail. Asperge. Avocat. Champignons. Chou. Choux de Bruxelles. Noix. Oignons. Papaye. Citron. Graines de Carvi. Noix. Poivre de Cayenne. Soja.

Hemoroides.net: comment se débarrasser des hémorroïdes naturellement. Quels sont les principaux types de traitements contre les hémorroïdes? Si vous avez essayé plusieurs types de traitements « classiques », alors vous avez probablement noté les principales différences de la façon dont ils opèrent. Les solutions naturelles restent les plus efficaces et se complètent idéalement pour des résultats probants et rapides: – solution naturelle rapide et efficace pour éliminer les douleurs et inflammations: – traitement complet et naturel des causes des hémorroïdes pour s’en DEBARRASSER rapidement et définitivement: Dans cet article, je passerai en revue les traitements « classiques » et comment chaque traitement entend apporter une solution au problème des hémorroïdes. Soigner les hémorroïdes: les crèmes et les onguents. La première catégorie de traitements contre les hémorroïdes consiste en l’application de crèmes et d’onguents sur la région anale externe, ayant pour objectif d’apaiser les vaisseaux sanguins dilatés. Ceci crée une décongestion de la région anale et l’empêche de gonfler exagérément. Les tissus seront alors moins enclins à s’enflammer. Cela est relativement efficace à court terme mais malheureusement, un retour de l’inflammation survient quasiment toujours. Les suppositoires. La deuxième sorte de traitements est constituée par des suppositoires qui, insérés dans le rectum, ont pour but d’humidifier et de lubrifier la partie affectée par les hémorroïdes, pour le moment où la prochaine pression rectale se produira. Pour certains, cela fonctionne assez bien, pour d’autres pas si bien… Tonification des vaisseaux sanguins. Le troisième type de traitements contre les hémorroïdes en médicaments qui ont pour rôle d’améliorer le flux veineux et de tonifier les vaisseaux sanguins. Ca peut occasionner des effets secondaires indésirables, ce qui évidemment constitue un inconvénient non négligeable. Solutions radicales. Ces trois types de traitements sont les plus courants et si une fois expérimentés, si le problème des hémorroïdes reste présent, il y a possibilités de recours à des interventions effectuées par voie endoscopique (injections sclérosantes, ligature élastique, la cryothérapie) ou encore l’option « chirurgie ». Tout est à prendre au cas par cas et de ce que chacun peut tolérer. D’après ma propre expérience, il est largement préférable de tester les trois premiers types de traitements avant d’envisager ces solutions radicales. Même si la douleur est intolérable, vous pouvez toujours obtenir un soulagement des premières méthodes dans l’immédiat. Soigner les hémorroïdes: solutions naturelles. Mais maintenant, tout espoir n’est pas perdu et il existe d’autres solutions naturelles très efficaces pour soigner les hémorroïdes, même à long terme et avec l’avantage substantiel d’être dénuées d’éventuels effets secondaires indésirables. Elles ont fait déjà le bonheur de nombreuses personnes, enfin libérées du calvaire extrêmement douloureux que provoquent les hémorroïdes. Pour un traitement naturel très efficace et sans effets secondaires, il est conseillé de se reporter sur ses deux solutions complémentaires et synergiques, ici: – comment soigner et se débarrasser des hémorroïdes naturellement, – traitement naturel des inflammations et des douleurs hémorroïdales. Symptômes des hémorroïdes. Les symptômes des hémorroïdes internes comprennent généralement du sang rouge vif entourant les selles, ou présent sur la surface du papier toilette, ou encore dans la cuvette des toilettes. Pour ce qui est des hémorroïdes externes, les symptômes peuvent inclure une enflure douloureuse ou une boule dure autour de l’anus qui apparaît quand un caillot se forme dans le sang. Un aperçu des signes et symptômes des hémorroïdes. Les hémorroïdes sont le problème le plus courant qui concerne la région anale et rectale. En fait, plus de 50 pour cent des personnes de plus de 50 ans souffrent ou ont déjà souffert des hémorroïdes de façon plus ou moins aigüe et plus ou moins chronique. Les symptômes varient selon les personnes, et toutes les personnes ne présentent pas des symptômes d’hémorroïdes. Cependant, il y a plusieurs facteurs qui peuvent déterminer les symptômes spécifiques qu’une personne expérimente. Certains de ces facteurs comprennent: – les types d’hémorroïdes (rappel: hémorroïdes internes et hémorroïdes externes), – la gravité des hémorroïdes, – les complications (le cas échéant) qui se produisent, par exemple un caillot sanguin ou une infection. Les hémorroïdes ne sont généralement pas dangereuses ou mortelles mais occasionnent souvent des douleurs insupportables, des gênes importantes et des incommodités invalidantes, en particulier pour la vie professionnelle et sociale. Comparaison des symptômes entre hémorroïdes internes et hémorroïdes externes. Les hémorroïdes internes. Le symptôme le plus commun des hémorroïdes internes est comme cela a été dit l’apparition de sang quand la personne se rend aux toilettes. D’autres symptômes peuvent inclure: – une sensation de gêne anale vague, – une impression de « remplissage » après un mouvement de l’intestin. La douleur ne constitue pas un symptôme commun des hémorroïdes internes. Cependant, ce type d’hémorroïde peut dépasser par l’intermédiaire de l’anus à l’extérieur du corps, devenir irritée et douloureuse. La douleur très intense est l’effet qui est le plus redouté et le plus insupportable en ce qui concerne les hémorroïdes. Les hémorroïdes externes. Contrairement aux hémorroïdes internes, qui n’entraînent habituellement pas de douleurs, les hémorroïdes externes peuvent être extrêmement douloureuses jusqu’à empêcher de pouvoir dormir et s’asseoir quand la crise est particulièrement aigüe et que le gonflement est singulièrement accentué. Les symptômes de ce type d’hémorroïdes comprennent également: – des démangeaisons anales intenses. Ces symptômes peuvent être causés par un effort excessif aux toilettes, le frottement ou le nettoyage autour de la région anale. Les symptômes d’hémorroïdes externes peuvent également comprendre l’apparition d’une boule dure autour de l’anus qui est la manifestation qu’un caillot de sang s’est formé dans cette région du corps. Il s’agit alors d’une thrombose hémorroïdaire externe. Réflexions finales sur les symptômes des hémorroïdes. Les hémorroïdes sont la source la plus fréquente des saignements issus du rectum et de l’anus. Cependant, il existe un certain nombre d’autres troubles qui affectent l’anus ou le rectum qui partagent des symptômes similaires. Certaines de ces problèmes de santé comprennent: – la fissure anale, – la fistule anale, – les irritations et les démangeaisons (prurit anal) causées par l’humidité, le diabète, ou une insuffisance hépatique, – le kyste pilonidal infecté. En outre, chez les personnes âgées, la cause la plus importante de saignement rectal est le cancer du rectum ou du côlon. Par conséquent, si le saignement dure plus que quelques jours, il est important de consulter votre professionnel de santé. Il ou elle peut effectuer un examen pour voir si vos symptômes sont dus aux hémorroïdes ou à un autre problème. En tout état de cause et de formes des hémorroïdes, ceci est tout sauf une fatalité que vous deviez subir sans ne pouvoir rien faire pour y remédier. Il existe des traitements d’hémorroïdes qui sont absolument sans aucun danger et qui permettent de soigner les hémorroïdes naturellement et de s’en débarrasser et que vous trouverez ci-dessous: – dire adieu aux douleurs et inflammations: – traiter naturellement et définitivement les causes des hémorroïdes: Les hémorroïdes pendant la grossesse. La grossesse place les femmes dans une position à risque plus élevé de développer des hémorroïdes. Pendant la grossesse, une pression supplémentaire est exercée sur les veines hémorroïdaires internes et externes, ce qui peut entraîner des symptômes allant d’un sentiment de gêne anale vague à du sang rouge vif couvrant les selles. Dans certains cas, les hémorroïdes peuvent être évitées en faisant de l’exercice régulièrement et en consommant plus de fibres. Les options de traitement comprennent entre autres des émollients fécaux, des analgésiques, et des bains chauds. Grossesse et Hémorroïdes: Un aperçu. Parmi les nombreux changements qui se produisent dans le corps d’une femme pendant la grossesse, les hémorroïdes est celui que la plupart des femmes enceintes voudraient pouvoir faire sans. Cependant, les hémorroïdes sont un phénomène fréquent – et plus encore pendant le troisième trimestre. Comprendre ce que sont les hémorroïdes et comment les prévenir pendant la grossesse peut aider de nombreuses femmes à éviter cette complication. Pour les femmes qui développent ce trouble, comprendre comment soigner les hémorroïdes naturellement peut minimiser les chances de problèmes persistants en la matière. Les bonnes nouvelles: Pour la plupart des femmes, les hémorroïdes qui apparaissent pendant la grossesse ne sont que passagers. Une fois que votre bébé est né, la situation s’améliore habituellement, ce qui ne signifie qu’il faille devoir subir ce calvaire et qu’il n’y a faire et qu’aucun traitement d’hémorroïdes naturel et efficace n’existe. Vous apprendrez tout sur le sujet et saurez comment soigner les hémorroïdes naturellement grâce à: – remède pour se débarrasser naturellement des inflammations et des sensations douloureuses: – agir de façon efficace et totalement naturelle sur les causes: Que sont les hémorroïdes? Le terme hémorroïdes réfère à une condition dans laquelle les veines autour de l’anus ou du rectum inférieur sont gonflées et enflammées. Plusieurs groupes de veines entourent le rectum et l’anus – il existe les veines hémorroïdaires internes, et les veines hémorroïdaires externes. Et donc, de même, il est coutume de désigner les problèmes liés à l’inflammation et au gonflement de ces veines respectivement hémorroïdes internes et hémorroïdes externes. Quelles sont les causes des hémorroïdes pendant la grossesse? Pendant la grossesse, les hémorroïdes sont provoquées par une augmentation de la pression dans les veines internes ou externes. Il existe plusieurs raisons pour lesquelles cette pression peut augmenter pendant la grossesse. Certaines de ces raisons sont: – le fœtus et de l’utérus sont en croissance, ce qui exerce plus de pression sur les veines dans la région pelvienne inférieure; – les changements hormonaux provoquent l’agrandissement des vaisseaux hémorroïdaires; – une forte pression dans les veines hémorroïdaires se produit lors de l’accouchement. – La constipation fréquente pendant la grossesse. La constipation a pour conséquence d’augmenter l’effort et la pression nécessaires pour expulser les selles. Quels sont les symptômes? Les symptômes des hémorroïdes pendant la grossesse sont similaires à ceux rencontrés par les femmes qui ne sont pas enceintes. Ils sont basés sur le type d’hémorroïdes qui se développent (hémorroïdes externes ou hémorroïdes internes). En tout cas, il est également important de se réserver un certain temps chaque jour pour disposer en toute quiétude d’un moment pour aller aux toilettes sans être pressée et sans forcer. Il faut aussi éviter un essuyage trop vigoureux et avec trop de frottements et plutôt tapoter la région anale en utilisant une compresse douce et humide – ou même opter pour un rinçage au bidet ou à dans la douche -, options qui peuvent être utilisées comme une alternative à l’essuyage. Assurez-vous d’éviter de forcer lors de tout mouvement de l’intestin ou de vous attarder sur les toilettes pendant de longues périodes. Ne subissez plus passivement ce problème de santé. Vous pouvez comprendre les causes des hémorroïdes internes et des hémorroïdes externes et optez pour des traitements d’hémorroïdes à la fois très efficaces et de plus naturels et sans aucun effet secondaire néfaste avec cette MÉTHODE ICI. Les hémorroïdes internes. Les hémorroïdes internes peuvent se produire quand il y a augmentation de la pression dans les veines hémorroïdaires internes. Cette pression supplémentaire peut entraîner des symptômes tels que des douleurs anales et l’apparition du sang rouge vif dans les selles ou sur le papier toilette. Les facteurs qui peuvent augmenter le risque de développer ce problème concernant une personne comprennent le fait de trop forcer pour expulser les selles (souvent causé par la constipation), l’obésité et une alimentation à haute teneur en lipides (gras) et pauvre en fibres. Les stratégies de traitement impliquent généralement des changements alimentaires, l’introduction d’exercices physiques adaptées à la personne et des habitudes de défécation modifiées. Que sont les hémorroïdes internes? Le terme « hémorroïdes » se réfère à un trouble dans lequel les veines autour de l’anus ou du rectum inférieur sont gonflées et enflammées. Plusieurs groupes de veines entourent le rectum et l’anus – un groupe est connu comme veines hémorroïdaires internes, les autres sont connues comme les veines hémorroïdaires externes. Comme son nom l’indique, les hémorroïdes internes affectent les veines hémorroïdaires internes (idem pour l’aspect externe). Quelles sont les causes? Comme mentionné par ailleurs, les hémorroïdes internes sont causées par une pression accrue dans les veines hémorroïdaires internes. Un certain nombre de conditions peut augmenter la pression dans les veines hémorroïdaires internes. Celles-ci comprennent: – un mauvais transit intestinal impliquant une difficulté à évacuer les selles, ou d’autres mauvaises habitudes de sédentarisme, comme le fait d’être assis pendant de trop longues périodes avec un manque d’activité physique; – la constipation chronique ou la diarrhée; – les relations sexuelles anales; – un mode d’alimentation déséquilibré avec une proportion trop importante de matières grasses et insuffisante en fibres, ces dernières aidant énormément à un transit intestinal optimal et sain. Les symptômes des hémorroïdes internes. Le symptôme le plus commun des hémorroïdes internes est du sang rouge vif recouvrant les selles ou présent sur le papier hygiénique ou encore se retrouvant dans la cuvette des WC. D’autres symptômes peuvent inclure des sentiments de: – une vague gêne au niveau anal, – une sensation de gonflement après un mouvement de l’intestin. La douleur ne constitue pas un symptôme commun des hémorroïdes internes, contrairement aux hémorroïdes externes qui souvent causes de douleurs intenses, voire insupportables. Cependant, une hémorroïde interne peut dépasser et saillir vers l’extérieur par l’anus, devenir irritée et douloureuse. Ceci est connu sous le nom d’hémorroïde saillante. Si ce n’est pas traité, une hémorroïde interne saillante peut rester à l’extérieur de l’anus. Dans ce cas, une personne peut se plaindre également d’un inconvénient supplémentaire qui est le souillage constant des sous-vêtements. Comme quoi l’inconfort et les désagréments de ce genre de troubles sont multiples et invalidants. C’est pourquoi il est essentiel de tout mettre en œuvre pour s’en débarrasser le plus rapidement possible, naturellement et sans aucun effet secondaire néfaste avec: Les hémorroïdes externes. Les hémorroïdes externes peuvent se produire quand il y a une pression accrue dans les veines hémorroïdaires externes. Quand ces veines autour de l’anus deviennent enflées et enflammées, une personne peut développer des symptômes tels que démangeaisons anales, des saignements et éprouver de la douleur. Il existe plusieurs facteurs qui peuvent augmenter votre risque de développer ce trouble. Par exemple, la grossesse, l’obésité et la cirrhose sont quelques-unes des causes qui peuvent engendrer ou constituer un facteur de pression supplémentaire sur les veines hémorroïdaires externes. Que sont les hémorroïdes externes (ou plutôt les crises hémorroïdaires appelées prolapsus)? Cela se réfère à un problème de santé dans lequel les veines autour de l’anus ou du rectum inférieur sont gonflées et enflammées. Il y a plusieurs groupes de veines qui entourent le rectum et l’anus – un groupe est connu comme étant les veines hémorroïdaires internes, les autres sont appelées veines hémorroïdaires externes. Les hémorroïdes externes sont causées par une pression accrue dans les veines hémorroïdaires externes. Facteurs de risque. Il existe un certain nombre de causes qui peuvent augmenter la pression dans les veines hémorroïdaires externes. Ces facteurs de risque comprennent: – la difficulté à expulser les selles, ou d’autres mauvaises habitudes pour les intestins telles que rester assis pendant de trop longues périodes ou trop de sédentarité, – la grossesse, – le vieillissement, – la constipation chronique ou la diarrhée, – les relations sexuelles anales, -la cirrhose, – l’obésité, – Une alimentation à haute teneur en matières grasses et pauvre en fibres. Les symptômes des hémorroïdes externes. Contrairement aux hémorroïdes internes, qui ne sont généralement pas douloureux, les hémorroïdes externes peuvent être très douloureuses. Pour une personne avec des hémorroïdes externes, les symptômes peuvent également inclure: – des saignements, – des démangeaisons anales. Ces symptômes peuvent être causés par un effort excessif, le frottement, ou le nettoyage autour de l’anus. La sécrétion de mucus peut également causer des démangeaisons. Les symptômes d’hémorroïdes externes peuvent également inclure une boule dure autour de l’anus qui résulte du fait qu’un caillot se forme dans le sang. Ce problème est connu comme étant une thrombose hémorroïdaire externe. Gardez à l’esprit que tout le monde ne manifestera pas des symptômes en ce qui concerne les hémorroïdes externes ou cela sera d’une plus ou moins grande intensité selon les personnes. Établir un diagnostic dans certains cas. Vous pouvez demander à un professionnel de santé de diagnostiquer les hémorroïdes externes en cas de saignements. Il vous sera demandé un certain nombre de questions (connu sous le nom d’antécédents médicaux), suivi d’un examen physique. Il ou elle peut également recommander certains tests. Une évaluation approfondie et un diagnostic approprié des hémorroïdes par le professionnel de santé est important chaque fois que se produisent des saignements au niveau du rectum ou du sang dans les selles. Le saignement peut également être un symptôme d’autres maladies digestives telles que le cancer du côlon ou du rectum. Traitement des hémorroïdes. Dans la plupart des cas, soigner les hémorroïdes externes est concentré sur: – le soulagement des symptômes d’hémorroïdes et donc de la douleur très invalidante (voir ICI ), – la restauration des tissus hémorroïdaires endommagés (voir ICI ), – l’ajout de fibres et de liquides dans l’alimentation, – la modification des habitudes de défécation. Des pratiques spécifiques pouvant aussi être utiles peuvent inclure: – l’application de sacs de glace, – des bains chauds plusieurs fois par jour, – des émollients fécaux. Pour de plus amples informations, consultez le guide complet pour comprendre et soigner les hémorroïdes. Les thromboses hémorroïdaires externes peuvent être extrêmement douloureuses. Par conséquent, dans ces cas, les analgésiques peuvent également être prescrits. Pour la plupart des gens, les symptômes s’améliorent après seulement quelques jours, surtout avec les traitements naturels des hémorroïdes adéquats très efficaces que vous trouverez ici: Prévenir les hémorroïdes externes. Les meilleures façons de prévenir les hémorroïdes externes comprennent les habitudes suivantes: – faire en sorte de garder les selles molles afin qu’elles puissent se mouvoir et être expulsées facilement, diminuant ainsi la pression que l’on doit exercer et le fait de devoir forcer (ce qui est toujours absolument déconseillé à faire), – vider les intestins dès que l’envie se fait sentir et sans attendre. L’exercice physique, y compris la marche, et un apport accru en fibres dans l’alimentation contribuent également largement à réduire la constipation et à produire un fonctionnement normal des intestins et des selles aisément expulsables. Différents types d’hémorroïdes. Il existe deux types d’hémorroïdes: les hémorroïdes internes et les hémorroïdes externes qui se différencient par l’endroit où elles se manifestent. Les hémorroïdes sont des affections très douloureuses et handicapantes. Pourquoi les supporter une minute de plus alors que des solutions naturelles et SANS aucuns effets secondaires existent comme ci-dessous: – solution pour soulager et éradiquer rapidement et naturellement les douleurs et inflammations hémorroïdales: – traitement exhaustif et naturel pour éliminer définitivement les apparitions d’hémorroïdes: Les hémorroïdes externes sont celles qui se produisent dans la partie anale extérieure (l’extrémité distale du canal anal). Plus précisément, ce sont des varices des veines qui drainent le territoire des artères rectales inférieures, qui sont des branches de l’artère pudentale interne. Elles sont parfois douloureuses, et souvent accompagnées de gonflement et d’irritation. Des démangeaisons, bien que souvent considérées comme un symptôme d’hémorroïdes externes, sont plus souvent dues à une irritation de la peau. Les hémorroïdes externes sont sujettes à thrombose: si les ruptures des veines et/ou un caillot sanguin se produisent, les hémorroïdes deviennent des hémorroïdes thrombosées. Les hémorroïdes internes sont celles qui se produisent à l’intérieur du rectum. Plus précisément, ils sont des varices des veines qui drainent le territoire des branches des artères rectales supérieures. Comme cette zone du corps manque de récepteurs de la douleur, les hémorroïdes internes ne sont généralement pas douloureuses et la plupart des gens ne sont pas conscients du fait qu’ils en ont. Les hémorroïdes internes, cependant, peuvent saigner quand elles sont irritées. L’absence de traitements des hemorroïdes internes peut conduire à deux formes graves des hémorroïdes: les hémorroïdes étranglées et les prolapsus hémorroïdaires. Les hémorroïdes ayant formé un prolapsus sont des hémorroïdes internes qui sont tellement distendues qu’elles sont poussées hors de l’anus. Si le sphincter anal manifeste des spasmes et fait en sorte qu’un prolapsus hémorroïdaire soit expulsé et bloqué à l’extérieur de l’orifice anal, l’approvisionnement en sang est coupé, et les hémorroïdes deviennent étranglées. Les hémorroïdes internes peuvent encore être classés selon le degré de prolapsus: 1° degré: pas de prolapsus. 2° degré: prolapsus à la défécation, mais qui se réduit spontanément ensuite. 3° degré: prolapsus à la défécation et qui doit être réduit manuellement. 4° degré: prolapsus et qui ne peut être pas réduit manuellement. Comment se forment les hémorroïdes? Chaque année, des millions de personnes sont touchées par les hémorroïdes dans le monde entier. Si vous êtes stupéfait(e) que les hémorroïdes soient apparues dans votre vie, sachez que vous êtes loin d’être seul(e) dans ce cas. Ils sont causés par plusieurs facteurs favorisants: Hémorroïdes: la déshydratation. La déshydratation est un facteur causal pour le développement des hémorroïdes. Votre corps est composé de 60% d’eau, un composé essentiel vital pour notre corps. La consommation d’eau recommandée est généralement de six à huit verres d’eau par jour. Si votre corps est déshydraté, ceci peut causer l’épaississement de votre sang et causer une augmentation de la pression artérielle. Lorsque la pression artérielle monte en flèche, la pression de vos vaisseaux sanguins peut aussi augmenter. De plus, cela peut affaiblir vos vaisseaux sanguins et donc amener ainsi à la formation d’ hémorroïdes. La constipation. La formation des hémorroïdes peut également être due à la constipation. Les personnes qui prennent des repas à faible teneur en fibres sont plus sujettes à ce trouble. Les fibres favorisent un bon transit intestinal. Une grande consommation de produits laitiers et la déshydratation peuvent aggraver la constipation également. Lorsque vous êtes constipé(e), vous êtes plus susceptibles de forcer davantage à la selle, ce qui conduit à l’affaiblissement des vaisseaux sanguins. La posture dans les toilettes. Une posture incorrecte dans les toilettes peut provoquer une thrombose hémorroïdaire également. Bien que les toilettes soient faites pour notre confort lorsque nous faisons ce que nous devons faire, notre corps n’est pas « en confort » dans cette position. Si vous vous asseyez sur les toilettes de manière prolongée, cela peut accroître la pression sur l’artère abdominale et être une cause d’apparitions des hémorroïdes. Il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour contrer cela. Pour la déshydratation, vous devez boire des liquides appropriés (principalement de l’eau) régulièrement. Ne remplacez pas l’eau par des boissons gazeuses et des sodas. Une bonne alimentation peut également empêcher le développement des hémorroïdes. Fruits et légumes regorgent d’éléments nutritifs pour renforcer les vaisseaux sanguins. Il est aussi important d’intégrer des fibres pour favoriser le processus de digestion et le transit intestinal. Evitez de boire trop de café ou de consommer des produits à haute teneur en caféine car cela peut aggraver ou provoquer la maladie. L’exercice régulier peut aider dans la régulation de la circulation du sang dans le corps. Essayez d’aller au moins trois fois par semaine à la salle de gym faire quelques exercices de cardio. Si votre budget est serré ou si vous vous avez peu de temps disponible, vous pouvez toujours faire 15 à 30 minutes de jogging autour du parc. Si vous connaissez les causes de l’apparition des hémorroïdes, vous serez en mesure d’empêcher aussi leur aggravation si elles se sont déjà manifestées. Il est largement partagé par tout le monde que la prévention est toujours préférable. Alors, arrêtez les mauvaises habitudes et commencez à vivre une vie plus saine. Et libérez-vous définitivement des hémorroïdes! Afin de bénéficier des meilleurs traitements naturels qui permettent de se débarrasser efficacement, définitivement et sans effets secondaires des hémorroïdes, consultez ces deux solutions complémentaires qui ont déjà montré leur efficacité sur de nombreuses personnes: – solution INTEGRALE et NATURELLE pour soigner les causes et effets des hémorroïdes, – comment soulager et traitee de façon naturelle les douleurs et inflammations dues aux hémorroïdes.