maigrir tres vite du ventrella umbrella


Le cancer du foie chez le chien, un des cancers les plus agressifs. Le cancer du foie chez le chien, une maladie grave qu'il faut apprendre à reconnaître S'il est un cancer du chien qui fait des ravages dans la population canine et principalement chez les sujets âgés, c'est bien le cancer du foie. Les symptômes ressemblent souvent à d'autres maladies moins sévères mais dès les premiers signes, une consultation vétérinaire s'impose. Comme dans toutes les maladies à caractère cancéreux, le cancer du foie chez le chien peut se soigner jusqu'à la guérison si l'animal est pris en charge au plus tôt. Des symptômes simples à analyser. Même s'il convient de ne pas s'alarmer outre mesure devant certains des symptômes qui aiguillent souvent vers le diagnostic du cancer du foie canin, observer l'état physique de son animal est primordial. Si votre chien vomit souvent, s'il est apathique, s'il mange moins et maigrit rapidement, si son blanc d'œil devient jaune ou que du sang apparaît dans les déjections, il est nécessaire de prendre rendez-vous avec votre vétérinaire. Il n'est pas obligatoire que tous ces phénomènes s'accumulent mais dans chacun des cas, si cela dure plus de 2 jours ou si cela devient récurrent, des examens cliniques doivent être pratiqués. Palpations de l'abdomen du chien, analyses sanguines, radiographies ou échographies sont ordonnées pour poser des mots sur la maladie. Le cancer du foie est diagnostiqué, qu'advient-il ensuite? Malheureusement, si toutes les analyses confirment le cancer du foie de votre chien. Plusieurs options sont possibles selon l'avancée de la maladie, l'état général du chien et son âge. Si le cancer ne s'est pas répandu sur une grosse partie du foie, le vétérinaire envisagera peut-être une ablation de la partie atteinte. Si le cancer couvre une trop grosse surface de l'organe, votre chien pourra être dirigé vers de la radiothérapie et/ou de la chimiothérapie. Il est aussi absolument nécessaire de contrôler si d'autres organes ne sont pas métastasés. Dans tous les cas, votre vétérinaire doit adapter le traitement à chaque malade pour ne pas faire le souffrir davantage.

boisson brule graisse fait maison salami nutrition

US Search Mobile Web. Welcome to the Yahoo Search forum! We’d love to hear your ideas on how to improve Yahoo Search. The Yahoo product feedback forum now requires a valid Yahoo ID and password to participate. You are now required to sign-in using your Yahoo email account in order to provide us with feedback and to submit votes and comments to existing ideas. If you do not have a Yahoo ID or the password to your Yahoo ID, please sign-up for a new account. If you have a valid Yahoo ID and password, follow these steps if you would like to remove your posts, comments, votes, and/or profile from the Yahoo product feedback forum. Vote for an existing idea ( ) or Post a new idea… Hot ideas Top ideas New ideas Category Status My feedback. Improve your services. Your search engine does not find any satisfactory results for searches. It is too weak. Also, the server of bing is often off. I created a yahoo/email account long ago but I lost access to it; can y'all delete all my yahoo/yahoo account except for my newest YaAccount. I want all my lost access yahoo account 'delete'; Requesting supporter for these old account deletion; 'except' my Newest yahoo account this Account don't delete! Because I don't want it interfering my online 'gamble' /games/business/data/ Activity, because the computer/security program might 'scure' my Information and detect theres other account; then secure online activities/ business securing from my suspicion because of my other account existing will make the security program be 'Suspicious' until I'm 'secure'; and if I'm gambling online 'Depositing' then I need those account 'delete' because the insecurity 'Suspicioun' will program the casino game 'Programs' securities' to be 'secure' then it'll be 'unfair' gaming and I'll lose because of the insecurity can be a 'Excuse'. Hope y'all understand my explanation! I want all my lost access yahoo account 'delete'; Requesting supporter for these old account deletion; 'except' my Newest yahoo account this Account don't delete! Because I don't want it interfering my online 'gamble' /games/business/data/ Activity, because the computer/security program might 'scure' my Information and detect theres other account; then secure online activities/ business securing from my suspicion because of my other account existing will make the security program be 'Suspicious' until I'm 'secure'; and if I'm gambling online 'Depositing' then I need those account 'delete' because the insecurity 'Suspicioun' will program the casino game 'Programs' securities' to be… more.

recette boisson brule graisse decathlon sports

Trop de sucre nuit gravement à la santé. Dans "Nature", trois chercheurs américains recommandent de taxer les aliments sucrés comme le tabac et l'alcool. Le Monde | 02.02.2012 à 16h39 • Mis à jour le 01.11.2012 à 13h08 | Par Paul Benkimoun et Gilles van Kote. C'est ce qui s'appelle ne pas y aller avec le dos de la cuillère. Dans un article publié, jeudi 2 février, par la revue Nature, trois scientifiques de l'université de Californie, à San Francisco, affirment que la menace sur la santé publique constituée par la consommation excessive de sucre, en particulier de fructose, est telle qu'elle justifie la mise en place de mesures comparables à celles prises afin de limiter la consommation de tabac et d'alcool. Le lien établi entre consommation de sucre et augmentation des maladies non transmissibles - diabète, obésité, maladies cardio-vasculaires, cancers, etc. - ainsi que la similitude entre certains effets du fructose sur l'organisme et ceux de l'alcool plaident, selon Robert Lustig, Laura Schmidt et Claire Brindis, en faveur d'un encadrement strict de la vente des produits sucrés et de leur taxation. Les troubles métaboliques liés à la sédentarité et à une alimentation trop riche en graisses et en sucres ont un énorme impact sanitaire et favorisent les maladies non transmissibles, qui provoquent plus de 35 millions de morts par an dans le monde, soit davantage que les maladies infectieuses. Ces pathologies sont loin d'être l'apanage des riches: elles pèsent pour 80 % sur les pays à revenu faible ou intermédiaire. Dans les pays occidentaux, elles frappent surtout les couches les plus défavorisées. "Il y a 366 millions de diabétiques identifiés dans le monde, et leur nombre devrait atteindre les 500 millions en 2030", indique le professeur Serge Halimi, le chef du service de diabétologie, endocrinologie et nutrition du CHU de Grenoble. La planète compte à présent 30 % de plus de personnes obèses que d'individus sous-alimentés. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'ONU ont pris conscience du problème, qui ont adopté, en septembre 2011, une résolution appelant à promouvoir l'activité physique et une alimentation ne présentant pas d'excès en graisses, en sel et en sucre. Une prise de position que les auteurs de l'article de Nature jugent insuffisante, estimant que le sucre, "l'un des principaux coupables de cette crise sanitaire mondiale, demeure non surveillé". Le sucre serait-il aussi dangereux pour la santé que le tabac ou l'alcool? Ce n'est pas ainsi qu'il est perçu en tout cas et, contrairement aux deux autres substances, il est indispensable à notre alimentation. En 2003, Jim Mann (université d'Otago, Nouvelle-Zélande) affirmait, dans le Bulletin de l'OMS, qu'il "existe énormément de preuves que le saccharose et les sucres ajoutés aux aliments contribuent à l'épidémie mondiale d'obésité". Sur le plan qualitatif, la nature du sucre a son importance. Le fructose, qui entre - avec le glucose - dans la composition du sucre courant, fait figure de principal accusé. Pas tant celui que contiennent naturellement les fruits que le fructose utilisé comme additif pour renforcer la saveur sucrée. Les Américains l'utilisent abondamment sous forme de "sirop de maïs à haute teneur en fructose" dans les entremets et les gâteaux. "Les fruits ne nous fournissent pas plus de 20 à 30 grammes de fructose par jour. Mais les sirops utilisés dans l'industrie peuvent en apporter jusqu'à 150 grammes au quotidien, explique M. Halimi. Cet apport massif provoque le syndrome métabolique qui associe stockage de graisse dans le foie, hypertension artérielle, diabète et risque cardio-vasculaire, surtout chez des individus prédisposés." Ce n'est pas tout: Robert Lustig et ses collègues affirment que "le fructose exerce sur le foie des effets toxiques similaires à ceux de l'alcool", ce qui "n'est pas surprenant puisque l'alcool est dérivé de la fermentation du sucre". Surtout, ils insistent sur le fait que de "nombreuses études se sont intéressées aux propriétés du sucre induisant une dépendance chez l'homme". Au rang des effets, ils mentionnent notamment l'atténuation du signal de la faim, l'interférence sur le sentiment de satiété et la diminution du plaisir procuré par les aliments, qui pousserait l'individu à consommer davantage. Pour les trois universitaires californiens, les actions de prévention sont inefficaces face à la gravité de la situation. Ils recommandent plutôt de taxer fortement tous les aliments et boissons contenant des sucres ajoutés, précisant qu'il serait nécessaire de faire doubler le prix des sodas pour "en diminuer significativement la consommation". En France, la taxe sur les boissons sucrées, entrée en vigueur le 1 er janvier, est de 7,16 euros par hectolitre. Ils suggèrent de limiter le nombre des points de vente de sucreries et d'en réduire les heures d'ouverture, voire de fixer un âge minimal pour pouvoir acheter des boissons sucrées. Et de réduire également le nombre de distributeurs automatiques dans les écoles et les lieux de travail. En France, ces distributeurs sont interdits dans les écoles depuis 2005. Pourtant, il semble difficilement imaginable d'appliquer dans l'Hexagone la politique préconisée par les experts américains. "Il faudrait une évolution considérable des mentalités", estime le député (UMP) Yves Bur. Promoteur de l'interdiction de fumer dans les lieux publics et sur les lieux de travail, il souligne le poids des groupes de pression, rappelant qu'une manifestation comme la Semaine du goût est financée par la filière du sucre. En juin 2011, le PS avait déposé une proposition de loi afin d'obliger les industriels à revoir leur politique de vente de produits alimentaires plus sucrés outre-mer, qui favorise l'obésité. Sans suite, pour le moment. Selon l'Association nationale des industries alimentaires (ANIA), la vision des auteurs de l'article de Nature est déformée par leur prisme américain. "Les comportements alimentaires sont différents aux Etats-Unis et en Europe, affirme Cécile Rauzy, la directrice qualité-nutrition de l'ANIA. En France, la démarche adoptée est, plutôt que d'interdire, de proposer des alternatives et d'améliorer les produits existants." Dans l'Union européenne, un règlement publié en novembre 2011 rend obligatoire, pour tous les produits alimentaires, d'ici à 2016, un étiquetage mentionnant la valeur énergétique, ainsi que la quantité de graisses, d'acides gras saturés, de glucides, de sucres, de protéines et de sel.

potion pour maigrir vite homme d'affaire

ENDOFRANCE. Association française de lutte contre l'endométriose. Vocabulaire de l’endométriose. Nous vous proposons ici de démystifier les termes que les médecins peuvent utiliser pour vous parler d’endométriose et de sa prise en charge. Ces définitions ont été validées par un membre du comité scientifique d’EndoFrance. LES BASES Définir l’endométriose externe et interne. Endométriose: Maladie chronique avec potentiel de récidive, causée par le développement d’ilots de tissu semblable à celui de la muqueuse utérine ou endomètre. Ce tissu, appelé tissu endométrial, se développe hors de l’utérus sous formes de lésions, d’adhérences et de kystes dans divers organes ainsi colonisés (ovaires, trompes, péritoine, rectum, vessie, diaphragme, …). A l’instar de l’endomètre, les localisations du tissu endométrial, hors cavité utérine, ont un développement rythmé par le cycle ovarien et menstruel. Chaque mois, au moment des règles, des micro-hémorragies surviennent au niveau des lésions d’endométriose. Le sang ainsi accumulé à l’intérieur de l’abdomen ne peut pas être éliminé, et subit une dégradation progressive qui libère des enzymes responsables d’une intense réaction inflammatoire. Adénomyose: Endométriose dite « interne » et localisée au sein de la paroi musculaire de l’utérus, appelée myomètre. Endomètre: Muqueuse qui tapisse la cavité de l’utérus. Le développement et la régénération de l’endomètre nécessite l’action de deux hormones secrétées par l’ovaire: les œstrogènes et la progestérone. Péritoine: Fine membrane qui tapisse la cavité abdomino-pelvienne et les viscères qu’elle contient (à la seule exception des ovaires). La cavité abdomino-pelvienne comprend la cavité abdominale (estomac, intestin grêle, colon, foie et rate) et la cavité pelvienne (vessie, rectum, uterus, trompes et ovaires). Certains organes sont rétro-péritonéaux (reins, uretères, artère aorte et veine cave) ou sous-péritonéaux (vagin, rectum, uretères). LES SYMPTÔMES Quelques noms scientifiques associés aux symptômes. La symptomatologie associée à l’endométriose est très souvent douloureuse. 5 grandes catégories de douleurs peuvent être identifiées, chacune devant être considérée comme un signe clinique de l’endométriose. Dysménorrhée: Terme employé pour désigner des douleurs accompagnant les règles. Les douleurs ressenties sont localisées au niveau du bas ventre, du bas du dos ou de la racine des cuisses. Dans certains cas, les douleurs peuvent précéder ou suivre les règles. Les dysménorrhées peuvent être aussi bien le résultat d’une endométriose, que celui d’une adénomyose. Dyspareunies: Terme employé pour désigner les douleurs ressenties pendant et après les rapports sexuels. Dans le cadre d’une endométriose, on parle souvent de dyspareunie profonde (douleur ressentie au niveau du bas ventre, et due au contact entre la verge du partenaire et le fond du vagin). Les dyspareunies témoignent de lésions situées près du vagin et au niveau de la cloison recto-vaginale, mais elles peuvent être également le résultat de l’inflammation qui accompagne une endométriose superficielle localisée en regard du fond vaginal, ou celui d’une adénomyose sévère. Dyschésies: Terme employé pour exprimer une difficulté douloureuse pour éliminer les selles. Les dyschésies témoignent souvent de lésions situées au niveau de la cloison recto-vaginale qui touchent le rectum, mais elles peuvent être également le résultat de l’inflammation qui accompagne une endométriose superficielle localisée à proximité du rectum. Troubles de transit cataméniaux: Ils sont le plus souvent des diarrhées (selles plus fréquentes ou plus molles) pendant les règles, et plus rarement une constipation cataméniale. Ces symptômes sont relativement typiques pour une endométriose digestive, néanmoins dans de nombreux cas ils sont seulement le résultat de l’inflammation qui accompagne une endométriose superficielle localisée à proximité du rectum. Enfin, de nombreux patientes présentant une endométriose (jusqu’à 50-60% selon certains auteurs) ont des symptômes digestifs dus à l’existence concomitante d’une maladie digestive fonctionnelle (comme le colon irritable) ou inflammatoire (maladie de Crohn, Rectocolite hémorragique). Dysuries: Terme employé pour désigner des difficultés, des troubles au moment de la miction (action d’uriner). Ces troubles peuvent s’accompagner de douleurs qui témoignent de lésions situées sur la vessie. Dans certains cas, les dysuries sont le résultat de l’atteinte des nerfs de la vessie par une endométriose de la cloison recto-vaginale. Pollakiurie: Mictions fréquentes, surtout si accompagnées de levées nocturnes. Elle peut être le résultat d’une atteinte sévère de la vessie par une endométriose profonde, ou simplement celui de l’irritation de la vessie par une endométriose superficielle. Assez souvent, il s’agit d’une pathologie urinaire associée à l’endométriose et appelée « bladder pain syndrome » ou « cystite interstitielle ». Cette pathologie nécessite une prise en charge spécialisée en urologie. Douleurs pelviennes chroniques: Terme employé pour désigner des douleurs permanentes ou chroniques dont la manifestation n’est dès lors plus rythmée par le cycle menstruel. Ces douleurs sont ressenties au niveau du pelvis qui est la partie la plus basse de la cavité abdominale (là où se situent la vessie, les organes génitaux internes et le rectum). Ces douleurs sont en pratique difficiles à traiter, et elles concernent les endométrioses sévères négligées, multi-opérées ou coexistant avec d’autres pathologies douloureuses abdomino-pelviennes (colon irritable, bladder pain syndrome, névralgie pudendale, fibromyalgie, douleurs musculo-articulaires, etc). Dans ces cas, les douleurs dues à l’endométriose sont associées à des douleurs de type neuropathique (des sensations douloureuses nées au niveau des nerfs périphériques), à des adhérences, ou à des cicatrices post-chirurgicales. Les différentes formes de développement du tissu endométrial hors cavité utérine. Lésions superficielles endométriosiques ou Implants: Petits fragments de tissu endométrial situés à la surface du péritoine ou à celle des divers organes de la cavité abdominale. Ces lésions ou implants, qui ne présentent pas un développement « vers la profondeur », sont le type de lésions le plus fréquent. Lésions profondes endométriosiques: Terme employé pour définir des lésions d’endométriose situées en profondeur (en oppositions aux lésions superficielles appelées également implants) et qui se développent essentiellement sous le péritoine. Les nodules font généralement partie de cette catégorie. Adhérences endométriosiques: Les adhérences sont généralement la conséquence des phénomènes inflammatoires cycliques, qui entraînent des accolements de différentes structures anatomiques (les ovaires à l’utérus, le colon à l’utérus, etc.). Kystes endométriosiques: Les kystes endométriosiques sont des lésions kystiques contenant un liquide épais de couleur chocolat. Ils se développent souvent au niveau des ovaires et sont appelés « endométriomes ». Leur développement se fait sous la forme d’une « invagination » du tissu endométrial qui « refoule » progressivement le tissu ovarien. Nodules endométriosiques: Terme employé pour définir des lésions qui envahissent en profondeur soit un organe soit la zone sous péritonéale. On retrouve le plus souvent ces nodules profonds, qui s’apparentent à une petite boule, au niveau des ligaments utéro-sacrés (ligament reliant l’utérus au sacrum en arrière), la zone recto-vaginale, le vagin, le rectum, la fossette ovarienne. Moins fréquemment, ils peuvent se situer au niveau de la vessie ou du sigmoïde et plus rarement encore sur tout autre organe abdominal. Nodules profonds endométriosiques: Terme employé pour définir des lésions profondes, constituées d’un fort contingent de tissu fibreux (responsable de leur consistance dure) et d’un pourcentage variable de tissu endométrial (responsable de leur croissance au moment des règles). Les nodules profonds ont une forte tendance à infiltrer les organes voisins. Ils concernent souvent la partie supérieure et postérieure du vagin, la face antérolatérale du rectum, les uretères, les ligaments utéro-sacrés (amarrant l’utérus vers l’arrière), la vessie, ou ailleurs dans la cavité abdominale. Généralement, les nodules situés au niveau du vagin, du rectum et des uretères peuvent être palpés lors d’un examen gynécologique minutieux, sous la forme de petits pois sensibles au contact. OUTILS DE DIAGNOSTIC Examens radiologiques et chirurgicaux. Échographie / Échographie pelvienne: Examen radiologique, utilisant les ultrasons, qui permet de visualiser les organes internes. Pour plus de précisions et pour visualiser le col de l’utérus, on pratique une échographie endo-vaginale ou endo-pelvienne par l’introduction d’une sonde dans le vagin. Cet examen, habituellement indolore, est surtout utile pour déceler la présence de kystes ovariens. Les autres lésions peuvent malheureusement passer inaperçues. IRM: Technique d’Imagerie par Résonance Magnétique permettant d’obtenir des vues en 2D ou 3D. Cet examen offre une observation précise des tissus « mous », tels que les organes internes. Dans le cas d’une endométriose, l’IRM permet de détecter des kystes, des nodules ou des lésions. Elle est utilisée afin notamment de confirmer et de détailler les résultats obtenus via une échographie endo-vaginale en révélant d’autres atteintes non détectées précédemment. Les performances de l’IRM sont néanmoins très dépendantes de l’expérience du radiologue, aussi bien au moment de sa réalisation que de son interprétation. Cœlioscopie (ou laparoscopie): Technique chirurgicale, mini-invasive, dédiée au diagnostic ou à l’intervention chirurgicale proprement-dite. Elle consiste en l’introduction d’une petite caméra via le nombril, et de différents instruments via des incisions de 5 à 10 mm. Dans le cadre d’une endométriose, la cœlioscopie apparaît comme l’examen de référence pour la pose d’un diagnostic complet. Elle permet en effet de visualiser directement les lésions, de prélever des biopsies afin de confirmer le diagnostic et de réaliser des interventions chirurgicales curatives extrêmement complexes. Laparotomie ou laparatomie: C’est un acte chirurgical qui consiste à ouvrir l’abdomen de manière horizontale ou verticale afin d’accéder à la cavité abdominale. Longtemps utilisée dans le cadre du traitement chirurgical de l’endométriose, la laparotomie a progressivement cédé sa place à la coeliosocopie. Hystérographie ou hystérosalpingographie: Examen radiologique de l’utérus et des trompes, utilisant les rayons X et effectué après l’introduction, via une petite sonde, d’un liquide opaque dans le col de l’utérus. L’hystérographie permet ainsi de rechercher les malformations utérines, les déformations de la cavité utérine par des adhérences ou la perméabilité des trompes. Cet examen, qui a un rôle important dans l’exploration d’une infertilité, n’est toutefois pas recommandé en première intention pour le diagnostic d’une endométriose. Échographie endorectale: Réalisation d’une échographie pelvienne à l’aide d’une sonde fine qui est introduite dans le rectum. Cet examen est réservé à l’exploration des lésions d’endométriose profonde qui pourraient concerner le rectum, jusqu’à 25 cm au dessus de l’anus. Coloscanner à l’air, coloscopie virtuelle, uroscanner: Examens par tomographie computérisée, qui réalisent une exploration fine de l’ensemble du rectum et du colon, respectivement des uretères, dans le cas de certaines formes sévères d’endométriose profonde.

boisson brule graisse maison margiela sale

Douleur foie. La plupart des gens ne connaissent même pas l’endroit où se situe leur vésicule biliaire, et encore moins son utilité, bien que les troubles de la vésicule biliaire soient la maladie digestive la plus courante aux États-Unis. Elle affecte plus de 20 millions d’américains, avec un million de nouveaux cas diagnostiqués chaque année. La moitié de ces personnes ont eu recours à une chirurgie pour enlever les calculs biliaires ou pour enlever la vésicule biliaire. Ce que l’on appelle les «crises de foie» sont extrêmement douloureuses. Les douleurs sont souvent ressenties dans le haut du ventre à droite, au niveau de l’os de la clavicule droite, ou dans le dos sous l’omoplate droit (l’os en forme d’aile qui se situe dans le dos sous l’épaule et au-dessus des côtes). Même si elles ne sont pas ressenties exactement à l’endroit où est située la vésicule biliaire elle-même, on appelle ces douleurs, des douleurs «projetées». Les autres symptômes incluent des ballonnements, des gaz, la nausée et des douleurs à l’estomac, spécialement après les repas. Si le canal cholédoque est obstrué, vous pourriez bien avoir un ictère (jaunisse) et le blanc des yeux jaunâtre. La bonne nouvelle est que la plupart d’entre nous pouvons éviter les calculs biliaires et les troubles de la vésicule biliaire en suivant quelques simples conseils de prévention. Les femmes ont deux fois plus de risque de développer des calculs biliaires, qui sont probablement dus à une dominance en oestrogènes et à l’utilisation excessive des oestrogènes dans les thérapie hormonales substitutives (THS). D’autres facteurs de risque incluent l’alimentation en général, spécialement les régimes impliquant une perte de poids rapide, et l’obésité. Par logique, on croirait que les aliments frits contribuent aux troubles de la vésicule biliaire. Mais aucune étude n’a pu prouver cette relation à ce jour. De plus, les tentatives d’identifier les aliments coupables ont échoué. Par conséquent, la plupart des patients trouvent difficile d’identifier les aliments responsables de leurs troubles de la vésicule biliaire. Le travail interne de la vésicule biliaire. La production de la bile par le foie est contrôlée par plusieurs facteurs incluant la nourriture que vous absorbez et une variété de polypeptides hormonaux qui proviennent du tractus gastro-intestinal. Une de ces hormones, la somastatine, produite par l’hypophyse, est un régulateur important du système nerveux central. Elle est aussi produite dans la médulla des glandes surrénales, le pancréas et le tractus gastro-intestinal. Cela confirme donc le lien essentiel qui existe entre le cerveau et le corps. Ces hormones sont sont contrôlés parle système nerveux autonome et donc échappent au contrôle volontaire. Cependant, les hormones sexuelles et les fibres jouent aussi un rôle important dans l’écoulement de la bile et de ses constituants, et ceux-ci sont sous votre contrôle. Pour comprendre leur rôle, vous devez comprendre comment la bile est transportée jusqu’aux intestins et les facteurs qui influencent la fluidité de la bile. Les canaux hépatiques Sur le plan fonctionnel, le foie est l’organe le plus volumineux du corps. Il est divisé en deux sections. À environ 2.5 cm de la sortie du foie, les deux canaux hépatiques se rejoignent pour former le canal hépatique commun. Environ 2 cm plus loin, un canal arrive de la vésicule biliaire pour se jeter dans le canal hépatique commun. La vésicule est comme un sac creux en forme de poire qui a environ la taille du pouce. Par conséquent, un peu de bile est drainée dans la vésicule biliaire qui est alors un réservoir pour la bile en surplus –lorsque requis selon les circonstances. En dessous de la vésicule biliaire, le canal hépatique commun se transforme en ce qu’on appelle le canal cholédoque. Le canal cholédoque passe sous le pylore (le sphincter à travers lequel les aliments passent pour sortir de l’estomac) jusqu’au duodénum (les 25 premiers cm du petit intestin) pour rejoindre le sphincter d’Oddi, lequel, en se contractant ou en se dilatant, contrôle le flux de la bile qui entre dans le duodénum. Le duodénum suit un chemin en forme de C et est collé contre l’arrière de l’abdomen, tenant en place de façon sécuritaire, contrairement au reste des 6 autres mètres d’intestins qui peuvent bouger à l’intérieur de l’abdomen. Ainsi, le duodénum est un site fixe pour l’entrée du canal cholédoque dans l’intestin. Fait intéressant, le pancréas est aussi situé contre l’arrière de l’abdomen, et repose à l’intérieur de la forme en C formée par le duodénum. Le pancréas sécrète l’insuline dans la circulation sanguine mais sécrète aussi les enzymes digestives à travers un canal pour arriver dans le Sphincter d’Oddi. Le passage des sécrétions de deux différents organes à travers un seul sphincter est vraiment très remarquable. Maintenir le flux de la bile Le flux de la bile est très important pour la santé. Les deux fonctions majeures de la bile sont excrétoire et digestive. Dans sa fonction excrétoire, la bile agit comme un transporteur des toxines et des produits de déchets qui vont être excrétées hors du corps Par exemple, les globules rouges qui deviennent «sénescents» (âgés, non-fonctionnels) après environ 120 à 140 jours sont des déchets à excréter. La rate et le foie sélectionnent les vieilles cellules, gardent le fer, et excrètent le reste sous forme de bilirubine via le foie. C’est la bilirubine qui donne à la bile sa couleur caractéristique. Les solides indésirables comme le sable, la suie et les particules de métal sont également capturés par le foie et éliminés à travers la bile. L’action digestive de la bile est double: son haut contenu en bicarbonate produit un pH de 8, ce qui constitue un pH très alcalin. Cela est nécessaire pour contrer la grande acidité du liquide gastrique qui arrive de l’estomac, et cela permet aux enzymes intestinales et pancréatiques de travailler efficacement pour digérer la nourriture. Deuxièmement, la bile est un émulsifiant extraordinaire, ce qui veut dire qu’elle brise les molécules de graisse que vous avez mangé en de petites gouttes de gras, qui sont instantanément digérées par la lipase, une enzyme pancréatique. Les enzymes pancréatiques sont vraiment puissantes – l’amylase digère les féculents; la protéase digère les protéines; et la lipase digère les gras. C’est un mystère de comprendre comment le canal pancréatique peut transporter ces enzymes si puissantes et ne pas être digéré lui-même. Le flux de la bile et des sécrétions pancréatiques à travers le sphincter d’Oddi est principalement une question de 1) taille de l’ouverture du sphincter, et de 2) fluidité des sécrétions. Si le sphincter est contracté, le débit sera diminué. La progestérone (et non l’oestrogène, la testostérone, ou l’insuline) produit un relâchement du sphincter, et augmente ainsi le débit de la bile. Ainsi, les personnes qui ont une dominance en œstrogène (causée par une déficience en progestérone) ont plus de risque d’avoir un sphincter d’Oddi contracté. Cela expliquerait pourquoi tant de femmes voient une amélioration de leur digestion après avoir corrigé leur dominance en œstrogène avec une supplémentation en progestérone. Une autre raison de consommer des fibres Les fibres aident à éviter que la bile devienne trop visqueuse en réduisant l’absorption du cholestérol dans les intestins, et en réduisant également sa synthèse. Un des ingrédients principaux de la bile est le cholestérol, la plupart des molécules étant sous forme de cristaux de monohydrate de cholestérol. Le cholestérol se lie avec les granules de bilirubinate de calcium et forme une espèce de boue biliaire. La boue biliaire peut obstruer le sphincter d’Oddi. De plus, ces cristaux et ces granules peuvent se fusionner pour former des calculs qui peuvent obstruer totalement le sphincter d’Oddi, ou qui peuvent s’accumuler dans la vésicule biliaire, ce qui mène éventuellement à une chirurgie pour enlever la vésicule biliaire. Lorsque le sphincter d’Oddi est obstrué, la bile reflue vers le canal pancréatique. Cela est particulièrement désastreux puisque l’addition de l’effet émulsifiant de la bile, combiné avec les enzymes digestives très puissantes cause des dommages aux tissus pancréatiques et mène à la pancréatite. Les boues biliaires sont la cause probable de 30 à 50 % des pancréatites récurrentes, qui ne sont pas extrêmement douloureuses et difficiles à traiter, mais qui peuvent souvent être fatales. Les autres facteurs qui contribuent à ralentir le flux de la bile sont le sucre et les féculents raffinés trop chauffés, et un style de vie sédentaire. Une fois qu’une personne a eu une pancréatite, elle doit absolument cesser de consommer de l’alcool. Directives pour la prévention des troubles de la vésicule biliaire. Évitez les aliments frits, spécialement si vous vous sentez mal après en avoir consommé. Évitez le sucre et les féculents hautement raffinés> Buvez beaucoup d’eau de bonne qualité Identifiez la dominance en oestrogènes et corrigez-la lorsque présente Assurez-vous d’avoir un niveau adéquat de progestérone (un test salivaire peut vous aider). Consommez de 20 à 24 grammes de fibres par jour. Un supplément peut également aider. Ne soyez pas effrayés de consommer de l’huile d’olive et des acides gras oméga-3 provenant du poisson. Gardez votre foie en santé. Si vous avez déjà souffert de pancréatite, vous devez absolument éviter tout alcool. Ne surchauffez pas les aliments Éviter les régimes de perte de poids rapide Mastiquez bien votre nourriture. Prenez le temps de manger tranquillement, et mettez de côté la colère et le stress. Pour plus d’informations concernant l’équilibre hormonal et la prévention de la dominance en oestrogènes, vous pouvez vous procurer le livre du Dr John Lee. Tout savoir sur la préménopause, Éditions Sully (ce livre s’adresse aux femmes de la puberté à la ménopause). Commentaire de Micheline: Notre foie est un véritable laboratoire de transformation et d’élimination des hormones. Qu’il s’agisse des hormones que notre corps produit ou des hormones que nous prenons en supplément, après avoir apporté leur message à nos cellules les hormones se dirigent vers le foie pour être métabolisées et éliminées. Là, les oestrogènes vont subir des transformations: l’oestradiol sera converti en oestrone puis en oestriol avant d’être éliminé. Cependant, dans certaines circonstances et en présence de gras trans, le foie peut transformer l’oestrogène en «mauvais oestrogène » (oestrogène catéchol), qui peut donner lieu à des mutations menant au cancer. Il est recommandé de faire un bon nettoyage du foie avant de commencer à prendre des hormones. C’est une condition indispensable pour bien profiter de l’hormonothérapie. De plus, il faut éviter de prendre l’œstrogène par voie orale car cela augmente les facteurs de coagulation sanguine lors du premier passage au foie. C’est la raison pour laquelle l’œstrogène pose un risque d’accidents vasculaires cérébraux, de thromboses et d’embolies. Je suggère fortement le Grand Nettoyage du Foie, une cure élaborée par la Dre Hulda Clark. Vous trouverez tous les détails sur le site suivant: Il vaut vraiment la peine de faire cette cure exactement comme elle est décrite sur ce site. Il est fortement conseillé de faire au préalable une cure antiparasitaire et un nettoyage des reins. Pour la cure antiparasitaire, le mieux est d’utiliser le «zapper» suggéré par la Dre Clark, sinon faites une cure à base de plantes. Un activateur de bile, comme le produit «Phénobile» de la compagnie Vachon pourrait aussi aider à passer les calculs biliaires le lendemain de la cure.

ACUPUNCTURE TRADITIONNELLE. Le site de Jean-Paul Guignette, Acupuncteur Traditionnel. Les affections traitées par l’Acupuncture traditionnelle. troubles pulmonaires et ORL: asthme, dyspnée, insuffisance respiratoire, bronchite, rhinite allergique, toux. troubles digestifs: diarrhée, constipation, ulcères, colopathie fonctionnelle, vomissements, douleur épigastrique, hémorroïdes… troubles de la circulation sanguine: hypertension et hypotension artérielle, insuffisance cardiaque, maladie de Raynaud, palpitations… troubles psychiques: insomnie, stress, fatigue, surmenage, anxiété, angoisse… affections gynécologiques et hormonales: règles douloureuses, irrégulières, excessives, insuffisantes, abcès des seins, ménopause, hyperthyroïdie, hypothyroïdie. affections uro-génitales: impuissance, spermatorrhée, colique néphrétique, urines abondantes ou rares, douleurs génitales… affections neurologiques: spasmophilie, crampes, tics, tremblements, migraine, douleurs dentaires, syndrome des jambes sans repos, névralgies faciales, cervicales, lombo-sciatiques, syndrome du canal carpien, vertiges… affections rhumatismales: arthrose cervicale, lombaire, péri-arthrite de l’épaule, tennis-elbow, tendinites, enflure du genou, fibromyalgie, polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante. affections dermatologiques: eczéma, allergies, urticaire, zona, prurit généralisé, démangeaisons. Il faut néanmoins comprendre que les troubles cités ci-dessus ne sont que des symptômes dont la cause se trouve dans le terrain du patient. L’acupuncteur traditionnel devra, avant toute intervention, établir un bilan énergétique chinois pour déterminer l’origine de l'affection et la traiter à la racine, par un rééquilibrage énergétique. Si nous prenons l'exemple d'une personne souffrant d'hypothyroïdie (qui aura donc été préalablement diagnostiquée par son médecin traitant), les symptômes concernés révèlent souvent un Vide d'Energie de la Rate (Pi Qi Xu) associé à un Vide de Yang du Rein (Shen Yang Xu). L'action de l'acupuncture consistera donc à tonifier ces deux fonctions en utilisant les points qui ont un effet direct sur ces organes. Ce n'est donc pas l'hypothyroïdie en tant que telle qui sera traitée par acupuncture (car cette affection relève de la médecine conventionnelle) mais un modèle propre à la Médecine Traditionnelle Chinoise. Prenons un autre exemple: l'hypertension. Il s'agit là d'un symptôme à prendre très au sérieux puisqu'il peut avoir des conséquences graves comme un accident vasculaire cérébral d'où l'importance d'être suivi par son médecin traitant. L'hypertension artérielle relève donc de la médecine conventionnelle et n'a pas sa contrepartie en Médecine Traditionnelle Chinoise. En effet, une personne souffrant de cette affection pourrait appartenir à l'un des modèles de dysharmonies énergétiques suivants: - Montée du Yang du Foie. - Stagnation du Qi du Foie. - Vide de Yin du Foie et du Rein. - Vide de Yang de la Rate et du Rein. - Vide de Qi et de Yin. Comme on peut le constater, le Foie est souvent concerné dans cette affection mais attention, il ne s'agit pas là du Foie en tant que structure anatomique mais d'une grande fonction énergétique qu'il serait plus juste d'appeler le mouvement Bois. La Médecine Traditionnelle Chinoise a sa propre physiologie et, pour tout dire, sa propre vision des choses et il est fondamental de ne pas mélanger cette approche avec la vision scientifique matérialiste occidentale. C'est en rapport avec l'un des modèles ci-dessus que l'Acupuncture Traditionnelle pourra agir sur l'hypertension mais en aucun cas cette action pourra se substituer au traitement médical conventionnel. L’Acupuncture Traditionnelle est également reconnue pour préserver la santé par une harmonisation aux rythmes saisonniers. Elle joue donc un rôle fondamental dans la prévention thérapeutique, si d’actualité de nos jours.