bruler les graisses abdominales isometricos para


Maladie foie. Les Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) et son Hôpital des Enfants sont le siège du centre national qui prend en charge les enfants atteints d’une maladie du foie – comme votre enfant. Nous sommes là pour trouver le diagnostic, pour vous proposer des traitements de pointe, et pour vous guider dans la prise en charge de votre enfant. Nous travaillons en équipe, une équipe dont vous faites partie, tout comme les autres soignants de votre enfant. Sur ce site vous découvrirez des informations concernant quelques maladies du foie de l’enfant, vous apprendrez ce que veut dire le terme « greffe hépatique » et ce qu’il implique pour votre enfant et pour vous, et vous ferez la connaissance des personnes principales que vous allez rencontrer chez nous. Vous trouverez également des informations pratiques pour faciliter votre arrivée et votre séjour à Genève, une foire-aux-questions (FAQ), un glossaire, un lexique allemand-français et des témoignages. Les maladies du foie. Les maladies du foie de l’enfant sont diverses. Contrairement à l’adulte, elles ne sont pas associées à des habitudes de vie, mais sont le plus souvent liées à un problème congénital. Les lignes qui suivent doivent servir de survol des maladies les plus fréquentes. Il est important de savoir que les maladies du foie de l’enfant sont toutes rares, par conséquent, si la maladie de votre enfant ne figure pas sur cette liste, c’est parce que nous nous sommes concentrés sur les plus fréquentes. L’emploi du masculin pour désigner des personnes a été choisi pour ne pas alourdir le texte. Le bilan pré-greffe. De grands progrès ont été réalisés dans les transplantations d’organes: foie, rein, cœur, poumon, pancréas peuvent maintenant être transplantés. Ici, nous parlerons seulement du foie. Nous désirons vous expliquer ce qu’est une transplantation hépatique et vous donner des explications et des conseils utiles relatifs aux séjours hospitaliers – avant, pendant et après l’intervention, ainsi qu’à votre retour à la maison. Bien informés, vous pourrez ainsi participer au traitement de votre enfant, en étroite collaboration avec l’équipe médico-soignante. Votre implication est déterminante dans l’évolution et le bon fonctionnement du foie greffé! L’emploi du masculin pour désigner des personnes a été choisi pour ne pas alourdir le texte. Dans l’attente d’une greffe. En attendant la transplantation, votre enfant va être mis en « liste d’attente ». Ce temps est important pour vous et votre enfant, et il est impératif que chacun des points suivants soit scrupuleusement suivi ou surveillé. SANTE. Pendant cette attente, il est capital que votre enfant garde la meilleure forme possible, un bon état de nutrition et qu’il ne développe pas d’infection. Tous ces points sont bien entendu discutés avec vous pendant la semaine du bilan. L’équipe de greffe établira un plan destiné à répondre au mieux aux besoins de santé de votre enfant. Il est très important, et de votre responsabilité, de veiller à ce que le plan de soins médicaux de votre enfant soit suivi. Ce plan comporte des instructions relatives aux médicaments, au régime alimentaire, aux vaccinations et aux consultations. Si, pour une raison ou pour une autre, vous n’êtes pas en mesure de respecter ces instructions, vous devez en informer immédiatement le Centre. L’attente peut durer de quelques jours à plusieurs mois. Pendant ce temps, nous restons en contact avec vous et nous revoyons régulièrement votre enfant. Dès que votre enfant est sur la liste d’attente, vous, les parents, êtes les membres les plus importants de l’équipe de greffe. Nous dépendons de vous pour assurer les meilleurs soins de santé possibles à votre enfant. Il est important, et de votre responsabilité, de nous tenir informés de tout changement dans l’état de santé de votre enfant. La greffe. PREPARATIFS JUSTE AVANT LA GREFFE. A partir du moment où nous vous appelons pour vous annoncer que nous avons un greffon pour votre enfant, vous avez environ 1-3 heures devant vous pour vous préparer. Nous vous conseillons toutefois de garder une petite valise prête pour vous et votre enfant, afin que le départ se passe le plus calmement possible. La coordinatrice de transplantation s’occupera de tous les détails liés à votre déplacement à Genève en urgence le jour de la transplantation, vous n’avez rien à organiser. Si vous habitez loin de Genève, la coordinatrice contactera l’équipe de la REGA pour organiser le transport en hélicoptère – ceci en fonction de la météo. A partir de cet appel, votre enfant doit rester à jeun (pour l’ anesthésie ). Si un problème survient à n’importe quel moment de l’attente, veuillez contacter le Centre. A son arrivée dans notre Centre, votre enfant est examiné par un médecin du service et préparé par les infirmiers. Cette préparation se passe dans le service de chirurgie pédiatrique que vous connaissez déjà. En général, votre enfant aura un électrocardiogramme ( ECG ), une radiographie du thorax, une prise de sang avec la pose d’un cathéter (voie veineuse), des examens urinaires, un bain, et il devra prendre 2 médicaments par la bouche. Médicaments en post-transplantation. DIRECTIVES GENERALES. Prendre les médicaments à la même heure chaque jour pour éviter les oublis. Utilisez un pilulier semainier pour vous aider. Ne pas essayer de “rattraper” les médicaments oubliés sauf si votre médecin de greffe vous a dit de le faire. Vérifier la date d’expiration sur les étiquettes de tous les médicaments. Pour les médicaments en flacon, vérifier toujours le dosage (mg/ml) et secouer le flacon avant de prélever la quantité voulue. Quand vous devez renouveler les médicaments, prévenez votre médecin entre cinq et sept jours avant de tomber à court. Tant que vous disposez d’une ordonnance renouvelable, il suffit d’appeler votre pharmacie. En cas de vomissements, appliquez la règle d’une demi-heure: si un épisode de vomissement s’est produit dans la demi-heure suivant l’administration du médicament, il est raisonnable de penser que l’enfant n’a pas absorbé sa dose; vous pouvez donc lui donner la même dose une deuxième fois. Si l’épisode survient une demi-heure ou plus après l’administration du médicament, ne l’administrez pas à nouveau, car il est probable qu’il ait été absorbé. N’hésitez pas à appeler notre Centre si vous avez un doute ou si les vomissements persistent. Donner toujours la quantité exacte de médicament prescrite par votre médecin. Ne suivez pas les instructions du flacon, car des changements se produisent fréquemment. Attention: 1 mg N’EST PAS ÉGAL à 1 ml! Ne prenez aucun autre médicament que ceux que nous vous avons prescrit sans avoir consulté au préalable votre médecin de greffe. Alimentation et hygiène. NUTRITION. Il est très important d’avoir un bon état nutritionnel avant et après une greffe du foie. Une bonne alimentation ou l’amélioration de l’état nutritionnel avant une greffe du foie peut favoriser la récupération et la guérison après la greffe. Une bonne nutrition peut aussi améliorer l’état de santé général. Le diététicien de l’équipe de greffe est à disposition pour dispenser des conseils en matière de nutrition. Il peut faire des recommandations pour améliorer et maintenir l’état nutritionnel de votre enfant. Le diététicien peut faire en sorte que votre enfant suive un régime alimentaire approprié à son âge comportant une grande variété d’aliments de tous les groupes alimentaires (féculents, légumes, fruits, lait et viandes). Il peut aussi aider votre enfant s’il est alimenté par sonde et/ou par voie intraveineuse. Notre équipe de diététiciens connaissent bien les subtilités des besoins des enfants avec une maladie du foie. Les médicaments que votre enfant doit prendre pour prévenir le phénomène de rejet après une greffe de foie augmentent le risque de contracter des maladies telles que le diabète, l’ hypertension et les cardiopathies, et peut provoquer des prises ou des pertes de poids excessives. Le diététicien peut fournir des instructions et des informations écrites permettant de réduire le risque de telles complications. Retour à la maison. De retour à la maison, votre enfant ne portera plus de masque pour se rendre dans des endroits à forte densité de personnes. Néanmoins, pendant les 6 mois après la greffe, il est préférable d’éviter de se rendre dans les lieux publics avec une forte densité de personnes, et particulièrement en période hivernale. Nous vous recommandons également d’éviter le contact « physique » entre votre enfant greffé et ses frères ou sœurs, si ces derniers sont malades. Il peut de nouveau boire de l’eau du robinet et il n’y a plus besoin de stériliser les tétines ou lolettes, ainsi que les biberons. Après votre retour à la maison, vous aurez des consultations chez le médecin traitant de votre enfant et au Centre Suisse des Maladies du Foie de l’Enfant de Genève. A chaque visite de contrôle, votre enfant aura une prise de sang. Au Centre, nous effectuons également un ultrason de contrôle, et nous effectuons des examens urinaires pour surveiller la fonction du rein. Parfois, nous devons pratiquer une biopsie du foie. Lors de ces consultations au Centre, nous devons: Contrôler que les médicaments sont bien adaptés à l’état de santé de votre enfant et à la fonction de son foie, donc ajuster les doses des médicaments, en supprimer certains ou en ajouter d’autres. Nous assurer que votre enfant ne présente pas de rejet du foie. Contrairement à ce que l’on pense, le rejet ne se manifeste pas par un accident aigu. Il se manifeste par un changement dans les examens de laboratoire, par un peu de fièvre ou par un léger malaise. En cas de rejet, il faut augmenter les doses de certains médicaments ou en donner d’autres. Contrôler la fonction des reins. Certains médicaments peuvent temporairement altérer cette fonction. Contrôler les médicaments pour la tension artérielle. Nous assurer qu’aucune infection n’est en train d’affecter votre enfant. Diminuer progressivement ses médicaments, pour en laisser ensuite un minimum. Nous ’assurer que le foie greffé fonctionne parfaitement. Swisstransplant. Swisstransplant est l’organisme national responsable du don d’organes. Swisstransplant tient une liste nationale des greffes et met en relation les personnes qui ont besoin d’une transplantation avec les donneurs d’organes. Lorsque la nécessité d’une greffe est approuvée pour votre enfant, il est placé sur la liste d’attente de Swisstransplant. Le site web officiel de Swisstransplant est: www.swisstransplant.ch. Quand appeler le Centre. Il est très important que vous informiez le Centre de greffe si l’un des états pathologiques suivants se manifeste: Fièvre supérieure à 38° pendant plusieurs jours. Vomissements durant plus de 12 heures ou survenant moins d’une demi-heure après la prise des médicaments. Diarrhée ou selles aqueuses durant plus de 12 heures. Expectoration ou écoulement nasal persistant. Rougeur autour de la cicatrice ou écoulement de la cicatrice. Essoufflement, difficulté respiratoire ou fatigue excessive. Maux de tête persistants ou violents. Tension trop élevée ou trop basse. Suivre les indications données par votre médecin interne de greffe. NOTE: Prenez la tension de votre enfant avant de lui administrer un médicament anti-hypertenseur. Consignez par écrit les mesures de la tension de votre enfant.

perte du poids tres rapidement

Cancer du Pancréas. Hérvé, 47 ans. Bonjour, je m'appelle Hervé, j'ai 47 ans, une épouse et trois enfants. Je suis atteint d'un cancer de la tête du pancréas avec nodules hépatique droit et chaînes ganglionnaires sous. Publié à 18:48 par herve62 4 commentaires. Mon parcours de cette maladie avec la foi. La personne dont je vous parle depuis le début de ma maladie est Dieu. Je souhaite et conseille à chaque personne qui traverse une épreuve difficile dans la vie de se rapprocher de Dieu. Je. Publié à 18:41 par herve62 1 commentaires. Que montre L'examen. L'examen clinique montre dans ce cas: La présence d'un ictère. Le foie est souvent agrandi et le médecin palpe une vésicule augmentée de volume. Dans près de la moitié des cas elle respecte la loi. Publié à 10:05 par herve62 0 commentaires. Les causes. Le cancer du pancréas atteint surtout l'homme après la cinquantaine. Les causes seraient: La consommation de tabac. La pancréatite. Un régime riche en graisses et en protéines animales.. Publié à 10:00 par herve62 0 commentaires. Définitions. Définition Le pancréas est une glande digestive liée au duodénum, relativement mobile et orientée vers la gauche. Cette glande est à la fois exocrine (fabrication d'hormones en dehors du sang. Publié à 08:16 par herve62 0 commentaires.

bruler les graisses abdominales isometricos para

La solution: Un programme de nettoyage de 3 jours. La base du programme: les fruits. Le programme de 3 jours:

perdre du poids tres vite femme fever gala

Causes de maux de ventre. Analyser une douleur abdominale. Avoir mal au ventre et sentir de la douleur abdominale est un fait assez récurrent mais dont les causes sont variantes. De ce fait, il faut bien étudier les spécificités de cette douleur pour choisir le bon traitement. Caractères de la douleur abdominale. Le médecin est censé procéder à un diagnostic et pour cela, il a besoin de quelques informations dont on cite ce qui suit: Age de malade, Ancienneté de la douleur, Liaison ou non avec les repas consommés, L’emplacement de la douleur, Présence ou non d’autres symptômes de digestion: nausées, diarrhée, ballonnement…. Présence ou non des signes globaux: fièvre, fatigue……., Gravité de douleur au ventre. On parle d’une douleur abdominale grave une fois qu’on constate l’un des indices suivants: La douleur se prolonge durablement en dépassant 3 heures, La douleur abdominale est associée de vomissements fréquents, de ballonnement flagrant, de diarrhée, La douleur abdominale est accompagnée de signes n’ayant aucune relation avec la digestion comme la fièvre. Dans de tels cas, la consultation médicale est d’une grande importance et il ne faut en aucun cas la négliger. Il faut savoir que les causes potentielles de la douleur abdominale diversifient selon son emplacement: Hypochondre droit: hépatite, cholécystite, calcul biliaire, colite, pyélonéphrite (infection), calcul du rein droit. Creux épigastriques: ulcère de l’estomac, ulcère duodénal, cancer de l’estomac, gastrite, pancréatite, cancer du pancréas, calcul biliaire dans le cholédoque, infarctus du myocarde. Hypochondre gauche: rupture de la rate, colite, diverticules du côlon, pyélonéphrites, calcul urinaire du rein gauche. Flancs: colite, diverticules du côlon. Région péri-ombilicale: gastroentérite, maladie de Crohn, volvulus du grêle, parasitose digestive, colite, côlon irritable. Fosse iliaque droite: appendicites, causes génitales. Fosse iliaque gauche: diverticules coliques, sigmoïdite, constipation aiguë ou chronique, rectocolite hémorragique, causes génitales. Petit bassin: infections et maladies de la vessie ou des voies urinaires, causes génitales (maladies de l’utérus). Région sternale: hernie hiatale, reflux gastro-oesophagien ainsi que les causes cardiaques ou pulmonaires. Région anale: maladie hémorroïdaire, fissure anale, infection ano-rectale, plaie anale, oxyures. Paroi abdominale: contractures après effort, fièvre aiguë. Douleurs diffuses: péritonite, colites et rectocolites, infarctus mésentérique, angoisse intense, dépression.

perdre rapidement de la graisse corporelle meaning

1- Les tentations: Evangile de Marc 1,12-13. 2- Les tentations: Dans notre vie: Avec l'aide de Dieu et de son Esprit Saint nous pouvons lutter contre la tentation. (Pour poursuivre, voir plus bas: Vitrail et jeux.) 3- Les tentations: Evangile de Luc 4,1-13 ou de Matthieu 4,1. Quelques pistes de lecture pour nos vies: Retrouve les tentations: Ci-dessous, quelques dessins. Ecris, en face de chaque dessin, la tentation qui correspond: Cherche dans le texte ou remets en ordre les phrases ci-dessous: 4- Les tentations: Vitrail. 5- Les tentations: Jeux:

L'Ascite. L'ascite est définie comme la présence d'un liquide non sanglant dans la cavité abdominale. Le diagnostic repose sur la mise en évidence de liquide à la ponction de la cavité abdominale. En cas d'épanchement peu abondant, un diagnostic indirect peut être obtenu par l'échographie. Les épanchements de sang ou de bile ont des causes et circonstances diagnostiques tout à fait différentes. L'ascite est le plus souvent indolore, mais elle peut provoquer des douleurs abdominales lors de son apparition et entraîner un inconfort abdominal et des difficultés respiratoires quand elle atteint un volume important. Elle est détectable cliniquement lorsque son volume atteint 2,5 litres environ. L'augmentation de volume de l'abdomen, la prise de poids (parfois masquée par l'amaigrissement), l'examen physique mettant en évidence une matité déclive mobile permettent un diagnostic facile. L'échographie abdominale et surtout la ponction abdominale le confirment si besoin. L'ascite est fréquemment associée à un œdème des membres inférieurs et parfois à un épanchement pleural (entre le poumon et la paroi thoracique), le plus souvent à droite. Causes de l'ascite. Les mécanismes de formation de l'ascite varient en fonction de la cause. Les principales causes d'ascite sont: la cirrhose, quelle qu'en soit la cause. l' insuffisance cardiaque. le cancer de l'ovaire. la carcinose péritonéale (extension de cancers, principalement de l'appareil digestif) la tuberculose de la cavité abdominale. Intérêt de la ponction d'ascite. La ponction de l'ascite est un geste simple, utile pour le diagnostic, souvent indispensable pour rechercher une infection ou pour soulager le patient. On ponctionne le plus souvent dans la partie gauche et basse de l'abdomen ( fosse iliaque gauche ), à l'aide d'une aiguille fine montée sur seringue pour le prélèvement du liquide. Le dosage des protides, l'examen des cellules et d'éventuelles bactéries dans le liquide prélevé sont les examens les plus utiles. Lorsque le but est d'évacuer une quantité importante de liquide, on ponctionne avec un petit cathéter souple monté sur un trocard métalique puis raccordé à une tubulure pour évacuation. L'ascite du cirrhotique. En cas de cirrhose sévère, on observe un épanchement massif de liquide dans la cavité abdominale, lié à la fois à des anomalies du fonctionnement rénal (réabsorption d'eau et de sel excessive) et à la localisation de l'excès d'eau dans cavité péritonéale en raison de l’augmentation de la pression hydrostatique dans la circulation hépatique. Le diagnostic de l'ascite du cirrhotique repose sur l'existence d'une cirrhose (signe d’insuffisance hépatique et d’hypertension portale) et sur l'absence des autres causes d'ascite. Elle est caractérisée par une concentration protéique faible, habituellement inférieure à 20 g/l et par une concentration cellulaire faible, inférieure à 200 éléments/mm3. Complications. Les principales complications de l'ascite sont les infections spontanées du liquide d'ascite et les hernies ombilicales qui peuvent parfois s'étrangler ou se rompre. Une teneur en polynucléaires élevée (plus de 250/mm3) indique une surinfection bactérienne du liquide d'ascite. Cette complication est fréquente en cas de cirrhose grave. Traitement. Les 2 principales méthodes du traitement de l'ascite du cirrhotique sont: le régime sans sel et les traitements favorisant l'élimination du sel par le rein ( diurétiques ). Lorsque l'ascite est tendue, ce traitement peut être précédé d'une ponction évacuatrice associée à une expansion volémique par perfusion d'albumine. La surveillance du traitement porte sur la diurèse, le poids du malade et le dépistage des complications des diurétiques. Dans certains cas, les ascites ne répondent pas au régime peu salé et aux traitements diurétiques biens conduits. Les ascites réfractaires sont caractérisées par l'impossibilité d'augmenter les doses de diurétiques sans induire des anomalies fonctionnelles rénales ou un excès de perte de sel. On peut les traiter par des ponctions évacuatrices itératives, associées à des perfusions d'albumine. L'existence d'une ascite réfractaire doit faire discuter l'indication d'une transplantation hépatique. Dans certains cas d'ascite réfractaire, une dérivation entre le système porte (sang veineux drainant le tube digestif vers le foie) et le sang veineux systémique (sang veineux périphérique) peut être envisagée. Actuellement, des techniques relativement peu invasives permettent de réaliser de telles dérivations en intra-hépatique (TIPS: Transjugular Intrahepatic Portosystemic Shunt).