boissons amincissantes maison kitsune usa


Le Sulfate de Magnésium. Le sulfate de magnésium (aussi appelé sels d’Epsom) est un remède à connaitre, à ne pas confondre avec le « chlorure » de magnésium dont les propriétés semblent similaires. Chlorure ou sulfate de magnésium, ces deux remèdes ont leur place au sein de votre pharmacie personnelle, mais ils n’ont les mêmes avantages. Quand prendre le sulfate de magnésium? Ses propriétés. Le sulfate de magnésium, grâce au magnésium, permet la détente musculaire, mais ce n’est pas sa propriété la plus intéressante. Il faut lui préférer sa capacité à dilater les canaux excrétoires du corps et notamment le canal cholédoque, ce petit tuyau qui évacue les sécrétions du foie, de la vésicule biliaire et du pancréas à chaque fois que l’on avale un met. Son autre propriété est de provoquer la purge des intestins (comprenez la diarrhée). En absorbant le magnésium, la particule soufrée qui reste, stagne dans l’intestin et nécessite d’être dilué, d’où la fameuse chiasse nauséabonde (le soufre sent l’oeuf pourri). Très sympathique pour les colocataires au demeurant! Devant une irritation de la vésicule biliaire (se traduisant le plus souvent par une douleur costale dans le dos à droite ou une épaule douloureuse du même côté), la dilatation des canaux excrétoires associée à la purge sont recommandés. Le sulfate de magnésium est ici tout indiqué. Enfin, le sulfate de magnésium peut enrayer l’installation d’un rhume dès ses prémices. Mais là, préférez le chlorure de magnésium, il a de meilleure propriété anti-infectieuse. Comment le prendre? Mélangé dans de l’eau, son gout est très amer et cela rebute fortement. L’astuce est de le diluer dans de l’eau et de placer la bouteille dans le frigidaire (le froid diminue l’amertume) puis de le mélanger à un jus de fruit le matin lors de la prise. Michel Dogna, célèbre naturopathe, propose ainsi de diluer un sachet de 20 grammes dans 1 litre d’eau que l’on place au frigo et d’en boire tous les matins un verre (moitié eau sulfatée, moitié jus de fruit). Le faire sur 20 jours. Pas plus. Occasionnellement, si un jour on ne se sent pas bien, qu’on a l’impression que quelque chose ne passe pas au niveau du ventre, prendre 1 cuillère à café dans un jus de fruit (au réveil, c’est l’idéal) Mais attention, les gargouillis intestinaux feront jour également et, en général, l’envie pressante de rejoindre les toilettes viendra le lendemain. Cela dépend essentiellement de la qualité de votre foie. Certains iront le jour même se délester du contenu intestinal. Dans ma pratique, cela dénote un foie engorgé. Comme tout remède, il ne faut pas habituer le corps, et ne le prendre que ponctuellement ou sur de courtes périodes. Le remède garde ainsi toute son efficacité en cas de besoin. Pour ceux qui ne supportent vraiment pas l‘amertume du produit, mélangez-en dans de l’eau, puis imbibez-en une compresse que vous appliquerez sur la peau. Il est dit que l’absorption est plus lente, mais l’avantage, c’est qu’on court-circuite le système digestif. Il n’y aura donc pas de diarrhée et le corps prendra uniquement ce dont il a besoin car le derme est une membrane semi-perméable, vivante et intelligente. Et si vous avez une grande quantité de sel d’Epsom, faites vous un bain de détente. Certaines lectures parlent de 1kg pour un bain. 500 grammes suffisent. Le résultat est étonnant si l’on sait prendre son temps. Il s’agit de profiter pleinement du produit. Où l’acheter? Il s’achète en pharmacie par sachet de 8, 20 ou 30g, ou bien au détail. Le sachet de 20 g est vendu entre 70 cents et 1,30 euros. Ce n’est pas cher, mais si vous le rapportez au kilo, ça vaut son pesant d’or! Si vous souhaitez l’acheter en gros, allez sur le site d’Aroma Zone. Vous trouverez le sel d’Epsom (ou sulfate de magnésium) à 1,90 euros les 250g (au moment ou j’écris cet article), l’équivalent d’un sachet de 30 grammes en pharmacie! Inscrivez vous à ma newsletter. Vous serez ainsi informés de tous mes nouveaux articles dès leur parution et recevrez également le manuel complet d'E.F.T., une technique révolutionnaire pour se libérer des émotions toxiques. 265 réponses. J’ai lu cet article avec grand intérêt utilisant assez fréquemment, pour mon entourage – humain et animal – et pour moi-même, du nigari, forme naturelle du chlorure de magnésium. Pouvez-vous m’indiquer la différence entre celui-ci et le sulfate de magnésium, notamment les inconvénients du chlorure? Merci pour votre intérêt 😉 Le chlorure de magnésium est à proscrire pour les insuffisants rénaux. Pour éviter d’avoir à solliciter des reins fragiles, autant prendre du sulfate de Magnésium. Je ne connais pas le Nigar, mais je vais faire des recherches dessus. Merci de votre partage. Le nigari est ni plus ni moins que du chlorure de magnésium (sous son nom japonais) Dans tous les magasions bio le chl de mg est vendu sous ce nom de NIGARI. Il est moins amer que celui vendu en pharmacie et moins cher aussi car vendu en plus gros conditionnement et il a le mérite d’avoir le label bio bonne journée. Hélas depuis la catastrophe de Fukushima il n’y a plus d’intérêt à se procurer du nigari… le Nigari, en plus du chlorure de magnésium contient des minéraux, et se trouve en magasin bio. Bonjour Monsieur Barath. Je vous remercie très sincèrement pour la qualité d vos articles. Vous faits preuve, d’abord d’une grande intelligence et également d’une grande générosité au service de votre prochain. Vos articles sont étayés, clairs, précis et accessible à tout public. Bravo et encore grand merci. J’essaie de consulter votre blog professionnel pour savoir où vous pratiquez l’ostéopathie mais votre blog est en restructuration. Auriez-vous l’amabilité de me communiquer vos coordonnées professionnelles. Vos conseils me seraient de grande utilité. Je vous en remercie, Catherine Vinot. Très intéressée par cette cure, j’ai fait plusieurs pharmacie de ma ville (4, rien que ça!) et aucune n’avait du sulfate de magnesium, du chlorure oui, mais pas de sulfate… Agacée, je me demande si le sel d’Epsom d’Aroma-zone peut aussi se prendre par voie interne de la même façon que les sachets vendus en pharmacie? Je m’apprête à faire une commande, alors autant l’ajouter au panier que de faire le tour de toutes les pharmacies d’Ile-de-France. Oui bien-sûr! Mais allez lire mon article sur le magnésium, vous y trouverez des informations intéressantes 😉 Bonjour, vous pouvez le commander à la pharmacie. Bonne journée. regardez la composition de la RICOREE NESTLE. mais oui.BYE. bonjour, je suis étonnée de savoir que le chlorure de magnésium est néfaste, car après avoir commandé mon livre sur le chlorure de magnésium, j’avais l’impression qu’il est bon pour tout soigner, et qu’il n’y a aucune contre- indication à part une diahrée. Mais c’est vrai que je suis déjà une personne qui a fréquemment des diarhées, donc c’est pas génial, j’ai même commencé une cure de delbiase depuis une semaine, car j’ai soigné un état grippalavec ce produit en 2 jours, mais le matin je me réveille avec la bouche sèche, donc je pense que les reins travaillent trop? Dans ce livre il parle du chlorure, du delbiase, du nigari… merci d’avance, Eh bien il est possible de s’intoxiquer en magnésium. Le taux dans le sang devient trop élevé et l’on a tous les symptômes inverses de ceux escomptés. Du coup, on abandonne son emploi déçu de ne pas avoir trouvé le remède miracle. Le problème vient du fait qu’il doit être associé à de la silice colloïdale (à ne pas confondre avec de la silice organique) pour qu’il pénètre dans les cellules (et donc que le trop plein puisse aussi être filtré par les reins). Ensuite, la prise de magnésium doit être associée à de la vitamine B6 et fractionnée au cours de la journée (une seule prise massive n’est pas bon). Je ne dirai donc pas que le chlorure de magnésium est néfaste, mais pour être plus juste: quel que soit le magnésium, l’absorption est incomplète si elle n’est pas ajustée avec de la vitamine B6 et de la silice. Bonjour est-il possible d’avoir le nom de votre livre? merci. bonjour, j’ai acheté le livre sur le chlorure de magnesium, cet été, j’ai traité 1 verrue, un panaris, et une bonne crève à mon mari, qui était à la limite d’une bronchite, et qui pour la première année n’a pas eu d’antibiotiques. Je lui ai fait des doses fortes de chlorure dans 1 litre d’eau 3 fois par jour, pendant 3 jours,puis il a arrêté complètement quand la crève était partie. Moi j’ai fait partir un bon état grippal avec le delbiase, seul inconvenient, il donne soif et la nuit je me réveille avec la bouche sèche, donc je bois plus que d’habitude. Je fais des cures de 2 ou 3 semaines et j’arrête 10 jours, et je recommence uniquement si j’en ressens le besoin. je remarque aussi une meilleure digestion, lorsque j’en prends. A ce sujet, j’aimerais, savoir ce que vous pensez du delbiase qui est beaucoup plus facile à prendre dilué dans un verre d’eau gazeuse? cordialement christelle. Bjr, pr ne pas avoir soif la nuit, tt de suite après l ingestion du chlorure, boire environ 2 litres de bouillon de légumes préalablement préparé. Moi j utilise des poireaux. Je me demandais si je pouvais donner du sulfate de magnesium à mon enfant de 10 ans. Si oui, en quelle quantité? Vous remerciant de votre aide. Monsieur, C’est grâce à vous que je connais le chlorure de magnésium. J’ai fait l’expérience de passer à côté de la grippe alors que toute la famille était grippée. Je donne du sang tous les trois mois et j’ai remarqué que mon sang est devenu très fluide si bien que je donne du sang deux fois plus vite qu’il y a trois mois. Je mets 40 grammes de chlorure dans deux litres d’eau. Je verse un demi verre de cette eau et un demi vers d’eau peu minéralisée. Je me sens en forme et moins fatigué qu’avant. J’ai lu que les problèmes à l’épaule droite pouvaient venir d’une difficulté d’un certain canal à éliminé les déchets produit par le foie. Il se fait que depuis pas mal d’année, j’ai de plus en plus mal l’épaule droite. Mon médecin traitant parle d’arthrite. Je suis suivi par un kiné qui m’a donné des exercices à faire chez moi tous les jours pour musclée l’épaule et je vais mieux. Pensez-vous que le sulfate de magnésium me ferait du bien pour soulager mon épaule. Comment puis-je le prendre et en quelle quantité. Merci pour le partage de vos connaissances et pour votre disponibilité. Vous en prenez en quantité bien suffisante. Rajoutez de la Silice comme je le décris dans mon autre article sur le Magnésium (Dissolvurol, 15 gouttes 3X/jour, à renouveler tous les 15 jours, comme le suggère Dr Kathy Bonan dans son ouvrage sur le sujet). Ensuite, oui, le magnésium dilate les canaux, ce qui est bien pour les canaux lymphatiques, mais aussi pour les veines, les artères et toute la tuyauterie en générale. Souvent cela règle des problèmes passagers au niveau du foie et de la vésicule biliaire. Lorsque ces deux organes sont congestionnés ou enflammés, ils provoquent des douleurs projetées au niveau de l’épaule du même coté. Mais cela ne veut pas dire que toute douleur de l’épaule droite a pour origine un trouble de ces deux organes. Comprenez que le diagnostic posé ici est léger, dans la mesure où il ne montre qu’un état de fait que vous même savez: « il y a une petite inflammation au niveau de l’épaule qui fait mal ». Mais quel tissu exactement est enflammé et, surtout, pourquoi? S’il s’agit d’un tendon ou d’un muscle, il faut alors voir toute la chaîne musculaire impliquée et traiter le muscle en amont responsable de ce spasme permanent. En marketing, une telle réponse serait irrecevable. Imaginez qu’une entreprise demande un audit pour savoir pourquoi ça ne fonctionne pas et qu’après un bref tour de visite, l’audit annonce: « Ben y’a pas assez de ventes! ». Avec cela, l’entrepreneur sait-il maintenant quoi faire, dans quoi investir, ce qu’il faut corriger, améliorer, supprimer, motiver, etc? Non. Je crois plutôt qu’il a l’impression qu’on s’est fichu de lui. Il y a plusieurs raisons à une douleur d’épaule. La première chose à regarder est en effet les muscles. Il est impératif de savoir quel mouvement ne peut pas se faire. Il trahira le muscle contracté anormalement. Cela est le point de départ. De lui, on peut savoir quel organe pose problème, sans être pour autant pathologique, et donc cela reste totalement invisible pour la médecine (parce que tous les troubles dont peut présenter un corps humain ne sont pas que pathologiques). De ce qu’on trouve, il est possible de suivre le chemin vers l’origine du problème, qui lui, est bien plus intéressant que la douleur pour laquelle vous consultez. Et si ce chemin n’est pas retracé, le problème, sans aucun doute, reviendra. Vous voyez, il manque pas mal d’investigation sur cette épaule. Quant à muscler l’épaule, c’est la rupture tendineuse garantie, surtout s’il n’y a aucune recherche plus poussée sur la cause de cette douleur. Voyez-vous, ça ne sert à rien de muscler un muscle spasmé ou bien qui comporte une déchirure. Cela l’entrainera encore plus dans son problème. Bonjour, je prends pour la première fois du sulfate de magnésium (1 petite cuillère le matin à jeun) depuis 5 jours, pour me préparer à un nettoyage du foie. Depuis que j’ai commencé, j’ai fait 3 insomnies de plusieurs heures sur 5 nuits. pensez-vous qu’il puisse y avoir un lien?je vous remercie pour vos réponses. bin cdlt. Oui, c’est possible. Dans ce cas, le produit est considéré comme nocif pour le corps. S’il y a des diarrhées, baissez la quantité. Sinon, testez une autre forme de magnésium (chlorure de magnésium ou mag2 par exemple). Respectez 6mg/kg/jour. 🙂 Toutefois, pour le nettoyage du foie, je vous conseille plutôt de boire 1 litre de jus de pomme bio (de fabrication artisanale, voyez-vous?), en dehors des repas (c-à-dire 2 heures après et au moins 1/2 heures avant les repas). Il semblerait que l’acide malique qu’il contient ramollit certains calculs. Bonjour, 1 litre de jus de pommes par jour pendant 6 jours…. Cela fait beaucoup de sucre, non? N’y a til pas une alternative au jus de pommes? Car j’aimerai faire cette préparation mais je risque de prendre 3kg en une semaine 😉 Et pour ma part je suis en mode régime. Merci pour votre site et vos précieux articles. pour la cure du foie du dr andreas; il n’est pas nécessaire de faire une semaine de 5 jours d’essai; en tout cas c’est normal que nous n’avons pas sommeil si nous mangeons tard le soir actuellement cela est valable pour beaucoup de gens ainsi que moi-même; j’ai fait cette cure 4 mois de suite l’année dernière et j’en suis ravie; ce n’est pas si amer que cela le chlorure je ne vois pas l utilité du jus de fruit seulement l eau de la bouteille; ainsi que le sulfate;n’oublions pas le but est de nettoyer le corps surtout pas avec le sucre bon courage et vous serez surpris des bienfaits.je ne suis pas d’accord avec les traitements qui dépassent trois jours. Attention! Ne confondez pas le chlorure de magnésium avec le sulfate de magnésium. Dans le curetage du foie ou nettoyage du foie, il s’agit de SULFATE de magnésium. Et ce n’est pas parce que vous en avez retirez un bénéfice personnel qu’il faut le proposer à tout vent, à tout le monde. Il existe aussi des dégâts, des ratés. Il faut assumer après! En cabinet, je ne le propose uniquement lorsque je suis certain de l’indication, après interrogatoire et auscultation précise. Pas avant! J’entame la cure de 20 jours. Question goût, ça passe très bien en comparaison au chlorure de magnésium. Reste à voir les résultats. Oui, c’est moins abject! En effet! Prenez également de la silice en complément (lisez mon article complet sur le magnésium) Michel Dogna parle dans son livre « Prenez votre santé en main « 1 à la page 280 de magnésium et du CHLORURE DE MAGNÉSIUM ainsi que du NIGARI page 283 et non pas du sulfate de magnésium. Effectivement, il préconise, si le goût nous est vraiment pas agréable, de diluer une cuillère à soupe du produit sec dans 1,5 litre d’eau et de le laisser au frigo. Une question: quelle est la « durée de vie » du sulfate de magnésium? comme c’est un sel, y a t-il dététioration du produit dans le temps? merci pour votre retour. Je suis stupéfait que l’on puisse écrire que le Sulfate de Mg a les mêmes propriétés que le Chlorure de Magnésium… Du Sulfate de magnésium, il est toujours utile d’en avoir un peu chez soi. » Ah bon, et pas du MgCl. Vous savez, ce n’est pas parce que Wladislas, qui a l’air d’un garçon très gentil, a écrit un article sur le MgSO4, qu’il doit devenir un guru comme semblent le penser tous ceux qui lui posent des questions avec déférence. (mais la politesse n’est jamais inutile!) Le MgCl et le MgSO n’ont rien à voir l’un avec l’autre. Ils ont tous les 2 des effets très intéressants sur la santé, mais pas les mêmes! Faites vos recherches sur internet… Quant à Kathy Bonan, il me semble qu’elle cherche surtout à vendre son livre… Intéressez-vous plutôt aux écrits du spécialiste du MgCl, le Dr Raul Vergini, et à ceux des pionniers de la question les Drs Neveu et Delbet. (plein de docs sur Internet). La silice? Première nouvelle!… Mais bon, ça vient de sortir… Tout le monde devrait prendre du MgCl tous les jours! Enfants, adultes, vieillards… Et non, pas du MgSO. Je suis toujours stupéfait de voir les gens réclamer l’omniscience à ceux qui osent prendre la plume et partager leurs connaissances. Je suis encore plus surpris qu’on leur reproche tout ce qu’ils n’ont pas dit ou écrit. Vous savez, ce n’est pas parce que Wladislas, qui a l’air d’un garçon très gentil, a écrit un article sur le MgSO4 qu’il doit devenir un guru comme semblent le penser tous ceux qui lui posent des questions avec déférence. MERCI. Si vous pouviez ancrer ça dans la tête des gens, je vous en serai reconnaissant. Je partage ici mes recherches. Et comme toute recherche, il n’y a jamais de fin, mais des remises en question et des corrections perpétuelles. C’est de l’échange que naissent les plus grandes découvertes. Bien évidemment les deux sels n’ont pas les mêmes propriétés. Et oui, si du MgSO est intéressant à avoir à la maison, du MgCl tout autant (peut-être même plus). Pour l’heure, je teste le Chlorumagène… Je suis d’ailleurs en train de préparer un article exclusivement sur le Chlorure de Magnésium. Je corrige l’introduction de cet article pour être plus juste et pas pour effacer une erreur et la cacher. Votre commentaire garde le passage originel. Tant mieux 🙂 Quant à tous ces auteurs, j’ai suivi leurs histoires. C’est passionnant. J’en reparlerais. Merci pour votre intervention 😉 Il semble que le chlorumagene à pour grand intérêt de ne pas faire travailler les reins pr son absorption. Faux. C’est du chlorure de magnésium, le gout en moins. Une fois dans l’estomac, le chlorumagène se transforme en chlorure de magnésium. Faux. C’est du chlorure de magnésium, le gout en moins. Une fois dans l’estomac, ile chlorumagène se transforme en chlorure de magnésium. Bonjour, J’ai fait une cure de sulfate de magnésium pendant 20 jours, je me suis aperçue que ceci a fait totalement disparaître mon mal de dos (j’ai été opérée de deux hernies discales il y a 15 ans et je souffre en permanence depuis des années). Hélas, j’ai terminé ma cure depuis 4 jours et les douleurs sont revenues: peut-on prendre le sulfate de magnesium sur un long terme? Merci de votre réponse. Oui, si vous ajoutez des prises de Silice occasionnellement comme je l’indique dans mon autre article. 🙂 Bonjour sous quelle forme avez vous fait votre cure? Merci. Bonjour, Je vous remercie pour votre réponse du 15 Octobre, j’ai repris le sulfate quotidiennement et ajouté la silice, les jours passant,les douleurs s’atténuent un peu plus chaque jour, aujourd’hui 7ème jour c’est vraiment mieux, je pense que dans un ou deux jours je ne souffrirai plus du tout comme lors de ma précédente cure. Pouvez-vous m’expliquer comment ces douleurs qui résistent à tous les traitements allopathiques et homéopathiques en tous genres, cèdent au sulfate de magnésium en quelques jours. Et pendant combien de temps je peux continuer à en prendre quotidiennement (j’ai peur d’arrêter puisque la douleur revient en 5 jours)? Merci pour tout ce que vous donnez. Le sulfate dilate les canaux excrétoires et améliore du coup la fonction des émonctoires. Le fait que ça revienne après 5 jours montre qu’un des émonctoires ne fonctionne pas correctement et qu’il n’arrive pas à éliminer ses propres déchets. Mettez une bouillotte sur le foie, tous les jours (au moins vingt minutes) pendant 3 semaines. Cela devrait rentrer en ordre. Bonjour, j’ai 41 ans et des douleurs dans les mains, les pieds et curieusement.. l’épaule droite depuis bientôt deux ans. Je souffre d’insomnie depuis autant de temps et suis bien sur tres fatiguée avec tout ca. J’ai donc découvert vos articles et commentaires. J’ai acheté du chlorure de magnésium et Dissolvurol ce matin a la pharmacie. Bien cependant, j’ai bu deux verre de chlorure de M et pris 90 gouttes de Dissolvurol. J’ai du courir aux toilettes …. Pourriez vous me dire comment je dois prendre les deux produits? Tous les jours, ou pas? est ce que l’on doit prendre Dissolvurol tous les jours aussi ou que tout les 15 jours? merci pour vos réponses. Ben… lisez l’article sur le magnésium. Tout y est donné. Je ne peux pas dire plus. Pour son effet relaxant combien doit-on mettre de sels d »epsom dans un bain? Merci de votre réponse. J’ai essayé avec 1/2 kg et ça le fait déjà. Sachez que dans les caissons d’isolation sensorielle, ils mettent 400 kg. C’est énorme. Là, le corps flotte sur l’eau. Mais bon, c’est pas pour le même effet 🙂 Tout d’abord merci d’écrire et de partager toutes ces connaissances. J’ai des calculs dans la vésicule biliaire et je dois me faire opérer, mais j’ai découvert le sulfate de magnésium et je souhaite faire les cures décrites dans le livre d’Andreas Moritz « L’étonnant nettoyage du foie et de la vésicule biliaire », mais voilà j’allaite encore mon bébé et n’ai pas envie de stopper l’allaitement. L’utilisation du sulfate est-il compatible avec l’allaitement? Aidez-moi s’il vous plais je fais des coliques hépatiques régulièrement et c’est atroce…Merci de votre réponse. Bonjour, Le sulfate de magnésium ne nuit pas à l’allaitement. Mais je ne me risquerai pas à faire un nettoyage du foie dans cette période de votre vie. Prenez-en plutôt régulièrement, en dépassant un la dose journalière (lisez mon article sur la magnésium) et appliquez une bouillotte tous les jours sur la région du foie. Vous aurez un résultat sans danger. Le secret est d’être régulier. Je vous conseille même de faire des cataplasmes d’huile de ricin sur le foie. Bonjour, Je vient de voir écrit « ne pas utiliser chez la femme enceinte » sur le paquet de sulfate de magnésium que je viens d’acheter…. je suis un peu dégoûté car j’allaite encore ma fille de 13 mois. Pourquoi est-ce déconseillé durant l’allaitement? Est-ce que cela passe dans le lait? S’il n’y a aucun danger pour mon bébé et sachant que c’est mon deuxième allaitement long (plus d’ 1an) donc je ne suis pas dans une période particulière, mon corps est habitué à l’allaitement, physiquement c’est comme-ci je n’allaitais pas. Est-ce que je peut quand même prendre ce sulfate pour compléter ma mono-diet? Merci d’avance pour votre réponse. Anie. Vous confondez « être enceinte » et allaitement. j’aimerai appliquer cette cure à moi même et mon compagnon toutefois ce dernier a quelques problèmes de santé: un seul rein avec une insuffisance rénale modérée et sous anti- hypertenseur et une hépatite A guérie durant l’enfance sans incidence visible sur son bilan hépatique sanguin. Doit il diminuer la dose, ne pas faire de cure, l’associer à autre chose? Je vous remercie de vos conseils. mon pere avait un terrain a verrues ma soeur et moi nous sommes dans le meme cas (on a des verrues sur le corps elles peuvent etre noir ou blanche j’en ai une sur la langue qui ressemble a un gros bouton rose je l’ai depuis toute petite que me manque t’il merci pour votre reponse. Désolé, je n’en ai aucune idée 🙁 J’ai commencé une cure de Chlorure de magnésium NIGARI car j’ai des soucis digestifs…digestion un peu difficile, mais surtout douleurs au niveau du foie avec sensation de chaleur et constipation…douleurs au niveau des cotes, coté droit….sensation de brûlure sur la langue et salive gluante parfois…..et aussi humeur dépressive, avec une angoisse de la mort….la mienne et celle de mes proches;… La prise pendant 10 jours d’une c. à café de nigari la matin à jeun m’a provoqué une diarrhée…jusque là rien qui me tracasse….Mais depuis, j’ai des douleurs au niveau des reins….et la sensation d’être assoiffée: maux de tête et gorge sèche….et la douleur au niveau du foie perdure…. Fais-je une mauvaise réaction au nigari ou est-ce normal d’avoir cette sensation après ma vidange!! (diarrhées). Je voudrai aussi tenter une cure du foie (celle du Dr CLARK)….mais dans ces conditions j’hésite un peu, j’ai peur des effets secondaires. Pouvez-vous me donner votre avis. Cordialement. Il semble que vous ne tolérez pas cette forme de magnésium. Même si le Nigari est réputé naturel, ce n’est pas garant qu’on le supporte! À vrai dire, je suis perplexe sur certains produits marins comme l’enrobage des gélules faites à partir de gélatine de cartilages de poisson d’élevage. Je pense que c’est dû à la pollution croissante des eaux ou la manière non naturelle de nourrir les poissons. Je ne sais pas. En tout cas, les effets sur l’organisme sont néfastes. Testez avec un autre produit. De plus, votre réaction révèle un problème de foie et de rein du même côté, sans pour autant permettre de savoir quel organe perturbe son voisin. Avant de vouloir entamer un curetage, faites une échographie pour avoir un état des lieux. Ensuite, je vous recommande de désencombrer le foie d’une manière plus douce pour commencer (des cataplasmes d’huile de ricin par exemple, associé à des tisanes comme le bouillon blanc, pourquoi pas?). Attention la cure du Dr Clarck dans votre cas. Merci pour votre réponse très rapide! Je vais suivre vos conseils…ricin + bouillon blanc…J’ai fait une échographie du foie, il y a deux ans….cela fait un moment que j’ai ce genre de douleurs….il n’y avait rien: la piste retenue est donc le stress…. Il est vrai que je me remets mal du décès de mon père il y a trois ans, et que j’ai un travail où je ne suis pas satisfaite de ma place….mais, j’ai aussi l’impression que ce n’est pas aussi simple que cela….Alors, je cherche….comme aller mieux…comme tout le monde….. Non, ça ne veut pas dire qu’il y a rien! L’échographie montre qu’il n’y a aucune pathologie, mais il peut y avoir plein d’autres choses. Le problème, c’est qu’on croit que ce genre d’examen prévaut la clinique. C’est absolument faux. Il faut tester les organes manuellement. Évidemment, la mémoire émotionnelle est prépondérante ici. Faites-vous aider. Je ne comprends pas en fait vos conseils… »Il faut tester manuellement les organes.. »….Que voulez vous dire, vous parlez d’ostéopathie. et par « faîtes vous aider »…Je ne sais pas par qui…Que me conseillez-vous?? Je fais de la sophrologie…est-ce ce dont vous voulez parler. Merci encore pour vos conseils. Bonsoir, je ne lis votre commentaire que maintenant, mais je me permets d’y répondre puisque vous parliez de problèmes qui perdurent depuis 3 ans, peut etre bientot 4… J’ai eu aussi ces problèmes de peur de la mort (en dormant plus précisément, donc je m’empêchais de dormir) à la suit de la mort de mon père qui est mort pendant son sommeil… cette anxiété peut facilement sommatiser et créer toute sortes de problèmes. pour ma part, je suis allée voir une sophrologue pratiquant l’EMDR. Je n’ai eu le temps de ne faire qu’une séance mais elle a bien enrayé le problème (travail sur un traumatisme de l’inconscient). Cela fait 5 ans et je ne peux pas dire que je n’ai plus peur de la mort (j’aime bien trop la vie!) mais ce n’est plus un problème aujourd’hui. Renseignez vous sur cette technique et si possible sur le practicien. Si vous n’avait pas un bon premier contact, changez-en. En espérant vous avoir été utile. Bien à vous. Bonjour, après avoir passer une échographie abdominal pour des douleurs au ventre du à une intoxication alimentaire, il s’avère que j’ai des micros calculs dans la vésicule apparemment rien de grave d’après mon médecin et mes analyses de sang sont très bonnes donc je suis rassurée mais j’ai peur que les micros cailloux grossissent; je fais 3 cures dans l’année de dissolvurol 120 gouttes par jour pendant 15 jours; y’a t’il un lien avec la formation des lithiases biliaires, merci de me répondre. Aucun lien. Il n’est même pas certain que ce soit ce qu’ils ont trouvé qui vous donne ces douleurs… Ils observent des micro-calculs. Soit! Mais ce n’est qu’une observation. Ont-ils palpé, testé, etc.? Votre site m’ouvre des perspectives liberarices (insomnies, constipation, hernie discale) Je vais m’y ruer gentiment -;) Merci d’exister! Bonsoir, Vos articles et les partages de chacun sont toujours très intéressants. J’ai la vésicule atrophiée mais sans calcul selon l’écho… et je suis une constipée chronique malgré des repas aux légumes verts. Pour le partage, en 2012, j’ai fait la cure Breuss durant 21 jours et lorsque j’ai repris les repas, j’allais aux toilettes trois fois par jour. Malheureusement cela n’aura duré que 6 semaines. Durant cette cure j’avais une énergie incomparable. J’ai alors compris que mon système digestif a de gros problèmes. J’aimerais faire la cure de sulfate de magnésium. Pensez-vous que cela est possible avec une vésicule atrophiée? Merci pour votre réponse. Cordialement. Nicole. Il vaudrait mieux répondre au pourquoi elle est atrophiée. Personnellement, je ferai des cataplasmes d’huile de ricin. Bonjour et merci! Elle est atrophiée pour de multiples raisons dont peut-être le jeûne, elle ne l’était pas six mois avant et j’ai lu sur certains articles que le jeûne n’est pas l’idéal pour la vésicule. Si nous analysons cela a un niveau psychologique, nous pouvons dire que les problèmes sur les organes digestifs pourraient provenir de ce que nous n’avons pas digéré. Le nettoyage se fait au fur et à mesure mais il n’est jamais certain. Le Sage et Eveillé Jiddu Krishnamurty est mort d’un cancer du pancréas. On ne peut pas dire qu’il n’a pas travaillé sur lui mais les causes sont peut-être si lointaines (karma?) qu’il est peut-être impossible de tout nettoyer dans une seule vie. Concernant l’huile de ricin, je l’achète sur Aroma-zone mais il est dans une bouteille plastique donc avec une dose de bisphénol… D’un côté nous faisons tout pour nous soigner mais nous sommes aussi les cobayes d’industriels affamés. Si une personne a une adresse pour l’achat d’huile de ricin dans une bouteille en verre, je suis preneuse. Belle journée. Nicole. Ceci est la raison physique. C’est pourquoi l’huile de ricin marchera. Même si en pharmacie on la trouve en bouteille, étrangement, elle a perdu toutes ses vertus. Je préfère encore la version plastique, au moins, elle agit. Pour l’aspect mémorielle, de telles généralisations n’aident pas. Comme d’habitude, notre première intention reste intellectuelle. Nous cherchons à comprendre pourquoi. Ce n’est guère fructueux, ou alors, il faut un effort herculéen, disproportionné par rapport à l’aide que cela engendre. En fait, vos viscères ne réagissent pas à l’intellect, mais aux émotions. Si toutefois, vous voulez comprendre la vésicule biliaire ici, il existe plusieurs pistes: se protéger d’un monde ressenti comme venimeux et trouver un maître dont je puisse suivre l’enseignement sans m’égarer. Voyez-vous, la vésicule biliaire, c’est le choix. En la sclérosant, je m’évite de faire des choix. Sans doute certains ont été mauvais par le passé. En même temps, je me coupe de l’amour. Cela dénote une relation sentimentale abusée et très mal vécue. Mais cela ne reste que des pistes, sans doute, votre vésicule biliaire aurait autre chose à dire. C’est pourquoi une approche sensorielle, comme le focusing, est plus juste. La personne retrouve elle même le chemin entre la maladie et son origine émotionnelle. Il n’y a plus d’interprétation. Wladislas, « généralité, intention intellectuel » mon message a t’-il était compris? J’en doute. Vous me dîtes « Il vaudrait mieux répondre au pourquoi elle est atrophiée ». J’ai répondu au pourquoi qui est dans votre réponse ». Pour cela je fais intervenir ma pensée. La personne qui généralise écrit-elle « pourrait provenir » ou « peut-être »? Dans ma réponde j’écris « pourrait provenir ce que nous n’avons pas digéré », sur le plan psychologique, cela conduit à tous vos commentaires qui sont entre Être et Faire. Cependant, je mets toujours des « peut-être » parce que les certitudes sont soûlantes. J’ai pratiqué le focusing grâce à la méthode complémentaire Feldenkrais. Je suis actuellement les cours de Mindfulness. Toutes ces méthodes bien pratiquées sont parfaites pour moi, elles permettent d’élargir la conscience et ne plus conduire en « pilotage automatique ». Lorsque je demande une adresse d’huile de ricin dans une bouteille en verre, je pense à une huile de ricin saine. Donc, si une personne a une adresse, je suis preneuse. Je continue ma recherche et si je trouve, je viendrai la communiquer. Cool 🙂 Joli parcours. Faites-le sur la vésicule biliaire. Sans doute n’est-ce pas votre histoire, mais plus haut dans la généalogie. Pour l’huile de ricin, le Centre Edgar Cayce en Amérique en vend, mais je ne sais pas s’ils l’expédient en France. Wladislas, « généralité, intention intellectuel » mon message a t’-il était compris? J’en doute. Vous me dîtes « Il vaudrait mieux répondre au pourquoi elle est atrophiée ». J’ai répondu au pourquoi qui est dans votre réponse ». Pour cela je fais intervenir ma pensée. La personne qui généralise écrit-elle « pourrait provenir » ou « peut-être »? Dans ma réponde j’écris « pourrait provenir ce que nous n’avons pas digéré », sur le plan psychologique, cela conduit à tous vos commentaires qui sont entre Être et Faire. Cependant, je mets toujours des « peut-être » parce que les certitudes sont soûlantes. On s’est mal compris. C’est la phrase « ne pas avoir digéré » qui est trop vaste, il faut être plus précis. 😉 Oui, vous avez raison je n’ai pas été assez précise pensant que c’était évident. Votre réponse va au coeur. Elle apporte des précisions qui sont une source lumineuse qui m’éclaire. Oui, toutes ces méthodes sont exceptionnelles, je le reconnais, il faut que j’insiste avec le focusing et l’huile de ricin. Je fais également de la visualisation créatrice avec affirmations, cela me donne de l’énergie. Aidez-vous de la visualisation comme tremplin à la communication cellulaire. Faites-vous petite, placez-vous en face de la vésicule biliaire et invitez-la à vous dire ce qui ne va pas. Il est impératif de se mettre à sa hauteur, à son niveau, sinon ça ne marche pas. Croyez-moi, ce n’est pas difficile du tout. Pour la piste, si c’est le cas, faites le deuil du premier amour. Et si c’est celui de la mère, prenez la responsabilité et faites-le à sa place. Bonjour vous parlez de faire le deuil du premier amour dans l une de vos conversations. Je subi il y a 30 ans une opération pour hernie hiatale et sténose du pylore je suis constamment constipée et je n arrive pas à éliminer pourtant je mange peu. Je viens d acheter du sulfate de magnesium en vue de faire un nettoyage de l intestin puis de faire la cure du foie par la suite nettoyage au jus de pomme. J ai fait une radio dernièrement et j ai vu que j avais encore des agraphes au niveau de l estomac. Bizarre! Bref j en reviens au premier amour, je suis mariée j ai des enfants et je rêve constamment de mon premier amour, vous parlez plus haut de rapport avec la vésicule biliaire. Merci d avance de votre réponse cdt. Quelle est votre question? Merci infiniment, c’est bien cela! Connaître son histoire est une chose mais tant qu’il n’y a pas une personne comme vous, pour mettre la lumière là où il faut, il est difficile de s’en sortir malgré toutes les démarches. Il est vrai qu’un développement personnel avec une psychologue, m’a mis dans l’esprit qu’il est impossible de faire le deuil de ce qui n’a pas existé… Pour le mental, c’est logique mais depuis que je développe l’écoute du corps, je sais que cette affirmation a moins de poids. Le corps est magique, exceptionnel. J’espère pouvoir y arriver. Je vais faire ce que vous dîtes, comme vous le dîtes. Une autre expérience exceptionnelle a été 5 jours de pleine Conscience. Les résultats m’ont scotché même si l’effet n’a pas vraiment duré, il est quand même en mémoire. Lorsque je me suis retrouvée devant ma mère, je me suis surprise dans une compassion sans limite, un beau voyage… Ce qui est pensé existe… dans le mental. On peut donc en faire le deuil, de la même manière qu’on le ferait pour qlq’un de réel. De toute manière, le deuil se fait dans la tête. On utilise juste un support physique pour impressionner l’inconscient. Pour savoir comment faire, lisez les commentaires d’un de mes articles sur mon autre blog. Je reviens de votre autre blog, j’ai lu le premier article, vos expériences sont passionnantes et précieuses, bravo! Au fur et à mesure je lirai tous les articles. J’irai également sur le troisième blog, ce que vous écrivez me parle. Merci de tous vos partages, quelles énergies pour faire tout cela! Merci. J’aimerai faire plus, mais je n’en ai pas le temps. Si j’avais le courage, je vous dévoilerai bien plus de choses, mais je reste discret. 🙂 Ok, attendons le jour où vous serez intrépide (?) et bavard (?) pour que vous leviez les voiles, rire. Vous faîtes déjà beaucoup et vous me motivez à revoir le focusing mais ce mental parasite… Je continue dans mon exploration et si je ressens une amélioration, (c’est une attente, « pas bon »…), j’en parlerai. Douce journée. C’est bien dit 🙂 Il s’avère qu’en France, on ne peut pas toujours dire ce qu’on pense… Je comprends mieux. Ainsi la France vous permet de garder quelques secrets, sourire. C’est dommage lorsqu’il s’agit de la santé. Est-il possible de faire le deuil par focusing d’une mort symbolique (noyade)et d’un abandon symbolique(mère) les deux vécus le même jour? Oui. Dès l’instant où vous revivez dans votre corps les sensations perçues à ce moment, vous en serez (en majeure partie) libérée. J’avoue que ce n’est pas la méthode la plus directe. Optez pour une autre. L’idée est d’impressionner votre inconscient. Après tout, on veut modifier non pas le passée, mais la mémoire que l’on a de ce passée (et ses répercussions biologiques). Faites un acte symbolique. Quelque chose de peu banal, suffisamment inhabituel pour que cela marque l’esprit. Faites le deuil du noyé, par exemple. Pour l’autre, attachez une ficelle à votre poignet, et à l’autre bout à une étiquette inscrit « maman » dessus. Comme ça elle ne vous quittera plus. C’est juste histoire de marquer votre cerveau… Je ne sais si mon inconscient va être impressionné mais votre méthode est impressionnante et votre imagination débordante. J’apprends, c’est vraiment intéressant, un grand merci pour ce partage. Peut-être organisez-vous des stages, vous avez tant à communiquer? Et puis durant un stage, il est possible de dire ce qu’on pense… Belle soirée. J’ai lu avec grand intérêt votre article. J’ai 39 ans je souffre d’endométriose depuis l’âge de 18 ans et ai été opérée en décembre 2009 pour une endométriose stade 4, endométriose infiltrante digestive: atteinte du rectum. Point peut-être important aussi: j’ai eu une très grosse infection fin août 2009: salpingite puis abcès pelvien avec infection dans tout le ventre dont apendicite (apendice enlevée lors d’une intervention chirurgicale en septembre 2009). A l’issue de mon opération de décembre 2009 j’ai ressenti une douleur dans la fosse iliaque gauche comme quelque chose qui « tire »: en levant la cuisse gauche (que je ne pouvais pas lever sans m’aider de mes bras) donc douleurs en marchant ou douleurs si intestin trop bouché (je suis constipée depuis cette opération). J’ai eu une atteinte nerveuse lors de cette opération: zone en haut de la cuisse gauche à l’extérieur (vers la hanche disons) sans sensibilité (je n’avais même pas la chaire de poule dans cette zone) et au contraire grosses douleurs d’hypersensibilité au niveau du pubis gauche et du devant de la cuisse gauche jusqu’au genou gauche (même une simple plume passée sur la peau me faisait très mal). Bref, cette atteinte nerveuse s’est nettement améliorée (un peu plus de sensibilité où il n’y en avait pas et presque une sensibilité « normale » là où ça faisait très mal). En revanche j’ai toujours cette sensation de quelque chose qui tire si intestin bouché ou si je marche longtemps (randonnée que je ne fais plus du coup). En octobre 2013 j’ai eu de très fortes douleurs dans le ventre avec énorme constipation, verdict après moult examens: récidive endométriose un peu digestive mais surtout un très gros kyste de 9cm à l’ovaire gauche (+ kyste plut petit à l’ovaire droit, + « hydro ou pyo ou hémato » (selon examens) salpinx gauche + adénomyose avec un utérus complètement latéro dévié à droite + rectum qui semble collé à l’utérus avec nouvelle petite atteinte d’endométriose). Le chirurgien veut bien sûr m’opérer mais étant donné les « dégâts » de la première opération je ne suis pas très partante… J’essaye donc depuis octobre de me soigner par diverses méthodes (suppression des sucres qui génèrent des douleurs instantanément, régime alcalinisant avec un maximum de légumes crus, diverses plantes, probiotiques, chlorophylle, vitamines, curcuma, bains dérivatifs, lavements café etc). J’ai tenté le chlorure de magnésium mais ça m’a provoqué des douleurs aiguës dans la fosse iliaque gauche à chaque tentative donc je n’ai pas insisté. J’ai fait des essais avec le sulfate de magnésium: la première fois j’ai pris 15gr de sulfate de magnésium un soir + 15gr le lendemain ça c’est bien passé (pas de douleurs, à peine un léger ressenti dans cette fosse iliaque gauche) et j’ai ressenti comme une petite « purge du foie ». J’étais donc heureuse et emballée: je pouvais donc tenter la cure du foie/vésicule biliaire. Je viens de refaire un essai une semaine après avec seulement 5gr de sulfate de magnésium un matin et 5gr le soir: et là catastrophe je me suis réveillée en pleine nuit avec ces mêmes douleurs dans la fosse iliaque gauche… Je ne sais plus quoi faire et quoi en penser: ces douleurs sont-elles le signe que je ne dois pas prendre de magnésium? (en tous les cas pas de chlorure ou sulfate de magnésium, auquel cas la cure du foie me semble malheureusement compromise). Ces douleurs pourraient-elles être « bon signe » le signe de quelque chose qui agit. Je dirais que cette douleur c’est comme quelque chose qui « tire » et qui « pique » un peu comme quand on désinfecte une plaie c’est pourquoi je me demande si cette douleur est mauvaise (excitation, irritation) ou bon signe (comme une désinfection)? Par ailleurs le magnésium pris en cachet (magnésium marin oxyde et stéarate de magnésium+potassium) ne semble pas me provoquer de douleurs. J’avoue que je suis perdue concernant ces douleurs induites par le sulfate de magnésium alors que je souhaitais vraiment faire cette cure du foie, je pense en effet en avoir grand besoin. Pourriez-vous m’apporter une réponse? Merci. P.S. j’ai été interloquée par l’un de vos commentaires apporté à une autre personne concernant une « infection dont la personne ne se serait pas remise ». Lors de ma grosse infection en septembre 2009 on m’a fait une piqûre d’anti-inflammatoire dans la fesse droite après quoi j’ai ressenti une forte douleur dans la hanche droite pendant plus de 6 mois (je me suis toujours demandée si c’était lié à cette piqûre )… Heureusement cette douleur dans la hanche a fini par disparaître. En revanche j’ai eu des douleurs quelques mois après mes deux opérations aux deux gros orteils: le droit ne m’a pas fait souffrir très longtemps (quelques mois) mais le gauche me fait toujours souffrir (verdict médical: « arthrose » de l’orteil gauche « pour quelqu’un de votre âge c’est surprenant… » Voilà ce qu’a dit la podologue). Croyez-vous que ça puisse être lié à cette infection dont je ne me suis peut-être toujours pas remise? Les traitements ne marchent pas et les résultats semblent insensés parce que vous êtes très loin de la cause. Il s’agit d’adhérences qui, telle de la glu, enveloppent et emprisonnent les viscères (le sigmoïde et le rectum ici). Aucune des substances que vous avez prises n’agit dessus. Vous avez essayé de faire un lien entre ce que vous avez ingéré et la douleur, mais en fait il n’y en a pas. L’endométriose provoque des adhérences parce que le sang a tendance à coaguler lorsqu’il n’est pas réabsorbé rapidement. Si l’endométriose est sévère, c’est certain qu’il y aura des adhérences. De même, sur un terrain fragile comme celui-ci, il y a toutes les chances que la chirurgie en engendrera également de nouvelles. Allez voir un ostéopathe (on apprend la technique en première année d’ostéopathie) et commencez des cataplasmes d’huile de ricin sur le bas ventre, régulièrement. L’endométriose, elle, n’est pas chirurgicale. La chirurgie peut aider, mais ne traite pas ce genre de maladie. Le reste, il se règlera en soulageant ces adhérences. Merci infiniment pour votre réponse et désolée pour la longueur de mon message précédent, je voulais être précise et claire et malheureusement je crois ne pas y être parvenue.! En fait j’avais testé le chlorure de magénsium pas contre l’endométriose mais pour tenter de trouver une solution à ma constipation (eu égard à l’importance de la santé intestinale et aux dangers de la constipation) étant donné aussi que ce produit était censé être bon pour plein de choses… Concernant le sulfate de magnésium je l’ai testé pour voir si je pouvais faire la cure du foie/vésicule. J’ai pensé en effet tout de suite à une adhérence mais cette douleur dans la fosse iliaque (ça « tirait ») est venue si vite après l’opération que je n’imaginais pas qu’une adhérence pouvait se former aussi vite. Enfin ça m’interrogeai disons. Je pense très sincèrement que les deux produits mentionnés m’ont bien provoqué les dites douleurs assez spécifiques (en plus de « tirer » ça « pique »). Avant d’absorber ces deux magnésium je n’avais en effet plus de douleurs depuis un certain temps. J’ai essayé le chlorure de magnésium 2 fois (à plusieurs jours d’intervalle) et 2 fois j’ai eu des douleurs quelques heures après (le lendemain ou pendant la nuit). Le sulfate de magnésium: la 1ère fois ok, la deuxième fois: douleurs. Concernant les ostéopathes j’en ai consulté au moins 3 (sans parler d’un certain nombre d’autres approches, thérapeutes). L’un, pourtant de bonne renommée dans la région, m’a dit qu’il ne pouvait sincèrement rien pour moi/endométriose, un autre m’a défait une adhérence un jour en consultation, enfin c’est ce qu’il m’a dit, mais soit qu’elle est revenue soit qu’elle n’était pas partie, le fait est que le problème était toujours là ou est revenu, le troisième récemment m’a traitée en vue de nettoyer mes mémoires cellulaires (généalogiques etc) (avec homéopathie que je prends encore pendant quelques semaines)… Bref, je m’en vais donc tester les cataplasmes d’huile de ricin et vous remercie infiniment pour votre attention et votre patience. Pour info, je viens de découvrir depuis peu les lavements au café: 1 par jour depuis 3 ou 4 jours. Ca a l’air vraiment efficace pour enlever les douleurs (j’ai pu tester l’effet sur la douleur, notamment ce matin après m’être réveillée en pleine nuit en ayant très mal suite à la 2ème prise du sulfate de magnésium). Pendant le lavement j’ai ressenti comme un pic anesthésiant (où non seulement on n’a plus mal mais on ne sent carrément plus rien). Je vous remercie encore et vous souhaite une excellentissime soirée. Croyez-moi, c’est bien une adhérence. A chaque fois que vous mobilisez le gros intestin par le magnésium, une douleur vous tiraille dans le bas-ventre. Vous savez, un gros intestin, ça bouge pas mal dans le ventre, et ça doit pouvoir bouger. Quant aux thérapeutes, je ne les connais pas. Je ne sais pas commet ils travaillent. En tout cas, l’endométriose est bien une adaptation cellulaire à une mémoire. J’en conclue que le dernier thérapeute n’a pas visé au bon endroit. Mais bon, c’est pas évident de trouver l’origine « émotionnelle ». Posez les mains sur les cicatrices et parlez à vos cellules, mentalement, sincèrement, avec bienveillance, comme s’il s’agissait de vos propres enfants. Dites leur qu’il n’y aura pas d’autres opérations et qu’elles peuvent être rassurée et tranquilles. « Tout va bien 🙂 ». Bonsoir, Toujour dans ma p’tite quête du bien être de mon époux, est-ce que le sulfate ne serait pas plus approprié pour le ttt de l’hypertension? Vit C+sulfate+arginine? Le sulfate par rapport à quoi? Attention aussi à la prise entre le magnésium et autre chose. Elle ne doit pas être rapprochée. Bonsoir, toutes mes commandes sont en cours de cheminement, dissolvurol goutte et même en gel aussi ( Pas résisté à la tentation), mon mari souffrant d’une hernie depuis deux ans, j’me suis dis pourquoi pas! Magnésium conseillé par vos soins, vitamine C….. Bref, mes cures ne faisant plus effet j’ai hâte de commencer ce nouveau protocole. Bonjour, je viens a vous pour une question, je suis quelqu’un de très stresser aujourd’hui a 26 ans j’aurais voulu prendre un sachet de sulfate de magnésium pour vider mes intestins mais j’ai peur du résultat en sachant qu’à l’âge de 18 ans je me suis fais enlever la vésicule car j’avais un énorme calcule de la taille d’une bille! Merci. Un sachet de combien de grammes? Faites 1 cuillère à café trois fois par jour avant d’aller plus loin. Vous serez aux toilettes le lendemain. Bonjour Je suis agé de 53 ans,j’ai de la graisse sur le foie et deux polypes( 9mm et 6mm) a la vesicule biliaire.est ce que vous penser q’ une cure de lavage hepatique de andreas moritz peut etre utile. Meri. Oui, mais en suivant scrupuleusement ses recommandations (jus de pomme avant le nettoyage). Je ne le conseille pas à tout le monde. Cela dépend du niveau d’encrassement des tissus. vous ne « conseillez pas à tout le monde le nettoyage de foie d’Andreas Moritz, cela dépend du niveau d’encrassement des tissus. » Est-ce que vous pouvez développer un peu plus svp? Ce sujet m’intéresse beaucoup donc j’ai lu énormément de commentaires de gens sur différents sites. Apparemment une bonne partiede ces personnes avaient des symptômes plutôt lourds mais aucun d’entre eux n’a eu l’air de souffrir d’effets secondaires, à part des nausées ou vomissements pendant le nettoyage, cependant quelques heures plus tard ils se sentaient dans une forme olympique qu’ils n’avaient plus connue depuis des années. D’où mon intérêt pour cette méthode de nettoyage du foie, j’ai de plus en plus envie d’essayer, mais avant tout je m’informe et me prépare. D’ailleurs je vais commencer par une cuillère à café de sulfate de magnésium chaque matin à jeun pendant trois semaines. 😉 Il est nécessaire de palper le foie et la vésicule biliaire auparavant. Si le premier est congestif ET dur, et que l’ensemble de l’organisme est très intoxiqué, ce qui se traduit par une fatigue et une peau sensible, alors il faut d’abord le soulager avant de l’essorer par ce type de manoeuvre. Si la vésicule biliaire contient des calculs denses, mieux vaut vérifier à l’échographie, de peur qu’ils ne migrent et entrainent des complications. J’ai un cas qui a atterri aux urgences et qui a du se faire enlever la vésicule biliaire en urgence suite au nettoyage du foie. Tout le monde ne le supporte pas d’emblée. Quand à faire croire qu’il s’agit de calculs biliaires, c’est faux. Mais ceci n’enlève pas pour autant son efficacité. Seule l’interprétation est erronée. Les sujets sensibles du foie ne doivent pas faire le nettoyage indiqué en première intention. D’abord le purifier par des moyens phytothérapeutiques comme la molène, la rhodiola, le desmodium, etc. Parfois aussi, utiliser le choléodoron. Tout dépend où se trouve le problème. Effectivement j’ai lu un commentaire sur le site http://www.agirsante.fr, une femme qui disait que son mari avait essayé de faire le nettoyage du foie d’Andreas Moritz parce qu’il avait des calculs dans la vésicule, c’était douloureux et il voulait éviter l’ablation. Ca l’a soulagé dans un premier temps, les douleurs sont parties mais sont revenues quelques temps après et finalement il a du se faire opérer, pas le choix sa vésicule était trop endommagée. Mon père (octogénaire) a passé quelques jours en clinique parce qu’il avait une très mauvaise digestion. Les médecins lui ont dit qu’il n’ont rien vu à l’échographie. Résultat: mon père est devenu jaune un mois plus tard et s’est fait retirer la vésicule à cause de 2 énormes calculs biliaires. Pas terrible le premier diagnostic des médecins… Est-ce que serait plutôt la rhodiola que la radiola? je n’ai rien trouvé sur internet à part la marque de télé et radio! 😀 Il y a quelques mois j’ai fait plusieurs cures de tisanes de racines de pissenlit, j’ai aussi changé mon alimentation depuis plus d’un an, j’ai bien avancé, je me sens maintenant prêt à attaquer un nettoyage de foie. Par contre pour ma femme je pense qu’il faut y aller plus doucement, elle n’a pas trop avancé et ses symptômes sont maintenant pires que les miens. Je vais lui conseiller la rhodiole ou le desmodium (ou les deux) qui ont l’air d’avoir des propriétés très intéressantes, merci pour le tuyau 🙂 Oui, pardon, c’est bien du Rhodiola (je retiens le produit grâce à la marque Radiola). Je vais également corriger dans mon commentaire précédent. Dans ces cas délicats, mieux vaut faire une série de cataplasme d’huile de ricin en regard de la vésicule biliaire. Pour le site que vous citez, l’auteur est trop enthousiaste. Il peut inciter les personnes à le faire un peu trop rapidement, sans précaution. Faire autant de nettoyages d’affilé n’est pas sain. C’est un comportement addictif. On a fait dire également à la technique qu’elle entrainait l’expulsion de calculs biliaires. Pauvre organe, il ne peut en aucun cas avoir fabriqué autant de pierres. Je réponds ici à votre commentaire parce que pour une raison inconnue il m’est impossible de cliquer sur le bouton « répondre » de vos deux derniers commentaires. « Faire autant de nettoyages d’affilé n’est pas sain » Combien faudrait-il en faire et à quelle fréquence? « On a fait dire également à la technique qu’elle entrainait l’expulsion de calculs biliaires. Pauvre organe, il ne peut en aucun cas avoir fabriqué autant de pierres. » J’ai lu que ce sont plutôt des boules de cholestérol, de la bile solidifiée. D’où viennent-elles si elles ne viennent pas du foie? (Pour le coup de Radiola pas de problème, je comprends, votre père était vendeur de télévision. ) 😉 Je viens de voir l’avis de Thierry Casasnovas au sujet de la cure de foie d’Andreas Moritz, ça me conforte dans le choix de ne pas l’avoir essayée: Bonjour et merci pour toute cette mine d’informations. Est ce que prendre des grandes doses de sulfate de magnésium, équivalentes à celles prescrites par le Dr Clark, peut provoquer des problèmes rénaux? oui. C’est pour cela que feu Dr Clack insistait pour nettoyer d’abord le colon et ensuite les reins avant de faire cette cure. La cure n’est pas faite pour tout le monde. Si elle apporte des bienfaits, il y a des inconvénients. Bonjour, en voulant faire une cure de chlorure de magne sium (nigari) je me suis tromper dans le dosage et en une prise 20g de nigari pur un verre d’eau au lieu d’un litre.J’ai alors fait un drainage avec une plante durétique le piloselle sur quasi 1 mois et demi mais je n’arrive toujours pas a éliminer pendant la cure j’ai fait des application de cataplasme d’argile serai- l’argile qui capte le chlorure? ( urine foncée et sale) merci pour votre éclaircissement. J’ai tellement draine que je suis en carence ( escarres sous les pieds augmentation d’une mycose fatigue. Merci de m’aider.j ai pourtant encore un exces de sel peut-être l’argile interfere avec le sel. C’est un peu beaucoup, mais j’ai déjà fait pire. Il faut en effet être prudent. Mais par quels signes savez vous que vous en avez trop dans l’organisme? Comment évaluez-vous l’excès? Ensuite attention à vouloir drainer. Chez certaines personnes, le besoin de se nettoyer peut être maladif. Les gens usent de laxatifs et de médicaments en tout genre, frisant la dénutrition cellulaire à la longue. Attention! Revenez à la juste mesure. Es bon pour hépatite merci,,le sulfatage de vmagnesium? Ainsi que pour lemocromatose/fer/de/les organes/? Merci pour votre reponse. Désolé, je ne comprends pas votre message. Bonjour et merci pour ces précieuses informations. Je suis tombée sur votre site en lançant une recherche pour un nettoyage du foie. Je sais que mon foie va mal et ce depuis que j’ai pris du roaccutane pendant 8 mois (40mg) il y a de ça 5 ans. Depuis mon acné (qui date de 15 années) n’a pas disparu et ma peau est devenue très sèche et déshydratée avec toujours des comédons partout. J’ai une très bonne hygiène de vie (jamais alcool ni tabac, nourriture bio, pas de lait pas de gluten, etc) mais bref ce n’est jamais passé. J’ai l’impression (et j’ai lu beaucoup de forums sur les effets secondaires du roaccutane) que le médicament est toujours dans mon foie et empeche mes glandes sébacées de fonctionner normalement et donc d’hydrater ma peau (le sébum se bloque dans les glandes atrophiées par le médicament, et crée des boutons, du moins c’est ma théorie, en ce qui concerne mon expérience et mes recherches…) Désolée pour ce topo, là où je voulais en venir, c’est de savoir si de prendre du sulfate de magnesium comme vous le préconisez pourrait avoir un effet bénéfique sur mon foie (et indirectement sur ma peau qui est elle aussi un émonctoire)? J’ai lu sur d’autres sites un nettoyage du foie avec du sulfate de magnésium mais aussi du pamplemousse et de l’huile d’olive (à faire en une fois): qu’en pensez-vous? De plus, j’ai lu dans les commentaires que vous préconisiez de mettre une bouillotte sur le foie, pourquoi? et où placer la bouillotte désolée je ne vois pas trop où serait mon foie, à droite oui mais en dessous ou au dessus ou sur la poitrine? merci, j’espère que vous pourrez m’aider 🙂 L’idéal est de placer de manière régulière (quotidiennement et sur 2-3 mois, pendant au moins 40 minutes) une chaleur humide sur le foie, au niveau des côtes (la partie basse du thorax) à droite. Quelle est la différence entre la chaleur sèche et la chaleur humide? La chaleur sèche reste superficielle. La chaleur humide est pénétrante. Elle sert à ramollir les déchets et à dilater les vaisseaux sanguins en profondeur, donc à générer une meilleure circulation. Le meilleur dépolluant pour le foie reste en effet le magnésium, mais pas sous la forme de sulfate, dont le rôle premier est de dilater les canaux, mais le chlorure de magnésium. Cependant la voie buccale est moins intéressante que la voie rectale, à moins de l’associer à du citron. Donc prendre du chlorure de magnésium dans de l’eau et du citron par petite cuillerée (une demi cuillerée 3x/jour), associé à la bouillotte sur un linge humide sur le foie. Ce n’est qu’au terme de tout cela (2 ou 3 mois) que vous pourrez envisager le nettoyage du foie tel que décrit par feu Dr Clark. Merci beaucoup je viens de parcourir les différents messages et vos réponses vivantes, directes mais expérimentées et surtout j’aime la lecture que vous faîtes des maux et mots qui arrivent das les messages! Il y a quelques jours j’ai lu et imprimé la liste des ingrédients et le protocole du nettoyage de la V.B et du foie(Morizt) aussi je suis contente de lire ce que vous en dîtes! Mais les informations m’arrivent dans l’ordre donc je suis bien concernée par V.B et/ou foie. Je viens d’avoir des douleurs sous costales à droite insomnies et diarrhées déjà plus de 8 jours! Je suis allée voir mon médecin: prescription pour analyses de sang complètes concernant foie et V.B et rein … Tout est normal donc prochaine étape: échographie! Mais je n’ai pas chômée je ne souhaite pas me faire opérer: j’ai commencé une cure de radis noir en ampoule et je me masse le soir, le ventre avec H.E de basilic! J’ai l’intention après résultats de l’écho de faire 6 jours de jus de pomme bio!mais je vais surseoir au nettoyage du foie et vésicule… Cependant, j’ai l’intention de rajouter bouillotte chaude le soir! en mme temps j’ai commencé les douleurs le jour de l’anniversaire de ma mère 91 ans que j’ai toujours aimé mais qui a fait beaucoup de mal à l’enfant que j’étais …. Je ne souhaite pas m’étaler plus …mais malgré cela je me suis souciée d’elle toute l’année dernière car elle était mal traitée chez les gens chez qui elle était! aujourd’hui elle est au calme dans une structure où elle se sent « heureuse » … ma V.B ou mon foie dans tout cela …de la rancœur? de la perte de la joie. je vais parler à ma vésicule comme au petit enfant et je vais prendre soin de … moi!! Merci pour l’inspiration qui vous habite et merci si vous me souhaitez me donner d’autres conseils, ils seront bienvenus! Respectueusement.

cachet pour maigrir vite sans

Douleur abdominale. La douleur abdominale est un problème fréquent, commun à un grand nombre d'affections. Elle se rencontre à tout âge et peut se manifester sous forme de crampes, de sensations de brûlures, de tiraillements, de coups de poignard, etc. Selon les cas, elle sera progressive, intermittente, constante, lancinante, sourde, légère, intense, récidivante, aiguë, chronique, etc. Douleur abdominale: Comprendre. La douleur peut être diffuse ou se localiser en un point précis. Parfois, elle pourra même irradier dans une région autre que l'abdomen. Différents symptômes, tels que les nausées, les vomissements, les diarrhées, la fièvre, les ballonnements abdominaux ou les difficultés à uriner, peuvent l'accompagner. Dans ce cas, plusieurs diagnostics sont possibles. En voici les plus fréquents. Colique hépatite (crise de foie) caractérisée par une douleur localisée du côté droit sous les côtes inférieures, irradiant en ceinture jusque dans le dos; généralement accompagnée de nausées et de vomissements; survient surtout après un repas gras ou copieux; peut s'accompagner d'ictère (jaunisse), de selles pâles et d'urines foncées. Appendicite aiguë. douleur qui augmente progressivement dans les 24 heures qui suivent son apparition; commence autour de la région du nombril pour ensuite migrer vers le flanc droit inférieur; accompagnée de fièvre, de nausées, de vomissements, de perte d'appétit et d'entrain, mais rarement de diarrhées. Affections gynécologiques. douleur souvent aiguë et localisée dans le bas-ventre, au centre ou sur les côtés; parfois accompagnée de fièvre et plus rarement de nausées et de vomissements; s'accompagne habituellement d'un gonflement des seins, d'un arrêt des menstruations, de nausées et de vomissements dans le cas d'une grossesse ectopique (extra-utérine). Infection urinaire. douleur progressive localisée au centre du bas-ventre; se manifeste par une difficulté à uriner accompagnée d'une sensation de brûlure; besoin d'uriner plus fréquent, même la nuit; urines troubles et malodorantes; s'accompagne parfois de douleurs au dos, de fièvre et de sang dans les urines. Affections intestinales. Les douleurs se présentent sous forme de crampes dans la région du nombril ou du bas-ventre; la gastro-entérite est la plus fréquente et s'accompagne habituellement de nausées, de vomissements et de diarrhée; la constipation. Elle est caractérisée par une douleur souvent chronique, évoluant sur une période de plusieurs jours. Accompagnée de ballonnements abdominaux et d'une sensation d'inconfort, elle est généralement soulagée par l'évacuation des selles, qui peut être laborieuse; l'ulcère gastroduodénal occasionne des douleurs au-dessus du nombril qui peuvent irradier dans le dos et s'étendre à tout l'abdomen. Il s'accompagne de brûlures rétro-sternales (douleur au niveau du sternum); la diverticulite cause une douleur diffuse qui augmente de façon progressive pour se localiser, par la suite, au flanc gauche inférieur de l'abdomen. Elle s'accompagne de fièvre, de ballonnement abdominal et de changement d'aspect des selles. Ces dernières deviennent plus petites et déchiquetées. Parfois, il peut y avoir un arrêt des gaz et des selles. Dans certains cas, il peut même se produire une perforation du côlon avec péritonite; l'occlusion intestinale occasionne crampes et ballonnements abdominaux graves. Les gaz et les selles ne pouvant plus descendre vers l'anus, il s'ensuit des nausées et des vomissements. L'occlusion intestinale comporte un risque de perforation de l'intestin. Douleur abdominale: Causes. Colique hépatique. Blocage de l'évacuation de la bile causé par la présence de calculs dans la vésicule biliaire ou dans le cholédoque, canal situé entre le foie et le petit intestin. Antécédents familiaux dans la plupart des cas. Appendicite aiguë. Blocage de l'appendice par des selles suivi d'une infection bactérienne de l'appendice. Affections gynécologiques. Douleurs menstruelles. Kyste ovarien congénital ou acquis. Salpingites (infection des trompes de Fallope) généralement transmises par contact sexuel. Grossesse ectopique (développement du fœtus hors de la cavité utérine) pouvant être causée par une chirurgie antérieure, de l'endométriose (développement de la muqueuse utérine hors de son emplacement habituel), par une infection ou une anomalie congénitale de la trompe de Fallope. Infection urinaire. Bactéries. Soins hygiéniques déficients comme, par exemple, le fait de s'essuyer d'arrière en avant après être allée à la selle. Contrairement à la croyance populaire, le "coup de froid" n'est aucunement responsable. Affections intestinales. Gastro-entérite. Il s'agit d'une infection d'origine virale ou bactérienne. Constipation. Elle peut être due à la prise d'opiacées (morphine et codéine) ou de certains médicaments, à de mauvaises habitudes alimentaires, telles qu'une alimentation pauvre en fibres alimentaires, ou à une hydratation insuffisante. Ulcère gastroduodénal. La bactérie helicobacter pylori est souvent mis en cause, de même que la prise de certains médicaments comme l'aspirine, les anti-inflammatoires, la cortisone peuvent provoquer un ulcère gastroduodénal. Ensuite, quelle que soit la cause déclenchante, il est recommandé de réaliser une recherche d'hélicobacter pylori, bactérie qui est maintenant reconnue pour responsable de l'ulcère d'estomac. Diverticulite. Il s'agit d'une infection de la paroi intestinale pouvant entraîner un abcès. Occlusion intestinale. La hernie abdominale ou inguinale - du fait d'une faille dans la paroi abdominale, un segment d'intestin sort de la cavité qui le contient normalement - est une cause fréquente d'occlusion intestinale. Elle peut aussi être congénitale ou acquise (après une chirurgie abdominale par exemple). Les adhérences postopératoires, sorte de cicatrices intra-abdominales, peuvent également causer une occlusion intestinale.

regime homeopathique perdre du poids facilement avec

Les 8 symptômes d’un problème de foie. Il est inutile de préciser à quel point le foie est un organe essentiel de notre corps! C’est l’élément le plus grand et celui qui renferme de nombreuses opérations importantes liées directement au bon fonctionnement de notre organisme. C’est pour cela qu’il est impératif de connaître les symptômes qui peuvent causer une détérioration de son état. Il faut savoir que notre foie possède trois fonctions: épurer notre sang en éliminant les toxines et les cellules qui ne sont plus utiles, aider à synthétiser les glucides et les lipides, ce qui nous permet d’éviter les hémorragies, et une fonction de stockage, puisqu’il nous permet de stocker de la vitamine A, D, K et E, essentielles pour avoir de l’énergie. Les indicateurs d’un problème de foie. 1. Les nausées. Il s’agit du premier symptôme le plus fréquent d’un problème de foie. Il se peut donc qu’on se sente mal après avoir mangé, ou que l’on ressente une lourdeur au niveau du ventre et des intestins, des nausées, des vertiges, etc. Ces vertiges peuvent entraîner des vomissements. Mais pas de panique: en cas de vomissements à répétition, consultez un médecin. 2. Des douleurs dans la partie supérieure de l’abdomen. La douleur au foie se situe généralement au niveau de la partie supérieure de l’abdomen, juste en-dessous des côtes, et elle peut atteindre le dos, et même provoquer des inflammations abdominales. Il est possible que vous ayez une sensation de brûlure ou de fièvre: vous devez donc consulter un médecin au plus vite, car il pourrait s’agir d’une inflammation ou d’une colique biliaire. 3. La jaunisse. La jaunisse est une décoloration de la peau vers une couleur jaune au niveau du corps et du visage. Elle est due à un excès de bilirubine (bile) dans le sang et dans l’organisme. C’est un problème de foie qui peut être associé la plupart du temps à une hépatite contagieuse. 4. La fatigue et la faiblesse. La fatigue et le manque d’appétit sont des symptômes très fréquents si vous souffrez d’un problème de foie. Cela peut parfois nous sembler normal, et on peut même souffrir de cette faiblesse pendant plusieurs jours, mais vous devez tout de même consulter un médecin au cas où les symptômes persistent. 5. La fièvre. Une simple douleur au niveau de l’abdomen peut nous donner une sensation d’inflammation, de fatigue et de faiblesse. On doit donc prendre notre température et vérifier si on a de la fièvre, car il pourrait s’agir d’une inflammation ou d’une infection. Attention donc, ne négligez pas ce détail! 6. Des selles de couleur claire. Contrôlez vos selles lorsque vous allez aux toilettes. Si elles sont de couleur claire, cela veut dire que vous présentez un problème de foie. Il est également possible que vous souffriez d’un côlon irritable, associé à de possibles problèmes hépatiques. 7. Des démangeaisons. Elles sont principalement dues à l’accumulation de bile sous la peau. Notre corps nous démange et nous procure une sensation d’inconfort vu que le sang réagit à cette accumulation de toxines. 8. Des saignements et des bleus. Ce symptôme très fréquent est également associé à un problème hépatique: des saignements répétés au niveau des narines, ou des hématomes qui apparaissent sans que l’on puisse leur trouver une explication. Ce symptôme est causé par une déficience en protéines provoquée par un dysfonctionnement au niveau du foie. Remarque: tous les symptômes que l’on vient de citer sont relatifs à un problème de foie, mais il incombe uniquement à votre médecin de déterminer si vous souffrez réellement d’un problème de foie ou d’une hépatite, car seuls les tests médicaux peuvent déterminer avec exactitude de quelle maladie on souffre réellement! Comment prendre soin de son foie? Avoir des habitudes alimentaires saines est la première condition afin d’avoir un foie en bonne santé. Vous devez également suivre ces conseils ci-dessous qui peuvent vous être de grande utilité: Consommez des fruits et des légumes quotidiennement, spécialement ceux qui nous aident à nettoyer notre foie comme par exemple les pommes, le kiwi, le raisin, les cerises, les épinards, les artichauts, les asperges et les radis. Évitez les aliments froids et congelés, et une consommation trop élevée en protéines et en glucides. Évitez l’alcool, les boissons sucrées et les boissons gazeuses. Consommez des antioxydants: oranges, citrons, canneberges, tomates… Faites attention aux médicaments, les pires ennemis du foie! 140 Partager. Le vinaigre et son utilisation comme produit d’entretien. Des recettes maison pour éliminer la mauvaise haleine.

perdre du poids en 15 jours de retard regles

Quelle que soit la personne que vous ayez entre les [[77]] mains, vous devrez en faire quelque chose et avoir la conciction (sic) absolue que vous en ferez quelque chose. J'emploie des termes non pas vulgaires, mais familiers: ils ont plus de force. Le sujet veut faire telle chose, mais, s'imaginant qu'il n'en est pas capable, il fait exactement le contraire de ce qu'il veut. - TOUT CE QUE NOUS PENSONS DEVIENT VRAI POUR NOUS. IL NE FAUT DONC PAS SE PERMETTRE DE PENSER MAL. Paris, 6 juin 1920. Le Miracle en Soi.

programme pour perdre du ventre naturellement

ENDOFRANCE. Association française de lutte contre l'endométriose. Vocabulaire de l’endométriose. Nous vous proposons ici de démystifier les termes que les médecins peuvent utiliser pour vous parler d’endométriose et de sa prise en charge. Ces définitions ont été validées par un membre du comité scientifique d’EndoFrance. LES BASES Définir l’endométriose externe et interne. Endométriose: Maladie chronique avec potentiel de récidive, causée par le développement d’ilots de tissu semblable à celui de la muqueuse utérine ou endomètre. Ce tissu, appelé tissu endométrial, se développe hors de l’utérus sous formes de lésions, d’adhérences et de kystes dans divers organes ainsi colonisés (ovaires, trompes, péritoine, rectum, vessie, diaphragme, …). A l’instar de l’endomètre, les localisations du tissu endométrial, hors cavité utérine, ont un développement rythmé par le cycle ovarien et menstruel. Chaque mois, au moment des règles, des micro-hémorragies surviennent au niveau des lésions d’endométriose. Le sang ainsi accumulé à l’intérieur de l’abdomen ne peut pas être éliminé, et subit une dégradation progressive qui libère des enzymes responsables d’une intense réaction inflammatoire. Adénomyose: Endométriose dite « interne » et localisée au sein de la paroi musculaire de l’utérus, appelée myomètre. Endomètre: Muqueuse qui tapisse la cavité de l’utérus. Le développement et la régénération de l’endomètre nécessite l’action de deux hormones secrétées par l’ovaire: les œstrogènes et la progestérone. Péritoine: Fine membrane qui tapisse la cavité abdomino-pelvienne et les viscères qu’elle contient (à la seule exception des ovaires). La cavité abdomino-pelvienne comprend la cavité abdominale (estomac, intestin grêle, colon, foie et rate) et la cavité pelvienne (vessie, rectum, uterus, trompes et ovaires). Certains organes sont rétro-péritonéaux (reins, uretères, artère aorte et veine cave) ou sous-péritonéaux (vagin, rectum, uretères). LES SYMPTÔMES Quelques noms scientifiques associés aux symptômes. La symptomatologie associée à l’endométriose est très souvent douloureuse. 5 grandes catégories de douleurs peuvent être identifiées, chacune devant être considérée comme un signe clinique de l’endométriose. Dysménorrhée: Terme employé pour désigner des douleurs accompagnant les règles. Les douleurs ressenties sont localisées au niveau du bas ventre, du bas du dos ou de la racine des cuisses. Dans certains cas, les douleurs peuvent précéder ou suivre les règles. Les dysménorrhées peuvent être aussi bien le résultat d’une endométriose, que celui d’une adénomyose. Dyspareunies: Terme employé pour désigner les douleurs ressenties pendant et après les rapports sexuels. Dans le cadre d’une endométriose, on parle souvent de dyspareunie profonde (douleur ressentie au niveau du bas ventre, et due au contact entre la verge du partenaire et le fond du vagin). Les dyspareunies témoignent de lésions situées près du vagin et au niveau de la cloison recto-vaginale, mais elles peuvent être également le résultat de l’inflammation qui accompagne une endométriose superficielle localisée en regard du fond vaginal, ou celui d’une adénomyose sévère. Dyschésies: Terme employé pour exprimer une difficulté douloureuse pour éliminer les selles. Les dyschésies témoignent souvent de lésions situées au niveau de la cloison recto-vaginale qui touchent le rectum, mais elles peuvent être également le résultat de l’inflammation qui accompagne une endométriose superficielle localisée à proximité du rectum. Troubles de transit cataméniaux: Ils sont le plus souvent des diarrhées (selles plus fréquentes ou plus molles) pendant les règles, et plus rarement une constipation cataméniale. Ces symptômes sont relativement typiques pour une endométriose digestive, néanmoins dans de nombreux cas ils sont seulement le résultat de l’inflammation qui accompagne une endométriose superficielle localisée à proximité du rectum. Enfin, de nombreux patientes présentant une endométriose (jusqu’à 50-60% selon certains auteurs) ont des symptômes digestifs dus à l’existence concomitante d’une maladie digestive fonctionnelle (comme le colon irritable) ou inflammatoire (maladie de Crohn, Rectocolite hémorragique). Dysuries: Terme employé pour désigner des difficultés, des troubles au moment de la miction (action d’uriner). Ces troubles peuvent s’accompagner de douleurs qui témoignent de lésions situées sur la vessie. Dans certains cas, les dysuries sont le résultat de l’atteinte des nerfs de la vessie par une endométriose de la cloison recto-vaginale. Pollakiurie: Mictions fréquentes, surtout si accompagnées de levées nocturnes. Elle peut être le résultat d’une atteinte sévère de la vessie par une endométriose profonde, ou simplement celui de l’irritation de la vessie par une endométriose superficielle. Assez souvent, il s’agit d’une pathologie urinaire associée à l’endométriose et appelée « bladder pain syndrome » ou « cystite interstitielle ». Cette pathologie nécessite une prise en charge spécialisée en urologie. Douleurs pelviennes chroniques: Terme employé pour désigner des douleurs permanentes ou chroniques dont la manifestation n’est dès lors plus rythmée par le cycle menstruel. Ces douleurs sont ressenties au niveau du pelvis qui est la partie la plus basse de la cavité abdominale (là où se situent la vessie, les organes génitaux internes et le rectum). Ces douleurs sont en pratique difficiles à traiter, et elles concernent les endométrioses sévères négligées, multi-opérées ou coexistant avec d’autres pathologies douloureuses abdomino-pelviennes (colon irritable, bladder pain syndrome, névralgie pudendale, fibromyalgie, douleurs musculo-articulaires, etc). Dans ces cas, les douleurs dues à l’endométriose sont associées à des douleurs de type neuropathique (des sensations douloureuses nées au niveau des nerfs périphériques), à des adhérences, ou à des cicatrices post-chirurgicales. Les différentes formes de développement du tissu endométrial hors cavité utérine. Lésions superficielles endométriosiques ou Implants: Petits fragments de tissu endométrial situés à la surface du péritoine ou à celle des divers organes de la cavité abdominale. Ces lésions ou implants, qui ne présentent pas un développement « vers la profondeur », sont le type de lésions le plus fréquent. Lésions profondes endométriosiques: Terme employé pour définir des lésions d’endométriose situées en profondeur (en oppositions aux lésions superficielles appelées également implants) et qui se développent essentiellement sous le péritoine. Les nodules font généralement partie de cette catégorie. Adhérences endométriosiques: Les adhérences sont généralement la conséquence des phénomènes inflammatoires cycliques, qui entraînent des accolements de différentes structures anatomiques (les ovaires à l’utérus, le colon à l’utérus, etc.). Kystes endométriosiques: Les kystes endométriosiques sont des lésions kystiques contenant un liquide épais de couleur chocolat. Ils se développent souvent au niveau des ovaires et sont appelés « endométriomes ». Leur développement se fait sous la forme d’une « invagination » du tissu endométrial qui « refoule » progressivement le tissu ovarien. Nodules endométriosiques: Terme employé pour définir des lésions qui envahissent en profondeur soit un organe soit la zone sous péritonéale. On retrouve le plus souvent ces nodules profonds, qui s’apparentent à une petite boule, au niveau des ligaments utéro-sacrés (ligament reliant l’utérus au sacrum en arrière), la zone recto-vaginale, le vagin, le rectum, la fossette ovarienne. Moins fréquemment, ils peuvent se situer au niveau de la vessie ou du sigmoïde et plus rarement encore sur tout autre organe abdominal. Nodules profonds endométriosiques: Terme employé pour définir des lésions profondes, constituées d’un fort contingent de tissu fibreux (responsable de leur consistance dure) et d’un pourcentage variable de tissu endométrial (responsable de leur croissance au moment des règles). Les nodules profonds ont une forte tendance à infiltrer les organes voisins. Ils concernent souvent la partie supérieure et postérieure du vagin, la face antérolatérale du rectum, les uretères, les ligaments utéro-sacrés (amarrant l’utérus vers l’arrière), la vessie, ou ailleurs dans la cavité abdominale. Généralement, les nodules situés au niveau du vagin, du rectum et des uretères peuvent être palpés lors d’un examen gynécologique minutieux, sous la forme de petits pois sensibles au contact. OUTILS DE DIAGNOSTIC Examens radiologiques et chirurgicaux. Échographie / Échographie pelvienne: Examen radiologique, utilisant les ultrasons, qui permet de visualiser les organes internes. Pour plus de précisions et pour visualiser le col de l’utérus, on pratique une échographie endo-vaginale ou endo-pelvienne par l’introduction d’une sonde dans le vagin. Cet examen, habituellement indolore, est surtout utile pour déceler la présence de kystes ovariens. Les autres lésions peuvent malheureusement passer inaperçues. IRM: Technique d’Imagerie par Résonance Magnétique permettant d’obtenir des vues en 2D ou 3D. Cet examen offre une observation précise des tissus « mous », tels que les organes internes. Dans le cas d’une endométriose, l’IRM permet de détecter des kystes, des nodules ou des lésions. Elle est utilisée afin notamment de confirmer et de détailler les résultats obtenus via une échographie endo-vaginale en révélant d’autres atteintes non détectées précédemment. Les performances de l’IRM sont néanmoins très dépendantes de l’expérience du radiologue, aussi bien au moment de sa réalisation que de son interprétation. Cœlioscopie (ou laparoscopie): Technique chirurgicale, mini-invasive, dédiée au diagnostic ou à l’intervention chirurgicale proprement-dite. Elle consiste en l’introduction d’une petite caméra via le nombril, et de différents instruments via des incisions de 5 à 10 mm. Dans le cadre d’une endométriose, la cœlioscopie apparaît comme l’examen de référence pour la pose d’un diagnostic complet. Elle permet en effet de visualiser directement les lésions, de prélever des biopsies afin de confirmer le diagnostic et de réaliser des interventions chirurgicales curatives extrêmement complexes. Laparotomie ou laparatomie: C’est un acte chirurgical qui consiste à ouvrir l’abdomen de manière horizontale ou verticale afin d’accéder à la cavité abdominale. Longtemps utilisée dans le cadre du traitement chirurgical de l’endométriose, la laparotomie a progressivement cédé sa place à la coeliosocopie. Hystérographie ou hystérosalpingographie: Examen radiologique de l’utérus et des trompes, utilisant les rayons X et effectué après l’introduction, via une petite sonde, d’un liquide opaque dans le col de l’utérus. L’hystérographie permet ainsi de rechercher les malformations utérines, les déformations de la cavité utérine par des adhérences ou la perméabilité des trompes. Cet examen, qui a un rôle important dans l’exploration d’une infertilité, n’est toutefois pas recommandé en première intention pour le diagnostic d’une endométriose. Échographie endorectale: Réalisation d’une échographie pelvienne à l’aide d’une sonde fine qui est introduite dans le rectum. Cet examen est réservé à l’exploration des lésions d’endométriose profonde qui pourraient concerner le rectum, jusqu’à 25 cm au dessus de l’anus. Coloscanner à l’air, coloscopie virtuelle, uroscanner: Examens par tomographie computérisée, qui réalisent une exploration fine de l’ensemble du rectum et du colon, respectivement des uretères, dans le cas de certaines formes sévères d’endométriose profonde.

Glucosamine, Chondroitine, Boswellia, Phosphatidylcholine, Lecithine. Le foie est tout au long de la vie soumis à des agressions de diverses origines qui vont perturber son bon fonctionnement et les membranes de ses cellules, filtres de notre corps. Maladies du foie: Plusieurs origines, une cause identique. Afin de protéger votre foie contre toutes ces agressions, le laboratoire E-sciences a développé: “Nutrivitis: fonction hépatique” accéder au dossier scientifique ici. Nutrivitis Hépatique est une solution naturelle et scientifiquement reconnue. Nutrivitis Hépatique est une réponse efficace, mis au point sur base de nombreuses études scientifiques qui ont prouvé ses vertus thérapeutiques naturelles. Une protection efficace pour le foie quel que soit l'agresseur. Nutrivitis Hépatique est une solution à base de phosphatidylcholine. La phosphatidylcholine joue un rôle important au niveau du foie où elle est un constituant essentiel des membranes des cellules. Un apport de phosphatidylcholine permet un bon entretien du foie, elle restaure ses membranes cellulaires endommagées et permet une action protectrice qui limite le stress oxydant intra-hépatique. Traitement des maladies du foie: Quelle que soit l’origine, la phosphatidylcholine est la réponse adaptée. L’action régulatrice de la phosphatidylcholine, contenue dans Nutrivitis, sur les paramètres hépatiques (transaminases ASAT et ALAT ainsi que Gamma GT etc…) est cliniquement démontrée. Son utilisation est dénuée d’effets secondaires et s’appuie sur une large expérience internationale. L’apport de phosphatidylcholine contribue ainsi, de manière saine et naturelle, au bon fonctionnement du foie.