quelle plante pour maigrir vite homme de vitruve


US Search Mobile Web. Welcome to the Yahoo Search forum! We’d love to hear your ideas on how to improve Yahoo Search. The Yahoo product feedback forum now requires a valid Yahoo ID and password to participate. You are now required to sign-in using your Yahoo email account in order to provide us with feedback and to submit votes and comments to existing ideas. If you do not have a Yahoo ID or the password to your Yahoo ID, please sign-up for a new account. If you have a valid Yahoo ID and password, follow these steps if you would like to remove your posts, comments, votes, and/or profile from the Yahoo product feedback forum. Vote for an existing idea ( ) or Post a new idea… Hot ideas Top ideas New ideas Category Status My feedback. Improve your services. Your search engine does not find any satisfactory results for searches. It is too weak. Also, the server of bing is often off. I created a yahoo/email account long ago but I lost access to it; can y'all delete all my yahoo/yahoo account except for my newest YaAccount. I want all my lost access yahoo account 'delete'; Requesting supporter for these old account deletion; 'except' my Newest yahoo account this Account don't delete! Because I don't want it interfering my online 'gamble' /games/business/data/ Activity, because the computer/security program might 'scure' my Information and detect theres other account; then secure online activities/ business securing from my suspicion because of my other account existing will make the security program be 'Suspicious' until I'm 'secure'; and if I'm gambling online 'Depositing' then I need those account 'delete' because the insecurity 'Suspicioun' will program the casino game 'Programs' securities' to be 'secure' then it'll be 'unfair' gaming and I'll lose because of the insecurity can be a 'Excuse'. Hope y'all understand my explanation! I want all my lost access yahoo account 'delete'; Requesting supporter for these old account deletion; 'except' my Newest yahoo account this Account don't delete! Because I don't want it interfering my online 'gamble' /games/business/data/ Activity, because the computer/security program might 'scure' my Information and detect theres other account; then secure online activities/ business securing from my suspicion because of my other account existing will make the security program be 'Suspicious' until I'm 'secure'; and if I'm gambling online 'Depositing' then I need those account 'delete' because the insecurity 'Suspicioun' will program the casino game 'Programs' securities' to be… more.

méthode pour perdre du poids

Vesicule. www.vesicule.fr. Vésicule: de quoi s'agit-il? Vésicule biliaire: il s’agit d’un « réservoir à bile », en forme de sac, située à la face inférieure du foie, qui se vidange après les repas pour faciliter la digestion des graisses. Calculs biliaires: les calculs sont des « pierres » qui se forment dans la vésicule. Cholestérol, sels biliaires, calcium et bilirubine entrent dans la composition de ces calculs, en proportion variable selon les individus. Ils sont asymptomatiques chez la plupart des sujets, mais peuvent se bloquer temporairement dans le canal cystique et provoquer des crises de douleur abdominale, ou dans la voie biliaire et entraîner une jaunisse, plus ou moins associée à une inflammation pancréatique. Cholécystectomie: ablation de la vésicule biliaire. Pourquoi une intervention est-elle nécessaire? Une cholécystectomie est indiquée à partir du moment où les calculs sont responsables de symptômes, qu’il s’agisse d’une douleur abdominale isolée ou d’une complication. L’opération de la vésicule. Que l’intervention soit réalisée par laparoscopie ou par une incision, la technique chirurgicale est la même. L’opération consiste à enlever la vésicule biliaire. La voie d’abord laparoscopique est pratiquée en l’absence de contre-indications (antécédents de chirurgie abdominale, insuffisance respiratoire, etc.), à l’aide d’une caméra et de longs instruments, introduits respectivement par l’ombilic et par des trocarts, comme indiqué ci-dessous. L’abdomen est gonflé avec du gaz carbonique, afin d’obtenir une bonne exposition de la région opérée. Certaines situations (variation anatomique, inflammation locale, hémorragie, calcul de la voie biliaire) exposent à des difficultés de dissection, obligeant à une conversion, c’est à dire à réaliser l’opération par une incision pratiquée sous le rebord costal droit. D’autre part, s’il y a une suspicion de calcul de la voie biliaire, une radiographie peut s’avérer utile pendant l’intervention, pour en faire le diagnostic et pour le traiter dans le même temps opératoire. Avantages de la laparoscopie: Esthétique. La douleur est le plus souvent modérée et soulagée par des antalgiques de type paracétamol. Séjour à l’hôpital plus court et reprise d’activité plus rapide. Inconvénient de la laparoscopie. Technique non réalisable chez tous les patients, d’autant plus qu’il existe une complication des calculs vésiculaires (infection de la vésicule, calcul de la voie biliaire, etc.) Vésicule: complications post-opératoires. Habituellement sans problème, la cholécystectomie peut entraîner de rares complications immédiates, quelle que soit la voie d’abord. Locales Saignement Infection Lésion de la voie biliaire ou fuite biliaire Blessure d’un organe abdominal. Générales. Phlébite (formation d’un caillot dans une veine d’un membre inférieur) embolie pulmonaire (migration d’un caillot vers les poumons) Infarctus et décès Problèmes pulmonaires Embolie gazeuse (passage de gaz de l’abdomen vers la circulation sanguine en cas de laparoscopie) Vésicule: en pratique. Les douleurs s’amendent rapidement, bien qu’elles puissent persister quelques jours dans les épaules (résorption du gaz). La réalimentation a lieu dés le lendemain et la sortie après deux ou trois jours d’hospitalisation (en l’absence de complication). Eviter le port de charges lourdes et les sports violents pendant 6 semaines. Toutes les ordonnances vous seront remises avant votre sortie, ainsi qu’un rendez-vous de consultation à 1 mois. Alertez votre médecin si vous constatez: sécrétion purulente au niveau des incisions ou rougeur locale, fièvre, frissons, jaunisse, douleurs très intenses et non calmées par les antalgiques usuels. Par le Docteur Lionel CHARBIT, Chirurgie Endocrinienne Hôpital Privé du Val d'Yerres. Ce site est destiné à répondre à la plupart des questions que vous vous posez sur la vésicule. Il ne saurait être exhaustif, ni normatif. C’est un complément d’informations, qui n’aborde que des principes généraux, sans traiter du cas particulier, lequel a été discuté avec votre chirurgien lors de la consultation.

obese perdre du poids enceinte

Douleur foie. L’objectif de ClicNature.com est de vous offrir un système de commande de produits naturels: simple, rapide et efficace; ainsi que la possibilité de visualiser les informations sur les produits naturels tels qu’offertes par les compagnies fabricant ces produits naturels. Nous ne faisons pas de recommandations ni de consultations. Pour recevoir plus d’information sur un produit naturel, il faut consulter directement le fabricant du produit naturel en question ou consulter un professionnel de la santé.

boisson brule graisse citronella grass

Abcès: remèdes naturels. Abcès: Amas de pus pouvant être localisé n’importe où dans ou sur le corps, généralement symptomatique de la nécrose d’un tissu. Symptômes: l’abcès se manifeste en général par un gonflement, une rougeur et des douleurs sourdes. Exemples: furoncles, clous, anthrax, abcès dentaires, panaris, etc. Comme soigner les abcès par des remèdes de grand-mère? Cas particuliers: Les abcès dits "chauds" se forment suite à une inflammation d’origine bactérienne ou fongique, et sont accompagnés de douleurs, de gonflements, de rougeurs de la peau, et éventuellement de fièvre; les causes en sont généralement purement locales. Les abcès "froids" ne s’accompagnent généralement pas d’inflammation, la douleur et la fièvre sont absentes. Les abcès de la bouche sont presque toujours causés par un problème de dents (dent de sagesse, carie. ); ils peuvent être proches ou non de la dent malade, ou siéger dans un ganglion de la mâchoire inférieure; ils peuvent apparaître même quand la dent n’est elle-même pas douloureuse. Traitements et soins naturels. Remèdes de grand-mère: cataplasme de pétales de lys blanc mariné 2 à 4 semaines dans de l’alcool à 90 °; garder 15 minutes, renouveler l’opération jusqu’à percement de l’abcès; cataplasme tiède d’oignons cuits, plusieurs fois par jour, pour faire mûrir l’abcès; le poireau a le même usage, mais est un peu moins efficace; cataplasme tiède de feuilles de chou cru écrasées; un cataplasme de foie de veau cru fait mûrir et crever l’abcès; pour un abcès dans la bouche, stériliser un clou rouillé, et l’appliquer contre l’abcès, qui crèvera rapidement. Remèdes amérindiens: cataplasme tiède de rhizome de Sceau de Salomon, cuit dans un corps gras et écrasé. Médecine traditionnelle chinoise: Bardane (graines)

bruler les graisses abdominales bajos hombres

Maladie foie. Diana Peabody offre ses conseils pour le maintien d’une bonne santé hépatique. LE FOIE est un des organes les plus importants du corps. Sans lui, la vie est impossible. Le foie agit comme usine de filtration pour l’organisme. Les matières premières — tels les nutriments, l’alcool, les plantes médicinales et les médicaments — sont absorbées à partir de l’intestin et passent dans le foie, où elles sont assimilées, transformées, entreposées, détoxifiées et transportées vers le reste du corps. Le foie travaille fort pour nourrir les cellules, transformer les médicaments contre le VIH et d’autres infections et détoxifier les substances nocives. Afin de maintenir une fonction optimale, le foie doit être bien nourri et protégé de l’endommagement. Chez les personnes vivant avec le VIH/sida (PVVIH/sida), le foie subit souvent des stress additionnels en raison des effets toxiques de certains antirétroviraux, ainsi que de la présence d’une hépatite et/ou de l’utilisation de substances intoxicantes. L’un des signes avertisseurs d’un trouble du foie ou de dommages hépatiques est une élévation du niveau des enzymes du foie, que l’on peut déceler à l’aide d’un test sanguin. Toutes les PVVIH/sida, notamment celles sous traitement antirétroviral, devraient faire vérifier leurs taux d’enzymes hépatiques de façon régulière, d’autant plus que les lésions du foie ne sont souvent décelées que lorsqu’elles sont déjà relativement avancées. Les maladies du foie peuvent entraîner la malnutrition qui, à son tour, risque d’accélérer l’endommagement du foie. Que l’on cherche à protéger la santé de son foie ou à en améliorer l’état, il importe avant tout de se nourrir aussi bien que possible. Les conseils suivants peuvent vous aider à maintenir une bonne fonction hépatique: 1 Essayez de vous abstenir de boire de l’alcool si vous souffrez d’une maladie du foie (hépatite). L’alcool est extrêmement toxique pour le foie et les recherches indiquent qu’il peut accélérer la progression des maladies hépatiques. L’alcool peut également aggraver les effets secondaires des antirétroviraux et accroître le risque de lésions hépatiques. Les drogues à usage récréatif peuvent avoir le même effet et devraient être évitées aussi. 2 Faites-vous vacciner contre les hépatites A et B et tâchez d’éviter les pratiques comportant un risque d’infection par l’hépatite C, telles que le partage de seringues et de dispositifs pour usage nasal comme les pailles, les billets et les renifleurs. 3 Atteignez et maintenez un poids santé. Être trop mince ou trop gros n’est pas bon pour le foie. 4 Maintenez de généreuses réserves de masse maigre (muscles). Le VIH et l’hépatite risquent tous deux de provoquer la fonte des tissus musculaires. Incorporez des exercices de musculation réguliers (marche, course à pied et exercices avec poids et haltères) dans votre programme de santé. 5 Consommez suffisamment de protéine. La protéine fournit le matériau nécessaire à la fabrication de nouvelles cellules, à la réparation des tissus et au maintien du système immunitaire. Pour les personnes ayant le VIH et/ou l’hépatite, l’apport quotidien recommandé est de 1 à 1,5 grammes par kilogramme de poids corporel (une personne pesant 70 kg a donc besoin de 70 à 105 grammes de protéine par jour). Essayez de consommer deux à trois portions de viande maigre (bœuf maigre, poisson ou poulet) ou d’alternatives (beurre d’arachide ou tofu), ainsi que deux à trois portions de produits laitiers à faible teneur en gras ou de lait de soja chaque jour. Dans les cas de maladie hépatique avancée, il est possible que l’apport de protéine doive être modifié ou restreint en raison d’une maladie appelée encéphalopathie. Cependant, il ne faut pas réduire sa consommation de protéine à moins que ce soit absolument nécessaire, et jamais sans l’avis de son médecin. Il est également utile de consulter une diététiste. 6 Consommez suffisamment de calories pour économiser les protéines. Si votre apport calorique quotidien est insuffisant, les protéines seront détournées de leurs fonctions essentielles afin de produire de l’énergie. La plupart des personnes vivant avec le VIH et/ou l’hépatite ont besoin de 30 à 40 calories par kilogramme de poids corporel par jour (une personne pesant 70 kg a besoin de 2 100 à 2 800 calories par jour). Vous pouvez vérifier votre apport calorique dans le site Web à l’adresse www.caloriescount.com. 7 Choisissez des grains entiers, des fruits et des légumes (tels que les betteraves et les artichauts) et évitez les aliments transformés, le sucre et les breuvages sucrés. Certains médicaments anti-VIH sont susceptibles de provoquer une résistance à l’insuline, ce qui rend difficile l’utilisation correcte des nutriments, notamment les sucres. Le fait de réduire sa consommation de glucides simples (sucres et féculents) aide l’insuline à mieux fonctionner, ce qui contribue à maintenir la glycémie (sucre sanguin) à l’intérieur d’un écart idéal et à prévenir le diabète. Quoi qu’il en soit, les aliments mentionnés ci-dessus sont les plus nutritifs. 8 Consommez des matières grasses avec modération et privilégiez-en les « bonnes », comme les huiles d’olive et de canola, les noix et les graines, plutôt que les graisses saturées dont regorgent les produits laitiers et les produits d’origine animale. La modération consiste à réduire sa consommation d’aliments riches en matières grasses, telles les fritures, mais non pas à restreindre toutes les matières grasses parce qu’elles constituent une importante source de calories. 9 Prenez une multivitamine pour prévenir les carences. Si vous avez une maladie du foie, évitez les fortes doses de vitamine A ou de caroténoïdes (bêta-carotène) parce qu’elles peuvent être toxiques pour le foie. 10 Évitez les suppléments de fer à moins qu’ils soient prescrits par votre médecin pour traiter une carence. Si le foie fonctionne mal, le fer peut s’accumuler et devenir toxique pour le foie. Un taux élevé de fer risque également de nourrir certaines bactéries infectieuses et d’interférer avec les traitements par interféron contre l’hépatite. Si votre foie est en bon état, une multivitamine contenant du fer serait inoffensif. Sinon, choisissez-en une qui est exempte de fer. 11 Approvisionnez votre corps en antioxydants. Les antioxydants sont des composés qui protègent l’organisme contre des molécules très actives appelées radicaux libres. Si les niveaux de radicaux libres s’accroissent, ils risquent d’endommager des tissus et d’accélérer la destruction du foie chez les personnes atteintes d’hépatite. Ce processus peut donner lieu à une déplétion du glutathion (GSH), un important antioxydant qui se loge dans les cellules du foie. Des doses quotidiennes de vitamine C, de vitamine E et de sélénium fourniront un apport suffisant d’antioxydants. La N-acétyl-cystéine (NAC) et l’acide alpha-lipoïque sont des antioxydants qui contribuent à la fabrication du glutathion et qui semblent jouer un rôle protecteur dans le foie. (Voir l’encadré pour connaître les doses quotidiennes des antioxydants.) 12 La S-adénosyl-méthionine (SAMe) est un acide aminé sous forme de supplément qui aurait des propriétés guérisseuses pour le foie. Dans le cadre d’études menées chez des sujets séronégatifs atteints de maladie hépatique, ce supplément a donné lieu à des améliorations sur le plan des taux d’enzymes hépatiques et de bilirubine (produit de dégradation) et a atténué la fatigue, la jaunisse et les démangeaisons. On a également constaté une amélioration de la qualité de vie. La dose recommandée est de 800 à 1 600 mg par jour. Cependant, on en sait peu sur les interactions susceptibles de se produire avec les médicaments anti-VIH, et des études de laboratoire ont montré que la SAMe favorisait la croissance du champignon responsable de la PPC (pneumonie à Pneumocystis carinii). Il se pourrait que ce supplément s’avère intéressant comme traitement des maladies du foie mais on en sait toujours peu sur son usage contre l’infection au VIH. Si vous envisagez de prendre ce supplément, il importe d’en discuter avec un médecin spécialiste du foie (hépatologue). 13 Les plantes médicinales, tel le chardon-Marie (silymarine), s’utilisent couramment pour traiter les problèmes de foie et d’autres maladies. Sachez toutefois que certaines plantes médicinales sont toxiques pour le foie et d’autres interagissent avec les antirétroviraux. Renseignez-vous sur les avantages et les inconvénients de toute thérapie que vous envisagez d’essayer en tenant compte de votre situation personnelle. Vous pouvez vous renseigner sur les interactions médicamenteuses en consultant une excellente ressource d’Internet à l’adresse www.aidsmeds.com. Une fois rendu, cliquez sur “Check Your Meds” et entrez le nom de tous les médicaments, les suppléments nutritionnels et les plantes médicinales que vous prenez, ainsi que plusieurs aliments (tels que l’ail et le pamplemousse, deux causes connues d’interactions). Vous recevrez ensuite des renseignements sur toutes les interactions connues qui sont susceptibles de se produire. Le dernier mot? Tout ce que vous ingérez exerce un effet sur le foie. Soyez donc conscient de ce que vous mangez et buvez ainsi que des médicaments et des suppléments que vous prenez. N’oubliez pas de discuter de tous vos projets de supplémentation alimentaire et d’exercice physique avec votre médecin. Faites votre possible pour maximiser les choses qui contribuent à votre santé et minimiser celles qui vous nuisent. Si votre foie est déjà endommagé et qu’il ait besoin de soins particuliers, consultez une diététiste qui s’y connaît en matière de VIH pour obtenir des conseils nutritionnels personnalisés. Et vive le foie! Pour en savoir plus sur ces suppléments et d’autres, consultez les feuillets d 'information s de CATIE sur les antioxydants, le sélénium, la vitamine E, la NAC, l’acide alpha-lipoïque et le chardon-Marie ou en appelant le 1.800.263.1638. Diana Peabody, RD, est diététiste clinicienne à la Oak Tree Clinic, une division du Children’s & Women’s Health Centre of British Columbia. Illustration: Beverly Deutsch. Les antioxydants — les doses quotidiennes suivantes sont considérées comme sécuritaires et potentiellement bénéfiques pour le foie: • vitamine E — 400 à 800 UI. • vitamine C — 500 à 2 000 mg. • sélénium — 100 à 200 mcg. • NAC — 500 à 2 000 mg (à prendre avec des aliments pour éviter les irritations du tube gastro-intestinal) • acide alpha-lipoïque — 100 à 600 mg (de préférence sous forme de suppléments à libération prolongée; à prendre avec des liquides lorsque l’estomac est vide) Remarque: Les doses de vitamine C supérieures à 2 000 mg risquent de provoquer une surcharge de fer dans les foies endommagés.

La mononucléose infectieuse. Fiche sur la MNI. La mononucléose infectieuse ou MNI est une maladie causée par le virus d'Epstein-Barr (EBV), relativement fréquente, parfois bénigne mais souvent très affaiblissante. Elle est caractérisée par l'association d'une angine, d'une poly-adénopathie et d'un syndrome mononucléosique. Synonymes: adenolymphoidite aiguë bénigne; angine monocytaire; lymphoblastose bénigne; monocytose aiguë; maladie du baiser; maladie des amoureux. Le virus d'Epstein-Barr (E.B.V.): Virus à ADN appartenant à la famille des Herpesviridae, à fort pouvoir transformant, qui induit une réponse immune T cytotoxique restreinte par le complexe majeur d'histocompatibilité (CMH ) de classe I. Présent dans la mononucléose infectieuse et dans la maladie de Hodgkin, son implication est reconnue dans un nombre croissant de maladies lymphoïdes de nature B et de nature T. Il y aurait en France entre 70 000 et 100 000 cas par an. (Quid) La maladie est plus fréquente chez les jeunes de 15 à 25 ans bien qu'elle survienne aussi durant l'enfance et passe parfois inaperçue. Mode de transmission. Il s'écoule environ 4 à 6 semaines entre le début de l'infection et l'apparition des premiers symptômes. La maladie débute progressivement et les premières manifestations sont généralement vagues: fièvre, mal de gorge, fatigue, douleurs musculaires, maux de tête et perte d'appétit. La forme classique associe de façon variable: - angine pseudo membraneuse - inflammation souvent douloureuse des ganglions lymphatiques occipitaux et cervicaux - dysphagie intense - adénopathie généralisée - fièvre d'importance variabe - asthénie intense - augmentation des globules blancs - anomalies typiques de la formule leucocytaire Les autres symptômes, moins constants, de l'affection sont: une éruption fugace, une hépatosplénomégalie, une conjonctivite, un purpura du voile du palais, splénomégalie. Durée des symptômes de 2 à plusieurs semaines. Le diagnostic est affirmé par la positivité de la réaction de Paul-Bunnel-Davidsohn plus spécifique mais moins rapide que le "MNI test" qui utilise des globules rouges de bSuf formolés. Traitement. Il n'existe pas de traitement spécifique pour la mononucléose. La MNI se guérit spontanément, mais il subsiste une fatigabilité assez longtemps (au moins plusieurs semaines, parfois plusieurs mois) après la disparition des signes (angine, etc. ). Il faut traiter les symptômes et accorder énormément d'importance au repos. La MNI, d'évolution bénigne chez l'immunocompétent, ne nécessite en général pas de traitement spécifique. En revanche des thérapeutiques ont été envisagées dans certaines lympho-proliférations graves de l'immunodéprimé. Un vaccin en cours d'étude ne devrait concerner que les populations à risque de cancer associé à l'EBV. Complications possibles. Articles généraux. Mononucléose infectieuse et syndromes mononucléosiques Plusieurs agents infectieux notamment des virus sont responsables de syndromes mononucléosiques. Parmi ceux-ci, la mononucléose infectieuse (MI) représente la maladie la mieux individualisée et la plus fréquente. Clinique de la mononucléose infectieuse, traitement et contrôle. Par J-M. Seigneurin - 1995. Infection à virus dEpstein–Barr/ mononucléose infectieuse Evolution sérologique dune infection à EBV/mononucléose infectieuse, agent causal, transmission, clinique, diagnostic, immunité, vaccination, grossesse. Site de Viomecum. L'infirmière en ligne - La mononucléose La mononucléose est une infection virale aiguë causée par le virus d'Epstein-Barr décelable dans le sang. Signes et symptômes, le traitement, le rétablissement. Fiche plutôt destinée au patients. Sur le site de Service Vie, Canada - Juin 2000. Voir le document. Diagnostic. Syndromes mononucléosiques Augmentation des cellules monuclées normales avec inversion de la formule sanguine. Apparition de grandes cellules mononucléaires hyperbasophiles ou lymphocytes atypiques. Etiologie (virales, bactériennes, parasitaires, d'hypersensibilités). Source Esculape. Voir le document. Mononucléose infectieuse - Aide au diagnostic Epidémiologie, symptômes, examens complémentaires, thérapeutique. Site du Centre hospitalier Jean Coulon. Mononucléose chez l'enfant. Mononucléose chez l'enfant La mononucléose infectieuse est une infection virale dont les débuts ressemblent beaucoup à la grippe. Des conseils donnés par un pédiatre. Source documentaire: Association des Pédiatres Libéraux du Nord Pas-de-Calais. Voir le document. Pour en savoir plus. Transformation in vitro des lymphocytes T par le virus d'Epstein-Barr: incidence sur les leucémies et les lymphomes L'infection par le virus d'Epstein-Barr agit normalement au niveau des lymphocytes de type B, par le biais de récepteurs membranaires, ce qui entraîne l'activation de ces cellules et leur prolifération. Celle-ci est contrôlée par les cellules cytotoxiques de l'hôte qui détruisent spécifiquement les lymphocytes B infectés, réponse immune à l'origine de certains signes cliniques de la mononucléose infectieuse. 1997. Anémie aplasique Certaines infections virales, notamment les hépatites de types A, B, C et G ainsi que la mononucléose infectieuse peuvent également provoquer une anémie aplasique. Description médicale, symptômes, facteurs de risque, prévention, solutions médicales. Sur le site du réseau Protéus - Août 2000. La fatigue: de la biologie à la pharmacologie Terminologie, conditions d'apparition, les formes et les causes, la fatigue musculaire, la fatigue nerveuse, la fatigue écologique, la fatigue organique, la fatigue subjective, médicaments et fatigue, les cibles, les médicaments inducteurs de fatigue, les médicaments anti-fatigue. Par le Pr. Hervé Allain Laboratoire de Pharmacologie Expérimentale et Clinique, Rennes - Février 1999.