comment perdre efficacement du poids volumique de l'eau


Insuffisance pancréatique: remèdes naturels. Insuffisance pancréatique: Insuffisance de sécrétion de la glande pancréatique. Elle peut concerner la fonction endocrine (assurant normalement la régulation du taux de glycémie grâce aux hormones insuline et glucagon) et/ou la fonction exocrine (assurant la digestion). Les causes et les complications possibles en sont multiples (cancer, cirrhose. ). Soins naturels Insuffisance pancréatique: Médicinales.fr décline toute responsabilité pour une utilisation autre qu'informative des remèdes cités dans les pages de ce site. Le contenu est donné à titre indicatif. Il comporte des informations qui ne sont pas forcément complètes, exhaustives, exactes ou à jour. Médicinales.fr ne se substitue pas à un avis médical. Pour tout traitement, consultez votre médecin. Publication, réalisation et hébergement web: DIRECTWAY. Ressources web: Pixabay & OS Templates. Tous droits réservés, reproduction interdite - Copyright © DIRECTWAY. Copyright © All Rights Reserved - DIRECTWAY.

astuce pour maigrir vite naturellement chanvre industriel

Maladie foie. Il y a une deuxième phase dont nous allons parler maintenant. Elle apparaît quand la surcharge de fer commence à devenir toxique pour tous les organes. C’est à ce stade qu’il faut faire le diagnostic, et surtout traiter le malade, car la surcharge n’est pas très élevée. Ce traitement par saignées sera très court. Malheureusement, le diagnostic est fait trop tard le plus souvent, lorsqu’il y a diabète, insuffisance cardiaque, mélanodermie. C’est la troisième phase que l’on ne doit plus voir. Nous en parlerons dans le prochain bulletin. Les premiers signes de l’HG sont à 25-30 ans chez l’homme, à 30-35 ans chez la femme: une fatigue permanente des ennuis sexuels des douleurs des doigts surtout, puis d’autres articulations des troubles cardiaques une augmentation modérée et isolée du volume du foie l’élévation des transaminases. Sur un ou plusieurs de ces signes cliniques, vous devez faire une prise de sang pour rechercher le taux de saturation de la transferrine. Cela coûte 7€, c’est remboursé par la Sécurité Sociale sur prescription de votre médecin. Cette prise de sang vous sauve la vie et vous évite le parcours du combattant que beaucoup d’entre vous connaissent! Reprenons l’un après l’autre ces signes du début. 1°) La fatigue: D’abord elle est physique (50% des malades). Elle est le plus souvent ancienne (au moins un an). Elle est progressive, c’est-à-dire qu’elle augmente très lentement. « Vous allez être obligé de faire la sieste ». Elle est permanente, elle ne vous quitte pas. « A la fin tout vous fatigue, même donner un coup de téléphone ». Elle résiste à tous les médicaments que l’on donne, dit-on, pour la fatigue: vitamine B12, vitamine C (fortement déconseillée), « fortifiants » (encore plus déconseillés) et même le fer! (un comble). Quoi qu’il en soit à 25-30 ans, on est rarement fatigué, on a du « tonus »; être fatigué, c’est anormal. Cette fatigue devient morale. On évoque une « dépression ». Vous dites « broyer du noir », « n’être bon à rien », « avoir peu de goût de la vie », « des crises d’angoisses aiguës », « des idées grises plein la tête et une tristesse qui recouvrait toute ma vie d’un grand manteau terne » disait un malade de Montpellier, dont la détresse du frère était telle, qu’atteint de cette maladie, il s’était laissé mourir. Un malade en dépression nerveuse doit contrôler le taux de saturation de la transferrine. Plus grave, sans diagnostic certains malades ont dû abandonner leur profession par force. Plus la fatigue physique ou psychique est ancienne, plus vous devez penser à une hémochromatose. L’autre problème est le retentissement familial de l’état d’incapacité du père ou de la mère devant les enfants de plus en plus soucieux. On n’aime pas voir ses parents malades et en arrêt de travail parfois, ou plus grave, déclarées invalides! Pour certains, « on ne vous croit pas, vous faites partie des malades imaginaires », au pire on vous traite d’alcooliques. 2°) Les ennuis sexuels: Ils sont très fréquents et devraient donner l’alerte, mais souvent non avoués par dignité, car c’est la période la plus propice où l’homme ou la femme ne doivent pas avoir de « panne sexuelle », c’est-à-dire perte du désir, impuissance. Mais il est évident qu’une fatigue permanente sans diagnostic, un état dépressif considéré comme des troubles psychiques et traité par des médicaments anti-dépresseurs vont aggraver la perte de la libido. A l’âge de 30-35 ans, l’explication est l’HG. « Fatigué, mon travail étant menacé, je n’avais plus envie de poursuivre des relations sexuelles: ma femme a divorcé » nous a dit ce malade de Lille. La baisse du taux de testostérone (hormone mâle) entraîne aussi une dépilation (chute des poils), une sécheresse de la peau, une chute des cheveux qui vont dans le même sens. Le traitement n’est pas au début de faire des injections de testostérone, mais de traiter l’hémochromatose. Les faits sont les mêmes chez la femme: « Le déclin du désir sexuel peut l’atteindre jusqu’à disparition complète et Madame pensera que c’est normal, passé l’âge de la maternité, qu’il lui faut s’occuper maintenant et uniquement de ses petits-enfants! » Plus rarement l’aménorrhée fait évoquer à tort une ménopause précoce. 3°) Les douleurs rhumatismales localisées d’abord aux doigts, aux mains, puis aux poignets, coudes, genoux., épaules, hanches… Elles surviennent surtout chez la femme mais ne sont pas rares chez l’homme. Caractéristiques sont les douleurs aux doigts, plus particulièrement aux articulations métacarpo-phalangiennes et interphalangiennes des 2 ème et 3 ème doigts! Surtout au serrement de mains. « La poignée de main (coutume bien française) fait mal ». Cela peut être le premier signe isolé. On pense à des rhumatismes surtout lorsque les douleurs deviennent diffuses, vous réveillent la nuit, atteignent les poignets, les chevilles, les coudes, les épaules et évoluent par poussées inflammatoires, parfois elles rappellent des crises de goutte. Il n’y a pas de rhumatisme localisé à 20-30 ans! Si vous hésitez, demandez à votre médecin une radiographie des mains, une fois sur deux vous verrez au niveau des articulations métacarpo-phalangiennes et inter-phalangiennes, aux genoux, une opacité appelée « chondrocalcinose » qui est la précipitation du Ca dans les cartilages, parfois un pincement de l’articulation et des géodes (trous dans l’os). A 30 ans, c’est une HG ou une maladie de Wilson (surcharge en cuivre). Voyez votre médecin pour prendre des anti-inflammatoires ou faire des infiltrations. Un diagnostic précoce évite des destructions articulaires qui obligent à mettre des prothèses de hanche, de genou.. L’ostéoporose est un signe plus tardif en général de l’HG. L’os devient transparent et cassant. Il peut survenir des fractures. On doit, sur ces images radiologiques d’ostéoporose, rechercher une HG. 4°) Des troubles cardiaques: Ils sont très sournois. C’est le plus souvent un essoufflement à l’effort. Vous êtes obligé maintenant de prendre l’ascenseur ou saisir la rampe d’escalier pour monter deux étages! Ce sont des faux pas du cœur, c’est-à-dire des extrasystoles, en fait le début des troubles du rythme. Au début peuvent survenir une accélération du rythme cardiaque, plus rarement des épisodes de fibrillation auriculaire, rarement des signes d’insuffisance cardiaque, car au début le ventricule gauche du cœur s’épaissit pour augmenter sa force afin de compenser le dépôt de fer qui gène son fonctionnement. 5°) L’atteinte du foie: Elle est rare au début bien que le foie soit le premier organe sur la route du fer. Sa masse énorme (c’est le plus gros organe du corps) capte le fer qui vient directement de l’intestin pendant longtemps sans donner de signe de souffrance. Sachez quand même qu’une augmentation modérée et isolée du volume du foie, sans aucun autre symptôme, c’est-à-dire bien tolérée, doit faire évoquer une HG. Mais attention, l’atteinte du foie évoque à tort souvent, une intoxication alcoolique (plus fréquente que l’HG!) et pour ce malade il est difficile de dissuader les quelques médecins qui se trompent. L’alcool donne rarement un gros foie isolé; il y a en même temps un tremblement des mains, du sulictère (jaunisse), des troubles caractériels et une plainte des familles. De plus les tests hépatiques (gamma GT, transaminases OT, cholestérol) sont perturbés. Il est facile, dans le doute, de demander la saturation de la transferrine et la ferritine. 6°) L’élévation des transaminases vue sur une prise de sang: Ces substances contenues dans les cellules du foie et qui servent aux échanges s’échappent lorsque ces cellules du foie souffrent de la surcharge en fer. Elles passent dans le sang, leur taux s’élèvent. Normalement aux environs de 20 à 40 ui/l, leur taux peut s’élever jusqu’à 80-10 ui. Si elles sont isolées sans autres causes: alcoolisme, hépatite C plus souvent, il faut penser toujours à une HG. Enfin, comme il s’agit d’une maladie héréditaire récessive, (c’est-à-dire heureusement intermittente) pensez toujours à regarder l’état de santé de vos parents ou grands-parents maternels ou paternels. Ils sont plus âgés donc vous allez trouver des signes évidents de l’HG dont je vous ai parlé: ceux de la troisième phase: mélanodermie, diabète, insuffisance cardiaque. L’existence d’un diabète sucré insulinodépendant, de douleurs rhumatismales ayant nécessité parfois une prothèse (genou, hanche), une insuffisance cardiaque grave avec œdèmes des membres inférieurs et gros cœur, un gros foie avec même cirrhose et cancer du foie. Malheureusement vous pouvez aussi apprendre qu’il y a eu des décès précoces à 50 ans dans votre famille ou chez vos oncles, tantes, par exemple, dus à un diabète, un cancer du foie ou une maladie du cœur. En conclusion: à 20-30 ans chez l’homme, 30-35 ans chez la femme, il est anormal que vous vous plaignez: § de fatigue physique, psychique, sexuelle. § de rhumatismes isolés aux mains ou diffus, inflammatoires ou « goutteux » § d’atteinte cardiaque avec essoufflement, troubles du rythme. § d’un petit gros foie isolé. § d’une élévation des transaminases. Allez consulter votre médecin pour faire rapidement un test de saturation de la transferrine ou sidérophiline, faites une enquête dans votre famille. Vous pouvez alors guérir avec quelques saignées par an (mais à vie). Vous ne verrez pas apparaître les grandes complications de cette maladie génétique. Et si vous faites une enquête dans votre famille et en particulier chez vos enfants, vous allez voir « disparaître » cette maladie qui reste un scandale de santé publique. Pr Henri MICHEL. Bulletin bimestriel n° 68 - Mars-Avril 2003.

regime homeopathique perdre du poids avec des

7 bienfaits du gingembre sur la santé. Les bienfaits du gingembre sur la santé. Le gingembre est surtout connu pour ses vertus aphrodisiaques, mais ce n’est pas son unique vertu, loin s’en faut. En Asie, le gingembre est considéré comme soignant pratiquement tout! En voici, quelques exemples avérés. 1- Nausées et vomissements, mal des transports. Le gingembre est très efficace pour soulager les nausées, il est d’ailleurs couramment utilisé en Asie par les femmes enceintes, d’ailleurs le gingembre a récemment été cité par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) pour son intérêt contre les nausées de la femme enceinte. Le gingembre est également très efficace contre le mal des transports. C’est par son action sédative sur la muqueuse de l’estomac que le gingembre est efficace pour réduire les nausées, les vomissements et autres désagréments gastriques, comme les flatulences. La Nasa a inclus du gingembre dans la pharmacie de bord des équipages. En effet, cela leur sert pour calmer leur état nauséeux sans effets secondaires tels que la somnolence, leur évitant ainsi de s’endormir aux commandes de la navette!! Le gingembre approuvé par la Nasa. 2- Digestion. Le gingembre est également préconisé en cas de digestion difficile grâce à ses enzymes. Le gingembre est anti-spasmodique, à utiliser dès les premières douleurs ou en cas de gaz intestinaux. 3- Antioxydant, anti-inflammatoire. Une autre vertu du gingembre peu connue est son pouvoir anti-oxydant. En effet, le gingembre possède plus de 40 composants luttant contre les radicaux libres. Il est donc intéressant à consommer à titre préventif contre les maladies cardio-vasculaires, certains cancers et le viellissement cellulaire. Selon le Dr Odile Morant, médecin phytothérapeute, le gingembre, en empêchant la formation de prostaglandines, les hormones qui sont à l’origine du processus inflammatoire, est efficace pour aider à diminuer les douleurs liées aux rhumatismes et également les maux de tête. 4- Tonique, énergisant et stimulant. Le gingembre est très recommandé pour redonner du tonus car il est bourré de composants énergisants et stimulants. C’est pourquoi, la décoction de gingembre est à consommer dès le moindre de coup de fatigue. Vous en trouverez deux recettes ici. 5- Antiseptique. Le gingembre a également des vertus antiseptiques reconnues. 6- Cholestérol/ triglycérides. Le gingembre est recommandé pour faire baisser le taux de cholestérol ainsi que celui de triglycérides. 7- Toux, rhume. Le gingembre est efficace en cas de toux et de rhume. A cette occasion, vous pouvez boire cette décoction. Le gingembre, c’est bon. Comment en consommer? Vous pouvez consommer le gingembre en décoction surtout en cas de rhume, toux, nausées, mal des transports et baisse de tonus avant des examens scolaires par exemple. Le gingembre confit et ses propriétés. Gingembre confit vertus. Qu’il soit frais, sec ou confit, le gingembre conserve ses vertus, même s’il perd de sa vitamine C en étant séché. Pour le mal des transports, on peut également en consommer pendant le trajet sous forme confite. Vous en trouverez facilement dans les boutiques bio, ainsi que les magasins d’alimentation asiatique. Buvez, si vous le pouvez une décoction 1 heure avant le départ. De plus, les bonbons au gingembre, peuvent également vous donner un bon coup de pouce en cas de mal de transport, de nausées, ou de baisse de tonus passagère. Si vous voulez tous savoir sur les bienfaits de la cannelle, c’est ici. Et pour d’autres recettes au gingembre, vous en trouverez pleins dans ce petit livre génial: N’hésitez pas à me faire parvenir vos remarques et commentaires ainsi que vos trucs et astuces et recettes. Autres articles qui pourraient vous intéresser: 23 Responses so far. […] Navigation des articles ← Précédent Suivant → […] Je me demandais si on pouvait le congelé râpe ou en fines tranches? J’aimerais en avoir toujours sous la main pour faire des salades un peu asiatiques mais je n’aime pas acheté une racine, n’en prélever qu’une petite partie et puis jeté le reste… Oui, Vanessa, on peut le congeler. On peut le congeler en tranches ou en petits dés, il est alors très facile de s’en resservir. Il y a un blog génial qui explique bien comment le conserver: http://cookeco.canalblog.com/archives/2009/04/25/13506959.html. Merci pour ton commentaire et bonne continuation pour ton blog vanessainwonderland.com qui est très sympa. J’apprends avec surprise que la NASA utilise le gingembre comme anti-nauséeux. Je ne pense pas faire de vol spatial mais par contre un prochain test en cas de lourdeur gastrique est fort probable. Très joli blog et sujets pleins d’intérêt: je vais revenir souvent. J’adore manger du gingembre confit et j’ai découvert par hasard ses vertus pour la une bonne digestion. En effet, j’avais trop mangé et la gourmandise du gingembre étant la j’en ai mangé quelques uns, à ma grande surprise j’allais mieux, mon ventre dégonflais et je n’avais plus mal au ventre. Depuis je finis mes repas avec du gingembre confit. Le gingembre est considéré comme un aliment « réchauffant » de part ses qualités et ses propriétés. Il doit être consommé avec modération, dans une alimentation saine et équilibrée. Trop de gingembre, donc trop de nature « chaude » peut provoquer des irritations internes (sensation de brûlure à la miction par exemple, si vous êtes sensible du système urinaire, pas de gingembre avant le gros câlin. Surtout pas de gingembre car il passe du statut de réchauffant à irritant!! Privilégiez, après le gros câlin, 3 clous de girofle et un morceau de cannelle, en infusion à siroter dans les bras de Roméo après avoir vidé sa vessie et fait sa toilette 😉 ) C’est comme tout vous allez me dire. Ce qui est bon à savoir: – en cas de douleurs dorsales, de douleurs météo, de règles douloureuses: l’équivalent d’une phalange de cette racine, coupée en petits morceaux en infusion (5-8 min) dans un mug, vous soulagera très rapidement (y mettre un tt petit peu de miel si vous trouvez la boisson trop forte) environ 3 fois/jour – contre les refroidissements et les débuts de sensation de gorge qui pique, nez qui coule …: mâcher une rondelle (oui comme un chewing-gum) et surtout avaler votre salive (la première fois: oui ça brûle, oui c’est fort, oui ça pique mais c’est bon signe! Les fois suivantes, ces sensations seront moindre … ) puis une c. à s. jus de citron pur (oui, ça pique encore plus, parfois on a même la voix qui déraille), puis une cuillère à soupe de miel (et là d’un coup, ça va mieux. ), 3 à 4 fois par jour et ADIEU rhumes et autres nuisances de l’hiver en 48h- 72h, MAIS en complément, il faut des VRAIS repas, soupe de légumes, poisson ou poulet, fruits … même si on a l’appétit coupé. (certains remarqueront qu’ils vivront leur « rhume » en accéléré, il ne faut pas s’en inquiéter, par contre, si au bout de 2-3 jours ça ne va pas mieux, ou si vous avez une fièvre de cheval, vous prenez votre téléphone et vous appelez votre médecin. Je ne joue pas au docteur, je vous indique simplement comment l’utiliser et dans quel cas ses bienfaits sont remarquables!!) Autre mélange bien magique quand on est bien pris: – 1 gousse d’ail, un morceau de racine et du citron à faire bouillir et à boire comme une soupe (l’équivalent d’un mug). Bon d’accord, mettez-y des cheveux d’anges, des miettes de crabes ou du poulet avec de la citronnelle, de la coriandre et un peu de sel, ce sera bien meilleur!! Sinon en prévention en hiver (A) – tous les matins de l’hiver: 1 rondelle + miel + jus de citron en infusion (avec ou non un peu de citronnelle) avant de démarrer votre journée. Pour une santé de fer au quotidien, si vous aimez cuisiner (B) – 1 gousse d’ail, 1 oignon petit calibre, 1 phalange de gingembre, du thym et une tomate, le tout à faire revenir = un super fond de sauce pour vos mijotés, – remplacer le thym, par de la cannelle et 2 clous de girofle: vous avez une base pour un petit goût « indien » – remplacer le thym, l’ail et l’oignon, par de la cannelle, 2 clous de girofle et de l’anis étoilé et: bimbadaboum, vous êtes en asie!! (A) et (B) sont compatibles dans une même journée! … Voilà, j’espère avoir partager au mieux ce qu’on m’a transmis sur cette aliment qui a une place sacrée depuis dans ma cuisine, réelle pharmacopée au quotidien. Je rappelle et spécifie que je ne suis pas médecin, si vous avez de la fièvre, des boutons bizarres ou que vous voyez vos étagères bouger, que vos ganglions deviennent des abricots VOUS ARRETEZ TOUT ET ALLEZ CHEZ VOTRE MEDECIN. Selon le terrain, dans certain cas, le gingembre peut devenir un irritant de part sa fonction de « réchauffant » et ne va pas vous soulager, bien au contraire!! … Un peu comme quand l’air est sec et brûlant,vous voyez ce que je veux dire. Il ne ferait qu’aggraver la situation. L’idéal est vraiment de le consommer frais le plus souvent possible, dans vos repas cuisinés, et ceci régulièrement. Le gingembre confit est très bien en cas d’urgence, en avoir dans son sac à main peut vous aider à vous soulager rapidement (règles douloureuse, douleurs météo) mais encore attention au sucre pour tout ceux qui ont une fragilité de l’émail dentaire par exemple, ou ceux qui ont des problèmes de taux de sucre, de cholestérol, de cholestérol nerveux … Bon avec tout ça, je crois que je vais me faire un chocolat chaud au gingembre et à la cannelle avec quelques petites madeleines aux écorces d’orange … ’

perte de graisse homme arbre opéré

Maladie foie. Les Symboles Formations sur les langages du corps. Par Olivier Soulier. Secrétariat: contact.lessymboles@nordnet.fr. 1 chemin des trois tilleuls 59118 Wambrechies 03 20 40 72 46 06 25 83 12 87 France. avec l'aimable autorisation de l'auteur.

maigrir comment awards 1

Nourriture-Santé. Restez en forme même après 40ans. Nettoyage du foie en douceur. Vous mourez vraiment d’envie de vous détoxiner, de faire un nettoyage du foie? En tous cas les médias essaient de vous convaincre que vous en avez besoin! Peut-être bien, mais pas dans n’importe quelles conditions. Ne sautons pas sur la première détox venue. Votre foie vient d’être franchement agressé, pas de doute! Mais ce n’est pas en l’agressant à nouveau que vous lui ferez du bien. On ne répond pas à des excès par d’autres excès. Du moins quand on comprend que la santé est avant tout affaire d’équilibre. Les médias en tous genres vous enjoignent de vous lancer dans une… détox, bien sûr, pour un nettoyage du foie. Mais pas en douceur, comme celle que je propose à l’inscription sur ce site, Il y en a pour tous les goûts, l’essentiel étant de « laver » la culpabilité. d’avoir avalé n’importe quoi pendant deux semaines; tout autant. que d’éliminer quelques toxines. La culpabilité est une toxine au même titre que les autres! Le moins que l’on puisse dire est que je ne vous le recommande pas. du tout. Votre foie le vivrait comme une agression. Parce qu’en ce moment, bien loin du printemps, il n’est absolument. pas réceptif à l’idée de travailler encore plus pour devoir se nettoyer! Ce n’est pas maintenant que le foie est programmé pour se nettoyer. en profondeur. Il vaut mieux agir en harmonie avec le rythme naturel. de nos organes. Sauf urgence thérapeutique évidemment. Laissons notre foie tranquille. De toute manière, avant de vouloir se libérer de toxines, il faut. s’occuper de ses intestins. C’est-à-dire fermer le robinet à toxines que constitue la muqueuse. intestinale, par laquelle elles atteignent le sang et le reste du corps. Il s’agit d’ un réel travail, qui prend du temps, mais sans lequel on peut. se battre longtemps contre des ennuis de santé inexpliqués. Je vous le présenterai dans les semaines qui viennent. Ce travail fait, la détox que vous aurez envie de faire au printemps aura. une bien plus grande efficacité. Votre foie aura lui atteint au printemps son plein potentiel de détoxification. Donc ne violentez pas votre foie qui, en ce moment, concentre son énergie. pour devenir dans trois mois l’organe principal sur le plan énergétique. Le meilleur service à lui rendre est de revenir simplement à l’équilibre, à des habitudes alimentaires plus saines. Laissez-le faire son travail quotidien naturel de nettoyage. Ce qui n’exclut pas de lui donner un petit coup de pouce en douceur. L’aïgo boulido. La première fois que j’ai dégusté l’aïgo boulido c’était un 2 janvier, chez une amie. « Voilà comment en Provence on se remet des fêtes de fin d’année » m’avait-elle. dit. Depuis j’en consomme régulièrement, car je le trouve très bon et efficace. Cette « eau bouillie » peut remplacer un repas ou la soupe du soir, durant les. deux semaines qui viennent, quand vous en aurez envie. L’aïgo boulido contient exactement de quoi opérer un petit nettoyage du foie. et même du système digestif. Et vous allez être aidé dans votre désir de vous alléger, par le rythme de la lune. qui, vous le savez, agi entre autres sur nos fluides corporels. A partir de mardi la lune sera descendante, après la pleine lune de. lundi. Avec une tendance à la libération des surplus pour deux semaines. Si vous avez pris du poids durant les deux semaines précédentes, cela s’explique. aussi par le fait qu’en lune croissante la tendance est au contraire à l’expansion…! Préparation de l’aïgo boulido. Faîtes bouillir dans de l’eau des feuilles de sauge et de l’ ail pendant 15 minutes. Quelques feuilles et quelques gousses par personne. Vous pouvez ajouter du laurier ou du thym. Filtrez (jetez l’ail) et ajoutez une cuillerée à soupe d’ huile d’olives. Sel et poivre si vous le désirez, un oeuf également pourquoi pas. Le pouvoir de cet aïgo boulido tient dans l‘ail, la sauge et l’huile d’olives. Votre foie aimera nécessairement. L’idéal serait d’ en boire demain jour de pleine lune. En tous cas j’espère que vous profiterez de ces deux semaines où votre corps. ne demande qu’à se délester naturellement de ce qui est en trop. Merci à un de mes nouveaux lecteurs qui m’a fait remarquer ce changement. Avez-vous envie d’en profiter vous aussi? Articles qui peuvent vous intéresser: 64 réponses à Nettoyage du foie en douceur. Merci pour la recette que je vais me préparer demain comme tu le recommande mais je dois trouver de la sauge (saliva en portug) et hop je vais préconiser ça aussi à ma fille bien que nous n’ayons pas fait du tout mais pas du tout d’excès bien au contraire mais il y a toujours une nourriture plus riche que d’habitude donc oui ce sont quand même des excès. Excellente année à toi, à ton blog et tes projets et sans oublier toutes les personnes que tu aimes. Bises de Lisbonne sylviane Articles récents…Decodons vos lectures intuitives de l’arbre. C’est une recette qui fait toujours beaucoup de bien au foie, après les fêtes ou pas. Et elle aide à bien digérer. On peut assaisonner comme on veut et c’est très bon. Moi aussi je t’adresse des voeux de très bonne année, à toi, tes enfants, au petit baby lou à venir, aux chats (!) et à tes blogs que je recommande à mes lecteurs. Succès au livre qui va bientôt arriver! Je t’embrasse. Marie. On n’a pas la même recette (mais je suppose qu’il y a presqu’autant de recettes différentes qu’il y a de Provençaux). Personnellement, je fais cuire d’abord l’ail écrasé avec l’eau durant une bonne dizaine de minutes. Puis je mets à infuser le thym, le laurier et la sauge, que j’enlève au bout d’une demi-douzaine de minutes (mais l’ail reste dans la casserole). Puis j’ajoute un jaune d’œuf (ou, plus exactement, je verse le bouillon sur le jaune) tout en fouettant. J’ajoute l’huile, et je sers (sans pain quand c’est pour moi, avec une tranche de pain rassis dans le fond du bol quand c’était en table d’hôtes). Est-ce important (pour le « régime ») d’enlever les morceaux d’ail? Bonne année 2015! Bonne année à toi Eric! Je pense qu’en effet il y a des tas de versions différentes, j’ai indiqué la base qui rend la mixture efficace. J’avoue que ta recette est subtile et je vais l’essayer aujourd’hui même! Merci de donner ces précisions qui aideront les lecteurs. Pour les herbes, c’est peut-être mieux de ne pas trop (comme tu le fais) les faire cuire longtemps. Je me pose toujours la question. Chacun doit voir ce qu’il préfère, au goût aussi. Parce que la sauge bouillie longtemps, c’est fort. Je n’avais pas voulu donner l’idée d’ajouter du pain, je connais bien sûr! Sais-tu que certains ajoutent même du gruyère, les gourmands? A ne pas ébruiter… Pain et gruyère rendent la soupe évidemment succulente, mais l’effet santé est perdu, il ne faut pas rêver. L’ail cuit est toxique, et de toute manière ses essences et nutriments sont passés dans le bouillon. A bientôt. Marie. Oui, on peut ajouter du gruyère et passer sous la salamandre, mais, bon, comme tu dis, c’est « moins bon » (pour la santé) que sans fromage (déjà qu’avec du pain, j’évite). J’ai un problème pour enlever l’ail: comme il est (bien) écrasé, lors de l’ébullition, il se défait en minuscules fragments… Alors, pour le récupérer, c’est plutôt compliqué (éventuellement au chinois mousseline)… Bon appétit! C’est inévitable et souhaitable que l’ail soit ainsi réduit en miettes. Pour filtrer j’utilise la passoire fine; le chinois mousseline, si tu en as un, est idéal. C’est le genre de préparation que même un homme très occupé a le temps de faire…! Marie. Merci de cette recette, facile à mettre en œuvre! – faut il laisser le jaune d’œuf cuire ou le dilue t’on juste avant consommation? – tu fais référence à la pleine lune, faut il consommer le potage plusieurs jours? Oui, c’est aussi un de ses avantages, cette soupe se prépare très rapidement. Pour l’oeuf, vois ce que fait Eric, mais tu peux faire à ton goût, le but étant que ce soit bon en plus. La pleine lune (aujourd’hui) est un pic de « croissance »! Donc un jour où il n’est pas indiqué de manger trop et trop riche, car la prise de kilos est favorisée. Pour ceux qui ont tendance à prendre du poids facilement. Malheureusement la période des fêtes se plaçait justement en lune croissante… Si un jour de pleine lune ou de nouvelle lune on mange peu, et seulement des aliments nettoyants (légumes, fruits) c’est plus efficace pour se nettoyer que les autres jours. Et cela peut être répété chaque mois, donc deux jours. Mais de toute manière toute la période de lune décroissante favorise le nettoyage, l’élimination, jusqu’au pic de « nettoyage », le jour de la nouvelle lune. Donc pour résumer, si tu consommes ton bouillon chaque jour des deux semaines à venir, ou souvent au moins, tu feras vraiment beaucoup de bien à ton système digestif et ton foie bien sûr. A côté il faut manger normalement (sans excès), car il ne s’agit pas comme je l’ai écrit dans l’article de faire une cure drastique, jeûner ou je ne sais quoi de radical. Ce n’est pas le moment de l’année pour ça. Bon bouillon! Amitiés. Marie. Merci Marie! @+ Pierre. Voilà bien une recette simple pour nous aider à nous remettre de nos agapes de fin d’année. J’ai ce qu’il faut sous la main. Je te lis à temps pour me préparer l’aïgo boulido demain quand je vais rentrer. PS: j’en profite pour te souhaiter une merveilleuse année;-)! Helene Articles récents…Conte en offrande de Noël, pour rêver comme des enfants. Bonjour Hélène et très bonne année à toi et ta famille! Que tes projets d’écriture avancent vers le succès. Je pense vraiment que ce sont dans les idées simples que se trouvent les meilleures solutions. J’aurais dû envoyer mon article un jour plus tôt pour que les gens aient le temps d’acheter la sauge ou l’ail. J’y avais pensé, mais je n’ai pas pu. En tous cas tu as de bonnes habitudes, puisque tu as déjà sauge, ail et huile d’olives chez toi! Comme je le disais à Pierre, il est toujours bon de boire ce bouillon, surtout dans les jours à venir. Je vais aller faire la petite fille sur ton blog dès que possible. A bientôt. Marie. Bon tu sais Marie, j’ai une sœur qui veille sur moi, elle est dans le sud de la France, alors pour les herbes, je suis servie, la veinarde que je fais! Je retiens les idées d’Eric concernant le fromage. Quoi que j’y aurais pensé surement toute seule, de fil en aiguille, aimant un peu trop le fromage. Pas encore eu le temps de me préparer la recette, journée bien trop chargée. L’habitude du citron chaud s’installe, donc, le reste va suivre. Bonjour Hélène, Alors tu peux profiter de la marjolaine, du serpolet, du laurier facilement, une chance c’est vrai. Le fromage…oui c’est bon, je sais trop bien, mais comme tout produit laitier il est source de problèmes de santé un jour ou l’autre. Et pas des moindres. Par contre continue citron et eau chaude, là tu te fais vraiment beaucoup de bien, et pas seulement au foie. Bonne journée. Marie. Au sujet de l’aïgo boulido pendant combien de jours doit-on le prendre? Une fois seulement? Y a-t-il une quantité spéciale? Merci et j’apprécie votre site. Bonjour et bienvenue sur ce blog! Pierre, juste avant vous, m’a posé la même question à peu près, donc vous pouvez lire ce que je lui ai répondu. Il n’ y a pas de quantité spéciale, l’équivalent d’une soupe normale, et quand cela vous inspire. Il n’est pas nécessaire de faire une « cure » d’aïgo boulido. Faîtes aussi selon vos envies. Mais c’est toujours une bonne habitude à avoir, d’en boire de temps en temps. Et pour les jours qui viennent c’est encore plus indiqué. Merci et à une autre fois peut-être. Cordialement. Marie. Bonjour Marie et tous mes voeux de bonne santé, sur tous les plans, avec encore une fois mes remerciements pour tes précieux conseils. Je ne m’en lasse pas. L’aïgo boulido est en effet un succulent « long drink » qui répond bien au citron chaud du matin. Excellent pour me remettre de cette période festive. Aie, les chocolats….Je voulais y renoncer mais l’envie à été plus forte que mes résolutions. L’offre était massive! La sauge du jardin résiste bien à l’hiver, qui n’en est pas encore un ici, et je vais de ce pas m’en faire une petite infusion dans ce savoureux aïgo boulido. Très bonne année à toi et ta famille! Je savais bien qu’au moins une de mes lectrices devait connaître cet aïgo boulido. Je retiens que l’hiver n’en est pas encore un chez toi… L’offre est en effet massive en fin d’année pour nous faire chuter! Merci et à bientôt. Amicalement. Marie. Merci beaucoup, je vais aller chercher de la sauge de suite. Bonjour Brice et bonne année! Donc tu as déjà de l’ail et de l’huile d’olives, c’est parfait. Mais tu cesses les chocolats, d’accord?! A une autre fois. Marie. Merci Marie. toujours autant de bonheur, à venir te rendre visite;-) Belle et heureuse année pour toi et, et tous ceux qui te sont proches je t’embrasse affectueusement Sashah. Bonjour Sashah, Heureuse également de te revoir ici! Tant mieux si cette soupe provençale te plaît. Que l’année 2015 soit la meilleure pour toi et ta famille. Affectueusement. Marie. Merci, je suis curieuse de goûter cette soupe, je n’ai plus de vésicule biliaire,pensez vous que je puisse quand même faire une detoxination du foie? Merci Amitié Nicole. Justement, il ne s’agit pas d’une détoxination du foie au sens où on l’entend habituellement. Seulement un nettoyage doux du foie et du système digestif. Limitez les quantités de sauge, qui est très forte. 2-3 feuilles. Une cuillerée à soupe d’huile d’olives décongestionnera le foie sans violence, et je suppose que vous n’allez pas utiliser plus que 2 ou 3 gousses d’ail. Rien de trop fort avec ça. J’espère que vous n’avez jamais mangé exclusivement cru sur une longue période, parce que là le foie se détoxine fortement. Et en l’absence de vésicule biliaire ce n’est pas une bonne idée. Merci, j’avais dans l’intention sur une vingtaine de jour de passer au tout cru,là j’hésite vraiment,pourriez vous s’il vous plaît m’aviser du risque. A bientôt Nicole. Je suis très sensible au fait que vous me demandiez mon avis, et je vous remercie de cette confiance. Comme je l’avais fait pour une demande de lectrice à la suite d’un autre article, je vais essayer de vous répondre pour que ma conscience soit tranquille! Pas dans l’espoir de vous convaincre de quoi que ce soit. Votre santé vous appartient, vous êtes libre de vos choix. Et je ne peux qu’expliquer comment les choses fonctionnent, en fonction de ce que je sais et de rien d’autre. Ce sont par mes explications que j’essaie d’ouvrir les yeux des gens, pas en cherchant à les convaincre. Vous savez bien, Nicole, ce que je pense du cru en hiver. J’en ai parlé dans deux articles, et encore dans le dernier. Pour digérer, le corps doit impérativement amener les aliments à sa température, 37 degrés. Ce qui représente une énorme dépense d’énergie, à partir d’aliments froids. Un problème parmi ceux que j’ai évoqués déjà. Et ceux qu’il serait trop compliqué d’expliquer ici. Si on me disait aujourd’hui que j’ai une tumeur cancéreuse, je choisirais sans aucun doute de faire une cure de jus très spécifique. Qui a fait ses preuves depuis longtemps, un peu partout dans le monde. Mais pas sans préparation et surtout jamais en hiver. J’attendrais le printemps au moins ou mieux l’été. Parce que je sais aussi que mon organisme est capable, grâce à sa constitution, de le supporter. Je ne suis pas de nature grasse, du tout, mais je ne suis pas non plus pâle, peu musclée et frileuse. Je pense en disant cela à une jeune actrice américaine qui répond à ce profil je trouve, Kristen Stewart. (Harry Potter) Certains types physiques, ou certains états de santé, rendent très vulnérables à la nourriture froide. Mais, franchement, si vous avez été amenée à projeter ces trois semaines de cru, c’est que vous êtes très convaincue de leurs bienfaits. Parce que vraiment, du cru intégral durant le mois de janvier entier ou presque, ce n’est pas une idée très instinctive je trouve! Le mieux est de faire ce en quoi vous croyez ferme. Jusqu’au jour où, naturellement, vous n’y croirez plus. Ce que vous risquez? Rien de dramatique. D’affaiblir vos organes internes, même si vous ne le ressentez pas dans l’immédiat. Mais rien d’irréversible quand même. Il ne s’agit que de trois semaines. Soyez attentive à votre état, surtout au bout de quelques jours. Le début sera sans problème en principe. Il faut toujours aller au bout de ses croyances, je pense!

Curcuma. CURCUMA: Bienfaits et Vertus du Curcuma Longa? Propriétés médicinales? Posologie du Curcuma? Effets secondaires? Où Acheter du Curcuma BIO? Origine, Composition, Avis des experts, Association avec d’autres plantes médicinales et Informations complémentaires sur le Curcuma Longa. Le Curcuma est une plante médicinale des plus puissantes et des plus connues. Son usage remonte à plus de 4000 ans, le Curcuma était grandement utilisé dans la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) et la Médecine Ayurvédique (Indienne), qui sont considérées comme les plus anciennes médecines au Monde. Le Curcuma Longa est une épice aux très grands pouvoirs antioxydants, ceci au même titre que le fameux Gingembre (excellente association de ces deux épices) pour leurs vertus thérapeutiques, et revitalisantes. Depuis quelques années, de nombreux études scientifiques sortent sur les bienfaits du Curcuma et de ses vertus préventives anti-cancers et il soignerait plus de 600 maladies connues. En effet, la “Curcumine”, principe actif contenue dans le Curcuma, est un très puissant antioxydant et son action est exceptionnelle pour supprimer les toxines, drainer et cicatriser le foie, les intestins et l’estomac, améliorer toute la digestion et la flore intestinale, Le Curcuma est aussi un puissant dépuratif sanguin, très efficace pour les excès de cholestérol, le diabète et les régimes sains.. C’est un très puissant anti-inflammatoire et il se révèle très efficace pour prévenir toutes formes de maladies inflammatoires et pour soigner l’Arthrose, les tendinites, les blessures… Ainsi le Curcuma est une très puissante plante purificatrice et régénérante, a usage très large. Curcuma: Propriétés Médicinales. Digestion – Foie. – hépatoprotecteur puissant: protège le foie, la vésicule biliaire (usage traditionnel) (association Ganoderma, Fenugrec) – inflammations et crises de foie, hépatites, jaunisse (usage traditionnel) – augmente la sécrétion de bile, calculs biliaires – constipation, douleurs digestives importantes – intoxication alimentaire et médicamenteuse (association Ganoderma, Gingembre) – acidité gastrique, brûlures d’estomac, remontées acides – Syndrome de l’intestin irritable, Syndrome de l’intestin perméable, inflammations intestinales importantes – accélère la guérison des ulcères gastro-intestinaux (3g/j) (usage traditionnel) – participe à la prévention du cancer du côlon, pancréas, prostate, peau, oesophage, foie, poumon (association Goji) – troubles digestifs graves, douleurs chroniques, constipation – améliore la qualité de la flore intestinale, augmente la production de probiotiques – supprime radicalement les Candida-albicans, les vers et parasites intestinaux (sous forme de cure) (association Ail) – supprime radicalement l’Helicobacter-pilori (sous forme de cure) – maladie de Crohn (association Goji) – diminue l’excès de cholestérol, combat le diabète (association Ginseng) – faiblesse du pancréas (association Fenugrec) – brûleur de graisses naturel, favorise les régimes sains (association Garcinia cambogia) – faiblesse des reins – hémorroïdes – colite ulcéreuse. Anti-Cancers – Anti-Maladies – Anti-Inflammatoire. – anti-inflammatoire général puissant (association Harpagophytum, Gingembre) – détoxifie l’organisme (association Chlorella et Spiruline) – purifie le sang des toxines – supprime les drogues et produits chimiques de l’organisme (alcool, tabac, cannabis, thc, morphine, médicaments) – participe à la prévention du cancer du côlon (association Gingembre, Chlorella, Cannelle) – participe à la prévention du cancer de l’estomac (association Gingembre, Chlorella, Cannelle) – participe à la prévention du cancer du foie – participe à la prévention du cancer du pancréas (association Fenugrec, Gingembre) – participe à la prévention du cancer du poumon (association Fenugrec, Ganoderma, Ail) – participe à la prévention du cancer de la prostate – participe à la prévention du cancer de la peau (association Aloe vera) – participe à la prévention du cancer de l’oesophage – participe à la prévention du cancer du sein – participe à la prévention du cancer des testicules et des ovaires – participe à prévenir la croissance de lymphomes et tumeurs cancéreuses – combat la maladie d’Alzheimer (association Ashwagandha) – combat les maladies chroniques, infections respiratoires (bronchites, asthme, coqueluche…) (association Goji) – otite, grippe, rhume – maux de gorge, toux, angine. Douleurs Articulaires et Musculaires – Inflammations. – inflammations articulaires (association Harpagophytum, Boswellia et Gingembre) – rhumatismes, arthrose, arthrite (association Harpagophytum) – douleurs musculaires, articulaires, tendinites, névralgies, sciatiques…Le curcuma serait même plus efficace que l’hydrocortisone (théorie) – inflammations cardio-vasculaires – réductions des inflammations et lésions de la peau et au cours des radiothérapies (association Aloe vera et Ginkgo Biloba) – réductions des inflammations du poumon, asthme – régénération des cellules hépatiques (alcool, polluants hépatiques…) – certains oedèmes. Peau – Dépuratif Sanguin. – purifie le sang et la lymphe, supprime les toxines de l’organisme (usage traditionnel) – problèmes de peaux (usage traditionnel) (association Aloe vera) – combat l’eczéma (usage traditionnel) – peaux sèches – permet de soigner les dartres, la teigne (usage externe) – maladies de peau liées à l’alimentation. Curcuma: Origines. Le Curcuma Longa est originaire de l’Inde, du Sri Lanka, mais aussi du Bangladesh et du Myanmar. Le Curcuma fait souvent parti d’un mélange d’épices en Asie et plus particulièrement en Inde. C’est une plante médicinale majeure pour purifier les organismes, et est grandement utilisée par la Médecine Traditionnelle Chinoise et la Médecine Ayurvédiques depuis plus de 4000 ans, pour stimuler la digestion et protéger l’ensemble des organes digestifs, les intestins, le foie, l’estomac, les reins et le pancréas. Depuis quelques années, de nombreuses études sur le Curcuma ont vu le jour car ses importantes propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires, qui lui donnent de très puissantes vertus préventives anti-cancers. Ces études scientifiques ont été plusieurs populations prenant ou non régulièrement du Curcuma. Il a ainsi été mis en avant la comparaison une nette augmentation des cancers de l’estomac et des poumons, ces dix dernières années, que ce soit autant aux États-Unis, qu’en Europe (où ils sont nettement plus élevés) contrairement en Inde (où ils sont beaucoup faibles). On pourrait ainsi donc croire que le mode de vie influence sur le développement des cancers, cependant certaines zones en Inde restent extrèmement polluées. En effet dans certaines villes d’Inde, il est presque impossible de voir le soleil, tant il y a de pollution et l’air est asphyxiée par les produits chimiques et polluants, pourtant on remarque que les cancers du poumon restent particulièrement faibles. L’explication des études scientifiques est ces populations consomment très régulièrement du Curcuma Longa dans leurs plats et cuisines, en l’association avec d’autres épices hautement antioxydantes. dans leurs plats et cuisines comme le Fenugrec. Curcuma: Composition. La richesse en antioxydants du Curcuma est simplement exceptionnel. C’est l’une des 5 plantes les plus antioxydantes au Monde, très loin devant la plupart des épices, fruits, plantes et légumes. Le principal composé actif dans le Curcuma est la Curcumine qui est un très puissant antioxydant, et qui lui confère ses propriétés médicinales dépuratives du sang, protectrices du foie, cicatrisantes des intestins, anti-inflammatoires générales, et préventives du cancers. A savoir également, que plus le Curcuma est riche en Curcumine Biodisponible, plus son effet anti-inflammatoire sera régénérant et puissant dans tout l’organisme. Le Curcuma est transformé en une épice riche en amidon (de 45 à 55%) et possède aussi des Curcuminoïdes qui sont des colorants naturels très puissants; voilà pourquoi le Curcuma a tendance à tâcher très facilement les vêtements. Enfin, le Curcuma renferme des huiles essentielles (de 2 à 4%). La Curcumine reste l’élément principal de la plante qui en contient de 50 à 60 % pour une racine de Curcuma (rhizome) de bonne qualité et de 60 à 95% pour une racine d’excellente qualité. Mais attention car beaucoup de Curcuma présents dans le commerce sont bien trop pauvres en Curcumine et principes actifs antioxydants, ce qui ne leur confèrent pas de vertus médicinales importantes. Curcuma: Dosage, Posologie. Pour obtenir des vertus inflammatoires efficaces, prendre 1000mg/jour de curcumine, hors des repas. En effet, lorsque le Curcuma est consommé en dehors des repas, ses vertus anti-inflammatoires sont plus puissantes. Il est vivement conseillé de prendre le Curcuma avec du Fenugrec ou du Gingembre, ce qui augmente considérablement son pouvoir d’absorption par l’intestin. Une étude a permis de constater que la consommation journalière de 2 à 3 g de Curcuma pendant 2 mois, avec un Curcuma riche à plus de 80% de Curcumine biodisponible, a permis une guérison quasi-complète des ulcères d’estomac et des inflammations intestinales chroniques chez 75 % des personnes traitées. Curcuma: Effets Ultimes, Bienfaits, Vertus. Actuellement de nombreuses études mettent en évidence les puissants bienfaits anti-cancer et anti-inflammatoire générales du Curcuma Longa sur le corps, ainsi que ses vertus dépuratives incroyables. On notera également que dans les pays où ils consomment du Curcuma quotidiennement, les cancers sont beaucoup plus faibles que dans les pays occidentaux (en particulier les cancers du côlon, des poumons, de l’estomac et du sein, en Inde). C’est donc une plante de plus en plus étudiée pour ses effets anti-cancers et anti-inflammatoires, et le Curcuma est utilisé à très haute dose dans certains hôpitaux en inde, mais aussi dans plusieurs centres de soin au Canada et aux États-Unis, pour soigner les cancers, ulcères et inflammations chroniques, en association avec d’autres épices et plantes médicinales. Le Curcuma renforce en profondeur tout le système immunitaire, et participe à prévenir les maladies, virus et bactéries. Le Curcuma est une excellent anti-inflammatoire, diminuant ainsi les douleurs inflammatoires chroniques comme l’Arthrite, l’Arthrose, les tendinites, les sciatiques, les lumbagos et les rhumatismes. Il renforce l’action régénérante du corps après une fracture sportive, une tendinite, une rupture des ligaments ou encore un accident de voiture. Le Curcuma augmente ainsi la vitesse de rémission suite à un choc violent au niveau des os, des muscles ou des tendons. La force du Curcuma est qu’il agit dans la purification de tout l’organisme, ceci en purifiant les zones acidifiées de leurs toxines et acides, tout en apportant des antioxydants puissants permettant au sang de mieux circuler et d’apporter l’ensemble des vitamines, minéraux pour cicatriser et désenflammer les zones sensibles. D’autre part, le Curcuma est très efficace pour protéger les organes digestifs, le foie, l’estomac, les intestins mais aussi pour purifier très efficacement le sang, la lymphe, le foie et la vésicule biliaire. Traditionnellement en Médecine Ayurvédique, le Curcuma est utilisé pour traiter les affections hépatiques et les problèmes causés par une sécrétion de bile excessive et pour supprimer les calculs biliaires. Il est également une plante majeure pour toutes les maladies du foie telles que les hépatites B et C, la cirrhose et la jaunisse. Remarquable plante du foie, puissamment hépato-protectrice, le Curcuma augmente la sécrétion de bile de 100% et diminue ainsi les calculs biliaires. Son action dépuratif puissante aura pour conséquence d’éliminer un bon nombre de problèmes de peau et de diminuer efficacement le taux de cholestérol et le diabète. Il agit comme un formidable brûleur de mauvaises graisses naturel, et est donc favorable pour les régimes sains. Enfin, le Curcuma est utilisé traditionnellement pour soigner avec succès les inflammations de l’intestin, le Syndrome de l’intestin irritable, l’hyperméabilité intestinale, traiter les ulcères ainsi que toutes les maladies inflammatoires comme la maladie de Crohn. Le Curcuma possède une excellente action sur la constipation chronique, les douleurs digestives, les faiblesse du foie, les intoxications hépatiques, alimentaires ou médicamenteuses, les diarrhées infectieuses, la gastro-entérite. Son action pour purifier les intestins, l’estomac et le côlon est particulièrement marqué, il chasse très efficacement les parasites et vers intestinaux, comme le Candida-albicans et l’Helicobacter-pilori qui sont en lien direct avec les addictions et crises alimentaires, boulimies et inflammations chroniques. Curcuma: Effets Secondaires, Dangers, Contre-Indications. Le Curcuma est une plante sécuritaire (en Inde elle est consommée quotidiennement par des millions d’habitants), mais il est conseillé ne pas l’utiliser à trop haute dose en cas d’obstruction des voies biliaires. Le Curcuma pourrait également augmenter les effets des médicaments anti-inflammatoires, mais doit être utilisé avec précaution en association avec des médicaments. En revanche, contrairement à certains médicaments anti-inflammatoires, le Curcuma ne provoque pas d’ulcères ou de risques d’hémorragies internes, au contraire il protège efficacement les organes digestifs. Curcuma: Avis des Experts. La force incroyable du Curcuma est qu’il décongestionne en profondeur les organes digestifs. Or en agissant sur la digestion il permet une amélioration profonde du fonctionnement de tous les organes du corps, du sang, du métabolisme et donc de la santé globale. Le Curcuma est une très bonne plante pour les intestins, l’estomac et le foie, et protège efficacement le corps de nombreuses maladies et pathologies chroniques, quelles soient inflammatoires, digestives ou cancéreuses. Un panel d’études a prouvé son action préventive et guérisseuse dans plus de 600 maladies importantes connues, et de nombreuses études sont en cours pour confirmer les vertus du Curcuma sur le cancer et les maladies auto-immunes et dégénératives. Le Curcuma améliore la reproduction cellulaire, la croissance des globules rouges et blancs sains et résistants, et est d’une grande aide pour lutter contre les anomalies et dégénérescences cellulaires. Le Curcuma est aussi utilisé par les éleveurs de chevaux de courses pour soigner les inflammations ou les blessures sportives de ceux-ci. Grâce à ses vertus anti-inflammatoire puissantes, le Curcuma est très efficace lors de tendinites ou chocs violents. Le Curcuma pourrait aussi être une plante d’avenir pour prévenir et peut-être soigner de nombreux cancers, le sida, la sclérose en plaques, la leucémie, mais il faut encore attendre les résultats d’études scientifiques supplémentaires, qui devraient bientôt voir le jour pour déterminer la puissance de cette plante pour protéger l’organisme face aux différents cancers et maladies. C’est l’une des 5 plantes les plus antioxydantes au Monde. Curcuma: Infos Complémentaires. C’est d’abord en Inde que les vertus préventives anti-cancer du Curcuma ont été reconnues. Les pays comme l’Inde ou le Sri Lanka, qui consomment quotidiennement du Curcuma de bonne qualité, ont un nombre de cancers du côlon, du sein, de la prostate mais aussi du poumon, beaucoup moins important que dans les pays occidentaux, malgré une pollution atmosphérique nettement plus importante que dans les pays Européens et Américains. On notera toutefois que si le Curcuma est pauvre en Curcumine et principes actifs, alors ses vertus anti-inflammatoires pourraient être bien moins puissantes que les effets des plantes comme l’Harpagophytum (Griffe du Diable), sauf si le Curcuma est associé avec d’autres épices comme le Fenugrec et Gingembre qui démultiplient considérablement son action anti-inflammatoire, antioxydante, cicatrisante et régénérante. Curcuma: Où en Acheter de Très Bonne Qualité. Voici un magasin où acheter => Curcuma d’Excellente Qualité, exceptionnellement titré à 95% de Curcumine Biodisponible (entièrement assimilable par l’organisme), pour avoir une très puissante action anti-inflammatoire, cicatrisante des intestins, régénérante du foie et du sang, combattre les digestions difficiles, et purifier les toxines en profondeur. Note de Mr Ginseng: Attention, le Curcuma présent dans un très grand nombre de commerces est pauvre en Curcumine, et il est de plus souvent irradié, c’est à dire que la plante est passée aux rayons gamma pour détruire les germes et bactéries. En utilisant ce procédé ont détruit aussi une très grande partie des principes actifs, la plante perd d’ailleurs son odeur pourtant si caractéristique. Curcuma: Association avec d’autres Plantes Médicinales. Le Curcuma Longa s’associe souvent avec le: Gingembre, le Poivre noir et/ou le Fenugrec (ceux-ci augmentent par X1000 le pouvoir d’absorption du Curcuma par l’intestin (les gélules sont souvent associées à du Gingembre). Mais ceci n’est pas nécessaire si le Curcuma est riche en Curcumine biodisponible, qui sera alors très facilement assimilée par l’organisme. Le Curcuma s’associe également très bien avec la Boswellia Serrata et l’Harpagophytum (l’association Curcuma et Harpagophytum est particulièrement recommandée pour les inflammations et douleurs articulaires), le Chardon marie et le Ganoderma (protéger le foie, renforcer l’immunité), la Spiruline et la Chlorella (détoxifier l’organisme en profondeur, reminéraliser l’organisme, redonner de la vitalité). le cannabis et l’huile de chanvre (digestion, douleurs), la Griffe du chat (inflammations et douleurs articulaires), la baie de Goji (immunité, protection des organes, vitamine C naturelle) le Ginseng et l’Ashwagandha (force, vitalité, sexualité, Alzheimer), le Guarana (énergie et force) et le Charbon végétal (diarrhées, ballonnements).