perdre du poids programmers heaven


Trop de sucre nuit gravement à la santé. Dans "Nature", trois chercheurs américains recommandent de taxer les aliments sucrés comme le tabac et l'alcool. Le Monde | 02.02.2012 à 16h39 • Mis à jour le 01.11.2012 à 13h08 | Par Paul Benkimoun et Gilles van Kote. C'est ce qui s'appelle ne pas y aller avec le dos de la cuillère. Dans un article publié, jeudi 2 février, par la revue Nature, trois scientifiques de l'université de Californie, à San Francisco, affirment que la menace sur la santé publique constituée par la consommation excessive de sucre, en particulier de fructose, est telle qu'elle justifie la mise en place de mesures comparables à celles prises afin de limiter la consommation de tabac et d'alcool. Le lien établi entre consommation de sucre et augmentation des maladies non transmissibles - diabète, obésité, maladies cardio-vasculaires, cancers, etc. - ainsi que la similitude entre certains effets du fructose sur l'organisme et ceux de l'alcool plaident, selon Robert Lustig, Laura Schmidt et Claire Brindis, en faveur d'un encadrement strict de la vente des produits sucrés et de leur taxation. Les troubles métaboliques liés à la sédentarité et à une alimentation trop riche en graisses et en sucres ont un énorme impact sanitaire et favorisent les maladies non transmissibles, qui provoquent plus de 35 millions de morts par an dans le monde, soit davantage que les maladies infectieuses. Ces pathologies sont loin d'être l'apanage des riches: elles pèsent pour 80 % sur les pays à revenu faible ou intermédiaire. Dans les pays occidentaux, elles frappent surtout les couches les plus défavorisées. "Il y a 366 millions de diabétiques identifiés dans le monde, et leur nombre devrait atteindre les 500 millions en 2030", indique le professeur Serge Halimi, le chef du service de diabétologie, endocrinologie et nutrition du CHU de Grenoble. La planète compte à présent 30 % de plus de personnes obèses que d'individus sous-alimentés. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'ONU ont pris conscience du problème, qui ont adopté, en septembre 2011, une résolution appelant à promouvoir l'activité physique et une alimentation ne présentant pas d'excès en graisses, en sel et en sucre. Une prise de position que les auteurs de l'article de Nature jugent insuffisante, estimant que le sucre, "l'un des principaux coupables de cette crise sanitaire mondiale, demeure non surveillé". Le sucre serait-il aussi dangereux pour la santé que le tabac ou l'alcool? Ce n'est pas ainsi qu'il est perçu en tout cas et, contrairement aux deux autres substances, il est indispensable à notre alimentation. En 2003, Jim Mann (université d'Otago, Nouvelle-Zélande) affirmait, dans le Bulletin de l'OMS, qu'il "existe énormément de preuves que le saccharose et les sucres ajoutés aux aliments contribuent à l'épidémie mondiale d'obésité". Sur le plan qualitatif, la nature du sucre a son importance. Le fructose, qui entre - avec le glucose - dans la composition du sucre courant, fait figure de principal accusé. Pas tant celui que contiennent naturellement les fruits que le fructose utilisé comme additif pour renforcer la saveur sucrée. Les Américains l'utilisent abondamment sous forme de "sirop de maïs à haute teneur en fructose" dans les entremets et les gâteaux. "Les fruits ne nous fournissent pas plus de 20 à 30 grammes de fructose par jour. Mais les sirops utilisés dans l'industrie peuvent en apporter jusqu'à 150 grammes au quotidien, explique M. Halimi. Cet apport massif provoque le syndrome métabolique qui associe stockage de graisse dans le foie, hypertension artérielle, diabète et risque cardio-vasculaire, surtout chez des individus prédisposés." Ce n'est pas tout: Robert Lustig et ses collègues affirment que "le fructose exerce sur le foie des effets toxiques similaires à ceux de l'alcool", ce qui "n'est pas surprenant puisque l'alcool est dérivé de la fermentation du sucre". Surtout, ils insistent sur le fait que de "nombreuses études se sont intéressées aux propriétés du sucre induisant une dépendance chez l'homme". Au rang des effets, ils mentionnent notamment l'atténuation du signal de la faim, l'interférence sur le sentiment de satiété et la diminution du plaisir procuré par les aliments, qui pousserait l'individu à consommer davantage. Pour les trois universitaires californiens, les actions de prévention sont inefficaces face à la gravité de la situation. Ils recommandent plutôt de taxer fortement tous les aliments et boissons contenant des sucres ajoutés, précisant qu'il serait nécessaire de faire doubler le prix des sodas pour "en diminuer significativement la consommation". En France, la taxe sur les boissons sucrées, entrée en vigueur le 1 er janvier, est de 7,16 euros par hectolitre. Ils suggèrent de limiter le nombre des points de vente de sucreries et d'en réduire les heures d'ouverture, voire de fixer un âge minimal pour pouvoir acheter des boissons sucrées. Et de réduire également le nombre de distributeurs automatiques dans les écoles et les lieux de travail. En France, ces distributeurs sont interdits dans les écoles depuis 2005. Pourtant, il semble difficilement imaginable d'appliquer dans l'Hexagone la politique préconisée par les experts américains. "Il faudrait une évolution considérable des mentalités", estime le député (UMP) Yves Bur. Promoteur de l'interdiction de fumer dans les lieux publics et sur les lieux de travail, il souligne le poids des groupes de pression, rappelant qu'une manifestation comme la Semaine du goût est financée par la filière du sucre. En juin 2011, le PS avait déposé une proposition de loi afin d'obliger les industriels à revoir leur politique de vente de produits alimentaires plus sucrés outre-mer, qui favorise l'obésité. Sans suite, pour le moment. Selon l'Association nationale des industries alimentaires (ANIA), la vision des auteurs de l'article de Nature est déformée par leur prisme américain. "Les comportements alimentaires sont différents aux Etats-Unis et en Europe, affirme Cécile Rauzy, la directrice qualité-nutrition de l'ANIA. En France, la démarche adoptée est, plutôt que d'interdire, de proposer des alternatives et d'améliorer les produits existants." Dans l'Union européenne, un règlement publié en novembre 2011 rend obligatoire, pour tous les produits alimentaires, d'ici à 2016, un étiquetage mentionnant la valeur énergétique, ainsi que la quantité de graisses, d'acides gras saturés, de glucides, de sucres, de protéines et de sel.

comment perdre la masse graisseuse du ventrex featherlite

Douleur foie.

750g recette pour regime durex

Douleur foie. # Qu’est-ce que le gluten?

comment maigrir très vite synonymer

Thrombose veineuse. AUTEURS. ADAPTATION / VALIDATION. Sommaire. La thrombose est la conséquence d'un caillot de sang qui bloque la circulation sanguine dans une veine. Elle se manifeste par des douleurs du membre atteint, avec ou sans gonflement. Brève description. La thrombose veineuse est la formation d’un caillot de sang dans une veine, ce qui a pour effet d’empêcher, partiellement ou complètement, la circulation du sang vers le cœur. Dans le langage courant, on parle souvent de phlébite, mais ce terme correspond en réalité à une inflammation d’une veine le plus souvent superficielle. La thrombose peut survenir dans n’importe quelle veine du corps, mais elle est toutefois plus fréquente au niveau des membres inférieurs. On distingue la thrombose veineuse superficielle de la thrombose veineuse profonde qui est une affection plus grave. Comme leurs noms l'indiquent, la thrombose superficielle touche les veines qui se trouvent près de la surface de la peau, tandis que la thrombose profonde touche le système veineux profond. La thrombose veineuse profonde, si elle n’est pas diagnostiquée ou traitée rapidement peut avoir de graves conséquences. Un fragment de caillot sanguin peut alors migrer vers le poumon et donner lieu à une embolie pulmonaire qui peut être mortelle. La thrombose veineuse superficielle est moins grave. Elle ne doit cependant pas être banalisée, car elle peut, à terme, évoluer vers une thrombose profonde. Symptômes. La thrombose veineuse profonde s’accompagne souvent de douleur (comme un engourdissement ou une lourdeur). Ceci est du à la mise sous tension du muscle à cause de la stagnation du sang dans les veines en aval de l’occlusion (ou du rétrécissement). Ainsi, lorsque la thrombose se situe dans la racine de la cuisse, la douleur sera ressentie dans la jambe entière et pourra entraîner une difficulté à la marche. En revanche, si la thrombose est plus basse, au niveau du genou ou du mollet, la douleur sera ressentie dans le mollet ou le pied. D’autres symptômes peuvent encore être présents, comme un œdème (jambe gonflée), une rougeur, une chaleur, une dilatation des veines superficielles. La présence de difficultés respiratoires ou de douleurs dans la poitrine sont des signes de gravité faisant suspecter une embolie pulmonaire. Dans ce cas, une consultation en urgence et un traitement rapide s’imposent. Causes. Dans près de 50% des thromboses, on ignore la cause; la thrombose veineuse est alors dite «idiopathique» ou «primaire». Trois mécanismes principaux sont impliqués dans la survenue des thromboses: la stagnation du sang dans une veine (stase veineuse) qui peut favoriser la coagulation sanguine et par conséquent la formation d’un caillot une anomalie du système de la coagulation qui rend le sang trop facilement coagulable, ce qui peut entraîner la formation d’un caillot sanguin un traumatisme de la paroi du vaisseau sanguin qui entraîne la stimulation du système de coagulation et ainsi la formation d’un caillot sanguin. Facteurs de risque. Les facteurs de risque d’une thrombose sont: l’obésité l’avance en âge un traitement hormonal (contraception hormonale comme la pilule, les patchs ou les implants) ou une substitution hormonale après la ménopause) les situations d’immobilité (comme un long voyage en avion, une convalescence, une hospitalisation, une position de travail stationnaire, le port d’un plâtre ou d’une attelle) qui favorisent la stagnation du sang dans les veines la compression veineuse, qui peut être due à une grossesse ou à la présence d’une tumeur ou d’une autre masse les interventions chirurgicales (particulièrement les opérations orthopédiques ou abdominales, les césariennes), la pose d’un cathéter ou d’une perfusion, l’injection intraveineuse de drogues, les chutes ou les accidents sont autant de situations qui peuvent léser la paroi des veines et entraîner une thrombose des facteurs génétiques, certaines tumeurs, la grossesse peuvent faciliter la coagulation du sang. Traitement. En première intention, le médecin prescrira un traitement d’anticoagulants au long cours, pour une durée minimale de trois mois. Ce traitement a pour but d’éviter que la thrombose progresse, que le caillot grossisse et qu’une embolie pulmonaire se développe. Les anticoagulants ont la faculté de fluidifier le sang. Il en existe différentes classes: les antagonistes de la vitamine K (antivitamines K), en comprimés ( Sintrom, Marcoumar, etc.) les injections d’héparine, pratiquées par la personne elle-même ( Clexane, Fragmin, Fraxiparin, etc.) les injections de fondaparinux ( Arixtra ), pratiquées par la personne elle-même. D’autres mesures sont également nécessaires: pour favoriser le retour veineux, surélever les pieds du lit d’environ 15-20 cm (sauf contre-indications) pendant la nuit (le jour aussi, il est conseillé de surélever la jambe atteinte pour drainer le sang vers la partie centrale du corps) le port de bas de contention (prescrits par le médecin) permet de réduire la douleur et d’éviter l’apparition du syndrome post-thrombotique (ou insuffisance veineuse profonde) [Voir complications] Evolution et complications possibles. La complication à court terme, en l’absence de traitement, est l’embolie pulmonaire. Selon la taille du caillot qui a migré vers les poumons, elle peut être mortelle. La complication à moyen terme (toujours en l’absence de traitement) est la récidive de la thrombose. Une complication à long terme est le syndrome post-thrombotique. Fréquent, il survient avec ou sans traitement anticoagulant et surtout dans les cas de thromboses qui touchent les veines du bassin ou du premier tiers de la cuisse. Après une thrombose, les veines ne sont parfois plus capables de fonctionner correctement, ce qui rend les jambes toujours plus enflées et lourdes. A la longue, des varices et des ulcères de la jambe peuvent apparaître. Le risque de survenue du syndrome post-thrombotique peut être diminué d’au moins 50% en portant des bas de contention pendant deux ans au minimum après l’épisode de thrombose profonde. Une personne qui a déjà eu un premier épisode de thrombose profonde présente un risque accru d’avoir une nouvelle thrombose, cela d’autant plus si la cause n’a pas été identifiée la première fois (thrombose idiopathique). Une thrombose peut se recanaliser spontanément (rétablissement du flux sanguin), mais ce processus est plus au moins lent et peut rester incomplet (la veine garde alors un certain degré d’obstruction), même une année après. Trois ans après une thrombose veineuse profonde, une thrombose résiduelle peut persister dans 50% des cas. Prévention. Pour prévenir la thrombose veineuse profonde ou pour éviter des récidives, il est conseillé: d’éviter les situations d’immobilisation prolongée de bien s’hydrater, surtout lors d’efforts physiques intenses de porter des bas de compression (prescrits par le médecin) lorsque l’on présente certains facteurs de risque de suivre un traitement anticoagulant prescrit de manière préventive avant certaines interventions chirurgicales, une césarienne ou lorsqu’on porte un plâtre.

regime change victor davis hanson

uveite.fr. L’uvéite est une maladie de l’œil souvent liée à d’autres maladies comme la leucémie ou le mélanome. C’est plus exactement une inflammation de l’intérieur de l’œil ou de l’uvée formée par l’iris, le corps ciliaire et la choroïde. Elle présente plusieurs symptômes à ne pas négliger puisqu’elle risque de nuire définitivement à l’acuité visuelle. Quels sont les différents types d’uvéite? Il y a trois types d’uvéite selon les parties touchées à savoir: les uvéites antérieures. Ses formes aiguës résultent en général de certaines maladies comme l’herpès, la sarcoïde, ou la syphilis. Les formes chroniques proviennent du zona, de la varicelle, ou encore de l’herpès; les uvéites intermédiaires. Elles touchent la pars planite, la partie arrière du cristallin et proviennent de la sclérose en plaques, de la brucellose, de la sarcoïdose, ou de la leptospirose; les uvéites postérieures. Elles concernent surtout la choroïde, le vitré postérieur et la rétine. Elles sont dues à la tuberculose, la toxoplasmose, la rétinochoroïdite de Birdshot et s’accompagnent en général d’une rétinite, d’une papillite ou d’un œdème maculaire. À noter toutefois qu’il y a également ce qu’on appelle « l’uvéite idiopathique » lorsque la cause de l’inflammation n’est pas connue. Elle peut toucher un seul œil uniquement ou les deux yeux à la fois. De manière générale, les uvéites résultent d’une infection, les bactéries et les parasites doivent être détruits à l’aide d’antibiotiques. Cependant, il est possible de prévenir les complications même s’il se peut aussi que la maladie revienne plusieurs fois sur une même personne. Comment reconnait-on une uvéite? Quelles sont les personnes à risque? Il n’y a pas encore de chiffres exacts concernant le nombre de personnes touchées par cette inflammation de l’uvée. Selon les estimations, sur 100 000 habitants, il y a 17 à 24 nouveaux cas, 38 à 204 ont déjà eu ou ont une uvéite. Le pourcentage des enfants atteints quant à lui est de 3 à 8%. Par ailleurs, à cause de l’herpès, la sarcoïde, ou de la syphilis, la chirurgie de l’œil peut aussi entrainer les uvéites si le globe oculaire a été ouvert à cause d’une bactérie, ou d’un champignon. C’est ce qu’on appelle l’endophtalmie, un cas qui touche 0,1% des personnes opérées. Notez aussi que les patients qui ont un phénotype HLA-B27 sont également plus à risque que d’autres. Qui consulter et quels traitements suivre pour une uvéite? L’ophtalmologiste est le spécialiste à consulter pour l’uvéite, celui qui pose quelques questions au malade afin de déceler l’origine du problème oculaire. Il peut par exemple constater que la pupille a une petite taille avec des vaisseaux conjonctivaux dilatés. Il peut aussi y avoir des globules blancs qui sont déposés à l’intérieur de la cornée. Ensuite, il faudra envisager le traitement par des antiviraux. Quant à l’inflammation, les corticoïdes locaux sont aussi efficaces pour les faire disparaître. Afin de réduire le risque de glaucome et de synéchies postérieures, il faudra passer par un mydriatique local, un traitement qui consiste à administrer au patient les collyres à base d’atropine ou de scopolamine dans l’objectif de dilater les pupilles. (122 commentaires) VIBET on 10 mai 2013 at 19 h 20 min Répondre. Bonjour a toutes et tous, J’ai effectivement les symptômes de toutes les uvéites décrites. J’en ai plus qu’assez, c’est chaque fin de traitement que je rechute a peu prêt deux a trois semaines après. C’est très pénible et contraignant. J’ai eu tous les symptôme, œil rouge sec avec douleurs surtout nocturne, petits points qui se ballades. Le pires c’est l’uvéite granulomatose, j’ai eu également des cinéchis enfin je penses avoir fais le tour des symptômes et les médecins ne savent toujours pas la cause. J’EN AI MARRE je n’ai pas un mois tranquille. Je suis obligée d’aller en urgence chez mon Ophtalmo a chaque fois que les symptômes arrivent. C’est très pesant. roby on 27 octobre 2013 at 17 h 44 min Répondre. Bonjour, j’ai une panuveite depuis fevrier 2012, j’ai ete traitée pour tuberculose 6 mois et maintenant je suis sous corticoide. je reste a 10mg par jour et de main ils me font des piqure dans l’oeil en fait j’en sais pas plus. je leurs ai prepare mes questions pour demain. je suis suivie a la salpetriere mais sur le web j’ai eu des renseignements par Lariboisiere ». Je suis genee pour conduire mais je suis contente car j’ai repris le travail ( ce qui est tres important) Je vous souhaite bon coura ge.pour l’instant j’ai tres peu de douleur et j’espere quand meme m’en sortir, j’essaie aussi les complements alimentaires. je ne comprend pas pourquoi je garde toujours un terrain inflamatoire, et un oedeme. j’aimerai comprendre ce qui disfonctionne dans mon organisme. Je vous souhaite le meilleur rétablissement. SYLVIE on 13 février 2015 at 22 h 36 min Répondre. BONJOUR VOILA PRES DE 15 ANS QUE JE SUIS ATTEINTE D UVÉITE DUMOINS QU ON AS DÉCÉLÉ MA MALADIE MAIS CA AVAIT COMMENCER APRES QUE J EU DÉTECTÉ LA TUBERCULOSE QUE MA GRAND AVAIT ETJE VIVAIT DANS LA MEME MAISON DE PLUS J AI ÉTÉ ATTEINTE D UNE FIEVRE APHTHEUSE D UNE BACTERIE DE LAIT DE VACHE MALADE AU DÉBUT MES PARENT CROYAIS A UNE CONJONCTIVITE ET CELA A DURER 19 ANS LORS QUE JE DEVIENT MAJEURE J ÉMIGRE AU CANADA ET LA LE DR FORTIN EN LA 2001 DÉCÉLE L UVÉITE JE SUIS TRAITÉ A LA CORTISONE DEPUIS LORS ILS RECHERCHE LE POURQUOI RÉÉRLLEMENT DE CETTE MALADIE UNE CHOSE EST CERTAINE QU ON L APPELLE l arthrite des yeux. JE VIS AVEC ET MOURRAISAVEC J AI DONNÉ LA PERMISSION A LA CLINIQUE DES YEUX ROUGES DE DEVENIR COBAYE N IMPORTE QUELTEMPS DU MOMENT QU ON PUISSE TROUVER ET GUÉRIR L UVÉITE SANS LA CORTISON EON SOUFFRE XDE DOULEUR TRES AIGU DANS LES YEUX ET ON A PLUS DE LUBRIFIANT AUSSI J ENCOURAGE DE TOUT MON COEUR LES CEUX QUI ONT LA MEM MALADIE QUE MOI SI VOUS AVAIT BESOIN DE SUPPORT ÉCRIVAIT MOI BONNNE CHANCE. Hanah on 21 février 2015 at 23 h 17 min Répondre. Alors pour ttes celles qi en ont marre de l uvéite, J ai été traite par des injections et je suis tjrs le traitement en allant en decrescendo, sauf que j ai remarque une disparition totale de ts les signes douleurs lumière et autres depuis que j ai repris mes pilules œstroprogestatives, je vous les recommande, qi ne tente rien a rien, bien sur, mon taux d hormones y serait pr qquchose, et la poursuite de mon traitement AUSSI. aussi je poursuis en parallèle la cortisone et grâce a dieu ça va bcp mieux gardez espoir et demandez tjrs a dieu de vs aider il n y manquera pas croyez moi, Bon courage a ts et toutes, et tentez le traitement par pilule.. Ps: pr les hommes je n ai pas de solutions expérimentales desolés… nanou on 29 juin 2015 at 14 h 04 min Répondre. Je ne sais pas où vous êtes, mais j’ai déjà un conseil à vous donner, allez voir si vous êtes en France la Fondation Rotschild dans le 19 e, là vous serez en de bonnes mains et ils vont bien vous soigner, il y a de t des grands spécialistes qui ne font que cela. Bon courage nanou. Jolly on 17 mai 2013 at 8 h 07 min Répondre. je viens de lire sur P.de santé que la prise de Phosamax, en cas d’ostéoporose, est cause d’uvéites….. Padbol on 13 juillet 2013 at 19 h 18 min Répondre. Va voir un spécialiste pas l’ Ophtalmo de ville j’entend à l’hôpital dans un centre universitaire … La cause de l’uveite ne se trouve que dans 1 cas sur 3 dixit mon spécialiste et la cause peut se déclencher maintenant comme dans 10ans … Et effectivement ça fait 10ans que j’ai mon uvéite et tjrs pas la cause. Lilou on 3 novembre 2013 at 17 h 43 min Répondre. J’ai eu une première uvéite il y a une dizaine d’année sur un oeil seulement; puis une rechute en 2008 et en 2013 sur le même oeil. C’est très contraignant et très stressant car on ne connait pas la cause. Depuis la dernière crise, cela me lance à l’intérieur de l’oeil: est-ce normal? le médecin a fait des recherches mais n’a rien trouvé de particulier. Quel âge ont les personnes lors de leur 1ère uvéite? moi, 43 ans. sylvie on 18 mars 2014 at 11 h 32 min Répondre. bonjour LILOU moi j’ai eu ma 1ere uvéite a 47 ans et là 5ans après j’en refait une mais que sue un oeil la première fois c t les 2 ….. je te souhaite bon courage je pense que c lié a ma maladie mais je n’en suis pas sure à 100/100 je vais poser la question jeudi a l’hopital lors de ma séance de chimio … et je vs dirais bonne journée. Vibet on 17 avril 2014 at 20 h 16 min Répondre. Bonsoir l’illusion j’ai eu ma première uvéite à 43 ans sur les deux yeux elle était granulomateuse et très importante. Donc c’était en 2009 et depuis 2012 c’est pratiquement tous les deux mois. Depuis le début d’année j’en ai fait deux celle de janvier m’a laissé beaucoup de séquelles sur mon œil gauche j’ai vu un spécialiste à la fondation rotchilde spécialiste dans les inflammation de l’œil et uvéite. Il m’a donné un bilan sanguins qu’il me paraît très intéressant. Je lui ai poser la question du pourquoi. Il m’a répondu qu’est 40% d’uveite à une cause et les 60% restant sont inexpliquée c’est comme ça donc je ferai bien si le bilan sanguin est plus parlant. Je vous souhaite un grand courage à tous et toutes car c’est vraiment pénible et angoissant comme maladie. passant08 on 13 septembre 2014 at 14 h 28 min Répondre. bonjour quand on ne trouve pas la cause, il faut se pencher sur la piste de la nutrition voir sur google. poser la question: omégas et inflammations. je connais assez bien l’uvéite,mon fils a été concerné par ce problème et c’est un généraliste qui l’ a guéri. rififi on 2 mars 2015 at 15 h 11 min Répondre. NABIL on 14 mars 2015 at 15 h 21 min Répondre. mon fils a 9 ans et vient de faire sa premiere uveite. Ils n’ont pas trouve encore de cause. Peux tu me dire plus sur le traitement que t.’a donne ce generaliste. fil on 21 septembre 2017 at 15 h 46 min Répondre. je souhaiterais savoir vous demeurez ou est quel est le medecin généraliste a réussit a guérir votre fils, ma fille a une uveite et là on est saturé c est vraiment très pesant a la longue car a l hôpital y a que des internes. Merci cdlt. kris on 7 décembre 2017 at 10 h 36 min. nous sommes dans le même cas que vous. notre plus jeune fils (16 ans) est depuis la rentrée suivi pour une uvéite. c’est l’ophtalmo (après 6 mois d’attente pour un rv) qui a décelé qu’il était aveugle d’un œil. il est suivi à la pitié, la toubib est investi enfin une qui le suit correctement, il a un traitement lourd. actuellement ils ont sauvé son œil et là ils essaient de lui restauré un peu de vue. Il a eu des injections dans l’œil ainsi que des lasers, son traitement est devenu plus lourd car malgré les lasers et les injections dans l’œil. il faut savoir que dans la majorité des cas on ne connait pas les causes du pourquoi et comment. si tu vis en ile de France demande un rv à la pitié avec le dr lam bon courage car c’est un long combat. nanou on 29 juin 2015 at 14 h 00 min Répondre. Je me doute que c’est très pénible, mais essayez en premier de savoir en faisant une analyse de sang si vous êtes un HLA- B27, déjà savoir cela. Ensuite l’endroit où vous pourrez je pense être le mieux soigné, c’est à la Fondation Rotchild en face du Parc Monsouris il me semble, c’est dans le 19 è, je sais y aller mais ne me souviens plus du nom du Boulevard. Peu importe allez consulter là haut ils ne vous lâcheront pas tant qu’ils n’auront pas trouvé un traitement efficace. Bon courage. Babin on 18 octobre 2014 at 2 h 07 min Répondre. Je viens de lire ton message. Un peu tard mais ça peu peut-être aider d,autre personnes. J,ai fait une névrite optique en 1998 traitée par perf de cortisone. En 99 première uveite postérieure œil super douloureuse,troisième en 2000 avec diagnostique enfin posé, sclérose en plaques. Effectivement pour la sep on ne vous annonce le diagnostique seulement au bous de la troisième poussée, puis plus rien pendant 5 ans et je me suis réveillée je ne marchais plus donc fauteuil roulant pendant trois ans car j’ai accepté tous les protocole proposé et pour moi ça valait le coup, j’ai pu conduire ma voiture mais plus ma moto, je marche un peu comme si j’avais un peu trop bu, mais c’est pas grave lol j’ai un bar tabac pmu et les clients sont au courant donc on en rigole. Depuis deux jours uveite posterieur aiguë, j’ai obtenu le droit de faire les perds d’1’5 gr de corticoïdes 4 heures par jours pendant 5 jours sous surveillances d’amis ou famille et ils donnent de la morphine car la douleur est difficilement supportable. Voilà, je suis Vero une femme de 48 ans, je suis une battant devenue un peu jean foutiste au dire de mon mari qui est formidable et mon mon petit Lou fait tout ce qu’il peut pour améliorer mon quotidien. J’ai deux enfants indépendant avec un petit fils de deux ans. Maintenant, j’ai pris la décision de mordre la vie par tous les bouts, cela peut faire peur, mais une fois que vous avez accepter, et surtout comprise, et bien entourée on arrive à gérer. Voilà, bonne nuit a tout le monde et si vous avez des questions n’hésitez pas, dans la mesure de mes connaissance. Amicalement, Vero. Kevin on 24 mars 2015 at 16 h 27 min Répondre. MA première uvéite s’est déclenché à 21 ans. Donc, j’ai été traité sur 2-3 mois. Par la suite, ils ont découvert à l’aide de prises de sang que j’avais l’antigène HLA-B27. En bref, ce gêne augmente les risques d’attraper des maladies inflammatoire. Donc, mon uvéite revient à peu près à chaque année. Cependant, je sais reconnaître une uvéite quand j’en vois une, donc je commence mon traitement 1-2 jours après l’apparition des rougeurs. J’évite même le symptôme de la photosensibilité. Dans mon cas, c’est préventif. Bon courage. Sharon on 5 avril 2016 at 10 h 09 min Répondre. Je n’avais que 15 ans mars 2015 j’ai Comenser A avoire un oeil rouge Et dès douleur surtout le nuit ensuite mon desieme oeil est devenue rouge Vife avec des douleur atrose A ne plus pouvoir garder les yeux ouvert J’ai donc etais dans un Ophetalmo en ville il m’a dit que javais une convonctivite J’ai donc laissé passer une semaine de plus ou jamais mall atrosement et mais yeux Devenais de plus en plus rouge j’ai donc etais A l’hôpital de Villeneuve st George Au urgence il mon dit que javais une il et cornéen pui qu’elle que jour apre un Odem papilair A la prochaine visite il mon garder près de 15 jour et en sais 15 la il mon trouve un uveit bilatéral intérieur,oui je suis sortie avec des goûte Pas tres eficase pui le 14 mai 2015 un coup de telephone du Kremlin Bicetre pour me dire que c’était euh qui reprener mon dossier et qu’il dévais m’hospitaliser A fin de trouver Pourquoi tout se la mariver je comenser à avoir mall à chaque articulation De mon corp il mon donc mie sou Cortison A 60 miligrame pour une jeune fille de 15 ans c’était Assais dure A suporte pui le 18 mai il mon fait une ponction lombaire qui A etais atrose pour moi.. Je suis sortie de l’hôpital avec mais corticoïdes pui mais goûte se qui etais tres eficase mais la cortison etais un gros poids pour moi régime et tout sa et la cortison fait un peux dépretioner ont ne dort plus le nuit.. Donc en septembre assais de la cortison mais yeux alais tres bien mon arthrite aussi donc arrêt de la cortison 15 jours apre rechute total résidive de l’uveit enccord hospitalier enccord 60 miligrame de cortison Breff je vous passe sais 6 mois la en mars 2016 arrêt de la cortison et la depui 3,4 jour je recomense à ravoir des douleurs je vais donc allais consulter un Hophetalmologue du Kremlin bicetre..je pence donc que Les uveit ne part jamais et résidive tout Les 6 mois …voila préseque un ans et demi que sa dures. TERSEUL on 14 novembre 2013 at 16 h 08 min Répondre. Bonjour, je souffre d’une uvéite avec tous les symptômes que vous décrivez. On a pu enfin trouver la cause! elle est provoquée par la maladie de lyme (piqûre de tique qu’on peut ne jamais avoir remarquée). Je vous conseille vivement de faire procéder à un test pour la détecter en demandant bien le test western blot. car si vous avez été piqué il y a longtemps le simple test Elisa sera négatif, la bactérie étant un véritable caméléon qui a pris le temps de « se cacher » si elle n’a pas été détectée dans l’année. Si le test est positif vous pouvez vous rapprocher de l’association « lyme sans frontières ». Ne perdez pas courage. Clementine on 17 novembre 2013 at 16 h 56 min Répondre. Une piqûre de tique près du nez non détectée et soignée a déclenché chez moi une uvéite sévère. Trimbalée entre des ophtalmos Cannois lamentables et d’autres encore pires à Nice, j’ai fini par aller consulter aux 15/20 à Paris ou enfin j’ai été informée et soignée.. Un très radiologue à Paris également dans les Halles à Paris a confirmé le diagnostic. Des gouttes tous les jours, pas de douleur, une énorme gêne dans l’oeil droit, et pas de solutions pour l’instant, je vais me repprocher de l’association Lyme sans Frontières merci à « Terseul » pour cette adresse et bon courage à ceux qui vivent le même cauchemar.. LE BEL on 10 décembre 2013 at 0 h 54 min Répondre. j’ai une uvéite qui a commencé en 1993 devenue cortico-dépendante ayant entraîné la perte de l’œil droit et me laissant 3/10 corrigé sur l’œil gauche avec un champ visuel rétréci Aucune cause n’a pu être définie et je suis aujourd’hui dans les mains du sce ophtalmologie à la PITIE SALPETRIERE. Malgré tous les examens prescrits aucune cause n’a été décelée. Je ne sais plus que faire. Sha on 11 décembre 2013 at 2 h 45 min Répondre. Première uveite il y a 4 ans avec recidives tous les 6 mois environ. Après analyses par mon médecin traitant, c’est une sarcoïdose qui en serait la cause… Donc aucun traitement pour le moment. Il y a juste à prendre son mal en patience. Pour répondre à Lilou j’ai fait ma première uveite à 20ans. Donc je ne pense pas que l’âge rentre en compte. BURG on 30 décembre 2013 at 1 h 48 min Répondre. Bonjour à tous, j’ai été victime d’une uvéite pendant presque 2 ans juste à 14 ans. J’ai commencé à ressentir des douleurs au niveau des yeux et des troubles du sommeil bien prononcés, des insomnies la nuit et la journée un profond besoin de sommeil. Je suis alors allée voir mon ophtalmo avec ma mère et elle m’a dit que j’avais une inflammation de l’œil et que je devais faire des examens suite à mes symptômes. On m’a donc détecté une uvéite antérieure (ce qui n’était pas anodin étant donné mon jeune âge à l’époque: 14 ans) et j’ai suivi un traitement local (collyres). Les médecins ne connaissait pas la cause, il y a plein de possibilités (griffure par un chat, maladie héréditaire…). Dans mon cas, les symptômes se sont manifestés 2-3 semaines après ma première injection du vaccin GARDASIL. Ma mère était sûre que ce vaccin avait mal réagi sur mon corps et qu’il était la cause de mon uvéite. Les nombreux médecins que j’ai vu ont rarement cru à cette cause (sauf mon ophtalmo qui m’a soutenue!). Dernièrement, une jeune fille est passée aux informations et a montré que le vaccin GARDASIL avait des effets secondaires conséquents: http://www.lepoint.fr/societe/exclusif-gardasil-marie-oceane-je-ne-pouvais-plus-marcher-25-11-2013-1761448_23.php Prompt rétablissement à vous et courage! B.Reda on 17 janvier 2014 at 17 h 09 min Répondre. Bonjour à tous, Première uveite il y a juste 2 ans c’était par moment, maintenant c’est tout le temps, dès que j’arrête le corticoïde mon oeil gauche se met dans l’ambiance 🙁, je suis entré dans un tourment des bilans toujours sans résultat, entre temps je crains les effets secondaire du corticoïde dont je ne peux malheureusement pas m’en dépasser,, pour les anciens dans le domaine avait vous vous déjà eu des effets à cause de ça?? Quant à l’age j’ai 30 ans pour répondre à Lilou. Inflam'oeil on 2 février 2014 at 0 h 16 min Répondre. Pour information, Inflam’œil est une association de patients souffrant d’uvéite et d’inflammation oculaire récidivante. Vous trouverez sur le site de nombreuses informations sur les différentes maladies, ainsi qu’un forum et un lien vers sa page Facebook. C’est une maladie effectivement assez difficile à appréhender, de par la multiplicité des causes possibles mais aussi paradoxalement par le manque de cause avérée dans de nombreux cas. L’errance thérapeutique est également un des axes de travail de l’association afin de sensibiliser le corps médical. Bon courage à tous! Géo on 20 février 2014 at 12 h 17 min Répondre. Moi j’ai fait ma première crise d’uvéite en 2012. J’ai été traité par une ophtamologue. Je viens de faire une rechute après un accouchement. Le praticien me demande de reprendre les mêmes analyses qu’avant alors que les résultats avaient été négatifs et n’étaient pas alors la cause de la maladie. Je suis en colère car je sais qu’elle devrait chercher d’autres causes. Je pense changer d’ophtalmo. Que me conseillez-vous? Je souhaite bon courage à chacun d’entre nous car cette maladie est très affligeant. Tournesol66 on 4 décembre 2014 at 18 h 34 min Répondre. Dernièrement, j’ai entendu en conférence le prof. cancerologue Henri JOYEUX et il dit que certaines uvéites auraient rapport avec le côlon. Tu peux aller sur son site. bon courage; bedez on 8 mars 2014 at 23 h 01 min Répondre. Paratuberculose du a une mycobactérie MAP mycobactérium avium paratuberculosis voisin de la tuberculose présent dans le lait cru voir pasteurisé et surtout la viande d animaux atteints de cette maladie mortelle, souvent présente chez les personnes atteintes de la maladie de crohn de colite uvéite voir? cancer du colon, maladie sournoise mais très présente, les animaux maigres sont souvent vos steaks hachées,imaginez le nbres de steaks mangés.no comment. souvent les analyses sont négatives cette mycobactérie est difficile a trouvé les analyses sont très longues ( culture d échantillons en laboratoire ).le canada les usa sont bien en avance sur le sujet. courage a tous. iole on 18 mars 2014 at 10 h 24 min Répondre. bonjour a tous, c’est avec grande satisfation que j’ai lu vos temoignages; ma fille de 12ans souffre d’une Uveite idiopatique be-lateral qui a ete diagnostiqué en 2008, nous avons subit en consequence d’allors à 2010 trois(3) intervensions churigical pour catarate, ce qui a porté à esportation des cristallin……………en bref, en 2010 nous avons debuté un traitement dans un hopital de notre region ( nous vivons au centre de l’Italie), vue que ici aussi cette patologie est une casse tete pour le medecin, puis peu sont ceux qui s’en occupe; à part le cocktel de pastiques: Deltacortene(cortison), Methrotrexate, Lederfonine: nous devont chaque deux semaines faire des injestion un d’un « imunosopressore » du nom HUMIRA. C’EST UN CALVAIRE…..tous celà depuis 6ans! pour ma fille- pour tout ceux qui ont l’Uveite- et aussi pour ceux qui les assiste. Je suis actuellement à la recherche d’un centre specialisé en france pour d’autre analyses du cas de ma fille. du courage à vous tous qui convivez avec cette flagelation. Sac épée on 25 mars 2014 at 20 h 21 min Répondre. Bonjour à tous,je viens fêter mes 35 ans,et je suis atteint d’uveite reguliaire depuis que j’ai 14 ans,et j’en peut plus je suis au bout,et d’autre symtomes viennes ce rajouter aux files des années fatiguer. camille on 13 juillet 2014 at 14 h 15 min Répondre. bonjour je m’intéresse à l’uvéite depuis de nombreuses années car un membre de ma famille a été concernée par ce problème. Un généraliste à pu mettre fin à ses inflammations répétitives si cela vous intéresse, je suis prêt à vous répondre. lydia on 18 juillet 2014 at 16 h 02 min Répondre. Bonjour Camille, je reviens de consultation chez l°ophtalmo qui vient de faire le diagnotic de Uveite, il y a lonqtemps que G des syptomes de toute sortes, si vous pouvez me renseigner cela me serait d un grand secours, d avance je vous remercie et serais heureuse de votre reponse, Lydia. danielle on 19 juillet 2014 at 0 h 59 min Répondre. Bonsoir, si vous pouvez me donner des info.cela me permettrait de venir en aide a une personne qui m’ est proche, d’avance merci, Danielle. sangamy on 11 août 2014 at 1 h 43 min Répondre. bonjour! j’ai souffert de l’uveite en 2013 pendant un mois.J’ai fait une rechute il y a une dizaine de jours.Que pouvez me dire sur cette maladie? malroux on 2 octobre 2014 at 9 h 34 min Répondre. bonjour ma fille a 40 ans et elle est atteinte de l’uvéite sur les deux yeux. elle voit a peu prés de loin mais de prés c’est très limité, impossible de lire par exemple sa vue est très flou et elle n’a pas de douleur. je suis a me demander si prendre un rendez vous au 15/20 ne serai pas plus efficace qu’un simple ophtalmo. elle a eu pas mal de piqure de tiques mais les tests sont négatif, je ne sait pas le type de test quelle a eu. si quelqu’un connait un cas semblable merci de nous donner conseil. sahar on 3 octobre 2014 at 18 h 42 min Répondre. svp camille je veut savoir comment on peut mettre fin a cette uvéite. Dominique on 14 octobre 2014 at 6 h 03 min Répondre. Camille, Pourriez vous m’indiquer le nom de de ce médecin généraliste? J’aimerais aller le voir car j’ai également une uvéite antérieure récidivante des que j’arrête la cortisone, ce qui est très handicapant. Merci par avance Dominique. corre on 15 octobre 2014 at 15 h 56 min Répondre. J’aimerai en savoir plus sur votre msg merci beaucoup. Bénichou Christiane on 7 novembre 2014 at 9 h 37 min Répondre. Bonjour, je viens de lire votre message de juillet 2014, j’aimerais beaucoup savoir comment le généraliste vous a soignée car visiblement les ophtalmos consultés ne peuvent rien pour moi. Merci d’avance. lagrange on 25 novembre 2014 at 9 h 57 min Répondre. Je viens de contracter une deuxième fois une uveite maintenant à l’oeil gauche. La première ayant eu lieu en mai de cette année sur l’oeil droit, soit 6 mois après. A lire les très nombreux témoignages sur ce sujet je commence a vraiment être très inquiète et me demande comment me débarasser ce ce problème. Je vais voir mon généraliste pour un bilan sanguin mais que me conseillez-vous car je ne voudrais pas avoir des séquelles avec mes yeux. Merci beaucoup de votre aide. Bien cordialement, Mme R. Lagrange. NABIL on 14 mars 2015 at 15 h 27 min Répondre. Peux tu nous en dire plus. bastide caroline on 16 septembre 2015 at 9 h 49 min Répondre. Bonjour Camille, ma fille 27 ans a une uvéite idiopathique bilatérale postérieure, et a commencé depuis oct 2014 les traitements corticoïde + methroject injections toutes les semaines + antidote dont je n’ai pas retenu le nom, à 16 ou 18 ans elle a été vaccinée avec le gardasil….. Bref elle est devenue cortico dépendante et commence à perdre ses cheveux de manière inquiétante cad des plaques sans cheveux apparaissent sur ses tempes. Elle est courageuse mais vient d’avoir un sacré coup au moral. Alors votre témoignage me parle vraiment car je crois beaucoup à l’influence de l’alimentation, Merci de m’en dire plus! amani on 8 juin 2016 at 16 h 22 min Répondre. Bonjour oui ça m’intéresse trop pour mon fils de 7 ans merci de me contacter sur mon mail amani_toto2007@yah oo.fr. Cocher Mireille on 30 juin 2016 at 12 h 08 min Répondre. Bonjour, J’ai aussi une uvéite, pouvez vous m’en dire plus sur la manières de se soigner. merci. vallet on 27 septembre 2016 at 17 h 21 min Répondre. bonjour j ai eu 2 uveites recidiventes le meilleur specialiste est a hopital cochin professeur antoine brezin il m a sauve mon oeil. Nanoubird on 2 octobre 2017 at 7 h 00 min Répondre. Bonjour, Je souffre d’uvéite depuis 15 ans. Je ne compte plus le nombre de médecins, d’ophtalmos et même d’hôpitaux où je suis allée. Je serais très intéressée par votre médecin.Pouvez-vous me donner ses coordonnées svp? Merci d’avance! mamick on 30 novembre 2017 at 8 h 33 min Répondre. Suite à des diverticules du colon et à une tendinite du poigné,il y a 2 mois, pour la premiére fois je fais une uvéite de l’oeil droit, j’ai 65 ans. Je suis actuellement depuis 1 mois soignée d’abord par piqures, gouttes, atropine, chibo cadron,corticoide. Tout s’améliore mais dés que je diminue le traitement mon oeil est à nouveau rouge et me fait mal, donc je recommence le traitement à zéro. Tous mes examens se sont révélés négatif. J’espére que la prochaine étape sera la guérison et que mes maux de tête vont cessés. fil on 3 janvier 2018 at 20 h 52 min Répondre. pouvez vous minformez s.v.p. ma fille de 15ans et demi a une uveite depuis 1ans et demi, au debut la pediatre lui a prescrite 25mg de cortocoide au bout de 3 mois de traitement ma fille a eux des vergetures au cuisse, au niveaux du bas du dos, a perdue ses cheuveux en grande quantité j été choqué, aujourd hui elle et a 5mg mais d autres problèmes ont surgient elle vas au lycée a les veines des yeux rouges, mal a la tête, recoit des coups côté coeur, des ptits coups électrique aux orteilles, ou au doigts, pleins de symptômes, et quand elle fréquente les grandes surface a cause de la climatisation ses yeux rougisse tres inquiète j ai posé la questions a la pédiatre ci cela n etais pas la cause du traitement qui dure depuis plus d un ans,, elle nous a repondue que ma fille se rendais certainement malade interieurement coup de stresse ou je ne sais quoi quand elle se rend au lycée, m as bien dis que ci je luis fesais pas confiance, je devrais changer de pediatre et faire une procedure, je lui est repondue maintenant vous vous lavez les mains car cela vous fais peur car elle si attendait pas a ces problèmes aidez moi s il vous plaît pour ma part je sais au fond de moi que se sont les corticoides personne nous écoutes j en ai ras le bol de voir ma fille souffrir, lundi va se rendre au lycée j ai déjà peur!! J angoisse!! Merci beaucoup. Cordialement. Véronique on 22 novembre 2016 at 7 h 38 min Répondre. Bonjour, Mon fils étant atteint d’une uvéite et sous traitement depuis 1 an, il y a peu d’amélioration. Pouvez vous me donner les coordonnées de votre médecin SVP. Avec mes remerciements. BONNET on 1 février 2017 at 7 h 26 min Répondre. Si je puis me permettre il faut aller aux urgences de l’hopital de la pitié Salpetriere c’est un service spécialisé uvéites. l’ouverture est à 8h le matin il faut arriver plus tot car ils prennent par ordre d’arrivée et des iternes font une prises en charges pr passer une batterie d’examens. tous les examens seront effectués ensuite ils vont voir le professeur de renommée mondiale, BODAGUI (moi j’ai eu 2 RV avec lui) qui a sauvé mon oeil. j’ai eu pas mal de traitement à base de cortisone, des piqures sous conjonctivales. il faut etre patient je sais facile à dire quand on souffre ou voit souffrir mais il n’y a rien d’autre à faire. Honnetement, ils savent rassurer dans ce service et j’ai eu entiere confiance. début 2012: premiere crise. Rechute à chaque fin de traitement jusqu’à fin 2015. 2017, cela fait un an que j’en ai parfois des lancinantes, mais pas vraiment déclarées. Maisonneuve on 26 mars 2014 at 10 h 20 min Répondre. J’ai reçu fin février 2014 une perfusion d’ACLASTA, et 48h apres les symptômes des effets secondaires sont apparus.Diagnostique de l’Ophtalmo= UVEITE. Maintenant peut on incriminer le produit. J’ai 65 ans et suivie pour ostéoporose, j’ai été traitée par Forsteo pendant 18 mois. A ce jour je suis toujours sous surveillance Ophtalmo, car persistance d’adhérences. La douleur est toujours présente ….. que sais t’on de la guérison; si guérison il y a. MERCIER Lysiane on 5 août 2014 at 13 h 10 min Répondre. bonjour Maisonneuve, Je me retrouve dans ton parcours. Ostéoporose sévère (8 fractures vertébrales) donc traitée par des injections de Forstéo ( 2 fois 6 mois) mais qu’on a arrêté parce que j’avais fait une crise de coliques néphrétiques et que cela risquait de se reproduire. Donc la rhumato a décidé de remplacer par une perfusion d’Aclasta, que j’ai eue ce 31 juillet. J’ai eu un peu de fièvre mais j’ai plutôt bien réagi et voici que depuis 2 jours j’ai mal à l’oeil gauche. l’oeil est rouge, ma vision est terne, et dehors la lumière me gêne. Est-ce de l’uvéite? J’aimerais savoir si vous vous sentez mieux depuis que vous avez posté votre commentaire et si vous avez eu un traitement particulier. Cordialement tata bouyou. Lysiane Mercier on 7 août 2014 at 8 h 21 min Répondre. diagnostic confirmé hier à l’hôpital de Bobigny: uvéite antérieure, iris et cristallin collés et synéchies. des gouttes toutes les 5 minutes pendant une heure 3 fois par jour, c’est très contraignant. Quant au traitement aux corticoïdes c’est des gouttes toutes les heures pendant 48h et on réduira tres progressivement. Je pense qu’il faut suivre sérieusement le protocole si on ne veut pas avoir de sequelles. Courage! Tata Bouyou. LAFEEVIVIANE on 30 mars 2014 at 9 h 54 min Répondre. Bonjour à tous, Ma première uveite date de 2004 et a permis à mon ophtalmo de diagnostiquer une spondylarthrite (rhumatisme inflammatoire chronique) c’est une maladie des articulations sur tout le corps (j’avais à l’époque d’enormes douleurs dorsales qui me réveillaient la nuit à hurler de douleur, avec des sciatiques des deux cotés. Le tout accompagnée d’une maladie de crohn; Jusqu’à ce moment là on pensait que c’était dans ma tête alors que je souffre depuis mon adolescence. je suis sous biothérapie (rémicade) c’est le même genre de traitement que Humira (voir IOLE) mais par perfusion tous les mois et methotrexate. Je suis soignée à Ambroise Paré à Boulogne Billancourt. Avec Cochin à Paris, c’est le meilleur hopital de France pour ce genre de maladie. Je vous dis tout çà pour que vous puissiez y réfléchir. Les uvéites s’accompagnent parfois de psoriasis aussi toujours dans le cas des rhumatismes inflammatoires. Le mieux est quand même, comme le dit PADBOL, d’aller voir in spécialiste dans un hopital de renom. Les spécialistes en ville ne connaissent pas toutes les dernières avancées médicales, quelle que soit la pathologie et non pas accès à certains traitements de dernière génération. Bon courage à tous. lecoq on 16 mai 2016 at 12 h 02 min Répondre. mon fils est suivi depuis 2008 pour une panuvéite bilaterales des deux yeux sans connaitre la cause il fait une cure de rémicade tout les deux mois on a du l’opéré il y a un an et demi de l’oeilgauche car il a fait un glaucome c’est revenu on ne c’est plus quoi faire. marie france on 25 avril 2014 at 18 h 41 min Répondre. mon frère une polychondrite et une uvéite qui en découle…..actuellement, c’est l’horreur, il ne distingue plus rien, alors que son ophtalmo dit que sa vision est bonne (7/10e). nous sommes en Corse, merci de m’indiquer un spécialiste. (ophtalmo) Raymond on 8 mai 2014 at 20 h 45 min Répondre. Slt a tous Aujourd hui 7 mai 2014 je viens de chez un ophtamologue qui a decouvert que je souffrais d uveïte.jai ete soulagé parceque apres plusieurs examens on ne retrouvait pas la cause de ma maladiie.maintenant que je sais je je voudrais demander a toute personne guerrie de ce mal de bien vouloir nous prodiguer des conseils a suivre. Courage a tous ceux qui souffre il ya toujours espoir. camille on 27 juin 2014 at 13 h 31 min Répondre. bonjour je connais un peu l’uvéite, dans toute inflammation il faut s’intéresser à la nutrition; on peut en discuter cordialement. lagrange on 25 novembre 2014 at 10 h 01 min Répondre. Pouvez-vous m’en dire un peu plus sur la nutrition et ce qu’il faut éviter dans le cas d’une uveite. 2 en 6 mois d’intervalle c’est beaucoup. Bien cordialement Mme R. Lagrange. adeline on 25 janvier 2015 at 14 h 34 min Répondre. Pourriez-vous m’en dire plus sur la nutrition?? Merci. hadjb on 12 octobre 2015 at 22 h 11 min Répondre. Bonjour Camille peux tu m’aidé et me donné des conseils sur la nutrition pour soigner l’uveite de ma fille de 16 ans elle a 5/10 à l’ oeil gauche.maman en détresse. Orgazduval on 14 mai 2014 at 18 h 01 min Répondre. Bon, et bien pour moi, cela commence à peine, l’uvéite, R.V. encore en consultation à l’hôpital, la suite au prochain n°. Alors bon courage pour vous tous et aussi pour moi, on va voir, je ne pensais pas que ce soit si long à soigner et qu’il y ait beaucoup de différentes causes à cette maladie. Salutations. gerard on 16 mai 2014 at 9 h 00 min Répondre. bonjour, ma fille souffre d,uveite depuis 1 mois, soigne par cortisone, est ce que les parents peuvent transmettre ce gene,,merçi. BONNET on 24 mai 2014 at 22 h 07 min Répondre. Bonjour, j’ai etaite confronte a cette maladie d’ uvéite de 1998, j’ai passe tout sort des analyse et tout sorte, d’examens et j’ai prie de la cortisone jusque, je ne supporte plus cette médicament ça dure des année,ophtalmologue je il n’e me donne pas trop de informations et puis je regarde dans un dictioner pour savoir qu’est que ça veut dire cette maladie et avec quelle médicament on peut le traite et comment elle provient. et dans cette période jave problème avec le dent canin été infectante et je sante que le sinus bas du l’œil gauche il me feus mal et je demande a mon dentiste de mil arrache et puis comme je suis trais têtu je prie par ma responsabilité de la pénicilline que je le procure par mon docteur,comme je suis de origine Roumaine je prie par de période de 7 jours a forte dose a sert en intervalle, me dans ce temps mon ophtalmologue elle me surveille et après un temps elle a commences me dire que mon inflammations d’œil a commence diminue et après je explique qu’est que j’ai faite depuis ce période mon l’œil il a reste sensible au produit chimique du quotidien me je fais avec me par contre je ne support aucune maquillage et tout produit et depuis passe tout les 2 année d’examen chez l’ophtalmologue par fois il fous être courageuse pas trot écoute le docteur. bon courage a tous. Jilou on 30 mai 2014 at 9 h 52 min Répondre. J’ai pas gagné au loto mais j’ai tiré le mauvais numéro, puisque depuis hier, les urgences du 15/20 m’ont diagnostiqué une uvéite antérieur de l’oeil gauche. Je découvre qu’à 55 ans j’ai un machin qui ne ne soigne pas totalement! Comme vous tous, les soins c’est corticoïdes et deux collyres spécifiques. La lecture des posts me rassurent un peu: je ne suis pas seul! Bon courage à tous, jilou. Claire on 9 juin 2014 at 17 h 21 min Répondre. Premier diagnostique d’uvéite aujourd’hui à 26 ans. J’écris car je retrouve de nombreux symptômes de LAFEEVIVIANE chez moi. Ma sœur et mon père sont tous deux atteint de spondylarthrite ankylosante. Depuis maintenant 6 ans je souffre de psoriasis et de douleurs dorsales terribles la nuit depuis deux ans. Je fais désormais le lien. Cependant, l’ophtalmologiste que j’ai consulté en urgence ne m’a pas questionnée plus que cela sur les différentes causes, il m’a simplement expliqué que l’uvéite n’était qu’une manifestation. C’est en consultant vos témoignages que je comprends ce que cela implique. Pensez vous que mon médecin traitant pourra m’orienter? Merci d’avance. camille on 13 juillet 2014 at 14 h 27 min Répondre. la spondylarthrite est une des causes de l’uvéite et la spondylarthrite a un lien avec la nutrition à vous lire pour quelques conseils. danielle on 19 juillet 2014 at 0 h 48 min Répondre. bonsoir Camille, si vous voulez bien, parlons de nutrition, que pouvez-vous me dire à ce sujet? si vous étes la mème personne qui a des solutions à proposer en ce qui concerne l’Uveite, je prends aussi car une amie est atteinte de cette affection, alors merci de vouloir bien me repondre. Danielle. mim on 15 juin 2014 at 10 h 51 min Répondre. bonjour, agé de 27 ans je souffre d’une uvéite à bascule depuis 2007 ou j’ai été hospitalisé pour une complication (infection oculaire), depuis je refais des poussées de deux à trois fois par an, c’est très génant et angoissant surtout que tous les ophtalmogistes que g consulté n’ont pas pu diagnostiqué les causes. maintenant le problème c’est qu’à chaque poussé y’a le risque de baisse de la vision en séquelle. le plus décourageant c’est que je rechute en plein traitement. bon courage à tous. mim on 15 juin 2014 at 10 h 51 min Répondre. bonjour, agée de 27 ans je souffre d’une uvéite à bascule depuis 2007 ou j’ai été hospitalisé pour une complication (infection oculaire), depuis je refais des poussées de deux à trois fois par an, c’est très génant et angoissant surtout que tous les ophtalmogistes que g consulté n’ont pas pu diagnostiqué les causes. maintenant le problème c’est qu’à chaque poussé y’a le risque de baisse de la vision en séquelle. le plus décourageant c’est que je rechute en plein traitement. bon courage à tous. camille on 28 juin 2014 at 16 h 07 min Répondre. notre alimentation peut être une cause de l’uvéite, on peut en discuter cordialement. hadjb on 13 octobre 2015 at 17 h 01 min Répondre. bonjour Camille peux tu m en dire plus sur la nutrition pour soigner l’uveite de ma fille.urgent merci. Nappez on 21 novembre 2016 at 13 h 08 min Répondre. Bonjour, je suis intéressée par votre conseil sur la nutrition concernant l’uveite. mamick on 30 novembre 2017 at 8 h 47 min Répondre. je suppose que mon uvéite peut-être liée à ma nutrition car suite à une crise de diverticules soignés par antibiotique, j’ai du suivre un régime à base de pates tout particuliérement, 1 mois aprés voilà que mon oeil est tout rouge avec d’atroces douleurs ce qui me conduit aux urgences et là on me décéle une uvéite. Cela fait maintenant 1 mois que je suis sous traitement et des que je diminue mes gouttes de chibro cadron, mon oeil recommence à me faire mal donc l’ophtalmo me fait rêprendre le traitement à zéro. Tous les examens, prises de sang, radio,scanner tous les résultats sont négatifs. Donc si vous pouviez m’aider pour la nutrition, je vous en remercie d’avance. J’ai 65 ans. Lili 16 juin 2014 on 17 juin 2014 at 4 h 26 min Répondre. bonjour a tous J’ai 49 ans et j’ai eu ma première uvéite aux deux yeux,j’ai beaucoup de douleurs articulaire et je fais aussi du psoriasis je crois qu’il y a un lien avec le système hémunitaire mon ophtalmo ne ma pas dit grand chose. bon courage a vous tous. Assia on 30 juin 2014 at 22 h 06 min Répondre. Bonjour a tous,j »ai uvéite antérieure depuis 16/06/14, j’ai passer a l’urgence et après un ophtalmo qui m »a donner des teste du sang a faire ainsi que le teste de tuberculose pour savoir l’origine de cette infection d’après lui l’inflammation de l’œil ce n’est qu’un symbole de quelque chose qui se passe a l’intérieure de mon corps (système immunitaire) ainsi j’ai pris RDV avec la médecine interne pour voir la source de cette inflammation, mon œil n’est plus rouge non plus me fais mal mais la vision est faible est-ce a couse des goutte que je fais maintenant (3 sortes de goutte une toute les heur l’autre 4 fois par jour et la dernière au couche) demain je vais revoir l’ophtalmo ainsi je passerais le test de la tuberculose. j’ai eu le même problème a la même œil en décembre 2012, mais un autre ophtalmo m’a parler du glaucome mais c’était mal diagnostiqué je pense que c’est bien uvéite, et c’est ça qui inquiet l’ophtalmo (dit: on doit chercher l’origine…) je souhaite rien de grave, bonne chance a tous on croise les mains. Lili on 14 juillet 2014 at 1 h 48 min Répondre. Mon garçon de 4 ans a reçu un diagnostique de Uvéite à un oeil, la semaine passée. La cause est encore indéterminée, mais le traitement est le même que pour vous Assia, 3 sortes de gouttes, dont une à toutes les heures. Sa vision est presque nulle de son oeil affecté, il ne perçoit que des ombrages, heureusement ça ne semble pas trop l’incommoder. Je suis morte d’inquiétude, il est si jeune…. benattar on 11 juillet 2014 at 23 h 55 min Répondre. quelqu’un aurait-il des infos sur un localisation occulaire du lymphome?j’ai été traitéé en chimio en 2010 pour un lymphome à grandes cellules B et j’ai très peur de l’uvéite diagnostiquée ces derniers mois …avec baisse de vision assez rapide entre les deux ponctions de chambre antérieure et augmentation des marqueurs IL10. Merci pour toute info. prone on 2 août 2014 at 10 h 27 min Répondre. Bonjour, la ponction de la chambre, avec marqueur IL10 c’est la recherche du lymphome! Ils doivent faire un OCT (scanner des yeux). Bon courage. prone on 2 août 2014 at 9 h 33 min Répondre. Bonjour, Je viens de découvrir tous ces message, on m’ a découvert une uvéite en juin 2013, a bordeaux depuis toutes les recherches sont revenu négatives, 7 ponctions de chambre, une biopsie de la lésion, 2 biopsies de la rétine, 2 vitrectomies etc … 2 décollements de rétine J’ai une panuvéite (antérieure, postérieure), c’est greffé un œdème et glaucome en plus. 14 mois après j’ai perdu totalement la vue de mon oeil gauche, faudra peut être enlever l’oeil, et pas certain que ça ne vienne pas sur l’autre oeil, depuis est apparu un kyste au cerveau, ganglion au poumon gauche. pour l’ instant ils stoppent toute recherches, ils disent qu’ils sont au bout du bout. suis dégouté et désemparé! merci si plus amples renseignements David. Erwan on 16 août 2014 at 17 h 15 min Répondre. Je vous rejoint dans votre souffrance. Après avoir passer 2 jours avec des douleurs et œil complètement rouge je suis allé au urgence du 15/20 reçu par une interne incompétente ou du moins qui n’a pas voulu approfondir l’examen, elle a diagnostiqué une infection de l’œil. Le lendemain je suis allé voir un ophtalmologue de ville qui a diagnostiqué le 28 juillet 2014 une uvéite antérieur. Traitement corticoïde a haute dose dexafree+ mydra… Plusieurs examens + radio poumon et os + hla b27: tous est négatif sauf un légers déséquilibre hépatique. Bilirubine totale a augmenté et gamma gt.J’ai pris RDV avec un gastroentérologue hépatologue pour exploration. Y a t-il quelqu’un qui a eu le même pb hdesequilibre foie? liotard on 19 août 2014 at 22 h 19 min Répondre. bonjour à tous j ai 30 ans et j ai eu ma premiere crise d uveite il y a 3 ans et demi puis plus rien pendant 2 ans et depuis bientot un an je fais des crises de plus en plus souvent, j ai egalement des problemes à la langue et des diarhees une ou deux fois par semaine rien d inquiétant. J ai été dans plusieurs hopitaux avec toujours la meme reponse une fois sur deux on trouve jamais la cause des uveites. Puis je suis allée à paris à l hopital cochin qui est specialisé dans les uveites. Ils m ont parlé d un traitement de fond si on ne trouvait pas la cause mais de quand meme faire un scanner des poumons et une fibroscopie et coloscopie (j avais deja passé beaucoup d examens avant). J ai fait la fibroscopie et la coloscopie aujourd hui et il s avere que j ai la maladie de crohn qui est une maladie digestive. Je retourne l hopital cochin cette semaine, je ne sais pas trop ce qu est cette maladie. camelin denise on 10 septembre 2014 at 0 h 07 min Répondre. Bonsoir à tous, Après avoir lu tous vos messages, je vais vous raconter mon parcours « uveite ». J’ai 67 ans, j’ai eu ma 1ère uvéite à 27 ans (uvéite hypertensive) grave car pas soignée de suite. J’avais eu une adénite tuberculeuse à 20 ans. J’ai eu en tout 18 uvéites, plus ou moins importantes, mais toujours soignées de la même manière, cortocoides en gouttes ou en injections dans l’oeil, gouttes pour dilater la pupille, et quelquefois des antibiotiques. En 96 et en 2003, j’ai fait des bilans très complets, mais sans trouver la cause. Depuis quelques années, j »ai beaucoup mois d’uvéites, les dernières datent de 2002 (2) et aussi 2 en 2008. Je n’ai pas de séquelles à part une très légère baisse de vue à l’oeil gauche. J’ai oublié de préciser que les uvéites ont toujours touché l’oeil gauche. En 1978, on m’a fait 16 BCG en 6 mois pour « renforcer l’immunité », et en 1980, on m’a fait une désensibilisation à la tuberculine. Tout ça n’a servi à rien. Je vous ai raconté mon histoire pour donner de l’espoir à tous les malades qui souffrent d’uvéite. Bon courage à tous. sou on 7 octobre 2014 at 5 h 24 min Répondre. mon enfant a 9 ans et on vient de decouvrir qu’il est atteint d’une uveite anterieure on lui a prescrit les gouttes 1 toute les heures et une deux fois par jour et meme des comprimes une pilule par jour et l’autre type a prendre separement 5 + 8+10 une fois par semaine et cela ca fait presque deux semaines de traitement maintenant il commence a ne pas voir clairement avec l’oeil gauche on lui a fait des radios des deux yeux et loeil gauche presente comme une bosse dans le tissu occulaire parapport a l’autre et cela me fait peur si je peux avoir une reponse ou quelqu’un a eu les memes symptomes et m’assurerai du suivi. je serai reconnaissante. merci etbon retablissement a toute personne qui souffre…. mami on 21 octobre 2014 at 19 h 23 min Répondre. Bonjour tout le monde.J’ai appris que j’avais une uveite en juillet 2013 j’ai des recdives tous les 2 oú 3 mois je me traite avec optidex pendant 15 j et j’arrête dites moi si vous aussi vous le faites répondez moi j’ai 61 ans …. Merci. estelle on 22 octobre 2014 at 17 h 12 min Répondre. bonjour, j’ai une uvéite depuis l’âge de14 ans, j’en ai 25 aujourd’hui. ils ont jamais su déceler d’où ca venait je fais des crises souvent sur l’œil gauche. pour me calmer ma tentions oculaire on m’injecte de la cortisone dans l’œil. cela faisaient 5 ans que je n’avaient pas eu de crise. Maintenant c’est devenue une uvéite bilatérale car mes deux yeux sont atteints. j’espère qu’il trouveront la solution aux problème. en tant que vendeuse travailler sous des néon tout la journée nais pas évident. bochat on 2 juin 2015 at 1 h 01 min Répondre. bonsoir souffrant des mêmes symptômes j’ai fait déjà 3 uvéites, 2 œil gauche, actuellement avez vous consulter un rhumatologue?peut être soufré vous de rhumatismes inflammatoire. Eye im Sick on 19 novembre 2014 at 0 h 05 min Répondre. J’ai ressenti une lourdeur dans le bras gauche depuis la mi-aout de cette année, parfois j’en ai même ressenti d’autres comme dans l’autre bras ou dans les jambes.Et un mois plus tard j’ai d’abord commencé à souffrir de corps flottants avant que la sensibilité à la lumière ne suive.Pour mon problème au bras j’ai consulté mon médecin généraliste qui m’a prescrit des anti-inflammatoires sans succès, ensuite il m’a fait passer un EMG (électromyogramme) mais là aussi sans résultats concluants.J’ai par la suite pris rendez vous chez l’ophtalmo le plus proche de chez moi qui m’a diagnostiqué une uvéite, je lui ai demandé si tous les symptomes pouvaient être liés mais elle est restée muette (??).Je prends actuellement du Vexol trois fois par jour et du Sterdex le soir.j’ai l’impression que mes corps flottants s’estompent (peut être trop tôt pour le dire).Sur ses conseils j’ai repris rendez vous deux semaines plus tard pour voir l’évolution du traitement.J’aimerai que la cause soit déterminée, mieux encore que tous mes symptomes soient liés. Si quelqu’un a les bras lourds, des corps flottants, une sensibilité à la lumière et des difficultés a voir dans l’obscurité tout comme moi je serais ravis d’en discuter avec lui particulièrement s’il est guérit. HELP. Eye im Sick on 19 novembre 2014 at 0 h 08 min Répondre. ps: J’ai 23 ans et ma vue reste très bonne malgré mes problèmes. djami on 10 janvier 2015 at 17 h 56 min Répondre. Bonjour ma fille de 7ans est atteinte d’une cataracte et herpes et la il me disent quel à une inflamation il vont lui faire des prelevement pour voir la cause svp la personne qui a parler d’un généraliste peut me donner l’adresse j’en serai très reconnaissante merci. oddon on 10 février 2015 at 13 h 19 min Répondre. bonjour, j ai des uvéite a répétition depuis l age de 21 ans j en ai aujourd’hui 40. au début les crises était espacées 1 an 2 ans et maintenant c est chaque année un coup l œil droit un coup le gauche c est donc traitement quasiment toute l année. aucune douleur mais trés gênant, fatigant et contraignante. la vue opaque et plein de papillon qui se balade dans mes yeux. j ai fait tous les bilans possible et rien n a jamais été détecté. de spécialiste en spécialiste rien rien rien….. si vous avez des solutions merci de m en faire part. Fouzia on 12 mars 2015 at 15 h 22 min Répondre. FouziaJe suis atteinte d’uvéite depuis plus de 2 ans (ou du moins depuis que je l’ai découverte).Cela a commecé par de grosses douleurs dans mes yeux qui sont devenus rouges et dans ma tete.Mon ophtalmo tout en me prescrivant un traitement qui a anéanti les douleurs,m’a dirigé vers des médecins spécialistes en:dermato,o.r.l.,médecine interne,cardio et chirurgie dentaire.Tous m’ont demandé des bilans trés exaustifs que j’ai confiés a mon frère medecin laborantin.Les maux ont certes disparu,mais je consulte régulièrement mon ophtalmo (une consultaton par mois).mais 10 a 12 jours aprés la fin du tratement,les rougeurs réapparaissent? Cela devient lourd et genant.Parallèlement,je suis fait opéré au lasik mono por mes 2 yeux,et j’ai peur de la détérioration de mon acuité visuelle.Les analyses que j’ai faites n’ont rien révélé.Je commence a avoir des doutes.Je suis mariée et mère de 4 enfants.Certaines personnes m’ont dit que cette maladie était incurable et que je risquerais de perdre la vue. Mimi on 12 mars 2015 at 20 h 48 min Répondre. Bonjour mon fils a une uvéite depuis octobre 2014 dans les deux yeux.il a 8 ans aide merci. NABIL on 14 mars 2015 at 15 h 55 min Répondre. Mon fils vient d’etre diagnostique avec Uveite anterieur des 2 yeux.Toutes les analyses sont negatives. Positif HLA B27. On est tres tres inquiet. Il met les 3 sortes de gouttes mais l’inflammation ne diminue pas apres 3 semaines de traitement. Est ce que c’est normal. Merci de m’en dire plus. cadorel on 27 mars 2015 at 11 h 31 min Répondre. Bonjour NABIL, Vous dites que votre enfant est positif au HLMB27,j’en suis positif moi même. J’ai contracté une spondylarthrite ankylosante à 20 ans. J’en ai 42 à ce jour.Ma dernière poussée inflammatoire contractée début 2014 à fait qu’il a fallut que je fasse des analyses poussées pour savoir si réellement on devait me mettre sous ANTI-TNF:LE SAMPONI. L’uvéite que j’ai contracté dernièrement,est une des inflammations du à cette spondylarthrite.Est- ce que votre enfant à fait des analyses à ce sujet? Sachez qu’aujourd’hui,étant traité par le SAMPONI, toutes mes inflammations (osseuses, intestinale et donc l’uvéite) ont disparues.Je suis suivi par un rhumatologue qui me voit tous les 3 mois pour savoir comment je vais. Je ne vous cache pas que les rendez vous à l’hôpital pour examens ont été très nombreux,pour endiguer toutes inflammations et mettre un dossier avec prise à 100 pour100 à la sécurité sociale. J’ai retrouvé une vie normale à ce jour. Bon courage à vous et à votre enfant. Sandy on 12 octobre 2015 at 16 h 01 min Répondre. Bonjour Cadorel, ma mère est positive au HLAB27, et cela ce déclenche en uveite. Elle est suivi par son ophtalmo mais depuis quelques temps c’est de pire en pire. Je recherche un rhumatologue compétent pour cette maladie la, surtout vu l’attente qu’il y a. Auriez vous un bon rhumato a me conseillé? Merci d’avance, bon courage a vous! leroy on 7 février 2016 at 2 h 15 min Répondre. Bonsoir Cadorel, Quelles sont les coordonnées de votre rhumatologue? A 40 ans, je suis en train de dépérir: hypertension intrâcranienne avec oedemes papilaires bilatéraux en juil 2014, colites microscopiques lymphocitaires, diverticules, sang dans les urines à plusieurs reprises, douleurs articulaires, inflammations, hyperfixations osseuses sacro iliaque, pelvienne, métatarse phalangienne, tibia, etc (la liste est trop longue). Mon petit garçon de 6 ans a besoin de sa maman, son papa ayant fait un avc du tronc cérébral avec locked in syndrome initial en sept 2013 à 41 ans. Mes crises ne vont qu’en s’aggravant. Les hôpitaux ne soignent plus. D’avance, merci pour votre réponse. Une épouse et maman désespérée qui voudrait s’en sortir, djami on 25 mars 2015 at 21 h 27 min Répondre. Bonjour ca mille peut tu nous dire plus de renseignement sur la nutrition pour soigner l’inflammation des yeux. Gael on 21 août 2015 at 19 h 37 min Répondre. Bonjour est ce que l’uveite peut faire enfler une partie de l’œil. Je m’explique j’ai déjà fait 2 uvéites suis traité pour une spondilartrite enquilosante d’aprés mon ophtalmo les 2 uvéites que j’ai fait seraient causées par cette maladie. La je suis en train de m’en retaper une (enfin je crois) les symptômes ont commencé hier soir œil rouge et douloureux et ce matin toujours trés douloureux et rouge mais en + paupière du bas seulement enflée je ne me rappelle pas avoir eu des gonflements comme ça la dernière fois. Par contre la luminosité ne me gêne absolument pas. Est ce bien une uvéite. hadjb on 12 octobre 2015 at 22 h 06 min Répondre. bonjour je souhaiterai connaitre la nutrition pour soigné l’ uveite de ma fille s’est soignée de 2009 à 2013 depuis l ‘age de 9 ans avec traitement humira,méthrotexate,solupred.Nous avons arrêté depuis 2013 et la maladie est revenue,ma fille ne veut plus prendre de traitement car les effets secondaires sont très néfastes pour sa sa santé et en a marre des piqures, elle a été suivi au CHU de la croix rousse par le professeur kodjikian.Je vous demande de m’aider s’il vous plait …maman en détresse. courage on 27 octobre 2015 at 17 h 37 min Répondre. bonjour.j’en suis a ma 3eme uveite la 1ere en avril il y’a quelques annees la 2eme le 12 juillet 2012 la 3eme le 11 juillet 2015.l’hiver pas d’uveite.2 fois l’ors de depart en vacances fatigue? voile de points noirs dans le champ de vision en permanence.travaille de nuit dans l’imprimerie sous les lampes en impression utilise des produit de lavage dangereux pour la sante et le yeux. nutrition variee mise a part beaucoup de boissons sucrees. j’ai eu pas mal de rhinopharyngites sinusites tout les ans beaucoup de medicaments tendinites douleurs dans les bras engourdissements dans les doigts et certainement pas mal de stress au travail.apres des annees de recherche aucune de ces symptomes en est la cause ou les medecins restent discret sur certaines choses.quelqu’un pourrait’il me dire depuis quelle annees existe les uveites merci. chris on 27 octobre 2015 at 21 h 08 min Répondre. Bonsoir, J’ai consulté mon ophtalmologiste qui a diagnostiqué une uveite antérieure oeil droit avec baisse vision et m’a prescrit des collyres pour dilater la pupille. Il me fait faire un tas d’examens et d’analyses dont la recherche m’inquiète beaucoup comme le quantiféron sensé deceler la tuberculose dont les résultats me seront communiqués que dans 3 semaines. Je dois aussi faire un scanner du thorax et différentes échographies, une coelioscopie, je suis très inquiète à la lecture de tous les commentaires. Est ce tellement difficile à trouver la cause, tous ces examens à faire ne me rassurent pas. Leur prescription me fait peur. Merci de me dire si vous avez fait des recherches aussi importantes. Nony on 6 novembre 2015 at 18 h 29 min Répondre. Bonsoir chris et bonsoir a tous!! Moi aussi j’ai dû faire des analyses poussaient pour mes uvéites comme le zona, l’herpès, tuberculose, HIV, sciphylis, etc… et le HLA B27 dont je suis positif malheureusement! Toi aussi tu dois voir pour ton HLA B27 je pense? Pour ma part, j’ai une uvéite à l’œil gauche depuis 3 ans qui revient tous les ans et j’en suis actuellement a ma 5ème rechute et 2 injections! Pour les HLA B27, ne prennaient pas peur, j’ai rencontré un patient qui l’avait mais il n’avait d’uvéite que tous les 7 ans alors courage. faure on 12 novembre 2015 at 14 h 30 min Répondre. Bonjour ma fille a été diagnostiquer de son uvéite mars 2013 2 ans sous methotrexate et maintenant en plus injection humira car elle c du a de l’arthite juvénile donc depuis fin juillet elle a ses injections qui donne de bon résultat mais elle prend du poids et moin vive jen ai mar. naskimou on 23 décembre 2015 at 22 h 55 min Répondre. Bonjour Je suis moi aussi atteinte d une uveite bilatérale depuis plus de 20 ans, j’avais 23 ans juste apres la naissance de mon première enfant, Au début les premièr symptômes etait perte de visons assez impressionnante et comme je venais d accoucher les ophtalmo que je voyait me parlais de myopie galopante (possible apres un accouchement ) mais leur diagnostic ne tenait plus la route quand mes yeux sont devenus rouge écarlate et que je j’avais des douleurs atroce, je ne supportait pas la lumière, J ai vu une dizaine d ophtalmo et quand je rapellai piur avoir d autre rdv ils refusait de me recevoir l un d ente eux m â prescrit un traitement pour une conjonctivite et m â d attendre que le traitement fasse effet! Un jour ou les douleur étaient insupportable je suis aller a l hopital près de chez ( ma sœur m accompagnait ) et nous sommes allé dans la salle d attente d’un ophtalmo quand elle est sortie piur accueillir son prochain patient ma sœur lui a dit que nous n avions pas de rdv elle ma démander de la regarder elle a poussé un cri en voyant l état de mes yeux elle pas reçu bilan 0 â l’œil droit et 1 â l œil gauche pour elle l’œil droit etait perdu elle ma donner de forte dose de cortisone en locale et en comprimer et elle ma enfin dit que j avai une uveite!! Et non une simple conjonctive elle n’a pas voulu que je la paye ce jour la je nais entendu que le son de sa voix je n y voyais rien. Elle m â sauver mes yeux elle m â énvoyer vers l’hôpital cochin et la un long parcours entre traitement et examens pour comprendre â commencer j’ai été hospitalisé plusieurs fois mais aucun diagnostic n a été posé Jai recupere la vue, j’ai pris plus de 20 kilo qe Jai heureusement perdu par la suite aujourd’hui Jai des tres fréquente poussée par collyre Jai une cataracte â l œil droit qui me gêne de plus en plus je ne sais pas s’il je dois me faire opéré car les complications postopératoire peuvent être gravissime ment y a t’il des personne qui ont subit cette opération merci de me dire si nous en etes content?? Merci D avance. Kadija on 4 janvier 2016 at 19 h 42 min Répondre. Bonjour J’ai fait. Mare mirée uvéite en juillet 2015 et je suis en ma 4 eme depuis 7 mois plus entre deux une belle conjonctivite hémorragique qui ma fait de belle séquelles Bref pareil j’ai tous les examens et je refais de nouveau cette semaine En vous lisant je suis unes inquiète j’espère qu’on pourra trouver une solution à nos problèmes Si vous avez des pistes je suis preneuse. saddok on 17 janvier 2016 at 21 h 33 min Répondre. bonjour svp done moi une solusion ou un c me guerire de mes uveite je soufre sa me fai un moi et je sui demoralisai mai il fau prier et prie. djamel on 21 février 2016 at 9 h 28 min Répondre. bonjour, je veux exposer le cas de mon frère en faite il est atteint d’une endophtalmie sepsis provoquée par une épine végétale il a perdu sa vision de l’œil droit, hospitalisé y a 15 jours de ça et il a été traité par les injections et antibiotiques mais toujours pas de résultats satisfaisant même si les résultats du scanner et IRM ne révèlent aucun signe d’anomalie. merci de me rassurer si’il y a espoir de récupérer sa vision ou pas. papymer on 14 mars 2016 at 18 h 22 min Répondre. bonjour, J’ai depuis un mois jai une infection à l’oeil droit et cet après-midi l’ophtalmologiste découvre que j’ai une uvéite mais je ne sais pas de quelle sorte. Je retrouve les symptômes décrit dans le textes précédents oeil rouge, douleur à la lumière, perte de la vision et début de cataracte qui évolue semble-il rapidement. je suis donc sous corticoïdes J’ai 70 ans j’espère que cela ne cache pas une autre maladie décrite par certain d’entrevous. Mais je garde le moral cordialement. Xav on 13 mai 2016 at 11 h 42 min Répondre. Bonjour, cela fait trois semaines que j’ai une uvéite … Décèle trop tard, j’ai eus droit a trois injections de celestene (conjonctivale) puis trois collyres, atropine, dexafree, indocollyre a l’heure actuel l’hoptalmo ne me fait plus d’injection et m’a arrêté l’atropine, sauf que je ne recupere pas ma vision, elle est toujours brouille et ça deviens vraiment agassant je travailles dans un entrepôt de stockage et du coup je ne peux plus conduire d’engin de manutention … Des avis sur les les délais de récupération total de l’acuité visuel?? Merci de m’avoir lu … Xavier. Claire on 16 mai 2016 at 11 h 09 min Répondre. Bonjour Xav, Pour moi, c,est pareil uveite depuis 3 semaines, atropine plus deux autres gouttes pour dilater, dexafree, sterdex (enfin le générique que l’on trouve), 2 sous conjoinctivales, un chémosis, un hypopyon… mon ophtalmo avait meme envisagé un implant ozurdex. Ca va mieux mais tjs sous dexafree, ocufen et mydriaticum. Ma vision est trouble et opaque, je vois quelques points noirs mais cela dépend de la luminosité. Tant qu’on est sous traitement, la vision reste trouble. Si vous êtes sensible à la dilatation, cela est encore plus long. il faut environ 2 semaines après l’arrêt total de traitement mais cela dépend des personnes. Je fais des uvéites depuis 20 ans, je dois en être à ma 15 eme. bon courage, effectivement conduire, c’est galère et on a encore plus peur de l’accident! cordialement, Claire. geoffrey on 27 septembre 2016 at 13 h 00 min Répondre. bonjour tout le monde, Compliqué de regarder l’écran d’ordinateur sans avoir mal. j’ai lu vos posts et je vous explique un peu mon cas. Uvéites postérieurs aux deux yeux (bilatérale) Hospitalisé pendant 10 jours en juin 2015 tous les examens étaient bons (irm, scanner, ponction lombaire, … etc rien trouvé ) j ai eu un traitement de cortisone et immurel pendant plus d’un an. Après l’arrêt de la cortisone les oedemes sont revenus 🙁 depuis hier changement de traitement j ai stoppé l’immurel je reste à 20 mg de cortisone par jour et j’essaye le Rémicade sous perfusion en espérant que cela fonctionne! pour moi la cause reste introuvable … Voila si vous avez des conseils je suis preneur! Merci et force et courage!! Geoffrey 32 ans. vallet on 27 septembre 2016 at 17 h 24 min Répondre. bonjour allez a hopital cochin voir le professeur antoine brezin c est le meilleur specialiste mondial de l uveite en plus il vous soigne bien et il est tres sympa apres 2 uveites recidiventes grace a lui depuis 6ans je n ai plus de problemes ni de traitement. Naskimou on 1 décembre 2016 at 22 h 54 min Répondre. Bonjour Comme je pense que le professeur brezin est le meilleur, jai une panuveite depuis 20 ans cest le professeur brezin qui m’a soignée en 1995 j avais perdu la vue j’avais 24 ans a l époque, mais grâce à un lourd traitement jai récupéré mon acuité visuelle. Je suis tjr suivi a cochin mais plus par le pr brezin cest compliqué à avoir un rdv avec lui pourtant je lui fait une confiance aveugle sans jeu de mot! Ma maladie prend une tournure différentes et je suis effrayée de perdre à nouveau la vue Les chefs de clinique ne sont pas cool il me dise presque que je ne devrait pas me plaindre de toute ces complications car cela pourrait être pire!! Désolée de ne pas être aveugle! Je suis effrayé devient on forcément aveugle à cause d’une uvéite. Naskimou on 1 décembre 2016 at 22 h 57 min Répondre. Bonjour Comme je pense que le professeur brezin est le meilleur, jai une panuveite depuis 20 ans cest le professeur brezin qui m’a soignée en 1995 j avais perdu la vue j’avais 24 ans a l époque, mais grâce à un lourd traitement jai récupéré mon acuité visuelle. Je suis tjr suivi a cochin mais plus par le pr brezin cest compliqué à avoir un rdv avec lui pourtant je lui fait une confiance aveugle sans jeu de mot! Ma maladie prend une tournure différentes et je suis effrayée de perdre à nouveau la vue Les chefs de clinique ne sont pas cool il me dise presque que je ne devrait pas me plaindre de toute ces complications car cela pourrait être pire!! Désolée de ne pas être aveugle! Je suis effrayé devient on forcément aveugle à cause d’une uvéite. lucie on 12 février 2017 at 16 h 18 min Répondre. Apres avoir fait plusieurs uvéites de l’âge de 19 à 25 ans avec baisse de vision de l’oeil gauche (2/10), les internes à l’hôpital Pierre Paul Riquet à Toulouse m’ont posé des questions sur les autres symptômes que je pouvais ressentir. D’après mes réponses il s’est avéré que j’ai la maladie de Behçet. Cest une maladie auto-immune inflammatoire qui peut provoquer toutes sortes de choses ça depend des gens: douleurs dans les articulations, problèmes de peau, aphtes dand la bouche et parties génitales, etc… et bien sûr les uvéites. On vous propose des immunosuppresseurs type immurel etc. Mais j’ai préféré régler ça par l’alimentation car l’inflammation et les maladies de civilisations peuvent dans beaucoup de cas être réglées comme ça. Voir les etudes du dr Jean Seignalet qui y a dédié sa vie de chercheur et grace à qui je suis le fameux régime Seignalet. Je n’ai quasiment plus de symptômes de la maladie et j’ai même pu arrêter l’anti inflammatoire que j’étais censée prendre à vie au détriment de mon système digestif. renseignez vous sur internet, il y a aussi un groupe facebook. bon courage à tous. lucie. Ahmed on 18 juin 2017 at 1 h 35 min Répondre. J ai une uveitr depui 3mois et je me trouve hospitalise depuis deux mois a lhopital mustzpha bqcha algefrie sous plusier traitement et sous 500mg hedrocotisone par jour ma vuite vusiel et perdu car les jusqua maitenent les prof cheche la cause qui est introuvable je voie que v je perdre ma vie avec aide moi. Kitkat on 4 juillet 2017 at 15 h 16 min Répondre. Bonjour à tous, j’ai créé un groupe fermé sur Facebook afin de rassembler nos témoignages sur les uvéites. Il s’agit de » Uvéites: nos témoignages » (ne pas oublier les accent 😉 ) Vous pourrez ainsi partager votre histoire sans être exposé partout sur le net! Bon courage à tous. fil on 15 janvier 2018 at 15 h 47 min Répondre. Bonjour. Fil qui a l uveite depuis 1ans et demi, pas d amélioration! Pouvez m informez sur le guérison de l uveite svp camille? merci beaucoup cdlt. Hervé on 15 janvier 2018 at 16 h 23 min Répondre. Bonjour, j’ ai fait une uvéite il y a 20 ans environ. Puis plus rien. Maintenant que j’ ai largement dépassé la soixantaine; mon généraliste ma prescrit du sildénafil il y a 3 mois pour retrouver un peu de jeunesse. J’ en prends 2 fois par semaine et cette semaine j’ ai fait une nouvelle uvéite antérieure? Le sildénatif est connu pour avoir dans certains cas des effets secondaire sur l’ oeil et la vue? Peut il y avoir une relation entre uvéite et prise de sildénafil. J’ ai trouvé un cas signalé sur farmacovigilanza.eu mais avec la maladie de Behcet, ce qui n’ est pas mon cas. Uv32 on 26 mars 2018 at 4 h 24 min Répondre. Est ce possible une uvéite qui part et revient? Je m’explique je fais des uvéites je suis traiter. Mais il arrive par exemple que je me lève le matin mes yeux ont pleurer durant la nuit et j’ai une photophobie ansi que sensation de sable dans les yeux mais des fois sa dure 1 hr des fois un Avant midi …. je veux pas aller voir l’opt A chaque fois ….

Douleur foie. Diana Peabody offre ses conseils pour le maintien d’une bonne santé hépatique. LE FOIE est un des organes les plus importants du corps. Sans lui, la vie est impossible. Le foie agit comme usine de filtration pour l’organisme. Les matières premières — tels les nutriments, l’alcool, les plantes médicinales et les médicaments — sont absorbées à partir de l’intestin et passent dans le foie, où elles sont assimilées, transformées, entreposées, détoxifiées et transportées vers le reste du corps. Le foie travaille fort pour nourrir les cellules, transformer les médicaments contre le VIH et d’autres infections et détoxifier les substances nocives. Afin de maintenir une fonction optimale, le foie doit être bien nourri et protégé de l’endommagement. Chez les personnes vivant avec le VIH/sida (PVVIH/sida), le foie subit souvent des stress additionnels en raison des effets toxiques de certains antirétroviraux, ainsi que de la présence d’une hépatite et/ou de l’utilisation de substances intoxicantes. L’un des signes avertisseurs d’un trouble du foie ou de dommages hépatiques est une élévation du niveau des enzymes du foie, que l’on peut déceler à l’aide d’un test sanguin. Toutes les PVVIH/sida, notamment celles sous traitement antirétroviral, devraient faire vérifier leurs taux d’enzymes hépatiques de façon régulière, d’autant plus que les lésions du foie ne sont souvent décelées que lorsqu’elles sont déjà relativement avancées. Les maladies du foie peuvent entraîner la malnutrition qui, à son tour, risque d’accélérer l’endommagement du foie. Que l’on cherche à protéger la santé de son foie ou à en améliorer l’état, il importe avant tout de se nourrir aussi bien que possible. Les conseils suivants peuvent vous aider à maintenir une bonne fonction hépatique: 1 Essayez de vous abstenir de boire de l’alcool si vous souffrez d’une maladie du foie (hépatite). L’alcool est extrêmement toxique pour le foie et les recherches indiquent qu’il peut accélérer la progression des maladies hépatiques. L’alcool peut également aggraver les effets secondaires des antirétroviraux et accroître le risque de lésions hépatiques. Les drogues à usage récréatif peuvent avoir le même effet et devraient être évitées aussi. 2 Faites-vous vacciner contre les hépatites A et B et tâchez d’éviter les pratiques comportant un risque d’infection par l’hépatite C, telles que le partage de seringues et de dispositifs pour usage nasal comme les pailles, les billets et les renifleurs. 3 Atteignez et maintenez un poids santé. Être trop mince ou trop gros n’est pas bon pour le foie. 4 Maintenez de généreuses réserves de masse maigre (muscles). Le VIH et l’hépatite risquent tous deux de provoquer la fonte des tissus musculaires. Incorporez des exercices de musculation réguliers (marche, course à pied et exercices avec poids et haltères) dans votre programme de santé. 5 Consommez suffisamment de protéine. La protéine fournit le matériau nécessaire à la fabrication de nouvelles cellules, à la réparation des tissus et au maintien du système immunitaire. Pour les personnes ayant le VIH et/ou l’hépatite, l’apport quotidien recommandé est de 1 à 1,5 grammes par kilogramme de poids corporel (une personne pesant 70 kg a donc besoin de 70 à 105 grammes de protéine par jour). Essayez de consommer deux à trois portions de viande maigre (bœuf maigre, poisson ou poulet) ou d’alternatives (beurre d’arachide ou tofu), ainsi que deux à trois portions de produits laitiers à faible teneur en gras ou de lait de soja chaque jour. Dans les cas de maladie hépatique avancée, il est possible que l’apport de protéine doive être modifié ou restreint en raison d’une maladie appelée encéphalopathie. Cependant, il ne faut pas réduire sa consommation de protéine à moins que ce soit absolument nécessaire, et jamais sans l’avis de son médecin. Il est également utile de consulter une diététiste. 6 Consommez suffisamment de calories pour économiser les protéines. Si votre apport calorique quotidien est insuffisant, les protéines seront détournées de leurs fonctions essentielles afin de produire de l’énergie. La plupart des personnes vivant avec le VIH et/ou l’hépatite ont besoin de 30 à 40 calories par kilogramme de poids corporel par jour (une personne pesant 70 kg a besoin de 2 100 à 2 800 calories par jour). Vous pouvez vérifier votre apport calorique dans le site Web à l’adresse www.caloriescount.com. 7 Choisissez des grains entiers, des fruits et des légumes (tels que les betteraves et les artichauts) et évitez les aliments transformés, le sucre et les breuvages sucrés. Certains médicaments anti-VIH sont susceptibles de provoquer une résistance à l’insuline, ce qui rend difficile l’utilisation correcte des nutriments, notamment les sucres. Le fait de réduire sa consommation de glucides simples (sucres et féculents) aide l’insuline à mieux fonctionner, ce qui contribue à maintenir la glycémie (sucre sanguin) à l’intérieur d’un écart idéal et à prévenir le diabète. Quoi qu’il en soit, les aliments mentionnés ci-dessus sont les plus nutritifs. 8 Consommez des matières grasses avec modération et privilégiez-en les « bonnes », comme les huiles d’olive et de canola, les noix et les graines, plutôt que les graisses saturées dont regorgent les produits laitiers et les produits d’origine animale. La modération consiste à réduire sa consommation d’aliments riches en matières grasses, telles les fritures, mais non pas à restreindre toutes les matières grasses parce qu’elles constituent une importante source de calories. 9 Prenez une multivitamine pour prévenir les carences. Si vous avez une maladie du foie, évitez les fortes doses de vitamine A ou de caroténoïdes (bêta-carotène) parce qu’elles peuvent être toxiques pour le foie. 10 Évitez les suppléments de fer à moins qu’ils soient prescrits par votre médecin pour traiter une carence. Si le foie fonctionne mal, le fer peut s’accumuler et devenir toxique pour le foie. Un taux élevé de fer risque également de nourrir certaines bactéries infectieuses et d’interférer avec les traitements par interféron contre l’hépatite. Si votre foie est en bon état, une multivitamine contenant du fer serait inoffensif. Sinon, choisissez-en une qui est exempte de fer. 11 Approvisionnez votre corps en antioxydants. Les antioxydants sont des composés qui protègent l’organisme contre des molécules très actives appelées radicaux libres. Si les niveaux de radicaux libres s’accroissent, ils risquent d’endommager des tissus et d’accélérer la destruction du foie chez les personnes atteintes d’hépatite. Ce processus peut donner lieu à une déplétion du glutathion (GSH), un important antioxydant qui se loge dans les cellules du foie. Des doses quotidiennes de vitamine C, de vitamine E et de sélénium fourniront un apport suffisant d’antioxydants. La N-acétyl-cystéine (NAC) et l’acide alpha-lipoïque sont des antioxydants qui contribuent à la fabrication du glutathion et qui semblent jouer un rôle protecteur dans le foie. (Voir l’encadré pour connaître les doses quotidiennes des antioxydants.) 12 La S-adénosyl-méthionine (SAMe) est un acide aminé sous forme de supplément qui aurait des propriétés guérisseuses pour le foie. Dans le cadre d’études menées chez des sujets séronégatifs atteints de maladie hépatique, ce supplément a donné lieu à des améliorations sur le plan des taux d’enzymes hépatiques et de bilirubine (produit de dégradation) et a atténué la fatigue, la jaunisse et les démangeaisons. On a également constaté une amélioration de la qualité de vie. La dose recommandée est de 800 à 1 600 mg par jour. Cependant, on en sait peu sur les interactions susceptibles de se produire avec les médicaments anti-VIH, et des études de laboratoire ont montré que la SAMe favorisait la croissance du champignon responsable de la PPC (pneumonie à Pneumocystis carinii). Il se pourrait que ce supplément s’avère intéressant comme traitement des maladies du foie mais on en sait toujours peu sur son usage contre l’infection au VIH. Si vous envisagez de prendre ce supplément, il importe d’en discuter avec un médecin spécialiste du foie (hépatologue). 13 Les plantes médicinales, tel le chardon-Marie (silymarine), s’utilisent couramment pour traiter les problèmes de foie et d’autres maladies. Sachez toutefois que certaines plantes médicinales sont toxiques pour le foie et d’autres interagissent avec les antirétroviraux. Renseignez-vous sur les avantages et les inconvénients de toute thérapie que vous envisagez d’essayer en tenant compte de votre situation personnelle. Vous pouvez vous renseigner sur les interactions médicamenteuses en consultant une excellente ressource d’Internet à l’adresse www.aidsmeds.com. Une fois rendu, cliquez sur “Check Your Meds” et entrez le nom de tous les médicaments, les suppléments nutritionnels et les plantes médicinales que vous prenez, ainsi que plusieurs aliments (tels que l’ail et le pamplemousse, deux causes connues d’interactions). Vous recevrez ensuite des renseignements sur toutes les interactions connues qui sont susceptibles de se produire. Le dernier mot? Tout ce que vous ingérez exerce un effet sur le foie. Soyez donc conscient de ce que vous mangez et buvez ainsi que des médicaments et des suppléments que vous prenez. N’oubliez pas de discuter de tous vos projets de supplémentation alimentaire et d’exercice physique avec votre médecin. Faites votre possible pour maximiser les choses qui contribuent à votre santé et minimiser celles qui vous nuisent. Si votre foie est déjà endommagé et qu’il ait besoin de soins particuliers, consultez une diététiste qui s’y connaît en matière de VIH pour obtenir des conseils nutritionnels personnalisés. Et vive le foie! Pour en savoir plus sur ces suppléments et d’autres, consultez les feuillets d 'information s de CATIE sur les antioxydants, le sélénium, la vitamine E, la NAC, l’acide alpha-lipoïque et le chardon-Marie ou en appelant le 1.800.263.1638. Diana Peabody, RD, est diététiste clinicienne à la Oak Tree Clinic, une division du Children’s & Women’s Health Centre of British Columbia. Illustration: Beverly Deutsch. Les antioxydants — les doses quotidiennes suivantes sont considérées comme sécuritaires et potentiellement bénéfiques pour le foie: • vitamine E — 400 à 800 UI. • vitamine C — 500 à 2 000 mg. • sélénium — 100 à 200 mcg. • NAC — 500 à 2 000 mg (à prendre avec des aliments pour éviter les irritations du tube gastro-intestinal) • acide alpha-lipoïque — 100 à 600 mg (de préférence sous forme de suppléments à libération prolongée; à prendre avec des liquides lorsque l’estomac est vide) Remarque: Les doses de vitamine C supérieures à 2 000 mg risquent de provoquer une surcharge de fer dans les foies endommagés.