perdre la graisse abdominale rapidement dictionnaire larousse


Douleur foie. 2015: Je suis un vieux de 76 ans, mais aussi un peu jeune car je vis bien, plus longtemps que les autres. 1) lisez et relisez attentivement toute la Préface suivante. Et UTILISEZ " Control _ F " pour CHERCHER. 1 PHOSPHORUS 15CH (3 gr. matin soir longtemps) 2 CAUSTICUM 15CH (3 gr. matin soir longtemps) Commentaires cliniques suivant les médicaments que j'ai testés. ALLIUM est valable pour les torticolis aussi bien pour des hommes et des femmes. - Pour éviter les crises cycliques de mon dos, je prend souvent 3 granules ALLIUM CEPA le matin après le réveil. Ainsi je me prémunis durant la journée de récidives de me douleurs lombaires. Ainsi au bout de 6 mois les crises de plusieurs jours ont pratiquent disparues. RUTA 15CH pour les douleurs lombaires des femmes qui n'ont évidement pas les même dispositions organiques au niveau de la ceinture que nous les hommes. Sur le tableau des laboratoires Boiron dans l'arrière boutique des pharmacies, il est marqué que ALLIUM CEPA est utilisable en cas de CORYSA ("rhume de cerveau", un rhume qui vous fait se moucher sans avoie de fièvre). MAIS ATTENTION "ALLIUM CEPA" SEMBLE NE PAS DUTOUT SOULAGER LES DOULEURS LOMBAIRES DES FEMMES. J'ai cherché et vérifié par une copine le médicament homéopathique pour les douleurs lombaires des femmes. MAJ sept. 2010: Il est le RUTA 15CH, 3 granules matin et soir. Ma copine de 71 ans se félicite d'avoir trouvé RUTA 15CH pour sa colonne vertébrale, elle commence à mieux respirer car ALLIUM était comme un pansement sur une jambe de bois. tonton7@noos.fr. Néanmoins ALLIUM serait bon expliquent certaines copines pour des douleurs cervicales genre torticolis. âge des artères. pour le cholestérol et maigrir. VIPERA REDI 5CH. Problème de VARICES sur les veines fatiguées des jambes qui servent à remonter la circulation sanguine des pieds vers le haut de l'organisme et le coeur. et aussi ALZHEIMER. LYCOPODIUM 5CH et 7CH. pour tous les âges. LYCOPODIUM CLAVATUM ("pied de loup avec fruit en forme de massues") un médicament homéopathique utilisé pour traiter les problèmes chroniques de toute la digestion (assimilation et élimination). Certains médecins orientaux parlent de traitement d’énergies défaillantes des organes Foie, Rate, Reins, Estomac, Vésicule biliaire et des intestins. Deux exemples pour mon organisme: 1) Une lourde somnolence chronique après chaque repas, 2) Ayant vraiment faim, je me retrouve rassasié rapidement alors que l’assiette appétissante est loin d’être vide. On parle aussi d'urticaire chronique. et BELLADONNA 9CH si fièvre. MAJ 31/07/14. MAJ juin. 2011 pour. et pour antibiotiques inadaptés. Ne pas oublier votre tube de granules PYROGENIUM en allant dans les hôpitaux pour neutraliser les infections nosocomiales toujours possibles (joli nom pour infections contractées à l'hôpital) qui peut provoquer un décès ou une amputation à cause d' antibiotiques inadaptés de venus inéficaces à des bactéries concernées. On parle de 10.000 personnes par an en France qui sont attaquées par des infections nosocomiales (tel que surtout des staphylocoques dorés). OSCILLOCOCCINUM de BOIRON. Efficacité remarquable contre les virus de la grippe, en vente dans toutes les pharmacies de France (6 doses de mini granules à prendre sans les toucher sous la langue; coût moins de 9€). - en cas de grippe déclarée prendre une dose tout de suite, puis soir et matin pendant 2 à 3 jours pour que la fièvre vous quitte surtout le matin. - en traitement préventif pendant une période d'exposition grippale, une dose par semaine, car le virus de la grippe se communique par la toux. Pour soigner efficacement Rhume chronique, Toux grasse, petite Bronchite, Coryza (Rhume de cerveau sans fièvre), glaires, mucosités et les crachats accompagnant, etc. Plusieurs prises de 3 granulas par jour pour avoir gosier et nez dégagé. C'est cent fois mieux que toutes les boules de gommes ou sirops possibles. En plus cela diminue l'envie de fumer... MAJ septembre 2011. CONCLUSION: avec un certain âge, en cas de douleurs musculaires aiguës prendre une dose toutes les 3 heures qui neutraliseront la douleur des muscles qui ont besoins des os en bonne santé. CHINA RUBRA 7CH. minimum minimorum (le minimum du minimum à avoir à portée de main) issue des recherches scientifiques juteuses de l' é pigénétique. MAJ 22 mars 2012. Définition la plus notoire, compréhensive et connue sous le nom vulgaire du CANCER: "mutation du matériel génétique de cellules de l'organisme". Une tumeur cancéreuse est mise en régression et guérie en 2 à 3 mois par un remède homéopathique appelé COBRALACTINE ou R17 de l'Institut du Dr. Reckeweg à Baden-Badebn en Allemagne (voir la fin de le préface de cette page). Pour la plus part des tumeurs cancéreuses il s'agit d'une angiogenése (reconnections automatiques des vaisseaux sanguins capillaires) qui ne se termine pas comme le fait régulièrement une cicatrice extérieure comme une coupures sur la main, le bras. Cette angiogenése continue à accroître la grosseur de la cicatrice et ainsi la taille de la tumeur. C'est à dire que l'angiogenése, la prolifération des vaisseaux capillaires d'une blessure interne de l'organisme ne s'arrête pas d'abonder et constituent rapidement une ecchymose grossissante qui va constituer une tumeur interne qui peut être de plus en plus douloureuse selon les tissus concernés (entre autre l'arthrose de la hanche ou les tumeurs l'oesophage). Pour arrêter l'angiogenése galopant sans frein de la reproduction de cellules internes à l'organisme, il ne reste que l'ablation, les rayons par cautérisation et la lourde chimiothérapie allopathique. Il y avait bien autrefois les "sulfamides" bon marchés soutient à la guérison des plaies. Mais ils ont été remplacés par les antibiotiques dont la démarche clinique n'a rien à voir le soutient des sulfamides. Quelques rares médecins utilisent les sulfamides pour certains cancers comme je l'ai vu une fois au journal télévisé pour un adolescen de 17 ans qui en était très content. Revenons aux découvertes des laboratoires médicaux de recherches des mutations génétiques. Des épiphénomènes nommés é pigénétiques peuvent inverser la séquence de 2 couples contiguës de gènes durant la reproduction lente de cellules humaines ou des mammifères, créant par ce désordre une maladie ou un malaise ou même un changement inoffensif de fonctions de l'organisme. Cela peut se produire comme le constate certains labos spécialisés en 'épigénétique'. Cette inversion durant la reproduction de cellules humaines serait "temporaire" dans le temps. Ainsi durant les nouvelles reproductions de cellules plus tard, les 2 couples de gènes peuvent se remettre en bon ordre; d'où le nom é pigénétique issue du mot épiphénomène (un phénomène rare pas forcement définitif c'est à dire temporaire). Cet épiphénomène serait causé par les graves aléas antérieurs de la vie du patient. En gros une fonction de ces cellules reproduites sont plus ou moins longtemps différentes de la cellule mère pour une fonction utile ou même nécessaire à l'organisme.

medicament le plus efficace pour maigrir piment

Drainage lymphatique et innervation du foie. Le foie est un important organe producteur de lymphe: 25 à 50 % de la lymphe drainée par le conduit thoracique provient du foie. Les vaisseaux lymphatiques du foie comprennent des lymphatiques superficiels, situés sous la capsule fibreuse sous-péritonéale (capsule de Glisson) qui revêt la face externe du foie, et des lymphatiques profonds, localisés dans le tissu conjonctif entourant les ramifications de la triade porte et des veines (sus)hépatiques. La plus grande partie de la lymphe est formée dans les espaces périsinusoïdaux (de Disse) et est recueillie par les lymphatiques profonds dans les triades portes intralobulaires environnantes. Les lymphatiques superficiels, originaires de la partie antérieure des faces diaphragmatique et viscérale ainsi que les lymphatiques profonds accompagnant la triade porte convergent vers la porte du foie (hile) et se terminent dans les nœuds lymphatiques hépatiques (ganglions de la chaîne hépatique), disséminés le long des vaisseaux et conduits hépatiques dans le petit omentum (petit épiploon). Les collecteurs efférents des noeuds hépatiques aboutissent aux nœuds lymphatiques cœliaques qui, à leur tour, sont drainés vers la citerne du chyle (citerne de Pecquet), une dilatation sacculaire située à l'origine du conduit thoracique. Les lymphatiques superficiels originaires de la partie postérieure des faces diaphragmatique et viscérale du foie, acheminent la lymphe en direction de l'area nuda. De là, soit la lymphe est drainée vers les nœuds lymphatiques phréniques, soit elle rejoint les lymphatiques profonds qui accompagnent les veines (sus-)hépatiques vers la VCI puis, elle franchit le diaphragme pour atteindre les nœuds lymphatiques médiastinaux postérieurs. Ces derniers envoient leurs vaisseaux efférents vers les conduits thoracique et lymphatique droit. Quelques vaisseaux lymphatiques empruntent des voies différentes: Certains, originaires de la face postérieure du lobe gauche, se dirigent vers l'hiatus œsophagien du diaphragme et se terminent dans les nœuds lymphatiques gastriques gauches (ganglions de la chaîne coronaire stomachique). D'autres, provenant de la partie centrale antérieure de la face diaphragmatique, longent le ligament falciforme et aboutissent aux nœuds lymphatiques parasternaux (ganglions des chaînes mammaires internes). D'autres encore cheminent le long du ligament rond du foie pour rejoindre, au niveau de l'ombilic, les lymphatiques de la paroi abdominale antérieure. Les nerfs du foie sont issus du plexus nerveux hépatique, le plus grand plexus dérivé du plexus cœliaque. Pour atteindre le foie, le plexus hépatique accompagne les branches de l'artère hépatique et de la veine porte. Il comprend des fibres sympathiques originaires du plexus cœliaque et des fibres parasympathiques, issues des troncs vagaux antérieur et postérieur. À l'intérieur du foie, les fibres nerveuses accompagnent les vaisseaux et conduits biliaires de la triade porte. À part la vasoconstriction, leur fonction reste mal connue.

bruleur de graisse fait maison cuisine salon

Douleur foie. Le foie est un des organes les plus importants de l'organisme, en volume (il pèse 2 kilos à 2,5 kilogrammes chez l'adulte) et en matière de métabolisme (fonctionnement), puisqu'il assure de nombreuses fonctions. Généralités. Il s'agit d'un viscère volumineux situé dans la partie droite de l’abdomen, de couleur brun-rouge et possédant à la fois une fonction digestive en tant que glande digestive, et une fonction d'organe de réserve et d’excrétion. Sa consistance est relativement ferme, mais friable et surtout fragile. Anatomiquement le foie possède une surface lisse et il est divisé en 3 faces ( supérieure, postérieure, inférieure ). Celle-ci est parcourue par deux sillons ( antéropostérieurs et par un sillon transversal ). La zone de pénétration des vaisseaux et des nerfs à l'intérieur du foie, s' appelle la hile hépatique, cette dernière permet à l'artère hépatique, à la veine porte, et aux voies biliaires, de pénétrer et de sortir de cet organe. Le foie est composé d'un grand nombre de petits segments que l'on appelle des lobules hépatiques. Chacun d'entre eux est constitué de cellules, les hépatocytes, agencés comme les briques d'un mur. Synthétiquement le foie est un organe vital, possédant plusieurs fonctions, en particulier la synthèse et la sécrétion de la bile, la synthèse des protéines comme l'albumine, le fibrinogène et les facteurs de coagulation. D'autre part, cette glande joue un rôle primordial dans le métabolisme (utilisation) des sucres et des lipides (corps gras comme le cholestérol entre autres), la synthèse du glycogène (longues chaînes de glucides), le stockage de la vitamine B12, ainsi que celui du fer. Enfin le foie possède des capacités de neutralisation des toxines et d'autres produits contenant de l'ammoniaque. Le terme hépatique désigne tout ce qui se rapporte au foie. C'est ainsi que l'on parle d'artère hépatique, de colique hépatique, d' affection hépatique. Ce terme désigne également un individu souffrant du foie. Le terme hépatique ne doit pas être confondu avec celui d'hépatite qui désigne, de façon générale, une affection de nature inflammatoire concernant le foie. Anatomie. De coloration rougeâtre et gorgé de sang, le foie est la plus grosse glande du corps. Son poids est d'environ 1 kilo et demi chez un adulte en bonne santé. Il se situe dans l'abdomen, plus précisément dans la région hypocondriaque droite et épigastrique. L'hypocondrie est localisée à la partie droite de l’abdomen en dessous des côtes. L'épigastre correspond à l'emplacement de l'estomac et se délimite par le triangle fait par la soudure cartilagineuse des dernières côtes du thorax. Placé sous le diaphragme, il est presque entièrement situé derrière les dernières côtes qui le protègent plus ou moins lors d'éventuels traumatismes. Le foie est formé de 4 lobes. La vascularisation hépatique (du foie) est constituée de l'artère hépatique et de la veine porte hépatique, qui pénètrent dans le foie à la hauteur du hile du foie. La vésicule biliaire, quant à elle, est située dans une petite fossette sur la face inférieure du foie, au niveau du lobe droit. Avant de venir s'emmagasiner dans la vésicule biliaire, la bile quitte le foie par plusieurs conduits qui convergent pour donner le volumineux conduit hépatique commun. Sur son parcours, il est rattrapé par le conduit (ou canal) cystique, par lequel se vide la vésicule biliaire. L'union des 2 canaux forment le cholédoque.

maigrir tres tres vite

Douleur foie.

formule magique pour maigrir tottenham

Cancers du foie: les traitements. Lorsqu’ils sont diagnostiqués à un stade précoce, les cancers du foie peuvent être traités par chirurgie (greffe de foie ou ablation de la tumeur) ou détruits in situ (radiofréquence). Lorsque le cancer est plus évolué, les traitements utilisés sont la chimiothérapie et les thérapies ciblées. Le choix du traitement d’un cancer du foie est orienté selon les données recueillies au cours des examens de diagnostic et du bilan d’extension: ainsi interviennent les caractéristiques et localisations du ou des nodules cancéreux, leur éventuelle extension à d’autres organes (présence de métastases), l’état du reste du foie (cirrhose, hypertension portale) et enfin l’état général du malade. Toutes ces données sont rassemblées et discutées au cours d’une réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) qui réunit tous les médecins et soignants concernés par la prise en charge du patient: chirurgien, oncologue, radiothérapeute, infirmière… À l’issue de cette réunion, le plan de traitement privilégié par le corps médical est ensuite proposé et discuté avec le patient. Schématiquement, les traitements de référence sont les suivants: pour les cancers de stade A, la transplantation hépatique, la résection chirurgicale de la tumeur ou la destruction percutanée (radiofréquence); pour les cancers de stade B, la chimioembolisation; pour les cancers de stade C, la chimiothérapie et les thérapies ciblées; pour les cancers de stade D, le traitement palliatif. La transplantation est le traitement le plus efficace car il traite à la fois le cancer et la cirrhose. Elle consiste à retirer la totalité du foie pour le remplacer par un organe sain (complet ou partiel) prélevé chez un donneur anonyme. Brochure: les cancers du foie. Cette brochure de la collection Comprendre et agir apporte une information fiable et accessible aux patients, leur proche et à l’ensemble des personnes concernées par la maladie. Cette greffe est une opération lourde qui nécessite une préparation rigoureuse et qui demande ensuite un traitement médicamenteux à vie. La transplantation n’est pas souvent réalisable pour les patients atteints d’hépatocarcinome; seuls ceux de moins de 65 ans et dont l’état général n’est pas trop altéré (nodules de petite taille, score de Child-Pugh bas, pas d’addiction ou de maladie concomitante sévère) peuvent subir une telle intervention. Par ailleurs, l’attente d’un greffon est longue et souvent peu compatible avec le rythme d’évolution du cancer. L’équipe médicale peut néanmoins proposer une surveillance active ou un autre traitement en attendant la disponibilité d’un greffon. Pour les personnes qui bénéficient d’une transplantation, le taux de survie à 5 ans est de 68 %. En pratique. L’opération nécessite une parfaite coordination entre l’équipe en charge du prélèvement du greffon et celle en charge de la greffe. Elle a lieu sous anesthésie générale et dure entre 5 à 7 heures. L’abdomen est ouvert juste sous les côtes. Après retrait du foie malade, le greffon est mis en place et reconnecté au reste de l’organisme par les vaisseaux sanguins et les voies biliaires. Les suites de la greffe. Après l’opération, le patient est placé en observation pendant quelques jours dans un service de soins intensifs. Il reste ensuite hospitalisé durant deux à quatre semaines. Parmi les paramètres de surveillance (hémorragie, infection…), l’un des plus importants est le risque de rejet du greffon: il est dû aux mécanismes de défense de l’organisme contre cet organe considéré comme un corps étranger. Ce risque est élevé durant les premiers jours suivant la transplantation; il diminue au fil du temps mais reste néanmoins un risque chronique tout au long de la vie. Pour prévenir une situation de rejet, le malade reçoit un traitement antirejet: des médicaments immunosuppresseurs inhibent la réaction des défenses immunitaires du patient contre le greffon. Ce traitement, prescrit dès le jour de l’opération, est ensuite adapté et maintenu à vie. Certains signes cliniques (fièvre, fatigue, ascite) et/ou données biologiques peuvent laisser suspecter un rejet. C’est la raison pour laquelle le patient doit se soumettre régulièrement à des examens cliniques et des prises de sang. En cas de suspicion, une biopsie du foie est nécessaire pour confirmer le rejet. Dans ce cas, le traitement immunosuppresseur est augmenté. La pénurie de donneurs. La greffe de foie se fait généralement à partir de greffons provenant de sujets en état de mort cérébrale. De façon plus rare, elle est réalisée grâce à un donneur vivant chez qui une partie du foie est prélevée. Comme pour d’autres organes, il y a actuellement une pénurie importante de greffons de foie. En France, le nombre de nouveaux inscrits en attente d’une transplantation hépatique augmente chaque année: il était de 1 870 en 2013, dont 470 pour cause d’hépatocarcinome. Or, le nombre de greffons disponibles a été de 1 241 seulement cette même année. Lorsque la tumeur est diagnostiquée à un stade précoce et que sa localisation le permet, une chirurgie peut être proposée. L’opération consiste à retirer la partie du foie dans laquelle se trouve la tumeur. Cette opération est uniquement proposée aux patients dont le foie présente une activité normale ou légèrement dégradée. Elle n’est pas envisagée en cas de cirrhose évoluée car pour qu’elle réussisse, il faut que la partie du foie restant puisse assurer à elle seule les fonctions habituelles et soit capable de se régénérer pour remplacer la partie retirée au cours de l’opération. En pratique. L’hépatectomie partielle est réalisée sous anesthésie générale. Le plus souvent, le chirurgien réalise une laparotomie pour accéder au foie: cet acte consiste à réaliser une incision de quelques centimètres au niveau du côté droit de l’abdomen du patient, en dessous des côtes. Lorsqu’elle est envisageable, la cœlioscopie (ou laparoscopie) est privilégiée: cette technique, peu invasive, consiste à effectuer des incisions, de quelques millimètres seulement, au niveau de l’abdomen pour introduire une caméra et des instruments chirurgicaux miniaturisés. Le chirurgien repère ensuite avec précision la localisation de la ou des tumeur(s) dans l’organe à l’aide d’une sonde d’échographie. Selon sa/leur position et celle des vaisseaux sanguins avoisinants, le chirurgien détermine s’il peut uniquement retirer les nodules ou s’il doit élargir l’exérèse à un segment plus large, voire un lobe du foie. Dans tous les cas, les nodules sont retirés ainsi qu’une marge de tissus sains pour être sûr de ne pas laisser de cellules cancéreuses sur place. Les suites de l'opération. En l’absence de complications immédiates et si le foie retrouve une activité correcte, l’hospitalisation dure entre une semaine et 10 jours. Dans le cas contraire, elle est prolongée le temps que la situation se stabilise. Durant cette période, la douleur est prévenue ou traitée grâce à des traitements antalgiques. Les risques d’infection post-opératoire sont également prévenus grâce à la mise en place d’un traitement antibiotique. Après l’opération, et pour évaluer la reprise de la fonction hépatique, les médecins sont attentifs: à l’insuffisance hépatique due à la petite taille du foie laissé en place. Dans ce cas, le patient peut présenter dans les cinq à sept jours suivant l’opération de la fièvre, une jaunisse, de la fatigue… Ces symptômes sont pris en charge par l’équipe médicale. Ils disparaissent généralement après quelques jours. À la reprise de la production de la bile par le foie et au fait que l’opération n’ait pas créé de fuite (qui nécessite alors une nouvelle opération). Pour permettre cette surveillance, un drain est mis en place au niveau de l’abdomen à la fin de l’opération. Il est généralement conservé quelques semaines avant d’être retiré.

Les émotions selon la médecine chinoise. Parmi les causes de la maladie nous avons vu qu’il y avait les causes externes: Les six énergies perverses. Nous allons voir maintenant les causes internes: les émotions. Bien qu’une énergie perverse externe ayant pénétré profondément dans le corps peut devenir interne, la médecine chinoise considère les émotions comme les principales causes internes (nèi yīn; 内因). L’activité émotionnelle est normale et est une réponse psychologique et physique à un stimulus venant d’un environnement extérieur. Tant qu’une émotion reste modérée/normale, elle n’affaiblit pas le corps et ne provoque aucune maladie. Mais, comme toujours dans la médecine chinoise, lorsqu’un équilibre est rompu cela laisse la porte ouverte à la maladie. Quand une émotion devient trop intense, voire oppressante, elle peut donc blesser des organes et engendrer une maladie. Le déséquilibre sera plus ou moins accentué en fonction de l’intensité, de la durée ou de la répétition de l’émotion. Nous allons voir dans un premier temps comment sont habituellement présentées les émotions dans la médecine chinoise en occident, leur relation avec les organes et la théorie des 5 éléments. Puis nous verrons que finalement la relation organes/émotions est plus complexe que ce qui est généralement évoqué. 1) Les émotions telles qu’elles sont présentées habituellement. A) Les 7 émotions. Les classiques de la médecine chinoise présentent sept émotions qui sont habituellement: La joie (xǐ; 喜) La colère (nù; 怒) L’anxiété (yōu; 忧) Les soucis (sī; 思) La tristesse (bēi; 悲) La peur (kǒng; 恐) La frayeur (jīng; 惊) J’ai dit « habituellement », nous verrons plus loin pourquoi. B) Connexion de chacune des 7 émotions avec un organe Yin. La première partie du Huang Di Nei Jing, le Su Wen, dit que les 5 organes Yin du corps humain produisent cinq sortes d’énergies. C’est 5 énergies (émotions) sont donc en relation avec ces organes. Par la suite les classiques présentent 7 émotions (les plus ressenties) qui sont toujours associées aux 5 organes Yin (Zang). La joie est associée au cœur La colère est associée au foie L’anxiété est associée au poumon Les soucis sont associés à la rate La tristesse est associée au poumon La peur est associée aux reins La frayeur est associée aux reins * *A Noter: La frayeur affecte d’abord le cœur car elle est inattendue mais si elle persiste, la frayeur devient une peur extrême qui touchera les reins. C) Association des émotions avec les 5 éléments. Les 7 émotions associées aux 5 éléments se présentent comme ceci: La joie est associée au feu La colère est associée au bois La tristesse et l’anxiété sont associées au métal Les soucis sont associés à la terre La peur et la frayeur sont associées à l’eau. Voici un tableau récapitulatif des 7 émotions et de leurs associations: 2) La complexité des différentes émotions. Comme j’écrivais plus haut, la relation émotion/organe est plus compliquée que ce qui est habituellement évoqué en Occident. Tout d’abord, les classiques présentent des listes d’émotions qui diffèrent d’un livre à l’autre. C’est pour cette raison que j’ai dit que les 7 émotions sont « habituellement »: la joie, la colère, l’anxiété, les soucis, la tristesse, la peur et la frayeur. Ensuite, le fait d’associer une émotion à un seul organe est un moyen clair et facile de trouver la cause mais ce moyen est trop limité pour trouver le bon diagnostic sur de nombreux patients. A) Une classification des émotions plus complète. Est ce que dans ce cas plusieurs émotions peuvent être groupées et reliées à un organe spécifique? Oui et non! Ce n’est pas une émotion mais un ensemble d’émotions qui peut être relié à un organe. Mais selon le patient, ce groupe d’émotions touchera cependant bien souvent d’autres organes (nous verrons ça un peu plus loin). Parmi les 5 groupes d’émotions énumérés ci-dessous, je dirai qu’ils « ont une relation privilégiée » avec un organe plutôt que d’utiliser le terme « reliés » qui laisse sous-entendre qu’ils ne peuvent seulement être reliés à l’organe cité. A noter: l’anxiété peut être groupée dans 2 groupes différents car elle peut se dégrader en tristesse ou se transformer en peur. Par ailleurs, l’anxiété chronique associée à la peur touchera les reins. B) L’individualisation du diagnostic. Dans le tableau ci-dessus j’ai dit que les émotions « ont une relation privilégiée avec un organe » car certaines émotions sont plus souvent enclines à toucher un même organe mais on ne peut pas dire que c’est du 100%. De plus, la plupart des émotions affectent bien souvent un deuxième organe voire plus, par exemple: l’anxiété à une relation privilégiée avec le poumon mais peut blesser également la rate. Quant à la colère qui a une relation privilégiée avec le foie, elle peut également toucher l’estomac, la rate, les intestins ou/et le cœur. Le fait d’exprimer ou de refouler une émotion a également son importance au même titre que les circonstances amenant à le faire. Si on reprend l’exemple de la colère, elle troublera surtout le foie créant une montée du Yang du Foie ou une montée du Feu du Foie (cette dernière pouvant envahir le cœur par la suite) lorsqu’elle est exprimée. Elle entrainera des stases de sang du foie si elle est refoulée. En ce qui concerne les circonstances qui ont amené cette colère, l’exemple classique est une colère survenant à l’heure du repas, elle aura pour conséquence d’affecter l’estomac et la rate. Enfin, ne pas perdre de vue qu’un organe affecté par une émotion peut aussi être causé par une personne ayant une faiblesse constitutionnelle. Quoi qu’il en soit, ce sont les symptômes accompagnant l’émotion qui permettront de savoir si c’est vraiment l’organe associé qui est touché. Une colère excessive accompagnée de symptômes autres que ceux du foie ne sera donc pas une colère qui affecte le foie. L’analyse de ces symptômes permettra de connaître les organes concernés et déterminera l’approche à adopter par le praticien dans son choix de traitement. Cette dernière partie montre bien qu’en médecine chinoise le diagnostic doit être hautement individualisé. Suivez le lien pour connaître comment les émotions affectent le Qi et quels sont les symptômes lorsqu’un organe ayant une relation privilégiée avec une émotion est touché.