marche rapide pour maigrir toto


TRANSAMINASES. Définition, Informations, Description, Traitement ALAT, ASAT, SGPT, SGOT - Homme et Femme. Les transaminases sont des enzymes importants de l’organisme. Le rôle des transaminases est de permettre le transfert d'amines lors de processus chimiques liés au foie et au coeur. Les transaminases sont présentes dans tous les tissus, mais leur présence dans le sang à une concentration élevée est souvent liée à des maladies du myocarde (infarctus) ou du foie (nécrose, hépatite). Dans ces cas, les niveaux sériques des transaminases sont augmentés. On en distingue deux types de transaminases: ALAT: Alanine aminotransférase, appelé également SGPT, prédominante dans le foie ASAT: Aspartate aminotransférase, appelé également SGOT, prédominante dans les muscles et notamment le cœur (myocarde) L' augmentation de transaminases témoigne donc d'une lésion cellulaire dans le foie, le coeur, les muscles ou les reins. Valeur normale des transaminases dans le sang. La norme des transaminases varie selon chaque laboratoire. La valeur normale varie également en fonction du sexe, de l'âge, de la température du corps et de l'index de masse corporelle. Valeur normale des transaminases SGPT ou ALAT. Valeur normale pour un Homme: 8 à 35 UI/l (unité internationale/litre) Valeur normale pour une Femme: de 6 à 25 UI/l. Valeur normale des transaminases SGOT ou ASAT. Valeur normale pour un Homme: de 8 à 30 UI/l. Valeur normale pour une Femme: de 6 à 25 UI/l. Diminution des transaminases. Deux principales causes engendrent une diminution des transaminases: Lors de la grossesse En cas de déficit en vitamine B6. Augmentation ou niveau élevé des transaminases. Plusieurs causes peuvent engendrer une augmentation des transaminases, parmi lesquelles: Une anomalie hépatique (du foie) Les transaminases augmentent dans le sang lors de destruction des cellules hépatiques et ceci pour toutes les pathologies hépatiques, telles que: Hépatite virale Hépatite infectieuse Hépatite toxique Cancer du foie Etc. Les transaminases augmentent avec l'âge. Les personnes de plus de 60 ans peuvent avoir des taux de transaminases plus élevés dans le sang. Causes hépatiques engendrant une augmentation des transaminases. Hépatite virale Hépatite microbienne Hépatite toxique Hépatite médicamenteuse Hépatite alcoolique Insuffisance cardiaque et état de choc Tuberculose Sarcoïdose Lymphomes Obstruction veineuse (syndrome de Budd Chiari) Stéatoses hépatiques aiguës Etc. Causes musculaires et cardiaques engendrant une augmentation des transaminases. Infarctus du myocarde Myocardites Arrêt cardiaque (en particulier si massage cardiaque) Chirurgie cardiaque Un effort musculaire intense Des hématomes Des injections intramusculaires répétées Polymyosite Dermatomyosites Dystrophies musculaires Hypothyroïdies Rhabdomyolyses Hyperthermie maligne Etc. Médicaments pouvant modifier le dosage des transaminases dans le sang. Certains médicaments peuvent modifier le dosage normal des transaminases dans le sang, parmi lesquels: Les contraceptifs oraux Les antiépileptiques. Les informations données sur ce site ne sauraient engager l’auteur et ne sont données qu’à titre informatif. Aussi, consultez un professionnel de la santé pour toute question concernant les TRANSAMINASES. Forum et Témoignages sur les transaminases. Nous vous proposons de laisser vos commentaires ci-dessous.

boisson qui fait maigrir maison kayser union

Groupe d'Étude Thérapeutique des Affections Inflammatoires du Tube Digestif. L'azathioprine: IMUREL® la 6-mercaptopurine: PURINETHOL® Cette fiche redigée en 2008 et actualisée en 2017 par les gastroentérologues du GETAID (Groupe d’Etude Thérapeutique des Affections Inflammatoires Digestives) a pour but de mieux faire connaître au patient le traitement qui lui est proposé. Elle est destinée aux patients atteints de maladie inflammatoire chronique intestinale (maladie de Crohn et rectocolite hémorragique) car elle tient compte des modalités spécifiques d’utilisation des médicaments dans ces maladies. Elle constitue un complément à la fiche légale présente dans chaque lot de médicament. Elle peut être téléchargée gratuitement sur le site du GETAID (www.getaid.org ). INDICATIONS ET EFFICACITÉ. L'Azathioprine (Imurel®) et la 6-mercaptopurine (Purinéthol®) sont des médicaments qui freinent l'immunité qui est excessive dans les maladies inflammatoires chroniques intestinales. Ils appartiennent donc à la classe des immunosuppresseurs. Ils sont indiqués dans la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique, modérées à sévères chez les patients chez qui une corticothérapie est nécessaire. Une réponse complète (rémission sans corticoïdes) ou incomplète (rémission avec une dose de corticoïdes plus faible que la dose de corticodépendance initiale) est obtenue dans 40 à 70 % des cas. La réponse à ces médicaments est souvent lente: elle prend en moyenne 3 mois, parfois davantage. Ce ne sont donc pas des médicaments susceptibles de résoudre une situation urgente. Le Purinéthol® est un dérivé de l’Imurel® (l’azathioprine est transformé en 6-mercaptopurine dans l’organisme) et l’action des deux médicaments est considérée équivalente (mais la dose administrée est différente). On utilise en France plutôt l’Imurel®, car le laboratoire qui le commercialise a fait des démarches pour obtenir des autorités de santé, une indication spécifique du produit dans la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique, alors que cela n’a pas été fait pour le Purinéthol®. Ce dernier peut néanmoins être utilisé à la place de l’Imurel®. La durée optimale du traitement n’est pas connue mais tous les spécialistes considèrent qu’elle doit être prolongée au minimum plusieurs années si le traitement est efficace et bien toléré. L’Imurel® et le Purinéthol® peuvent aussi être prescrits en association avec une biothérapie (anticorps monoclonaux). On parle alors de « combo-thérapie » dont les objectifs sont à la fois d’additionner l’effet anti-inflammatoire des deux traitements, et aussi de réduire l’immunisation contre les anticorps monoclonaux grâce à l’effet immunosuppresseur de l’Imurel® et du Purinéthol®. PRÉCAUTIONS D'EMPLOI - GROSSESSE. Comme avec tous les immunosuppresseurs, les vaccins vivants sont contre-indiqués: fièvre jaune, rougeole, oreillons, rubéole, tuberculose (BCG), varicelle. En revanche, les vaccins inactivés, comme celui de la grippe, peuvent être utilisés. L'association avec l'allopurinol (Zyloric®) est possible mais doit être très prudente et nécessiter une diminution de dose car elle augmente le risque d’effets secondaires. Les études de toxicologie chez l’animal ont conclu à un risque pour le foetus, dans certaines espèces, ce qui justifie la recommandation de ne pas administrer le traitement en cas de grossesse. Toutefois, des études menées chez l’homme ou la femme n’ont pas montré d’augmentation significative du risque de malformation du foetus ou d’autres complications de la grossesse par rapport au risque naturel. Aussi, si le traitement est indispensable pour contrôler la maladie, on doit envisager qu’il soit poursuivi au moment de la conception (chez l’homme et chez la femme) et tout au long de la grossesse. L'attitude à adopter vis-à-vis du traitement est donc discutée au cas par cas avec le spécialiste, en cas de désir de grossesse. La décision met en balance les risques théoriques (liés aux données chez l’animal) et ceux de la maladie intestinale elle-même. Néanmoins, les dernières recommandations du groupe ECCO (European Crohn's Colitis Organization), parues en 2015, soulignent l'intérêt qu'il y a à poursuivre ce traitement pendant la grossesse quand son indication de départ est indiscutable, les bénéfices l'emportant largement sur les risques. Par précaution, l'allaitement n’est pas officiellement recommandé, mais il faut savoir que la quantité de produit passant chez l'enfant via le lait est très faible (moins de 0,6% de la dose maternelle) et les risques pour l'enfant probablement nuls. DOSE – EFFETS INDESIRABLES – SUIVI MÉDICAL. La dose initiale est adaptée au poids de la personne et est habituellement comprise entre 2 et 2,5 mg/kg/j pour l’Imurel® et 1 et 1,5 mg/kg/j pour le Purinéthol®. Cette dose peut être augmentée ou diminuée selon l'efficacité, la tolérance et les résultats des dosages sanguins. Les effets secondaires de ces médicaments sont variés et bien connus (ces médicaments sont utilisés depuis les années 1960). Beaucoup d’entre eux peuvent être évités ou minimisés par une surveillance rigoureuse de la prise de sang. 1. Ces médicaments entraînent souvent une baisse des globules blancs, plus rarement des plaquettes et des globules rouges. La détermination du génotypage TPMT, avant institution d’un traitement par Imurel®, a également un intérêt pour savoir quels sont les patients susceptibles de faire un accident hématologique sous Imurel®. Cet effet peut se manifester dès les premiers jours: certaines personnes (moins de 1%) sont en effet très sensibles au médicament et il est fondamental de s’en apercevoir vite. C’est pour cette raison qu’ une surveillance de la Numération Formule Sanguine (NFS) est nécessaire toutes les semaines pendant les huit premières semaines de traitement. Par la suite, il est nécessaire de maintenir pendant toute la durée du traitement une surveillance trimestrielle de la NFS. En effet, on observe d’abord généralement une baisse lente des globules blancs, en particulier des lymphocytes, qui se stabilise en général après plusieurs mois. Mais même après plusieurs années, une baisse des globules blancs reste possible, justifiant de de ne pas relacher la surveillance de la NFS.. Cette baisse tardive des globules blancs est généralement causée par des facteurs associés, comme une infection virale, la prise d’un autre médicament (allopurinol. ) ou un manque en certaines vitamines… La chute des globules blancs, lorsqu'elle est profonde, peut être responsable de fièvre et d'infections. La surveillance de la Numération Formule Sanguine (NFS) doit donc être très stricte et les résultats doivent être immédiatement communiqués au médecin. On peut observer sous traitement une augmentation de la taille des globules rouges (baisse modérée du nombre et augmentation du volume globulaire moyen ou VGM) qui témoigne de l’action du médicament et ne prête pas à conséquences. Le Tableau ci-dessous peut vous aider à interpréter les résultats de la NFS et donne les éléments d’alerte. Globules blancs (leucocytes) ® ou le Purinethol ® en attendant sa réponse. Globules blancs (leucocytes) ® ou le Purinethol Ò. Appelez impérativement votre médecin notamment pour qu'il vous prescrive une surveillance biologique adaptée, et dans tous les cas avant de tenter de reprendre le traitement. 2. Certaines manifestations d'intolérance sont d'origine allergique, survenant habituellement précocement (premier mois) après le début du traitement: fièvre, éruption cutanée, douleurs des articulations, syndrome grippal,. Deux d’entre elles doivent être signalées car elles peuvent faire croire à tort à des symptômes de la maladie: les pancréatites aiguës (3 % des cas), responsables de douleurs fortes et permanentes dans la partie haute de l'abdomen, ne ressemblant pas aux spasmes habituels des MICI; leur diagnostic repose sur la mise en évidence d’une augmentation importante de la lipase sanguine; des troubles digestifs intenses (moins de 1 % des cas) avec diarrhée, douleurs abdominales, vomissements, parfois un malaise et une chute de la tension. L’arrêt du traitement doit être immédiat et définitif et permet la disparition complète des symptômes, sans séquelles. Dans certains cas, on peut tenter d’utiliser le Purinethol® en remplacement de l’Imurel® (ou l’inverse si le Purintéhol® a été utilisé en premier) car il peut être toléré environ une fois sur deux (sauf en cas de pancréatite). 3. Une toxicité hépatique (pour le foie) est possible (1-3% des cas) et ne donne le plus souvent aucun symptôme. Il faut faire un dosage des enzymes hépatiques (transaminases ASAT et ALAT, gamma-GT) avant le traitement, tous les mois pendant les trois premiers mois puis tous les trois mois. Ces anomalies sont habituellement rapidement réversibles après diminution ou arrêt du médicament. Une complication hépatique particulière, l'hyperplasie nodulaire régénérative, atteindrait préférentiellement les patients de sexe masculin ayant eu une résection intestinale étendue. Le dépistage de cette complication nécessite également la surveillance régulière du taux de plaquettes, dont la diminution progressive et tardive doit rendre vigilant. Les atteintes sévères du foie sont exceptionnelles mais doivent être repérées précocement par la prise de sang. 4. La baisse modérée de l'immunité provoquée par ces médicaments accroît légèrement le risque d'infection (environ 1% des cas). Ces infections sont surtout dues à des virus (infection à cytomégalovirus, mononucléose infectieuse, herpes, zona…); elles se manifestent surtout plus intensément, certaines d’entre elles seraient passées inaperçues sans le traitement, et sont parfois d'évolution plus prolongée. Elles sont favorisées par l'association à d'autres traitements immunodépresseurs (corticoïdes, ciclosporine, Remicade®). L’apparition subite d’une fièvre, d’une fatigue ou de ganglions inexpliqués, doit être signalée rapidement au médecin. 5. Une perte inhabituelle des cheveux est parfois constatée; elle est le plus souvent due à autre chose que le traitement et ne doit donc que très rarement conduire à son arrêt. 6. Le risque de lymphome (proliférations tumorales à partir de certaines cellules appartenant au tissu lymphoïde des ganglions, de la moelle et de certains organes, induites notamment par le virus d'Epstein-Barr) est réel mais très rare. La fréquence rapportée dans plusieurs séries de patients ayant une maladie de Crohn ou une rectocolite hémorragique traitée par Imurel® ou Purinethol® est en moyenne chaque année de 1 cas pour 1000 patients. Ce risque est plus important chez les sujets âgés (> 65 ans) et de sexe masculin. Deux types particuliers de lymphomes, très rares, mais potentiellement très graves, sont à connaître et atteignent préférentiellement les patients jeunes ( ® et le Purinethol ® n’ont pas d’effet connu sur la fertilité, chez l’homme et chez la femme. Ils ne modifient pas la qualité du sperme. Compte tenu de la sévérité de certains des effets secondaires, même s'ils sont très rares, les indications du traitement doivent être posées par un spécialiste averti. Le patient doit être bien informé des risques du traitement et des contraintes qu'il impose. Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant. Le tabac aggrave la maladie de Crohn et tout doit être fait pour en arrêter la consommation. La prise régulière et scrupuleuse de tout traitement est nécessaire à son efficacité. Si vous éprouvez des difficultés dans ce domaine, n’hésitez pas à en parler à votre médecin.

thym pour maigrir vite homme

COMPLEXE D'HUILES ESSENTIELLEs - JL MASSAGE 30ML - HERBORISTERIE DE PARIS. État: Nouveau produit. Ce complexe est une synergie d'huiles essentielles et végétales décongestionnantes veineuses et lymphatiques, particulièrement adaptée pour soulager et atténuer les. Tweet Partager Google+ Pinterest. Avec ce produit, vous gagnez 33 points fidélité(s). 33 point(s) = 0,13 €. Envoyer à un ami. COMPLEXE D'HUILES ESSENTIELLEs - JL MASSAGE 30ML - HERBORISTERIE DE PARIS. Ce complexe est une synergie d'huiles essentielles et végétales décongestionnantes veineuses et lymphatiques, particulièrement adaptée pour soulager et atténuer les. Nom de votre ami *: Adresse e-mail de votre ami *: Ce COMPLEXE D'HUILES ESSENTIELLES - JL MASSAGE 30ML - HERBORISTERIE DE PARIS est une synergie d'huiles essentielles et végétales décongestionnantes veineuses et lymphatiques, particulièrement adaptée pour soulager et atténuer les varices. Flacon de 30 ml.

comment maigrir avec des produits naturels vachon dental

COMPLEXE D'HUILES ESSENTIELLEs - JL MASSAGE 30ML - HERBORISTERIE DE PARIS. État: Nouveau produit. Ce complexe est une synergie d'huiles essentielles et végétales décongestionnantes veineuses et lymphatiques, particulièrement adaptée pour soulager et atténuer les. Tweet Partager Google+ Pinterest. Avec ce produit, vous gagnez 33 points fidélité(s). 33 point(s) = 0,13 €. Envoyer à un ami. COMPLEXE D'HUILES ESSENTIELLEs - JL MASSAGE 30ML - HERBORISTERIE DE PARIS. Ce complexe est une synergie d'huiles essentielles et végétales décongestionnantes veineuses et lymphatiques, particulièrement adaptée pour soulager et atténuer les. Nom de votre ami *: Adresse e-mail de votre ami *: Ce COMPLEXE D'HUILES ESSENTIELLES - JL MASSAGE 30ML - HERBORISTERIE DE PARIS est une synergie d'huiles essentielles et végétales décongestionnantes veineuses et lymphatiques, particulièrement adaptée pour soulager et atténuer les varices. Flacon de 30 ml.

comment eliminer la graisse de la ventre plat

Les maladies du foie: Les meilleurs remèdes naturels. Les remèdes naturels pour les maladies du foie. Les maladies du foie ou les maladies hépatiques sont toutes les perturbations qui affectent la fonction du foie. Le foie est l’organe responsable d’un certain nombre de fonctions critiques dans le corps. Il joue un rôle majeur dans la conversion alimentaire et l’élimination des toxines du sang. Le foie accomplit plusieurs fonctions vitales, dont le métabolisme du sucre, de matières grasses et de fer. Il produit la bile qui aide dans la digestion des graisses. Il est également impliqué dans la production de protéines et la production de facteurs de coagulation du sang, le stockage des nutriments absorbés depuis les intestins, la sécrétion du cholestérol et la fabrication de l’urée. Les symptômes de maladies du foie incluent la fatigue, la faiblesse, la perte de poids, des nausées, des vomissements, une coloration jaune de la peau connu sous le nom de la jaunisse etc. Le foie peut facilement régénérer les cellules endommagées, mais si plus de 75% des cellules sont perdues, il peut ne pas être en mesure de répondre aux besoins de l’organisme. Certains des problèmes du foie peuvent être traités avec des remèdes maison. Certains peuvent avoir besoin de médicaments et une insuffisance hépatique peut nécessiter une greffe du foie. 1-Le chardon-Marie. Le chardon-Marie est une plante efficace dans le traitement des maladies du foie. Cette plante a été largement utilisée dans le passé pour le traitement de la vésicule biliaire et les maladies du foie. Ce remède possède des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes, qui aident dans le traitement et la prévention des problèmes hépatiques. Cette plante est recommandée pour le traitement des maladies du foie telles que l’hépatite virale, la cirrhose, l’hépatite alcoolique, la toxicité causée par les produits chimiques, les champignons, etc. Il est important de noter que cette plante ne devrait pas être donnée aux enfants. 2-Le pissenlit. Le pissenlit est une plante bénéfique dans le traitement des maladies du foie. Selon une étude menée en 2010, cette plante s’est révélée utile dans la prévention et le traitement des dommages du foie. Une autre étude menée sur des rats a montré que cette plante a contribué à l’amélioration de la fonction hépatique chez des rats souffrant de l’hépatite. Les études ont montré que le pissenlit augmente la production et l’écoulement de la bile (ce qui améliore la digestion), il est utile contre la congestion du foie, l’hépatite, les problèmes de la vésicule biliaire, la formation de calculs et stimule la sécrétion biliaire. La racine de pissenlit a un effet positif sur le tube digestif ce qui est utile contre les allergies alimentaires. 3-Le vinaigre de cidre. Le vinaigre de cidre aide à détoxifier le foie. S’il est pris avant les repas, il aide à métaboliser la graisse facilement. Mélangez une cuillère à soupe de vinaigre de cidre dans un verre d’eau. Ajouter une cuillère à café de miel. Buvez ce mélange trois fois par jour pour nettoyer le foie. 4-Le buplèvre. Bupleurum est un remède efficace dans le traitement des maladies du foie. Il a été largement utilisé par la médecine chinoise pour traiter les troubles hépatiques. Selon une étude menée sur des rats, on a observé que les rats souffrant d’ictère obstructive, ont montré une amélioration dans la fonction du foie suite à la prise de médicament à base de buplèvre (à ne pas utiliser pour une longue période ou par les femmes enceintes et allaitantes). 5-L’amla ou groseille indienne. L’amla est l’une des sources les plus riches de vitamine C et elle aide à maintenir la fonction du foie à un niveau optimal. Des études ont prouvé que la groseille indienne possède des propriétés protectrices pour le foie. 6-Le curcuma. Le curcuma a des propriétés antiseptiques et agit comme un antioxydant. Il peut également améliorer la santé du foie. L’action antivirale du curcuma empêche la multiplication des virus qui provoquent l’hépatite B et C. 7-Les graines de lin. Le foie élimine les hormones qui circulent dans le sang. Cela provoque une surcharge pour le foie. Les composés actifs des graines de lin empêchent les hormones de circuler dans le sang et réduit la pression sur le foie. 8-La réglisse. La réglisse est un excellent remède pour la maladie du foie gras non-alcoolisées. Ce remède est utilisé dans les préparations ayurvédiques pour guérir les maladies du foie. Les propriétés anti-inflammatoires de la plante aident à calmer l’hépatite associée à l’inflammation du foie. La réglisse lutte aussi contre les virus responsables de l’hépatite et fournit les antioxydants qui aident à maintenir la santé globale du foie. La réglisse aide le corps à lutter contre les infections virales et à nettoyer le foie. Lorsqu’elle est transformée en acide glycyrrhétinique, la racine de réglisse a un effet anti-virale et anti-inflammatoire puissant qui aide à ralentir la détérioration du foie et soulager les symptômes associés à l’hépatite. 9-Schisandra et la racine d’astragale. Un composé actif appelé lignane contenu dans les baies de schisandra a un effet antioxydant pour les cellules hépatiques. Dans une étude les polysaccharides contenus dans la racine d’astragale ont été combinés avec les lignanes des baies de schisandra. Cette combinaison a été efficace pour la régénération des cellules du foie. 10-L’hydraste du Canada. L’hydrastis est l’un des meilleurs remèdes naturels pour le traitement de la stéatose hépatique. Elle aide à lubrifier le foie, ce qui agit comme un nettoyant naturel et un purificateur. L’hydraste peut être consommée quotidiennement pour se débarrasser du foie gras et d’autres infections. Rappelez-vous que les femmes enceintes ne devraient pas utiliser cette plante pour traiter les maladies du foie. 11-Les graines de papaye. Les graines de papaye sont très efficaces dans le traitement de la cirrhose du foie. Il contiennent du potassium, du calcium, des protéines, du phosphore, des vitamines et des hydrates de carbone qui contribuent à nourrir le corps, aident à traiter la faiblesse des muscles et la fatigue, abaissent le taux de cholestérol élevé et réduisent l’inflammation. 12-Les carottes et les épinards. Les carottes sont riches en vitamine A qui aide à protéger le foie contre les effets toxiques dus à des produits chimiques environnementaux. Cela réduit également les dépôts de graisse dans le foie. Elles contiennent également des fibres solubles qui aident à nettoyer le foie et le côlon en éliminant les déchets. Mélanger un demi-verre de jus d’épinards et un demi-verre de jus de carotte, ce remède maison est efficace pour la cirrhose du foie. 13-L’activité physique. L’activité physique régulière stimule la digestion des aliments et l’élimination des graisses de l’organisme. L’exercice augmente la transpiration qui aide à éliminer les toxines par la peau, Ce qui diminue la pression sur le foie. 14-Les avocats et les noix. Si vous voulez éviter les maladies du foie, vous devriez inclure les avocats et les noix dans votre alimentation. Le glutathion présent dans les avocats et les noix élimine les toxines accumulées dans le foie. 15-Évitez l’alcool. Si vous voulez garder votre foie en bonne santé, évitez l’alcool. Boire trop d’alcool peut conduire à trois types de maladies: le foie gras, l’hépatite et la cirrhose. 16-Le gingembre. Dans une étude publiée dans le Journal indien des sciences pharmaceutiques en septembre 2010, le gingembre et la chicorée ont pu restaurer des lésions du foie et la composition du sang vers la normale. Le gingembre protège contre la fibrose hépatique, les parasites dans le foie, aide à prévenir et traiter le foie gras en réduisant le stress oxydatif dans le foie.

L'Ascite. L'ascite est définie comme la présence d'un liquide non sanglant dans la cavité abdominale. Le diagnostic repose sur la mise en évidence de liquide à la ponction de la cavité abdominale. En cas d'épanchement peu abondant, un diagnostic indirect peut être obtenu par l'échographie. Les épanchements de sang ou de bile ont des causes et circonstances diagnostiques tout à fait différentes. L'ascite est le plus souvent indolore, mais elle peut provoquer des douleurs abdominales lors de son apparition et entraîner un inconfort abdominal et des difficultés respiratoires quand elle atteint un volume important. Elle est détectable cliniquement lorsque son volume atteint 2,5 litres environ. L'augmentation de volume de l'abdomen, la prise de poids (parfois masquée par l'amaigrissement), l'examen physique mettant en évidence une matité déclive mobile permettent un diagnostic facile. L'échographie abdominale et surtout la ponction abdominale le confirment si besoin. L'ascite est fréquemment associée à un œdème des membres inférieurs et parfois à un épanchement pleural (entre le poumon et la paroi thoracique), le plus souvent à droite. Causes de l'ascite. Les mécanismes de formation de l'ascite varient en fonction de la cause. Les principales causes d'ascite sont: la cirrhose, quelle qu'en soit la cause. l' insuffisance cardiaque. le cancer de l'ovaire. la carcinose péritonéale (extension de cancers, principalement de l'appareil digestif) la tuberculose de la cavité abdominale. Intérêt de la ponction d'ascite. La ponction de l'ascite est un geste simple, utile pour le diagnostic, souvent indispensable pour rechercher une infection ou pour soulager le patient. On ponctionne le plus souvent dans la partie gauche et basse de l'abdomen ( fosse iliaque gauche ), à l'aide d'une aiguille fine montée sur seringue pour le prélèvement du liquide. Le dosage des protides, l'examen des cellules et d'éventuelles bactéries dans le liquide prélevé sont les examens les plus utiles. Lorsque le but est d'évacuer une quantité importante de liquide, on ponctionne avec un petit cathéter souple monté sur un trocard métalique puis raccordé à une tubulure pour évacuation. L'ascite du cirrhotique. En cas de cirrhose sévère, on observe un épanchement massif de liquide dans la cavité abdominale, lié à la fois à des anomalies du fonctionnement rénal (réabsorption d'eau et de sel excessive) et à la localisation de l'excès d'eau dans cavité péritonéale en raison de l’augmentation de la pression hydrostatique dans la circulation hépatique. Le diagnostic de l'ascite du cirrhotique repose sur l'existence d'une cirrhose (signe d’insuffisance hépatique et d’hypertension portale) et sur l'absence des autres causes d'ascite. Elle est caractérisée par une concentration protéique faible, habituellement inférieure à 20 g/l et par une concentration cellulaire faible, inférieure à 200 éléments/mm3. Complications. Les principales complications de l'ascite sont les infections spontanées du liquide d'ascite et les hernies ombilicales qui peuvent parfois s'étrangler ou se rompre. Une teneur en polynucléaires élevée (plus de 250/mm3) indique une surinfection bactérienne du liquide d'ascite. Cette complication est fréquente en cas de cirrhose grave. Traitement. Les 2 principales méthodes du traitement de l'ascite du cirrhotique sont: le régime sans sel et les traitements favorisant l'élimination du sel par le rein ( diurétiques ). Lorsque l'ascite est tendue, ce traitement peut être précédé d'une ponction évacuatrice associée à une expansion volémique par perfusion d'albumine. La surveillance du traitement porte sur la diurèse, le poids du malade et le dépistage des complications des diurétiques. Dans certains cas, les ascites ne répondent pas au régime peu salé et aux traitements diurétiques biens conduits. Les ascites réfractaires sont caractérisées par l'impossibilité d'augmenter les doses de diurétiques sans induire des anomalies fonctionnelles rénales ou un excès de perte de sel. On peut les traiter par des ponctions évacuatrices itératives, associées à des perfusions d'albumine. L'existence d'une ascite réfractaire doit faire discuter l'indication d'une transplantation hépatique. Dans certains cas d'ascite réfractaire, une dérivation entre le système porte (sang veineux drainant le tube digestif vers le foie) et le sang veineux systémique (sang veineux périphérique) peut être envisagée. Actuellement, des techniques relativement peu invasives permettent de réaliser de telles dérivations en intra-hépatique (TIPS: Transjugular Intrahepatic Portosystemic Shunt).