perdre du poids tres vite femme fever testimonials


Douleur musculaire au bras. Les douleurs d'origine circulatoire.

telecharger maigrir avec sa tete

Diarrhées Colon Irritable. DIARRHEES COLON IRRITABLE. Depuis 1994, je présente le symptôme du colon irritable. Cela a commencé quelques mois avant que ma fibromyalgie n’explose définitivement. Les premiers mois, je pensais que c’était une conséquence de l’ablation de ma vésicule biliaire en 1989, mais en fait c’était ma maladie qui commençait à faire des siennes dans mon corps. J’en ai souffert durant de nombreuses années. Je ne pouvais pas sortir sans vérifier où se trouvaient les toilettes, précaution indispensable pour éviter les accidents. J’étais devenue championne de course à pied du 10 mètres. Le moindre déplacement était devenu très difficile et cette course incessante aux toilettes était épuisante et très gênante quand j’étais en compagnie. Mon alimentation aussi était devenue source de tracas, non parce que j’étais devenue « difficile » mais parce que mon corps n’acceptait plus certains aliments. Ce phénomène n’est pas facile à expliquer à son entourage familial ou aux amis, certains ne comprennent jamais notre embarras. Cela me prenait à l’improviste, sans prévenir, et pouvait durer plusieurs heures ou plusieurs jours. J’avais des cycles très irréguliers de constipation et de diarrhées. J’ai fini par ne plus sortir de peur de me trouver face à ce problème en dehors de chez moi. Mais vous connaissez ce problème donc je n’ai pas besoin de m’étendre plus sur ce sujet assez délicat à traiter. Grâce à mes recherches et au traitement que je prends j’ai pu venir à bout de cet inconvénient. Je vous fais part des constatations avec mon propre cas de fibromyalgie et ce qui m’a aidée. Sur moi, le colon irritable a différentes origines et je présente des diarrhées différentes ou constipation. Chlorure de magnésium. En prenant régulièrement un verre de 10 cl de chlorure de magnésium le matin, j’ai retrouvé des selles normales, je n’ai plus ces passages de constipation de plusieurs jours avec risque d’occlusion intestinale. Au départ cela m’a nettoyé les intestins des microbes intérieurs, j’ai eu des diarrhées durant quelques jours puis les selles sont devenues normales. Mais à cause de mes reins je ne peux le prendre en continu, alors je fais des cures de quelques jours dans le mois. Quand j’ai commencé la prise de l’arnica j’ai vu disparaître les diarrhées soudaines par contraction brutale des intestins. Cette diarrhée qui est dégradante car elle nous prend n’importe où et il est impossible de la prévoir. Il faut pouvoir atteindre des toilettes dans les secondes qui suivent sinon c’est la catastrophe. Cela nous donne l’impression que quelqu’un nous tord les intestins et que tout ce qui est dedans est violemment expulsé, digéré ou pas. Puis il y a celle en rapport avec le foie, elle brûle tout sur son passage cette diarrhée là. Les intestins souffrent et la paroi intérieure est mise à vif par l’acidité de la bile, des morceaux de peau partent avec ces selles et des saignements suivent si elle persiste. L’intestin est complètement décapé et devient de plus en plus fragile. Je la comparais à un volcan qui entrait en action. Le trop plein de bile du foie était expulsé d’un seul coup, les diarrhées sont liquides, jaunes, moussantes et brûlantes. J’ai réussi à en venir à bout en soignant mon foie. Dans les premières années, je prenais du romarin en TM, puis suite à des ennuis conjoint de pancréas j‘ai pris du chelidonium, du chrysanthellum et du raphanus ( radis noir), cela m’apaisait et diminuait la venue de cette diarrhée mais ne la stoppait pas. Elle apparaissait deux heures après la consommation d’aliments gras ou d’huile lors de mon repas et pouvait durer un long moment. Il y a quelques mois j’ai découvert le lycopodium, à lui tout seul il a supprimé ce genre de diarrhée. Ce produit a réussi à contrôler mon pancréas et mon foie en même temps. Mes intestins se sont réparés tout doucement et les parois ont repris leur épaisseur normale. En contre partie je fais très attention à ne pas manger trop gras. Et encore une autre sorte de diarrhée. Celle-ci arrivait quand je consommais des glucides et du sucre à cause de ma glycémie instable, elles sont bizarres, brûlantes avec des glaires dedans, comme une crise d'acétone ou d’entérite. La paroi intestinale pour se protéger fabrique en permanence de la glaire, cela peut atteindre la taille d’un œuf comme j’ai déjà eu. J’ai vu disparaître cette diarrhée avec la prise de granions d’iode. Ce produit a éliminé le gonflement des intestins 1 heure après le repas, je digère à nouveau les pâtes, le pain ainsi que le sucre. Pour celles des allergies à certains aliments comme les produits laitiers de vaches et les carottes, j’ai carrément stoppé ces produits. Voilà deux ans que je n’en consomme plus, mais depuis peu il m’arrive de me faire plaisir en mangeant un peu de fromage de vache. Par contre pour la carotte qu’elle soit cuite ou cru, il m’est impossible d’en manger même une infime quantité, j’ai un gros problème à cause de la VIT A et de mon foie C’est toujours la catastrophe et des diarrhées qui durent des heures avec saignements. Raphanus ( Radis noir) Depuis 1989, suite à l’ablation de ma vésicule biliaire, j’avais très souvent des douleurs de colites avec gaz, la prise de 5 granulés de Raphanus Sativus Niger 5CH me calme cet ennui et la douleur se passe, les gaz semblent disparaîtrent. En cas de fortes diarrhées je prenais 15 granulés de Raphanus pour la stopper plus vite, cela me réussissait assez bien. Sinon j’ai ajouté cet aliment méconnu à ma nourriture, je mange de temps en temps du radis noir, cela se consomme cru ou cuit comme du navet. Il me reste à trouver l’origine d'une certaine diarrhée, celle qui m’arrive deux heures après le repas quand je suis allongée, comme si j’avais fait un lavement à l'eau ou si le liquide ingéré avait pris une mauvaise direction. Mais je trouverai aussi le pourquoi de celle là. Cependant je crains qu'elle ne soit en liaison avec mon hypophyse qui se calme en étant allongé. Mon hypophyse a une anomalie dans son travail entre la position debout et celle couchée. A Paris, le Professeur m’avait dit que j’étais faite à l’envers. Comme vous l’avez remarqué, rien que le domaine du colon irritable est très vaste. Au fil du temps j’ai découvert différentes origines pour ce symptôme et il m’a fallu différents produits pour venir à bout de ces fameuses diarrhées et constipation. Mais cela en valait la peine. C’est tellement agréable de profiter d’une promenade à l’extérieur. sans se soucier de l’emplacement des toilettes.

recette a boire pour maigrire les

Comment Nettoyer votre foie naturellement. • Les excès d’alcool et de caféine ne sont pas recommandés pour le foie. Préférez l’eau qui hydrate les organes et les détoxifie! • Consommez du citron tous les jours car cela stimule la production de la bile et permet au foie de se regénérer. • Misez sur le thé vert qui regorge de catéchise, une substance antioxydants, reconnue pour ses bienfaits anti-cancer. • Mangez de l’ail mais aussi de l’avocat et du curcuma qui sont riches en allicine et du sélénium qui débarrassent le foie de tout excédent de toxines. • Croquez dans des fruits et faites le plein de jus car ils renferment des acides bons pour la santé et protègent le foie de l’hépatite et de la cirrhose.

plante naturelle pour maigrir vite et gratuitement voir

Classement des différentes maladies par type ou par famille. Les maladies, leurs symptômes et leurs causes, sont très divers. Il existe de nombreuses façons de classer et répertorier les maladies. On peut les regrouper en fonction de leurs symptômes, ou de la partie du corps qu’elles affectent. On peut aussi les classer selon leurs causes, qui sont multiples. Cependant, il y a deux causes principales qui déclenchent la maladie: La première est physique, l’alimentation et la détoxication, la deuxième est psychique, stress et angoisses. Une grande partie des maladies sont dues au psychique, on dit alors que 80 % des maladies sont psychosomatiques, pourquoi? C’est en effet une question que beaucoup se posent, mais ce n’est pas le but de cet article, nous traitons ce sujet dans cet article. Regardons ensemble les différents types de maladies existantes. Les maladies génétiques. Les maladies génétiques ou maladies héréditaires, sont dues à des anomalies dans le matériel génétique (chromosomes) du malade. Si le gène est altéré, il entraîne un dysfonctionnement de la cellule avec l’expression d’une maladie. C’est par exemple le cas de la mucoviscidose, de l’hémophilie ou de la myopathie. Les maladies chromosomiques. Les maladies chromosomiques sont marquées par l’absence d’un morceau de chromosome ou d’un chromosome entier, ou au contraire par la présence d’un chromosome supplémentaire. La trisomie 21, par exemple, est due à la présence dans les cellules de 3 chromosomes 21 au lieu de 2. Les maladies microbiennes et virales. Les maladies microbiennes sont provoquées par des microbes ou virus, c’est le cas pour la grippe, rhumes, hépatites et de la plupart des maladies infantiles ou des bactéries dans le cas de la tuberculose, le tétanos, la scarlatine, la légionellose… Les maladies parasitaires. Les maladies parasitaires sont provoquées par des parasites, soit des parasites constitués d’une seule cellule ( protistes ) comme ceux qui provoquent le paludisme ou la maladie du sommeil, ou bien des vers comme le ténia ou la douve du foie. Les maladies multifactorielles. Les maladies multifactorielles sont les maladies qui multiplient les causes. Elles apparaissent suivant plusieurs facteurs, comme par exemple des prédispositions génétiques, l’exposition à des produits toxiques, mauvaise hygiène de vie…Les cancers et certaines maladies cardiovasculaires sont des maladies multifactorielles. Les maladies dues aux carences. La malnutrition provoque un manque de certains nutriments essentiels indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Les carences alimentaires provoquent des maladies plus ou moins graves. Le béribéri et le rachitisme, sont dus à des carences en vitamines. Les maladies psychosomatiques. Les maladies psychosomatiques sont des maladies d’origine psychologique, qui déclenchent des symptômes physiques. Le stress et l’angoisse, peuvent par exemple, provoquer de l’eczéma ou un psoriasis. Les maladies psychiques. Comme les maladies psychosomatiques, elles sont d’origine psychologique. Mais à la différence de ces dernières, c’est qu’elles ne provoquent pas de troubles physiques, mais des troubles du comportement. Elles sont souvent dues à une mauvaise image de soi et à de mauvaises relations avec le monde extérieur, famille, sociabilité… L’anorexie et la boulimie, sont pour exemple, des maladies psychiques. Dans le mot « maladie » il y a le mot « mal ». Pour comprendre la maladie il faut donc remonter jusqu’à la maladie, écouter ce que le « mal-a-dit », c’est donc remonter jusqu’au mal, lui-même, dont la maladie est l’inévitable et logique conséquence. Ecouter ce que « le mal à nous dire » dans cette quête du sens et donc de la cause, et revenir à la racine du mal. La reproduction totale ou partielle de l'article est strictement interdite sans accord préalable de l'auteur.

nettoyer tache de graisse de velos

Maladies du foie. Le Fibromax, un nouveau test baromètre. L'équipe du Pr Thierry Poynard, chef du service d'hépato-gastro-entérologie à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, a mis au point un nouveau test de diagnostic des maladies chroniques du foie. Il nous en explique les principes. Quelles sont les maladies du foie les plus fréquentes? Pr Thierry Poynard. Dans l'ordre, on peut citer: les hépatopathies alcooliques (chez 10 % des Français), les pathologies métaboliques (diabète, obésité, hyperlipidémie, chez 20 % de nos compatriotes), les hépatites virales B (chez 300 000 Français) et C (chez 500 000). Toutes ces maladies peuvent conduire à la cirrhose et au cancer du foie (15 000 morts par an en France). On parvient généralement à diagnostiquer toutes ces pathologies de façons différentes. Les hépatopathies alcooliques sont détectables d'après la consommation quotidienne d'alcool. Les pathologies métaboliques sont diagnostiquées par une analyse de sang spécifique recherchant les dosages de graisse et de sucre. Les hépatites B et C sont décelées par une recherche de virus dans le sang. Le grand problème de toutes ces maladies du foie est qu'elles évoluent sans symptômes jusqu'à la survenue d'une complication grave. D'où l'intérêt d'un diagnostic précoce. Sans traitement, quelles vont être les évolutions de ces pathologies du foie? Pr T.P. Les hépatopathies alcooliques et les pathologies métaboliques commencent par une infiltration graisseuse anormale du foie, la stéatose, qui sera suivie d'une inflammation, laquelle risque d'évoluer d'abord vers la fibrose, puis vers la cirrhose. Les hépatites virales B vont, dans 50 % des cas, pouvoir passer d'un stade d'inflammation à celui de fibrose puis de cirrhose. Les hépatites C ont le même pronostic mais, là, ce sont les deux tiers des malades qui risquent d'évoluer vers la fibrose et la cirrhose! Le but de ce nouveau test est donc d'évaluer la gravité de ces maladies au plus tôt pour bloquer leur évolution. Avant la mise sur le marché de ce dernier test, quelles méthodes utilisait-on pour analyser l'étendue d'une atteinte hépatique? Pr T.P. Durant des années, quand on soupçonnait une de ces pathologies, la méthode de référence consistait à effectuer une biopsie du foie. Le médecin introduit une aiguille dans l'organe, entre deux côtes, sous anesthésie locale, pour prélever un fragment de foie et le faire analyser. Dans 30 % des cas, le geste se révèle douloureux; dans 3 cas sur 1 000, on observe une complication grave; dans 3 cas sur 10 000, on déplore un décès. Compte tenu de ces risques, cette biopsie n'est pratiquée que lorsqu'elle est impérativement nécessaire. En 2002, nous avons mis au point avec mon équipe un premier test (le Fibrotest) qui, pour la première fois, permettait d'évaluer, par une simple prise de sang, le degré de gravité d'une fibrose (mais cet examen ne permet pas de vérifier l'étendue d'autres lésions du foie). En quoi consiste le Fibromax, ce nouveau test que vous venez de commercialiser? Pr T.P. Il faut tout d'abord rappeler que ce test est effectué dans le but d'évaluer la gravité d'une atteinte hépatique pour pouvoir éventuellement rassurer le patient ou démarrer un traitement parfaitement adapté. Avec le Fibrotest, on analysait seulement la fibrose; avec le Fibromax, on va pouvoir aussi estimer l'étendue d'une stéatose ainsi que l'inflammation, une stéato-hépatite, qui peut lui être associée. On apprendra si cette inflammation est d'origine métabolique ou alcoolique. Le Fibromax s'effectue par simple analyse de sang dans lequel on dose 10 substances: des protéines, du sucre, des graisses, des enzymes Les taux de ces différents dosages sont ensuite combinés aux caractéristiques du patient (âge, sexe, taille, poids ). Chez tous, on obtient trois résultats qui correspondent au degré d'atteinte de l'organe: pour la stéatose, l'inflammation et la fibrose. La cirrhose est décelable quand on a découvert un stade ultime de fibrose. Heureusement, le plus souvent, on peut rassurer le patient car il n'existe chez lui qu'une stéatose du foie sans inflammation ni fibrose. Quelle est la fiabilité du Fibromax? Pr T.P. Elle est bonne puisqu'on ne relève que 10 % de faux positifs et de faux négatifs. En cas de doute, on peut renouveler l'examen. Nous sommes fiers, avec mon équipe de la Pitié-Salpêtrière, de l'avoir mis au point et de faire en sorte que le brevet appartienne à l'Assistance publique des hôpitaux de Paris, en collaboration avec le C.n.r.s. et les universités Paris-V et Paris-VI. Quelles vont être les principales indications de ce test? Pr T.P. Il est conseillé aux diabétiques de type II, aux obèses, aux hyperlipidémiques, qui ont trop de triglycérides ou de cholestérol dans le sang, aux buveurs excessifs et aux personnes atteintes d'hépatite B ou C. Actuellement, où peut-on effectuer cet examen? Pr T.P. J'insiste sur le fait qu'il ne peut être réalisé que sur ordonnance médicale. Bien que le Fibromax soit récent, de nombreux laboratoires français sont déjà aptes à le pratiquer: leur liste peut être consultée sur le site www.biopredictive.com. Les résultats sont obtenus après quarante-huit heures. Comment envisagez-vous l'avenir du Fibromax? Pr T.P. Les médecins sont souvent alarmés à tort par certains résultats d'analyse courante, comme par exemple une augmentation des transaminases ou des gamma G.t. qui sont des enzymes hépatiques. En fait, ces anomalies ne constituent pas des révélateurs exacts de la réelle atteinte hépatique. Les taux de ces enzymes peuvent être trop hauts avec un foie sain et ils peuvent être normaux avec une cirrhose du foie! Le Fibromax va permettre aux médecins généralistes d'identifier, et le plus tôt possible, les sujets à risque de cirrhose et de diriger les plus atteints vers un spécialiste. Toute reproduction interdite.

Maladie foie. Le foie est un organe qui a approximativement la taille d’un ballon de football et pèse environ 1,5 kg chez l’adulte. Il s’agit du plus grand organe glandulaire du corps humain. Le foie est composé de 4 lobes avec 2 particulièrement volumineux. Il s’agit d’une glande annexe au système digestif. Le foie est responsable pour de nombreuses fonctions biochimiques chez l’homme. En particulier au niveau du métabolisme (ensemble de transformations moléculaires et énergétique). Cet organe est si important que sans le foie une personne ne survit que quelques heures. Par conséquent, en cas de graves problèmes de foie (insuffisance hépatique irréversible), seulement une greffe pourra sauver la vie du patient. Le foie métabolise les graisses et l’alcool provenant de la circulation sanguine. Il produit aussi à hauteur de 80% le cholestérol fabriqué par le corps humain. De plus, le foie aide au stockage et à l’utilisation du glucose (stocké dans le foie sous forme de glycogène), produit la molécule urée (qu’on retrouve dans l’urine) et métabolise des molécules comme celles provenant de médicaments par exemple, dans ce dernier cas il a une fonction de détoxication. Le foie aide aussi à transformer des molécules provenant de la circulations sanguine en vitamines et hormones. Le foie produit, entre autre, la bile et qui est ensuite stockée dans la vésicule biliaire (petit sac qui se trouve plus ou moins sous le foie). La bile est nécessaire ensuite pour l’absorption des aliments. Cela permet notamment de digérer les graisses. La bile est déversée dans l’intestin au niveau du duodénum. Les cellules du foie se nomment hépatocytes. Il faut savoir que le foie remplit encore de nombreuses autres fonctions, qu’il serait trop long de citer ici. Finalement, ajoutons que le foie a la capacité de se régénérer par lui-même, en tout cas pour un foie sain. Maladies du foie ou associées: Hépatites, calculs biliaires, cancer du foie, kyste du foie, parasite qui touche le foie (amibiase), infection bactérienne comme un abcès, maladie de stockage (ex. hémochromatose), affections congénitales comme l’atrésie des voies biliaires, stéato-hépatite non alcoolique (ou de son acronyme anglais NASH, parfois aussi appelée de maladie du soda).