maigrir comment awards 60


Huile de foie de morue, ses vertus. Publié le mercredi 28 avril 2010 à 22:18. Cela fait des siècles que l'homme a découvert que l'huile de foie de morue avait des effets bénéfiques sur l'organisme. Elle est le plus souvent utilisée en tant que complément nutritif. Elle sert également à prévenir quelques maladies. Cependant, tout excès n’est pas bon pour la santé. Respectez donc la posologie prescrite par votre médecin. Nous verrons ci-après dans quel cas consommer cette huile. Généralement, on extrait l'huile de foie de morue à partir d'une méthode traditionnelle. On commence par cuire les foies de morue à la vapeur. Une fois cuits, ils sont écrasés puis décantés pour en tirer un liquide épais, de couleur jaune pâle. C'est ainsi qu'on obtient la fameuse huile de foie de morue sous son état pur. Cette huile est beaucoup plus riche que les autres huiles de poisson. En fait, pour fabriquer l'huile de foie de morue, on prélève spécialement le foie de la morue. Quant aux huiles de poissons, elles sont extraites des corps entiers de poissons. Cette huile, qui fut autrefois utilisée comme complément nutritionnel, a été recommandée particulièrement aux enfants pour leur croissance. L'huile de foie de morue a été longtemps consommée pure, malgré son odeur et son goût désagréables. Mais aujourd'hui, nous pouvons la prendre sous forme de gélule ou de capsule. Les différentes composantes de l'huile de foie de morue. L'huile de foie de morue est naturellement riche en vitamine A et en vitamine D. Elle contient aussi des acides gras oméga-3. Les actions de la vitamine A concernent le développement de l'ossature. Elle permet, en outre, de soulager les rhumatismes. Vous pourrez également consommer de l'huile de foie de morue pour rendre votre peau encore plus belle mais aussi pour avoir une meilleure acuité visuelle. Par ailleurs, cette huile est également préconisée pour la prévention du rachitisme et de la plupart des maladies infectieuses. La vitamine D qu'elle contient permet de consolider les os. Cette vitamine est ainsi bénéfique pour les femmes post-ménopausées et pour les quinquagénaires, en général, car elle permet de prévenir l'ostéoporose. L'huile de foie de morue est aussi efficace pour éviter des maladies comme l'arthrite rhumatoïde et la sclérose en plaques. En consommer permet également de prévenir certains types de cancers dont celui des seins, du côlon ainsi que celui de la prostate. Enfin, elle est très réputée pour réguler la tension artérielle. Comment doit-on consommer de l'huile de foie de morue? Tout le monde peut consommer de l'huile de fois de morue. C'est un produit naturel qui ne nécessite pas d'ordonnance ou de recommandations particulières de la part d'un médecin. Cependant, il faut respecter une posologie précise. Avant de consommer de l'huile de foie de morue, consultez le médecin ou le pharmacien. Généralement, celle-ci est disponible en gélule. Une gélule présente une dose de 500 milligrammes d'huile de foie de morue. Pour un adulte, il est recommandé d'en prendre 2 grammes soit 4 gélules par jours. Vous pourrez les prendre le matin, avec un verre d'eau. Pour que le produit soit efficace, le médecin recommande habituellement un traitement de 3 mois renouvelable. L'huile de foie de morue est utilisée en tant que supplément nutritionnel, plus particulièrement chez les enfants en bas âge, car elle permet d'assurer une bonne croissance. On préconise d'ailleurs l'huile de foie de morue en cas de retards et de troubles de la croissance. Cette huile est également conseillée aux personnes sous-alimentées. On a observé que des enfants malnutris qui ont eu un traitement d'huile de foie de morue avaient facilement gagné quelques centimètres. Outre les enfants, les adultes pourront également profiter des vertus de cette huile qui aident à prévenir les carences nutritionnelles grâce à sa forte teneur en vitamines A et D. Enfin, les personnes victimes de troubles cardio-vasculaires pourront, grâce à l'huile de foie de morue et l'oméga-3 qu'elle contient, assurer la régularité de la pulsation de leurs cœurs.

boisson citron persil pour maigrir piment

Maladie foie. Les maladies virales. La majorité des maladies virales ne peuvent être soignées avec des antibiotiques. Lorsque des sujets sont peu atteints, on peut augmenter la distribution de vitamines pour doper la défense immunitaire. On mesure un virus en nanomètres, ce qui veut dire la division d'un mètre par un milliard ou un millimètre divisé par un million. Un microbe est 1000 fois plus gros, il peut être infecté ou véhiculer un virus. Même avec un microscope électronique à balayage, certains virus ne peuvent pas être observés. Maladie de Marek: Très répandue dans le monde, créant de grandes pertes dans les élevages. Très contagieuse, provoquée par un herpès virus qui provoque l'apparition de tumeurs qui se fixent en différents endroits du corps de l'animal dès son plus jeune âge. On ne soigne pas les tumeurs, elles peuvent progresser jusqu'à l'âge de 8 mois. Selon l'emplacement des tumeurs, (tissus, organes), la résistance propre à chaque animal et son alimentation, la mortalité en dépendra, certains sujets plus fragiles que d'autres peuvent mourir en 3 semaines. Diagnostiques: La paralysie des pattes, la plupart du temps en grand écart, (parfois une patte en avant l'autre en arrière). Paralysies flasques du cou, parfois des ailes, selon la situation des tumeurs, très souvent sur l'arbre nerveux. L'autopsie est facile, les nerfs périphériques sont atrophiés, ainsi que les organes, (foie, reins, poumon, rate, ovaire), faire attention à la peau, c'est dans les follicules plumeux que le virus se multiplie le plus. On comprend aisément que par secouages et battements d'ailes, le virus est largement diffusé. A savoir: Un sujet atteint qui ne développe pas la maladie ou qui en guérit, continu de diffuser le virus, on dit alors qu'il s'agit d'un porteur sain. La seule solution réside dans la vaccination, le plus tôt possible, on dit à un jour. A présent, la plupart des accouveurs emploient une vaccination de l'embryon, in ovo, (dans l'oeuf). Ne pas s'imaginer que la vaccination à un jour va durer toute la vie. Il faut faire coïncider le 1er rappel avec la disparition des anticorps maternels et le passage à l'immunité propre de l'animal, soit de 14 à 20 jours, ensuite les rappels se feront tous les 6 mois dans les zones à risques à 1 an maxi pour les zones indemnes. Cela n'arrive pas qu'aux autres! Vous pouvez avoir élevé durant trente ans des sujets sans problème et un jour, vous ramassez les cadavres à cause d'un oiseau sauvage infecté qui est venu partager quelques graines. Un virus ne meurt jamais, il peut rester dix ans en terre, ce qui lui laisse le temps de trouver un corps pour se multiplier de nouveau. Maladie de Gumboro: Isolée en 1962 dans la ville Américaine de Gumboro, région où se trouve la plus grande concentration d'élevages industriels. Un virus n'a pas de frontière, il est passé rapidement en Europe, on le trouve à présent dans de nombreuses régions du monde. Ce virus est classé dans les Birnavirus, très stable, composé de deux brins d'ARN entouré d'une capsule protéique très résistante: Les désinfectants classiques n'ont pas d'effet, il faut préférer les désinfectants virucides. Symptômes sur le poussin: Abattement, ébouriffé, rejet de fientes caractéristiques: Couleur mastique et très collantes, au point de colmater l'anus et de provoquer une occlusion intestinale, filaments fibreux qui entourent la langue, oeils collés. On assiste parfois à des scènes de piquage. Le schéma: Ce virus s'attaque aux défenses immunitaires, principalement situées dans la bourse de Fabricius, (vésicule se trouvant sur l'intestin juste avant le rectum). Au début, cette vésicule est hypertrophiée, puis elle s'aplatit, on y trouve un pus collant, qui est le résidu des Lymphocytes qui ont été détruits. C'est une maladie immunosuppressive, que l'on peut comparer dans son fonctionnement comme le SIDA humain; privé de défenses immunitaires, le poussin meurt d'une simple bactérie opportuniste. Le pic de mortalité se situe au 26ème jour de la vie. A savoir: Dès le premier jour de la vie le poussin peut-être en début d'incubation, il faut donc faire le choix: Marek ou Gumboro? Il faut également tenir compte qu'il faut attendre au moins quatre jours avant de faire un second vaccin, compte tenu de la pérennité du virus atténué. La solution consiste à avoir des reproducteurs bien vaccinés contre la maladie de Gumboro, pour que les anticorps maternels puissent accomplir leur fonction, dans ce cas, vous pouvez vacciner Marek le plus tôt possible et vacciner Gumboro au moment de la disparition des anticorps maternels, quatre jours plus tard on peut faire le rappel Marek. Dans les régions à risques, on fera un rappel Gumboro à l'âge d'un mois. Maladie aux deux visages: 1) Mortelle pour les poussins. 2) Immunosuppression progressive chez les adultes, vous ne remarquerez pas la maladie, l'adulte perdra la vie d'une maladie basique, il n'empêche qu'il assurera la diffusion du virus. Maladie provoquée par un paramyxovirus. Maladie infectieuse, très contagieuse, la majorité des oiseaux y sont sensibles, selon Luthgen, (1981), 117 espèces d'oiseaux appartenant à 17 ordres sont ciblées. Le virus se multiplie dans les cellules des voies respiratoires, tube digestif, système nerveux, le sang. Un sujet guéri devient porteur sain, il peut conserver toute sa vie le virus. L'homme, le chien, le chat, peuvent multiplier le virus dans leur intestin sans développer la maladie. Pour l'homme, ce n'est pas trop grave car le virus est évacué par les toilettes, les signes cliniques sont bénins, sauf chez le jeune enfant où des complications peuvent survenir. Méfiez-vous des volailles importées sans contrôle et celles à bas prix, le virus peut se conserver plus de deux ans dans des carcasses et découpes congelées et huit mois sur la coquille d'un oeuf. L'homme qui mange une volaille infectée, peut donner les os à son chien et certains restes à son chat, ces animaux déféquants à l'extérieur, constituent des réservoirs potentiels de virus qui atteignent les oiseaux sauvages. Symptômes: Abattement, plumage ébouriffé, oedems, cyanoses, hémorragies sur la crête et les barbillons, diarrhées vertes et hémorragiques, difficultés respiratoires. Parfois, selon la virulence, la mortalité survient brutalement sans signe apparent. Un animal en incubation, peut diffuser largement le virus 24h00 après l'avoir contracter. Contagion: 1) Par transmission des parents à l'oeuf, l'embryon ne naît pas. 2) Si la poule était en incubation au moment de l'ovulation, le poussin naîtra mais sera infecté instantanément au moment du percement de la coquille, celle-ci supportant le virus. Entre adultes, tous les vecteurs sont dangereux: Partage des mangeoires, des abreuvoirs, par contact direct. Sachez que si un sujet se secoue et qu'il y a du vent, on peut retrouver le virus à 15Km. Il n'y a pas de traitement envisageable, seule la vaccination protège. En Belgique, la loi oblige de vacciner les sujets proposés à la vente. En France, la loi oblige la vaccination des sujets devant être exposés. L'arthrite virale, (ne pas confondre avec l'arthrite bactérienne): Il s'agit d'un réovirus, très résistant aux désinfectants classiques, il faut employer un virucide. Généralement transmis par l'oeuf par des sujets non vaccinés. L'incubation peut durer 40jours. Symptômes: Boitements, puis paralysie progressive des pattes, les sujets restent cloués au sol, ébouriffés, les articulations métatarsiennes, (la cheville que certains appellent le coude), sont chaudes et gonflées, à l'autopsie on découvre du pus dans les sacs synoviaux. Pour les zones où de nombreux cas ont été remarqués, on peut vacciner pour interdire le passage du virus par l'oeuf, attention: Ce vaccin est incompatible avec celui contre Marek. Anémie infectieuse: Appelé parfois "la maladie des ailes bleues et des poussins pourrissants sur pieds" Il n'existe pas de vaccins. Il n'existe pas de vaccins, c'est en fait une association du virus de Gumboro avec un réovirus, créant des mycotoxines, la seule solution consiste en une bonne vaccination Gumboro des parents. Symptômes: Plumes des ailes vrillées, fientes liquides et marron contenant des aliments non digérés, mettant en évidence que le jeune ne digère pas. Il s'ensuit des carences, une mauvaise croissance, parfois une ostéoporose imparfaite créant des déformations osseuses d'un membre, sternum en virgule, rachitisme, le pic de cette maladie se situe à un mois. La bronchite infectieuse: Difficile à différencier d'une MRC, (Maladie Respiratoire Classique). Symptômes: Râles, toux, éternuements, conjonctivite, sinusite, rejet de pus mais pas de présence de sang. La confirmation se fait par des oeufs dont le blanc est liquide, comme de l'eau, avec des coquilles très fragiles, parfois fripées, perte spectaculaire de poids. Il s'agit d'un coronavirus, l'incubation est très rapide, moins de 36h00. Parallèlement à l'atteinte du système respiratoire, ce coronavirus atteint les organes de reproduction: Si la maladie se déclare à l'âge de deux semaines ou moins, les testicules du coq seront détruits, ainsi que l'ovaire de la poule, s'il y a guérison, la poule ne pondra jamais, il n'y a pas de retour arrière. Si la maladie survient durant la ponte, il n'y aura pas trop de dégâts mais si cela arrive au moment du pic de ponte ou lors d'un arrêt momentané, ce sera catastrophique. La vaccination des parents et des jeunes est incontournable. Quand la maladie survient sur des adultes robustes, on peut tenter un traitement antibiotique de la famille des bétalactamines, qui ne traitera pas la bronchite virale mais bloquera d'autres bactéries, laissant plus de force à la défense immunitaire. Il s'agit d'un herpès virus dans une double capsule, les désinfectants usuels sont illusoires, le formol > 20°C en vient à bout, ainsi que les virucides. Symptômes: Proches de la bronchite infectieuse, à la différence qu'il y a présence de sang dans les rejets, les membranes de la trachée étant attaquées et à vif. La mortalité est importante et survient par étouffement. Les traitements antibiotiques n'ont pas d'efficacité, des vaccins existent, les régions sensibles se trouvent dans le Nord de l'Europe. La variole: Provoquée par un pox virus, contagieuse. Toutes les races de poules sont concernées, ainsi que: Dindes, pintades, faisans, cailles, perdrix, tourterelles, pigeons, petits oiseaux d'ornement. La région propice à cette maladie est le Sud de la France, dès le début septembre, lorsque moustiques et autres insectes prolifèrent, une simple piqûre sur un sujet peut être catastrophique pour toute la basse cour. Symptômes: Apparition de petites protubérances blanches anodines autour des yeux, de la crête, des barbillons, aux commissures du bec. Ensuite, ces protubérances grossissent et prennent l'apparence de verrues jaunes qui deviennent marron, puis cela forme des croûtes. La forme diphtérique est plus grave, on remarque dans la cavité buccale l'apparition de points blancs qui grossissent, s'assemblent et forment une membrane caséeuse, les muqueuses sont vite envahies, souvent le larynx et l'animal meurt par asphyxie. Dès l'apparition d'un premier cas, on peut faire une vaccination pour protéger l'effectif. Une antibiothérapie reste possible. En prévention, il est recommandé de distribuer à cette saison une nourriture riche avec un complément vitaminique sérieux. Nous n'aborderons pas les leucoses, nombreuses, sans traitement et sans vaccination. Ce sont des maladies lentes, immunosuppressives, provoquant des leucémies, des tumeurs sur le tube digestif, des problèmes osseux, avec modification de la moelle, des lésions viscérales, etc. On peut apparenter une leucose à une forme de cancer, à ce jour, tous traitements restent illusoires.

perdre 3 kilos en 3 semaines d'aménorrhée

TACHYCARDIE. La tachycardie est une accélération du rythme cardiaque. Un cœur adulte en bonne santé bat entre 60 et 100 fois par minute quand la personne est au repos. Pour une personne souffrant de tachycardie, le rythme dans les cavités supérieures ou inférieures, voire dans les deux, augmente de manière significative. La fréquence cardiaque est contrôlée par des signaux électriques envoyés à travers les tissus cardiaques. La tachycardie survient quand une anomalie du cœur produit des signaux électriques plus rapides que la normale. Dans certains cas, une tachycardie peut ne causer aucun symptôme ou complication. Toutefois, une tachycardie peut aussi gravement perturber la fonction cardiaque normale, augmentant ainsi le risque d' accident vasculaire cérébral ou provoquant un arrêt cardiaque soudain et même la mort. Des traitements peuvent aider à contrôler une tachycardie ainsi que ses causes. Symptômes de la tachycardie. Lorsque le rythme cardiaque est trop rapide, le cœur ne peut pas pomper efficacement le sang vers le reste du corps, ce qui prive certains organes et certains tissus de l’oxygène dont ils ont besoin. Cela peut alors entraîner des symptômes de tachycardie, qui sont: Des vertiges Un essoufflement Des étourdissements Un pouls rapide Des palpitations cardiaques, c'est à dire un rythme cardiaque rapide, désagréable et irrégulier ou une sensation de « flop » dans la poitrine Des douleurs à la poitrine Des évanouissements (syncopes) Certaines personnes atteintes de tachycardie ne présentent aucun symptôme visible. L’affection peut n’être découverte que lors d'un examen physique ou un test de surveillance cardiaque appelé électrocardiogramme. Consultation médicale pour une tachycardie. Un certain nombre de maladies peuvent provoquer un rythme cardiaque rapide et des symptômes de tachycardie. Il est important d’obtenir un diagnostic précis ainsi que des soins appropriés. Consultez votre médecin si vous ou votre enfant éprouvez des symptômes de tachycardie. Si vous faiblissez ou avez des difficultés à respirer ou encore des douleurs thoraciques qui durent plus de quelques minutes, appelez vite les services d’urgence médicale de votre région ou de votre ville. Appelez également les services d’urgence médicale si vous constatez ces symptômes chez vos proches. Quelles sont les causes de la tachycardie? La tachycardie est causée par une perturbation des impulsions électriques normales qui contrôlent le rythme de l’action de pompage du cœur. Plusieurs facteurs peuvent causer ou contribuer à cette perturbation du système électrique du cœur. Les facteurs de tachycardie peuvent être: Des dommages aux tissus cardiaques causés par certaines maladies Des anomalies des voies "électriques" du cœur présentes dès la naissance Des maladies ou des anomalies congénitales du cœur L’ hypertension Le tabagisme La fièvre La consommation excessive d’alcool La consommation excessive de boissons contenant de la caféine Des effets secondaires de médicaments La consommation excessive de drogues récréatives comme la cocaïne Un déséquilibre des électrolytes ou des substances minérales qui sont nécessaires à la conduite des impulsions électriques Une hyperactivité de la thyroïde (hyperthyroïdie) Définition de la tachycardie. Le cœur est constitué de quatre cavités – deux cavités supérieures appelées oreillettes et deux cavités inférieures appelées ventricules. Le rythme cardiaque est normalement contrôlé par un stimulateur cardiaque naturel appelé « le nœud sinusal », situé dans l’oreillette droite. Le nœud sinusal produit des impulsions électriques qui sont à l’origine de chaque battement de cœur. À partir du nœud sinusal, les impulsions électriques voyagent à travers les oreillettes, ce qui provoque la contraction des muscles de celles-ci, entraînant ainsi le pompage du sang vers les ventricules. Puis, les impulsions électriques arrivent dans un amas de cellules appelé nœud auriculo-ventriculaire (AV) qui est normalement la seule voie de passage des impulsions depuis les oreillettes vers les ventricules. Le nœud AV ralentit les signaux électriques avant de les envoyer vers les ventricules. Ce léger décalage permet aux ventricules de se remplir de sang. Lorsque des impulsions électriques atteignent les muscles des ventricules, ceux-ci se contractent, ce qui permet le pompage du sang vers les poumons et le reste du corps. Différents types de tachycardie. La tachycardie survient lorsqu’un dysfonctionnement dans les signaux électriques provoque un battement de cœur plus rapide que la normale. Les types de tachycardie les plus courants sont: Fibrillation auriculaire. La fibrillation auriculaire est une accélération du rythme cardiaque causée par des impulsions électriques chaotiques qui surviennent dans les oreillettes. Ces signaux entraînent des contractions faibles, rapides et désordonnées dans les oreillettes. La fibrillation auriculaire peut être temporaire, mais certains symptômes ne s’arrêteront pas s'ils ne sont pas traités. La plupart des personnes atteintes de fibrillation auriculaire ont généralement des anomalies structurelles du cœur liées à des affections telles qu’une maladie cardiaque ou une hypertension artérielle. Il existe d'autres facteurs qui peuvent entraîner une fibrillation auriculaire telle qu’un trouble des valvules cardiaques, une hyperthyroïdie ou une consommation excessive d'alcool. Flutter auriculaire. Le flutter auriculaire est un battement très rapide mais régulier des oreillettes, causé par des signaux électriques irréguliers dans ces oreillettes. Le rythme rapide provoque alors une contraction faible des oreillettes. Les signaux rapides qui traversent le nœud AV provoquent un rythme ventriculaire rapide et parfois irrégulier. Les symptômes de flutter atrial peuvent s’améliorer d’eux-mêmes, mais peuvent persister s’ils ne sont pas traités. Les personnes qui éprouvent des flutters auriculaires éprouvent souvent des fibrillations auriculaires à d’autres moments. Tachycardie supraventriculaire (TSV) La TSV, qui survient quelque part au-dessus des ventricules, est causée par une impulsion électrique anormale, anomalie généralement présente dès la naissance et qui crée une boucle de signaux qui se chevauchent. Dans une TSV, une anomalie dans le nœud auriculo-ventriculaire provoque une "division" du signal électrique en deux, envoyant un signal vers les ventricules et l’autre vers les oreillettes. Une autre anomalie courante est la présence d'une voie électrique supplémentaire venant des oreillettes vers les ventricules qui contourne le nœud auriculo-ventriculaire. Il résulte alors un signal descendant d’une voie et d’un autre signal montant dans une autre voie. Ce trouble des signaux électriques est appelé le syndrome de Wolff-Parkinson-White. Tachycardie ventriculaire. La tachycardie ventriculaire est un battement rapide qui provient d’une anomalie des signaux électriques dans les ventricules. Ce battement rapide des ventricules ne leur permet pas de se remplir et de se contracter efficacement pour pomper le sang vers le corps. La tachycardie ventriculaire est généralement une urgence médicale vitale. La fibrillation ventriculaire. La fibrillation ventriculaire se produit lorsque des impulsions électriques rapides et chaotiques provoquent des tremblements inefficaces chez les ventricules qui ne leur permettent pas de pomper le sang nécessaire à l’organisme. Ce grave problème est mortel si le rythme du cœur ne revient pas à la normale en quelques minutes. La plupart des personnes qui souffrent de fibrillation ventriculaire souffrent généralement d’une maladie cardiaque sous-jacente ou ont subi un traumatisme grave, comme le fait d’avoir été frappé par la foudre. Quels sont les facteurs de risques de la tachycardie? Toute affection qui provoque une pression sur le cœur ou des tissus cardiaques endommagés peut augmenter le risque de tachycardie. Les changements de style de vie ou les traitements médicaux peuvent réduire les risques associés aux facteurs suivants: Maladie cardiovasculaire Hypertension Tabagisme Forte consommation d’alcool Lourde consommation de caféine Utilisation de drogues récréatives Stress psychologique ou anxiété. Les autres facteurs qui peuvent augmenter le risque de tachycardie sont: L’âge avancé: Le vieillissement des tissus du cœur augmente le risque de développer une tachycardie. L'hérédité: S’il y a des antécédents de tachycardie ou d’autres troubles du rythme cardiaque dans votre famille, vous êtes plus susceptibles de développer une tachycardie. Quelles sont les complications de la tachycardie? L’intensité des complications de la tachycardie varie en fonction de facteurs tels que le type de tachycardie, la rapidité du rythme cardiaque et sa durée ainsi que l’existence d’autres maladies cardiaques. Les complications possibles sont: Les caillots sanguins qui peuvent provoquer un AVC ou une crise cardiaque L'incapacité du cœur à pomper suffisamment le sang: insuffisance cardiaque Les évanouissements fréquents La mort subite, habituellement associée à une tachycardie ventriculaire ou à une fibrillation ventriculaire. Tachycardie: Examens et diagnostic. Votre médecin peut exprimer un diagnostic d'une tachycardie spécifique en fonction de vos réponses sur les symptômes, de vos examens physiques et de vos tests cardiaques. Les tests habituels sont les suivants: Électrocardiogramme (ECG) Un électrocardiogramme - aussi appelé un ECG - est un outil essentiel pour le diagnostic de la tachycardie. Un ECG utilise de petits capteurs (électrodes) attachés à la poitrine et les bras et qui enregistrent les signaux électriques qui transitent à travers votre cœur. Votre médecin peut rechercher des indices parmi ces signaux afin de déterminer de quel type de tachycardie vous souffrez et quelles anomalies cardiaques peuvent causer une accélération de votre rythme cardiaque. Essai électrophysiologie. Votre médecin peut vous recommander un test électrophysiologie pour confirmer le diagnostic ou pour détecter l’origine des problèmes dans les signaux électriques de votre cœur. Durant cet essai, des tubes minces et flexibles (cathéters) avec des électrodes au bout sont enfilés dans vos vaisseaux sanguins à différents endroits dans votre cœur. Une fois en place, les électrodes peuvent cartographier précisément la propagation des impulsions électriques à chaque battement et d'identifier des anomalies dans votre circuit. Le test de la table inclinée. Ce test permet à votre médecin de mieux comprendre comment votre tachycardie entraîne des évanouissements. Sous une surveillance attentive, vous recevrez un médicament qui provoque un épisode de tachycardie. Vous reposez à plat sur une table spéciale, puis la table est inclinée comme si vous étiez debout. Votre médecin observe la façon dont votre cœur et votre système nerveux répondent à ces changements de position. Tachycardie: Traitements et médicaments. L’objectif du traitement de la tachycardie est de ralentir le battement rapide du cœur quand il se produit, de prévenir les éventuelles répliques et minimiser les complications. Un rythme cardiaque rapide peut se corriger, et vous pourrez même ralentir votre rythme cardiaque à l'aide de simples mouvements physiques. Cependant, vous pouvez avoir besoin de médicaments ou d'autres traitements médicaux pour ralentir votre rythme cardiaque. Les moyens de ralentir votre rythme cardiaque peuvent être: Une manœuvre vagale. Lors d'un épisode d’ accélération du rythme cardiaque, votre médecin peut vous demander d'effectuer une action appelée une manœuvre vagale. La manœuvre vagale affecte le nerf pneumogastrique, qui aide à réguler votre rythme cardiaque. La manœuvre consiste à tousser, à se courber comme si on a des coliques et à se mettre un sac sur le visage. Un médicament antiarythmique. Si la manœuvre vagale ne peut pas arrêter l’accélération du rythme cardiaque, vous pouvez avoir besoin d'une injection d'un médicament antiarythmique afin de rétablir un rythme cardiaque normal. Une injection de ce médicament est administrée dans un hôpital. Votre médecin peut aussi vous prescrire un médicament antiarythmique en forme de pilules, telles que la Flécaïnide (Tambocor) ou la Propafénone (Rythmol), à prendre si vous avez un épisode d'accélération du rythme cardiaque qui ne répond pas aux manœuvres vagales. La cardioversion. Dans la procédure de cardioversion, un choc est délivré à votre cœur par des palettes ou des patchs posés sur votre poitrine. Le courant affecte les impulsions électriques dans votre cœur et redonne un rythme normal. Il est généralement utilisé lors des soins d'urgence et lorsque la manœuvre vagale et les médicaments ne sont pas efficaces. Tachycardie: Prévention. Avec les traitements suivants, il peut être possible de prévenir ou de traiter les épisodes de tachycardie. L'ablation par cathéter. Cette procédure est utilisée le plus souvent quand une voie électrique supplémentaire est responsable d'une augmentation du rythme cardiaque. Dans cette procédure, les cathéters sont introduits à travers les vaisseaux sanguins de votre cœur. Les électrodes aux extrémités du cathéter peuvent utiliser la chaleur, le froid extrême ou l'énergie de radiofréquence pour neutraliser ou ablater la voie électrique supplémentaire et l'empêcher d'envoyer des signaux électriques. Cette procédure est très efficace, en particulier pour la tachycardie supraventriculaire. L'ablation par cathéter peut également être utilisée pour traiter la fibrillation auriculaire et le flutter auriculaire. Les médicaments antiarythmiques. Les médicaments antiarythmiques peuvent prévenir l’accélération du rythme cardiaque lorsqu'ils sont pris régulièrement. Les inhibiteurs calciques ou les médicaments bêtabloquants sont des médicaments qui peuvent être prescrits soit comme une alternative ou en combinaison avec des médicaments antiarythmiques. Stimulateur cardiaque. Un stimulateur cardiaque est un petit appareil qui est implanté chirurgicalement sous la peau. Lorsque le dispositif détecte un rythme cardiaque anormal, il émet une impulsion électrique qui aide le cœur reprendre un rythme normal. Défibrillateur implantable. Si vous êtes à risque d'avoir une tachycardie, votre médecin peut vous recommander un défibrillateur implantable. L'appareil, de la taille d'un téléphone cellulaire, est implanté chirurgicalement dans votre poitrine. Le défibrillateur implantable surveille en permanence votre rythme cardiaque, détecte une augmentation du rythme cardiaque et délivre des chocs électriques calibrés avec précision afin de rétablir un rythme cardiaque normal. Chirurgie à coeur ouvert. Une chirurgie à cœur ouvert peut être nécessaire dans certains cas de destruction d'une voie électrique supplémentaire. Dans un autre type de chirurgie appelée « procédure labyrinthe », un chirurgien fait de petites incisions dans le tissu cardiaque pour créer un labyrinthe de tissu cicatriciel. Parce que le tissu cicatriciel ne conduit pas l'électricité, il interfère alors avec les impulsions électriques parasites qui causent certains types de tachycardie. La chirurgie n’est généralement effectuée que lorsque les autres options thérapeutiques ne fonctionnent pas ou que lorsque la chirurgie est nécessaire pour traiter une autre maladie cardiaque. Prévention des caillots sanguins. Certaines personnes atteintes de tachycardie ont un risque accru de développer des caillots sanguins qui peuvent provoquer un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque. Votre médecin peut vous prescrire un médicament anticoagulant, tel que le Dabigatran (Pradaxa) ou la Warfarine (Coumadin) pour aider à réduire vos risques. Tachycardie: Prévention. Le moyen le plus efficace de prévenir la tachycardie est de réduire les risques de développer une maladie cardiaque. Si vous avez déjà une maladie cardiaque, il est préférable de bien la surveiller et de suivre votre traitement à la lettre afin de réduire tout risque de tachycardie. Tachycardie: Prévention des maladies cardiaques. Afin de pouvoir traiter et d’éliminer les facteurs de risque qui peuvent entraîner une maladie cardiaque, il est essentiel de prendre les mesures suivantes: Faites des exercices physiques et adoptez une alimentation saine. Pour votre cœur, faites des exercices réguliers et adoptez une alimentation faible en matière grasse et riche en fruits et légumes. Maintenez un poids moyen. Etre en surpoids augmente le risque de développer une maladie cardiaque. Contrôlez votre tension artérielle et votre cholestérol. Adoptez un style de vie saine et ne prenez que des médicaments prescrits par votre médecin pour l’hypertension artérielle et le niveau de cholestérol élevé. Buvez de l’alcool avec modération. Si vous buvez de l'alcool, consommez-en avec modération. Pour certaines affections, il est recommandé d’éviter complètement l'alcool. Demandez à votre médecin afin d’obtenir des conseils spécifiques concernant votre état de santé. Si vous ne pouvez pas contrôler votre consommation d'alcool, demandez conseil à votre médecin à propos d'un programme de désintoxication alcoolique. Ne consommez pas de drogues récréatives. Ne consommez pas de stimulants, tels que la cocaïne. Demandez conseil votre médecin à propos d'un programme approprié pour vous aider à arrêter. Utilisez les médicaments en vente libre avec prudence. Certains médicaments contre le rhume ou la toux contiennent des stimulants qui peuvent déclencher une accélération du rythme cardiaque. Demandez à votre médecin quels médicaments vous devez éviter. Limitez la caféine. Si vous consommez des boissons contenant de la caféine, faites-le avec modération. Contrôlez votre stress. Évitez le stress inutile et apprenez des techniques pour gérer votre stress d'une manière saine. Effectuez régulièrement des bilans de santé. Faites régulièrement des examens physiques et signalez tout symptôme à votre médecin. Maladie cardiaque: Tachycardie et arythmie. Si vous avez déjà une maladie cardiaque, il existe des mesures que vous devez prendre afin de réduire les risques de développer une tachycardie ou une arythmie: Suivez bien votre traitement. Assurez-vous d’avoir bien compris votre programme de traitement, et prenez tous les médicaments prescrits par votre médecin. Déclarez immédiatement tout changement. Si vos symptômes changent, s'aggravent ou si vous développez de nouveaux symptômes, parlez-en immédiatement à votre médecin. Les informations données sur ce site ne sauraient engager l’auteur et ne sont données qu’à titre informatif. Aussi, consultez un professionnel de la santé pour toute question concernant la tachycardie. Tachycardie: Forum et témoignages. Votre expérience sur la tachycardie peut être intéressante pour les autres. Pensez-y! Nous vous proposons de laisser vos commentaires dans le forum ci-dessous.

comment perdre de la graisse au ventre medical associates

Maladies-Orphelines.fr. Le site d'informations dédié aux maladies rares. La maladie de Wegener. La maladie de Wegener appelée également la granulomatose de Wegener est une maladie auto-immune. Les premiers symptômes furent décrits par Friedrich Wegener scientifique allemand en 1939. Qu’est ce que la maladie de Wegener. La maladie de Wegener est une vascularite c’est-à-dire une inflammation des vaisseaux sanguins. Dans la maladie de Wegener ceux sont les petits et moyens vaisseaux qui sont atteints et parallèlement il y a une granulomatose c’est-à-dire un amas de cellules sous la peau qui forme comme des petites bosses. C’est une maladie qui peut toucher tout le monde mais qui est très rare, son incidence est de l’ordre de 2 personnes sur 100 000, touchant plus particulièrement les hommes entre 40 à 50 ans dans les pays du nord. Plus rare chez les enfants elle peut néanmoins atteindre les personnes de tous âges. Elle peut toucher toutes les parties du corps mais ceux sont les reins et les voies respiratoires qui sont les plus touchés. C’est une maladie dont on ne connait pas la cause, elle est auto-immune c’est un disfonctionnement du système immunitaire qui attaque ses propres cellules. Diagnostics et symptômes de la maladie de Wegener. C’est une maladie dite systémique, c’est-à-dire qui peut atteindre de nombreux organes, d’où une grande variété de symptômes, qui pourront différer d’un patient à l’autre. Pour les symptômes plus généraux: – Douleurs musculaires – Douleurs articulaires – Fièvre légère – Fatigue générale – Perte d’appétit – Perte de poids. Selon les organes qui sont atteints on aura des symptômes différents Symptômes ORL. – Saignement du nez – Surdité – Rhinite – Ecoulement nasal incessant – Sinusite – Etc… Symptômes rénaux. – Urine de couleur anormale – Inflammation des pieds – Urine mousseuse – Insuffisance rénale – Hypertension artérielle. Symptômes pulmonaires. – Inflammation des poumons – Douleurs dans la poitrine – Toux – Essoufflement – Crachats de sang – Etc.. Symptômes neurologiques. – Fourmillements dans les membres – Baisse de sensation au toucher – Baisse de force musculaire – Etc… Il est évident que devant le nombre de symptômes possibles, le diagnostic n’est pas toujours simple à établir on aura souvent recours à un scanner, une biopsie, une radiographie des poumons et bien évidemment des analyses biologiques notamment pour rechercher un certain type d’anticorps les ANCA. Evolution et complications éventuelles de la maladie de Wegener. Compte tenu du fait qu’elle touche des organes vitaux tels que reins, cœur, poumons, si la maladie n’est pas soignée elle peut avoir de très graves conséquences et le décès est probable. Mais les nouveaux traitements s’avèrent efficaces dans plus de quatre vingt pourcents des cas. Traitement de la maladie de Wegener ou de la granulomatose de Wegener. C’est essentiellement une corticothérapie associée à un traitement à base d’immunosuppresseur qui permet d’obtenir la rémission de la maladie dans la plupart des cas. Il y aura d’abord un traitement d’attaque à plus forte dose, suivi ensuite d’un traitement d’entretien. La plupart du temps les patients réagissent bien au traitement et ont donc un bon pronostic. En parler c'est aussi aider les malades. Faîtes découvrir cette maladie à votre entourage en partageant cette page:

maigrir recette rapide

Foie paresseux. Se nourrir de la Parole de Dieu. Les fonctions de la Parole de Dieu. 2. La Parole nous nourrit. 5. La Parole nous sanctifie et nous purifie. Venir au Seigneur pour avoir la vie. La Bible: un testament. Prendre du temps pour lire la Bible.

Nourriture-Santé. Restez en forme même après 40ans. Nettoyage du foie en douceur. Vous mourez vraiment d’envie de vous détoxiner, de faire un nettoyage du foie? En tous cas les médias essaient de vous convaincre que vous en avez besoin! Peut-être bien, mais pas dans n’importe quelles conditions. Ne sautons pas sur la première détox venue. Votre foie vient d’être franchement agressé, pas de doute! Mais ce n’est pas en l’agressant à nouveau que vous lui ferez du bien. On ne répond pas à des excès par d’autres excès. Du moins quand on comprend que la santé est avant tout affaire d’équilibre. Les médias en tous genres vous enjoignent de vous lancer dans une… détox, bien sûr, pour un nettoyage du foie. Mais pas en douceur, comme celle que je propose à l’inscription sur ce site, Il y en a pour tous les goûts, l’essentiel étant de « laver » la culpabilité. d’avoir avalé n’importe quoi pendant deux semaines; tout autant. que d’éliminer quelques toxines. La culpabilité est une toxine au même titre que les autres! Le moins que l’on puisse dire est que je ne vous le recommande pas. du tout. Votre foie le vivrait comme une agression. Parce qu’en ce moment, bien loin du printemps, il n’est absolument. pas réceptif à l’idée de travailler encore plus pour devoir se nettoyer! Ce n’est pas maintenant que le foie est programmé pour se nettoyer. en profondeur. Il vaut mieux agir en harmonie avec le rythme naturel. de nos organes. Sauf urgence thérapeutique évidemment. Laissons notre foie tranquille. De toute manière, avant de vouloir se libérer de toxines, il faut. s’occuper de ses intestins. C’est-à-dire fermer le robinet à toxines que constitue la muqueuse. intestinale, par laquelle elles atteignent le sang et le reste du corps. Il s’agit d’ un réel travail, qui prend du temps, mais sans lequel on peut. se battre longtemps contre des ennuis de santé inexpliqués. Je vous le présenterai dans les semaines qui viennent. Ce travail fait, la détox que vous aurez envie de faire au printemps aura. une bien plus grande efficacité. Votre foie aura lui atteint au printemps son plein potentiel de détoxification. Donc ne violentez pas votre foie qui, en ce moment, concentre son énergie. pour devenir dans trois mois l’organe principal sur le plan énergétique. Le meilleur service à lui rendre est de revenir simplement à l’équilibre, à des habitudes alimentaires plus saines. Laissez-le faire son travail quotidien naturel de nettoyage. Ce qui n’exclut pas de lui donner un petit coup de pouce en douceur. L’aïgo boulido. La première fois que j’ai dégusté l’aïgo boulido c’était un 2 janvier, chez une amie. « Voilà comment en Provence on se remet des fêtes de fin d’année » m’avait-elle. dit. Depuis j’en consomme régulièrement, car je le trouve très bon et efficace. Cette « eau bouillie » peut remplacer un repas ou la soupe du soir, durant les. deux semaines qui viennent, quand vous en aurez envie. L’aïgo boulido contient exactement de quoi opérer un petit nettoyage du foie. et même du système digestif. Et vous allez être aidé dans votre désir de vous alléger, par le rythme de la lune. qui, vous le savez, agi entre autres sur nos fluides corporels. A partir de mardi la lune sera descendante, après la pleine lune de. lundi. Avec une tendance à la libération des surplus pour deux semaines. Si vous avez pris du poids durant les deux semaines précédentes, cela s’explique. aussi par le fait qu’en lune croissante la tendance est au contraire à l’expansion…! Préparation de l’aïgo boulido. Faîtes bouillir dans de l’eau des feuilles de sauge et de l’ ail pendant 15 minutes. Quelques feuilles et quelques gousses par personne. Vous pouvez ajouter du laurier ou du thym. Filtrez (jetez l’ail) et ajoutez une cuillerée à soupe d’ huile d’olives. Sel et poivre si vous le désirez, un oeuf également pourquoi pas. Le pouvoir de cet aïgo boulido tient dans l‘ail, la sauge et l’huile d’olives. Votre foie aimera nécessairement. L’idéal serait d’ en boire demain jour de pleine lune. En tous cas j’espère que vous profiterez de ces deux semaines où votre corps. ne demande qu’à se délester naturellement de ce qui est en trop. Merci à un de mes nouveaux lecteurs qui m’a fait remarquer ce changement. Avez-vous envie d’en profiter vous aussi? Articles qui peuvent vous intéresser: 64 réponses à Nettoyage du foie en douceur. Merci pour la recette que je vais me préparer demain comme tu le recommande mais je dois trouver de la sauge (saliva en portug) et hop je vais préconiser ça aussi à ma fille bien que nous n’ayons pas fait du tout mais pas du tout d’excès bien au contraire mais il y a toujours une nourriture plus riche que d’habitude donc oui ce sont quand même des excès. Excellente année à toi, à ton blog et tes projets et sans oublier toutes les personnes que tu aimes. Bises de Lisbonne sylviane Articles récents…Decodons vos lectures intuitives de l’arbre. C’est une recette qui fait toujours beaucoup de bien au foie, après les fêtes ou pas. Et elle aide à bien digérer. On peut assaisonner comme on veut et c’est très bon. Moi aussi je t’adresse des voeux de très bonne année, à toi, tes enfants, au petit baby lou à venir, aux chats (!) et à tes blogs que je recommande à mes lecteurs. Succès au livre qui va bientôt arriver! Je t’embrasse. Marie. On n’a pas la même recette (mais je suppose qu’il y a presqu’autant de recettes différentes qu’il y a de Provençaux). Personnellement, je fais cuire d’abord l’ail écrasé avec l’eau durant une bonne dizaine de minutes. Puis je mets à infuser le thym, le laurier et la sauge, que j’enlève au bout d’une demi-douzaine de minutes (mais l’ail reste dans la casserole). Puis j’ajoute un jaune d’œuf (ou, plus exactement, je verse le bouillon sur le jaune) tout en fouettant. J’ajoute l’huile, et je sers (sans pain quand c’est pour moi, avec une tranche de pain rassis dans le fond du bol quand c’était en table d’hôtes). Est-ce important (pour le « régime ») d’enlever les morceaux d’ail? Bonne année 2015! Bonne année à toi Eric! Je pense qu’en effet il y a des tas de versions différentes, j’ai indiqué la base qui rend la mixture efficace. J’avoue que ta recette est subtile et je vais l’essayer aujourd’hui même! Merci de donner ces précisions qui aideront les lecteurs. Pour les herbes, c’est peut-être mieux de ne pas trop (comme tu le fais) les faire cuire longtemps. Je me pose toujours la question. Chacun doit voir ce qu’il préfère, au goût aussi. Parce que la sauge bouillie longtemps, c’est fort. Je n’avais pas voulu donner l’idée d’ajouter du pain, je connais bien sûr! Sais-tu que certains ajoutent même du gruyère, les gourmands? A ne pas ébruiter… Pain et gruyère rendent la soupe évidemment succulente, mais l’effet santé est perdu, il ne faut pas rêver. L’ail cuit est toxique, et de toute manière ses essences et nutriments sont passés dans le bouillon. A bientôt. Marie. Oui, on peut ajouter du gruyère et passer sous la salamandre, mais, bon, comme tu dis, c’est « moins bon » (pour la santé) que sans fromage (déjà qu’avec du pain, j’évite). J’ai un problème pour enlever l’ail: comme il est (bien) écrasé, lors de l’ébullition, il se défait en minuscules fragments… Alors, pour le récupérer, c’est plutôt compliqué (éventuellement au chinois mousseline)… Bon appétit! C’est inévitable et souhaitable que l’ail soit ainsi réduit en miettes. Pour filtrer j’utilise la passoire fine; le chinois mousseline, si tu en as un, est idéal. C’est le genre de préparation que même un homme très occupé a le temps de faire…! Marie. Merci de cette recette, facile à mettre en œuvre! – faut il laisser le jaune d’œuf cuire ou le dilue t’on juste avant consommation? – tu fais référence à la pleine lune, faut il consommer le potage plusieurs jours? Oui, c’est aussi un de ses avantages, cette soupe se prépare très rapidement. Pour l’oeuf, vois ce que fait Eric, mais tu peux faire à ton goût, le but étant que ce soit bon en plus. La pleine lune (aujourd’hui) est un pic de « croissance »! Donc un jour où il n’est pas indiqué de manger trop et trop riche, car la prise de kilos est favorisée. Pour ceux qui ont tendance à prendre du poids facilement. Malheureusement la période des fêtes se plaçait justement en lune croissante… Si un jour de pleine lune ou de nouvelle lune on mange peu, et seulement des aliments nettoyants (légumes, fruits) c’est plus efficace pour se nettoyer que les autres jours. Et cela peut être répété chaque mois, donc deux jours. Mais de toute manière toute la période de lune décroissante favorise le nettoyage, l’élimination, jusqu’au pic de « nettoyage », le jour de la nouvelle lune. Donc pour résumer, si tu consommes ton bouillon chaque jour des deux semaines à venir, ou souvent au moins, tu feras vraiment beaucoup de bien à ton système digestif et ton foie bien sûr. A côté il faut manger normalement (sans excès), car il ne s’agit pas comme je l’ai écrit dans l’article de faire une cure drastique, jeûner ou je ne sais quoi de radical. Ce n’est pas le moment de l’année pour ça. Bon bouillon! Amitiés. Marie. Merci Marie! @+ Pierre. Voilà bien une recette simple pour nous aider à nous remettre de nos agapes de fin d’année. J’ai ce qu’il faut sous la main. Je te lis à temps pour me préparer l’aïgo boulido demain quand je vais rentrer. PS: j’en profite pour te souhaiter une merveilleuse année;-)! Helene Articles récents…Conte en offrande de Noël, pour rêver comme des enfants. Bonjour Hélène et très bonne année à toi et ta famille! Que tes projets d’écriture avancent vers le succès. Je pense vraiment que ce sont dans les idées simples que se trouvent les meilleures solutions. J’aurais dû envoyer mon article un jour plus tôt pour que les gens aient le temps d’acheter la sauge ou l’ail. J’y avais pensé, mais je n’ai pas pu. En tous cas tu as de bonnes habitudes, puisque tu as déjà sauge, ail et huile d’olives chez toi! Comme je le disais à Pierre, il est toujours bon de boire ce bouillon, surtout dans les jours à venir. Je vais aller faire la petite fille sur ton blog dès que possible. A bientôt. Marie. Bon tu sais Marie, j’ai une sœur qui veille sur moi, elle est dans le sud de la France, alors pour les herbes, je suis servie, la veinarde que je fais! Je retiens les idées d’Eric concernant le fromage. Quoi que j’y aurais pensé surement toute seule, de fil en aiguille, aimant un peu trop le fromage. Pas encore eu le temps de me préparer la recette, journée bien trop chargée. L’habitude du citron chaud s’installe, donc, le reste va suivre. Bonjour Hélène, Alors tu peux profiter de la marjolaine, du serpolet, du laurier facilement, une chance c’est vrai. Le fromage…oui c’est bon, je sais trop bien, mais comme tout produit laitier il est source de problèmes de santé un jour ou l’autre. Et pas des moindres. Par contre continue citron et eau chaude, là tu te fais vraiment beaucoup de bien, et pas seulement au foie. Bonne journée. Marie. Au sujet de l’aïgo boulido pendant combien de jours doit-on le prendre? Une fois seulement? Y a-t-il une quantité spéciale? Merci et j’apprécie votre site. Bonjour et bienvenue sur ce blog! Pierre, juste avant vous, m’a posé la même question à peu près, donc vous pouvez lire ce que je lui ai répondu. Il n’ y a pas de quantité spéciale, l’équivalent d’une soupe normale, et quand cela vous inspire. Il n’est pas nécessaire de faire une « cure » d’aïgo boulido. Faîtes aussi selon vos envies. Mais c’est toujours une bonne habitude à avoir, d’en boire de temps en temps. Et pour les jours qui viennent c’est encore plus indiqué. Merci et à une autre fois peut-être. Cordialement. Marie. Bonjour Marie et tous mes voeux de bonne santé, sur tous les plans, avec encore une fois mes remerciements pour tes précieux conseils. Je ne m’en lasse pas. L’aïgo boulido est en effet un succulent « long drink » qui répond bien au citron chaud du matin. Excellent pour me remettre de cette période festive. Aie, les chocolats….Je voulais y renoncer mais l’envie à été plus forte que mes résolutions. L’offre était massive! La sauge du jardin résiste bien à l’hiver, qui n’en est pas encore un ici, et je vais de ce pas m’en faire une petite infusion dans ce savoureux aïgo boulido. Très bonne année à toi et ta famille! Je savais bien qu’au moins une de mes lectrices devait connaître cet aïgo boulido. Je retiens que l’hiver n’en est pas encore un chez toi… L’offre est en effet massive en fin d’année pour nous faire chuter! Merci et à bientôt. Amicalement. Marie. Merci beaucoup, je vais aller chercher de la sauge de suite. Bonjour Brice et bonne année! Donc tu as déjà de l’ail et de l’huile d’olives, c’est parfait. Mais tu cesses les chocolats, d’accord?! A une autre fois. Marie. Merci Marie. toujours autant de bonheur, à venir te rendre visite;-) Belle et heureuse année pour toi et, et tous ceux qui te sont proches je t’embrasse affectueusement Sashah. Bonjour Sashah, Heureuse également de te revoir ici! Tant mieux si cette soupe provençale te plaît. Que l’année 2015 soit la meilleure pour toi et ta famille. Affectueusement. Marie. Merci, je suis curieuse de goûter cette soupe, je n’ai plus de vésicule biliaire,pensez vous que je puisse quand même faire une detoxination du foie? Merci Amitié Nicole. Justement, il ne s’agit pas d’une détoxination du foie au sens où on l’entend habituellement. Seulement un nettoyage doux du foie et du système digestif. Limitez les quantités de sauge, qui est très forte. 2-3 feuilles. Une cuillerée à soupe d’huile d’olives décongestionnera le foie sans violence, et je suppose que vous n’allez pas utiliser plus que 2 ou 3 gousses d’ail. Rien de trop fort avec ça. J’espère que vous n’avez jamais mangé exclusivement cru sur une longue période, parce que là le foie se détoxine fortement. Et en l’absence de vésicule biliaire ce n’est pas une bonne idée. Merci, j’avais dans l’intention sur une vingtaine de jour de passer au tout cru,là j’hésite vraiment,pourriez vous s’il vous plaît m’aviser du risque. A bientôt Nicole. Je suis très sensible au fait que vous me demandiez mon avis, et je vous remercie de cette confiance. Comme je l’avais fait pour une demande de lectrice à la suite d’un autre article, je vais essayer de vous répondre pour que ma conscience soit tranquille! Pas dans l’espoir de vous convaincre de quoi que ce soit. Votre santé vous appartient, vous êtes libre de vos choix. Et je ne peux qu’expliquer comment les choses fonctionnent, en fonction de ce que je sais et de rien d’autre. Ce sont par mes explications que j’essaie d’ouvrir les yeux des gens, pas en cherchant à les convaincre. Vous savez bien, Nicole, ce que je pense du cru en hiver. J’en ai parlé dans deux articles, et encore dans le dernier. Pour digérer, le corps doit impérativement amener les aliments à sa température, 37 degrés. Ce qui représente une énorme dépense d’énergie, à partir d’aliments froids. Un problème parmi ceux que j’ai évoqués déjà. Et ceux qu’il serait trop compliqué d’expliquer ici. Si on me disait aujourd’hui que j’ai une tumeur cancéreuse, je choisirais sans aucun doute de faire une cure de jus très spécifique. Qui a fait ses preuves depuis longtemps, un peu partout dans le monde. Mais pas sans préparation et surtout jamais en hiver. J’attendrais le printemps au moins ou mieux l’été. Parce que je sais aussi que mon organisme est capable, grâce à sa constitution, de le supporter. Je ne suis pas de nature grasse, du tout, mais je ne suis pas non plus pâle, peu musclée et frileuse. Je pense en disant cela à une jeune actrice américaine qui répond à ce profil je trouve, Kristen Stewart. (Harry Potter) Certains types physiques, ou certains états de santé, rendent très vulnérables à la nourriture froide. Mais, franchement, si vous avez été amenée à projeter ces trois semaines de cru, c’est que vous êtes très convaincue de leurs bienfaits. Parce que vraiment, du cru intégral durant le mois de janvier entier ou presque, ce n’est pas une idée très instinctive je trouve! Le mieux est de faire ce en quoi vous croyez ferme. Jusqu’au jour où, naturellement, vous n’y croirez plus. Ce que vous risquez? Rien de dramatique. D’affaiblir vos organes internes, même si vous ne le ressentez pas dans l’immédiat. Mais rien d’irréversible quand même. Il ne s’agit que de trois semaines. Soyez attentive à votre état, surtout au bout de quelques jours. Le début sera sans problème en principe. Il faut toujours aller au bout de ses croyances, je pense!